Les Églises Chrétiennes de Dieu

[076D]

 

 

 

Les Effets des Doctrines des Églises de Dieu du 20ème Siècle

sur la Nature de Dieu  [076D]

 

(Édition 1.0 20110312-20110312)

 

 

 

Dans cette étude, nous allons examiner certaines des erreurs graves dans les Églises de Dieu qui y sont entrées au 20ème siècle avec le Dithéisme de Herbert Armstrong.

 

    

Christian Churches of God

PO Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

 

Courriel : secretary@ccg.org

 

 

(Copyright © 2011 Wade Cox)

(Tr. 2011, rév. 2015)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
http://logon.org/ et http://french.ccg.org/

 

    

Les Effets des Doctrines des Églises de Dieu du 20ème Siècle sur la Nature de Dieu [076D]

 

Nous avons examiné l’erreur d’Herbert Armstrong dans l’étude Le Dithéisme (No. 076B).

 

Cette erreur du Dithéisme s’est développée dans ce qui semble être un blasphème encore plus grand de la part d'un ancien ministre de la WCG (Église Universelle de Dieu) qui est un passionné d’Herbert Armstrong, apparemment au point de l'idolâtrie. Avec une foule de fausses impressions et de prémisses, ce ministre affirme également publiquement qu’Herbert Armstrong a été inspiré par Dieu dans son point de vue et en particulier sur la Nature de Dieu. Il a soutenu que le fait d'être en désaccord avec les pronostics d'Armstrong signifie que l'on déteste Armstrong. [Or,] Il s'agit d'une affaire de raison que le fait d'être en désaccord avec une position sur quoi que ce soit ne signifie pas que l'on hait la personne qui fait l'erreur. En fait, c'est [plutôt] une position biblique ou une injonction sur tous les élus et cela a été approuvé parmi les Béréens qui sondaient chaque jour les Écritures pour voir si ce qu’on leur disait était ainsi.

 

Il a suivi le point de vue habituel d’Armstrong que Dieu le Père n'a pas été révélé dans l'Ancien Testament avec la vue que le Premier Commandement se réfère non pas à Dieu le Père, mais à Jésus-Christ. Ainsi, "Tu n'auras pas d'autres dieux devant moi" signifiait pas d'autres dieux devant Jésus-Christ.

 

Aucun des officiers de CCG exposés à la WCG qui ont discuté à propos de cette affaire n’a entendu ce blasphème prononcé dans la WCG ou dans les branches précédemment. Certains de leurs commentaires sont énumérés ci-dessous.

 

Maintenant, il se peut qu'un Trinitaire puisse affirmer que le commandement se réfère au Père, Fils et Saint-Esprit comme une entité triune, mais nous n'avons jamais entendu ou lu même un Trinitaire affirmer un tel blasphème.

 

C'est la base de la position de l’ancien ministre de la WCG. Cet homme n'a pas d'église, et donc, maintient et enseigne sa position sans aucune autorité organisationnelle. La question doit répondre que c'est un prolongement logique du Dithéisme Armstrong et une grave hérésie.

 

Auteur : Frank W. Nelte

 

Date : Mars 1994

 

DIEU DANS L’AT [Ancien Testament] ET LA COMPRÉHENSION DES JUIFS


"Maintenant, regardons Exode chapitre 20.

 

5) Notez ce que dit réellement Exode 20 :

 

Et Dieu prononça toutes ces paroles, en disant, Je [suis] l'Éternel, ton Dieu, qui t'ai fait sortir du pays d'Égypte, de la maison de servitude. Tu n'auras pas d'autres dieux devant moi. (Exode 20:1-3)


A) QUI a prononcé ces paroles ? La réponse est JÉsus-Christ !

 

B) COMMENT le Christ s'identifie LUI-MÊME à Israël ? La réponse est en tant que le "YHWH votre Élohim qui a fait sortir Israël d'Égypte".

CETTE IDENTIFICATION EST EXTRÊMEMENT IMPORTANTE !

 

C) POURQUOI cette identification est-elle renforcée dans les 10 commandements ? Nous allons voir la raison dans quelques instants.

 

D) QU'EST-CE QU’Exode 20:3 signifie réellement ? ... "Tu n'auras pas d'autres dieux DEVANT MOI" ? QUI dit ces paroles ?

 

Jésus-Christ, Celui qui parle dans ces versets, dit-il : "Tu n'auras pas d'autres dieux devant Dieu le Père" ?

 

NON, ce n'est pas ce qu'Il a dit ! Christ a dit à Israël : "devant MOI" !

 

Peut-on saisir la signification claire d’Exode 20:3 ? Israël n'avait aucune idée qu'il y avait un "Dieu, le Père"


Il ne leur avait pas été révélé par le Christ. Jésus-Christ Lui-même avait affaire à la nation d'Israël, et Il leur a dit de ne pas avoir d'autres dieux devant Lui, Jésus-Christ.

 

Il a choisi de Se révéler à eux comme "YHWH, votre Élohim" qui les avait fait sortir d'Égypte.


E) Christ s’était-il lui-même mis devant Dieu le Père en demandant à Israël de L'adorer, [lui] Jésus-Christ ?

 

NON, pas du tout ! Dieu le Père et Jésus-Christ avaient décidé et convenu que le Christ serait Celui qui ferait toute la création ;

- Christ serait Celui qui devait s’occuper de l'humanité jusqu’à ce que l’ensemble du plan de salut ait été accompli ;

- Le Christ se révèle Lui-même à Israël ;

- Christ, avant sa première venue, devait garder l'existence du Père cachée à Israël en général ;

- Dans les temps de l’A.T. [l’Ancien Testament] le Christ n’a révélé l'existence du Père qu’à très peu d'individus sélectionnés, pour des raisons propres à Dieu ;

- Ce n'est qu'à sa première venue que Christ devait révéler l'existence de Dieu le Père à l'humanité ;..."

 
Cette affirmation étrange repose sur une série de fausses prémisses et une fausse affirmation que Dieu le Père n'a pas été révélé dans l'Ancien Testament. Notez le commentaire bizarre qu'ils ont eu une discussion et que le Christ a accepté de faire tout ce qui a été créé et qu’il devait "s’occuper de l'humanité jusqu’à ce que l'ensemble du plan de Salut soit complété."

 

Ensuite, la fausse affirmation suivante a été faite que le Christ garderait l'existence du Père cachée à Israël en général. Il révèlerait l'existence du Père seulement à quelques personnes sélectionnées. Maintenant, c'est sur ce mensonge que la théologie d’Armstrong a été construite et elle est contredite par un certain nombre de textes de l'AT et du NT [Nouveau Testament] qui cite l'Ancien Testament.

 
La fausse affirmation suivante est l'affirmation que élohim est un mot
uni-pluriel (sic) et se réfère uniquement à Jésus-Christ. Le fait est que c'est un mot pluriel. Il n'y a pas une telle chose comme un mot uni-pluriel, sauf que le mot élohim peut se référer à un membre de la classe. Lorsqu'il est utilisé avec l'article tel que Ha Élohim, comme Le Dieu, c’est compris pour se référer au Père. Il y a un certain nombre de mots utilisés dans l'AT pour Dieu qui ne peuvent seulement que se référer au Père comme le Seul Vrai Dieu et les noms montrent la distinction entre Dieu et les élohim qui sont des fils de Dieu.

 

Le Père est le créateur et Il est identifié dans l'AT à un grand nombre d'occasions. L'échec de la WCG de comprendre les noms de Dieu et la distinction entre le Père et les fils de Dieu qui sont les élohim est le vice fondamental dans leur théologie et la corruption de leur explication du Plan de Dieu et la compréhension de l'AT et du NT. C'est pour cette raison qu'ils n'ont jamais converti personne de l'Islam, ou quiconque, sauf une poignée, des SDAs (Adventistes du Septième Jour) et d'autres éléments des Églises de Dieu, et très peu du Judaïsme.

 

Les conséquences de cette erreur s’étendent loin et ce point de vue n'avait jamais été entendu proclamé aussi clairement et de façon aussi hérétique que cela du ministère de la WCG ou des branches de l'Australie ou au public des États-Unis. Il a été demandé aux autres auteurs de l'étude Le Dithéisme (No. 076B) s'ils avaient entendu ce point de vue hérétique dans la WCG ou l'une des branches.

