Les Églises Chrétiennes de Dieu

[CB016]

 

 

 

Moïse et l'Exode [CB016]

 

 

(Édition 2.0 20020301-20070129)

 

 

 

Moïse a été choisi par Dieu pour amener les Israélites hors d'Égypte où ils étaient des esclaves. Par l’entremise de Moïse et d’Aaron, Dieu a utilisé beaucoup de miracles et de signes pour montrer qu'Il était le Seul Vrai Dieu, le Tout-Puissant.

 

 

 

    

Christian Churches of God

PO Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

 

Courriel : secretary@ccg.org

 

 

(Copyright © 2002, 2007 Diane Flanagan et Wade Cox)

(Tr. 2003, rév. 2012)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
 http://www.logon.org/french/ et http://www.ccg.org/french/

 

    

 Moïse et l’Exode [CB016]

 

 

 

D'abord, il est important de savoir pourquoi les Israélites étaient en Égypte et comment ils en sont venus à devenir des esclaves. Il est aussi important de connaître l'histoire de Joseph (voir l’étude Joseph : Le Fils de Jacob 2ème Partie [CB15].

 

Jacob, qui a été renommé plus tard Israël, est allé vivre en Égypte avec ses onze fils et leurs familles. Il y avait une famine à Canaan où ils vivaient. Joseph, le fils favori de Jacob, était le gouverneur d’Égypte et il les a invités à venir vivre là-bas, car la nourriture était abondante. Les descendants de Jacob (Israël) étaient soixante-dix quand ils sont allés en Égypte (Exode 1:1-2).

 

Après avoir gouverné en Égypte pendant plusieurs années, Joseph est mort à l'âge de 110 ans. Avant de mourir, il a dit à ses frères que Dieu ramènerait un jour les Israélites à Canaan (Genèse 50:15-21).

 

Après la mort de Joseph et de tous ses frères, le nombre des Israélites en Égypte a augmenté énormément. Le pays était rempli de leurs descendants (Exode 1:6-7).

 

Au cours des deux siècles suivants, les Israélites en Égypte ont augmenté de deux millions. Plusieurs Pharaons ont régné et sont morts pendant ce temps. Éventuellement, Joseph a été oublié par les Pharaons (Exode 1:8). Le Pharaon suivant, qui est mentionné dans l'histoire de la Bible, n'aimait pas les Israélites. Il a vu qu'ils devenaient trop nombreux. C’est pourquoi, il leur a donné du travail dur à faire. Mais, au lieu de diminuer, ils ont augmenté en nombre. Les Égyptiens les ont maltraités. Finalement, les Israélites sont devenus des esclaves, sous le contrôle des Égyptiens. Ils travaillaient très durement et pendant de longues heures, chaque jour (Exode 1:8-14).

 

Étant donné que les Israélites ne diminuaient toujours pas en nombre, Pharaon a ordonné que tous les bébés garçons soient tués par les sages-femmes égyptiennes (Exode 1:15-16). Par cette action épouvantable, Pharaon pensait qu'il pourrait contrôler les Israélites. Mais les sages-femmes ne l’ont pas fait. Elles ont dit à Pharaon que les femmes israélites étaient fortes et qu’elles n'avaient pas besoin d'aide en donnant naissance à leurs bébés. Dieu s'est assuré que ces femmes ne seraient pas punies pour cette bonté (Exode 1:17-21). Il y a ici une leçon importante pour nous tous dans les actions des sages-femmes. Ceux qui obéissent à Dieu plutôt qu’au pouvoir dirigeant sont protégés et reçoivent un héritage (Exode 1:21-22).

 

Ensuite, Pharaon a ordonné à des soldats de prendre tous les bébés mâles nouvellement nés et de les jeter dans la rivière du Nil où ils se sont noyés (Exode 1:22). À ce point, les Israélites se sont sentis voués à l'échec et ils avaient très envie de s'enfuir d'Égypte.

 

La vie de Moïse montre le Plan de Salut

 

L'histoire de Moïse n'est pas uniquement l'histoire de la libération d’un groupe d'esclaves d'Égypte. Elle nous montre le Plan de Salut de Dieu pour le monde, tel que vu dans la Bible.

 

On peut voir le Plan de Salut dans les circonstances de la naissance de Moïse et dans les étapes de sa vie. Sa vie a été divisée en trois étapes de 40 ans. Il a vécu jusqu'à l’âge de 120 ans (Deut. 34:7).

