Les Églises Chrétiennes de Dieu

[CB027]




 

La Signification des Béatitudes [CB027]

(Édition 2.0 20050505-20061220)

 

Les Béatitudes sont neuf déclarations prononcées par le Christ pendant un sermon dont nous entendons souvent parler, mais auquel nous ne pensons pas souvent . Nous examinerons ce que voulait dire le Christ par elles et quelle signification elles ont pour nous dans nos vies quotidiennes.

 

 

    

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

(Copyright © 2005, 2006 Dale Nelson, Ed. Wade Cox)

(Tr. 2008, rév. 2016)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
 http://www.logon.org/ et http://www.ccg.org/french/

 

La Signification des Béatitudes [CB027]

 

 

Les Béatitudes sont une partie très importante et célèbre d'un sermon donné par Jésus Christ. Nous pouvons voir ce qu'il dit dans l’évangile de Matthieu, au chapitre cinq. Elles sont les bénédictions de Dieu pour Son Église et sont un modèle sur lequel nous devrions vivre nos vies. Pour les comprendre, nous devons examiner les paroles soigneusement et penser à ce qu'elles veulent dire.

 

La première Béatitude estHeureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux !’ (Matt. 5:3). Quand nous  lisons ceci la première fois, nous pourrions penser : ‘Cela n'a aucun sens, n'est-ce pas ?’ L'Esprit de Dieu est sans doute quelque chose que nous voulons en grande quantité. Ne voulons-nous pas être riches ou pleins de l'Esprit comme Christ l’était ? (Luc 4:1). Qu’est-ce que Jésus Christ essaye de nous enseigner ? Si nous lisons ce verset dans la Bible Interlinéaire par Jay P. Green, nous pouvons voir le mot de Strong qui est traduit par "pauvre". Maintenant, c'est un mot grec SGD 4434 et si nous cherchons dans la Concordance de Strong, nous pouvons voir qu'il a le sens de "mendier". Strong dit que ce mot signifie exclusivement que nous vivons seulement des choses que nous recevons en aumônes. 

 

Maintenant que nous connaissons la signification, ce verset a du sens. Christ nous dit actuellement que nous devrions penser à l'Esprit Saint comme l'air, l'eau, l'abri et la nourriture. Sans l’Esprit de Dieu, nous mourrons et nous pouvons seulement l'obtenir en le demandant à Dieu. L'Esprit Saint n'est pas quelque chose que nous gagnons comme salaire d’un dur travail, ou encore quelque chose que nous avons comme un droit acquis. Plutôt, c’est quelque chose que nous devons demander, et nous devons le demander sachant que nous ne pouvons pas vivre dans la voie que Dieu désire pour nous, sans l’Esprit. 

 

C'est seulement en ayant l'Esprit Saint que nous pouvons comprendre les voies de Dieu et ainsi les mettre en pratique. C'est seulement en comprenant et en pratiquant les voies de Dieu que nous pouvons être ressuscités à la vie. C'est seulement en ressuscitant à la vie que nous sommes capables d'entrer dans le royaume spirituel de Dieu.

 

La deuxième Béatitude estHeureux les affligés, car ils seront consolés !’ (Matt. 5:4). Cela signifie-t-il que Dieu voudrait que nous soyons tristes, étant donné qu’être consolé est une si bonne chose ? Nous savons d'Apocalypse 21:4 que Dieu va effacer toute douleur de nos vies.

 

Apoc. 21:4 Il (Dieu) essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.

 

Ce n'est pas de la tristesse et ensuite la consolation qui s’ensuivrait que Dieu veut. Pensons-y un peu. Dieu nous demande de pleurer en raisons des injustices et des péchés que nous voyons autour de nous, dans un monde qui n'obéit pas à Ses Lois ou ne comprend pas leur importance. Il veut que nous désirions ce qu'Il désire, à savoir : un monde où chacun vivra la voie que Dieu exige. Dans ce système, il y aura un seul Dieu et un seul culte. Les gens observeront les Jours Saints de Dieu. Il y aura des familles où tous s’aiment, s’honorent et se chérissent. Il n'y aura aucun meurtre, aucun vol et aucun mensonge. Les gens seront heureux pour le succès des autres et se rassembleront pour aider des personnes attristées. Nous devons comprendre que ce monde actuel n'est pas le monde de Dieu. Dieu y a permis l’établissement d’un gardien différent pour le temps présent, pour le bénéfice à long terme de nous tous.