 

L'un des Coordonnateurs de CCG aux États-Unis a été questionné à propos de l’affaire. Il est né dans la WCG, a fréquenté l’établissement d’enseignement Ambassador College, et a représenté le collège dans le projet AC en Jordanie. Son point de vue a été comme suit :

 

Après avoir lu certains de ses écrits, je ne devrais pas être surpris si ce genre de choses vient de cet ancien ministre de la WCG, alors que sa théologie est basée sur le fait que tout ce qu’Herbert Armstrong dit va. Son idolâtrie pour son berger Herbert Armstrong ne lui permettra pas de voir clairement ce que disent les Écritures sur les questions de la nature de Dieu et de Ses fils, quand Armstrong prenait position sur la base que Dieu avait seulement un fils unique, indépendamment des Écritures dans Job et ailleurs citant de nombreux fils de Dieu avant l'incarnation du Christ (Genèse 6:2,4, Job 1:6, 2:1,38:7) contrairement aux croyances d'Herbert.

 

La simple logique seule que Jésus-Christ est un fils de Dieu devrait signifier qu'il a été créé par Dieu le Père. C'est ce que les pères font ils font des fils. Sinon, on touche à la philosophie Trinitaire de l'hypostase, etc. Ah, mais si Armstrong n’a pas pensé cela, la logique doit avoir besoin d'une remise à neuf.

 

Ce genre d'idolâtrie du berger aveugle les hommes de toutes les explications rationnelles et logiques dans les Écritures.

 

Sa déclaration que le premier commandement ne fait pas référence à Dieu le Père, mais au lieu de cela, fait référence à Jésus-Christ est sans aucun doute la première fois que je l'ai entendu de tout homme venant de la WCG. Cela me fait demander combien d’anciens ministres WCG peuvent être dans le placard avec cette croyance. Il peut ne pas être le seul.

 

Bien sûr, cela implique que nous devons adorer Jésus-Christ, et va, encore une fois, directement à l’encontre des enseignements du Christ d’adorer Dieu (le Père) car Lui seul est bon (Matt. 19:17, Marc 10:18, Luc 18:19), et de la direction de Christ pour nous dans la prière à Dieu le Père. Cela m'amène à penser qu'un homme qui croit à cela peut prier à Jésus-Christ.

 

N’importe quel disciple d’Herbert Armstrong penserait bien sûr que c’est un blasphème de dire que le Christ était un fils préexistant de Dieu avec les autres fils de Dieu comme frères du Christ, ou compagnons ou camarades. Mais, nous savons où ceci mène. C'est tout simplement un aveuglement avec mépris pour les Écritures quand ils disent clairement que Dieu le Père, le Dieu de Jésus-Christ qui est un dieu inférieur en tant que fils de Dieu, a été oint au-dessus de ses compagnons ou camarades (Héb. 1:9). La logique dit que, avant cette onction de son Dieu, il était égal à ses compagnons.

 

Naturellement, c’est logique, non pas la théologie d’Herbert Armstrong d'un système à deux vrais Dieux, et si cela ne correspond pas à la théologie illogique anti-biblique d’Herbert Armstrong, cela n’aura pas de sens pour eux, peu importe la façon dont de nombreuses écritures infirment cette sorte de blasphème."

 

La vue des officiers concernant Hébreux 1:9 est exactement là où Frank Nelte est allé en se référant au Psaume 45:6-7. Nous avons aussi entendu d'autres gens, déconcertés par le Psaume 45:7, prétendre que le texte fait référence aux élus de l'église au-dessus desquels Christ a été élevé. Toutefois, le texte d’Hébreux rend cela impossible et prouve aussi que le Père était connu dans l'Ancien Testament tel que c’est cité dans Hébreux 1:5, en particulier le fait de Dieu et du Fils de Dieu. Cette relation a également été prouvée dans Proverbes 30:4-5 où le nom du Père a été identifié précisément comme Éloah, le Dieu de l'Ancien Testament.

 

Hébreux 1:1-4 dit :

 

[1] Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, Dieu, [2]  dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu’il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé le monde, [3]  et qui, étant le reflet de sa gloire et l’empreinte de sa personne, et soutenant toutes choses par sa parole puissante, a fait la purification des péchés et s’est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts, [4] devenu d’autant supérieur aux anges qu’il a hérité d’un nom plus excellent que le leur.

(LSG utilisée partout sauf indication contraire)

 

Christ est mentionné ici comme étant devenu supérieur aux anges, ce qui signifie qu’il ne l’a pas toujours été. En effet, il faisait partie de l’Armée comme l’Ange de la Présence, ou l’Ange de l’Éternel, en Israël.

 

Notez que Dieu est décrit ici comme parlant à travers les prophètes d'autrefois. Donc, le fait d’affirmer que les prophètes ne savaient pas que Dieu existe est absurde d’après le texte du NT lui-même. Christ, ici, a été nommé héritier de toutes choses. Nous sommes également cohéritiers avec lui. Les mots dans la KJV "Par lui-même" et "nos" sont des ajouts au texte qui ne figurent pas dans les textes anciens et ont été ajoutés par les Trinitaires pour qualifier le texte davantage.

 

Ce texte dans Hébreux est mal utilisé par les Trinitaires et les Dithéistes/Binitaires pour affirmer que le Christ a toujours été différent de et au-dessus de l'Armée Angélique alors que la Bible est claire que ce n'est pas vrai. Cette sorte de point de vue est entrée dans le Christianisme à partir des convertis au dieu Attis, à Rome et a commencé à se répandre vers 170 EC (ère courante). Le processus est expliqué dans l’étude Le Binitarisme et le Trinitarisme (No. 076) et plus particulièrement dans La Déformation par les Binitaires et les Trinitaires de la Première Théologie de la Divinité (No. 127B).

 

Le texte ici dans Hébreux 1:2 a été mal traduit pour dire "par qui aussi il a fait le monde," quand le mot n'est pas le monde mais est aion signifiant âge.

 

Le texte montre ici que l'existence du Père était connue et déclarée à partir de nombreux textes de l'Ancien Testament, mais ces exemples sont tout simplement ignorés par les fidèles d’Armstrong.


Hébreux 1:5 Car auquel des anges Dieu a-t-il jamais dit : Tu es mon Fils, Je t’ai engendré aujourd’hui ? Et encore : Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils ?

 

Le verset 5 cite Psaume 2:7[8] (dans la Septante (LXX), voir trs [traduction] de Brenton). Psaume 2:2 se réfère également au Seigneur Yahovah et par rapport à Son oint, se référant aux deux êtres, et le verset 7 montre que le texte fait référence au Père et au fils. Ainsi, de ce texte, nous voyons clairement que le Père et le Christ sont mentionnés et Yahovah au verset 2 est le Père, comme un terme générique. Le mot Yahovah au verset 4 a été modifié pour Adonaï par les Sopherim dans la période postérieure au Temple pour dissimuler l'affaire. Le texte traduit t'ai engendré est littéralement t'ai amené à la naissance. Ce point a été soutenu par Bullinger d'être à la Résurrection quand le Christ est devenu la tête glorifiée fédérale d'un nouvel ordre d’êtres (dérivé d’Actes 13:33 ; voir note de bas de page dans la Comp. Bible à Héb. 1:5). Le texte qui se poursuit au verset 5 et dit : Je serai pour lui un père et il sera pour moi un fils fait référence à 2Samuel 7:14, qui se réfère à Dieu se référant au Christ. Dieu révèle à Nathan que la progéniture de David va produire Son fils à partir des versets 12-16.

 

Ainsi, il a été dit à David par Dieu, à l'aide de l’Esprit Saint par Nathan que Dieu produirait Son fils (le Christ) à partir de la semence de David. Ainsi, l'affirmation par Armstrong est encore une fois révélée fausse.