 

Les quarante premières années ont été passées en Égypte. Les quarante années suivantes ont été passées à Madian, comme berger (Actes 7:29) et les quarante dernières années ont été passées dans le désert. Le Plan de Salut est de six mille ans et sera suivi par le règne de Jésus Christ pendant mille ans (Apoc. 20:2-6).

 

De la vie de Moïse, nous pouvons aussi comprendre que la séquence de six mille ans devait être faite en trois étapes d'environ quarante Jubilés chacune. Maintenant, un Jubilé est cinquante ans. Une étape est donc 40 x 50 = 2,000 ans. Donc, trois étapes doivent être 2,000 x 3 = 6,000 ans.

 

Moïse est né

 

Un beau bébé garçon est né d’un couple israélite de la tribu de Lévi vivant près de la rivière du Nil. Ils ont réussi à cacher le bébé des autorités pendant trois mois. Quand ils n’ont plus été capables de le cacher, ils l'ont mis dans un panier enduit de bitume et l’ont déposé parmi les roseaux, sur le bord du fleuve. Sa sœur est restée tout près pour voir ce qui arriverait au bébé (Exode 2:1-4).

 

Éventuellement, la fille de Pharaon est venue à la rivière pour se baigner et elle a remarqué le panier. Elle a reconnu que le bébé était un Israélite mais il était si mignon qu’elle a voulu le garder et le protéger (Exode 2:5-6). Puis, la sœur du bébé s’est approchée de la princesse et a offert de trouver une nourrisse pour le bébé. Naturellement, elle a accouru à sa mère réelle et la princesse a demandé à la femme de s'occuper du bébé ; elle lui donnerait même un salaire. De plus, ils ne courraient aucun danger (Exode 2:7-9).

 

Quand le garçon est devenu plus grand, il a été rendu à la fille de Pharaon. Elle l'a appelé Moïse (Exode 2:10). Moïse a été instruit dans la connaissance et la structure militaire de l'Égypte et il est bientôt devenu un officier de haut rang dans l'armée égyptienne. Dieu le préparait pour une tâche puissante. Plus tard, il devrait organiser et assembler Israël et les amener dans le désert.

 

Quand il avait environ quarante ans, Moïse est devenu plus préoccupé par le bien-être de son peuple et moins intéressé par les Égyptiens.

 

Moïse fuit à Madian

 

Moïse a remarqué comment les Égyptiens maltraitaient les Israélites. Ils étaient des gens de son peuple, il était donc troublé. Un jour, il est intervenu pour essayer de sauver un Israélite qui était battu à mort par un Égyptien. Moïse a tué l’Égyptien à la place, et quand personne ne regardait, Moïse l'a caché dans le sable (Exode 2:11-12).

 

Moïse a bientôt appris que d'autres avaient vu cet incident. Quand Pharaon en a entendu parler, il a cherché à tuer Moïse (Exode 2:15). Par conséquent, Moïse s'est sauvé d'Égypte et il est allé à Madian. C'était la fin des quarante premières années ou de la première phase de la vie de Moïse.

 

À Madian, Moïse a rencontré et épousé Séphora, qui était une des sept filles d'un sacrificateur appelé Réuel (Exode 2:16-22). Ils ont eu deux fils. Moïse a vécu et travaillé à Madian comme berger pendant quarante ans. Cette seconde partie de sa vie est aussi importante. Le temps passé comme berger était pour nous montrer qu’Israël passerait quarante Jubilés (2000 ans) à développer son histoire et la tradition biblique. Cela représente la période de temps d'Abraham au Messie.

 

Après tant d'années à travailler comme esclaves pour les Égyptiens, les Israélites se sont écriés à Dieu. Dieu a entendu comment ils étaient malheureux et misérables. Il a choisi une personne spéciale pour sortir Son peuple hors d'Égypte. Nous verrons, dans ce qui suit, que Dieu a choisi Moïse pour délivrer Son peuple.

 

Moïse et le buisson ardent

 

Moïse avait été à Madian environ 40 ans quand, un jour, il a vu quelque chose d'étrange sur une montagne voisine (Exode 3:1-2). L'Ange du Seigneur lui est apparu dans une flamme d’un buisson en feu qui ne brûlait pas (Exode 3:3).

