Les Églises Chrétiennes de Dieu

[111b]

 

 

 

Prier à Christ ou à d’autres Êtres autre que le Père [111B]

 

(Édition 1.0 20111224-20111224)

 

 

Dans la dernière moitié du XXe siècle, un ministère mal éduqué a commencé à enseigner qu'il est permis parfois de prier Christ ainsi que le Père qui est l'objet principal de la prière. Bien qu'ils ne l'aient jamais vraiment fait dans les Églises de Dieu jusqu'à la grande apostasie de 1993/4, et seulement dans certaines églises, l'erreur est en train de pénétrer plusieurs des branches de l’Église Universelle de Dieu (WCG) et doit être exposée.

 

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

(Copyright © 2011 Jeremy Hatchett, Wade Cox et Tom Schardt)

(Tr. 2012)

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web à :
 http://www.logon.org/french/ et http://www.ccg.org/french/


Prier à Christ ou à d’autres Êtres autre que le Père [111B]

 

Dans cette étude, nous discuterons de ce qui n’est pas un moindre problème avec les Églises de Dieu et qui est devenu assez menaçant pour que les frères le considèrent sérieusement et lequel est une occasion de voir un peu plus en profondeur les pratiques qui proviennent d’une théologie non basée sur la Bible attribuée à ces ministres de diverses églises et les organisations qui les soutiennent, y compris les Églises de Dieu. Notre attention a été récemment attirée sur l'une des branches de l'ancienne Église Universelle de Dieu (WCG), l'Église Vivante de Dieu (Living Church of God), comme ils l'ont déclaré sur leur site web dans la section Questions et Réponses que ce “n'est pas une erreur de prier à Jésus Christ.”  

 

Herbert Armstrong a fait une déclaration similaire dans la revue Good News du mois de mai en 1960, ce qui semble être là où cette erreur a débuté et est clairement vue comme provenant du Dithéisme avancé par Armstrong dès 1960 dans le présent document :

http://www.herbert-armstrong.org/Good%20News%201960s/Good%20News%201960%20(Vol%20IX%20No%2005)%20May.pdf

 

Après avoir montré que le Christ nous a ordonné de prier au Père et que tout ce que nous demanderons en son nom serait accordé, il a alors essayé d'apaiser les hérétiques qui étaient entrés dans l'église et qui ont été enlevés précisément parce qu’ils demandaient à l'église de prier à Jésus Christ.

 

“NOUS LE FAISONS, NOUS POUVONS, NOUS DEVRIONS, AUSSI PRIER À JÉSUS CHRIST ! Pourtant, l'enseignement et les exemples de la Bible mettent l’accent principal de manière absolue sur le fait de prier au Père.

 

L'Église de Dieu n’interdit personne de prier à Christ. Ce n'est pas tellement une question de savoir à QUELLE personne nous devons prier. Nous ne condamnons pas ce couple pour la prière à Christ. Plutôt, ils condamnent l'Église de Dieu de prier au Père. Mais NOUS DISONS que celui qui n'a pas la communion avec le PÈRE par la prière est COUPÉ de Dieu ! (Les lettres en capitale et l’emphase sont laissées comme citation originale).

 

Maintenant, si leurs ministres se tiennent sur cette décision, et très probablement les autres groupes dissidents de WCG soutiennent cette même position, est-ce que ceux qui assistent à ces organisations qui sont en désaccord avec une telle vue “la placent simplement sur l'étagère” jusqu'au retour du Messie, et sont-ils encore comptés parmi les élus ? Voyons maintenant cette question, et donnons la réponse qui déterminera si la loi est vraiment soutenue parmi ces organisations ou si de manière flagrante elle est violée selon la parole de Dieu. Donc, nous demandons maintenant aux lecteurs de cette étude “est-ce une erreur de prier à Jésus-Christ (ou à tout autre être d’ailleurs, autre que le Seul Vrai Dieu qui est le Père) ?” Cette question a une réponse spécifique et seulement une seule, et nous devons être très sûrs de la position de la Bible. Il doit aussi être noté que pas une seule fois, dans toutes les années passées dans le système WCG, aucun des membres de longue date qui étaient présents au cours de ces années et les suivantes n’a jamais prononcé ni entendu prononcé une prière à Jésus-Christ et cela n'a jamais été enseigné qu'il était permis de prier à Christ dans aucune congrégation dont nous sommes conscients.

