Les Églises Chrétiennes de Dieu

 

[135]

 

 

 

Les Témoins (incluant les Deux Témoins) [135]

(Édition 5.0 19950923-20000708-20070906-20081228-20130121)

 

 

 

 

Cette œuvre traite de l'identité des Témoins et propose la seule source d'identification biblique. Les deux alternatives viables sont discutées aussi bien que l'option qui implique le voyage dans le temps. Cette solution possiblement ignorée est néanmoins une possibilité importante et passionnante. Diverses appellations sont utilisées pour les Deux Témoins qui se tiennent sur le Mont du Temple à Jérusalem durant les derniers jours. Les appellations sont les Deux Témoins, les Deux Porte-lampes et les Deux Chandeliers. Ils sont aussi mentionnés comme les Deux Oliviers ou les Deux Porte-lampes d’Or qui se tiennent devant le dieu de cette terre.

 

 

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel : secretary@ccg.org

 

(Copyright © 1995, 1997, 2000, 2007, 2008, 2013 Wade Cox)

(Tr. 2003, 2007, rév. 2016)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

 

Cette étude peut s’obtenir sur les pages du World Wide Web:
http://www.logon.org/
et http://french.ccg.org/

 

 

Les Témoins  [135]


1ère Partie : Les Deux Témoins

 

 

Les Témoins sont deux porte-lampes qui se tiennent devant le dieu de la terre. Ils constituent une force spirituelle très puissante. Ils tiennent chacun un porte-lampe, de même que chacune des sept églises tient un porte-lampe. Ils sont donc des instruments très puissants de Dieu. Dans la 1ère partie, nous présenterons la possibilité de leur identité et nous traiterons du concept de la période commençant en 1996 et qui marque la fin du temps des Païens ou des Nations. Dans la 2ème partie, nous traiterons d'un autre aspect des Témoins qui couvre un plus grand domaine de la prophétie.

 

Nous allons commencer le compte à rebours des trente années qui clôtureront ce Jubilé et termineront les 2,000 ans des quarante Jubilés des derniers jours (voir l'étude Les Trente Dernières Années : la Lutte Finale [219]). 1996 est le 3,000ème anniversaire de l'entrée de David à Jérusalem. Toutes sortes de points importants surgissent à partir de 1996. Il faudra trente ans, jusqu'en 2026, pour terminer le millénaire et le temps des démons, et rétablir toutes les nations pour l'année de la récolte triple avant le Jubilé de 2027-28.

 

Les Deux Témoins prendront place durant cette période. En effet, il apparaît très certain que les Deux Témoins commenceront leur prophétie au cours des trente années suivantes. Nous examinerons plus tard le temps probable de leur ministère et la séquence des guerres de la fin. Cette étude concerne les Témoins.

 

Le mesurage du Temple est mentionné dans Apocalypse 11:1-2.

 

Apocalypse 11:1-2 1 On me donna un roseau semblable à une verge, en disant : Lève-toi, et mesure le temple de Dieu, l'autel, et ceux qui y adorent. 2 Mais le parvis extérieur du temple, laisse-le en dehors, et ne le mesure pas ; car il a été donné aux nations, et elles fouleront aux pieds la ville sainte pendant quarante-deux mois. (LSG)

 

Ce processus du mesurage du Temple est une activité spécifique des derniers jours qui précède les activités des Deux Témoins, mentionnés dans Apocalypse 11:3 et suivants. Il n'y a aucun intervalle et ce n'est pas un accident que la narration continue immédiatement avec la question des Témoins. Le mesurage du Temple précède l'avènement des Témoins. Nous sommes le Temple de Dieu. Ce mesurage du Temple est la détermination de ceux qui composent le Temple de Dieu et qui sont acceptables pour demeurer des pierres vivantes du Temple de Dieu. Ceux qui sont inacceptables, et un grand nombre l'est, seront enlevés.

 

On explique le mesurage du Temple et le processus entier de l'enlèvement des trois bergers en un mois, de même que la séquence entière du symbolisme du processus d'Ézéchiel 34 et des textes divers qui traitent de ces concepts, dans l'étude Le Mesurage du Temple [137]. Cependant, cette étude est spécifiquement concernée par ces Deux Témoins et leurs alternatives. Il y a en effet un certain nombre d'entre elles, quant à leur identité.

 

Apocalypse 11:3-4 3 Je donnerai à mes deux témoins le pouvoir de prophétiser, revêtus de sacs, pendant mille deux cent soixante jours. 4 Ce sont les deux oliviers et les deux chandeliers qui se tiennent devant le Seigneur de la terre. (LSG)

 

Une chose est certaine : les Deux Témoins ne sont pas morts. De plus, ils ne sont pas tués avant que leur tâche ne soit achevée. Cette tâche précède immédiatement l'arrivée du Messie, quand ils seront ressuscités.

 

Les revendications qui sont faites à propos des Deux Témoins sont souvent bizarres. Il a été dit que certaines personnes avaient été les Témoins dans le passé. Mais les Témoins ne sont tout simplement pas morts maintenant et le monde n'aura aucun doute, quand les Témoins seront sur la planète. Ceux-ci ne feront pas de fausses prophéties. Ils ne seront pas des ministres décédés d'une église quelconque au vingtième siècle.

 

Le mesurage du Temple procède conformément à une séquence d'activités qui précède la période de 1,260 jours ou quarante-deux mois ou trois ans et demi. Il s'agit de la même période de temps, mais exprimée différemment. 1,260 jours constituent quarante-deux mois ou trois ans et demi. Les trois représentent la même période de temps, mais exprimée différemment. Nous pourrions donc déduire que deux périodes sont signifiées. Il semble que nous aurions affaire à deux échelles variées de temps, dans les textes de l'Apocalypse. L'une d'elle reflète les 1,260 ans de la tribulation, sur la base d'un an pour un jour, et l'autre échelle représente la période réelle et moindre de trois ans et demi. Nous savons qu'il y a eu une période réelle de tribulation de 1,260 ans de 590 à 1850 EC, qui a vu l'Église persécutée par l'église hiérarchique nommée l'Église de la Prostituée. C'est le système mentionné dans Apoc. 17:1-18.

 

La période des Témoins est donnée comme étant de 1,260 jours durant lesquels ceux-ci sont revêtus de sacs de toile. C'est également la période pendant laquelle la cour extérieure du Temple est foulée aux pieds, de même que la Ville Sainte qui est Jérusalem.

 

Nous pourrions dire, et il a été dit, que les 1,260 ans jusqu'en 1850 ont vu Jérusalem foulée aux pieds et que le système entier a vu la Ville Sainte et Israël foulés aux pieds au cours de cette période. De 590 à 1850 EC, il n'y a eu aucun état cohérent pour Israël et les Européens et les Musulmans ont lutté de diverses façons pour le territoire. Toutefois, cette prophétie n'a pas vu deux hommes se tenir à Jérusalem. Les Adventistes du Septième Jour prétendent que les Deux Témoins sont l'Ancien et le Nouveau Testaments et que, durant la révolution française, ces Testaments ont été piétinés et la Bible a été déclarée morte ; ce système aurait pris fin avec la révolution française. Cependant, ce n'était pas la fin de la période et ils n'ont pas été ravis au ciel. Rien n'est arrivé à partir de 1850. La révolution française était en 1793 et non pas en 1850, de toute façon. Certaines églises modernes, y compris le mouvement Adventiste, ont essayé de prétendre que ces choses étaient passées. Elles veulent ainsi éviter les questions de l'Apocalypse, car c’est un document assez terrifiant. D'autres ont développé des concepts de places de refuge.

 

Cette période des Témoins implique deux prophètes qui font cesser la pluie pendant la période de leur prophétie. Maintenant, il doit être noté qu'il a plu pendant cette période de 1,260 ans en France. Les Témoins prophétisent revêtus de sacs de toile pendant la période de trois ans et demi.

 

Apocalypse 11:5-14 5 Si quelqu'un veut leur faire du mal, du feu sort de leur bouche et dévore leurs ennemis ; et si quelqu'un veut leur faire du mal, il faut qu'il soit tué de cette manière. 6 Ils ont le pouvoir de fermer le ciel, afin qu'il ne tombe point de pluie pendant les jours de leur prophétie ; et ils ont le pouvoir de changer les eaux en sang, et de frapper la terre de toute espèce de plaie, chaque fois qu'ils le voudront. 7 Quand ils auront achevé leur témoignage, la bête qui monte de l'abîme leur fera la guerre, les vaincra, et les tuera. 8 Et leurs cadavres seront sur la place de la grande ville, qui est appelée, dans un sens spirituel, Sodome et Égypte, là même où leur Seigneur a été crucifié.

