Les Églises Chrétiennes de Dieu

[CB063]

 

 

 

Les Vêtements de Lin Blanc du Sacrificateur [CB063]

 

(Édition 1.0 20060312-20060312)

 

 

 

L'ensemble du processus de la culture du lin et de la production du lin est très similaire à notre processus d'appel et de qualification pour être un fils de Dieu. Dans cette étude, nous passerons en revue le processus de fabrication du lin puis regarderons les vêtements de lin blanc des sacrificateurs. Nous apprendrons à quel moment le Souverain Sacrificateur ne portait que des vêtements de lin blanc et ce que nos vêtements de lin blanc devraient être aujourd'hui.

 

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

(Copyright © 2006 CCG, Willard D. Boettcher, Diane Flanagan, éd. Wade Cox)

(Tr. 2013)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web à:
 http://www.logon.org/french/ et http://www.ccg.org/french/

 


Les Vêtements de Lin Blanc du Sacrificateur [CB063]

 

 

Les vêtements de lin blanc des sacrificateurs portaient beaucoup de symbolisme anciennement, lequel l’est aussi pour nous aujourd'hui. Cette leçon examinera l'histoire du lin, les vêtements de lin blanc du sacerdoce, à quel moment seulement le Souverain Sacrificateur portait des vêtements en lin, ce que les sacrificateurs porteront quand les sacrifices du temple seront recommencés de nouveau et ce que nos vêtements de lin blanc devraient être aujourd'hui et dans l’avenir.

 

Nous allons commencer par quelques-unes des caractéristiques du lin et de la toile de lin en plus de ce qui lui arrive au cours de sa croissance et son processus de transformation en tissu. Le lin est la plante à partir de laquelle la toile de lin est fabriquée. Il y a beaucoup de choses communes associées à la fabrication du lin et notre appel. Le lin est mentionné plus de 90 fois dans la Bible et la laine est seulement mentionnée 14 fois. La plante entière (racines et tout) est utilisée dans la production de la toile de lin. Le processus est long et difficile. La laine provient de l'animal et l'animal est tondu (sa fourrure est coupée) et les fibres sont traitées et transformées en tissu.

 

Nous savons que si nous sommes appelés aujourd'hui, et baptisés, nous sommes le naos ou le Temple de Dieu. Nous voyons que le lin a été largement utilisé dans le Tabernacle dans le Désert (consulter l'étude Le Tabernacle dans le Désert (No. CB042).

 

Le lin nécessite beaucoup d'eau pour se développer dans la production et la fabrication de fils et de tissus ainsi que dans ses soins. Une autre chose à retenir c’est que l'eau représente souvent l’Esprit Saint.

 

L’histoire du lin

Du lin contenant 540 fils au pouce, et certains fils de chaîne contenant plus de 360 ​​brins de fibres séparés ont été trouvés dans les tombes égyptiennes. Ce tissu est plus fin que tout ce qui est tissé aujourd'hui.

 

Les aiguilles à coudre ont été découvertes, paraît-il, datant d'environ 10.000 AEC (ou au début de l'histoire humaine) avec des chas si petits que seules les fibres traitées avec précaution pouvaient passer par eux.

 

Les premières techniques de filage étaient très simples et n'exigeaient aucun équipement autre que le corps humain. Les fibres de lin étaient étalées sur le sol et la fileuse prenait une ou deux fibres dans sa main, en les tirant et en les tournant entre la main et la cuisse intégrant progressivement d'autres fibres, tout en tordant et comme le fil allongeait, il était enroulé autour de ses doigts jusqu'à ce qu'il devienne trop gros. Puis elle recommençait une fois de plus. Plus tard des fuseaux ont été ajoutés, puis le bâton à filer. Les rouets n'ont pas été inventés jusqu'à très tard dans l'histoire.

