Les Églises Chrétiennes de Dieu

[CB043]

 

 

 

L’Ordination d’Aaron et de Ses Fils [CB043]

 

(Édition 1.0 20050108-20061125)

 

Moïse a pris un peu de l'huile d’onction et un peu du sang de l'autel, et les a aspergés sur Aaron et ses fils et sur leurs vêtements. Ainsi, il les a consacrés. Cette étude a été adaptée à partir des Chapitres 32-34 de The Bible Story (Histoire Biblique) Volume II par Basil Wolverton, publié par Ambassador College Press, et couvre du chapitre 8 jusqu’au chapitre 25 de Lévitique dans la Bible.

 

 

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

 

(Copyright © 2005, 2006 Les Églises Chrétiennes de Dieu, expliqué et édité par Wade Cox)

(Tr. 2009, rév. 2012)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
 http://www.logon.org/french/ et http://www.ccg.org/french/

 


 L’Ordination d’Aaron et de Ses Fils [CB043]


Nous continuons ici à partir de l'étude La Rébellion Contre les Lois de Dieu (No. CB041).

 

Aaron et ses fils sont consacrés

 

Après que Moïse eut dressé le tabernacle dans le désert, le Seigneur dit à Moïse, " Prends Aaron et ses fils avec lui, les vêtements, l’huile d’onction, le taureau expiatoire, les deux béliers et la corbeille des pains sans levain et convoque toute l’assemblée à l’entrée de la Tente d’Assignation. (Lév. 8:1-3 LSG).

 

Moïse a fait tel qu’on lui avait demandé. Il fit approcher Aaron et ses fils, et les lava avec de l'eau. Il mit à Aaron la tunique, il le ceignit de la ceinture, il le revêtit de la robe, et il plaça sur lui l’éphod, qu’il serra avec la ceinture de l’éphod dont il le revêtit. Il lui mit le pectoral, et il joignit au pectoral l’urim et le thummim. Il posa la tiare sur sa tête, et il plaça sur le devant de la tiare la lame d’or, diadème sacré, comme l’Éternel l’avait ordonné à Moïse. (vv. 4-9 LSG).

 

Puis, Moïse prit l'huile d’onction et oignit le tabernacle et tout ce qu’il y avait et le sanctifia. Il fit l’aspersion d’un peu d’huile sur l'autel sept fois, en oignant l'autel, et tous ses ustensiles pour les consacrer. Il répandit un peu d'huile sur la tête d'Aaron pour le consacrer. Puis, il fit approcher les fils d'Aaron, mit des tuniques sur eux, les ceignit de ceintures et leur attacha des bonnets à leurs têtes, comme le Seigneur l’avait commandé à Moïse (vv. 10-13 LSG).

 

Le service de consécration incluait une offrande de péché pour l'expiation, une offrande en holocauste pour l'adoration (v.18) et "un bélier pour l'ordination" (v. 22) dont le sang était appliqué au souverain sacrificateur (Aaron) sur son oreille, son pouce et son orteil droits (v. 23). Après que cela a été fait, Aaron a offert des sacrifices pour le peuple (Lév. 9:15-21). Puis, il bénit le peuple en sa qualité de sacrificateur et le Seigneur a accepté son ministère par un signe d’un feu miraculeux (vv. 23-24). Voir les notes de Lévitique 8:14 dans la version de la Bible NIV Study Bible.

 

"Dieu vous permettra d'entrer complètement dans Son service de tabernacle seulement après avoir passé sept jours et sept nuits dans vos fonctions à la porte," a dit Moïse à Aaron et à ses fils. "Faites exactement comme  vous a avez été instruits, sinon, vous pourriez devoir payer de vos vies" (Lév. 8:31-36).

 

Le huitième jour (après les sept jours d'ordination), Moïse a dit à Aaron, à ses fils et aux anciens d'Israël d'apporter des offrandes pour les premiers services en utilisation de l'autel. Tout le peuple a aussi été commandé d'être présent. Après que les premières carcasses ont été placées sur l'autel, Moïse, Aaron et ses fils sont allés se tenir devant le peuple pendant que Moïse informait la foule que Dieu était satisfait des offrandes.

