Les Églises Chrétiennes de Dieu

[157D]

 

 

 

Commentaire d’Ésaïe

Partie IV :

Prophétie Messianique par l’entremise d’Ésaïe à Ézéchias [157D]

 

(Édition 1.0 20071201-20071201)

 

Dieu a parlé à Ézéchias à travers le prophète Ésaïe. Juda n'a pas entièrement compris que ceci concernait le Messie et la chronologie exacte de sa mission et la formation de l'Église de Dieu. Le Judaïsme Moderne est complètement aveugle à cela.

 

    

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

 

(Copyright © 2007 Wade Cox)

(Tr. 2010, rev 2017)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
http://logon.org/ et http://french.ccg.org/

 

 

    

 Prophétie Messianique par l’entremise d’Ésaïe à Ézéchias [157D]

 

 

Dans les textes du Deuxième Livre des Rois aux chapitres 18 à 20 et du Livre d'Ésaïe aux chapitres 37 à 40, nous avons affaire avec une prophétie spécifique concernant le Roi Ézéchias et les Assyriens, qui avaient assiégé Jérusalem.

 

Dieu avait donné une prophétie à Ésaïe, qui l'a notée dans ses œuvres, et les scribes ont noté pratiquement les mêmes textes dans 2Rois 18-20.

 

Le texte était une prophétie spécifique de la chronologie de la mise en place “du reste de la semence de la femme” et du Corps qui devait devenir l'Église de Dieu sous la mission du Messie et du mouvement subséquent provenant de Sion qui devait avoir lieu avec l'Église. 

 

Ésaïe 34 à 36 est concerné par la prophétie du salut des Païens. Nous trouvons Ésaïe 35:3 mentionné dans le Nouveau Testament dans la lettre aux Hébreux 12:11-12.

 

Le texte dans Ésaïe 34 commence avec l'indignation de Dieu contre les nations et Son rapport avec eux. Cette prophétie attend avec impatience la fin de l'âge quand les nations sont abandonnées au massacre.

 

Le texte dans Ésaïe et dans 2Rois doit donc être vu en rapport avec sa place dans la prophétie, telle que révélée à Ésaïe. Ézéchias est en fait concerné par les événements futurs des activités de Dieu envoyant le Messie pour Ses buts. La structure entière d'Ésaïe est en effet Messianique. Ésaïe 34 commence avec le message adressé au monde, qui est le monde habité et toutes les nations (v. 1, Héb. Tebel). L'indignation de Yahovah est sur eux (v. 2). La destruction totale est en fait une dévotion pour la destruction ou placée sous une interdiction Divine (comparer Bullinger, fn. 2). Le texte dit que les montagnes seront fondues dans leur sang (hyperboles) (v. 3). La colère de Dieu est placée sur les nations et elles doivent être mises à l'épée (vv. 5,6). Elles sont sacrifiées (vv. 6,7) durant la vengeance de Dieu (v. 8). Les buffles au verset 7 sont les re'emin ou rhinocéros. Les nations environnantes doivent être détruites à cause de la controverse au sujet de Sion comme récompense finale de la vengeance de Dieu. Les pays seront faits tohu et bohu (v. 11). C'est la période du Jour du Seigneur. L’ordre est donné de rechercher le Livre du Seigneur – et Il a commandé et aucune des paroles de Dieu n'échouera. Il a commandé et l'Esprit rassemblera ceux pour qui Dieu a jeté le sort. Il a divisé les pays par lignée et ils demeureront là pour toujours (vv. 16,17). C'est la prophétie Messianique durant les Derniers Jours (voir l'étude Le Jour du Seigneur et les Derniers Jours (No. 192)).

 

Ésaïe 34:1-17  1 Approchez, nations, pour entendre ! Peuples, soyez attentifs ! Que la terre écoute, elle et ce qui la remplit, Le monde et tout ce qu'il produit ! 2 Car la colère de l'Éternel va fondre sur toutes les nations, Et sa fureur sur toute leur armée : Il les voue à l'extermination, Il les livre au carnage. 3 Leurs morts sont jetés, Leurs cadavres exhalent la puanteur, Et les montagnes se fondent dans leur sang. 4 Toute l'armée des cieux se dissout ; Les cieux sont roulés comme un livre, Et toute leur armée tombe, Comme tombe la feuille de la vigne, Comme tombe celle du figuier. 5 Mon épée s'est enivrée dans les cieux ; Voici, elle va descendre sur Édom, Sur le peuple que j'ai voué à l'extermination, pour le châtier. 6 L'épée de l'Éternel est pleine de sang, couverte de graisse, Du sang des agneaux et des boucs, De la graisse des reins des béliers ; Car il y a des victimes de l'Éternel à Botsra, Et un grand carnage dans le pays d'Édom, 7 Les buffles tombent avec eux, Et les bœufs avec les taureaux ; La terre s'abreuve de sang, Et le sol est imprégné de graisse. 8 Car c'est un jour de vengeance pour l'Éternel, Une année de représailles pour la cause de Sion. 9 Les torrents d'Édom seront changés en poix, Et sa poussière en soufre ; Et sa terre sera comme de la poix qui brûle. 10 Elle ne s'éteindra ni jour ni nuit, La fumée s'en élèvera éternellement ; D'âge en âge elle sera désolée, À tout jamais personne n'y passera. 11 Le pélican et le hérisson la posséderont, La chouette et le corbeau l'habiteront. On y étendra le cordeau de la désolation, Et le niveau de la destruction. 12 Il n'y aura plus de grands pour proclamer un roi, Tous ses princes seront anéantis. 13 Les épines croîtront dans ses palais, Les ronces et les chardons dans ses forteresses. Ce sera la demeure des chacals, Le repaire des autruches ; 14 Les animaux du désert y rencontreront les chiens sauvages, Et les boucs s'y appelleront les uns les autres ; Là le spectre de la nuit aura sa demeure, Et trouvera son lieu de repos ; 15 Là le serpent fera son nid, déposera ses œufs, Les couvera, et recueillera ses petits à son ombre ; Là se rassembleront tous les vautours. 16 Consultez le livre de l'Éternel, et lisez ! Aucun d'eux ne fera défaut, Ni l'un ni l'autre ne manqueront ; Car sa bouche l'a ordonné. C'est son esprit qui les rassemblera. 17 Il a jeté pour eux le sort, Et sa main leur a partagé cette terre au cordeau, Ils la posséderont toujours, Ils l'habiteront d'âge en âge. (LSG)

 

La structure du texte traite de l'ardeur de Dieu pour Sion et son rachat. C'est dans ce contexte que les chapitres suivants doivent être vus.

