Les Églises Chrétiennes de Dieu

[198]

 

 

 

Dieu notre Sauveur [198]

 

(Édition 1.0 19970426-19970426)

 

 

 

L'identité du Sauveur est souvent confondue parmi les Chrétiens. La Bible semble identifier à la fois Dieu et le Christ comme Sauveur. Cela signifie-t-il qu'ils sont les mêmes, comme les Trinitaires voudraient nous le faire croire ? Quelle est la véritable explication ?

  

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

 

(Copyright © 1997 Wade Cox)

(Tr. 2011, rév. 2014)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
 http://www.logon.org/ et http://www.ccg.org/french/

 


 Dieu notre Sauveur [198]

 

 

Il existe de nombreux textes qui stipulent que Jésus-Christ est notre Sauveur. De la même façon, nombreux sont les textes qui indiquent que Dieu est notre Sauveur. Les Trinitaires en déduisent que Dieu et Christ sont la même chose et qu'ils ne sont que des hypostases ou sous-éléments de Celui qui est appelé Dieu.

 

Jude établit une distinction entre le seul Dieu sage, notre Sauveur et Jésus Christ notre Seigneur par qui nous sommes en mesure d’être présentés à Dieu sans tache.

 

Jude 24-25 Or, à celui qui peut vous préserver de toute chute et vous faire paraître devant sa gloire irrépréhensibles et dans l’allégresse, 25 à Dieu seul, notre Sauveur, par Jésus-Christ notre Seigneur, soient gloire, majesté, force et puissance, dès avant tous les temps, et maintenant, et dans tous les siècles ! Amen ! (LSG)

 

Pierre semble traiter avec le Christ comme Sauveur dans 2Pierre 3:2,18.

 

2Pierre 3:18  Mais croissez dans la grâce et dans la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. À lui soit la gloire, maintenant et pour l’éternité ! Amen ! (LSG)

 

Ce thème commence à 2Pierre 1:1,11.

 

On pourrait faire valoir que le terme signifie en réalité que le Christ est la justice de notre Dieu et Sauveur. C'est-à-dire, que le Père est à la fois Dieu et notre Sauveur et le Christ est la Justice de Dieu car il est le Reflet de Sa gloire, comme c’est utilisé dans l'Ancien Testament et le Nouveau Testament. Cela voudrait alors dire au verset 11 que le Christ était aussi l'Entrée dans le royaume de Notre Seigneur et Sauveur, qui est Dieu. Ainsi, le Christ est à la fois Justice et Entrée car il est l’Aspect de la Gloire de Dieu.

 

2Pierre 1:1 Simon Pierre, serviteur et apôtre de Jésus-Christ, à ceux qui ont reçu en partage une foi du même prix que la nôtre, par la justice de notre Dieu et du Sauveur Jésus-Christ : (LSG)

 

2Pierre 1:11 C’est ainsi, en effet, que l’entrée dans le royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ vous sera pleinement accordée. (LSG)

 

Ce sens est permis dans le texte et correspond au sens de l'Ancien Testament de l’Apparence de la Gloire de Dieu.

 

Toutefois, ce sens serait alors étendu dans 2Pierre 2:20 pour impliquer que la connaissance de Dieu est Jésus Christ.

 

2Pierre 2:20  En effet, si, après s’être retirés des souillures du monde, par la connaissance du Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, ils s’y engagent de nouveau et sont vaincus, leur dernière condition est pire que la première. (LSG)

 

Cela pourrait être interprété comme étant une référence à la sagesse que nous voyons de Proverbes 8:22.

 

En effet, la vie éternelle est obtenue grâce à la connaissance du Seul Vrai Dieu et Jésus-Christ qu'Il a envoyé (Jean 17:3). Ainsi, il serait nécessaire de ce point de vue d'être soutenu que le Christ est la connaissance ou la sagesse de notre Seigneur et Sauveur, qui est Dieu.

 

Une telle vision devrait être examinée dans tous les textes.

 

Jean est clair que Dieu a envoyé son Fils comme Sauveur du monde.

 

1Jean 4:14 Et nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé le Fils comme Sauveur du monde. (LSG)

 

Il est donc clair que Jean voyait le Christ comme étant envoyé par Dieu comme Sauveur du monde.

 

Paul semble avoir une vue contradictoire qui a été interprétée comme un soutien des vues trinitaires de Dieu et Christ étant à la fois Sauveur et, par conséquent, le même Être. Paul traite avec le concept de Dieu en tant que Sauveur dans 1Timothée.

 

1Timothée 1:1 Paul, apôtre de Jésus-Christ, par ordre de Dieu notre Sauveur et de Jésus-Christ notre espérance, (LSG)

 

Paul fait clairement la distinction entre Dieu notre Sauveur et Jésus-Christ notre espérance. Il poursuit ce point de vue dans ce texte.

 

1Timothée 2:3-6 Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur, 4 qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. 5 Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme, 6 qui s’est donné lui-même en rançon pour tous. C’est là le témoignage rendu en son propre temps, (LSG)

 

Ici nous voyons que Paul établit une distinction claire entre Dieu qui est le Sauveur et le Christ. Paul continue dans la vue que c'est Dieu qui est le Sauveur de tous les hommes.

 

1Timothée 4:10  Nous travaillons, en effet, et nous combattons, parce que nous mettons notre espérance dans le Dieu vivant, qui est le Sauveur de tous les hommes, principalement des croyants. (LSG)

 

Il ne peut y avoir aucune incidence trinitaire chez Paul, puisqu’il se donne du mal pour faire la distinction entre Dieu et le Christ. Paul n'était pas un Trinitaire.

 

Dans 2 Timothée, Paul affirme la position du Sauveur à Jésus-Christ.

