Les Églises Chrétiennes de Dieu

[CB041]

 

 

 

La Rébellion Contre les Lois de Dieu [CB041]

 

(Édition 2.0 20040801-20061211)

 

Alors, tout le peuple a enlevé leurs boucles d'oreilles et les ont remises à Aaron et il a fait une idole en forme d'un veau. Cette étude a été adaptée à partir des Chapitres 27-30 du Volume II de L’œuvre The Bible Story  (Histoire Biblique) par Basil Wolverton, publiée par Ambassador College Press, et de l’étude Le Veau d'Or (No. 222) publiée par CCG.

 

 

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

 

(Copyright © 2004, 2006 Les Églises Chrétiennes de Dieu, éd. Wade Cox)

(Tr. 2008, rév. 2016)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
http://logon.org/ et http://french.ccg.org/

 


 La Rébellion Contre les Lois de Dieu [CB041]


Nous continuons ici à partir de l'étude Moïse et les Israélites Arrivent au Sinaï (No. CB040).

Quelle était l'Alliance ?

 

Adam et Eve ont été instruits dans les Lois de Dieu et l'Arbre de Vie leur a été offert (Genèse. 2:16-25). Ils ont échoué parce qu'ils ont péché et ils ont été enlevés de leur relation avec Dieu. Au fil du temps, les générations d'Adam sont devenues très méchantes, donc Dieu a détruit la Terre sous Noé par le déluge. Dieu a ensuite préparé une alliance avec un peuple qu’Il pourrait utiliser comme exemple aux nations.

 

Il a fait une alliance avec Abraham qui a été plus tard transmise à son fils Isaac et ensuite à son petit-fils Jacob. Jacob a été renommé Israël qui avait douze fils dont les générations sont devenues connues comme étant les Israélites. L'alliance a été faite avec Israël parce que Dieu honore Ses promesses. Ces promesses devaient être transmises de génération en génération.

 

L'alliance, c’est à dire l'engagement conclu au Mont Sinaï était entre Dieu et Israël. C'était une promesse engageante par laquelle Dieu prendrait toujours soin d'Israël qui serait toujours fidèle et n'aurait jamais rien à faire avec les faux dieux des autres nations.

 

Les règles de l’alliance sont les Dix Commandements et les lois civiles données plus tard au Mont Sinaï. Les termes de l’alliance étaient qu'Israël devait rester fidèle en obéissant aux Lois de Dieu pour assurer le bonheur, la bonne santé, de nombreux enfants et la prospérité. L'infidélité signifierait la misère, la maladie et la pauvreté.

 

Cependant, Israël a été incapable de respecter son engagement envers Dieu et a brisé l’alliance. La majeure partie du peuple a échoué dans le désert. Ils n'ont pas obéi à Dieu ou n’ont pas cru à ce qu'Il a dit. Comme punition, on les a laissé mourir dans le désert, et seulement leurs enfants sont entrés dans la Terre Promise.

 

Des siècles plus tard, quand Jésus Christ est venu sur la Terre, il a élaboré les termes d’une alliance renouvelée avec l'Israël spirituel. Cette alliance a été étendue pour inclure toutes les nations du monde. Jésus est devenu le médiateur d'une alliance qui était un nouveau système supérieur. De la même façon, Moïse était l'agent ou l'intermédiaire de l’ancienne alliance. Cependant, il n'y avait pas deux alliances séparées, mais deux éléments d'une même alliance.

 

Plusieurs dénominations religieuses enseignent que, parce qu’une nouvelle alliance a été faite, les Dix Commandements sont morts et ne doivent pas être obéis. Rien ne pourrait être plus loin de la vérité. La croyance dans ce mensonge a causé beaucoup de misère à l'humanité. Ces dix lois spirituelles sont destinées à tous les hommes dans toutes les nations à travers les âges. Le fait de rompre l’alliance n'a pas diminué leur effet. La loi de Dieu existait avant que l’alliance n'ait été conclue avec Israël. Jésus a dû mourir parce que les règles ont été enfreintes. Suivant l’accord de la première alliance pour rappeler aux Israélites leurs péchés, les lois cérémoniales et rituelles ne faisaient pas partie des Dix Commandements (Jér. 7:22 et Galates. 3:19).

Moïse parle avec l'Ange de Dieu

 

Comme il s'approchait du sommet, Moïse pouvait sentir la puissante présence.

 

"Reste où tu es, Moïse," exclama une voix forte.

 

Effrayé, Moïse s’arrêta et regarda autour de lui.