 

Jean 12:31 Maintenant a lieu le jugement de ce monde ; maintenant le prince de ce monde sera jeté dehors.

 

Nous savons aussi que le monde ne sera pas toujours ainsi. Nous avons l'espoir et le réconfort d’attendre avec impatience le Millénium qui sera administré selon la Loi de Dieu. Tous comprendront comment le Plan de Dieu aura accompli l'amour de Dieu. Ce n'est pas seulement les gens qui cesseront de se faire du mal, mais aussi les animaux.

 

Ésaïe 65:25 Le loup et l’agneau paîtront ensemble, Le lion, comme le bœuf, mangera de la paille, Et le serpent aura la poussière pour nourriture. Il ne se fera ni tort ni dommage Sur toute ma montagne sainte, Dit l’Eternel.

 

C'est un réconfort de savoir pourquoi de mauvaises choses se produisent maintenant. Dieu doit nous laisser prendre nos propres décisions et vivre selon les conséquences de ces décisions afin que finalement, nous comprenions que nous ne pouvons pas y arriver sans Lui. Nous avons besoin de Lui. Il est notre Dieu et pas notre égal. Satan a péché parce qu'il pensait qu'il pourrait le faire aussi bien que Dieu ou encore mieux que Dieu. Il essaye maintenant de nous faire croire la même chose. Nous ne pouvons pas être égaux à Dieu. Satan ne peut pas être égal à Dieu. Christ ne peut pas être égal à Dieu. Dieu seul nous donnera une vie sans souffrance seulement quand tous dans Son peuple comprendront qu'ils ont besoin de Lui et de Lui seul. C’est seulement à ce moment-là que chacun arrivera à comprendre et ne fera pas ce que Satan a fait. Dieu peut alors être confiant en nous tous pour l'aimer, comme nous devrions. C’est seulement à ce moment-là que la deuxième mort peut être détruite et que nous pouvons vivre. C'est notre réconfort. 

 

La troisième Béatitude est ‘Heureux les débonnaires (doux), car ils hériteront la terre!’ (Matt. 5:5). Que signifie-t-elle ? Dieu veut-Il des gens qui s'asseyent, qui font ce qu'on leur dit et ne font pas d’histoires ? Que signifie d'être doux ? C'est le mot grec de Strong SGD 4239. Ce mot signifie ‘être doux’ ou ‘être humble’. Christ est notre exemple à cet égard. Nous ne devons pas confondre "faible" avec "doux". Christ a renversé les tables des changeurs dans le Temple quand les gens commerçaient avec de l'argent durant le Sabbat. Il est devenu fâché contre l'injustice et les péchés commis par des gens qui n’avaient aucune excuse. Christ est mort d’une mort atroce avec une fermeté et une force d'esprit qui auraient seulement été retrouvées chez une personne forte et déterminée. Il a été encouragé et fortifié avec l'aide de l'Esprit Saint accordé par Dieu. 

 

Cependant, la clef pour obtenir tout ceci est que nous devons devenir semblables au Christ et faire toutes choses à l'éloge et à la gloire de Dieu.

 

1Corinthiens 10:31 Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, soit que vous fassiez quelque autre chose, faites tout pour la gloire de Dieu.

 

Maintenant, la promesse qui nous est faite est que, si nous faisons les choses à la gloire de Dieu le Père et non à la nôtre, nous deviendrons alors des rois et des sacrificateurs de cette Terre. Ceux-ci sont les héritiers de la Terre. Il signifie par là que nous serons des leaders et enseignerons aux autres par notre exemple dans le monde aujourd'hui et, littéralement, pendant le Millénium. 

 

Nos enfants aujourd'hui, qui pensent à Dieu d'abord et qui sont humbles, seront les rois de l'avenir pendant le Millénium. Pour plus d'information sur ce qui arrivera pendant le Millénium, voyez ces études Qu’est-ce qui Arrive Quand Nous Mourons ? (No. CB029) et Le Plan de Dieu de Salut (No. CB030).

 

Considérez les choses suivantes qui montrent que nous mettons Dieu en priorité avant nous-mêmes et que nous n'accepterons pas de compromis en ce qui concerne les règles qu’Il nous a données pour être heureux à long terme.

