Les Églises Chrétiennes de Dieu

[067b]

 

 

 

Le Faux Messie [067B]

 

(Édition 2.5 20100109-20100804-20151114)

 

 

Nous rencontrons souvent certaines propagandes des Rabbins au sujet de la raison pour laquelle Yahoshua (Jésus/Iesou ou Josué) le Christ n'a pas accompli les écritures saintes et par conséquent ne pouvait pas être le Messie. C'est un bon temps pour s’occuper de cette fiction et d’exposer une partie de cette propagande rabbinique pour l'erreur qu’elle est et où elle est adressée.

 

    

Christian Churches of God

PO Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

 

Courriel : secretary@ccg.org

 

 

(Copyright © 2010, 2015 Wade Cox)

(Tr. 2010, rév 2015)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
http://logon.org/ et http://french.ccg.org/

 

    

 

Le Faux Messie [067b]

 

La Préparation pour le Faux Messie 

 

Dieu est sur le point de s’occuper de la nation de Juda et de leurs aspirations concernant le Temple et sa reconstruction, et leur refus d'abandonner leurs traditions, et de suivre les lois de Dieu sans leurs traditions. Ces traditions sont ce qu'ils appellent la soi-disant Loi Orale comme si Dieu n'avait pas mis tout cela par écrit pour que nous la comprenions clairement. Ainsi, ils rendent noir ce qui est blanc et blanc ce qui est noir à travers le Talmud.

 

L'article du Rabbin Juif Shraga Simmons intitulé Pourquoi les Juifs Ne Croient-ils pas en Jésus (Why Don’t Jews Believe in Jesus) est un bon exemple de la confusion qui existe dans la façon de penser Judaïque de ce que le Nouveau Testament (NT) enseigne en réalité et ce que le Christianisme est en réalité.

 

Que nous soyons parfaitement clairs sur une chose. Le Christianisme trinitaire d’adoration du dimanche n'est pas la foi de l'être appelé Jésus Christ, et de l'Église de Dieu du Premier Siècle. Ce faux enseignement et cette fausse interprétation de la Bible ne convaincront jamais une population ayant une pensée saine, ni un Juif, ni en effet un Musulman, ni quiconque de la véritable foi Chrétienne. Son effet est tout simplement la désintégration fragmentaire.

 

Il y a un certain terrain d’entente sur lequel nous pouvons être d'accord ; Shraga Simmons écrit à l’adresse web : http://www.simpletoremember.com/articles/a/jewsandjesus/ 

 

                                                                                                           “Qu’est-ce qu’est exactement le Messie ?

Le mot "Messie” est une traduction française du mot Hébreu "Mashiach”, qui signifie 'Oint.' Il se réfère habituellement à une personne initiée dans le service de Dieu en étant oint avec de l'huile. (Exode 29:7, I Rois 1:39, II Rois 9:3)

 

Étant donné que chaque Roi et Souverain Sacrificateur ont été oints avec de l'huile, chacun peut être désigné comme étant 'un oint’ (un Mashiach ou un Messie). Par exemple : ‘Dieu interdit que Je [David] porte ma main contre le Messie du Seigneur [Saül] ... ’ (I Samuel 26:11. Cf. II Samuel 23:1, Ésaïe 45:1, Psaume 20:6)

 

D’où vient le concept Juif du Messie ? Un des thèmes centraux de la prophétie Biblique est la promesse d'un âge futur de perfection caractérisée par la paix universelle et la reconnaissance de Dieu. (Ésaïe 2:1-4 ; Sophonie 3:9 ; Osée 2:20-22 ; Amos 9:13-15 ; Ésaïe 32:15-18, 60:15-18 ; Michée 4:1-4 ; Zacharie 8:23, 14:9 ; Jérémie 31:33-34)

 

Plusieurs de ces passages prophétiques parlent d'un descendant du Roi David qui gouvernera Israël durant l'âge de perfection. (Ésaïe 11:1-9 ; Jérémie 23:5-6, 30:7-10, 33:14-16 ; Ezéchiel 34:11-31, 37:21-28 ; Osée 3:4-5)”

 

Cet homme cherche alors à isoler ce qui précède comme étant la seule description du Messie. Il ignore aussi Zacharie 12:8 qui déclare très clairement que ce sera David lui-même ressuscité, qui régnera sous l'Ange de Yahovah lui-même, qui présidera sur Jérusalem et la maison de David en tant que élohim.

 

L'échec d'isoler l'Écriture de Daniel 9:25, afin de montrer l'erreur de traduction par les érudits Trinitaires par laquelle ils peuvent isoler cette Écriture à Jésus Christ, est évident. Ce serait un très bon exemple à citer pour démontrer que cette Écriture avait été faussée pour incorrectement traduire le texte afin de l'appliquer à Christ.

 

Cependant, cela ne pouvait pas être fait par un Juif étant donné qu’il identifierait la prophétie de l'histoire de la Reconstruction du Temple, et qu'il y avait deux oints dans ce texte. De plus, ils devraient placer l'histoire dans son contexte biblique correct qui aurait aussi montré la prophétie dans son temps imparti correct et pourquoi Dieu devait les détruire. Il aurait aussi montré qu'un des oints, ou des messies, était Néhémie qui a restauré Jérusalem et le Temple avec Esdras dans l'année exacte prophétisée, dans le règne d'Artaxerxès II. Le deuxième devait être un oint qui a été coupé [retranché] mais non pas pour lui-même, tel que cela était prophétisé dans le texte. Cependant, cela aurait mis la prophétie dans la perspective par rapport à Jésus Christ. Le temps imparti a fait cette année en question une semaine d'années avant la destruction de Jérusalem et du Temple par les Romains en 70 EC (Ère Courante) ; c'était en 63/64 EC.

 

Ce oint devait être un oint tel que décrit dans cette définition ci-dessus. En cette année-là, il n’y avait qu’une seule personne qui pourrait avoir été qualifiée de la lignée de David, et cette personne était de la tribu de Juda et de la lignée de David, mais un serviteur de Dieu et du Christ. Il était le frère de Jésus Christ et l'évêque de Jérusalem, Jacques le fils de Joseph et de Mariam.

 

Exposer cette erreur de traduction aurait entraîné les rabbins à être confrontés à cette question sérieuse qui aurait attiré l'attention sur le fait que le texte dans Daniel a été accompli, et que les personnes impliquées étaient de la lignée Davidique, et que le destin du Temple était dans les mains de Dieu. Son jugement était tombé sur Juda et Jérusalem à cause de leur péché et erreur, et ils ne peuvent pas faire face au fait qu'ils ont été condamnés parce qu'ils ont péché et ont été jugés par le Christ. Il était l'homme Yahoshua appelé Iesuo par les Grecs et les Romains et Joshua (Josué) en anglais de son nom. Ils ne font pas mention de la prophétie parce qu'ils ne peuvent pas l'expliquer dans leur paradigme (consulter l’étude Le Signe de Jonas et l'Histoire de la Reconstruction du Temple (No. 013)).

 

Dans leur quête du Messie et de la Reconstruction du Temple, ils sont partiellement aussi dépendants de la prophétie de la Reconstruction de la Synagogue Hurva à Jérusalem. Une prophétie juive moderne la rattache au commencement du Troisième Temple. 

