Les Églises Chrétiennes de Dieu

 

[102]

 

 

 

 

J'ai Soif [102]

(Édition 1.0 20000416-20000418)

 

Les paroles finales de Christ, dites avant sa mort, ont une signification prophétique et touchent à la structure entière des Lois du Sacrifice, à  l'expiation du péché et à la réconciliation avec Dieu, telle que prédite dans les Psaumes et d'autres témoignages.

 

 

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

(Copyright ã 2000 Wade Cox)

(Tr. 2003, rév. 2015)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

 

Cette étude peut s’obtenir sur les pages du World Wide Web:
http://www.logon.org/
et http://french.ccg.org

  

 

J'ai Soif [102]

 

L'apôtre Jean enregistre les paroles finales dites par le Messie, avant sa mort sur le pieu (ou stauros) par la crucifixion. Il était un témoin oculaire.

 

Il y a eu sept énonciations sur la croix. Matthieu 27:46 et Marc 15:34 enregistrent une énonciation.

 

Matthieu 27:46 Et vers la neuvième heure, Jésus s'écria d'une voix forte : Éli, Éli, lama sabachthani ? c'est-à-dire : Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? (LSG)

 

Luc enregistre trois énonciations dans Luc 23:34, 43, 46.

 

Luc 23:34  Jésus dit : Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font. Ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort. (LSG)

 

Luc 23:43 Jésus lui répondit : Je te le dis en vérité, aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis. (LSG)

 

Luc 23:46 Jésus s'écria d'une voix forte : Père, je remets mon esprit entre tes mains. Et, en disant ces paroles, il expira. (LSG)

 

Jean en enregistre aussi trois dans Jean 19:26-28 et 30.

 

Jean 19:26-30 26 Jésus, voyant sa mère, et auprès d'elle le disciple qu'il aimait, dit à sa mère : Femme, voilà ton fils. 27  Puis il dit au disciple : Voilà ta mère. Et, dès ce moment, le disciple la prit chez lui. 28  Après cela, Jésus, qui savait que tout était déjà consommé, dit, afin que l'Écriture fût accomplie : J'ai soif. 29  Il y avait là un vase plein de vinaigre. Les soldats en remplirent une éponge, et, l'ayant fixée à une branche d'hysope, ils l'approchèrent de sa bouche. 30  Quand Jésus eut pris le vinaigre, il dit : Tout est accompli. Et, baissant la tête, il rendit l'esprit. (LSG)

 

C'est clair, de Luc 23:44, que la promesse au malfaiteur a été faite avant l'obscurité.

 

Les paroles de Psaume 22:1 ont été prononcées au commencement ou pendant les trois heures d'obscurité (voir Bullinger, Companion Bible, note à Jean 19:30).

 

Bullinger considère probable que Christ aurait récité le Psaume 22 en entier, comme un témoignage aux principaux sacrificateurs qui étaient présents (Marc 15:31 et Luc 23:35). À sa mort, il est devenu un témoin contre ces sacrificateurs et le système corrompu qu'ils avaient permis d'instaurer. À partir de ce point, ils sont venus sous le Signe de Jonas. Ils ont été placés sous la restriction du repentir ou de la destruction. Le 1er Abib ou Nisan de 70 CE, exactement quarante ans plus tard, au début du Premier Mois et du Nouvel An, Jérusalem a été encerclée par une armée romaine. Le système du Temple et son sacerdoce ont eu quarante ans pour se repentir, sur la base d'une année pour un jour donné à Ninive. Ils ne se sont pas repentis et ils ont été détruits (voir l'étude Le Signe de Jonas et l'Histoire de la Reconstruction du Temple [013]).

 

Le Psaume 22 est le Psaume de la Victime. Il parle de celui qui souffre et aussi de la gloire qui suivra.

