Les Églises Chrétiennes de Dieu

[CB015]

 

 

 

Joseph : Le Fils de Jacob

2ème Partie [CB015]

 

 

(Édition 2.0 20030202-20070128)

 

 

 

Suite à la famine dans le pays d'Égypte, les frères de Joseph se présentent devant lui pour la première fois en treize ans pour lui demander de la nourriture. Même s’il reconnaît ses frères, Joseph ne se fait pas tout de suite connaître à eux. Néanmoins, Joseph se réunit finalement avec ses frères et son père.

 

 

 

Christian Churches of God

PO Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

 

Courriel : secretary@ccg.org

 

 

(Copyright © 2003, 2007 CCG, éd. Wade Cox)

(Tr. 2003, rév. 2012)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
 http://www.logon.org/french/ et http://www.ccg.org/french/

 

    

 

Joseph : Le Fils de Jacob 2ème Partie [CB015]


 

Les Frères de Joseph vont en Égypte

 

La famine s'était étendue à d'autres nations au-delà de l'Égypte et la maison de Jacob à Canaan n'était pas une exception. C’est pourquoi, quand Jacob a vu que ses dix fils ne partaient pas pour l'Égypte où des provisions pouvaient être achetées, il leur a demandé : “Pourquoi vous regardez-vous ? En effet, j'ai entendu dire qu'il y a des grains en Égypte” (Genèse 42:1-2).

 

Dans l’étude précédente, nous avons vu que les fils de Jacob lui avaient dit qu'un animal sauvage avait tué Joseph. Parce qu’il ne voulait pas qu'il arrive du mal au seul fils qu'il lui restait de sa femme Rachel qui était décédée, Jacob a gardé Benjamin avec lui, tandis que ses dix frères sont allés en Égypte (Genèse 42:3-5).

 

À leur arrivée en Égypte, les frères de Joseph se sont présentés devant lui en inclinant la tête humblement vers le sol. Ils ont fait cela comme une marque de respect pour un homme de rang important. Nous nous souvenons de l'histoire dans la 1re partie et que Joseph était le deuxième dans la hiérarchie, sous le Pharaon d'Égypte. Joseph savait qui ils étaient et il s'est souvenu du rêve qu'il avait fait quand il était un jeune garçon – que ses frères se prosterneraient devant lui. Le rêve s’était donc finalement réalisé (Genèse 42:6-9).

 

Ils n'ont pas reconnu leur frère Joseph après tant d'années, parce qu'il était un jeune garçon quand ils l'ont vendu comme esclave et qu’il était maintenant un homme cultivé. De plus, il ressemblait aux Égyptiens. Mais ils connaissaient le pouvoir de cet homme qui se tenait debout devant eux. Joseph a voulu leur dire qui il était et les embrasser, mais il a décidé d'attendre. Remarquant que Benjamin, son plus jeune frère, n'était pas présent, Joseph a commencé un des deux tests que ses frères devaient passer afin d'apprendre de leurs erreurs passées.

 

Genèse 42:9 Joseph se souvint des songes qu'il avait eus à leur sujet, et il leur dit : Vous êtes des espions ; c'est pour observer les lieux faibles du pays que vous êtes venus. (LSG)

 

Les frères de Joseph ont nié les accusations qu'ils étaient des espions venus en Égypte pour ensuite révéler aux nations ennemies les faiblesses de l'Égypte.

 

Genèse 42 :13 Ils répondirent : Nous, tes serviteurs, sommes douze frères, fils d'un même homme au pays de Canaan ; et voici, le plus jeune est aujourd'hui avec notre père, et il y en a un qui n'est plus. (LSG)

 

Mais Joseph a continué son accusation contre eux. Il savait qu'ils n'étaient pas vraiment des espions, mais il a décidé de faire en sorte que son rang et son pouvoir demeurent le centre de leur attention. Il l'a fait en les assurant qu'ils ne quitteraient pas l'Égypte, à moins que leur plus jeune frère ne vienne en Égypte, comme preuve que ce qu'ils lui avaient dit était vrai (Genèse 42:14-16).