 

Ici, c'est important de parler un peu de cet ange. L'Ange du Seigneur était le messager de Dieu. Cet Ange, qui a représenté la Présence ou la Gloire de Dieu, était Jésus Christ avant qu'il ne vienne sur la Terre en tant qu’homme. On lui a donné la responsabilité d’Israël. Dans cette histoire, nous verrons comment il les a délivrés d'Égypte par l’entremise de Moïse et les a amenés à la Terre Promise.

 

Maintenant, Moïse était curieux à propos de ce buisson ardent, parce qu'il ne brûlait pas. En se retournant pour aller tout près du buisson, l'Ange de Yahovah, parlant en tant que le représentant de Dieu le Père, a appelé Moïse et Moïse a répondu (Exode 3:4).

 

Il a dit à Moïse de ne pas venir plus près et d'enlever ses chaussures, parce que le lieu où il se tenait était une terre sainte (Exode 3:5). Moïse a été tellement effrayé qu’il a caché son visage. L'Ange a continué en disant : “Je suis le Dieu de ton père, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob”. C'est le même Ange parlant en tant que le messager de Dieu. La voix lui a aussi dit qu'il allait délivrer les Israélites qui souffraient à cause des Égyptiens. Dieu s'est révélé à Moïse et, de là, à Israël à travers Christ. Plus tard, Il se révélerait au monde à travers le Messie en personne.

 

Il a demandé à Moïse d'aller voir Pharaon et de lui dire de laisser aller son peuple librement (Exode 4:6-10). Moïse est alors devenu encore plus effrayé. Il s'est demandé pourquoi Dieu l'avait choisi pour aller voir Pharaon avec cette demande. Il a pensé qu'il ne pouvait pas très bien parler l’égyptien et qu’il avait aussi de la difficulté à parler. Mais l'Ange lui a dit qu'il irait avec lui (Exode 4:11-12).

 

Moïse a soutenu que les gens ne le croiraient pas et qu’ils demanderaient quel était le nom du messager. L'Ange lui a répondu : “JE SUIS QUI JE SUIS”. Cela signifie, en réalité, je suis qui je deviendrai dans l'hébreu original. L'Ange a dit : “Dis aux enfants d’Israël ‘JE SUIS m'a envoyé vers vous’” (Exode 3:14-15).

 

Moïse a été chargé de réunir les anciens d’Israël et de leur dire ce que le Messie lui avait dit. Après cela, Moïse devait aller voir Pharaon et lui dire, “Le Seigneur Dieu des Hébreux nous a rencontrés et, maintenant, laisse-nous partir et permets-nous, nous te prions, de faire trois journées de marche dans le désert, afin d’offrir des sacrifices à l'Éternel, notre Dieu” (Exode 3:16-22).

 

Moïse craignait toujours que le peuple ne le croie pas. Dieu a donné à Moïse trois signes qui montreraient qu'il avait parlé avec Dieu et qu’il disait la vérité (Exode 4:1).

 

Le premier signe était que sa verge de berger ou sa houlette pourrait être métamorphosée en un serpent et redevenir une verge (Exode 4:1-5). Cela signifiait que Moïse avait reçu le pouvoir sur les démons de Satan.

 

La deuxième chose qu’Il a demandée à Moïse de faire était de mettre sa main à l'intérieur de sa veste (son sein). Il l'a fait et elle est sortie lépreuse. C'est une maladie qui fait que la peau devient blanche et malsaine. Il a ensuite dit à Moïse de mettre sa main à l'intérieur de sa veste une deuxième fois et elle est sortie saine (Exode 4:6-7). Ce signe signifiait que Moïse avait le pouvoir sur la chair humaine.

 

Puis, Il lui a dit que, si les gens ne croyaient pas les deux premiers signes ou n'écoutaient pas ce qu'il avait à dire, il y aurait un autre signe. Il a dit à Moïse de prendre de l'eau de la rivière et de la verser sur la terre sèche. Dans ce processus, Dieu a transformé l'eau en sang (Exode 4:8-9). Ce signe indiquait que Moïse avait les pouvoirs de l'Esprit de Dieu.

 

Moïse s'est alors plaint qu'il ne pouvait pas très bien parler. Mais l'Ange lui a dit que son frère, Aaron, serait son porte-parole. (Exode 4:10-17). Le Seigneur, qui était l'Ange, a aussi dit à Moïse qu'il leur enseignerait à tous les deux ce qu’ils devaient dire, quand le temps viendrait. Cette relation entre Moïse et Aaron ressemblait à la relation entre Christ et Dieu. Il a été dit que Christ était ‘la parole’ ou le porte-parole de Dieu, comme nous l’avons vu plus haut. De la même manière, Aaron était le porte-parole de Moïse.

