Les Églises Chrétiennes de Dieu

[096B]

 

 

 

Les Première et Deuxième Dépositions de l’Alliance de Dieu [096B]

 

(Édition 1.0 20101113-20101113)

 

 

 

Le mythe selon lequel Dieu a établi une autre alliance séparée qui a aboli la Loi de Dieu est une fiction Antinomienne. La vérité est beaucoup plus simple.

 

    

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

 

(Copyright © 2010 Wade Cox)

(Tr. 2010, rév. 2013)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
 http://www.logon.org/french/ et http://www.ccg.org/french/

 

    

 Les Première et Deuxième Dépositions de l’Alliance de Dieu [096B]

 

 

Introduction

Qu’est-ce qui a vraiment eu lieu au Sinaï avec Israël dans le désert ? On nous dit par le Nouveau Testament que c’était Christ qui était avec eux dans le désert et qu'il leur a donné la loi de Dieu. Beaucoup de gens essaient d'éviter ce problème et les Unitaires Radicaux nient que Christ avait une préexistence seulement pour éviter les conséquences logiques qui découlent d'un tel fait (voir aussi l'étude La Préexistence de Jésus Christ (No. 243)).

 

1Corinthiens 10:1-4

[1] Frères, je ne veux pas que vous ignoriez que nos pères ont tous été sous la nuée, qu’ils ont tous passé au travers de la mer, [2] qu’ils ont tous été baptisés en Moïse dans la nuée et dans la mer, [3] qu’ils ont tous mangé le même aliment spirituel, [4]  et qu’ils ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher était Christ. (LSG utilisée partout)

 

Comme Christ est le même hier, aujourd'hui et demain, c’est contraire à la logique de penser qu'il changerait les instructions qu'il a données à Moïse et qu'il devait lui-même suivre et que l'église qu’il a établie suivrait, parce qu’un groupe de Gnostiques Antinomiens des Cultes du Soleil entrerait dans l'église et la corromprait.

 

Christ, en tant que le Messager de la Présence, et le Messager de l’Alliance, a donné à Moïse deux dépositions de l'Alliance de Dieu. Une déposition a été donnée à Horeb, et l'autre au pays de Moab. Celles-ci étaient en plus des Commandements et des Lois au Sinaï. Moïse est explicite qu'elles étaient les mots que lui a ordonnés le Yahovah d'Israël, tant à Horeb qu’au pays de Moab avant qu'ils entrent dans la Terre Promise.

 

Deutéronome 29:1-29

[1] Voici les paroles de l’alliance que l’Eternel ordonna à Moïse de traiter avec les enfants d’Israël au pays de Moab, outre l’alliance qu’il avait traitée avec eux à Horeb. [2] Moïse convoqua tout Israël, et leur dit : Vous avez vu tout ce que l’Eternel a fait sous vos yeux, dans le pays d’Égypte, à Pharaon, à tous ses serviteurs, et à tout son pays, [3] les grandes épreuves que tes yeux ont vues, ces miracles et ces grands prodiges. [4] Mais, jusqu’à ce jour, l’Eternel ne vous a pas donné un cœur pour comprendre, des yeux pour voir, des oreilles pour entendre. [5] Je t’ai conduit pendant quarante années dans le désert ; tes vêtements ne se sont point usés sur toi, et ton soulier ne s’est point usé à ton pied ; [6] vous n’avez point mangé de pain, et vous n’avez bu ni vin ni liqueur forte, afin que vous connussiez que je suis l’Eternel, votre Dieu. [7] Vous êtes arrivés dans ce lieu ; Sihon, roi de Hesbon, et Og, roi de Basan, sont sortis à notre rencontre, pour nous combattre, et nous les avons battus. [8] Nous avons pris leur pays, et nous l’avons donné en propriété aux Rubénites, aux Gadites et à la moitié de la tribu des Manassites. [9] Vous observerez donc les paroles de cette alliance, et vous les mettrez en pratique, afin de réussir dans tout ce que vous ferez. [10] Vous vous présentez aujourd’hui devant l’Eternel, votre Dieu, vous tous, vos chefs de tribus, vos anciens, vos officiers, tous les hommes d’Israël, [11] vos enfants, vos femmes, et l’étranger qui est au milieu de ton camp, depuis celui qui coupe ton bois jusqu’à celui qui puise ton eau. [12] Tu te présentes pour entrer dans l’alliance de l’Eternel, ton Dieu, dans cette alliance contractée avec serment, et que l’Eternel, ton Dieu, traite en ce jour avec toi, [13] afin de t’établir aujourd’hui pour son peuple et d’être lui-même ton Dieu, comme il te l’a dit, et comme il l’a juré à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob. [14] Ce n’est point avec vous seuls que je traite cette alliance, cette alliance contractée avec serment. [15] Mais c’est avec ceux qui sont ici parmi nous, présents en ce jour devant l’Eternel, notre Dieu, et avec ceux qui ne sont point ici parmi nous en ce jour. [16] Vous savez de quelle manière nous avons habité dans le pays d’Égypte, et comment nous avons passé au milieu des nations que vous avez traversées. [17] Vous avez vu leurs abominations et leurs idoles, le bois et la pierre, l’argent et l’or, qui sont chez elles. [18] Qu’il n’y ait parmi vous ni homme, ni femme, ni famille, ni tribu, dont le cœur se détourne aujourd’hui de l’Eternel, notre Dieu, pour aller servir les dieux de ces nations-là. Qu’il n’y ait point parmi vous de racine qui produise du poison et de l’absinthe. [19] Que personne, après avoir entendu les paroles de cette alliance contractée avec serment, ne se glorifie dans son cœur et ne dise : J’aurai la paix, quand même je suivrai les penchants de mon cœur, et que j’ajouterai l’ivresse à la soif. [20] L’Eternel ne voudra point lui pardonner. Mais alors la colère et la jalousie de l’Eternel s’enflammeront contre cet homme, toutes les malédictions écrites dans ce livre reposeront sur lui, et l’Eternel effacera son nom de dessous les cieux. [21] L’Eternel le séparera, pour son malheur, de toutes les tribus d’Israël, selon toutes les malédictions de l’alliance écrite dans ce livre de la loi. [22] Les générations à venir, vos enfants qui naîtront après vous et l’étranger qui viendra d’une terre lointaine, –à la vue des plaies et des maladies dont l’Eternel aura frappé ce pays, [23]  à la vue du soufre, du sel, de l’embrasement de toute la contrée, où il n’y aura ni semence, ni produit, ni aucune herbe qui croisse, comme au bouleversement de Sodome, de Gomorrhe, d’Adma et de Tseboïm, que l’Eternel détruisit dans sa colère et dans sa fureur, – [24]  toutes les nations diront : Pourquoi l’Eternel a-t-il ainsi traité ce pays ? pourquoi cette ardente, cette grande colère ? [25] Et l’on répondra : C’est parce qu’ils ont abandonné l’alliance contractée avec eux par l’Eternel, le Dieu de leurs pères, lorsqu’il les fit sortir du pays d’Égypte ; [26] c’est parce qu’ils sont allés servir d’autres dieux et se prosterner devant eux, des dieux qu’ils ne connaissaient point et que l’Eternel ne leur avait point donnés en partage. [27] Alors la colère de l’Eternel s’est enflammée contre ce pays, et il a fait venir sur lui toutes les malédictions écrites dans ce livre. [28] L’Eternel les a arrachés de leur pays avec colère, avec fureur, avec une grande indignation, et il les a jetés sur un autre pays, comme on le voit aujourd’hui. [29] Les choses cachées sont à l’Eternel, notre Dieu ; les choses révélées sont à nous et à nos enfants, à perpétuité, afin que nous mettions en pratique toutes les paroles de cette loi.