 

Basé sur les Écritures, il est absolument faux de prier à Jésus Christ. Comme ce message le détaillera, quand on prie à Christ, on veut briser le Premier Commandement et placer un autre dieu devant Dieu le Père en tant que l’objet de l’adoration et l'objet de la prière. Prier à un fils de Dieu, que cela soit Gabriel, Lucifer ou Jésus Christ c’est toujours prier à un fils de Dieu. Une telle action est en violation flagrante du premier des Dix Commandements de Dieu : “Tu n'auras pas d'autres dieux devant Moi” (Ex 20:3 ; Deut 5:7). La logique de cette question est claire et c’est pour cette raison que certains du ministère Armstrong prétendent réellement que le Premier Commandement fait en réalité référence à Jésus Christ qui est le Dieu de l'Ancien Testament. Une telle affirmation est un mensonge flagrant, mais vient du raisonnement corrompu du Dithéisme d'Armstrong et de sa fausse théologie concernant le Dieu de l'Ancien Testament, qui n'est pas Christ mais le Seul Vrai Dieu Éloah. De telles vues ont également abouti au Sabellianisme qui élève le Christ comme le Seul Vrai Dieu et Père autant que fils. Cette vue a toujours été considérée comme une hérésie à la fois dans les Églises de Dieu et par les Trinitaires. Elle est entrée dans l’Église de Dieu en Chine devenant la Véritable Église de Jésus et en a corrompu plusieurs là.

 

De Esdras 4:23-7:26, nous savons que Éloah est le Dieu de l'Ancien Testament, du Temple, la source de la Loi et l'objet de l'adoration, de la prière et du sacrifice et tous les sacrificateurs y compris le Souverain Sacrificateur du Temple de Dieu ont adoré et prié à Lui seul.

 

Ceux qui prétendent toujours faussement que le Christ était le ‘seul’ fils de Dieu devraient faire la lecture des autres Écritures qui ne soutiennent pas leur idée d’une théologie de deux ou trois vrais Dieux, i.e. Gen. 6:2,4, Job 1:6; 2:1; 38:7. Car toutes les armées spirituelles sont des fils de Dieu tout comme les hommes deviendront fils de Dieu (Jean 1:12 ; Jean 10:34-36). (Voir l'étude La Signification du Terme Fils de Dieu (No. 211)). Toutefois, ceux qui sont considérés saints, ceux qui gardent les commandements de Dieu et le témoignage et la foi de Jésus-Christ (Apoc. 12:17 ; 14:12), ne prieront jamais à un autre être dieu autre que le Seul Vrai Dieu, Dieu le Père, tel que Jésus-Christ nous l’a clairement indiqué dans les évangiles.

 

Lorsque les disciples demandèrent à Jésus-Christ de leur enseigner à prier, Christ leur a-t-il donné un autre objet auquel toute la prière est dédiée autre que le Père ? A-t-il ajouté : ‘et faites à l’occasion une prière à moi personnellement une fois de temps en temps’ ? En aucun cas, n’a-t-il à aucun moment partout dans les Écritures jamais instruit que toute prière lui soit dédiée. Jamais il ne l’a fait, et ce, pour une très bonne raison – cela enfreint la loi de Dieu. Penchons-nous sur son instruction dans cette affaire.

 

Matthieu 6:9-13 Voici donc comment vous devez prier : Notre Père qui es aux cieux ! Que ton nom soit sanctifié ; 10 que ton règne vienne ; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. 11 Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien ; 12 pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés ; 13 ne nous induis pas en tentation, mais délivre-nous du malin. Car c’est à toi qu’appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire. Amen ! (LSG)

 

Christ a dit comment vous devez prier,’ se référant à cela comme un modèle pour la prière. Ces mots n'étaient pas destinés à être répétés textuellement dans la répétition dénuée de sens puisque cela a été les instructions claires du Christ de ne pas le faire au verset 7 : “Quand vous priez, ne multipliez pas de vaines paroles, comme les païens, qui s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés.” Cela était l'instruction dans la façon de structurer toute prière au Père qui est faite dans le secret et les récompenses de celles faites dans les rues (versets 4,6) (Voir l’étude Apprends-Nous à Prier (No. 111)).

