Les Églises Chrétiennes de Dieu

[210B]

 

 

 

L’Avènement du Messie :

Partie II [210B]

 

(Édition 1.0 20130916-20130916)

 

 

 

 

Le Retour du Messie ou le Second Avènement est l'événement le plus déterminant dans l'histoire humaine. La plupart des gens ne croient pas que cela se produira et la plupart des soi-disant Chrétiens pensent que quand cela arrivera ils iront au ciel et ceux qu'ils détestent iront tous en enfer.

 

    

Christian Churches of God

PO Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

(Copyright © 2013 Wade Cox)

(Tr. 2013)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
 http://www.logon.org/ et http://www.ccg.org/french/

    

 

 L’Avènement du Messie : Partie II [210B]

 

 

Suite de la Partie I

 

Le Christianisme a été pris en charge par les hérétiques gnostiques et les païens comme l’a été l’Islam. Tant le Christianisme que l'Islam a été détruit par les doctrines des cultes du Mystère et du Soleil comme l’a aussi été le Judaïsme.

                                  

Dans l’étude Les Guerres de la Fin et les Coupes de la Colère de Dieu (No. 141B), nous avons vu la séquence des guerres et comment elles se développent dans le Moyen-Orient et le travail des Deux Témoins à partir de Jérusalem. Nous savons que 3,5 jours après qu’ils sont tués à Jérusalem Christ vient et la Première Résurrection des morts se produit dont ils sont les deux résurrections immédiates sur ​​le site.

 

Dieu ne fait rien sans qu’Il n’avertisse les gens par Ses serviteurs les prophètes. Il utilise également le Calendrier Sacré et les périodes de temps associées aux avertissements, la grâce et la repentance pour traiter avec les gens.

 

Yom Kippour est le jour le plus saint de notre calendrier, en plus du symbolisme du Dîner du Seigneur. L’année 2013 est un anniversaire particulièrement important et marque une phase importante dans les étapes menant au Retour du Messie. C’est 40 ans depuis la guerre du Yom Kippour de 1973. Quarante ans, c'est la période allouée pour le repentir. Ce qui suit est un récit historique reconnu de la guerre provenant de la Librairie Jewish Virtual Library à l'adresse url http://www.jewishvirtuallibrary.org/jsource/History/73_War.html.

 

Le 6 Octobre 1973 Yom Kippour, le jour le plus saint du calendrier juif (et pendant le mois sacré musulman du Ramadan) L'Égypte et la Syrie lancèrent une attaque surprise coordonnée contre Israël. L'équivalent des forces totales de l'OTAN en Europe a été mobilisé aux frontières d'Israël. Au plateau du Golan, environ 180 chars israéliens ont fait face à une avalanche de 1400 chars syriens. Le long du Canal de Suez, moins de 500 défenseurs israéliens avec seulement 3 chars ont été attaqués par 600000 soldats égyptiens, renforcés par 2000 chars et 550 avions.

 

Au moins neuf États arabes, dont quatre nations non–du Moyen-Orient (la Libye, le Soudan, l’Algérie, et le Maroc), ont activement aidé l'effort de guerre égypto-syrien. Quelques mois avant l'attaque, l'Irak a transféré un escadron d'avions de chasse en Égypte. Pendant la guerre, une division irakienne de quelque 18000 hommes et plusieurs centaines de chars ont été déployés dans le Golan central et ont participé à l’attaque du 16 Octobre contre des positions israéliennes. Les Mig irakiens ont commencé à fonctionner sur le plateau du Golan dès le 8 Octobre au troisième jour de la guerre.

 

En plus de servir de garants financiers, l'Arabie saoudite et le Koweït ont engagé des hommes au combat. Une brigade saoudienne d'environ 3000 soldats a été envoyée en Syrie, où elle a participé au combat le long des approches à Damas. En violant également l'interdiction de Paris du transfert d'armes de fabrication française, la Libye a envoyé les avions de chasse Mirage en Égypte. D'autres pays d'Afrique du Nord ont répondu aux appels arabes et soviétiques pour aider les États au front. L’Algérie a envoyé trois escadrons d'avions de chasse et des bombardiers, une brigade blindée et 150 chars. Environ 1000 à 2000 soldats tunisiens ont été positionnés dans le Delta du Nil. Le Soudan a stationné 3500 soldats dans le sud de l'Égypte, et le Maroc a envoyé trois brigades au front, y compris 2500 hommes en Syrie.

