Les Églises Chrétiennes de Dieu

[113]

 

 

 

Proverbes 30 [113]

 

(Édition 1.0 20020810-20020810)

 

 

Le but de cette étude est d'analyser Proverbes 30 d'une façon qui stimule le lecteur/lectrice à réfléchir profondément sur sa vie. Elle est écrite d'une manière qui, espérons-le, amènera la personne qui la lit à poser des questions pertinentes.

 

    

Christian Churches of God

PO Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

 

Courriel : secretary@ccg.org

 

 

(Copyright ©  2002 Storm Cox, Éd. Wade Cox)

(Tr. 2012)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
 http://www.logon.org/french/ et http://www.ccg.org/french/

 

    

 

Proverbes 30 [113]

 

 

 

Pour la femme (ou l’Église) Dieu nous a donné Proverbes 31, pour l'homme (ou le sacerdoce) Il nous a donné Proverbes 30. Proverbes 30 est un regard puissant dans l'esprit de l'homme et la direction qu'il doit prendre. Cela commence par le repentir et le baptême.

 

Paroles d’Agur

30 Paroles d’Agur, fils de Jaké. L’oracle.

L’homme a dit : Je suis fatigué, Ô Dieu ;

Je suis fatigué, Ô Dieu, et je suis à bout de forces.

2 Certes, je suis trop stupide pour être un homme.

Je n’ai pas l’intelligence d’un homme.

3 Je n’ai pas appris la sagesse,

et je n'ai pas connaissance du Saint.

4 Qui est monté au ciel et qui en est descendu ?

Qui a recueilli le vent dans ses mains ?

Qui a serré les eaux dans son vêtement ?

Qui a créé les extrémités de la terre ?

Quel est son nom, et quel est le nom de son fils ?

Certes, vous le savez !

 

Le voyage de la vie commence avec la conscience que l'ancienne vie est futile et improductive. Nous faisons violence à nous-mêmes avec le péché. En ignorant Dieu et la sagesse de l'Écriture, les décisions que nous prenons ne sont pas saines. Les pressions de la vie en Égypte nous conduisent à rechercher un mode de vie hédoniste. Vivre sans Dieu ne donne aucun but et aucun avenir, aucune raison de vivre autre que de produire des aperçus de plaisir, quelle que soit la façon dont on peut le manifester. Pour certains, c'est l'abus de substances ; pour d'autres c'est par le sexe, et puis il y a ceux pour qui c'est une guerre sans relâche pour obtenir des richesses.

 

Le monde se réveille pour travailler, oublie la famille et les amis, et comprend peu le besoin d'amour. La compétition voit l'individu lutter pour la reconnaissance. La promotion signifie plus de richesses, une meilleure cote de crédit, et plus d'accès aux biens et services. La femme doit travailler pour payer les factures. Les enfants sont gardés par des étrangers, afin que les parents puissent se permettre de conduire une meilleure voiture. Nous disons : il vit dans une petite maison, alors il ne réussit pas très bien. Il a quatre enfants, alors il doit réussir difficilement.

 

Il travaille 80 heures par semaine et ne voit jamais sa famille, il est un travailleur acharné. Il porte des costumes coûteux, il doit être important. Il boit trop, il doit être soumis à un stress. Il emprunte de l'argent pour emmener ses enfants en vacances, donc il remplit ses obligations. Sa femme porte des bijoux coûteux, combien il doit l’aimer. Il a des aventures ; le travail leur causait une pression à la dérive. Il travaille sept jours par semaine, il est brûlé. Toutefois, sa famille a des besoins.

 

Il passe son temps au boulot à surfer sur le net, son travail est si important. Combien il se sent productif. Il doit rentrer à la maison pour sa famille puisque c'est la soirée du sport.

 

Nous travaillons sur ce qui est important dans la vie. Comment pouvons-nous aimer quelque chose sans savoir comment ? Nous avons besoin de penser : je suis trop stupide pour être humain. Nous devons nous demander : Ai-je oublié tout ce qui est important dans la vie ? Mes parents m'ont appris à m'aimer – l’ai-je oublié ? Qui peut me montrer comment ? Sûrement, je le sais.