 

Notez que c'est cette alliance qui a été faite par Dieu avec Israël dont Il avait attribué, comme nous le verrons dans Deutéronome 32:8, au fils de Dieu qui était l’Élohim d'Israël et Yahovah d'Israël à qui David se réfère dans le Psaume 45:6-7 et qui est identifié comme Christ dans Hébreux 1:8-9. Il leur a été explicitement dit, à la fois aux fils d'Israël et aux étrangers qui sont venus d'autres terres pour habiter parmi eux, qu'ils seraient punis pour avoir rompu cette alliance et pour avoir adoré les autres élohim à qui ils n’avaient pas été alloués. On leur a dit, à la fois aux fils d'Israël et aux autres fils d'Adam qui ont été amenés à habiter parmi eux, qu'elle se présenterait comme un témoin contre eux pour avoir adopté de fausses coutumes et de faux dieux qui ne leur avaient pas été donnés.

 

C'est pour cette raison que les Sopherim ont modifié le texte de Deutéronome 32:8 pour lire fils d'Israël au lieu de fils de Dieu, même s’il a toujours été connu d’y avoir eu soixante-dix nations et non pas douze nations, étant numérotées en fonction des fils de Dieu de l'Armée céleste, et qui est la raison pour le nombre du Sanhédrin dans le Jugement.

 

L'importance de ce texte était pour nous montrer l'alliance qui a été faite avec les fils d'Israël, afin qu’à l'incarnation du Messie ces autres nations seraient introduites dans le Corps Spirituel de Christ. Cette sanction plane sur Israël jusqu'à ce jour et sur tous ceux introduits dans le corps d'Israël qui est l'héritage de Christ. Toute personne qui prétend allégeance à Christ est soumise à cette Alliance. Nous verrons que nous développons cette Alliance, qu’elle est confirmée tout au long de la Bible de la Torah à travers toute la loi et les prophètes dans le Nouveau Testament et se trouve comme le sceau de l'alliance des élus dans le livre de l'Apocalypse dans deux témoins spécifiques et ensuite dans la Cité de Dieu.  

 

Ces personnes, à la fois l’Israélite et l’étranger qui sont venus au milieu d'eux pour vivre comme une partie d’eux, sont toutes soumises aux bénédictions et aux malédictions de cette Alliance. Ainsi, si Israël permet à ces Apostats Antinomiens de vivre parmi lui et de recevoir les bénédictions de l’Alliance, ils recevront aussi les malédictions que les idolâtres et les Antinomiens y apportent dans la désobéissance, et la peine, c’est d’être envoyés en captivité sous les malédictions des lois de Dieu.

 

Deutéronome 30:1-20

[1] Lorsque toutes ces choses t’arriveront, la bénédiction et la malédiction que je mets devant toi, si tu les prends à cœur au milieu de toutes les nations chez lesquelles l’Eternel, ton Dieu, t’aura chassé, [2] si tu reviens à l’Eternel, ton Dieu, et si tu obéis à sa voix de tout ton cœur et de toute ton âme, toi et tes enfants, selon tout ce que je te prescris aujourd’hui, [3] alors l’Eternel, ton Dieu, ramènera tes captifs et aura compassion de toi, il te rassemblera encore du milieu de tous les peuples chez lesquels l’Eternel, ton Dieu, t’aura dispersé. [4] Quand tu serais exilé à l’autre extrémité du ciel, l’Eternel, ton Dieu, te rassemblera de là, et c’est là qu’il t’ira chercher. [5] L’Eternel, ton Dieu, te ramènera dans le pays que possédaient tes pères, et tu le posséderas ; il te fera du bien, et te rendra plus nombreux que tes pères. [6] L’Eternel, ton Dieu, circoncira ton cœur et le cœur de ta postérité, et tu aimeras l’Eternel, ton Dieu, de tout ton cœur et de toute ton âme, afin que tu vives. [7] L’Eternel, ton Dieu, fera tomber toutes ces malédictions sur tes ennemis, sur ceux qui t’auront haï et persécuté. [8] Et toi, tu reviendras à l’Eternel, tu obéiras à sa voix, et tu mettras en pratique tous ces commandements que je te prescris aujourd’hui. [9] L’Eternel, ton Dieu, te comblera de biens en faisant prospérer tout le travail de tes mains, le fruit de tes entrailles, le fruit de tes troupeaux et le fruit de ton sol ; car l’Eternel prendra de nouveau plaisir à ton bonheur, comme il prenait plaisir à celui de tes pères, [10] lorsque tu obéiras à la voix de l’Eternel, ton Dieu, en observant ses commandements et ses ordres écrits dans ce livre de la loi, lorsque tu reviendras à l’Eternel, ton Dieu, de tout ton cœur et de toute ton âme. [11] Ce commandement que je te prescris aujourd’hui n’est certainement point au-dessus de tes forces et hors de ta portée. [12] Il n’est pas dans le ciel, pour que tu dises : Qui montera pour nous au ciel et nous l’ira chercher, qui nous le fera entendre, afin que nous le mettions en pratique ? [13] Il n’est pas de l’autre côté de la mer, pour que tu dises : Qui passera pour nous de l’autre côté de la mer et nous l’ira chercher, qui nous le fera entendre, afin que nous le mettions en pratique ? [14] C’est une chose, au contraire, qui est tout près de toi, dans ta bouche et dans ton cœur, afin que tu la mettes en pratique. [15] Vois, je mets aujourd’hui devant toi la vie et le bien, la mort et le mal. [16] Car je te prescris aujourd’hui d’aimer l’Eternel, ton Dieu, de marcher dans ses voies, et d’observer ses commandements, ses lois et ses ordonnances, afin que tu vives et que tu multiplies, et que l’Eternel, ton Dieu, te bénisse dans le pays dont tu vas entrer en possession. [17] Mais si ton cœur se détourne, si tu n’obéis point, et si tu te laisses entraîner à te prosterner devant d’autres dieux et à les servir, [18]  je vous déclare aujourd’hui que vous périrez, que vous ne prolongerez point vos jours dans le pays dont vous allez entrer en possession, après avoir passé le Jourdain. [19] J’en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre : j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité, [20] pour aimer l’Eternel, ton Dieu, pour obéir à sa voix, et pour t’attacher à lui : car de cela dépendent ta vie et la prolongation de tes jours, et c’est ainsi que tu pourras demeurer dans le pays que l’Eternel a juré de donner à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob.

