Les Églises Chrétiennes de Dieu

[245]

 

 

 

La Restauration de Josias [245]

 

(Édition 2.0 19980422-20081122)

 

 

La Restauration sous le Roi Josias avait un certain nombre de caractéristiques importantes pour notre compréhension en tant que Chrétiens aujourd'hui.

 

    

Christian Churches of God

PO Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

 

Courriel : secretary@ccg.org

 

 

(Copyright ©  1998, 2008  Wade Cox)

(Tr. 2003, rév. 2007, 2012)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
 http://www.logon.org/french/ et http://www.ccg.org/french/

 

    

La Restauration de Josias [245]

 

 

Dans l'étude la Sanctification du Temple, nous avons examiné le processus de Sanctification et la Restauration sous un certain nombre de dirigeants différents. Cette étude a aussi examiné l'importance de la restauration de la création provenant du premier jour du premier mois et l'activité soudaine de Dieu dans ce processus. Entre la restauration sous Ézéchias et celle sous Esdras, il y a eu une restauration significative sous Josias, qui a été la dernière durant le Temple de Salomon.

 

À peine quelques décennies après la restauration d'Ézéchias, la nation était retournée à l'apostasie sous la domination assyrienne. L'Assyrie avait été avertie par Jonas, et Ninive a été épargnée à cause de leur repentir. Cependant, ils sont retournés aux cultes d’Easter/Pâques et de l'adoration du soleil, et Israël et Juda les ont suivis. Les Assyriens avaient emmené une grande partie d'Israël en captivité.

 

Comme roi d'Israël, Jéroboam avait fait un système d'adoration parallèle à celui de Dieu, mais il avait établi dans ce système l'adoration des Veaux d'Or, qui faisait partie de l'ancien système babylonien d'adoration du Dieu Lune, Sin (cf. l'étude Le Veau d'Or [222]).

 

Il avait aussi institué une fête le huitième mois, comme nous l'avons vu dans l'étude Jéroboam et le Calendrier Hillel [191] (cf. l'étude Golgotha : le Lieu du Crâne [217]).

 

1Rois 12:32-33 Il établit une fête au huitième mois, le quinzième jour du mois, comme la fête qui se célébrait en Juda, et il offrit des sacrifices sur l'autel. Voici ce qu'il fit à Béthel afin que l'on sacrifiât aux veaux qu'il avait faits. Il plaça à Béthel les prêtres des hauts lieux qu'il avait élevés. 33Et il monta sur l'autel qu'il avait fait à Béthel, le quinzième jour du huitième mois, mois qu'il avait choisi de son gré. Il fit une fête pour les enfants d'Israël, et il monta sur l'autel pour brûler des parfums. (LSG)

 

Pendant cette apostasie et le faux système religieux que Jéroboam avait conçu, Dieu a suscité un prophète pour s'occuper de cette apostasie. Dieu ne fait rien sans avertir Son peuple par Ses serviteurs, les prophètes, avant qu'Il ne décide d'agir.

 

1Rois 13:1-6 Voici, un homme de Dieu arriva de Juda à Béthel, par la parole de l'Éternel, pendant que Jéroboam se tenait à l'autel pour brûler des parfums. 2Il cria contre l'autel, par la parole de l'Éternel, et il dit : Autel ! autel ! ainsi parle l'Éternel : Voici, il naîtra un fils à la maison de David ; son nom sera Josias ; il immolera sur toi les prêtres des hauts lieux qui brûlent sur toi des parfums, et l'on brûlera sur toi des ossements d'hommes ! 3Et le même jour il donna un signe, en disant : C'est ici le signe que l'Éternel a parlé : Voici, l'autel se fendra, et la cendre qui est dessus sera répandue. 4Lorsque le roi entendit la parole que l'homme de Dieu avait criée contre l'autel de Béthel, il avança la main de dessus l'autel, en disant : Saisissez-le ! Et la main que Jéroboam avait étendue contre lui devint sèche, et il ne put la ramener à soi. 5L'autel se fendit, et la cendre qui était dessus fut répandue, selon le signe qu'avait donné l'homme de Dieu, par la parole de l'Éternel. 6Alors le roi prit la parole, et dit à l'homme de Dieu : Implore l'Éternel, ton Dieu, et prie pour moi, afin que je puisse retirer ma main. L'homme de Dieu implora l'Éternel, et le roi put retirer sa main, qui fut comme auparavant. (LSG)

 

De la même manière, les prophètes eux-mêmes sont soumis aux instructions de Dieu, ne déviant ni à gauche ni à droite de ce qu'on leur donne à faire. Ce prophète savait précisément quoi faire à cet égard, comme nous le voyons au verset 9.

 

1Rois 13:7-10 Le roi dit à l'homme de Dieu : Entre avec moi dans la maison, tu prendras quelque nourriture, et je te donnerai un présent. 8L'homme de Dieu dit au roi : Quand tu me donnerais la moitié de ta maison, je n'entrerais pas avec toi. Je ne mangerai point de pain, et je ne boirai point d'eau dans ce lieu-ci ; 9car cet ordre m'a été donné, par la parole de l'Éternel : Tu ne mangeras point de pain et tu ne boiras point d'eau, et tu ne prendras pas à ton retour le chemin par lequel tu seras allé. 10Et il s'en alla par un autre chemin, il ne prit pas à son retour le chemin par lequel il était venu à Béthel. (LSG)

 

Quand un prophète a un mandat de Dieu, il doit obéir même quand un autre prophète lui dit qu'il a des instructions contraires du Seigneur. Dans ce cas, le prophète a été dupé par un de ses compagnons prophètes.

