Les Églises Chrétiennes de Dieu

[221]

 

 

 

L’Acception de Personnes  [221]

 

(Edition 2.0 19970823-19991206)

 

L'un des péchés les plus communs dans les églises du vingtième siècle est le péché de l’acception de personnes. Beaucoup ne le comprennent pas et beaucoup ne savent même pas que c'est un péché. Que dit la Bible à ce sujet et comment pouvons-nous dire si nous faisons acception de personnes ?

 

    

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

(Copyright © 1997, 1999 Wade Cox)

(Tr. 2010, rév. 2014)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
 http://www.logon.org/french/ et http://www.ccg.org/french/

    

 L’Acception de Personnes [221]

 

 

La Bible est des plus catégoriques que Dieu ne fait pas acception de personnes. Si tel est le cas, alors nous ne devrions pas non plus faire acception de personnes.

 

2Samuel 14:14 14 Il nous faut certainement mourir, et nous serons comme des eaux répandues à terre et qui ne se rassemblent plus ; Dieu n’ôte pas la vie, mais il désire que le fugitif ne reste pas banni de sa présence. (LSG)

 

C'est une promesse puissante, mais la puissance de Dieu n'est pas exercée à l'égard de toute personne.

 

Il s'agit des lois de Dieu qu'il ne doit y avoir aucune acception de personnes dans le jugement d'aucune sorte.

 

Lévitique 19:15 15 Tu ne commettras point d’iniquité dans tes jugements : tu n’auras point égard à la personne du pauvre, et tu ne favoriseras point la personne du grand, mais tu jugeras ton prochain selon la justice. (LSG)

 

C'est une direction pour les pauvres et les puissants. Personne ne doit faire acception de personnes d’aucune manière. Cette loi est encore renforcée dans Deutéronome.

 

Deutéronome 1:17 17 Vous n’aurez point égard à l’apparence des personnes dans vos jugements ; vous écouterez le petit comme le grand ; vous ne craindrez aucun homme, car c’est Dieu qui rend la justice. Et lorsque vous trouverez une cause trop difficile, vous la porterez devant moi, pour que je l’entende. (LSG)

 

C'est un ordre à l’égard de la justice et du jugement. La Bible a beaucoup à dire sur l’acception de personnes et en particulier dans la congrégation du Seigneur. Pourquoi est-ce le cas ? C’était nécessaire parce que c’était endémique dans les nations du monde, y compris Israël parmi ses juges et en particulier le sacerdoce.

 

La tendance à l'égard des personnes est encouragée dans toute théocratie ou, à cet égard, dans toute société où le pouvoir est concentré entre les mains d'une classe d'élite.

 

Dieu a parlé à ce sujet par Ses serviteurs les prophètes et a défini Sa royauté pour assurer un juste et vertueux jugement, à la fois dans le juge et le sacrificateur.

 

2Chroniques 19:4-11 4 Josaphat resta à Jérusalem. Puis il fit encore une tournée parmi le peuple, depuis Beer-Schéba jusqu’à la montagne d’Éphraïm, et il les ramena à l’Éternel, le Dieu de leurs pères. 5 Il établit des juges dans toutes les villes fortes du pays de Juda, dans chaque ville. 6 Et il dit aux juges : Prenez garde à ce que vous ferez, car ce n’est pas pour les hommes que vous prononcerez des jugements ; c’est pour l’Éternel, qui sera près de vous quand vous les prononcerez. 7 Maintenant, que la crainte de l’Éternel soit sur vous ; veillez sur vos actes, car il n’y a chez l’Éternel, notre Dieu, ni iniquité, ni égards pour l’apparence des personnes, ni acceptation de présents. 8 Quand on fut de retour à Jérusalem, Josaphat y établit aussi, pour les jugements de l’Éternel et pour les contestations, des Lévites, des sacrificateurs et des chefs de maisons paternelles d’Israël. 9 Et voici les ordres qu’il leur donna : Vous agirez de la manière suivante dans la crainte de l’Éternel, avec fidélité et avec intégrité de cœur. 10 Dans toute contestation qui vous sera soumise par vos frères, établis dans leurs villes, relativement à un meurtre, à une loi, à un commandement, à des préceptes et à des ordonnances, vous les éclairerez, afin qu’ils ne se rendent pas coupables envers l’Éternel, et que sa colère n’éclate pas sur vous et sur vos frères. C’est ainsi que vous agirez, et vous ne serez point coupables. 11 Et voici, vous avez à votre tête Amaria, le souverain sacrificateur, pour toutes les affaires de l’Éternel, et Zebadia, fils d’Ismaël, chef de la maison de Juda, pour toutes les affaires du roi, et vous avez devant vous des Lévites comme magistrats. Fortifiez-vous et agissez, et que l’Éternel soit avec celui qui fera le bien ! (LSG)

