Les Églises Chrétiennes de Dieu

[012B]

 

 

 

Le Corps de Christ [012B]

 

(Édition 1.0 20110326-20110326)

 

Nous avons une responsabilité de trouver le Corps de Christ et de le joindre et d’observer le Dîner du Seigneur avec lui et de prêcher l’évangile du royaume de Dieu en lui et à partir de lui, et ensuite de fournir le baptême à travers sa structure organisée.

 

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

(Copyright © 2011 Wade Cox)

(Tr. 2011, rév. 2016)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
http://logon.org/ et http://french.ccg.org/

 


Le Corps de Christ [012B]

 

L’Église de Dieu doit être quelque part sur la planète. Christ a dit dans Matthieu 16:18 que les Portes de l’Hadès ne prévaudront pas contre elle. L’expression se réfère à la tombe, et la signification est que la tombe ne prévaudra pas contre la puissance de l’église à vaincre la mort et à participer à la résurrection. Ces références sont aussi vues dans Ésaïe 38:10, Job 38:17 dans la LXX et Psaume 9:13. Nous savons d’après les textes dans Daniel chapitre 12 et dans l’Apocalypse chapitres 2 et 3 que les églises seront opérationnelles jusqu’au retour du Messie.

 

Ce corps est le Corps de Christ. Nous avons une responsabilité de le trouver et de le joindre et d’observer le Dîner du Seigneur avec lui et de prêcher l’évangile du royaume de Dieu en lui et à partir de lui et de fournir ensuite le baptême à travers sa structure organisée.

 

La Bible est claire au sujet du Corps de Christ comme nous le voyons.

 

Un Corps

 

1Corinthiens 10:15-17

[15] Je parle comme à des hommes intelligents ; jugez vous-mêmes de ce que je dis. [16] La coupe de bénédiction que nous bénissons, n’est-elle pas la communion au sang de Christ ? Le pain que nous rompons, n’est-il pas la communion au corps de Christ ? [17] Puisqu’il y a un seul pain, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps ; car nous participons tous à un même pain. (LSG utilisée partout)

 

Donc, nous qui sommes plusieurs participons à une coupe et à un pain qui est de lui-même le Corps de Christ. Nous sommes tenus de nous examiner en mangeant et en buvant le corps. Nous sommes tenus de discerner le corps, car si nous ne le faisons pas, nous amenons un jugement contre nous-mêmes. Ainsi, nous devons identifier le corps exact et prendre part au Dîner du Seigneur avec ce corps sinon nous amenons un jugement contre nous-mêmes. Nous ne pouvons donc pas prendre le Dîner du Seigneur incorrectement et avec un corps non autorisé de gens non proprement désignés et adaptés à exécuter en tant que le Corps de Christ.

 

1Corinthiens 11:28-29

[28] Que chacun donc s’éprouve soi-même, et qu’ainsi il mange du pain et boive de la coupe ; [29] car celui qui mange et boit sans discerner le corps du Seigneur, mange et boit un jugement contre lui-même.

 

L’église a des administrations, des œuvres et des dons, mais tout cela est au même Seigneur et dans le même Esprit à qui cet Esprit est donné comme il bénéficie au Corps dans le discours et l’enseignement, dans les langues et l’éducation des frères dans la foi, et dans cette foi l’exécution de miracles et de guérison.

 

1Corinthiens 12:1-14

[1] Pour ce qui concerne les dons spirituels, je ne veux pas, frères, que vous soyez dans l’ignorance. [2] Vous savez que, lorsque vous étiez païens, vous vous laissiez entraîner vers les idoles muettes, selon que vous étiez conduits. [3] C’est pourquoi je vous déclare que nul, s’il parle par l’Esprit de Dieu, ne dit : Jésus est anathème ! et que nul ne peut dire : Jésus est le Seigneur ! si ce n’est par le Saint-Esprit. [4] Il y a diversité de dons, mais le même Esprit ; [5] diversité de ministères, mais le même Seigneur ; [6] diversité d’opérations, mais le même Dieu qui opère tout en tous. [7] Or, à chacun la manifestation de l’Esprit est donnée pour l’utilité commune. [8] En effet, à l’un est donnée par l’Esprit une parole de sagesse ; à un autre, une parole de connaissance, selon le même Esprit ; [9]  à un autre, la foi, par le même Esprit ; à un autre, le don des guérisons, par le même Esprit ; [10]  à un autre, le don d’opérer des miracles ; à un autre, la prophétie ; à un autre, le discernement des esprits ; à un autre, la diversité des langues ; à un autre, l’interprétation des langues. [11] Un seul et même Esprit opère toutes ces choses, les distribuant à chacun en particulier comme il veut. [12] Car, comme le corps est un et a plusieurs membres, et comme tous les membres du corps, malgré leur nombre, ne forment qu’un seul corps, ainsi en est-il de Christ. [13] Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, et nous avons tous été abreuvés d’un seul Esprit. [14] Ainsi le corps n’est pas un seul membre, mais il est formé de plusieurs membres.