 

La Synagogue Hurva a été construite au 18ème siècle à Jérusalem. Vilna Gaon, une autorité rabbinique respectée, a prophétisé que la Hurva serait détruite et reconstruite deux fois, et que quand la Hurva aura été achevée pour la troisième fois, la construction du Troisième Temple commencerait.

 

La Synagogue Hurva a été d'abord détruite peu de temps après sa construction initiale quand des Musulmans, exigeant le retour des prêts, l'ont démolie. La synagogue a été reconstruite cent ans plus tard. Elle est devenue la plus importante maison juive d'adoration en Terre Sainte. Cependant, elle a été réduite en poussière par des troupes jordaniennes durant la Guerre d'Indépendance de 1948 d'Israël.

 

En 2001, Israël a finalement décidé de replacer la borne, qui aujourd'hui se situe au centre du Quartier Juif dans la Vieille Cité de Jérusalem. La construction est prévue pour être achevée et la Synagogue Hurva consacrée pour la troisième fois, le 15 mars 2010. La conjonction de la Nouvelle Lune [du mois] d’Abib tombe à 23:01, heure de Jérusalem, le 15 mars. Cela fait tomber la dédicace sur le dernier jour [du mois] d’Adar de la 32ème Année du 120ème Jubilé. Le Temple est ainsi prophétisé pour commencer la construction à partir du 16ème jour de mars, qui est la Nouvelle Lune [du mois] d'Abib de la 33ème année du 120ème Jubilé. La question est où le construiront-ils ? Si c'est dans la Place Sainte, ils devront enlever les Mosquées et commencer une guerre. Si c’est le cas, alors ce sera en effet l'abomination de la désolation se tenant dans la Place Sainte. Cette synagogue avec toutes ses traditions rabbiniques et talmudiques se reposera sur les traditions Babyloniennes. Le Calendrier Babylonien et ses jours d'adoration seront introduits à la Place Sainte. Si cela se produit alors la Bible est claire que vous devez sortir de Jérusalem (Matthieu. 24:15 ; Marc. 13:14). L’étoile à six branches du dieu Remphan ou Chiun sera là comme étant son symbole de sacrifice humain et de désolation.

 

À partir des déclarations enregistrées de Christ, la partie la plus désolée de ce temps sera en hiver et un jour de Sabbat. La Nouvelle Lune du Dixième mois en 2010 est lundi, le 6 décembre et les Sabbats tombent les 4, 11, 18 et 25 décembre, ou le jour du festival païen appelé Noël. Si tel est en effet le temps dont a parlé le Christ, cela serait parfait pour détruire le système entier, commençant à partir de Jérusalem, au jour de la fausse adoration du système du dieu Soleil, appelé Noël.

 

La tribu de Juda commencera alors à être traitée en détail. Cependant, nous avons un problème avec ces prophéties juives. Qu’est-ce que ce rabbin dit au sujet de Christ ? Il dit que Jésus Christ n'a pas accompli les prophéties Messianiques.

 

Il pose les questions :

“Qu’est-ce que le Messie est supposé accomplir ?

 

La Bible dit qu'il va :

 

A. Construire le Troisième Temple (Ezéchiel 37:26-28).

 

B. Rassembler tous les Juifs en Terre d'Israël (Ésaïe 43:5-6).

 

C. Inaugurer une ère de paix mondiale et mettre fin à toute haine, à l’oppression, à la souffrance et à la maladie. Comme cela est dit : "Une nation ne lèvera plus d'épée contre une nation, ni l'homme enseignera la guerre désormais." (Ésaïe 2:4)

 

D. Étendre la connaissance universelle du Dieu d'Israël, qui unira l'humanité comme un. Comme cela est dit : "Dieu sera le Roi partout dans le monde — en ce jour-là, Dieu sera Un et Son Nom sera Un" (Zacharie 14:9).”

 

Le Messie à son retour à Jérusalem va en effet, selon la Bible, faire construire le Temple. Il est donc clair que les Juifs, afin de revendiquer la prophétie et de construire le Temple, devront affirmer un nouveau et faux Messie.

 

Les Juifs prétendent que Jésus n'a accompli aucune de ces prophéties messianiques. Le fait est qu'il pouvait seulement et était censé seulement, commencer l'accomplissement du point D ci-dessus. C'est-à-dire, l'Esprit Saint devait être rendu disponible à partir de son sacrifice à toutes les nations. Ainsi, la connaissance de Dieu a été rendue disponible désormais à partir de ce temps.

 

Ils reconnaissent que la doctrine Chrétienne affirme que Christ rétablira Jérusalem et reconstruira le Temple à son retour. Cependant, ils prétendent que des sources juives montrent que le Messie accomplira les prophéties du premier coup et aucun concept d'un deuxième avènement n'existe. Cette déclaration complètement fausse ignore tous les textes de la Bible dont certains déclarent littéralement et montrent que le Messie devait s’asseoir à la Droite de Dieu jusqu'à ce qu'Il ait fait de ses ennemis son marchepied.

 

Le Yahovah d'Israël déclare catégoriquement que le Yahovah des Armées l’enverra pour sauver Israël et alors, ils sauront que Yahovah des Armées l’a envoyé (Zach. 2:6-13). Cela montre qu'il y a deux Yahovah(s) impliqués et que ce Yahovah est envoyé par Yahovah des Armées. Cela est non examiné par les Trinitaires, et les Juifs le trouvent trop incommode pour l’expliquer. Cet être était l'Ange de la Présence qui a donné la Loi à Moïse, et il était l'élohim subalterne de Psaume 45:6-7. Il est identifié en tant que Messie dans Hébreux 1:8-9. Il était envoyé pour rétablir Jérusalem, et donc, cet événement final devait être dans les Derniers Jours. Nous voyons au chapitre 3 suite à cela qu'il se réfère à la restauration du Haut Sacerdoce sous la Branche et ce texte fait suite à la référence dans le chapitre 2 de la prophétie de son envoi et de la restauration.

 

L'Oracle au chapitre 12 montre que la période des développements dans Zacharie est à partir de la Première Résurrection des morts et la réorganisation de Jérusalem, étant donné que David est vivant et placé en tant que leur leader, et ils seront comme des élohim comme l'Ange du Seigneur qui est à la tête des élus. C'est ce texte qui montre que dans ces jours-là les habitants le regarderont lui qu'ils ont percé. Ce texte se réfère au nettoyage de la nation sous le Messie qui est de la maison de David à travers Nathan et la Maison de Lévi à travers Schimeï [ou Shimeï]. Ce nettoyage est le deuil de Juda dans son repentir à travers la compréhension qu’elle a tué son propre Messie à Jérusalem. En ce jour-là du deuil, le système entier sera changé, et il n’y aura plus aucun prophète dans le pays d'Israël.

 

Le Judaïsme prétend aussi que Jésus n'a pas personnifié les qualifications personnelles du Messie. Les rabbins revendiquent :     

“Jésus n'était pas un prophète. La prophétie ne peut seulement exister qu’en Israël quand le pays est peuplé par une majorité de Communautés Juives du monde entier. Durant le temps d'Esdras (vers 300 AEC (Avant l’Ère Courante)), quand la majorité des Juifs a refusé de quitter Babylone pour aller en Israël, la prophétie a pris fin à la mort des derniers prophètes—Aggée, Zacharie et Malachie. 