 

Ces paroles étant les mêmes paroles de Jésus-Christ devraient permettre à cette réponse de suffire à ceux qui utilisent la logique dans la lecture de la parole de Dieu. Cependant, les arguments tordus se posent encore venant des fausses doctrines qui tentent désespérément d'être tenues par les hommes qui idolâtrent d’autres hommes sur la parole de Dieu. Ignorant les instructions de Jésus-Christ, des hommes enseignent encore qu'il est permis de prier au fils de Dieu – Jésus-Christ, l'intercesseur et médiateur de notre prière, celui que nous appelons Souverain Sacrificateur à Dieu le Père, dans une tentative de justifier la théologie perverse d'avoir deux vrais dieux, ce qui est autrement connu en tant que le Dithéisme (deux êtres dieux coégaux, coéternels). Un autre moyen facile de réfuter l'idée d'avoir deux êtres dieux coégaux est le fait que Jésus Christ est notre Souverain Sacrificateur. Tous les sacrificateurs, peut importe de quel rang ils sont dans leur ordre, grands ou simples, servent et adorent un dieu au-dessus d'eux. Ils ne peuvent pas être à la fois sacrificateurs et être adorés. C'est clairement de l'idolâtrie pour quiconque avec quelque diligence que ce soit (voir les études Le Dithéisme (No. 76B) et Le Binitarisme et le Trinitarisme (No. 76)).

 

Penchons-nous sur l'une des Écritures que les enseignants idolâtres Dithéistes, Binitaires et Trinitaires utilisent pour justifier cet enseignement hérétique de prier à un dieu moindre – à savoir Christ. Dans le livre des Actes chapitre 7, nous trouvons le récit enregistré de la lapidation du diacre Étienne. Il y a beaucoup d'indices dans ce chapitre quant à savoir pourquoi Étienne a dit ce qu'il a dit et à qui il l'a dit, mais cela exige la connaissance des Écritures pour reconstituer l'ensemble du récit, avec la formulation correcte de la traduction.

 

L'Écriture exacte que ces hommes citent comme un texte de preuves pour justifier que prier à Christ est valide est le verset 59 d’Actes chapitre 7. Dans la Version Louis Segond (LSG), cela dit : “Et ils lapidaient Étienne, qui priait et disait : Seigneur Jésus, reçois mon esprit.” Dans quelques autres traductions le mot ‘priait’ est également utilisé, mais le mot grec dans l’Écriture est le Strong G1941 – epikaleo, qui signifie ‘faire appel à’ ou ‘appeler’. Plusieurs autres mots sont utilisés pour signifier la prière dans le grec et epikaleo n'est pas l'un d'eux, à moins que les traducteurs s’étendent pour l'utiliser dans ce cas dans Actes 7:59 dans une tentative de donner du poids à leur théologie défectueuse.

 

La question d’Étienne parlant à Christ et non pas à Dieu peut être comprise si l'ensemble du passage est lu et compris avec d'autres écritures confirmant la raison pour laquelle cette interaction a eu lieu. Si nous lisons le texte quelques versets en avant, nous voyons que dans Actes 7:35-38 il y est dit : “Ce Moïse, qu'ils avaient refusé, en disant : Qui t'a établi chef et juge ? Le même que Dieu envoie [pour être] un dirigeant et un sauveur par la main de l'ange qui lui apparut dans le buisson. Il les fit sortir, après qu'il eût montré des prodiges et des signes dans le pays d'Égypte, et dans la mer Rouge, et dans le désert pendant quarante ans. C'est ce Moïse qui dit aux enfants d'Israël, le Seigneur votre Dieu vous suscitera un prophète de vos frères, comme moi ; vous l'écouterez. C'est celui, qui était dans l'église dans le désert avec l'ange qui lui parlait au mont Sinaï, et [avec] nos pères : qui a reçu les oracles vivants pour nous donner : Ici, il est clairement indiqué qu’à l’être qui a parlé et qui est apparu à Moïse est donné le titre d’‘ange’, et cet être n'est autre que Jésus Christ.

 

1Corinthiens 10:4 qu'ils ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher était Christ.

 

Cela a été, et est toujours, la doctrine de l'Église de Dieu pendant deux mille ans, dans les premier et deuxième siècles en particulier.