 

L’Esprit opère dans chacun de nous et nous alloue des habiletés et des dons tels que nécessaires pour bénéficier au Corps de Christ en tant que l’Église de Dieu. Nous avons été baptisés dans le seul corps par le seul Esprit et nous sommes rattachés à ce groupe. Certains d’entre nous ont reçu le don du discernement des esprits comme élément de, et au service de, ce corps. C’est ce groupe qui est la Communauté d’Israël et la structure combinée de l’Alliance de la Promesse. Le Corps ne consiste pas en un seul membre mais de plusieurs membres et donc, personne ne peut refuser de s’assembler en tant qu’élément du corps et rester dans la foi. Il ne peut y avoir aucun mur séparateur d’inimitié. À travers Christ, nous avons accès à Dieu à travers le seul Esprit qui habite en chacun de nous. Nous ne devons pas rester des étrangers ou des gens du dehors, mais nous devons être rattachés ensemble dans un seul Temple Saint comme une bonne habitation pour Dieu dans l’Esprit.

 

Éphésiens 2:12-22

[12] souvenez-vous que vous étiez en ce temps-là sans Christ, privés du droit de cité en Israël, étrangers aux alliances de la promesse, sans espérance et sans Dieu dans le monde. [13] Mais maintenant, en Jésus-Christ, vous qui étiez jadis éloignés, vous avez été rapprochés par le sang de Christ. [14] Car il est notre paix, lui qui des deux n’en a fait qu’un, et qui a renversé le mur de séparation, [15] l’inimitié, ayant anéanti par sa chair la loi des ordonnances dans ses prescriptions, afin de créer en lui-même avec les deux un seul homme nouveau, en établissant la paix, [16]  et de les réconcilier, l’un et l’autre en un seul corps, avec Dieu par la croix, en détruisant par elle l’inimitié. [17] Il est venu annoncer la paix à vous qui étiez loin, et la paix à ceux qui étaient près ; [18] car par lui nous avons les uns et les autres accès auprès du Père, dans un même Esprit. [19] Ainsi donc, vous n’êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors ; mais vous êtes concitoyens des saints, gens de la maison de Dieu. [20] Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire. [21] En lui tout l’édifice, bien coordonné, s’élève pour être un temple saint dans le Seigneur. [22] En lui vous êtes aussi édifiés pour être une habitation de Dieu en Esprit.

 

C’est en tant qu’un seul corps, comme frères et sœurs dans la foi dans ce seul corps, que nous sommes tenus d’être ensemble afin que Dieu puisse demeurer dans chacun de nous. Nous sommes les dispensateurs de la Grâce de Dieu dans cette union de cohéritiers, à la fois Israelites et Païens. Comme Christ a dit : Celui qui n’est pas avec moi est contre moi, et celui qui n’assemble pas avec moi disperse (Mat. 12 :30). Il a dit aussi, lorsqu’on lui mentionna que sa mère et ses frères (frères et sœurs) se tenaient à l’extérieur : Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? Puis, étendant la main sur ses disciples, il dit : Voici ma mère et mes frères. Car, quiconque fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux, celui-là est mon frère, et ma sœur, et ma mère (Mat. 12 :47-50).

 

Éphésiens 3:1-6

[1] À cause de cela, moi Paul, le prisonnier de Christ pour vous païens… [2] si du moins vous avez appris quelle est la dispensation de la grâce de Dieu, qui m’a été donnée pour vous. [3] C’est par révélation que j’ai eu connaissance du mystère sur lequel je viens d’écrire en peu de mots. [4] En les lisant, vous pouvez vous représenter l’intelligence que j’ai du mystère de Christ. [5] Il n’a pas été manifesté aux fils des hommes dans les autres générations, comme il a été révélé maintenant par l’Esprit aux saints apôtres et prophètes de Christ. [6] Ce mystère, c’est que les païens sont cohéritiers, forment un même corps, et participent à la même promesse en Jésus-Christ par l’Évangile,

 

De même, nous devrions vivement désirer conserver l’Esprit dans le lien de la paix dans ce seul corps et seul Esprit. Nous avons un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, avec un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous et en tous.

 

Éphésiens 4:1-6

[1] Je vous exhorte donc, moi, le prisonnier dans le Seigneur, à marcher d’une manière digne de la vocation qui vous a été adressée, [2] en toute humilité et douceur, avec patience, vous supportant les uns les autres avec charité, [3] vous efforçant de conserver l’unité de l’esprit par le lien de la paix. [4] Il y a un seul corps et un seul Esprit, comme aussi vous avez été appelés à une seule espérance par votre vocation ; [5] il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, [6] un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous, et parmi tous, et en tous.

 

Christ est notre tête et le corps grandit et s’unit proprement à travers chaque joint dont il est muni. Nous sommes désignés et mis ensemble selon les besoins de l’Église de Dieu en tant que le Corps et nous sommes tenus de demeurer à nos postes jusqu’à ce que notre tâche soit terminée. Nous ne pouvons tout simplement pas abandonner nos postes. La punition pour un berger idole qui abandonne le poste est d’avoir l’œil droit aveugle et le bras droit (ou le fils aîné) arraché (Zach. 11:17). Le Messie devait être mis en place sur le corps et nous devions être jugés comme brebis contre brebis et c’est la mesure finale du Corps du Christ (Ézéchiel 34:19-20).

 

Disons la vérité dans l’amour.

 

Éphésiens 4:15-16

[15] mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ. [16] C’est de lui, et grâce à tous les liens de son assistance, que tout le corps, bien coordonné et formant un solide assemblage, tire son accroissement selon la force qui convient à chacune de ses parties, et s’édifie lui-même dans la charité.