 

"Tu resteras ici tandis que je t’informerai davantage des choses à dire aux Israélites et des autres choses que tu dois faire," a continué la voix.

 

Pendant les quarante jours suivants, Moïse a passé plusieurs heures à écouter attentivement les instructions de Dieu par l’entremise de Son Ange. Pendant ce temps-là, Moïse a jeûné, ce qui signifie qu’il n'a mangé aucune nourriture, ni bu d’eau (Deut. 9:9).

 

Parmi les choses que Moïse a apprises qu'il devait faire, il devait se rappeler les instructions pour la construction d’un Tabernacle transportable dans lequel le contact avec Dieu pourrait être établi durant leur déplacement jusqu’à Canaan. Il a appris qu'Aaron et ses fils devaient être les chefs des sacrificateurs dont les fonctions et les équipements ont été expliqués (Exode. chapitres 25-31).

 

Examinez l'étude Le Tabernacle dans le Désert (No. CB042) pour plus de détails sur les instructions données à Moïse.

Le commandement du Sabbat est répété

 

Dieu a souligné l'importance de l'observance du Sabbat, en se référant aux Sabbats hebdomadaires et Sabbats annuels également. Parle aux enfants d’Israël, "Mes Sabbats sont saints. Ils sont un signe pour toujours entre moi et vous pour les générations à venir, afin que vous sachiez que je suis le Seigneur qui vous sanctifie. C'est une alliance perpétuelle par laquelle votre peuple sera béni aussi longtemps qu'ils m'obéissent en respectant mes jours saints. Ceux qui refusent d'obéir mourront" (Ex. 31:12-17).

 

Le quarantième jour près du sommet de la montagne, l'Ange de Dieu a terminé la réunion en produisant deux belles tablettes de pierre, sur les deux côtés desquelles ont été joliment gravés les Dix Commandements (Ex. 31:18 et 32:15-16).

 

"Va, descends maintenant !" a commandé le Seigneur à Moïse. "Dépêche-toi de retourner à tes camps."

 

Perplexe à cette demande d'un départ si hâtif, Moïse saisit fermement les tablettes en pierre et descendit rapidement le long du sentier. Pendant qu’il se dépêchait, la voix l'a suivi avec l'information effrayante qu’en bas, les Israélites enfreignaient à ce moment là l’alliance en se livrant à des agissements débridés autour d'une idole de métal. Moïse a été si consterné qu'il est tombé sur ses genoux pour implorer Dieu d'être miséricordieux envers le peuple.

 

"Je connais ton peuple," répliqua le Seigneur dans un tonnerre. "Ils sont indisciplinés et têtus ! Avec toi, qui as été un serviteur fidèle, je peux encore produire une grande nation. Quant à la plupart des Israélites, je devrais les anéantir par une pluie de feu dans la vallée" (Ex. 32:7-10).

 

"Dans ta miséricorde, tu les as amenés jusqu’ici. S'il te plaît, ne donne pas l’opportunité aux Égyptiens de dire que tu as utilisé ta puissance pour les délivrer de l'Égypte uniquement pour les tuer au Mont Sinaï," plaida Moïse. "Souviens-toi de ta promesse à Abraham, Isaac et Jacob. Tu leur disais que leur progéniture serait comme les étoiles. Tu as promis de donner Canaan à leurs enfants. Comment peuvent-ils le recevoir si tu les détruis ?" (Vv. 11-13).

 

"Tu traiteras avec ceux qui ont commis l'idolâtrie aujourd'hui," a dit le Seigneur à Moïse. "Recherche-les et punis-les. Si tu échoues, je les détruirai."

 

Moïse a seulement hésité assez longtemps pour exprimer sa gratitude. En peu de temps, il a atteint l'endroit où il avait laissé Josué quarante jours auparavant. Quand Josué lui a demandé ce qui s’était passé et ce qu'il transportait, Moïse l'a à peine entendu.

 

"J'expliquerai ces choses plus tard," Moïse affirma à Joshua. "Nous devons descendre rapidement à la vallée pour mettre fin à une chose terrible qui s’y passe."

Le Veau d'Or

 

Pendant ce temps, au camp, les gens se demandaient pourquoi Moïse mettait si longtemps à revenir. Ils sont devenus agités sans leur leader. Mais ils auraient dû se souvenir de leur alliance pour obéir à Dieu dans tout ce que Moïse leur avait dit.

