Les Églises Chrétiennes de Dieu

[212H]

 

 

 

Les Descendants d’Abraham

Partie VIII :

 Les Treize Famines de la Rébellion [212H]

 

(Édition 1.0 20070417-20070417)

 

Treize est le chiffre de la rébellion et la marque de Satan dans les activités des descendants d'Abraham en tant que la Semence de la Femme et la Nation d'Israël.

 

    

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

 

(Copyright © 2007 Wade Cox)

(Tr. 2010, rév. 2013)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
 http://www.logon.org/french/ et http://www.ccg.org/french/

 

    

 Les Treize Famines de la Rébellion [212H]

 

 

Introduction

Treize est le chiffre de la rébellion, et il figure successivement dans l'histoire de l'homme, et surtout de la nation d'Israël quand ils tombent de la grâce de Dieu et pèchent et vont à l'idolâtrie.

 

Les famines ont été associées aux tentatives de détruire le Plan de Dieu, et particulièrement la naissance du Messie à travers les descendants d'Abraham.

 

Famine 1

La Première Famine est enregistrée dans Genèse 12:10.

 

C’était pour forcer Abraham à aller en Égypte afin de détruire sa semence par Sara.

 

Dieu a dit à Abraham de quitter Haran et il a fait ainsi quand il avait soixante-quinze ans. Ils se sont déplacés de Haran à Canaan où Dieu a dit à Abraham qu'Il donnerait le pays à ses descendants. Il a construit un autel sur cette promesse à Sichem (Shechem). C'était la première tâche d'Abraham dans la Terre Promise et cela devait aussi être la première mission de Christ (Jean. ch. 4).

 

C'était également l'autel de Jacob (Genèse 33:18).

 

Nous pouvons déduire de l'appel de Térach et d’Abraham et du placement des Cananéens et plus tard des Nephilim que Satan connaissait la lignée de la semence de la femme par qui le Messie viendrait au monde (cf. Genèse 3:15). Le Déluge a détruit les premiers Nephilim et l'épée d'Israël devait détruire les derniers Nephilim. Béthel était un lieu antique d’architecture cananéenne de la première période. C'était probablement l’endroit appelé Luz (Genèse 28:19) Ainsi, Abraham, et plus tard Jacob, ont sanctifié l’endroit et l'ont nettoyé de son idolâtrie.

 

De Sichem, Abraham est allé à une montagne à l'Est de Béthel et à l'Ouest de Hai, ou Ai, où il a de nouveau construit un autel. C'était très probablement les Garizim et Ebal qui sont devenus des lieux sacrés impliquant les Lois de Dieu (cf. Deut. 27:2,12 ; Josué 8:9,30).

 

Ainsi, Abraham avait déjà consacré ces montagnes avant que Moïse et Israël ne soient nés.

 

Abraham est alors entré au Negeb et dans les terres de Juda.

 

Le secteur était sous la famine, probablement à cause de son idolâtrie. Abraham a été ainsi forcé d’aller en Égypte où le Pharaon a pris Saraï, pensant qu’elle était la soeur d'Abraham parce qu'Abraham lui a dissimulé le fait de leur mariage.

 

Abraham n'a pas eu la foi que Dieu le protègerait et réaliserait les promesses dont Il lui avait faites.

 

Dieu est intervenu et a puni le Pharaon pour l’avoir prise pour femme - bien qu'il l'ait fait innocemment - jusqu'à ce qu'il ait rendu Saraï à Abraham, et elle est devenue Sara.

 

La semence de la femme devait être établie à travers Abraham jusqu’au Messie. Dans chaque cas, une famine était associée à l'idolâtrie et à la rébellion et visait à changer le Plan de Dieu.

 

Abraham est allé avec Sara et Lot au Negeb avec ses possessions. Les Égyptiens lui avaient donné faveur et des biens à cause de Sara.

 

C'est le premier cas de la semence de la femme entrant en Égypte et étant appelée à sortir d'Égypte, vu que le Messie était “dans les reins d'Abraham”.

 

Famine 2

La Deuxième Famine est enregistrée dans Genèse 26:1.

 

Cette fois, Yahovah est apparu et a dit à Isaac de ne pas aller en Égypte, mais de rester où il était avec Abimélec, le Roi des Philistins, à Guérar.

 

Dieu a alors réitéré les promesses de l’alliance qu'Il avait faites avec Abraham. Il a promis de donner le pays à Isaac parce qu'Abraham avait gardé Ses Commandements, Ses Statuts et Ses Lois. Ainsi, Dieu avait déjà donné Ses Lois à Abraham et aux patriarches avant même que Moïse ne soit né.