 

2Samuel 7:12-17 [12] Quand tes jours seront accomplis et que tu seras couché avec tes pères, j’élèverai ta postérité après toi, celui qui sera sorti de tes entrailles, et j’affermirai son règne. [13] Ce sera lui qui bâtira une maison à mon nom, et j’affermirai pour toujours le trône de son royaume. [14] Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils. S’il fait le mal, je le châtierai avec la verge des hommes et avec les coups des enfants des hommes ; [15] mais ma grâce ne se retirera point de lui, comme je l’ai retirée de Saül, que j’ai rejeté devant toi. [16] Ta maison et ton règne seront pour toujours assurés, ton trône sera pour toujours affermi. [17] Nathan rapporta à David toutes ces paroles et toute cette vision.

 

Le texte dans Hébreux 1:6 se réfère au texte comme le prototokos ou premier engendré cité de Deutéronome 32:43 dans la LXX (cf. Ps 97:7).


Hébreux 1:6 Et lorsqu’il introduit de nouveau dans le monde le premier-né, il dit : Que tous les anges de Dieu l’adorent !


Le texte dans la LXX dit dans ce verset :
Réjouissez-vous cieux avec lui et que tous les anges de Dieu l’adorent (proskuneo – se prosternent devant lui). Réjouissez-vous Païens avec son peuple et que tous les fils de Dieu se fortifient en lui.

 

Le terme fils de Dieu est pantes uioi theou. C'est littéralement tous les fils de Dieu et ces êtres ne sont pas le Christ, mais les autres fils de Dieu qui sont distincts des Païens et des Israélites, et donc, ne peuvent être que l’Armée spirituelle également mentionnée dans Job 1:6, 2:1 et 38:4-7. Ce texte a également été forgé par les Sopherim dans le TM comme l’a été Deutéronome 32:8 qui a été changé des mots d’après le nombre des fils de Dieu pour les mots d’après le nombre des Fils d'Israël. Ils ont pris le texte de ce verset 43 pour déguiser les faits suivants : Les fils de Dieu au verset 8, non seulement avaient les nations qui leur étaient allouées et qu’Israël avait été donné au Yahovah d'Israël, mais, à partir du verset 43, ce salut a été ouvert aux Païens, ainsi qu’à Israël et aussi aux fils de Dieu dans l'Armée. Nous avons eu la vérité dans le texte de la LXX pour confirmer le texte dans Hébreux, mais les Trinitaires n'ont pas porté attention aux falsifications, puisque cela leur convenait. Les Dithéistes d'Armstrong n’en savent tout simplement pas assez pour y faire face. Il n'y a cependant aucun doute que ce soit, que l’épître aux Hébreux cite directement à partir de la LXX et le texte intégral éclaire sur le sens de l’épître aux Hébreux. Les Manuscrits de la Mer Morte (MMM) confirment également le texte de la LXX et montrent que le TM est une falsification juive ultérieure. La version RSV a corrigé le texte au verset 8, sur cette base.


Hébreux 1:7 est tiré du Psaume 104:4. Cette référence prouve également hors de tout doute que le Père est mentionné dans les Psaumes, et le Livre des Hébreux sait ce fait car il montre que le Psaume 104 fait référence au Père, comme le créateur Qui a établi les fondements de la terre (Ps. 104:5a).


Hébreux 1:7 De plus, il dit des anges : Celui qui fait de ses anges des vents, Et de ses serviteurs une flamme de feu.

Le Psaume 45 est mentionné au verset 8 et montre que le fils est révélé, et donc aussi le Père. De là, l’élohim qui est l'élohim du Christ ne peut être que le Père. Donc, encore une fois, dans sept cas distincts, dans la première partie du chapitre 1 d’Hébreux, l'affirmation que le Père n'a pas été révélé dans les textes de l’Ancien Testament est avérée fausse.


Hébreux 1:8 Mais il a dit au Fils : Ton trône, ô Dieu, est éternel ; Le sceptre de ton règne est un sceptre d’équité ; [9] Tu as aimé la justice, et tu as haï l’iniquité ; C’est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t’a oint D’une huile de joie au-dessus de tes égaux.


Les versets 10-12 se réfèrent au Psaume 102:25-27. Il est évident que ce texte se réfère au Père, puisqu’il est utilisé ici dans Hébreux par opposition au fils qui est ensuite mentionné à nouveau au verset 13 se référant au Psaume 110:1 et aux anges au verset 14.

 

Hébreux 1:10 Et encore : Toi, Seigneur, tu as au commencement fondé la terre, Et les cieux sont l’ouvrage de tes mains ; [11] Ils périront, mais tu subsistes ; Ils vieilliront tous comme un vêtement, [12] Tu les rouleras comme un manteau et ils seront changés ; Mais toi, tu restes le même, Et tes années ne finiront point. [13] Et auquel des anges a-t-il jamais dit : Assieds-toi à ma droite, jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied ? [14] Ne sont-ils pas tous des esprits au service de Dieu, envoyés pour exercer un ministère en faveur de ceux qui doivent hériter du salut ?


Comment donc le Père et le Fils ne sont-ils pas compris d’après ces aspects dans ces textes ? Comment le Père n’est-il pas compris d’après le Psaume 110 dans l'Ancien Testament ? La suggestion est absurde. Le texte du Psaume 102:27 est mal traduit de Tu es Celui à tu es le même pour dissimuler le fait que nous parlons du Seul Vrai Dieu et non pas d’un système triune.


Le texte a été plutôt malheureux, car il a été utilisé avec quelques mauvaises traductions pour élever Christ au-dessus des Anges et affirmer qu’il en a toujours été ainsi alors que les textes montrent qu'il était l'un d'eux en tant que fils de Dieu. Le but du texte est de montrer que le Christ, comme l'un d'eux, a été fait un peu inférieur aux anges, puis élevé au-dessus d’eux à travers son sacrifice. Ils sont mentionnés dans la LXX comme fils de Dieu et une partie de l'Armée étant distincte de l'homme à la fois d'Israël et des Païens. Nous allons examiner de nouveau la compréhension de ces textes et poursuivrons ensuite pour démontrer, en outre, l'identité du Père comme le Seul Vrai Dieu de l'Ancien Testament.


Revenant à la question du Premier Commandement se référant au Christ : l'un des coordonnateurs de CCG en Californie devait dire :


Je n'ai jamais entendu dire dans l’Église de Dieu (COG) du monde entier ou ses branches que le Premier Commandement d'Exode 20 se rapporte à Jésus-Christ, et non pas à Dieu le Père, jusqu'à ce que je le lise dans l'article de Frank Nelte, GOD’S PLAN FOR MANKIND & CHRIST’S RETURN (Le Plan de Dieu pour l’Humanité et le Retour du Christ). J'ai été avec quelques-unes des branches de la WCG et je n’ai jamais entendu ce blasphème.


Mais cela ne me surprend pas puisque j'ai lu dans les transcriptions de sermon de la série de sermons de John Ritenbaugh sur la relation Père/Fils que c'est correct de prier le Christ. Cela aussi n'a jamais été prêché dans le monde entier sous Herbert Armstrong. Il a été enseigné toujours par le ministère de prier le Père au nom du Christ tel que cela fut enseigné par le Christ lui-même.


La WCG a enseigné, de même que toutes les Églises de Dieu pendant deux mille ans, qu'il était absolument interdit de prier le Christ. Toute prière est au Père, au nom de Son fils Jésus-Christ.


Une fois que vous faites cette erreur et que vous élevez Christ à la co-égalité avec le Seul Vrai Dieu, vous passez ensuite sur cette voie de blasphème. Comme ces ministres travaillent ensemble dans l'erreur sans la supervision d'un conseil des anciens et à l'extérieur du chandelier de l'Église de Dieu, ils font des erreurs et il n'est donc pas surprenant qu’ils soient arrivés à cette impasse. L'homme qui fait l'objet de cette analyse nie même que le nom d'Éloah s'applique à Dieu le Père à partir de ce même raisonnement vicié. Il nie également qu'il y avait un Calendrier du Temple et nous allons examiner cette erreur également.