 

Ésaïe 35 continue alors à déclarer que le Liban et le Carmel et Saron verront la Gloire de l’Éternel et la Majesté de notre Dieu. C'est Messianique. La Gloire de l’Éternel est le Messie.

 

Ésaïe 35:1-10 1 Le désert et le pays aride se réjouiront ; La solitude s'égaiera, et fleurira comme un narcisse ; 2 Elle se couvrira de fleurs, et tressaillira de joie, Avec chants d'allégresse et cris de triomphe ; La gloire du Liban lui sera donnée, La magnificence du Carmel et de Saron. Ils verront la gloire de l'Éternel, la magnificence de notre Dieu. 3 Fortifiez les mains languissantes, Et affermissez les genoux qui chancellent ; 4 Dites à ceux qui ont le cœur trouble : Prenez courage, ne craignez point ; Voici votre Dieu, la vengeance viendra, La rétribution de Dieu ; Il viendra lui-même, et vous sauvera. 5 Alors s'ouvriront les yeux des aveugles, S'ouvriront les oreilles des sourds ; 6 Alors le boiteux sautera comme un cerf, Et la langue du muet éclatera de joie. Car des eaux jailliront dans le désert, Et des ruisseaux dans la solitude ; 7 Le mirage se changera en étang Et la terre desséchée en sources d'eaux ; dans le repaire qui servait de gîte aux chacals, Croîtront des roseaux et des joncs. 8 Il y aura là un chemin frayé, une route, Qu'on appellera la voie sainte ; Nul impur n'y passera ; elle sera pour eux seuls ; Ceux qui la suivront, même les insensés, ne pourront s'égarer. 9 Sur cette route, point de lion ; Nulle bête féroce ne la prendra, Nulle ne s'y rencontrera ; Les délivrés y marcheront. 10 Les rachetés de l'Éternel retourneront, Ils iront à Sion avec chants de triomphe, Et une joie éternelle couronnera leur tête ; L'allégresse et la joie s'approcheront, La douleur et les gémissements s'enfuiront.

 

Ésaïe 35:3 est cité dans Hébreux 12:11-12, et ce texte se réfère directement au Messie et au châtiment qu’il a souffert pour nous. Ésaïe 35:1-2 déclare que le désert fleurira comme une rose et la gloire du Liban lui sera donnée, ainsi que l'excellence du Carmel et de Saron et ils verront la Gloire de l’Éternel (Yahovah) et l'Excellence de notre Dieu. Ainsi, le Messie devait être en Juda et rester en Sion et retourner à Sion dans les Derniers Jours. Il nous est dit au verset 4 qu'il viendra spécialement pour nous sauver. Les miracles qu'il a exécutés devaient ouvrir les yeux des aveugles et les oreilles des sourds et pour que le boiteux saute comme un cerf et que le muet éclate de joie. Il a exécuté ces miracles pour commencer l'appel de l'Église, qui devait être arrosée par l'Esprit Saint pendant deux mille ans.

 

Ainsi, Yahovah a déclaré qu'il viendra avec la vengeance et avec la récompense du Seul Vrai Dieu. Nous savons, tant des textes de l’Ancien Testament que du Nouveau Testament, que l'entité que Dieu enverra est le Messie. Il nous est dit spécifiquement que les rachetés de l’Éternel retourneront et iront à Sion avec des cantiques et une joie éternelle sur leurs têtes. Ils obtiendront la joie et l’allégresse et les gémissements s’enfuiront. Ce thème est alors repris dans Ésaïe 40 après les références au thème de l'invasion Assyrienne et c'est dans ce contexte que l'invasion Assyrienne et le retour doivent se dérouler.

 

Au milieu de cette déclaration Messianique dans Ésaïe, et par comparaison avec 2Rois, nous constatons alors que nous sommes confrontés avec les Assyriens assiégeant Jérusalem durant la quatorzième année d’Ézéchias. Sanchérib avait assiégé les villes fortifiées de Juda et s’en était emparé et a finalement assiégé Jérusalem.

 

La première période d’Ézéchias est traitée dans 2Rois 18.

2Rois 18:1-12  La troisième année d’Osée, fils d’Ela, roi d’Israël, Ézéchias, fils d’Achaz, roi de Juda, régna. 2 Il avait vingt-cinq ans lorsqu’il devint roi, et il régna vingt-neuf ans à Jérusalem. Sa mère s’appelait Abi, fille de Zacharie. 3 Il fit ce qui est droit aux yeux de l’Eternel, entièrement comme avait fait David, son père. 4 Il fit disparaître les hauts lieux, brisa les statues, abattit les idoles, et mit en pièces le serpent d’airain que Moïse avait fait, car les enfants d’Israël avaient jusqu’alors brûlé des parfums devant lui : on l’appelait Nehuschtan. 5 Il mit sa confiance en l’Eternel, le Dieu d’Israël ; et parmi tous les rois de Juda qui vinrent après lui ou qui le précédèrent, il n’y en eut point de semblable à lui. 6 Il fut attaché à l’Eternel, il ne se détourna point de lui, et il observa les commandements que l’Eternel avait prescrits à Moïse. 7 Et l’Eternel fut avec Ézéchias, qui réussit dans toutes ses entreprises. Il se révolta contre le roi d’Assyrie, et ne lui fut plus assujetti. 8 Il battit les Philistins jusqu’à Gaza, et ravagea leur territoire depuis les tours des gardes jusqu’aux villes fortes. 9 La quatrième année du roi Ézéchias, qui était la septième année d’Osée, fils d’Ela, roi d’Israël, Salmanasar, roi d’Assyrie, monta contre Samarie et l’assiégea. 10 Il la prit au bout de trois ans, la sixième année d’Ézéchias, qui était la neuvième année d’Osée, roi d’Israël : alors Samarie fut prise. 11 Le roi d’Assyrie emmena Israël captif en Assyrie, et il les établit à Chalach, et sur le Chabor, fleuve de Gozan, et dans les villes des Mèdes, 12 parce qu’ils n’avaient point écouté la voix de l’Eternel, leur Dieu, et qu’ils avaient transgressé son alliance, parce qu’ils n’avaient ni écouté ni mis en pratique tout ce qu’avait ordonné Moïse, serviteur de l’Eternel. (LSG)

