Les Églises Chrétiennes de Dieu

[047]


Le Shofar et les Trompettes d’Argent [047]

(Édition 1.5 20030308-20130905)

1Corinthiens 14:8 déclare "Et si la trompette rend un son confus, qui se préparera au combat ?" Ce concept intéressant a des connotations de grandes envergures. La trompette a une longue et importante histoire dans l'Église. Son importance sera examinée dans cette étude. C'est notre responsabilité de donner un message clair aux gens pour qu'ils sachent quoi faire.

Christian Churches of God

PO Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

Courriel : secretary@ccg.org

(Tr. 2003, rév. 2017)

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur. 

Cette étude peut s’obtenir sur les pages du World Wide Web :

http://french.ccg.org/ et http://www.ccg.org

Le Shofar et les Trompettes d’Argent [047]

Au commencement, Dieu le Père créateur existait, un être éternel d'une grande énergie et puissance. Sa nature est bonne et la Loi émane d'elle, comme une expression de logique pure. Comme une fonction de Sa volonté, notre Père a choisi de créer la Parole de Dieu et Ses autres fils aussi, qui sont des élohim. La Parole de Dieu devait être la première de la création de Dieu sous laquelle la création devait être organisée. Dès le commencement, la Loi, le plan et l'armée angélique ont été formulés et rendus manifestes. Sous la direction du Père, les anges ont alors aidé à faire le monde physique et ensuite l'homme. Voir les études Le But de la Création et du Sacrifice de Jésus Christ [160], L'Ange de YHVH [024], Le Dieu que Nous Adorons [002] et La Préexistence de Jésus Christ [243].

Le plan de Dieu était d'avoir une création sous Lui, travaillant comme une force unifiée et puissante, pour rendre manifeste Son plan incroyable. Hélas, le grand schisme angélique s'est produit, qui a vu un tiers de la création angélique prendre une position adverse contre le gouvernement de Dieu et chercher à aliéner et détruire la création de Dieu.

Ce concept a été symbolisé dans la Bible par deux trompettes particulières, le Shofar ou Keren (un Hoval ou une Corne de bélier) et par deux trompettes d'argent, connues comme les hazozarah (Nombres 10).

Les traductions françaises de la Bible ont obscurci la compréhension de la nature et de la structure de l'armée angélique. La traduction relâchée d'Éloah et Élohim par Dieu a obscurci une importante compréhension, tout comme le regroupement imprécis des instruments à vent sous l'étiquette de trompette ou, à un niveau moindre, de cornet. Cette étude examinera ces instruments et mettra en lumière l'important pouvoir qu'ils ont et l'espérance de Dieu et de Ses serviteurs qu'ils représentent.

Le Shofar

Tel qu'il est compris dans l'Encyclopédie Judaïca, le premier concept de la Corne de Bélier ou Shofar est donné dans le livre de la Genèse, lors de l'octroi du Bélier à Abraham au sacrifice d'Isaac. Ce sacrifice représentait le sacrifice de Christ sur la croix/pieu pour notre rachat. Le même rite se retrouve aussi dans l'Islam, comme le sacrifice d'Ismaël dans le Coran (voir l'étude Genèse 22, le Judaïsme, l'Islam et le Sacrifice d'Isaac [244]).

Les deux histoires (et particulièrement le texte de la Bible) sont un plan de la séquence de la Pâque, où le Bélier sans défaut était pris, abattu et mangé. Les os et la chair non consommée ne devaient pas être conservés jusqu'au matin. L'item restant était la corne du bélier sans défaut. Cette corne est un symbole de Dieu le Père et de Sa Loi qui émane de Sa nature. C'est aussi un symbole de la nature éternelle de Dieu, du succès futur et de la victoire de Dieu et de l'avenir de la création, soumise au Seul Vrai Dieu.