 

2Timothée 1:8-10 N’aie donc point honte du témoignage à rendre à notre Seigneur, ni de moi son prisonnier. Mais souffre avec moi pour l’Évangile, par la puissance de Dieu 9 qui nous a sauvés, et nous a adressé une sainte vocation, non à cause de nos œuvres, mais selon son propre dessein, et selon la grâce qui nous a été donnée en Jésus-Christ avant les temps éternels, 10 et qui a été manifestée maintenant par l’apparition de notre Sauveur Jésus-Christ, qui a détruit la mort et a mis en évidence la vie et l’immortalité par l’Évangile. (LSG)

 

De ce texte, nous commençons à voir la distinction telle qu'elle se pose dans la Bible. L'explication est simple. Dieu nous a sauvés et nous a appelés par un saint appel il y a des siècles. Cela a été fait selon Son dessein et la grâce dont Il nous a donné en Jésus-Christ il y a des siècles. En fait, Il nous a donné cette grâce et nous a écrits dans le Livre de Vie avant la fondation du monde (Apo. 13:8 ; 17:8).

 

Christ est alors venu comme le Sauveur attitré de Dieu et a détruit la mort et mis en évidence la vie et l'immortalité par l'Évangile. Il est mort et ressuscité par la puissance de Dieu et est devenu un fils de Dieu avec puissance par sa résurrection d'entre les morts (Romains 1:4).

 

L'explication est donc que c'est la puissance de Dieu qui a permis à Christ d'être envoyé comme Sauveur désigné de Dieu pour le monde.

 

Maintenant, avons-nous tout autre texte contre lequel tester cette hypothèse ?

 

Osée est catégorique qu'il n'y a aucun Sauveur en dehors de Dieu.

 

Osée 13:4 Et moi, je suis l’Éternel, ton Dieu, dès le pays d’Égypte. Tu ne connais d’autre Dieu que moi, Et il n’y a de sauveur que moi. (LSG)

 

Ici, Il est Yahovah (Jéhovah) Élohim et en dehors de Lui il n'y a pas de Sauveur. Cependant, nous savons aussi qu'Il a fait sortir Israël par le biais du Messager de Yahovah et ce messager était le Visage de Dieu dans le désert qui était également la voix du Seigneur (voir Actes 7:30-31). Aucun homme n'a jamais vu Dieu. Le seul Dieu né, cet être unique dans le sein du Père, a parlé (Jean 1:18 voir Interlinear de Marshall et aussi la [version] Syriaque).

 

Le Seigneur avait donné à Israël un Sauveur à plus d’une occasion à l’époque de l'Ancien Testament. Il a envoyé le Christ en tant que le Messager dans le Désert pour amener Israël sur des ailes d'aigle. Le Messie était cet aigle.

 

Dieu a aussi donné à Israël un Sauveur quand ils se sont repentis et les a fait sortir de sous la main des Assyriens. Ce fut aussi leur Sauveur.

 

2Rois 13:5 et l’Éternel donna un libérateur à Israël. Les enfants d’Israël échappèrent aux mains des Syriens, et ils habitèrent dans leurs tentes comme auparavant. (LSG)

 

Ce Sauveur avait été affecté dès la fondation du monde pour la rédemption d'Israël.

 

Genèse 48:15-16 Il bénit Joseph, et dit : Que le Dieu en présence duquel ont marché mes pères, Abraham et Isaac, que le Dieu qui m’a conduit depuis que j’existe jusqu’à ce jour, 16 que l’ange qui m’a délivré de tout mal, bénisse ces enfants ! Qu’ils soient appelés de mon nom et du nom de mes pères, Abraham et Isaac, et qu’ils multiplient en abondance au milieu du pays ! (LSG)

 

Cet Élohim était l'Ange de la Rédemption d'Israël.

 

2Samuel 22:2-3 Il dit : L’Éternel est mon rocher, ma forteresse, mon libérateur. 3 Dieu est mon rocher, où je trouve un abri, Mon bouclier et la force qui me sauve, Ma haute retraite et mon refuge. Ô mon Sauveur ! tu me garantis de la violence. (LSG)

 

C'est le début du Cantique de David lorsque Yahovah l'avait délivré de la main de Saül et de ses ennemis (cf. Ex. 15 ; Deut. 32).

 

La distinction ici semble être du rocher et du Dieu du rocher de David. Nous parlons ici de la montagne qui était Dieu et la pierre non coupée de mains d'homme qui a été prise de cette montagne et qui a été envoyée pour détruire les systèmes du monde dans les Derniers Jours à la fin des empires mentionnés dans Daniel Chapitre 2.

 

Daniel 2:44-45 Dans le temps de ces rois, le Dieu des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit, et qui ne passera point sous la domination d’un autre peuple ; il brisera et anéantira tous ces royaumes-là, et lui-même subsistera éternellement. 45 C’est ce qu’indique la pierre que tu as vue se détacher de la montagne sans le secours d’aucune main, et qui a brisé le fer, l’airain, l’argile, l’argent et l’or. Le grand Dieu a fait connaître au roi ce qui doit arriver après cela. Le songe est véritable, et son explication est certaine. (LSG)

 

Les Psaumes (106:21) se réfèrent à El le Sauveur d'Israël qui les a fait sortir d'Égypte. Cette référence ici à la fin du quatrième livre ou le livre des Nombres des Psaumes traite avec le Reste de la Terre et se réjouit de la venue du Royaume de Dieu.

 

Le terme hébreu est Dans le Désert (bamidbar) provenant du cinquième mot au verset 1. Le terme Nombres est dérivé de la Vulgate latine Numeri, qui traduit le grec Arithmoi dans la LXX [Septante].