 

1Rois 13:13-32 13Et il dit à ses fils : Sellez-moi l'âne. Ils lui sellèrent l'âne, et il monta dessus. 14Il alla après l'homme de Dieu, et il le trouva assis sous un térébinthe. Il lui dit : Es-tu l'homme de Dieu qui est venu de Juda ? Il répondit : Je le suis. 15Alors il lui dit : Viens avec moi à la maison, et tu prendras quelque nourriture. 16Mais il répondit : Je ne puis ni retourner avec toi, ni entrer chez toi. Je ne mangerai point de pain, je ne boirai point d'eau avec toi en ce lieu-ci ; 17car il m'a été dit, par la parole de l'Éternel : Tu n'y mangeras point de pain et tu n'y boiras point d'eau, et tu ne prendras pas à ton retour le chemin par lequel tu seras allé. 18Et il lui dit : Moi aussi, je suis prophète comme toi ; et un ange m'a parlé de la part de l'Éternel, et m'a dit : Ramène-le avec toi dans ta maison, et qu'il mange du pain et boive de l'eau. Il lui mentait. 19L'homme de Dieu retourna avec lui, et il mangea du pain et but de l'eau dans sa maison. 20Comme ils étaient assis à table, la parole de l'Éternel fut adressée au prophète qui l'avait ramené. 21Et il cria à l'homme de Dieu qui était venu de Juda : Ainsi parle l'Éternel : Parce que tu as été rebelle à l'ordre de l'Éternel, et que tu n'as pas observé le commandement que l'Éternel, ton Dieu, t'avait donné ; 22parce que tu es retourné, et que tu as mangé du pain et bu de l'eau dans le lieu dont il t'avait dit : Tu n'y mangeras point de pain et tu n'y boiras point d'eau, -ton cadavre n'entrera pas dans le sépulcre de tes pères. 23Et quand le prophète qu'il avait ramené eut mangé du pain et qu'il eut bu de l'eau, il sella l'âne pour lui. 24L'homme de Dieu s'en alla : et il fut rencontré dans le chemin par un lion qui le tua. Son cadavre était étendu dans le chemin ; l'âne resta près de lui, et le lion se tint à côté du cadavre. 25Et voici, des gens qui passaient virent le cadavre étendu dans le chemin et le lion se tenant à côté du cadavre ; et ils en parlèrent à leur arrivée dans la ville où demeurait le vieux prophète. 26Lorsque le prophète qui avait ramené du chemin l'homme de Dieu l'eut appris, il dit : C'est l'homme de Dieu qui a été rebelle à l'ordre de l'Éternel, et l'Éternel l'a livré au lion, qui l'a déchiré et l'a fait mourir, selon la parole que l'Éternel lui avait dite. 27Puis, s'adressant à ses fils, il dit : Sellez-moi l'âne. Ils le sellèrent, 28et il partit. Il trouva le cadavre étendu dans le chemin, et l'âne et le lion qui se tenaient à côté du cadavre. Le lion n'avait pas dévoré le cadavre et n'avait pas déchiré l'âne. 29Le prophète releva le cadavre de l'homme de Dieu, le plaça sur l'âne, et le ramena ; et le vieux prophète rentra dans la ville pour le pleurer et pour l'enterrer. 30Il mit son cadavre dans le sépulcre, et l'on pleura sur lui, en disant : Hélas, mon frère ! 31Après l'avoir enterré, il dit à ses fils : Quand je serai mort, vous m'enterrerez dans le sépulcre où est enterré l'homme de Dieu, vous déposerez mes os à côté de ses os. 32Car elle s'accomplira, la parole qu'il a criée, de la part de l'Éternel, contre l'autel de Béthel et contre toutes les maisons des hauts lieux qui sont dans les villes de Samarie. (LSG)

 

Ce prophète d'Israël évaluait le prophète de Juda pour voir si ce qu'il a dit était vrai. Le fait qu'il ait menti et que cela ait coûté à l'homme sa vie était seulement une pensée après coup. Néanmoins, c'était vrai et la restauration devait être effectuée par Josias, qui a été nommé par Dieu et désigné enfant pour gouverner et restaurer Israël de la Maison de David.

 

À la fin de cette période d'idolâtrie intense, autant en Israël qu'en Juda, le roi de Juda était Manassé et il avait non seulement mené Juda à l'idolâtrie, mais il a aussi répandu beaucoup de sang innocent, jusqu'à en remplir Jérusalem d'un bout à l'autre (2Rois 21:16). Il est mort et Amon, son fils, a régné à sa place et il a fait la même chose.

 

2Rois 21:19-26 Amon avait vingt-deux ans lorsqu'il devint roi, et il régna deux ans à Jérusalem. Sa mère s'appelait Meschullémeth, fille de Haruts, de Jotba. 20Il fit ce qui est mal aux yeux de l'Éternel, comme avait fait Manassé, son père ; 21il marcha dans toute la voie où avait marché son père, il servit les idoles qu'avait servies son père, et il se prosterna devant elles ; 22il abandonna l'Éternel, le Dieu de ses pères, et il ne marcha point dans la voie de l'Éternel. 23Les serviteurs d'Amon conspirèrent contre lui, et firent mourir le roi dans sa maison. 24Mais le peuple du pays frappa tous ceux qui avaient conspiré contre le roi Amon ; et le peuple du pays établit roi Josias, son fils, à sa place. 25Le reste des actions d'Amon, et ce qu'il a fait, cela n'est-il pas écrit dans le livre des Chroniques des rois de Juda ? 26On l'enterra dans son sépulcre, dans le jardin d'Uzza. Et Josias, son fils, régna à sa place. (LSG)

 

Amon (qui signifie un architecte ou un ouvrier habile) est ici tué par ses serviteurs. Les gens, qui ont sans doute désiré que la lignée d'Amon continue, ont ensuite assassiné les serviteurs.

 

Subséquemment, la prophétie débute. Un enfant est placé sur le trône et Dieu commence alors à travailler avec lui.

 

2Rois 22:1-2 Josias avait huit ans lorsqu'il devint roi, et il régna trente et un ans à Jérusalem. Sa mère s'appelait Jedida, fille d'Adaja, de Botskath. 2Il fit ce qui est droit aux yeux de l'Éternel, et il marcha dans toute la voie de David, son père ; il ne s'en détourna ni à droite ni à gauche. (LSG)

 

Ce roi a été élevé dans les voies de Dieu dès sa jeunesse et il n'a pas dévié. Il devait être utilisé de cette façon et le temps a dicté la façon qu'il devait opérer.

 

Dans sa dix-huitième année de règne, il a été utilisé par Dieu à l'âge usuel de vingt-cinq ans, qui était l'âge pour l'inscription dans le service du temple, comme cela a été le cas avec Ézéchias dans sa restauration (cf. l'étude La Sanctification du Temple de Dieu [241]).