 

Jésus est apparu sur la scène approximativement 350 ans après que la prophétie avait pris fin.”

 

Ainsi, les mains de Dieu étaient liées par le fait qu'Il aurait prétendument décidé de ne pas traiter avec Juda à travers tout autre prophète. Le fait était qu'Il avait traité avec ces Juifs, et qu’Il avait prophétisé qu'ils seraient dispersés, et que leur Temple serait détruit exactement en 70 EC tel qu’il a été détruit. Sur cette base, il n'y aura jamais de prophète en Israël étant donné que la majorité du Judaïsme est à l'extérieur de l'Israël physique actuel. Dieu n'est pas limité par les notions des hommes, et particulièrement ceux qui pervertissent Ses Lois.

 

Les récits historiques de l'existence de la prophétie sont contenus dans le NT, et toutes ces prophéties sont comme un témoin contre Juda et son système corrompu. L'Ange du Seigneur a été envoyé au Souverain Sacrificateur de la division d'Abija, et il lui a été dit qu'il devait engendrer un prophète, et que la cousine de sa femme devait aussi être la mère du Messie. Ceci est enregistré comme étant un fait dans les évangiles. Sa lignée est aussi enregistrée dans les évangiles, et les autorités rabbiniques admettent que la lignée dans Luc 3 est celle de Mariam la mère de Jésus Christ (consulter l’étude La Généalogie du Messie (No. 119)).

 

Christ a été envoyé à Juda de même que Jonas fut envoyé à Ninive, et il a dit exactement ce fait à Juda. Il y a une multitude de prophéties qui condamnent Juda, et ils ne le reconnaîtront pas parce que cela nécessiterait d’admettre la vérité et le fait de se repentir.

 

Premièrement, la destruction des lignées de Juda a été entreprise par Hérode comme une affaire d’histoire. Elle n'a été entreprise pour nulle autre raison connue que d'éliminer un rival potentiel de la maison royale de Juda. La lignée royale de Juda a cessé de siéger en Juda, et à Jérusalem en tant que Exilarques tandis que le Messie était vivant. C'est une question de faits et de généalogie historiques (consulter l’étude De David et des Exilarques à la Maison de Windsor (No 67)). Sa naissance a été enregistrée comme étant prophétisée dans le Temple par les prophètes là. Cela devrait leur dire quelque chose. Cependant, ils l'ont ignorée. Malheureusement, Hérode ne l'a pas ignorée et a tué beaucoup de personnes telle que l’histoire l’enregistre.

 

À Juda a été alors envoyé Jean le Baptiste pour prophétiser de son avènement. Il a commencé à prêcher dans l'année du Jubilé, et il a baptisé son cousin Yahoshua le Christ dans le Jourdain tel que c’est bien enregistré. Il a été emprisonné et tué par les Hasmonéens [ou Asmonéens]. Christ a commencé son ministère, tel que c'est enregistré, après l'emprisonnement de Jean le Baptiste, qui s’est produit après la Pâque de 28 EC. Il leur a dit qu'ils péchaient par leurs traditions, et il a commencé l'Église pour le remplacement du sacerdoce Lévitique. La nation entière de Juda avait les textes de la Bible et les prophéties qui leur ont dit que le Temple devait être détruit.

 

Le Christ leur a été envoyé en tant que le plus grand prophète qu’ils aient jamais connu. Il leur a prêché pendant deux années comme Jonas avait prêché à Ninive durant deux jours après un Voyage de marche d’un jour à Ninive, et avait ensuite commencé à prêcher. Jonas avait été préparé, et un grand poisson avait été préparé pour lui, et il a été placé dans son ventre, et envoyé pour faire son travail à Ninive. De la même manière, Christ avait renoncé à sa préexistence en tant que le Grand Ange de l'Alliance qui a donné la Loi à Moïse au Sinaï, et a été placé dans le ventre d'une vierge, et porté pendant neuf mois, et ensuite né à Bethléem, qui est la place et l’héritage de la famille de David. Christ est né en tant qu'un prince de Juda de la lignée d’Isaï et de David. Son héritage promis devait être la nation entière d'Israël et toute la plénitude entière des Païens devait être introduite en eux tel que prophétisé par Jacob dans la bénédiction d'Éphraïm et non pas Juda (Genèse 48:13-22 en particulier. v. 19). Son héritage en tant qu’un des fils de Dieu était enregistré dans Deutéronome 32:8 tel qu’enregistré dans la Septante (LXX) et dans les Manuscrits de la Mer Morte (MMM), et c'est pourquoi les rabbins ont dû changer le Texte Massorétique (MT) pour déguiser le fait qu’au Yahovah d'Israël a été donné Israël en tant que son héritage par Dieu. Ils ont aussi changé le MT dans 132 endroits pour déguiser la relation entre Yahovah et Yahovih (consulter l’étude L'Ange de YHVH (No. 24)). Il était l'ange mentionné par Jacob dans les bénédictions de Genèse 48:16 qui l'avait protégé toute sa vie. Ils feront n’importe quoi que ce soit plutôt que d'admettre ce rapport dans les textes de l’Ancien Testament (AT).

 

Les réponses de l'Église Trinitaire aux revendications juives ont simplement davantage corrompu leur compréhension.

 

Les revendications juives sont simplement que :

“Selon des sources juives, le Messie naîtra de parents humains et possédera des attributs physiques normaux comme les autres gens. Il ne sera pas un demi-dieu, (1) ni ne possédera-t-il non plus de qualités surnaturelles.

 

Le Messie doit être descendant du côté de son père, du Roi David (voir Genèse 49:10 et Ésaïe 11:1). Selon la revendication Chrétienne ce Jésus était le produit d'une naissance d’une vierge, il n'avait aucun père — et ne pouvait pas ainsi avoir probablement accompli l'exigence messianique d’être descendant du côté de son père, du Roi David (2)” (ibid.).  

 

C'est concordé au désir de nier l'aspect surnaturel du Messie. Christ ne pouvait pas avoir occupé la royauté en tant qu’un descendant de Jéchonias à moins qu'il n'ait la dispense spécifique de Dieu. Il l’a accomplie dans sa relation avec Joseph en tant que son père adoptif. Joseph était un descendant de Conia [ou Konias] et ainsi, son fils ne pouvait pas avoir été le roi sans dispense directe de Dieu. Le Messie doit être de la lignée de Lévi par Schimeï [ou Shimeï] aussi (voir La Généalogie du Messie (No. 119)). 

 

Ésaïe 11:1 dit que le Messie devait être de la racine et du tronc d’Isaï le père de David et une branche poussera de ses racines. Il est vrai que seulement un mâle peut porter l’ADN Y de son père. Christ était dépendant de Dieu pour la création de son ADN Y pour refléter celui de la lignée de David, comme Adam était dépendant de Dieu pour son ADN Y. Pourtant, les Juifs revendiquent spécifiquement qu'une personne ne peut pas être un Juif à moins qu’il ne soit né d’une mère juive, étant donné qu’il hérite sa Judéité [ou le fait d’être Juif] de sa mère. Le Messie doit aussi être venu d'un Lévite de Schimeï [ou Shimeï]. Nous savons pour un fait que Mariam avait à la fois la lignée juive de son père et la lignée lévite de sa mère, étant donné que la mère de Mariam était la sœur d'Elisabeth la femme du Souverain Sacrificateur de la division d'Abija et la mère de Jean le Baptiste. Ces lignées de sacrificateurs se sont mariées seulement avec des Lévites. Le fait est que Mariam a couvert ces deux exigences.

