Les Églises Chrétiennes de Dieu

 

[090]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Malédiction du Figuier [090]

(Édition 1.5 20020310-20140429)

 

 

 La malédiction du figuier par Jésus Christ a une grande signification pour le rituel de l'Église de Dieu. Elle a été faite durant la séquence du Nettoyage et de la Sanctification du Temple de Dieu.

 

 

Christian Churches of God

PO Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

 

Courriel : secretary@ccg.org

 

 

(Copyright © 2002, 2014 Wade Cox)

(Tr. 2003, rév 2014)

 

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

 

Cette étude peut s’obtenir sur les pages du World Wide Web :
http://www.logon.org/ et http://www.ccg.org/french

 

 

La Malédiction du Figuier [090] 


Introduction

 

Au chapitre 21 de Mathieu, nous lisons à propos de la malédiction du figuier dans la séquence qui a suivi l'entrée de Jésus à Jérusalem et le nettoyage du temple. 

 

Matthieu 21:1-22 Lorsqu'ils approchèrent de Jérusalem, et qu'ils furent arrivés à Bethphagé, vers la montagne des Oliviers, Jésus envoya deux disciples, 2 en leur disant : Allez au village qui est devant vous ; vous trouverez aussitôt une ânesse attachée, et un ânon avec elle; détachez-les, et amenez-les-moi. 3 Si, quelqu'un vous dit quelque chose, vous répondrez : Le Seigneur en a besoin. Et à l'instant il les laissera aller. 4 Or, ceci arriva afin que s'accomplît ce qui avait été annoncé par le prophète : 5 Dites à la fille de Sion : Voici, ton roi vient à toi, Plein de douceur, et monté sur un âne, Sur un ânon, le petit d'une ânesse. 6 Les disciples allèrent, et firent ce que Jésus leur avait ordonné. 7 Ils amenèrent l'ânesse et l'ânon, mirent sur eux leurs vêtements, et le firent asseoir dessus. 8 La plupart des gens de la foule étendirent leurs vêtements sur le chemin ; d'autres coupèrent des branches d'arbres, et en jonchèrent la route. 9 Ceux qui précédaient et ceux qui suivaient Jésus criaient : Hosanna au Fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna dans les lieux très hauts ! 10 Lorsqu'il entra dans Jérusalem, toute la ville fut émue, et l'on disait: Qui est celui-ci ? 11 La foule répondait : C'est Jésus, le prophète, de Nazareth en Galilée.

 

Jésus Nettoie le Temple

 

12 Jésus entra dans le temple de Dieu. Il chassa tous ceux qui vendaient et qui achetaient dans le temple ; il renversa les tables des changeurs, et les sièges des vendeurs de pigeons. 13 Et il leur dit: Il est écrit : Ma maison sera appelée une maison de prière. Mais vous, vous en faites une caverne de voleurs. 14 Des aveugles et des boiteux s'approchèrent de lui dans le temple. Et il les guérit. 15 Mais les principaux sacrificateurs et les scribes furent indignés, à la vue des choses merveilleuses qu'il avait faites, et des enfants qui criaient dans le temple: Hosanna au Fils de David ! 16 Ils lui dirent : Entends-tu ce qu'ils disent ? Oui, leur répondit Jésus. N'avez-vous jamais lu ces paroles : Tu as tiré des louanges de la bouche des enfants et de ceux qui sont à la mamelle ? 17 Et, les ayant laissés, il sortit de la ville pour aller à Béthanie, où il passa la nuit.

 

Jésus Maudit le Figuier

 

18 Le matin, en retournant à la ville, il eut faim. 19 Voyant un figuier sur le chemin, il s'en approcha ; mais il n'y trouva que des feuilles, et il lui dit: Que jamais fruit ne naisse de toi ! Et à l'instant le figuier sécha. 20 Les disciples, qui virent cela, furent étonnés, et dirent : Comment ce figuier est-il devenu sec en un instant ? 21 Jésus leur répondit : Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi et que vous ne doutiez point, non seulement vous feriez ce qui a été fait à ce figuier, mais quand vous diriez à cette montagne : Ôte-toi de là et jette-toi dans la mer, cela se ferait. 22 Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière, vous le recevrez. (LSG)

 

Si nous le comparons à Marc 11, nous voyons que la séquence change. Il y a donc une série d'actions qui a lieu et qui est répétée.