 

Indépendamment de tous les miracles que Dieu avait faits pour Israël durant leurs jours de détresse, certains des gens désiraient s'accrocher aux habitudes d'adoration d'idoles qu’ils avaient acquises en Égypte. Même pendant que le feu et la fumée au Mont Sinaï proclamaient la présence de Dieu, ce peuple se plaignait que l'absence de Moïse montrait que Dieu les avait oubliés.

 

Le peuple s’est assemblé autour d'Aaron et lui dit, "Nous avons besoin d'un leader qui nous conduira à un meilleur endroit !" Les plus rebelles ont déclaré, "Et nous avons besoin d’un dieu que nous pouvons voir et qui fera davantage pour nous !" En seulement quelques jours, les complaignants avaient créé une telle confusion dans les camps que des milliers ont été suscités à la colère (Ex. 32:1).

 

Aaron leur répondit, " Otez les anneaux d’or que vous portez à vos oreilles et apportez-les moi." Ainsi, ils ôtèrent tous les anneaux d’or qui étaient à leurs oreilles et ils les apportèrent à Aaron. Il prit ce qu'ils lui ont remis et en a fait une idole dans la forme d'un veau, le modelant avec un outil. Alors ils ont dit, "Ceux-ci sont tes dieux, Ô Israël, qui t’ont fait sortir du pays d’Égypte." (Ex. 32:2-4).

 

En l'absence de leur leader, les gens n’ont pas tardé à revenir à l’adoration des dieux étrangers auxquels ils étaient habitués en Égypte. Aaron, en tant que Souverain Sacrificateur, a fait une très mauvaise chose ici. Il aurait dû prendre le contrôle de la situation et conduire le peuple dans l'adoration du Seul Vrai Dieu, au lieu de les satisfaire en faisant une idole. Le veau a été fabriqué dans le symbole des boucles d'oreilles que les gens portaient à leurs oreilles. Les boucles d'oreilles et le veau également étaient attribués aux dieux. Le veau était un symbole religieux du Dieu Lune qui était adoré par les Égyptiens. Au Moyen-Orient, le Dieu Lune était appelé Sin, d’où provient le mot anglais sin (péché).

 

Aaron a alors ordonné qu’un grand autel soit construit devant la tente dans laquelle l'image du veau se trouvait. Quand il a été achevé, il a envoyé des messagers à tout le peuple pour proclamer que le jour suivant serait un jour de fête à Dieu (Ex. 32:5). Il utilisait des pratiques païennes dans une tentative d'adorer le Seul Vrai Dieu.

 

Le lendemain, de bon matin, le peuple a commencé à se presser vers l'idole de veau, apportant des animaux pour des offrandes d’holocauste et des offrandes de paix. Ensuite, ils se sont assis pour manger, pour boire et se divertir (Ex. 32:6). Ceci était une fête païenne, malgré le fait que les gens pensaient qu'ils adoraient Dieu.

 

Les cornes du veau d'or qui pointaient vers le haut, représentaient le croissant de la lune qui peut être visible. C'était ainsi un symbole visible d’un dieu païen. Par ailleurs, le Seul Vrai Dieu est invisible et n'a jamais été vu par aucun homme (Jean 1:18 ; 1Tim. 6:16). Il est représenté par la conjonction à la Nouvelle Lune qui est invisible. Cette pratique d'adorer des statues et d'autres icônes visibles a été transmise à travers les siècles et demeure encore aujourd'hui très commune. Le système païen établi par le peuple tandis que Moïse était avec Dieu, peut être comparé avec les faux systèmes religieux d’aujourd'hui durant l'absence du Messie.

 

Moïse était resté au sommet de la montagne pendant quarante jours et quarante nuits. Cela devait symboliser les quarante Jubilés (2000 ans) que Christ devait être parti, entre son premier avènement et son deuxième avènement. Jésus aussi a jeûné quarante jours et quarante nuits dans le désert (Matt. 4:1-2).

Le retour au camp

 

Moïse s’est retourné et est descendu de la montagne avec les deux tablettes du Témoignage dans ses mains. Elles étaient inscrites des deux côtés, recto et verso. Les tablettes étaient l'œuvre de Dieu. L'écriture était l'écriture de l'Ange de Dieu, gravée sur les tablettes (Ex. 32:15-16). Les deux tablettes représentaient deux aspects d'une seule alliance, deux Messies (qui était une seule personne) et deux aspects de la nation (Israël spirituel et physique).

 

Quand Josué a entendu le bruit des gens poussant des cris, il a dit à Moïse, "Il y a un cri de guerre dans le camp." Moïse répondit et dit que ce n'était ni le cri d’une défaite ou ni d’une victoire qu'ils entendaient, mais le cri de chants (Ex. 32:17-18).

