Les Églises Chrétiennes de Dieu

[CB009]

 

 

 

Nimrod et la Fausse Religion [CB009]

 

(Édition 1.0 20030904-20030904)

 

 

 

Et Cush a engendré Nimrod et celui-ci a commencé à être puissant sur la terre. Cette étude a été adaptée du Chapitre 5 du Volume 1 de l'Histoire de la Bible par Basil Wolverton, publiée par Ambassador College Press.

 

 

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

(Copyright © 2003 Christian Churches of God ; Èd. Wade Cox)

(Tr. 2003, rév. 2012)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web à:
 http://www.logon.org/french/ et http://www.ccg.org/french/

 



Nimrod et la Fausse Religion [CB009] 

 

 

Après le Déluge

 

Beaucoup d'années ont passé et les fils de Noé ont eu plusieurs enfants. Leurs enfants ont grandi et ils ont eu encore plus d'enfants. Il y avait de nouveau beaucoup de personnes sur la terre. Tous ces gens étaient des descendants des trois fils de Noé et de leurs femmes (Genèse 9:19).

 

Au fur et à mesure que les années ont passé, les gens ont augmenté en nombre. À ce moment-là, tout le monde parlait un seul langage. En se déplaçant à l'est, ils ont trouvé une plaine à Schinear et ils se sont établis là (Genèse 11:1-2). Les hommes ont commencé à construire des maisons, des granges, des entrepôts et toutes sortes de constructions. En peu de temps, il y a eu des villes sur toute la plaine. Les familles choisissaient de plus en plus ce secteur pour y vivre. Les gens se déplaçaient donc ensemble de nouveau, comme ils avaient fait avant le déluge.

 

Il y avait là très peu de roches ou d'arbres. Aucune grande ville n'aurait probablement été construite là, si on n'avait pas découvert qu'une grande partie du sol était parfaite pour faire d'excellentes briques. Celles-ci étaient faites en pressant l'argile humide en forme de blocs et en les cuisant au soleil ou autour de feux. Les gens ont donc utilisé des briques au lieu de la pierre et du bitume comme mortier pour tenir les briques ensemble (Genèse 11:3). Puis ils ont dit "Bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche au ciel, et faisons-nous un nom, afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la terre".

 

Cela n'a pas plu à Dieu. Il savait que quand les humains s'empileraient et s’entasseraient dans des bâtiments, ils échoueraient à retirer le meilleur des bonnes choses qu'Il avait créées pour les hommes et qui se trouvaient dans les champs, les forêts, les montagnes, les cours d'eau et même dans les mers et les déserts. De plus, les hommes briseraient plus probablement les lois de Dieu, données pour une vie heureuse, quand ils  vivraient en masses. Dieu avait dit à Noé et à sa famille de se répandre sur toute la terre.

 

Nimrod devient un Héros

 

En ce temps-là de l'histoire humaine, il y a eu un homme nommé Nimrod, qui était un descendant de Cham, un des fils de Noé. En réalité, il était l'arrière-petit-fils de Noé et le nom de son père était Cush.

 

Si nous acceptons la base hébraïque pour l'origine de son nom, Nimrod veut dire rébellion ou le vaillant, du dictionnaire hébreu de Strong 5248.

 

Les Israélites peuvent très bien avoir associé ce nom à la rébellion et, de là, l'avoir ajouté à leur vocabulaire. Nimrod a certainement bien porté son nom, si son nom signifiait en effet rébellion.

 

Cependant, le nom peut être venu du Mésopotamien Ninurta, qui en est venu à être appliqué à un dieu de la guerre, qui a aussi été appelé la flèche, le héros puissant et dont le culte est devenu répandu à la fin du Deuxième Millénaire AEC (Avant l'Ère Courante). On a vu son nom dans les rois postérieurs et le roi assyrien, qui a été le premier Assyrien à gouverner sur toute la Babylonie, était nommé Tukulti-Ninurta 1 (vers 1246-1206 AEC). Les érudits ont récemment essayé de suggérer que ce roi était, en réalité, l'origine du nom Ninurta. Cependant, c'est beaucoup plus tard et il est plus probable qu'il a été nommé d'après le Nimrod précédent. Le culte de Ninus, un autre dieu de l'Est, était aussi relié avec Ninurta. Autant   Ninurta que Ninus sont probablement dérivés du Nimrod précédent.