 

Un feu du Dieu d'Israël

 

Le premier feu qui a enflammé l'autel a été fourni surnaturellement par un feu du ciel (Lév. 9:24 ; 1Rois. 18:38,39 ; 2Chro. 7:1-3). L'offrande là a été rapidement consumée par une énergie davantage comme la foudre que des flammes ordinaires. La proximité de cette démonstration de la puissance de Dieu a tellement effrayé le peuple qu’ils se sont jetés sur leurs faces dans la crainte (Lév. 9:22-24).

 

"Ceci est le feu saint de Dieu," a dit Moïse à Aaron. "Vos fils ne doivent jamais permettre qu’il s’éteigne " (Lév. 6:12-13). "Deux fois par jour des charbons ardents devraient être pris de l'autel et transportés dans un encensoir au lieu saint pour être aspergés avec de l'encens sur l'autel d'or" (Ex. 30:1-9). Donc, c'était le travail des sacrificateurs de s'assurer que le feu ne s'éteigne point.

 

Le feu est une représentation de l'Esprit Saint que nous devons garder continuellement allumé ou en croissance en nous. Comme un feu peut être éteint, l'Esprit Saint peut être éteint (1Thes. 5:19) ou peiné (Éph. 4:30), ce qui peut avoir comme conséquence que l'Esprit Saint soit retiré d’un individu. C'est le travail du sacrificateur d’enseigner aux gens comment obéir aux Lois de Dieu, et en faisant ainsi, ils gardent l'Esprit Saint de Dieu.

 

Dès lors, le tabernacle a été en utilisation constante. Tôt, chaque matin, les fils d'Aaron venaient pour effectuer leurs préparatifs. Ensuite, les animaux étaient tués, préparés et offerts pour tout Israël. Cela était encore fait dans l'après-midi, de sorte qu'une offrande était toujours sur l'autel (Lév. 6:9,12-13). Les animaux sans taches utilisés pour des offrandes en holocauste représentaient le Messie qui viendrait plus tard pour mourir pour les péchés du peuple.

 

Pourquoi des sacrifices d’animaux ?

 

Aaron et ses fils devaient s'acquitter correctement de leurs obligations. Il y avait plusieurs sortes d'offrandes prévues par Dieu pour rappeler distinctement aux Israélites leurs péchés et leur donner une occasion d'adorer avec un sentiment de contact proche. Ces offrandes devaient enseigner à Israël l'habitude d'obéir à leur Dieu (Gal. 3:24). Elles enseignaient aussi la nécessité d'un Sauveur à venir pour payer les péchés du monde. Les offrandes ne devaient pas payer pour le péché. Le salut n'est jamais venu à travers des sacrifices d’animaux. Ils ont été donnés à Israël jusqu'à l'avènement du Sauveur (Gal. 3:19) et devaient rappeler au peuple que quelqu’un viendrait verser son sang pour leurs péchés (Héb. 10:3, 4, 18).

 

Il y avait des offrandes en holocauste, des offrandes d'aliments, des offrandes de paix, des offrandes d'offenses, des offrandes pour les péchés d'ignorance et autres. Pour chaque type, il y avait une cérémonie spéciale décrite par Dieu (Lév. 1-5). Par exemple, si un homme tenait à faire une offrande d’holocauste personnelle comme un don à Dieu, il devait apporter l’une de trois choses. Cela devait être un animal mâle sain, sans tache de son bétail, des brebis, des chèvres, des tourterelles ou des pigeons. Il y avait une cérémonie pour chaque sorte de créature. Certaines cérémonies étaient plus compliquées que d'autres mais toutes se terminaient avec la chair de l'animal étant consumée par le feu.

