Les Églises Chrétiennes de Dieu

[CB061]

 

 

 

Les Vêtements du Souverain Sacrificateur [CB061]

 

(Édition 2.0 20060101-20061215)

 

 

Le rôle du Souverain Sacrificateur dans le passé et au temps présent est très important. Dans cette étude nous allons couvrir quelques-uns des aspects importants de ses vêtements et le symbolisme associé quant à la façon dont ils correspondent dans le Plan du Salut.

 

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

(Copyright © 2005 Diane Flanagan et Wade Cox)

(Tr. 2013)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web à:
 http://www.logon.org/french/ et http://www.ccg.org/french/

 


Les Vêtements du Souverain Sacrificateur [CB061]

 

 

Dans la société d'aujourd'hui l’habillement semble être fondé sur le désir personnel et les dernières tendances de la mode de l'époque. Avec Dieu, les choses sont conformes, planifiées et réfléchies. Il en est de même avec les vêtements du sacrificateur. À partir du physique nous apprenons le spirituel (Rom. 1:20). Dans cette étude, nous allons essayer de nous renseigner sur les articles que le Souverain Sacrificateur portait quand il était en service dans le Temple, et de voir quelles applications spirituelles nous pouvons faire des vêtements du sacrificateur. Les gens portent des vêtements pour se couvrir eux-mêmes (Gen. 3:7,10,11,21) ou, dans le cas du sacrificateur les vêtements (ou habits) étaient pour la gloire et la beauté (Exode 28:2, 40).

 

Il semble y avoir une certaine corrélation ou connexion avec les vêtements du Souverain Sacrificateur et l'armure de Dieu qu’on nous dit de revêtir tous les jours. Éphésiens 6:14-18 parle de l'armure de Dieu. L'armure comprend aussi le casque du salut, la cuirasse de la justice ; nos reins doivent être ceints de la vérité, nos pieds doivent être chaussés de l'Évangile de la paix, nous devons revêtir l’épée de l'Esprit, qui est la parole de Dieu, et le bouclier de la foi. On nous dit de prier sans cesse, avec une entière persévérance (fidélité) et des supplications (demander sincèrement et humblement) pour les saints.


Il y avait huit vêtements portés par le Souverain Sacrificateur toute l'année. La seule exception à ceci était le Jour de l'Expiation lorsque le Souverain Sacrificateur portait des vêtements de lin blanc avant de se revêtir des habits royaux. Les quatre vêtements blancs étaient : le caleçon, la tunique/chemise, la ceinture et le turban. Les quatre vêtements de couleur étaient la robe bleue, l'éphod avec la ceinture singulière, le pectoral, et la mitre d'or. À l'exception du caleçon, tous les autres vêtements sont totalement ou partiellement visibles, ou vus à l'œil du spectateur.

 

Nous voyons le nombre ‘quatre’ survenir souvent dans l'Écriture, tel que quatre Créatures Vivantes, quatre rubans bleus ou les quatre couvertures pour le Tabernacle. L'importance du nombre ‘huit’, selon Bullinger dans The Companion Bible à l'Annexe 10, c'est que c’est le nombre de la résurrection ou la régénération, de nouveaux commencements ou du début. Avec la mise en place du Tabernacle et la consécration du sacerdoce, Israël a commencé une autre phase ou période de son développement dans le Plan de Dieu.

 

Les Vêtements des sacrificateurs ordinaires et du Souverain Sacrificateur le jour des Expiations

Les sacrificateurs ordinaires portaient quatre vêtements qui étaient du même type que les vêtements blancs du Souverain Sacrificateur. Le Souverain Sacrificateur portait des vêtements blancs sacrés le jour des Expiations (Lév. 16:4). Ils sont la tunique/chemise, la ceinture, le turban/la tiare et les caleçons de lin (Exode 28:40,42 ; 39:27-29). Certains auteurs estiment que les vêtements blancs du Souverain Sacrificateur étaient plus ornés ou plus beaux que les vêtements blancs du sacrificateur ordinaire, mais l'Écriture ne dit rien sur la question.

 

Pourtant, quand on regarde l'origine des différents types de lin, nous avons une idée qu'il semble y avoir deux types de lin visés. Deux entrées du dictionnaire Easton’s Bible Dictionary sur le lin sont les suivantes :

 

Héb. Bad SHD 906 ; peut-être de 909 rendu par "lin" Exode 28:42 ; 39:28 ; Lév. 6:10 ; 16:4, 23, 32 ; 1Sam. 2:18 ; 2Sam. 6:14, etc. Il est utilisé de façon uniforme pour les vêtements sacrés portés par les sacrificateurs. Le mot est d'une racine signifiant "séparation".

 

Il est donc clair, les sacrificateurs étaient séparés et mis à part par Dieu pour un but sacré. Dans Lévitique 16:23, nous voyons la référence à SHD 906 étant utilisée pour les vêtements du Souverain Sacrificateur le Jour des Expiations.

 

Lévitique 16:23 Aaron entrera dans la tente d’assignation ; il quittera les vêtements de lin qu’il avait mis en entrant dans le sanctuaire, et il les déposera là.