 

Nous avons entendu les ministres des Églises de Dieu dire maintes et maintes fois que c’est un blasphème d'appeler Jésus Christ un ange, mais sur quels motifs fondent-ils cette accusation ? Ce n'est certainement pas sur des motifs scripturaires qu'ils font cette revendication car la Bible déclare clairement que Jésus Christ est l'ange qui était dans le buisson qui a parlé à Moïse et l'ange avec qui Moïse a parlé sur le Mont Sinaï, et cela est confirmé d'ailleurs dans les Écritures sur de nombreux récits. Le mot ange ou malak signifie messager. Dans Genèse 48:15-16, cela lit : Et il bénit Joseph, et dit : Dieu, devant lequel mes pères, Abraham et Isaac, le Dieu qui m'a nourri toute ma vie jusqu'à ce jour, L'Ange qui m'a délivré de tout mal, bénisse ces enfants, et que mon nom soit nommé sur eux, et le nom de mes pères Abraham et Isaac, et de les laisser pousser en une multitude dans le milieu de la terre Cet être dieu, “l’Ange” qui a délivré Israël de tout mal était un messager de l'UNIQUE VRAI Dieu. Cet ange était Jésus Christ. (Voir l'étude L'Ange de YHVH (No. 24)).

 

Galates 4:14 Et mis à l’épreuve par ma chair, vous n’avez témoigné ni mépris ni dégoût ; vous m’avez, au contraire, reçu comme un ange de Dieu, comme Jésus-Christ.

 

Oui, Jésus-Christ EST l'Ange du Seigneur qui a parlé avec Moïse, que Jacob/Israël a fait appel pour bénir ses fils, et qui est clairement différencié par Paul lui-même à cette catégorisation. Est-ce un blasphème de se référer à Christ comme un ange ? Non, au contraire – c’est scripturaire. Alors, pourquoi font-ils cette fausse accusation de blasphème en ce qui concerne Christ comme étant l'Ange du Seigneur ? Ils le font, afin de soutenir leur fausse théologie et autres condamnations dans l'Écriture qui interdisent l'adoration des anges ou des autres dieux.

 

Colossiens 2:18-23 Qu’aucun homme, sous une apparence d’humilité et par un culte des anges, ne vous ravisse à son gré le prix de la course, tandis qu’il s’abandonne à ses visions et qu’il est enflé d’un vain orgueil par ses pensées charnelles, 19 sans s’attacher au chef, dont tout le corps, assisté et solidement assemblé par des jointures et des liens, tire l’accroissement que Dieu donne. 20 Si vous êtes morts avec Christ aux rudiments du monde, pourquoi, comme si vous viviez dans le monde, vous impose-t-on ces préceptes : 21 Ne prends pas ! ne goûte pas ! ne touche pas ! 22 préceptes qui tous deviennent pernicieux par l’abus, et qui ne sont fondés que sur les ordonnances et les doctrines des hommes ? 23 Ils ont, à la vérité, une apparence de sagesse, en ce qu’ils indiquent un culte volontaire, de l’humilité, et le mépris du corps, mais ils sont sans aucun mérite et contribuent à la satisfaction de la chair.

 

Oui, cela signifie clairement que prier à Christ c’est adorer l'un des fils de Dieu, qui est classé dans les Écritures en tant qu’un ange ou messager. Cela viole le Premier Commandement purement et simplement.

 

Alors, pourquoi Étienne fait appel à l'ange, Jésus-Christ, comme Christ se tenait à la droite de Dieu le Père dans une vision à Étienne durant sa lapidation ? Actes 7:59 : Et ils lapidaient Étienne, qui priait et disait : Seigneur Jésus, reçois mon esprit ! La version KJV dit : Et ils lapidaient Étienne, qui priait Dieu et disait : Seigneur Jésus, reçois mon esprit. Le mot Dieu a été fourni par les traducteurs (voir Marshall, ainsi que le texte Receptus) comme les textes antérieurs (Actes 7:48-58) montrent clairement qu’Étienne priait à Dieu le Très-Haut et est en train de lui parler et le fait que la loi a été ordonnée par Lui dans les mains des anges et qu'ils [les Hébreux] n'ont pas et n'avaient pas gardée. C’est Dieu qu’il voit dans l'Esprit avec Christ debout à Sa droite. La simple déclaration concernant Christ recevant son esprit est parce que Christ est placé au commandement de la Première Résurrection et Étienne est maintenant tributaire de cette activité sous Christ. Dans certaines autres traductions le mot ‘priait’ est également utilisé, mais le mot grec dans l'Écriture est du Strong G1941 – epikaleo, qui signifie ‘faire appel à’ ou ‘appeler’. Ce n'est pas une prière à Christ par Étienne, mais un appel similaire quand Pierre a crié à Christ pour le sauver, comme il s'enfonçait dans la mer agitée, après être sorti du bateau pour aller à la rencontre de Christ (Matt. 14:28-30).