 

La plupart des gens ne se sont pas rendu compte que leurs sacrifices indiquaient un temps où l'Être dans la nuée (l'Ange de Yahovah) allait venir plus tard sous une forme humaine en tant que Jésus le Christ et il serait sacrifié pour les péchés de tous les habitants du monde.

 

Les cérémonies sacrificielles incluaient plus que des animaux. De l'huile d'olive, de la farine de grain, du vin et de l'encens étaient aussi utilisés. Certains étaient utilisés en combinaison, tels que les Pains sans Levain non adoucis par le miel. Quel que soit le rituel ou ses exigences, tout devait être fait exactement de la façon que Dieu avait ordonnée à Moïse. Rien ne devait être modifié, ajouté ou omis.

 

Plus besoin de sacrifices

 

Le sacrifice d'animaux n'était plus nécessaire après que Jésus Christ a été sacrifié plusieurs siècles plus tard en tant que l'Agneau de Dieu pour mourir pour les péchés de ce monde (Héb. 10:4, 0-12,18). Quand Jésus Christ s’est sacrifié lui-même, le besoin a cessé de sacrifier des animaux pour nous rappeler du péché (Héb. 10:3).

 

Deux sacrificateurs se rebellent

 

Deux des fils d'Aaron, Nadab et Abihu, ont pris leurs encensoirs, y mirent du feu et ont ajouté de l’encens. Ils ont offert un feu non autorisé devant le Seigneur, contrairement à Son commandement. Alors, un feu est sorti de la Présence du Seigneur et les consuma. Ils sont morts devant le Seigneur (Lév. 10:1-2).

 

Moïse a alors dit à Aaron, "c'est ce que le Seigneur a dit quand il a déclaré :

 

‘Par ceux qui s'approchent de moi

 

Je serai sanctifié :

 

Et devant tout le peuple

 

Je serai glorifié.’ " (v. 3)

 

Les fils d'Aaron sont morts parce qu'ils ont désobéi à Dieu en apportant du feu étranger devant Lui alors qu’ils ont été commandés de ne pas le faire.

 

Une leçon  pour l’Obéissance

 

Aaron se tenait en misère silencieuse, en fixant les corps de ses fils noircis par le feu. Finalement, il s'en est retourné, se rendant compte que la désobéissance avait entraîné la punition. En dépit du choc de la mort de ses neveux, Moïse n'a pas perdu de temps pour organiser les enterrements et les remplacements par Eléazar et Ithamar, deux autres fils d'Aaron.

 

"Ne soyez pas en deuil à cause de Nadab et Abihu," dit Moïse à Aaron et aux deux autres fils. "Sinon, cela montrerait que vous estimez que Dieu les a traités injustement " (vv. 6-7). Cependant, leurs proches pouvaient pleurer pour les deux hommes que le Seigneur avait détruits par le feu.

 

Les gens sont devenus sobres quand ils ont entendu que Nadab et Abihu étaient morts par la main de Dieu. Même les obsèques ne devaient pas interférer avec les cérémonies du tabernacle. Aaron devait continuer l’accomplissement de ses tâches. Eléazar et Ithamar ont dû commencer par les leurs.

 

Les sacrificateurs sont appelés à être saints dans l'exercice de leurs tâches. À cette fin, c’est aussi une règle que les sacrificateurs en service s'abstiennent de vin et de boissons fortes tant qu'ils n'ont cessé les devoirs sacrificiels ce jour-là. Le seul vin utilisé dans les cérémonies était la  libation où le vin était versé comme une offrande à Dieu.

 

Des événements graves n'ont pas nécessairement entraîné des situations sans problèmes. Dans un cas, une chèvre devait être utilisée comme une offrande de péché pour le peuple. Quand Moïse s’est informé sur l'offrande de chèvre et a constaté qu'elle avait été brûlée en holocauste, il s'est fâché contre Eléazar et Ithamar, les fils qui restaient à Aaron.

