Les Églises Chrétiennes de Dieu

[072]

 

 

 

Conversion et Vérité [072]

 

(Edition 2.1 19941015-19980725-20090606)

 

Le concept de la conversion, en tant qu’un processus de se détourner de l'erreur est montré comme étant un enseignement fondamental de Christ.

    

 

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

 

(Copyright ã 1994, 1998, 2009 Wade Cox)

(Tr. 2003, rév. 2013)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
 http://www.logon.org/french/ et http://www.ccg.org/french/

 


 Conversion et Vérité [072]

 

Le concept de la conversion est dérivé de celui de se détourner de l’erreur, et d'entendre la vérité, et de comprendre avec le cœur.

 

Ésaïe 6:10 Rends insensible le cœur de ce peuple, endurcis ses oreilles et bouche-lui les yeux, de peur qu’il ne voie de ses yeux, n’entende de ses oreilles, ne comprenne avec son cœur, qu’il ne se convertisse et ne soit guéri. (LSG)

 

Ce concept a été réitéré par Christ.

 

Matthieu 13:15 Car le cœur de ce peuple est devenu insensible ; Ils se sont bouché les oreilles, et ils ont fermé les yeux, de peur de voir de leurs yeux, d’entendre de leurs oreilles, de comprendre de leurs cœurs, et de se convertir en sorte que je les guérisse. (LSG)

 

 Marc 4:12 Afin que tout en regardant bien, ils ne voient pas et qu’en entendant bien, ils ne comprennent pas, de peur qu’ils ne se convertissent  et qu’il ne leur soit pardonné. (LSG)

 

La vérité provient donc de Dieu en tant qu’un aspect indispensable de l'action humaine, dans la violation de la loi et dans l’action du péché.

 

Psaume 19:8 La loi de l’Éternel est parfaite, elle restaure l’âme ; Le témoignage de l’Éternel est véridique, il rend sage le simple. (LSG)

 

Ceci est l'introduction du concept dans l'Ancien Testament lequel est fondamental pour le salut. Plus important encore, cela exige l’action dans l'individu basée sur la vérité révélée de Dieu. Dieu le fait de façon évidente, que le processus est contrôlé. Les gens viennent à Dieu basés sur leur capacité d'agir sur Sa vérité et d'en faire une partie indispensable de leurs vies.

 

Cette connexion avec la vérité est développée par Jacques.

 

Jacques 5:19-20 19 Mes frères, si quelqu’un parmi vous s’est égaré  loin de la vérité, et qu’un autre l’y ramène, 20 sachez que celui qui ramène un pécheur de la voie où il s’était égaré sauvera une âme de la mort et couvrira une multitude de péchés. (LSG)

 

Le mot en Grec pour conversion est epistrepho (SGD 1994), qui signifie retourner ou se tourner de nouveau. Le mot est ici utilisé comme la racine du mot dans Actes 15:3 concernant la conversion des Païens qui est epistrophe (SGD 1995), signifiant un retour dans le sens de révolution des Païens.

 

Actes 15:3 Eux donc, accompagnés par l’Église, traversèrent la Phénicie et la Samarie, en racontant en détail la conversion des païens, et en causant une grande joie à tous les frères. (LSG)

 

Ce processus est utilisé pour le mot Hébreu dans Ésaïe, qui est shoob (SHD 7725). C'est une racine primaire signifiant : revenir en arrière. Par conséquent, la vérité a dû avoir été donnée une fois à toutes les nations de telle sorte qu'elles puissent être capables de revenir à cette vérité.

 

Cet établissement dans la vérité s'est produit sous Noé et lors du rétablissement du monde sans la contamination. La leçon significative est que les gens ne veulent pas connaître la vérité ou, en effet, se conformer à, ou être contraints par la vérité. C'est pourquoi, les concepts et les gens sont négativement écartés. Aucune question n'est correctement adressée par l'esprit non converti. Le processus d'attaquer l'individu plutôt que d'examiner ce qui est dit est essentiellement celui d'une mentalité non convertie.

 

Jude 9  Or, lorsqu’il contestait avec le diable et discutait au sujet du corps de Moise, l’archange Michel n’osa pas porter contre lui un jugement injurieux, mais il dit; Que le Seigneur te réprime. (LSG)

 

Cette façon de penser a été inculquée dans les Églises de Dieu essentiellement à partir des processus de contrôle de l'esprit développés par les fausses religions au cours des siècles.

 

La capacité de se libérer de cette programmation est aidée par Dieu dans le processus de l'appel qui implique la contrainte par la logique basée sur la vérité, comme cela devient évident pour l'esprit converti ou convertissant. L'esprit qui ne veut pas comprendre et se conformer à la vérité de Dieu est non converti et non convertissant. L'enseignement de la vérité de Dieu et de l'erreur de la transgression fait partie de ce processus.