 

Donc, dans ce corps, nous sommes renouvelés en connaissance d’après l’image de notre créateur. Nous avons une nouvelle nature. Nous sommes les élus de Dieu mis ensemble de tous les milieux sociaux et toutes nations dans un seul corps comme un seul groupe dans une seule foi à l’image de Dieu et nous devons rester ensemble. Avec tous nos attributs et amour et compassion, en se pardonnant les uns les autres, en aidant à se sauver les uns les autres et en s’encourageant les uns les autres à demeurer ferme. Dans notre amour pour les autres, nous demeurons fermes dans la paix de Christ à laquelle nous sommes appelés dans le seul corps. Comment pouvons-nous demeurer éloignés, ne comprenant pas les injonctions de la foi et l’appel de l’Esprit ? Sommes-nous aveugles et sourds à l’Esprit de Dieu qui nous motive ?

 

Colossiens 3:8-15

[8] Mais maintenant, renoncez à toutes ces choses, à la colère, à l’animosité, à la méchanceté, à la calomnie, aux paroles déshonnêtes qui pourraient sortir de votre bouche. [9] Ne mentez pas les uns aux autres, vous étant dépouillés du vieil homme et de ses œuvres, [10] et ayant revêtu l’homme nouveau, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l’image de celui qui l’a créé. [11] Il n’y a ici ni Grec ni Juif, ni circoncis ni incirconcis, ni barbare ni Scythe, ni esclave ni libre ; mais Christ est tout et en tous. [12] Ainsi donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, revêtez-vous d’entrailles de miséricorde, de bonté, d’humilité, de douceur, de patience. [13] Supportez-vous les uns les autres, et, si l’un a sujet de se plaindre de l’autre, pardonnez-vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné, pardonnez-vous aussi. [14] Mais par-dessus toutes ces choses revêtez-vous de la charité, qui est le lien de la perfection. [15] Et que la paix de Christ, à laquelle vous avez été appelés pour former un seul corps, règne dans vos cœurs. Et soyez reconnaissants.

 

Comment pouvons-nous devenir accusateurs de nos frères et diffamer le Corps du Christ par la malice et la calomnie. Nous sommes tous des parties différentes du corps avec différentes fonctions et nous sommes tenus d’estimer les autres plus grands que nous-mêmes et de nous encourager les uns les autres. Nous avons des dons selon la grâce qui nous a été donnée. Utilisons-les en proportion de notre foi dans les aptitudes dont nous sommes bénis. Enseignez et exhortez-vous les uns les autres avec zèle et donnez avec générosité et gaieté. À chaque jour que nous nous réunissons, louons Dieu pour chacun de nous et efforçons-nous à travailler dur. Que les vieillards se réjouissent des jeunes et que les jeunes aident les vieillards et les exhortent comme des frères. Comme on nous dit, ne cessons jamais de faire des bonnes œuvres ; ni ne fléchissons dans le zèle. Servons Dieu avec toute notre force. Bénissons ceux qui nous persécutent et ne laissons jamais le corps être une source d’offense. Ne soyons pas arrogants et associés avec tous les frères indépendamment des moyens et de la position et de la santé, sauf lorsque en quarantaine pour le bien-être du corps. Bénissez toujours ceux que vous pouvez et faites et dites ce qui est noble dans la vue de tous.

 

Romains 12:4-18

[4] Car, comme nous avons plusieurs membres dans un seul corps, et que tous les membres n’ont pas la même fonction, [5] ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ, et nous sommes tous membres les uns des autres. [6] Puisque nous avons des dons différents, selon la grâce qui nous a été accordée, que celui qui a le don de prophétie l’exerce selon l’analogie de la foi ; [7] que celui qui est appelé au ministère s’attache à son ministère ; que celui qui enseigne s’attache à son enseignement, [8] et celui qui exhorte à l’exhortation. Que celui qui donne le fasse avec libéralité ; que celui qui préside le fasse avec zèle ; que celui qui pratique la miséricorde le fasse avec joie. [9] Que la charité soit sans hypocrisie. Ayez le mal en horreur ; attachez-vous fortement au bien. [10] Par amour fraternel, soyez pleins d’affection les uns pour les autres ; par honneur, usez de prévenances réciproques. [11] Ayez du zèle, et non de la paresse. Soyez fervents d’esprit. Servez le Seigneur. [12] Réjouissez-vous en espérance. Soyez patients dans l’affliction. Persévérez dans la prière. [13] Pourvoyez aux besoins des saints. Exercez l’hospitalité. [14] Bénissez ceux qui vous persécutent, bénissez et ne maudissez pas. [15] Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent ; pleurez avec ceux qui pleurent. [16] Ayez les mêmes sentiments les uns envers les autres. N’aspirez pas à ce qui est élevé, mais laissez-vous attirer par ce qui est humble. Ne soyez point sages à vos propres yeux. [17] Ne rendez à personne le mal pour le mal. Recherchez ce qui est bien devant tous les hommes. [18] S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes.

 

Soyons en paix avec toute l’humanité.

 

Hébreux 10:23-25

[23] Retenons fermement la profession de notre espérance, car celui qui a fait la promesse est fidèle. [24] Veillons les uns sur les autres, pour nous exciter à la charité et aux bonnes œuvres. [25] N’abandonnons pas notre assemblée, comme c’est la coutume de quelques-uns ; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d’autant plus que vous voyez s’approcher le jour.

 

Assurons-nous de nous encourager les uns les autres et de tenir ferme à notre confession de foi comme Dieu est fidèle dans ce qu’Il nous a promis. Encourageons tout le monde et excitons-les à de bonnes œuvres.