 

"Pourquoi l'offrande a-t-elle été consumée par le feu ?" a-t-il demandé en colère. " Pourquoi n’a-t-elle pas été mangée dans le lieu saint en tant que nourriture sainte pour porter les iniquités du peuple ?" (vv. 16-18). "Puisque son sang n’a point été porté dans le lieu saint, vous devriez avoir mangé la chèvre dans le secteur du sanctuaire, comme j’ai commandé", a dit Moïse.

 

Aaron a répondu à Moïse : "Aujourd'hui, ils ont sacrifié leur offrande pour le péché, et leur offrande d’holocauste devant le Seigneur, mais de telles choses me sont  arrivées. Le Seigneur aurait-il été satisfait si j'eusse mangé aujourd'hui l’offrande de péché ?" (Lév. 10:19).

 

Quand Moïse l'a entendu, il a été satisfait.

 

L’ancien Sacerdoce et le nouveau

 

Dieu nous a donné des Lois et un sacerdoce pour protéger la compréhension de ces Lois et pour conduire dans l'adoration quotidienne la nation d'Israël.

 

Ce sacerdoce était les fils de Lévi, une tribu d'Israël. Cette tribu elle-même était subalterne à l’ancien ordre de Melchisédek. On considérait que Lévi avait payé la dîme à Melchisédek quand il était dans les reins de son arrière-grand-père Abraham. Cet ordre de Melchisédek représentait le nouveau sacerdoce de l'Église qui était ouvert à toutes les nations, soit les Gentils (signifiant gens des nations), à travers la mort de son Souverain Sacrificateur, Jésus Christ.

 

Lévi devait lui céder la place et faire partie de cet ordre. Plusieurs seraient ajoutés à Lévi et aux tribus, qui fourniraient tous des sacrificateurs dans le nouveau système.

 

Lévi devait devenir un sacerdoce qui était saint et consacré à Dieu, comme Israël était une nation sainte et consacrée à Dieu. Afin d'être saints et purs en tant que serviteurs de Dieu, il y avait des règles qui leur ont été données pour maintenir des corps et des esprits purs et sains.

                                                                        

Celles-ci s'appliquent aux serviteurs de Dieu pour l’ancien Israël, les sacrificateurs de Lévi de même que pour les nations ajoutées et qui servent en tant que sacrificateurs dans l'Ordre de Melchisédek duquel Jésus Christ est le Souverain Sacrificateur. Ces aspects sont couverts dans le Livre des Hébreux. Voir aussi l'étude Melchisédek (No. 128).

 

Les lois de santé

 

Tous devraient être en santé. Dieu voulait que son propre peuple, non seulement connaisse la vérité sur les aliments, mais aussi qu’il jouisse de vies rayonnantes en santé.

 

L’aliment qui est pur ne signifie pas toujours qu'il est exempt de toutes sortes de saleté. Il peut être pur à cet égard, mais en même temps, il peut être impropre à la consommation. Dieu a créé des animaux, des oiseaux et des poissons dans une catégorie propre à la consommation humaine, et dans une autre catégorie impropre à la consommation pour les humains. La Bible qualifie un genre "pur" et l'autre genre "impur".

 

Ceci était connu avant le Déluge. Noé savait quoi faire quand on lui a demandé de prendre sept paires de chaque sorte d'animaux et d’oiseaux purs dans l'Arche avec une paire de chaque sorte impure (Genèse 7:2-3). La connaissance détaillée de ces choses avait été compromise au cours des siècles où les Israélites s'étaient mélangés avec les Égyptiens païens, qui n'avaient aucun intérêt à obéir à Dieu. Les lois devaient nécessairement être répétées.

 

Il en était de même des Dix Commandements. Adam connaissait ce qu’ils étaient. Il en va de même de Noé, d’Abraham et de beaucoup d'autres. Ils ont été apportés aux Israélites au Mt. Sinaï pour qu'ils puissent connaître à nouveau, ainsi recevoir la confirmation, ce qui était la volonté de Dieu. (Voir l'étude Les Dix Commandements (No. CB017)). À Israël est allée la responsabilité de préserver les Lois par écrit et d’empêcher que les croyances et les règles païennes ne se mélangent avec elles.