 

Psaume 22:1-30 1 Au chef des chantres. Sur Biche de l'aurore. Psaume de David. Mon Dieu ! mon Dieu ! pourquoi m'as-tu abandonné, et t'éloignes-tu sans me secourir, sans écouter mes plaintes ? 2 Mon Dieu ! je crie le jour, et tu ne réponds pas ; La nuit, et je n'ai point de repos. 3  Pourtant tu es le Saint, Tu sièges au milieu des louanges d'Israël. 4  En toi se confiaient nos pères ; Ils se confiaient, et tu les délivrais. 5 Ils criaient à toi, et ils étaient sauvés ; Ils se confiaient en toi, et ils n'étaient point confus. 6  Et moi, je suis un ver et non un homme, l'opprobre des hommes et le méprisé du peuple. 7 Tous ceux qui me voient se moquent de moi, ils ouvrent la bouche, secouent la tête : 8  Recommande-toi à l'Éternel ! L'Éternel le sauvera, Il le délivrera, puisqu'il l'aime ! - 9 Oui, tu m'as fait sortir du sein maternel, Tu m'as mis en sûreté sur les mamelles de ma mère ; 10 Dès le sein maternel j'ai été sous ta garde, dès le ventre de ma mère tu as été mon Dieu. 11 Ne t'éloigne pas de moi quand la détresse est proche, quand personne ne vient à mon secours ! 12 De nombreux taureaux sont autour de moi, des taureaux de Basan m'environnent. 13 Ils ouvrent contre moi leur gueule, semblables au lion qui déchire et rugit. 14 Je suis comme de l'eau qui s'écoule, et tous mes os se séparent ; Mon cœur est comme de la cire, il se fond dans mes entrailles. 15 Ma force se dessèche comme l'argile, et ma langue s'attache à mon palais; Tu me réduis à la poussière de la mort. 16 Car des chiens m'environnent, une bande de scélérats rôdent autour de moi, ils ont percé mes mains et mes pieds. 17 Je pourrais compter tous mes os. Eux, ils observent, ils me regardent ; 18  Ils se partagent mes vêtements, ils tirent au sort ma tunique. 19  Et toi, Éternel, ne t'éloigne pas ! Toi qui es ma force, viens en hâte à mon secours ! 20  Protège mon âme contre le glaive, ma vie contre le pouvoir des chiens ! 21 Sauve-moi de la gueule du lion, délivre-moi des cornes du buffle ! 22  Je publierai ton nom parmi mes frères, je te célébrerai au milieu de l'assemblée. 23 Vous qui craignez l'Éternel, louez-le ! Vous tous, postérité de Jacob, glorifiez-le ! Tremblez devant lui, vous tous, postérité d'Israël ! 24  Car il n'a ni mépris ni dédain pour les peines du misérable, et il ne lui cache point sa face ; Mais il l'écoute quand il crie à lui. 25 Tu seras dans la grande assemblée l'objet de mes louanges ; J'accomplirai mes vœux en présence de ceux qui te craignent. 26 Les malheureux mangeront et se rassasieront, ceux qui cherchent l'Éternel le célébreront. Que votre cœur vive à toujours ! 27 Toutes les extrémités de la terre penseront à l'Éternel et se tourneront vers lui ; Toutes les familles des nations se prosterneront devant ta face. 28  Car à l'Éternel appartient le règne : Il domine sur les nations. 29 Tous les puissants de la terre mangeront et se prosterneront aussi ; Devant lui s'inclineront tous ceux qui descendent dans la poussière, ceux qui ne peuvent conserver leur vie. 30 La postérité le servira ; On parlera du Seigneur à la génération future. 31 Quand elle viendra, elle annoncera sa justice, elle annoncera son œuvre au peuple nouveau-né. (LSG)

 

Dans le texte à Jean 19:23-24, nous voyons une autre prophétie, la finale, s'accomplir. Les soldats ont divisé ses vêtements et tiré au sort pour sa tunique ou manteau, tel que prophétisé (Psaume 22:18). C'est la partie finale de la prophétie et c'est probablement arrivé après son récit du Psaume 22. Mais Dieu ne lui a pas caché Son visage et ne l'a pas abandonné, comme le déclare le Psaume (Psaume 22:24).