 

Ainsi, Josias a été utilisé à partir de l'âge de 25 ans, dans la dix-huitième année de son règne. Dieu l'a utilisé de cette façon :

 

2Rois 22:3-13 La dix-huitième année du roi Josias, le roi envoya dans la maison de l'Éternel Schaphan, le secrétaire, fils d'Atsalia, fils de Meschullam. 4Il lui dit : Monte vers Hilkija, le souverain sacrificateur, et qu'il amasse l'argent qui a été apporté dans la maison de l'Éternel et que ceux qui ont la garde du seuil ont recueilli du peuple. 5On remettra cet argent entre les mains de ceux qui sont chargés de faire exécuter l'ouvrage dans la maison de l'Éternel. Et ils l'emploieront pour ceux qui travaillent aux réparations de la maison de l'Éternel, 6pour les charpentiers, les manœuvres et les maçons, pour les achats de bois et de pierres de taille nécessaires aux réparations de la maison. 7Mais on ne leur demandera pas de compte pour l'argent remis entre leurs mains, car ils agissent avec probité. 8Alors Hilkija, le souverain sacrificateur, dit à Schaphan, le secrétaire : J'ai trouvé le livre de la loi dans la maison de l'Éternel. Et Hilkija donna le livre à Schaphan, et Schaphan le lut. 9Puis Schaphan, le secrétaire, alla rendre compte au roi, et dit : Tes serviteurs ont amassé l'argent qui se trouvait dans la maison, et l'ont remis entre les mains de ceux qui sont chargés de faire exécuter l'ouvrage dans la maison de l'Éternel. 10Schaphan, le secrétaire, dit encore au roi : Le sacrificateur Hilkija m'a donné un livre. Et Schaphan le lut devant le roi. 11Lorsque le roi entendit les paroles du livre de la loi, il déchira ses vêtements. 12Et le roi donna cet ordre au sacrificateur Hilkija, à Achikam, fils de Schaphan, à Acbor, fils de Michée, à Schaphan, le secrétaire, et à Asaja, serviteur du roi : 13Allez, consultez l'Éternel pour moi, pour le peuple, et pour tout Juda, au sujet des paroles de ce livre qu'on a trouvé ; car grande est la colère de l'Éternel, qui s'est enflammée contre nous, parce que nos pères n'ont point obéi aux paroles de ce livre et n'ont point mis en pratique tout ce qui nous y est prescrit. (LSG)

 

Dieu a donné à Josias un désir de Lui obéir. Quand on a montré à Josias que Juda n'avait pas obéi à la loi, il a été capable d'agir sur cette information et de se repentir et de faire les changements nécessaires pour se conformer aux vœux de Dieu et à la Loi.

 

Il savait que s'il n'agissait pas, Dieu les détruirait. À travers ses conseillers, ils ont alors recherché le conseil des prophètes.

 

2Rois 22:14-20 Le sacrificateur Hilkija, Achikam, Acbor, Schaphan et Asaja, allèrent auprès de la prophétesse Hulda, femme de Schallum, fils de Thikva, fils de Harhas, gardien des vêtements. Elle habitait à Jérusalem, dans l'autre quartier de la ville. 15Après qu'ils eurent parlé, elle leur dit : Ainsi parle l'Éternel, le Dieu d'Israël : Dites à l'homme qui vous a envoyés vers moi : 16Ainsi parle l'Éternel : Voici, je vais faire venir des malheurs sur ce lieu et sur ses habitants, selon toutes les paroles du livre qu'a lu le roi de Juda. 17Parce qu'ils m'ont abandonné et qu'ils ont offert des parfums à d'autres dieux, afin de m'irriter par tous les ouvrages de leurs mains, ma colère s'est enflammée contre ce lieu, et elle ne s'éteindra point. 18Mais vous direz au roi de Juda, qui vous a envoyés pour consulter l'Éternel : Ainsi parle l'Éternel, le Dieu d'Israël, au sujet des paroles que tu as entendues : 19Parce que ton cœur a été touché, parce que tu t'es humilié devant l'Éternel en entendant ce que j'ai prononcé contre ce lieu et contre ses habitants, qui seront un objet d'épouvante et de malédiction, et parce que tu as déchiré tes vêtements et que tu as pleuré devant moi, moi aussi, j'ai entendu, dit l'Éternel. 20C'est pourquoi, voici, je te recueillerai auprès de tes pères, tu seras recueilli en paix dans ton sépulcre, et tes yeux ne verront pas tous les malheurs que je ferai venir sur ce lieu. Ils rapportèrent au roi cette réponse. (LSG)

 

Par le repentir évident des leaders, le mal a été évité pendant un avenir prévisible. Ainsi, Josias a agi par foi sur les paroles des prophètes et la Loi de Dieu.

 

Au chapitre 23, nous pouvons voir exactement quelle était la pollution d'Israël. C'était le culte du système du soleil des Babyloniens et des Égyptiens, comme nous l'avons vu au Sinaï, caractérisé par le système du Veau d'Or (consulter l'étude Le Veau d'Or [222]). Ce système existe toujours en Israël et parmi nos gens et il provoquera notre destruction (cf. l'étude Les Origines de Noël et des Pâques [235]).

 

Nous pouvons aussi voir dans les textes que c'était dans la période conduisant à la Pâque, mais ce n'était pas une Pâque ordinaire. Le nom Josias est, en réalité, Yo’shiYah (DHS 2977), ce qui signifie Fondé sur Yah ou le Présent de Yah ou, de la racine asa, il signifie alors la guérison de Yah. Cette prophétie a été faite pour que nous voyions que cette restauration était fondée sur Yah. Comme nom, Yah est la forme singulière de laquelle Yahovah est tiré, étant pluriel dans l'utilisation.

 

À cette restauration, le Temple a été aussi purifié de ses abominations et de son infamie.