 

La prière du roi détaille la question de la supplication de Dieu de la congrégation d'Israël – tant les natifs que les étrangers au sein de la congrégation. Cela s'étend à toute la structure haute et basse, et au roi oint et au sacrificateur et aux saints.

 

2Chroniques 6:17-42 17 Qu’elle s’accomplisse donc, Éternel, Dieu d’Israël, la promesse que tu as faite à ton serviteur David ! 18 Mais quoi ! Dieu habiterait-il véritablement avec l’homme sur la terre ? Voici, les cieux et les cieux des cieux ne peuvent te contenir : combien moins cette maison que j’ai bâtie ! 19 Toutefois, Éternel mon Dieu, sois attentif à la prière de ton serviteur et à sa supplication ; écoute le cri et la prière que t’adresse ton serviteur. 20 Que tes yeux soient jour et nuit ouverts sur cette maison, sur le lieu dont tu as dit que là serait ton nom ! Écoute la prière que ton serviteur fait en ce lieu. 21 Daigne exaucer les supplications de ton serviteur et de ton peuple d’Israël, lorsqu’ils prieront en ce lieu ! Exauce du lieu de ta demeure, des cieux, exauce et pardonne ! 22 Si quelqu’un pèche contre son prochain et qu’on lui impose un serment pour le faire jurer, et s’il vient jurer devant ton autel, dans cette maison, 23 écoute-le des cieux, agis, et juge tes serviteurs ; condamne le coupable, et fais retomber sa conduite sur sa tête, rends justice à l’innocent, et traite-le selon son innocence ! 24 Quand ton peuple d’Israël sera battu par l’ennemi, pour avoir péché contre toi ; s’ils reviennent à toi et rendent gloire à ton nom, s’ils t’adressent des prières et des supplications dans cette maison, 25 exauce-les des cieux, pardonne le péché de ton peuple d’Israël, et ramène-les dans le pays que tu as donné à eux et à leurs pères ! 26 Quand le ciel sera fermé et qu’il n’y aura point de pluie, à cause de leurs péchés contre toi ; s’ils prient dans ce lieu et rendent gloire à ton nom, et s’ils se détournent de leurs péchés, parce que tu les auras châtiés ; 27 exauce-les des cieux, pardonne le péché de tes serviteurs et de ton peuple d’Israël, à qui tu enseigneras la bonne voie dans laquelle ils doivent marcher, et fais venir la pluie sur la terre que tu as donnée pour héritage à ton peuple ! 28  Quand la famine, la peste, la rouille et la nielle, les sauterelles d’une espèce ou d’une autre, seront dans le pays, quand l’ennemi assiégera ton peuple dans son pays, dans ses portes, quand il y aura des fléaux ou des maladies quelconques ; 29  si un homme, si tout ton peuple d’Israël fait entendre des prières et des supplications, et que chacun reconnaisse sa plaie et sa douleur et étende les mains vers cette maison, 30 exauce-le des cieux, du lieu de ta demeure, et pardonne ; rends à chacun selon ses voies, toi qui connais le cœur de chacun, car seul tu connais le cœur des enfants des hommes, 31 et ils te craindront pour marcher dans tes voies tout le temps qu’ils vivront dans le pays que tu as donné à nos pères ! 32 Quand l’étranger, qui n’est pas de ton peuple d’Israël, viendra d’un pays lointain, à cause de ton grand nom, de ta main forte et de ton bras étendu, quand il viendra prier dans cette maison, 33 exauce-le des cieux, du lieu de ta demeure, et accorde à cet étranger tout ce qu’il te demandera, afin que tous les peuples de la terre connaissent ton nom pour te craindre, comme ton peuple d’Israël, et sachent que ton nom est invoqué sur cette maison que j’ai bâtie ! 34 Quand ton peuple sortira pour combattre ses ennemis, en suivant la voie que tu lui auras prescrite ; s’ils t’adressent des prières, les regards tournés vers cette ville que tu as choisie et vers la maison que j’ai bâtie en ton nom, 35 exauce des cieux leurs prières et leurs supplications, et fais-leur droit ! 36 Quand ils pécheront contre toi, car il n’y a point d’homme qui ne pèche, quand tu seras irrité contre eux et que tu les livreras à l’ennemi, qui les emmènera captifs dans un pays lointain ou rapproché ; 37 s’ils rentrent en eux-mêmes dans le pays où ils seront captifs, s’ils reviennent à toi et t’adressent des supplications dans le pays de leur captivité, et qu’ils disent : Nous avons péché, nous avons commis des iniquités, nous avons fait le mal ! 38 s’ils reviennent à toi de tout leur cœur et de toute leur âme, dans le pays de leur captivité où ils ont été emmenés captifs, s’ils t’adressent des prières, les regards tournés vers leur pays que tu as donné à leurs pères, vers la ville que tu as choisie et vers la maison que j’ai bâtie à ton nom, 39 exauce des cieux, du lieu de ta demeure, leurs prières et leurs supplications, et fais-leur droit ; pardonne à ton peuple ses péchés contre toi ! 40 Maintenant, ô mon Dieu, que tes yeux soient ouverts, et que tes oreilles soient attentives à la prière faite en ce lieu ! 41 Maintenant, Éternel Dieu, lève-toi, viens à ton lieu de repos, toi et l’arche de ta majesté ! Que tes sacrificateurs, Éternel Dieu, soient revêtus de salut, et que tes bien-aimés jouissent du bonheur ! 42 Éternel Dieu, ne repousse pas ton oint, souviens-toi des grâces accordées à David, ton serviteur ! (LSG)