 

Les unités de radar libanaises ont été utilisées par les forces syriennes de défense aérienne. Le Liban a également permis aux terroristes palestiniens de bombarder les colonies civiles israéliennes à partir de son territoire. Les palestiniens ont combattu sur le Front Sud avec les Égyptiens et les Koweïtiens.

 

Le Roi Hussein de Jordanie, qui avait engagé la Légion arabe de Jordanie à la guerre en 1967, n'a pas fait la même erreur et ne semblait pas être informé cette fois peut-être comme mesure de sécurité. La prudence a fait en sorte qu'il ne s’est pas engagé contre les forces israéliennes supérieures cette fois-ci et il s'est échappé. Il s’est assuré que les forces israéliennes n'eussent pas eu à se battre sur un troisième front. Il a néanmoins envoyé deux de ses meilleures unités en Syrie, et trois batteries d'artillerie ont participé à l'assaut mené par environ 100 chars.

 

Les États-Unis, le Portugal et les Pays-Bas ont soutenu Israël dans la guerre d'Octobre et en raison de cela des embargos sur le pétrole leur ont été imposés par les pays producteurs de pétrole arabes. Les prix du gaz ont quadruplé aux États-Unis et de longs retards se sont produits. Plusieurs compagnies pétrolières américaines ont collaboré avec les pays arabes contre les intérêts des États-Unis et ont fait pression pour plus de soutien américain pour les Arabes et moins pour Israël. Les arabisants dans le département de l'État et ces compagnies pétrolières ont fait pression avec beaucoup d’efforts pour convaincre le peuple américain qu’Israël était à blâmer pour les difficultés des États-Unis et qu'il était plus important pour les États-Unis de s'allier avec les Arabes.

 

La carte de référence montre la dispersion des forces dans la région en Syrie. 

 

“L’embargo pétrolier a été levé en Mars 1974, mais les États-Unis et d'autres nations occidentales ont continué à sentir ses effets pour les années à venir (loc cit.).

 

L'Armée de Défense d’Israël (IDF) a été jetée sur la défensive pendant les deux premiers jours de combat. Toutefois, Israël a mobilisé ses réserves et a commencé à contre-attaquer. Les forces israéliennes avaient peu de succès à arrêter l'offensive égyptienne dans le Sud, mais le Désert du Sinaï était une grande zone tampon entre les combats et le cœur d'Israël.

 

Cependant, au nord, où les Syriens avaient balayé le Golan et menacé les centres de population israéliens, obligeant la plupart des réserves à être déplacées vers le Golan, les forces israéliennes consolidées ont arrêté l'avance syrienne. Elles ont forcé une retraite, et ont commencé leur propre marche en avant vers Damas.

 

Il faut se rappeler 40 années plus tard que les Soviétiques étaient complètement derrière l'invasion arabe d'Israël et son génocide anticipé. À partir du 9 Octobre 1973, ils ont commencé un transport aérien massif d'armes totalisant 8000 tonnes de matériel. Israël a reçu des munitions et des pièces de rechange des États-Unis, mais aucun autre support ne lui a été accordé. Kissinger a décidé que les États-Unis ne pouvaient pas permettre aux alliés soviétiques de gagner la guerre comme une leçon politique aux Arabes pour le prestige américain et pour assurer un effet de levier américain pour un règlement après-guerre.

 

Ainsi, le 12 Octobre, Nixon a ordonné un transport aérien d'urgence sans interruption en Israël transportant des pièces de rechange, des chars, des bombes, et des hélicoptères. L’OTAN a entravé ce transport aérien en limitant l'utilisation de bases aériennes en raison de menaces arabes et cela est toujours une faiblesse avec les forces de l'OTAN. La seule exception était le Portugal qui est devenu une base pour l'opération.

 

"Entre le 14 Octobre et 14 Novembre 1973, 22000 tonnes de matériel ont été transportées en Israël par voie aérienne et maritime. Le transport aérien seul a impliqué 566 vols. Pour payer cette infusion d’armes, Nixon a fait une demande au Congrès et a reçu 2,2 milliards de dollars dans l’aide de secours pour Israël." (ibid.).