 

Le remède à ces malédictions est facilement accessible pour Israël et les gens qui se sont joints à Israël. Le remède, c’est le repentir. Le Seigneur a dit qu'il circoncirait leurs cœurs, et non pas leurs prépuces. Il ferait alors tomber toutes ces malédictions sur les adversaires et les ennemis qui vous ont persécutés. Le Seigneur Dieu rendra les nations formées à partir des tribus abondamment prospères, dans tout ce que vous faites, qu'il s'agisse du travail dans le corps ou dans l'esprit, ou dans l'agriculture et l'élevage ou dans le nombre de votre peuple. Dieu vous bénira et bénira le fruit de votre travail et de vos terres.  

 

Cependant, Israël et les nations qui y sont greffées sont obstinément désobéissants. Nous avons tous écouté ces nations déchues qui ont été parmi nous et nous n'avons pas obéi au Seigneur notre Dieu, et nous devons être envoyés en captivité. Cependant, cette fois, Christ nous en fera sortir et il prendra des captifs et nous serons obligés une fois de plus, et cette fois pour toujours, d'obéir aux lois de Dieu.

 

L'Alliance Éternelle

Dieu nous a dit par l’entremise de Moïse ce que cette Alliance devait être, et Il nous a dit par l’entremise de Christ et des prophètes ce que nous devons faire. Il nous a été dit, avant d'entrer dans la Terre Promise, ce que nos bénédictions et nos malédictions seraient, et Dieu est maintenant sur le point de nous écraser pour Lui avoir désobéi. Si nous avions obéi et fait comme Dieu a ordonné à Moïse, c’est-à-dire de lire la loi de Dieu tous les sept ans comme nous en avions reçu l'ordre, nous n'aurions jamais été trompés par ces apostats et nous aurions fermé nos oreilles contre eux et nous aurions été préservés. Toutefois, nous ne l’avons pas fait, et nos gens ont été envoyés en captivité et en guerre encore et encore au cours des siècles. Nous avons été envahis et subjugués jusqu'à ce que le nombre de nos gens ait été déposé, et que les bénédictions d'Abraham nous eussent été données par Dieu comme il l'a promis à Abraham. Maintenant, nous sommes sur le point d'être traités et amenés à la repentance.

 

Nous serons alors introduits dans le système millénaire sous Christ selon les lois de Dieu comme Il a envoyé Christ pour traiter avec nous et nos ennemis à la mort de Moïse, comme nous le voyons au chapitre suivant. Le texte du chapitre 4 de Malachie est sur le point d'être accompli, comme cela nous a été dit par la loi et les prophètes.

 

