Les Églises Chrétiennes de Dieu

[085]

 

 

 

La Base de la Vie Chrétienne [085]

 

(Édition 3.1 19941231-20060920-20070811)

 

Cette étude démontre que la position biblique est que les Dix Commandements sont la base de la vie Chrétienne. Ainsi, une discussion s’ensuit. Cela conduit aux autres ouvrages dans la série Grâce-Loi.

    

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

 

(Copyright © 1994, 2000, 2006, 2007 Wade Cox)

(Tr. 2010, rév. 2016)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
 http://www.logon.org/french/ et http://www.ccg.org/french/

 

    

 La Base de la Vie Chrétienne [085]

 

La base de la vie Chrétienne implique la compréhension d’une bonne conduite, la base de la Loi et la connaissance du Seul Vrai Dieu. C'est nécessaire que nous soyons amenés à cette compréhension afin de construire toutes nos autres bases pour de plus amples positions doctrinales sur une fondation solide et saine. À moins que nous ayons une solide et saine fondation, nous ne pouvons pas comprendre comment nous devrions vivre nos vies en tant que Chrétiens. La raison que ce monde soit dans un tel mauvais état est que cette prétendue foi Chrétienne est construite sur une fondation de sable ; ne comprenant rien des Lois de Dieu.

 

Christ a défini la base de la vie Chrétienne dans la structure de la Loi, telle que donnée au Sinaï ; quand il a parlé à Moïse en tant que l’Ange de la Présence (ou l’Ange de l’Alliance) et lui a donné la Loi. Il a énuméré la base pour la vie, dont lui-même mènerait plus tard en tant que le Messie quand il est devenu homme. L’observance des Commandements est la condition préalable à la vie éternelle. 

 

Matthieu 19:17 Il lui répondit : Pourquoi m’interroges-tu sur ce qui est bon ? Un seul est le bon. Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. (LSG)

 

L'Église est tenue d’observer les Dix Commandements tels que trouvés dans Exode 20:1-17 et Deutéronome 5:6-21. La base de l'enseignement de l'Église doit non seulement être celle des Dix Commandements, mais aussi, la totalité de la Loi et du Témoignage. Si les enseignants ou les dirigeants de l'Église ne parlent pas selon la Loi et le Témoignage, il n'y a aucune lumière en eux. 

 

Ésaïe 8:20 A la loi et au témoignage ! Si l’on ne parle pas ainsi, Il n’y aura point d’aurore pour le peuple. (LSG)

 

Le centre de la Loi et du Témoignage constitue les Dix Commandements, qui forment la base et le noyau central des enseignements tels que déposés dans la Loi et les Prophètes. Tous les prophètes amènent la Loi, les Dix Commandements, à leur niveau suivant de compréhension, et expliquent la Loi dans son intention spirituelle. Les Commandements doivent être enseignés par tous les parents à leurs enfants sur une base continuelle. La Bible et les écrits nous sont donnés afin que nous puissions plus parfaitement observer la Loi de Dieu et plus parfaitement instruire nos enfants à marcher dans les voies de Dieu, et surmonter et voir nos propres péchés et nos propres faiblesses. Nous sommes tous appelés à sortir du péché.

 

Ces Lois étant enseignées sont un signe sur la main montrant les choses que nous faisons, et un signe sur le front montrant notre façon de penser et notre compréhension émotive, et ces Lois sont placées sur les montants de la maison pour diriger la maison entière (Deut. 7:7-9).

 

La vie Chrétienne est fondée sur la Loi. L'amour de son prochain est une partie essentielle du processus de conversion et suit l'aspect primaire de l'amour de Dieu. Si nous n'aimons pas notre prochain que nous rencontrons, comment pouvons-nous aimer Dieu que nous n'avons pas vu ? Si nous n'avons pas l'amour, nous ne connaissons pas Dieu. Les Chrétiens sont commandés d'aimer Dieu et d’aimer leur prochain comme eux-mêmes.

 

Amour Chrétien

 

Le caractère de Dieu peut être résumé dans le mot amour. Son amour est l’intérêt débordant pour les autres : c'est la voie d’octroyer, de partager, d’aider et de servir. 

 

1Jean 4:16 Et nous, nous avons connu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour ; et celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui. (LSG)

 

La Loi de Dieu est la voie de l'amour de Dieu. Jésus Christ a résumé la Loi de Dieu dans Matthieu 22:34-40. C’est la structure entière du message de Dieu et de l'Évangile du Royaume de Dieu dans son essence. Le but entier de la mission de Christ est que le monde ne soit pas condamné, mais qu'il puisse être sauvé. 

 

Jean 3:14-17 Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l’homme soit élevé, 15 afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle. 16 Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. 17 Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. (LSG)

 

La structure de l'amour de Dieu est un texte très important. À propos de la question de la destruction des êtres humains, et par rapport à l'allégation qu'il agissait à la demande de Satan, Christ a dit dans Marc 3:27.