 

Le livre des Nombres est divisé en trois étapes. La première étape porte sur le Désir de Repos pour la Terre (Psaumes 91 à 94). La deuxième étape traite avec le Repos de la Terre étant Anticipé (Psaumes 95 à 100). La dernière section est la section des Psaumes 101 à 105. C'est le Repos de la Terre étant Célébré. Le péché était venu dans le monde et, de là, la terre, et non pas seulement l'homme, a été détruite. Le livre des Nombres nécessite l’exposition à part entière, mais à partir d'ici nous pouvons voir que le Psaume 106 se réfère à la récapitulation finale de la façon dont Dieu traite avec Israël et l'impatience au fait de la promesse du Sauveur. À partir des Psaumes 90 et 91, nous voyons le contraste, car c’est en fait un Psaume écrit en deux parties par Moïse au début des trente-huit ans pénaux d’errance dans le désert. Psaume 91 représente le contraste de ceux sous l'Ombre du Tout-Puissant. Ici, ils sont protégés par le Sauveur, qui est appelé dans le Psaume 106, comme étant oublié, mais Israël est racheté et la terre est au repos à la fin de ce processus. Ainsi, le Sauveur ici est aussi le rédempteur d'Israël, et donc nous nous référons au Messie, comme le Visage [ou Face] de Dieu dans le désert.

 

Le Sauveur est expliqué pour la première fois en détail dans Ésaïe.

 

Dieu donne à l'Ange de Yahovah l’ordre de parler à travers le prophète Ésaïe pour déclarer le Sauveur à venir comme le Messie. Dieu ordonne la mise en place de l'autel de Yahovah en Égypte à Ésaïe 19:19. Dieu leur enverra un Sauveur et un Défenseur et il les délivrera.

 

Ésaïe 19:19-25 En ce même temps, il y aura un autel à l’Éternel Au milieu du pays d’Égypte, Et sur la frontière un monument à l’Éternel. 20 Ce sera pour l’Éternel des armées un signe et un témoignage Dans le pays d’Égypte ; Ils crieront à l’Éternel à cause des oppresseurs, Et il leur enverra un sauveur et un défenseur pour les délivrer. 21 Et l’Éternel sera connu des Égyptiens, Et les Égyptiens connaîtront l’Éternel en ce jour-là ; Ils feront des sacrifices et des offrandes, Ils feront des vœux à l’Éternel et les accompliront. 22 Ainsi l’Éternel frappera les Égyptiens, Il les frappera, mais il les guérira ; Et ils se convertiront à l’Éternel, Qui les exaucera et les guérira. 23 En ce même temps, il y aura une route d’Égypte en Assyrie : Les Assyriens iront en Égypte, et les Égyptiens en Assyrie, Et les Égyptiens avec les Assyriens serviront l’Éternel. 24 En ce même temps, Israël sera, lui troisième, Uni à l’Égypte et à l’Assyrie, Et ces pays seront l’objet d’une bénédiction. 25 L’Éternel des armées les bénira, en disant : Bénis soient l’Égypte, mon peuple, Et l’Assyrie, œuvre de mes mains, Et Israël, mon héritage ! (LSG)

 

Cet autel était le Temple à Léontopolis dans le nome d'Héliopolis établi par le grand sacrificateur Onias IV, et fermé par ordre de Vespasien en 71 EC (ère courante), après la chute du Temple de Jérusalem. Ce temple a été établi environ en 160 AEC (avant notre ère) et est resté un temple pleinement opérationnel jusqu'à la dispersion et même après la chute de Jérusalem en 70 de notre ère. Il a été mis en place spécifiquement pour que le Messie soit envoyé en Égypte et a été construit comme un signe que Dieu rachèterait l'Égypte avec l'Assyrie aux côtés d'Israël.

 

Cette prophétie devait prendre deux mille années à s’accomplir. Elle enjambait les premier et deuxième Avènements du Messie et c'est pourquoi elle n'était pas bien comprise par le Christianisme. Ils ne voyaient pas l'importance des Avènements et du règne du Messie dans le cadre du système millénaire. La plupart ont abandonné le Millénarisme ou Chiliasme comme on l'appelle, et donc ne comprennent pas cette prophétie.

 

Ésaïe parle du Saint d'Israël qui est le Sauveur. Ésaïe développe le concept de Dieu comme Sauveur et l'envoi du Sauveur par Dieu tel que promis dans Ésaïe 19:20. Nous voyons ce processus dans Ésaïe 43 et, à Ésaïe 44:6, nous avons développé une dualité ; où il y a deux entités alors impliquées dans ce processus. L'une est le Seigneur le Roi d'Israël et l'autre est son Rédempteur Le Seigneur des Armées ou Yahovah des Armées. Ainsi, la distinction ici est que le Yahovah le roi d'Israël est subordonné et racheté par son Dieu, qui est Yahovah des Armées ou le Très-Haut, l’Elyon, qui est le Dieu ou Dieu le Père. Ce Dieu a glorifié le Messie comme Élohim au-dessus de ses partenaires (Psaume 45:6-7; Héb. 1:8-9). Il a donné à Yahovah d'Israël la nation d'Israël comme son bien précieux (voir Deut. 32:8-9 RSV).

 

Deutéronome 32:8-9 Quand le Très-Haut donna aux nations leur héritage, quand il sépara les fils des hommes, il fixa les limites des peuples d’après le nombre des fils de Dieu. 9 Car la portion de l’Éternel [Yahovah], c’est son peuple, Jacob son héritage assigné. (Traduit de la RSV)

 

Sauveur est le troisième de trois titres dans Ésaïe 43:3. Dieu promet la délivrance future d'Israël dans le verset 2. Ce n'est ni une promesse spécifique à la race des Saxon(s) et ce n'est pas confiné à l'église (cf. Companion Bible n. au v. 2).