 

Parce que Nimrod était un fils de Cush, le Pharaon Amenophis III (1411-1375) lui est souvent associé par certains érudits qui ne croient pas à la vérité de la Bible. C'est basé sur le fait que les fils de Cush ont émigré de la Mésopotamie à l'Éthiopie. Cependant, ils semblent être venus de Kussu, qui est à l'est de la Mésopotamie, et certains des fils de Cush peuvent aussi être allés plus à l'est, jusqu'au bassin de la rivière Indue, dans ce qui est maintenant le Pakistan et avoir continué jusqu'en Inde.

 

L'Assyrie était aussi appelée jadis la terre de Nimrod. Il a établi des villes à Babel ou Babylone, à Érec, à Accad et à Calné dans Schinear, qui est l'ancien nom pour Sumeria. Il était associé à Assur et Ninive, qui était jadis la ville la plus puissante des Assyriens et leur capitale, à l'apogée de l'Empire Assyrien. Ces pays sont dans ou près de l'Irak moderne.

 

La Bible nous dit que Nimrod était un "vaillant chasseur devant Yahovah (ou l'Éternel)" ; donc un homme très grand, fort et féroce. À cause de sa puissance et de son habileté comme vaillant chasseur des bêtes sauvages qui attaquaient les gens, il est devenu un héros et un dirigeant parmi les membres de sa tribu (Genèse 10:8-9). Comme la plupart des gens de son temps, il connaissait les lois de son Créateur, mais il détestait ces lois. Comme beaucoup de personnes aujourd'hui ont été amenées à croire, Nimrod a cru que, s'il vivait selon les lois de Dieu, il ne profiterait pas de la vie. Il a fait ses propres lois et essayé de prouver aux autres qu'ils devraient faire de même.

 

Nimrod est devenu le chef de ceux qui s'étaient regroupés dans la ville principale s'étendant sur le territoire de Schinear. Il y avait probablement plusieurs familles qui n'aimaient pas la façon dont il gouvernait mais, chaque fois que des animaux sauvages attaquaient, Nimrod et ses guerriers se battaient pour protéger les citadins. Nimrod a, plus tard, construit un mur autour de la ville en croissance. De tels actes ont aidé à faire de lui un dirigeant fort et amené plus de familles à déménager et à se placer sous son gouvernement.

 

Après quelques années, la ville s'était développée en métropole. Elle a été la première grande ville construite sur la terre après le déluge. C'était une telle merveille que les gens venaient de loin pour admirer la masse énorme des bâtiments et les hauts murs. Ce pays a, plus tard, été connu comme la Babylonie et le nom de la ville était Babel ou Babylone (Genèse 10:10). Ce mot est d'origine Akkadienne et signifie 'l'entrée à un dieu' (voir la note à Genèse 10:10 et 1:9, NIV Study Bible)

 

Nimrod commence l'Adoration des Idoles

 

Nimrod est devenu l'homme le plus redouté sur la terre. Son pouvoir et sa richesse grandissait au même rythme que Babylone grandissaient. Il a fait les lois et ces lois décrétaient que les Babyloniens ne devaient pas considérer le Dieu de Noé comme leur dirigeant, mais qu'ils devaient plutôt être gouvernés par des gouvernements humains. Nimrod leur a aussi enseigné que Satan devait être honoré en adorant des objets qu'ils pouvaient voir, comme le soleil et les serpents et d'autres choses (Romains 1:21-23).

 

Le nom du Dieu de Babylone était Bel, qui est une forme de Ba'al et qui signifie seigneur ou maître. Un autre nom était Merodac, qui était un "Dieu de la Guerre" babylonien (Jérémie 50:2). Dans la langue hébraïque, son nom était Baal. Il était l'époux du dieu-soleil Astaré ou Ishtar ou Easter (Pâques) pour laquelle le festival des Pâques est nommé. Bel était considéré le dieu en chef parmi les nombreuses idoles. Nimrod a affermi son pouvoir sur ses sujets en se faisant le souverain sacrificateur  de Bel ou Baal et de Merodac. C'est là, dans l'ancienne Babylone, que  sont nées les fausses croyances qui se sont infiltrées dans presque toutes les religions. Même aujourd'hui, des millions et des millions de gens, qui veulent vivre selon les voies justes, ne sont pas conscients que leur façon d'adorer suit de près l'ancienne façon d'adorer les idoles et les rites païens commencés à Babel. Les gens, qui aujourd'hui se sont donnés le nom de Chrétiens, observent les festivals babyloniens du Solstice à Noël et des Pâques, qui est le festival d'Ishtar, dont l'époux est mort un vendredi et a été ressuscité un dimanche. Cet époux a souvent porté plusieurs noms dans les cultes du mystère, comme Attis à l'Ouest et Adonis ou Orpheus et Dionysus parmi les Grecs et Bacchus parmi les Romains.