 

Isaac a fait la même chose avec Rebecca qu’Abraham a faite avec Sara et a dit qu'elle était sa soeur parce qu'il a eu peur. Cependant, Abimélec a vu un jour qu’il était excessivement familier avec Rebecca et il a su qu'elle était sa femme et l'a réprimandé, mais il les a en fait épargnés, lui et Rebecca. Et Dieu a utilisé cette protection pour augmenter la richesse d'Isaac dans ses moissons.

 

Ils étaient tous conscients de la culpabilité encourue pour l'adultère.

 

Les Philistins avaient couvert et avaient rempli les puits creusés par Abraham dans la vallée de Guérar et le secteur après sa mort. Mais maintenant qu’Isaac était devenu si grand, ils lui ont demandé de quitter leur secteur. Ses hommes ont re-creusé les puits d'Abraham, et Isaac est devenu très riche.

 

Les bergers locaux ont pris les deux premiers puits d'Isaac par la lutte. Les puits ont été appelés Esek (dispute) et Sitna (querelle ; hostilité) à cause de ce fait ; mais le troisième puits qu'il a creusé était Rehoboth (espaces élargis ou loge) pour lequel ils n'ont pas cherché de querelle pour l’avoir, et le Seigneur lui avait donné une place dans le pays.

 

Isaac était placide dans ses transactions et était un homme de paix, et Dieu lui a donné faveur et a utilisé les famines, qui ont été envoyées pour les faire sortir de force, comme des occasions pour les fortifier.

 

Famine 3

La Troisième Famine est enregistrée dans Genèse 41:54.

 

C'est la célèbre famine de Joseph et elle a été utilisée pour établir Israël comme une nation puissante par le dur labeur et l'esclavage. L'histoire de cette famine et de l'Exode est discutée dans les études Moïse et les Dieux de l'Égypte (No. 105) , La Pentecôte au Sinaï (No. 115) et Les Ascensions de Moïse (No. 70).

 

Cette occasion a été aussi utilisée pour essayer de détruire la semence de la femme.

 

Famine 4

La Quatrième Famine est enregistrée dans Ruth 1:1.

 

Pendant qu'Israël était puni sous les Juges pour l’idolâtrie et le péché, Dieu a donné une autre utilité symbolique de cette rébellion.

 

La Quatrième Famine a été utilisée pour forcer la lignée de Juda qui devait produire le Messie d’entrer au pays de Moab et apporter une femme Païenne dans la lignée par les lois de lévirat.

 

C'est l’inverse du cas de l’autre livre de la Bible dont le nom est tiré d'une femme, c'est-à-dire le Livre d'Esther. Dans ce livre, une femme Juive a épousé un homme Païen, à savoir le Roi.

 

Dans chaque cas, les leçons étaient dans le but d’indiquer le Messie et de démontrer que les Païens devaient être bénis par la semence d'Abraham, selon Genèse 12:3 ; 18:18 ; 22:18 ; 26:4 ; Psaume 72:17 ; et Actes 3:25.

 

L'histoire de ce qui est arrivé et le symbolisme sont contenus dans l’étude Ruth (No. 27) et les détails d'Esther sont dans le Commentaire sur Esther (No. 63).

 

Nous voyons ici que les deux exemples ont été appliqués aux bénédictions des lignées tant masculines que féminines. De là, les bénédictions physiques ont aussi été transférées aux nations qui se sont intermariées avec la semence d'Abraham et particulièrement Israël.

 

Famine 5

La Cinquième Famine est enregistrée dans 2Samuel 21:1ff.

 

La Cinquième Famine est la marque de la Grâce que Dieu a étendue aux Gabaonites, qui étaient des descendants des Amorites qui ont été apportés dans Israël. Saül les avait persécutés et a essayé de les tuer. Dieu a frappé Israël de famine pendant trois ans sous David à cause de leur persécution, contrairement aux Lois données à Abraham et à Moïse.

 

C’était de nouveau en vue d’indiquer le salut des Païens par la semence de la femme et leur incorporation dans le corps d'Israël. 

 

Dans ce cas, le salut d'Israël de la punition a été réalisé par l'expiation par l'exécution par pendaison des sept fils de Saül. Cinq d'entre ceux-ci étaient les petits-fils de Saül, les fils nés de Mical, la femme de David, quand Saül l’a donné à Adriel, fils de Barzillaï de Mehola. David corrigeait sans aucun doute la faute qu'il considérait que Saül lui avait faite aussi.