 

Nous voyons ici que n'importe qui dans la congrégation et peu importe ce qu'il a fait, s'il se tourne vers le Seigneur dans la repentance, il sera entendu et restauré. Il n'y a aucune acception de personnes aux yeux de Dieu et dans la grâce salvatrice de Jésus-Christ.

 

L’acception de personnes attaque la notion de la justice de Dieu et la grâce salvatrice de Jésus-Christ.

 

Comment se fait-il, alors, que nous voyions ce problème se développer ? La première cause vient d'un désir de réserver le pouvoir et l'argent à un sacerdoce ou à une classe d'élite. C'est souvent plus facile dans un corps religieux parce que les gens ont un désir inhérent d'être justifiés aux yeux de Dieu ou, plus particulièrement, d'être justes à leurs propres yeux, ou ils ne seraient pas là en premier lieu.

 

La Bible demande que nous ayons égard aux lois de Dieu et à Son alliance.

 

Psaume 74:20 20 Aie égard à l’alliance ! Car les lieux sombres du pays sont pleins de repaires de brigands. (LSG)

 

Psaume 119:6-17 6 Alors je ne rougirai point, à la vue de tous tes commandements. 7 Je te louerai dans la droiture de mon cœur, En apprenant les lois de ta justice. 8 Je veux garder tes statuts : Ne m’abandonne pas entièrement ! 9 Comment le jeune homme rendra-t-il pur son sentier ? En se dirigeant d’après ta parole. 10 Je te cherche de tout mon cœur : Ne me laisse pas égarer loin de tes commandements ! 11 Je serre ta parole dans mon cœur, afin de ne pas pécher contre toi. 12 Béni sois-tu, ô Éternel ! Enseigne-moi tes statuts ! 13 De mes lèvres j’énumère toutes les sentences de ta bouche. 14 Je me réjouis en suivant tes préceptes, Comme si je possédais tous les trésors. 15 Je médite tes ordonnances, j’ai tes sentiers sous les yeux. 16 Je fais mes délices de tes statuts, je n’oublie point ta parole. 17 Fais du bien à ton serviteur, pour que je vive et que j’observe ta parole ! (LSG)

 

Cette acception de personnes ne doit pas être confondue avec le simple égard pour ceux qui sont de condition humble. Ceci est également exigé de ceux qui sont placés au pouvoir ou qui cherchent à exercer l'autorité de Dieu.

 

Psaume 138:1-8 1 De David. Je te célèbre de tout mon cœur, je chante tes louanges en la présence de Dieu. 2 Je me prosterne dans ton saint temple, et je célèbre ton nom, à cause de ta bonté et de ta fidélité, car ta renommée s’est accrue par l’accomplissement de tes promesses. 3 Le jour où je t’ai invoqué, tu m’as exaucé, tu m’as rassuré, tu as fortifié mon âme. 4 Tous les rois de la terre te loueront, ô Éternel ! En entendant les paroles de ta bouche ; 5 ils célébreront les voies de l’Éternel, car la gloire de l’Éternel est grande. 6 L’Éternel est élevé : il voit les humbles, et il reconnaît de loin les orgueilleux. 7 Quand je marche au milieu de la détresse, tu me rends la vie, tu étends ta main sur la colère de mes ennemis, et ta droite me sauve. 8 L’Éternel agira en ma faveur. Éternel, ta bonté dure toujours, n’abandonne pas les œuvres de tes mains ! (LSG)

 