 

Après les avoir gardés en prison pendant trois jours, Joseph a permis à tous, sauf un des frères, de retourner à la maison de leur père avec du grain afin d’aider leurs familles à passer au travers de la famine (Genèse 42:17-20). Finalement, réalisant que tout cela leur arrivait à cause de ce qu'ils avaient fait à Joseph dans le passé, les frères ont discuté leur culpabilité et la possibilité réelle que leurs vies pourraient être prises à cause de leurs actions passées.

 

Genèse 42 :21-22 Ils se dirent alors l'un à l'autre : Oui, nous avons été coupables envers notre frère, car nous avons vu l'angoisse de son âme, quand il nous demandait grâce, et nous ne l'avons point écouté ! C'est pour cela que cette affliction nous arrive. 22 Ruben, prenant la parole, leur dit : Ne vous disais-je pas : Ne commettez point un crime envers cet enfant ? Mais vous n'avez point écouté. Et voici, son sang est redemandé. (LSG)

 

Joseph parlait en langue égyptienne et ses frères parlaient seulement en hébreu ; toutes les conversations entre les frères étaient donc faites à travers un interprète. Cette personne pouvait parler les deux langues (Genèse 42:23). Mais Joseph se rappelait de sa langue maternelle et il comprenait ce que ses frères disaient. Il était désolé pour ses frères et il a dû s’en aller pour qu'ils ne le voient pas pleurer. Quand Joseph est revenu, il a fait ligoter Siméon, comme son prisonnier, directement à la vue de ses autres frères (Genèse 42:24).

 

Les Frères Retournent à Canaan

 

Avant que les frères libérés ne commencent leur voyage de retour à la maison de leur père Jacob, Joseph a commandé à ses domestiques de remettre l'argent que ses frères avaient déboursé pour le grain dans leurs sacs de grain, sans que ceux-ci ne le sachent. Quand un des frères a ouvert son sac de grain à l’endroit où ils étaient arrêtés pour camper, il a trouvé tout son argent dedans ! Il l'a montré à ses frères et ils ont, eux aussi, trouvé leur argent dans leurs sacs de grain. Soudainement, ils sont tous devenus effrayés d’être accusés d'avoir volé l'argent, si Joseph le découvrait (Genèse 42:25-28).

 

Essayez d’imaginer la crainte ressentie par les frères à la pensée d’avoir à répondre de leurs actions au deuxième individu le plus puissant de la nation la plus puissante au monde. Quand il est souvent difficile de répondre à nos parents pour nos actions, pensez comment il serait difficile de devoir répondre pour nos erreurs aux dirigeants de nos nations !

 

À leur retour au pays de Canaan, les frères sont allés rapidement voir Jacob et lui ont parlé de tout ce qui leur était arrivé en Égypte. Quand Jacob a vu l'argent dans les sacs de toile de ses fils, il est aussi devenu effrayé. Car Jacob a cru que Joseph et Siméon étaient morts et, maintenant, il était exigé que Benjamin se rende en Égypte avec ses autres fils. En tant qu’aîné, Ruben a essayé de rassurer son père en lui disant que, si Benjamin était placé sous sa responsabilité, il s'assurerait qu’il retourne avec eux, même aux dépens des vies de ses deux propres fils (Genèse 42:29-36).

 

Genèse 42 :37 Ruben dit à son père : Tu feras mourir mes deux fils si je ne te ramène pas Benjamin ; remets-le entre mes mains, et je te le ramènerai. (LSG)


Concerné par le danger qui pourrait arriver à Benjamin pendant le voyage, Jacob a, tout d’abord, refusé de le laisser partir (Genèse 42:38). Connaissant l’amour que nos parents ont pour nous, comme Dieu aime aussi Ses enfants, il est facile de comprendre à quel point il était difficile pour Jacob de placer Benjamin dans une situation qui pourrait lui coûter la vie, particulièrement quand Jacob croyait qu'il avait déjà perdu deux fils, Joseph et Siméon.