Marc 3:27-29 Personne ne peut entrer dans la maison d’un homme fort et piller ses biens, sans avoir auparavant lié cet homme fort ; alors il pillera sa maison. 28 Je vous le dis en vérité, tous les péchés seront pardonnés aux fils des hommes, et les blasphèmes qu’ils auront proférés ; 29 mais quiconque blasphémera contre le Saint-Esprit n’obtiendra jamais de pardon : il est coupable d’un péché éternel. (LSG)

 

Le blasphème était dans ce cas contre l'Esprit Saint. Dieu avait choisi d'appeler un certain nombre de gens. Plusieurs des appelés dans l'Église ont été soumis à l'Église, mais ils ne faisaient pas partie du ministère de Dieu dans l'Église. Christ disait que fondamentalement les péchés des hommes – c'est à dire tous les péchés – seront pardonnés.

 

1Corinthiens chapitre 13 est décrit comme le chapitre de l’amour. Il donne une vue de nos devoirs les uns envers les autres. Dieu a envoyé Christ parce qu'Il a aimé le monde, en cela, en tant qu’un Père, Il a une responsabilité sur toute la création. Ce n'est pas une question de Dieu qui fait acception de personnes en termes d’amour et de notre capacité de nous aimer les uns les autres. Nous devons avoir une compréhension de la façon dont comment nous devons nous entendre les uns les autres ; comment nous devrions et ne devrions pas nous voir ; et comment nous édifier et nous entraider, en n’offensant personne.

1Corinthiens 13:1-13 Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas la charité, je suis un airain qui résonne, ou une cymbale qui retentit. 2 Et quand j’aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j’aurais même toute la foi jusqu’à transporter des montagnes, si je n’ai pas la charité, je ne suis rien.

 

Le mot charité est ici substitué par le mot amour. Nous avons tendance à penser à la charité comme étant froide, mais nous parlons d'amour.

 

Le message de ce texte en entier de la Bible entière, de toute la Loi et de tous les Prophètes est que : "tu aimeras le Seigneur ton Dieu de toute ta pensée, de tout ton cœur, de toute ta force, et aimeras ton prochain comme toi-même" (Luc 10:27). Si nous ne faisons pas ces choses, nous avons manqué le cœur de la Loi. Si nous nous réjouissons de la chute des autres – c'est à dire, si nous nous réjouissons du racisme ou du malheur de ceux moins heureux – alors nous devons vraiment voir ce que nous faisons et où nous en sommes avec Dieu, parce que cette pensée est incorrecte. Nous ne pouvons pas non plus nous préparer pour le Royaume de Dieu sans penser à l’amélioration et au bien-être de tous ceux autour de nous.

3 Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n’ai pas la charité, cela ne me sert de rien.

 

Il y avait des gens qui ont tout donné aux pauvres et ils se sont occupés de plusieurs. Ananias avait dit qu'il donnerait tous les bénéfices de la vente de sa maison à l'Église. Il n’était pas exigé de le faire ; il aurait pu la vendre et donner la moitié des bénéfices, mais il a souhaité apparaître grand aux yeux de l'Église, et ainsi il a menti à l'Esprit Saint. Sa femme et lui ont retenu la moitié des bénéfices. Par conséquent, Ananias a été frappé de mort et sa femme aussitôt par la suite, et ils ont été emportés.

 

L’Ananias mentionné au chapitre 9 des Actes a été localisé à Damas. Il avait été un ancien de l'Église, et il était celui que Dieu a choisi pour apposer les mains sur Paul pour la réception de l'Esprit Saint. La séquence semble indiquer que l’Ananias de Jérusalem a été tué avant le baptême de Saul, mais nous n'avons pas de véritable preuve de cette séquence d'événements, ou de l'identification positive d’Ananias. Le point consistait en ce qu'il a blasphémé l'Esprit Saint et qu’il a menti à l'Esprit Saint, donc, comme un exemple aux élus, Dieu a choisi de tuer Ananias et sa femme devant la congrégation.

 

Beaucoup d'entre nous ne comprennent pas vraiment que c'est une chose effrayante de tomber aux mains du Dieu Vivant. Parce que certains de nos gens n'ont pas été tués aux yeux de la congrégation, ils pensent que Dieu est aveugle, ou fait acception de personnes. Au vingtième siècle, Dieu a enduré une condition dans l'Église d'intérêt personnel, et d’être juste à ses propres yeux [ou d'être pharisaïque] et d'accusation seulement tant que c’était nécessaire ; alors Il a permis à une grande partie de l'Église d’être détruite. C’était un événement très traumatisant et sérieux pour tous les gens impliqués. Ils ont permis à l'Église de tomber dans une situation d'être juste à ses propres yeux [ou d'être pharisaïque] et d’accusation où il n'y avait aucun amour. Nous en avons porté le poids à cause de l’acception de personnes, et de l’échec d’étendre nos responsabilités dans l'amour de notre semblable.