 

Ces hommes ont été mis à mort dans les premiers jours de la moisson, qui était la moisson d'orge, et ont ainsi agi comme une expiation des premiers-fruits pour Israël, qui indiquait l'Église et son sacrifice dans l'expiation pour Israël. Comme avec les deux fils d’Ajja la concubine de Saül, et les cinq fils de Mical, la fille de Saül, nous voyons le même démantèlement qu'avec l'Église des cinq et des deux des chapitres 2 et 3 d’Apocalypse.

 

De là, la perversion de la Loi pour la punition des Païens dans Israël est par le sang. Ainsi, les élus dans Israël doivent être protégés et ceux qui les punissent ou les persécutent feront ainsi à la charge de leur propre maison.

 

Saül et Jonathan, aussi, n'ont pas été correctement enterrés, et c’est seulement quand David eût réclamé les restes de Saül et Jonathan et quand il les eût enterrés dans Benjamin, que Dieu fut imploré de bénir Israël et de cesser la famine.

 

Famine 6

La Sixième Famine est enregistrée dans 1Rois 18:1,2ff.

 

Cette fois, Élie a scellé le ciel pendant trois ans. C'était la rébellion et l'idolâtrie d'Achab et de Jézabel à Samarie. Beaucoup plus de détails sont contenus dans l’étude Les Descendants d'Abraham Part VI : Israël (No. 212F).

 

Dieu a utilisé cette famine pour traiter avec Samarie, mais aussi Dieu y a mis fin pour protéger les peu de fidèles dans Samarie, comme Abdias, qui avait protégé les prophètes du Seigneur en deux groupes de cinquante.

 

C’était en vue d’indiquer la protection des serviteurs de Dieu et aussi ceux qui les protègent dans la crainte du Seigneur.

 

De nouveau, Satan a essayé de supprimer les prophètes et la Foi de Dieu, et Israël a été puni pour sa rébellion. L'idolâtrie des femmes étrangères a été personnifiée par Jézabel, la femme d'Achab. Elle était une idolâtre de Sidon dans l'adoration de Baal (voir aussi l’étude No. 212F, ibid.).

 

Famine 7

La Septième Famine est enregistrée dans 2Rois 4:38.

 

Ce miracle d'Élisée, du nettoyage des pots des gourdes empoisonnées, durant la famine causée par l'idolâtrie d'Israël, a été fait de nouveau à la moisson d'orge après l'Offrande de la Gerbe Agitée dans les Pains sans Levain utilisant de nouveau les premiers-fruits de la moisson. Cela a signifié le nettoyage de la pollution de la nourriture d'Israël par les premiers-fruits de l'Église par la Gerbe Agitée qui devait être le Messie. La misére de la famine devait représenter la fausse religion du monde et cette disette a été causée par Satan utilisant l'idolâtrie en Israël sous Achab.

 

De la même manière, 2Rois chapitre 5 montre que le prophète de Samarie a nettoyé Naaman le lépreux, chef de l’armée du roi de la Syrie, en lui disant de se baigner sept fois dans le Jourdain pour être nettoyé de sa souillure.

 

Ce miracle était dans le but d’indiquer la puissance de l'Esprit Saint dans le baptême étant conféré par les rites des Sept Églises de Dieu à travers l'âge de l'Église.

 

Les miracles entourant la famine étaient tous pour indiquer la semence de la femme en Israël et la puissance de l'Esprit Saint par les prophètes.

 

Famine 8

La fin de la Huitième Famine est enregistrée dans 2Rois 7:4.

 

Les famines d'Israël ont été répétées par des causes naturelles, mais aussi par la guerre et le siège de la main de Dieu.

 

À cause du mal fait par les dirigeants d'Israël et de leur idolâtrie, Dieu a remué Ben Hadad, le roi de la Syrie, à faire la guerre contre Israël ; et c'est venu après les sept ans de famine incitée par Dieu par Élisée.

 

Cette famine a restreint les gens à manger leurs propres jeunes et le roi a décidé de tuer Élisée à cause de cela.

 

Dieu a alors protégé le prophète en causant la fuite de l'armée dans la panique laissant leurs dépôts et les provisions, et a puni le chef des gardes du roi pour son incrédulité. L'histoire est dans l’étude No. 212F, ibid.).

 

Famine 9

La Neuvième Famine est enregistrée dans 2 Rois 25:3.

 

C'était le résultat de l'invasion et du siège de Jérusalem par les Babyloniens sous Nebucadnetsar. Le siège a duré du Dixième mois de la Neuvième année de Sédécias à la chute de la ville au Neuvième jour du Quatrième mois de la Onzième année de Sédécias.

 

Sédécias s'est enfui, mais a été capturé et a été amené au roi de Babylone à Ribla, et là, ses fils ont été exécutés devant lui et ensuite ses yeux ont été arrachés et il a été lié dans des chaînes de cuivre et a été amené captif à Babylone.