 

Une note intéressante : les Égyptiens utilisaient beaucoup d'esclaves dans la production de leur lin, donc on peut supposer que les Israélites savaient vraiment comment faire le fin lin.

 

La culture du lin

Les plantes sont cultivées très rapprochées afin qu'elles soient droites et hautes atteignant des hauteurs de trois à quatre pieds (un mètre). Elles sont plantées au printemps dans le nord et récoltées à la fin août pour la meilleure fibre. Le lin est cultivé dans un sol humide des zones humides.

 

Lorsque le lin est prêt à être récolté, il est tiré par ses racines. La fibre pousse vers le bas dans les racines et les fibres plus longues sont meilleures pour le filage. Ainsi, les racines et les tiges font partie du fil qui devient du tissu.

 

La production du lin

D'abord, les tiges sont liées en bottes et on les laisse sécher, le plus souvent au soleil. Après le séchage, les tiges sont peignées pour retirer les graines, qui sont utilisées à d'autres fins. Cela pourrait être comme nous quand nous passons par des épreuves et sommes testés dans la fournaise ardente.

 

Ensuite, les plantes passent par un processus de rouissage, qui est en fait une forme de pourriture ou de fermentation. Cela peut se faire de plusieurs façons différentes. Une façon est de répandre les plantes dans les champs permettant à la rosée et aux bactéries de décomposer/briser lentement la couche externe des tiges. Une autre façon d'y arriver était de placer les plantes dans une rivière au débit lent ou un marais. Les produits chimiques sont maintenant utilisés pour le rouissage qui est plus rapide, mais le processus de condensation produit une fibre plus forte. Les plantes sont ensuite rincées, essorées et mises à sécher en préparation pour la prochaine étape appelée l’apprêtage ou le teillage.

 

Ici encore, on peut rapprocher la suppression des fibres brutes, des graines et de la saleté de la plante de lin afin qu'elle devienne du lin pur à nos épreuves qui vainquent notre nature contraire à la volonté de Dieu afin que nous puissions devenir un membre de Sa famille.

 

Cette étape consiste à battre les tiges pour séparer les fibres textiles en provenance de parties de plantes ligneuses. Autrefois, cela était fait avec des couteaux en bois jusqu'à ce que les fibres soient totalement exemptes de tiges. Maintenant, elles sont passées rapidement sur des rouleaux cannelés. Les fibres étaient ensuite grattées avec des couteaux de fer avant d'être remises aux fileuses.

 

Ici, nous voyons les épreuves finales qui se produisent chez une personne avant que Dieu puisse l’utiliser pour faire partie de Sa famille. Ce n'est que lorsque les fibres naturelles sont présentes que le processus est terminé.

 

La fibre restante est ensuite peignée dans un processus appelé peignage, amenant les fibres à devenir parallèles entre elles.

 

Ici, nous voyons que nous devons tous être d'un seul corps et d'un seul esprit, allant dans la même direction et vivant selon la Loi de Dieu, avant que nous puissions être transformés en êtres spirituels.

 

Après avoir été filée en fil, elle est ensuite tissée en une variété de tissus. Le filage par voie humide produit des fibres des plus fines.

 

La définition de filage est la torsion de fibres discontinues parallèles dans un filetage uniforme ininterrompu d'épaisseur, de torsion et de force uniformes. Le fil doit être classifié en trois critères : la finesse, la force et l'usure.

 

Les qualités du lin

La longueur de la fibre est variable, certaines fibres peuvent être jusqu'à 40 pouces (1 mètre) de long, mais 10-15 pouces (25-40 cm) sont plus fréquents. Tout comme les gens, toutes les fibres sont différentes, mais les fibres les plus fortes et les plus utiles sont les plus longues et ajoutent à la force de l'ensemble du tissu.