 

2Rois 23:1-20 Le roi Josias fit assembler auprès de lui tous les anciens de Juda et de Jérusalem. 2Puis il monta à la maison de l'Éternel, avec tous les hommes de Juda et tous les habitants de Jérusalem, les sacrificateurs, les prophètes, et tout le peuple, depuis le plus petit jusqu'au plus grand. Il lut devant eux toutes les paroles du livre de l'alliance, qu'on avait trouvé dans la maison de l'Éternel. 3Le roi se tenait sur l'estrade, et il traita alliance devant l'Éternel, s'engageant à suivre l'Éternel, et à observer ses ordonnances, ses préceptes et ses lois, de tout son cœur et de toute son âme, afin de mettre en pratique les paroles de cette alliance, écrites dans ce livre. Et tout le peuple entra dans l'alliance. 4Le roi ordonna à Hilkija, le souverain sacrificateur, aux sacrificateurs du second ordre, et à ceux qui gardaient le seuil, de sortir du temple de l'Éternel tous les ustensiles qui avaient été faits pour Baal, pour Astarté, et pour toute l'armée des cieux ; et il les brûla hors de Jérusalem, dans les champs du Cédron, et en fit porter la poussière à Béthel. 5Il chassa les prêtres des idoles, établis par les rois de Juda pour brûler des parfums sur les hauts lieux dans les villes de Juda et aux environs de Jérusalem, et ceux qui offraient des parfums à Baal, au soleil, à la lune, au zodiaque et à toute l'armée des cieux. 6Il sortit de la maison de l'Éternel l'idole d'Astarté, qu'il transporta hors de Jérusalem vers le torrent de Cédron ; il la brûla au torrent de Cédron et la réduisit en poussière, et il en jeta la poussière sur les sépulcres des enfants du peuple. 7Il abattit les maisons des prostitués qui étaient dans la maison de l'Éternel, et où les femmes tissaient des tentes pour Astarté. 8Il fit venir tous les prêtres des villes de Juda ; il souilla les hauts lieux où les prêtres brûlaient des parfums, depuis Guéba jusqu'à Beer Schéba ; et il renversa les hauts lieux des portes, celui qui était à l'entrée de la porte de Josué, chef de la ville, et celui qui était à gauche de la porte de la ville. 9Toutefois les prêtres des hauts lieux ne montaient pas à l'autel de l'Éternel à Jérusalem, mais ils mangeaient des pains sans levain au milieu de leurs frères. 10Le roi souilla Topheth dans la vallée des fils de Hinnom, afin que personne ne fît plus passer son fils ou sa fille par le feu en l'honneur de Moloc. 11Il fit disparaître de l'entrée de la maison de l'Éternel les chevaux que les rois de Juda avaient consacrés au soleil, près de la chambre de l'eunuque Nethan Mélec, qui demeurait dans le faubourg ; et il brûla au feu les chars du soleil. 12Le roi démolit les autels qui étaient sur le toit de la chambre haute d'Achaz et que les rois de Juda avaient faits, et les autels qu'avait faits Manassé dans les deux parvis de la maison de l'Éternel ; après les avoir brisés et enlevés de là, il en jeta la poussière dans le torrent de Cédron. 13Le roi souilla les hauts lieux qui étaient en face de Jérusalem, sur la droite de la montagne de perdition, et que Salomon, roi d'Israël, avait bâtis à Astarté, l'abomination des Sidoniens, à Kemosch, l'abomination de Moab, et à Milcom, l'abomination des fils d'Ammon. 14Il brisa les statues et abattit les idoles, et il remplit d'ossements d'hommes la place qu'elles occupaient. 15Il renversa aussi l'autel qui était à Béthel, et le haut lieu qu'avait fait Jéroboam, fils de Nebath, qui avait fait pécher Israël ; il brûla le haut lieu et le réduisit en poussière, et il brûla l'idole.

 

Tout le système d'adoration de Baal et d'Astarté ; d’Easter/Pâques et de Vénus/l'Étoile du Matin, le système de Sin, le Dieu Lune, comme Milcom et Kemosch, le mystère de l'abatage du Taureau et les cultes au soleil, nous le retrouvons dans les systèmes Aryens et ce, même à ce jour en Europe parmi leurs descendants. À ce système s'ajoutait le culte de la prostitution des Sodomites, qui avait été placé dans le temple même de Dieu. Les chars d'Apollon et les Mystères retrouvés au Nord et en Europe étaient ici à Sion et dans le Temple.

 

Le système assyrien/babylonien entier, que nous voyons maintenant en Europe, a été enraciné parmi eux par leurs chefs suprêmes assyriens. Il était tellement enraciné que les gens ne se sont pas même rendu compte que leur système était une puanteur dans les narines de Dieu. Ils avaient adoré de cette façon pendant des siècles, autant avant qu'après la réforme d'Ézéchias. Ils ne savaient pas ou ne voulaient pas savoir qu'ils étaient idolâtres et en danger de destruction. C'est exactement le système que nous avons aujourd'hui. Les prêtres le savent, mais ils ne disent pas la vérité et les gens périssent en l'absence de vision. Dans ce cas, Josias lui-même a vu le besoin de la réforme. Dieu l'a utilisé quand il a atteint la majorité conformément à la loi, comme Il avait utilisé Ézéchias avant lui.

 

Il est aussi évident que Dieu a soutenu la foi de Josias et qu'Il a affaibli l'emprise des Assyriens sur Juda, lorsqu'il a travaillé pour la vérité et établi les lois de Dieu.

 

16Josias, s'étant tourné et ayant vu les sépulcres qui étaient là dans la montagne, envoya prendre les ossements des sépulcres, et il les brûla sur l'autel et le souilla, selon la parole de l'Éternel, prononcée par l'homme de Dieu qui avait annoncé ces choses. 17Il dit : Quel est ce monument que je vois ? Les gens de la ville lui répondirent : C'est le sépulcre de l'homme de Dieu, qui est venu de Juda, et qui a crié contre l'autel de Béthel ces choses que tu as accomplies. 18Et il dit : Laissez-le ; que personne ne remue ses os ! On conserva ainsi ses os avec les os du prophète qui était venu de Samarie. 19Josias fit encore disparaître toutes les maisons des hauts lieux, qui étaient dans les villes de Samarie, et qu'avaient faites les rois d'Israël pour irriter l'Éternel ; il fit à leur égard entièrement comme il avait fait à Béthel. 20Il immola sur les autels tous les prêtres des hauts lieux, qui étaient là, et il y brûla des ossements d'hommes. Puis il retourna à Jérusalem. (LSG)

 

Josias a fait ce que Dieu lui a commandé de faire concernant ces Prêtres Sodomites. Il les a mis à mort. La prophétie a été accomplie et on a su qu'elle et la séquence, à partir du temps où elle avait été faite, ont été accomplies.

 

Le Temps de la Restauration

 

Le temps de la restauration est important.

 

Josias a régné en Juda vers 640-609 AEC (avant l'ère actuelle).