 

Le Messie doit aussi être le Fils de Dieu et c'est l'aspect crucial. Le Fils de Dieu signifiait qu'il était le Yahovah d'Israël, son héritage. Il était la déité subalterne et le Fils de Dieu, qu'il a revendiqué être à son procès devant le Haut Sacerdoce. Le NT enregistre aussi que le Souverain Sacrificateur a prophétisé en cette année qu'un homme devait mourir pour le salut de la nation. Job a déclaré plusieurs siècles avant que un parmi mille a dû le racheter, et qu’il a prophétisé la Résurrection, et qu'il verrait le Messie de ses propres yeux et non pas ceux d’un autre, et qu’il priera à Éloah, et qu’Il lui sera favorable, et qu’il verra la face d’Éloah avec joie. Cela signifie qu'il doit devenir un esprit afin de voir Éloah et de vivre. Aucun homme ne peut voir Éloah et ne l'a jamais vu, et ne sera jamais capable de le voir (cf. Job 33:23-28). Éloah est le fabricant ou le créateur (Job 35:10). Les Fils de Dieu et les Étoiles du Matin existaient avant la création de cette terre (Job 38:4-7), étant créés par Éloah. 

 

 Le fait que le Messie soit percé était déclaré dans le Psaume 22 et dans Zacharie 12. Christ a accompli cette prophétie de Psaume 22. Il l'a cité sur le stauros ou le pieu et cela a été accompli. Cela traite de l'exécution nécessaire du Messie, et la seule manière que ces blessures et mort ont été infligées dans l'histoire était par l’ “arbre malheureux” ou stauros qui était une méthode barbare de mort inventée par les Phéniciens. Les Romains ont ajouté une barre transversale à ce pieu longtemps après la mort de Christ. Christ ne pouvait seulement venir qu’au temps où il l’a fait et souffrir comme il a souffert. Les Massorètes ont changé le nom Yahovah (Jéhovah) à Adonaï dans ce psaume deux fois (aux vv. 19 et 30) pour déguiser davantage l'intention. Le texte enregistre que Dieu ne lui a pas tourné Sa face, mais l’a en effet délivré, et la déclaration de sa justice a été en effet déclarée à un peuple qui devait encore être né.

 

L'affirmation par les Juifs que le Psaume 22:16 (17) “ils ont percé mes mains et mes pieds” comme étant une erreur de traduction, dépend de la traduction rabbinique standard du texte telle que : “comme un lion ils sont à mes mains et mes pieds”. Le mot est ‘ariy (SHD 738) qui signifie un jeune lion, mais le sens est donné à la marge des textes qui a le concept de percer les mains et les pieds qui est ce qu'ils ont fait à Christ en le clouant sur le pieu. Le mot est tiré du SHD 717 signifiant cueillir ou pincer. L'utilisation rabbinique semble être faite pour cacher son autre signification. L'utilisation des chiens et de l'analogie de lion se réfère aux gens et à leurs actions dans la mort du Messie, et est tout à fait cohérente avec son rendu traditionnel.

 

Le Psaume 82:6 était le texte de référence pour lequel Christ a été mis à mort. Il s'est déclaré lui-même l'élohim qui devait juger la terre et hériter toutes les nations (Ps. 82:8). Cet élohim se tenait dans la congrégation des élohim et a jugé parmi eux. Il juge l'Armée déchue et ils sont envoyés à la fosse comme tout homme. Mais cet élohim a été nommé en tant qu'un élohim par le Très-Haut, le Elyon, qui est Éloah. Cet élohim est le élohim de Psaume 45:6-7 qui est le Dieu de David qui est pourtant son descendant. S'il n'avait aucune préexistence et juge parmi les dieux, comment donc est-il juste un homme sans préexistence ? (Consulter l'étude La Préexistence de Jésus Christ (No 243)).

 

S'il est le fils de David seulement, comment se fait-il alors que David, dans l'Esprit Saint, l’appelle Seigneur ? Nommément, “Le Seigneur a dit à mon Seigneur” (Ps. 110:1). Le Sanhedrin ne pouvait pas y répondre à ce moment-là, et ils ne peuvent pas y répondre présentement. S'il n'a aucune vie dans l'Armée comment alors peut-il nous confesser devant le Conseil des Élohim ? Il s’ensuit qu’il doit avoir vécu et devait mourir quand il l’a fait et tel qu’il l’a fait, et qu’ensuite il devait avoir la vie dans l'Armée en étant assis à la droite de Dieu tandis que les élus naissaient afin d’accomplir la prophétie et le plan de Dieu. Si le Messie était un homme né en ces derniers jours, alors l'Écriture a été anéantie. Les traducteurs de la LXX ont compris que le Messie a eu une préexistence dans Ésaïe 9:5-6, ils l'ont traduit pour lire l'Ange du Grand Conseil (consulter l'étude Ésaïe 9:6 (No. 224)).

 

Ésaïe est clair au chapitre 53 quand il dit que le Messie n'avait aucune forme ou éclat pour attirer, et aucune beauté. Il devait être méprisé et rejeté des hommes. Les Juifs ont pensé qu'il a été frappé par Dieu en 30 EC, et ils pensent toujours qu'il a été frappé pour ses propres faits et gestes, et qu’il n'était pas le Messie de cette prophétie. Pourtant, Ésaïe dit spécifiquement qu'il a été blessé pour nos transgressions, meurtri pour nos iniquités. Le châtiment qui nous donne la paix était sur lui, et par ses meurtrissures nous sommes guéris. Tous, nous avons péché, et sur Christ a été placé l'iniquité de nous tous (Ésaïe 53:3-6).

 

Ésaïe montre très clairement au chapitre 53 que le Messie a dû mourir pour nos péchés. Il devait être emprisonné, flagellé, torturé dans le silence, jugé et condamné, et être mis à mort, qui comme nous le savons a impliqué les mains et les pieds percés, et qui ne pouvait seulement avoir été que par la mort sur le pieu. Il a été puni avec le malfaiteur, et ensuite, enterré dans le tombeau nouvellement taillé d'un homme riche parmi d'autres tombeaux d'hommes riches. Jésus Christ a fait toutes ces choses, et il est tout à fait impossible pour n'importe quel Juif aujourd'hui d'accomplir ces prophéties. Si Jésus n'est pas le Christ, tels que les rabbins l’admettent, ils n'ont aucune idée qui et quand cela pourrait l’être. Christ a été fait pour être une offrande pour le péché dans la mort, et Éloah l'a ressuscité de la tombe, et il devait voir sa semence, qui était les élus de l'église, et les doctrines et la prophétie qu’il a enseignées. Il vivra pour toujours et prolongera ainsi ses jours comme prophétisé. Ses doctrines en ont justifié plusieurs. Il lui a été assigné une portion avec les grands et a partagé le butin avec les puissants parce qu'il a versé son âme à la mort, et qu’il a été compté parmi les transgresseurs, et qu’il a porté le péché de plusieurs, et a fait l'intercession pour les transgresseurs (cf. Ésaïe 53:7-12). Cette prophétie ne peut pas couvrir la vie d'un homme normal et implique la résurrection des morts.