La première mention du Shofar se trouve dans le chapitre 19 d'Exode. Nous lisons :

Exode 19:9-13 9 Et l'Éternel dit à Moïse : Voici, je viendrai vers toi dans une épaisse nuée, afin que le peuple entende quand je te parlerai, et qu'il ait toujours confiance en toi. Moïse rapporta les paroles du peuple à l'Éternel. 10 Et l'Éternel dit à Moïse :Va vers le peuple; sanctifie-les aujourd'hui et demain, qu'ils lavent leurs vêtements. 11 Qu'ils soient prêts pour le troisième jour ; car le troisième jour l'Éternel descendra, aux yeux de tout le peuple, sur la montagne de Sinaï. 12 Tu fixeras au peuple des limites tout à l'entour, et tu diras : Gardez-vous de monter sur la montagne, ou d'en toucher le bord. Quiconque touchera la montagne sera puni de mort. 13 On ne mettra pas la main sur lui, mais on le lapidera, ou on le percera de flèches: animal ou homme, il ne vivra point. Quand la trompette sonnera, ils s'avanceront près de la montagne. (LSG)

La trompette mentionnée ici fait référence au Shofar. Le mot utilisé est Yobel, qui signifie un coup strident d'une corne.

Exode 19:14-19 14 Moïse descendit de la montagne vers le peuple ; il sanctifia le peuple, et ils lavèrent leurs vêtements. 15 Et il dit au peuple : Soyez prêts dans trois jours; ne vous approchez d'aucune femme. 16 Le troisième jour au matin, il y eut des tonnerres, des éclairs, et une épaisse nuée sur la montagne ; le son de la trompette retentit fortement; et tout le peuple qui était dans le camp fut saisi d'épouvante. 17 Moïse fit sortir le peuple du camp, à la rencontre de Dieu ; et ils se placèrent au bas de la montagne. 18 La montagne de Sinaï était tout en fumée, parce que l'Éternel y était descendu au milieu du feu ; cette fumée s'élevait comme la fumée d'une fournaise, et toute la montagne tremblait avec violence. 19 Le son de la trompette retentissait de plus en plus fortement. Moïse parlait, et Dieu lui répondait à haute voix. (LSG)

Le Shofar ou la corne de bélier est ici sonné par d'autres que ceux de la congrégation. Le son était fort et long. Le Shofar a été sonné par des anges pour annoncer la présence de l'Ange de Yahovah, qui est venu comme le représentant du Père. Le Shofar et son retentissement sont une annonce de la présence de Dieu et de Son autorité qui en émane. Suite à cette annonce, Christ a donné la Loi à Moïse de la part de Dieu le Père. Ce concept est une extension de celui discuté dans l'introduction, c'est-à-dire que Dieu et Christ révèlent la Loi avant la formation de la création physique. De là, la Loi a été donnée dans Lévitique et Deutéronome. C'était antérieur à l'organisation du peuple dans le livre des Nombres.

Dieu choisit donc de se représenter par le Shofar et, dans Nombres 10, Il nous donne notre propre corne pour nous représenter.

Nombres 10:1-2 1 L'Éternel parla à Moïse, et dit : 2 Fais-toi deux trompettes d'argent ; tu les feras d'argent battu. Elles te serviront pour la convocation de l'assemblée et pour le départ des camps. (LSG)

Le concept de faire les deux trompettes d'une seule pièce d'argent se réfère aux deux éléments de la création. Le physique et le spirituel existent côte à côte, comme deux parties d'un plan unique.

Nombres 10:3 Quand on en sonnera, toute l'assemblée se réunira auprès de toi, à l'entrée de la tente d'assignation. (LSG)

Quand les deux sont sonnées, la création entière, les anges et les hommes, est appelée à se réunir à la maison de Dieu.

Nombres 10:4 Si l'on ne sonne que d'une trompette, les princes, les chefs des milliers d'Israël, se réuniront auprès de toi. (LSG)

Le concept que l'armée angélique se rassemble avec l'homme est représenté par l'utilisation d'une corne pour appeler les princes, le niveau gouvernemental primaire de la création ; la deuxième trompette est sonnée pour la création secondaire.