Héb. SHD 8336 shesh ; rendu "fin lin"
Exode 25:4 ; 26:1, 31, 36, etc. Dans Pro. 31:22 c’est rendu dans la Version Autorisée "soie", et dans la Version Révisée "fin lin". Le mot désigne le lin égyptien d’une blancheur et finesse particulières (byssus). Il s'agissait de la tenue habituelle du prêtre égyptien. Pharaon a vêtu Joseph d'une robe de lin (Genèse 41:42).

 

Les sacrificateurs doivent refléter la lumière de Dieu et la Loi à la planète entière. Même la robe du sacrificateur devait avoir la pure qualité réfléchissante blanche. SHD 8336 est aussi le type de lin duquel les rideaux dans le tabernacle étaient faits (Exode 26:1). C’est également le lin qui a été utilisé pour fabriquer les vêtements royaux du Souverain Sacrificateur et les vêtements de ses fils.

 

Exode 39:27 On fit les tuniques de fin lin, tissées, pour Aaron et pour ses fils ;

 

Voir l’étude Les Vêtements de Lin Blanc du Sacrificateur (No. CB063).

 

Nous devons nous efforcer d'être justes en tout temps. Le lin blanc est mentionné dans Apocalypse 19:8 comme les œuvres justes des saints. Les sacrificateurs qui ne portaient pas leurs vêtements sacerdotaux lorsque qu’ils étaient en service dans le Temple encouraient la culpabilité et la mort (Exode 28:35, 43). La même chose est vraie pour nous. Dieu a mis en place un plan parfait, car Il sait que nous ne sommes pas encore parfaits. Dieu a pourvu le sacrifice parfait acceptable – le Messie – pour nous ramener à Lui. Lors de notre repentir et notre baptême, nous recevons l'Esprit Saint qui nous conduira dans toute la vérité (Jean 14:26). Cependant, lorsque nous péchons, il est de notre responsabilité de nous repentir et de changer puisque nous avons souillé nos vêtements blancs justes. Si nous ne nous repentons pas, nous perdrons la possibilité d'être dans la Première Résurrection et ainsi nous serons dans la Deuxième Résurrection.

 

Il y a des êtres spirituels qui portent des robes blanches (Apoc. 4:4, 15:6). Apocalypse chapitre 4 parle de ceux qui n'ont pas souillé leurs vêtements étant vêtus de vêtements blancs (Apoc. 3:4-5). Apocalypse chapitre 7 parle de la “Grande Multitude” qui sont revêtus de robes blanches ayant lavé leurs robes et les ayant blanchies dans le sang de l'Agneau (Apoc. 7:14). Ceux qui ont été martyrisés reçoivent une robe blanche (Apoc. 6:11). Ceux qui se sont qualifiés et sont à la Première Résurrection ont reçu ou recevront une robe blanche (Ecclésiaste 9:8 ; Apoc 3:5).

 

Éloah a donné l'esprit de sagesse à ceux qui étaient habiles dans la couture, le tissage et le travail du métal pour fabriquer les vêtements d'Aaron pour le consacrer (SHD 6943), en tant que sacrificateur pour Moi (Exode 28:3 ; 36:1 ; 39:1).

 

Le mot consacrer (SHD 6942) signifie : sanctifier, préparer, dédier, être consacré, être saint, être sanctifié, et être séparé – BLB. Les commentaires d’études clés de la NASV sur 6942, "Qadash" - rendre propre, déclarer propre ; rendre sacré, dédier, sanctifier, purifier, se nettoyer, consacrer à Dieu, se montrer saint. Qadash est le domaine de ce qui est considéré comme sacré.

 

Cinq matériaux ont été utilisés pour créer les vêtements du Souverain Sacrificateur. Des pièces d'habillement sont faites d'un seul matériau et d'autres sont une combinaison de deux ou plusieurs matériaux. Les matériaux incluaient : 1) l’or (Ex. 39:2,3) ; 2) la laine bleue (Exode 39:1-3) ; 3) la laine écarlate/rouge (Exode 39:1-3) ; 4) la laine violette (Exode 39:1-3) ; 5) le lin retors. (Exode 28:5). Les vêtements saints (SHD 6944) du sacrificateur étaient pour la gloire (SHD 3519) et la beauté (SHD 6597) d’après Exode 28:2. Tout comme cinq est le nombre de la grâce, nous voyons ici les différents matériaux qui se réunissent pour la gloire et la beauté.

 

Notez qu’il était interdit aux laïcs de porter des vêtements tissés de deux différents types de matériaux (Lév. 19:19 ; Deut. 22:11). Cela était réservé au Souverain Sacrificateur seulement selon Encyclopaedia Judaica.

 

Pourtant, dans le futur, il semble qu’il sera interdit d’utiliser la laine pour les vêtements du sacrificateur et ils seront des vêtements de lin totalement.

 

Ézéchiel 44:17 Lorsqu’ils franchiront les portes du parvis intérieur, ils revêtiront des habits de lin ; ils n’auront sur eux rien qui soit en laine, quand ils feront le service aux portes du parvis intérieur et dans la maison.

 

Les Vêtements du Souverain Sacrificateur

Le texte pour les vêtements sacerdotaux se trouve principalement dans Lévitique chapitre 8 et Exode chapitres 28 et 39.