 

Ainsi, la famine a duré plus de dix-huit mois et le Septième jour du Cinquième mois, qui était aussi la Dix-neuvième année du règne de Nebucadnetsar, le Capitaine de la Garde, Nébuzar-adan, est venu et a pillé Jérusalem et y a brûlé chaque construction et l'armée entière a démoli les murs. Il est venu à Jérusalem le 7ème jour du Cinquième mois d'Ab, et est entré dans Jérusalem et le Temple a été détruit le 10ème jour d'Ab, selon Jérémie (52:12). Josephus a dit aussi que les Romains ont détruit le Temple le 10 d'Ab en 70 EC, mais que la destruction réelle était aux Expiations.

 

Ainsi, Juda a été puni en 598/7 AEC, comme l’a été sa sœur prostituée Israël en 722 AEC quand elle a été amenée captive par les Assyriens.

 

Famine 10

La Dixième Famine est enregistrée dans Néhémie 5:3.

 

Dieu a fait revenir Juda à la Terre Sainte de la captivité, et pourtant Jérusalem n'a pas été occupée et le peuple a résidé dans le pays. Bien que la Maison ait été achevée sous Darius II, le Perse, Jérusalem a été laissé non murée et le Temple n'a pas été correctement peuplé pour l'adoration par les habitants de Juda.   

 

Dieu avait suscité une famine sur Juda et sur le pays à cause de ce fait, et la noblesse exigeait de l’usure de la nation, ce qui est interdit par les Lois de Dieu.

 

Néhémie a construit les murs sous la force des armes dans la surveillance jour et nuit, et tout entièrement parés, à cause de l'opposition qu'ils avaient des Cuthéens et des Mèdes qui avaient été placés en Israël par les Assyriens et la force ultérieure qui se sont joints à eux (voir aussi l’étude No. 212F, ibid.).

 

Quand Néhémie a vu ce qui avait été fait aux gens et comment ils avaient été vendus aux païens, ils ont été rachetés, et l'usure et la propriété confisquée a été rendue, et le Seigneur Dieu s'est adouci quand ils se sont repentis.

 

Néhémie les a gouvernés pendant douze ans de la vingtième année à la trente-deuxième année d'Artaxerxes II et il n'a pris aucun paiement au cours de ce temps par crainte du Seigneur (voir l’étude Le Signe de Jonas et l'Histoire de la Reconstruction du Temple (No. 13)).

 

Famine 11

La Onzième Famine est enregistrée dans Jérémie 14:1.

 

C'est vraiment la onzième dans l'ordre des Livres de la Bible, mais la dixième dans la séquence de progression dans le temps vu que c'était une famine causée par le mal de Manassé, fils d’Ézéchias, roi de Juda (voir aussi 2Rois 21:1-18).

 

Il était le fils d’Ézéchias par Hephtsiba. Apparemment, par elle et d'autre influence, Manassé avait dressé les autels de Baal que son père avait détruits. En conséquence, Dieu a dit à Jérémie que même si Moïse et Samuel se tenaient ensemble debout devant Lui, Il n'épargnerait pas Juda (Jér. 15:1ff.).

 

Ainsi, Dieu a apporté une grande famine sur Juda et a donné à Jérémie une commission de s’occuper d’eux et aussi de démolir et de former des nations ; et Jérémie a fait exactement cela. Jérémie a aussi caché l'Arche de l'Alliance (voir l’étude L'Arche de l'Alliance (No. 196)) et elle n'a pas été prise en captivité plus tard par les Babyloniens quand ils ont pillé le Temple.

 

Cette famine a duré plus ou moins dans la famine du siège mentionnée précédemment, comme le siège et la captivité étaient une partie de la punition de Dieu mentionnée au prophète Jérémie (15:1-21). La cause était l'idolâtrie et Dieu a abandonné Juda et les a détruits pour ce fait (Jér. 16:11).

 

Jérémie a été maudit par les hommes bien qu'il n’ait ni pris l'usure, ni l’ait payée, mais a servi Dieu et le peuple avec la parole de Dieu. Il a vécu sur l'allocation du pain du Roi et n'a pris rien d’autre des gens, cependant des hommes l'ont maudit et l'ont diffamé à cause de ce qu'il a dit.

 

Dieu l'a fait un mur d’airain pour les gens et il a été envoyé aux nations dans la dispersion et a apporté la parole du Seigneur Dieu aux captifs de la dispersion d'Israël.