 

La finesse de la fibre est également variable. La largeur est variable le long de la longueur de la fibre et le traitement des fibres affecte également la finesse des fibres. Les fibres de lin traitées ont un lustre ou un éclat naturel élevé, en d'autres termes il réfléchit la lumière. Nous savons que nous devons être une ‘lumière’ pour le monde. Christ est souvent considéré comme un porteur de lumière. Il va bientôt prendre le rôle de Satan en tant qu’Étoile du Jour ou Étoile du Matin de cette planète.

 

Le lin est une des fibres les plus fortes. Il augmente également d'environ 20% de la force lorsqu'il est mouillé. Tout comme le lin, nous sommes plus forts lorsque nous sommes aussi près de Dieu que possible. C'est l'Esprit Saint qui nous relie à Dieu et nous donne la force et la sagesse de passer à travers toutes choses.

 

Le lin est une des fibres les plus lourdes, et il a de très bonnes propriétés pour faire des mèches. En d'autres termes, il absorbe le liquide. Il a été utilisé comme mèches dans le Tabernacle et dans le Temple.

 

Le lin est creux l'amenant à absorber l'humidité facilement. Il peut absorber le son car il est creux et pour cette raison, il est un bon revêtement mural. Rappelez-vous, il y avait un ensemble de rideaux de lin qui couvraient l'intérieur du Tabernacle. Il y avait aussi des rideaux de lin qui séparaient la cour du camp d'Israël.

 

Le lin ne possède pas les propriétés électrostatiques de plusieurs fibres, donc il n’a pas une grande affinité pour attirer les peluches, les cheveux ou autres particules étrangères comme le font de nombreux textiles. Cela signifie qu'il reste propre et pur comme nous devrions l’être.

 

Le lin est doux et plus il est lavé, plus doux il devient. Tout comme nous, plus nous sommes dans l'Église, plus nous devrions être délicats, doux, souples et malléables dans les mains de Dieu. Hébreux 10:22 nous dit que notre conscience doit être lavée avec de l'eau pure.

 

Le lin peut être fabriqué de sorte qu'il ait une grande stabilité dimensionnelle, et il ne rétrécit pas. De la même façon, nous ne devrions pas être ballottés par tout vent de doctrine. Nous devrions être fondés sur la Parole de Dieu et ne jamais reculer de soutenir la vérité.

 

Le tissu devient plus doux, plus blanc et plus lumineux (brillant) à chaque lavage, MAIS le lin devient cassant lorsqu'il est séché complètement. Le lin peut récupérer sa souplesse naturelle en absorbant l'humidité. Ici aussi, les gens sont comme le lin. Si nous sommes désobéissants et ne suivons pas les Lois de Dieu, nous aussi deviendrons fragiles et nous casserons facilement ou serons arrachés du corps de l'Église. Tout comme lorsque nous nous repentons et changeons nos voies nous aussi nous pouvons à nouveau être remplis de l’Esprit Saint (ou l'eau) et devenir utiles dans les mains de Dieu.

 

La qualité du lin se voit par sa nuance de blanc. Certains se plaignent du fait que le lin devient froissé et combien il est difficile de le repasser. La réponse est que le lin doit être humide, autrement dit avoir de l'humidité en lui avec un fer très chaud. Pas avec un fer lourd, ni avec un fer à vapeur, mais avec un fer très chaud. De même, Dieu nous permet d'être testés par le feu pour nous raffiner ou nous purifier afin d’être des fils et des filles utiles dans Son temple. Nous avons besoin que nos robes soient sans tache, ni faux pli.

 

Ainsi, comme nous pouvons le voir, les gens, comme le lin, passent par un processus de croissance dans l'Esprit Saint l'eau. La personne ou la plante entière est utilisée dans le procédé. Il y a des moments où il y a des épreuves ou des processus de raffinement pour se débarrasser des imperfections ou des péchés de la personne ou de la plante. Une fois que cela est terminé, la personne ou la planète peut faire partie d’un plus grand travail dans la famille de Dieu. Nous réfléchissons la lumière de Dieu, mais nous devons maintenir notre niveau d'obéissance à la Loi de Dieu pour conserver l'Esprit Saint de Dieu, ou l'eau qui nous garde vraiment doux, souples et utiles dans Son plan.