 

Lévitique 8:1-9 Le Seigneur dit à Moïse : 2 Envoie chercher Aaron et ses fils, ainsi que leurs vêtements sacerdotaux, l’huile d’onction, le taureau pour l’offrande de péché, les deux béliers et une corbeille de pains sans levain. 3 Ensuite convoque toute l’assemblée d’Israël à l’entrée de la tente d’assignation. 4 Moïse obéit au Seigneur, et lorsque l’assemblée se réunit, 5 il dit : Nous sommes ici pour suivre les instructions du Seigneur. 6 Après cela, Moïse dit à Aaron et ses fils de s’approcher, et il les lava. 7 Il mit la tunique sacerdotale et la robe sur Aaron et entoura l’écharpe autour de sa taille. Puis il plaça sur lui le gilet sacré, qu’il serra avec la ceinture finement tissée. 8 Ensuite, il mit sur Aaron le pectoral sacré qui était utilisé pour apprendre ce que le Seigneur voulait que son peuple fasse. 9 Il posa le turban sur la tête d’Aaron, et sur le devant du turban se trouvait l’étroite bande d’or fin, comme un signe pour sa consécration au Seigneur. (traduction libre de la CEV)

 

Faire les Vêtements Sacerdotaux

Exode 39:1-7 Les beaux vêtements sacerdotaux étaient faits de laine bleue, violette et rouge pour qu’Aaron les porte quand il exerçait ses fonctions dans le lieu saint. Cela a été fait exactement comme le Seigneur l'avait ordonné à Moïse. 2.3 Le gilet sacerdotal tout entier était fait de fin lin, tissé avec de la laine bleue, violette et rouge. Des feuilles minces d'or étaient martelées et découpées en filets qui étaient habilement tissées dans le gilet. 4-5 Il avait deux épaulettes pour le soutenir et une ceinture qui retenait autour de la taille. 6 Des pierres d'Onyx étaient placées dans des montures d'or, et chacune était gravée avec le nom d'un des fils d'Israël. 7 Puis elles étaient attachées aux épaulettes du gilet, pour que le Seigneur n’oublie jamais son peuple. Tout a été fait exactement comme le Seigneur l'avait ordonné à Moïse.

 

Le Pectoral

Exode 39:8-21 Le pectoral était fait avec les mêmes matériaux et modèles que le gilet sacerdotal. 9 Il avait neuf pouces carrés et était plié deux fois (sa longueur était d’un empan, et sa largeur d’un empan ; il était double. LSG) 10 avec quatre rangées de trois pierres précieuses : Une cornaline, une chrysolithe et une émeraude étaient dans la première rangée ; 11 une escarboucle, un saphir, un diamant se trouvaient dans la deuxième rangée ; 12 une opale, une agate et une améthyste se trouvaient dans la troisième rangée ; 13 et une chrysolithe, un onyx et un jaspe étaient dans la quatrième rangée. Elles étaient enchâssées dans une monture en or délicat ; 14 et sur ​​chacune d’elles était gravé le nom de l'une des douze tribus d'Israël. 15-18 Deux anneaux d'or étaient fixés aux coins supérieurs avant du pectoral et retenus avec deux chaînes d'or tressées aux montures d'or sur les épaules. 19 Deux autres anneaux d'or étaient fixés aux coins intérieurs inférieurs à côté du gilet, 20 et deux autres près du bas des épaulettes juste au-dessus de la ceinture. 21 Pour maintenir le pectoral en place, un cordon bleu était utilisé pour attacher les deux anneaux inférieurs sur le pectoral à ceux du gilet. Ces choses ont été faites exactement comme le Seigneur l'avait ordonné à Moïse.

 

Les Vêtements pour les Sacrificateurs

Exode 39:22-31 La robe sacerdotale était faite de laine bleue 23 avec une ouverture au centre pour la tête. Le matériau autour du col était lié de façon à l'empêcher de s'effilocher. 24-26 Le long de la bordure de la robe étaient tissées des grenades de laine bleue, violette et rouge avec une clochette d'or pur entre chacune d’elles. Cette robe devait être portée par Aaron quand il exerçait ses fonctions. 27-29 Tout ce qu’Aaron et ses fils portaient était fait de fin lin tissé avec de la laine bleue, violette et rouge, y compris leurs robes et turbans, leurs casquettes de fantaisie et leurs sous-vêtements, et même leurs écharpes qui étaient brodées à l'aiguille. 30 "Consacré au Seigneur" était gravé sur une étroite bande d'or pur ; 31 qui était fixée au turban d'Aaron. Ces choses ont été faites exactement comme le Seigneur l'avait ordonné à Moïse. (traduction libre de la CEV)

 

La NASV dit matériau versus la laine.

 

La Sélection des Sacrificateurs

Tous les sacrificateurs étaient de la tribu de Lévi. Aaron, frère aîné de Moïse, a été choisi par Dieu comme le Souverain Sacrificateur. Pour plus d'informations sur le nouveau sacerdoce voir l’étude (Melchisédek (No. 128)).