 

Quand Moïse s'est approché du camp et a vu le veau et les danses, sa colère s’enflamma. Il lança les tablettes de sa main, les brisant en pièces au pied de la montagne. Et il prit le veau qu’ils avaient fabriqué et le brûla au feu. Ensuite, il le réduisit en poudre, répandit cette poudre à la surface de l’eau, et le fit boire aux Israélites. (Ex. 32:19-20). En brisant les tablettes, Moïse témoignait contre Israël qu'ils avaient violé l’alliance.

 

Moïse dit alors à Aaron, " Que t’a fait ce peuple, pour que tu l’aies laissé commettre un si grand péché ?"

 

"Tu sais toi–même que ce peuple est enclin au mal," dit Aaron. Il a raconté à Moïse comment le peuple grognait et se plaignait et comment il a demandé leurs boucles d'oreilles d'or. "Alors ils m'ont donné leur or et je l'ai jeté au feu, et voici, il en est sorti ce veau !" a-t-il dit. Aaron disait que ce n'était pas sa faute et qu'il faisait seulement ce que le peuple lui a demandé. Ici, nous voyons le Souverain Sacrificateur faire des excuses pour avoir enfreint la Loi de Dieu. Nous entendons les mêmes excuses aujourd'hui quand le sacerdoce devrait savoir parfaitement. À titre d’exemple, ils observent encore un calendrier qui est faux. Continuer avec un calendrier incorrect c'est continuer dans la fausse adoration du Seul Vrai Dieu.

 

Moïse considéra cette réponse de la part d’Aaron comme étant bien mauvaise. Il a vu à quel point le peuple s’était livré au désordre et qu’Aaron les avait laissé sortir hors de contrôle. Moïse s’est placé à l'entrée du camp et dit, "Quiconque est pour le Seigneur, qu’il vienne à moi." Et tous les Lévites s’assemblèrent auprès de lui (Ex. 32:25-26).

 

Moïse dit que Dieu s'attendait à ce que les briseurs de l'alliance soient punis. Il le ferait par les épées de ces Lévites dévoués. Les Lévites étaient les fils de Lévi, un fils d'Israël, qui devaient être les sacrificateurs et les officiers du Tabernacle et du système d'adoration dans Israël.

 

Alors Moïse leur a dit, " traversez et parcourez le camp d’une porte à l’autre, et que chacun tue son frère, son ami et son voisin." Les Lévites firent ce que Moïse a commandé. En ce jour-là, environ trois mille personnes parmi le peuple sont mortes (vv. 27-28).

 

Moïse a utilisé le sacerdoce fidèle pour tuer le sacerdoce infidèle. Ils se sont levés pour le Seigneur aux coûts des vies de leurs fils, frères et voisins. Ici, nous voyons le sacerdoce étant sanctifié par les actions qu'ils ont prises, et à partir desquelles, trois mille hommes ont dû mourir. Ce processus a été symbolisé à la Fête de la Pentecôte de l'Église au premier siècle quand trois mille individus ont été baptisés et ajoutés à l'Église en un jour (Actes 2:41). Pour le comprendre, nous devons nous souvenir que lorsque nous sommes baptisés et immergés dans l'eau, nous mourons au monde et sommes ensuite ressuscités au sacerdoce de Melchisédek.

Moïse retourne au sommet du Sinaï

 

Le jour suivant, pendant le deuil pour les morts, Moïse dit au peuple, "Vous avez commis un grand péché. Mais je vais maintenant monter vers le Seigneur. Peut-être que j’obtiendrai l’expiation pour votre péché" (Ex. 32:30).

 

Alors, Moïse est retourné vers le Seigneur et dit, "Oh, quel grand péché ce peuple a commis ! Pardonne s'il te plaît leur péché sinon, efface-moi de ton livre que tu as écrit" (vv. 31-32).

 

Ici, nous voyons que Moïse s'offrait en tant qu'un sacrifice à la place du peuple. De la même manière, le Messie a donné sa vie pour tous nos péchés. De même que Moïse est retourné à la montagne pour obtenir l'expiation pour le péché du peuple, de même aussi le Messie est retourné à son Père dans le ciel après avoir été ressuscité des morts. Il est monté au ciel en tant que l'Offrande de la Gerbe Agitée. Pour plus d'information sur ce sujet voir l’étude Les Jours Saints de Dieu (No. CB022).