 

Cette ville est évidemment Jérusalem. Les Adventistes ont un problème avec cela, parce que Paris n'était pas là où Christ a été crucifié.

 

9 Des hommes d'entre les peuples, les tribus, les langues, et les nations, verront leurs cadavres pendant trois jours et demi, et ils ne permettront pas que leurs cadavres soient mis dans un sépulcre.

 

Les gens de diverses langues et de nations composent un très grand nombre de personnes. Il est évident que cela peut seulement être fait à l'époque de la communication de masse. Le monde entier voit leurs cadavres gésir dans les rues et on ne permet pas qu'ils soient enterrés. C'est peut-être une référence à la vieille tradition que, sous la loi judaïque, un individu n’est pas légalement mort, à moins qu’il l’ait été pendant trois jours et trois nuits. Il est aussi possible qu'il soit question ici d'une échelle de temps se condensant prophétiquement en temps, puis en années, puis en jours.

 

10 Et à cause d'eux les habitants de la terre se réjouiront et seront dans l'allégresse, et ils s'enverront des présents les uns aux autres, parce que ces deux prophètes ont tourmenté les habitants de la terre.

 

Ceci n'est jamais arrivé auparavant. C'est de toute évidence un événement futur.

 

11 Après les trois jours et demi, un esprit de vie, venant de Dieu, entra en eux, et ils se tinrent sur leurs pieds ; et une grande crainte s'empara de ceux qui les voyaient.

 

Les Témoins sont ressuscités, après avoir été légalement morts pendant trois jours et demi.

 

12 Et ils entendirent du ciel une voix qui leur disait : Montez ici ! Et ils montèrent au ciel dans la nuée ; et leurs ennemis les virent. 13 À cette heure-là, il y eut un grand tremblement de terre, et la dixième partie de la ville, tomba ; sept mille hommes furent tués dans ce tremblement de terre, et les autres furent effrayés et donnèrent gloire au Dieu du ciel. 14 Le second malheur est passé. Voici, le troisième malheur vient bientôt. (LSG)

 

Il y a un certain nombre de propositions dans ce texte. Premièrement, les Témoins ne peuvent pas être tués jusqu'à ce qu'ils aient achevé leur tâche. Ils se tiennent devant le dieu de la terre, qui est Satan (2Corinthiens 4:4). Ils sont donc là pour témoigner contre lui et ce système mondial. Rien n'est condamné, à moins que ce ne soit fait par la bouche de deux témoins. C'est une proposition biblique. Le monde ne peut pas être condamné, à moins qu'il ne l'ait été par la bouche de deux témoins. C'est pourquoi il y en a deux et pourquoi ils se tiennent devant le dieu de la terre. C'est à la fin des 6,000 ans du système de cette planète que Satan et les démons sont alors condamnés à travers son système.

 

Ceux qui cherchent à tuer les Témoins sont tués de la même façon. Comme ils essaient de traiter les Témoins, ils sont traités de la même manière. C'est le principe biblique : vous serez jugés comme vous jugez. C'est ce qui arrive à ces gens. Dieu traite avec eux de la manière qu'ils jugent les Témoins. Ce système de jugement est introduit avec les Témoins. Ceci est la restauration qui commence le système de jugement qui sera mis en œuvre et en application par le Messie à son retour. Ceci est le pouvoir d'Élie qui avait le pouvoir de faire descendre du feu du ciel sur les prêtres des faux dieux (1Rois 18:1-46) et sur ceux qui voulaient lui faire du mal (2Rois 1:10-15) ou qui manquaient ouvertement de respect envers les messagers nommés par Dieu, comme nous le voyons aussi avec Élisée (2Rois 2:23-24). Élisée avait le pouvoir sur les eaux (2Rois 2:19-22) et sur la pluie. Le ciel est fermé, à cause du péché du peuple dont la preuve est faite par la bouche des deux témoins (1Rois 8:35; voir Lévitique 26:19; Deutéronome 11:17). Ce pouvoir d'Élie était très important. Il a été utilisé de plusieurs façons et il avait diverses applications.

 

1Rois 8:34-36 34 exauce-les des cieux, pardonne le péché de ton peuple d'Israël, et ramène-les dans le pays que tu as donné à leurs pères ! 35  Quand le ciel sera fermé et qu'il n'y aura point de pluie, à cause de leurs péchés contre toi, s'ils prient dans ce lieu et rendent gloire à ton nom, et s'ils se détournent de leurs péchés, parce que tu les auras châtiés, 36  exauce-les des cieux, pardonne le péché de tes serviteurs et de ton peuple d'Israël, à qui tu enseigneras la bonne voie dans laquelle ils doivent marcher, et fais venir la pluie sur la terre que tu as donnée en héritage à ton peuple ! (LSG)

 

Il est question de deux divisions des élus. Les serviteurs de Dieu (la roue intérieure) et le peuple d'Israël, qui est la roue extérieure du char.

 

Lévitique 26:19  Je briserai l'orgueil de votre force, je rendrai votre ciel comme du fer, et votre terre comme de l'airain. (LSG)

 

Ceci est une punition pour les péchés. Les Témoins font simplement retomber les péchés de cette planète sur sa tête.

 

Deutéronome 11:17  La colère de l'Éternel s'enflammerait alors contre vous ; il fermerait les cieux, et il n'y aurait point de pluie ; la terre ne donnerait plus ses produits, et vous péririez promptement dans le bon pays que l'Éternel vous donne. (LSG)

 

Élie a fermé le ciel selon sa parole.

 

1Rois 17:1   Élie, le Thischbite, l'un des habitants de Galaad, dit à Achab : L'Éternel est vivant, le Dieu d'Israël, dont je suis le serviteur ! il n'y aura ces années-ci ni rosée ni pluie, sinon à ma parole. (LSG)

 

Il est très clair qu'Élie comprenait qu'il avait le pouvoir sur la pluie, même jusqu’à décider s’il y aurait ou non la rosée au sol. Il est important que nous comprenions qui était Élie, parce qu'il y a aussi des implications prophétiques importantes pour les origines d'Élie aussi.

 

Élie était un Galaadite. Galaad était un clan ou une famille du territoire de Gad (1Chroniques 3:14) qui résidait dans Galaad. Ceux-ci résidaient à l'est du Jourdain. Souvenez-vous qu’il y a eu trois tribus qui ne sont pas entrées dans la terre promise et que leur héritage est à l'extérieur d'Israël - cela avait des implications pour les derniers jours. L'héritage externe est à Manassé, Gad et Ruben.

 

Si on considère l'occupation d'Israël comme une prophétie (ce qui est certain lorsqu'on examine la chute de Jéricho ; voir l'étude La Chute de Jéricho [142]), Gad est une tribu majeure à l'extérieur d'Israël durant les derniers jours. Avec Ruben et Manassé, ils envoient des armées en Israël pour prendre possession de l'héritage. Gad et Ruben s'installent dans des secteurs différents. Ruben, Siméon et Gad sont au sud et leurs héritages étaient à l'extérieur d'Israël. Manassé était à l'ouest. Il y a donc deux tribus au sud et une à l'ouest qui entrent en Israël durant les derniers jours. Ces tribus semblent prendre possession de leurs héritages comme faisant partie des regroupements sous l'alliance du droit d'aînesse donné à Éphraïm. Les Galaadites étaient des résidents séparés autant au milieu d'Éphraïm qu'au milieu de Manassé avec qui ils se sont battus sous Jephthé (Juges 11:4). Le nom Galaad est très probablement dérivé du terme pays accidenté, qui était adjacent aux plaines fertiles de Basan. Sa région était comprise comme étant délimitée par l'Arnon au sud, la Vallée du Jourdain à l'ouest, la partie Sud-Nord du Jabbok et le désert à l'est et la limite de Basan, quelques kilomètres au sud de l'Yarmuk au nord. 

 

L'héritage de Gad était un pays plus accidenté que celui de Manassé. L'héritage des deux était à l'extérieur d'Israël comme tel, étant au-delà du Jourdain. Le dictionnaire Interpreter’s Dictionary of the Bible soutient que Galaad est, de toute évidence, une tribu parallèle à Ruben et à Dan et qu'elle équivaut à Gad. La préoccupation avec Éphraïm et Manassé ne tient aucun compte de l'héritage de Ruben et de Gad et de leur position dans Éphraïm ou de l'importance et de la signification de leur héritage à l'extérieur d'Israël durant les derniers jours, comme c'est symbolisé par leur traversée du Jourdain pour prendre possession d'Israël en premier lieu sous Josué. C'était une prophétie aussi bien qu'un fait historique.