Deutéronome 31:1-30

[1] Moïse adressa encore ces paroles à tout Israël : [2] Aujourd’hui, leur dit-il, je suis âgé de cent vingt ans, je ne pourrai plus sortir et entrer, et l’Eternel m’a dit : Tu ne passeras pas ce Jourdain. [3] L’Eternel, ton Dieu, marchera lui-même devant toi, il détruira ces nations devant toi, et tu t’en rendras maître. Josué marchera aussi devant toi, comme l’Eternel l’a dit. [4] L’Eternel traitera ces nations comme il a traité Sihon et Og, rois des Amoréens, qu’il a détruits avec leur pays. [5] L’Eternel vous les livrera, et vous agirez à leur égard selon tous les ordres que je vous ai donnés. [6] Fortifiez-vous et ayez du courage ! Ne craignez point et ne soyez point effrayés devant eux ; car l’Eternel, ton Dieu, marchera lui-même avec toi, il ne te délaissera point, il ne t’abandonnera point. [7] Moïse appela Josué, et lui dit en présence de tout Israël : Fortifie-toi et prends courage, car tu entreras avec ce peuple dans le pays que l’Eternel a juré à leurs pères de leur donner, et c’est toi qui les en mettras en possession. [8] L’Eternel marchera lui-même devant toi, il sera lui-même avec toi, il ne te délaissera point, il ne t’abandonnera point ; ne crains point, et ne t’effraie point. [9] Moïse écrivit cette loi, et il la remit aux sacrificateurs, fils de Lévi, qui portaient l’arche de l’alliance de l’Eternel, et à tous les anciens d’Israël. [10] Moïse leur donna cet ordre : Tous les sept ans, à l’époque de l’année du relâche, à la fête des tabernacles, [11] quand tout Israël viendra se présenter devant l’Eternel, ton Dieu, dans le lieu qu’il choisira, tu liras cette loi devant tout Israël, en leur présence. [12] Tu rassembleras le peuple, les hommes, les femmes, les enfants, et l’étranger qui sera dans tes portes, afin qu’ils t’entendent, et afin qu’ils apprennent à craindre l’Eternel, votre Dieu, à observer et à mettre en pratique toutes les paroles de cette loi. [13] Et leurs enfants qui ne la connaîtront pas l’entendront, et ils apprendront à craindre l’Eternel, votre Dieu, tout le temps que vous vivrez dans le pays dont vous prendrez possession, après avoir passé le Jourdain. [14] L’Eternel dit à Moïse : Voici, le moment approche où tu vas mourir. Appelle Josué, et présentez-vous dans la tente d’assignation. Je lui donnerai mes ordres. Moïse et Josué allèrent se présenter dans la tente d’assignation. [15] Et l’Eternel apparut dans la tente dans une colonne de nuée ; et la colonne de nuée s’arrêta à l’entrée de la tente. [16] L’Eternel dit à Moïse : Voici, tu vas être couché avec tes pères. Et ce peuple se lèvera, et se prostituera après les dieux étrangers du pays au milieu duquel il entre. Il m’abandonnera, et il violera mon alliance, que j’ai traitée avec lui. [17] En ce jour-là, ma colère s’enflammera contre lui. Je les abandonnerai, et je leur cacherai ma face. Il sera dévoré, il sera la proie d’une multitude de maux et d’afflictions, et alors il dira : N’est-ce point parce que mon Dieu n’est pas au milieu de moi que ces maux m’ont atteint ? [18] Et moi, je cacherai ma face en ce jour-là, à cause de tout le mal qu’il aura fait, en se tournant vers d’autres dieux. [19] Maintenant, écrivez ce cantique. Enseigne-le aux enfants d’Israël, mets-le dans leur bouche, et que ce cantique me serve de témoin contre les enfants d’Israël. [20] Car je mènerai ce peuple dans le pays que j’ai juré à ses pères de lui donner, pays où coulent le lait et le miel ; il mangera, se rassasiera, s’engraissera ; puis il se tournera vers d’autres dieux et les servira, il me méprisera et violera mon alliance ; [21] quand alors il sera atteint par une multitude de maux et d’afflictions, ce cantique, qui ne sera point oublié et que la postérité aura dans la bouche, déposera comme témoin contre ce peuple. Je connais, en effet, ses dispositions, qui déjà se manifestent aujourd’hui, avant même que je l’aie fait entrer dans le pays que j’ai juré de lui donner. [22] En ce jour-là, Moïse écrivit ce cantique, et il l’enseigna aux enfants d’Israël. [23] L’Eternel donna ses ordres à Josué, fils de Nun. Il dit : Fortifie-toi et prends courage, car c’est toi qui feras entrer les enfants d’Israël dans le pays que j’ai juré de leur donner ; et je serai moi-même avec toi. [24] Lorsque Moïse eut complètement achevé d’écrire dans un livre les paroles de cette loi, [25] il donna cet ordre aux Lévites qui portaient l’arche de l’alliance de l’Eternel : [26] Prenez ce livre de la loi, et mettez-le à côté de l’arche de l’alliance de l’Eternel, votre Dieu, et il sera là comme témoin contre toi. [27] Car je connais ton esprit de rébellion et la roideur de ton cou. Si vous êtes rebelles contre l’Eternel pendant que je suis encore vivant au milieu de vous, combien plus le serez-vous après ma mort ! [28] Assemblez devant moi tous les anciens de vos tribus et vos officiers ; je dirai ces paroles en leur présence, et je prendrai à témoin contre eux le ciel et la terre. [29] Car je sais qu’après ma mort vous vous corromprez, et que vous vous détournerez de la voie que je vous ai prescrite ; et le malheur finira par vous atteindre, quand vous ferez ce qui est mal aux yeux de l’Eternel, au point de l’irriter par l’œuvre de vos mains. [30] Moïse prononça dans leur entier les paroles de ce cantique, en présence de toute l’assemblée d’Israël :

 

Donc, ce cantique est un témoin contre Israël et tous ses étrangers et ceux qui s’alignent avec lui. Il a été donné à Moïse par Christ et il est le cantique de l'Agneau.

 

Dans ce texte, nous voyons la version originale traduite en français et les graves conséquences pour nous tous dans ce cantique.

 

Le Seigneur notre Dieu n'est-il pas le Père qui nous a tous créés ? Sommes-nous un peuple insensé et pervers ?

 

