Les Églises Chrétiennes de Dieu

[178]

 

 

 

Psaume 110 [178]

 

(Édition 2.0 19970904-20000712-20070509)

 

Ce Psaume est court mais très important. Le texte est un parmi les 134 textes qui ont été changés par les Sopherim, où Yahovah (ou Jéhovah) a été modifié par Adonaï. Il commence par l'identification que c'est un Psaume de David. Ainsi, le verset ne se réfère pas à David mais au Seigneur de David. De là, l'être est le Messie. C’est référé comme Jéhovah dans Psaume 110:5 et ce mot a été modifié par Adonaï comme nous le verrons.

 

    

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

 

(Copyright © 1996, 2000, 2007 Wade Cox)

(Tr. 2011)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
 http://www.logon.org/french/ et http://www.ccg.org/french/

 

 

    

 Psaume 110 [178]

 

Psaume 110:1-7  De David. Psaume. Parole de l’Éternel à mon Seigneur : Assieds-toi à ma droite, Jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied. 2 L’Éternel étendra de Sion le sceptre de ta puissance : Domine au milieu de tes ennemis ! 3 Ton peuple est plein d’ardeur, quand tu rassembles ton armée ; Avec des ornements sacrés, du sein de l’aurore Ta jeunesse vient à toi comme une rosée. 4 L’Éternel l’a juré, et il ne s’en repentira point : Tu es sacrificateur pour toujours, À la manière de Melchisédek. 5 Le Seigneur, à ta droite, Brise des rois au jour de sa colère. 6 Il exerce la justice parmi les nations : tout est plein de cadavres ; Il brise des têtes sur toute l’étendue du pays. 7 Il boit au torrent pendant la marche : C’est pourquoi il relève la tête. (LSG)

 

Ce Psaume est court mais très important. Le texte est un des 134 textes modifiés par les Sopherim où Yahovah (nommé à tort Yahweh ou Jéhovah) a été changé par Adonaï. Le texte dans 110:1 utilise la forme adoni, un fait qui est utilisé par les Unitaires Radicaux pour indiquer que le Seigneur en question est humain vu que cela peut se référer aux humains sous la forme de propriétaire, maître ou seigneur. Même, Strong l’énumère comme le cas. Cependant, cette limitation inventée est niée par Bullinger vu que cela se réfère évidemment à Adonaï qui est à la Droite de Dieu. Le mot utilisé dans 110:5 était à l’origine Yahovah, mais a été changé par Adonaï de la même forme possessive Adoni comme celle de 110:1, et signifie Adonaï, et se réfère à Yahovah.

 

Ce psaume traite clairement de deux êtres divins dont un est subalterne de l'autre à sa droite. Le subalterne est aussi nommé Yahovah (se référer à l’étude L'Ange de YHVH (No. 24)). Les Sopherim ont changé le mot par Adonaï pour dissimuler le fait de la divinité du Messie par l'association avec Yahovah comme le Seul Vrai Dieu. Cela commence par l'identification que c'est un Psaume de David. Ainsi, le verset ne se réfère pas à David mais au Seigneur de David. De là, l'être est le Messie. Les autorités rabbiniques utilisent le texte dans les commentaires pour se référer à Abraham, utilisant le lien de Melchisédek du verset 4 (voir les commentaires de la Soncino du Psaume (pp. 371-372) et notent l'hébreu du TM (Texte Massorétique) dans les deux versets). Cependant, Abraham a donné la dîme à Melchisédek, ainsi nous devons parler du Messie et de son ordre de sacrificateurs dont Abraham est subalterne. C’est mentionné comme Yahovah (ou certains utilisant Jéhovah) dans Psaume 110:5 et cela a été modifié par Adonaï comme nous le verrons.

 

Psaume 110:1 De David. Psaume. Parole de l’Éternel à mon Seigneur : Assieds-toi à ma droite, Jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied. 

Jéhovah parle à un être appelé Mon Seigneur (Adoni) qui est le Seigneur de David. Cet être est Adonaï. La forme utilisée d'un être divin est la même en hébreu comme n’importe quel autre être est revendiqué pour se référer à un humain et l'autre se réfère clairement à Yahovah comme cela était le mot original. Ainsi les Sopherim ont modifié le texte. Ce texte est cité dans Matthieu 22:41-46,  Actes 2:34-35 et Hébreux 1:13.