 

Dans son sens le plus large, le territoire s'étendait plus au nord dans Basan et même au-delà de l'Yarmuk. Suite à ce manque de précision, le territoire de Manassé est parfois mentionné comme chevauchant celui de Galaad. Cependant, d'habitude, c'était seulement les tribus de Ruben et de Gad qui étaient installées là. Ruben et Gad ont donc occupé les mêmes territoires. Il semble qu'un royaume indépendant ait été établi dans Galaad sous Pékach, le fils de Remalia et ce, à partir des vingt ans assignés à son règne dans 2 Rois 15:27. Cela semble être arrivé vers 750 AEC (avant l'ère courante) durant la dernière partie du règne de Jéroboam II. Il a régné là jusqu'en 735 AEC. Il a tué son prédécesseur avec l'aide des Galaadites (2Rois 15:25). Il a ensuite essayé d'unifier toutes les régions environnantes contre l'Assyrie. Les Assyriens l'ont défait et ils ont emmené toute la population israélite de Galaad (2Rois 15:29). À partir de ce temps-là, Galaad n'a donc plus fait partie du royaume. Ils ont été emmenés en captivité, à cause de leur opposition aux Assyriens et ce, avant qu'Israël lui-même n'ait été emmené en captivité. Gad, Ruben et les éléments du secteur oriental de Manassé sont allés en captivité avant qu'Israël n'y soit allé.

 

Élie peut ainsi être identifié comme un fils de la tribu de Gad, venant des secteurs de l'héritage d'Israël au-delà du Jourdain. Cela a une signification pour les derniers jours, si nous supposons que le symbolisme de l'héritage à l'extérieur d'Israël a une signification pour les Témoins et pour la répartition des tribus. Si vous regardez cette fonction des derniers jours dans la prophétie, elle ne vient pas d'Éphraïm ou de Manassé. Élie était un descendent de la tribu de Gad. En voyant le pouvoir qu'Élie a reçu sur la sécheresse, le feu et les éléments, nous pouvons voir que les Témoins auront aussi ce pouvoir, tel que promis dans Malachie 4:5-6.

 

Malachie 4:5-6 5 Voici, je vous enverrai Élie, le prophète, avant que le jour de l'Éternel arrive, ce jour grand et redoutable. 6 Il ramènera le cœur des pères à leurs enfants, et le cœur des enfants à leurs pères, de peur que je ne vienne frapper le pays d'interdit. (LSG)

 

Le pouvoir de ce prophète n'est pas seulement dans le domaine de la performance de miracles, mais il concerne aussi le rétablissement des relations familiales sur la terre, afin qu'elle puisse être sauvée. Jean le Baptiste était un signe avant-coureur de ce prophète, mais il n'était pas ce prophète.

 

Matthieu 11:12-14 12 Depuis le temps de Jean Baptiste jusqu'à présent, le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s'en s'emparent. 13 Car tous les prophètes et la loi ont prophétisé jusqu'à Jean ; 14 et, si vous voulez le comprendre, c'est lui qui est l'Élie qui devait venir. (LSG)

 

Jean était donc Élie. Toutefois, il en viendrait un autre qui aurait aussi l'esprit de ce prophète (voir aussi Marc 9:11-13).

 

Matthieu 17:10-12 10 Les disciples lui firent cette question : Pourquoi donc les scribes disent-ils qu'Élie doit venir premièrement ? 11 Il répondit : Il est vrai qu'Élie doit venir, et rétablir toutes choses. 12 Mais je vous dis qu'Élie est déjà venu, qu'ils ne l'ont pas reconnu, et qu'ils l'ont traité comme ils ont voulu. De même le Fils de l'homme souffrira de leur part. (LSG)

 

Jean le Baptiste n'était pas Élie, d'après son propre témoignage (Jean 1:21). Christ a dit qu'il a accompli cette fonction, mais elle se fera avec plus d'ampleur durant les jours de la fin par un autre Élie.

 

La restauration de toutes choses arrivera sous ce système des derniers jours (Matthieu 17:11). Les Témoins auront ces pouvoirs. La restauration de toutes choses inclut les Jubilés et les Nouvelles Lunes, y compris toute la structure du Royaume de Dieu et toute la compréhension. Aucun enseignant sur cette planète n'a fait toutes ces choses jusqu'à présent. Elles se feront donc plus tard.

 

Christ n'a pas commencé à enseigner avant que Jean le Baptiste n'ait été mis en prison. Quand Jean a fini son ministère, Christ a alors commencé le sien. Dieu n'a pas donné la charge à Christ avant que Jean n'ait terminé. De la même manière, le Messie ne viendra pas avant que les Témoins n'aient terminé.

 

Il existe deux alternatives concernant les Témoins.

 

La Première Alternative

 

La première alternative est que les mots sont littéraux et qu'Élie sera transporté dans le futur pour achever la tâche de préparation pour le Messie et qu'il est un des Témoins ou les précède. La possibilité qu'Élie et une autre personne (qui reste encore à identifier) puissent être transportés dans le temps ne peut donc pas être écartée. Spécifiquement, il n'y a que deux personnes dans la Bible qui ne sont pas mortes. La Bible est très spécifique qu'elles ont été emportées. Philippe a été aussi emporté par Dieu loin de l'Éthiopien, mais il est réapparu et il est mort (Actes 8:39-40).

 

Si Élie est un des Témoins, il doit être rejoint par un autre pour se tenir à Jérusalem. Le candidat le plus probable peut être déterminé à partir des Écritures. Dans le récit biblique, il y a seulement deux personnes qui ont été emportées avant la mort. Celles-ci sont Élie et Hénoc. Si c'est correct, le prophète de Jérémie 4:15 les précède donc, parce qu'aucun d'eux n'est de Dan-Éphraïm, comme l'est ce prophète. Hénoc a été emporté en premier. Sa fonction était de témoigner aux générations avant le déluge. L'un d'eux a été emporté avant le déluge et l'autre, après le déluge, parce que les Témoins avaient besoin d'étendre et d'exposer le continuum de l'autorité et de la destruction satanique. La terre a été jugée et détruite par la justice d'Hénoc. La raison pour laquelle Hénoc est important est parce que l'existence du pré-déluge concernait les Nephilim et la destruction de la terre jusqu'au déluge et par ce dernier. La destruction totale de la terre arrivera à la fin de la période de 6,000 ans. Il y a donc eu une élimination qui a été faite par le déluge et qui a été jugée par rapport à Hénoc.

 

Genèse 5:18-32 18 Jéred, âgé de cent soixante-deux ans, engendra Hénoc. 19 Jéred vécut, après la naissance d'Hénoc, huit cents ans ; et il engendra des fils et des filles. 20 Tous les jours de Jéred furent de neuf cent soixante-deux ans ; puis il mourut. 21 Hénoc, âgé de soixante-cinq ans, engendra Metuschélah. 22 Hénoc, après la naissance de Metuschélah, marcha avec Dieu trois cents ans ; et il engendra des fils et des filles. 23 Tous les jours d'Hénoc furent de trois cent soixante-cinq ans. 24 Hénoc marcha avec Dieu ; puis il ne fut plus, parce que Dieu le prit. 25 Metuschélah, âgé de cent quatre-vingt-sept ans, engendra Lémec. 26 Metuschélah vécut, après la naissance de Lémec, sept cent quatre-vingt deux ans ; et il engendra des fils et des filles. 27 Tous les jours de Metuschélah furent de neuf cent soixante-neuf ans ; puis il mourut. 28 Lémec, âgé de cent quatre-vingt-deux ans, engendra un fils. 29 Il lui donna le nom de Noé, en disant : Celui-ci nous consolera de nos fatigues et du travail pénible de nos mains, provenant de cette terre que l'Éternel a maudite. 30 Lémec vécut, après la naissance de Noé, cinq cent quatre-vingt-quinze ans ; et il engendra des fils et des filles. 31 Tous les jours de Lémec furent de sept cent soixante-dix sept ans ; puis il mourut. 32 Noé, âgé de cinq cents ans, engendra Sem, Cham et Japhet. (LSG)

 

Le monde n'a pas été détruit avant que Metuschélah ne soit mort. Dieu a envoyé le déluge l'année de sa mort. On a permis à Metuschélah, qui était le fils d'Hénoc et qui avait été élevé dans la justice, de vivre ses jours. La terre n'a pas été détruite tandis que le fils d'Hénoc et son petit-fils étaient vivants sur la planète. C'est par l'arrière-petit-fils d'Hénoc que l'Éternel a suscité le véhicule suivant pour sauver la lignée d'Adam. Hénoc était le père de Metuschélah. Il ne fut plus, parce que Dieu le prit. Mais aucun homme n'a vu Dieu (Jean 1:18). Hénoc n'est donc pas un être spirituel et il n'a pas été ressuscité des morts, car Christ a été le premier-né des morts (Colossiens 1:18). Hénoc n'a donc pas été pris avant Jésus Christ, qui est le chef de la résurrection. Il a été le premier être ressuscité et le premier humain à devenir un esprit. Hénoc n'a donc pas été pris en tant qu’un être spirituel. Il est donc mort ou il a été transporté à travers le temps. Cela peut seulement arriver si le temps existe comme une proposition non-linéaire. Élie a aussi été pris. La supposition est qu'il est mort, comme tous les autres, à part Christ. Le royaume spirituel n'est pas étendu aux humains avant les résurrections (voir les études La Résurrection des Morts [143] et Le Royaume Éternel de Dieu [144]).

