Les Églises Chrétiennes de Dieu

[112]

 

 

 

Le Pardon  [112]

 

(Edition 3.0 19950413-19980723-20070823)

 

La notion du pardon est au cœur de la relation que nous développons avec Dieu par la prière. Cette étude examine comment pardonner aux autres, y compris à nos ennemis, afin d'atteindre le pardon de Dieu. Le débit de la miséricorde par la repentance et les paraboles en ce qui concerne le pardon sont également examinés.

 

    

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

 

(Copyright © 1995, 1998, 2007 Wade Cox et Denise Sostaric)

(Tr. 2010, rév. 2016)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
http://logon.org/ et http://french.ccg.org/

 

    

 Le Pardon [112]

 

Introduction

 

Nous commençons par une vraie histoire poignante.

 

C’était dans une église de Munich quand je l'ai vu, un homme chauve solidement bâti dans un pardessus gris, il serrait un chapeau de feutre marron entre ses mains. Les gens sortaient de la chambre au sous-sol où je venais de parler, se déplaçant le long des rangées de chaises en bois vers la porte à l'arrière. On était en 1947 et je venais de la Hollande vers l'Allemagne vaincue avec le message que Dieu pardonne.

 

C'était la vérité dont ils avaient le plus besoin d'entendre dans ces terres amères détruites par les bombardements. ...........

Les visages graves me dévisageaient, en n’étant pas sûrs d'y croire. Il n'y avait jamais de questions après un discours, en Allemagne, en 1947. Les gens se tenaient debout en silence, en silence ils recueillaient leurs écharpes, en silence ils quittaient la salle.

 

Et c'est là que je l'ai vu, faisant son chemin parmi les autres. À un moment, j'ai vu le manteau et le chapeau brun, à un autre, un uniforme bleu et une casquette à visière avec sa tête de mort. Cela revint rapidement : l'immense salle avec ses feux sévères ; le tas pathétique de robes et chaussures au centre de la pièce, la honte de marcher nu devant cet homme. Je pouvais voir la forme fragile de ma sœur devant moi, les côtes visibles sous la peau mince. Betsie, comme tu es mince !

 

L'endroit était Ravensbrück et l'homme qui faisait son chemin parmi la foule avait été un gardien - l'un des gardiens les plus cruels.

 

Maintenant, il était en face de moi, sa main tendue : ‘Un bon message, Fräulein ! Comme il est bon de savoir que, comme vous le dites, tous nos péchés sont au fond de la mer !’

 

Et moi, qui avais parlé avec tant de désinvolture du pardon, je fouillais dans mon portefeuille, plutôt que de prendre cette main. Il ne se souvenait pas de moi, bien sûr - comment pourrait-il se souvenir d'une prisonnière parmi ces milliers de femmes ?

 

Mais je me souviens de lui et du fouet en cuir se balançant de sa ceinture. J'étais face à face avec un de mes ravisseurs et mon sang semblait se glacer.

 

‘Vous avez mentionné Ravensbrück dans votre discours’, disait-il. ‘J'ai été un gardien là.’ Non, il ne se souvenait pas de moi. ‘Mais depuis ce temps,’ reprit-il, ‘je suis devenu un Chrétien. Je sais que Dieu m'a pardonné pour les choses cruelles que j’ai faites là-bas, mais je voudrais l'entendre aussi de votre bouche, Fräulein,’ - encore une fois la main sortie – ‘Voulez-vous me pardonner ?’

 

Et je me tenais là - moi dont les péchés devaient encore et encore être pardonnés - et ne pouvais pas pardonner. Betsie était morte dans ce lieu - peut-il effacer sa terrible mort lente tout simplement en demandant pardon ?

 

Il n'a pas dû se tenir là plus que quelques secondes la main tendue - mais cela me parut des heures, je luttais avec la chose la plus difficile que j’eus jamais eu à faire. Car je devais le faire - je le savais. Le message que Dieu nous pardonne, a une condition préalable : C'est que nous pardonnions aussi à ceux qui nous ont blessés. ‘Si vous ne pardonnez pas aux hommes leurs offenses,’ dit Jésus. ‘Votre Père céleste ne vous pardonnera pas non plus vos offenses.’

 

Je le savais, non seulement comme un commandement de Dieu, mais comme une expérience quotidienne. Depuis la fin de la guerre, j'avais eu une maison en Hollande pour les victimes de la brutalité nazie. Ceux qui ont été en mesure de pardonner à leurs anciens ennemis ont également été en mesure de revenir vers le monde extérieur et de reconstruire leur vie, peu importe les cicatrices physiques. Ceux qui ont nourri leur amertume sont restés invalides. C'était aussi simple et aussi horrible que ça.

 

Et encore, je me tenais là avec le cœur rempli de froideur. Mais le pardon n'est pas une émotion - je le savais aussi. Le pardon est un acte de volonté, et la volonté ne peut fonctionner indépendamment de la température du cœur. ‘Jésus, aide-moi !’ priais-je en silence. ‘Je ne peux lever la main. Je ne peux en faire autant. Donne-moi la force.’

 

Et soudainement, mécaniquement, je mets ma main dans celle tendue vers moi. Et au moment où je l’ai fait, une chose incroyable s’est produite. Le courant a commencé dans mon épaule, a couru le long de mon bras, s'élança dans nos mains jointes. Et puis cette chaleur de guérison semblait inonder tout mon être, amenant des larmes à mes yeux.

 

‘Je te pardonne, mon frère !’ m'écriai-je, ‘De tout mon cœur.’ Pendant un long moment, nous nous sommes serré la main, l'ancien gardien et l'ancienne prisonnière. Je n'avais jamais connu l'amour de Dieu si intensément qu'à ce moment-là. Mais quand même, j'ai réalisé que ce n’était pas mon amour. J'avais essayé, et n'avais pas la force. C'était la puissance de l'Esprit Saint tel que cité dans Romains 5:5, ‘... parce que l'amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné.’

 

Cela a été pris du livre de Corrie Ten Boom Tramp for the Lord (Hodder and Stoughton, London, 1971, pp. 55-57) dans lequel elle a parlé de son travail de missionnaire après la guerre. Elle a décrit son expérience de la guerre dans son livre précédent The Hiding Place. Il s'agit d'une expérience personnelle, à laquelle chacun d'entre nous pourrait faire face lorsque confronté avec quelqu'un qui nous aurait fait du mal ou offensé. Comment assumerions-nous face à une situation similaire ?