 

Toutefois, quand la famine est devenue sévère, Jacob n'a pas eu d’autre choix que de permettre à Benjamin d’aller en Égypte avec ses autres fils pour acheter des provisions. Cette fois, Juda a pris la responsabilité de la sécurité de Benjamin. Juda a promis que, si quelque chose arrivait à Benjamin, le blâme retomberait sur lui pour toujours (Genèse 43:1-9).

 

Essayez de vous souvenir qui, dans la famille de Jacob, a pris une malédiction sur eux, quand Jacob était plus jeune. En se référant aux leçons précédentes et à la Bible elle-même, qu'est ce que Dieu dit qu’il y a de mauvais, lorsqu’on prend une malédiction ou un blâme sur soi ? 

 

Jacob a finalement accepté que Benjamin aille en Égypte avec ses autres fils, parce que le reste de ses enfants et petits-enfants souffraient, en raison de la famine. Cependant, afin de s'assurer qu'ils ne retournent pas en Égypte les mains vides, Jacob a envoyé avec eux des cadeaux de fruits, de baume, de miel,  d’épices, de myrrhe, de pistaches, de noix et d’amandes (Genèse 43:10-11).

 

En plus de ces cadeaux, les fils devaient aussi apporter le double de la somme d'argent qu'ils avaient apportée pour leur premier voyage en Égypte. Il leur a aussi dit de rendre l'argent qui avait été trouvé dans leurs sacs de grain, juste au cas où il serait resté dans leurs sacs par mégarde (Genèse 43:12-13).

 

À leur départ, Jacob a déclaré : “Que le Dieu tout puissant vous fasse trouver grâce devant cet homme, et qu'il laisse revenir avec vous votre autre frère et Benjamin ! Et moi, si je dois être privé de mes enfants, que j'en sois privé !” (Genèse 43:14.)

 

À ce point culminant de la famine, Jacob a réalisé que des vies, autres que celles de Benjamin et de ses autres fils, pourraient être perdues, s'il ne remplaçait pas de nouveau les provisions de sa famille. En permettant qu'il soit affligé ou troublé par la perte de Benjamin et en envoyant ses fils en Égypte, Jacob a démontré qu’il était disposé à sacrifier Benjamin, pour que le reste de sa famille puisse survivre.

 

Quand Joseph a revu ses frères avec Benjamin, il a dit à son majordome de tuer un animal pour la préparation d'un banquet chez lui. Quand les frères ont été emmenés à la maison de Joseph, ils ont immédiatement été effrayés en pensant aux raisons possibles pour lesquelles ils avaient été emmenés là. Assumant que c’était à cause de l'argent qu'ils avaient trouvé dans leurs sacs de grain à leur visite précédente, ils se sont approchés du majordome pour expliquer leur situation. Connaissant la nature de leur visite, le majordome a assuré aux frères que leur présence était pour des raisons pacifiques (Genèse 43:15:23).

 

Après s'être lavé les pieds, qui étaient sales suite à leur voyage, avoir bu de l'eau et alimenté leurs ânes, les frères ont préparé leurs cadeaux pour l'arrivée de Joseph à midi (Genèse 43:24-25).

 

Quand Joseph est arrivé, ils lui ont donné les cadeaux de Jacob. Il s’est informé sur leur père et ils lui ont dit qu'il était toujours vivant et en bonne santé. Tandis que ses frères se prosternaient humblement devant lui, Joseph a reconnu et parlé à son frère plus jeune, Benjamin, en disant : “Dieu te fasse miséricorde, mon fils.” Joseph a vite eu envie d’embrasser Benjamin. De nouveau, il a dû quitter ses frères pour cacher ses émotions et sa vraie identité aussi. Quand Joseph est retourné, chacun était assis selon son âge, du plus âgé au plus jeune (Genèse 43:26-33).