L’Éternel est le Très-Haut, mais il a du respect pour les humbles. Combien plus devons-nous avoir un tel respect ! Pourtant, c’est souvent l'inverse. Le religieux méprise les pauvres et les humbles. Les Pharisiens aimaient les meilleures places dans les synagogues et les fêtes. Les pénitents sont méprisés. Les pécheurs qui sont sauvés par la grâce de Dieu sont tenus en mépris. C'est le problème vu dans Malachie.

 

Malachie 2:1-12 1 Maintenant, à vous cet ordre, sacrificateurs ! 2 Si vous n’écoutez pas, si vous ne prenez pas à cœur de donner gloire à mon nom, dit l’Éternel des armées, j’enverrai parmi vous la malédiction, et je maudirai vos bénédictions ; Oui, je les maudirai, parce que vous ne l’avez pas à cœur. 3 Voici, je détruirai vos semences, et je vous jetterai des excréments au visage, les excréments des victimes que vous sacrifiez, et on vous emportera avec eux. 4 Vous saurez alors que je vous ai adressé cet ordre, afin que mon alliance avec Lévi subsiste, dit l’Éternel des armées. 5 Mon alliance avec lui était une alliance de vie et de paix, ce que je lui accordai pour qu’il me craignît ; et il a eu pour moi de la crainte, il a tremblé devant mon nom. 6 La loi de la vérité était dans sa bouche, et l’iniquité ne s’est point trouvée sur ses lèvres ; il a marché avec moi dans la paix et dans la droiture, et il a détourné du mal beaucoup d’hommes. 7 Car les lèvres du sacrificateur doivent garder la science, et c’est à sa bouche qu’on demande la loi, parce qu’il est un envoyé de l’Éternel des armées. 8 Mais vous, vous vous êtes écartés de la voie, vous avez fait de la loi une occasion de chute pour plusieurs, vous avez violé l’alliance de Lévi, dit l’Éternel des armées. 9 Et moi, je vous rendrai méprisables et vils aux yeux de tout le peuple, parce que vous n’avez pas gardé mes voies, et que vous avez égard à l’apparence des personnes quand vous interprétez la loi. 10 N’avons-nous pas tous un seul père ? N’est-ce pas un seul Dieu qui nous a créés ? Pourquoi donc sommes-nous infidèles l’un envers l’autre, en profanant l’alliance de nos pères ? 11 Juda s’est montré infidèle, et une abomination a été commise en Israël et à Jérusalem ; car Juda a profané ce qui est consacré à l’Éternel, ce qu’aime l’Éternel, il s’est uni à la fille d’un dieu étranger. 12 L’Éternel retranchera l’homme qui fait cela, celui qui veille et qui répond, il le retranchera des tentes de Jacob, et il retranchera celui qui présente une offrande à l’Éternel des armées. (LSG)