 

Nous avons examiné le concept de la Prière du Seigneur : "Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés". L'une est subordonnée à l'autre. Mais qu'est-ce que le pardon ? L' Oxford Universal Dictionary définit le pardon comme :

1. L'action de pardonner ; l'état ou le fait d'être pardonné.

2. Une disposition ou la volonté de pardonner ME. b. Au pl. (un Hébraïsme.) 1611.

 

Ainsi, il est entendu à la fois comme une condition de réciprocité et aussi comme une disposition ou une condition de l'esprit. L'esprit lui-même doit être indulgent. Cependant, que veut dire pardonner ? Qu'est-ce qu'une offense ou une dette ?

 

Pardonner est composé de deux mots par et donner, et est défini dans le OUD comme :

2. Renoncer, cesser d’entretenir (le ressentiment, etc.) ....

3. Remettre (une dette) ; renoncer à la prétention de se venger, excuser (une offense) ...

4. Renoncer au ressentiment contre, excuser (un offenseur). En outre (maintenant rarement), renoncer à son action contre un débiteur.

 

Alors, le pardon est effectivement un acte d’abandonner notre droit de tenir une autre personne responsable de ce qu'elle a fait. Quand nous pardonnons, nous cessons de garder de mauvais sentiments contre un autre, et renonçons à l'amertume et à la douleur. Le pardon ne nous vient pas naturellement, mais nous pouvons le faire avec l'aide de Dieu. Il faut du temps pour développer la miséricorde, et si nous laissons l'amertume diriger nos cœurs, il devient plus difficile de pardonner. Toutefois, le pardon est essentiel pour la santé émotionnelle et spirituelle.

 

Un aspect essentiel à la compréhension du pardon, c'est que tous les actes qui nécessitent le pardon sont des infractions contre la Loi de Dieu. Puisque chacun de nous a péché, chacun de nous a donc besoin du pardon de Dieu. David couvre cet aspect dans le Psaume 51:4. 

Psaume 51:4  J’ai péché contre toi seul, Et j’ai fait ce qui est mal à tes yeux, En sorte que tu seras juste dans ta sentence, Sans reproche dans ton jugement. (LSG)

 

Dieu nous pardonne

 

Nos péchés passés sont pardonnés quand nous nous repentons et sommes baptisés. Le point important de ce texte est que la repentance et le baptême pour le pardon des péchés sont conditionnels pour la réception de l'Esprit Saint. Ainsi, les élus doivent être dans un état de repentance pour conserver l’Esprit Saint c'est aussi important que cela.  

Actes 2:38 Pierre leur dit : Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. (LSG)

 

Colossiens 2:13-14   Vous qui étiez morts par vos offenses et par l’incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses ; il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l’a détruit en le clouant à la croix ; (LSG)

 

La reconnaissance de notre propre état de péché est une condition préalable. Dieu nous pardonne fidèlement quand nous Lui confessons nos péchés. Ainsi, être juste à ses propres yeux [ou le pharisaïsme] empêche l'individu d'atteindre les niveaux de conscience de soi nécessaires à l'établissement d'une relation honnête et d'amour avec Dieu et avec l'humanité.

1Jean 1:9  Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. (LSG)

 

Dieu est prêt à pardonner à ceux qui le demandent.

Psaume 86:5  Car tu es bon, Seigneur, tu pardonnes, Tu es plein d’amour pour tous ceux qui t’invoquent. (LSG)

 

Le pardon est la prérogative de Dieu  cela Lui appartient 

Psaume 130:4   Mais le pardon se trouve auprès de toi, Afin qu’on te craigne. (LSG)

 

Daniel 9:9  Auprès du Seigneur, notre Dieu, la miséricorde et le pardon, car nous avons été rebelles envers lui. (LSG)

 

Nous avons le pardon des péchés par le sacrifice et le sang de Jésus-Christ.

Éphésiens 1:7  En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce, (LSG)

 

Colossiens 1:14  en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés. (LSG)

 

Le pouvoir du jugement a également été délégué à Jésus-Christ, il a le pouvoir de pardonner les péchés.

Matthieu 9:6  Or, afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés : Lève-toi, dit-il au paralytique, prends ton lit, et va dans ta maison. (LSG)

 

Marc 2:10  Or, afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés : (LSG)

 

Ceux dont les péchés sont pardonnés sont bénis.

Psaume 32:1  De David. Cantique. Heureux celui à qui la transgression est remise, A qui le péché est pardonné ! (LSG)

 

Tous les péchés seront pardonnés sauf le blasphème contre l'Esprit Saint.

Matthieu 12:31  C’est pourquoi je vous dis : Tout péché et tout blasphème sera pardonné aux hommes, mais le blasphème contre l’Esprit ne sera point pardonné. (LSG)

 

Marc 3:28-29  Je vous le dis en vérité, tous les péchés seront pardonnés aux fils des hommes, et les blasphèmes qu’ils auront proférés ; mais quiconque blasphémera contre le Saint-Esprit n’obtiendra jamais de pardon : il est coupable d’un péché éternel. (LSG)

 

Le blasphème contre l'Esprit Saint est semblable aux formes de pharisaïsme [ou d’auto-justice ou être juste à ses propres yeux] qui refusent de reconnaître la condition spirituelle de soi ; plus particulièrement, qu'il n'y a aucune obligation de justification de Dieu par l'Esprit. C'est en fait ce pharisaïsme qui attriste et éteint l'Esprit (cf. Éph. 4:30 ; 1 Th. 5:19).

 

Luc le mentionne également.

Luc 12:10  Et quiconque parlera contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné ; mais à celui qui blasphémera contre le Saint-Esprit il ne sera point pardonné. (LSG)

 

Nous devons pardonner aux autres

 

Dieu nous pardonne comme nous pardonnons aux autres.