 

L’Ordination et à la Consécration des Sacrificateurs

Ici, nous allons seulement traiter de l’habillement du Souverain Sacrificateur. Il y avait une ordination et une phase de consécration de sept jours. Pour plus d'informations à propos de la consécration des sacrificateurs voir Exode 29.

 

Avant de revêtir les Vêtements Sacerdotaux

Les sacrificateurs étaient amenés à la tente d'assignation. Ensuite, les sacrificateurs étaient lavés avec de l'eau.

 

Cela pourrait symboliser quand nous nous repentons et demandons à être baptisés. En règle générale, les gens sont baptisés à la Fête devant leurs frères. Lors de notre repentir, notre baptême et l'imposition des mains, l’Esprit Saint nous est donné. Nous devenons des sacrificateurs de Dieu (Apoc. 1:5,6).

 

Servir pieds-nus

Aussi étrange que cela puisse nous paraître dans notre monde moderne, dans le Temple, les sacrificateurs servaient pieds-nus. Annuellement, chaque membre baptisé renouvelle son engagement baptismal, ou sa promesse, en participant au Dîner du Seigneur, où nous nous lavons d'abord les pieds les uns les autres et partageons ensuite le corps/pain et le sang/vin de Christ. Consulter l’étude Les Jours Saints de Dieu (No. CB022).

 

Rappelez-vous, dans l'histoire en ce qui concerne l'appel de Moïse, on lui a dit d'enlever ses sandales, car le lieu où il se tenait était une terre sainte (Exode 3:5). Dans Éphésiens 6, nos pieds doivent être chaussés avec l'évangile de paix. À l'heure actuelle, il n'y a rien d'autre de plus important que de propager l’Évangile sur la planète mourante.

 

L’Habillement ou les Vêtements du Souverain Sacrificateur

Nous commencerons à partir de Lévitique chapitre 8 avec les articles que Moïse a mis sur Aaron quand Aaron et ses fils ont été consacrés ou mis à part. Dépendamment de la Bible que nous utilisons, des noms différents peuvent être utilisés pour décrire les pièces de vêtements. Par conséquent, les différents noms sont ajoutés dans le texte pour tenter d'aider à qualifier ce qui est décrit.

 

"Et il a mis sur [Aaron] la tunique/chemise/veste à carreaux et le ceignit avec la ceinture et le revêtit de la robe, et mit l’éphod/gilet sacré sur lui et il le ceignit avec la bande artistique de l'éphod. C’est la ceinture singulière/ceinture finement tissée, avec laquelle il l'a attachée sur lui. Il a ensuite placé le pectoral sur lui et sur le pectoral il a mis l'Urim et le Thummim. Il a également placé le turban/la tiare sur sa tête, et sur ​​la tiare, sur le devant il a placé la lame d'or, la couronne sainte, comme l'Éternel l'avait ordonné à Moïse" (Lév. 8:7-9).

 

Bien qu'ils ne soient pas répertoriés, les caleçons de lin étaient probablement la première chose qui a été mise après le lavage avec de l'eau.

 

Dans Exode 28:42-43 il est dit : "Fais-leur des caleçons de lin, pour couvrir leur nudité ; ils iront depuis les reins jusqu’aux cuisses. Aaron et ses fils les porteront, quand ils entreront dans la tente d’assignation, ou quand ils s’approcheront de l’autel, pour faire le service dans le sanctuaire ; ainsi ils ne se rendront point coupables, et ne mourront point. C’est une loi perpétuelle pour Aaron et pour ses descendants après lui."

 

Les caleçons de lin étaient pour la pudeur. Les vêtements des sacrificateurs étaient pour la gloire et la beauté (Exode 28:2, 40). Une partie de cette beauté était le sacrificateur démontrant la modestie. Il devrait en être de même avec nous. Dans Éphésiens 6:14, nous voyons que nos reins doivent être ceints de la vérité. La vérité est au cœur de la Foi. Nous devons toujours rester fidèles à la vérité de Dieu et observer Sa Loi.

 

La Tunique/Chemise/Veste à Carreaux

Il a fait les tuniques de fin lin tissées, pour Aaron et ses fils (Exode 39:27). Il s'agissait de vêtements d'une seule pièce et il semble qu'ils ont été réalisés sur un métier à l'aide d'un double tissage de sorte qu'il n’y avait aucune couture latérale. C’est semblable au vêtement que le Messie portait le soir de sa trahison/crucifixion : “Ce vêtement était sans couture, tissé d'une seule pièce de haut en bas” (Jean 19:23). La Version Révisée le décrit comme “tissé en carreaux" (Exode 28:39 ; NASV Ex. 28:4). Cela aussi serait un type d'armure qui pourrait être mis en place sur un métier à tisser, où le patron sur le tissu ressemble à des carrés. Pour plus de commentaires sur les carrés, consulter l’étude Le Tabernacle dans le Désert (No. CB042).

 

La Ceinture/Gaine

Exode 39:29 : la ceinture de fin lin retors, brodée, et de couleur bleue, pourpre et cramoisi, comme l’Éternel l’avait ordonné à Moïse.