 

Marc 11:1-33

 

Lorsqu'ils approchèrent de Jérusalem, et qu'ils furent près de Bethphagé et de Béthanie, vers la montagne des oliviers, Jésus envoya deux de ses disciples, 2 en leur disant: Allez au village qui est devant vous ; dès que vous y serez entrés, vous trouverez un ânon attaché, sur lequel aucun homme ne s'est encore assis ; détachez-le, et amenez-le. 3 Si quelqu'un vous dit : Pourquoi faites-vous cela ? répondez : Le Seigneur en a besoin. Et à l'instant il le laissera venir ici. 4 les disciples, étant allés, trouvèrent l'ânon attaché dehors près d'une porte, au contour du chemin, et ils le détachèrent. 5 Quelques-uns de ceux qui étaient là leur dirent : Que faites-vous ? pourquoi détachez-vous cet ânon ? 6 Ils répondirent comme Jésus l'avait dit. Et on les laissa aller. 7 Ils amenèrent à Jésus l'ânon, sur lequel ils jetèrent leurs vêtements, et Jésus s'assit dessus. 8 Beaucoup de gens étendirent leurs vêtements sur le chemin, et d'autres des branches qu'ils coupèrent dans les champs. 9 Ceux qui précédaient et ceux qui suivaient Jésus criaient : Hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! 10Béni soit le règne qui vient, le règne de David, notre père ! Hosanna dans les lieux très hauts ! 11 Jésus entra à Jérusalem, dans le temple. Quand il eut tout considéré, comme il était déjà tard, il s'en alla à Béthanie avec les douze.

 

Jésus Maudit le Figuier

 

12 Le lendemain, après qu'ils furent sortis de Béthanie, Jésus eut faim. 13 Apercevant de loin un figuier qui avait des feuilles, il alla voir s'il y trouverait quelque chose ; et, s'en étant approché, il ne trouva que des feuilles, car ce n'était pas la saison des figues. 14 Prenant alors la parole, il lui dit: Que jamais personne ne mange de ton fruit ! Et ses disciples l'entendirent.

 

Jésus Nettoie le Temple

 

15 Ils arrivèrent à Jérusalem, et Jésus entra dans le temple. Il se mit à chasser ceux qui vendaient et qui achetaient dans le temple; il renversa les tables des changeurs, et les sièges des vendeurs de pigeons ; 16 et il ne laissait personne transporter aucun objet à travers le temple. 7 Et il enseignait et disait : N'est-il pas écrit : Ma maison sera appelée une maison de prière pour toutes les nations ? Mais vous, vous en avez fait une caverne de voleurs. 18 Les principaux sacrificateurs et les scribes, l'ayant entendu, cherchèrent les moyens de le faire périr ; car ils le craignaient, parce que toute la foule était frappée de sa doctrine. 19 Quand le soir fut venu, Jésus sortit de la ville.

 

La Leçon du Figuier Séché

 

20 Le matin, en passant, les disciples virent le figuier séché jusqu'aux racines. 21 Pierre, se rappelant ce qui s'était passé, dit à Jésus : Rabbi, regarde, le figuier que tu as maudit a séché. 22 Jésus prit la parole, et leur dit : Ayez foi en Dieu. 23 Je vous le dis en vérité, si quelqu'un dit à cette montagne : Ôte-toi de là et jette-toi dans la mer, et s'il ne doute point en son cœur, mais croit que ce qu'il dit arrive, il le verra s'accomplir. 24 C'est pourquoi je vous dis: Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l'avez reçu, et vous le verrez s'accomplir. 25 Et, lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu'un, pardonnez, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos offenses.