 

Le Corps auquel nous sommes appelés est constant et, de même, notre foi doit être constante. Nous devons discerner le corps et rester fermes dans ce corps.

 

Le texte qui suit isole la logique impliquée dans les textes de la Bible concernant l’existence des Églises de Dieu au fil du temps.

 

Cet aspect de qui nous adorons et de quand nous adorons devrait être examiné par nous tous. C’est une base logique pour l’Église de Dieu et son calendrier. Il y a une chaîne de logique irréfutable qui court le long de ces lignes. 

 

Il est approprié que nous examinions quelques prémisses de base sur lesquelles Jésus Christ et l'Église de Dieu fonctionnent et ont fonctionné pendant les deux derniers millénaires. Christ ne change pas en traitant avec l’église. Il n’y a que l’église qui, parfois, a un problème à écouter.

 

Les vérités de base sont fondamentales pour le fonctionnement de l'Église de Dieu et son identification au cours des siècles. 

 

Axiome 1. Il y a Un Vrai Dieu, le seul Dieu, qui seul est éternel, immortel et invisible (1Tim. 1:17; 6:16).

Axiome 2. Dieu est immuable ou ne change pas, tout comme Son conseil (Hébreux 6:17-18).

Axiome 3. Aucun homme n'a vu le Seul Vrai Dieu ou ne peut Le voir. Aucun homme n'a entendu Sa voix ou n'a vu Sa forme en aucun temps (Jean 1:18, 1Jean 5:20, 1Tim. 6:16).

Axiome 4. Jésus Christ, qui est dans le sein du Père, est celui qui a parlé et qui L'a fait connaître (Jean 1:18).

Axiome 5. Jésus Christ est le même hier, aujourd'hui et demain (Hébreux 13:8).

Axiome 6. Jésus Christ est venu pour faire la volonté de Dieu le Père et terminer Son œuvre (Jean 4:34).

Axiome 7. Dieu est le Dieu et le Père de Jésus Christ et aussi des élus (Jean 20:17 Romains 15:6 ; 2Corintiens 1:3 ; 11:31 ; Éphésiens 1:3,17 ; Colossiens 1:3 ; Hébreux 1:1 ; 1Pierre 1:3 ; 2Jean 3 ; Apocalypse 1:1,6 ; 15:3).

Axiome 8. La vie éternelle est donnée à l'Église et cela est conditionnel à sa connaissance du Père et de Jésus Christ qu'Il a envoyé (Jean 17:3;) et sa persévérance à bien faire (Romains 2:7).

Axiome 9. L'Écriture ne peut pas être anéantie (Jean 10:34-35).

Axiome 10. L'Esprit Saint est la puissance de Dieu que Dieu utilise pour habiliter les gens qu'Il choisit, appelle, justifie et glorifie à travers Jésus Christ (voir Jean 20:22 ; Actes 2:1-47 ; Romains 8:28-35).

Axiome 11. Pas un seul iota ou trait passera de la Loi de Dieu jusqu'à ce que le ciel et la terre passent (Matthieu 5:18).

Axiome 12. Christ a observé le Calendrier du Temple et était sans péché. Par conséquent, le Calendrier du Temple est le Calendrier exact.

 

Il s'ensuit que :

Prémisse 1 (Axiome 5). Si Christ est le même hier, aujourd'hui et demain et fait la volonté de Dieu (Axiome 6) ; et

Prémisse 2 (Axiome 2). Dieu est immuable ; alors

La conclusion 1 : Les deux continuent à faire les tâches que Dieu a déterminées et se sont engagés à faire.


Prémisse 3. Si Christ a été envoyé pour établir l'Église dans l'immortalité, qui devait lui être donnée, comme elle a été donnée à Christ (Axiome 8) ; et

Prémisse 4. Christ est le même tout le temps, continuant dans la volonté du Père ; alors

La conclusion 2 : L'Église, sous la direction de Christ, continue dans ces enseignements et les Lois du Père, et croît selon la Volonté du Père.

 

Prémisse 5. Christ a dit que les portes du séjour des morts ne prévaudraient pas contre l'Église ; et

Prémisse 6. L'Écriture ne peut pas être anéantie (Axiome 9) ; alors

La conclusion 3 : L'Église doit avoir été vivante pendant les 2000 ans depuis le temps que Christ l'a établie sous les apôtres.


Prémisse 7. Si Dieu a travaillé à travers Christ par le moyen de l'Esprit Saint (Axiome 10) ; et

Prémisse 8. Dieu ne change pas et Christ continue dans cette volonté ; alors

La conclusion 4 : L'Église ne change pas, mais augmente plutôt et diminue en connaissances, selon l'utilisation de l'Esprit et sa direction.


Prémisse 9. Si Dieu et Christ ne changent pas ; et

Prémisse 10. L'Église ne change pas, étant basée sur la Loi de Dieu, qui non plus ne change pas (Axiome 11) car elle provient de l'Esprit Saint ; [alors]

La conclusion 5 : L'Église est un corps identifiable de croyants qui doivent adhérer aux enseignements originaux de l'Église à des degrés variables et il est présent sur la planète aujourd'hui même.

 

Suite à la conclusion 5, nous sommes simplement confrontés à la tâche d'identifier la foi livrée aux saints une fois pour toutes (voir Jude) en identifiant les enseignements de la Bible et les doctrines de la première Église et en retraçant le mouvement de ces croyances à travers l'histoire.