 

C’est ainsi que se sont terminés les seconds quarante ans ou la deuxième phase de la vie de Moise. Moïse a maintenant quatre-vingts ans. Les quarante dernières années ou la troisième phase de sa vie commencent ici.

 

Moïse va en Égypte

 

Moïse a dit au revoir à son beau-père et il a commencé à retourner en Égypte avec sa femme Séphora et ses deux fils. Mais, en chemin, le Seigneur a rencontré Moïse et ‘a cherché à le tuer’ (Exode 4:18-23).

 

C’était parce que Moïse n'avait pas circoncis son fils, comme c’était le commandement à Abraham. Séphora a donc pris une pierre aiguë, a coupé le prépuce de son fils et l'a jeté aux pieds de Moïse (Exode 4:24-26). Elle s'est fâchée avec Moïse et il a peut-être renvoyé sa famille à la maison à ce point-là, car nous le voyons ensuite retourner en Égypte avec Aaron, son frère.

 

Quand Moïse a rencontré Aaron, il lui a dit tout ce que le Seigneur lui avait dit. Ensuite, ils sont allés voir les anciens et leur ont répété toutes les paroles que le Seigneur avait dites. Ils ont fait les signes afin que les gens puissent voir et ils ont cru. Ils savaient que le Seigneur avait finalement envoyé quelqu'un pour les délivrer de l'Égypte.

 

Le chapitre 5 d’Exode nous parle de la première rencontre de Moïse et d’Aaron avec Pharaon. Pharaon n’a pas voulu laisser partir le peuple. Il a même décidé de les faire travailler plus durement parce qu'il disait qu'ils étaient paresseux. Il a accusé Moïse de distraire les gens de leur travail. Il a donc décidé que les gens ramasseraient leur propre paille pour faire les briques. Cela prenait beaucoup plus de temps et, pourtant, on s'attendait à ce qu'ils fassent le même nombre de briques quotidiennement. Puis, les gens ont été battus parce qu'ils ne produisaient pas assez de briques. Pharaon ne voulait pas laisser les gens partir pour offrir un sacrifice à leur Dieu. Pharaon a donc essayé de rendre les choses très misérables pour le peuple et il a même essayé de faire douter les gens que Moïse était le serviteur de Dieu.

 

Le chapitre 6 d’Exode nous dit que Dieu et Moïse ont parlé à nouveau par l’entremise de l’Ange. À ce moment là, Moïse commençait à devenir découragé. Dieu a dit à Moïse qu'Il se souvenait de Son alliance avec Abraham. Dieu a entendu les cris des Israélites demandant de l'aide et a promis de :

 

1) Les sortir d'Égypte et de l'esclavage

 

2) Les racheter avec un bras étendu et par de grands jugements

 

3) Les prendre pour en faire Son peuple

 

4) Être un Dieu pour eux

 

5) Les amener à la terre qu'Il a promise à leurs ancêtres

 

6) Leur donner cette terre en héritage (Exode 6:6-8).

 

Moïse a parlé avec les enfants d’Israël mais ils ne l'ont pas écouté parce que leur esprit était brisé à cause de l'esclavage cruel auquel ils étaient soumis.

 

Moïse ne croyait pas que Pharaon l'écouterait puisque son propre peuple ne l'avait pas écouté. Dieu a expliqué qu'Il utiliserait des signes multiples et des miracles en Égypte et que Pharaon et les Égyptiens sauraient que le Seul Vrai Dieu a sorti Son peuple d'Égypte.

 

Moïse et Aaron rencontrent Pharaon

 

Moïse avait 80 ans quand il est allé rencontrer Pharaon. Aaron avait 83 ans.

 

Le chapitre 7 d’Exode commence à nous parler des dix plaies, qui ont causé de grandes douleurs, des troubles et des problèmes aux Égyptiens. Tout au long des neuf premières plaies, Pharaon a toujours refusé de laisser partir le peuple de Dieu.