 

La Bataille en Égypte

 
"Dans la plus grande bataille de chars depuis que les Allemands et les Russes se sont battus à Koursk dans la Seconde Guerre Mondiale, environ 1000 chars israéliens et égyptiens se sont accumulés dans le Sinaï ouest du 12 au 14 Octobre. Le 14 Octobre, les forces israéliennes ont détruit 250 chars égyptiens dans les 2 premières heures de combat. En fin de journée, les forces israéliennes avaient mis en déroute l’ennemi" (ibid.).

 

Le Général israélien Ariel Sharon avait ordonné de ne pas franchir le canal de Suez avant que la force égyptienne principale ait été vaincue au Sinaï. Suite à la défaite, Sharon a envoyé des parachutistes israéliens dans le canal et a établi une tête de pont. Le 18 Octobre, les forces israéliennes se dirigeaient vers le Caire avec peu d'opposition. Cette victoire a été perçue comme une humiliation pour les Égyptiens, et a posé un autre problème politique s’ils devaient prendre le Caire. Dans le Nord, les troupes israéliennes étaient à la périphérie de Damas, facilement à portée de l'artillerie de la capitale syrienne.

 

Meir ordonna à l’Armée de Défense d’Israël de mettre un terme à l'assaut de Damas et ils se sont alors concentrés sur la récupération du Mt Hermon, le radar et poste d'observation israélien clé, et le 22 Octobre, Israël contrôlait à nouveau le plateau du Golan.

 

Même si Israël a perdu 114 avions pendant la guerre, il n'y en avait que 20 perdus en combat aérien et les pilotes israéliens ont abattu au moins 450 avions arabes durant les combats entre avions de chasse.

 

Le conflit américano-soviétique

 

La guerre est venue au bord de la guerre nucléaire alors que les Soviétiques ont été confrontés à l'effondrement arabe et l'invasion potentielle de Damas, qui est toujours leur alliée, et ils la défendent à ce jour.

 

Le 12 Octobre, l'ambassadeur soviétique a informé Kissinger que son gouvernement plaçait les troupes en état d'alerte pour défendre Damas.

 

Avec les pertes en Égypte au cours de la période 12-24 Octobre la situation est devenue encore pire.

En Égypte, le Caire a été menacé. La Troisième Armée Égyptienne était entourée, et Israël ne permettait pas à la Croix-Rouge d’apporter des approvisionnements. À ce stade, Sadate a commencé à demander de l'aide soviétique en pressant Israël d'accepter un cessez-le-feu.

 

“Le 24 Octobre, les Soviétiques ont menacé d'intervenir dans le combat. Le Service de renseignements U.S. Central Intelligence Agency (la CIA) a signalé que le transport aérien soviétique en Égypte s'était arrêté et que c’était possible que les avions soient préparés pour changer la cargaison d'armes aux troupes. En réponse à la menace soviétique, Nixon a mis l'armée américaine en état d’alerte, en augmentant son empressement pour le déploiement de forces conventionnelles et nucléaires” (ibid.).

 

Nixon a été impliqué dans le Watergate et certains ont soupçonné qu’il détournait l'attention de la crise à la maison. Toutefois, cette période était la plus proche où les États-Unis et les Soviétiques sont venus en guerre depuis la crise des missiles de Cuba de 1962. Les soviétiques ont vu la raison et n'ont pas envoyé de troupes. C'était la deuxième fois mais la Bible montre clairement que la troisième fois dans un proche avenir ne sera pas suivie par la paix.

 

Il est important de réaliser que les Soviétiques n'ont montré aucun intérêt dans la paix alors qu'il semblait que les Arabes gagneraient. De plus, le sous-secrétaire général de l’ONU Kurt Waldhein avait les mêmes sentiments. Ils étaient tous deux anti-israéliens. Une fois que les Arabes étaient systématiquement vaincus ils ont commencé à demander la paix. La même chose est vraie au bout de 40 ans, et ils n'ont rien appris.

 

"Le 22 Octobre, le Conseil de Sécurité des Nations Unies a adopté la Résolution 338 appelant à “toutes les parties aux présents combats de cesser le feu et de mettre fin à toute activité militaire immédiatement.” La résolution a également appelé à la mise en œuvre de la Résolution 242. Le vote a eu lieu le jour où des forces israéliennes ont tranché et isolé la Troisième Armée égyptienne et été en mesure de la détruire.

 

Israël a à contrecœur respecté le cessez-le-feu, en grande partie en raison de la pression américaine, mais aussi parce que les actions militaires suivantes auraient dû attaquer les deux capitales arabes, quelque chose dont peu de personnes croyaient être politiquement sage. Vers la fin des combats, 2688 soldats israéliens avaient été tués. Le total des morts au combat pour l'Égypte et la Syrie était de 7700 et 3500 respectivement." (loc cit).