 

Je vois les soucis de ce monde me noyer. Je vois que la richesse réside dans les gens. Je vois que les émotions sont plus riches que les roches. Je vois la folie dans le péché. Je vois que Christ est mon enseignant. Je ressens le besoin d'être propre. Je veux apprendre à vivre. Je veux enseigner aux autres. Je veux que les autres sentent comment je me sens - libéré. Je veux travailler avec les gens qui se sentent comme moi et plaider la cause des pauvres et des ignorants. Mon temps est meilleur. Je veux mes fêtes et mes jeûnes. Ils sont les miens et je les veux. J'ai besoin d'eux et ma famille aussi.

 

Dans ce texte, nous voyons la référence au nom de Dieu et le fait de l'existence du Fils de Dieu.

 

5 Toute parole de Dieu est éprouvée ;

Il est un bouclier pour ceux qui cherchent en lui un refuge.

 

Il est le Seul Vrai Dieu qui me guide et Il a envoyé Son fils pour me sauver.

 

Je suis tellement confiant dans chaque chose que je fais. Je suis baptisé et Christ est mon enseignant. Il y a une réponse à toutes mes questions, si je m'assois pendant une minute pour lire. Je sais ce qu'il faut faire tous les jours, parce que la loi me montre ce que je dois faire. Je ne peux pas être lésé. Mon esprit est gardé par une légion d'anges. Dieu m'a dit qu'Il a créé le monde en six jours. Pourquoi ne devrais-je pas Le croire ? Dieu me dit qu’Il s'est reposé le jour du Sabbat. Pourquoi penserais-je autrement ? Dieu me dit de donner aux pauvres comme Il le fait. Pourquoi ferais-je autrement ? Dieu me dit que Christ reviendra. Pourquoi devrais-je croire autrement ? Dieu me dit de chercher mon peuple et de passer du temps avec ces gens. Pourquoi aurais-je envie de faire quelque chose de différent ? Dieu me dit de jeûner pour être près de Lui. Pourquoi ne voudrais-je pas être près de Lui ? Dieu me dit d'aller à un endroit agréable pour une fête et d'acheter ce que je désire, et d'étudier la parole de Dieu avec mon peuple et de manger la bonne nourriture. Pourquoi ne voudrais-je pas faire cela ? Je ne peux pas échouer parce que je crois. L'Esprit me fait croire.

 

6 N’ajoute rien à ses paroles, de peur qu'il ne te reprenne et que tu ne sois trouvé menteur.

 

Je suis baptisé et je connais la vérité. La révélation que le Seigneur donne est suffisante. Ai-je besoin de personnes pour me dire que j'ai créé ces choses ? Ai-je besoin de personnes pour me dire que je suis celui qui peut vous protéger ? Puis-je vous donner la vie éternelle ? Puis-je vous donner une place au ciel ? Puis-je construire une église et laver les gens de leurs péchés ? Puis-je dominer sur vous ? N'avons-nous pas déjà un maître et ne savons-nous pas déjà comment nous devons vivre ? Ne savons-nous pas déjà ce qu'il faut faire au jour le jour ? Ne sommes-nous pas déjà hypnotisés par l'éclat de la création et la merveille de nos semblables ? Ne sommes-nous pas déjà convaincus de la vérité ? Ne voyons-nous pas comment chaque Écriture s’emboîte et soutient toutes les autres ? Ne voyons-nous pas les modèles et la couleur de la parole ? Comment pouvons-nous améliorer le parfait ? Coupons-nous les oreilles d'un homme et les cousons-nous sur le dos, ou décollons-nous nos jambes pour tenir dans un trou. La Bible est inspirée et vraie. Ma foi repose sur cette prémisse. Je suis un singe sans elle. Je suis un animal sans vie. Je peux assassiner et violer, sans pensée, sans elle. La Bible me rend humain. La Bible me rend réel. La Bible me présente à Dieu.

 

7 Je te demande deux choses :

Ne me les refuse pas, avant que je meure !