4 La charité est patiente, elle est pleine de bonté ; la charité n’est point envieuse ; la charité ne se vante point, elle ne s’enfle point d’orgueil, 5 elle ne fait rien de malhonnête, elle ne cherche point son intérêt, elle ne s’irrite point, elle ne soupçonne point le mal,

 

Nous devrions compter sur l’extension de la patience à toute épreuve et de la bienveillance des uns envers les autres. Il ne doit y avoir aucune envie dans ce que nous faisons et aucune élévation de soi. Cette question entière de l'amour doit en être une d'élévation de nos frères et soeurs, voyant les bonnes choses en eux, et cherchant absolument les bonnes choses en eux. Nous devrions demander ce que nous pouvons faire pour les aider, et ce que nous pouvons faire pour porter un fardeau et les encourager.

 

L'encouragement est la chose la plus importante que nous pouvons nous donner les uns les autres, surtout que l'Adversaire et le monde en général voient et essayent de nous réprimer tout le temps. Ils nous accusent injustement et c’est la façon normale du monde. Nous, cependant, devons aimer nos ennemis, bénir ceux qui nous maudissent, faire du bien à ceux qui nous détestent, et prier pour ceux qui nous utilisent avec méchanceté (Matt. 5:44).

 

Cette question entière de l'amour est l'élément clef et central pour nous tous dans l'Église. Quelques personnes semblent avoir de la difficulté à comprendre comment Dieu pense. Dieu essaie de nous faire penser comme Lui. La structure entière de la Première Résurrection est de nous amener à une position où nous pouvons traiter avec la création. C’est une question pour nous d’être dans la pensée de Dieu. Il dit : mes pensées ne sont pas vos pensées (Ésaïe 55:8).

 

6 elle ne se réjouit point de l’injustice, mais elle se réjouit de la vérité ;  

 

Nous devrions penser aussi à ce que nous pouvons faire pour nous assurer que les gens sont pris en charge. Ne penser aucun mal et n'attribuer aucun mal aux autres est important. Une fois que nous commençons à attribuer de mauvaises intentions aux autres, nous avons comme résultat la division dans l'Église et les gens commencent à se méfier et à se détester les uns les autres. C'est un problème très sérieux d’essayer d'avoir une bonne pensée de toutes les personnes. Christ savait que Judas le trahirait, mais il a été permis à Judas de le trahir. Judas s'est repenti, et s'est ensuite tué quand il a compris ce qu'il avait fait. Le fait est que c'était la patience à toute épreuve de la part de Christ, sachant ce qui arriverait. Souvent, l'obscurcissement de la Vérité a été une caractéristique de l'Église, où les choses ne sont pas ouvertement examinées et ainsi les gens embrassent des fables.

 

7 elle excuse tout, elle croit tout, elle espère tout, elle supporte tout.

 

Dieu nous évalue, mais Il laisse une sortie là où nous pouvons endurer l'épreuve qu’Il nous donne. Cette phrase croyez en toutes choses n'est pas un commentaire idiot. Cela ne veut pas dire que nous devons croire tout ce qu’on nous dit ; mais plutôt, cela dit de croire à la Vérité de la Bible et de la traiter comme la parole inspirée de Dieu. Espérez en toutes choses et endurez toutes choses sont des termes d'espoir qui se trouvent en nous. C'est la structure entière de ce qui nous est dit par les prophètes, et notre endurance est de courir la course jusqu’à la fin.

8 La charité ne périt jamais. Les prophéties prendront fin, les langues cesseront, la connaissance disparaîtra.

 

Cela signifie-t-il que la prophétie peut échouer ? L'Écriture ne peut pas être anéantie, donc ces prophéties ne peuvent pas échouer. Ce que cela signifie, c’est que les prophéties prendront fin, ou s’achèveront, et à la fin il n'y aura plus de prophétie – il n'y aura aucune fausse prophétie. Toute prophétie finira parce que nous connaîtrons. S'il y a des langues indique que les langues cesseront, parce que Dieu nous donnera un système parfait de communication.

 

Pourquoi la connaissance disparaîtra-t-elle ? Cela signifie la même chose que le terme échouer. Cela signifie qu'elle s'achèvera et que le processus d'érudition cessera parce que nous connaîtrons. Les choses qui sont inconnues cesseront, du fait que nous connaîtrons. La question entière de l'éducation et de la connaissance est une question d'acquérir des choses que nous ne connaissons pas. Cette connaissance nous sera donnée et nous tous serons des êtres spirituels, ainsi il n’y aura plus d’enfants qui apprennent. Nous connaîtrons !

9 Car nous connaissons en partie, et nous prophétisons en partie, 10 mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel disparaîtra.

 

Ainsi, ce système parfait, cette connaissance parfaite, et cet amour parfait n’ont pas besoin de prophétie ou d’un processus d’acquisition de la connaissance. C’est déjà parfait et cela est ce à quoi nous aspirons.

11 Lorsque j’étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant ; lorsque je suis devenu homme, j’ai fait disparaître ce qui était de l’enfant.

 

C’est le processus de notre apprentissage, comme des enfants qui apprennent. À moins que nous n’entrions dans le Royaume comme des enfants, nous ne pouvons simplement pas apprendre ou acquérir cette connaissance. Nous avons besoin de cette soif pour la connaissance que les enfants ont, ce désir constant d'apprendre et de comprendre.