Nombres 10:5-12 5 Quand vous sonnerez avec éclat, ceux qui campent à l'orient partiront ; 6 quand vous sonnerez avec éclat pour la seconde fois, ceux qui campent au midi partiront: on sonnera avec éclat pour leur départ. 7 Vous sonnerez aussi pour convoquer l'assemblée, mais vous ne sonnerez pas avec éclat. 8 Les fils d'Aaron, les sacrificateurs, sonneront des trompettes. Ce sera une loi perpétuelle pour vous et pour vos descendants. 9 Lorsque, dans votre pays, vous irez à la guerre contre l'ennemi qui vous combattra, vous sonnerez des trompettes avec éclat, et vous serez présents au souvenir de l'Éternel, votre Dieu, et vous serez délivrés de vos ennemis. 10 Dans vos jours de joie, dans vos fêtes, et à vos nouvelles lunes, vous sonnerez des trompettes, en offrant vos holocaustes et vos sacrifices d'actions de grâces, et elles vous mettront en souvenir devant votre Dieu. Je suis l'Éternel, votre Dieu. 11 Le vingtième jour du second mois de la seconde année, la nuée s'éleva de dessus le tabernacle du témoignage. 12 Et les enfants d'Israël partirent du désert de Sinaï, selon l'ordre fixé pour leur marche. La nuée s'arrêta dans le désert de Paran. (LSG)

Au verset 8, Dieu nous ordonne de sonner ces trompettes lors de nos Jours de fêtes, comme une ordonnance pour toujours dans toutes nos générations.

Après la fabrication des trompettes, pour servir d'une alarme pour la création et d'un appel aux armes, la nuée a été enlevée du tabernacle du témoignage. Cette nuée a couvert Israël, quand il est sorti de l'Égypte. À Exode 19:9, nous lisons :

Exode 19:9 Et l'Éternel dit à Moïse : Voici, je viendrai vers toi dans une épaisse nuée, afin que le peuple entende quand je te parlerai, et qu'il ait toujours confiance en toi. Moïse rapporta les paroles du peuple à l'Éternel. (LSG)

Cette nuée en était une de protection qui a quitté la congrégation, après qu'on lui eut donné un système d'avertissement et une méthode de rappeler cette nuée, quand les nations et les tribus en avaient besoin. Ne pas sonner ces cornes signifiait que le royaume angélique n'était pas appelé à la guerre avec nous, pour lutter pour nous et nous protéger de nos ennemis.

Il était aussi ordonné de sonner les trompettes lors des offrandes consumées par le feu. Le système d'offrande a été donné à Adam et il a été compris par sa famille jusqu'à la mort de Christ. Il a été mis en place comme un symbole des processus entrepris par la création dans le plan de Dieu. En d'autres mots, il signifie la conversion d'un solide en un gaz, qui est accompagnée de l'extraction des impuretés. L'animal pur meurt et il est ensuite brûlé ou raffiné dans le feu, comme l'argent, l'impureté restant dans la cendre et l'esprit rejoignant le royaume spirituel pour être présenté à Dieu "comme une odeur agréable". Le son des trompettes d'argent était une annonce du processus de ravissement et d'unification avec le Père. Le son faisait de l'offrande un mémorial. Sans le retentissement de ces cornes, l'offrande était incomplète ou invalidée.

Dieu est donc symbolisé par le Shofar, la création angélique par une corne d'argent et l'humanité par l'autre corne d'argent. David l'a expliqué à Psaume 47:5; le concept a cependant été caché par la mauvaise traduction. Examinons Psaume 47:5:

Dieu (SHD 430) - Élohim
Est en haut - Glorifié

Avec un cri (SHD 8643) - teruwah (clameur - acclamation de joie, cri de bataille, comme le bruit métallique des trompettes) c'est-à-dire, le son créé par le Hazozarah
L'Éternel (SHD 3068) -Yehovah (Dieu le Père)
Avec le son d'une Trompette (SHD 7782) - Shofar

Nous voyons le même concept dans Sophonie 1:16.

Sophonie 1:16 Un jour où retentiront la trompette et les cris de guerre contre les villes fortes et les tours élevées. (LSG)

La traduction correcte serait :

"Un jour de Shofar et de teruwah (alarme chatsotsserah) contre les villes fortes et les tours élevées".