8 Éloigne de moi la fausseté et la parole mensongère ;

Ne me donne ni pauvreté, ni richesse,

Accorde-moi le pain qui m’est nécessaire.

9 De peur que, dans l’abondance, je ne te renie

Et ne dise : Qui est l’Éternel ?

Ou que, dans la pauvreté, je ne dérobe,

Et ne m’attaque au nom de mon Dieu.

 

Pourquoi ne fais-je pas comme Dieu le dit ? Ne rien cacher à l'homme. Pourquoi je me sens comme si je dois me protéger avec la tromperie ? Que peut faire un homme pour me faire du mal ? Ai-je fait quelque chose d'aussi mauvais ? Pourquoi ne puis-je pas être maître de mon destin ; confiant et fier que je suis un être créé par Dieu ? Je suis un travailleur dans l'église, un mari et père, frère et sœur, mère et épouse, oncle, tante, cousin et ami. Dois-je être plus ? Pourquoi voudrais-je être moins ? Pourquoi mentons-nous ? La vie est si simple. Nous dormons, nous nous réveillons, nous mangeons, nous aimons et nous travaillons. Nous buvons et nous rions et nous nous rappelons de nos gens. Nous allons à l'église quand nous le pouvons. Nous communions ; nous étudions, nous attendons patiemment et nous prions. Pourquoi y a-t-il un besoin de plus et pourquoi est-il nécessaire de confondre la réalité merveilleuse mise devant nous ?

 

Pourquoi je veux tant de choses ? Pourquoi ai-je besoin d'être considéré d’une telle manière ? Lorsque j'ai tout, je n’ai besoin de rien. Est-ce jusqu’au point où je n'ai plus besoin de mon créateur et Dieu ? Comment puis-je y arriver ? Si l'argent peut corrompre, pourquoi devrais-je prendre le risque ? Si vous ne m'aimez pas à moins que je vive dans une belle maison et conduise une voiture de fantaisie, pouvez-vous jamais m'aimer ? Ma richesse est dans mon peuple. Si nous pouvions comprendre Dieu en étant rassasié, pourquoi nous demanderait-Il de jeûner ? Si nous avons payé l'homme pour cultiver une plante, comment pourrions-nous comprendre la création ? Comment un enfant peut comprendre la création à moins qu'il ou elle ne s'occupe d'un animal de compagnie ? Les enfants dans la ville n'ont jamais vu une vache.

 

Avez-vous déjà goûté du pain que vous avez cuit vous-même ? Ça fait mal d'avoir faim, mais un peu de nourriture ne satisfait jamais. S'il vous plaît n’achetez-pas mon repas. Offrez-moi une de vos tomates en pot, le goût ne peut pas être comparé. Pourquoi dois-je avoir une voiture quand je peux marcher ? Ainsi, je peux voir les oiseaux. Ce sont les pressions et l'organisation de la société moderne qui nous rendent faibles et avides.

 

10 Ne calomnie pas un serviteur auprès de son maître,

De peur qu’il ne te maudisse et que tu ne te rendes coupable.

 

Si Dieu entend tout ce que nous disons, et sait tout ce que nous pensons, alors quand nous pensons du mal de quelqu'un, nous calomnions le serviteur à son maître. Nous ne devrions pas profiter de ces positions humbles. Le monde prend soin de toutes les personnalités et les gens de différentes idées et niveaux de sagesse. Qu’est-ce qui nous rend meilleurs, si ce n’est notre capacité à pardonner comme le Père nous a pardonnés ? Qu'est-ce qui vous rend plus sage que moi ? Est-ce que tout fonctionne parfaitement pour l'un de nous ? Je peux cuisiner, mais vous pouvez réparer le pot cassé. Elle peut danser, mais oh que vous dessinez un grand tableau. Tant de gens ont du temps pour moi, pourquoi ne puis-je pas avoir le temps pour beaucoup de gens ? Pourquoi devrais-je faire un ennemi de mon frère ? Pourquoi nuire à ma sœur ? Pourquoi causer de la douleur à mon Père en épanchant ma colère sur ses enfants ? Pourquoi je veux ce que vous avez quand j'ai déjà les mêmes dons ? Ma virilité réside dans ma capacité à travailler avec d'autres personnes. J'ai besoin d'autres personnes et d'autres ont besoin de moi. Pourquoi arrêter un homme qui veut m’aider quand je peux en avoir le plus grand besoin ?