 

De suggérer que ce texte, à la suite du chapitre 52, se réfère à la captivité Babylonienne et ne pouvait pas se référer à Christ, et à sa mort est bizarre, étant donné que la structure du chapitre 52 se développe dans la restauration de Jérusalem et de Sion, et se réfère ensuite au Messie comme étant défiguré au-delà de son apparence, et qu’à travers lui les nations comprendront ce qui ne leur avait point été raconté, et elles verront et comprendront ce qu’elles n'avaient point entendu (Ésaïe 52:14-15). À travers lui et son sacrifice, l'Esprit Saint leur donnerait la compréhension. Cela établit la scène pour le chapitre 53. La question est aussi couverte plus en détail dans l'étude La Signification du Terme Fils de Dieu (No. 211).

 

Les Juifs ont continuellement fait du Sabbat un fardeau, et ils ont rendu les Lois de Dieu d’aucun effet par leurs traditions. Ils le font à ce jour, mais même encore plus, et ils pèchent continuellement dans leurs traditions et perversions des lois de Dieu. Ils lanceraient les mêmes charges aujourd'hui contre Christ comme ils l’ont fait quand il leur prophétisait et les jugeait, étant donné qu’il a été envoyé par Dieu pour le faire.

 

Simmons suit alors pour suggérer :

D'où ces traductions erronées sont-elles provenues ? St. Grégoire, 4ème siècle Évêque de Nazianze (Nazianzus), a écrit : ‘Un peu de jargon est tout ce qui est nécessaire pour s’imposer au peuple. Moins ils comprennent, plus ils admirent.’ˮ

 

Quel non-sens ! Les divagations d'un original opportuniste Trinitaire à la fin du quatrième siècle ne sont guère surprenantes, mais de suggérer qu'il ait influencé les quatre siècles du Christianisme précédent est une insulte à l’intelligence. Cette sorte de non-sens rabbinique était autant responsable de l’émergence de l'Islam que l’était le Trinitarisme qui a été établi à partir de 381-451 EC.

 

R. Shraga Simmons avait ceci à dire sur l'observance de la Torah :

“Le Messie conduira les Juifs à la pleine observance de la Torah. La Torah déclare que tous mitzvot (commandements) demeurent fixés pour toujours, et quiconque vient pour changer la Torah est immédiatement identifié comme étant un faux prophète. (Deut. 13:1-4)

 

Partout dans le Nouveau Testament, Jésus contredit la Torah et déclare que ses commandements ne sont plus applicables. (Voir Jean 1:45 et 9:16, Actes 3:22 et 7:37) Par exemple, Jean 9:14 enregistre que Jésus avait fait une pâte en violation du Shabbat, ce qui a occasionné les Pharisiens à dire (verset 16), ‘Il n'observe pas le Shabbat !’ˮ

 

Maintenant, ou cet homme n'a pas lu les déclarations de Christ et des apôtres dans le NT ou il déforme délibérément les textes. Il semble soutenir les affirmations Gnostiques concernant les écrits de Paul et de la Loi, et les utilise car cela lui convient. Le Messie doit apporter le salut aux Païens, et les Juifs veulent le garder à Juda.

 

Christ a clairement dit à deux reprises : “Tant que le ciel et la terre ne passeront pas, pas un iota ou un trait de lettre (c'est-à-dire. le point ou la virgule) passera de la loi, jusqu'à ce que tout soit accompli (cf. Matt. 5:17,18. Luc 16:17). Il a châtié les Pharisiens d’avoir la loi donnée à Moïse mais qu’ils n'ont pas observé la loi (Jean 7:19-24). Ils sont condamnés par leurs traditions et il n'y a aucune lumière en eux (Ésaïe. 8:20) (consulter les études La Conférence d'Actes 15 (No. 69)  and PAUL : Partie I Paul et la Loi (No. 271)).

 

Les Juifs soutiennent que les textes en Hébreu doivent être lus dans l'original et que plusieurs sont mal traduits qui se réfèrent à Christ.

 

Ésaïe 7:14 est souvent donné comme un exemple. Il se réfère à une naissance d’une vierge, et la réfutation est faite comme suit :

 

“L'idée Chrétienne d'une naissance d’une vierge est tiré à partir du verset d’Ésaïe 7:14 dans la description d’une 'alma' comme donnant naissance. Le mot 'alma' signifiait toujours une jeune femme, mais les théologiens Chrétiens sont venus des siècles plus tard, et l'ont traduit comme 'vierge.’ Cela concède la naissance de Jésus à l'idée païenne du premier siècle des mortels étant imprégnés par des dieux.ˮ (Simmons ibid.)

 

Le problème est qu'il y a deux mots utilisés par rapport à une vierge dans les textes en Hébreu. Le premier est bethuwlah (SHD 1330) qui a le sens de séparer signifiant une vierge de son intimité, et parfois une jeune mariée, aussi au sens figuré une cité ou un état ; par conséquent, une jeune fille ou une vierge.

 

Ce mot (SHD 1330) est utilisé dans tous les cas en se référant à une vierge dans l’Hébreu, dans le sens de jeune fille ou jeune mariée ou vierge ou des vierges à l'exception de quatre cas où le mot (SHD 5959) alma” (sic) est utilisé. Un de ces derniers est dans Genèse 24:43 où cela se réfère à l’exemple de la révélation de Rebecca étant révélée comme la femme d'Isaac au représentant d'Abraham, et le texte est spécifique qu'elle est une vierge. Cela a une signification spirituelle pour les élus de Dieu. Les références suivantes sont dans le Cantique des Cantiques à Cantique 1:3 ; et 6:8 qui se réfèrent spécifiquement aux vierges spirituelles qui aiment le Messie (consulter l’étude Le Cantique des Cantiques (No. 145)). Le texte est reconnu par de nombreux rabbins comme étant un texte Messianique. Aux deux occasions, il est au pluriel, et est appliqué à l'amour des vierges dans les textes.

 

Le texte suivant est dans Ésaïe 7:14. Cela se réfère à la mère du Messie. Le symbolisme dans le premier cas se réfère à la virginité de la mère des fils physiques d'Isaac en tant que l’héritage du Messie, et le texte d’Ésaïe se réfère à la Mère du Messie tel qu’inscrit dans la prophétie. Les utilisations dans le Cantique des Cantiques sont en référence aux élus en relation avec le Messie. Le mot est aussi traduit comme "jeune fille" dans Exode 2:8 où le terme est appliqué à Miriam, la sœur de Moïse, qui était une vierge, mais qui était aussi une prophétesse d'Israël dans Lévi. Dans chaque cas cela a l’importance de mettre les élus ou consacrés de Dieu à part pour leur tâche dans le salut de l'homme par la foi. Il y a un certain nombre d'autres mots utilisés pour jeune(s) fille(s) etc., mais ce mot (SHD 5959) est rare. Il est utilisé 5 fois dans ce contexte, et est toujours seulement utilisé pour développer le concept de l'aspect spirituel de virginité aussi bien que son aspect physique. Cette représentation par les Juifs est fausse, et est en fait anti-Messianique pour déguiser ses implications.