 

Cette ligne de raisonnement est irréfutable puisque les axiomes sont des vérités bibliques et les prémisses sont bibliquement vraies et la logique est valable ; par conséquent, les conclusions sont vraies.

 

Nous pouvons aussi déduire que Dieu et Christ ne sont pas le même Être, ils sont deux êtres séparés, et que Dieu est le Dieu et le Père de Jésus Christ. Nous savons que Dieu, qui seul est immortel (Axiome 1), a accordé l'immortalité à Christ. Nous savons que c'est le plan de Dieu de nous accorder l'immortalité à tous (Axiome 8) et que cette immortalité est dépendante de l'obéissance des frères à la Volonté de Dieu et à la Loi et au Témoignage ou foi de Jésus Christ (voir Apocalypse 12:17 ; 14:12 ; Axiomes 8 et 11).


Il s'ensuit alors, comme la nuit suit le jour, que l'Église a été opérationnelle et qu'elle a continué sous ses diverses facettes pendant deux millénaires et qu'elle n'est pas le produit de certains nouveaux enseignements par des organisations qui font leur apparition de temps en temps. La première Église était entièrement Unitaire. Le système dithéiste/binitaire est une doctrine païenne d'Attis qui est entrée dans l'Église au deuxième siècle. Cette doctrine a abouti au Binitarisme du Concile de Nicée et au Trinitarisme du Concile de Constantinople en 381. Elle a pénétré dans les Églises de Dieu de temps à autre au cours des siècles. La dernière fois qu'elle est entrée dans l'Église de Dieu était sous le ministère d'Armstrong et ensuite plus tard par l'infiltration dans les autres Églises de Dieu. À ce point-ci, les Églises de Dieu sont pourries par cette hérésie et elles doivent être purifiées. La manière que cette erreur a pu s'infiltrer dans les Églises de Dieu a été par l'endoctrinement de culte et la fausse idée que l'Église s'était endormie depuis Paul jusqu'au vingtième siècle. Cette nouvelle vérité a soi-disant soudainement été donnée par Ellen G. White ou Armstrong, ou un certain nombre de faux prophètes qui ont revendiqué guider les Églises de Dieu. Rien ne pourrait être plus loin de la vérité. Herbert Armstrong a donné son tout dernier sermon pour renforcer l'hérésie du Dithéisme qu'il a introduit à l'Église comme l'erreur durable de son ministère.

 

Le fait est que, de ce qui a été dit ci-dessus, l'Église doit être vivante et elle doit être opérationnelle sur les mêmes doctrines des Lois de Dieu, ou Dieu et Christ sont deux menteurs. Le baptême est conféré par l'Église aux adultes repentants et, suite à cet octroi, l'Esprit Saint vient. Chacun de nous a une obligation de trouver l'Église, d'être baptisé par ses anciens dans le corps de Christ et de travailler pour ce corps jusqu'à ce que nous mourions ou jusqu'au retour du Messie, selon ce qui vient en premier.

 

Le fait est qu'elle peut être identifiée par ses doctrines historiques et elle n'est pas idolâtre. Elle adhère aux Lois de Dieu. Il y a des archives de l'Église de Dieu en Europe et ses croyances sont aussi enregistrées. Nous avons un document de l'Église qui date du quinzième siècle et il n'y a aucune différence du tout entre ses doctrines et les doctrines des Églises Chrétiennes de Dieu (CCG) (voir Kohn, Sabbatarians in Transylvania, CCG 1998). Voir aussi l’histoire et les doctrines des Églises observant le Sabbat dans les études La Distribution Générale des Églises observant le Sabbat (No. 122) et Le Rôle du Quatrième Commandement dans l’Histoire des Églises de Dieu Observant le Sabbat (No. 170).

 

Prémisse 11. Les Églises de Dieu varient et fluctuent dans leur compréhension, mais ne cessent jamais d'exister.

Prémisse 12. Suite à l’Axiome 3, l'église doit exister aujourd'hui.

Conclusion 6 : Il doit y avoir une église aujourd'hui existant avec un ensemble de doctrines selon les doctrines établies par Christ dans une certaine mesure.

 

Prémisse 13. Les chapitres 2 et 3 d'Apocalypse montrent que ces églises au fil du temps portent l’autorité par l'exercice du pied de lampe (incorrectement appelé chandelier).

Prémisse 14. Ces églises exercent l'autorité doctrinale dans l'adoration du seul vrai Dieu.

Conclusion 7 : Quelque part, il doit y avoir une église avec l'autorité doctrinale exerçant le pouvoir telle qu’initialement dirigée et telle que déléguée par Jésus-Christ.

 

Prémisse 15. Chaque personne baptisée dans le corps de Christ a une obligation de travailler au et pour le corps de Christ tel qu’organisé dans l'Église de Dieu à quelque endroit que ce soit.

Prémisse 16. Suite à l’Axiome 2, il y a une foi livrée qui, par conséquent, doit être identifiable.

Conclusion 8 : Il doit être possible d'identifier l'église historique et de travailler pour cette Église.

 

Prémisse 17. De Paul : Il y a beaucoup d'organisations ou administrations, mais un seul Seigneur.
Prémisse 18. Les différentes administrations font toutes partie de l'Église de Dieu.

Conclusion 9 : La différence administrative ne disqualifie personne du Royaume.

 

Prémisse 19. Certaines églises sont doctrinalement différentes.