 

Un autre coordinateur qui avait l'expérience avec l'Église de Dieu Internationale (CGI) a déclaré qu'il n'avait jamais entendu dire cela, alors qu'il était dans l'Église de Dieu, International. Dans cette église, on enseignait que le Premier Commandement se référait à la fois au Père et au Christ, car Christ est aussi considéré comme Dieu suite à une incompréhension de Jean 1. Jean 1:1 déclare simplement que le Christ (la Parole) est un theos/élohim, comme le sont les autres fils de Dieu (les anges) d’après Job 1:6, 2:1, 38:7 et Psaume 82.

                                                          

Christ se distingue du Père, qui est le Dieu de Jean 1:1 comme Ton Theon/Ha Élohim.


Le problème avec lequel CGI est confronté, c'est que la commande est que vous n'aurez pas d'autres élohim devant moi. Le texte dit : Je suis Yahovah ton Élohim. Tu n'auras pas d'autres dieux devant moi.


Il est vrai que Yahovah est un nom utilisé pour de multiples fils de Dieu et Genèse 18 et 19 fait référence à quatre Yahovahs en même temps. Un est resté avec Abraham et deux sont allés vers Lot à Sodome et puis ils ont appelé le feu du Yahovah dans le Ciel. Ceci est expliqué dans l'étude L'Ange de YHVH (No. 024).

                       
Ainsi, la langue du texte peut admettre un subordonné Yahovah d'Israël, mais, si le libellé du Premier Commandement devait s’appliquer au Christ ou à un autre Yahovah, c’est de l'idolâtrie directe et le Péché de Satan.


Ce point de vue vient de la fausse affirmation que le Dieu de l'Ancien Testament était Jésus-Christ, ce qui est la fausse théologie d'Armstrong qui va directement à l'encontre des textes de l’AT. La prétention devait-elle être faite que le Yahovah se réfère ici au Christ et non pas à Dieu comme Ha Élohim, nous serions alors confrontés au fait que ce texte, étant au singulier, fait que  Christ demande qu'il soit l'objet d’adoration en Israël et non pas le Seul Vrai Dieu.


Linguistiquement, le texte ne peut pas se référer à deux êtres, bien que l'affirmation selon laquelle ils étaient deux êtres en tant qu’un est bien évidemment la fausse prémisse sur laquelle ils s'appuient. La réelle compréhension de l'Ancien Testament est assombrie par l'erreur d'Armstrong, étant perpétuée par ses partisans qui acceptent aveuglément l'affirmation fausse et s’appuient sur ce que nous voyons ici. Nous ne doutons pas qu’Armstrong lui-même aurait censuré cette nouvelle vue concernant le Premier Commandement se référant au Christ.


Comme il a été également souligné ici : le point devrait être évident pour quiconque que si ce sont les commandements de Christ, alors adorer le Père serait une transgression car nous adorerions le Père à la place du Christ. C'est absurde. Quand on lit les chapitres 4-7 d’Esdras, nous voyons que le Temple appartenait à La Divinité (SHD # 433, Eloahh, Éloah), et les lois sont celles de La Divinité, et dans Jean 17:3, Christ a appelé cette Divinité le Seul Vrai Dieu. Christ a également identifié cette Divinité comme son Dieu dans Jean 20:17, et comme tel, ce serait ce Dieu le Créateur de Christ et cela ferait de Christ un élohim subalterne qui agit à la demande de son Créateur. Ainsi, ces lois ne peuvent être que les lois de Dieu le Père et cela expliquerait également pourquoi l’Église du Premier Siècle a considéré le Christ le Grand Ange de l'Ancien Testament qui a donné la loi à Moïse, comme l'affirme la Bible.

 

Notre Dieu est le Dieu du Christ. Nous n'avons qu'un Seul Vrai Dieu. Nous le servons, comme le fait Christ.


Cette hérésie insidieuse de deux vrais Dieux et le mensonge que le Père n'est pas mentionné dans l'Ancien Testament ont été répandus par ces personnes dans la mesure où nous voyons qu’une ou deux personnes de la COG en Afrique ont été abordées à travers l'Internet par un ou deux autres anciens membres de la WCG, apparemment en Afrique du Sud, qui essaient de faire avancer la possibilité que le Premier Commandement s'applique au Christ. Heureusement, cela est rejeté comme une hérésie absolue par ceux dont nous sommes conscients.

 

La Bible est très claire qu'il y a un Seul Vrai Dieu et que Dieu est identifié dans l'Ancien Testament comme le Père et créateur et Son nom est Éloah, et il a un fils physique. Proverbes 30:4 défie directement toute personne qui croit avoir la compréhension des textes de déclarer le nom du Père et le nom de son Fils. Le texte procède ensuite à l'identifier par son nom comme Éloah qui est un nom singulier qui n’admet aucune pluralité et il se réfère au Père seulement. La compréhension de ce nom de Dieu est le test de compréhension dans l'Esprit Saint. Les Dithéistes ou Binitaires échouent ce test. Ils nient ou dénaturent son application.


Éloah est le Dieu du Temple et nous savons d’après Deutéronome 32:15 qu'Il est le créateur et d’après Deutéronome 32:17 qu'Il est l'objet du sacrifice. Il est le Dieu de la Bible.

 

Il est le Très-Haut (Eleyon ou Elyon) et il ne peut y avoir qu'un seul Très-Haut, par définition, et la logique du langage. Il a divisé les nations en fonction du nombre des fils de Dieu (Deut. 32:8 RSV et MMM). Il a donné la portion de Yahovah pour être les Enfants d'Israël. Ainsi Elyon et Yahovah, comme Dieu et fils de Dieu, sont mis en place ici dans la Torah où Yahovah d'Israël est l'un des fils de Dieu et Éloah est défini comme le créateur. Pour cette raison, le TM a été forgé dans ce texte dans la période post-Temple, et c'est pourquoi la version KJV est fausse.


Job mentionne Éloah dans 45 endroits. Le rédempteur est répertorié comme l'un des Mille et n'est pas Éloah dans Job (Job 33:23).


Ce nom est singulier et n’admet aucune pluralité du tout. Les textes détruisent complètement le mythe qu’Armstrong a créé, à savoir que l'Ancien Testament ne mentionne que le Christ qui était le Dieu de l'Ancien Testament et le Père était inconnu dans l'Ancien Testament. C'est un mensonge.


Esdras identifie Éloah comme le Dieu du Temple et continue, à partir des textes dans Esdras 4:24, à identifier le Temple, comme la Maison d'Éloah, Le Dieu (Éloah) d'Israël (Esdras 5:1). Les prophètes à la Maison d'Éloah sont les prophètes d'Éloah (Esdras 5:2). Il est "l'œil" d'Éloah qui observe et commande les activités au Temple.


Darius a été demandé sur la Maison du Grand Éloah à Jérusalem (Esdras 5:8).

 

Les Juifs savaient et ont déclaré qu'ils étaient les serviteurs du Grand Éloah des Cieux et de la Terre (Esdras 5:11). Mais ce sont les pères de Juda qui ont provoqué l'Éloah des Cieux à la colère (Esdras 5:12). Il n'y a qu'un seul Éloah du Ciel et de la Terre et qui est le Père. Dire le contraire est un blasphème idolâtre.


Les Juifs ont reconnu que c’était Cyrus qui a donné la commande pour construire la Maison d'Éloah à Jérusalem (Esdras 5:13). Les ustensiles de la Maison d'Éloah ont été retournés au prince de Juda (Esdras 5:14) et il a été ordonné de les renvoyer à la Maison d'Éloah comme elle a été construite en place (Esdras 5:15). La demande a été faite pour savoir si le décret de Cyrus existait en ce qui concerne la Maison d'Éloah (Esdras 5:17).


Darius a ordonné une perquisition et le décret de Cyrus a été trouvé concernant la construction de la Maison d'Éloah à Jérusalem (Esdras 6:3), ainsi que les ustensiles d'or et d'argent pris par Nebucadnetsar de la Maison d’Éloah soient restaurés et remis à la Maison d'Éloah (Esdras 6:5). Ainsi l’ancien temple et le nouveau temple étaient tous les deux la Maison d'Éloah.