 

2Rois 2:1-17 1 Lorsque l'Éternel fit monter Élie au ciel dans un tourbillon, Élie partait de Guilgal avec Élisée. 2 Élie dit à Élisée : Reste ici, je te prie, car l'Éternel m'envoie jusqu'à Béthel. Élisée répondit : L'Éternel est vivant et ton âme est vivante ! je ne te quitterai point. Et ils descendirent à Béthel. 3 Les fils des prophètes qui étaient à Béthel sortirent vers Élisée, et lui dirent : Sais-tu que l'Éternel enlève aujourd'hui ton maître au-dessus de ta tête ? Et il répondit : Je le sais aussi ; taisez-vous. 4 Élie lui dit : Élisée, reste ici, je te prie, car l'Éternel m'envoie à Jéricho. Il répondit : L'Éternel est vivant et ton âme est vivante ! je ne te quitterai point. Et ils arrivèrent à Jéricho. 5 Les fils des prophètes qui étaient à Jéricho s'approchèrent d'Élisée, et lui dirent : Sais-tu que l'Éternel enlève aujourd'hui ton maître au-dessus de ta tête ? Et il répondit : Je le sais aussi ; taisez-vous. 6 Élie lui dit : Reste ici, je te prie, car l'Éternel m'envoie au Jourdain. Il répondit : L'Éternel est vivant et ton âme est vivante ! je ne te quitterai point. Et ils poursuivirent tous deux leur chemin. 7 Cinquante hommes d'entre les fils des prophètes arrivèrent et s'arrêtèrent à distance vis-à-vis, et eux deux s'arrêtèrent au bord du Jourdain. 8 Alors Élie prit son manteau, le roula, et en frappa les eaux, qui se partagèrent çà et là, et ils passèrent tous deux à sec. 9 Lorsqu'ils eurent passé, Élie dit à Élisée : Demande ce que tu veux que je fasse pour toi, avant que je sois enlevé d'avec toi. Élisée répondit : Qu'il y ait sur moi, je te prie, une double portion de ton esprit ! 10 Élie dit : Tu demandes une chose difficile. Mais si tu me vois pendant que je serai enlevé d'avec toi, cela t'arrivera ainsi ; sinon, cela n'arrivera pas. (LSG)

 

C'était afin de ne pas désillusionner Élisée, parce qu'il devait croire de tout son cœur qu'il avait vraiment le plein pouvoir de l'Esprit Saint, pour accomplir les choses qu'il devait accomplir. Il n'y a aucune place pour le doute dans la foi, dans l'exercice du pouvoir de l'Esprit Saint. Si les Témoins avaient le moindre doute, ils n'exerceraient pas le pouvoir qu'ils vont exercer. Ils exercent leur pouvoir par la foi en l'Esprit Saint.

 

11 Comme ils continuaient à marcher en parlant, voici, un char de feu et des chevaux de feu les séparèrent l'un de l'autre, et Élie monta au ciel dans un tourbillon. 12 Élisée regardait et criait : Mon père ! mon père ! Char d'Israël et sa cavalerie ! Et il ne le vit plus. Saisissant alors ses vêtements, il les déchira en deux morceaux, 13 et il releva le manteau qu'Élie avait laissé tomber. Puis il retourna, et s'arrêta au bord du Jourdain ; 14   il prit le manteau qu'Élie avait laissé tomber, et il en frappa les eaux, et dit : Où est l'Éternel, le Dieu d'Élie ? Lui aussi, il frappa les eaux, qui se partagèrent çà et là, et Élisée passa.

 

Élisée a fait exactement la même chose qu'Élie. Il a évalué son pouvoir dans l'Esprit en direction inverse, démontrant ainsi qu'il avait le pouvoir et l'autorité. Il l'a fait devant le sacerdoce d'Israël. Ils ont observé de loin et ils ont essentiellement été témoins de la transmission du pouvoir de Dieu. Ils voulaient voir ce qui allait arriver à Élie et ce qui arriverait après son départ. Ce qui s'est produit a été le transfert de l'autorité à Élisée.

 

15 Les fils des prophètes qui étaient à Jéricho, vis-à-vis, l'ayant vu, dirent : L'esprit d'Élie repose sur Élisée ! Et ils allèrent à sa rencontre, et se prosternèrent contre terre devant lui. 16 Ils lui dirent : Voici, il y a parmi tes serviteurs cinquante hommes vaillants ; veux-tu qu'ils aillent chercher ton maître ? Peut-être que l'esprit de l'Éternel l'a emporté et l'a jeté sur quelque montagne ou dans quelque vallée. Il répondit : Ne les envoyez pas. 17 Mais ils le pressèrent longtemps ; et il dit : Envoyez-les. Ils envoyèrent les cinquante hommes, qui cherchèrent Élie pendant trois jours et ne le trouvèrent point. (LSG)

 

C'est la première histoire où, conceptuellement, on rencontre la séquence de trois jours après le départ d'Élie.

 

Il est aussi très significatif que l'esprit d'Élie se soit posé sur Élisée. De cette façon, l'esprit d'Élie a été noté par le sacerdoce comme étant transféré et transférable. Le manteau était donc un concept important. Ils ont alors perçu que ce pouvoir spirituel était donné pour que le pouvoir d'Élie puisse se manifester dans d'autres gens. C'est la signification de ce texte avec Élisée. Certains auteurs ont aussi noté qu'Élie aurait communiqué après qu’il fût enlevé. Ceci est une autre question pour la délinéation.

 

Cette puissance d'Élie a également été transférée avec son manteau. Les prophètes ont ensuite cherché Élie pendant trois jours après sa disparition. C'est important. À la mort des Témoins, la période est de trois jours et demi. La période de trois jours a rapport au signe de Jonas et elle a été retrouvée dans le principe d'année/jour du ministère du Messie. L'exemple final du signe est à la mort des Témoins. La première alternative est donc qu'Élie et Hénoc ont été transportés dans le temps. Cela pourrait sembler ridicule, mais si vous cherchez les Témoins dans la Bible, ces deux personnages sont les deux seuls qui ont été emportés et qui ne sont pas morts ; ce qui indique qu'ils peuvent très bien avoir été transportés dans le temps comme les Deux Témoins. Ne soyez pas étonnés si vous voyez le char d'Élie déposer simplement Élie et Hénoc à Jérusalem. C'est une alternative. C'est certainement une explication qui est autrement absente et qui enlève une incongruité.

 

Cette vue était le point de vue original de l'époque de Christ et aussi de l'église primitive. Les Témoins attendus étaient Élie et Hénoch, et cela est resté ainsi jusqu’au XXème siècle et le non-sens dans certaines Églises Sabbatariennes et autres.

 

La Seconde Alternative

 

La deuxième alternative est que les Témoins des Derniers Jours exercent les mêmes pouvoirs qu'Élie. C'est la vue traditionnelle dans les Églises de Dieu aux États-Unis. La première vue n'est pas la vue traditionnelle aux États-Unis mais était la vue originale ailleurs. La vue moderne des États-Unis revient à dire qu'ils sont deux prophètes et qu'ils sont vivants aujourd'hui sur la planète. Ils doivent l'être à l'heure actuelle, étant donné les chronologies et les exigences de la loi. Ils doivent avoir plus de trente ans avant de commencer à prêcher – autrement, ils ont enfreint la loi. Donc, ils doivent avoir plus de trente ans avant d'enseigner et il y a 30 ans de 1996 à 2026. Ils doivent commencer leur ministère trois ans et demi avant 2026. Au plus tard, ils doivent être sur la planète dès 2023. Cela signifie qu'ils devaient être vivants maintenant et devraient être âgés d'au moins un an en 1995.