Psaume 47:5 devrait donc lire:

Psaume 47:5 Nous glorifions les élohim avec l'alarme et Yehovah avec le shofar.

Nous parlerons bientôt de l'importance de cela.

Plus tard, nous examinerons le symbolisme important de sonner du shofar avec les trompettes d'argent. D'abord, nous examinerons des exemples de l'utilisation du shofar dans la Bible.

Probablement la plus célèbre et la plus claire représentation de l'utilisation du shofar se trouve dans le livre de Josué en référence à Jéricho. C'est une histoire qui démontre le pouvoir de Dieu. Elle est racontée dans l'étude La Chute de Jéricho [142].

L'utilisation la plus commune du Shofar était lors des batailles. Les trompettes d'argent étaient sonnées pour le peuple et pour demander la protection en temps de guerre, lors des attaques des ennemis, et de la violence quotidienne que les gens devaient endurer. Lorsque le shofar était sonné lors d'une bataille, c'était pour des raisons différentes. C'étaient des batailles que Dieu avait prescrites et elles étaient un des aspects clefs de Son plan et de Son gouvernement dans ces secteurs, à ce moment-là.

Le mot Shofar est SHD 7782 ; les Écritures s'y rapportant peuvent être examinées.

Nous comprenons maintenant la signification et les utilisations des deux formes de corne. Mais avant d'examiner les cas où celles-ci étaient sonnées ensemble, regardons d'abord Daniel 3. Nous aurons ainsi une image intéressante de la compréhension et de l'importance du rapport qu'il y a entre Dieu et sonner de la corne et que les gens avaient dans tous les royaumes.

Comme nous le savons, l'autre nom hébreu pour shofar était keren (ou Corne) e yovel ou corne de bélier. Un keren était simplement une corne et très probablement une forme de shofar qui était fait ou modelé en métal par des mains humaines, le rendant ainsi rituellement impur et inutilisable comme "shofar".

Nous lisons dans Daniel 3:

Daniel 3:1-15 1 Le roi Nebucadnetsar fit une statue d'or, haute de soixante coudées et large de six coudées. Il la dressa dans la vallée de Dura, dans la province de Babylone. 2 Le roi Nebucadnetsar fit convoquer les satrapes, les intendants et les gouverneurs, les grands juges, les trésoriers, les jurisconsultes, les juges, et tous les magistrats des provinces, pour qu'ils se rendissent à la dédicace de la statue qu'avait élevée le roi Nebucadnetsar. 3 Alors les satrapes, les intendants et les gouverneurs, les grands juges, les trésoriers, les jurisconsultes, les juges, et tous les magistrats des provinces, s'assemblèrent pour la dédicace de la statue qu'avait élevée le roi Nebucadnetsar. Ils se placèrent devant la statue qu'avait élevée Nebucadnetsar. 4 Un héraut cria à haute voix : Voici ce qu'on vous ordonne, peuples, nations, hommes de toutes langues ! 5 Au moment où vous entendrez le son de la trompette (cornet), du chalumeau, de la guitare, de la sambuque, du psaltérion, de la cornemuse, et de toutes sortes d'instruments de musique, vous vous prosternerez et vous adorerez la statue d'or qu'a élevée le roi Nebucadnetsar. 6 Quiconque ne se prosternera pas et n'adorera pas sera jeté à l'instant même au milieu d'une fournaise ardente. 7 C'est pourquoi, au moment où tous les peuples entendirent le son de la trompette (cornet), du chalumeau, de la guitare, de la sambuque, du psaltérion, et de toutes sortes d'instruments de musique, tous les peuples, les nations, les hommes de toutes langues se prosternèrent et adorèrent la statue d'or qu'avait élevée le roi Nebucadnetsar. 8 À cette occasion, et dans le même temps, quelques Chaldéens s'approchèrent et accusèrent les Juifs. 9 Ils prirent la parole et dirent au roi Nebucadnetsar : O roi, vis éternellement ! 10 Tu as donné un ordre d'après lequel tous ceux qui entendraient le son de la trompette, du chalumeau, de la guitare, de la sambuque, du psaltérion, de la cornemuse, et de toutes sortes d'instruments, devraient se prosterner et adorer la statue d'or, 11 et d'après lequel quiconque ne se prosternerait pas et n'adorerait pas serait jeté au milieu d'une fournaise ardente. 12 Or, il y a des Juifs à qui tu as remis l'intendance de la province de Babylone, Schadrac, Méschac et Abed Nego, hommes qui ne tiennent aucun compte de toi, ô roi; ils ne servent pas tes dieux, et ils n'adorent point la statue d'or que tu as élevée. 13 Alors Nebucadnetsar, irrité et furieux, donna l'ordre qu'on amenât Schadrac, Méschac et Abed Nego. Et ces hommes furent amenés devant le roi. 14 Nebucadnetsar prit la parole et leur dit : Est-ce de propos délibéré, Schadrac, Méschac et Abed Nego, que vous ne servez pas mes dieux, et que vous n'adorez pas la statue d'or que j'ai élevée ? 15 Maintenant tenez-vous prêts, et au moment où vous entendrez le son de la trompette (cornet), du chalumeau, de la guitare, de la sambuque, du psaltérion, de la cornemuse, et de toutes sortes d'instruments, vous vous prosternerez et vous adorerez la statue que j'ai faite ; si vous ne l'adorez pas, vous serez jetés à l'instant même au milieu d'une fournaise ardente. Et quel est le dieu qui vous délivrera de ma main ? (LSG)