Par conséquent, il a été ordonné aux assaillants de laisser la construction de la Maison d'Éloah tranquille et que les Juifs soient laissés pour construire la Maison d'Éloah (Esdras 6:7). Le tribut au-delà de la rivière a été alloué pour la construction de la Maison d'Éloah (Esdras 6:8) et aussi pour les offrandes sacrificielles à l'Éloah des Cieux (Esdras 6:9-10).


C’était Éloah qui a fait que Son nom soit placé là dans la Maison d'Éloah et une centaine de bœufs ont été offerts à la dédicace de la Maison d'Éloah (Esdras 6:12,16-17). Les Sacrificateurs et les Lévites ont été établis dans des divisions pour le service d'Éloah à Jérusalem (Esdras 6:18).


Artaxerxès a reconnu Esdras comme un scribe de la Loi d'Éloah des Cieux (Esdras 7:12). Esdras a été envoyé pour évaluer Jérusalem, selon la Loi d'Éloah qui était dans sa main (Esdras 7:14) et le roi et ses conseillers ont offert de l’or et de l'argent à l'Éloah d'Israël qui est l'Éloah des Cieux dont la demeure est à Jérusalem (Esdras 7:15). Ils ont dû acheter des animaux pour les offrir à Éloah à Jérusalem (Esdras 7:17), puis ils devaient utiliser le reste, selon la Volonté d'Éloah (Esdras 7:18). Ensuite, ils ont également eu à livrer les ustensiles d’Éloah devant la Maison d’Éloah à Jérusalem (Esdras 7:19). Quoi que ce soit d’autre qui était nécessaire de donner à la Maison d'Éloah (Elahh) devait être pris de la maison des trésors du roi comme Esdras, le scribe de la Loi d’Éloah l’a adressé (Esdras 7:20-21). Tout ce qui était commandé par l’Éloah du Ciel devait être fait avec diligence pour la Maison de l'Éloah des Cieux (Esdras 7:23).


Aussi, les sacrificateurs, les Lévites, les chanteurs et les porteurs, Néthiniens, étaient ministres de la Maison d'Éloah et ce n'était pas permis d'imposer des péages, un tribut ou des douanes sur eux (Esdras 7:24). Esdras a été commandé d'agir, conformément à la sagesse d’Éloah, de nommer les magistrats et les juges. Celui qui n'a pas la Loi d’Éloah et la loi du roi devait avoir un jugement exécuté rapidement sur lui (Esdras 7:25-26). Cet être, Éloah, est le Seul Vrai Dieu.


Son nom n'admet aucune pluralité que ce soit, et la Loi émane de Lui et Il est l'objet du sacrifice au Temple. Christ a identifié le Temple, comme la Maison de Son Père. Le sacerdoce, y compris le Christ comme Souverain Sacrificateur selon l'ordre de Melchisédek, l'adore et le sert. Les élohim émanent de Lui comme Ha Élohim. Eux, en tant qu’Élohim, qui est un mot pluriel, sont les fils de Dieu et ils sont le conseil des Élohim des Psaumes et le Conseil de chapitres 4 et 5 d’Apocalypse.


Il est évident que l'affirmation de Herbert Armstrong que le Dieu de l'Ancien Testament soit le Christ est une fabrication complète et affiche un manque flagrant de connaissance des textes de l'AT. Dans le Cours de Correspondance à Distance de WCG, dans la leçon 8, l’Église Universelle de Dieu (WCG) a déclaré que le mot Éloah était le mot singulier pour Dieu qui est à l'origine du nom Élohim. Cette leçon est demeurée inchangée depuis sa création jusqu'à la dernière édition publiée sous Tkach Snr. Herbert Armstrong ne l'a jamais modifié ou enlevé. Il semblait qu'il ne comprenait pas la signification du texte puisque la leçon suivante est tombée dans une forme du Dithéisme. Toutefois, ses subordonnés, tels que Herman Hoeh, étaient au courant de son existence, mais peut-être pas de ses implications. Malheureusement, ils n'ont jamais développé la structure de l’Ancien Testament comme ils auraient dû. Il existe d'autres textes qui traitent avec les deux divinités d'Israël, comme Zacharie 2 et d'autres qui traitent de la position du Christ comme l'Ange de Yahovah comme dans la Torah et dans Zacharie 12:8.

 

Les Distinctions de Yahovih et Yahovah

 

Les distinctions de Yahovih (SHD 3069) et Yahovah (SHD 3068) n'ont pas été comprises par Armstrong, et par ses subordonnés non plus.

 

Comme indiqué ci-dessus, il existe plusieurs Yahovahs. Dans Genèse chapitres 18 et 19, nous voyons qu'il y avait au moins quatre Yahovahs (SHD 3068) mentionnés à un moment donné. Trois sont venus vers Abraham sur le chemin de Sodome. Un est resté avec lui et les deux autres Yahovahs sont allés vers Lot et le Quatrième Yahovah dans le ciel a fait tomber du feu sur les villes de Sodome et Gomorrhe.

 

Cette question est examinée dans l’étude L'Ange de YHVH (No.24) .


Exode 3:14 est sous la forme 'eyeh 'asher 'eyeh qui est formulée à la première personne et qui signifie je suis (ou serai) ce que je deviendrai. Il y a une note de bas de page dans la bible Oxford Annotated RSV à cet effet. YHVH est une forme à la troisième personne de cette structure. En d'autres termes Dieu devient quelque chose. Il devient un être étendu.


Chacun de l’armée, qui a été envoyé aux hommes, portait le titre honorifique Yahovah comme Il cause que ce soit. Le mot Yahovih (SHD 3069) est appliqué au Seul Vrai Dieu seulement.


Le nom de Yahovah est une forme à la troisième personne du verbe qui signifie : Il cause que ce soit. Il ne se réfère toujours qu’à Dieu le Père quand il est rendu Yahovah des Armées ou à de rares occasions Yahovah Élohim.


Tel que déclaré, dans la Leçon No. 8 du Cours Biblique par Correspondance à Distance, l’Église Universelle de Dieu (WCG) a expliqué que le Mot pour Dieu était Éloah et le pluriel Élohim était dérivé de ce mot, mais dans la Leçon 9, ils ont transpercé dans le Dithéisme. Ce cours et cette leçon sont demeurés inchangés tout au long de la WCG jusqu'à ce que Tkach l’ait renversé en 1993-5.


Quand les Juifs lisent les mots Yahovih SHD 3069, ils lisent Élohim, et lorsqu’ils lisent SHD 3068 Yahovah, ils lisent Adonaï afin de ne pas confondre les êtres. Ils ont changé le nom de Yahovah pour Adonaï à 134 endroits dans l'Ancien Testament pour déguiser les relations également. Les endroits sont enregistrés à l'annexe de la Companion Bible et Bullinger prend note des endroits dans les notes.

 

Une situation d'importance à cette question est le texte d'Exode 4:10 et aussi 4:13 où le mot Yahovah se rapportant à l'Ange de la Présence qui a parlé avec Moïse était deux des 134 endroits modifiés pour Adonaï, montrant ainsi qu'ils ont compris implicitement que c’était le Christ qui a parlé à Moïse, et non le Seul Vrai Dieu pour qui le Christ a agi. Sinon, les mots auraient été retenus et se liraient comme élohim. Ce n'est qu'un autre exemple de l'erreur de l'hypothèse Armstrong. Chacun des 134 textes montre la réalité de la distinction entre les divinités.

 

Yahovah des Armées comme Éloah, et les Élohim

 

Yahovih est l’Elyon, ou le Ha Élohim ou Yahovah des Armées, qui est le Seul Vrai Dieu Éloah. Yahovih est le Dieu de tous ceux qui sont appelés Yahovah ou Élohim. L’Élohim qui était Christ, mentionné dans le Psaume 45:6-7, a un élohim qui est Ha Élohim et il a d'autres élohim comme partenaires, comme ce texte et Hébreux 1:8-9 le disent clairement.


Ce raisonnement est simple. Il y a beaucoup d’élohim il y a seulement Un Éloah. Le nom n'admet aucune pluralité que ce soit. La forme chaldéenne d’Éloah est Elahh. La forme chaldéenne d’Élohim est Elahhin. Elahh n'admet aucune pluralité non plus et Elahhin est le pluriel qui couvre tous les Elahhin en tant que fils d’Elahh. Le chaldéen est devenu l'araméen de l'Est et l'hébreu s’est développé dans l'araméen occidental.