Deutéronome 32:1-52

[1] Cieux ! prêtez l’oreille, et je parlerai ; Terre ! écoute les paroles de ma bouche. [2] Que mes instructions se répandent comme la pluie, Que ma parole tombe comme la rosée, Comme des ondées sur la verdure, Comme des gouttes d’eau sur l’herbe ! [3] Car je proclamerai le nom de l’Eternel. Rendez gloire à notre Dieu ! [4] Il est le rocher ; ses œuvres sont parfaites, Car toutes ses voies sont justes ; C’est un Dieu fidèle et sans iniquité, Il est juste et droit. [5] S’ils se sont corrompus, à lui n’est point la faute ; La honte est à ses enfants, Race fausse et perverse. [6] Est-ce l’Eternel que vous en rendrez responsable, Peuple insensé et dépourvu de sagesse ? N’est-il pas ton père, ton créateur ? N’est-ce pas lui qui t’a formé, et qui t’a affermi ? [7] Rappelle à ton souvenir les anciens jours, Passe en revue les années, génération par génération, Interroge ton père, et il te l’apprendra, Tes vieillards, et ils te le diront. [8] Quand le Très-Haut donna un héritage aux nations, Quand il sépara les enfants des hommes, Il fixa les limites des peuples D’après le nombre des enfants d’Israël [des fils de Dieu], [9] Car la portion de l’Eternel, c’est son peuple, Jacob est la part de son héritage. [10] Il l’a trouvé dans une contrée déserte, Dans une solitude aux effroyables hurlements ; Il l’a entouré, il en a pris soin, Il l’a gardé comme la prunelle de son œil, [11] Pareil à l’aigle qui éveille sa couvée, Voltige sur ses petits, Déploie ses ailes, les prend, Les porte sur ses plumes. [12] L’Eternel seul a conduit son peuple, Et il n’y avait avec lui aucun dieu étranger. [13] Il l’a fait monter sur les hauteurs du pays, Et Israël a mangé les fruits des champs ; Il lui a fait sucer le miel du rocher, L’huile qui sort du rocher le plus dur, [14] La crème des vaches et le lait des brebis, Avec la graisse des agneaux, Des béliers de Basan et des boucs, Avec la fleur du froment ; Et tu as bu le sang du raisin, le vin. [15] Israël est devenu gras, et il a regimbé ; Tu es devenu gras, épais et replet ! –Et il a abandonné Dieu, son créateur, Il a méprisé le rocher de son salut, [16] Ils ont excité sa jalousie par des dieux étrangers, Ils l’ont irrité par des abominations ; [17] Ils ont sacrifié à des idoles qui ne sont pas Dieu, A des dieux qu’ils ne connaissaient point, Nouveaux, venus depuis peu, Et que vos pères n’avaient pas craints. [18] Tu as abandonné le rocher qui t’a fait naître, Et tu as oublié le Dieu qui t’a engendré. [19] L’Eternel l’a vu, et il a été irrité, Indigné contre ses fils et ses filles. [20] Il a dit : Je leur cacherai ma face, Je verrai quelle sera leur fin ; Car c’est une race perverse, Ce sont des enfants infidèles. [21] Ils ont excité ma jalousie par ce qui n’est point Dieu, Ils m’ont irrité par leurs vaines idoles ; Et moi, j’exciterai leur jalousie par ce qui n’est point un peuple, Je les irriterai par une nation insensée. [22] Car le feu de ma colère s’est allumé, Et il brûlera jusqu’au fond du séjour des morts ; Il dévorera la terre et ses produits, Il embrasera les fondements des montagnes. [23] J’accumulerai sur eux les maux, J’épuiserai mes traits contre eux. [24] Ils seront desséchés par la faim, consumés par la fièvre Et par des maladies violentes ; J’enverrai parmi eux la dent des bêtes féroces Et le venin des serpents. [25] Au dehors, on périra par l’épée, Et au dedans, par d’effrayantes calamités : Il en sera du jeune homme comme de la jeune fille, De l’enfant à la mamelle comme du vieillard. [26] Je voudrais dire : Je les emporterai d’un souffle, Je ferai disparaître leur mémoire d’entre les hommes ! [27] Mais je crains les insultes de l’ennemi, Je crains que leurs adversaires ne se méprennent, Et qu’ils ne disent : Notre main a été puissante, Et ce n’est pas l’Eternel qui a fait toutes ces choses. [28] C’est une nation qui a perdu le bon sens, Et il n’y a point en eux d’intelligence. [29] S’ils étaient sages, voici ce qu’ils comprendraient, Et ils penseraient à ce qui leur arrivera. [30] Comment un seul en poursuivrait-il mille, Et deux en mettraient-ils dix mille en fuite, Si leur Rocher ne les avait vendus, Si l’Eternel ne les avait livrés ? [31] Car leur rocher n’est pas comme notre Rocher, Nos ennemis en sont juges. [32] Mais leur vigne est du plant de Sodome Et du terroir de Gomorrhe ; Leurs raisins sont des raisins empoisonnés, Leurs grappes sont amères ; [33] Leur vin, c’est le venin des serpents, C’est le poison cruel des aspics. [34] Cela n’est-il pas caché près de moi, Scellé dans mes trésors ? [35] A moi la vengeance et la rétribution, Quand leur pied chancellera ! Car le jour de leur malheur est proche, Et ce qui les attend ne tardera pas. [36] L’Eternel jugera son peuple ; Mais il aura pitié de ses serviteurs, En voyant que leur force est épuisée, Et qu’il n’y a plus ni esclave ni homme libre. [37] Il dira : Où sont leurs dieux, Le rocher qui leur servait de refuge, [38] Ces dieux qui mangeaient la graisse de leurs victimes, Qui buvaient le vin de leurs libations ? Qu’ils se lèvent, qu’ils vous secourent, Qu’ils vous couvrent de leur protection ! [39] Sachez donc que c’est moi qui suis Dieu, Et qu’il n’y a point de dieu près de moi ; Je fais vivre et je fais mourir, Je blesse et je guéris, Et personne ne délivre de ma main. [40] Car je lève ma main vers le ciel, Et je dis : Je vis éternellement ! [41] Si j’aiguise l’éclair de mon épée Et si ma main saisit la justice, Je me vengerai de mes adversaires Et je punirai ceux qui me haïssent ; [42] Mon épée dévorera leur chair, Et j’enivrerai mes flèches de sang, Du sang des blessés et des captifs, De la tête des chefs de l’ennemi. [43] Nations, chantez les louanges de son peuple ! Car l’Eternel venge le sang de ses serviteurs, Il se venge de ses adversaires, Et il fait l’expiation pour son pays, pour son peuple. [44] Moïse vint et prononça toutes les paroles de ce cantique en présence du peuple ; Josué, fils de Nun, était avec lui. [45] Lorsque Moïse eut achevé de prononcer toutes ces paroles devant tout Israël, [46] il leur dit : Prenez à cœur toutes les paroles que je vous conjure aujourd’hui de recommander à vos enfants, afin qu’ils observent et mettent en pratique toutes les paroles de cette loi. [47] Car ce n’est pas une chose sans importance pour vous ; c’est votre vie, et c’est par là que vous prolongerez vos jours dans le pays dont vous aurez la possession, après avoir passé le Jourdain. [48] Ce même jour, l’Eternel parla à Moïse, et dit : [49] Monte sur cette montagne d’Abarim, sur le mont Nebo, au pays de Moab, vis-à-vis de Jéricho ; et regarde le pays de Canaan que je donne en propriété aux enfants d’Israël. [50] Tu mourras sur la montagne où tu vas monter, et tu seras recueilli auprès de ton peuple, comme Aaron, ton frère, est mort sur la montagne de Hor et a été recueilli auprès de son peuple, [51] parce que vous avez péché contre moi au milieu des enfants d’Israël, près des eaux de Meriba, à Kadès, dans le désert de Tsin, et que vous ne m’avez point sanctifié au milieu des enfants d’Israël. [52] Tu verras le pays devant toi ; mais tu n’entreras point dans le pays que je donne aux enfants d’Israël.

 

De cette façon, Moïse a donné les instructions de Christ qui lui ont été données par Dieu au peuple d'Israël, et la multitude avec eux, avant qu'ils ne prennent la clé de leur héritage.

 

L’Alliance leur a été donnée et ils devaient être liés par elle et son système sacrificiel jusqu'au sacrifice du Messie et à l’accomplissement de la Loi Cérémonielle. En ce sens, la division de la loi en la loi Morale et la loi Sacrificielle a été achevée, et dans le Sacrifice de Christ, nous voyons l'accomplissement dans le courant de la circoncision du cœur mentionnée par Christ quand il a donné ces instructions à Moïse au pied du mont Nebo au pays de Moab.