 

Les deux prophètes apparaissent et exercent ces pouvoirs, étant nommés en tant que prophètes durant les derniers jours. Le texte note qu'ils sont les deux oliviers et les deux porte-lampes qui se tiennent devant le dieu de la terre. Ils confrontent donc Satan. Souvenez-vous, Satan a d'abord confronté Christ. Satan a été jugé par son jugement de Christ. Cependant, dans ce cas, les Témoins se tiennent devant le dieu de la terre et ils confrontent Satan. La même métaphore est utilisée dans Zacharie 4:3,11,14. Nous voyons que la première section touche à la construction du Temple en utilisant les sept esprits de Dieu.

 

Zacharie 4:1-10 1  L'ange qui parlait avec moi revint, et il me réveilla comme un homme que l'on réveille de son sommeil. 2 Il me dit : Que vois-tu ? Je répondis : Je regarde, et voici, il y a un chandelier tout d'or, surmonté d'un vase et portant sept lampes, avec sept conduits pour les lampes qui sont au sommet du chandelier ; 3 et il y a près de lui deux oliviers, l'un à la droite du vase, et l'autre à sa gauche. 4 Et reprenant la parole, je dis à l'ange qui parlait avec moi : Que signifient ces choses, mon seigneur ? 5 L'ange qui parlait avec moi me répondit : Ne sais-tu pas ce que signifient ces choses ? Je dis : Non, mon seigneur. 6 Alors il reprit et me dit : C'est ici la parole que l'Éternel adresse à Zorobabel : Ce n'est ni par la puissance ni par la force, mais c'est par mon esprit, dit l'Éternel des armées.

 

C'est un des plus importants versets dans la Bible : Ce n'est ni par la puissance ni par la force, mais c'est par mon esprit, dit l'Éternel des armées. Rien n'arrivera sur cette planète par la force ou la puissance ou aucune magnitude ou combinaison de ces éléments. Cela arrivera par l'Esprit de Dieu et c'est pourquoi Dieu fera le travail des derniers jours par deux individus qui parleront avec l'esprit de Dieu.

 

7 Qui es-tu, grande montagne, devant Zorobabel ? Tu seras aplanie. Il posera la pierre principale au milieu des acclamations : Grâce, grâce pour elle !

 

Quelle est cette pierre principale ? C'est le Messie.

 

8 La parole de l'Éternel me fut adressée, en ces mots : 9 Les mains de Zorobabel ont fondé cette maison, et ses mains l'achèveront ; et tu sauras que l'Éternel des armées m'a envoyé vers vous. 10 Car ceux qui méprisaient le jour des faibles commencements se réjouiront en voyant le niveau dans la main de Zorobabel. Ces sept sont les yeux de l'Éternel, qui parcourent toute la terre. (LSG)

 

Ce porte-lampe était le premier porte-lampe principal du tabernacle, qu'on voit dans Exode 25:31 et dans le deuxième Temple. 1Maccabees 1:21; 4:49 montrent que dans le deuxième temple, ils avaient un porte-lampe majeur de sept lampes. Il y a une description de cette lampe sur l'Arc de Titus à Rome. Quand le Temple a été saccagé et les armées ont emporté les accessoires du Temple, ils ont emporté le grand porte-lampe du deuxième Temple. Cet événement a été gravé sur l'arc dépeignant le saccage du Temple. Il y avait donc un porte-lampe ou candélabre dans le Tabernacle et le deuxième Temple avait cet unique candélabre à sept lampes.

 

Dans le Temple de Salomon, il y avait dix porte-lampes, comme nous le voyons de 1Rois 7:49 (voir Jérémie 52:19). Deux concepts différents sont impliqués. Il y avait le candélabre à sept lampes et ensuite les dix lampes. Les Témoins eux-mêmes sont deux porte-lampes qui se tiennent de chaque côté du grand porte-lampe, qui était le Messie. C'est la signification. Le Messie était le porte-lampe central, le huitième. À partir du Messie, ont suivi les sept églises. À partir des sept églises, nous trouvons les deux porte-lampes des Deux Témoins, ce qui fait un compte de dix. Cette structure décuplée était la chose représentée dans le Temple de Salomon. Le deuxième texte se réfère aux Témoins qui sont alors des porte-lampes de leur propre droit. Le Temple de Salomon montrait la séquence des dix, tels qu'ils découlaient du premier des sept. Les dix lampes dans le Temple de Salomon signifiaient donc le Messie, les sept églises et les Deux Témoins. Les Deux Témoins devaient exécuter les fonctions des Églises de Sardes et de Laodicée qui ont toutes deux échoué. De la sorte, Dieu démontre que ce n'est ni par la puissance ni par la force, mais c'est par mon esprit, dit l'Éternel des armées (Zacharie 4:6).

 

Le Temple est l'Église de Dieu. Zacharie répète la question, dans Zacharie 4:11, comme s’il n’avait pas été répondu dans le premier cas. Cela signifie une deuxième activité ou séquence.

 

Zacharie 4:11-14 11 Je pris la parole et je lui dis : Que signifient ces deux oliviers, à la droite du chandelier et à sa gauche ? 12 Je pris une seconde fois la parole, et je lui dis : Que signifient les deux rameaux d'olivier, qui sont près des deux conduits d'or d'où découle l'or ? 13 Il me répondit : Ne sais-tu pas ce qu'ils signifient ? Je dis : Non, mon seigneur. 14 Et il dit : Ce sont les deux oints qui se tiennent devant le (la BDS-IBS dit au service du) Seigneur de toute la terre. (LSG)

 

Remarquez que le verset dit qui se tiennent à côté du Seigneur de toute la terre (voir la version KJV). Ils ne se tiennent pas devant le Seigneur. Ils se tiennent devant le Dieu du ciel et à côté du Messie qui devient le Seigneur de toute la terre. Il est question des porte-lampes qui se tiennent à côté du Seigneur de toute la terre ; cependant, comme témoins, ils se tiennent devant le dieu de la terre. Ils se tiennent donc devant Satan et le confrontent, mais ils se tiennent de chaque côté de Jésus Christ qui occupe la position de Satan. C'est un autre texte qui montre que Satan est remplacé par Jésus Christ. En tant qu'étoile du matin, Satan est remplacé par Jésus Christ, en tant que le dieu de cette terre.

 

Cette séquence arrive après le temps des Nations. Nous savons que le Temple a été détruit et que le système entier a été emmené à Babylone. Cette activité s’étendrait pour la durée complète du temps des Nations et elle a affecté autant le Judaïsme que le Christianisme. C'est pourquoi la fausse église, la prostituée est aussi appelée Babylone la Grande et la Mère des Prostituées (Apoc. 17:5). Cette prophétie est trouvée dans Zacharie 5:1-11.

 

L'Ancien Testament est suffisant par lui-même. Le Nouveau Testament est une explication de l'Ancien Testament, non pas un remplacement ou une altération de celui-ci. L'Ancien Testament est suffisant, si nous le comprenons. Nous n'avons pas besoin du Nouveau Testament pour comprendre le plan du salut et les activités de Jésus Christ au cours de la période, si nous comprenons l'Ancien Testament correctement. Le Nouveau Testament est nécessaire, parce qu'il est une preuve de l'Ancien Testament. De plus, il explique et codifie ce que l'Ancien Testament signifie. Il est possible de faire des erreurs avec l'Ancien Testament, si on ne le comprend pas correctement. Le Nouveau Testament décrit donc quantitativement et codifie la signification exacte et précise des prophéties de l'Ancien Testament.

 

Les faux systèmes sont apportés là et fondés sur Sa propre base. L'hébreu est au féminin singulier. Shinar est le territoire de la Babylonie. Les deux femmes dénotent deux systèmes, de nations (Companion Bible) et de religions. La signification élargie est que les systèmes du Judaïsme et du Christianisme ont été tous les deux corrompus par le système babylonien. C'est la signification réelle de ce texte.