 

Après avoir confié sa mère au soin du disciple présent, qui l'a immédiatement prise en charge, Christ a alors continué à achever l'Écriture et la prophétie en prononçant les mots J'ai Soif. Ils ont alors rempli une éponge de vinaigre, fixée à une branche d'hysope, et l'ont mise à sa bouche. Quand Jésus a reçu le vinaigre, il a dit C'est fini (teleõ). Cela a la signification que toutes les choses qui devaient être faites étaient accomplies, étant donné que l'Écriture ne peut pas être brisée (Jean 10:34-35). Il a alors baissé la tête, suggérant qu'elle ait été levée jusqu'à ce moment-là, et il a ensuite rendu l'âme (paradidõmi) ou son esprit ou pneuma. Matthieu dit rendit l'esprit (Matthieu 27:50).

 

La seule Écriture qui n'était pas encore accomplie ne pouvait pas l'être avant qu'il ne soit prêt et qu'il n'ait rendu l'esprit. Ce jour était le 14 Nisan de l'année 30 CE. C'était un mercredi. Il n'y a aucune année que Christ pourrait avoir été tué, conformément au récit historique enregistré de la Bible, où le 14 Abib ou Nisan tombe un vendredi (voir l'étude Le Moment de la Crucifixion et de la Résurrection [159]). Une Crucifixion du vendredi fait partie du système des Pâques et de l'adoration de Baal_Istar ou Easter (Pâques), le système de la déesse mère, adorée sous les prêtres d'Attis à l'Ouest ou d'Adonis à l'Est (voir l'étude Les Origines de Noël et de Easter/Pâques [235]). Cela a aussi rapport au système du Veau d'Or (voir l'étude Le Veau d'Or [222]). Le système avait aussi rapport aux Philistins et à l'adoration de Derceto et Dagon, d'où provient l'adoration des symboles du poisson et de la colombe (voir les études David et Goliath [126] et La Piñata [276]).

 

En 30 CE, le jeudi était un Jour Saint, étant le Premier Jour Saint de la Fête des Pains sans Levain. Cette nuit-là, la Pâque devait être mangée (voir La Pâque [098]).

 

Le jour ne doit pas être souillé et les gens ne doivent pas se souiller en touchant des cadavres, conformément à la Loi. Par conséquent, ils ont dû s'assurer qu'ils étaient morts à l'intérieur du temps permis. Les jambes des deux premiers crucifiés avec lui ont été brisées, mais quand ils sont venus à Christ, ils ont vu qu'il était déjà mort. Ils n'ont pas brisé ses jambes, mais un soldat a percé son côté et du sang et de l'eau sont sortis.

 

C'était pour accomplir d'autres Écritures concernant sa mort. Premièrement, qu'aucun de ses os ne serait brisé (Psaume 34:20). La deuxième Écriture a dit qu'Ils regarderont celui qu'ils ont percé, de Zacharie 12:10. Cela a des implications pour la lignée du Messie (voir l'étude La Généalogie du Messie [119]). La prophétie a aussi des implications à propos du Messie et du destin des élus de devenir des élohim (Zacharie 12:8; voir l'étude Les Élus en tant qu'Élohim [001]).

 

Il a alors été emporté par Joseph d'Arimathée, qui était devenu un disciple secret du Messie. Joseph a demandé son corps à Pilate qui a  ordonné de lui remettre. Avec le disciple Nicodème, qui avait environ cent livres de myrrhe et d'aloès pour embaumer, ils l'ont pris pour l'enterrer dans le tombeau de Joseph, qui était neuf. Ce fait était aussi important pour sa pureté, comme le sacrifice. En comprenant les textes et les sacrifices, nous pouvons maintenant regarder les Psaumes et leur prophétie. Psaume 22 avait rapport à Christ, en tant que l'Offrande pour le Péché.