 

Ésaïe 43:1-4 Ainsi parle maintenant l’Éternel, qui t’a créé, ô Jacob ! Celui qui t’a formé, ô Israël ! Ne crains rien, car je te rachète, Je t’appelle par ton nom : tu es à moi ! 2 Si tu traverses les eaux, je serai avec toi ; Et les fleuves, ils ne te submergeront point ; Si tu marches dans le feu, tu ne te brûleras pas, Et la flamme ne t’embrasera pas. 3 Car je suis l’Éternel, ton Dieu, Le Saint d’Israël, ton sauveur ; Je donne l’Égypte pour ta rançon, L’Éthiopie et Saba à ta place. 4 Parce que tu as du prix à mes yeux, Parce que tu es honoré et que je t’aime, Je donne des hommes à ta place, Et des peuples pour ta vie. (LSG)

 

Ici, il y a une promesse pour le rachat de Jacob et d'Israël. Ce qui n'est pas compris sur ce texte, c'est qu'il y a un type / antitype entre Jacob et Israël, et les deux Témoins des Derniers Jours. Cela a conduit à la confusion parmi plusieurs (voir l'étude Les Témoins (No. 135)).

 

Dieu déclare qu'Il sortira Jacob et Israël d'entre les nations et les rachètera. Dieu ordonne de présenter les personnes aveugles qui ont des yeux et les personnes sourdes qui ont des oreilles (Ésaïe 43:9). Ce commentaire fait référence à la compréhension donnée par l'Esprit Saint. Les nations sont appelées à expliquer et à être des témoins des anciennes choses afin qu'elles puissent comprendre la vérité et être justifiées. Ceux qui seront restaurés sont ceux qui sont appelés par le nom de Dieu. Dieu a choisi à la fois Jacob et Israël comme Ses témoins.

 

Ésaïe 43:10-21 Vous êtes mes témoins, dit l’Éternel, Vous, et mon serviteur que j’ai choisi, Afin que vous le sachiez, Que vous me croyiez et compreniez que c’est moi : Avant moi il n’a point été formé de Dieu, Et après moi il n’y en aura point. 11 C’est moi, moi qui suis l’Éternel, Et hors moi il n’y a point de sauveur. 12 C’est moi qui ai annoncé, sauvé, prédit, Ce n’est point parmi vous un dieu étranger ; Vous êtes mes témoins, dit l’Éternel, C’est moi qui suis Dieu. 13 Je le suis dès le commencement, Et nul ne délivre de ma main ; J’agirai : qui s’y opposera ? 14 Ainsi parle l’Éternel, Votre rédempteur, le Saint d’Israël : À cause de vous, j’envoie l’ennemi contre Babylone, Et je fais descendre tous les fuyards, Même les Chaldéens, sur les navires dont ils tiraient gloire. 15 Je suis l’Éternel, votre Saint, Le créateur d’Israël, votre roi. 16 Ainsi parle l’Éternel, Qui fraya dans la mer un chemin, Et dans les eaux puissantes un sentier, 17 Qui mit en campagne des chars et des chevaux, Une armée et de vaillants guerriers, Soudain couchés ensemble, pour ne plus se relever, Anéantis, éteints comme une mèche : 18 Ne pensez plus aux événements passés, Et ne considérez plus ce qui est ancien. 19 Voici, je vais faire une chose nouvelle, sur le point d’arriver : Ne la connaîtrez-vous pas ? Je mettrai un chemin dans le désert, Et des fleuves dans la solitude. 20 Les bêtes des champs me glorifieront, Les chacals et les autruches, Parce que j’aurai mis des eaux dans le désert, Des fleuves dans la solitude, Pour abreuver mon peuple, mon élu. 21 Le peuple que je me suis formé Publiera mes louanges. (LSG)

 

Ici Yahovah était l'élohim d'Israël, Il était leur Saint et leur Sauveur.

 

De ce texte, nous parlons du processus de délégation du Père au Messie en tant qu’élohim oint par l’Élohim, au-dessus de ses partenaires (Psaume 45:6-7).

 

Dans Ésaïe 45, nous voyons cette délégation et le but à la mise en élévation des oints pour le salut de Jacob, le serviteur de Dieu, et Israël, les élus de Dieu (Ésaïe 45:1-4). Nous parlons ici du Père, tel que nous le voyons d'Ésaïe 45:11 et suiv.

 

Ésaïe 45:11-25 Ainsi parle l’Éternel, le Saint d’Israël, et son créateur : Veut-on me questionner sur l’avenir, Me donner des ordres sur mes enfants et sur l’œuvre de mes mains ? 12 C’est moi qui ai fait la terre, Et qui sur elle ai créé l’homme ; C’est moi, ce sont mes mains qui ont déployé les cieux, Et c’est moi qui ai disposé toute leur armée. 13 C’est moi qui ai suscité Cyrus dans ma justice, Et j’aplanirai toutes ses voies ; Il rebâtira ma ville, et libérera mes captifs, Sans rançon ni présents, Dit l’Éternel des armées. 14 Ainsi parle l’Éternel : Les gains de l’Égypte et les profits de l’Éthiopie, Et ceux des Sabéens à la taille élevée, Passeront chez toi et seront à toi ; Ces peuples marcheront à ta suite, Ils passeront enchaînés, Ils se prosterneront devant toi, et te diront en suppliant : C’est auprès de toi seulement que se trouve Dieu, Et il n’y a point d’autre Dieu que lui. 15 Mais tu es un Dieu qui te caches, Dieu d’Israël, sauveur ! 16 Ils sont tous honteux et confus, Ils s’en vont tous avec ignominie, Les fabricateurs d’idoles. 17 C’est par l’Éternel qu’Israël obtient le salut, Un salut éternel ; Vous ne serez ni honteux ni confus, Jusque dans l’éternité. 18 Car ainsi parle l’Éternel, Le créateur des cieux, le seul Dieu, Qui a formé la terre, qui l’a faite et qui l’a affermie, Qui l’a créée pour qu’elle ne fût pas déserte, Qui l’a formée pour qu’elle fût habitée : Je suis l’Éternel, et il n’y en a point d’autre. 19 Je n’ai point parlé en cachette, Dans un lieu ténébreux de la terre ; Je n’ai point dit à la postérité de Jacob : Cherchez-moi vainement ! Moi, l’Éternel, je dis ce qui est vrai, Je proclame ce qui est droit. 20 Assemblez-vous et venez, approchez ensemble, Réchappés des nations ! Ils n’ont point d’intelligence, ceux qui portent leur idole de bois, Et qui invoquent un dieu incapable de sauver. 21 Déclarez-le, et faites-les venir ! Qu’ils prennent conseil les uns des autres ! Qui a prédit ces choses dès le commencement, Et depuis longtemps les a annoncées ? N’est-ce pas moi, l’Éternel ? Il n’y a point d’autre Dieu que moi, Je suis le seul Dieu juste et qui sauve. 22 Tournez-vous vers moi, et vous serez sauvés, Vous tous qui êtes aux extrémités de la terre ! Car je suis Dieu, et il n’y en a point d’autre. 23 Je le jure par moi-même, La vérité sort de ma bouche et ma parole ne sera point révoquée : Tout genou fléchira devant moi, Toute langue jurera par moi. 24 En l’Éternel seul, me dira-t-on, résident la justice et la force ; À lui viendront, pour être confondus, Tous ceux qui étaient irrités contre lui. 25 Par l’Éternel seront justifiés et glorifiés Tous les descendants d’Israël. (LSG)