 

Nous voyons qu'Israël a été amené captif la sixième année d’Ézéchias. À la quatorzième année d’Ézéchias, les Assyriens ont décidé de détruire Jérusalem et de transporter Juda en captivité, comme ils avaient fait à Israël à Samarie huit ans auparavant. Comme c’était la pratique des Assyriens, Israël a été pris aux extrémités opposées de l'Empire au-delà de l'Araxe au Nord, dans ce qui est maintenant la Géorgie et l'Arménie. La signification de cet événement était que Juda n'aurait pas été identifié, et que le Messie ne pourrait pas avoir été né en Judée quand ce fut le temps pour lui d’être incarné dans la vierge, comme prophétisé ailleurs dans Ésaïe 7:14. Ésaïe 37:22 se réfère aussi à la vierge comme la fille de Sion qui a méprisé l'Assyrien et l'a raillé. Ésaïe 47:1 se réfère aussi à la fille vierge de Babylone et prophétise contre elle et dit qu'elle sera assise dans la poussière et moudra et ne sera plus appelée la dame des royaumes. Dans Ésaïe 47:6, il est clairement exposé que Dieu doit donner Juda dans ses mains et ensuite s’occuper d’elle. Le texte dans Ésaïe et dans 2Rois impliquant Ézéchias est prophétique et n'a aucun rapport avec cette période, sauf que le deuxième élément de la prophétie traite du retour des Assyriens, et ils restent là en Assyrie.

 

Aussi, le Messie n’aurait pu venir au Temple et avoir accompli les prophéties telles que données à Ésaïe si l’Assyrie avait enlevé Juda. Ainsi, Dieu a décidé d'intervenir et Il a dit à Ésaïe pourquoi et quel serait le signe du ministère. Dieu a donné le signe du ministère du Messie à Ésaïe et a parlé à Ézéchias et est enregistré dans les deux livres comme un témoin duel au commencement du ministère. C’est pour cette raison que tant d'effort a été fait pour détruire le Calendrier et le système de Jubilé par les Pharisiens postérieurs et les Rabbins.

 

Ésaïe. 36:1-22 La quatorzième année du roi Ézéchias, Sanchérib, roi d’Assyrie, monta contre toutes les villes fortes de Juda et s’en empara. 2 Et le roi d’Assyrie envoya de Lakis à Jérusalem, vers le roi Ézéchias, Rabschaké avec une puissante armée. Rabschaké s’arrêta à l’aqueduc de l’étang supérieur, sur le chemin du champ du foulon. 3 Alors Eliakim, fils de Hilkija, chef de la maison du roi, se rendit auprès de lui, avec Schebna, le secrétaire, et Joach, fils d’Asaph, l’archiviste. 4 Rabschaké leur dit : Dites à Ézéchias : Ainsi parle le grand roi, le roi d’Assyrie : Quelle est cette confiance, sur laquelle tu t’appuies ? 5 Je te le dis, ce ne sont que des paroles en l’air : il faut pour la guerre de la prudence et de la force. En qui donc as-tu placé ta confiance, pour t’être révolté contre moi ? 6 Voici, tu l’as placée dans l’Égypte, tu as pris pour soutien ce roseau cassé, qui pénètre et perce la main de quiconque s’appuie dessus : tel est Pharaon, roi d’Égypte, pour tous ceux qui se confient en lui. 7 Peut-être me diras-tu : C’est en l’Eternel, notre Dieu, que nous nous confions. Mais n’est-ce pas lui dont Ézéchias a fait disparaître les hauts lieux et les autels, en disant à Juda et à Jérusalem : Vous vous prosternerez devant cet autel ? 8 Maintenant, fais une convention avec mon maître, le roi d’Assyrie, et je te donnerai deux mille chevaux, si tu peux fournir des cavaliers pour les monter. 9 Comment repousserais-tu un seul chef d’entre les moindres serviteurs de mon maître ? Tu mets ta confiance dans l’Égypte pour les chars et pour les cavaliers. 10 D’ailleurs, est-ce sans la volonté de l’Eternel que je suis monté contre ce pays pour le détruire ? L’Eternel m’a dit : Monte contre ce pays, et détruis-le. 11 Eliakim, Schebna et Joach dirent à Rabschaké : Parle à tes serviteurs en araméen, car nous le comprenons ; et ne nous parle pas en langue judaïque aux oreilles du peuple qui est sur la muraille. 12 Rabschaké répondit : Est-ce à ton maître et à toi que mon maître m’a envoyé dire ces paroles ? N’est-ce pas à ces hommes assis sur la muraille pour manger leurs excréments et pour boire leur urine avec vous ? 13 Puis Rabschaké s’avança et cria de toute sa force en langue judaïque : Écoutez les paroles du grand roi, du roi d’Assyrie ! 14 Ainsi parle le roi : Qu’Ézéchias ne vous abuse point, car il ne pourra vous délivrer. 15 Qu’Ézéchias ne vous amène point à vous confier en l’Eternel, en disant : L’Eternel nous délivrera, cette ville ne sera pas livrée entre les mains du roi d’Assyrie. 16 N’écoutez point Ézéchias ; car ainsi parle le roi d’Assyrie : Faites la paix avec moi, rendez-vous à moi, et chacun de vous mangera de sa vigne et de son figuier, et chacun boira de l’eau de sa citerne, 17 jusqu’à ce que je vienne, et que je vous emmène dans un pays comme le vôtre, dans un pays de blé et de vin, un pays de pain et de vignes. 18 Qu’Ézéchias ne vous séduise point, en disant : L’Eternel nous délivrera. Les dieux des nations ont-ils délivré chacun son pays de la main du roi d’Assyrie ? 19 Où sont les dieux de Hamath et d’Arpad ? Où sont les dieux de Sepharvaïm ? Ont-ils délivré Samarie de ma main ? 20 Parmi tous les dieux de ces pays, quels sont ceux qui ont délivré leur pays de ma main, pour que l’Eternel délivre Jérusalem de ma main ? 21 Mais ils se turent, et ne lui répondirent pas un mot ; car le roi avait donné cet ordre : Vous ne lui répondrez pas. 22 Et Eliakim, fils de Hilkija, chef de la maison du roi, Schebna, le secrétaire, et Joach, fils d’Asaph, l’archiviste, vinrent auprès d’Ézéchias, les vêtements déchirés, et lui rapportèrent les paroles de Rabschaké. (LSG)

 

Les Assyriens étaient si confiants qu'ils ont prononcé le blasphème contre Dieu aux murs de Jérusalem. On ne se moque pas de Dieu et Il apporte tout à la réalisation conformément à Son Plan et en Son propre temps, selon Son Calendrier.