 

La Tour de Babel

 

Une des machinations de Nimrod pour garder les gens sous son gouvernement a été de construire une tour si gigantesque qu'elle exciterait la crainte et l'émerveillement de chacun. Elle devait être le plus haut temple jamais construit et un monument au dieu-soleil au centre d'un gouvernement mondial (Genèse 11:5).

 

Les hommes ont travaillé comme des forcenés pendant une longue période de temps juste pour ériger la base de la tour. Puis, le temple a peu à peu pris forme vers le ciel. Le plan de Nimrod d'un monstre de brique qui surgirait de la plaine se déroulait bien.

 

Puis, Dieu est intervenu. Il a vu que Babel était seulement le début des choses que les hommes essayeraient de faire. S'ils étaient incontrôlés, ils développeraient la connaissance à une telle vitesse que le monde serait détruit bien avant les six mille ans alloués à Satan pour le contrôle de l'humanité. Ils deviendraient comme des élohim ou des dieux et ils devaient être arrêtés (Genèse 11:6). Imaginez ce qui arriverait si des hommes comme Nimrod avaient été capables de développer des armes comme nous avons aujourd'hui!

 

Le faux système d'adoration de Babel a donc été interrompu et dispersé et les langues ont été confondues, parce que l'homme progressait si vite dans la connaissance qu'il détruirait sûrement la planète longtemps avant les délais donnés à Satan.

 

Plusieurs Langues débutent

 

L’Éternel a dit "Voici, ils forment un seul peuple et ont tous une même langue, et c'est là ce qu'ils ont entrepris ; maintenant rien ne les empêcherait de faire tout ce qu'ils auraient projeté. Allons! descendons, et là confondons leur langage, afin qu'ils n'entendent plus la langue, les uns des autres" (Genèse 11:6-7). Puis, quelque chose est arrivé aux hommes qui travaillaient sur la tour. Ils ont commencé à s'accuser de ne pas parler simplement. Certains parlaient d'une façon, tandis que d'autres parlaient d'une autre manière. Moins ils comprenaient, plus ils se disputaient. Les arguments se sont développés en batailles. Ils cessèrent de bâtir la ville (Genèse 11:8). Dieu a fait en sorte qu'ils  parlent de tant de façons différentes que le manque de communication a rendu impossible de continuer à travailler sur le temple. La tour a ensuite été appelée "Babel", parce que "Babel" voulait dire "confusion" dans la langue originale de Noé utilisée là (SHD 894) et elle a conservé cette signification depuis.

 

Ne comprenant pas leurs voisins, beaucoup de familles vivant dans la ville de Babylone ou près de celle-ci se sont éloignées pour vivre dans les parties éloignées du territoire. C'était ce que Dieu voulait qu'ils fassent (Genèse 10:25 et Deut. 32:7-8). Sa façon de les disperser, en embrouillant leur langage, a porté un dur coup au plan de Nimrod pour une croissance rapide de son royaume et un plus grand contrôle sur les habitudes, le comportement social et les coutumes de l'homme.

 

Dans les années qui ont suivi, tandis que les gens se dispersaient sur la terre, ceux qui sont restés à Babylone ont augmenté en nombre. De plus, beaucoup d'autres gens se sont arrêtés là dans leurs voyages.

 

Nimrod planifie de gouverner la terre

 

Avec les années, Nimrod a construit d'autres villes sur les plaines de Schinear, en Babylonie. Il a étendu son royaume en Assyrie. Les fils de Cush, son père et ses frères, ont voyagé dans les continents de l'Asie et de l'Europe et même jusqu'en Égypte et en Éthiopie dans le continent de l'Afrique. Partout, ce culte a implanté la mauvaise tradition d'adorer le diable sous la forme d'un serpent ou comme le dieu-soleil. Nimrod a prétendu que Satan le diable avait une connaissance secrète que lui seul était capable de révéler à ses semblables. Un des noms associés à Nimrod a été compris par les étudiants de la Bible d'être une forme pour "Peter" ou Pawtah, qui est basé sur une racine principale signifiant "personne qui ouvre" dans la langue de la Chaldée et de la Babylonie et, plus tard, de l'hébreu.