 

Zacharie 5:1-11 1 Je levai de nouveau les yeux et je regardai, et voici, il y avait un rouleau qui volait. 2 Il me dit : Que vois-tu ? Je répondis : Je vois un rouleau qui vole ; il a vingt coudées de longueur, et dix coudées de largeur. 3 Et il me dit : C'est la malédiction qui se répand sur tout le pays ; car selon elle tout voleur sera chassé d'ici, et selon elle tout parjure sera chassé d'ici. 4 Je la répands, dit l'Éternel des armées, afin qu'elle entre dans la maison du voleur et de celui qui jure faussement en mon nom, afin qu'elle y établisse sa demeure, et qu'elle la consume avec le bois et les pierres.

 

Ces maisons n'étaient pas seulement des habitations, elles étaient des maisons d'adoration. Les systèmes religieux et les temples ont été détruits. Même les pierres du temple ont été détruites, parce qu'ils juraient faussement par le nom de Dieu. C'est le système qui a été adopté dans le Temple et qui a été enlevé par le témoignage de Jésus Christ. C'est aussi le système qui a été adopté dans le Christianisme et qui l'a aussi détruit. Tous ces édifices, autant le temple juif que ceux du Christianisme dominant, seront détruits. C'est la signification. À la fin, tous les édifices et toutes les constructions religieuses sur cette planète, qui sont dits chrétiens, seront démolis. Ils seront tous détruits, peu importe s'ils ont une classification d'héritage historique ou non.

 

5 L'ange qui parlait avec moi s'avança, et il me dit : Lève les yeux, et regarde ce qui sort là. 6 Je répondis : Qu'est-ce ? Et il dit : C'est l'épha qui sort. Il ajouta : C'est leur iniquité dans tout le pays. 7 Et voici, une masse de plomb s'éleva, et il y avait une femme assise au milieu de l'épha. 8 Il dit : C'est l'iniquité. Et il la repoussa dans l'épha, et il jeta sur l'ouverture la masse de plomb. 9 Je levai les yeux et je regardai, et voici, deux femmes parurent. Le vent soufflait dans leurs ailes ; elles avaient des ailes comme celles de la cigogne. Elles enlevèrent l'épha entre la terre et le ciel.

 

Le talent de plomb est probablement (de l'hébreu kikkar) pour se référer à un disque rond qui devient le couvercle de l'épha. Le vent dans leurs ailes était le ruach ou l'esprit. Par conséquent, elles ont reçu une force spirituelle. Ce système religieux reçoit le pouvoir sur la terre et il est confronté par les Témoins à la fin. Ce système est emmené à sa fin par le message du premier ange, à savoir l'évangile du Royaume éternel de Dieu. Ce système est détruit par ce message.

 

10 Je dis à l'ange qui parlait avec moi : Où emportent-elles l'épha ? 11 Il me répondit : Elles vont lui bâtir une maison dans le pays de Schinear ; et quand elle sera prête, il sera déposé là dans son lieu. (LSG)

 

Ce système a pu être pris et emporté à Babylone et le système babylonien a pu être établi et ce, à cause de la fausse structure religieuse d'Israël.

 

La période dure environ sept temps ou 2,520 ans. Comme nous l'avons vu dans l'étude La Chute de l'Égypte [036], la période commence en 605-525 AEC et finit en 1914-1995/6 EC (ère courante). C'est la fin des temps des Nations. La dernière phase de trente ans a donc commencé en 1996/7. Cette période mène jusqu'à l'arrivée du Messie. Les Témoins sont une partie importante de cette activité.

 

Il est permis à l'empire de la bête de les tuer après qu'ils ont fini leur prophétie. Leurs corps sont laissés gisant dans les rues pendant trois jours et demi. Ces Témoins exécutent les mêmes fonctions que Moïse avait exercées en Égypte. Les plaies, infligées sur l'Égypte par Moïse, avaient pour but de s'occuper de leur système spirituel, tout comme les Témoins s'occuperont du système des derniers jours.

 

Ce processus a aussi été effectué par Élie, qui a témoigné contre la fausse religion d'Israël. Les Témoins portent donc témoignage contre la fausse religion tant en Israël que dans les nations. La séquence de leur prophétie ainsi que leur ampleur seront données plus tard. Ces deux personnes, qui exerceront le pouvoir de Moïse et d'Élie, n'ont pas encore pris leurs positions. La période de temps précède l'arrivée du Messie et le mesurage du Temple précède cette fonction. La cour extérieure est foulée aux pieds pendant la période du ministère des Témoins (Apoc. 11:2-3).

 

2ème Partie

 

Il y a un autre aspect des Témoins qui couvre un domaine beaucoup plus grand de la prophétie et de l'effort que les deux grands prophètes qui se tiennent à Jérusalem, durant les derniers jours, pendant 1,260 jours, revêtus de sacs de toile. Cet aspect a été mal compris et il a souvent été confondu avec les deux individus eux-mêmes.

 

Les Témoins sont mentionnés par leur nom dans la Bible. Qui sont-ils et que dit la Bible d'eux ?

 

Dans Ésaïe 43, Dieu nomme Jacob et Israël comme Ses témoins.

 

Ésaïe 43:1-13 1 Ainsi parle maintenant l'Éternel, qui t'a créé, ô Jacob ! Celui qui t'a formé, ô Israël ! Ne crains rien, car je te rachète, Je t'appelle par ton nom : tu es à moi ! 2 Si tu traverses les eaux, je serai avec toi ; Et les fleuves, ils ne te submergeront point; Si tu marches dans le feu, tu ne te brûleras pas, et la flamme ne t'embrasera pas. 3 Car je suis l'Éternel, ton Dieu, le Saint d'Israël, ton sauveur ; Je donne l'Égypte pour ta rançon, l'Éthiopie et Saba à ta place. 4 Parce que tu as du prix à mes yeux, parce que tu es honoré et que je t'aime, Je donne des hommes à ta place, et des peuples pour ta vie. 5 Ne crains rien, car je suis avec toi ; Je ramènerai de l'orient ta race, et je te rassemblerai de l'occident. 6 Je dirai au septentrion : Donne ! Et au midi : Ne retiens point ! Fais venir mes fils des pays lointains, et mes filles de l'extrémité de la terre, 7 Tous ceux qui s'appellent de mon nom, et que j'ai créés pour ma gloire, que j'ai formés et que j'ai faits. 8 Qu'on fasse sortir le peuple aveugle, qui a des yeux, et les sourds, qui ont des oreilles. 9 Que toutes les nations se rassemblent, et que les peuples se réunissent. Qui d'entre eux a annoncé ces choses ? Lesquels nous ont fait entendre les premières prédictions ? Qu'ils produisent leurs témoins et établissent leur droit ; Qu'on écoute et qu'on dise : C'est vrai ! 10 Vous êtes mes témoins, dit l'Éternel, vous, et mon serviteur que j'ai choisi, afin que vous le sachiez, que vous me croyiez et compreniez que c'est moi : Avant moi il n'a point été formé de Dieu, et après moi il n'y en aura point. 11 C'est moi, moi qui suis l'Éternel, et hors moi il n'y a point de sauveur. 12 C'est moi qui ai annoncé, sauvé, prédit, ce n'est point parmi vous un dieu étranger ; Vous êtes mes témoins, dit l'Éternel, C'est moi qui suis Dieu. 13 Je le suis dès le commencement, et nul ne délivre de ma main ; J'agirai : qui s'y opposera ? (LSG)

 

Remarquez que, dans ce texte, Jacob et Israël sont mentionnés comme des entités distinctes.

 

Dans cette section, nous voyons que Dieu est le Créateur (voir Ésaïe 44:2,21,24) et le Rédempteur (Ésaïe 41:14; 48:17; 49:7) d'Israël. Dieu les a appelés par leur nom et ils sont la possession spéciale de Dieu (voir Ésaïe 45:3-4; Exode 19:5; 33:17).

 

Dieu protège Son peuple de tous les dangers (Psaume 66:12). Nous voyons ici que la rançon d'Israël par Dieu inclut les nations d'Afrique (l'Égypte et l'Éthiopie) et l'Arabie (Seba). On s'attendait à ce que Chypre conquière toutes ces nations (voir Annotated Oxford Bible, rem. à Ésaïe 43:3c-7). En réalité, la rançon ici représentait le salut des Nations.

 

À partir d'Ésaïe 43:8-13, nous voyons que les propositions suivantes émergent :

 

·         Israël est capable de se convertir (v. 8) ;

·         Les nations vont se rassembler, mais elles ne peuvent pas défendre leurs dieux.

 

À partir d’ici, Dieu déclare qu'il n'y a pas et qu’il n'y aura aucun autre dieu (voir Ésaïe 41:23-24; 48:5).