Marc 11:25-26  Et, lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu’un, pardonnez, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos offenses. Mais si vous ne pardonnez pas, votre Père qui est dans les cieux ne vous pardonnera pas non plus vos offenses. (LSG)

 

Luc 11:4  pardonne-nous nos péchés, car nous aussi nous pardonnons à quiconque nous offense ; et ne nous induis pas en tentation. (LSG)

 

Matthieu 6:12-15  pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés ; ne nous induis pas en tentation, mais délivre-nous du malin. Car c’est à toi qu’appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire. Amen ! Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi ; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses. (LSG)

 

La relation de chacun avec Dieu dépend directement de sa relation avec ses voisins. Comment peut-on aimer Dieu que nous n'avons pas vu à moins que nous n’aimions nos voisins que nous avons vus ? (1Jean 4:20). L'amour naît du pardon. Il ne nourrit aucune mauvaise volonté et endure tout (cf. l’étude La Base de la Vie Chrétienne (No. 85)).

 

1Corinthiens 13:1-8  Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas la charité, je suis un airain qui résonne, ou une cymbale qui retentit. 2 Et quand j’aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j’aurais même toute la foi jusqu’à transporter des montagnes, si je n’ai pas la charité, je ne suis rien. 3 Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n’ai pas la charité, cela ne me sert de rien. 4 La charité est patiente, elle est pleine de bonté ; la charité n’est point envieuse ; la charité ne se vante point, elle ne s’enfle point d’orgueil, 5 elle ne fait rien de malhonnête, elle ne cherche point son intérêt, elle ne s’irrite point, elle ne soupçonne point le mal, 6 elle ne se réjouit point de l’injustice, mais elle se réjouit de la vérité ; 7 elle excuse tout, elle croit tout, elle espère tout, elle supporte tout. 8 La charité ne périt jamais. Les prophéties prendront fin, les langues cesseront, la connaissance disparaîtra. (LSG)

 

Nous devons pardonner aux autres, parce que Dieu nous a pardonnés pour l'amour du Christ. Christ a été envoyé pour nous réconcilier avec Dieu, et par son exemple et son abnégation, nous sommes réconciliés. Parce que Christ a demandé notre pardon dans sa mort, ainsi nous devons pardonner jusqu'à la mort. Ce n'est que par ce processus que l’on peut développer l'amour de Dieu qui découle de sa nature et qui nous confère la capacité d’être fils de Dieu et cohéritiers avec Christ.

 

Éphésiens 4:32  Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ. (LSG)

 

Colossiens 3:13  Supportez-vous les uns les autres, et, si l’un a sujet de se plaindre de l’autre, pardonnez-vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné, pardonnez-vous aussi. (LSG)

 

Nous devons nous efforcer de voir l'autre personne comme Dieu la voit. De la parabole du Christ, dans Matthieu 18:23-35, nous devons apprendre que Dieu nous juge sur la façon dont nous traitons nos débiteurs.

 

Matthieu 18:23-35  C’est pourquoi, le royaume des cieux est semblable à un roi qui voulut faire rendre compte à ses serviteurs. 24 Quand il se mit à compter, on lui en amena un qui devait dix mille talents. 25 Comme il n’avait pas de quoi payer, son maître ordonna qu’il fût vendu, lui, sa femme, ses enfants, et tout ce qu’il avait, et que la dette fût acquittée. 26 Le serviteur, se jetant à terre, se prosterna devant lui, et dit : Seigneur, aie patience envers moi, et je te paierai tout. 27 Ému de compassion, le maître de ce serviteur le laissa aller, et lui remit la dette. 28 Après qu’il fut sorti, ce serviteur rencontra un de ses compagnons qui lui devait cent deniers. Il le saisit et l’étranglait, en disant : Paie ce que tu me dois. 29 Son compagnon, se jetant à terre, le suppliait, disant : Aie patience envers moi, et je te paierai. 30 Mais l’autre ne voulut pas, et il alla le jeter en prison, jusqu’à ce qu’il eût payé ce qu’il devait. 31 Ses compagnons, ayant vu ce qui était arrivé, furent profondément attristés, et ils allèrent raconter à leur maître tout ce qui s’était passé. 32 Alors le maître fit appeler ce serviteur, et lui dit : Méchant serviteur, je t’avais remis en entier ta dette, parce que tu m’en avais supplié ; 33 ne devais-tu pas aussi avoir pitié de ton compagnon, comme j’ai eu pitié de toi ? 34 Et son maître, irrité, le livra aux bourreaux, jusqu’à ce qu’il eût payé tout ce qu’il devait. 35 C’est ainsi que mon Père céleste vous traitera, si chacun de vous ne pardonne à son frère de tout son cœur. (LSG)

 

Le serviteur oublia qu'on lui avait remis sa dette. L'équivalent spirituel, c'est qu’au lieu de regarder ses propres défauts, il regardait ceux de quelqu'un d'autre.

 

L'enseignement chrétien nous oblige à voir notre part dans tout problème et de chercher la poutre dans notre propre œil.

Matthieu 7:5  Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton œil, et alors tu verras comment ôter la paille de l’œil de ton frère. (LSG)

 

Ecclésiaste 7:20-22  Non, il n’y a sur la terre point d’homme juste qui fasse le bien et qui ne pèche jamais. 21 Ne fais donc pas attention à toutes les paroles qu’on dit, de peur que tu n’entendes ton serviteur te maudire ; 22 car ton cœur a senti bien des fois que tu as toi-même maudit les autres. (LSG)

 

S'attarder sur le passé qui ne peut être changé n'est pas sain mentalement. L'amour ne tient pas de registre des torts. Nous nous référons à nouveau aux attitudes de l'amour.

1Corinthiens 13:4-5  La charité est patiente, elle est pleine de bonté ; la charité n’est point envieuse ; la charité ne se vante point, elle ne s’enfle point d’orgueil, 5 elle ne fait rien de malhonnête, elle ne cherche point son intérêt, elle ne s’irrite point, elle ne soupçonne point le mal, (LSG)

 

Garder de la rancune fait plus de dommages psychologiques à nous qu'à notre offenseur. Cela signifie que nous ne comprenons pas le pardon de Dieu et nous ne pouvons pas prier à Lui efficacement alors que la racine d'amertume est là (voir l'étude Enseigne-nous à Prier (No. 111)). Cela interfère avec notre développement spirituel et notre relation avec Dieu. L'Esprit se retire du mal. La haine et la malveillance, qui découlent d'une attitude impitoyable, empêchent l'esprit d'habiter en nous et de travailler efficacement vers notre perfection. Par conséquent, nous devons nettoyer le vieux levain de malice et de méchanceté de notre maison afin que le nouveau levain de l'Esprit Saint puisse habiter en nous. Nous soumettons nos cœurs, ce qui est le symbole de la repentance.