Le mot Keren ou corne est traduit par trompette dans la LSG. La corne est ici l'instrument primaire. Tous les autres instruments sont joués pour accompagner la corne, comme le Roi David l'a établi (Zacharie 13). Nebucadnetsar a cherché ici à faire une idole, un faux Dieu, en utilisant un système établi par Dieu. Il utilise une corne modelée par les mains qui ont modelé son idole et, au son de celle-ci, il force les gens à se prosterner et à l'adorer, une copie complète du système que Dieu a établi avec l'utilisation du shofar. La répétition de l'ordre est intéressante.

Examinons maintenant les exemples donnés dans la Bible de l'utilisation des trompettes d'argent avec le shofar.

Nous allons d'abord examiner le chapitre 15 de 1 Chroniques.
1Chroniques 15:1-29 1 David se bâtit des maisons dans la cité de David ; il prépara une place à l'arche de Dieu, et dressa pour elle une tente. 2 Alors David dit : L'arche de Dieu ne doit être portée que par les Lévites, car l'Éternel les a choisis pour porter l'arche de Dieu et pour en faire le service à toujours. 3 Et David assembla tout Israël à Jérusalem pour faire monter l'arche de l'Éternel à la place qu'il lui avait préparée. 4 David assembla les fils d'Aaron et les Lévites : 5 des fils de Kehath, Uriel le chef et ses frères, cent vingt ; 6 des fils de Merari, Asaja le chef et ses frères, deux cent vingt ; 7 des fils de Guerschom, Joël le chef et ses frères, cent trente ; 8 des fils d'Élitsaphan, Schemaeja le chef et ses frères, deux cents ; 9 des fils d'Hébron, Éliel le chef et ses frères, quatre-vingts ; 10 des fils d'Uziel, Amminadab le chef et ses frères, cent douze. 11 David appela les sacrificateurs Tsadok et Abiathar, et les Lévites Uriel, Asaja, Joël, Schemaeja, Éliel et Amminadab. 12 Il leur dit : Vous êtes les chefs de famille des Lévites ; sanctifiez-vous, vous et vos frères, et faites monter à la place que je lui ai préparée l'arche de l'Éternel, du Dieu d'Israël. 13 Parce que vous n'y étiez pas la première fois, l'Éternel, notre Dieu, nous a frappés ; car nous ne l'avons pas cherché selon la loi. 14 Les sacrificateurs et les Lévites se sanctifièrent pour faire monter l'arche de l'Éternel, du Dieu d'Israël. 15 Les fils des Lévites portèrent l'arche de Dieu sur leurs épaules avec des barres, comme Moïse l'avait ordonné d'après la parole de l'Éternel. 16 Et David dit aux chefs des Lévites de disposer leurs frères les chantres avec des instruments de musique, des luths, des harpes et des cymbales, qu'ils devaient faire retentir de sons éclatants en signe de réjouissance. 