 

Étant donné qu’il était honteux pour les Égyptiens de manger avec des Israélites, ils ont été assis séparément de la famille de Joseph. Les frères de Joseph ont été étonnés de voir que cet homme, qu'ils pensaient n’avoir aucune connaissance réelle de leur famille, les avait, en fait, assis selon leur droit d'aînesse et leur âge. Non seulement cela, ils devaient être curieux de savoir pourquoi Joseph s'était assuré que la portion de Benjamin était cinq fois plus grande que celle des autres (Genèse 43:34).

 

Si nous considérons l'importance de la portion de nourriture de Benjamin, nous devons comprendre la signification biblique du chiffre cinq. Quoique la Bible se réfère souvent au chiffre cinq comme ayant rapport à la grâce sans procès, étant donné que Benjamin n’a pas eu à faire face aux épreuves de ses demi-frères à ce moment-là, la signification du favoritisme de Joseph pour son frère sur ses demi-frères pourrait, peut-être, être également importante.

 

Si nous regardons l’exemple donné par Dieu le Père, nous pouvons voir que, comme Lui, ni Joseph ni nous ne devrions “faire acception de personnes” (Actes 10:34). Par l’exemple de la propre vie de Joseph, nous avons vu que la jalousie et la colère, qui s'étaient développées parmi ses frères, suite au favoritisme de Jacob, ont finalement mené à un complot pour tuer Joseph.

 

La Coupe de Joseph

 

Le deuxième test que Joseph a utilisé sur ses frères a consisté à placer Benjamin dans une situation de culpabilité potentiellement mortelle. Pour faire cela, Joseph a demandé au surveillant de sa maison de remettre de nouveau l'argent de ses frères dans leurs sacs de grain, mais il lui a dit d'ajouter aussi sa coupe d'argent dans le sac de Benjamin. Ainsi, après que les frères furent partis avec leurs ânes à l'aube, le gardien de la maison de Joseph les a suivis. Quand l’intendant s'est approché d'eux, il les a accusés d'avoir volé les choses personnelles de leur bon hôte (Genèse 44:1-8). Ils ont de nouveau nié ce dont ils étaient accusés en disant :

 

Genèse 44:9 Que celui de tes serviteurs sur qui se trouvera la coupe meure, et que nous soyons nous-mêmes esclaves de mon seigneur ! (LSG)

 

Désireux de prouver leur innocence, ils ont rapidement ouvert leurs sacs de grain pour inspection. C'est à ce moment-là, après avoir cherché du plus vieux au plus jeune, que la coupe d'argent a été trouvée en possession de Benjamin. Comme c'était la tradition de l’époque quand quelqu'un devenait très émotionnel, les frères ont déchiré leurs chemises. Ils se sont sentis coupables et craintifs pour la vie de leur plus jeune frère et, probablement, pour leurs propres vies aussi. Encore une fois, ils devraient raisonner avec Joseph, les frères sont donc retournés à la ville (Genèse 44:10-13).

 

Avouant leur culpabilité pour ce qui était arrivé avec la coupe d'argent, ainsi que leurs erreurs passées, ils se sont de nouveau prosternés humblement devant Joseph et se sont offerts pour être ses serviteurs. En voyant cette exposition d'humilité, Joseph leur a parlé et a dit, “L'homme sur qui la coupe a été trouvée sera mon esclave. Quant à vous, remontez en paix vers votre père” (Genèse 44:14-17).

 

Parce que la coupe d'argent a été trouvée en possession de Benjamin, il risquait de devenir l'esclave de Joseph, qui était le gouverneur d'Égypte. En réalisant que, ce qui arrivait à Benjamin, ressemblait énormément à ce qu'ils avaient fait à Joseph dans sa jeunesse, les frères doivent avoir ressenti un fort sentiment de culpabilité. Que feriez-vous si vous étiez l’un des frères de Benjamin ?