 

Le texte dans 2Rois aux chapitres 18 à 20 est très répété dans Ésaïe aux chapitres 37 à 40. Une partie du texte n'est pas répétée dans Ésaïe et donc le texte dans 2Rois 19 est utilisé par rapport à Ésaïe 38. Nous voyons du texte dans Ésaïe 37 et 2Rois 19 que la prophétie concernant ce qui doit arriver à Juda est cassée en deux parties.

 

2Rois 19:1-19 Lorsque le roi Ézéchias eut entendu cela, il déchira ses vêtements, se couvrit d’un sac, et alla dans la maison de l’Eternel. 2 Il envoya Eliakim, chef de la maison du roi, Schebna, le secrétaire, et les plus anciens des sacrificateurs, couverts de sacs, vers Ésaïe, le prophète, fils d’Amots. 3 Et ils lui dirent : Ainsi parle Ézéchias : Ce jour est un jour d’angoisse, de châtiment et d’opprobre ; car les enfants sont près de sortir du sein maternel, et il n’y a point de force pour l’enfantement. 4 Peut-être l’Eternel, ton Dieu, a-t-il entendu toutes les paroles de Rabschaké, que le roi d’Assyrie, son maître, a envoyé pour insulter au Dieu vivant, et peut-être l’Eternel, ton Dieu, exercera-t-il ses châtiments à cause des paroles qu’il a entendues. Fais donc monter une prière pour le reste qui subsiste encore. 5 Les serviteurs du roi Ézéchias allèrent donc auprès d’Ésaïe. 6 Et Ésaïe leur dit : Voici ce que vous direz à votre maître : Ainsi parle l’Eternel : Ne t’effraie point des paroles que tu as entendues et par lesquelles m’ont outragé les serviteurs du roi d’Assyrie. 7 Je vais mettre en lui un esprit tel que, sur une nouvelle qu’il recevra, il retournera dans son pays ; et je le ferai tomber par l’épée dans son pays. 8 Rabschaké, s’étant retiré, trouva le roi d’Assyrie qui attaquait Libna, car il avait appris son départ de Lakis. 9 Alors le roi d’Assyrie reçut une nouvelle au sujet de Tirhaka, roi d’Éthiopie ; on lui dit : Voici, il s’est mis en marche pour te faire la guerre. Et le roi d’Assyrie envoya de nouveau des messagers à Ézéchias, en disant : 10 Vous parlerez ainsi à Ézéchias, roi de Juda : Que ton Dieu, auquel tu te confies, ne t’abuse point en disant : Jérusalem ne sera pas livrée entre les mains du roi d’Assyrie. 11 Voici, tu as appris ce qu’ont fait les rois d’Assyrie à tous les pays, et comment ils les ont détruits ; et toi, tu serais délivré ! 12 Les dieux des nations que mes pères ont détruites les ont-ils délivrées, Gozan, Charan, Retseph, et les fils d’Éden qui sont à Telassar ? 13 Où sont le roi de Hamath, le roi d’Arpad, et le roi de la ville de Sepharvaïm, d’Héna et d’Ivva ? 14 Ézéchias prit la lettre de la main des messagers, et la lut. Puis il monta à la maison de l’Eternel, et la déploya devant l’Eternel, 15 à qui il adressa cette prière : Eternel, Dieu d’Israël, assis sur les chérubins ! C’est toi qui es le seul Dieu de tous les royaumes de la terre, c’est toi qui as fait les cieux et la terre. 16 Eternel ! incline ton oreille, et écoute. Eternel ! ouvre tes yeux, et regarde. Entends les paroles de Sanchérib, qui a envoyé Rabschaké pour insulter au Dieu vivant. 17 Il est vrai, ô Eternel ! que les rois d’Assyrie ont détruit les nations et ravagé leurs pays, 18 et qu’ils ont jeté leurs dieux dans le feu ; mais ce n’étaient point des dieux, c’étaient des ouvrages de mains d’homme, du bois et de la pierre ; et ils les ont anéantis. 19 Maintenant, Eternel, notre Dieu ! délivre-nous de la main de Sanchérib, et que tous les royaumes de la terre sachent que toi seul es Dieu, ô Eternel !

 

Ézéchias était assez obéissant pour placer sa foi en Dieu et demander la délivrance, et Dieu Lui a répondu.

 

Continuons à 2Rois 19 :

20 Alors Ésaïe, fils d’Amots, envoya dire à Ézéchias : Ainsi parle l’Eternel, le Dieu d’Israël : J’ai entendu la prière que tu m’as adressée au sujet de Sanchérib, roi d’Assyrie. 21 Voici la parole que l’Eternel a prononcée contre lui : Elle te méprise, elle se moque de toi, La vierge, fille de Sion ; Elle hoche la tête après toi, La fille de Jérusalem. 22 Qui as-tu insulté et outragé ? Contre qui as-tu élevé la voix ? Tu as porté tes yeux en haut Sur le Saint d’Israël ! 23 Par tes messagers tu as insulté le Seigneur, Et tu as dit : Avec la multitude de mes chars, J’ai gravi le sommet des montagnes, Les extrémités du Liban ; Je couperai les plus élevés de ses cèdres, Les plus beaux de ses cyprès, Et j’atteindrai sa dernière cime, Sa forêt semblable à un verger ; 24 J’ai creusé, et j’ai bu des eaux étrangères, Et je tarirai avec la plante de mes pieds Tous les fleuves de l’Égypte. 25 N’as-tu pas appris que j’ai préparé ces choses de loin, Et que je les ai résolues dès les temps anciens ? Maintenant j’ai permis qu’elles s’accomplissent, Et que tu réduisisses des villes fortes en monceaux de ruines. 26 Leurs habitants sont impuissants, Épouvantés et confus ; Ils sont comme l’herbe des champs et la tendre verdure, Comme le gazon des toits Et le blé qui sèche avant la formation de sa tige. 27 Mais je sais quand tu t’assieds, quand tu sors et quand tu entres, Et quand tu es furieux contre moi. 28 Parce que tu es furieux contre moi, Et que ton arrogance est montée à mes oreilles, Je mettrai ma boucle à tes narines et mon mors entre tes lèvres, Et je te ferai retourner par le chemin par lequel tu es venu.