Prémisse 20. L’erreur doctrinale disqualifie certaines églises du royaume de Dieu.

Conclusion 10 : Il y a des doctrines qui disqualifient et d'autres qui ne disqualifient pas les individus et les églises de l'adhésion.

 

Prémisse 21. Dieu éprouve les œuvres de tous les constructeurs du Temple de Dieu.

Prémisse 22. Les Églises doctrinalement et spirituellement malsaines sont incapables de supporter les épreuves.

Conclusion 11 : Les Églises affaiblies au 20ième siècle étaient doctrinalement et spirituellement malsaines.

 

À partir des axiomes et des Conclusions 6, 7 et 8 et précédemment, il doit y avoir une église aujourd'hui qui a les doctrines historiques les plus clairement identifiables.

 

Cette église doit tenir le pied de lampe (appelé d’une façon erronée chandelier) de Christ.

 

Cette église doit être soutenue par les élus.

 

Maintenant que tous ces arguments sont valables à partir des propositions vraies, ils sont des conclusions valables et vraies à la fois. Il nous incombe donc d'identifier l'église sur la planète avec les doctrines de la foi livrée une fois pour toutes aux saints et de travailler avec elle.

 

Si ce ne sont pas les Églises Chrétiennes de Dieu (Christian Churches of God), alors elle doit être trouvée et notre poids jeté derrière elle. Si ce sont les Églises Chrétiennes de Dieu, alors tous les élus ont la responsabilité de travailler pour cette organisation. Ce n'est pas une question de luttes de factions et d'échec de travailler pour des organisations en raison de rivalités administratives dans celles prétendant être les Églises de Dieu.

 

L'Église Universelle de Dieu (Worldwide Church of God) a été renversée parce qu'elle était doctrinalement et administrativement aberrante. L'Église Unie de Dieu (United Church of God), l’Église Vivante de Dieu (LCG) et d’autres églises étaient des reproductions du même système doctrinalement incorrect et abusif. Toutes les branches utilisant les mêmes doctrines du système WCG telles qu’inventées par Armstrong et le ministère des années 1970 sont incorrectes et une partie d'un système que Dieu a déjà testé, rejeté et a brisé ou brise. Ce système est le système de Sardes par le même procédé de raisonnement ou de logique que nous voyons ci-dessus.

 

Argument 2. concernant Sardes

 

Axiomes
13. Le système de Sardes est un système mort.
14. Il y a quelques-uns de Sardes qui ne sont pas morts selon l'Apocalypse.
15. Christ a déclaré qu’elle a le nom qui est vivante mais elle est morte.


Prémisse 2-1. Suite à l’Axiome 15, l'une des églises de Sardes doit prendre le nom qui dit qu'elle est Vivante.

Prémisse 2-2. La dernière église à être formée sous le système de branche de la WCG était l'Église Vivante de Dieu (Living Church of God).
Conclusion 2-1 : Ce système d'église doit être considéré comme un candidat pour le système de Sardes.

 

Prémisse 2-3. Le système WCG a une branche qui dit qu’elle est l'Église Vivante de Dieu.

Prémisse 2-4. Il n'y a pas d'autres Églises de Dieu dans l'histoire qui a revendiqué le nom Église Vivante de Dieu.

Conclusion 2-2 : L'Église Vivante de Dieu est le seul candidat pour le marqueur de démarcation du système de Sardes.

 

Prémisse 2-5. Suite à la Conclusion 2 : Si c'est une véritable Église de Dieu, elle doit accomplir la prophétie dans l’Apocalypse formant l'Axiome 15.

Prémisse 2-6. La Vivante est une partie du système ministériel de la WCG qui a son ministère et sa position doctrinale et autorité de ce système.

Conclusion 2-3 : Le système de la WCG, s'il s'agit d'un système biblique, est le dernier de l'ère de Sardes.

 

Prémisse 2-7. Herbert Armstrong a identifié l'Église de Dieu du Septième Jour en tant que le système de Sardes.

Prémisse 2-8. Herbert Armstrong a été un ministre payé de l'Église de Dieu (Septième Jour).
Conclusion 2-4 : Herbert Armstrong et son ministère ont été ministres du système de Sardes.

 

Argument  3.  Les Ères

 

Prémisse 3-1. L’Apocalypse dit qu'il y aura un certain nombre d'églises en existence à la venue du Christ à savoir : Thyatire, Sardes, Philadelphie et Laodicée. Pergame peut avoir quelques-uns en vie, mais non opérationnels.

Prémisse 3-2. L’Apocalypse dit que Sardes et Laodicée sont rejetées du royaume de Dieu comme églises et seuls ceux qui ont vaincu sont acceptés.
Conclusion 3-1 : Il existe au moins deux ères acceptables et opérationnelles en existence au retour du Messie. Celles-ci sont Thyatire et Philadelphie.

 

Prémisse 3-3. Il y a deux ères opérationnelles et deux ères mortes.

Prémisse 3-4. Philadelphie vient après Sardes et comprend les vomis de Laodicée aussi.

Conclusion 3-2 : Philadelphie doit encore affirmer son importance après Sardes et peut émerger de l'échec de Sardes étant composée de gens qui sortent des systèmes de Sardes et Laodicée.

 

Prémisse 3-5. Sardes a été déclarée morte et rejetée. Laodicée est vomie de la bouche de Dieu
Prémisse 3-6. Philadelphie est louée.