Joël 2:13  Déchirez vos cœurs et non vos vêtements, Et revenez à l’Eternel, votre Dieu ; Car il est compatissant et miséricordieux, Lent à la colère et riche en bonté, Et il se repent des maux qu’il envoie. (LSG)

 

Marc 11:25  Et, lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu’un, pardonnez, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos offenses. (LSG)

 

Il est très facile de réagir en fonction de nos émotions, mais nous devons être conscients de nos propres défauts. Les gens vont nous offenser et nous devons apprendre à faire face à cela à la manière de Dieu. Lorsque nous nous repentons, Dieu nous pardonne et c’est oublié.

Psaume 103:3  C’est lui qui pardonne toutes tes iniquités, Qui guérit toutes tes maladies ; (LSG)

 

Hébreux 10:17  Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités. (LSG)

 

Et Psaume 103:12 .

Psaume 103:12  Autant l’orient est éloigné de l’occident, Autant il éloigne de nous nos transgressions. (LSG)

Ce concept de supprimer le péché, c'est de ne plus y penser pour ne pas se le reprocher. L'analogie Est/Ouest est utilisée parce que les directions sont des moyens de voyager, qui sont irréconciliables. Dieu pardonne un pécheur selon sa repentance, et ce n'est que ceux qui se croient justes qui font référence aux péchés du passé. Cette façon de faire vise à établir un terrain d'accusation contre les frères. Par cette procédure, il tente de se justifier. Ce processus de réflexion est satanique. Les anges appellent Satan l'accusateur de nos (leurs) frères (Apocalypse 12:10), ce qui nous montre que nous sommes les frères des anges ainsi que des autres humains. Satan et les démons sont finalement chassés à cause de leurs accusations, qui découlent du fait de se justifier soi-même et du fait d'être suffisant.

 

La Miséricorde découle de la repentance

 

Si nous nous repentons de nos péchés quotidiens, nous partagerons la miséricorde de Dieu et ainsi serons en mesure d'être plus miséricordieux envers les autres. La fierté interfère avec le pardon. Nous voulons souvent que l'offenseur souffre avant de lui pardonner. Christ a souffert l'injustice de la part de ses amis et de ses ennemis. Cependant, il n'a même pas jugé ses assassins.

Luc 23:34  Jésus dit : Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font. Ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort. (LSG)

 

La vengeance ne devrait pas avoir de place dans nos vies, nous devons rendre le bien pour le mal. Seul le bien peut vaincre le mal. Le jugement et la vengeance sont uniquement la prérogative de Dieu, qui les délègue à Christ.

Romains 12:17  Ne rendez à personne le mal pour le mal. Recherchez ce qui est bien devant tous les hommes. (LSG)

 

Romains 12:19-21  Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère ; car il est écrit : A moi la vengeance, à moi la rétribution, dit le Seigneur. 20 Mais si ton ennemi a faim, donne-lui à manger ; s’il a soif, donne-lui à boire ; car en agissant ainsi, ce sont des charbons ardents que tu amasseras sur sa tête. 21 Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais surmonte le mal par le bien. (LSG)

 

Hébreux 10:30  Car nous connaissons celui qui a dit : A moi la vengeance, à moi la rétribution ! et encore : Le Seigneur jugera son peuple. (LSG)

 

1Pierre 3:9  Ne rendez point mal pour mal, ou injure pour injure ; bénissez, au contraire, car c’est à cela que vous avez été appelés, afin d’hériter la bénédiction. (LSG)

 

Le concept de œil pour œil en est un d'indemnisation relative et de justice. Le pardon vient de la repentance, mais la restitution vient de la responsabilité en vertu de la Loi. Nous pardonnons le préjudice, toutefois, il existe des normes de restitution qui doivent être employées par les Chrétiens. Ces normes se trouvent toutes dans la Loi. Si nous nous repentons et implorons le pardon de quelqu'un, nous devons d’une façon quelconque réparer les torts commis par la restitution. C'est le concept de œil pour œil. Le châtiment doit suivre le crime. La repentance atténue l'infraction ; le pardon suit la repentance.

 

Passer à travers les étapes du pardon prend du temps. Nous devrions aller en toute honnêteté et humilité vers la personne pour régler la question.

Matthieu 18.15 Si ton frère a péché, va et reprends-le entre toi et lui seul. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère. (LSG)

 

Quand il est difficile de pardonner, nous devrions demander à Dieu non seulement de pardonner notre agresseur mais aussi de le bénir, lui ou elle, mais aussi de nous donner le pouvoir de pardonner sincèrement. Le processus du pardon est nécessaire en nous malgré l'absence de repentance de la part de l'offenseur. Nous devrions être prêts à pardonner aux autres, même s’ils ne cessent de nous faire du mal et demeurent nos ennemis. Si la situation n'est toujours pas résolue, nous prions pour ceux qui nous utilisent outrageusement.

Matthieu 5:44  Mais moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, (LSG)

 

La capacité de pardonner et d’aimer les autres s'étend au martyre, comme nous l'avons vu avec Christ et avec Étienne.

Actes 7:59-60  Et ils lapidaient Etienne, qui priait et disait : Seigneur Jésus, reçois mon esprit ! 60 Puis, s’étant mis à genoux, il s’écria d’une voix forte : Seigneur, ne leur impute pas ce péché ! Et, après ces paroles, il s’endormit. (LSG)

 

La paix est un concept actif qui exige le pardon comme une condition préalable.

 

L'ensemble du processus de pardon ne se limite pas aux élus ou à ceux de leur famille et de leurs amis. Cependant, il y a des actions qui peuvent être prises au sein des élus lorsque le délit se produit et reste sans réponse ou repentir. La question peut être portée devant le corps de l'Église.