 

·   Cette partie de football manquée, malgré le fait que notre entraîneur avait tellement besoin de nous, parce qu'elle était jouée le samedi.

·   Cet examen scolaire que nous avons dû prendre à une date ultérieure parce que nous étions à la Fête.

·   Cette prière pour l'inspiration et ensuite de nous être souvenus de remercier Dieu pour l'avoir accordée.

·   Cette bagarre que nous savions pouvoir gagner mais que nous avons refusé d’y prendre part tout de même. 

·   Ce commentaire que nous avons fait à notre ami qui savait qu’il devait se prendre en main parce qu'il nous remercierait un jour. 

 

C'est seulement quand nous démontrons notre humilité devant le Seul Vrai Dieu que nous montrons que nous sommes capables d'enseigner à d'autres et gagner ainsi le droit de devenir des rois et des sacrificateurs comme Christ l’était.

 

La quatrième Béatitude, est, «Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés !» (Matt. 5:6). Nous devons avoir ce désir d’être justes aussi ardemment que nous devons prier pour l'Esprit Saint. Ce mot "justice" est le mot grec Strong SGD 1343, qui signifie "justice" ou "équité de caractère ou d’action". Pour être équitables, nous devons être impartiaux et justes dans tout ce que nous faisons. Nous devrions savoir ce qui est équitable et savoir comment distinguer ce qui est bien de ce qui est mal. Nous devons comprendre la Loi de Dieu. Pour le faire, nous devons lire la Bible, connaître et comprendre Ses Commandements (Deut. 4:8 ; Hab.1:4 ; Psaume 119:42). 

 

Habacuk 1:4 Aussi la loi n’a point de vie, La justice n’a point de force; Car le méchant triomphe du juste, Et l’on rend des jugements iniques.

 

Les Dix Commandements sont centraux en ce que nous soyons justes. Voyez s'il vous plaît, les études Les Dix Commandements (No. CB017) et La Loi de Dieu (No. CB025) pour plus d'information sur la Loi de Dieu. C'est en comprenant la Loi que nous serons remplis de la connaissance de la volonté de Dieu et de Ses voies. 

 

Ce ne sont pas nos estomacs qui sont rassasiés ; ce sont nos esprits et nos cœurs. Nous savons par l'observance de la Pentecôte que nous allons être remplis de l'Esprit Saint. Voir l’étude Les Jours Saints de Dieu (CB022). C'est l'Esprit Saint qui nous aide à apprendre et à obéir à la Loi et à devenir justes (voir l'étude Qu’est-ce que l'Esprit Saint ? (No. CB003). Donc, nous savons que nous ne pouvons pas arriver là sans avoir accompli la première Béatitude.

 

La cinquième Béatitude est, «Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde !» (Matt. 5:7). Un des principes par lequel Dieu veut que nous marchions est, "Faites aux autres ce que vous voulez que les autres fassent pour vous". Ceci est reflété dans Matthieu 22:39 où Christ résume la Loi de Dieu en deux points. Le premier a trait à notre amour envers Dieu, "Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.". Si nous n'aimions pas que quelque chose en particulier nous arrive, alors nous essaierions d'empêcher qu’elle arrive à un autre. Alors, nous ne faisons aucun mal à notre prochain ; nous ne les dérobons pas et nous ne leur mentons pas, etc.

 

Même en ce qui concerne la punition pour le péché, nous pouvons voir comment Dieu essaye de nous faire comprendre ceci. Quand nous dérobons quelque chose, nous devons la remettre en entier et ajouter un peu plus. Nous devons ressentir un malaise semblable mais plus sévère encore que celui que nous avons infligé à notre prochain.

 

Si ce qu’il a dérobé, bœuf, âne, ou agneau, se trouve encore vivant entre ses mains, il fera une restitution au double. (Ex. 22:4)

 

Ici Dieu nous dit d'être prudents. Nous devons traiter tous et chacun avec amour et miséricorde parce que Dieu traitera notre situation de la même façon. Si nous sommes sévères avec d'autres, Il sera sévère avec nous. Lisez aussi Matthieu 18 à partir du verset 20. Pensez à cette histoire avec l’idée que nous sommes le serviteur et que Dieu est le maître. En tant que serviteur, nous demandons à Dieu le pardon et Il l'accorde, mais lorsqu’un de nos serviteurs nous demande le pardon, nous refusons.