 

Juda tente de sauver Benjamin

 

Pour Juda, la réponse était claire. Il craignait que son père ne vive pas beaucoup plus longtemps et que le blâme retombe sur sa tête pour toujours, s'il ne ramenait pas Benjamin à Canaan. Espérant expliquer sa situation, Juda s'est approché de Joseph pour raconter de nouveau tout ce qui était arrivé (Genèse 44:18-32). Juda a alors supplié Joseph.

 

Genèse 44:33-34 33 Permets donc, je te prie, à ton serviteur de rester à la place de l'enfant, comme esclave de mon seigneur ; et que l'enfant remonte avec ses frères. 34 Comment pourrai-je remonter vers mon père, si l'enfant n'est pas avec moi ? Ah ! que je ne voie point l'affliction de mon père ! (LSG)

 

Joseph révèle qui il est

 

Juda avait joué un grand rôle dans l'enlèvement de Joseph et sa vente comme esclave. Quand Joseph a entendu Juda dire qu'il était prêt à renoncer à sa propre vie pour celle de son plus jeune frère, Joseph s'est écroulé et il a pleuré devant tous ceux qui étaient là. Après que tous ses domestiques égyptiens eurent quitté la pièce, Joseph a dit à ses frères qui il était vraiment (Genèse 45:1-4)

 

Après une réunion émouvante, Joseph a dit à ses frères de ne pas se blâmer de l'avoir vendu comme esclave ; c'était par la volonté de Dieu qu'il était parvenu à être le deuxième, après Pharaon, et qu’il avait pu sauver des vies pendant ces temps de famine (Genèse 45:5-8).

 

Quand Pharaon a appris par les serviteurs de sa maison que les frères de Joseph étaient venus, il s’est réjoui avec ses serviteurs pour Joseph. En conséquence, Pharaon a dit à Joseph d'envoyer ses frères au pays de Canaan afin d’aller chercher leur père et tout le reste de la famille de Jacob et de les ramener en Égypte. Pharaon allait donner à Jacob la meilleure terre en Égypte, aussi connue comme ‘la graisse du pays’. Joseph a fait ce que Pharaon a commandé (Genèse 45:9-21).

 

Joseph a donné à ses frères un vêtement de rechange mais il a donné cinq vêtements de rechange et trois cents pièces d'argent à Benjamin. Pour son père, Joseph a envoyé dix ânes mâles chargés de marchandises d'Égypte et dix ânesses chargées de grain, de pain et de nourriture pour le voyage (Genèse 45:22-24).

 

Le symbolisme des groupes de dix ânes n’est pas seulement important au sens physique. Bien que les symboles des nombres dans la Bible puissent être trop difficiles à comprendre maintenant, ils seront très importants dans le futur pour la compréhension du Plan et du Calendrier de Dieu.

 

Dans le symbolisme, le chiffre dix représente d'habitude le caractère complet et un nouveau commencement. Le chiffre deux, comme dans les deux groupes de dix ânes, représente la différence. Il est très possible que, pour Joseph, envoyer les ânes par groupe de dix soit une preuve symbolique pour son père Jacob qu'il était vivant et qu'ils pourraient recommencer leur relation à nouveau.

 

À leur retour au pays de Canaan, les frères de Joseph ont dit à leur père que Joseph était toujours vivant et qu’il était maintenant le gouverneur d'Égypte. Jacob n'a pas cru ses fils, au départ, peut-être à cause de leur tromperie passée, lorsqu’ils lui avaient dit que Joseph avait été tué par un animal sauvage, quand il était un jeune homme. Cependant, après avoir vu les ânes et tout ce qui lui avait été envoyé d'Égypte, Jacob a cru que Joseph était vraiment vivant. Cela a rendu Jacob très heureux. Jacob a donc dit à ses fils qu’il irait en Égypte, sans plus tarder, afin de voir Joseph avant sa mort (Genèse 45:25-28).