 

Dans ce texte, nous avons Yahovah des Armées parlant du Rédempteur et oint qui doit ériger les villes d'Israël non pas pour un prix ou une récompense. Ici, c'est Dieu qui est le Sauveur. Mais Dieu a déjà déclaré dans Ésaïe 19:20 qu'Il proclamera un oint ou Sauveur et, donc, la fonction du Sauveur est une fonction déléguée. Ici, Dieu se préoccupe de Ses fils (Ésaïe 45:11 MAR) ou Ses enfants. (LSG)

 

Ésaïe 45:23 est cité dans Romains 14:11 et Philippiens 2:10. Paul applique clairement ce texte comme faisant référence à Dieu et non pas au Christ.

 

Romains 14:10-12 Mais toi, pourquoi juges-tu ton frère ? ou toi, pourquoi méprises-tu ton frère ? puisque nous comparaîtrons tous devant le tribunal de Dieu. 11 Car il est écrit : Je suis vivant, dit le Seigneur, Tout genou fléchira devant moi, Et toute langue donnera gloire à Dieu. 12 Ainsi chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui-même. (LSG)

 

Ceci est expliqué plus en détail par Paul dans Philippiens comme étant exécuté par le Messie après son exaltation en vertu de sa mort et sa résurrection par son obéissance (cf. Rom. 1:4).

 

Philippiens 2:5-11 Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ, 6 lequel, existant en forme de Dieu, n’a point regardé comme une proie à arracher d’être égal avec Dieu, 7 mais s’est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes ; 8 et ayant paru comme un simple homme, il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix. 9 C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, 10 afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, 11 et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. (LSG)

 

Ainsi, le processus a été compris par Paul d'en être un de délégation du Père au Messie pour la plus grande gloire de Dieu le Père. Il n'y a pas de dualité trinitaire ou modaliste de Dieu, mais plutôt un processus de délégation de pouvoir et d'autorité par l'obéissance. Christ existait en forme de Dieu, mais n'a pas cherché à saisir l'égalité avec Dieu comme Satan l’avait fait (Ésaïe 14:14 ; Éz. 28:14-18).

 

Dans Ésaïe 49, nous voyons que le Messie est mentionné comme celui appelé de l'utérus et rendu avec une bouche comme une épée à deux tranchants.

 

Ésaïe 49:1-6 Iles, écoutez-moi ! Peuples lointains, soyez attentifs ! L’Éternel m’a appelé dès ma naissance, Il m’a nommé dès ma sortie des entrailles maternelles. 2 Il a rendu ma bouche semblable à un glaive tranchant, Il m’a couvert de l’ombre de sa main ; Il a fait de moi une flèche aiguë, Il m’a caché dans son carquois. 3 Et il m’a dit : Tu es mon serviteur, Israël en qui je me glorifierai. 4 Et moi j’ai dit : C’est en vain que j’ai travaillé, C’est pour le vide et le néant que j’ai consumé ma force ; Mais mon droit est auprès de l’Éternel, Et ma récompense auprès de mon Dieu. 5 Maintenant, l’Éternel parle, Lui qui m’a formé dès ma naissance Pour être son serviteur, Pour ramener à lui Jacob, Et Israël encore dispersé ; Car je suis honoré aux yeux de l’Éternel, Et mon Dieu est ma force. 6 Il dit : C’est peu que tu sois mon serviteur Pour relever les tribus de Jacob Et pour ramener les restes d’Israël : Je t’établis pour être la lumière des nations, Pour porter mon salut jusqu’aux extrémités de la terre. (LSG)

 

Ici le Messie a été donné comme une lumière pour les Païens que le salut de Dieu pourrait atteindre le bout du monde. Nous voyons que c'est par Israël que le salut doit être étendu. Par conséquent, le Messie doit devenir Israël et, par conséquent, l'Église a été annoncée comme le corps du Christ et comme le corps d'Israël et le seul moyen de salut par Jésus-Christ.

 

Dieu a déterminé que les rois se lèveront pour se prosterner devant celui qu'ils abhorraient, l'esclave des puissants.