 

Au Psaume 40, nous voyons Christ comme l'Holocauste Entier.

 

Psaume 40:1-17 1 Au chef des chantres. De David. Psaume. J'avais mis en l'Éternel mon espérance ; Et il s'est incliné vers moi, il a écouté mes cris. 2 Il m'a retiré de la fosse de destruction, du fond de la boue ; Et il a dressé mes pieds sur le roc, Il a affermi mes pas. 3 Il a mis dans ma bouche un cantique nouveau, une louange à notre Dieu; Beaucoup l'ont vu, et ont eu de la crainte, et ils se sont confiés en l'Éternel. 4 Heureux l'homme qui place en l'Éternel sa confiance, et qui ne se tourne pas vers les hautains et les menteurs ! 5 Tu as multiplié, Éternel, mon Dieu ! Tes merveilles et tes desseins en notre faveur ; Nul n'est comparable à toi ; Je voudrais les publier et les proclamer, mais leur nombre est trop grand pour que je les raconte. 6 Tu ne désires ni sacrifice ni offrande, Tu m'as ouvert les oreilles ; Tu ne demandes ni holocauste ni victime expiatoire. 7 Alors je dis : Voici, je viens avec le rouleau du livre écrit pour moi. 8 Je veux faire ta volonté, mon Dieu ! Et ta loi est au fond de mon cœur. 9 J'annonce la justice dans la grande assemblée ; Voici, je ne ferme pas mes lèvres, Éternel, tu le sais ! 10 Je ne retiens pas dans mon cœur ta justice, je publie ta vérité et ton salut ; Je ne cache pas ta bonté et ta fidélité dans la grande assemblée. 11 Toi, Éternel ! tu ne me refuseras pas tes compassions ; Ta bonté et ta fidélité me garderont toujours. 12 Car des maux sans nombre m'environnent ; Les châtiments de mes iniquités m'atteignent, et je ne puis en supporter la vue ; Ils sont plus nombreux que les cheveux de ma tête, et mon courage m'abandonne. 13  Veuille me délivrer, ô Éternel ! Éternel, viens en hâte à mon secours ! 14 Que tous ensemble ils soient honteux et confus, ceux qui en veulent à ma vie pour l'enlever ! Qu'ils reculent et rougissent, ceux qui désirent ma perte ! 15 Qu'ils soient dans la stupeur par l'effet de leur honte, ceux qui me disent: Ah ! ah ! 16 Que tous ceux qui te cherchent soient dans l'allégresse et se réjouissent en toi ! Que ceux qui aiment ton salut disent sans cesse : Exalté soit l'Éternel ! 17 Moi, je suis pauvre et indigent ; Mais le Seigneur pense à moi. Tu es mon aide et mon libérateur : Mon Dieu, ne tarde pas ! (LSG)

 

Dans le Psaume 69, nous voyons Christ comme l'Offrande pour la Transgression (c'est aussi la vue de Bullinger, voir n. à Ps. 69:1).

 

Psaume 69:1-36 1 Au chef des chantres. Sur les lis. De David. Sauve-moi, ô Dieu ! Car les eaux menacent ma vie. 2 J'enfonce dans la boue, sans pouvoir me tenir ; Je suis tombé dans un gouffre, et les eaux m'inondent. 3 Je m'épuise à crier, mon gosier se dessèche, mes yeux se consument, tandis que je regarde vers mon Dieu. 4  Ils sont plus nombreux que les cheveux de ma tête, ceux qui me haïssent sans cause ; Ils sont puissants, ceux qui veulent me perdre, qui sont à tort mes ennemis. Ce que je n'ai pas dérobé, il faut que je le restitue. 5 O Dieu ! tu connais ma folie, et mes fautes ne te sont point cachées. 6 Que ceux qui espèrent en toi ne soient pas confus à cause de moi, Seigneur, Éternel des armées ! Que ceux qui te cherchent ne soient pas dans la honte à cause de moi, Dieu d'Israël ! 7 Car c'est pour toi que je porte l'opprobre, que la honte couvre mon visage ; 8 Je suis devenu un étranger pour mes frères, un inconnu pour les fils de ma mère. 9 Car le zèle de ta maison me dévore, et les outrages de ceux qui t'insultent tombent sur moi.