 

Christ a dû, à nouveau, donner ces instructions à Jérémie au moment où Juda devait être envoyé en captivité, et les nations d'Israël devaient être établies à nouveau avec les fils de Gomer et de Magog dans l'Ouest. Toutefois, cela devait attendre à un moment à venir encore, un autre sept temps ou 2520 ans de ce temps aux Derniers Jours. Cela se réfère également à Éphraïm en tant que le premier-né de Dieu et non à Juda. Toutefois, ils habiteront tous deux ensemble en Israël et dans la Terre Promise.

 

Ce texte a été écrit après 587 AEC, après que Dieu eût dépeuplé et appauvri Juda. Sept temps après la bataille de Karkemish en 605 AEC (avant notre ère) fut le début de la démarcation des 2520 jours ou sept temps. La Première Guerre mondiale eut lieu et avec les grandes batailles en 1916. Cela a vu les nations d'Israël et leurs nations ajoutées se déchirer littéralement les unes les autres en lambeaux sous l'influence de Satan. Cette période de la restauration d'Israël a commencé en 1917 lorsque la Déclaration Balfour a été faite, déclarant Israël en tant que patrie. Les Britanniques ont envahi Israël et les Australiens ont pris le Puits du Serment à Beersheba, puis ont prit Jérusalem. La Prophétie des Bras Cassés de Pharaon (No. 036) a pris fin en 1996, tout comme le temps des Païens. Les Derniers Jours ont commencé en 1997 et continueront jusqu’au Jubilé de 2027 (voir l'étude Les Trente Dernières Années : la Lutte Finale (No. 219)).

 

Ce texte, dans Jérémie, a été écrit à partir de 587 AEC et la chute du Temple. Sept Temps à partir de ce texte ont commencé la persécution des Juifs par les Nazis, et Dieu disait à Juda de se repentir et ils n'ont pas écouté. Ils ont enduré dix ans de persécution, puis la guerre pour établir Israël a été entreprise et Dieu a commencé à traiter avec Juda en Israël.

 

Ces oracles se rapportent aux Derniers Jours et montrent une inversion de l'ordre naturel (par exemple 31: 23ff.)). Dieu a appauvri et a dépeuplé la tribu de Juda (1:10). Ézéchiel nous dit qu'Il va la restaurer (Ézéchiel 36:8-11). Dans les versets 2-14, nous voyons que Dieu la réunira avec Israël (cf. Ésa. 11:11-16). Cela n’a pas encore été pleinement réalisé, mais cela sera fait au cours des quelques prochaines années.

 