 

Commentaires à partir du dictionnaire Easton’s Bible Dictionary

(1). Hébreux, pishet, pishtah, dénote "la plante de lin", à partir de laquelle le lin est fait (Ésaïe 19:9) ; lin travaillé, c'est à dire, "toile de lin", Lév. 13:47, 48, 52, 59 ; Deut. 22:11.


Le lin a été cultivé très tôt en Égypte (Ex. 9:31), et aussi en Palestine (Josué 2:6 ; Osée 2:9). Divers articles ont été faits de celui-ci : des vêtements (2Samuel 6:14), des gaines (Jér 13:1), des cordes et des fils (Ézéchiel 40:3), des serviettes (Luc 24:12 ; Jean 20:7), des turbans (Ézéchiel 44:18), et des mèches pour des lampes (Ésaïe 42:3).


(2.) Héb. buts,
"blancheur" ; rendu "fin lin" dans 1Chr. 4:21 ; 15:27 ; 2Chr. 2:14 ; 3:14 ; Esther 1:6 ; 8:15, et "lin blanc" 2Ch. 5:12. Il n'est pas certain si ce mot signifie coton ou lin.


(3.) Héb. Bad SHD 906 ; peut-être à partir de 909 rendu par "lin"
Exode 28:42 ; 39:28; Lév. 6:10 ; 16:4, 23, 32 ; 1Sam. 2:18 ; 2Sam. 6:14, etc. Il est utilisé de façon uniforme pour les vêtements sacrés portés par les sacrificateurs. Le mot est d'une racine signifiant "séparation".


(4.) Héb. SHD 8336 shesh ; rendu "fin lin" Exode 25:4 ; 26:1, 31, 36, etc. Dans Pro. 31:22 il est rendu dans la Version Autorisée "soie", et dans la Version Révisée "fin lin". Le mot désigne le lin égyptien d’une blancheur et finesse particulières (byssus). Le lin indien le plus fin, le plus fin fait maintenant, a 100 fils de chaîne et 84 de trame par pouce, tandis que l’égyptien avait parfois 140 dans la chaîne et 64 dans la trame.
Il s'agissait de la tenue habituelle du prêtre égyptien. Pharaon a vêtu Joseph d'une robe de lin (Genèse 41:42).


(5.) Héb.
'etun. Pro. 7:16, "fin lin d'Égypte", dans la Version Révisée, "le fil de l'Égypte."


(6.) Héb. sadin. Pro. 31:24, "fin lin" ; dans la Version Révisée, "vêtements de lin" (Juges 14:12,13 ; Ésaïe 3:23). Le mot grec sindon, rendu "lin" dans Marc 14:51, 52 ; 15:46 ; Matt. 27:59 est probablement dérivé de ce mot hébreu.


Le mot ‘lin’ est utilisé comme un emblème de la pureté morale (Apoc. 15:6). Dans Luc 16:19, il est mentionné comme
une marque de luxe.

 

À partir d’Easton, nous voyons qu'il y a différents types de lin et alors que nous passons aux vêtements blancs du sacrificateur ou Souverain Sacrificateur nous allons essayer de clarifier quel est le type de lin décrit. Même le sens de Bad (SHD 906) indique la séparation et clairement les sacrificateurs étaient séparés et mis à part par Dieu pour un but sacré. Shesh (SHD 8336) traduit par "fin lin", désigne le lin égyptien d’une blancheur et d’une finesse particulières. Là encore, les sacrificateurs doivent refléter la lumière et la Loi de Dieu à la planète entière. Ici, nous voyons encore que la robe du sacrificateur devait avoir la pure qualité réfléchissante blanche. SHD 8336 est aussi le type de lin duquel les rideaux du Tabernacle étaient faits (Exode 26:1).