 

L'Autorité de Jésus est défiée

 

26 Mais si vous ne pardonnez pas, votre Père qui est dans les cieux ne vous pardonnera pas non plus vos offenses. 27 Ils se rendirent de nouveau à Jérusalem, et, pendant que Jésus se promenait dans le temple, les principaux sacrificateurs, les scribes et les anciens, vinrent à lui, 28et lui dirent: Par quelle autorité fais-tu ces choses, et qui t'a donné l'autorité de les faire ? 29 Jésus leur répondit : Je vous adresserai aussi une question; répondez-moi, et je vous dirai par quelle autorité je fais ces choses. 30 Le baptême de Jean venait-il du ciel, ou des hommes ? Répondez-moi. 31Mais ils raisonnèrent ainsi entre eux : Si nous répondons : Du ciel, il dira : Pourquoi donc n'avez-vous pas cru en lui ? 32 Et si nous répondons : Des hommes... Ils craignaient le peuple, car tous tenaient réellement Jean pour un prophète. 33Alors ils répondirent à Jésus : Nous ne savons. Et Jésus leur dit: Moi non plus, je ne vous dirai pas par quelle autorité je fais ces choses. (LSG)

 

Cette séquence montre qu'il est allé nettoyer le Temple des jours consécutifs. Il allait au Temple pour assurer qu'il était nettoyé à partir du premier jour d'Abib, conformément à la Loi et aux sections que nous voyons inscrites à Ézéchiel 45:18-25:

 

18Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel: Le premier jour du premier mois, tu prendras un jeune taureau sans défaut, et tu feras l'expiation du sanctuaire. 19 Le sacrificateur prendra du sang de la victime expiatoire, et il en mettra sur les poteaux de la maison, sur les quatre angles de l'encadrement de l'autel, et sur les poteaux de la porte du parvis intérieur. 20 Tu feras de même le septième jour du mois, pour ceux qui pèchent involontairement ou par imprudence; vous purifierez ainsi la maison. 21 Le quatorzième jour du premier mois, vous aurez la Pâque. La fête durera sept jours; on mangera des pains sans levain. 22 Le prince offrira ce jour-là, pour lui et pour tout le peuple du pays, un taureau en sacrifice d'expiation. 23 Pendant les sept jours de la fête, il offrira en holocauste à l'Éternel sept taureaux et sept béliers sans défaut, chacun des sept jours, et un bouc en sacrifice d'expiation, chaque jour. 24 Il y joindra l'offrande d'un épha pour chaque taureau et d'un épha pour chaque bélier, avec un hin d'huile par épha. 25 Le quinzième jour du septième mois, à la fête, il offrira pendant sept jours les mêmes sacrifices d'expiation, les mêmes holocaustes, et la même offrande avec l'huile. (LSG)

 

Ces textes renvoient aux textes à Genèse 8:13 ; Exode 12:18 ; 29:1-14. À Ézéchiel 43:18, nous voyons que la consécration commence par l'autel et que la consécration des sacrificateurs est exigée pour le sacerdoce Lévitique conformément à la Loi (Lévitique 8:1-10). Donc, nous avons affaire ici à un sacerdoce qui est déjà sanctifié et qui commence les sacrifices de l'autel dans un nouveau système. En cela, les Tsadok sont les seuls Lévites à être admis (Ézéchiel 40:46 ; 44:15 ; voir le chapitre 7 d'Apocalypse). C'est le sacerdoce de Melchisédek. Ce sacerdoce a précédé Lévi qui lui a donné la dîme dans les reins d'Abraham. Sem était son souverain sacrificateur depuis le temps de Noé. Il a été à Jérusalem jusqu'à ce que David s'y installe. Le roi là-bas a eu le titre de Adonaï-Zedek ou Melchisédek sur une base continuelle, comme nous le voyons de l'Écriture (voir l'étude Melchisédek [128]).

 

Cet être n'était pas Jésus Christ pour un certain nombre de bonnes raisons scripturales. Jésus Christ ne pourrait pas avoir été un être humain à Jérusalem et apparaître en même temps à Abraham comme l'Ange de Yahovah avec deux autres êtres lors de la destruction de Sodome. De plus, en tant que l'Ange de Yahovah, il a été avec Israël dans le désert et lors de l'occupation de Jéricho et de tout Canaan. Comment alors aurait-il pu être également à Jérusalem comme Adonaï-Zedek ? Quel est le but de l'incarnation si elle était déjà un fait environ cinq cents ans plus tôt ? (Voir aussi l'étude L'Ange de YHVH [024]).