 

Josias a commencé à rechercher le Dieu de son père David à partir de la huitième année de son règne (vers 632 AEC, voir 2Chron. 34:3a). Dieu a récompensé sa foi en affaiblissant l'emprise des Assyriens sur les provinces du Sud et à l'Ouest (cf. Interpreter’s Dictionary of the Bible (Dictionnaire de la Bible de l'Interprète), art., “Josiah”, vol. 2, p. 997). Ce renforcement de sa capacité et de son pouvoir a continué jusqu'à l'année 628.

 

La douzième année de son règne (vers 628 AEC), (c'est-à-dire quand il est devenu un homme à vingt ans), il a commencé à purger Juda et Jérusalem (2Chroniques 34:3b-5).

 

2Chroniques 34:3-5 3La huitième année de son règne, comme il était encore jeune, il commença à rechercher le Dieu de David, son père ; et la douzième année, il commença à purifier Juda et Jérusalem des hauts lieux, des idoles, des images taillées et des images en fonte. 4On renversa devant lui les autels des Baals, et il abattit les statues consacrées au soleil qui étaient dessus ; il brisa les idoles, les images taillées et les images en fonte, et les réduisit en poussière, et il répandit la poussière sur les sépulcres de ceux qui leur avaient sacrifié ; 5et il brûla les ossements des prêtres sur leurs autels. C'est ainsi qu'il purifia Juda et Jérusalem. (LSG)

 

Après cela, il a alors poursuivi ses efforts dans les secteurs des restes de Manassé, d'Éphraïm et aussi loin que Nephthali.

 

2Chroniques 34:6-7 Dans les villes de Manassé, d'Éphraïm, de Siméon, et même de Nephthali, partout au milieu de leurs ruines, 7il renversa les autels, il mit en pièces les idoles et les images taillées et les réduisit en poussière, et il abattit toutes les statues consacrées au soleil dans tout le pays d'Israël. Puis il retourna à Jérusalem. (LSG)

 

Après la découverte du Livre de la Loi dans le temple, la dix-huitième année de son règne (vers 622), il a effectué la grande réforme religieuse qui a aussi eu des implications politiques pour le gouvernement du pays (2Chroniques 34:8-35:19; cf. Interp. Dict., ibid.).

 

Le compte-rendu des Chroniques déclare que Manassé a enlevé les emblèmes assyriens d'adoration et mentionne que Josias a seulement enlevé les emblèmes cananéens. Ceci est tenu pour être en conflit avec le compte-rendu dans 2 Rois où il est dit que Josias a tout enlevé. La réponse est évidente.

 

Manassé, le fils d'Ézéchias, les a enlevés à son repentir, mais ce n'était pas une restauration. Amon et son administration les ont remis en place et c'était pour cette raison qu'il a été tué (cf. 2Chron. 33:23).

 

Le compte-rendu dans 2Rois ne rompt pas la séquence de la réforme, comme nous le voyons dans les Chroniques. Il semble, d'après les deux comptes-rendus, qu'à partir de la dix-huitième année, il a commencé à étendre la réforme aux villes de Samarie. La réponse est ici que ce processus n'a apparemment été achevé avec succès qu'à la dix-huitième année de son règne. Les villes de Samarie, à ce moment-là, étaient aussi peuplées par des gens de Cutha et des Mèdes, placés là par les Assyriens (consulter l’étude Le Signe de Jonas et l'Histoire de la Reconstruction du Temple [013]) et cette épuration n'a été finalement effectuée qu'en 622 AEC.

 

Un certain nombre d'événements ont eu besoin d'être accomplis en conjonction avec la restauration et Dieu seul pouvait le faire.

 

Le début de l'affaiblissement de la puissance assyrienne a été à la mort d'Assourbanipal, qui peut être datée à 630 AEC (Interp. Dict., ibid.). Selon les Chroniques babyloniennes, Babylone s'est révolté contre les Assyriens et a placé Nabopolassar sur le trône de Babylone, le jour coïncidant au 22/23 novembre 626 AEC. Il a été enregistré que il n'y a pas eu de roi dans le pays pendant un an avant son règne (ibid.).

 

Ainsi, dans les activités ferventes de Josias, nous voyons les événements survenir où Assourbanipal est mort, affaiblissant ainsi l'Assyrie et il n'y a eu aucun roi dans le pays en 627 AEC. Cette année-là, l'Assyrie a été entièrement occupée par des activités à l'Est et Dieu avait assurément éliminé leur influence sur Juda dans le Sud-Ouest pour que Josias commence la libération menant jusqu'à la restauration de 622.

 

L'année du Jubilé était en 624 AEC. La restauration avait été longuement en préparation. La restauration d'Ézéchias peut même avoir été instrumentale dans la préparation en conservant le Livre de la Loi et le plan de la restauration. Il a peut-être été trouvé par Hilkija de l'époque de la réforme d'Ézéchias (vers 715-687 AEC). Certains pensent qu'il a été préparé pendant le règne de Manassé, environ cinquante ans plus tôt (Interp. Dict., ibid., p. 997). En conséquence, les modèles des restaurations étaient semblables. Ézéchias a commencé sa restauration le premier jour du premier mois de l'année sacrée 715/14, quand il a aussi commencé à régner. Cette restauration a commencé durant la neuvième année du cycle du Jubilé précédent. Elle n'a pas coïncidé avec le Jubilé, mais elle était préliminaire à la restauration postérieure qui a eu lieu quatre-vingt-onze ans après.

 

Une question principale se pose ici : Où était Jérémie au moment de cette restauration ? Pourquoi ont-ils consulté un prophète secondaire quand le plus grand prophète d'Israël de l'époque était toujours vivant ? La réponse évidente est que Jérémie était absent. C'est une autre question. Il a seulement eu cela à dire à propos de Josias en parlant à Jojakim, le fils de Josias :

 

Jérémie 22:15-16 Est-ce que tu règnes, parce que tu as de la passion pour le cèdre ? Ton père ne mangeait-il pas, ne buvait-il pas ? Mais il pratiquait la justice et l'équité, Et il fut heureux ; 16Il jugeait la cause du pauvre et de l'indigent, Et il fut heureux. N'est-ce pas là me connaître ? dit l'Éternel. (LSG)

 

On n'a pas consulté le prophète Sophonie non plus, bien qu'il fut probablement vivant lui aussi.