 

Jéhovah a dit est : ne'um Yahovah. C’est en fait la déclaration de l'Oracle de Yahovah. C’est toujours utilisé pour la déclaration immédiate directe de Jéhovah, et rarement d'un prophète (cf. Nombres 24:3,15), ou de David (cf. 2Sam. 23:1) (voir la Companion Bible, fn. au v.1). Le mon Seigneur est ici le Seigneur de David, c.-à-d. le Messie. Ainsi, le Messie était le Seigneur de David tandis qu'il était toujours dans ses reins comme un ancêtre éloigné. La fin du Psaume aux versets 5-7 montre que c'est prophétique et doit encore être accompli.

 

Matthieu 22:41-46 Comme les pharisiens étaient assemblés, Jésus les interrogea, 42 en disant : Que pensez-vous du Christ ? De qui est-il fils ? Ils lui répondirent : De David. 43 Et Jésus leur dit : Comment donc David, animé par l’Esprit, l’appelle-t-il Seigneur, lorsqu’il dit : 44 Le Seigneur a dit à mon Seigneur : Assieds-toi à ma droite, Jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied ? 45 Si donc David l’appelle Seigneur, comment est-il son fils ? 46 Nul ne put lui répondre un mot. Et, depuis ce jour, personne n’osa plus lui proposer des questions. (LSG) 

Ainsi, il a été prédestiné, étant antécédent à David et pourtant son descendant (voir aussi l’étude La Préexistence de Jésus Christ (No. 243)).

 

Le texte, assieds-toi à ma droite jusqu'à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied est cité sept fois dans le Nouveau Testament (Matt. 22:44 ; Mc. 12:36 ; Lc. 20:42 ; Actes 2:34 ; Héb. 1:13 ; 10:13 ; 1Cor. 15:25). Cette phrase vient de l’expression mettre le pied sur le cou du vaincu (cf. Josué. 10:24).

 

Cela signifie : de mettre les ennemis du Messie comme un marchepied à ses pieds. Dans le Nouveau Testament grec, il devient tithemi signifiant aura placé (voir la Companion Bible, ibid.). 1Corinthiens 15:25 est tenu pour être une exception où ce n'est pas mis comme un marchepied mais sous parce que la session de Christ sur son propre trône (Matt. 25:31 ; Apo. 3:21) est mentionnée dans ce texte au lieu de sa session sur le Trône de Son Père, comme c’est le cas dans tous les autres (ibid.). La Soncino évite l'intention Messianique de ce psaume.

 

Psaume 110:2 L’Éternel enverra de Sion la verge de ta force, Domine au milieu de tes ennemis ! (DAR) 

La verge de ta force est un idiome hébreu pour ta houlette de fer ou sceptre puissant (voir Soncino). Nous avons affaire à la houlette ancestrale marquant tant le sacrificateur que le prince, et transmise au Messie ici comme fils de David.

 

Sion est ici le centre du royaume du Messie (cf. Rom. 11:25-27). Le texte, tu gouverneras au milieu de tes ennemis, étant entre guillemets, est un ordre de Dieu (Soncino).

 

Romains 11:25-27 Car je ne veux pas, frères, que vous ignoriez ce mystère, afin que vous ne vous regardiez point comme sages, c’est qu’une partie d’Israël est tombée dans l’endurcissement, jusqu’à ce que la totalité des païens soit entrée. 26 Et ainsi tout Israël sera sauvé, selon qu’il est écrit : Le libérateur viendra de Sion, Et il détournera de Jacob les impiétés ; 27 Et ce sera mon alliance avec eux, Lorsque j’ôterai leurs péchés. (LSG) 

Ce texte doit être comparé à Ésaïe 59:20 et Luc 21:24. Le Messie doit venir à Sion et à ceux-là qui se détournent de la transgression dans Jacob. Ainsi au temps marqué, à la fin des temps des Païens, le Messie doit venir racheter Israël et établir son système de Sion.