17 Les Lévites disposèrent Héman, fils de Joël ; parmi ses frères, Asaph, fils de Bérékia; et parmi les fils de Merari, leurs frères, Éthan, fils de Kuschaja ; 18 puis avec eux leurs frères du second ordre Zacharie, Ben, Jaaziel, Schemiramoth, Jehiel, Unni, Éliab, Benaja, Maaséja, Matthithia, Éliphelé et Miknéja, et Obed Édom et Jeïel, les portiers. 19 Les chantres Héman, Asaph et Éthan avaient des cymbales d'airain, pour les faire retentir. 20 Zacharie, Aziel, Schemiramoth, Jehiel, Unni, Éliab, Maaséja et Benaja avaient des luths sur alamoth ; 21 et Matthithia, Éliphelé, Miknéja, Obed Édom, Jeïel et Azazia, avaient des harpes à huit cordes, pour conduire le chant. 22 Kenania, chef de musique parmi les Lévites, dirigeait la musique, car il était habile. 23 Bérékia et Elkana étaient portiers de l'arche. 24 Schebania, Josaphat, Nethaneel, Amasaï, Zacharie, Benaja et Éliézer, les sacrificateurs, sonnaient des trompettes devant l'arche de Dieu. Obed Édom et Jechija étaient portiers de l'arche. 25 David, les anciens d'Israël, et les chefs de milliers se mirent en route pour faire monter l'arche de l'alliance de l'Éternel depuis la maison d'Obed Édom, au milieu des réjouissances. 26 Ce fut avec l'assistance de Dieu que les Lévites portèrent l'arche de l'alliance de l'Éternel ; et l'on sacrifia sept taureaux et sept béliers. 27 David était revêtu d'un manteau de byssus ; il en était de même de tous les Lévites qui portaient l'arche, des chantres, et de Kenania, chef de musique parmi les chantres ; et David avait sur lui un éphod de lin. 28 Tout Israël fit monter l'arche de l'alliance de l'Éternel avec des cris de joie, au son des clairons (cornets), des trompettes et des cymbales, et en faisant retentir les luths et les harpes. 29 Comme l'arche de l'alliance de l'Éternel entrait dans la cité de David, Mical, fille de Saül, regardait par la fenêtre, et voyant le roi David sauter et danser, elle le méprisa dans son cœur. (LSG)

Le verset 28 de ce chapitre est mal traduit, obscurcissant ainsi les événements. Le verset devrait être traduit ainsi :

Tout Israël fit monter l'arche de l'alliance de l'Éternel avec Teruwah (l'Alarme) et au son du shofar et des trompettes d'argent.

Le son simultané du shofar et des trompettes d'argent montre que David réunifiait dans la soumission l'armée créée sous Dieu. Le shofar annonce la présence de la puissance de Dieu dans l'arche et les trompettes d'argent sont sonnées pour appeler les gens et le royaume angélique à se réunir comme une puissance unifiée.

La fille de Saül a méprisé David, car il enlevait le pouvoir de Saül et replaçait les choses comme elles devaient être et ce, pour la réjouissance du peuple de Dieu.