 

C'est suite à cette restauration de Josias que les érudits bibliques contemporains affirment que le livre de Deutéronome et le travail des scribes Deutéronomistes ont été écrits, à partir de 622 AEC, et révisés en 560 AEC (ibid., cf. l'étude La Bible [164]).

 

La raison derrière cette vue est le détail des Chroniques en comparaison au texte de 2Rois. Assurément, la restauration sous Ézéchias a copié le canon en existence des Écritures, même les Proverbes de Salomon (cf. Interp. Dict., ibid., art. “Hezekiah”, p. 598). Le travail des Scribes sous Manassé a aussi été central à la restauration. Il y a eu, en effet, deux éléments de la restauration antérieure au Jubilé, sous Josias, et à la restauration suivante, la première année du nouveau Jubilé. Pour cette restauration, un travail immense a été fait pendant plusieurs années, durant le Jubilé précédent. Ce travail a suivi le travail fait le Jubilé précédent sous Ézéchias, et un peu de travail fait sous Manassé, l'apostat et le récidiviste.

 

Ce que nous voyons dans les comptes-rendus, c'est qu'il n'y a pas eu une Pâque tardive, bien que le nettoyage du temple ait été, en fait, plus grand. Les périodes de temps sont importantes pour comprendre ce qui est arrivé.

 

À partir de 633/32 AEC, l'année avant le Sabbat (qui devrait avoir impliqué la lecture de la loi et qui ne l'a pas fait) et conduisant à la première année du dernier cycle du Jubilé, Josias a commencé à suivre Dieu et à restaurer la foi. Cela a d'abord impliqué la subjugation du secteur, ce qui n'était pas vraiment possible sous Ézéchias, car Israël était allé en captivité.

 

Josias l'a fait jusqu'en 628/27 AEC, qui était la quatrième année du cycle. En 627/26, qui était la cinquième année du cycle et celle de la moisson triple, il avait purifié le pays des idoles qu'il avait brûlées et réduites en poudre. Les années 625 et 624 étaient l'année Sabbatique et l'année du Jubilé respectivement. En 623/22, l'année de retour du nouveau Jubilé, il a commencé la restauration. Ceci a probablement commencé après l’annonce du Jubilé aux Expiations en 624. C'était la dix-huitième année de son règne. Le Interpreters Dictionary (Dictionnaire des Interprètes) (ibid., p. 997) situe cette année en 622, ce qui est possible à partir du début de son règne, en l'année sacrée 640/39 AEC.

 

La restauration a été d'une ampleur incroyable, comme nous le voyons d'après l'état du temple. Avant le 1er Nisan 623/2, étant la première année du nouveau Jubilé, il avait nettoyé Israël et les avait restaurés à la foi. La Pâque était de nouveau opérationnelle dans le Temple et les faux sacrificateurs idolâtres étaient enlevés ou morts.

 

La fête de la Pâque est identifiée à 2Chroniques 35:1-19.

 

2Chroniques 35:1-19 Josias célébra la Pâque en l'honneur de l'Éternel à Jérusalem, et l'on immola la Pâque le quatorzième jour du premier mois. 2Il établit les sacrificateurs dans leurs fonctions, et les encouragea au service de la maison de l'Éternel. 3Il dit aux Lévites qui enseignaient tout Israël et qui étaient consacrés à l'Éternel : Placez l'arche sainte dans la maison qu'a bâtie Salomon, fils de David, roi d'Israël ; vous n'avez plus à la porter sur l'épaule. Servez maintenant l'Éternel, votre Dieu, et son peuple d'Israël. 4Tenez-vous prêts, selon vos maisons paternelles, selon vos divisions, comme l'ont réglé par écrit David, roi d'Israël, et Salomon, son fils ; 5occupez vos places dans le sanctuaire, d'après les différentes maisons paternelles de vos frères les fils du peuple, et d'après la classification des maisons paternelles des Lévites. 6Immolez la Pâque, sanctifiez-vous, et préparez-la pour vos frères, en vous conformant à la parole de l'Éternel, prononcée par Moïse. 7Josias donna aux gens du peuple, à tous ceux qui se trouvaient là, des agneaux et des chevreaux au nombre de trente mille, le tout pour la Pâque, et trois mille bœufs ; cela fut pris sur les biens du roi. 8Ses chefs firent de bon gré un présent au peuple, aux sacrificateurs et aux Lévites. Hilkija, Zacharie, et Jehiel, princes de la maison de Dieu, donnèrent aux sacrificateurs pour la Pâque deux mille six cents agneaux et trois cents bœufs. 9Conania, Schemaeja et Nethaneel, ses frères, Haschabia, Jeïel et Jozabad, chefs des Lévites, donnèrent aux Lévites pour la Pâque cinq mille agneaux et cinq cents bœufs. 10Le service s'organisa, et les sacrificateurs et les Lévites occupèrent leur place, selon leurs divisions, d'après l'ordre du roi. 11Ils immolèrent la Pâque ; les sacrificateurs répandirent le sang qu'ils recevaient de la main des Lévites, et les Lévites dépouillèrent les victimes. 12Ils mirent à part les holocaustes pour les donner aux différentes maisons paternelles des gens du peuple, afin qu'ils les offrissent à l'Éternel, comme il est écrit dans le livre de Moïse ; et de même pour les bœufs. 13Ils firent cuire la Pâque au feu, selon l'ordonnance, et ils firent cuire les choses saintes dans des chaudières, des chaudrons et des poêles ; et ils s'empressèrent de les distribuer à tout le peuple. 14Ensuite ils préparèrent ce qui était pour eux et pour les sacrificateurs, car les sacrificateurs, fils d'Aaron, furent occupés jusqu'à la nuit à offrir les holocaustes et les graisses ; c'est pourquoi les Lévites préparèrent pour eux et pour les sacrificateurs, fils d'Aaron. 15Les chantres, fils d'Asaph, étaient à leur place, selon l'ordre de David, d'Asaph, d'Héman, et de Jeduthun le voyant du roi, et les portiers étaient à chaque porte ; ils n'eurent pas à se détourner de leur office, car leurs frères les Lévites préparèrent ce qui était pour eux. 16Ainsi fut organisé ce jour-là tout le service de l'Éternel pour faire la Pâque et pour offrir des holocaustes sur l'autel de l'Éternel, d'après l'ordre du roi Josias. 17Les enfants d'Israël qui se trouvaient là célébrèrent la Pâque en ce temps et la fête des pains sans levain pendant sept jours. 18Aucune Pâque pareille à celle-là n'avait été célébrée en Israël depuis les jours de Samuel le prophète ; et aucun des rois d'Israël n'avait célébré une Pâque pareille à celle que célébrèrent Josias, les sacrificateurs et les Lévites, tout Juda et Israël qui s'y trouvaient, et les habitants de Jérusalem. 19Ce fut la dix-huitième année du règne de Josias que cette Pâque fut célébrée. (LSG)

 

L'enlèvement de l'idolâtrie et de la récidive était presque impossible parce que les gens étaient en soi idolâtres. La religion d'Israël et de Juda a été infectée par les systèmes d'adorations du soleil des Aryens pendant des millénaires, depuis la fondation de Babylone et même avant le temps accepté du déluge.