 

Psaume 110:3 Ton peuple est plein d’ardeur, quand tu rassembles ton armée ; Avec des ornements sacrés, du sein de l’aurore Ta jeunesse vient à toi comme une rosée.  

Le terme ton peuple est plein d’ardeur quand tu rassembles ton armée signifie qu'ils s’offriront volontairement comme des offrandes volontaires au jour où tu entres en guerre. Ils sont les offrandes volontaires du type trouvé dans Exode 35:29 ; 36:3 ; 1Chroniques 29:9,14,17; Esdras 3:5 ; 8:28. C’est la même racine que dans Juges 5 (Soncino). Le terme ta puissance est littéralement ton armée. C’est cette fois, littéralement le temps de l'armée du Seigneur des Derniers Jours. Le peuple afflue volontairement à son étendard (cf. Soncino).

 

Le terme ornements sacrés est de quelques codex dans (ou sur) la montagne sainte (voir la Companion Bible, fn. v. 3). La Soncino rend le texte comme signifiant dans les ornements de sainteté, similaire aux Psaumes 29:2 ; 96:9. Les ornements de sainteté sont les habits sacerdotaux de la prêtrise (Soncino) – donc, les robes blanches des élus. Les autorités rabbiniques sont divisées pour l’attribuer à David. Mais Kimchi et Hirsch traduisent majesté du sanctuaire attribuant le texte à Jérusalem.

 

Le texte est expliqué comme [comme la rosée] du sein avant l'aurore je t'ai engendré [un fils] (cf. Ps. 2:7). Il ne doit y avoir aucun arrêt après le mot aurore. Nous traitons du concept du fils qui était préexistant, ordonné avant l’aurore ou avant les temps éternels. Il a la rosée d'un fils (rendu ici la jeunesse) (voir la Companion Bible).

 

Psaume 110:4 L’Éternel l’a juré, et il ne s’en repentira point : Tu es sacrificateur pour toujours, À la manière de Melchisédek. 

Ici le mot juré correspond avec le verset 1 comme un Oracle de Dieu. Ici, le Messie a été ordonné un sacrificateur pour toujours selon l'ordre de Melchisédek (voir Genèse 14:18 ; Héb. 6:20 ; 7:1-28). Les rabbins essaient de l'attribuer à David dans une tentative d’éviter l'intention Messianique et le transfert du sacerdoce. L’assurance pour ceci est placée dans 2Samuel 8:18 où le mot cohen est utilisé pour les fils de David rendu principaux ministres – mais le mot est cohen. David a porté l’éphod sacerdotal (2Sam. 6:14) et a offert les sacrifices et les offrandes de paix (2Sam. 6:17). Cependant, c’était le devoir du Prince comme nous le voyons d’Ézéchiel et ailleurs, et n'implique pas l'établissement d'un autre ordre de sacerdoce. Nous voyons du Nouveau Testament que cet ordre a été investi dans le Messie et de lui à, et dans, l'Église. Lévi résiste incorrectement à cette interprétation. La Companion Bible ne comprend pas la signification du sacerdoce ici. Il a été ouvert aux Païens étant sans généalogie et sans commencement ou fin. Le sacerdoce d’Aaron a passé dans la lignée à travers Lévi. Le Messie était de la lignée de David et David n’a aucune lignée de sacrificateur. Le Messie était aussi de Lévi par la maison de sa mère (voir l’étude La Généalogie du Messie (No. 119)). Il a été prophétisé pour être de Lévi par Schimeï, de même que de David par Nathan (voir Zach. 12:12). Le sacerdoce d’Aaron était ainsi étendu dans ce transfert pour inclure non seulement Juda mais aussi Israël et les Païens. Dieu ne se repentira ou ne révoquera pas ce qu'Il a ordonné (voir aussi Melchisédek (No. 128)).

 

Psaume 110:5 Le Seigneur, à ta droite, Brise des rois au jour de sa colère.  