 

11 Il est une race qui maudit son père,

Et qui ne bénit point sa mère.

12 Il est une race qui se croit pure,

Et qui n’est pas lavée de sa souillure.

13 Il est une race dont les yeux sont hautains,

Et les paupières élevées.

14 Il est une race dont les dents sont des glaives

Et les mâchoires des couteaux,

Pour dévorer le malheureux sur la terre

Et les indigents parmi les hommes.

 

Qui suis-je sans ma mère et mon père et qui sont-ils sans les leurs ? Seulement eux pouvaient me faire entrer dans le monde et seul Christ peut me laver. Comment puis-je me convaincre de toute autre situation ? Comment pouvez-vous me convaincre que vous pouvez le faire à leur place ? Pouvez-vous me proposer une vie en dehors de la famille et l’éternité en dehors de la création ? Qui êtes-vous pour me tenter avec des idées contraires à cela ? Je n'ai pas demandé à naître, je n'ai pas demandé à exister, et je n'ai pas fait une application. Ma mère et mon père se sont réunis sous la direction de Dieu et je suis ainsi. La famille est le père et le fils et la mère et le père et je suis l'enfant - peut-il en être autrement ? Je ne sais pas du tout. Est-ce différent pour une autre personne sur la planète ? Ne sommes-nous pas tous égaux devant cette prémisse ? Les Noirs et les Blancs, les Asiatiques et les Indiens n’ont-ils pas tout été créés de la même manière ? Les enfants des rois et des reines ne sont-ils pas fabriqués à partir des mêmes plans que les enfants des ghettos ? Leurs besoins ne sont-ils pas les mêmes ? Leur devoir et responsabilité ne sont-ils pas les mêmes ? Leur récompense n’est-elle pas égale à la nôtre ? Qui êtes-vous pour assumer que vos besoins sont plus grands et votre valeur de plus d'importance parce que vous avez une étiquette sur votre chemise ? Si vous le faites, vous ne lisez pas les mêmes livres que moi. Seul Dieu peut nous nourrir. Seul Dieu peut nous donner de l'eau et seul Dieu peut nous enseigner la vérité. Pourquoi prendre le peu qu'Il a pour ajouter à votre tas de rien ?

 

15 La sangsue a deux filles :

Donne ! donne !

Trois choses sont insatiables,

Quatre ne disent jamais : Assez !

16 Le séjour des morts, la femme stérile,

La terre, qui n’est pas rassasiée d’eau,

Et le feu, qui ne dit jamais : Assez !

 

Pourquoi devons-nous nous convaincre de tant de choses ? Nos vies sont une justification permanente. Pourquoi avons-nous besoin à ce point que, ce que nous venons de nous convaincre soit si nécessaire ? Christ a dit :

 

Notre Père qui es aux cieux ! Que ton nom soit sanctifié.

Que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ; pardonne-nous nos offenses comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés.

Ne nous induis pas en tentation mais délivre-nous du malin :

Car c’est à toi qu’appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire. Amen !

 

Je ne vois rien sur les lave-vaisselle, bijoux, voitures, vacances, canapés en cuir, centrifugeuses, machines à café, spas, machines qui cuit le pain, aspirateurs automatiques qui n'ont pas besoin d'être poussés et autres choses agaçantes qui font bip tôt le matin. Ce n'est pas un péché d'avoir ces choses, mais vraiment quelle est leur importance dans ma vie ? Combien avons-nous besoin pour vivre ? Les couleurs vives, dessins de fantaisie, le bip et les déplacements nous distraient-ils de ce que nous avons réellement besoin ? Dois-je passer assez d'efforts sur le fait de savoir qui vous êtes, ou dois-je essayer de vous donner les choses que je pense que vous voulez ? Je n'en ai pas besoin, je le veux. Je n'aime pas ce que vous avez, j’aime ce que vous êtes. Les gens dans l'église sont les plus riches dans le monde parce qu'ils sont dans l'église. Je ne veux pas être riche, et si vous pensez du mal de moi parce que je suis pauvre, alors je suis plus riche que vous. Si vous m'aimez, alors plus riche je deviens, et plus vous m'aimez, plus je le deviens.