 

Les nations d'Europe sont toujours solidement fixées sur ce système idolâtre qui se retrouve dans les traditions de l'Islam et les religions de l'Orient et des Amériques. Les leçons de la restauration de Josias sont un avertissement au monde des derniers jours et de la restauration sous le Messie.

 

La Chute des Assyriens

 

Dieu n'a pas agi de façon isolée dans cette restauration. Les Assyriens avaient eu un avertissement sous Jonas et ils se sont repentis, comme Israël l'avait fait sous Ézéchias. Cependant, ils ne sont pas restés repentants et ils ont infligé leur système de fausses religions à Israël et à Juda, après qu'ils avaient été utilisés par Dieu pour soumettre Israël à cause de son apostasie.

 

Le royaume babylonien a commencé à gagner du pouvoir sur les Assyriens et les Chroniques babyloniennes donnent une image de ce royaume de 626-623 AEC. Une pause a suivi dans le registre jusqu'en 616 AEC (Interp. Dict., ibid., p. 997).

 

En 614, Ashur est tombée entre les mains de Cyaxares, le roi des Mèdes. La cité était tombée avant l'arrivée de Nabopolassar, mais un traité a été fait entre les Mèdes et les Babyloniens. En 612, Ninive a cédé à un assaut combiné et les Assyriens se sont retirés à Harrân, où Ashur-uballit II a essayé de restaurer l'Empire assyrien. Il a été contraint à se retirer de Harrân en 610 malgré des renforts égyptiens. Les Babyloniens et les Mèdes ont capturé la ville et ils l'ont maintenue contre une imposante force combinée d'Assyriens et d'Égyptiens en 609 AEC.

 

Josias est mort à la bataille de Meguiddo. Il s'est vu forcé à se battre pour essayer d'empêcher les Égyptiens, sous le Pharaon Néco, de regrouper leurs forces avec les Assyriens. Josias a probablement agi pour appuyer les Babyloniens, qu'il voyait comme des alliés potentiels. Même après ce pouvoir que Dieu avait placé sur lui, Josias n'a pas tenu compte des avertissements donnés par Dieu, de la bouche même de Néco. Il a cherché à s'immiscer dans les batailles pour appuyer Babylone qui deviendrait l'adversaire et le destructeur de Juda et de son système religieux, comme cela avait été prédit et comme nous le voyons plus tard par le prophète Daniel (cf. Daniel, Chapitre 2). Les Égyptiens ont été emmenés par Dieu et Il les a utilisés pour préparer la voie pour la captivité de la nation.

 

2Chroniques 35:20-27 Après tout cela, après que Josias eut réparé la maison de l'Éternel, Néco, roi d'Égypte, monta pour combattre à Carkemisch sur l'Euphrate. Josias marcha à sa rencontre ; 21et Néco lui envoya des messagers pour dire : Qu'y a-t-il entre moi et toi, roi de Juda ? Ce n'est pas contre toi que je viens aujourd'hui ; c'est contre une maison avec laquelle je suis en guerre. Et Dieu m'a dit de me hâter. Ne t'oppose pas à Dieu, qui est avec moi, de peur qu'il ne te détruise. 22Mais Josias ne se détourna point de lui, et il se déguisa pour l'attaquer, sans écouter les paroles de Néco, qui venaient de la bouche de Dieu. Il s'avança pour combattre dans la vallée de Meguiddo. 23Les archers tirèrent sur le roi Josias, et le roi dit à ses serviteurs : Emportez-moi, car je suis gravement blessé. 24Ses serviteurs l'emportèrent du char, le mirent dans un second char qui était à lui, et l'amenèrent à Jérusalem. Il mourut, et fut enterré dans le sépulcre de ses pères. Tout Juda et Jérusalem pleurèrent Josias. 25Jérémie fit une complainte sur Josias ; tous les chanteurs et toutes les chanteuses ont parlé de Josias dans leurs complaintes jusqu'à ce jour, et en ont établi la coutume en Israël. Ces chants sont écrits dans les Complaintes. 26Le reste des actions de Josias, et ses oeuvres de piété, telles que les prescrit la loi de l'Éternel, 27ses premières et ses dernières actions, cela est écrit dans le livre des rois d'Israël et de Juda. (LSG)

 

2Rois 23:29 dit qu'il a été tué et que ses serviteurs l'ont ramené à Jérusalem où il a été enterré. 2Chroniques implique qu'il a été sérieusement blessé dans la bataille et que ses serviteurs l'ont ramené à Jérusalem et tout Juda et Jérusalem pleurèrent Josias (2Chron. 35:24). La réponse évidente à tout conflit ici est qu'il a été sérieusement blessé et qu'il est mort en retournant à Jérusalem.

 

Josias a été épargné pour ordonner la réforme, mais les prophéties avaient déjà été mises en place. Dieu allait provoquer la captivité de Juda à cause de son idolâtrie et de son faux système religieux. Ce système existe toujours sur la planète et il est le système religieux le plus prolifique et endémique dans le monde.

 

Dieu va provoquer une plus grande transformation et réforme, plus grande que ces restaurations qui nous ont été données pour notre exemple. Les Assyriens ont emmené Israël en captivité vers 721 AEC. Juda s'est repenti et a été préservé, mais il est retombé dans l'idolâtrie et a suivi Israël vingt-cinq ans après le Jubilé antérieur à la restauration de Josias. À partir du Jubilé de 724 AEC, Israël a été emmené en captivité, de sorte qu'en 721, ils étaient une nation captive. À partir de 715, Dieu a restauré Juda pour que la captivité de Juda soit retardée et pour que Juda soit tenu séparé du corps d'Israël. Juda n'a été défait qu'après la chute des Assyriens et, à partir de 612 AEC, nous voyons les Assyriens et les Hittites et leurs tribus associées disparaître de la scène pour être remplacés par les Babyloniens, les Mèdes et les Perses.