Conclusion 3-3 : Philadelphie est doctrinalement et administrativement distincte de Sardes et Laodicée.

 

Prémisse 3-7. Sardes est doctrinalement erronée et est identifiable, comme l’est Laodicée.

Prémisse 3-8. Philadelphie est bibliquement correcte et peut être identifiée doctrinalement.

Conclusion 3-4 : À partir des axiomes ci-dessus et des prémisses ici, celle avec la doctrine correcte historique et biblique est la plus proche de la vraie foi livrée une fois pour toutes, et cela exclut Sardes et Laodicée.

 

Prémisse 3-9.  Thyatire n’a plus de fardeau qui est posé sur elle. Ainsi, dans les Derniers Jours, Thyatire n’est pas requise de faire le travail final des Églises de Dieu.

Prémisse 3-10 Philadelphie a peu de force, indiquant qu’elle travaille durant les Derniers Jours comme la cinquième et dernière ère et église qui travaille.

 

Conclusion 3.5A Donc, Philadelphie est la seule église acceptable qui travaille dans les Derniers Jours.

Conclusion 3.5B Thyatire a déjà complété son grand travail et n’est pas en conflit avec Philadelphie, mais plutôt n’a pas davantage de fardeau et le pied de lampe final.

 

Argument  4.  La Dîme

 

Prémisse 4-1. Dieu dit par le prophète Malachie que la dîme est un signe d'un retour à Dieu.

Prémisse 4-2. Abraham a donné la dîme à Melchisédek.
Conclusion 4-1 : Abraham a montré par sa dîme qu'il était fidèle et était retourné à Dieu.

 

Prémisse 4-3. Melchisédek a précédé les tribus d'Israël.
Prémisse 4-4. Lévi a donné la dîme à Melchisédek dans les reins d'Abraham, bien avant que Moïse et Aaron soient nés.

Conclusion 4-2 : Le système de la Dîme n'est pas dirigé vers le sacerdoce lévitique ou le système du Temple, mais au sacerdoce supérieur de Melchisédek.

 

Prémisse 4-5. Christ a été fait Souverain Sacrificateur selon l'ordre de Melchisédek.

Prémisse 4-6. L'Église est l'ordre de Melchisédek, dont Christ est le Souverain Sacrificateur, comme un ordre de sacrificateurs et de rois.

Conclusion 4-3 : L'Église a le droit de percevoir la dîme du système de la Bible.

 

Prémisse 4-7. L'Église qui fait l'œuvre de Dieu a le droit à la dîme, le pied de lampe lui étant donné (Conclusion 4-3).

Prémisse 4-8. Ceux de l'ordre de Melchisédek, i.e. l'église, doivent donner la dîme au pied de lampe ou à l’église qui fait l’œuvre de Dieu à un temps ou ère donné(e).

Conclusion 4-4 : L'individu doit identifier la véritable église et donner la dîme à cette église.

 

Prémisse 4-9. Le défaut de donner la dîme, c’est voler Dieu sous Sa Loi.

Prémisse 4-10. Le défaut de donner la dîme à la véritable Église est du vol.

Conclusion 4-5 : Le défaut d’identifier la véritable Église et de donner la dîme à cette église, c'est voler Dieu.

 

Argument 5 : Le Calendrier du Temple

 

Suite à l’Axiome 12 ci-dessus, le Calendrier du Temple est le bon calendrier.

 

Prémisse 5.1 Le Calendrier du Temple n'était pas le même que le Calendrier Hillel.

Prémisse 5.2 Le Calendrier Moderne juif a été introduit en 358 EC, 328 ans après Jésus-Christ et la formation de l'église dans l'Esprit Saint.

Conclusion 5.1 : L'Église n'a pas observé le Calendrier Hillel, soit dans la période du Temple ou après la période du Temple.

 

Prémisse 5.3 Le Calendrier Hillel n'existait pas avant 358 EC, après avoir été introduit de Babylone.
Prémisse 5.4. Le Calendrier Hillel s'appuie sur les intercalations babyloniennes, qui ne concordent pas avec le système correct de conjonctions et fait que la Pâque arrive deux fois dans l’année selon les Conjonctions et l’Équinoxe.
Conclusion 5.2 : L'acceptation et l'enseignement que le Calendrier Hillel est le Calendrier Hébreu est une fausse doctrine et s’assure à ce que ses partisans n’observent pas et ne peuvent pas observer les Lois de Dieu.

 

Prémisse 5.5. À partir des Conclusions 5.1 et 5.2, ces églises observant le système Hillel ou un système fondé sur celui-ci et les intercalations babyloniennes ne sont pas en accord avec les lois de Dieu.

Prémisse 5.6. Ceux qui ne sont pas en accord avec les lois de Dieu et n’observent pas la Pâque, ou le jour des Expiations, ou le Sabbat et les Nouvelles Lunes et les fêtes sont retranchés de leur peuple, ce qui signifie des Églises de Dieu.

Conclusion 5.3 : Ceux retranchés de leur peuple, qui est les Églises de Dieu, sont disqualifiés de la Première Résurrection.

 

À partir des Conclusions 5.1, 5.2 et 5.5 ci-dessus, l'Église doit observer le Calendrier du Temple et chacun dans la foi doit identifier et observer ce calendrier avec l'église qui l’observe. 