 

Ésaïe 49:7-13 Ainsi parle l’Éternel, le rédempteur, le Saint d’Israël, À celui qu’on méprise, qui est en horreur au peuple, À l’esclave des puissants : Des rois le verront, et ils se lèveront, Des princes, et ils se prosterneront, À cause de l’Éternel, qui est fidèle, Du Saint d’Israël, qui t’a choisi. 8 Ainsi parle l’Éternel : Au temps de la grâce je t’exaucerai, Et au jour du salut je te secourrai ; Je te garderai, et je t’établirai pour traiter alliance avec le peuple, Pour relever le pays, Et pour distribuer les héritages désolés ; 9 Pour dire aux captifs : Sortez ! Et à ceux qui sont dans les ténèbres : Paraissez ! Ils paîtront sur les chemins, Et ils trouveront des pâturages sur tous les coteaux. 10 Ils n’auront pas faim et ils n’auront pas soif ; Le mirage et le soleil ne les feront point souffrir ; Car celui qui a pitié d’eux sera leur guide, Et il les conduira vers des sources d’eaux. 11 Je changerai toutes mes montagnes en chemins, Et mes routes seront frayées. 12 Les voici, ils viennent de loin, Les uns du septentrion et de l’occident, Les autres du pays de Sinim. 13 Cieux, réjouissez-vous ! Terre, sois dans l’allégresse ! Montagnes, éclatez en cris de joie ! Car l’Éternel console son peuple, Il a pitié de ses malheureux. (LSG)

 

Ainsi, le Messie devait être malheureux et méprisé et pourtant Dieu l’exalterait et il deviendrait l'instrument de Dieu du salut des nations. Il allait devenir le Saint de Dieu. Dieu dit que Sion dirait : Yahovah l’a délaissée et oubliée. Dieu déclare qu’Il sauvera Israël.

 

Ésaïe 49:22-26 Ainsi a parlé le Seigneur, l’Éternel : Voici : Je lèverai ma main vers les nations, Je dresserai ma bannière vers les peuples ; Et ils ramèneront tes fils entre leurs bras, Ils porteront tes filles sur les épaules. 23 Des rois seront tes nourriciers, et leurs princesses tes nourrices ; Ils se prosterneront devant toi la face contre terre, Et ils lécheront la poussière de tes pieds, Et tu sauras que je suis l’Éternel, Et que ceux qui espèrent en moi ne seront point confus. 24 Le butin du puissant lui sera-t-il enlevé ? Et la capture faite sur le juste échappera-t-elle ? — 25 Oui, dit l’Éternel, la capture du puissant lui sera enlevée, Et le butin du tyran lui échappera ; Je combattrai tes ennemis, Et je sauverai tes fils. 26 Je ferai manger à tes oppresseurs leur propre chair ; Ils s’enivreront de leur sang comme du moût ; Et toute chair saura que je suis l’Éternel, ton sauveur, Ton rédempteur, le puissant de Jacob. (LSG)

 

Par conséquent, le Messie est donné par Dieu comme Sauveur pour établir l'alliance de Dieu comme Sauveur pour et au nom de Dieu. Ésaïe parle de cela comme s’exécutant jusqu’aux Derniers Jours et la venue du Messie à Sion. À ce moment-là, il n'y a pas de paix. La justice et la vérité sont tombées à terre et le jugement est mis en arrière (Ésaïe 59:1-14). Le Seigneur a vu cela et qu'il n'y avait pas d'intercesseur et donc Il a agi.

 

Ésaïe 59:15-21 La vérité a disparu, Et celui qui s’éloigne du mal est dépouillé. — L’Éternel voit, d’un regard indigné, Qu’il n’y a plus de droiture. 16 Il voit qu’il n’y a pas un homme, Il s’étonne de ce que personne n’intercède ; Alors son bras lui vient en aide, Et sa justice lui sert d’appui. 17 Il se revêt de la justice comme d’une cuirasse, Et il met sur sa tête le casque du salut ; Il prend la vengeance pour vêtement, Et il se couvre de la jalousie comme d’un manteau. 18 Il rendra à chacun selon ses œuvres, La fureur à ses adversaires, La pareille à ses ennemis ; Il rendra la pareille aux îles. 19 On craindra le nom de l’Éternel depuis l’occident, Et sa gloire depuis le soleil levant ; Quand l’ennemi viendra comme un fleuve, L’esprit de l’Éternel le mettra en fuite. 20 Un rédempteur viendra pour Sion, Pour ceux de Jacob qui se convertiront de leurs péchés, Dit l’Éternel. 21 Voici mon alliance avec eux, dit l’Éternel : Mon esprit, qui repose sur toi, Et mes paroles, que j’ai mises dans ta bouche, Ne se retireront point de ta bouche, ni de la bouche de tes enfants, Ni de la bouche des enfants de tes enfants, Dit l’Éternel, dès maintenant et à jamais. (LSG)

 

Christ a été envoyé par Dieu sous la direction au moment désigné. Ce sens en entier est réalisé par Ésaïe 60:1-7.

 

Ésaïe 60:1-7 Lève-toi, sois éclairée, car ta lumière arrive, Et la gloire de l’Éternel se lève sur toi. 2 Voici, les ténèbres couvrent la terre, Et l’obscurité les peuples ; Mais sur toi l’Éternel se lève, Sur toi sa gloire apparaît. 3 Des nations marchent à ta lumière, Et des rois à la clarté de tes rayons. 4 Porte tes yeux alentour, et regarde : Tous ils s’assemblent, ils viennent vers toi ; Tes fils arrivent de loin, Et tes filles sont portées sur les bras. 5 Tu tressailliras alors et tu te réjouiras, Et ton cœur bondira et se dilatera, Quand les richesses de la mer se tourneront vers toi, Quand les trésors des nations viendront à toi. 6 Tu seras couverte d’une foule de chameaux, De dromadaires de Madian et d’Épha ; Ils viendront tous de Séba ; Ils porteront de l’or et de l’encens, Et publieront les louanges de l’Éternel. 7 Les troupeaux de Kédar se réuniront tous chez toi ; Les béliers de Nebajoth seront à ton service ; Ils monteront sur mon autel et me seront agréables, Et je glorifierai la maison de ma gloire. (LSG)

 

Ce Saint d'Israël glorifie Israël au nom de Dieu. C'est le sens entier d'Ésaïe 60:8-22. Jérusalem sera restaurée comme la Ville Sainte après une longue période désolée de négligence.