 

La vérité est le thème central du juste et du vertueux. Le sacrificateur et l’érudit seront coupés de Dieu, s’ils pervertissent la vérité (cf. Rom. 1:18).

 

Romains 1:18 18 La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive, (LSG)

 

Ainsi, c’est le centre des préoccupations que la vérité est parmi les lois de Dieu, et que toute personne dans l'assemblée du Seigneur qui se repent est capable de se tenir devant Dieu, et il n'y a pas d’acception de personnes dans la manière dont Dieu entend ou traite avec elle.

 

Dans la congrégation du Seigneur, il ne doit y avoir aucun placement de la congrégation un au-dessus de l'autre. Il ne doit y avoir aucune acception de personnes dans le jugement.

 

Proverbes 24:23 23 Voici encore ce qui vient des sages : Il n’est pas bon, dans les jugements, d’avoir égard aux personnes. (LSG)

 

Proverbes 28:21 Il n’est pas bon d’avoir égard aux personnes, Et pour un morceau de pain un homme se livre au péché. (LSG)

 

Une fois que l’acception de personnes est admise à l'assemblée, cela conduit à la corruption du jugement, de l'équité et de la vérité. Les Scribes et les Pharisiens ont été condamnés pour leur faste de la religion, et leur acception de personnes intérieure.

 

Marc 12:38-44 38 Il leur disait dans son enseignement : Gardez-vous des scribes, qui aiment à se promener en robes longues, et à être salués dans les places publiques ; 39 qui recherchent les premiers sièges dans les synagogues, et les premières places dans les festins ; 40 qui dévorent les maisons des veuves, et qui font pour l’apparence de longues prières. Ils seront jugés plus sévèrement. 41 Jésus, s’étant assis vis-à-vis du tronc, regardait comment la foule y mettait de l’argent. Plusieurs riches mettaient beaucoup. 42 Il vint aussi une pauvre veuve, elle y mit deux petites pièces, faisant un quart de sou. 43 Alors Jésus, ayant appelé ses disciples, leur dit : Je vous le dis en vérité, cette pauvre veuve a donné plus qu’aucun de ceux qui ont mis dans le tronc ; 44 car tous ont mis de leur superflu, mais elle a mis de son nécessaire, tout ce qu’elle possédait, tout ce qu’elle avait pour vivre. (LSG)

 

L'attitude du cœur, c’est ce que Dieu voit et juge. Les apôtres, ainsi que Christ, ont précisément condamné ce péché dans de nombreux cas.

 

Actes 10:34 34 Alors Pierre, ouvrant la bouche, dit : En vérité, je reconnais que Dieu ne fait point acception de personnes, (LSG)

 

Cette impartialité signifie que le salut était parmi les Gentils et qu'il n'y avait pas de sacerdoce d'élite ou de nation par décret de Dieu. Tous sont jugés par Dieu selon la vérité.