 

L'Église de Dieu doit être appuyée et la dîme doit lui être donnée et tous doivent travailler pour elle. L'organisation qui fait l'œuvre et qui est obéissante aux Lois de Dieu à un degré et à un sens les plus proches possibles est cette organisation. C'est notre travail d'identifier le corps de Christ à chaque Pâque et de prendre le Dîner du Seigneur avec ce corps. Quiconque avec qui nous prenons la Pâque chaque année est le corps que nous avons identifié comme le corps de Christ. Si vous la prenez seul à la maison quand vous pourriez être avec l'Église de Dieu, vous dites que vous seul êtes le corps et vous rendez Dieu et Christ vains et vous niez la foi.  

 

Nous voyons des gens venir à nous et repartir avec des idées folles. La raison habituelle est qu'ils ne travaillent pas pour la foi et ne travaillent pas comme une partie du corps. La plupart se font donner de fortes illusions pour qu'ils ne puissent pas nuire à l'œuvre. Comme Jean a dit, "s'ils eussent été des nôtres, ils seraient demeurés avec nous." Chacun de nous devrait être très prudent à propos de ce que nous considérons être notre rôle et nos responsabilités. L'Écriture n'est pas sujette à l'interprétation privée. Dieu ne nous a pas appelés comme Ses prophètes spéciaux pour travailler seul. Même Eldad n'était pas seul à l'extérieur du camp. Il a travaillé avec Médad. Les deux témoins sont treize à la douzaine. Nous recevons souvent des messages d'eux et il semble qu'il y en a des centaines. Les États-Unis et le Commonwealth Britannique ne semblent plus être les pays du lait et du miel. Ils semblent être plutôt les pays des homosexuels et des cinglés. Si vous ne pouvez pas suivre ou obéir, vous êtes inaptes à conduire. Si vos idées sont valides, elles seront embrassées par les fidèles parce que l'Esprit Saint le rendra évident que vos idées sont bien fondées. S'ils ne sont pas d'accord, le problème est avec vous en général. Cela ne signifie pas que la majorité ait toujours raison. Souvent la majorité est comprise d'hommes qui disent toujours "oui" et d'opportunistes contrôlés par le mauvais système de gouvernement. Ils ont abondé dans les Églises de Dieu dans la dernière moitié du vingtième siècle. 

 

L'Église a établi des procédures pour s'occuper des idées doctrinales. Elle a des procédures pour les disputes, pour s'occuper des questions opérationnelles et des administrations et pour une foule de matières ; c'est avec ordre et discipline et fidélité que l'œuvre de Dieu est accomplie. 

 

Chacun de nous a été choisi avant d'être formé dans l'utérus et nos œuvres ont été prescrites. Les démons nous connaissent et ils savent quelle autorité nous avons ou n'avons pas. Ils travaillent incessamment pour nous saper et ils essayent d'entraver l'œuvre de Dieu. Si vous travaillez seuls, vous tomberez.  

 

Il y a Un Dieu qui est le Père de tous, qui est au-dessus de tout et en nous tous par l'Esprit Saint. Il y a un Seigneur Jésus Christ qui a été oint par Dieu avec l'huile de joie au-dessus de ses collègues (Psaume 45:6-7; Hébreux 1:8-9) et ces collègues sont l’Armée céleste qui ont tous été créés par leur Père. Il y a un seul baptême pour la rémission des péchés.

 

Ne soyez pas troublés par des fausses doctrines. Dieu a permis que les Églises de Dieu soient détruites à la fin du vingtième siècle pour que ces fausses doctrines puissent être extirpées et la foi promulguée correctement. C'est notre travail. Au fur et à mesure que chaque homme construit, il est évalué et ce qu'il construit est détruit ou perdure selon la volonté de Dieu et la perfection du travail. 

 

On voit la puissance de Dieu dans la pureté de la vérité et les petites choses. Dieu est dans la petite voix calme dans le désert. 

La fidélité est une chose précieuse. Abraham a été fidèle à Dieu bien qu'il ait été seul. Il a été fidèle et Christ a été fidèle à Celui qui l'a fait (Hébreux 3:2 poieo traduit établi dans la LSG par les Trinitaires). 

 

Christ est un produit de la puissance de Dieu, comme nous le sommes tous. Il a abandonné la forme qu'il avait et il a pris la forme d'un homme et il est devenu obéissant. Il a été loyal et obéissant jusqu'à la mort, même à la mort sur le pieu. Ainsi, devrions-nous tous être loyaux et obéissants. 

 

De toutes les Églises dans les textes d'Apocalypse, la plus loyale et celle aimée par Christ est l'Église de Philadelphie. Nous devrions tous nous efforcer d'être comme cette église, dont le nom signifie l'Église de "l'Amour Fraternel". 

 

Identifiez la vraie Église et la vraie foi livrée une fois pour toutes. Travaillez pour la foi avec fidélité et honnêteté. Comme nous le disons souvent, “Si quelqu'un fait plus pour l'œuvre et la vérité que les Églises Chrétiennes de Dieu (CCG), laissez-nous savoir qui il est et nous vendrons tout ce que nous possédons et nous l'appuierons.” Sinon, nous avons une obligation de travailler pour la foi livrée une fois pour toutes et de nous soutenir les uns les autres dans l'œuvre de Dieu. 

 

Aimons Dieu de tout notre cœur et de tout notre esprit et de toute notre force et aimons notre prochain comme nous-mêmes. Sur ces deux lois reposent toute la Loi et les prophètes. Notre nourriture est de faire la volonté de Dieu et de terminer Son œuvre (voir Jean 4:34).


q