 

Dans le texte d'Exode 29:36, un taureau est offert sept jours consécutifs. À Ézéchiel 43, un seul taureau est offert et un jeune bouc est offert les autres jours. C'est clairement un autre Temple et une autre séquence. Ces offrandes à Ézéchiel 43:18-27 sont nationales et sacerdotales où les sacerdotales représentent la nation.

 

Bullinger voit qu'elles ne sont pas individuelles, mais il suppose qu'il n'y aura pas de Jour des Expiations et déduit de ce fait qu'ils ne seront pas sous la Loi. Bien qu'ils soient dans le système millénaire et que l'application de la loi différerait sous Christ au sujet des sacrifices, le fait que les fêtes suivent la séquence qui va de la Pâque aux Tabernacles et que les Expiations et les Trompettes ne sont pas mentionnées (Ézéchiel 45:24-25), ne signifie pas que ces fêtes ne seront pas observées (voir l'étude FAQ sur les Chapitres 36 à 48 d’Ézéchiel et la Sanctification du Temple [292] et La Sanctification du Temple de Dieu [241]). Il est aussi noté que les Nouvelles Lunes ne sont pas considérées des jours ouvrables et qu'elles seront mises en application dans le système millénaire, comme nous le voyons d'Ézéchiel 45 et suiv. et aussi d'Ésaïe 66:23, et que ceux qui ne les observeront pas mourront (Ésaïe 66:24).

 

La séquence du nettoyage a donc lieu du premier jour du Premier Mois jusqu'au septième jour. Christ l'a continuée jusqu'au dixième jour lorsqu'il est entré à Jérusalem. Il a eu faim dans cette séquence. Ce serait normalement interprété comme montrant qu'il avait jeûné durant cette période. C'est un processus de jeûne qui est compris par ceux qui entreprennent une telle activité. La faim quotidienne ne fait pas normalement l'objet d'une mention spéciale.

 

Il est tout à fait probable qu'il a jeûné un certain nombre de jours ou même tous les jours pendant la période. Bien qu'il semble avoir passé des périodes de temps dans les maisons de plusieurs de ses amis pendant ce temps.

 

Les évangiles de Matthieu, Marc et Luc nous disent que Christ a été au Temple, et qu'il l'a nettoyé des changeurs et de tels parasites.

 

Ainsi, après la Sanctification des simples et des gens dans l'erreur, Christ est allé à Jérusalem, en provenance de Jéricho le 8 Abib et il a passé la nuit de jeudi dans la maison de Zachée. La première entrée à Jérusalem était de Bethphagé le 9 Abib (vendredi) et non pas de Béthanie (voir Matthieu 21:8-9). Il n'était pas attendu et il a nettoyé le Temple (Matthieu 21:12-16), puis il est parti pour Béthanie (Matthieu 21:17). La séquence est décrite dans les tableaux de l'étude Le Moment de la Crucifixion et de la Résurrection [159].

 

Le 11 Abib, le quatrième jour avant la Pâque, il est entré de nouveau dans le Temple, il a regardé autour de lui et il est ensuite retourné à Béthanie (Marc 11:11). Le 12 Abib, le troisième jour avant la Pâque en 30 EC, il est retourné au Temple, l'a renettoyé et puis il a enseigné dans le Temple (Marc 11:15-17; Luc 19:45-46). Il a fait face à l'opposition des dirigeants (Marc 11:18 ; Luc 19:47-48), puis il a quitté la ville probablement pour Béthanie (Marc 11:19 ; Luc 21:37-38).

 

Le deuxième jour avant la Pâque, soit le 13 Abib (mardi), Christ est de nouveau à Jérusalem et dans le Temple (Matthieu 21:23-27 ; Marc 11:27-33 ; Luc 20:1-8). La première grande prophétie est alors donnée dans le Temple (Luc 21:5-36).

 

Luc 21:37-38 déclare la tradition du Seigneur durant cette dernière semaine.