Jérémie 31:1-40

[1] En ce temps-là, dit l’Eternel, Je serai le Dieu de toutes les familles d’Israël, Et ils seront mon peuple. [2] Ainsi parle l’Eternel : Il a trouvé grâce dans le désert, Le peuple de ceux qui ont échappé au glaive ; Israël marche vers son lieu de repos. [3] De loin l’Eternel se montre à moi : Je t’aime d’un amour éternel ; C’est pourquoi je te conserve ma bonté. [4] Je te rétablirai encore, et tu seras rétablie, Vierge d’Israël ! Tu auras encore tes tambourins pour parure, Et tu sortiras au milieu des danses joyeuses. [5] Tu planteras encore des vignes sur les montagnes de Samarie ; Les planteurs planteront, et cueilleront les fruits. [6] Car le jour vient où les gardes crieront sur la montagne d’Éphraïm : Levez-vous, montons à Sion, vers l’Eternel, notre Dieu ! [7] Car ainsi parle l’Eternel : Poussez des cris de joie sur Jacob, Éclatez d’allégresse à la tête des nations ! Élevez vos voix, chantez des louanges, et dites : Eternel, délivre ton peuple, le reste d’Israël ! [8] Voici, je les ramène du pays du septentrion, Je les rassemble des extrémités de la terre ; Parmi eux sont l’aveugle et le boiteux, La femme enceinte et celle en travail ; C’est une grande multitude, qui revient ici. [9] Ils viennent en pleurant, et je les conduis au milieu de leurs supplications ; Je les mène vers des torrents d’eau, Par un chemin uni où ils ne chancellent pas ; Car je suis un père pour Israël, Et Éphraïm est mon premier-né. [10] Nations, écoutez la parole de l’Eternel, Et publiez-la dans les îles lointaines ! Dites : Celui qui a dispersé Israël le rassemblera, Et il le gardera comme le berger garde son troupeau. [11] Car l’Eternel rachète Jacob, Il le délivre de la main d’un plus fort que lui. [12] Ils viendront, et pousseront des cris de joie sur les hauteurs de Sion ; Ils accourront vers les biens de l’Eternel, Le blé, le moût, l’huile, Les brebis et les bœufs ; Leur âme sera comme un jardin arrosé, Et ils ne seront plus dans la souffrance. [13] Alors les jeunes filles se réjouiront à la danse, Les jeunes hommes et les vieillards se réjouiront aussi ; Je changerai leur deuil en allégresse, et je les consolerai ; Je leur donnerai de la joie après leurs chagrins. [14] Je rassasierai de graisse l’âme des sacrificateurs, Et mon peuple se rassasiera de mes biens, dit l’Eternel. [15] Ainsi parle l’Eternel : On entend des cris à Rama, Des lamentations, des larmes amères ; Rachel pleure ses enfants ; Elle refuse d’être consolée sur ses enfants, Car ils ne sont plus. [16] Ainsi parle l’Eternel : Retiens tes pleurs, Retiens les larmes de tes yeux ; Car il y aura un salaire pour tes œuvres, dit l’Eternel ; Ils reviendront du pays de l’ennemi. [17] Il y a de l’espérance pour ton avenir, dit l’Eternel ; Tes enfants reviendront dans leur territoire. [18] J’entends Éphraïm qui se lamente : Tu m’as châtié, et j’ai été châtié Comme un veau qui n’est pas dompté ; Fais-moi revenir, et je reviendrai, Car tu es l’Eternel, mon Dieu. [19] Après m’être détourné, j’éprouve du repentir ; Et après avoir reconnu mes fautes, je frappe sur ma cuisse ; Je suis honteux et confus, Car je porte l’opprobre de ma jeunesse. – [20] Éphraïm est-il donc pour moi un fils chéri, Un enfant qui fait mes délices ? Car plus je parle de lui, plus encore son souvenir est en moi ; Aussi mes entrailles sont émues en sa faveur : J’aurai pitié de lui, dit l’Eternel. – [21] Dresse des signes, place des poteaux, Prends garde à la route, au chemin que tu as suivi… Reviens, vierge d’Israël, Reviens dans ces villes qui sont à toi ! [22] Jusques à quand seras-tu errante, Fille égarée ? Car l’Eternel crée une chose nouvelle sur la terre : La femme recherchera l’homme. [23] Ainsi parle l’Eternel des armées, le Dieu d’Israël : Voici encore ce que l’on dira dans le pays de Juda et dans ses villes, Quand j’aurai ramené leurs captifs : Que l’Eternel te bénisse, demeure de la justice, Montagne sainte ! [24] Là s’établiront Juda et toutes ses villes, Les laboureurs et ceux qui conduisent les troupeaux. [25] Car je rafraîchirai l’âme altérée, Et je rassasierai toute âme languissante. [26] Là-dessus je me suis réveillé, et j’ai regardé ; Mon sommeil m’avait été agréable. [27] Voici, les jours viennent, dit l’Eternel, Où j’ensemencerai la maison d’Israël et la maison de Juda D’une semence d’hommes et d’une semence de bêtes. [28] Et comme j’ai veillé sur eux Pour arracher, abattre, détruire, ruiner et faire du mal, Ainsi je veillerai sur eux pour bâtir et pour planter, Dit l’Eternel. [29] En ces jours-là, on ne dira plus : Les pères ont mangé des raisins verts, Et les dents des enfants en ont été agacées. [30] Mais chacun mourra pour sa propre iniquité ; Tout homme qui mangera des raisins verts, Ses dents en seront agacées. [31] Voici, les jours viennent, dit l’Eternel, Où je ferai avec la maison d’Israël et la maison de Juda Une alliance nouvelle, [32] Non comme l’alliance que je traitai avec leurs pères, Le jour où je les saisis par la main Pour les faire sortir du pays d’Égypte, Alliance qu’ils ont violée, Quoique je fusse leur maître, dit l’Eternel. [33] Mais voici l’alliance que je ferai avec la maison d’Israël, Après ces jours-là, dit l’Eternel : Je mettrai ma loi au dedans d’eux, Je l’écrirai dans leur cœur ; Et je serai leur Dieu, Et ils seront mon peuple. [34] Celui-ci n’enseignera plus son prochain, Ni celui-là son frère, en disant : Connaissez l’Eternel ! Car tous me connaîtront, Depuis le plus petit jusqu’au plus grand, dit l’Eternel ; Car je pardonnerai leur iniquité, Et je ne me souviendrai plus de leur péché. [35] Ainsi parle l’Eternel, qui a fait le soleil pour éclairer le jour, Qui a destiné la lune et les étoiles à éclairer la nuit, Qui soulève la mer et fait mugir ses flots, Lui dont le nom est l’Eternel des armées : [36] Si ces lois viennent à cesser devant moi, dit l’Eternel, La race d’Israël aussi cessera pour toujours d’être une nation devant moi. [37] Ainsi parle l’Eternel : Si les cieux en haut peuvent être mesurés, Si les fondements de la terre en bas peuvent être sondés, Alors je rejetterai toute la race d’Israël, A cause de tout ce qu’ils ont fait, dit l’Eternel. [38] Voici, les jours viennent, dit l’Eternel, Où la ville sera rebâtie à l’honneur de l’Eternel, Depuis la tour de Hananeel jusqu’à la porte de l’angle. [39] Le cordeau s’étendra encore vis-à-vis, Jusqu’à la colline de Gareb, Et fera un circuit du côté de Goath. [40] Toute la vallée des cadavres et de la cendre, Et tous les champs jusqu’au torrent de Cédron, Jusqu’à l’angle de la porte des chevaux à l’orient, Seront consacrés à l’Eternel, Et ne seront plus à jamais ni renversés ni détruits.

 

Ce temps auquel se réfère Jérémie pointe vers le temps de l'Esprit Saint, afin que chaque homme sache la Loi de Dieu dans son cœur et ne soit plus exigé d’enseigner son frère.

 

Comme il l'a fait avec Moïse, Christ a instillé ce processus dans l'esprit de Juda et l’esprit d'Israël par le prophète Jérémie. Tout le sacerdoce connaissait ces prophéties et Christ était attendu, quand il est venu, par de nombreux prophètes et le sacerdoce en général.

 

Le sacerdoce savait exactement où il devait naître.

 

Les Mages l’ont presque fait tuer en raison de leur connaissance prophétique et astrologique et la transmission d'informations. La Bible nous dit qu’Hérode a essayé de tuer les enfants pour attraper le Messie.

 

Tout Jérusalem a été troublé par ces nouvelles des Mages.

 

Christ a été présenté au Temple, et les deux prophètes vieillissants ont été épargnés par Dieu afin qu'ils puissent voir le Messie avant de mourir. Christ était attendu par Israël et Satan savait aussi tout à ce sujet. Le Christ a été envoyé en Égypte pour la sécurité et pour accomplir la prophétie. Il y eut un Temple construit en Égypte, en conformité avec la prophétie, un siècle et demi au préalable, au moins (Ésaïe 19:19).

 