12 Aujourd’hui nous voyons au moyen d’un miroir, d’une manière obscure, mais alors nous verrons face à face ; aujourd’hui je connais en partie, mais alors je connaîtrai comme j’ai été connu. 13 Maintenant donc ces trois choses demeurent : la foi, l’espérance, la charité ; mais la plus grande de ces choses, c’est la charité. (LSG)

 

1Jean 2:10-19 explique certains de ces concepts. Nous ne pouvons pas détester notre frère ou porter une malveillance contre toute la création et être dans la lumière.

1Jean 2:10-19 Celui qui aime son frère demeure dans la lumière, et aucune occasion de chute n’est en lui. 11 Mais celui qui hait son frère est dans les ténèbres, il marche dans les ténèbres, et il ne sait où il va, parce que les ténèbres ont aveuglé ses yeux. 12 Je vous écris, petits enfants, parce que vos péchés vous sont pardonnés à cause de son nom. 13 Je vous écris, pères, parce que vous avez connu celui qui est dès le commencement. Je vous écris, jeunes gens, parce que vous avez vaincu le malin. Je vous ai écrit, petits enfants, parce que vous avez connu le Père. 14 Je vous ai écrit, pères, parce que vous avez connu celui qui est dès le commencement. Je vous ai écrit, jeunes gens, parce que vous êtes forts, et que la parole de Dieu demeure en vous, et que vous avez vaincu le malin. 15 N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui ; 16 car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l’orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde. 17 Et le monde passe, et sa convoitise aussi ; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement. 18 Petits enfants, c’est la dernière heure, et comme vous avez appris qu’un antéchrist vient, il y a maintenant plusieurs antéchrists : par là nous connaissons que c’est la dernière heure. 19 Ils sont sortis du milieu de nous, mais ils n’étaient pas des nôtres ; car s’ils eussent été des nôtres, ils seraient demeurés avec nous, mais cela est arrivé afin qu’il fût manifeste que tous ne sont pas des nôtres. (LSG)

 

Le verset 19 est un test très important pour l'Église. Ceux qui sortent de l'Église – dans le sens de ne pas observer les Commandements de Dieu et de ne pas se réunir ensemble dans la structure de l'Église – ne sont pas des nôtres. Nous sommes appelés des fils de Dieu et nous connaissons Dieu, mais le monde ne connaît pas Dieu et il [le monde] ne nous connaît pas non plus.

1Jean 3:1 Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu ! Et nous le sommes. Si le monde ne nous connaît pas, c’est qu’il ne l’a pas connu. (LSG)

 

La structure de l'amour de Dieu est en nous si nous aimons nos frères et que nous nous soucions d’eux. C'est un processus entier de se soucier les uns les autres (cf. 1Jean. 3:10-19 ; 4:7-15). Les gens dans les églises du courant dominant ont tendance à obscurcir les Commandements de Dieu en se concentrant sur l'amour de Dieu. La distinction est fondamentale dans ces églises. En se concentrant sur l'amour de Dieu, ils cherchent à supprimer les Commandements. Les écritures des textes du Nouveau Testament sont tout à fait claires : l'amour de Dieu est manifesté par la capacité de faire la volonté de Dieu, et d’obéir aux Commandements de Dieu et de Jésus Christ, dans le Témoignage de Jésus Christ. Nous ne pouvons pas supprimer les Commandements de Dieu en nous concentrant sur la structure de l'amour de Dieu, parce que la Loi de Dieu procède de la nature de Dieu, d’où la question de l'amour et des Commandements. L’observance des Commandements de Dieu et l'amour de Dieu sont alors deux aspects d'une structure.

 

Les Commandements de Dieu sont une condition préalable à la conservation de l'Esprit Saint, qui nous rend capables d’avoir la nature divine de Dieu. Le fruit de l'Esprit donne en nous la capacité de vivre et d’agir d’une manière pieuse. C’est reflété dans nos propres vies, et dans la façon dont nous nous traitons les uns les autres. En tant que Chrétiens, nous devrions montrer ce fruit.

Galates 5:22-26 Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, 23 la douceur, la tempérance ; la loi n’est pas contre ces choses. 24 Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. 25 Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit. 26 Ne cherchons pas une vaine gloire, en nous provoquant les uns les autres, en nous portant envie les uns aux autres. (LSG)

 

Nous tous devrions regarder comment nous nous traitons les uns les autres, et comment organiser l'Église de Dieu autour d'une structure de préoccupation et d'amour l’un pour l'autre. Nous devons surtout montrer particulièrement le respect dû à ceux qui nous instruisent et nous conduisent dans la Foi.