2Chroniques 15 raconte une histoire semblable :

2Chroniques 15:1-19 1 L'esprit de Dieu fut sur Azaria, fils d'Obed, 2 et Azaria alla au-devant d'Asa et lui dit : Écoutez-moi, Asa, et tout Juda et Benjamin ! L'Éternel est avec vous quand vous êtes avec lui ; si vous le cherchez, vous le trouverez ; mais si vous l'abandonnez, il vous abandonnera. 3 Pendant longtemps il n'y a eu pour Israël ni vrai Dieu, ni sacrificateur qui enseignât, ni loi. 4 Mais au sein de leur détresse ils sont retournés à l'Éternel, le Dieu d'Israël, ils l'ont cherché, et ils l'ont trouvé. 5 Dans ces temps-là, point de sécurité pour ceux qui allaient et venaient, car il y avait de grands troubles parmi tous les habitants du pays ; 6 on se heurtait peuple contre peuple, ville contre ville, parce que Dieu les agitait par toutes sortes d'angoisses. 7 Vous donc, fortifiez-vous, et ne laissez pas vos mains s'affaiblir, car il y aura un salaire pour vos œuvres. 8 Après avoir entendu ces paroles et la prophétie d'Obed le prophète, Asa se fortifia et fit disparaître les abominations de tout le pays de Juda et de Benjamin et des villes qu'il avait prises dans la montagne d'Éphraïm, et il restaura l'autel de l'Éternel qui était devant le portique de l'Éternel. 9 Il rassembla tout Juda et Benjamin, et ceux d'Éphraïm, de Manassé et de Siméon qui habitaient parmi eux, car un grand nombre de gens d'Israël se joignirent à lui lorsqu'ils virent que l'Éternel, son Dieu, était avec lui. 10 Ils s'assemblèrent à Jérusalem le troisième mois de la quinzième année du règne d'Asa. 11 Ce jour-là, ils sacrifièrent à l'Éternel, sur le butin qu'ils avaient amené, sept cents bœufs et sept mille brebis. 12 Ils prirent l'engagement de chercher l'Éternel, le Dieu de leurs pères, de tout leur cœur et de toute leur âme ; 13 et quiconque ne chercherait pas l'Éternel, le Dieu d'Israël, devait être mis à mort, petit ou grand, homme ou femme. 14 Ils jurèrent fidélité à l'Éternel à voix haute, avec des cris de joie, et au son des trompettes et des cors (cornets) ; 15 tout Juda se réjouit de ce serment, car ils avaient juré de tout leur cœur, ils avaient cherché l'Éternel de plein gré, et ils l'avaient trouvé, et l'Éternel leur donna du repos de tous côtés. 16 Le roi Asa enleva même à Maaca, sa mère, la dignité de reine, parce qu'elle avait fait une idole pour Astarté. Asa abattit son idole, qu'il réduisit en poussière, et la brûla au torrent de Cédron. 17 Mais les hauts lieux ne disparurent point d'Israël, quoique le cœur d'Asa fût en entier à l'Éternel pendant toute sa vie. 18 Il mit dans la maison de Dieu les choses consacrées par son père et par lui-même, de l'argent, de l'or et des vases. 19 Il n'y eut point de guerre jusqu'à la trente-cinquième année du règne d'Asa. (LSG)

2Chroniques 15:14 devrait être traduit ainsi :

Ils jurèrent fidélité à l'Éternel à voix haute,
et avec cris, (SHD 8643) - teruwah (l'alarme)
et au son des trompettes, (SHD 2689) - Hazozarah (trompettes d'argent)
et des cornets. (SHD 7782) - Shofars

Cette histoire d'Asa est importante et elle reflète la situation que nous comprenons aujourd'hui. Israël avait été une longue période sans un "ministère enseignant" et sans la connaissance du Seul Vrai Dieu. Ils se sont rassemblés et ils ont fait une alliance avec Dieu, comme une forme de restauration et de réunification. Le shofar a été sonné pour symboliser le fait que Dieu était éternel et qu'ils étaient soumis à Son autorité et les trompettes d'argent ont été sonnées pour appeler les gens et l'armée angélique à se placer sous cette autorité. La signification a été perdue parce que la compréhension a été perdue.

Nous sommes aussi entrés dans une nouvelle alliance et nous attendons avec impatience cette réunification. David a discuté ce concept dans le Psaume 98 et il devrait être traduit comme tel.