 

Dieu a donné des règles simples par lesquelles on pouvait distinguer les animaux purs des impurs. Voir l'étude Les Lois Bibliques de l'Alimentation (No. CB019).

 

Dieu a toujours de bonnes raisons

 

Le Créateur ne fait jamais rien sans une bonne raison. Son esprit est de beaucoup supérieur aux esprits humains qui sont rarement capables de comprendre les décisions et les actions divines. Néanmoins, l'homme essaye de comprendre pourquoi Dieu lui dit de faire certaines choses. Et quand il ne peut pas découvrir les raisons de Dieu, il décide généralement que l'obéissance est inutile.

 

L'homme devrait obéir pour son propre bien, indépendamment s’il ne comprend pas bien. C'est alors seulement qu'il est béni. Malheureusement, des millions de personnes ont décidé que les animaux impurs sont appropriés à la consommation, surtout si on remercie Dieu pour eux.

 

La raison principale qu’un animal est impur, est que Dieu n’a pas prévu que l'homme devrait le manger. Dieu a fait certains animaux pour l'alimentation humaine. D'autres étaient pour le travail, d’autres pour les animaux de compagnie, d’autres pour consommer des déchets et d’autres pour contrôler les nombres des autres créatures. Si l'homme avait pu discerner quels animaux étaient impurs, il n'y aurait pas eu de besoin de la Bible pour l'informer.

 

Le corps humain a dégénéré depuis Adam. L'homme ne devrait pas être étonné de constater que beaucoup de cette dégénérescence a été due à des siècles de consommation d'aliments impurs.

 

"Ne vous souillez pas avec ces créatures impures," a averti Dieu.

 

"Soyez purs et sacrés, pour que vous soyez acceptables à votre Dieu saint" (Lév. 11:44-47).

 

Sans égard à ce que Dieu a dit, des millions de personnes qui revendiquent être Chrétiens fidèles et obéissants, estiment que tout ce qui a une haute teneur en vitamines doit être bon pour eux. Ils font valoir par erreur que les lois des aliments purs et impurs, inspirées par Dieu pour tous les peuples de tous les temps, ne sont que des "vieilles lois Juives" qui ont été "clouées sur la croix" à la mort du Christ.

 

Certaines personnes convoitent les aliments interdits

 

Pour justifier de manger leurs aliments impurs, de nombreuses personnes se tournent vers 1Timothée 4:4-5, et citent avec triomphe ce que Paul a dit :

 

"Car tout ce que Dieu a créé est bon, et rien ne doit être rejeté, pourvu qu’on le prenne avec actions de grâces, parce que tout est sanctifié par la parole de Dieu et par la prière." (LSG).

 

Pris hors de son contexte, cette déclaration inciterait probablement le lecteur à conclure que Paul n'était pas d'accord avec Dieu ou que Dieu a changé d'avis et que les êtres humains pouvaient manger n’importe quoi pourvu qu'on demande la bénédiction de Dieu. Mais Paul n'était pas en désaccord avec Dieu, qui ne change jamais (Mal. 3:6 ; Héb. 13:8).  Ses Lois ne changent pas non plus (Matt. 5:17-18).

 

Dans 1Timothée 4:4-5, l'Esprit Saint disait à Paul que dans les Derniers Jours, deux doctrines de démons seraient populaires sur la planète Terre. Les démons ont introduit ces doctrines pour tromper les gens. Certaines personnes ont des fausses idées quant à ne pas se marier et à ne pas manger certains aliments.

 

La première doctrine de démons, est l'enseignement que les gens ne devraient pas se marier. Les démons veulent détruire l’unité familiale que Dieu utilise pour enseigner Son système et Son Plan du Salut. L’unité familiale est la fondation de notre société sur laquelle les nations sont construites. Beaucoup de personnes vivent aujourd'hui ensemble sans se marier et ce n'est pas la chose correcte à faire. C'est un péché contre les Lois de Dieu et ne peut seulement que conduire à la punition des nations.