 

Il ne nous dit pas de laisser les gens s’en tirer indemnes pour nous avoir fait du mal ou encore d’accepter le péché, mais nous devons enseigner dans l’amour et par l'exemple. Rappelez-vous, discipliner signifie enseigner et non pas faire du mal. Si nous traitons les autres avec bonté et les guidons avec douceur, Dieu sera bon et doux avec nous. Relisez Zacharie 7:8 jusqu’au chapitre 8. Dieu a beaucoup à dire concernant la miséricorde et les jugements justes dans ce passage-là.

 

La sixième Béatitude est, «Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu!» (Matt. 5:8). Si nous sommes purs de cœur, nous sommes honnêtes en pensée et en intention. Pour faire les choses honnêtement, nous devons les faire parce que nous croyons que nous devrions les faire. Nous avons l’obligation de prouver la véracité de toutes choses à nos propres yeux. Nous devons vivre selon tout ce que nous croyons comme étant vrai. Si nous ne le faisons pas, l’Esprit Saint nous quittera parce que Dieu sait, au fin fond de nous-mêmes, que nous ne le voulons pas vraiment. Nous devrions être honnêtes avec Dieu et avec nous-mêmes, en agissant selon les choses que nous savons être justes et non pas parce que quelqu'un le dit ou parce que cela nous semble juste sur le coup. Nous avons l’obligation de le prouver, d’y croire et de le mettre en pratique.

 

Voir Dieu signifie que nous contemplons la Gloire de Dieu. Nous entrons en lieu Saint. Paul a dit, "que nul homme n’a vu ni ne peut voir [Dieu]" (1Tim. 6:16). Aucun homme n'avait vu Dieu, parce que Dieu est une puissance spirituelle. Nous devons être sous la forme et la capacité d'un être spirituel pour voir Dieu et aucun homme ne peut être comme cela. Par contre, c’est quelque chose qui sera réalisé après la résurrection. Voir l'étude Qui est Dieu ? (No. CB001).

 

Le mot "verront" est le mot grec SGD 3700 de Strong, qui signifie, "avoir les yeux grands ouverts devant quelque chose de remarquable". Nous ne parlons pas simplement physiquement ici, mais spirituellement. Si nous sommes honnêtes et francs et que nous faisons toutes choses avec une intention pure, nos yeux seront élargis et ouverts. Nous comprendrons tous les mystères. Nous pourrons voir physiquement et spirituellement. Nous comprendrons la nature de Dieu. 

 

La septième Béatitude est, «Heureux ceux qui procurent la paix (ou qui font la paix), car ils seront appelés fils de Dieu !» (Matt. 5:9). Pour devenir un pacificateur, nous devons avoir en nous-mêmes ce désir de résoudre le conflit et, pour y arriver, nous devons considérer les autres avec respect. Nous devons essayer de nous mettre à leur place et expliquer les choses d’une telle manière qu'ils puissent comprendre et ne pas succomber à la frustration. Nous ne devrions pas être agacés et pour y arriver, nous devons ignorer les insultes et les frustrations et aller au fond du problème. 

 

Christ ne s'est jamais battu dans une bagarre. Il a soit expliqué sa situation, soit gardé le silence et ce, malgré le fait qu'il a été injustement accusé. Il corrigeait les gens s'ils voulaient connaître la vérité, non s'ils ne le voulaient pas, sauf lorsqu’ils étaient dans le Temple, dans la Maison de Dieu. Alors, il s’est mis en colère à cause de leur péché dans un lieu saint (Matt. 8:22, 26:63 ; Marc. 14:61 ; Jean 2:14-15).

 

Christ était un enfant de Dieu parce qu'il a agi comme Dieu. Nous sommes aussi les enfants de Dieu quand nous agissons comme Dieu. Si nous sommes les enfants de Dieu, nous recevrons le même héritage que Christ (Gal. 4:7 ; Rom. 8:14-18).

 

Comme huitième Béatitude, Christ a dit, «Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des cieux est à eux!» (Matt. 5:10). Ce que Christ nous dit ici, c’est que nous devons faire tout et ce, même si cela nous cause de l'embarras, de la douleur ou des ennuis.