 

Jérémie, chapitre 15

1 L’Eternel me dit : Quand Moïse et Samuel se présenteraient devant moi, Je ne serais pas favorable à ce peuple. Chasse-le loin de ma face, qu’il s’en aille ! 2 Et s’ils te disent : Où irons-nous ? Tu leur répondras: Ainsi parle l’Eternel : A la mort ceux qui sont pour la mort, A l’épée ceux qui sont pour l’épée, A la famine ceux qui sont pour la famine, A la captivité ceux qui sont pour la captivité ! 3 J’enverrai contre eux quatre espèces de fléaux, dit l’Eternel, L’épée pour les tuer, Les chiens pour les traîner, Les oiseaux du ciel et les bêtes de la terre Pour les dévorer et les détruire. 4 Je les rendrai un objet d’effroi pour tous les royaumes de la terre, A cause de Manassé, fils d’Ezéchias, roi de Juda, Et de tout ce qu’il a fait dans Jérusalem. 5 Qui aura pitié de toi, Jérusalem, Qui te plaindra ? Qui ira s’informer de ton état ? 6 Tu m’as abandonné, dit l’Eternel, tu es allée en arrière ; Mais j’étends ma main sur toi, et je te détruis, Je suis las d’avoir compassion. 7 Je les vanne avec le vent aux portes du pays ; Je prive d’enfants, je fais périr mon peuple, Qui ne s’est pas détourné de ses voies. 8 Ses veuves sont plus nombreuses que les grains de sable de la mer ; J’amène sur eux, sur la mère du jeune homme, Le dévastateur en plein midi ; Je fais soudain tomber sur elle l’angoisse et la terreur. 9 Celle qui avait enfanté sept fils est désolée, Elle rend l’âme ; Son soleil se couche quand il est encore jour ; Elle est confuse, couverte de honte. Ceux qui restent, je les livre à l’épée devant leurs ennemis, Dit l’Eternel. 10 Malheur à moi, ma mère, de ce que tu m’as fait naître Homme de dispute et de querelle pour tout le pays ! Je n’emprunte ni ne prête, Et cependant tous me maudissent. 11 L’Eternel dit : Certes, tu auras un avenir heureux ; Certes, je forcerai l’ennemi à t’adresser ses supplications, Au temps du malheur et au temps de la détresse. 12 Le fer brisera-t-il le fer du septentrion et l’airain ? 13 Je livre gratuitement au pillage tes biens et tes trésors, A cause de tous tes péchés, sur tout ton territoire. 14 Je te fais passer avec ton ennemi dans un pays que tu ne connais pas, Car le feu de ma colère s’est allumé, Il brûle sur vous. 15 Tu sais tout, ô Eternel, souviens-toi de moi, ne m’oublie pas, Venge-moi de mes persécuteurs ! Ne m’enlève pas, tandis que tu te montres lent à la colère ! Sache que je supporte l’opprobre à cause de toi. 16 J’ai recueilli tes paroles, et je les ai dévorées ; Tes paroles ont fait la joie et l’allégresse de mon cœur ; Car ton nom est invoqué sur moi, Eternel, Dieu des armées ! 17 Je ne me suis point assis dans l’assemblée des moqueurs, afin de m’y réjouir ; Mais à cause de ta puissance, je me suis assis solitaire, Car tu me remplissais de fureur. 18 Pourquoi ma souffrance est-elle continuelle ? Pourquoi ma plaie est-elle douloureuse, et ne veut-elle pas se guérir ? Serais-tu pour moi comme une source trompeuse, Comme une eau dont on n’est pas sûr ? 19 C’est pourquoi ainsi parle l’Eternel : Si tu te rattaches à moi, je te répondrai, et tu te tiendras devant moi ; Si tu sépares ce qui est précieux de ce qui est vil, tu seras comme ma bouche. C’est à eux de revenir à toi, Mais ce n’est pas à toi de retourner vers eux. 20 Je te rendrai pour ce peuple comme une forte muraille d’airain ; Ils te feront la guerre, mais ils ne te vaincront pas ; Car je serai avec toi pour te sauver et te délivrer, Dit l’Eternel. 21 Je te délivrerai de la main des méchants, Je te sauverai de la main des violents.

 

Ainsi Dieu protégera Ses serviteurs les prophètes et délivrera Ses serviteurs fidèles des mains du méchant et de la poigne des impitoyables.

 

La semence de la femme a été préservée et retournée à la Terre Sainte après la captivité.

 

C’était pour procéder à travers les deux lignées jusqu’au Messie (voir l’étude La Généalogie du Messie (No. 119)).

 

Famine 12

La Douzième Famine est enregistrée dans Luc 15:14.