 

Romains 2:1-11 1 O homme, qui que tu sois, toi qui juges, tu es donc inexcusable ; car, en jugeant les autres, tu te condamnes toi-même, puisque toi qui juges, tu fais les mêmes choses. 2 Nous savons, en effet, que le jugement de Dieu contre ceux qui commettent de telles choses est selon la vérité. 3 Et penses-tu, ô homme, qui juges ceux qui commettent de telles choses, et qui les fais, que tu échapperas au jugement de Dieu ? 4 Ou méprises-tu les richesses de sa bonté, de sa patience et de sa longanimité, ne reconnaissant pas que la bonté de Dieu te pousse à la repentance ? 5 Mais, par ton endurcissement et par ton cœur impénitent, tu t’amasses un trésor de colère pour le jour de la colère et de la manifestation du juste jugement de Dieu, 6 qui rendra à chacun selon ses œuvres ; 7 réservant la vie éternelle à ceux qui, par la persévérance à bien faire, cherchent l’honneur, la gloire et l’immortalité ; 8 mais l’irritation et la colère à ceux qui, par esprit de dispute, sont rebelles à la vérité et obéissent à l’injustice. 9 Tribulation et angoisse sur toute âme d’homme qui fait le mal, sur le Juif premièrement, puis sur le Grec ! 10 Gloire, honneur et paix pour quiconque fait le bien, pour le Juif premièrement, puis pour le Grec ! 11 Car devant Dieu il n’y a point d’acception de personnes. (LSG)

 

Cette compréhension n'est pas prise à cœur dans l'Église et c’est, et cela a été, la plus épouvantable acception de personnes pendant des décennies. Beaucoup ne savent même pas qu’ils pèchent. Plusieurs utilisent l’acception de personnes comme mesure de contrôle quand eux-mêmes n'ont aucune compréhension suffisante de la vérité. Parfois, cela consiste à traiter différemment les clients à une fonction. Parfois, il s'agit d'écarter une pétition ou un cas basé sur le statut d'une personne dans l'Église. Souvent, c’est simplement un moyen de garder le contrôle, quand les gens au pouvoir n'ont pas les réponses au problème. Le plus souvent, c'est le cas. Souvent, comme dans le Protestantisme, c’est impliqué dans le fait de donner des leçons sur Christ plutôt que de traiter avec l'évangile du Royaume de Dieu, qu'il est venu pour prêcher.

 

L’acception de personnes accompagne généralement un désir de contrôler l’information que les gens lisent et donc, leur façon de penser sur les questions. Il est souvent question de qui. Vous ne regardez pas à ce qui est dit, mais à qui le dit. Par conséquent, si vous n'aimez pas la personne qui le dit, vous n'avez pas à évaluer sérieusement tout ce qu'elle dit. Les gens attaquent maintenant les autres et n’évaluent pas ce qu'ils disent. Cela conduit à l'érosion complète de la liberté d'expression et de l'évaluation de la vérité.

Les Béréens examinaient chaque jour les Écritures pour voir si les choses qu'ils entendaient étaient vraies.

 

Actes 17:10-14 10 Aussitôt les frères firent partir de nuit Paul et Silas pour Bérée. Lorsqu’ils furent arrivés, ils entrèrent dans la synagogue des Juifs. 11 Ces Juifs avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique ; ils reçurent la parole avec beaucoup d’empressement, et ils examinaient chaque jour les Écritures, pour voir si ce qu’on leur disait était exact. 12 Plusieurs d’entre eux crurent, ainsi que beaucoup de femmes grecques de distinction, et beaucoup d’hommes. 13 Mais, quand les Juifs de Thessalonique surent que Paul annonçait aussi à Bérée la parole de Dieu, ils vinrent y agiter la foule. 14 Alors les frères firent aussitôt partir Paul du côté de la mer ; Silas et Timothée restèrent à Bérée. (LSG)

 

Ici, nous voyons les Juifs [qui sont venus] à Bérée chercher à minimiser la parole de Dieu telle qu'elle était enseignée par l'Église. Ils n'avaient pas de réponse et ainsi ils ont cherché à jouer l'homme plutôt que d'examiner à la lumière de l'Écriture ce qui était dit.