 

Avec le travail de Kissinger et les États-Unis, en Janvier 1974 Israël et l'Égypte ont négocié un accord de désengagement (Sinaï I) grâce à "la diplomatie de navette" de Kissinger. L’accord Sinaï I a permis aux Égyptiens de garder le contrôle du canal de Suez, a libéré la Troisième Armée, et a tracé une ligne de cessez-le-feu sur le côté Est du canal, avec une zone tampon entre les deux forces.

 

"Un deuxième accord de désengagement (Sinaï II) a été signé en Septembre 1975, qui demandait le retrait des forces israéliennes de deux passes stratégiques dans le Sinaï et une partie du territoire environnant. Les Égyptiens n'ont pas été autorisés à revenir dans cette zone neutre. Au lieu de cela, des forces de maintien de la paix américaines ont été déployées pour contrôler la zone." (ibid.)

 

Les négociations avec les Syriens étaient plus difficiles. Ils ont eu et conservent encore l’alliance soviétique et le soutien de l'Iran.

 

Les Syriens ont repris les combats de Mars à Mai 1974 en tirant de l’artillerie sur des positions israéliennes tuant 37 soldats israéliens.

 

En mai 1974, un accord de séparation des forces a finalement été signé qui a créé une zone tampon contrôlée par l'ONU, une réduction de déploiement des troupes, et le retour de la ville de Kuneitra en Syrie.

 

Les États-Unis ont récompensé la Syrie pour l'accord par une modeste subvention d'aide financière qui a été la première en 30 ans. Elle a été accordée dans l'espoir de construire une nouvelle relation avec le régime de Hafez el-Assad et l'encourageant à négocier un accord de paix.

 

Comme les successeurs de Nixon le découvriraient et comme nous le voyons maintenant, Assad était heureux de prendre quoi que ce fût que les États-Unis étaient prêts à offrir, mais le régime d'Assad à la fois de Hafez puis son fils, Bachar Al Assad, n'a rien donné en retour. Plutôt que de se joindre au processus de paix, Hafez el-Assad est devenu l'un des leaders du Front Réjectionniste. Cela est poursuivi aujourd'hui par son fils.

 

Dans la période 1973-4 Hafez el-Assad était également déterminé à entraver les négociations israélo-égyptiennes. Il craignait, à juste titre comme l'histoire allait le démontrer, qu'un accord entre eux réduirait la volonté de l'Égypte de se battre pour la cause arabe et que Sadate accepterait un accord séparé avec Israël qui n’adresserait pas de griefs syriens.

 

La conséquence de cela a vu Golda Meir démissionner de son poste politique en raison de son rôle dans les échecs initiaux ainsi que Moshe Dayan dont la carrière était en lambeaux.

 

Le régime Assad sous le père et le fils a renforcé leurs forces armées avec des armes russes plus récentes et des agents biochimiques dans plus de 50 endroits en Syrie.

 

L'effondrement actuel en Syrie est un conflit sectaire entre la majorité sunnite avec des éléments terroristes les aidant et des minorités chiites/Alawites et des Chrétiens qui luttent pour réchapper aux terroristes islamistes, avec plusieurs obligés de soutenir le régime bien qu’ils y soient opposés ainsi qu’à ses méthodes.

 

La Russie et la Chine utilisent leurs positions au Conseil de Sécurité de l'ONU pour mettre leur veto ainsi que toutes actions de l'ONU en Syrie. Un stratagème pour prévenir des frappes militaires américaines en Syrie a vu la Russie tenter de convaincre la Syrie de remettre ses armes chimiques aux inspecteurs de l'ONU et les faire détruire. Le résultat final devrait voir le régime utiliser ce stratagème pour permettre la relocalisation des armes chimiques aux éléments islamistes pour une utilisation contre l'Occident. La guerre sera dispersée. Compte tenu de la division actuelle entre sunnites et chiites divorçant efficacement la coopération entre l'Égypte et les autres états sunnites et l’alliance Russie/Shiites entre la Russie, l'Iran, la Syrie et potentiellement le Liban, seulement une attaque directe contre Israël par ces états shiites unira les états islamiques. L’Égypte sous les Frères musulmans a demandé, avec le soutien de l'Iran, le génocide complet du peuple israélien en 2013. Ce sera désormais devancé par l’action de la Russie d'obtenir l'accord pour la destruction des armes biochimiques de la Syrie et ils ont cherché à obtenir l'extension à la mi-2014 pour la destruction. Les États-Unis et le Royaume-Uni/France et l'OTAN espèrent être en mesure de contenir les conflits syriens par cette méthode. C’est voué à l'échec comme nous le voyons dans les détails des Guerres des Cinquième et Sixième Trompettes dans l'Apocalypse telles que détaillées dans l’étude Les Guerres des Derniers Jours et les Coupes de la Colère de Dieu (No. 141b).