 

La doctrine suivante est de ne pas manger des viandes que Dieu a créées spécialement pour nous, pour être mangées. Cette doctrine est appelée "le végétarisme". Si nous ne mangeons pas de viande, nous aurons des carences de substances nutritives essentielles dont nous avons besoin pour un cerveau en santé. Ce n'est pas le système que Dieu a mis en place dès le commencement quand il a créé Adam. Caïn était un laboureur du sol et Abel était un berger. L'offrande d'Abel était plus acceptable aux yeux de Dieu que l'offrande de Caïn. C'est la raison de la colère de Caïn et la raison pour laquelle il a tué son frère Abel (Genèse 4:1-16). Voir les études Caïn et Abel : les Fils d'Adam (No. CB007) et Les Doctrines de Démons des Derniers Jours (No. 48).

 

Extraire certains mots et expressions de la Bible et les ajouter ensemble pour essayer de prouver des mensonges est un vieux stratagème. Une telle fraude peut généralement être découverte en comparant les Écritures Saintes et en lisant soigneusement des chapitres entiers pour trouver les significations exactes de certains mots, expressions et phrases.

 

Dieu n'a pas rendu pures les créatures impures

 

Un autre exemple de malentendu est basé sur Actes 10:9-16. Si on lit uniquement ces versets, on a l'impression qu’on a dit à Pierre que Dieu avait rendu pures des créatures impures et que Pierre ne devrait pas hésiter à les manger. Mais le verset 17 montre que Pierre savait que Dieu n'avait pas l'intention de lui faire manger de la viande impure. Pierre a remarqué qu’aucune nature d’animaux n'avait été changée. Ils étaient toujours impurs ! Donc, il a commencé à se demander ce que signifiait la vision. Il n'a pas tiré une conclusion hâtive.

 

Les versets 28 et 29 prouvent que la vision était pour préciser que Pierre ne devait considérer aucun homme, indépendamment de la nationalité, comme étant impur s'il cherche à vivre correctement. Cela n’avait rien à voir avec les aliments purs ou impurs.

 

Peu importe ce que l'on croit au sujet des créatures pures et impures, les deux sortes existent encore. La nature des animaux impurs n'a pas changé. Ils sont les mêmes aujourd'hui qu'ils l'étaient bien avant le déluge, au temps de Moïse et au temps de Pierre. Ceux qui obéissent au Créateur dans ces domaines reçoivent des bénédictions bien précises.

 

Le Plan du Salut

 

Le grand plan de Dieu pour l'avenir de l'homme a rapport avec le salut — en étant épargné du péché et de la mort et en recevant le don de la vie éternelle. Moïse voulait en savoir plus à ce sujet. Dieu lui a expliqué pour qu'il puisse transmettre les informations vitales aux Israélites. Voir l’étude Le Plan du Salut de Dieu (No. CB030).

 

Pourquoi l'homme a besoin du salut

 

S'il n'y avait pas de péché, l'homme n’aurait pas besoin d’en être sauvé. Les gens qui disent qu’ils n'ont pas besoin du salut, ne savent pas ce qu’est le péché ou ce que la vie éternelle signifie. L'homme devrait savoir qu'il est mortel, sujet à la mort et qu’il a besoin de l'Esprit de Dieu comme don pour rendre possible de vivre éternellement. Dieu l'a fait clairement comprendre à Moïse au temps où le tabernacle a été érigé. La plupart du Livre de Lévitique (écrit par Moïse) a rapport avec les règles destinées à préserver Israël comme la nation la plus sage et la plus pure sur la Terre. Dieu a également fait connaître les rituels nécessaires pour enseigner aux Israélites la nécessité d'un Sauveur et l'habitude d'obéir.