 

Comme cet exemple de la vie de Joseph le démontre, nous ne devrions pas avoir de favoris comme parents ou comme frères ou sœurs, comme Jacob l'a fait avec Joseph et comme Joseph l'a fait avec Benjamin. De plus, nous ne devrions pas douter des rêves ou des moyens utilisés par Dieu pour faire Ses œuvres, parce qu'ils ne signifieront pas toujours quelque chose pour nous. Et finalement, nous ne devrions jamais réagir rapidement à nos émotions, comme le frère de Joseph a fait avec lui, parce qu'il y a toujours des conséquences pour nos pensées et nos actions.

 

Le voyage de Jacob et de ses fils en Égypte

 

Jacob, ses fils et toutes leurs familles sont donc partis avec toutes leurs possessions. En cours de route, l’Ange de Yahovah a parlé à Jacob dans une vision ou un rêve pour lui dire de ne pas avoir peur d'aller en Égypte, parce que Dieu avait des plans pour sa famille là-bas (Genèse 46:1-3).

 

Quand Joseph a appris que son père était en chemin, il est allé à Gosen pour le rencontrer. Imaginez seulement la joie de Jacob lorsqu’il a revu son fils favori après tant d'années ; d'autant plus qu'il pensait qu'il était mort. Ils ont pleuré des larmes de joie. Jacob était maintenant prêt à mourir, parce qu'il avait revu Joseph (Genèse 46:29-30).

 

Joseph a dit à ses frères de dire à Pharaon qu'ils avaient l’habitude de travailler avec le bétail. La plupart des Égyptiens n'aimaient pas les gens qui faisaient ce genre de travail, parce que le bétail et les moutons étaient sacrés pour eux (Genèse 46:31-34).

 

Cinq frères ont été amenés devant Pharaon et, quand il a appris qu'ils faisaient l’élevage des moutons et du bétail, Pharaon a dit à Joseph de les laisser s'établir sur le territoire de Gosen. C'était la meilleure place pour les troupeaux et peu d'Égyptiens vivaient là. Joseph était donc heureux pour sa famille (Genèse 47:1-6).

 

Ensuite, Joseph a amené son père devant Pharaon qui a été très respectueux de Jacob. Quand il a été questionné sur son âge, Jacob a dit à Pharaon qu'il avait 130 ans (Genèse 47:7-9). Après cela, Joseph a installé son père, ses frères et leurs familles dans Gosen. Il s'est aussi assuré qu'ils avaient tous suffisamment de nourriture (Genèse 47:10-12).

 

La famine continue

 

Entre temps, la famine s’est aggravée et les gens ont dû payer pour le grain qu'ils obtenaient de Joseph mais, finalement, l'argent s'est épuisé. Cela montre aussi qu'ils ne s’étaient pas vraiment préparés pour les temps durs en économisant leur argent, quand les temps étaient bons et qu'ils étaient dans l'abondance (Genèse 47:13-15).

 

Mais les gens avaient faim et ils avaient un grand besoin de pain. Joseph leur a alors dit qu'ils pouvaient emmener leurs animaux et les échanger pour de la nourriture. Mais, éventuellement, ils n'avaient plus d'animaux non plus et ils se sont écriés de nouveau. Cette fois, ils ont cédé leur terre à Pharaon afin de pouvoir manger. Tous les gens ont vendu leur terre, tellement la famine était mauvaise. Les gens se sont alors déplacés dans les villes pour y vivre et y être alimentés jusqu'à la fin de la famine. La seule terre, qui n’a pas été vendue, était celle qui appartenait aux prêtres égyptiens. Pharaon leur avait donné une ration de nourriture (Genèse 47:16-22).

 

Quand les temps difficiles furent passés, des graines ont été données aux gens afin qu'ils cultivent la terre et ils devaient donner au roi le cinquième de tout ce qu'ils produisaient. Le reste leur appartenait. Les gens étaient heureux avec ce plan ; après tout, ils avaient été sauvés de la famine. Exactement comme Joseph l’avait dit, les sept ans de famine ont pris fin et les pluies sont finalement venues (Genèse 47:23-26).