 

La Douzième Famine est en fait la parabole du Fils Prodigue qui montre le Messie comme le fils fidèle, et l'autre fils comme étant exposé aux famines à cause de sa substance et de sa succession gaspillées et de son retour à Dieu. Il a été forcé de manger avec les impurs pour sa substance et à la fin il s'est repenti et est retourné à Dieu (voir l’étude La Brebis Perdue et le Fils Prodigue (No. 199)).

 

Cela représente l'Armée entière étant capable d'être réconciliée avec le Père par Christ et l'Église.

 

Famine 13

La Treizième Famine est enregistrée dans Actes 11:28.

 

La Treizième Famine représente le fait que le jugement de Dieu a été étendu aux nations à partir de la diffusion de l'évangile aux Païens par l'Église de Dieu.

 

Les prophètes sont venus à Antioche de Jérusalem dans la persécution de l'Église. Antioche était devenu, sous Pierre, un centre de la prédication de l'évangile aux Juifs seulement, mais Dieu a dit à Pierre dans une vision que les Païens devaient aussi être prêchés et sauvés, et qu'ils étaient purs (cf. Actes chapitres 10 et 11)

 

De Antioche, Pierre a prêché à la dispersion, et Paul est allé à Rome vers les Païens où il a fait de Linus son premier évêque (voir aussi les études Les Origines du Christianisme en Grande-Bretagne (No. 266)  et Les Descendants d'Abraham Part VI : Israël (No. 212F)).

 

La grande famine a été envoyée au monde dans les jours de Claudius, et dans les jours où l'Église a été établie à Rome et en Grande-Bretagne également.

 

C'était le Message de Dieu au monde pour l'idolâtrie et la rébellion.

 

Les deux dernières famines étaient des messages à l'Armée déchue et aux nations Païennes pour leur rébellion contre le Très Haut.

 

Dans tout cela, l'Armée déchue n’avait pas pu détruire la semence de la femme, et l’épouse de la semence de la femme a maintenant été envoyée dans le monde dans la puissance de l'Esprit Saint, jusqu'au temps où le Messie retournerait pour la prendre avec lui à Jérusalem, ensuite gouverner la Terre et faire cesser la rébellion.

 

La Dernière Grande Famine

Dans les Derniers Jours avant 2027, il y aura une grande famine tant de l’Esprit que physique.

 

Il y aura une famine de la parole de Dieu, qui est déjà remplacée par le gémissement d'Amos dans les temples de la fausse religion et du langage de charabia, et par l'unification du Christianisme par les filles prostituées de la Prostituée comme prophétisé dans l’Apocalypse.

 

Le conflit avec l'Islam sera utilisé pour unifier l'Ouest sous la fausse religion et le système de l'Antéchrist appelé le Pouvoir de la Bête. Ainsi, nous verrons que deux systèmes d'Antéchrist émergent dans les Derniers Jours. L’un sera ce que Nostradamus appelle le Troisième Antéchrist, qui émergera du système du Moyen-Orient. L'autre Antéchrist sera le faux prophète, tué par Christ à son arrivée, qui émergera du Pouvoir de la Bête lui-même. C’est peut-être ironique que le symbole du Premier Antéchrist (ainsi nommé par Nostradamus) était la ruche d'abeilles, comme nous le verrons.

 

Le culte de la Déesse Mère, le dieu dont les femmes adorent, est le but suprême de la religion babylonienne du monde sous Satan. Il sera utilisé dans une tentative d'unir le monde et toutes ses religions. Les libertés humaines disparaîtront sous le système de la Bête.

 

La famine des Derniers Jours sera incitée par la guerre et la technologie, et par la colère de Dieu pour amener le monde au repentir.

 

La principale cause de famines sera fabriquée par l’homme et peut être tout à fait en dehors des causes du Réchauffement Global, sauf la radiation solaire. Si l'humanité ne se réorganise pas et ne gère pas la communication électromagnétique et ne décentralise pas les systèmes de pouvoir, en plus de ne pas limiter ou interdire la plupart des récoltes génétiquement modifiées, la population entière d'abeilles du monde peut bien être détruite. La production agricole entière dans tous les pays développés s'effondrera et la famine massive suivra de ce qui a été appelé la Maladie du Déclin Automnal des Abeilles (Fall Dwindle Disease en anglais), quand cela s’est premièrement produit à l’automne 2006 dans le Nord, mais laquelle est maintenant plus convenablement reconnue comme le Syndrome d’Effondrement des Colonies d’Abeilles, ou CCD (Colony Collapse Disorder en anglais). Cet effondrement arrive aux ruches les plus robustes de semaines en semaines et plus de 90 % meurent simplement ou disparaissent et aucune des autres abeilles ou prédateurs ne viennent près des ruches. Quelque chose est toxique dans les ruches et ainsi nous avons affaire à un certain désordre qui est passé par le miel lui-même aussi.