 

Le Livre de Lévitique rend évident que les Lois de Dieu, qui expliquent la distinction entre le bien et le mal, sont utiles pour rendre tous les gens beaucoup plus heureux. Mais au fil du temps, de nombreuses religions sont apparues soudainement, lesquelles ignorent ces règles en les étiquetant de "lois Juives" et en mentionnant le livre de Lévitique comme un récit historique des anciennes "lois de Moïse."

 

Beaucoup de personnes considèrent les mots loi, Juif, Moïse et Israélite avec mépris. Leurs chefs religieux, soit ont inconsciemment omis de leur enseigner la vérité, soit leur ont délibérément caché la vérité. Ceux qui ont apporté la vérité (y compris Jésus Christ) ont été tués ou ridiculisés parce que la vérité qu’ils ont annoncée était en conflit avec les croyances de nombreuses sectes religieuses. Les hommes ont toujours détesté ceux qui portaient la vérité de Dieu (Matt. 23:29-35). Ceux qui se moquent des commandements donnés à Israël, attirent sur eux-mêmes les malheureux fruits du péché.

 

Quel mal y a-t-il dans les Lois de Dieu ?

 

Il n'y a rien de mal dans les Lois données aux Israélites par l’entremise de Moïse. Mais parce qu'elles ont été transgressées, Jésus a dû mourir.

 

Quand Moïse a informé le peuple des lois civiles que Dieu lui a données, les Israélites se sont rappelé honteusement la façon dont plusieurs d'entre eux s’étaient pavanés devant le Veau D'or. Voir l’étude La Rébellion Contre les Lois de Dieu (No. CB041).

 

Les Sept étapes du Plan du Salut

 

Le Dieu d’Israël a dit à Moïse que le Plan de Salut pour l'humanité était si important qu'Il exigerait que le peuple observe certains Jours Saints annuels en tant que rappels. En résumé, les sept étapes du Plan de Dieu sont décrites par sept périodes saintes spéciales de temps. Ces jours spéciaux sont : la Pâque, les Jours des Pains sans Levain, la Fête de la Pentecôte, la Fête des Trompettes, le Jour des Expiations, la Fête de la Récolte ou des Tentes et le Dernier Grand Jour. Voir l’étude Les Jours Saints de Dieu (No CB022).

 

Tout s'est bien passé dans l’exécution de ces choses. En dépit de leurs faiblesses, les Israélites ont pris conscience du fait qu'ils étaient le seul peuple à qui Dieu révélait Son Plan (à ce moment-là) qui était représenté par les Jours Saints. En les choisissant pour préserver Sa vérité, Il désirait pardonner leurs péchés avec miséricorde bien qu'Il ne leur avait pas promis la vie éternelle à ce moment-là.

 

Les gens qui ont oublié ces jours, ont oublié le vrai Plan de Salut que ces jours dépeignent. Ils sont venus à croire à un plan contrefait ! Voir  l’étude Le Plan du Salut de Dieu (No CB030).

 

Aujourd'hui, la plupart des gens n'observent pas les Jours Saints de Dieu. Mais, tous les êtres humains qui ont déjà vécu ou qui vivront, doivent avoir l'occasion d'apprendre le grand Plan de Dieu. (2Pierre. 3:9 ; 1Tim. 2:4). Dieu traitera justement avec tous. Toute personne (Rom. 2:11) aura une pleine compréhension de la voie juste et devra prendre sa propre décision quant à savoir si elle obéira à Dieu (Héb. 8:11).

 

De cette façon, les gens du monde sont appelés et préparés à se joindre au corps du Christ qui est l'Église de Dieu. Ils sont préparés à devenir des sacrificateurs, comme l’ont été les Lévites avant eux. Ils deviennent des sacrificateurs selon l'Ordre de Melchisédek et des serviteurs du Dieu Très-Haut, amenant les élus à la compréhension et au baptême dans l'Esprit Saint afin qu'ils puissent aussi devenir des sacrificateurs du Dieu Très-Haut.

 

(La Bible traduite par Louis Segond  a été utilisée comme source de référence dans divers endroits de cette étude.)

 

 

q