Matthieu 18:16-17 Mais, s’il ne t’écoute pas, prends avec toi une ou deux personnes, afin que toute l’affaire se règle sur la déclaration de deux ou de trois témoins. 17 S’il refuse de les écouter, dis-le à l’Église ; et s’il refuse aussi d’écouter l’Église, qu’il soit pour toi comme un païen et un publicain. (LSG)

 

Il peut ne pas être facile de pardonner à ceux qui ne se sont pas repentis de leurs mauvaises actions envers nous, mais nous ne devons pas être amers envers eux.

Romains 12:14  Bénissez ceux qui vous persécutent, bénissez et ne maudissez pas. (LSG)

 

Nous pouvons pardonner aux autres, même s'ils ne sont pas au courant, mais la réconciliation a besoin de la coopération des deux parties. Nous choisissons souvent de nous rappeler les péchés, mais nous pouvons demander à Dieu d'effacer notre propre mémoire.

1Pierre 4:8  Avant tout, ayez les uns pour les autres une ardente charité, car La charité couvre une multitude de péchés. (LSG)

 

Le pardon implique à la fois donner et recevoir.

2Corinthiens 5:19  Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation. (LSG)

 

L'apôtre Pierre savait combien il était difficile de pardonner et il a demandé à Christ combien de fois il devait pardonner.

Matthieu 18:22  Jésus lui dit : Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à septante fois sept fois. (LSG)

 

Ce concept découle d'Ésaïe 50:6 et de Lamentations 3:30.

Ésaïe 50:6  J’ai livré mon dos à ceux qui me frappaient, Et mes joues à ceux qui m’arrachaient la barbe ; Je n’ai pas dérobé mon visage Aux ignominies et aux crachats. (LSG)

 

Lamentations 3:27-33  Il est bon pour l’homme De porter le joug dans sa jeunesse. 28 Il se tiendra solitaire et silencieux, Parce que l’Eternel le lui impose ; 29 Il mettra sa bouche dans la poussière, Sans perdre toute espérance ; 30 Il présentera la joue à celui qui le frappe, Il se rassasiera d’opprobres. 31 Car le Seigneur ne rejette pas à toujours. 32 Mais, lorsqu’il afflige, Il a compassion selon sa grande miséricorde ; 33 Car ce n’est pas volontiers qu’il humilie Et qu’il afflige les enfants des hommes. (LSG)

Ainsi, le Seigneur permet l'affliction dans la jeunesse pour développer le caractère. Il fait de même pour développer le caractère de l'élu. Subir l'offense et l'affliction développe le caractère, mais trop le brise. Dieu interviendra pour relever les affligés, alors que notre part est de pardonner.

 

Il est très frustrant et difficile de continuer à pardonner celui qui ne cesse de nous offenser, surtout si c'est la même offense qui se répète. Certaines personnes n'apprennent jamais de leurs erreurs, et en fait, elles choisissent d'agir sans se soucier des conséquences. Cependant, il n'y a aucune limite au pardon de Dieu et il devrait en être ainsi avec nous.

 

Nous allons devenir amers si nous ne pouvons pardonner, mais nous ne pouvons pas garder de l'amertume et la tenir cachée. L'amertume produit des fruits amers et, éventuellement, nous allons souffrir de tourment intérieur. Une personne amère devient anxieuse, tendue, émotionnelle et facilement blessée. Elle choisit de ne pas oublier. Les experts ont noté que les personnes qui ont des problèmes émotionnels ont souvent un esprit impitoyable. Cela devient évident lorsque l'on parle méchamment au sujet des personnes et portons de la mauvaise volonté dans nos cœurs. Si nous nous accrochons à l'émotion négative, cela peut troubler nos perspectives.

Hébreux 12:15 Veillez à ce que nul ne se prive de la grâce de Dieu ; à ce qu’aucune racine d’amertume, poussant des rejetons, ne produise du trouble, et que plusieurs n’en soient infectés ; (LSG)

 

Lorsque nous sommes offensés, nous ne devrions pas riposter.

Proverbes 15:1 Une réponse douce calme la fureur, Mais une parole dure excite la colère. (LSG)

 

Proverbes 16:32 Celui qui est lent à la colère est mieux qu'un héros, et celui qui gouverne son esprit que celui qui prend une ville. (LSG)

 

Proverbes 19:11  L’homme qui a de la sagesse est lent à la colère, Et il met sa gloire à oublier les offenses. (LSG)

 

Matthieu 7:1-4  Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. 2 Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l’on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez. 3 Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? 4 Ou comment peux-tu dire à ton frère : Laisse-moi ôter une paille de ton œil, toi qui as une poutre dans le tien ? (LSG)

 

Luc 6:37 Ne jugez point, et vous ne serez point jugés ; ne condamnez point, et vous ne serez point condamnés ; absolvez, et vous serez absous. (LSG)

 

Nous devons également éviter d'offenser les autres en premier lieu.

Romains 14:21  Il est bien de ne pas manger de viande, de ne pas boire de vin, et de s’abstenir de ce qui peut être pour ton frère une occasion de chute, de scandale ou de faiblesse. (LSG)

 

1Corinthien 8:9 Prenez garde, toutefois, que votre liberté ne devienne une pierre d’achoppement pour les faibles. (LSG)

 

Il est important de faire les choses en perspective et de laisser passer les petites choses. Il ne faut pas se hâter de juger.

1Corinthiens 10:32 Ne soyez en scandale ni aux Grecs, ni aux Juifs, ni à l’Église de Dieu, (LSG)

 

L'offense peut faire échouer la conversion du faible. Si nous sommes la partie contrevenante, nous avons besoin de reconnaître le mal et de nous repentir. Au lieu de blâmer les autres, nous devrions prendre la responsabilité de l'acte répréhensible et essayer de réparer les dommages causés. En d'autres termes, nous devons demander pardon et chercher à nous réconcilier avec notre frère, si possible.

 

Les exemples du pardon dans la Bible

 

Ésaü a pardonné Jacob.

Genèse 33:4 Ésaü courut à sa rencontre ; il l’embrassa, se jeta à son cou, et le baisa. Et ils pleurèrent. (LSG)

 

Cet exemple était à propos de frères qui se sont avérés être des chefs de tribus, mais qui étaient des ennemis par convoitise. Voici un autre exemple de l'envie fraternelle qui a cependant été utilisée par Dieu.

 

Joseph a pardonné à ses frères.