 

Il y avait trois types de ceintures/gaines portées par les sacrificateurs dans le Temple :

1) La ceinture du Souverain Sacrificateur portée toute l’année, qui faisait partie des "vêtements brodés d'or" avec les laines teintes en bleu, pourpre et cramoisi et le lin retors (Exode 39:29, AV).

 

2) La ceinture portée par le Souverain Sacrificateur le Jour des Expiations était l'un des quatre vêtements blancs qu'il portait ce jour-là (Lévitique 16:4).

 

3) La ceinture des sacrificateurs ordinaires : certaines personnes pensent que c'était comme les vêtements d'or du Souverain Sacrificateur, d'autres pensent qu'elle faisait partie des vêtements blancs. “La justice sera la ceinture de ses flancs, et la fidélité la ceinture de ses reins” (Ésaïe 11:5).

 

La Robe Bleue

La robe était bleue (Exode 28:31, 39:22). Cette robe bleue était portée sous l'éphod et n'était pas aussi décorative que l'éphod. Il y avait une ouverture pour la tête en son centre et un bord tissé autour de cette ouverture, de sorte qu'elle ne se déchire pas (Exode 28:32 ; 39:23). Car la robe bleue n’avait pas de manches, mais seulement des fentes sur les côtés pour que les bras passent à travers. La jupe de cette robe avait une remarquable coupe de grenades en bleu, rouge et écarlate.

 

Nombres 15:37-40 nous enseigne à avoir quatre rubans bleus sur les coins de nos vêtements "afin que nous puissions les regarder et nous rappeler tous les commandements du Seigneur et les pratiquer." Ici, nous voyons que la robe entière devait être bleue.

 

Le bas de la robe avait des clochettes d’or attachées à l'ourlet. Les clochettes d'or et les grenades devaient alterner autour de la bordure de la robe. "Et ce sera sur Aaron quand il sera en service" (Exode 28:33-35 ; 39:24-26). Les avis sont partagés sur les raisons des clochettes. Certains érudits pensent que c'était pour que le Souverain Sacrificateur puisse être entendu quand il se déplaçait dans le Tabernacle ou le Temple. Le tintement des clochettes peut avoir été entendu quand il entrait et sortait du lieu saint devant le Seigneur. C’était un réconfort qu'il avait trouvé grâce aux yeux de l'Éternel et qu’il n’était pas mort. D'autres auteurs disent que ce n'est pas logique. Tout ce dont nous pouvons être sûrs, c'est que l'Écriture dit qu'il y avait des clochettes et des grenades sur le bas de la robe bleue.

 

Ils ont fait les grenades de matériel bleu, pourpre et écarlate et de lin retors autour de la bordure de la robe (Exode 39:24). L'Encyclopaedia Judaica suggère qu’il y avait 36 ou 72 clochettes et grenades. Easton croit qu’il y en avait 72, qui est le nombre dans le Sanhédrin. S’il y avait 72 clochettes et grenades, alors nous avons le bas de la robe du Souverain Sacrificateur entouré des 144 articles. Nous voyons aussi des grenades sur les colonnes du Temple de Salomon. Les détails du Temple de Salomon seront discutés dans une prochaine étude.

 

Le Jour des Expiations, le sacrificateur quittait ses vêtements royaux et se changeait dans les vêtements blancs du sacrificateur. À cette époque, le Souverain Sacrificateur ne faisait aucun bruit pendant qu'il se déplaçait autour dans le Tabernacle ou le Temple, car il n'avait pas eu la robe bleue avec les clochettes.

 

Les Matériaux du Pectoral et de l’Éphod

Le pectoral et l’éphod étaient faits de cinq matériaux. "Tu feras le pectoral du jugement, artistement travaillé ; tu le feras du même travail que l’éphod, tu le feras d’or, de fil bleu, pourpre et cramoisi, et de fin lin retors." (Exode 28:6,15, LSG). La RSV utilise le mot "truc" pour le matériel et d’autres versions omettent le mot totalement.

 

L’Éphod

L'éphod était fait de l'ensemble des cinq matériaux (Exode 28:5). Il y avait deux épaulettes. (De la même manière que le Temple avait les deux colonnes.) Les épaulettes étaient jointes à leurs extrémités, avec des chaînes d'or (Exode 28:14). Il y avait deux pierres d'onyx. Chaque pierre avait les noms des six fils d'Israël gravés sur elles. Six noms figuraient sur ​​une pierre et six noms figuraient sur ​​la seconde pierre dans l'ordre de leur naissance (Exode 28:9-13 ; 39:6). Ils étaient mis dans une superbe monture en or sur chacune des épaulettes de l’éphod. Aaron devait porter les noms des fils d'Israël sur ses épaules comme souvenir. Elle était en outre unie par une "ceinture singulière" d'or, bleue, pourpre et cramoisi, et de fin lin retors autour de la taille. Le pectoral du jugement était placé dessus, qui était en fait une partie de l'éphod, et inclus dans le terme dans des passages tels que (1Samuel 2:28 ; 14:3, 23:9) et était fixé juste au-dessus de la ceinture de l'éphod.