 

Les gens qui épousent le Judaïsme font l'affirmation que le Judaïsme est la seule religion basée sur la révélation directe par Dieu à la nation entière. Le Judaïsme n'est pas basé sur les Lois de Dieu et la révélation directe de Dieu à la nation d'Israël. C'est en fait une perversion directe de pratiquement tout ce que Dieu a dit à Israël de faire.

 

L’être même (Christ) qui a parlé aux patriarches et qui a donné à Israël la loi au Sinaï a été envoyé par Dieu pour prendre la forme humaine. Il est retourné à Dieu, et était placé dans l'utérus d'une Juive choisie de la Maison de David. Il a parlé à Juda et aux Lévites là aussi bien qu’aux Cananéens et Edomites et Phéniciens parmi eux. La majorité non seulement ne l'a pas écouté, ils l'ont aussi tué, et ensuite, après avoir été donné 40 ans au mois près pour se repentir, les gens ont refusé de le faire. Ils ont tué son frère sept ans avant que le Temple n'ait été détruit, et ils ont été finalement envoyés à la captivité, tel que cela a été prophétisé par Daniel, et ils n'ont pas compris ce qu'ils ont fait. Cependant, suffisamment d'entre eux, Lévites inclus, ont formé l'Église de Dieu, qui le servira pour toujours.

 

À Juda et au reste de Lévi et d'autres tribus parmi eux ont été donnés deux témoins, Jean le Baptiste et Christ. Le frère du Christ qui était aussi du même sang et était un descendant direct de David de Juda et de Levi, qui est resté à son poste de témoin à Juda et Jérusalem pendant 33 ans. Conformément à Daniel 9:25, à la fin de la 69ème semaine d'années, il a été coupé [retranché], mais pas pour lui-même. Alors l'église, après la mort de Clophas [ou Cléophas], le mari de Maria, la sœur de Mariam, s'est enfuie à Pella sous Siméon, le fils de Clophas [ou Cléophas]. Il était le cousin de Christ.

 

Juda a été alors détruite et le Temple rasé à terre. De là les rabbins ont émergé dans le contrôle et ils se sont développés à partir des Pharisiens, qui étaient leurs prédécesseurs. Le Judaïsme a émergé et est devenu deux fois l'enfant des démons que les Pharisiens l'avaient fait préalablement.

 

L'affirmation que le Christianisme contredit la théologie juive est correcte. La théologie juive contredit la Loi de Dieu. Cependant, pour un Juif d’affirmer que le Trinitarisme ou le Binitarisme ou le Dithéisme est le Christianisme confirme simplement de l'ignorance de la Bible et de l'Église de Dieu. L’Antinomisme Trinitaire n'est pas le Christianisme, pas plus que le Judaïsme était la religion pratiquée sous Moïse et les Prophètes.

 

Le Judaïsme est de l'hérésie parce que : 

1.   Il ne fait aucune admission de pluralité, et de distinction entre Éloah et les fils de Dieu qui sont élohim.

 

2.   Il a introduit le calendrier Babylonien avec ses intercalations hérétiques et les ajournements par la tradition dans le Calendrier, et induit en erreur toutes les personnes qui cherchent authentiquement à suivre Dieu. Il n'observe pratiquement jamais une fête ou un Jour Saint aux jours corrects, et la plupart du temps pas même dans le mois correct. Il a abandonné les Nouvelles Lunes pour réaliser ce faux calendrier.

 

3.   Il rend la Loi de Dieu d’aucun effet par ses traditions.

 

Les revendications juives que les Chrétiens soutiennent que l'homme est Dieu sont une mauvaise compréhension des textes de la Bible.

 

Zacharie 12:8 montre clairement que l'homme deviendra élohim. Il n'y a aucun doute que le destin de chacun d'entre nous est de devenir élohim (consulter l'étude Les Élus en tant qu'Élohim (No. 001)).

 

Il y a une pluralité distincte aux élohim, mais il n’y a seulement qu’un seul vrai Dieu Éloah. Les élohim sont des êtres étendus où le seul vrai Dieu, Éloah s'étend Lui-même pour inclure toute l'Armée, tant spirituelle que physique, quand ils deviennent des esprits. Il est Ha Élohim. Ils sont tous élohim en tant que la pluralité qu'Éloah est devenu comme Ha Élohim avec de nombreux fils de Dieu dès le commencement de la création Spirituelle. Les rabbins ne comprennent pas simplement leurs propres textes Bibliques.

 

Le fait est que Dieu et Christ sont un (Jean 10:30) comme nous tous sommes un, et comme élohim, aux résurrections. Ils ne l'ont pas compris à ce moment là, et ils ne le comprennent pas maintenant. Un jour très bientôt les écailles seront enlevées de leurs yeux, et ils se repentiront et seront sauvés.

 

Ils ne comprennent pas que c'était l'élohim qui était au Sinaï, qui est apparu en Israël et leur a donné la loi, et qui vint à eux dans la forme de Jésus Christ. Il était l'être qui apparaissait et a même lutté avec les patriarches.

 

La Torah dit : "Dieu n'est pas un mortel (homme), ni le fils de l'homme qu’il devrait se repentir” (Nombres 23:19a). Les Juifs utilisent la première section de cette moitié du texte pour essayer de détruire l'argument Trinitaire, mais ignorent la référence au Fils d'Homme qui montre que le Fils de l'Homme tel qu’identifié en Christ est distinct du Seul Vrai Dieu. Son repentir ou regret étaient pour les péchés du monde et par conséquent, ce fût une première prophétie du rôle du Messie décrite dans Ésaïe 53 et ailleurs.

 

Le Judaïsme dit que le Messie sera né de parents humains et possédera des attributs physiques normaux comme les autres gens. Il ne sera pas un demi-dieu et ne possédera pas de qualités surnaturelles. En fait, un individu est vivant dans chaque génération avec la capacité de marcher dans le rôle du Messie (voir Maïmonide - Lois des Rois 11:3).

 

Le Judaïsme interprète mal délibérément l'erreur Catholique romaine sur les prières à des intermédiaires, contrairement aux instructions spécifiques de Christ. La déclaration de Christ qu'aucun homme ne vient au Père que par lui, ce qui veut dire dans le baptême et la médiation pour le péché à travers sa mort et résurrection, est ignorée dans son intention comme le sont ses instructions spécifiques que la prière doit être au Père au nom de Christ.

 

Il est vrai que la prière est une affaire privée entre la personne et Dieu. Dieu est près de ceux qui L’appellent (Ps. 145:18). L'affirmation que le Premier Commandement qui déclare, “Vous n’aurez aucun autre dieu devant moi” signifie qu'il nous est interdit d’établir un médiateur entre Dieu et l'homme est de mal comprendre la notion de ce qu'un médiateur veut dire dans le NT, et est adressée à l'hérésie de l'Église Catholique Romaine qui encourage la prière à des intermédiaires de diverses formes qui est spécifiquement contre l'instruction de Christ concernant la prière.