 

Psaume 51:13 J’enseignerai tes voies à ceux qui se révoltent, et les pécheurs reviendront à toi. (LSG)

 

Psaume 51:13 J’enseignerai tes voies aux transgresseurs, et des pécheurs se retourneront vers toi. (Darby)

 

Le processus de conversion est essentiellement celui de retourner toutes choses à Dieu. Ce retour à Dieu est le processus de devenir comme les petits enfants.

 

Matthieu 18:3 En vérité je vous le dis, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez  comme les petits enfants, vous n’entrerez point dans le royaume des cieux. (LSG)

 

Le mot “convertir” ici est strepho (SGD 4762), signifiant (renforcer par) la torsion. Donc, il signifie de se convertir en tournant.

 

Devenir comme un enfant ne veut pas dire un consentement stupide. Les enfants sont caractérisés par deux aspects. Le premier est une curiosité insatiable. La question pourquoi ? est plus demandée durant l'enfance qu'à n'importe quel autre temps. Le deuxième aspect est la capacité de faire confiance ou d'avoir foi en la véracité de ce qui est contenu dans le modèle. Ainsi, la foi en la révélation de Dieu dans la Bible devient une partie indispensable de la compréhension. Cela n'implique pas une acceptation inconditionnelle de ce que les hommes disent que la Bible dit mais, plutôt, de ce qu'elle dit en réalité. Le processus d'établir la vérité implique aussi la traduction de la Bible.

 

Le processus de conversion exige le repentir, comme nous en avons parlé précédemment.

 

Actes 3:19-20 19 Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés 20 afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur. (LSG)

 

Le temps de rafraîchissement est le processus de l'appel des élus et, ensuite, de la restauration de la planète. Ainsi, le processus en est un de la compréhension du péché et, ensuite, de l'octroi du repentir. La conversion est le processus qui implique de se détourner de l'erreur. Personne ne peut rester dans l'erreur et revendiquer d'être converti. La capacité de changer et de surmonter l'erreur est conférée par l'Esprit Saint. Il est donc impossible de triompher du monde sans l'Esprit Saint. La bataille est une bataille spirituelle, et l'être humain est soumis à un maître ou à l'autre. Les humains ne peuvent pas être à l’écart du processus ; ils servent Dieu ou l'Armée déchue. Pour servir Dieu, il faut être contraint par la vérité.

 

2Jean 1-4 1 L’Ancien, à Kyria l’élue et à ses enfants que j’aime dans la vérité- et non pas moi seulement, mais aussi tous ceux qui ont connu la vérité. 2 à cause de la vérité qui demeure en nous et qui sera avec nous pour l’éternité ; 3 La grâce, la miséricorde et la paix seront avec nous de la part de Dieu le Père et de la part de Jésus-Christ, le Fils du Père, dans la vérité et l’amour. 4 Je me suis beaucoup réjoui de trouver de tes enfants qui marchent dans la vérité, selon le commandement que nous avons reçu du Père. (LSG)

 

 2Thessaloniciens 2:10-12 10 Et avec toutes les séductions de l’injustice pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. 11 Aussi Dieu leur envoie une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge, 12 Afin que soient jugés ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l’injustice. (LSG)

 

Si nous suivons l'erreur et le mensonge, nous serons livrés à une forte illusion. Nous nous soucions de la vérité ou nous ne nous en soucions pas. Si nous ne nous soucions pas de la vérité, nous serons livrés à l'erreur et nous procéderons de l'erreur à une erreur encore plus grande.

 

L'amour de la vérité est la marque des élus qui ont l'Esprit de vérité.

 

Jean 14:17 L’Esprit de vérité, que le monde ne peut pas recevoir, parce qu’il ne le voit pas et ne le connaît pas; mais vous, vous le connaissez, parce qu’il demeure près de vous et qu’il sera en vous. (LSG)

 

 Jean 15:26 Quand sera venu le Consolateur que je vous enverrai de la part du Père, l’Esprit de vérité qui provient du Père, il rendra témoignage de moi. (LSG)

 

Donc, la vérité procède du Père à travers l’Esprit Saint, et doit être retenue dans la justice.

 

Romains 1:18 La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive. (LSG)

 

Ainsi, si un des élus connaît la vérité et ne se prononce pas, – i.e. retenir la vérité, la colère de Dieu sera révélée du ciel contre lui. C'est pourquoi les élus, en tant que gardiens des mystères de Dieu, sont jugés par ce qu'ils connaissent et par ce qu'ils font. Les élus ne peuvent pas rester silencieux ou acquiescer l'erreur. Ils doivent parler et agir.