 

Le Pectoral

Le pectoral, comme l'éphod, était composé de cinq matériaux : de l’or, du matériel bleu, pourpre et écarlate et de fin lin retors (NASV, Ex 28:15). C'était un carré avec les 12 pierres enchâssées dessus. (Nous avons vu de nombreux carrés dans le tabernacle dans le désert.) Ce rectangle était plié en deux et formait un carré, c’était peut-être un carré double pour supporter le poids des pierres qui étaient attachées. Quatre rangées de trois pierres étaient enchâssées sur le carré ; chacune des douze pierres précieuses était mise dans un beau cadre doré. Les 12 pierres sont en accord avec les noms des fils d'Israël. Chacune était gravée comme un sceau portant le nom de l'une des douze tribus. À savoir si l'ordre suivait les âges des fils d'Israël, ou l'ordre du campement de nouveau, nous ne pouvons être sûrs, puisque l'Écriture ne dit rien sur la question.

 

Ici nous voyons deux ensembles de pierres ayant les noms des fils d'Israël. Le premier groupe inclut les noms gravés sur les pierres sur l'épaule et l'autre a les noms gravés sur les pierres du pectoral. Les pierres sont disposées en quatre séries de trois et sont probablement fixées selon l'ordre de la Marche des tribus.

 

Le pectoral était fixé en haut par des anneaux et des chaînes d'or aux deux pierres d'onyx sur les épaules, et au-dessous avec deux autres anneaux et un cordon bleu, aux deux anneaux correspondants dans l'éphod pour le maintenir fixe à sa place au-dessus de la ceinture singulière.

 

L’Écriture ne nous dit pas exactement comment l'Urim et le Thummim fonctionnaient. Nous savons que quand le Souverain Sacrificateur posait une question sur les tribus, l'Urim et le Thummim en quelque sorte donnait la réponse ‘oui’ ou ‘non’ à travers l’Esprit Saint de Dieu (1Samuel 14:3,18,19 ; 23:2,4,9,11,12 ; 28:6 ; Juges 20:28 ; 2Sam. 5:23). On peut supposer que la réponse était donnée simplement par la Parole du Seigneur au Souverain Sacrificateur (cf. Jean 11:51) quand il avait demandé au Seigneur revêtu de l'éphod et du pectoral.

 

La signification de cela, nous l’apprenons dans Exode 28:30, où nous lisons : "Aaron portera le jugement des enfants d'Israël sur son cœur devant l'Éternel, continuellement."

 

Aaron doit porter les noms des fils d'Israël sur le pectoral du jugement sur ​​son cœur quand il entre dans le lieu saint, comme souvenir devant l'Éternel, continuellement (Ex. 28:28,29). Le pectoral est appelé le pectoral du jugement. Sur le pectoral se trouvent l’Urim et le Thummim, et ils doivent être sur ​​le cœur d'Aaron quand il marche devant le Seigneur ; et Aaron doit porter le jugement des fils d'Israël sur son cœur devant le Seigneur en permanence (Exode 28:3) Exactement le même symbolisme de la gloire est attribué aux pierres précieuses dans la description de la Nouvelle Jérusalem (Apoc. 21:11,19-21), un passage qui harmonise la disposition des tribus dans leurs camps, et celle des pierres précieuses dans le pectoral.

 

Le pectoral était lié à l'éphod, comme le jugement est lié aux fils d'Israël à travers le Messie. Israël était la portion de Yahovah. Nous avons vu ce qui est arrivé aux Israélites quand ils se sont détournés des Lois de Dieu et sont allés après de faux dieux au cours de leur voyage vers la Terre Promise. Deutéronome chapitre 28 nous parle des bénédictions pour l'obéissance et des malédictions pour la désobéissance.

 

Aaron, en tant que Souverain Sacrificateur, préfigurait Christ comme Souverain Sacrificateur depuis sa nomination au-dessus de ses semblables quand lui, Christ, a été accepté comme sacrifice parfait lors de la Gerbe Agitée, en 30 EC.

 

La Tiare/bonnets

La tiare était longue de 16 coudées et était la même longueur que les rideaux de lin dans le Tabernacle.

 

Exode 39:28 ... la tiare de fin lin, et les bonnets de fin lin servant de parure ; les caleçons de lin, de fin lin retors ;

 

Ici, nous voyons qu’il a été dit à Aaron et ses fils de se couvrir la tête. La tête du Souverain Sacrificateur ne devait pas être laissée à découvert. Les hommes ne devaient pas se raser la tête (Lévitique 21:5), sauf à la fin du vœu de naziréat (Nombres 6:18).

 

Nous devons sans cesse porter attention à notre esprit puisque Satan comme un lion rugissant cherche à nous dévorer/détruire (1Pierre 5:8).

 

La Mitre

Tu feras une lame d’or pur, et tu y graveras, comme on grave un cachet : Sainteté à l’Éternel. Tu l’attacheras avec un cordon bleu sur la tiare, sur le devant de la tiare. Elle sera sur le front d’Aaron (Exode 28:36-38).

 

En outre, les Dix Commandements étaient gravés sur deux tables de pierre (Exode 31:18; 34:1). Ceux qui obéissent à Dieu et vainquent le péché recevront un caillou blanc avec un nouveau nom écrit dessus (Apoc. 2:17). Nous obtenons également un nouveau nom écrit sur notre front (Apocalypse 3:12).