 

L'araméen de l’Est s’est développé en arabe. C'est la raison pour laquelle Allah’ a été utilisé dans le Coran de façon à montrer aux Trinitaires qu'il n'y avait aucune pluralité que ce soit dans le nom du Seul Vrai Dieu. Les mots Eloahh , Elahh , et Allah’ font référence à La Puissance ou La Divinité, qui est le Seul Vrai Dieu. Le Coran, comme dans la Bible, n'a aucun problème avec les Elahhin, ou Élohim, étant des fils de Dieu. La cosmologie des Chaldéens était exactement la même que les Hébreux et Abraham a été considéré comme un prince des Élohim comme nous le voyons dans le texte hébreu de Genèse 23:6, où il est un prince des élohim. Daniel utilise le chaldéen pour se référer aux fils de Dieu également. 

 

Il devient évident que le ministère Armstrong et sa théologie ne comprenaient pas le sens et la structure des noms de Dieu et de l'Armée. Ils n'ont pas compris non plus le système du Temple de Dieu et en tant que tels ils ont été incapables de bien concilier les structures Monothéistes, qui est une tâche qui doit être effectuée par les Églises de Dieu et les Témoins dans les Derniers Jours. Herbert Armstrong était plus concentré à se déclarer le premier témoin et le prophète Élie à venir qu’à comprendre la vérité et les exigences du plan de Dieu. Ceci était une vanité encouragée par ses adulateurs, dont l’attitude a entraîné les erreurs que nous voyons aussi se développer ici (voir les études Élie ? (No. 233) et Les18 Vérités Restaurées d’Herbert W. Armstrong (No.233B)).

 

Christ lui-même déclare que le Temple de Jérusalem est la Maison de son Père. C'est le Dieu et le Père de Christ (Jean 20:17) qui est le Dieu du système du Temple à la fois dans l'Ancien et le Nouveau Testament. Il n’y a aucun doute qu’Israël comprenait le Temple pour être la Maison du Seul Vrai Dieu et que l’élohim d’Israël était une divinité subalterne, qui était un messager de l’Elyon, qui leur a donné la loi au Sinaï, et Christ et les apôtres déclarent ce fait (cf. aussi 1 Cor. 10:4).

 

Dans Jean 2 verset 13, Jésus et ses disciples voyagent à Jérusalem pour observer la Pâque. C'est là qu'il a déclaré le Temple de Jérusalem comme la Maison de son Père, et a purifié le Temple en chassant les changeurs de monnaie et les animaux (vv. 14-16). Christ avait un zèle pour la Maison de son Père, comme Jean 2:17 cite le Psaume 69:9.

 

Jean 2:13-17 (Bible juive complète). 13) C’était presque le temps pour la fête de Pesach dans Y'hudah, alors Yeshua est passé à Yerushalayim. 14) Dans l'enceinte du temple, il trouva ceux qui vendaient des bovins, des moutons et des pigeons, et d'autres qui étaient assis à des tables échangeant de l'argent. 15) Il fit un fouet de cordes et les chassa tous de l’enceinte du Temple, les moutons et les bovins aussi. Il renversa les tables des changeurs, éparpillant leurs pièces ; 16) et aux vendeurs de pigeons il dit, "Sortez ces choses d'ici ! Comment osez-vous transformer la maison de mon Père en un marché ?" 17) (Son talmidim se souviendra plus tard que le Tanakh dit : Le zèle pour ta maison me dévorera.)

 

Job 33:23 se réfère à l'Un parmi mille qui a racheté Job. Cet être est aussi dans Genèse 48:15-16 comme l’élohim qui marchait avec les Patriarches et qui a nourri Jacob et que Jacob  a déclaré que c'était l'Ange qui l’a racheté. Les élohim sont les fils de Dieu. L’élohim de Jacob était un messager pour le Seul Vrai Dieu et la Bible montre qu’il en était ainsi dès les premières lignes du texte.

 

De Hébreux 1:8-9, nous savons incontestablement que cet être mentionné dans Psaume 45:6-7 est le Christ comme un élohim, mais qu’il a un élohim au-dessus de lui comme son Élohim ou son Dieu et qu'il a aussi ces compagnons-là ou camarades-là qui étaient égaux à lui mais au-dessus desquels il a été oint. Qui étaient-ils ?


Ils sont clairement ses camarades ou ses partenaires. La Bible nous dit qui ils sont et ils ne sont pas humains comme ces Dithéistes tentent de le faire valoir. Les Dithéistes Armstrongites, tels que Frank Nelte, (et les Binitaires) essaient d'isoler le mot chabbar traduit par Compagnons et Camarades comme n’ayant pas d'équivalent en français et font effectivement cette fausse revendication qu'ils sont ses disciples humains.

 

Cependant, le mot avait un équivalent grec dans les traductions de l’AT et du NT. Les universitaires conviennent tous que chabbar (SHD 2271) a un parfait équivalent en français qui concorde avec le mot grec utilisé. Il signifie les partenaires, ou compagnons. Il vient de la racine chabar (SHD 2266). La racine signifie "être compact" ou "en communion avec", ou d’"empiler", ou "se réunir, ou en ligue". Dans chaque utilisation des mots de la racine, le mot signifie compagnons ou associés ou partenaires. Il n'y a pas d'autre interprétation ou usage et les équivalents français transmettent parfaitement la signification.


Le grec est metoxous (SGD 3353). Le grec a un sens précis d'un participant qui a effectué avec lui le sens d'un répartiteur, et par conséquent, un associé, donc un compagnon, un participant ou un partenaire. La LXX utilise le même terme dans la traduction et Brenton traduit par compagnons et les traductions du NT le rendent partenaires (Knoch, et l'Interlinéaire de Marshall) et camarades (KJV, RSV).


Ce mot grec a une association parfaite en français, comme expliqué ici et l'hébreu a la même association absolue. Ce mot hébreu a un sens précis d'une racine spécifique, et d'affirmer qu'il n'a pas d'équivalent en français est une déclaration fausse flagrante. L’affirmation qu’il n'a aucune validité dans la langue ou la logique. Ces ministres diront apparemment n’importe quoi pour fausser les Écritures pour s'adapter aux erreurs d'Armstrong.

 

Ainsi, d’après ce texte, Christ a des partenaires ou des camarades en liaison avec lui qui ont partagé sa position et au-dessus desquels il a été nommé ou oint. Logiquement, la nécessité absolue de cette position est qu'il ne peut pas avoir toujours été au-dessus d’eux. Il a été l'un d'entre eux jusqu'à ce qu'il ait été oint au-dessus d'eux. Alors qui sont-ils ?

 

Il est évident à partir de 1Pierre 3:21-22 que l'onction du Christ a eu lieu après qu'il a été ressuscité par son Père, qu’il soit monté au ciel, que son sacrifice ait été accepté par son Père, et étant alors à la droite de son Père. Ceci est accepté par la plupart des érudits bibliques.

 
1Pierre 3:21-22 21) Cette eau était une figure du baptême, qui n’est pas la purification des souillures du corps, mais l’engagement d’une bonne conscience envers Dieu, et qui maintenant vous sauve, vous aussi, par la résurrection de Jésus-Christ, 22) qui est à la droite de Dieu, depuis qu’il est allé au ciel, et que les anges, les autorités et les puissances, lui ont été soumis.

 

Cette élévation a eu lieu à partir de la résurrection de Christ d'entre les morts. Il a été ressuscité et élevé au-dessus des autres fils de Dieu, comme nous allons le voir aussi ci-dessous.


D’après Deutéronome 32:15-17, nous voyons que c’était Éloah, qui était le Dieu qui les a créés, et le Dieu à qui ils ont offert des sacrifices. Au verset 8, Éloah le Père est le Très-Haut qui a divisé les nations, et au verset 9, Il a donné Israël à notre Seigneur Jésus-Christ. Dans Exode 34:5-6, nous voyons un exemple dans lequel Christ est descendu dans la nuée et s’est tenu avec Moïse, puis est passé devant Moïse et a proclamé : "L’Éternel, L’Éternel Dieu" ...