 

Les reins des élus sont ceints de la vérité.

 

Éphésiens 6:14 14 Tenez donc ferme; ayez à vos reins la vérité pour ceinture; revêtez la cuirasse de la justice. (LSG)

 

La vérité est ainsi le sous-vêtement de l'armure de Dieu. Sans vérité, nous ne pouvons rien faire parce que nous serons induits et induirons les autres dans l’erreur. (voir l’étude La Vérité  (No. 168)).

 

2Timothée 2:15-25 15 Efforce-toi de te présenter devant Dieu comme un homme qui a fait ses preuves, un ouvrier qui n’a pas à rougir et qui dispense avec droiture la parole de la vérité. 16 Écarte les discours vides et profanes, car ceux qui les tiennent avanceront toujours plus dans l’impiété. 17 Leur parole rongera comme la gangrène. De ce nombre sont Hyménée et Philète. 18 qui se sont écartés de la vérité, disant que la résurrection est déjà arrivée, et qui renversent la foi de quelques-uns. 19 Pourtant la solide base posée par Dieu subsiste, scellée par ces paroles : Le Seigneur connaît ceux qui lui appartiennent; et Quiconque prononce le nom du Seigneur, qu’il se détourne de l’injustice.  20 Dans une grande maison, il n’y a pas seulement des vases d’or et d’argent, mais il y en a aussi de bois et de terre ; les uns pour un usage noble, et les autres pour un usage vil. 21 Si donc quelqu’un se purifie, il sera un vase d’un usage noble, sanctifié, utile à son maître, propre à toute œuvre bonne. 22 Fuis les passions de la jeunesse et recherche la jutice, la foi, l’amour, la paix, avec ceux qui invoquent le Seigneur d’un cœur pur. 23 Repousse les discussions folles et ineptes, sachant qu’elles font naître des querelles. 24 Or il ne faut pas que le serviteur du Seigneur ait des querelles. Il doit au contraire être affable envers tous, avoir le don d’enseigner et de supporter. 25 Il doit redresser avec douceur les contradicteurs, dans l’espoir que Dieu leur donnera le repentir, pour arriver à la connaissance de la vérité. (LSG)

 

L’injonction dans 2 Timothée est pour notre gouverne à tous. La vérité est notre but et notre objectif. La vérité est d’après la piété.

 

Tite 1:1 Paul, serviteur de Dieu et apôtre de Jésus-Christ, pour la foi des élus de Dieu et la connaissance de la vérité conforme à la piété. (LSG)

 

La vérité sera la marque de la restauration.

 

Ésaïe 65:16 16 Celui qui voudra être béni dans le pays voudra l’être par le Dieu de vérité, et celui qui prêtera serment dans le pays, prêtera serment par le Dieu de fidélité ; car les détresses passées seront oubliées, elles seront cachées à mes yeux. (LSG)

 

Aucune personne ne peut donner son intellect à un autre. Tous sont jugés par la vérité et leur capacité d'agir sur la vérité. Ainsi, aucune Église ne peut parler ou diriger un individu contre la vérité de Dieu. Si une doctrine d'homme est contraire à l'Écriture, alors, tous ceux qui suivent cette doctrine sont responsables devant Dieu. Ainsi, la compréhension de la Bible et la connaissance du Seul Vrai Dieu et de Son fils, le Messie, sont essentielles pour l'octroi et la conservation de la vie éternelle (Jean 17:3). Donc, aucun Trinitaire ne peut être dans la première résurrection. Aucun ministre d'une Église Trinitaire ne peut être dans la première résurrection parce qu'ils sanctionnent la doctrine par leur présence et ils pardonnent le mensonge par leur silence. Ils sont responsables devant Dieu et ils sont consignés à la deuxième résurrection pour que leur vie puisse être sauvée dans la deuxième résurrection, comme l'a été le fornicateur de Corinthiens.

 

1Corinthiens 5:4-5 4 Car, au nom du Seigneur Jésus, vous et mon esprit, nous nous sommes assemblés avec la puissance de notre Seigneur Jésus. 5 qu’un tel homme soit livré à Satan pour la destruction de la chair, afin que l’esprit soit sauvé au jour du Seigneur Jésus. (LSG)

 

Hébreux 10:26-27 26 Car si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés. 27 mais une attente terrifiante du jugement et l’ardeur du feu prêt à dévorer les rebelles ! (LSG)

 

La désobéissance obstinée à la vérité est le péché volontaire mentionné ici dans Hébreux. La deuxième résurrection est ainsi la seule façon que ces gens peuvent être sauvés. Alors, ils viendront sous le jugement et correction en l'absence du mensonge et de l'Armée déchue, parce qu'ils sont incapables de distinguer la vérité de l'erreur dans les circonstances qui nous amènent en jugement. Nous sommes jugés par notre capacité à discerner la vérité de l'erreur présentement, et à agir sur cette compréhension. Si nous n'agissons pas, alors nous entrons en jugement dans la deuxième résurrection. Autrement dit, nous sommes enlevés maintenant du processus et livrés au dieu de ce monde pour que le contrevenant puisse être sauvé aux derniers jours.