 

La deuxième grande prophétie est ensuite donnée sur le Mont des Oliviers (Matthieu 24:1-51 ; Marc 13:1-37) et développée (Matthieu 25:1-46).

 

Par son exemple clair dans les évangiles, Christ a nettoyé le Temple entièrement au cours de cette période, commençant le 1er Abib tel qu'exigé par la loi, jusqu'au 13 Abib ou Nisan, qui était le début du jour de la préparation pour la Pâque. À la fin du 13 Abib, ses disciples et lui se sont retirés à la chambre haute pour le Dernier Dîner ou Dîner du Seigneur et la trahison, le procès du Messie et la Crucifixion de l'Agneau de la Pâque, l'après-midi du 14 Abib.

 

La Leçon du Figuier

 

Une leçon principale à apprendre dans ce processus de la malédiction du figuier est qu'elle a été faite pendant le processus, qu'elle est reliée au processus de la préparation pour la Pâque et qu'elle faisait partie du processus de la sanctification. La référence à l'absence de fruit et à la malédiction était une leçon pour les Églises de Dieu que, dans ce processus de nettoyage, celui qui échouait à porter des fruits était laissé de ce fait pour qu'il sèche et meure.

 

Cette leçon n'a jamais été plus appropriée que dans la dernière partie du vingtième siècle, quand le nettoyage n'a jamais été entrepris et la préparation pour la Pâque n'a jamais été orientée à la sanctification et au salut d'Israël et des nations.

 

C'est pour cette raison que les paraboles qui suivent dans Matthieu et Marc traitent de l'acquisition d'autres ouvriers et d'autres fils. Un fils a promis d'aller travailler et l'autre a refusé de promettre. Cependant, celui qui a promis ne va pas travailler et celui qui a refusé est allé travailler, comme le Père l'exigeait. Cette parabole était adressée à Juda et Lévi et, en fin de compte, à Israël. La parabole du vigneron absent (Marc 12:1-12) était à propos des prophètes et de Christ lui-même et le vignoble était la maison entière d'Israël (Ésaïe 5:7) (voir L'Alliance de Dieu (No. 152)).

 

Le Vignoble

 

La Parabole des vignerons

 

Marc 12:1-12 Jésus se mit ensuite à leur parler en paraboles. Un homme planta une vigne. Il l'entoura d'une haie, creusa un pressoir, et bâtit une tour ; puis il l'afferma à des vignerons, et quitta le pays. 2 Au temps de la récolte, il envoya un serviteur vers les vignerons, pour recevoir d'eux une part du produit de la vigne. 3 S'étant saisis de lui, ils le battirent, et le renvoyèrent à vide. 4 Il envoya de nouveau vers eux un autre serviteur; ils le frappèrent à la tête, et l'outragèrent. 5 Il en envoya un troisième, qu'ils tuèrent ; puis plusieurs autres, qu'ils battirent ou tuèrent. 6 Il avait encore un fils bien-aimé ; il l'envoya vers eux le dernier, en disant : Ils auront du respect pour mon fils. 7 Mais ces vignerons dirent entre eux: Voici l'héritier; venez, tuons-le, et l'héritage sera à nous. 8 Et ils se saisirent de lui, le tuèrent, et le jetèrent hors de la vigne. 9 Maintenant, que fera le maître de la vigne ? Il viendra, fera périr les vignerons, et il donnera la vigne à d'autres. 10 N'avez-vous pas lu cette parole de l'Écriture : La pierre qu'ont rejetée ceux qui bâtissaient est devenue la principale de l'angle ; 11 C'est par la volonté du Seigneur qu'elle l'est devenue, Et c'est un prodige à nos yeux ? 12Ils cherchaient à se saisir de lui, mais ils craignaient la foule. Ils avaient compris que c'était pour eux que Jésus avait dit cette parabole. Et ils le quittèrent, et s'en allèrent. (LSG)

 

Nous voyons ici que les vignerons sont la maison d'Israël, c'est-à-dire les sacrificateurs et les Lévites chargés de l'œuvre de Dieu et aussi la maison de Juda, qui avait été détruite par les Édomites et les pratiques hellénisées. Le message était pour les élus de la nation et ensuite pour l'Église qui devait les suivre.