Psaume 98:1-9 1 Psaume. Chantez à l'Éternel un cantique nouveau ! Car il a fait des prodiges. Sa droite et son bras saint lui sont venus en aide. 2 L'Éternel a manifesté son salut, il a révélé sa justice aux yeux des nations. 3 Il s'est souvenu de sa bonté et de sa fidélité envers la maison d'Israël, Toutes les extrémités de la terre ont vu le salut de notre Dieu. 4 Poussez vers l'Éternel des cris de joie, vous tous, habitants de la terre ! Faites éclater votre allégresse, et chantez ! 5 Chantez à l'Éternel avec la harpe ; avec la harpe chantez des cantiques ! 6 Avec les trompettes et au son du cor (cornet), Poussez des cris de joie devant le roi, l'Éternel ! 7 Que la mer retentisse avec tout ce qu'elle contient, Que le monde et ceux qui l'habitent éclatent d'allégresse, 8 que les fleuves battent des mains, que toutes les montagnes poussent des cris de joie, 9 devant l'Éternel ! Car il vient pour juger la terre ; il jugera le monde avec justice, et les peuples avec équité. (LSG)

Psaume 98:6

Avec les Trompettes (SHD 2689) - Hazozarah (trompettes d'argent)
et le son d'un cornet (SHD 7782) - Shofar
poussez des cris de joie devant le Roi.

David dépeint ici le temps où Christ retourne et la création entière est unifiée sous le gouvernement de Dieu. De là, les trompettes et le shofar sont sonnés ensemble. Nous avons examiné ce même concept plus tôt, à Sophonie 1:16.

Le prophète attend avec impatience le jour où la création, tant angélique que physique, sera unifiée de nouveau.

Cet événement futur nous a été donné comme un jour saint dans Lévitique. C'est un jour saint où on nous ordonne de sonner ensemble le shofar et les trompettes d'argent pour commémorer la victoire et la réunification qui vient.

Lévitique 23:24 Parle aux enfants d'Israël, et dis : Le septième mois, le premier jour du mois, vous aurez un jour de repos, publié au son des trompettes, et une sainte convocation. (LSG)

Il devrait être traduit :

Parle aux enfants d'Israël, et dis:
Le septième mois - Tishri
Le premier jour du mois - nouvelle lune,
Vous aurez le Sabbat,
Un jour commémoratif de cris (SHD 8643) – teruwah, c'est-à-dire faire une clameur en sonnant les trompettes, comme à Psaume 47:5.

Le texte ne mentionne pas les trompettes, que ce soit le shofar ou les hazozarah. Mais, d'après ce texte et Psaume 81:3, on commande que nous sonnions les deux types de trompettes ce jour-là, signifiant la réunion de Yehovah le Père (le Shofar) et des Élohim, la création angélique et terrestre (les deux hazozarah).

Certains revendiquent que Lévitique 25 est un ordre de sonner le shofar à chaque année, au Jour des Expiations. C'est incorrect étant donné que Lévitique 25 se réfère à l'année du jubilé. La Bible dit clairement quand et comment les trompettes doivent être utilisées. Elles sont une partie fondamentale de l'instruction, de notre processus religieux et de notre responsabilité.

Le livre de l'Apocalypse parle du temps de la fin, quand les anges sonnent les trompettes de Dieu pour ordonner les événements qui mènent au second avènement du Messie.

En référence au son du shofar, 1Corinthiens 15:52 déclare que "en un instant, en un clin d'œil, à la dernière trompette ; car la trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés."

Le shofar a été sonné, lors de l'octroi de la loi au temps de Moïse et il sera sonné lors du jugement final et de la résurrection des derniers de la création de Dieu. Tout comme la cloche annonce le début de l'école et le clairon annonce le réveil, le shofar est sonné pour rassembler la création pour l'action et le changement.

C'est la responsabilité de l'Église de sonner la trompette et de donner des messages clairs. C'est notre responsabilité de montrer aux gens quand et où se réunir pour l'adoration et l'activité et d'écouter le son et de suivre son instruction.

Nous devons toujours être à l'écoute pour la trompette de 1Thessaloniciens 4:16-17.

"Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d'un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement.

"Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur."

AMEN !