 

L'Ange de l’Eternel prononça alors les paroles de Dieu à Moïse, " Quiconque a péché contre moi, je l’effacerai de mon livre. Va donc maintenant, conduis le peuple où je t’ai dit. Voici, mon ange marchera devant toi. Mais cependant, lorsque le moment sera venu pour moi de punir, je vais les punir pour leur péché." Alors le Seigneur frappa le peuple avec un fléau à cause de ce qu'ils ont fait avec le veau qu'Aaron avait fabriqué (Ex. 32:33-35).

 

De nouveau, l'Ange du Seigneur prononça les paroles de Dieu à Moïse, "Quitte cette place, toi et le peuple que tu as fait sortir du pays d’Égypte et monte vers le pays que j'ai juré de donner à Abraham, Isaac et Jacob. J'enverrai un ange devant toi pour chasser vos ennemis mais je ne monterai point au milieu de toi parce que vous êtes un peuple au cou raide et je pourrais vous détruire en route" (Ex. 33:1-3).

 

Les gens étaient tristes en apprenant que Dieu se retirerait d’eux pour un temps. Pour montrer leur regret pour l'idolâtrie qui avait eu lieu, ils ont renoncé au port de leur bijoux et vêtements ornés, ayant été instruits par Moïse qu'ils devraient montrer de l'humilité (Ex. 33:4-6). C'était un signe de deuil et de repentir pour leur péché.

La Tente d’Assignation

 

Dans les semaines précédentes, Moïse était allé à une Tente spéciale à l'extérieur du camp quand il avait besoin de parler à Dieu. Les gens sauraient quand il le faisait, parce que la nuée qui les guidait descendrait au-dessus de la Tente. Mais après que Dieu ait décidé de ne pas être aussi près des Israélites, Moïse avait déplacé la Tente  plus loin à une certaine distance avant que l'Ange de Dieu ne le rencontre dans la nuée. Le peuple l'a remarqué et a été perturbé, mais ils étaient reconnaissants que Moïse et Dieu ne les avaient pas entièrement abandonnés.

Moïse et la Gloire du Seigneur

 

Dans une de ses visites avec l'Ange, Moïse a courageusement demandé comment il devrait s’y prendre pour que les Israélites puissent commencer de nouveau à marcher vers Canaan. Moïse a été réjoui par la bonne nouvelle que l'Ange du Seigneur continuerait à aider à guider les Israélites.

 

Moïse a soudain eu un grand désir de voir à quoi cet être ressemblait. Alors, il lui dit, " Fais-moi voir maintenant ta gloire !" Le Seigneur lui dit, " Je ferai passer devant toi toute ma bonté, mais tu ne pourras pas voir ma face, car personne ne peut me voir dans mon état glorifié et vivre. Cependant, tiens-toi ici sur ce rocher près de moi. Et quand ma Gloire passera, je te mettrai dans un creux du rocher, et je te couvrirai de ma main jusqu’à ce que je sois passé. Alors, j'enlèverai ma main et tu verras mon dos, mais pas mon visage" (Ex. 33:12-22).

Nouvelles tablettes en pierre

 

Moïse fut commandé de tailler deux nouvelles tablettes de pierre comme les premières. Le jour suivant, il a pris les tablettes et est monté au Mont Sinaï de bon matin. En même temps, la nuée est descendue pour couvrir le sommet de la montagne.

 

Ensuite, le Seigneur est descendu dans une nuée et se tint là auprès de Moïse et a proclamé Son nom, le Seigneur.

 

Et il passa devant Moïse en proclamant, "Je suis miséricordieux et compatissant, lent à la colère, aimant et fidèle. Mon amour pour des milliers n’est pas chancelant. Je pardonne aux hommes leurs péchés, mais je punirai ceux qui continuent dans leur culpabilité. J'apporterai la punition sur leurs enfants, leurs petits-enfants et même leurs arrière-petits-enfants" (Ex. 34:5-6).

 

Moïse s’inclina jusqu’à terre et dit, "si j’ai trouvé grâce devant toi, pardonne les péchés de mon peuple au cou raide", s'est exclamé Moïse. "Demeure avec nous ! Ne nous coupe pas de ta protection et de tes bénédictions" (vv. 7-9).

 

Alors le Seigneur dit, "je fais maintenant une alliance avec toi. Je ferai de grandes et merveilleuses choses pour ton peuple, qui n'ont jamais été opérées auparavant."