Le texte a été ici changé par les Sopherim de Le Yahovah (ou Jéhovah (sic)) à ta droite pour lire L’Adonaï à ta droite (voir l'Annexe 32 de la Companion Bible pour la liste). La modification a été faite parce qu'il y avait clairement un Yahovah (ou Jéhovah) qui était subalterne de Yahovah des Armées qui était le Seigneur. Le Seigneur de David, le Messie, a été aussi mentionné comme Yahovah mais pas Yahovih (ou Jehovih) lequel est Yahovah des Armées. Cette distinction est conservée dans les termes Jéhovah (SHD 3068) et Jehovih (SHD 3069). SHD 3068 est toujours rendu comme Adonaï, et Jehovih (Yahovih) (SHD 3069) est toujours rendu élohim quand parlé. De cette manière, les Juifs ont cherché à protéger le monothéisme transcendant de Yahovah des Armées (voir Strong pour les commentaires). Yahovih (Jehovih) était ainsi le Dieu Très Haut. Yahovah (Jéhovah) était l’élohim d'Israël comme une entité subalterne. Ainsi, le Messie frappera les rois au jour de Sa colère (c’est-à-dire comme la colère de Dieu).

 

Psaume 110:6 Il exerce la justice parmi les nations : tout est plein de cadavres ; Il brise des têtes sur toute l’étendue du pays.  

Le Messie doit juger parmi les nations (c’est-à-dire les Païens). Laissez-le juger parmi les peuplades [les régions] plein de cadavres (voir Kimchi, cf. Soncino). Ainsi, la mort de plusieurs est prédite dans ce processus. Le mot hébreu rendu cadavres dénote tant les corps vivants (Genèse 47:18) que morts. Ibn Ezra le comprend dans l'ancien sens, les nations étant numériquement fortes. D’autres pensent que cela se réfère aux cadavres des tués. Hirsch le comprend pour se référer aux victimes des nations qui les ont pillées. Le Plan du Salut montre que ce seront les deux (voir en particulier Apo. 20:1-15). Le Messie enlève les chefs des nations. Ainsi, le gouvernement des systèmes du monde doit être enlevé. La tête singulière se réfère à Satan et à la destruction du système de la bête sous le faux prophète des Derniers Jours (Apo. 19:11-21). Ceci se réfère aussi à la semence de la femme qui est le Messie (Genèse 3:15). Le “plusieurs pays” se réfère à une grande terre.

 

Le verset suivant commence en fait par l’hébreu Mem ou De. Cela correspond au verset 3 ci-dessus.

 

Psaume 110:7  Il boit au torrent pendant la marche : C’est pourquoi il relève la tête. (LSG) 

Il boit au torrent pendant la marche est connecté avec le relèvement de la tête. C’est une référence au transfert du pouvoir. Kimchi dit que le texte au singulier pourrait être ici rendu au pluriel (Soncino). La tête au singulier, enlevée, est celle de Satan sur les nations (voir aussi Ps. 98:22 pour cette phrase se référant au dirigeant des hommes combattants (cf. Rashi, Soncino). Ici, cela signifierait le dirigeant des rebelles. De cette façon, Satan est l'Antéchrist, et tout ce qui découle de son système est de l’Antéchrist. La tête relevée est la direction du vrai Dieu par l'Esprit Saint. Le Messie boit de cet esprit. De cette façon, il possède la plénitude de la Divinité ou le Theotetos. C’est l'essence divine (voir Thayer). Christ a été rempli de l'essence divine et ainsi a été rempli de la Divinité. Le verset 10 nous montre que nous sommes aussi remplis de Christ et, ainsi, nous demeurons dans la plénitude de la Divinité comme Christ a été rempli de la Divinité ou Theotetos.

 

C’est reflété dans le concept d'être devant Dieu dans l’Apocalypse 7:9-15. Les humains rachetés et les Anciens ou le Conseil sont devant Dieu. De cette façon, Dieu est relevé. Les Anciens jettent leurs couronnes devant Dieu plaçant ainsi tout le système sous le Seul Vrai Dieu, et de là, étant Monothéiste. Par le fait d’être devant le Trône, à chacun sont attribués l’office, l’autorité et la puissance.

 

De cette façon, nous relevons la tête en buvant du torrent, qui est l'Esprit Saint.

 

Metsudath David dit que cette victoire sera réalisée à la suite uniquement de l'intervention de Dieu (cf. Soncino, fn. au v. 7). C’est la fin appropriée de la rébellion et la restauration sous le Messie à la droite de Dieu.

   

  

q