Ici, nous voyons Dieu répondre à l’Assyrie et parler concernant la fille vierge de Sion. C'est l'Église du Messie dont il est question ici. Quelle fille vierge de Sion a existé avant 28 EC ? La vierge devait concevoir et porter un enfant, comme nous le savons d'Ésaïe, et l'enfant était le Messie. Dieu donne alors le signe pour la fille vierge de Sion.

 

29 Que ceci soit un signe pour toi : On a mangé une année le produit du grain tombé, et une seconde année ce qui croît de soi-même ; mais la troisième année, vous sèmerez, vous moissonnerez, vous planterez des vignes, et vous en mangerez le fruit. 30 Ce qui aura été sauvé de la maison de Juda, ce qui sera resté poussera encore des racines par-dessous, et portera du fruit par-dessus. 31 Car de Jérusalem il sortira un reste, et de la montagne de Sion des réchappés. Voilà ce que fera le zèle de l’Eternel des armées.

 

Ici, nous voyons que Dieu déclare la chronologie et le but du signe. En accord avec le Calendrier, à la fin des deux ans du Septième Sabbat et de l'année du Jubilé l'œuvre devait être entreprise. À la troisième année de cette séquence, qui était la première année après le Jubilé, la plantation devait être entreprise et le fruit mangé. Alors, le reste survivant pousserait encore des racines par-dessus. Maintenant, cela devait être accompli de deux manières. La restauration de Jérusalem et de la Loi a été entreprise par Esdras et Néhémie à la séquence du Jubilé, comme nous le voyons du texte dans La Lecture de la Loi avec Esdras et Néhémie (No. 250). Cela devait pointer vers la Restauration sous le Messie et la formation de la fille Vierge de Sion, qui est l'Église de Dieu, et la dispersion finale de l'Église dans tous les pays ; “Car de Jérusalem sortira quelques restes et de Jérusalem quelques survivants”.

 

Ainsi, Christ pouvait seulement avoir commencé son ministère dans la première année après le Jubilé. Nous savons qu'il a déclaré l'année acceptable du Seigneur à partir du rouleau d'Ésaïe en 27 EC, qui était une année de Jubilé et qu’il a commencé son ministère après l'emprisonnement de Jean le Baptiste, après la Pâque de 28 EC (voir l'étude L'Âge de Christ au Baptême et la Durée de son Ministère (No. 19)).

 

Ce signe ne pouvait pas être anéanti. Ézéchias n’a eu aucun rapport avec le reste ou la captivité. Cela n’a pas été fait lors de son règne (voir aussi l'étude Les Sept Grandes Pâques de la Bible (No. 107)).

 

Le signe se référait au Messie et à l'établissement du reste après l'année du Jubilé. Le Messie a ainsi dû commencer durant l'année suivant le Jubilé de 27 EC. Nous savons du texte du NT lui-même qu'il n'a commencé son ministère que vers la fin de la Pâque de 28 EC, après que Jean le Baptiste ait été emprisonné.

 

Dieu avait pour but d'envoyer Jérusalem et Juda en captivité à Babylone et non pas en Assyrie, vu que l’Assyrie était sur le point de tomber et que la restauration a dû avoir lieu sous les Mèdes et les Perses. Si Juda était partie au nord de l'Araxe, ils n’auraient pas pu revenir. Il n'y avait aucun reste durant le règne d’Ézéchias, puisque Jérusalem n'est pas tombée de son vivant et non pas aux Assyriens. Après que Dieu ait déclaré le but de la prophétie par Ésaïe, le message a alors tourné vers ce que Dieu devait faire avec les Assyriens.

 

32 C’est pourquoi ainsi parle l’Eternel sur le roi d’Assyrie : Il n’entrera point dans cette ville, Il n’y lancera point de traits, Il ne lui présentera point de boucliers, Et il n’élèvera point de retranchements contre elle. 33 Il s’en retournera par le chemin par lequel il est venu, Et il n’entrera point dans cette ville, dit l’Eternel. 34 Je protégerai cette ville pour la sauver, A cause de moi, et à cause de David, mon serviteur. 35 Cette nuit-là, l’ange de l’Eternel sortit, et frappa dans le camp des Assyriens cent quatre-vingt-cinq mille hommes. Et quand on se leva le matin, voici, c’étaient tous des corps morts. 36 Alors Sanchérib, roi d’Assyrie, leva son camp, partit et s’en retourna ; et il resta à Ninive. 37 Or, comme il était prosterné dans la maison de Nisroc, son dieu, Adrammélec et Scharetser, ses fils, le frappèrent avec l’épée, et s’enfuirent au pays d’Ararat. Et Esar-Haddon, son fils, régna à sa place. (LSG)

 

La période de temps aux versets 36-37 couvre une vingtaine d’années du retour du roi à sa mort éventuelle, comme décrit. C'était la prophétie que les Assyriens ne prendraient pas Jérusalem, ni ne s'approcheraient d'eux de nouveau - et ils ne l'ont pas fait.

 

La séquence suivante concerne le reste de la vie d’Ézéchias et les détails réels de la captivité de Juda aux mains des Babyloniens, et pour cela nous comparons 2Rois 20 avec Ésaïe 38.