1Thessaloniciens 5:12-18 Nous vous prions, frères, d’avoir de la considération pour ceux qui travaillent parmi vous, qui vous dirigent dans le Seigneur, et qui vous exhortent. 13 Ayez pour eux beaucoup d’affection, à cause de leur oeuvre. Soyez en paix entre vous. 14 Nous vous en prions aussi, frères, avertissez ceux qui vivent dans le désordre, consolez ceux qui sont abattus, supportez les faibles, usez de patience envers tous. 15 Prenez garde que personne ne rende à autrui le mal pour le mal ; mais poursuivez toujours le bien, soit entre vous, soit envers tous. 16 Soyez toujours joyeux. 17 Priez sans cesse. 18 Rendez grâces en toutes choses, car c’est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus-Christ. (LSG)

 

Beaucoup d'entre nous ont été mis à travers des épreuves sévères dans le passé. Une bonne partie de l'Église a été détruite à cause de l’acception de personnes et du manque d'amour. L’acception de personnes était le plus grand péché de l'Église au vingtième siècle, et les gens ne l'ont pas compris (voir l’étude L’Acception de Personnes (No. 221)). Nous tous avons l'occasion de réorganiser l'Église et d’en faire un excellent réceptacle pour l'Esprit Saint qu’il devrait être. Ce n'est pas acceptable de ne pas se réunir ensemble et d’être seuls avec nous-mêmes.

Hébreux 10:24-25 Veillons les uns sur les autres, pour nous exciter à la charité et aux bonnes oeuvres. 25 N’abandonnons pas notre assemblée, comme c’est la coutume de quelques-uns ; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d’autant plus que vous voyez s’approcher le jour. (LSG)

 

Ce n'est pas acceptable de ne pas participer à l'Évangile du Royaume de Dieu à la diffusion de l'Évangile à toutes les nations. Nous avons un travail à faire. Nous tous sommes mis ensemble en un corps, et ce corps a un devoir d’agir ensemble en concert. Christ a dit, "Quiconque fait la volonté de mon Père dans le ciel est mon frère et ma soeur et ma mère" (Matt. 12:50). Nous devrions tous compter sur ceux qui font la volonté de notre Père dans le Ciel. Nous devrions nous entraider et mettre en place un système qui peut durer.

Philippiens 2:2 rendez ma joie parfaite, ayant un même sentiment, un même amour, une même âme, une même pensée. (LSG)

 

Un des plus grands problèmes auxquels nous faisons face dans l'Église est de mettre sur pied une Église où les individus s’aiment en vérité les uns les autres, et se soucient de ce que les autres gens font et pensent et sont. À moins que et jusqu’à ce que nous arrivions à cette étape, nous avons échoué dans les Premier et Deuxième Commandements.

Romains 13:8,10 Ne devez rien à personne, si ce n’est de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime les autres a accompli la loi 10 L’amour ne fait point de mal au prochain : l’amour est donc l’accomplissement de la loi.

 

Alors qu’Étienne était martyrisé, il a dit, "Père pardonne leur parce qu’ils ne savent ce qu'ils font". Pour ces gens qui l’ont martyrisé, cela n’a pas été tenu contre eux (voir Actes 6:54-60). Le vrai point consistait en ce que ces gens ne faisaient pas partie des élus ; ils n'ont pas été appelés. Tous nos pères ont regardé vers une plus grande chose qu'ils avaient dans la nation d'Israël. Tous d’entre eux étaient obéissants à la Loi mais seulement une poignée a été choisie ; seuls certains prophètes et Patriarches ont été pris et ont été placés dans le Royaume de Dieu, pourtant ils avaient la Loi. La majorité héritera le Royaume de Dieu à la résurrection, mais ils n'ont pas été choisis à ce moment-là. Ils n'ont pas eu la capacité de s’adresser à Dieu comme nous l’avons, et de recevoir l'Esprit Saint et de devenir une partie du Royaume de Dieu. Cela n'était pas disponible avant la Pentecôte en 30 EC (Ère Courante).

 

Cette création entière doit nous montrer que la voie qui court contrairement à la Loi d'amour de Dieu est condamnée. Nous sommes à la fin des six mille ans maintenant. Durant les dix dernières années et pendant les vingt prochaines années, nous verrons cette planète vivre les problèmes des Derniers Jours. À la fin de la guerre de la sixième trompette, plus d’un tiers de cette planète sera mort. Tout cela n’a aucun rapport avec Dieu en termes de concept ; cependant, tout est permis d'arriver. Dieu traitera avec cette planète avec amour et une éducation correcte.

 

La compréhension de la Bible est souvent utilisée pour l'élévation de soi, et il n'y a aucune simple faiblesse qui est plus détestable que d’être juste à ses propres yeux [ou pharisaïque]. Le plus grand piège dans l'Église de Dieu est que, parce que Dieu nous a donné la compréhension et que nos esprits ont été ouverts, nous avons tendance à devenir pharisaïques, bien que cela ne vienne aucunement de notre propre vertu.

Romains 15:1-7 Nous qui sommes forts, nous devons supporter les faiblesses de ceux qui ne le sont pas, et ne pas nous complaire en nous-mêmes. 2 Que chacun de nous complaise au prochain pour ce qui est bien en vue de l’édification. 3 Car Christ ne s’est point complu en lui-même, mais, selon qu’il est écrit : Les outrages de ceux qui t’insultent sont tombés sur moi. 4 Or, tout ce qui a été écrit d’avance l’a été pour notre instruction, afin que, par la patience, et par la consolation que donnent les Écritures, nous possédions l’espérance. 5 Que le Dieu de la persévérance et de la consolation vous donne d’avoir les mêmes sentiments les uns envers les autres selon Jésus-Christ, 6 afin que tous ensemble, d’une seule bouche, vous glorifiiez le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ. 7 Accueillez-vous donc les uns les autres, comme Christ vous a accueillis, pour la gloire de Dieu. (LSG)

 

Nous avons été choisis pour être appelés, baptisés, pour le don de l'Esprit Saint, et pour que nos esprits soient ouverts afin que la compréhension nous soit donnée. Étant donné que nous avons étudié, on nous donne plus de compréhension ; donc l'assiduité et l'obéissance nous ont donné une élévation de la connaissance. Dieu exige l'obéissance plutôt que le sacrifice. Cette connaissance de toute la prophétie et de tous les mystères n'est rien.