 

Jusqu'en Septembre 2013 la Syrie a nié avoir des armes biochimiques. Maintenant, elle l’admet et dit qu'elle va agir pour les détruire.

Les faits sont que la Syrie a le troisième plus grand arsenal dans le monde derrière les États-Unis et la Russie. Venant après eux sont l'Égypte et l'Iran et qui sait où la Chine se trouve dans cela ou le Royaume-Uni et la France. Les faits sont que deux pouvoirs sunnites et chiites les possèdent et ils vont proliférer. C'est simplement une question de temps et le monde va souffrir à cause d'eux. L’intransigeance russe et chinoise les verra souffrir en tant que peuple.

 

L'échec des États-Unis en Irak a vu la chute de la position politique des États-Unis et Obama fait maintenant face à l'héritage de Bush et de Blair du Royaume-Uni et de Howard en Australie. Le Congrès est confronté à un grave problème et Obama a maintenant demandé au Congrès de retarder leur vote tant que ce dernier stratagème ne se dévoile concernant la destruction d'armes syriennes. La Syrie est en train de gagner du temps et sera seulement d’accord autant que cela convient à leurs fins politiques. La Grande-Bretagne a voté contre le Premier Ministre Cameron pour une attaque militaire et a été surprise de découvrir que le Royaume-Uni avait fourni des produits chimiques pour rendre les agents du gaz sarin disponibles en Syrie à peine onze mois auparavant. La France a résolu d’aider les États-Unis dans sa frappe militaire mais va maintenant attendre le vote du Congrès. La Syrie, avec le soutien de la Russie et de la Chine, va le retarder aussi longtemps que possible. Le retard semble destiné à répéter la période d’octobre 1973 à mai 1974. Leur duplicité entraînera l'effondrement de l'accord d’ici la Pâque 2014, à la fin de 40 ans qui leur sont donnés pour se repentir.

 

Ainsi, Israël est aujourd'hui confronté, 40 ans plus tard, à une situation beaucoup plus désordonnée et le monde est une fois de plus au bord de la guerre biochimique et nucléaire. La Bible se réfère à ces guerres comme les guerres des Cinquième et Sixième Trompettes. La destruction ou la limitation de ces agents biochimiques n'est qu'une mesure temporaire, et il est hors de doute théologiquement que le Moyen-Orient provoquera ces guerres et que le pouvoir dans le bassin de l’Euphrate sera incité par les quatre démons à qui le pouvoir a été donné sur elles en ce temps de la fin pour précipiter les guerres en succession immédiate. Ces deux guerres vont impliquer les pouvoirs de l'Europe, de l'Asie et du Pacifique avec l'Afrique en marche (voir l'étude La Guerre de Hamon-Gog (No. 294)).

 

Israël s’est-il repenti de son hérésie et mensonge ? La réponse est non. Il utilise toujours le Talmud pour renverser la Bible. Il fait toujours fonctionner ses systèmes financiers contrairement à la Loi biblique. Il dirige toujours ses systèmes religieux selon le calendrier babylonien et ses intercalations qui vont à l'encontre des cycles des cieux et selon les ajournements introduits sous le Souverain Sacrificateur Hillel II en 358 EC, environ 328 ans après la mort du Christ et 278 ans après que Dieu a détruit leur système du Temple et les a envoyés en captivité en 70 EC à la fin des 70 semaines d'années prophétisées (voir les études Le Signe de Jonas et l'Histoire de la Reconstruction du Temple (No. 013) et la Guerre avec Rome et la Chute du Temple (No. 298)).

 

Ils sont maintenant sur ​​le point d’être amenés au repentir dans le processus des derniers jours, ce qui est symbolisé par le Jour des Expiations dans le Calendrier biblique. L'importance des Expiations est expliquée dans les études Le Jour des Expiations (No. 138) et Azazel et les Expiations (No. 214).