 

Le Casque du Salut

Notre salut est en Jésus-Christ (ou Joshuah/Yehoshua) le Messie, le sacrifice parfait. Il est notre Souverain Sacrificateur. Nous devons être des sacrificateurs de Dieu (Exode 19:6), et nous devons recevoir une couronne (Apoc. 2:10 ; 3:11).

 

Christ a sanctifié les vêtements des élus par l'Offrande Agitée. À partir de ce point nous avons été consacrés comme sacrificateurs, vêtus pour entrer dans le sanctuaire. Pour plus de détails sur les offrandes et les vêtements des sacrificateurs voir l’étude L’Offrande de la Gerbe Agitée (No. 106b).

 

Les Juifs travaillent afin de mettre les choses en place pour le troisième Temple. Les Juifs ne comprennent pas les choses comme nous le faisons, ils ne voient pas ou ne croient pas que Christ était le sacrifice parfait. Les Juifs croient qu'ils ont besoin de préparer le Temple. Voici une brève citation sur le manteau bleu :

 

De Arutz - Nouvelles Nationales Israéliennes 20-12-05

 

LA ROBE BIBLIQUE PRODUITE POUR L'USAGE DU SOUVERAIN SACRIFICATEUR DANS LE SAINT TEMPLE (par Ezra Halevi)

Après beaucoup de travail et de recherche, la robe Techelet (bleu azur) du Souverain Sacrificateur a été complétée par l'Institut du Temple et on espère qu'elle soit convenable pour être portée dans le Troisième Temple. Le manteau bleu, ou me'il techelet comme on l'appelle dans la Torah, arbore 72 clochettes d'or alternant avec 72 grenades attachées autour de son ourlet, tissé de laine bleue, pourpre et écarlate. Le projet a été étudié et réalisé par des artisans qualifiés au cours des trois dernières années. Il se joindra à l'éphod déjà terminé et au choshen (pectoral), avec les 12 pierres précieuses associées aux 12 tribus d'Israël. Ils sont situés à l'Institut du Temple dans la Vieille Ville de Jérusalem, et il est à espérer qu'ils seront jugés convenables à être utilisés par le Souverain Sacrificateur dans le troisième temple.

 

Le maître tisserand Yehudit Avraham a tissé la robe en utilisant la technique de tissage "recto-verso" de Navajo. La teinture Techelet utilisée est la plus largement acceptée des teintures bleues pensées pour être le Bleu Biblique. Le commandement de faire une telle robe apparaît dans Exode 28:31-35 :

"Tu feras la robe de l'éphod entièrement de laine bleue. Il y aura, au milieu, une ouverture pour la tête ; et cette ouverture aura tout autour un bord tissé, comme l'ouverture d'une cotte de mailles, afin que la robe ne se déchire pas. Tu mettras autour de la bordure, en bas, des grenades de couleur bleue, pourpre et cramoisi, entremêlées de clochettes d'or : une clochette d'or et une grenade, une clochette d'or et une grenade, sur tout le tour de la bordure de la robe. Aaron s'en revêtira pour faire le service ; quand il entrera dans le Sanctuaire devant Hashem, et quand il en sortira, on entendra le son des clochettes, et il ne mourra point."

 

"C'est la première robe tissée entièrement en techelet en près de 2.000 ans," a dit Rabbi Chaim Richman de l'Institut du Temple à Arutz-7 .... La réalisation de ce vêtement sacré marque un grand pas vers le renouvellement du service divin dans le Saint Temple."

 

Dans l'avenir, le Temple sera de nouveau opérationnel avec quelques modifications. Là nous voyons que les sacrificateurs ne portent que du lin, tout comme le Souverain Sacrificateur le faisait le Jour des Expiations. "Ils ne doivent pas porter n'importe quel vêtement de laine lorsqu’ils sont en service aux portes de la cour intérieure ou à l'intérieur du temple" (Ézéchiel 44:17 et suiv.).

 

Le Saint des Saints Maintenant

Dans tous les vêtements du Souverain Sacrificateur, nous voyons l'utilisation de l'or : sur sa tête dans la mitre, les fils d'or et les chaînes d'or sur le pectoral et l’éphod, et à proximité de ses pieds avec les clochettes d’or.

 

Après le sacrifice de Christ, et par conséquent à notre baptême et la réception de l’Esprit Saint, nous sommes maintenant le Naos ou le Saint des Saints en tant que le Temple de Dieu (1Cor. 3:16-17 ; 6:19 ; 2Cor. 6:16 ; Éph. 2:21). Tout comme nous l'avons vu dans le Tabernacle dans le désert où le Saint des Saints était en or, ici, nous voyons le Souverain Sacrificateur portant de l'or. Nous serons des sacrificateurs travaillant sous notre Souverain Sacrificateur Josué le Messie.

 

Résumé

Nous devons nous rappeler que nous pouvons tirer des enseignements spirituels des choses physiques qui sont autour de nous, ou de ce qu'on nous dit de faire.

 

Nous voyons que nous pouvons souiller ou salir nos vêtements, mais si nous gardons nos vêtements propres et sans tache nous serons trouvés dignes et aurons notre nom dans le livre de vie (Apocalypse 3:4-5).