 

Le Tribut à César

 

La nécessité de séparer les questions de l'Église de celles du monde durant la période de la préparation a été soulignée dans la leçon du tribut à César à Marc 12:13-17.

 

13 Ils envoyèrent auprès de Jésus quelques-uns des pharisiens et des hérodiens, afin de le surprendre par ses propres paroles. 14 Et ils vinrent lui dire : Maître, nous savons que tu es vrai, et que tu ne t'inquiètes de personne ; car tu ne regardes pas à l'apparence des hommes, et tu enseignes la voie de Dieu selon la vérité. Est-il permis, ou non, de payer le tribut à César ? Devons-nous payer, ou ne pas payer ? 15 Jésus, connaissant leur hypocrisie, leur répondit : Pourquoi me tentez-vous ? Apportez-moi un denier, afin que je le voie. 16 Ils en apportèrent un; et Jésus leur demanda: De qui sont cette effigie et cette inscription ? De César, lui répondirent-ils. 17Alors il leur dit: Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. Et ils furent à son égard dans l'étonnement. (LSG)

 

La séquence des paraboles est donnée pour transmettre un enseignement à l'Église.

 

L'Église de la Résurrection

 

À Marc 12:18-27, Christ s'est aussi occupé des Sadducéens à ce moment-là à propos de la Résurrection.

 

18 Les sadducéens, qui disent qu'il n'y a point de résurrection, vinrent auprès de Jésus, et lui firent cette question : 19 Maître, voici ce que Moïse nous a prescrit : Si le frère de quelqu'un meurt, et laisse une femme, sans avoir d'enfants, son frère épousera sa veuve, et suscitera une postérité à son frère. 20 Or, il y avait sept frères. Le premier se maria, et mourut sans laisser de postérité. 21 Le second prit la veuve pour femme, et mourut sans laisser de postérité. Il en fut de même du troisième, 22 et aucun des sept ne laissa de postérité. Après eux tous, la femme mourut aussi. 23À la résurrection, duquel d'entre eux sera-t-elle la femme ? Car les sept l'ont eue pour femme. 24 Jésus leur répondit : N'êtes-vous pas dans l'erreur, parce que vous ne comprenez ni les Écritures, ni la puissance de Dieu ? 25 Car, à la résurrection des morts, les hommes ne prendront point de femmes, ni les femmes de maris, mais ils seront comme les anges dans les cieux. 26 Pour ce qui est de la résurrection des morts, n'avez-vous pas lu, dans le livre de Moïse, ce que Dieu lui dit, à propos du buisson : Je suis le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac, et le Dieu de Jacob ? 27 Dieu n'est pas Dieu des morts, mais des vivants. Vous êtes grandement dans l'erreur. (LSG)

 

Dans ce texte, il a parlé de la Résurrection (Marc 12:18-27) et de l'Église, comme le premier-né ressuscité, car il a dit quand il a parlé à Moïse dans le buisson ardent : "Je suis le Dieu d'Abraham et le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob." Il est le Dieu des vivants et non pas des morts ; Christ parle donc ici de l'Église, soit de ceux qui se sont endormis dans le Seigneur.

 

C'est le processus de la préparation du Temple qui est entrepris du 1er Abib jusqu'à la Pâque. Ensuite, on mange du Pain sans Levain pendant sept jours, soit du 15 au 21 Abib, ce qui met fin au mois du jeûne. Nous retournons ensuite aux processus normaux dans le compte de l'omer jusqu'à la Pentecôte et la moisson du blé, qui est la moisson de l'Église des premiers-nés.

 

Ce processus est une séquence commençant à partir du 1er Abib et en effet se terminant par la résurrection de l'église cinquante jours après l’offrande de la gerbe agitée qui se produit le dimanche dans la Pâque. Cette séquence fait partie de l'arbre qui doit porter des fruits. L'arbre qui ne jeûne pas et ne se prépare pas pour la sanctification est maudit et sèche et meurt.

 

 

q