Genèse 45:5  Maintenant, ne vous affligez pas, et ne soyez pas fâchés de m’avoir vendu pour être conduit ici, car c’est pour vous sauver la vie que Dieu m’a envoyé devant vous. (LSG)

 

En outre, dans Genèse 50, nous voyons Dieu accomplir ses plans grâce à Joseph.

Genèse 50:19-21  Joseph leur dit : Soyez sans crainte ; car suis-je à la place de Dieu ? 20 Vous aviez médité de me faire du mal : Dieu l’a changé en bien, pour accomplir ce qui arrive aujourd’hui, pour sauver la vie à un peuple nombreux. 21 Soyez donc sans crainte ; je vous entretiendrai, vous et vos enfants. Et il les consola, en parlant à leur cœur. (LSG)

 

Dieu tire le bien du malheur. Le mal est autorisé pour un plus grand bien, mais nous ne pouvons pas toujours voir le bon côté.

 

Aaron et Miriam ont péché. Ils ont été affligés, et à cause de leur repentance ont été pardonnés par Dieu à travers Moïse.

Nombres 12:11-13  Alors Aaron dit à Moïse : De grâce, mon seigneur, ne nous fais pas porter la peine du péché que nous avons commis en insensés, et dont nous nous sommes rendus coupables ! 12 Oh ! qu’elle ne soit pas comme l’enfant mort-né, dont la chair est à moitié consumée quand il sort du sein de sa mère ! 13 Moïse cria à l’Eternel, en disant : Ô Dieu, je te prie, guéris-la ! (LSG)

 

David pardonna à Saül. Il l'a épargné parce qu'il était l'oint du Seigneur. Ainsi le sont également les élus. Nous nous respectons les uns les autres par l'Esprit Saint, à cause de notre onction.

1Samuel 24:10-12 Tu vois maintenant de tes propres yeux que l’Eternel t’avait livré aujourd’hui entre mes mains dans la caverne. On m’excitait à te tuer ; mais je t’ai épargné, et j’ai dit : Je ne porterai pas la main sur mon seigneur, car il est l’oint de l’Eternel. 11 Vois, mon père, vois donc le pan de ton manteau dans ma main. Puisque j’ai coupé le pan de ton manteau et que je ne t’ai pas tué, sache et reconnais qu’il n’y a dans ma conduite ni méchanceté ni révolte, et que je n’ai point péché contre toi. Et toi, tu me dresses des embûches, pour m’ôter la vie ! 12 L’Eternel sera juge entre moi et toi, et l’Eternel me vengera de toi ; mais je ne porterai point la main sur toi. (LSG)

 

Nul ne peut tendre la main contre l'oint du Seigneur et être innocent (1Sam. 26:9). Le Seigneur délivrera le juste de sa main.

1Samuel 26:23 L’Eternel rendra à chacun selon sa justice et sa fidélité ; car l’Eternel t’avait livré aujourd’hui entre mes mains, et je n’ai pas voulu porter la main sur l’oint de l’Eternel. (LSG)

 

Salomon pardonna à Adonija pour ses péchés.

1Rois 1:53  Et le roi Salomon envoya des gens, qui le firent descendre de l’autel. Il vint se prosterner devant le roi Salomon, et Salomon lui dit : Va dans ta maison. (LSG)

 

Jésus pardonne à ses ennemis sur une base continue.

Luc 23:34  Jésus dit : Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font. Ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort. (LSG)

 

Même le blasphème contre son nom pourrait être pardonné.

Matthieu 12:32  Quiconque parlera contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné ; mais quiconque parlera contre le Saint-Esprit, il ne lui sera pardonné ni dans ce siècle ni dans le siècle à venir. (LSG)

 

Cela ne signifie pas qu'il ne s’occupera pas d’eux dans l'intérêt de la paix et de la prospérité de la planète. La plupart des nations en guerre seront abattues et détruites par leurs propres attitudes mauvaises et impitoyables.

 

Le pardon des dirigeants et du peuple est obtenu par l'intercession des prophètes et des sacrificateurs dans la prière. Jéroboam a été restauré par l'intercession des prophètes.

1Rois 13:6 Alors le roi prit la parole, et dit à l’homme de Dieu : Implore l’Eternel, ton Dieu, et prie pour moi, afin que je puisse retirer ma main. L’homme de Dieu implora l’Eternel, et le roi put retirer sa main, qui fut comme auparavant. (LSG)

 

Paul a lié le pardon aux frères au nom de Jésus-Christ. Ainsi, les élus ont eu la capacité de pardonner par le Christ dans la continuité à travers l'Église. Le pardon par les élus est de ce fait général à l'Église, ou lié à l'Église.

2Corinthiens 2:10 Or, à qui vous pardonnez, je pardonne aussi ; et ce que j’ai pardonné, si j’ai pardonné quelque chose, c’est à cause de vous, en présence de Christ, (LSG)

 

Nous sommes tenus de pardonner à nos ennemis.

 

Le pardon des ennemis n'est pas un simple processus intellectuel. L'acte implique la prière et le jeûne réels et les aspects physiques de leur faire du bien. Les Commandements et la Loi s'appliquent également à eux.

Exode 23:4-5   Si tu rencontres le bœuf de ton ennemi ou son âne égaré, tu le lui ramèneras. 5 Si tu vois l’âne de ton ennemi succombant sous sa charge, et que tu hésites à le décharger, tu l’aideras à le décharger. (LSG)

 

Proverbes 24:17  Ne te réjouis pas de la chute de ton ennemi, Et que ton cœur ne soit pas dans l’allégresse quand il chancelle, (LSG)

 

Proverbes 24:19  Ne t’irrite pas à cause de ceux qui font le mal, Ne porte pas envie aux méchants ; (LSG)

 

Proverbes 25:21-22 Si ton ennemi a faim, donne-lui du pain à manger ; S’il a soif, donne-lui de l’eau à boire. 22 Car ce sont des charbons ardents que tu amasses sur sa tête, Et l’Eternel te récompensera. (LSG)

 

Matthieu 5:39-48  Mais moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l’autre. 40 Si quelqu’un veut plaider contre toi, et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau. 41 Si quelqu’un te force à faire un mille, fais-en deux avec lui. 42 Donne à celui qui te demande, et ne te détourne pas de celui qui veut emprunter de toi. 43 Vous avez appris qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi. 44 Mais moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, 45 afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. 46 Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains aussi n’agissent-ils pas de même ? 47 Et si vous saluez seulement vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens aussi n’agissent-ils pas de même ? 48 Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait. (LSG)

 

La restitution à ceux qui nous utiliseraient ou auraient des plaintes contre nous doit être faite à un niveau plus élevé que le niveau demandé. Nous devons rétablir plus que ce qui est demandé et faire mieux que ce qui est attendu.