 

2Rois 20:1-3, 12-21 1 En ce temps-là, Ézéchias fut malade à la mort. Le prophète Ésaïe, fils d’Amots, vint auprès de lui, et lui dit : Ainsi parle l’Eternel : Donne tes ordres à ta maison, car tu vas mourir, et tu ne vivras plus. 2 Ézéchias tourna son visage contre le mur, et fit cette prière à l’Eternel : 3 O Eternel ! souviens-toi que j’ai marché devant ta face avec fidélité et intégrité de cœur, et que j’ai fait ce qui est bien à tes yeux ! Et Ézéchias répandit d’abondantes larmes. … 12 En ce même temps, Berodac-Baladan, fils de Baladan, roi de Babylone, envoya une lettre et un présent à Ézéchias, car il avait appris la maladie d’Ézéchias. 13 Ézéchias donna audience aux envoyés, et il leur montra le lieu où étaient ses choses de prix, l’argent et l’or, les aromates et l’huile précieuse, son arsenal, et tout ce qui se trouvait dans ses trésors : il n’y eut rien qu’Ézéchias ne leur fît voir dans sa maison et dans tous ses domaines. 14 Ésaïe, le prophète, vint ensuite auprès du roi Ézéchias, et lui dit : Qu’ont dit ces gens-là, et d’où sont-ils venus vers toi ? Ézéchias répondit : Ils sont venus d’un pays éloigné, de Babylone. 15 Ésaïe dit encore : Qu’ont-ils vu dans ta maison ? Ézéchias répondit : Ils ont vu tout ce qui est dans ma maison : il n’y a rien dans mes trésors que je ne leur aie fait voir. 16 Alors Ésaïe dit à Ézéchias : Écoute la parole de l’Eternel ! 17 Voici, les temps viendront où l’on emportera à Babylone tout ce qui est dans ta maison et ce que tes pères ont amassé jusqu’à ce jour ; il n’en restera rien, dit l’Eternel. 18 Et l’on prendra de tes fils, qui seront sortis de toi, que tu auras engendrés, pour en faire des eunuques dans le palais du roi de Babylone. 19 Ézéchias répondit à Ésaïe : La parole de l’Eternel, que tu as prononcée, est bonne. Et il ajouta : N’y aura-t-il pas paix et sécurité pendant ma vie ? 20 Le reste des actions d’Ézéchias, tous ses exploits, et comment il fit l’étang et l’aqueduc, et amena les eaux dans la ville, cela n’est-il pas écrit dans le livre des Chroniques des rois de Juda ? 21 Ézéchias se coucha avec ses pères. Et Manassé, son fils, régna à sa place.

 

Ésaïe 38

1 En ce temps-là, Ézéchias fut malade à la mort. Le prophète Ésaïe, fils d’Amots, vint auprès de lui, et lui dit : Ainsi parle l’Eternel : Donne tes ordres à ta maison, car tu vas mourir, et tu ne vivras plus. 2 Ézéchias tourna son visage contre le mur, et fit cette prière à l’Eternel : 3 O Eternel ! souviens-toi que j’ai marché devant ta face avec fidélité et intégrité de cœur, et que j’ai fait ce qui est bien à tes yeux ! Et Ézéchias répandit d’abondantes larmes. 4 Puis la parole de l’Eternel fut adressée à Ésaïe, en ces mots : [Comparer 2Rs. 20:4-11]

 

2Rois 20:4-11 Ésaïe, qui était sorti, n’était pas encore dans la cour du milieu, lorsque la parole de l’Eternel lui fut adressée en ces termes : 5 Retourne, et dis à Ézéchias, chef de mon peuple : Ainsi parle l’Eternel, le Dieu de David, ton père : J’ai entendu ta prière, j’ai vu tes larmes. Voici, je te guérirai ; le troisième jour, tu monteras à la maison de l’Eternel. 6 J’ajouterai à tes jours quinze années. Je te délivrerai, toi et cette ville, de la main du roi d’Assyrie ; je protégerai cette ville, à cause de moi, et à cause de David, mon serviteur. 7 Ésaïe dit : Prenez une masse de figues. On la prit, et on l’appliqua sur l’ulcère. Et Ézéchias guérit. 8 Ézéchias avait dit à Ésaïe : A quel signe connaîtrai-je que l’Eternel me guérira, et que je monterai le troisième jour à la maison de l’Eternel ? 9 Et Ésaïe dit : Voici, de la part de l’Eternel, le signe auquel tu connaîtras que l’Eternel accomplira la parole qu’il a prononcée : L’ombre avancera-t-elle de dix degrés, ou reculera-t-elle de dix degrés ? 10 Ézéchias répondit : C’est peu de chose que l’ombre avance de dix degrés ; mais plutôt qu’elle recule de dix degrés. 11 Alors Ésaïe, le prophète, invoqua l’Eternel, qui fit reculer l’ombre de dix degrés sur les degrés d’Achaz, où elle était descendue. (LSG)

 

Continuons dans Ésaïe 38:5-22 :


5 Va, et dis à Ézéchias : Ainsi parle l’Eternel, le Dieu de David, ton père : J’ai entendu ta prière, j’ai vu tes larmes. Voici, j’ajouterai à tes jours quinze années. 6 Je te délivrerai, toi et cette ville, de la main du roi d’Assyrie ; je protégerai cette ville. 7 Et voici, de la part de l’Eternel, le signe auquel tu connaîtras que l’Eternel accomplira la parole qu’il a prononcée. 8 Je ferai reculer de dix degrés en arrière avec le soleil l’ombre des degrés qui est descendue sur les degrés d’Achaz. Et le soleil recula de dix degrés sur les degrés où il était descendu. 9 Cantique d’Ézéchias, roi de Juda, sur sa maladie et sur son rétablissement. 10 Je disais : Quand mes jours sont en repos, je dois m’en aller Aux portes du séjour des morts. Je suis privé du reste de mes années ! 11 Je disais : Je ne verrai plus l’Eternel, L’Eternel, sur la terre des vivants ; Je ne verrai plus aucun homme Parmi les habitants du monde ! 12 Ma demeure est enlevée et transportée loin de moi, Comme une tente de berger ; Je sens le fil de ma vie coupé comme par un tisserand Qui me retrancherait de sa trame. Du jour à la nuit tu m’auras achevé ! 13 Je me suis contenu jusqu’au matin ; Comme un lion, il brisait tous mes os, Du jour à la nuit tu m’auras achevé ! 14 Je poussais des cris comme une hirondelle en voltigeant, Je gémissais comme la colombe ; Mes yeux s’élevaient languissants vers le ciel : O Eternel ! je suis dans l’angoisse, secours-moi ! 15 Que dirai-je ? Il m’a répondu, et il m’a exaucé. Je marcherai humblement jusqu’au terme de mes années, Après avoir été ainsi affligé. 16 Seigneur, c’est par tes bontés qu’on jouit de la vie, C’est par elles que je respire encore ; Tu me rétablis, tu me rends à la vie. 17 Voici, mes souffrances mêmes sont devenues mon salut ; Tu as pris plaisir à retirer mon âme de la fosse du néant, Car tu as jeté derrière toi tous mes péchés. 18 Ce n’est pas le séjour des morts qui te loue, Ce n’est pas la mort qui te célèbre ; Ceux qui sont descendus dans la fosse n’espèrent plus en ta fidélité. 19 Le vivant, le vivant, c’est celui-là qui te loue, Comme moi aujourd’hui ; Le père fait connaître à ses enfants ta fidélité. 20 L’Eternel m’a sauvé ! Nous ferons résonner les cordes de nos instruments, Tous les jours de notre vie, Dans la maison de l’Eternel. 21 Ésaïe avait dit : Qu’on apporte une masse de figues, et qu’on les étende sur l’ulcère ; et Ézéchias vivra. 22 Et Ézéchias avait dit : A quel signe connaîtrai-je que je monterai à la maison de l’Eternel ? (LSG)