 

D'Ésaïe 43:14 à Ésaïe 44:5, nous voyons la prophétie de la Rédemption et de la Restauration d'Israël. Nous voyons ici que le Rédempteur et Le Saint d'Israël sont mis en apposition. Le Rédempteur est mentionné plus souvent dans Ésaïe que partout ailleurs. Dans Genèse 48:15-16, nous voyons que l'Ange de la Rédemption était l'élohim d'Israël (voir aussi Ésaïe 43:1; 54:5; 59:20; Jérémie 50:34; voir aussi Ésaïe 41:14; 47:4; 48:17 pour le terme Le Saint d'Israël).

 

Dans Ésaïe 43:22, nous voyons Jacob et Israël mentionnés de nouveau distinctement.

 

Ésaïe 43:22  Et tu ne m'as pas invoqué, ô Jacob ! Car tu t'es lassé de moi, ô Israël ! (LSG)

 

Dieu le fait de nouveau dans Ésaïe 43:28.

 

Ésaïe 43:28  C'est pourquoi j'ai traité en profanes les chefs du sanctuaire, J'ai livré Jacob à la destruction, et Israël aux outrages. (LSG)

 

Dans Ésaïe 44:1, Il parle de nouveau aux deux mais, cette fois, comme à un seul.

 

Ésaïe 44:1-5 1 Écoute maintenant, ô Jacob, mon serviteur ! O Israël, que j'ai choisi ! 2 Ainsi parle l'Éternel, qui t'a fait, et qui t'a formé dès ta naissance, Celui qui est ton soutien : Ne crains rien, mon serviteur Jacob, Mon Israël, que j'ai choisi. 3 Car je répandrai des eaux sur le sol altéré, et des ruisseaux sur la terre desséchée ; Je répandrai mon esprit sur ta race, et ma bénédiction sur tes rejetons. 4 Ils pousseront comme au milieu de l'herbe, comme les saules près des courants d'eau. 5 Celui-ci dira : Je suis à l'Éternel ; Celui-là se réclamera du nom de Jacob ; Cet autre écrira de sa main : à l'Éternel ! Et prononcera avec amour le nom d'Israël. (LSG)

 

Ainsi, les deux sont distincts, mais à l'intérieur de la structure d'un peuple. Aussi, nous voyons que le nom Yeshurun (SHD 3484) entre dans cette dualité. Yeshurun est dérivé de la racine yashar (SHD 3474), signifiant être droit ou égal. Il a le sens de rendre droit ou prendre le droit chemin. Il mène aux concepts de l'équité et de la justice.

 

Nous voyons ici que Dieu a racheté Israël, non pas pour ses mérites, mais à cause de Sa relation d'alliance avec lui. Dieu est son roi et cette royauté sera restaurée, quand viendra celui à qui elle appartient.

 

Dieu montre ici qu'Il rendra droit Israël. Yeshurun est alors accouplé avec Jacob. Jacob est le nom du patriarche et Israël était son nom par la suite. Ce nom est aussi devenu le nom de la nation des fils de Jacob. La dualité est donc apparente.

 

L'Être ici est Yahovah, le Roi d'Israël et le Rédempteur d'Israël. Il est le Yahovah des Armées. Il y a deux Êtres mentionnés dans Psaume 45:6-7. Cet Être est ici le haElohim mentionné ailleurs comme Yahovih, quand le terme Yahovah des Armées n'est pas utilisé à propos de Lui. Il déclare de nouveau que ceux-ci sont Ses témoins.

 

Ésaïe 44:6-8 6 Ainsi parle l'Éternel, roi d'Israël et son rédempteur, l'Éternel des armées : Je suis le premier et je suis le dernier, et hors moi il n'y a point de Dieu. 7 Qui a, comme moi, fait des prédictions (qu'il le déclare et me le prouve !), depuis que j'ai fondé le peuple ancien ? Qu'ils annoncent l'avenir et ce qui doit arriver ! 8 N'ayez pas peur, et ne tremblez pas ; Ne te l'ai-je pas dès longtemps annoncé et déclaré ? Vous êtes mes témoins : Y a-t-il un autre Dieu que moi ? Il n'y a pas d'autre rocher, je n'en connais point. (LSG)

 

Cette déité est le Seul Vrai Dieu (Jean 17:3) et à part Lui, il n'y a aucun élohim. Tous sont subalternes à Lui. La version LSG finit avec Il n'y a pas d'autre rocher, Je n'en connais point. Cela semble avoir été caché par les Trinitaires à cause du symbolisme.

 

Ésaie 44:8  N’ayez pas peur, et ne tremblez pas ; Ne te l’ai-je pas dès longtemps annoncé et déclaré ? Vous êtes mes témoins : Y a-t-il un autre Dieu que moi ? Il n’y a pas d’autre rocher, je n’en connais point.

 

Le Rocher unique attaque aussi le patrimoine de l'argument à propos de Pierre qui est avancé par l'Église Catholique Romaine.

 

Le concept ici est que Dieu traite avec Jacob et Israël en tant que Ses témoins contre les nations. La dualité, mentionnée ici, n'est pas celle d'Israël et de Juda. C'est la dualité du physique et du spirituel. Jacob était le patriarche nommé qui est devenu Israël et dont le nom signifie il régnera comme El. La signification est donc que la nation est un des témoins et l'Église est l'autre. Car c'est l'Église qui devient le corps d'Israël et qui régnera comme Dieu ou élohim, comme l'Ange ou le Messager de Yahovah à leur tête (Zacharie 12:8).

 

Le concept d'Israël en tant que l'Église a été examiné en détail dans les études Proverbes 31 [114], L'Alliance de Dieu [152], Le Cantique des Cantiques [145], Commentaire sur Esther [063] et Le Mesurage du Temple [137].

 

C'est un mystère profond de Dieu et une vérité de l'Église. Car, ce ne sont pas tous ceux qui sont descendus d'Israël qui appartiennent à Israël ni tous ceux qui sont les enfants d'Abraham qui sont ses descendants.

 

Romains 9:6-11 6 Ce n'est point à dire que la parole de Dieu soit restée sans effet. Car tous ceux qui descendent d'Israël ne sont pas Israël, 7 et, pour être la postérité d'Abraham, ils ne sont pas tous ses enfants ; mais il est dit : En Isaac sera nommée pour toi une postérité, 8 c'est-à-dire que ce ne sont pas les enfants de la chair qui sont enfants de Dieu, mais que ce sont les enfants de la promesse qui sont regardés comme la postérité. 9 Voici, en effet, la parole de la promesse : Je reviendrai à cette même époque, et Sara aura un fils. 10 Et, de plus, il en fut ainsi de Rébecca, qui conçut du seul Isaac notre père ; 11 car, quoique les enfants ne fussent pas encore nés et ils n'eussent fait ni bien ni mal, afin que le dessein d'élection de Dieu subsistât, sans dépendre des œuvres, et par la seule volonté de celui qui appelle, (LSG)

 

Jacob était donc l'Israël physique à qui les promesses du droit d'aînesse ont été données et à travers qui les tribus ont été bénies (Genèse 49:1-33). Mais il était le père physique de la nation. Le Père spirituel était dans le ciel. La nation devait donc être de deux types et les Nations devaient être appelées dans la nation d'Israël et non pas comme Jacob. Paul semble faire cette distinction aussi dans 2Corinthiens 11:22 où il se réfère aux Juifs et aux Israélites.

 

Jacob a été le témoin de Dieu jusqu'à l'Église. L'Église a été le témoin à partir du Messie et dans la suite. Cette division est représentée durant la période de la royauté - 1,000 ans, de David au Messie, et 2,000 ans, du Messie d'Aaron au Messie d'Israël (autrement dit, du premier au deuxième avènement).

 

Cette période a aussi été reflétée dans la force initiale de Saül qu'il a divisée en 1,000 et 2,000 et placée sous lui et Jonathan. Ceci indiquait les royaumes physiques et spirituels dont lui et David étaient des types. David représentait le Messie. Il n'y a aucun doute à propos du texte et de la signification de Romains.

 

Les Israélites sont maintenant l'Église. Il est donc tout à fait bizarre d'appliquer le texte dans Ésaïe au texte d'Apocalypse 11:1-14.