 

Une grande équipe d’apiculturalists (mot anglais signifiant : des scientifiques qui étudient les abeilles) travaille en conjonction avec les autorités agricoles américaines dans différents états pour déterminer ce qui cause la maladie. Les scientifiques de l’État de Pennsylvanie ont été capables de démontrer que les abeilles étudiées avaient des systèmes immunitaires affaiblis.

 

La dissection des abeilles mortes est gênée par le fait qu'elles meurent loin des ruches, mais celles jusqu'ici disséquées ont un nombre considérable d’agents pathogènes liés aux maladies causées par le stress.

 

Clarence Collison, l'entomologiste pour le Service d'Extension de l'Université de l'État du Mississippi (Mississippi State University Extension Service) a annoncé disant qu’il y a un problème à se procurer suffisamment d’abeilles pour l’étude (voir l'article de Coblentz Bonnie : http://www.seedquest.com/News/releases/2007/april/18897.htm).

 

Il y a eu précédemment des effondrements, en 1896 et quelques-uns au milieu des années 1970 et dans les années 1990, chacun étant de plus en plus sévère que les autres, mais c'est le pire jamais vu depuis (ibid.). Ces événements précédents peuvent avoir été impliqués, à un certain degré, avec l'activité solaire aussi.

 

On a annoncé qu'Albert Einstein avait dit que le monde avait seulement quatre ans après la disparition des abeilles. Essentiellement, toute vie mourra de faim. Le phénomène a commencé déjà aux États-Unis et s'est maintenant étendu en Europe et commence à frapper la Grande-Bretagne aussi, bien qu'à présent les apiculteurs annoncent un bon printemps là.

 

Le système de guidage directionnel des abeilles semble avoir été perturbé. Cela peut être dû à la toxicité et à l'interférence électromagnétique qui désoriente les abeilles les faisant mourir loin des ruches, rendant le diagnostic difficile. Les téléphones portables sont considérés pour être la cause principale mais l'augmentation de la production électromagnétique du Soleil est aussi impliquée.

 

Les récoltes génétiquement modifiées font aussi partie du problème. Les abeilles meurent apparemment une à une loin des ruches et les autres abeilles et prédateurs refusent d'aller près des ruches abandonnées. La maladie a frappé presque la moitié de tous les états américains. Soixante pour cent de la population d'abeilles de la Côte Ouest a disparu, et 70 pour cent manquent sur la Côte Est, surtout de la Floride à la Pennsylvanie. Toute la production sera diminuée dans environ 24 états des États-Unis. Les sociétés du Royaume-Uni ont rapporté que quelques problèmes sont annoncés au Sud de l'Angleterre mais les apiculteurs Écossais nous disent qu'il n'y a aucun problème pour le moment cependant.

 

Il a été annoncé que depuis octobre 2006, 35 pour cent ou plus de la population des abeilles de l’Ouest des États-unis (Apis mellifera) - des milliards d'abeilles individuelles – se sont simplement enfuies de leurs ruches et ont disparu.

 

Les apiculteurs du Royaume-Uni ont dit aux officiers de CCG qu'ils avaient été informés d'un producteur des États-Unis ayant perdu en 1995 ses 2000 ruches en quelques semaines laissant cinq ruches, une perte de 99.75 %.

 

Un couple de parasites est soupçonné, un, une mite et l'autre un plus grand insecte, mais cela semble être beaucoup plus considérable et sérieux que cela. Une mite cause des problèmes aux États-Unis, mais est progressivement contrôlée.

 

Il y a plusieurs autres suspects. Ceux-ci sont : les pesticides, y compris l’imidaclopride, qui est un système insecticide utilisé dans la production des récoltes et des légumes ; les virus transférés par les mites parasites ; les produits chimiques utilisés pour contrôler les mites d'abeilles ; et la nouvelle maladie nosémose des abeilles de l’Ouest due au protozoaire.

 

L'introduction de la mite d'abeilles parasite Varroa en 1987 et l'invasion de l’African Honey Bee (AHB) (Abeille Africaine en français) en 1990 ont menacé des colonies d'abeilles aux États-Unis et dans le monde entier.

 

La réponse est que ce sont tous ces problèmes. Nous tuons nos abeilles par le stress causé par la pollution et le transport, et les récoltes affaiblies ; et les augmentations de la production solaire augmentent les niveaux de stress et la désorientation.