 

Le même problème est évident parmi les cultes qui pensent qu'ils ont toute la vérité qui leur est révélée. Alors que les erreurs dans leurs arguments sont exposées par l'histoire, ou de nouvelles preuves, ou une meilleure recherche, ils essaient de conserver le problème en attaquant le messager plutôt que de répondre à la question dans la vérité. Cela est toujours accompagné par la calomnie et la méchanceté. On peut l’observer et on l’observe en fonction dans de nombreuses sectes et groupes des systèmes du monde, y compris ces églises mentionnées ici. Selon l'enseignement biblique, les enseignants ne doivent pas menacer ou intimider. En plus d'avertir les Romains, Paul avait à répondre aux Éphésiens à ce sujet.

 

Éphésiens 6:9 9 Et vous, maîtres, agissez de même à leur égard, et abstenez-vous de menaces, sachant que leur maître et le vôtre est dans les cieux, et que devant lui il n’y a point d’acception de personnes. (LSG)

 

Il a également mis en garde les Colossiens.

 

Colossiens 3:25 25 Car celui qui agit injustement recevra selon son injustice, et il n’y a point d’acception de personnes. (LSG)

 

Yacob, le frère de Jésus-Christ (appelé Jacques dans les textes en français) avait ceci à dire au sujet de ce problème d’acception de personnes qu'il a trouvé dans l'Église et apparemment même à Jérusalem.

 

Jacques 2:1-20 1 Mes frères, que votre foi en notre glorieux Seigneur Jésus-Christ soit exempte de toute acception de personnes. 2 Supposez, en effet, qu’il entre dans votre assemblée un homme avec un anneau d’or et un habit magnifique, et qu’il y entre aussi un pauvre misérablement vêtu ; 3 si, tournant vos regards vers celui qui porte l’habit magnifique, vous lui dites : Toi, assieds-toi ici à cette place d’honneur ! et si vous dites au pauvre : Toi, tiens-toi là debout ! ou bien : Assieds-toi au-dessous de mon marchepied ! 4 ne faites-vous pas en vous-mêmes une distinction, et ne jugez-vous pas sous l’inspiration de pensées mauvaises ? 5 Écoutez, mes frères bien-aimés : Dieu n’a-t-il pas choisi les pauvres aux yeux du monde, pour qu’ils soient riches en la foi, et héritiers du royaume qu’il a promis à ceux qui l’aiment ? 6 Et vous, vous avilissez le pauvre ! Ne sont-ce pas les riches qui vous oppriment, et qui vous traînent devant les tribunaux ? 7 Ne sont-ce pas eux qui outragent le beau nom que vous portez ? 8 Si vous accomplissez la loi royale, selon l’Écriture : Tu aimeras ton prochain comme toi-même, vous faites bien. 9 Mais si vous faites acception de personnes, vous commettez un péché, vous êtes condamnés par la loi comme des transgresseurs. 10 Car quiconque observe toute la loi, mais pèche contre un seul commandement, devient coupable de tous. 11 En effet, celui qui a dit : Tu ne commettras point d’adultère, a dit aussi : Tu ne tueras point. Or, si tu ne commets point d’adultère, mais que tu commettes un meurtre, tu deviens transgresseur de la loi. 12 Parlez et agissez comme devant être jugés par une loi de liberté, 13 car le jugement est sans miséricorde pour qui n’a pas fait miséricorde. La miséricorde triomphe du jugement. 14 Mes frères, que sert-il à quelqu’un de dire qu’il a la foi, s’il n’a pas les œuvres ? La foi peut-elle le sauver ? 15 Si un frère ou une sœur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour, 16 et que l’un d’entre vous leur dise : Allez en paix, chauffez-vous et vous rassasiez ! et que vous ne leur donniez pas ce qui est nécessaire au corps, à quoi cela sert-il ? 17 Il en est ainsi de la foi : si elle n’a pas les œuvres, elle est morte en elle-même. 18 Mais quelqu’un dira : Toi, tu as la foi ; et moi, j’ai les œuvres. Montre-moi ta foi sans les œuvres, et moi, je te montrerai la foi par mes œuvres. 19 Tu crois qu’il y a un seul Dieu, tu fais bien ; les démons le croient aussi, et ils tremblent. 20 Veux-tu savoir, ô homme vain, que la foi sans les œuvres est inutile ? (LSG)

 

Pierre reprend ce thème sur le développement de l'esprit des élus.