 

L’implication spirituelle du lin tel qu'il est utilisé dans les Vêtements Blancs du Sacrificateur

 

Les caleçons de lin

Exode 28:42-43 déclare : "Fais-leur des caleçons de lin, pour couvrir leur nudité ; ils iront depuis les reins jusqu’aux cuisses. Aaron et ses fils les porteront, quand ils entreront dans la tente d’assignation, ou quand ils s’approcheront de l’autel, pour faire le service dans le sanctuaire ; ainsi ils ne se rendront point coupables, et ne mourront point. C’est une loi perpétuelle pour Aaron et pour ses descendants après lui."

 

Les caleçons de lin étaient pour la pudeur. Les vêtements des sacrificateurs étaient pour la gloire et la beauté (Exode 28:2, 40). Une partie de cette beauté était le sacrificateur démontrant la modestie. Il devrait en être de même avec nous. Dans Éphésiens 6:14, nous voyons que nos reins doivent être ceints de la vérité. La vérité est au cœur de la Foi. Nous devons toujours rester fidèles à la vérité de Dieu et observer Sa Loi. Sans la vérité de Dieu, nous sommes spirituellement morts.

 

Il y a cinq incidents ou occasions où les caleçons de lin sont utilisés dans les Écritures. Toutes les cinq occurrences ou fois utilisent bad (Héb. SHD 906). Exode 28:42, 39:28 et Lévitique 6:10 se réfèrent aux caleçons de lin des sacrificateurs. Le texte dans Lévitique 16:4 parle des caleçons de lin du Souverain Sacrificateur et de la robe au jour des Expiations. Enfin, Ézéchiel 44:18 parle de la robe pour les futurs sacrificateurs de Tsadok dans le système du Temple. Bien que les gens ne voient pas vraiment les caleçons de lin du sacrificateur ils séparent les sacrificateurs des autres personnes tout comme la vérité de Dieu nous sépare de nos amis et de notre famille.

 

La Tunique/Chemise/Veste à carreaux de Lin

Il a fait les tuniques de fin lin tissées, pour Aaron et ses fils (Exode 28 :39, 40, 42 ; 39:27). Il s'agissait de vêtements d'une seule pièce et il semble qu'ils ont été réalisés sur un métier à l'aide d'un double tissage de sorte qu'il n’y avait aucune couture latérale. C’est semblable au vêtement que le Messie portait le soir de sa trahison/crucifixion : “Ce vêtement était sans couture, tissé d'une seule pièce de haut en bas” (Jean 19:23). La Version Révisée le décrit comme “tissé en carreaux" (Exode 28:39 ; NASV Ex. 28:4). Cela aussi serait un type d'armure qui pourrait être mis en place sur un métier à tisser, où le patron sur le tissu ressemble à des carrés. Pour plus de commentaires sur les carrés, consulter l’étude Le Tabernacle dans le Désert (No. CB042).

 

Exode 28:39 nous dit que la tunique ou veste à carreaux doit être d'un fin lin, qui est Héb. SHD 8336. Les sources varient sur la façon dont ils pensent que la tunique de lin blanc avait l’air. La plupart des sources semblent indiquer que la tunique était une longue robe blanche allant à la cheville, avec des manches longues qui descendaient jusqu'aux poignets. Cette belle tunique blanche aurait ensuite été vue sur les manches et le bord inférieur de la robe, même lorsque le Souverain Sacrificateur portait ses autres vêtements.

 

Lévitique 16:4 décrit la robe du Souverain Sacrificateur le Jour des Expiations. Ici, nous voyons la tunique mentionnée dans l'Héb. SHD 906. Par conséquent, il ressort de la signification des mots que le Souverain Sacrificateur portait une robe de lin différente le jour des Expiations qu'il le faisait le reste de l'année. Encore une fois SHD 906 n’est pas le fin lin blanc brillant, c’est plutôt le lin qui signifie séparation. Lévitique 16:4 ne se réfère pas non plus à cette tunique de lin comme une veste à carreaux. Cela peut être une utilisation délibérée du langage pour transmettre un vêtement différent avec un objectif différent.