 

L'Ange a continué en répétant les commandements qu'il avait déjà révélés durant les quarante jours et nuits précédents de Moïse sur la montagne. Moïse est resté de nouveau pour une même durée de temps, en jeûnant et en étant soutenu par la puissance divine. Quand enfin Moïse est retourné au camp, il était heureux de ne trouver aucun ennui là, et heureux d'apporter les nouvelles tablettes et la promesse d'une alliance renouvelée. Ainsi, pour la deuxième fois, les Dix Commandements ont été écrits sur la pierre (Ex. 34:27-28 ; Deut. 10:1-5).

 

En atteignant les pentes de la montagne, il a été surpris parce que les premières personnes à le rencontrer l’ont regardé fixement et ont reculé de peur.

 

"Regardez son visage !" ont-ils murmuré craintivement.

Retour de Moïse

 

"Pourquoi, ô peuple, me regardez-vous fixement ?" demanda Moïse. "Ne me reconnaissez vous pas ?" Personne ne répondit. Les spectateurs silencieusement continuaient à s'éloigner de lui. À mesure que Moïse  accélérait son pas, la foule reculait plus rapidement. Soudainement, Moïse a repéré Aaron et l’a appelé vers lui. Même Aaron sembla hésiter à s'approcher.

 

"Pourquoi reculent-t-ils tous ?" demanda Moïse à Aaron.

 

Bientôt, il était évident pour les deux hommes que la proximité à la Gloire de Dieu avait fait que la peau de Moïse brillait avec un tel éclat divin que sa face était à peine reconnaissable. Il a été nécessaire pour lui de couvrir sa tête pour empêcher les spectateurs de devenir alarmés.

 

Le lendemain matin, il a réuni les anciens pour leur dire ce qui s’était passé. Parce que sa peau brillait encore vivement, il conserva un voile sur son visage. Ceci était nécessaire, particulièrement plus tard quand il s’est adressé à la foule, pour empêcher les enfants de devenir bouleversés. Quand il parlait à tout le peuple, il leur a rappelé de nouveau qu'ils devraient fidèlement et soigneusement observer les Sabbats (Ex. 35:1-2).

Comment les hommes déforment la Loi de Dieu

 

Beaucoup d'hommes se faisant passer pour des ministres de Dieu, disent que ce n'est pas possible d'obéir à Ses Lois spirituelles éternelles, et que ceux qui essayent de le faire se placent ainsi sous une malédiction. Ils disent que Jésus a cloué les Dix Commandements à la croix (au pieu). Mais la Loi n'a pas été supprimée par cet acte.

 

Les Dix Commandements n'ont pas été cloués sur la croix. Christ a été cloué sur le pieu pour payer la facture pour les péchés du peuple par sa mort. Parce que le Messie a été le sacrifice suprême, les lois provisoires ayant rapport aux sacrifices ne sont plus nécessaires. Elles ont été données dans le temps de Moïse pour rappeler à l'homme son péché et son Sauveur à venir. Puisque Christ est déjà venu, nous n'avons pas besoin d'elles aujourd'hui (Galates. 3:19 et Héb. 10:3-4). Mais les Dix Commandements sont éternels. Ils sont spirituels, non pas cérémoniaux.

 

La vie éternelle qui est un don de Dieu, ne peut pas être méritée. Dieu ne la donnera pas sans qu’on Lui obéisse. Il doit y avoir le repentir des péchés, qui est un regret profond pour les mauvaises choses faites. Tout être humain a péché en ayant failli à obéir aux Lois sacrées de Dieu.

 

Lors du repentir, Dieu est heureux de pardonner et d’enlever les péchés en effaçant toutes les erreurs passées. Mais pour recevoir la vie éternelle, il faut vivre dès lors selon les règles du Créateur, qui sont pour le bonheur, la bonne santé et le succès. Souvent, elles sont difficiles à obéir. Cependant, par Son Esprit Saint, Dieu nous donne la capacité de surmonter et l’espérance grandissante de devenir un fils spirituel de Dieu (Matt. 10:22).

 

Malheureusement, les soi-disant Églises Chrétiennes enseignent contrairement aux nombreuses choses que Dieu montre à travers la Bible.

 

Après avoir averti le peuple de l'importance d'observer le Sabbat, Moïse a décrit pour eux le plan merveilleux pour un endroit où Dieu pourrait être avec eux lors de leur déplacement vers Canaan.

 

"Bien que nous ayons beaucoup péché, notre Dieu a promis de rester au milieu de nous tant que nous lui obéissons," dit Moïse aux Israélites.

 

 

q