 

Apocalypse 11:1-14 1 On me donna un roseau semblable à une verge, en disant : Lève-toi, et mesure le temple de Dieu, l'autel, et ceux qui y adorent. 2 Mais le parvis extérieur du temple, laisse-le en dehors, et ne le mesure pas ; car il a été donné aux nations, et elles fouleront aux pieds la ville sainte pendant quarante-deux mois. 3 Je donnerai à mes deux témoins le pouvoir de prophétiser, revêtus de sacs, pendant mille deux cent soixante jours. 4 Ce sont les deux oliviers et les deux chandeliers qui se tiennent devant le Seigneur de la terre. 5 Si quelqu'un veut leur faire du mal, du feu sort de leur bouche et dévore leurs ennemis ; et si quelqu'un veut leur faire du mal, il faut qu'il soit tué de cette manière. 6 Ils ont le pouvoir de fermer le ciel, afin qu'il ne tombe point de pluie pendant les jours de leur prophétie ; et ils ont le pouvoir de changer les eaux en sang, et de frapper la terre de toute espèce de plaie, chaque fois qu'ils le voudront. 7 Quand ils auront achevé leur témoignage, la bête qui monte de l'abîme leur fera la guerre, les vaincra, et les tuera. 8 Et leurs cadavres seront sur la place de la grande ville, qui est appelée, dans un sens spirituel, Sodome et Égypte, là même où leur Seigneur a été crucifié. 9 Des hommes d'entre les peuples, les tribus, les langues, et les nations, verront leurs cadavres pendant trois jours et demi, et ils ne permettront pas que leurs cadavres soient mis dans un sépulcre. 10 Et à cause d'eux les habitants de la terre se réjouiront et seront dans l'allégresse, et ils s'enverront des présents les uns aux autres, parce que ces deux prophètes ont tourmenté les habitants de la terre. 11 Après les trois jours et demi, un esprit de vie, venant de Dieu, entra en eux, et ils se tinrent sur leurs pieds ; et une grande crainte s'empara de ceux qui les voyaient. 12 Et ils entendirent du ciel une voix qui leur disait : Montez ici ! Et ils montèrent au ciel dans la nuée ; et leurs ennemis les virent. 13 À cette heure-là, il y eut un grand tremblement de terre, et la dixième partie de la ville, tomba ; sept mille hommes furent tués dans ce tremblement de terre, et les autres furent effrayés et donnèrent gloire au Dieu du ciel. 14 Le second malheur est passé. Voici, le troisième malheur vient bientôt. (LSG)

 

Ici, nous voyons que deux prophètes sont mentionnés comme prophétisant pendant 1,260 jours. Ils ont le pouvoir de fermer les cieux pendant la période de leur prophétie, afin qu'aucune pluie ne tombe. Ils ne peuvent pas être tués avant qu'ils aient fini leur prophétie. Après qu'ils seront tués, leurs cadavres seront laissés dans les rues pendant trois jours et demi et ils ressusciteront ensuite.

 

On peut dire qu'il y avait un aspect duel à cette prophétie, dans le fait que les 1,260 jours de persécution étaient aussi au cours des 1,260 ans du système du Saint Empire Romain, de 590 à 1850 EC, quand il a été dissous. La dernière Inquisition a été de 1823 à 1846. Dans celle-ci, environ 200,000 personnes ont été condamnées à mort ou à la prison à vie et aux galères et ce, seulement dans les États papaux. 1,500,000 autres ont été placées sous surveillance politique (voir Malachi Martin The Decline and Fall of the Roman Church, pp. 250-254).

 

Nous en venons ici à l'absurdité logique que ces Deux Témoins étaient la nation et l'Église.

 

La nation et l'Église sont des témoins contre les nations, mais elles ne seront pas toutes tuées durant les derniers jours. Leurs corps ne seront pas abandonnés dans les rues de Jérusalem pendant trois jours et demi. À partir d'Ésaïe, nous savons qu'il y aura un grand exode hors des nations vers la terre promise, durant les derniers jours, et que cet exode nous fera oublier l'exode hors d'Égypte.

 

Ésaïe 66:18-24 18 Je connais leurs œuvres et leurs pensées. Le temps est venu de rassembler toutes les nations Et toutes les langues ; Elles viendront et verront ma gloire. 19 Je mettrai un signe parmi elles, Et j'enverrai leurs réchappés vers les nations, À Tarsis, à Pul et à Lud, qui tirent de l'arc, À Tubal et à Javan, Aux îles lointaines, Qui jamais n'ont entendu parler de moi, Et qui n'ont pas vu ma gloire ; Et ils publieront ma gloire parmi les nations. 20  Ils amèneront tous vos frères du milieu de toutes les nations, En offrande à l'Éternel, Sur des chevaux, des chars et des litières, Sur des mulets et des dromadaires, À ma montagne sainte, À Jérusalem, dit l'Éternel, Comme les enfants d'Israël apportent leur offrande, Dans un vase pur, À la maison de l'Éternel. 21 Et je prendrai aussi parmi eux Des sacrificateurs, des Lévites, dit l'Éternel. 22 Car, comme les nouveaux cieux Et la nouvelle terre que je vais créer Subsisteront devant moi, dit l'Éternel, Ainsi subsisteront votre postérité et votre nom. 23 À chaque nouvelle lune et à chaque sabbat, Toute chair viendra se prosterner devant moi, dit l'Éternel. 24 Et quand on sortira, on verra Les cadavres des hommes qui se sont rebellés contre moi ; Car leur ver ne mourra point, et leur feu ne s'éteindra point ; Et ils seront pour toute chair un objet d'horreur. (LSG)

 

La nation ne sera donc pas tuée et l'Israël physique existera. Il y aura clairement un travail à faire durant le Millenium. Les termes en rapport à Apocalypse 11 ne peuvent donc pas se référer à la nation et aux descendants de Jacob.

 

Les tâches des deux types d'Israël sont donc spécifiques. La première tâche était en tant que témoin physique et en tant que témoin spirituel au cours des deux mille ans de l'Église dans le désert. La nation d'Israël était aussi le peuple à qui la responsabilité avait été donnée. C'est le peuple dont Christ a parlé quand il a dit que la responsabilité devait être enlevée à Juda et donnée à un peuple montrant les fruits.

 

Les Témoins sont donc la dernière phase de ce processus et ils seront tués, lorsqu'ils auront fait leur travail. Ceci a été fait en partie avec le Messie, quand il a été couché pendant trois jours et trois nuits dans le tombeau et qu’il a ensuite attendu jusqu'au matin pour monter en tant que la Gerbe Agitée.

 

La même chose se produira à la fin. Les Témoins des Derniers Jours seront tués, comme Christ et Jean ont été tués pour leur témoignage contre Juda. Le monde entier échangera des cadeaux dans la célébration de leur mort. Cela n'a pas été fait et ne peut pas être fait concernant la nation d'Israël et l'Église. Si cela l'était, les Écritures seraient alors anéanties ; toutefois, les Écritures ne peuvent pas être anéanties. L'un est un type de l'autre.

 

L'Église se tient comme témoin contre le monde. La plupart des élus de l'Église ont été tués pour la foi au cours de la période des 1,260 ans. Cependant, ils ne l'ont pas tous été et ils ne le seront pas tous à la fin. De la même manière, la nation survivra. La raison pour laquelle le Messie revient est pour sauver les élus. S'il ne retournait pas quand Dieu abrégera le temps de la fin, il n'y aurait aucun survivant.

 

Matthieu 24:21-22 21 Car alors, la détresse sera si grande qu'il n'y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu'à présent, et qu'il n'y en aura jamais. 22 Et, si ces jours n'étaient abrégés, personne ne serait sauvé ; mais, à cause des élus, ces jours seront abrégés. (LSG)

 

Ces jours sont abrégés à cause des élus. Si les élus étaient tous dans l'Église et, de là, dans la première résurrection, cela n'aurait donc pas d'importance que les jours soient abrégés ou non. Il revient pour maintenir en vie ceux de la nation qui entreront dans le Millenium physique, comme rois et sacrificateurs physiques, pour que le plan de Dieu puisse être accompli.

 

Par conséquent, ils ne peuvent pas mourir et gésir dans les rues. Le témoignage est continu et, à la fin, il implique deux grands prophètes aussi bien que la responsabilité assumée par l'Église et la nation au cours des siècles.

 

L'Église et la nation agissent donc dans les aspects suivants :

 

-          comme royaume physique à Jérusalem jusqu'au Messie, suivi du royaume spirituel de l'Église jusqu’à la destruction du Temple physique et

-          à partir des 1,260 ans de 590 à 1850 EC.

 

Elles sont les prototypes des Deux Témoins des derniers 1,260 jours ou trois ans et demi avant le retour du Messie.

q