 

Le premier signe a été la verge d'Aaron qui s’est transformée en un serpent. Pharaon a ensuite appelé ses magiciens et ils ont fait la même chose. Car chaque homme a jeté sa verge par terre et elles sont devenues des serpents. Pharaon a pensé que ses magiciens étaient meilleurs que Dieu ne l’était. Mais la verge d'Aaron a avalé leurs verges. Cependant, Pharaon n'a pas été convaincu et il n'a pas écouté Moïse et Aaron.

 

Les Dix Plaies

 

La première plaie : L'eau devient du sang

Pharaon se baignait dans la rivière du Nil. La verge d'Aaron a touché l'eau et elle est devenue du sang. Les poissons sont morts, la rivière sentait mauvais et les Égyptiens n'ont pas eu d'eau fraîche à boire pendant sept jours. Les magiciens ont aussi réussi à transformer l'eau en sang (Exode 7:22). Pharaon avait donc une explication et il n'a pas été convaincu que c'était un miracle de Dieu.

 

Il en sera de même dans les derniers jours quand les scientifiques des temps modernes essayeront d'expliquer ce qui arrive à la planète à ce moment-là et pendant les trompettes et les coupes de la Colère de Dieu.

 

La deuxième plaie : Les grenouilles

 

Aaron a étendu sa verge sur les eaux de l'Égypte et des grenouilles en sont sorties et elles ont recouvert le pays de l'Égypte. Elles étaient dans les maisons, dans les lits et dans les fours des Égyptiens. Toutefois, les magiciens de Pharaon ont aussi amené des grenouilles. Pharaon a demandé à Moïse de prier Dieu pour qu’il enlève les grenouilles et a dit qu’il laisserait ensuite partir le peuple de Dieu. Moïse l'a assuré que les grenouilles seraient parties du pays, le lendemain matin. En effet, le lendemain matin, les grenouilles sont mortes sur la terre. Encore une fois, Pharaon avait une explication et il a brisé sa promesse. Il n’a toujours pas laissé partir le peuple.

 

Les grenouilles représentaient les esprits, mais pas seulement d'Égypte. Cette plaie est aussi comme les esprits impurs des Derniers Jours. Ils sont comparés aux grenouilles qui sortent de la bouche du dragon, de la bête et du faux prophète (Apoc. 16:13).

 

La troisième plaie : Les poux

 

Aaron a frappé sa verge sur la poussière de la terre et elle est devenue des poux sur l'homme et les animaux. Toute la poussière de la terre est devenue des poux à travers l'Égypte. Les magiciens égyptiens ont essayé de le faire aussi, mais ils ont échoué. Les magiciens ont dit à Pharaon que c'était le doigt de Dieu (Exode 8:19). Moïse a de nouveau demandé à Pharaon de laisser aller le peuple de Dieu, sinon la plaie suivante viendrait.

 

La quatrième plaie : Les mouches

 

À partir d’Exode 8:20 et suivants, le Seigneur a envoyé Moïse pour amener une plaie de mouches sur l'homme et les animaux d'Égypte. Mais Dieu a mis une division ou une séparation entre Son peuple et les Égyptiens. Parce que les Israélites vivaient sur le territoire de Gosen, qui est comme une banlieue séparée de l'Égypte, Dieu n'a pas permis aux mouches de la plaie d'aller là.

 

C'était un signe pour montrer à tous qu’Israël était un peuple mis à part et saint pour Dieu. Il est aussi important de noter que les mouches étaient le symbole de Baalzeebub, le dieu d’Ekron des Cananéens. Ces gens étaient parents avec les Égyptiens. De nouveau, nous voyons une attaque sur des gens qui utilisent des symboles reliés à d'autres dieux pour démontrer que ces dieux n'ont aucun pouvoir.

 

Pharaon a, de nouveau, promis de laisser aller le peuple pour sacrifier à leur Dieu (mais pas très loin), si Moïse demandait à Dieu d'enlever la plaie. Les mouches sont parties mais le cœur de Pharaon a été endurci de sorte qu’il n’a toujours pas voulu laisser le peuple partir.

 

La cinquième plaie : La maladie du bétail

 

Cette plaie était une maladie qui affectait les animaux. Certains disent qu’elle peut avoir résulté de maladies répandues par les mouches. Mais c'est la pensée scientifique moderne afin que les gens doutent que c’était un miracle de Dieu. Tout le bétail des Égyptiens a été atteint par la maladie et en est mort. Pas un animal des Hébreux n'est devenu malade. Mais Pharaon n’a pas laissé partir le peuple de Dieu. La même idée de sainteté a été étendue au bétail. C’était pour démontrer les exigences particulières pour le sacrifice. C’était aussi symbolique du sacrifice du Messie. En Égypte, le taureau était consacré au dieu Apis. La tuerie du bétail était donc une autre attaque contre un de leurs dieux.