Luc 6:27-36 Mais je vous dis, à vous qui m’écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, 28 bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous maltraitent. 29 Si quelqu’un te frappe sur une joue, présente-lui aussi l’autre. Si quelqu’un prend ton manteau, ne l’empêche pas de prendre encore ta tunique. 30 Donne à quiconque te demande, et ne réclame pas ton bien à celui qui s’en empare. 31 Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux. 32 Si vous aimez ceux qui vous aiment, quel gré vous en saura-t-on ? Les pécheurs aussi aiment ceux qui les aiment. 33 Si vous faites du bien à ceux qui vous font du bien, quel gré vous en saura-t-on ? Les pécheurs aussi agissent de même. 34 Et si vous prêtez à ceux de qui vous espérez recevoir, quel gré vous en saura-t-on ? Les pécheurs aussi prêtent aux pécheurs, afin de recevoir la pareille. 35 Mais aimez vos ennemis, faites du bien, et prêtez sans rien espérer. Et votre récompense sera grande, et vous serez fils du Très-Haut, car il est bon pour les ingrats et pour les méchants. 36 Soyez donc miséricordieux, comme votre Père est miséricordieux. (LSG)

 

Luc 17:3-4  Prenez garde à vous-mêmes. Si ton frère a péché, reprends-le ; et, s’il se repent, pardonne-lui. 4 Et s’il a péché contre toi sept fois dans un jour et que sept fois il revienne à toi, disant : Je me repens, –tu lui pardonneras. (LSG).

 

1Corinthiens 4:12-13 nous nous fatiguons à travailler de nos propres mains ; injuriés, nous bénissons ; persécutés, nous supportons ; 13 calomniés, nous parlons avec bonté ; nous sommes devenus comme les balayures du monde, le rebut de tous, jusqu’à maintenant. (LSG)

 

La notion de pardonner et d’oublier est notée dans le livre Forgiving Our Parents, Forgiving Ourselves par les Drs. David Stoop et James Masteller.

 

Nous avons entendu dire à plusieurs reprises que nous devrions ‘pardonner et oublier’, mais ce n'est pas aussi simple que cela. Nous devons nous rappeler afin de faire face à la souffrance et pardonner à la partie incriminée. Ensuite, nous pouvons mettre cela de côté et nous concentrer sur nos vies. Si tout va bien, nous pouvons apprendre du passé et ne pas répéter les mêmes erreurs. De grandes douleurs sont avec nous pour la vie, mais elles ne doivent pas occuper nos pensées à chaque instant. Mises en perspective, nous pouvons apprendre à vivre avec.

Nous ne pouvons jamais changer ce qui nous est arrivé dans le passé. Mais nous pouvons changer notre façon de répondre ici et maintenant. C'est le point de se rappeler : nous nous souvenons afin que nous puissions accepter et pardonner. Oublier n'est pas la réponse. C'est juste une autre impasse. Nous regrettons ce qui s'est passé, et nous souhaitons que cela ne soit pas arrivé. Mais c'est arrivé. Maintenant, nous pouvons l'accepter et laisser aller (Servant Publications, Ann Arbor, Michigan, 1991, p. 204).

 

Dieu peut pardonner et oublier (Jérémie 31:34 ; Ps. 103:12), mais la Bible ne nous commande pas d'oublier. Dieu est parfait et ne se trompe pas. Il est très sage et omniscient, il ne peut donc rien apprendre de nous. Il connaît déjà toutes nos pensées.

Jérémie 31:34  Celui-ci n’enseignera plus son prochain, Ni celui-là son frère, en disant : Connaissez l’Eternel ! Car tous me connaîtront, Depuis le plus petit jusqu’au plus grand, dit l’Eternel ; Car je pardonnerai leur iniquité, Et je ne me souviendrai plus de leur péché. (LSG)

 

Psaume 103:12   Autant l’orient est éloigné de l’occident, Autant il éloigne de nous nos transgressions. (LSG)

 

Les problèmes de comportement actuels d'une personne pourraient bien être le résultat de pousser des blessures passées à l'arrière de son esprit. Elles sont toujours là, même si une personne choisit consciemment de ne pas s'en souvenir. Toutefois, nous devons tous faire face à des problèmes passés, bien que nous ne soyons pas autorisés à traiter des problèmes du passé des autres. En aucun cas, devrions-nous prendre la faiblesse perçue de l'autre comme une raison de notre propre supériorité. Si Dieu a pardonné, qui sommes-nous pour juger ? Nous devons aussi éviter la tendance de blâmer ou d’accuser les autres.

 

Lorsque nous avons été blessés, nous voulons blâmer quelqu'un. Plus nous blâmons ou accusons, plus nous devenons amers et désolés.

 

Blâmer, c'est déplacer sur les autres la responsabilité qui devrait être la nôtre, ou utiliser le fait de la culpabilité des autres pour nous excuser d'avoir à répondre de façon saine à ce qui nous a été fait.

(Stoop & Masteller, op. cit., p. 253.)

 

Si nous ne faisons pas les bons choix dans la vie, c'est notre responsabilité.

 

Nous avons besoin d'exprimer nos sentiments, notre colère en particulier parce que la colère est une émotion destructrice. La colère est une réaction normale de l'homme en réponse à une blessure, mais la contrôler est une partie importante du pardon. Nous l'expérimentons tous, mais nous ne sortons pas toujours en admettant que nous sommes en colère. C’est généralement présent sous le déguisement d'être bouleversé. La colère peut être saine ou malsaine. La colère est mauvaise quand nous sortons de nos gonds à la moindre provocation. Elle nous éloigne de ceux que nous aimons. Voir l’étude La Colère (No. 61).