 

La résistance des abeilles est abaissée par la sécheresse, comme la faible production de pollen les rend plus vulnérables à ces désordres et elles deviennent stressées. Le transport ajoute au problème. Nous ajoutons au stress de nouveau en affectant les pollens, et les récoltes sont génétiquement modifiées, ce qui affecte aussi les abeilles. Pratiquement un tiers de toute la production d'alimentation est dépendante des abeilles.

 

Les apiculteurs migrateurs peuvent bien aider à étendre le désordre, et un dans le Mississippi a été dévasté par le désordre, selon Harry Fulton, entomologiste de l'état du Bureau de l'Industrie des Plantes du Mississippi (Mississippi’s Bureau of Plant Industry) et le secrétaire/trésorier de l'Association des Apiculteurs du Mississippi.

 

Ce problème a été annoncé au Royaume-Uni le 1er mars 2007 (Michael McCarthy ; The Independent

http://news.independent.co.uk/environment/wildlife/article2314202.ece)

 

Diana Cox-Foster, professeur d'Entomologie à l'Université d’État de Pennsylvanie, et chef d'un groupe de travail principal sur le CCD, a été rapportée par McCarthy disant qu'ils ont été extrêmement alarmés par la maladie (à ce moment-là). Cela s’accroît maintenant. Cela a un effet majeur sur les populations d'abeilles mobiles.

 

C’est peut-être que les abeilles sentent qu’elles sont malades et elles partent elles-mêmes pour mourir et les ruches sont considérées comme malades par les autres insectes. Cela indique qu'il peut aussi y avoir un agent pathogène impliqué et cela semble être une combinaison de facteurs. Ce comportement a aussi été observé chez les fourmis.

 

Durant la mi-avril 2007, il a été annoncé qu'un des plus grands apiculteurs de Londres a annoncé que 23 de ses 40 ruches ont été abandonnées. Ainsi, le problème apparaît au Royaume-Uni, mais nous avons été informés que c’est encore limité à l’Angleterre du Sud, mais est également répandu en Europe.

 

Les pesticides sont une cause majeure du problème dans les récoltes commerciales.

 

La relation symbiotique entre les cultivateurs d'amande et les apiculteurs est aussi en danger comme le sont les autres récoltes commerciales dépendantes des pollinisateurs. La pollinisation de cette année semble être en bonne voie bien que la mesure du maraîchage des abeilles entre états ne soit en aucun cas certaine.

 

Si nous perdons les abeilles pendant les deux prochaines années, le monde sera en famine avant 2012 sans le Réchauffement Global (cf. www.art4net.com/News4+.html pour l’article par Geoffery Lean et Harriet Shawcross Are Mobile phones wiping out our bees? (Les téléphones portables tuent-ils nos abeilles ?)).

 

À ce rythme, les États-Unis seront les premiers à s’effondrer.

 

Les producteurs électromagnétiques comme les téléphones portables provoqueront aussi des tumeurs cérébrales dans la majorité des sections de la population adulte par l'utilisation excessive dans dix ans. Les jeunes peuvent maintenant bien être séniles ou cancéreux dans l’apogée de la vie. La guerre ajoutera à ces problèmes par les pollutions et la guerre chimique.

 

Le Réchauffement Global sera un fait incité par Dieu par l'activité solaire. Les activités des hommes le renforcent simplement (voir aussi l’étude Le Réchauffement Global et la Prophétie Biblique (No. 218)).

 

Dieu enlèvera la Prostituée de Babylone et amènera la Terre sur ses genoux dans la famine et par l'épée. Cela ne s’arrêtera pas maintenant jusqu'à ce que tout soit accompli. La guerre et la famine ne cesseront pas jusqu'à ce que le Messie ne subjugue les faux systèmes de la Terre qui régissent sous l'Antéchrist. Ces activités augmenteront maintenant jusqu'en 2025.

 

Toutes les punitions prédites dans les Bénédictions et les Malédictions du Pentateuque seront infligées à toutes les nations vu qu’elles viennent conformément au jugement (voir l’étude Les Bénédictions et les Malédictions (No. 75)  et aussi Les Témoins (No. 135)).

 

Durant la fin, la semence de la femme entrera dans une grande puissance pour sauver ceux qui l'attendent avec impatience, comme prévu dans Apocalypse (voir les études Les Sept Sceaux (No. 140) ; Les Sept Trompettes (No. 141) ; L’Avènement du Messie : Partie I (No. 210A)  et L’Avènement du Messie : Partie II (No. 210B) ).

 

L'Église lui sera rassemblée pour régner depuis Jérusalem durant mille ans sous le système millénaire.

 

Les nations continueront à souffrir jusqu'à ce qu’elles soient amenées dans la soumission et le repentir, et dans la paix sous l'adoration du Seul Vrai Dieu.

  

q