 

La Ceinture/Gaines de lin

Exode 39:29 : la ceinture de fin lin retors, brodée, et de couleur bleue, pourpre et cramoisi, comme l’Éternel l’avait ordonné à Moïse.

 

Il y avait trois types de ceintures/gaines portées par les sacrificateurs dans le Temple :

1) La ceinture du Souverain Sacrificateur portée toute l’année, qui faisait partie des "vêtements brodés d'or" avec les laines teintes en bleu, pourpre et cramoisi et le lin retors (Exode 39:29, AV).

 

2) La ceinture portée par le Souverain Sacrificateur le Jour des Expiations était l'un des quatre vêtements blancs qu'il portait ce jour-là (Lévitique 16:4). Elle est aussi mentionnée dans SHD 906 bad lin.

 

3) La ceinture des sacrificateurs ordinaires : certaines personnes pensent que c'était comme les vêtements d'or du Souverain Sacrificateur, d'autres pensent qu'elle faisait partie des vêtements blancs. “La justice sera la ceinture de ses flancs, et la fidélité la ceinture de ses reins” (Ésaïe 11:5).

 

La tiare ou mitre de lin

La tiare du sacrificateur est aussi faite de lin blanc brillant ou éclatant (Héb. SHD 8336). La tiare couvrait la tête du sacrificateur.

 

Ici, nous voyons qu’il a été dit à Aaron et ses fils de se couvrir la tête. La tête du Souverain Sacrificateur ne devait pas être laissée à découvert. Pourtant, normalement, les hommes doivent garder leur tête découverte, ce sont les femmes qui doivent couvrir leurs têtes. Pour les femmes les cheveux de leur tête agissent alors comme une couverture et c'est pourquoi les femmes ne doivent pas se couper les cheveux trop courts. Les hommes ne devaient pas se raser la tête (Lévitique 21:5), sauf à la fin du vœu de naziréat (Nombres 6:18). Seul le Souverain Sacrificateur est tenu de couvrir sa tête. Nous savons aussi que le Souverain Sacrificateur portait la plaque d'or gravée "Sainteté à l’Éternel" sur son front.

 

Clairement le front est là où la partie avant du cerveau pensant est située. Nous sommes mis en garde dans Apocalypse 14:9 de ne pas avoir la marque de la Bête sur notre front. Aussi nous avons un nouveau nom écrit sur notre front (Apoc. 3:12), si nous sommes obéissants à Dieu et à Ses Lois.

 

Nous devons sans cesse porter attention à notre esprit puisque Satan comme un lion rugissant cherche à nous dévorer/détruire (1Pierre 5:8).

 

Rappelez-vous de notre leçon sur l'amour de Dieu, nous devons toujours porter le casque du salut sur nos têtes. Les actions commencent dans notre esprit, nous devons toujours garder notre esprit ou nos pensées.

 

Nous devons être des sacrificateurs de Dieu (Exode 19:6), et nous devons recevoir une couronne (Apoc. 2:10 ; 3:11).

 

Le Jour des Expiations : le moment où le Souverain Sacrificateur s’habillait seulement en Lin Blanc quand il allait dans le Saint de Saints.

 

Le jour des Expiations, le Souverain Sacrificateur s’habillait d'habits de lin blanc seulement quand il entrait dans le Saint des Saints. Les caleçons, la tunique, la ceinture et la tiare/mitre de lin ont tous été mentionnés comme (Héb. SHD 906) bad lin dans Lévitique 16:4. Aaron exécutait ses fonctions sacerdotales et quand elles étaient accomplies, il entrait dans la tente d’assignation, ôtait ses vêtements blancs, se lavait et mettait ses propres vêtements et sortait et offrait des holocaustes (Lévitique 16:23,24).