 

17 L’œil qui se moque d’un père

Et qui dédaigne l’obéissance envers une mère,

Les corbeaux du torrent le perceront,

Et les petits de l’aigle le mangeront.

18 Il y a trois choses qui sont au-dessus de ma portée,

Même quatre que je ne puis comprendre :

19 La trace de l’aigle dans les cieux,

La trace du serpent sur le rocher,

La trace du navire au milieu de la mer,

Et la trace de l’homme chez la jeune femme.

 

La création est la meilleure chose que je n’ai jamais vue. L'esprit de Dieu est une page ouverte. Marchez dehors et lisez le livre. Ne nous ne demandons pas : y a-t-il un Dieu, mais pourquoi n'y en a-t-il pas un ? C’est trop évident et clair et transparent. L'univers ne peut pas exister dans la compréhension scientifique sans intervention. Quel homme peut rêver d'un arbre ? Quel homme pourrait dessiner un oiseau à moins qu’on ne lui montre comment ? Les anges ont pleuré de joie après avoir créé ce monde. À quand remonte la dernière fois où vous avez pleuré à cause de la création ? Si vous ne l'avez pas fait, alors je suggère que vous alliez au beau milieu de cela. C'est votre jardin. Il a été fait pour vous. C’était un don de Dieu. De quelle façon êtes-vous reconnaissants au quotidien ? Inspectez ce jardin ; gardez-le propre et luttez pour le protéger. Tous les jours faites quelque chose de positif pour le sauver. Protégez les animaux et les plantes. N’ajoutez pas à son sort. Marchez, si possible, ne conduisez pas. Prenez le bus, il y va de toute façon. S’il peut être utilisé de nouveau, alors utilisez-le à nouveau. S’il se décompose, alors décomposez-le. S’il peut être transformé en autre chose, transformez-le en autre chose. Votez-vous – alors votez pour la création. C’est plus important que la défense, les routes ou la peine de mort.

 

Si vous aimez Dieu, vous aimez Son esprit et vous honorerez Ses dons. Dois-je le comprendre ? Pourquoi ai-je besoin de comprendre une femme et pourquoi une femme doit-elle comprendre l'homme ? La surprise ne réside-t-elle pas dans le mystère ? L'intrigue n’ajoute-t-elle pas à la couleur ? Le désir ne crée-t-il pas l'énergie ? L'amour n’est-il pas un voyage ? Pourquoi est-il nécessaire de disséquer toutes choses ? Connaître tous les secrets, tous les aspects de la création fera-t-il de moi une meilleure personne ? Ne pas tout savoir nous fait aimer Dieu. Cela nous fait respecter Dieu davantage. Cela nous fait respecter sa création davantage.

 

20 Telle est la voie de la femme adultère :

Elle mange, et s’essuie la bouche,

Puis elle dit : Je n’ai point fait de mal.

21 Trois choses font trembler la terre,

Et il en est quatre qu’elle ne peut supporter :

22 Un esclave qui vient à régner,

Un insensé qui est rassasié de pain,

23 Une femme dédaignée qui se marie,

Et une servante qui hérite de sa maîtresse.

 

Nous devons comprendre que c'est seulement à travers l'église que nous sommes sauvés et à travers l'église que nous pouvons gagner la bataille contre le mal. L'Église dominante, la femme adultère religieuse, essuie sa bouche et dit “Je n’ai pas fait de mal. Nous allons devenir des rois. Christ nous rassasie avec de la nourriture, de sorte que nous ne soyons pas dupes et que nous devenions des princes de la maison. Le monde ne restera pas comme il l’est lorsque nous atteindrons cet objectif. Notre mari nous aimera et le dernier deviendra le premier.