 

Jean 15:25 se réfère à Psaume 69.

 

Jean 15:25  Mais cela est arrivé afin que s'accomplît la parole qui est écrite dans leur loi: Ils m'ont haï sans cause. (LSG)

 

Psaume 69:10-36 10 Je verse des larmes et je jeûne, et c'est ce qui m'attire l'opprobre ; 11 Je prends un sac pour vêtement, et je suis l'objet de leurs sarcasmes. 12 Ceux qui sont assis à la porte parlent de moi, et les buveurs de liqueurs fortes me mettent en chansons. 13 Mais je t'adresse ma prière, ô Éternel ! Que ce soit le temps favorable, ô Dieu, par ta grande bonté! Réponds-moi, en m'assurant ton secours ! 14 Retire-moi de la boue, et que je n'enfonce plus ! Que je sois délivré de mes ennemis et du gouffre ! 15  Que les flots ne m'inondent plus, que l'abîme ne m'engloutisse pas, et que la fosse ne se ferme pas sur moi ! 16 Exauce-moi, Éternel ! car ta bonté est immense. Dans tes grandes compassions, tourne vers moi les regards, 17 Et ne cache pas ta face à ton serviteur ! Puisque je suis dans la détresse, hâte-toi de m'exaucer ! 18 Approche-toi de mon âme, délivre-la ! Sauve-moi, à cause de mes ennemis ! 19 Tu connais mon opprobre, ma honte, mon ignominie ; Tous mes adversaires sont devant toi. 20 L'opprobre me brise le cœur, et je suis malade ; J'attends de la pitié, mais en vain, des consolateurs, et je n'en trouve aucun. 21 Ils mettent du fiel dans ma nourriture, Et, pour apaiser ma soif, ils m'abreuvent de vinaigre. 22 Que leur table soit pour eux un piège, et un filet au sein de leur sécurité ! 23 Que leurs yeux s'obscurcissent et ne voient plus, et fais continuellement chanceler leurs reins ! 24 Répands sur eux ta colère, et que ton ardente fureur les atteigne! 25 Que leur demeure soit dévastée, qu'il n'y ait plus d'habitants dans leurs tentes ! 26 Car ils persécutent celui que tu frappes, ils racontent les souffrances de ceux que tu blesses. 27 Ajoute des iniquités à leurs iniquités, et qu'ils n'aient point part à ta miséricorde ! 28 Qu'ils soient effacés du livre de vie, et qu'ils ne soient point inscrits avec les justes ! 29 Moi, je suis malheureux et souffrant : O Dieu, que ton secours me relève ! 30 Je célébrerai le nom de Dieu par des cantiques, je l'exalterai par des louanges. 31 Cela est agréable à l'Éternel, plus qu'un taureau avec des cornes et des sabots. 32 Les malheureux le voient et se réjouissent ; Vous qui cherchez Dieu, que votre cœur vive ! 33 Car l'Éternel écoute les pauvres, et il ne méprise point ses captifs. 34 Que les cieux et la terre le célèbrent, les mers et tout ce qui s'y meut ! 35 Car Dieu sauvera Sion, et bâtira les villes de Juda ; On s'y établira, et l'on en prendra possession ; 36 La postérité de ses serviteurs en fera son héritage, et ceux qui aiment son nom y auront leur demeure. (LSG)

 

D'après Bullinger, Psaume 69:14-20 a rapport à Gethsémané, dans Matthieu 26:36-45. Il couvre les événements du procès et de la  crucifixion, où les ennemis de Christ sont devant lui.