 

La sixième plaie : Les ulcères

 

Moïse a pris une poignée de cendres de la fournaise et l’a lancée vers le ciel à la vue de Pharaon. Cela a apporté de très mauvais ulcères ou plaies sur l'homme et les animaux. Mais Pharaon ne voulait toujours pas laisser aller le peuple de Dieu. Même la médecine des magiciens était incapable de guérir ces ulcères.

 

Cette condition s'appliquera dans les Derniers Jours, quand les hommes seront de nouveau affligés avec des plaies épouvantables, résultant de la marque de la Bête (Apoc. 16:11).

 

Moïse a prévenu Pharaon de la plaie suivante. Il l'a informé que si un homme ou un animal n’était pas emmené en sécurité et sous un toit ou un abri, il allait mourir.

 

La septième plaie : La grêle

 

Ce fut la pire averse de grêle mélangée avec du feu que l'Égypte avait vue. Moïse a pointé sa verge vers le ciel et le Seigneur a envoyé du tonnerre et de la grêle, et du feu tombait sur le sol. La grêle a tué les hommes et les animaux qui n’étaient pas à l’abri ; elle a brisé les arbres et tué les plantes qui commençaient à sortir de terre. Mais à Gosen, où les Israélites étaient, il n'y a pas eu de grêle.

 

Pharaon reçut un avis de vingt-quatre heures pour mettre les gens et les troupeaux à l’abri. Cela a été donné pour évaluer les magiciens d'Égypte qu’on croyait capables de contrôler le climat. De nouveau, nous voyons qu'ils n’ont pas pu empêcher Dieu de faire son travail.

 

Cette plaie sera utilisée de nouveau dans les Derniers Jours (Apoc. 11:19 ; 16:21). Ceux qui ont craint le Seigneur se sont mis à l'abri. Ceux qui ne l'ont pas craint sont morts dans les champs (Exode 9:21). Pharaon s'est adouci mais Moïse lui a dit qu'il savait que lui et ses serviteurs ne craignaient toujours pas le Seigneur Dieu (Exode 9:30).

 

Pharaon a appelé Moïse pour qu’il demande à Dieu d’arrêter la grêle et le tonnerre. Moïse a dit à Pharaon qu’en sortant de la ville, il élèverait ses mains vers le Seigneur et que la grêle et le tonnerre cesseraient. Encore une fois, quand la plaie a cessé, Pharaon a changé d'idée et refusé de laisser partir le peuple de Dieu.

 

Dieu a continué à montrer des signes et des prodiges afin que toutes les générations connaissent le Seul Vrai Dieu.

 

La huitième plaie : Les sauterelles

 

Les sauterelles mangeraient toutes les plantes vertes ou les arbres qui n’avaient pas été totalement détruits par la grêle. Pharaon a essayé de négocier avec Moïse afin que les hommes aillent adorer et offrir des sacrifices, mais que les femmes et les enfants restent en Égypte. Pharaon a essayé de retenir les femmes et les enfants en otages pour que les hommes reviennent en Égypte. Dieu s’occupe de nous en tant que familles et ce n'était pas une chose acceptable pour Lui. Les sauterelles sont donc venues. Il y avait tellement de sauterelles que la terre en était couverte. Ils ont mangé tout ce qui restait dans le pays de l'Égypte. Il était encore évident que leurs dieux n'avaient aucun pouvoir pour arrêter cette plaie.

 

Le Seigneur a endurci le cœur de Pharaon et de ses serviteurs pour qu'Il puisse montrer à tous les peuples ces signes puissants. Pharaon devait être humilié et la connaissance de ces événements devait être transmise de génération en génération (Exode 10:2). Tous sauraient alors que le Seul Vrai Dieu est Dieu sur tout. Les sauterelles ont été utilisées pour dévorer ce qui restait dans les champs après la grêle (Exode 10:3-6).

 

Pharaon a, de nouveau, demandé à Moïse d'enlever les sauterelles, ce que Moïse a fait. Mais, comme toutes les autres fois, Pharaon a refusé de laisser partir le peuple de Dieu.