 

En raison du fait qu’à l'heure actuelle Dieu a une politique de "non-intervention" afin d’enseigner au monde entier que, sans Lui, nous ne pouvons y arriver, il est difficile, pour le petit nombre de gens qui comprennent, de vivre dans ce monde. Ce n'est pas facile lorsque nous devons dire "NON" à tant d'invitations et de célébrations de ce monde. Par exemple, nous devons dire "NON" aux célébrations de Noël et des Pâques d’Ishtar (voir l'étude Pourquoi nous ne célébrons pas Noël (No. CB024)). Nous devons dire "NON" aux emplois qui exigent que nous travaillions le jour de sabbat et aux invitations aux restaurants où quelqu'un d'autre gagnerait sa vie le jour de Sabbat en nous servant à manger.

 

Être obéissant signifie parfois que nous n'allons pas à quelques réunions familiales. Certaines personnes sont compréhensives et essayeront de s’adapter selon notre disponibilité quand elles le peuvent mais parfois les gens n'aiment pas que nous mettions Dieu avant eux. De là, ils arrivent à croire que nous ne les aimons pas et ne les estimons pas. Ils ne comprennent pas que l’observance des Commandements est ce qui est de plus important. Par contre, un jour, ils les observeront aussi et ils regretteront de nous avoir fait souffrir.

 

Nous devons nous assurer que nous montrons notre amour et notre respect dans d'autres secteurs qui ne compromettent pas notre amour pour Dieu. Si les gens deviennent vexés parce qu'ils ne comprennent pas que Dieu doit être placé avant quoi ou qui que ce soit, nous ne devons certainement pas nous en inquiéter. Nous devons demeurer fidèles à Dieu et si nous le faisons, nous serons fidèles à nous-mêmes et nous aurons notre récompense. Cela ne signifie pas que nous n'aurons pas des moments de tristesse aujourd’hui mais notre récompense sera grande plus tard.

 

Voir aussi Actes chapitre 7 et Ésaïe 66:5, qui sont d’autres exemples de la persécution du peuple de Dieu par d'autres peuples qui pensent connaître Dieu, mais qui, en vérité, ne le connaissent pas. 

 

Comme neuvième Béatitude, nous lisons, «Heureux serez-vous, lorsqu’on vous outragera, lorsqu’on vous persécutera et lorsqu’on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi.» (Matt. 5:11).

 

Il y a des personnes, même dans nos familles et nos amis, qui se demandent pourquoi nous faisons ce que nous faisons et même parfois, ils rendent nos vies difficiles. 

 

Le cœur de l'Homme n'aime pas Dieu :

 

Rom. 8:7 car l’affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu’elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu’elle ne le peut même pas.

 

Si nous représentons le mode de vie de Dieu, il est inévitable que nous allons être différents du reste du monde. Nous semblerons aux yeux des autres un peu trop étranges, même au point où les gens pourraient nous prendre en aversion. Personne n'aime s’imaginer qu'il existe un Dieu et un Plan et même s’ils croient en un Dieu et en un Plan, ils aiment imager que c'est un Plan qui leur convient. Nous disons, par contre, que cela n'est pas vrai, qu'il y a un Plan et que notre rôle dans ce plan est que nous devons tout simplement aimer Dieu en étant obéissants à Sa Loi, savoir que Jésus Christ est Son Fils et que la Loi et le Plan de Dieu sont mieux pour l'humanité. Qui sommes-nous, créés par Dieu, pour contredire ou penser que nous pouvons le faire aussi bien que notre Créateur ? Pour quelque raison, cela peut vexer les gens et, parce qu’ils se sentent inconfortables, ils s’en prennent à nous. 

 

Christ et plusieurs prophètes ont été injustement accusés. Par conséquent, quand ou si cela nous arrive, souvenez-vous qu’il en était de même pour ces hommes que Dieu aime.

 

Souvenez-vous de Job (Job 1 et 2). Satan a demandé la permission d’affliger Job dans une tentative de prouver que nous aimons Dieu uniquement au moment où Il nous bénit directement. Satan croit que s'il nous persécute assez longtemps, nous allons craquer. Nous endommagerons notre foi avec Dieu et alors, le Plan de Dieu d’inclure toute l'humanité à vouloir vivre comme Lui et l'adorer, n'arrivera pas. Depuis ce temps, il y a eu plusieurs hommes qui, comme Job, n'ont pas craqué sous la pression. C'est dans l’intérêt de Satan de nous persécuter. Mais sachez que, comme Job, nous pouvons nous accrocher à notre foi. On ne nous donne pas plus d'ennuis que ce que nous pouvons spirituellement supporter (1Cor. 10:13).