 

Seule la vérité peut nous libérer. Les élus connaissent la vérité et elle les rend libres (Jean 8:32). Chaque personne doit agir sur la compréhension. Tous doivent se repentir pour que leurs péchés puissent être effacés (Actes 3:19).

 

Le processus de séparer les élus selon la vérité, de nécessité, implique la division des élus.

 

1Jean 2:17-27 17 Et le monde passe, et sa convoitise aussi;  mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement. 18 Petits enfants, c'est la dernière heure, et comme vous avez appris qu'un antéchrist vient, il y a maintenant plusieurs antéchrists: par là nous connaissons que c'est la dernière heure. 19 Ils sont sortis du milieu de nous, mais ils n'étaient pas des nôtres ; car s'ils eussent été des nôtres, ils seraient demeurés avec nous, mais cela est arrivé afin qu'il fût manifeste que tous ne sont pas des nôtres. 20 Pour vous, vous avez reçu l'onction de la part de celui qui est saint, et vous avez tous de la connaissance. 21 Je vous ai écrit, non que vous ne connaissiez pas la vérité, mais parce que vous la connaissez, et parce qu'aucun mensonge ne vient de la vérité. 22 Qui est menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ ? Celui-là est l'antéchrist, qui nie le Père et le Fils. 23 Quiconque nie le Fils n'a pas non plus le Père ; quiconque confesse le Fils a aussi le Père. 24 Que ce que vous avez entendu dès le commencement demeure en vous. Si ce que vous avez entendu dès le commencement demeure en vous, vous demeurerez aussi dans le Fils et dans le Père. 25 Et la promesse qu'il nous a faite, c'est la vie éternelle. 26 Je vous ai écrit ces choses au sujet de ceux qui vous égarent. 27 Pour vous, l'onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n'avez pas besoin qu'on vous enseigne; mais comme son onction vous enseigne toutes choses, et qu'elle est véritable et qu'elle n'est point un mensonge, demeurez en lui selon les enseignements qu'elle vous a donnés. (LSG)

 

Le processus du fait de sortir des élus ne signifie pas que les élus sont confinés aux structures corporatives ils ne le sont pas. Les élus sont obligés de se séparer de ceux qui n'aiment pas la vérité. Ceux qui ne sont pas contraints par la vérité, n'aiment pas la vérité. Nous reconnaissons les élus parce qu'ils aiment la vérité et ils ne sont pas trompés par le mensonge. Ils ont mis l'amour du Seul Vrai Dieu et de Son fils, le Messie, au-dessus de tout. Ces gens hériteront le Royaume de Dieu.

 

Les élus sont un exemple pour le monde par leur amour de la vérité et pour les autres.

 

Luc 22:31-32 31 Simon, Simon, Satan vous a réclamés pour vous passer au crible comme le blé : 32  Mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas, et toi, quand tu seras revenu à moi affermis tes frères.(LSG)

 

L'exigence est de s'affermir mutuellement. Satan a la capacité de passer au crible chacun des élus, si Dieu le permet. Christ sert d'intermédiaire et intercède pour nous. Pierre a été sauvé par l'intervention de Christ. Il n'était pas converti jusqu'à ce qu'il ait reçu l'Esprit Saint, à la Pentecôte.

 

Le résultat final de ce processus est que l'Israël étendu sera racheté, et l'extension de la conversion est pour le monde entier.

 

Ésaïe 1:27 Sion sera rachetée par le droit, et ceux qui se convertiront par la justice. (LSG)

 

Nous avons une responsabilité devant Dieu de travailler pour la conversion de notre peuple et du monde. Nous avons été appelés à ce but et pour ce travail. À mesure que les gens sont renforcés par l'Esprit Saint, ils sont libérés afin de travailler pour le but commun. Les élus ne dépendent pas des individus ou des structures corporatives. Les élus pèsent et divisent la vérité. Ils entendent la voix du berger et ils se connaissent mutuellement. Nos gens ont fait face, et sont confrontés à de grandes épreuves pour la vérité de Dieu. Encourageons-nous les uns les autres et aidons-nous mutuellement dans la foi.  

 

q