 

Jacob adopte les enfants de Joseph

 

Le père de Joseph et ses frères étaient en Égypte depuis environ dix-sept ans, quand la nouvelle est parvenue à Joseph que son père était très malade. Il a donc pris ses fils, Éphraïm et Manassé, et il est allé chez son père. Jacob a dit à Joseph ce que l'Ange lui avait dit, il y a très longtemps, à savoir, qu'une grande nation naîtrait de lui et que la terre de Canaan serait donnée aux générations qui viendraient après lui (Genèse 48:1-4).

 

Jacob a ensuite dit à Joseph qu'il voulait adopter ses deux fils, ils pourraient, ainsi, être inclus, avec ses autres fils, dans les bénédictions et les promesses faites par le Seigneur. En faisant cela, il s'assurait qu'Éphraïm et Manassé resteraient dans sa famille et qu’ils ne se mélangeraient pas avec des familles égyptiennes, étant donné que leur mère était une égyptienne (Genèse 48:1-5).

 

Jacob a béni Joseph et ses fils et a dit à Joseph que Dieu serait avec lui et le ramènerait dans la terre de ses pères (Genèse 48:21-22). Ensuite, Jacob a béni tous ses autres fils (Genèse 49:1-2). Après tout cela, Jacob a respiré son dernier souffle et il est mort (Genèse 49:29-33).

 

Joseph a pleuré sur son père et l'a embrassé. Puis, il a ordonné aux Égyptiens de préparer le corps de son père pour l'enterrement. L'embaumement a pris quarante jours ; ensuite, il y a eu une longue période de deuil pour Jacob. Quand tout fut terminé, Joseph a dit à Pharaon que son père l'avait fait jurer qu'il renverrait son corps à Canaan. Pharaon lui a dit de faire ce que son père avait demandé. Ainsi, ses frères, les serviteurs de Pharaon, les aînés de sa maison et tous les aînés d'Égypte sont allés avec lui. Quand ils sont arrivés là, il y a eu sept autres jours de deuil. Après cela, ils sont tous retournés en Égypte, sachant qu'ils avaient tenu leur promesse envers leur père (Genèse 50:1-14).

 

À travers tous ces événements, Joseph a été finalement réconcilié avec ses frères. Tous leurs problèmes passés ont été mis de côté. Il a assuré ses frères qu'il pourvoirait pour eux et pour leurs familles (Genèse 50:15-21). Joseph n'a pas cherché à se venger pour les mauvaises choses que ses frères lui avaient faites. Nous ne devrions pas, non plus, chercher à nous venger de ceux qui nous font du tort. Dieu s'occupera de ces choses pour nous, si nous avons confiance en Lui.

 

La Mort de Joseph

 

Joseph a continué à vivre en Égypte avec ses frères et leurs familles jusqu'à ce qu'il meure. En mourant, il a dit à son peuple que le Seul Vrai Dieu était avec eux et qu'Il les sortirait d'Égypte (Genèse 50:15-26). Joseph n'a pas oublié les promesses de Dieu (Genèse 15:16 ; 46:4 ; 48:21). Il a ensuite fait jurer ses frères qu'ils emporteraient ses os hors d'Égypte, quand Dieu accomplirait cette promesse. Nous savons, d’après la Bible, que Moïse a effectivement emporté les os de Joseph hors d'Égypte, des centaines d'années plus tard (Exode 13:19). Jacob avait aussi fait une demande semblable à ses fils en mourant (Genèse 47:29-31).

 

Joseph a vécu cent dix ans. Son corps a été embaumé et enterré en Égypte. Les Égyptiens considéraient comme une bénédiction divine le fait qu’il ait vécu aussi longtemps.

 

De cette étude, nous espérons comprendre et mieux apprécier les épreuves et les processus d’apprentissage qu’ont connus les frères de Joseph. Nous pouvons appliquer ces leçons à nos propres attitudes et aux décisions que nous prenons durant notre vie.

 

 

 

 

  

q