 

Entretemps, plusieurs des habitants de la terre avaient peu ou rien à voir avec les voies de Nimrod. Certaines tribus avaient voyagé tellement loin de Babylonie, qu'ils n'étaient même pas au courant du début de l'adoration des idoles. D'autres se souciaient peu de Dieu ou des idoles.

 

Un petit nombre de gens ont choisi de continuer à obéir à leur Créateur. Sem, un des fils de Noé, était un leader parmi les disciples de Dieu. Pendant beaucoup d'années, il a travaillé contre la vague d'adoration des idoles qui se répandait de Babylone.

 

Sem était le plus jeune fils de Noé et le grand-oncle de Nimrod. Comme sacrificateur du Dieu Très-Haut, Sem avait le devoir de s'opposer à Nimrod.

 

Ce n'est pas clair comment Nimrod est mort. Mais il est mort et Sem lui a survécu pendant plusieurs années. Le sacerdoce de Sem était basé à Jérusalem et certains parmi les rois qui se trouvaient là, étaient des souverains sacrificateurs appelés Melchisédek ou Adonai-zedek, signifiant Mon Roi est la Justice ou Mon Seigneur est la Justice. Abraham a, plus tard, payé la dîme à Sem ou à un de ses souverains sacrificateurs à Jérusalem.

 

La mort de Nimrod a été une surprise choquante pour ses disciples. Ils ne pouvaient pas comprendre comment ou pourquoi on pouvait permettre au souverain sacrificateur du dieu-soleil de mourir. Il y a eu tellement de sujets qui ont perdu la foi en leur héros que le système religieux de Nimrod a commencé à s'écrouler.

 

Mais Satan n'était pas sur le point de renoncer à sa lutte pour détourner l'homme de son Créateur. Il a travaillé d'une façon très astucieuse et utilisé la mort de Nimrod pour inciter les hommes à continuer leur adoration des idoles. Satan avait un plan pour faire en sorte que les religions païennes deviennent non seulement de plus en plus populaires à ce moment-là, mais pour qu'elles durent pendant des milliers d'années!

 

La Femme de Nimrod

 

Pour comprendre comment c'est arrivé, nous devons savoir quelque chose à propos de la femme de Nimrod, appelée Ishtar ou Easter (Pâques). La Bible se réfère à elle comme Astarté. Beaucoup de personnes l'ont appelée Sémiramis. Son type lascif de pratiques est toujours continué en Afrique, aussi loin qu'en Ouganda (voir Frazer, The Golden Bough, ii, 275). La colombe dorée est associée à Sémiramis et on la connaît aussi comme la Cybèle phrygienne et l'Atargatis syrienne. Le nom Atargatis est une traduction grecque pour l'épouse du Baal de Tarse, qui est maintenant la Syrie. Le nom était autrefois Atheh-atheh, qui a le nom de la déesse de Tarse. Son culte se retrouvait aussi au nord à une place nommée Hieropolis-Bambyce, près de la rivière Euphrate (voir Frazer ibid v, 162 et n 2,3).

 

Quand son mari a été tué, elle est prétendument devenue la dirigeante de son royaume. Mais étant donné que beaucoup de ses sujets croyaient que Nimrod n'était pas l'être divin qu'il revendiquait être, Sémiramis a eu peur de perdre le contrôle sur eux. Elle savait qu'elle devait penser à quelque chose qui semblerait être un grand miracle - quelque chose qui remplirait les gens de crainte et leur montrerait que Nimrod était vraiment un dieu.

 

Quelques temps après la mort de Nimrod, Sémiramis a donné naissance à un bébé garçon. C'était exactement ce que cette méchante femme avait besoin pour exécuter son plan avide. Elle a propagé la nouvelle que le bébé n'avait pas un père humain, mais qu'il avait été conçu par un rayon magique de lumière du grand dieu-soleil. On disait qu'il était le fils de Nimrod, venu pour restaurer le gouvernement de son père.