 

Le jour des Expiations est le seul et unique jour une seule fois par an où le Souverain Sacrificateur était en service dans ses vêtements de lin blanc et puis plus tard se baignait et servait dans sa robe normale de Souverain Sacrificateur.

 

Le sacrificateur de Tsadok, du futur système du Temple, ne portait que du lin blanc.

 

Ézéchiel 44:16-19 décrit les sacrificateurs ne portant que des vêtements de lin par rapport à la laine et l'or qui se trouvait sur le Souverain Sacrificateur dans l'Ancien Testament. Leurs vêtements étaient laissés dans les chambres saintes une fois qu'ils avaient terminé leur service afin qu'ils ne transmettent pas la sainteté aux gens avec leurs vêtements.

 

Dans le Millénaire, Ésaïe 61:6 parle d'être appelés sacrificateurs du Seigneur. Ésaïe 66:21 nous dit que certains vont être pris pour être des sacrificateurs. Lorsque Christ reviendra, le Temple sera de nouveau opérationnel et il y aura un sacerdoce physique.

 

Nous allons tous être des sacrificateurs

Il y a de nombreuses références dans l'Écriture à nos responsabilités en tant que sacrificateurs de Dieu. Apocalypse 5:10 parle de nous étant un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu. Apocalypse 20:6 nous réfère à la Première Résurrection et étant des sacrificateurs de Dieu et de Christ et régnant 1.000 ans.

 

1Pierre 2:9 dit que nous sommes un sacerdoce royal. 1Pierre 2:5 déclare : "et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d’offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus-Christ". Il est très important que nous apprenions tous à offrir des sacrifices spirituels pour le Seul Vrai Dieu au bon moment et dans les manières correctes. Dieu nous oblige à trembler à Sa parole et Lui donner l'obéissance plutôt que le sacrifice. Israël sera un royaume de sacrificateurs et une nation sainte (Ex. 19:6). Nous avons un travail impressionnant, maintenant et dans l'avenir. Nous devons tous nous efforcer d'apprendre et d'obéir à Dieu entièrement et complètement à tout moment.

 

Nos vêtements de noces de lin blanc

Nous devons garder nos vêtements blancs, sans tache et sans plis en étant justes et obéissants.

 

Apocalypse 19:7-9 Réjouissons-nous et soyons dans l’allégresse, et donnons-lui gloire ; car les noces de l’agneau sont venues, et son épouse s’est préparée, 8 et il lui a été donné de se revêtir d’un fin lin, éclatant, pur. Car le fin lin, ce sont les œuvres justes des saints. 9 Et l’ange me dit : Écris : Heureux ceux qui sont appelés au festin de noces de l’agneau ! Et il me dit : Ces paroles sont les véritables paroles de Dieu.

 

Résumé

Essayons tous de nous rappeler du processus de lin étant transformé en lin blanc brillant. Assurons-nous que nous sommes prêts pour le dîner de noces avec le Messie, habillés dans notre vêtement blanc de lin sans tache afin que nous aussi puissions assumer nos devoirs en tant que sacrificateurs de Dieu.

 

Apocalypse 1:6 : ... et qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la puissance, aux siècles des siècles ! Amen !

 

 

 

 q

 

 


Addenda

 

 

Leçon :

Les Vêtements de Lin Blanc

 

 

But :

Les vêtements de lin blanc des sacrificateurs portaient beaucoup de symbolisme anciennement, lequel l’est aussi pour nous aujourd'hui. Cette leçon examinera les vêtements de lin blanc du sacerdoce, à quel moment seulement le Souverain Sacrificateur portait des vêtements en lin, et ce que nos vêtements de lin blanc devraient être aujourd'hui.