Colossiens 3:12-14 Ainsi donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, revêtez-vous d’entrailles de miséricorde, de bonté, d’humilité, de douceur, de patience. 13 Supportez-vous les uns les autres, et, si l’un a sujet de se plaindre de l’autre, pardonnez-vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonnés, pardonnez-vous aussi. 14 Mais par-dessus toutes ces choses revêtez-vous de la charité, qui est le lien de la perfection. (LSG)

 

Si nous ne nous aimons pas les uns les autres, nous perdons notre position. Il s’agit de toujours avoir la pensée pour l'amélioration de l’un et de l’autre comment nous pouvons aider, et comment nous pouvons nous occuper de nos frères et de nos soeurs et empêcher l’offense.

1Pierre 3:8-9 Enfin, soyez tous animés des mêmes pensées et des mêmes sentiments, pleins d’amour fraternel, de compassion, d’humilité. 9 Ne rendez point mal pour mal, ou injure pour injure ; bénissez, au contraire, car c’est à cela que vous avez été appelés, afin d’hériter la bénédiction. (LSG)

 

Le véritable point est que nous ne devrions pas penser comment nous aimer l'un l'autre, car quand nous nous aimons vraiment les uns les autres, ce processus de pensée devient automatique.

Romains 12:9-10 Que la charité soit sans hypocrisie. Ayez le mal en horreur ; attachez-vous fortement au bien. 10 Par amour fraternel, soyez pleins d’affection les uns pour les autres ; par honneur, usez de prévenances réciproques. (LSG)

 

Toute la Loi et les Prophètes dépendent des Deux Grands Commandements. Toute la prophétie est concernée par quelque aspect de ces deux commandements ; il n'y a aucun enseignement qui n'est pas concerné par ces deux commandements.

Jean 13:34 Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres ; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. 35 A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres. (LSG)

 

Ce n'est pas assez d’aimer dans le silence ; nous devons être vus en train de le faire et d’agir dans l'amour. Lorsque c’est possible, nous devons aider physiquement ceux qui sont dans le besoin et être toujours encourageants, compatissants, gentils et doux. C'est facile de partager les temps heureux, mais nous devons être aussi là pour les autres dans les temps de maladie, de tristesse et de chagrin ou de malheur. Pour ceux d’entre nous qui ont été richement bénis, on s’attend à ce que nous partagions avec les moins heureux. Nous devons être capables de voir ces besoins sans que cela soit demandé.

 

Notre temps est une denrée très précieuse aussi, et être capables de donner de notre temps aux autres est un ingrédient essentiel dans la pratique de l'amour Chrétien. Cela ne devrait pas être seulement envers ceux avec qui nous nous sentons à l’aise et connaissons bien. Ce n'est pas toujours facile d’aimer ceux qui nous importunent et nous irritent, mais par ailleurs, nous sommes mis en garde d’aimer même nos ennemis. C’est en effet un test d'amour Pieux : Car si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle est votre récompense ? (Matt. 5:46).

 

1Jean 4:8 Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour. (LSG)

 

L'amour des frères les uns pour les autres estime les autres plus grands que soi et est montré dans l'amour. L'amour de Dieu est fondé sur la Vérité. Si nous n'aimons pas la Vérité, une forte illusion nous est donnée pour que nous puissions croire au mensonge (2Thes. 2:11).

2Thessaloniciens 2:9-12 L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, 10 et avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. 11 Aussi Dieu leur envoie une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge, 12 afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l’injustice, soient condamnés. (LSG)

 

Ces gens passent alors à un état d'être à l'extérieur de la connaissance de Dieu pour que leurs vies puissent être sauvées dans la Deuxième Résurrection (1 Cor. 5:5).

1Corinthiens 5:5 qu’un tel homme soit livré à Satan pour la destruction de la chair, afin que l’esprit soit sauvé au jour du Seigneur Jésus. (LSG)

 

Nous avons été sauvés par le sacrifice de Jésus Christ. Dieu a choisi d'utiliser chacun d’entre nous dans Son Plan. L'utilisation des pécheurs est faite pour confondre le puissant.