 

La neuvième plaie : L'obscurité

 

Cette obscurité sur le territoire de l'Égypte pouvait même être ressentie. Elle a duré sept jours. Les Israélites avaient de la lumière dans leurs habitations. Après trois jours, Pharaon a appelé Moïse pour lui dire que tout le peuple pouvait aller adorer Dieu, mais que leurs troupeaux devraient rester. Les animaux faisaient partie du gagne-pain des Israélites et ils étaient nécessaires pour sacrifier au Grand Dieu.

 

Cette action était une attaque directe contre la puissance de la déité suprême de l'Égypte, le Dieu Soleil Ra ou Amun-Ra.

 

Le cœur du Pharaon a été endurci et il a dit : “Sors de chez moi ! Garde-toi de paraître encore en ma présence, car le jour où tu paraîtras en ma présence, tu mourras.” Moïse a reconnu qu'il ne verrait plus Pharaon parce que c'était le temps pour la plaie finale.

 

L'Ange du Seigneur a dit à Moïse que les Israélites seraient chassés hors d'Égypte. Moïse a reçu instruction de dire aux Israélites de demander des cadeaux aux Égyptiens. Les Égyptiens ont librement donné de leurs bijoux, de leur argent et de leur or. Cette générosité indiquait que Moïse était très considéré et qu’ils se souvenaient de lui lorsqu’il avait été un officier égyptien de haut rang. Aussi, les Égyptiens étaient peut-être très reconnaissants pour le travail que les Israélites avaient fait pour eux.

 

Moïse a appris que la dernière plaie serait la mort du premier-né de l'homme et de la bête. Le premier-né de l’homme et de la bête est mis à part et saint pour Dieu. Dieu a instruit Moïse sur la façon d’empêcher la mort des premiers-nés des Israélites.

 

La Première Pâque 

 

Le chapitre 12 d'Exode nous dit : “Ce mois-ci sera pour vous le premier des mois ; il sera pour vous le premier des mois de l'année.” Le Dixième jour du Premier mois, un agneau est mis de côté pour chaque famille. Ces agneaux doivent être gardés jusqu'au Quatorzième jour et tués au crépuscule.

 

Aucun des Israélites ne devait sortir à l'extérieur de sa maison jusqu'au matin. L'animal entier devait être rôti au feu. Avec l'agneau, ils devaient manger des herbes amères et du pain sans levain. Tout ce qui restait de l’agneau devait être brûlé au feu avant le matin. Les Israélites devaient manger à la hâte, prêts à voyager, avec leurs chaussures aux pieds et leur bâton à la main.

 

Après avoir tué l'agneau, ils devaient enduire de sang les montants de leurs portes. C'était un signe de la protection de Dieu. Quand l'ange de la mort passerait à minuit à travers le territoire, il passerait au-dessus des maisons ayant du sang sur les montants de la porte.

 

Cet événement doit être observé comme un mémorial, comme une Fête au Seigneur de générations en générations (Exode 12:14). Il est observé comme la Pâque chaque année, le Quatorzième jour du Premier mois.

 

Au verset 15, on nous dit de manger du pain sans levain pendant sept jours. Le 15ème jour et le 21ème jour d’Abib sont des jours saints. Nous ne devons faire aucun travail ces jours-là, sauf préparer la nourriture. Nous devons enlever tout le levain de nos maisons avant le 15ème jour. On a dit aux Israélites d'enlever de leurs maisons tous les articles faits avec de la levure, comme le pain, les gâteaux et les biscuits avant qu'ils ne quittent l'Égypte (Exode 12:15).

 

Cette semaine-là, pendant laquelle nous ne mangeons aucun produit fait avec du levain, doit être observée pour toujours par nous. Nous pouvons apprendre beaucoup plus à propos de cette Fête mais cela sera couvert dans l'étude Les Jours Saints de Dieu [CB22].

 

Cette nuit-là, Dieu a rendu Son jugement sur tous les dieux de l'Égypte. Chaque plaie a été dirigée contre un des dieux que les Égyptiens adoraient. Il n'y a pas de doute que ces plaies ont été des choses épouvantables à voir et encore plus horribles à endurer. Cependant, Pharaon était devenu un dieu pour son peuple et toute cette horreur était pour prouver à tous qu'aucun roi, prince ou idole n'avait de pouvoir contre le Seul Vrai Dieu.

 

Obéissant à l'instruction de Dieu, les Israélites ont mangé le repas de la Pâque à la hâte et ils étaient habillés et prêts à partir.