 

1Pierre 1:13-25 13 C’est pourquoi, ceignez les reins de votre entendement, soyez sobres, et ayez une entière espérance dans la grâce qui vous sera apportée, lorsque Jésus-Christ apparaîtra. 14 Comme des enfants obéissants, ne vous conformez pas aux convoitises que vous aviez autrefois, quand vous étiez dans l’ignorance. 15 Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, 16 selon qu’il est écrit : Vous serez saints, car je suis saint. 17 Et si vous invoquez comme Père celui qui juge selon l’œuvre de chacun, sans acception de personnes, conduisez-vous avec crainte pendant le temps de votre pèlerinage, 18 sachant que ce n’est pas par des choses périssables, par de l’argent ou de l’or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères, 19 mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache, 20 prédestiné avant la fondation du monde, et manifesté à la fin des temps, à cause de vous, 21 qui par lui croyez en Dieu, lequel l’a ressuscité des morts et lui a donné la gloire, en sorte que votre foi et votre espérance reposent sur Dieu. 22 Ayant purifié vos âmes en obéissant à la vérité pour avoir un amour fraternel sincère, aimez-vous ardemment les uns les autres, de tout votre cœur, 23 puisque vous avez été régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, par la parole vivante et permanente de Dieu. 24 Car toute chair est comme l’herbe, et toute sa gloire comme la fleur de l’herbe. L’herbe sèche, et la fleur tombe ; 25 Mais la parole du Seigneur demeure éternellement. Et cette parole est celle qui vous a été annoncée par l’Évangile. (LSG)

 

Dieu a choisi de parler à Balaam par la bouche d'un âne. Il parle aux élus par de multiples sources. Tous les intervenants doivent être jugés sur le fond de ce qu'ils disent. Des documents et des expositions peuvent être écrits par des hommes ou des femmes, anciens, diacres ou toute autre forme d’ouvrier au service de Dieu. Des documents viennent d'autres Églises et d’individus dans ces organisations et de gens venant d’aucune organisation du tout.

 

Nous devrions examiner ce qui est dit, sur la base de son bien-fondé de ce que nous comprenons de la vérité. Nous devrions être convaincus par la vérité, peu importe d'où elle vient, peu importe dans quelle forme elle vient. Si c’est vrai, alors c’est vrai, et nous devrions agir de façon logique. Nous devrions logiquement être contraints par la vérité. Nous ne devrions pas regarder le costume dans lequel elle vient. Dieu peut parler de la bouche de n’importe qui - de la bouche des enfants - et Il le fait. Nous devrions être prêts à écouter et à évaluer la vérité. Les gens ne le font pas. Ils n'organisent pas selon la foi livrée une fois pour toutes. Les gens passent de nombreuses années à défendre des positions retranchées, non pas parce que c’est vrai, mais parce qu'ils sont à l'aise avec cela. C'est exactement la mauvaise chose à faire.

 

Nous nous apercevons, qu’avec Dieu, il n'y a aucune acception de personnes du tout. Ceux qu'Il a choisis d'appeler et à qui Il donne Son Esprit Saint, sont sauvés par Sa grâce et rachetés par Son intervention, à travers les activités de Son fils et l’Esprit Saint. Dieu n'est pas limité quant à qui Il décidera d'utiliser et de comment Il agira dans ce processus. Accrochez-vous à ce qui est vrai. Comme le dit Paul aux Philippiens :

 

Philippiens 4:6-9 6 Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. 7 Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ. 8 Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées. 9 Ce que vous avez appris, reçu et entendu de moi, et ce que vous avez vu en moi, pratiquez-le. Et le Dieu de paix sera avec vous. (LSG)

 

   

  

q