1Corinthiens 1:26-31 Considérez, frères, que parmi vous qui avez été appelés il n’y a ni beaucoup de sages selon la chair, ni beaucoup de puissants, ni beaucoup de nobles. 27 Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages ; Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes ; 28 et Dieu a choisi les choses viles du monde et celles qu’on méprise, celles qui ne sont point, pour réduire à néant celles qui sont, 29 afin que nulle chair ne se glorifie devant Dieu. 30 Or, c’est par lui que vous êtes en Jésus-Christ, lequel, de par Dieu, a été fait pour nous sagesse, justice et sanctification et rédemption, 31 afin, comme il est écrit, Que celui qui se glorifie se glorifie dans le Seigneur. (LSG)

 

Notre sagesse et notre conversion proviennent de Dieu. Quand nous sommes baptisés, nos péchés sont mis aussi loin de nous que l’Est l'est de l'Ouest (Ps. 103:12). La fonction de l'enlèvement du péché est basée sur la suffisance du sacrifice de Christ. La condamnation des élus basée sur ce qu'ils étaient avant le baptême est essentiellement un processus de pensée non-convertie. L'amour de Dieu exige que les élus vivent une vie Chrétienne basée sur la Vérité et sur les Commandements de Dieu en Christ Jésus. C'est essentiel que les élus mènent des vies pieuses comme un exemple pour le monde. Leur exemple procède de leur vie dans le monde en tant que des brebis parmi les loups (Matt. 10:16 ; Luc 10:3) ; en effet, les loups entrent même parmi les élus (Actes 20:29-32).

 

Le troupeau a une responsabilité d’être séparé des loups parmi lui, cependant, le troupeau reste dans le monde comme des brebis parmi les loups. Par les Commandements de Dieu, ils sont ainsi des exemples, montrant par leur amour de l'un pour l'autre l'amour de Dieu qu'ils servent. Nous ne pouvons pas servir les maîtres de ce monde au-dessus du Seul Vrai Dieu. Daniel nous a montré ce qu'on attend de nous.

Daniel 6:3-28 Daniel surpassait les chefs et les satrapes, parce qu’il y avait en lui un esprit supérieur ; et le roi pensait à l’établir sur tout le royaume. 4 Alors les chefs et les satrapes cherchèrent une occasion d’accuser Daniel en ce qui concernait les affaires du royaume

 

C’est ce que Satan, l'accusateur des frères, cherche à faire : trouver une raison pour nous faire des reproches.

Mais ils ne purent trouver aucune occasion, ni aucune chose à reprendre, parce qu’il était fidèle, et qu’on n’apercevait chez lui ni faute, ni rien de mauvais ; 5 Et ces hommes dirent : Nous ne trouverons aucune occasion contre ce Daniel, à moins que nous n’en trouvions une dans la loi de son Dieu.

 

C'est là où les erreurs ont été établies dans l'Église afin de pervertir les Lois de Dieu. Les Dix Commandements étaient le sujet de l'attaque du faux système religieux centré sur l'Empire Romain.

6 Puis ces chefs et ces satrapes se rendirent tumultueusement auprès du roi, et lui parlèrent ainsi : Roi Darius, vis éternellement ! 7 Tous les chefs du royaume, les intendants, les satrapes, les conseillers, et les gouverneurs sont d’avis qu’il soit publié un édit royal, avec une défense sévère, portant que quiconque, dans l’espace de trente jours, adressera des prières à quelque dieu ou à quelque homme, excepté à toi, ô roi, sera jeté dans la fosse aux lions.

 

C’est le concept du système de la Bête où personne n'est permis d'adorer Dieu. Ils rendront cela impossible d’adorer Dieu.

8 Maintenant, ô roi, confirme la défense, et écris le décret, afin qu’il soit irrévocable, selon la loi des Mèdes et des Perses, qui est immuable. 9 Là-dessus le roi Darius écrivit le décret et la défense. 10 Lorsque Daniel sut que le décret était écrit, il se retira dans sa maison, où les fenêtres de la chambre supérieure étaient ouvertes dans la direction de Jérusalem ; et trois fois le jour il se mettait à genoux, il priait, et il louait son Dieu, comme il le faisait auparavant.

 

Cela nous dit que les élus doivent prier trois fois par jour, et ils ne doivent pas permettre aux ordonnances de ce monde de s’y interférer.