 

Ce mensonge épouvantable était probablement difficile à croire pour certains. Néanmoins, la reine a réussi à garder le contrôle du royaume. Nimrod a été vu de plus en plus comme le dieu-fils. De plus, par ses efforts, Sémiramis a commencé à être adorée comme une mère de dieu. Elle était aussi connue comme 'La Mère Vierge' et 'La Reine du Ciel' (Jérémie 7:18 ; 44:17-19,25). Elle a été la première dirigeante religieuse du monde. Le culte qui l'a suivie était le culte de Cybèle, comme la déesse Mère au Moyen-Orient.

 

Tout cela est arrivé, il y a plus de quatre mille ans. Cela a été le début comme tel des diverses religions païennes et son effet a été si grand au cours des siècles que même aujourd'hui, beaucoup de personnes adorent une 'Reine du Ciel', bien qu'il n'y ait jamais eu une telle personne.

 

Satan a travaillé d'une façon si astucieuse que ces anciens symboles d'adoration des idoles, ces dates, ces coutumes, ces idées et ces traditions ont tous été mêlés dans la façon dont la plupart des personnes adorent aujourd'hui. Ces choses du passé, mentionnées dans la Bible comme 'les mystères cachés' cachent toujours la vérité aux millions qui veulent vraiment obéir à Dieu.

 

Les fêtes païennes observées aujourd'hui

 

Dieu nous dit dans les Écritures de ne pas apprendre les coutumes des adorateurs d'idoles (Jérémie 10:2 et Deut. 12:30-31). Par ailleurs, beaucoup de dirigeants religieux nous disent sincèrement qu'il serait païen de ne pas observer le 25 décembre comme un jour férié. Cette date a été célébrée par ces anciens païens, comme le jour de la naissance de l'enfant de la Mère du Ciel associée à Nimrod et au dieu-soleil!

 

Sémiramis et ses disciples ont soi-disant affirmé que le 25 décembre, un conifère a poussé durant la nuit d'une souche morte à Babylone et que Nimrod retournerait secrètement à la même époque, à chaque année, pour laisser des cadeaux sur l'arbre. Ça été le commencement réel de ce qui est maintenant célébré comme Noël. Le père Noël est venu beaucoup plus tard et nous l'avons examiné dans une autre étude. Voir l'étude Pourquoi nous ne célébrons pas Noël [CB024].

 

Un autre temps observé par les festivals religieux mondiaux est celui de la naissance de Sémiramis ou Ishtar. Elle a faussement revendiqué d'avoir vécu comme un esprit avant le déluge et d'être descendue du ciel dans un œuf énorme déposé dans la rivière Euphrate. La déesse dans l'œuf d'Isthar (l'œuf de Pâques) n'était personne d'autre que Sémiramis sous un autre nom.

 

Easter (Pâques) est mentionné dans la Bible King James (Actes 12:4). Cependant, il a été mis là faussement par les traducteurs à la place du mot 'Pâque'. La Pâque est un des temps que Dieu veut que nous observions, tandis que le dimanche de Pâques, avec ses anciens services au lever du soleil, est entièrement païen (1Corinthiens 5:7-8). Voir l'étude Les Jours Saints de Dieu [CB022].

 

Nous pouvons maintenant commencer à comprendre comment Satan a utilisé Nimrod et Sémiramis pour emmener les humains à croire à des mensonges (Apoc. 12:9), de la même manière qu'il a emmené Ève à croire le premier mensonge.

 

Les autres dieux de cette histoire sont d'autres mensonges, comme le dieu Attis, qui était considéré être le dieu qui était le Père autant que le Fils, qui est venu sur la terre et qui a été tué sur un arbre, puis envoyé en Enfer un vendredi et ressuscité un dimanche. C'est l'origine de l'histoire de Pâques et elle n'est pas la même que celle de Christ, qui a été tué à la Pâque. C'est aussi l'origine du Dieu Triune (la Trinité) qui est entré dans le Christianisme.

 

C'est le faux système que nous nommons le Mysticisme et il a pénétré toutes les religions du monde.

 

Cependant, Satan ne sera pas toujours capable de tromper les gens. Le temps vient bientôt quand son pouvoir lui sera enlevé pendant mille ans (Apoc. 20:1-3). À ce moment-là, les fausses religions vont disparaître. C'est avec joie que le monde recevra ensuite toute la vérité – dont une grande partie nous a été cachée pendant si longtemps.

 

 

 

 

q