 

Ésaïe continue avec les questions de la nouvelle captivité de Juda en Babylone. Quand la prophétie d'Ésaïe 39 a été donnée, les fils mentionnés au verset 7 n'étaient pas encore nés. Manassé est né dans la troisième des quinze années supplémentaires d’Ézéchias. C'est la raison pour le texte dans le Cantique des Degrés dans le Psaume 127:3-5 suivant le Cantique des Degrés d'Ézéchias dans le Psaume 126, et de la référence dans le Psaume 128:5-6 au commentaire par Ézéchias d'Ésaïe 39:8. La soumission d'Ézéchias à la volonté de Dieu était comme celle d’Eli (1Sam. 3:18; comparer 2Rs. 20:19; Job 1:21; 2:10; Jacques 5:10-11).

 

Ésaïe 39

1 En ce même temps, Merodac-Baladan, fils de Baladan, roi de Babylone, envoya une lettre et un présent à Ézéchias, parce qu’il avait appris sa maladie et son rétablissement. 2 Ézéchias en eut de la joie, et il montra aux envoyés le lieu où étaient ses choses de prix, l’argent et l’or, les aromates et l’huile précieuse, tout son arsenal, et tout ce qui se trouvait dans ses trésors : il n’y eut rien qu’Ézéchias ne leur fît voir dans sa maison et dans tous ses domaines. 3 Ésaïe, le prophète, vint ensuite auprès du roi Ézéchias, et lui dit : Qu’ont dit ces gens-là, et d’où sont-ils venus vers toi ? Ézéchias répondit : Ils sont venus vers moi d’un pays éloigné, de Babylone. 4 Ésaïe dit encore : Qu’ont-ils vu dans ta maison ? Ézéchias répondit : Ils ont vu tout ce qui est dans ma maison : il n’y a rien dans mes trésors que je ne leur aie fait voir. 5 Alors Ésaïe dit à Ézéchias : Écoute la parole de l’Eternel des armées ! 6 Voici, les temps viendront où l’on emportera à Babylone tout ce qui est dans ta maison et ce que tes pères ont amassé jusqu’à ce jour ; il n’en restera rien, dit l’Eternel. 7 Et l’on prendra de tes fils, qui seront sortis de toi, que tu auras engendrés, pour en faire des eunuques dans le palais du roi de Babylone. 8 Ézéchias répondit à Ésaïe : La parole de l’Eternel, que tu as prononcée, est bonne ; car, ajouta-t-il, il y aura paix et sécurité pendant ma vie. (LSG)

 

Ainsi, il a été révélé que le but de Dieu était de les envoyer en Babylone dans la captivité, et de là, ils seraient rétablis, et la fille vierge de Sion sortirait de Jérusalem en temps voulu. Les détails de la captivité sont couverts dans l’étude La Chute de Jérusalem à Babylone (No. 250B). Le règne d’Ézéchias n’a pas été au cours d’un Jubilé à aucun moment, ou même proche d'un Jubilé. Jérusalem n'a pas été capturée, et n'a jamais été à nouveau assiégée pendant son règne. Juda est restée intacte et en sûreté. Cette prophétie et ce signe n'ont jamais été accomplis pleinement de son vivant. Les Assyriens ont été renvoyés à la maison pour que le signe qui lui avait été donné puisse être accompli sous le Messie plusieurs siècles plus tard. C'est pourquoi le Messie ne pouvait pas commencer son ministère avant 28 EC, ni après. Ce qu'il a fait était de déclarer l'année acceptable du Seigneur et de renforcer le Calendrier du Temple et de déclarer qu'il était en fait le Messie. C'est pourquoi il a dit à sa mère aux noces à Cana : “Mon temps n'est pas encore venu”, parce que c'était toujours l'année du Jubilé de 27 EC.

 

Ce qu’était le but de la prophétie est révélé au chapitre suivant. Il ne fait aucun doute que cela fait référence au Messie, comme les textes d'Ésaïe 40:3-8 sont cités dans les Évangiles à Matthieu 3:3 ; Marc 1:3; Luc 3:4-6; Jean 1:23 ; et 1Pierre 1:24. Ce texte se réfère à la dispersion et au rassemblement du peuple.