 

Dieu est en train de dire de ne pas se sentir déprimé si les gens ne nous aiment pas et font même des efforts pour nous blesser et nous accuser de ce que nous ne sommes pas. En fin de compte, ce n'est pas nous qu’ils n'aiment pas mais c’est plutôt le fait que nous obéissons à Dieu alors que ce n'est pas facile de le faire. En dedans d’eux, ils sont effrayés par le fait qu’ils devraient peut-être obéir à Dieu aussi. Satan leur a rendu cela tellement facile pour qu’ils ne comprennent pas. Le petit nombre de ceux qui comprennent et qui obéissent à Dieu maintenant seront un exemple à ceux qui seront ressuscités dans la Deuxième Résurrection et une preuve qu'ils avaient toujours eu le choix. Ils doivent tout simplement se mettre à genou en supplication pour obtenir l'Esprit Saint.

 

Prenez comme exemple Job, Daniel, les prophètes et Christ.

Christ a dit :

 

Matthieu 5:12 Réjouissez-vous et soyez dans l’allégresse, parce que votre récompense sera grande dans les cieux ; car c’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui ont été avant vous.

 

Quoi d'autre Christ a-t-il dit ? "Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font." (Luc 23:34).

 

Remarquez que chacune des Béatitudes est reliée à l'autre. C’est comme un grand cercle avec une Béatitude conduisant à la suivante et revenant ensuite au début. 

 

En résumé, les Béatitudes montrent que nous devons :

 

1.   Demander pour l'Esprit Saint ; c'est un don de Dieu.

2.   Nous rendre compte que, sans Dieu, ce monde ne peut pas gagner et ne le pourra jamais.

3.   Nous soumettre humblement aux mains de Dieu.

4.   Montrer à Dieu que nous comprenons, en observant Ses Lois et en changeant nos voies pour devenir Ses voies.

5.   Traiter les autres personnes avec bonté et se souvenir que nous ne sommes pas parfaits non plus.

6.   Être honnêtes avec Dieu et les autres. Faire les choses parce que nous croyons être justes et non pas parce que c’est quelqu'un qui nous l’a dit ou que c'est plus facile à faire.

7.   Être paisibles. Ce n'est pas notre travail de forcer l’application des règles de Dieu ou des nôtres sur les autres. Dieu a un Plan à long terme, afin de s'assurer que chacun voudra lui obéir. Laissez Son Plan avoir son effet.

8.   Ne pas être découragés quand les gens n'aiment pas le fait que nous essayons de mettre en pratique ce que Dieu dit. 

9.   Ne pas être étonnés si les gens nous accusent de choses qui ne sont pas vraies parce qu'ils ne comprennent pas.

 

C’est seulement au moment où nous viendrons à comprendre et à admettre notre besoin pour Dieu et ensuite de mettre en pratique ce qu’Il nous demande dans l’amour et la considération pour ceux autour de nous, peu importe qui ils sont ou ce qu'ils pensent,  que nous aurons une résurrection à la vie.

 

Grâce à ces passages des Écritures Saintes, nous savons que si nous pouvons garder toutes ces choses à l'esprit et les mettre en pratique fidèlement, nous serons présentés par Christ à Dieu et nous serons capables de le voir dans Sa pleine Gloire. Nous aurons l'espoir pour l'avenir. Nous comprendrons ce que Dieu est en train d’accomplir pour aujourd'hui et demain. Nous serons des rois et des sacrificateurs durant le Millénium. Nous comprendrons et ainsi distinguerons ce qui est bien de ce qui est mal et Dieu nous fera miséricorde et nous accueillera malgré les erreurs que nous commettons le long du chemin. Nous comprendrons la nature entière de Dieu et Le verrons comme Il est : un Père d’amour et de miséricorde. Nous serons Ses enfants et Il sera notre Père, comme Christ est un Fils de Dieu et nous hériterons l'immortalité comme Christ l’a hérité.

 

 

q