 

Ésaïe 60:15-22 Au lieu que tu étais délaissée et haïe, Et que personne ne te parcourait, Je ferai de toi un ornement pour toujours, Un sujet de joie de génération en génération. 16 Tu suceras le lait des nations, Tu suceras la mamelle des rois ; Et tu sauras que je suis l’Éternel, ton sauveur, Ton rédempteur, le puissant de Jacob. 17 Au lieu de l’airain je ferai venir de l’or, Au lieu du fer je ferai venir de l’argent, Au lieu du bois, de l’airain, Et au lieu des pierres, du fer ; Je ferai régner sur toi la paix, Et dominer la justice. 18 On n’entendra plus parler de violence dans ton pays, Ni de ravage et de ruine dans ton territoire ; Tu donneras à tes murs le nom de salut, Et à tes portes celui de gloire. 19 Ce ne sera plus le soleil qui te servira de lumière pendant le jour, Ni la lune qui t’éclairera de sa lueur ; Mais l’Éternel sera ta lumière à toujours, Ton Dieu sera ta gloire. 20 Ton soleil ne se couchera plus, Et ta lune ne s’obscurcira plus ; Car l’Éternel sera ta lumière à toujours, Et les jours de ton deuil seront passés. 21 Il n’y aura plus que des justes parmi ton peuple, Ils posséderont à toujours le pays ; C’est le rejeton que j’ai planté, l’œuvre de mes mains, Pour servir à ma gloire. 22 Le plus petit deviendra un millier, Et le moindre une nation puissante. Moi, l’Éternel, je hâterai ces choses en leur temps. (LSG)

 

À partir de ce point, nous sommes amenés directement au point focal de ce salut dans Ésaïe 61:1-11.

 

Ésaïe 61:1-11 L’esprit du Seigneur, l’Éternel, est sur moi, Car l’Éternel m’a oint pour porter de bonnes nouvelles aux malheureux ; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, Pour proclamer aux captifs la liberté, Et aux prisonniers la délivrance ; 2 Pour publier une année de grâce de l’Éternel, Et un jour de vengeance de notre Dieu ; Pour consoler tous les affligés ; 3 Pour accorder aux affligés de Sion, Pour leur donner un diadème au lieu de la cendre, Une huile de joie au lieu du deuil, Un vêtement de louange au lieu d’un esprit abattu, Afin qu’on les appelle des térébinthes de la justice, Une plantation de l’Éternel, pour servir à sa gloire. 4 Ils rebâtiront sur d’anciennes ruines, Ils relèveront d’antiques décombres, Ils renouvelleront des villes ravagées, Dévastées depuis longtemps. 5 Des étrangers seront là et feront paître vos troupeaux, Des fils de l’étranger seront vos laboureurs et vos vignerons. 6 Mais vous, on vous appellera sacrificateurs de l’Éternel, On vous nommera serviteurs de notre Dieu ; Vous mangerez les richesses des nations, Et vous vous glorifierez de leur gloire. 7 Au lieu de votre opprobre, vous aurez une portion double ; Au lieu de l’ignominie, ils seront joyeux de leur part ; Ils posséderont ainsi le double dans leur pays, Et leur joie sera éternelle. 8 Car moi, l’Éternel, j’aime la justice, Je hais la rapine avec l’iniquité ; Je leur donnerai fidèlement leur récompense, Et je traiterai avec eux une alliance éternelle. 9 Leur race sera connue parmi les nations, Et leur postérité parmi les peuples ; Tous ceux qui les verront reconnaîtront Qu’ils sont une race bénie de l’Éternel. 10 Je me réjouirai en l’Éternel, Mon âme sera ravie d’allégresse en mon Dieu ; Car il m’a revêtu des vêtements du salut, Il m’a couvert du manteau de la délivrance, Comme le fiancé s’orne d’un diadème, Comme la fiancée se pare de ses joyaux. 11 Car, comme la terre fait éclore son germe, Et comme un jardin fait pousser ses semences, Ainsi le Seigneur, l’Éternel, fera germer le salut et la louange, En présence de toutes les nations. (LSG)

 

Christ a prononcé les commentaires dans Ésaïe 61:1-2, mais s’est arrêté au verset 2, au point de l'année de grâce du Seigneur. Le reste du texte Le jour de Vengeance de notre Dieu est le deuxième Avènement et ce point n'a pas été atteint et ne serait pas atteint pendant les quelque deux mille ans (ou quarante Jubilés). Cependant, le Christ montrait à partir de cette récitation (Luc 4:18-19) qu'il était le Messie qui était le Sauveur délégué d'Israël envoyé par Dieu pour parler dans l'esprit ou ruach d'Adonaï Yahovah pour les racheter.

 

Ici nous sommes considérés comme étant couverts avec des vêtements du salut et de la robe de justice comme un époux se recouvre lui-même et comme une épouse qui se pare. Le Messie est donc le Sauveur comme l'époux d'Israël et les élus comme les épouses désignées par Dieu pour être les élus et la famille de Dieu en tant que fils de Dieu. Nous régnerons à partir de Jérusalem, qui est Sainte (Ésaïe 62:1-12). À partir de ce point, nous devenons le peuple saint, les rachetés de l'Éternel (Ésaïe 62:11-12). Tel est le sens des termes sacerdoce choisi et nation de rois et nous règnerons sur la terre (Apoc. 5:10).

 

Ainsi, nous voyons que Dieu est le Sauveur de tous. Il a nommé le Messie, comme Son agent et donc le Messie est le Sauveur par délégation jusqu'à ce que toutes les dominations et autorités soient placées sous lui. De cette façon, Marie (ou Mariam) pourrait se réjouir en Dieu son Sauveur, quand elle comprit qu'elle devait avoir le Messie (Luc 1:47 ss.). C'est dans ce sens que le sens indéfini d'un Sauveur a été utilisé du Messie dans Luc 2:11.