11 Alors ces hommes entrèrent tumultueusement, et ils trouvèrent Daniel qui priait et invoquait son Dieu. 12 Puis ils se présentèrent devant le roi, et lui dirent au sujet de la défense royale : N’as-tu pas écrit une défense portant que quiconque dans l’espace de trente jours adresserait des prières à quelque dieu ou à quelque homme, excepté à toi, ô roi, serait jeté dans la fosse aux lions ? Le roi répondit : La chose est certaine, selon la loi des Mèdes et des Perses, qui est immuable. 13 Ils prirent de nouveau la parole et dirent au roi : Daniel, l’un des captifs de Juda, n’a tenu aucun compte de toi, ô roi, ni de la défense que tu as écrite, et il fait sa prière trois fois le jour. 14 Le roi fut très affligé quand il entendit cela ; il prit à cœur de délivrer Daniel, et jusqu’au coucher du soleil il s’efforça de le sauver. 15 Mais ces hommes insistèrent auprès du roi, et lui dirent : Sache, ô roi, que la loi des Mèdes et des Perses exige que toute défense ou tout décret confirmé par le roi soit irrévocable. 16 Alors le roi donna l’ordre qu’on amenât Daniel, et qu’on le jetât dans la fosse aux lions. Le roi prit la parole et dit à Daniel : Puisse ton Dieu, que tu sers avec persévérance, te délivrer ! 17 On apporta une pierre, et on la mit sur l’ouverture de la fosse ; le roi la scella de son anneau et de l’anneau de ses grands, afin que rien ne fût changé à l’égard de Daniel. 18 Le roi se rendit ensuite dans son palais ; il passa la nuit à jeun, il ne fit point venir de concubine auprès de lui, et il ne put se livrer au sommeil. 19 Le roi se leva au point du jour, avec l’aurore, et il alla précipitamment à la fosse aux lions. 20 En s’approchant de la fosse, il appela Daniel d’une voix triste. Le roi prit la parole et dit à Daniel : Daniel, serviteur du Dieu vivant, ton Dieu, que tu sers avec persévérance, a-t-il pu te délivrer des lions ? 21 Et Daniel dit au roi : Roi, vis éternellement ? 22 Mon Dieu a envoyé son ange et fermé la gueule des lions, qui ne m’ont fait aucun mal, parce que j’ai été trouvé innocent devant lui ; et devant toi non plus, ô roi, je n’ai rien fait de mauvais. 23 Alors le roi fut très joyeux, et il ordonna qu’on fît sortir Daniel de la fosse. Daniel fut retiré de la fosse, et on ne trouva sur lui aucune blessure, parce qu’il avait eu confiance en son Dieu. 24 Le roi ordonna que ces hommes qui avaient accusé Daniel fussent amenés et jetés dans la fosse aux lions, eux, leurs enfants et leurs femmes ; et avant qu’ils fussent parvenus au fond de la fosse, les lions les saisirent et brisèrent tous leurs os.

 

Le concept est que ce qu’ils font aux élus, ainsi il leur sera fait de même.

25 Après cela, le roi Darius écrivit à tous les peuples, à toutes les nations, aux hommes de toutes langues, qui habitaient sur toute la terre : Que la paix vous soit donnée avec abondance ! 26 J’ordonne que, dans toute l’étendue de mon royaume, on ait de la crainte et de la frayeur pour le Dieu de Daniel. Car il est le Dieu vivant, et il subsiste éternellement ; son royaume ne sera jamais détruit, et sa domination durera jusqu’à la fin. 27 C’est lui qui délivre et qui sauve, qui opère des signes et des prodiges dans les cieux et sur la terre. C’est lui qui a délivré Daniel de la puissance des lions. 28 Daniel prospéra sous le règne de Darius, et sous le règne de Cyrus, le Perse. (LSG)

 

L'histoire de Daniel représente le don de l'Esprit Saint aux élus parmi les non-convertis des empires du monde. L’esprit non-converti cherche l'occasion contre nous et cherche à nous détruire. La base de l'attaque est centrée sur le Premier Commandement, qui est le test des élus même jusqu’à la mort.

 

Daniel ne savait pas si Dieu le délivrerait de la mort ou lui permettrait de devenir un martyr pour la cause de l’observance de la Loi (comme c’était le cas dans Dan. 3:12-30). Dans cet exemple, le salut de Daniel était l'exemple aux Gentils que Dieu règne dans les Cieux. Si les élus restent fidèles, alors eux et les gens parmi lesquels ils résident prospèrent. L'échec des Églises de Sardes et de Laodicée contribue aux catastrophes des Derniers Jours. Israël tombe en grande partie à la suite de l'apostasie des élus dans les Derniers Jours. Le travail final est fait par quelques-uns alors que plusieurs sont disponibles pour faire le travail, puisque ces derniers sont réduits au silence par l’apostasie et [par] leur désir d'entendre des choses douces.

 

La vie Chrétienne, c’est de vivre comme Christ a vécu. Christ n'est pas resté silencieux sous l'Empire Romain. Il n’était pas d’accord avec les Pharisiens de son temps. Il a condamné les Scribes et les Pharisiens et il s’est détaché d’eux et les a appelés des hypocrites. Cela implique le placement de l'amour de Dieu avant tout autre chose. De l'amour de Dieu procède l'amour de l'homme et la capacité d’aimer ses ennemis. Combien de jeûnes pour leurs ennemis David a-t-il fait ? David était un homme selon le propre cœur de Dieu, parce qu'en dépit de ses péchés cruels, il a aimé son peuple et son Dieu, et a placé la justice et la miséricorde au-dessus de l'intérêt personnel.

 

Le matérialisme est la caractéristique des Derniers Jours. C'est presque impossible de développer une attitude spirituelle étant surchargés par les soucis du monde, comme plusieurs le sont en ces temps-ci. Néanmoins, nous devons procéder ensemble, étant libérés de l'apostasie et de l'erreur. Nous devons vivre pour Christ et pour la Vérité que Dieu a révélée à travers lui dans la structure entière de la Bible. Nous devons nous accrocher à la Vérité, et montrer, par l'amour que nous avons les uns pour les autres, que nous sommes le peuple de Dieu.   

  

q