 

Les aberrations Catholiques romaines de Mariolâtrie et de célibat sont contre les exhortations directes de la Bible, et il est superflu de traiter avec leurs arguments d'homme de paille contre le Catholicisme comme représentant du Christianisme, qu’il n’est pas.

 

Le Faux Messie dans les Derniers Jours

 

Il est clair que deux personnages sont mentionnés dans les textes de la Bible comme apparaissant sur la scène mondiale aux Derniers Jours. Ces deux personnages sont le Faux Prophète qui travaille avec la Bête de sorte que les hommes reçoivent sa marque (Apo. 19:20), et de sa bouche et de la bouche du Dragon et de la bouche de la Bête, trois esprits impurs comme des grenouilles sortent pour tromper et assembler les rois de la terre à la grande bataille d'Harmaguédon (Apo. 16:13-16). L'être appelé l'homme d'anarchie (parfois mentionné par certaines sections comme l'Antichrist [ou l'Antéchrist]) est développé dans 2Thessaloniciens chapitre 2. L'avènement du Christ est précédé par l'établissement de l'homme d'anarchie, qui est appelé le fils de perdition. Cet être s'oppose et s’exalte au-dessus de chaque soi-disant dieu et de chaque objet d'adoration. Il prend son siège dans le Temple de Dieu, se proclamant lui-même être Dieu (v. 4).

 

Il y a seulement deux alternatives à ce texte. L’une est qu’un Temple Physique sera construit ; l'autre est que l'homme sort de l'Église de Dieu. La probabilité consiste en ce que nous regarderons au faux prophète opérant à partir de Jérusalem et aussi au chef du pouvoir de la Bête, qui peut ou pas être la même personne. Il y aura certainement un porte-parole pour le pouvoir de la Bête. La structure du Faux Prophète avec la religion mondiale essayera de classifier l'Église de Dieu qui s’agrandit dans les Derniers Jours avant le Messie comme étant l'Église de l'Antéchrist. Ceci est basé sur le fait que l'église garde les Lois de Dieu et ne nie pas le Christ. Christ viendra pour sauver ces gens.

 

Le pouvoir de la Bête utilisera d’abord l'Église Catholique Romaine qui doit essayer de la monter une dernière fois. Cependant, il s'étendra au-delà de cela et la détruira tel que prophétisé dans Apocalypse chapitre 18. La Guerre des Derniers Jours détruira Rome et finalement le Dernier Pape. On dit qu'il quittera Rome [en marchant] sur les corps de ses prêtres. Son règne sera terminé à la complète disparition et extermination de l'Église Trinitaire consolidée (consulter aussi l'étude Le Dernier Pape (No. 288)).

 

Toutes ces choses se produiront au cours du temps imparti de ces derniers jours entre 2010 et la restauration finale de 2025, et la triple récolte, pour le Jubilé en 2027 et le Millénaire en 2028. Désormais à partir de ce moment-là, le Temple sera reconstruit par le vrai Messie et les Lois de Dieu seront mises en application.

 

Le Faux Prophète/Homme de Péché sera opposé par deux personnages bibliques connus en tant que les Deux Témoins (Apo. 11:2ff ; consulter l'étude Les Témoins (incluant les Deux Témoins) (No. 135))

 

Il est évident que, pour obtenir du monde d’accepter le Nouveau Temple, le faux Messie devra tromper la plus grande partie de l'Israël tant Spirituelle que Physique. Cet individu est alors assis dans le Temple se déclarant lui-même d’être Dieu.

 

Le Faux Messie ou le Faux Prophète travaillera avec le Dragon Rouge et les démons du système de la Bête pour abattre tous les hommes à Armageddon. Cette activité se produira entre la prochaine Pâque et l'avènement du Vrai Messie. Après que l'Euphrate est asséché et le pouvoir là est détruit, les Rois de l'Est descendront à Meguiddo. Cet événement, cependant, inclut les pouvoirs du Nord après qu'ils détruisent le roi du Sud puis ceux du Nord Est. Après que les pouvoirs du Nord sont détruits alors les rois de l'Est sont abattus à Meguiddo. Nous expliquerons la séquence du temps [ou timing] de cette phase dans une œuvre postérieure.

 

Choix du Prince 

 

La deuxième étape dans la séquence était de sélectionner le Nasi ou prince de Juda. Ce processus a été commencé après qu'ils ont commencé à reconstruire la Hurva en 2001. L'auteur a été informé par ceux impliqués que le Nasi serait choisi lors de la réunion en 2005. Un des candidats principaux devait être la Maison de Dayan. Une autre maison était celle de Salathiel. Un grand problème est arrivé lorsque le test de l'ADN a été entrepris, et il a été constaté que les personnes évaluées de ces maisons ont été trouvées pour ne pas être des Juifs. Ils étaient Hg. R Hittite/Celtes (consulter l'étude L'Origine Génétique des Nations (No. 265)). Il y a un problème majeur en ce que l'ADN Hittite du Nord est dans les clans principaux de la maison royale de Juda. Ceci a été examiné dans l'étude publiée intitulée Les Hittites dans la Maison de David (No. 67C). Le processus de sélection est en route, et cela sera annoncé sous peu, et n'importe quand après le Nouvel An suivant l'achèvement de la Synagogue Hurva Mk. III.

 

Comment l’affaire est-elle faite pour se produire ? 

 

Comment alors les Juifs ont-ils l'intention de communiquer aux Païens et leur faire accepter leur faux Messie et de les "convertir" aux soi-disant principes de base de la Bible ?

 

La réponse est simple et ils ont déjà fait cette affirmation au monde sous la forme des soi-disant “Sept Lois de Noé”. Les soi-disant lois de Noé sont une tentative claire de supprimer les Lois de Dieu dans les nations. Ceci est le fondement du mystère de l'Iniquité.

 

Ils soutiennent que :

 

“Le Judaïsme n'exige pas que chacun se convertisse à la religion. La Torah de Moïse est une vérité pour toute l'humanité, que l’on soit Juif ou non. Le Roi Salomon a demandé à Dieu de tenir compte des prières des non-juifs qui viennent au Temple Saint (I Rois 8:41-43). Le prophète Ésaïe se réfère au Temple en tant qu’une "Maison pour toutes les nations."

 

Le service du Temple durant Sukkot a comporté 70 offrandes de taureau, correspondant aux 70 nations du monde. Le Talmud dit que si les Romains s'étaient rendu compte de combien d'avantage ils obtiendraient du Temple, ils ne l’auraient jamais détruit.

 

Les Juifs n'ont jamais activement recherché à convertir au Judaïsme parce que la Torah prescrit un chemin juste à suivre pour les païens, connu comme les "Sept Lois de Noé." Maïmonide explique que n'importe quel être humain qui observe fidèlement ces lois morales de base gagne une place appropriée dans le ciel.” (Simmons ibid.)