Il ne se proclamait pas lui-même, il proclamait le Père devant Moïse, le même Père que Moïse a appelé Éloah dans Deutéronome 32. Alors, quand nous lisons Exode 20:3, nous voyons qu'Israël savait bel et bien qu'il y avait un Dieu le Père ou Tout-Puissant qui était au-dessus du Christ parce que le Christ le leur avait révélé. Christ était le reflet de Sa gloire. Le corps entier d'Israël savait que l'être au Sinaï était l'Ange de l’Éternel qui leur révélait l’Elyon, le Dieu d'Israël. Ce fut le souci constant de l'Église de Dieu à travers les âges.

 
Dans Esdras 7:21, la loi est aussi identifiée comme la loi d’Elahh (SHD 426 chald.) qui est Éloah (SHD 433) mentionné ailleurs dans le texte par Esdras. Il est la Divinité Suprême. Ainsi, la loi qui dit : "Tu n'auras pas d'autres dieux devant moi" est la loi de Dieu le Père, le Seul Vrai Dieu du Ciel et de la Terre.


Deutéronome 32:8 montre que l’Elyon était la divinité qui a alloué les nations aux fils de Dieu. Il n'y a qu’un seul Très-Haut et ce n'est pas Christ, par définition. Christ n'est pas l'Éloah du Ciel et de la Terre. Cet être peut seulement être Dieu qui est le Père. Le Père, l’Elyon, a attribué Israël à l’Élohim qui était le Christ. Ce texte a dû être modifié par les Sopherim après la chute du Temple pour discréditer la doctrine du salut des Païens et la position du Christ en tant que Yahovah d'Israël. Donc, ils ont forgé le texte pour lire selon le nombre des fils d'Israël plutôt que selon le nombre des fils de Dieu. Ceux-ci étaient douze plutôt que les 70 [deux] des fils de Dieu comme en témoigne aussi le conseil des anciens, qui les reflète. Ceci était le Sanhédrin nommé par Israël au Sinaï pour représenter le gouvernement de Dieu comme Christ l’a montré à Moïse.

 

La relation entre le Père, comme Yahovah des Armées, et le Christ, en tant que Yahovah d'Israël, est vue dans Zacharie chapitre 2:7-12 :


[7] Sauve-toi, Sion, Toi qui habites chez la fille de Babylone ! [8] Car ainsi parle l’Éternel des armées : Après cela, viendra la gloire ! Il m’a envoyé vers les nations qui vous ont dépouillés ; Car celui qui vous touche touche la prunelle de son œil. [9] Voici, je lève ma main contre elles, Et elles seront la proie de ceux qui leur étaient asservis. Et vous saurez que l’Éternel des armées m’a envoyé. [10] Pousse des cris d’allégresse et réjouis-toi, Fille de Sion ! Car voici, je viens, et j’habiterai au milieu de toi, Dit l’Éternel. [11] Beaucoup de nations s’attacheront à l’Éternel en ce jour-là, Et deviendront mon peuple ; J’habiterai au milieu de toi, Et tu sauras que l’Éternel des armées m’a envoyé vers toi. [12] L’Éternel possédera Juda comme sa part Dans la terre sainte, Et il choisira encore Jérusalem.


Notez que le subordonné ici parle pour Yahovah des Armées et il a dit que Yahovah des Armées l'a envoyé pour les protéger. Alors Yahovah des Armées le reconnaît et l’envoie pour s’occuper de ceux qui touchent à la prunelle de son œil. Bullinger a effectivement identifié ce texte comme la "prunelle de mon œil" dans la note accompagnant le texte. Le Yahovah subalterne d'Israël est considéré comme l'élohim de David et la tête des élus, comme l'Ange de Yahovah à leur tête dans Zacharie 12:8.


Zacharie 12:7-8 [7] L’Éternel sauvera d’abord les tentes de Juda, Afin que la gloire de la maison de David, La gloire des habitants de Jérusalem ne s’élève pas au-dessus de Juda. [8] En ce jour-là, l’Éternel protégera les habitants de Jérusalem, Et le faible parmi eux sera dans ce jour comme David ; La maison de David sera comme Dieu, Comme l’ange de l’Éternel devant eux.

 

Cet élohim est l'Ange de l’Éternel à la tête de la maison de David qui deviendra aussi élohim.


Maintenant, le ministère de WCG n'a JAMAIS abordé ce texte ou le texte dans le chapitre 2. Cela détruisait complètement leur théorie et alors ils l'ont ignoré et ont menti au sujet de ce que l'Ancien Testament dit. Ils ont aussi ignoré le fait que les camarades ou les partenaires du Christ ont été identifiés dans Apocalypse chapitre 4 et 5. Le cercle intérieur des 70 était les trente qui se reflètent dans le Temple d'Éloah à Jérusalem. Autour du trône d'Éloah, il y avait les Chérubins ou quatre êtres vivants. Ils étaient le chérubin à tête d’Aigle au Nord, le chérubin à tête de Taureau à l'Ouest, le chérubin à tête de Lion à l'Est et le chérubin à tête d’Homme au Sud. Ces deux derniers se sont rebellés et leur sort et leurs remplaçants sont préfigurés dans la décoration du Temple à côté du Palmier qui est Christ et leurs identités sont identifiées dans le texte hébreu de l'Ancien Testament. Les nouveaux Chérubins ou Chérubins remplaçants sont Abraham et Moïse. Ils ont été les seuls serviteurs de Dieu qui ont été appelés comme élohim dans les textes (voir Genèse 23:6 en hébreu et Ex. 4:16 ; 7:1).

 

Les vingt-quatre vieillards avec les Couronnes qui les placent devant Dieu sont représentés par les vingt-quatre souverains sacrificateurs du Temple à Jérusalem. Ils sont devant le trône de Dieu et l'Agneau est là comme le vingt-cinquième et le Grand Sacrificateur devant le trône de Dieu. Ce sont les partenaires du Christ au-dessus desquels il a été élevé comme Souverain Sacrificateur selon l'ordre de Melchisédek. Ce sont tous des fils de Dieu. Ils affirment que le Christ nous a rachetés, parmi les élus humains, pour être une nation de Rois et de Sacrificateurs et nous régnerons sur la terre. Ce sont les compagnons du Christ devant qui le Christ nous confesse, comme on le voit dans le Psaume 82:1-6 et tous les enfants du Très-Haut (Elyon) en tant que fils de Dieu (Deutéronome 32:8; Job 1:6; 2:1; 38:4-7; Luc 12:8). L’Élohim d'Israël est l'un des élohim (Psaume 86:8). Ce texte a été tenu de se référer aux juges d'Israël par certains Trinitaires et Dithéistes formés par Armstrong. Cependant, le Christ n'a jamais occupé une place dans le Sanhédrin ou un magistrat. Ce conseil est celui mentionné dans l'Apocalypse 4 et 5. Les érudits sont presque tous d'avis que le Conseil des élohim dans les Psaumes est celui devant le trône de Dieu et est multiple.


En cas de doute quant à savoir qui est l'entité qui est l'Ange de Yahovah à la tête d'Israël dans Zacharie 12:8, on peut simplement lire les textes suivants qui font référence au Messie et la prophétie à son sujet disant qu’il a été percé et ses rapports avec les nations qui viendront contre Jérusalem. Il ne fait aucun doute que cet être est l'Élohim subalterne d'Israël.


Zacharie 12:9-14 [9] En ce jour-là, Je m’efforcerai de détruire toutes les nations Qui viendront contre Jérusalem. [10] Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem Un esprit de grâce et de supplication, Et ils tourneront les regards vers moi, celui qu’ils ont percé. Ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique, Ils pleureront amèrement sur lui comme on pleure sur un premier-né. [11] En ce jour-là, le deuil sera grand à Jérusalem, Comme le deuil d’Hadadrimmon dans la vallée de Meguiddon. [12] Le pays sera dans le deuil, chaque famille séparément : La famille de la maison de David séparément, et les femmes à part ; La famille de la maison de Nathan séparément, et les femmes à part ; [13] La famille de la maison de Lévi séparément, et les femmes à part ; La famille de Schimeï séparément, et les femmes à part ; [14] Toutes les autres familles, chaque famille séparément, Et les femmes à part.