 

Les vêtements du Souverain Sacrificateur étaient pour la gloire et la beauté. Pourtant, les vêtements en réalité nous montrent la gloire et la beauté des nombreux aspects du Plan de Dieu. Que chacun d'entre nous s’occupe des affaires de notre Père (Luc 2:49) et s'attache à ce que nous avons afin qu’aucun homme ne prenne notre couronne (Apoc. 3:11) ou notre place dans le Plan de Dieu.

 

q

 

Addenda

 

Leçon : Les Vêtements du Sacrificateur

 

But :

Passer en revue les concepts de base liés à l'apparence physique du sacrificateur et du Souverain Sacrificateur en Israël.

 

Objectifs :

1.      Les enfants apprendront la description biblique des vêtements sacerdotaux.

2.      Les enfants apprennent comment les vêtements du sacrificateur pointaient vers Christ en tant que notre Souverain Sacrificateur et, finalement, notre rôle en tant que sacrificateurs sous l'ordre de Melchisédek.

 

Ressources :

Bible Louis Segond

Bible Martin

Les Vêtements du Souverain Sacrificateur (CB061)

Les Vêtements de Lin Blanc du Sacrificateur (CB063)

 

Écritures pertinentes :

Exode 28:36-38

Exode 29:6-9

Exode 39:30,31

 

Format :

Ouvrir avec la prière

Leçon

Résumé

Activité

Clore avec la prière

 

Leçon :

Cette leçon peut être faite en partie alors que chaque partie des vêtements sacerdotaux est révisée ou elle peut être une activité révisant la matière couverte.

 

Le matériel d'étude est énuméré dans les leçons individuelles sur les Vêtements du Sacrificateur.

 

Activité :

L'activité générale entraînera les enfants à faire des vêtements sacerdotaux. Ce sera soit dans un mode 3-D sur une poupée soit sur une "poupée de papier".

 

Matériel :

Ciseaux, colle, colle chaude, aiguille et du fil

Poupée par enfant ou poupée de papier par enfant

Tissu ou papier blanc, bleu, rouge, violet

Tissu en or ou feuille de papier en or (peut-être dans la zone de scrapbooking)

Pierres pour le pectoral, ou éventuellement colle à paillettes à utiliser comme des pierres (12 pierres de couleur et 2 pierres d'onyx par enfant).

Chaîne en or, fil d'or métallique, du fil d'or pour certaines parties peut également fonctionner ou cure-pipes en or

Ruban bleu

Anneaux d'or ou faire des anneaux avec les cure-pipes

Clochettes

Petites épingles de sûreté en or

Grenades

 

Les éléments qui semblent fonctionner : acheter un brin de pompons violet pour les grenades ~ 1 pouce de plus que la distance entre le bord de la robe bleue. Laissez les enfants épingler les clochettes sur l'espace entre les grenades/pompons. Même les jeunes de 3-4 ans qui peuvent enchaîner des perles devraient être en mesure de faire cette activité. Pour ceux qui ont des problèmes de motricité fine, cela sera très difficile.

 

En ce qui concerne l'éphod : planifiez pour que l'éphod glisse sur la tête de la figure 3-D avec un morceau de l'éphod atteignant le milieu du dos. Collez ou utilisez du fil d'or métallique pour attacher les 2 pierres d'onyx avec les noms des 6 tribus écrits sur elles sur l'épaule de l'éphod.

 

En utilisant des cure-pipes formez une forme générale carrée pour le pectoral et utilisez le reste (ajoutez-en plus si nécessaire) des cure-pipes en or pour former 2 boucles sur le dessus pour glisser les pierres d'onyx dessus. Coupez des cure-pipes en or, violet, bleu, rouge et blanc (de préférence des paillettes ou des cure-pipes brillants) environ ½ plus longs que la longueur du pectoral. Il suffit de tisser dessus dessous dessus dessous, et sur ​​le cure-pipe suivant dessous dessus dessous dessus jusqu'à ce que le pectoral ait un aspect solide. Vous pouvez également coller le papier d'or derrière les cure-pipes ou omettre l’aspect du tissage des cure-pipes si vous êtes limité dans le temps.

 

Pour plus de facilité avec les jeunes enfants découpez le modèle afin que tout ce qu'ils auront besoin de faire c’est de couper et tracer les différents vêtements et les attacher. Une fois que le vêtement est fait, passez par tout le processus de la façon dont quelqu’un est appelé ou choisi par Dieu et comment il nous est donné l'Esprit Saint lors de notre repentir et baptême, à partir duquel nous recevons nos robes blanches. Si nous souillons ou salissons nos robes, nous nous repentons immédiatement et prenons part annuellement au Dîner du Seigneur. Révisez le concept que nous sommes des sacrificateurs de l'ordre de Melchisédek, que Christ est notre Souverain Sacrificateur. Emmenez les enfants à travers les divers articles et soulignez ce qu'ils peuvent symboliser.

 

Cela pourrait être une présentation pour les adultes, chaque enfant ou équipe d'enfants expliquant les aspects individuels de chacun des vêtements du sacrificateur.

 

Clore avec la prière.