 

Lorsque nous soulageons l'autre personne de sa dette, nous nous libérons aussi des effets de l'offense. Dieu est le miséricordieux ultime. La miséricorde qu’IL nous gratifie lors de la repentance, nous pouvons la transmettre aux autres. Il faut au moins deux personnes pour avoir un conflit. Quand nous pardonnons, nous laissons tomber la lutte et nous sommes libres. Une partie ne peut pas faire la guerre seule. Bien sûr, le résultat idéal de tout conflit, c'est la réconciliation, mais ce n'est pas toujours possible.

 

Ainsi, le pardon a à voir avec Dieu, l'autre personne et nous-mêmes. Nous avons besoin de nous occuper de nous-mêmes d'abord et de notre relation avec Dieu, de sorte que nous puissions alors faire face à l'autre personne. Si nous passons à travers la vie en ayant de la rancune, du ressentiment, de l'amertume et de la colère, nous n'avons pas de place pour Dieu. Nous ne démontrerons pas la nature d'amour, miséricordieuse et qui pardonne de notre Père Céleste. Notre croissance spirituelle sera rabougrie.

 

La Parabole du Fils Prodigue dans Luc 15:11-32 est un bon exemple de repentance, du pardon et de réconciliation dans une seule et même leçon. Le jeune fils retourne chez son père après avoir dilapidé son héritage et admet sa faute. Il demande alors le pardon de son père et père et fils s'embrassent, signifiant leur réconciliation. Mais le frère aîné n'était pas aussi indulgent. Il a reproché à son père de pardonner si facilement au fils errant, et n'a pas pris part à la célébration du retour de son frère. Donc, d'une part il y a la joie et la célébration pour celui qui pardonne, mais d'autre part, l'amertume et l'aliénation pour celui qui ne pardonne pas. La parabole du fils prodigue a été donnée pour la réconciliation du monde et de l'Armée céleste à Dieu entièrement (voir l'étude La Brebis Perdue et l'Enfant Prodigue (No. 199)).

 

Le pardon brise le cycle. Il ne règle pas toutes les questions de blâme et de justice et d'équité, bien au contraire, souvent, il échappe à ces questions. Mais il permet aux relations de recommencer. De cette façon, dit Solzhenitsyn, nous sommes différents de tous les animaux. Ce n'est pas notre capacité de penser qui nous rend différents, mais notre capacité de nous repentir, et de pardonner

(Philip Yancey, An Unnatural Act, Christianity Today, 8 avril 1991, p. 37).

 

Donc, nous devons nous rappeler que, L'erreur est humaine, le pardon divin. Le plus dur c'est de se pardonner soi-même pour le péché. Quand un péché, ou une offense est traitée dans le repentir, Dieu pardonne. Nous devons accepter le pardon et la guérison. La leçon est pour la non-répétition pour ce qui est de la culpabilité continuelle.

 

Il y a environ cinq phases dans le cycle de la repentance. Ces phases peuvent être définies comme une table qui peut servir de guide utile pour de futurs problèmes.

 

Actions dans le Pardon

 

Phase 1 : Offense

Considérez : Est-ce une violation de la Loi de Dieu, ou est-ce notre ou leur orgueil, ou une racine d'amertume ? Est-ce déjà arrivé auparavant ?

Étape 1. Aller vers Dieu dans la prière pour l'orientation.

Étape 2. Décider d'ignorer ou décider d'agir. Si nous ignorons, alors pardonnons et oublions. Fin de l'affaire.

 

Phase 2 : Établir les responsabilités individuelles

Étape 1. Qu'avons-nous fait ? Qu'aurions-nous pu faire ? Qu'aurions-nous dû faire ?

Étape 2. Qu'est-ce que l'autre partie a fait ? Que pouvaient-ils faire ? Que devaient-ils faire ?

 

Phase 3 : Aller vers la personne

Étape 1.  Examinez les deux aspects.

a.       Reconnaître notre (nos) faute(s) en premier.

b.      Noter leurs problèmes. Prendre un profil bas.

Étape 2.  Leur réponse :

a.       Ils se repentent de leur action.

Aller à la Phase 5.

b.      Ils ne montrent aucun repentir :

Passer à la Phase 4.

 

Phase 4 : Litige

Le litige est le processus de régler les différends devant l'autorité. Il existe des procédures spécifiques et des autorités établies pour la résolution des différends. Les différends devraient être résolus au sein de l'Église.

 

Étape 1. Aller vers la personne avec des témoins. Établir le problème comme dans le premier exemple.

Étape 2. S'il n'y a toujours pas de solution alors, et seulement ensuite présentez-le au ministère et au conseil de l'Église. Trop souvent, les personnes courent vers le ministère avant d'aller vers leur frère. Toutefois, le ministre peut suffire pour la phase de témoin si nécessaire.

Étape 3. L'affaire est décidée par le conseil de l'Église et l'affaire est réglée. Aller à la Phase 5.

Étape 4. La question n'est pas réglée par le conseil de l'Église et l'affaire est suffisamment grave pour justifier une solution. Paul est clair qu'il s'agit d'un dernier recours et que l'Église est responsable de la juste résolution du litige. Nous devons décider des questions entre les élus, puisque nous devons juger le monde et les anges (1Corinthiens 6:2-3). Si l'Église n'agit pas et qu'il n'y a pas de repentance, alors porter l'affaire devant un tribunal civil, seulement, s'il n'y a pas d'autre option et que l'affaire est assez grave.

 

Phase 5 : Réconciliation

Étape 1. Soyez unis dans la résolution de la question. Procédez avec l'amour fraternel.

Étape 2.  Corriger le problème :

a.       physiquement

b.      spirituellement et émotionnellement.

Étape 3.  Prendre continuellement soin de la relation et se prémunir contre d'autres infractions.

 

Si récidive [l’offense est répétée], alors recommencez la procédure. Si le pardon est demandé, alors pardonnez à nouveau et poursuivez la relation. Ne rappelez l'offense que si elle est répétée.

 

La seule exception à cette séquence est celle de la cessation de la doctrine du Christ et le fait de retomber dans la doctrine de l'Antéchrist dans la vue de la Divinité, qui vise à séparer la divinité du Christ de son humanité. 2Jean 9 exige ensuite que le délinquant ne soit même pas salué. Le repentir doit être complètement démontré.

   

  

q