Matthieu 2:1-18

[1] Jésus étant né à Bethléhem en Judée, au temps du roi Hérode, voici des mages d’Orient arrivèrent à Jérusalem, [2] et dirent : Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l’adorer. [3] Le roi Hérode, ayant appris cela, fut troublé, et tout Jérusalem avec lui. [4] Il assembla tous les principaux sacrificateurs et les scribes du peuple, et il s’informa auprès d’eux où devait naître le Christ. [5] Ils lui dirent : A Bethléhem en Judée ; car voici ce qui a été écrit par le prophète : [6] Et toi, Bethléhem, terre de Juda, Tu n’es certes pas la moindre entre les principales villes de Juda, Car de toi sortira un chef Qui paîtra Israël, mon peuple. [7] Alors Hérode fit appeler en secret les mages, et s’enquit soigneusement auprès d’eux depuis combien de temps l’étoile brillait. [8] Puis il les envoya à Bethléhem, en disant : Allez, et prenez des informations exactes sur le petit enfant ; quand vous l’aurez trouvé, faites-le-moi savoir, afin que j’aille aussi moi-même l’adorer. [9] Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici, l’étoile qu’ils avaient vue en Orient marchait devant eux jusqu’à ce qu’étant arrivée au-dessus du lieu où était le petit enfant, elle s’arrêta. [10] Quand ils aperçurent l’étoile, ils furent saisis d’une très grande joie. [11] Ils entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec Marie, sa mère, se prosternèrent et l’adorèrent ; ils ouvrirent ensuite leurs trésors, et lui offrirent en présent de l’or, de l’encens et de la myrrhe. [12] Puis, divinement avertis en songe de ne pas retourner vers Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin. [13] Lorsqu’ils furent partis, voici, un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph, et dit : Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, fuis en Égypte, et restes-y jusqu’à ce que je te parle ; car Hérode cherchera le petit enfant pour le faire périr. [14] Joseph se leva, prit de nuit le petit enfant et sa mère, et se retira en Égypte. [15] Il y resta jusqu’à la mort d’Hérode, afin que s’accomplît ce que le Seigneur avait annoncé par le prophète : J’ai appelé mon fils hors d’Égypte. [16] Alors Hérode, voyant qu’il avait été joué par les mages, se mit dans une grande colère, et il envoya tuer tous les enfants de deux ans et au-dessous qui étaient à Bethléhem et dans tout son territoire, selon la date dont il s’était soigneusement enquis auprès des mages. [17] Alors s’accomplit ce qui avait été annoncé par Jérémie, le prophète : [18] On a entendu des cris à Rama, Des pleurs et de grandes lamentations : Rachel pleure ses enfants, Et n’a pas voulu être consolée, Parce qu’ils ne sont plus.

 

C’est noté historiquement par Josèphe que ce n'était pas seulement les enfants comme la Bible le déclare, mais beaucoup d'hommes de la maison de David qui ont été tués aussi.

 

Luc donne de plus amples renseignements. Jésus est l'équivalent français du nom grec de Josué en hébreu.

 

Luc 2:21-38

[21] Le huitième jour, auquel l’enfant devait être circoncis, étant arrivé, on lui donna le nom de Jésus, nom qu’avait indiqué l’ange avant qu’il fût conçu dans le sein de sa mère. [22] Et, quand les jours de leur purification furent accomplis, selon la loi de Moïse, Joseph et Marie le portèrent à Jérusalem, pour le présenter au Seigneur, – [23] suivant ce qui est écrit dans la loi du Seigneur : Tout mâle premier-né sera consacré au Seigneur, – [24] et pour offrir en sacrifice deux tourterelles ou deux jeunes pigeons, comme cela est prescrit dans la loi du Seigneur. [25] Et voici, il y avait à Jérusalem un homme appelé Siméon. Cet homme était juste et pieux, il attendait la consolation d’Israël, et l’Esprit-Saint était sur lui. [26] Il avait été divinement averti par le Saint-Esprit qu’il ne mourrait point avant d’avoir vu le Christ du Seigneur. [27] Il vint au temple, poussé par l’Esprit. Et, comme les parents apportaient le petit enfant Jésus pour accomplir à son égard ce qu’ordonnait la loi, [28] il le reçut dans ses bras, bénit Dieu, et dit : [29] Maintenant, Seigneur, tu laisses ton serviteur S’en aller en paix, selon ta parole. [30] Car mes yeux ont vu ton salut, [31] Salut que tu as préparé devant tous les peuples, [32] Lumière pour éclairer les nations, Et gloire d’Israël, ton peuple. [33] Son père et sa mère étaient dans l’admiration des choses qu’on disait de lui. [34] Siméon les bénit, et dit à Marie, sa mère : Voici, cet enfant est destiné à amener la chute et le relèvement de plusieurs en Israël, et à devenir un signe qui provoquera la contradiction, [35] et à toi-même une épée te transpercera l’âme, afin que les pensées de beaucoup de cœurs soient dévoilées. [36] Il y avait aussi une prophétesse, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser. Elle était fort avancée en âge, et elle avait vécu sept ans avec son mari depuis sa virginité. [37] Restée veuve, et âgée de quatre vingt-quatre ans, elle ne quittait pas le temple, et elle servait Dieu nuit et jour dans le jeûne et dans la prière. [38] Étant survenue, elle aussi, à cette même heure, elle louait Dieu, et elle parlait de Jésus à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem.  

 

C’est ainsi sans l’ombre d’un doute que les sacrificateurs et les prophètes de Lévi, Juda, et d'autres membres des tribus étaient préparés et savaient que Christ devait venir et certains d'entre eux savaient l'heure exacte à laquelle il viendrait dans le Temple. Ceux-ci étaient des gens justes qui gardaient la loi de Dieu et la foi des prophètes que leur avait donné Christ en tant que l'élohim d'Israël et l'Ange de l'Alliance.

 

Comment peut-on sérieusement suggérer que Christ, en tant que l'Ange au Sinaï et à Horeb et au pays de Moab et à Jéricho et avec les prophètes et les patriarches, abolirait sérieusement la loi avec laquelle le Seul Vrai Dieu lui a confiée.

 

Il a donné sa vie dans l'obéissance à Dieu et le Souverain Sacrificateur a prophétisé cette année-là qu'il devait accomplir le système sacrificiel et mourir pour le peuple.

 

Jean 18:13-14

[13] Ils l’emmenèrent d’abord chez Anne ; car il était le beau-père de Caïphe, qui était souverain sacrificateur cette année-là. [14] Et Caïphe était celui qui avait donné ce conseil aux Juifs : Il est avantageux qu’un seul homme meure pour le peuple.                                               

 

Cet Antinomisme de la foi Chrétienne est la plus grande hérésie que la foi Chrétienne ait supportée au fil du temps et dans ces Derniers Jours et il sera détruit avec ses adhérents qui s’en écarteront et ses prêtres apostats dans l'horreur.        

 

Romains 16:17

[17] Je vous exhorte, frères, à prendre garde à ceux qui causent des divisions et des scandales, au préjudice de l’enseignement que vous avez reçu. Éloignez-vous d’eux.  

                                                                       

Car ceci est un appel à la patience des saints. Car ce sont les élus : ceux qui gardent les Commandements de Dieu et le témoignage et la foi de Jésus-Christ (Apoc. 12:17; 14:12. Il ne reste que peu de temps, frères.

 

   

  

q