 

Luc 2:11 c’est qu’aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur. (LSG)

 

Il n'existe aucun article précis avec le terme sõter (SHD 4990). Ce terme est cohérent et se traduit yâsha’ (SHD 3467), ce qui signifie être ouvert ou libre d'où, à l’abri ou libérer ou secours.

 

Ce Sauveur était attendu, et les Samaritains ont reconnu que c'était Jésus-Christ (Jean 4:42).

 

Pierre et les Apôtres ont expliqué la nature du Christ en tant que Sauveur.

 

Actes 5:30-32 Le Dieu de nos pères a ressuscité Jésus, que vous avez tué, en le pendant au bois. 31 Dieu l’a élevé par sa droite comme Prince et Sauveur, pour donner à Israël la repentance et le pardon des péchés. 32 Nous sommes témoins de ces choses, de même que le Saint-Esprit, que Dieu a donné à ceux qui lui obéissent. (LSG)

 

Dieu a été compris comme l’amenant à Israël. Ainsi, le Messie était le Sauveur par autorité déléguée.

 

Actes 13:22-23 puis, l’ayant rejeté, il leur suscita pour roi David, auquel il a rendu ce témoignage : J’ai trouvé David, fils d’Isaï, homme selon mon cœur, qui accomplira toutes mes volontés. 23 C’est de la postérité de David que Dieu, selon sa promesse, a suscité à Israël un Sauveur, qui est Jésus. (LSG)

 

Dieu a désigné le Christ en tant que Sauveur. Par conséquent, il ne peut y avoir aucun doute de l'adéquation du sacrifice de Jésus-Christ en tant que notre Sauveur.

 

Cette relation de Sauveur à sauvés est au cœur du dessein de Dieu.

 

Éphésiens 5:23 car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Église, qui est son corps, et dont il est le Sauveur. (LSG)

 

Dieu fait donc partie de Christ de même qu’Il fait partie de nous. Dieu est notre Sauveur comme l’est Christ, car ils sont en nous et nous en eux. Notre communauté est dans les cieux en tant qu’éléments de la famille de Dieu en tant que fils de Dieu et cohéritiers avec le Christ et l'Armée céleste.

 

Philippiens 3:20 Mais notre cité à nous est dans les cieux, d’où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus-Christ, (LSG)

 

Là encore, nous voyons l'article indéfini être utilisé afin que Dieu et non pas le Christ soit la centralité et que le Christ agisse à l'instigation du Père qui l'a envoyé. C'est le sens aussi de Job 33:23-24.

 

Job 33:23-24 Mais s’il se trouve pour lui un ange intercesseur, Un d’entre les mille Qui annoncent à l’homme la voie qu’il doit suivre, 24 Dieu a compassion de lui et dit à l’ange : Délivre-le, afin qu’il ne descende pas dans la fosse ; J’ai trouvé une rançon ! (LSG)

 

Le terme est messager et c'est le sens dans lequel le terme a été utilisé de tous les fils de Dieu.

 

On pourrait alors voir le sens de Paul que nous avons vu clairement dans Timothée et également trouvé dans l'épître de Tite.

 

Paul se réfère à nouveau à Dieu notre Sauveur dans Tite 1:3. Christ est alors dénommé Sauveur au verset 4.

 

Tite 1:3-4 et qui a manifesté sa parole en son temps par la prédication qui m’a été confiée d’après l’ordre de Dieu notre Sauveur, 4 à Tite, mon enfant légitime en notre commune foi : que la grâce et la paix te soient données de la part de Dieu le Père et de Jésus-Christ notre Sauveur ! (LSG)

 

L'usage commun peut être vu de ce qui précède et ce n'est pas une contradiction ni aucune confirmation d'un Dieu triune.

 

Ce sens se retrouve dans Tite 2:10-13.

 

Tite 2:10-13 à ne rien dérober, mais à montrer toujours une parfaite fidélité, afin de faire honorer en tout la doctrine de Dieu notre Sauveur. 11 Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée. 12 Elle nous enseigne à renoncer à l’impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété, 13 en attendant la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus-Christ, (LSG)

 

Ici, le Christ n'est pas mentionné comme Sauveur, mais comme l'apparition de notre grand Dieu et Sauveur. Ainsi, les mots Jésus Christ ici font référence à l'apparence et non pas à Dieu en soi. D’après l'ordre des mots dans la langue grecque, il est déduit que le Christ est entendu ici comme Dieu et Sauveur quand ce n'est pas le cas, et l'apparence de La Gloire de Dieu est ici donnée au Christ comme cela a été reflété dans les Chérubins (voir l'étude L'Arche de l'Alliance (No.196)).

 

Le sens de Tite 1:3-4 est répété dans Tite 3:4-6.

Tite 3:4-6 Mais, lorsque la bonté de Dieu notre Sauveur et son amour pour les hommes ont été manifestés, 5 il nous a sauvés, non à cause des œuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le baptême de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit, 6 qu’il a répandu sur nous avec abondance par Jésus-Christ notre Sauveur, (LSG)

 

Encore une fois nous voyons le même processus délégué de pensée dans les prophètes et évidemment utilisé par Paul pour expliquer la relation.

 

Ainsi, nous pouvons comprendre, à partir des prophètes de l'Ancien Testament, les termes et la dualité de l'utilisation dans l’application de Dieu à Jésus-Christ. Dieu est notre Sauveur et Il a nommé le Christ afin qu’il meure pour nous en tant que notre Sauveur afin que Dieu et Christ puissent vivre en nous et que, par l'Esprit Saint, Dieu puisse devenir tout en tous. Ainsi, nous pouvons avoir un seul Dieu et Père de tous.

 

Éphésiens 4:6 un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous, et parmi tous, et en tous. (LSG)

 

 

q