 

La dixième plaie : La mort du premier-né de l'Égypte

 

À minuit, tous les premiers-nés d'Égypte, autant des hommes que des animaux sont morts. – “Du premier-né de Pharaon qui est assis sur le trône au premier-né du captif qui était dans la prison et tout le premier-né du bétail” (Exode 12:29). Il y a eu un grand cri en Égypte, car chaque famille a perdu quelqu'un. Cependant, les Israélites ont été protégés dans leurs maisons en ayant le signe de la protection du sang de l'agneau sur leurs portes (Exode 12:27-28). Cela a été fait pour faire, encore une fois, la distinction entre les deux peuples.

 

À ce moment-là, Pharaon a dû réaliser que le Dieu puissant des Israélites était plus grand que tous les autres dieux qu'il connaissait. Ses dieux avaient été en quelque sorte mis à mort. Il avait maintenant hâte de se débarrasser de tous ces Israélites.

 

L'Exode

 

Pharaon a appelé Moïse et Aaron pendant la nuit et leur a dit (Exode 12:31 et suivants) : “Levez-vous, sortez du milieu de mon peuple, vous et les enfants d'Israël. Allez, servez l'Éternel, comme vous l'avez dit. Prenez vos brebis et vos bœufs, comme vous l'avez dit ; allez, et bénissez-moi.”                        

 

Israël a quitté l'Égypte le même jour qu'ils sont arrivés en Égypte, 430 ans plus tôt (Exode 12:40-41). Dieu a dit aux Israélites de parler de cet événement à leurs enfants de génération en génération. Il ne voulait pas qu'ils oublient comment Il les avait libérés de l'esclavage des Égyptiens (Exode 13:3-10). C'est une “Soirée Mémorable”, une “Soirée de Veille” pour toutes les générations pour toujours.

 

En emmenant Israël hors d'Égypte, l'Ange du Seigneur les a guidés comme une colonne de nuée pendant la journée et une colonne de feu pendant la nuit. L'Ange du Seigneur n'a jamais quitté Israël. Dieu a emmené les Israélites à la liberté à travers le désert de la Mer Rouge. C'était un itinéraire beaucoup plus dur mais les Israélites pouvaient seulement avancer ; ils ne pouvaient pas retourner en Égypte, même s'ils étaient tentés et auraient bien voulu le faire.

 

Après qu'ils furent partis, Pharaon a regretté sa décision de permettre aux Israélites de partir. Les Égyptiens avaient maintenant perdu leurs esclaves. Il a donc préparé ses chars et ses soldats afin de poursuivre les anciens esclaves.

 

Peu de temps après, les Israélites ont vu Pharaon et ses armées à leur approche de la Mer Rouge. Même après avoir vu tous les miracles et les signes du Seul Vrai Dieu, les Israélites se sont plaints et ils ont voulu retourner en Égypte.

 

Les instructions de Moïse pour eux furent : “Ne craignez rien, restez en place, et regardez la délivrance que l'Éternel va vous accorder en ce jour ; car les Égyptiens que vous voyez aujourd'hui, vous ne les verrez plus jamais. L'Éternel combattra pour vous ; et vous, gardez le silence” (Exode 14:13-14).

 

Moïse a soulevé sa verge et il a séparé la Mer Rouge en deux et il y a eu ainsi un chemin à sec pour faire traverser les Israélites. La colonne, qui était devant les Israélites, s'est placée derrière eux. Elle était maintenant entre les Égyptiens et les Israélites. La colonne était une obscurité pour les Égyptiens, mais elle éclairait les Israélites. Un vent de l’Est très fort a fait sécher le fond de la mer durant la nuit et les enfants d’Israël ont traversé la Mer Rouge sur la terre ferme.

 

Les Égyptiens ont continué à poursuivre les Israélites. Quand le dernier des Israélites a été hors de la Mer Rouge, Moïse a de nouveau levé sa verge et la mer a englouti les Égyptiens. C'est comme cela que le Seul Vrai Dieu a délivré Israël de l'esclavage égyptien.

 

“Israël vit la main puissante que l'Éternel avait dirigée contre les Égyptiens. Et le peuple craignit l'Éternel, et il crut en l'Éternel et en Moïse, son serviteur.” (Exode 14:31).

 

Référez-vous aussi à l'étude Moïse et les Dieux d'Égypte [105].

 

 

  

q