 

Israël sera amené au repentir et se tournera pour être sauvé par le Messie à son retour. Ce processus arrivera dans les 1260 jours de la prédication des Témoins sur le Mont du Temple en Israël (voir l'étude Les Témoins (incluant les Deux Témoins) (No. 135)).

 

Dans un avenir pas trop lointain, l'OTAN va mal gérer la situation avec les Islamistes et ils seront forcés dans les guerres de la Cinquième et de la Sixième Trompette. Ils seront obligés d'occuper le Moyen-Orient dès le conflit militaire et la Russie et la Chine par leur intransigeance et la manipulation du Conseil de Sécurité. Ils occuperont Jérusalem avec leur administration de la côte méditerranéenne à Jérusalem. Le Faux Prophète et l'Antéchrist éliront domicile et dès qu'ils le feront Dieu enverra Élie et Énoch à Jérusalem.

 

En cette période de 1260 jours, Juda sera amené à la repentance et puis les Témoins seront tués par ce système démoniaque de la bête. Ensuite, le Messie viendra 3,5 jours après qu’ils aient été tués et leurs corps seront dans les rues de Jérusalem.

 

Dans cette période allant de 2013 au retour du Messie et ensuite jusqu’en 2024 le monde entier sera amené au repentir. L'Islam ne se repent toujours pas en suivant un faux calendrier et en détruisant les enseignements du Coran et en ignorant les Lois de Dieu telles que données aux patriarches et à Moïse et aux anciens d'Israël. Ils déforment la foi avec les mensonges du Hadith et les traditions des païens. Ils mutilent leurs femmes et les traitent comme des chiens. Ils se complaisent dans l'ignorance et la brutalité. Ils tuent des innocents, des hommes, des femmes et des enfants. Leur violence est sans relâche et ils sont impénitents et font un faux serment à la fin de ces 40 années qui leur sont allouées pour se repentir.

 

Dieu est sur ​​le point d’amener les guerres finales de la fin sur eux et Il les amènera au Messie et au repentir avec le feu et l'épée et les maladies et la peste. Le Moyen-Orient ne se reposera pas maintenant jusqu'à ce que vienne le Schilo et alors seulement après leur repentir et l'inclusion dans le plan de Dieu. Tout d'abord Élie et Énoch viendront à eux et restaureront les Lois de Dieu parmi eux et le calendrier et le système approprié d’adoration, ou ils mourront. Quiconque les importune avec Jérusalem mourra. Gaza et le Liban et la Syrie feront face à la guerre et l'occupation, et les puissances de l'OTAN viendront contre la Russie et la Chine. Ensuite, elles retourneront à Jérusalem et occuperont Gaza et Jérusalem, le Liban et la Syrie pendant 42 mois. Seule la Jordanie s’échappera de leurs mains. Elles vont contrôler toute l'Égypte et la Libye également jusqu’à l'Atlantique, et à partir de Suez dans les montagnes de l'Éthiopie et en Somalie. Elles auront détruit toutes les puissances du Moyen-Orient jusqu’en Russie avant cette période. Ensuite, elles devront faire face au Messie. Leurs systèmes religieux seront renversés, et leurs gouvernements et administrations seront également détruits et elles seront amenées au repentir. Alors le monde entier enverra ses représentants à Jérusalem chaque année au Jour des Expiations et ils vont célébrer la Fête des Tabernacles et seront instruits dans leurs obligations pour l'année suivante, d'année en année (Zacharie 14:16-19). S’ils n’observent pas les Lois de Dieu et Son calendrier sacré ils mourront (cf. aussi Ésaïe 66:23).

 

Les guerres vont maintenant s’escalader au cours de la période 2013-2024. En 2025, Dieu a promis la triple récolte de la sixième année du Septième Cycle avant le Jubilé du Septième Sabbat au Jour des Expiations jusqu’au jour des Expiations de l'année du Jubilé en 2027. En 2027 à partir du Dernier Grand Jour au Septième Mois toutes les terres seront allouées selon le plan de Dieu pour les 1000 ans du Millenium [ou Millénaire] qui commencera sa première année sacrée à partir de la Nouvelle Lune d'Abib 2028. Ceci est l'Écriture et l'Écriture ne peut être anéantie (Jean 10:34-36).

 

 

q