 

Qui veut que ce monde actuel demeure ? Nous devons travailler pour qu'il change et pour que Christ en prenne possession. L'église est l’aspect le plus fondamental et fait partie intégrante de notre vie. Ne couchez pas avec la femme adultère prostituée religieuse. Ne préféreriez-vous pas dormir dans votre propre lit ?

 

24 Il y a sur la terre quatre animaux petits,

Et cependant des plus sages ;

25 Les fourmis, peuple sans force,

Préparent en été leur nourriture ;

26 Les damans, peuple sans puissance,

Placent leur demeure dans les rochers ;

27 Les sauterelles n’ont point de roi,

Et elles sortent toutes par divisions ;

28 Le lézard saisit avec les mains,

Et se trouve dans les palais des rois.

 

Celui qui ne pourvoit pas pour sa famille est pire qu'un infidèle. Nous n'avons pas besoin d'être forts, juste diligents et intelligents. Planifiez pour les périodes de vaches maigres. L'agriculteur remplit un hangar de sa bonne récolte de foin en cas de sécheresse - ou va-t-il en vacances ? Construisons-nous nos maisons sur les côtes de sable pour être balayées dans les marées ? Avons-nous besoin de voir notre roi pour savoir où nous devons marcher ? Christ a-t-il besoin de s’asseoir à votre table avant que vous soyez convaincus d'aller à l'église ? Même la sauterelle, un criquet médiocre, sait qu’elles sont ses fonctions. Laissons-nous Christ nous recueillir dans ses mains, et nous laisser errer dans son palais ? Les reptiles le laissent faire. Devons-nous écouter la prophétie et tenir compte de son avertissement ? Le pharaon ne s’est-il pas préparé pour la sécheresse ? Nous le savons parce que les paroles de Dieu s'avèrent exactes. Mettez votre nourriture de côté, construisez une maison dans un endroit bien, acquittez-vous de vos responsabilités et laissez Christ vous porter.

 

29 Il y en a trois qui ont une belle allure,

Et quatre qui ont une belle démarche :

30 Le lion, le héros des animaux,

Ne reculant devant qui que ce soit ;

31 Le cheval tout équipé ; ou le bouc ;

Et le roi à qui personne ne résiste.

 

Christ, lorsque son armée est avec lui, est complet. Lorsque nous travaillons dans l'église et que tous sont unifiés et s'acquittent de leurs rôles, Christ est fier et imparable. Nous luttons avec Christ contre les armées de Satan. Nous sommes essentiels à la bataille. Christ a besoin que nous nous battions avec lui. Il marche à travers les armées et gagne toutes les batailles lorsque l'église marche avec lui. La puissance de l'église ne peut pas être écartée ; la puissance de l'église ne peut pas être banalisée. Nous sommes son armée. Nous ne portons pas de fusils, ni sommes-nous régis de la même façon. Nous sommes une armée de bénévoles, des gens faibles faits forts avec des objectifs communs et des missions communes.

 

32 Si l’orgueil te pousse à des actes de folie,

Et si tu as de mauvaises pensées,

mets la main sur la bouche :

33 Car la pression du lait produit de la crème,

La pression du nez produit du sang,

Et la pression de la colère produit des querelles.

 

Pensez à ce que vous dites et faites avant d'agir. Ne cherchez pas le statut dans le monde à moins que vous ne soyez invité. Demandez-vous : Pourquoi voudrais-je vous mettre en colère ? Pourquoi voudriez-vous me blesser ? Ce que je fais est-il constructif ? Est-ce durable ? Est-ce de l’amour ? Disons-nous des choses avec des agendas cachés ? Beaucoup de faux prophètes sont venus et ont fait des déclarations vides. Êtes-vous un de ceux-là ? Cherchez-vous l'esprit ou êtes-vous conduit par lui ? Ou souhaitez-vous le pouvoir sur le peuple pour l’amour de la vanité ? Pourquoi je crée des choses qui n’ont pas besoin d’être lorsque tout ce que j'ai est juste ici ?

 

Aimons-nous les uns les autres comme Dieu et Christ nous aiment.

 

 

 

  

q