 

La Bible déclare comme nous allons le lire que c'est Dieu le Père qui donne les tâches à Ses fils, les anges, avec le devoir de recueillir l'esprit de ses fils élus humains à leur mort, et la vision et la connaissance d'Étienne l’ont conduit à confier son esprit à l'ange du Seigneur, Jésus Christ, à sa mort, comme Dieu accompagné par Christ lui est apparu dans ses derniers moments de la vie.

 

Cette tâche des anges est bibliquement définie dans les évangiles.

 

Matthieu 13:39 l’ennemi qui l’a semée, c’est le diable ; la moisson, c’est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges.

 

Matthieu 24:31 Il enverra ses anges avec la trompette retentissante, et ils rassembleront ses élus des quatre vents, depuis une extrémité des cieux jusqu’à l’autre.

 

Marc 13:27 Alors il enverra les anges, et il rassemblera les élus des quatre vents, de l’extrémité de la terre jusqu’à l’extrémité du ciel.

 

La réponse est simple. On ne peut pas prier à Jésus Christ et observer les commandements de Dieu. L'armée loyale fidèle qui recueille les prières des saints (Apoc. 5:8) ne recueillera aucune prière faite à Jésus-Christ, qui est l'ange de l'Éternel, notre médiateur, notre Souverain Sacrificateur du Vivant et Seul Vrai Dieu - ‘notre Père qui est aux cieux.

 

Le Souverain Sacrificateur n'est ni adoré ni prié et est le chef ou la tête d'un ordre de sacrificateurs qui doivent devenir élohim comme l'Ange du Seigneur à leur tête (Zacharie 12:8). C'est l'ordre de Melchisédek à qui Lévi a donné la dîme étant dans les reins d'Abraham. Levi est donc un subordonné à Melchisédek sous Jésus Christ (consulter l'étude Melchisédek (No. 128)).

 

Prier à Christ est un blasphème. Cela n'a jamais été engagé par les églises dans les services, soit dans le Catholicisme qui prient au Père ou à Marie (et non pas à Jésus-Christ) dans leurs services ; cela n'est pas non plus engagé par aucune des Confessions Protestantes de l'Église de l'Angleterre à toutes les autres confessions qui ont prié le Père seulement au nom du Christ à partir de la Réforme. Ni n’était-elle jamais entreprise par une des Églises de Dieu jusqu'à ce que cette hérésie ait été introduite en 1960 sous Herbert Armstrong dans l’autojustification en traitant ces gens qui ont été correctement exclus de la communion des Églises de Dieu. L’Église RCG/WCG a écrit cette hérésie en 1960, mais ne l'a jamais enseignée en interne et ils ne l'ont jamais pratiquée.

 

Nous sommes cependant informés par les membres des Églises de Dieu que cette pratique est entrée par le ministère junior théologiquement confus et mal éduqué et devient répandue parmi ceux, comme l’Église Vivante de Dieu (LCG). Un de leurs officiers a été remarqué, par un officier de CCG assistant à l'un de leurs services, de commencer la prière au Père, et puis de passer à la prière au Christ et de revenir au Père tout cela dans la même prière. D'autres sont venus de LCG nous informant que beaucoup de leurs jeunes officiers prient maintenant à Christ et qu'ils considèrent que c'est une question d'inconséquence que les gens croient ou ne croient pas que Christ soit coégal et coéternel avec le Père.

 

De la même manière, le Dithéisme, le Binitarisme et maintenant le Trinitarisme sabotent les autres Églises de Dieu basées à partir des États-Unis telles que l’Église Unie de Dieu (UCG), et d'autres des branches de la WCG.

 

Prier Christ, ou tout autre être autre qu’Éloah le Seul Vrai Dieu qui est Le Dieu, Ha Elohim ou Yahovah des Armées est une hérésie.

 

C'est la doctrine dans les Églises de Dieu et quiconque offre la prière au Christ publiquement au lieu d’au Père, au nom du Christ, doit être exclu.

 

 

 

q