Ceci est le Messie. Il est l’Élohim subalterne d'Israël et l'Ange de la Présence qui a racheté Jacob.

 

Genèse 48:14-16 [14] Israël étendit sa main droite et la posa sur la tête d’Éphraïm qui était le plus jeune, et il posa sa main gauche sur la tête de Manassé : ce fut avec intention qu’il posa ses mains ainsi, car Manassé était le premier-né. [15] Il bénit Joseph, et dit : Que le Dieu en présence duquel ont marché mes pères, Abraham et Isaac, que le Dieu qui m’a conduit depuis que j’existe jusqu’à ce jour, [16] que l’ange qui m’a délivré de tout mal, bénisse ces enfants ! Qu’ils soient appelés de mon nom et du nom de mes pères, Abraham et Isaac, et qu’ils multiplient en abondance au milieu du pays !


Il n'y a pas de mystère ni de doute de qui nous parlons. L'Ange de la Rédemption dans Job 33:23 et Genèse 48:15-16 est l'un des fils de Dieu, l’élohim appelé l'Ange de l’Éternel.


Il n'y a qu'un Seul Vrai Dieu dans Jean 17:3, qui a envoyé Jésus Christ, et l'apôtre Paul nous dit que ce Dieu est le seul être qui possède l'immortalité (1Timothée 6:16).


Par conséquent, assimiler un autre être à ce Dieu est un blasphème. Affirmer que le fils de Dieu, qui lui-même prétendait dépendre du Seul Vrai Dieu pour sa vie (Jean 6:57), comme étant égal à l'unique Vrai Dieu, qui donne vie à toutes choses (1Tim. 6:13) est un blasphème.


Affirmer qu’un fils de Dieu est le Dieu que nous adorons à la place du Seul Vrai Dieu est véritablement blasphématoire, car le Christ nous a dit d'adorer le Père qui est son Dieu (Jean 20:17).

 
Ce sont ses paroles dans Jean 4:21-24:


[21] Femme, lui dit Jésus, crois-moi, l’heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père. [22] Vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. [23] Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. [24] Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l’adorent l’adorent en esprit et en vérité.

 

Christ dit clairement que les vrais adorateurs adorent le Père. Ils adorent le Père en esprit et en vérité, et le Père cherche de telles personnes pour l'adorer.


Christ a dit que les Juifs savaient qui ils adoraient et ils n’adoraient pas les fils de Dieu ; ils savaient que le Temple était la Maison de Dieu le Père. Christ a appelé le Temple la Maison de son Père dans Jean 2:16.

 

Par conséquent, affirmer que le Christ est le Dieu qui a été sacrifié pour et le Dieu qui doit être adoré en esprit et en vérité est un blasphème.


Qu'est-ce donc qui définit Christ en dehors des autres fils de Dieu dans l'Armée angélique ? La réponse est qu'il a été élevé au-dessus des autres fils de Dieu par sa résurrection d'entre les morts et sa nomination comme Grand Sacrificateur de l'Armée selon l'ordre de Melchisédek. Nous deviendrons tous des élohim (Jean 10:34-35) et serons égaux aux Anges (SGD 2465 soit SGD 2470 + SGD 32 égal ou comme un ange) (Luc 20:36; Mat. 22:30; Marc 12:25) qui sont aussi des élohim, par définition, et comme fils de Dieu et le Conseil des élohim des textes de l'AT. Christ nous confessera devant ces anges de Dieu (Luc 12:8). Ils sont appelés fils de Dieu dans de nombreux endroits dans l'Ancien Testament, et nous, en tant que fils de Dieu, serons comme élohim, comme indiqué dans l'AT et le NT. Ils sont envoyés avec le Christ sur la terre à son retour (Mat. 13:41; 25:31). Christ nous confessera devant eux afin que nous puissions être acceptés parmi eux, comme élohim.

 

Le problème avec le Dithéisme et le Binitarisme est que la fausse doctrine a cherché à élever le Christ au-dessus des fils de Dieu et à établir l'erreur qui a été introduite dans le système Chrétien par les disciples d'Attis, à Rome et qui n'était pas présente du tout avant 170 EC. Le Dithéisme d’Armstrong n’a JAMAIS fait partie des doctrines de l'Église de Dieu au cours des 1900 années avant qu'il n’introduise l'hérésie. Le Binitarisme est venu du culte d'Attis à Rome vers 170.


Nous pouvons démontrer ce fait par l'analyse de la Théologie de l'Église Primitive et les écrits et la référence aux évêques de l'église formés à Smyrne, comme Polycarpe, Irénée et Hippolyte qui sont complètement Subordinationistes Unitaires. Même les théologiens éminents Trinitaires admettent que l'Église Primitive était Subordinationiste Unitaire. En détaillant les écrits de la Première Théologie de la Divinité et en démontrant hors de tout doute que les théologiens formés à Smyrne étaient des Unitaires bibliques, ces Dithéistes font appel à des arguments ad hominem, comme :  

 

L'échec intellectuel de la WCG et des branches est un obstacle très sérieux à la croissance des Églises de Dieu et semble être la raison pour laquelle elles sont détruites. Leur Dithéisme est une blague. Leur Binitarisme est un tremplin vers l'hérésie du Dieu triune qui est venue du Binitarisme d'Attis. Les partisans dans les branches font tout simplement avancer les doctrines d'Attis, Adonis, Osiris et Baal/Mithra des cultes du soleil dans les Églises de Dieu. L'affirmation que le Christ est élevé au-dessus des autres fils de Dieu, comme l'Armée Angélique est l'argument exact qui venait des cultes du soleil et qui a été utilisé par les Catholiques Athanasiens au Concile de Nicée en 325 EC et qui a été dénoncé comme une hérésie par les Églises de Dieu pendant des siècles. L'avis a été dénoncé comme une hérésie et rejeté avec tous les canons de ce concile en 327 EC.


Ces ministres des branches ou des individus non alignés font aussi de graves allégations fallacieuses pour justifier l'échec du système WCG et des branches en omettant de rétablir les Nouvelles Lunes et les Jubilés et les Cycles du Sabbat dans le Calendrier du Temple. Certains ont même essayé de nier que le calendrier du Temple a existé et que le système du Temple a observé les Nouvelles Lunes, et encore moins comme des Sabbats. Nous allons traiter ces aspects ailleurs. D'autres ont essayé de prétendre que le système de Hillel opérait dans le système du Temple et que le Christ l'a observé. Les allégations sont fausses et pharisaïques. Elles n'ont pas de fondement dans la réalité historique.

 

Herbert Armstrong était un prophète qui s’est avéré faux et un chef de file mal informé (voir les études Les Fausses Prophéties (No. 269) et Le Dithéisme (No. 076B)). Il n'a jamais été ordonné par un officier de l'Église de Dieu (Septième Jour). Il a été baptisé par un ministre Trinitaire et ordonné par l'imposition des mains lors d'une réunion d’un jour sous une tente. L’Église de Dieu (Septième Jour) (COG (SD)) l’a accrédité par la suite. Son autorité découlait des membres baptisés qui lui ont imposé les mains, dans la mesure où Dieu a honoré cette action. Il n'avait pas de qualifications formelles. Son autobiographie décrit ces aspects. Sa théologie Dithéiste et ses revendications reflètent ce fait, comme le font ceux de ses disciples par le type de revendications qu'ils font aussi, comme démontré ci-dessus. Les commentaires ci-dessus n'ont aucune intention péjorative. Ils ne sont que des déclarations de fait. L'autorité de toutes les Églises de Dieu découle de la constitution approuvée par les membres baptisés formant l'association, en vertu de l'autorisation du NT du Christ de lier et de délier. Les Églises de Dieu ont une histoire de doctrines qui sont identifiables et la WCG et les branches sont les seuls systèmes Dithéistes de notre histoire.

 

Les fausses allégations des Binitaires et des Trinitaires peuvent être vues dans l’étude La Déformation par les Binitaires et les Trinitaires de la Première Théologie de la Divinité (No.127B).

  

q