 

Les Sept Lois de Noé 

Les soi-disant Sept Lois de Noé sont :

1.   La transgression sexuelle ; (en incluant toutes ses formes) ;

2.   Le meurtre ;

3.   Le vol ;

4.   L’idolâtrie ;

5.   Le blasphème (Maudissant le Nom) ;

6.   Le fait de manger un membre d'un animal vivant ;

7.   L'exigence pour les lois justes dans une société.

 

Ces sept lois sont un non-sens contrefait en ce qu'aucun système de ce genre n'a jamais été mis en place à partir de Noé, et les Patriarches ont été bien plus avancés et respectueux des lois que cette ruse habile du Judaïsme rabbinique voudrait nous le faire croire. Noé a pris sur l'arche sept paires de chaque animal pur et une paire d’impurs. Les Lois de l’Alimentation étaient en place dès la Création (consulter l'étude Les Lois de l’Alimentation (No. 15) et aussi l’étude Le Végétarisme et la Bible (No. 183)). Ainsi aussi était la compréhension de la création et du calendrier dans son intégral. Josephus enregistre que les deux piliers de pierre et de brique expliquant le calendrier ont été érigés par Seth, et le pilier de pierre enregistrant l’érection des deux piliers était toujours en place dans Siriad (Syrie) en son temps (Josephus, A. des J. Livre 1; 2.3).

 

La loi de l'Idolâtrie est obscure au plus haut point comme dans le but d'être conçue pour obscurcir le deuxième commandement, comme c’est la coutume parmi les Catholiques, afin de faire appel à l'idée qu'il est acceptable de faire des idoles pour prier tant qu'elles sont de "Marie" ou appelées des saints intermédiaires.

 

Ils affirment alors que les systèmes de Justice des nations Païennes sont à la hauteur d’elles tant qu'ils respectent les lignes des Sept Lois Noachides ou Noahides [appelées aussi le Noachisme]. Ils sont alors assurés de gagner une “place dans le ciel” ce qui est un concept païen totalement contraire au Christianisme original et à la Bible.

 

Dieu a dit, par ses serviteurs les prophètes, que le calendrier entier des Sabbats, des Nouvelles Lunes, et des Fêtes doit être observé par toutes les nations dans la Restauration Millénaire du Messie, et les nations mourront si elles ne l’observent pas (Ésaïe 66:23 ; Zacharie. 14:16-19).

 

Cette tromperie de Lois Noahides est alors avancée en tant que fait, et même le congrès des États-Unis les a approuvées parce que cela convient aux Trinitaires de faire ainsi pensant qu'elles sont pour des raisons assez sûres. Même le Parlement Irlandais a passé une loi dénuée de sens et inapplicable sur le blasphème. Leur constitution est un document Trinitaire et exige la Trinité, étant orchestré par les Catholiques Romains en 1937.

 

La Loi était en place dès Adam, et a été observée par les Patriarches, et a été rééditée dans son intégralité à Moïse au Sinaï par Jésus Christ qui était avec eux dans le désert (1Cor. 10:4).

 

Voir le texte suivant.

The Seven Laws of Noah (Les Sept Lois de Noé)

 

Ce qui suit est la vue commune juive sur l'avènement du Messie :

 

Ils notent que Maïmonide soutient à ce que le Christianisme et l'Islam font partie du plan de Dieu pour répandre les idéaux de la Torah partout dans le monde entier, en faisant avancer la société à un état perfectionné. Et tout cela est pour la préparation pour un Âge Messianique qu'ils soutiennent devoir venir (comme l’affirme la Bible), et ils nient le retour d'un Messie qu'ils soutiennent n'être jamais venu.

 

Simmons dit :

“En effet, le monde est dans le besoin désespéré du rachat Messianique. La guerre et la pollution menacent notre planète ; l'ego et la confusion érodent la vie de famille. À la mesure où nous nous rendons comptes des problèmes de la société, est la mesure où nous languirons après le rachat. Comme le Talmud dit, une des premières questions à un Juif posée au Jour du Jugement est : ‘ avez-vous langui après l'arrivée du Messie ?’

 

Comment pouvons-nous hâter l'avènement du Messie ? La meilleure manière est d'aimer toute l'humanité généreusement, d’observer les mitzvot de la Torah (le mieux que nous pouvons) et d’encourager d'autres à faire de même.

 

Malgré la morosité, le monde semble vraiment se diriger vers le rachat. Un signe apparent est que le peuple juif est retourné à la Terre d'Israël et l'a fait fleurir de nouveau. De plus, un mouvement important est en cours parmi de jeunes Juifs qui retournent à la tradition de la Torah.

 

Le Messie peut venir à tout moment et tout cela dépend de nos actions. Dieu est prêt quand nous le sommes. Car, comme le Roi David dit : "la Rédemption viendra aujourd'hui — si vous prêtez l'oreille à Sa voix." (cf. R. Shraga Simmons Largement adapté d’Aish.com)

 

Notez que les commentaires sont vers la tradition de la Torah. À partir du 1er jour d'Abib cette année en 2010, après l'achèvement de la synagogue Hurva à Jérusalem, une tentative sera faite d’établir le Temple sur le Mont de Sion. Pour que cela se fasse, un faux Messie sera annoncé dans un proche avenir. Il sera un leader [ou chef] charismatique et un faux prophète qui interagira réciproquement avec le Nouvel Ordre Mondial.

 

D’ici avant décembre 2010 un renouveau religieux se produira et la situation se détériorera. En un cours laps de temps, nous verrons la guerre totale et l'occupation de Gaza de la mer en remontant pour inclure Jérusalem par les forces du Roi du Nord sous un personnage d’"Antéchrist".

 

L'Empire de la Bête sera établi à partir des traités établis dans les discussions de Copenhague le 2 décembre 2009. Les accords seront signés avant juillet de 2010 menant jusqu'à l'écroulement financier orchestré, et le Nouvel Ordre Mondial assumera la grande puissance. La Troisième Guerre Mondiale s'intensifiera maintenant et détruira presque le monde.

 

[Note : L'Union interparlementaire (UIP) a organisé la 3e Conférence mondiale des Présidents de Parlement du 19 au 21 juillet. Le vaste thème de la Conférence 2010 était les Parlements dans un monde de crise : garantir la responsabilité démocratique pour le bien commun. Voir le rapport intégral à  http://www.ipu.org/splz-e/speakers10.htm et http://www.iisd.ca/recent/recentmeetings.aspx (Éd.)]

 

Ce faux système trompera si c'était possible même les élus.

 

Il y aura un faux messie à Jérusalem qui observera un faux calendrier avec les intercalations Babyloniennes et les traditions orales. Il niera le Christ qui nous a sauvés tous.

 

Les Églises de Dieu qui ont été trompées sous le Berger Idole et corrompues par le Dithéisme et le Calendrier Hillel seront incapables de se tenir debout. Seulement les Philadelphiens en tant qu’un groupe y résisteront. Ils ne nieront pas son nom (Apo. 3:8). Plusieurs de Sardes et de Laodicée seront vaincus parce qu'ils ont été corrompus déjà par ces doctrines et celle du Dithéisme et plusieurs tomberont.

 

En ce moment, plusieurs quittent le droit chemin et certains deviennent en fait des Juifs et nient le Christ qui les a sauvés. Ils attendent, prêts à être séduits par ce faux messie. Il y a des concentrations parmi eux dans les États-Unis où le culte de la personnalité a déjà détruit les Églises de Dieu.

 

Le temps est court. Il y a beaucoup de travail à faire.

 

Sortez de vos trous, vous qui êtes blessés et fatigués. Il y a une dernière grande bataille à livrer.

 

  

q