 

Matthieu 26:36-45 36 Là-dessus, Jésus alla avec eux dans un lieu appelé Gethsémané, et il dit aux disciples : Asseyez-vous ici, pendant que je m'éloignerai pour prier. 37 Il prit avec lui Pierre et les deux fils de Zébédée, et il commença à éprouver de la tristesse et des angoisses. 38 Il leur dit alors : Mon âme est triste jusqu'à la mort ; restez ici, et veillez avec moi. 39 Puis, ayant fait quelques pas en avant, il se jeta sur sa face, et pria ainsi : Mon Père, s'il est possible, que cette coupe s'éloigne de moi ! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux. 40 Et il vint vers les disciples, qu'il trouva endormis, et il dit à Pierre : Vous n'avez donc pu veiller une heure avec moi ! 41 Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas dans la tentation ; l'esprit est bien disposé, mais la chair est faible. 42 Il s'éloigna une seconde fois, et pria ainsi : Mon Père, s'il n'est pas possible que cette coupe s'éloigne sans que je la boive, que ta volonté soit faite ! 43 Il revint, et les trouva encore endormis ; car leurs yeux étaient appesantis. 44 Il les quitta, et, s'éloignant, il pria pour la troisième fois, répétant les mêmes paroles. 45 Puis il alla vers ses disciples, et leur dit : Vous dormez maintenant, et vous vous reposez ! Voici, l'heure est proche, et le Fils de l'homme est livré aux mains des pécheurs. (LSG)

 

Psaume 69:21 se réfère à la crucifixion (Matthieu 27:34-48 ; Jean 19:29). C'est la prophétie qu'il doit accomplir avant sa mort, comme Messie, en buvant le vinaigre. Cette action et le fait de s'être fait offert du fiel précédemment apportent la condamnation sur Juda. En tant que tribu, ils sont consignés à la deuxième résurrection. Ils joignent les rangs des élus seulement en tant qu'individus. Ils n'avaient pas besoin de l'avoir fait.

 

Psaume 69:25 se réfère à Judas, cité dans Actes 1:20. C'est le point en termes des douze apôtres. Nous avons douze apôtres qui jugeront les tribus. Il y a un apôtre en charge de chaque tribu ; il est son représentant. La tribu de Lévi assume le sacerdoce, mais il y a seulement douze tribus impliquées. Judas a symbolisé la trahison par Juda du Messie, comme le Messager de l'Alliance qui les a délivrés de l'esclavage, dans l'Exode. Il était de la tribu de Juda et du clan de Bethléem Éphrata. C'est donc plus qu'une simple référence à Judas, quand on regroupe les textes. Bullinger soutient que Psaume 69:22-28 se réfère à Romains 11:9-10. Cette citation suit celle de Romains 11:8 qui se réfère à Ésaïe 29:10. Il n'y a aucun doute que ces prophéties ont rapport à l'échec de Juda, en tant que nation, d'atteindre l'Esprit Saint, à ce moment-là. Leurs traditions sont devenues un piège complet pour eux.

 

Chaque loi qui aurait dû être pour leur bien-être est devenue un piège pour eux. Après la destruction du Temple, Juda et Lévi ont détruit le calendrier par des ajournements et ils ont fait des lois de l'alimentation une farce bizarre, encore aujourd'hui. Ils ne voient pas, n'entendent pas et ne comprennent pas et ainsi, ils ne se tournent pas pour être sauvés. Ils n'ont eu aucun héritage et leurs habitations ont été désolées pendant des Millénaires. Mais Dieu sauvera Sion et construira les villes de Juda. Aux derniers jours, ils seront restaurés et l'Esprit Saint sera versé sur eux par le Messie qu'ils ont tué et qui retournera pour sauver ceux qui l'attendent avec impatience. Ceux-ci sont ceux qui observent les commandements de Dieu et qui gardent le témoignage et la foi de Jésus Christ ou Josué, le Messie (Apoc. 12:17 ; 14:12).

q