 

Ésaïe 40

1 Consolez, consolez mon peuple, Dit votre Dieu. 2 Parlez au cœur de Jérusalem, et criez lui Que sa servitude est finie, Que son iniquité est expiée, Qu’elle a reçu de la main de l’Eternel Au double de tous ses péchés. 3 Une voix crie : Préparez au désert le chemin de l’Eternel, Aplanissez dans les lieux arides Une route pour notre Dieu. 4 Que toute vallée soit exhaussée, Que toute montagne et toute colline soient abaissées ! Que les coteaux se changent en plaines, Et les défilés étroits en vallons ! 5 Alors la gloire de l’Eternel sera révélée, Et au même instant toute chair la verra ; Car la bouche de l’Eternel a parlé. 6 Une voix dit : Crie ! –Et il répond : Que crierai-je ? Toute chair est comme l’herbe, Et tout son éclat comme la fleur des champs. 7 L’herbe sèche, la fleur tombe, Quand le vent de l’Eternel souffle dessus. –Certainement le peuple est comme l’herbe : 8 L’herbe sèche, la fleur tombe ; Mais la parole de notre Dieu subsiste éternellement. 9 Monte sur une haute montagne, Sion, pour publier la bonne nouvelle ; Élève avec force ta voix, Jérusalem, pour publier la bonne nouvelle ; Élève ta voix, ne crains point, Dis aux villes de Juda : Voici votre Dieu ! 10 Voici, le Seigneur, l’Eternel vient avec puissance, Et de son bras il commande ; Voici, le salaire est avec lui, Et les rétributions le précèdent. 11 Comme un berger, il paîtra son troupeau, Il prendra les agneaux dans ses bras, Et les portera dans son sein ; Il conduira les brebis qui allaitent. 12 Qui a mesuré les eaux dans le creux de sa main, Pris les dimensions des cieux avec la paume, Et ramassé la poussière de la terre dans un tiers de mesure ? Qui a pesé les montagnes au crochet, Et les collines à la balance ? 13 Qui a sondé l’esprit de l’Eternel, Et qui l’a éclairé de ses conseils ? 14 Avec qui a-t-il délibéré pour en recevoir de l’instruction ? Qui lui a appris le sentier de la justice ? Qui lui a enseigné la sagesse, Et fait connaître le chemin de l’intelligence ? 15 Voici, les nations sont comme une goutte d’un seau, Elles sont comme de la poussière sur une balance ; Voici, les îles sont comme une fine poussière qui s’envole. 16 Le Liban ne suffit pas pour le feu, Et ses animaux ne suffisent pas pour l’holocauste. 17 Toutes les nations sont devant lui comme un rien, Elles ne sont pour lui que néant et vanité. 18 A qui voulez-vous comparer Dieu ? Et quelle image ferez-vous son égale ? 19 C’est un ouvrier qui fond l’idole, Et c’est un orfèvre qui la couvre d’or, Et y soude des chaînettes d’argent. 20 Celui que la pauvreté oblige à donner peu Choisit un bois qui résiste à la vermoulure ; Il se procure un ouvrier capable, Pour faire une idole qui ne branle pas. 21 Ne le savez-vous pas ? ne l’avez-vous pas appris ? Ne vous l’a-t-on pas fait connaître dès le commencement ? N’avez-vous jamais réfléchi à la fondation de la terre ? 22 C’est lui qui est assis au-dessus du cercle de la terre, Et ceux qui l’habitent sont comme des sauterelles ; Il étend les cieux comme une étoffe légère, Il les déploie comme une tente, pour en faire sa demeure. 23 C’est lui qui réduit les princes au néant, Et qui fait des juges de la terre une vanité ; 24 Ils ne sont pas même plantés, pas même semés, Leur tronc n’a pas même de racine en terre : Il souffle sur eux, et ils se dessèchent, Et un tourbillon les emporte comme le chaume. 25 A qui me comparerez-vous, pour que je lui ressemble ? Dit le Saint. 26 Levez vos yeux en haut, et regardez ! Qui a créé ces choses ? Qui fait marcher en ordre leur armée ? Il les appelle toutes par leur nom ; Par son grand pouvoir et par sa force puissante, Il n’en est pas une qui fasse défaut. 27 Pourquoi dis-tu, Jacob, Pourquoi dis-tu, Israël : Ma destinée est cachée devant l’Eternel, Mon droit passe inaperçu devant mon Dieu ? 28 Ne le sais-tu pas ? ne l’as-tu pas appris ? C’est le Dieu d’éternité, l’Eternel, Qui a créé les extrémités de la terre ; Il ne se fatigue point, il ne se lasse point ; On ne peut sonder son intelligence. 29 Il donne de la force à celui qui est fatigué, Et il augmente la vigueur de celui qui tombe en défaillance. 30 Les adolescents se fatiguent et se lassent, Et les jeunes hommes chancellent ; 31 Mais ceux qui se confient en l’Eternel renouvellent leur force. Ils prennent le vol comme les aigles ; Ils courent, et ne se lassent point, Ils marchent, et ne se fatiguent point. (LSG)

 

Il n'y a aucun doute que la référence est au Messie et à l'Église - qui est le reste de Sion - et au rassemblement subséquent.

 

Juda est sans excuse concernant la prophétie et le Messie.

 

Les actions ont dû avoir lieu de Jérusalem tandis que le Temple était debout, et le reste a dû être planté là et alors répandu partout dans les nations à partir de là. Les activités ont dû avoir lieu sous le Calendrier du Temple et durant la Première année du Calendrier Sacré après le Jubilé. Les Pharisiens et leurs successeurs, les Rabbins, ne pouvaient jamais être en contrôle du Temple vu qu’ils auraient détruit le Calendrier du Temple - comme nous avons vu après 70 EC - et anéanti les prophéties.

 

Il n'y a aucune autre personne dans l’histoire de l'homme qui aurait pu se qualifier pour faire toutes ces choses dans la période de temps appropriée. Christ a dû commencer son ministère en 28 EC pour accomplir le signe d'Ésaïe, comme donné à Ézéchias. Il l'a fait, comme nous le savons du texte du NT.

 

Il a aussi dû observer le Signe de Jonas comme le signe de son ministère après qu'il ait commencé sa mission au bon moment, et ait accompli les exigences d'Ésaïe (voir l'étude Le Signe de Jonas et l'Histoire de la Reconstruction du Temple (No. 13)).

 

Si Christ n'était pas le Messie, alors Juda est perdue et sans salut. Ils n'observent pas les Sabbats et le Jubilé et ainsi ne pouvaient jamais être qualifiés sous les conditions d'Ésaïe pour recevoir le Messie à tout moment après 28 EC. Ils étaient en captivité avant le Jubilé suivant en 77 EC et n’ont jamais de nouveau été assez obéissants pour observer le Calendrier du Temple.

 

La vigne du Seigneur des Armées est la Maison entière d'Israël, et Juda est son plant particulier (Ésaïe 5:7). Le texte d'Ésaïe concerne le Messie et la place qu’il avait dans Juda. Les Païens sont greffés en Israël, qui est maintenant un édifice spirituel et non pas physique.

  

q