 

Objectifs :

1.      Les enfants seront en mesure d'énumérer quels vêtements blancs portaient les sacrificateurs ordinaires.

2.      Les enfants seront en mesure d'avoir une meilleure compréhension de la symbolique possible des caleçons, de la tunique blanche et de la ceinture blanche de lin.

3.      Les enfants seront en mesure de déterminer à quel moment et pourquoi le Souverain Sacrificateur portait des vêtements blancs.

4.      Les enfants seront en mesure d'identifier ce que le sacrificateur Tsadok portera comme robe quand le Temple sera rétabli par le Messie.

5.      Les enfants seront en mesure d’identifier quelles devraient être nos robes spirituelles maintenant et ce qu’elles seront dans le futur.

 

Ressources :

Bible Louis Segond

Bible Martin

Bible King James en français

Les Vêtements du Souverain Sacrificateur (CB61)

Le Tabernacle dans le Désert (CB42)

 

Écritures pertinentes :

Exode 28:39,40, 42 ; 39:27

 

Verset à mémoriser :

Exode 28:39

 

Format :

Ouvrir la prière

Leçon

Activité

Fermer la prière

 

L'introduction de la leçon :

 

Peut être fait en 2 parties :

 

1. L'aspect du lin

2. Les vêtements blancs du sacrificateur

 

Activité :

Prendre un peu de ficelle, une corde et un morceau de tissu. Pour aider les enfants à apprendre le concept de force, donner à chaque enfant un morceau de différentes couleurs de fil. Leur demander de tirer sur leur fil et que se passe-t-il ? Il se casse. Maintenant permettre aux enfants de tordre leur fil avec celui d’un autre enfant et démontrer comment la force augmente avec chaque ajout d'un autre fil. Passer à la fonction et la comparaison de la corde et du tissu et discuter de la façon dont une chaîne ne peut pas vraiment faire quelque chose de et par elle-même. De plus, le concept du vent sur les fils et comment il les souffle de toute part lorsqu’ils sont séparés, mais ils sont plus stables s’ils sont changés en corde ou tissu.

 

Jouer au tir à la corde

 

Jouer à un jeu de parachute modifié avec un morceau de toile. Tous les gens s'accrochent au tissu hermétiquement et jettent des articles en mousse dans le centre de la toile. Libérer une partie de la tension et permettre aux articles en mousse de surgir dans l'air. Aider les enfants à voir la corrélation avec le soutien de l'Église (tissu), composée de nombreux fils étant fondée sur les piliers/apôtres/enfants debout sur le Rocher de Dieu, le Messie, étant la pierre angulaire/le sol sur laquelle les enfants se tiennent debout.

 

Essayer de trouver un site qui montre le processus de fabrication du lin.

 

Essayer de simuler le processus de culture du lin.

 

Visiter un musée. Parfois les magasins de fils locaux ont réellement des rouets afin que les enfants puissent voir comment le filage est fait.

 

Possibilité aussi de faire un exemple de ce qui se passe si l'on tache (ce qui représente le péché) un tissu blanc. Si nous le lavons tout de suite très peu sinon rien de la tache persiste. Si nous attendons, il est beaucoup plus difficile d’enlever la tache. Parfois, nous n'arrivons jamais complètement à l’enlever et la tache ruine le vêtement, comme une racine d'amertume ou un péché peut surgir et détruire un individu s’il ne se repent pas du péché. Possibilité également de faire la corrélation avec certaines taches, qui sont faciles à enlever, aux péchés pour lesquels il est facile de se repentir, et des taches difficiles à enlever, aux péchés pour lesquels il est difficile de se repentir. Les deux sont des taches tenaces et graves car ils peuvent exiger beaucoup de travail à enlever. Ce type peut effectivement prendre des tentatives répétées de nettoyage afin de le rendre à nouveau blanc (si les taches de tissus représentent les péchés).

 

Fermer la prière.