 

Les activités au huitième siècle AEC sont apparentées à celles au vingtième siècle menant jusqu'au Jubilé de 2027/28. Les Babyloniens ont pris le pouvoir sous Nebucadnetsar, à la bataille de Karkemish, en 605 AEC. En 525, sous Cambyse, ils avaient occupé l'Égypte et ils sont devenus la puissance dominante. Ce système devait durer sept temps ou 2520 ans jusqu'en 1996.

 

À partir de 632 AEC, la puissance des Assyriens dominants a commencé à être détruite. Sur une période de vingt-sept ans, l'Assyrie a été détruite et Babylone a été établie. Pour accomplir cela, les guerres qui ont affaibli Israël et l'ont envoyé en captivité ont commencé environ cent vingt ans plus tôt.

 

Au vingtième siècle, la puissance des peuples anglophones a été affaiblie et une série de Guerres Mondiales l'a saignée à blanc. Juda a aussi été saigné à blanc par l'Holocauste jusqu'en 1945 et dans les guerres suivantes.

 

Bientôt, le monde entier sera emmené au repentir. De la même manière que l'Égypte a été emmenée à la vallée de Meguiddo et pour détruire Josias, les nations vont aussi être emmenées à Meguiddo et détruites. Le système religieux de ce monde, institué par les Assyro-Babyloniens et les Égyptiens, sera détruit. À partir du prochain Jubilé, une restauration produira une nouvelle restauration religieuse et un ordre établi et le monde sera gouverné sous un système différent de loi avec un nouvel ordre religieux basé sur l'équité, la justice et la droiture. C'est aussi reflété par la restauration du deuxième système du Temple sous Esdras et Néhémie. De la même manière, la Sanctification du Temple (cf. l'étude La Sanctification du Temple de Dieu [241]) doit commencer par le sacerdoce et le temple de Dieu et s'étendre au monde à travers leurs activités. Le monde est préparé de la même manière.

 

Dieu a détruit le monde par le déluge et, le premier jour du premier mois, l'Arche a été découverte et la terre a été découverte (Genèse 8:13). C'est cependant le vingt-septième jour du deuxième mois que la terre a été assez sèche pour marcher dessus et que les fils de Noé ont pu travailler la terre (Genèse 8:14-19). Cette restauration a montré que la période d'occupation a été de cinquante jours, de la date de la sanctification des simples et des gens erronés du monde, le sept de Nisan, et non pas de la Pâque ni du premier jour du premier mois. Le monde est préparé pour le Messie par l'activité des élus. Dix jours avant la Pentecôte et apparemment cinquante jours après le 7 Nisan, Christ est monté au ciel pour permettre à l'homme de mettre le pied dans les cieux.

 

Du Premier Mois au Septième Mois

 

Cette séquence de la première restauration a culminé avec le Messie. La séquence de cet âge est illustrée par la séquence du premier mois.

 

Le premier jour du premier mois a lieu la sanctification du Temple de Dieu, Temple que nous sommes (1Cor. 3:16 ; 6:19).

 

Le septième jour du mois est la sanctification des simples et des gens erronés. Cette activité est requise pour la création physique maintenant et dans le Millenium et elle est une des deux distinctions entre Nisan et Tishri qui, autrement, est le miroir du même plan et des mêmes actions.

 

Le dixième jour du premier mois a lieu la mise de côté de l'agneau qui commence le processus de rédemption et la capacité des premiers fruits à être offerts et acceptés par Dieu.

 

Le quatorzième jour du premier mois est la fête de la Pâque. Toutes les restaurations dans cet âge commencent du, et impliquent le, premier mois menant jusqu'au sacrifice et à la participation au corps et au sang de Christ, comme le deuxième sacrement des élus. Le premier sacrement des élus est le baptême, qui est la première phase de la sanctification du temple et qui, idéalement, a lieu après les saisons des Fêtes et entre le 1er et le 7 Nisan et avant le 14ème jour du Premier mois.

 

La Fête de la Pâque et des Pains sans Levain comprend un jour simple et une période de sept jours. Cette séquence reflète le sacrifice et la préparation des élus par l'enlèvement du péché et le développement ensuite jusqu'à la Pentecôte et la Moisson des élus, pendant les quarante Jubilés dans le désert.

 

Il y a un Jour Saint au commencement et à la fin des Pains sans Levain, le premier jour ou le Jour de la Pâque du 14 Nisan étant un jour de préparation. À moins que les élus ne soient saints, on ne leur permet pas de manger du pain sans levain de la Pâque, comme nous l'avons vu dans la réforme de Josias où on n'a pas permis aux sacrificateurs des Hauts Lieux d'aller au Temple pour la Pâque. Donc, l'adoration idolâtre écarte le sacerdoce de la Pâque, au Temple.

 

La distinction entre le premier et le septième mois est l'assemblée des Trompettes, de nouveau, à la Nouvelle Lune ou le premier jour du mois, qui annonce l'intervention du Messie dans les activités du monde. Il intervient à cause des élus et de leur existence et persistance, comme peuple de Dieu. Ils sont identifiés par leurs activités et leurs devoirs, imposés et symbolisés par les Sabbats, les Nouvelles Lunes, les Festivals et les activités à partir du Premier Mois jusqu'à et incluant la réception de l'Esprit à la Pentecôte et les Fêtes et les Lois de Dieu, en général.

 

Il n'y a pas de jeûne, le septième jour du septième mois. L'homme ne peut rien faire maintenant de pertinent. L'agneau a déjà été sacrifié et, de ce fait, le jeûne est le dixième jour du septième mois où, au premier mois, il avait simplement été mis de côté pour être sacrifié le quatorzième jour. Au septième mois, l'agneau, qui avait été mis de côté au ciel, retourne comme le roi conquérant, symbolisé par les trompettes, le premier jour du septième mois. Le dixième jour, aux Expiations, le monde est réconcilié et préparé pour le règne Millénaire. Consulter aussi l’étude Les Ascensions de Moïse (No. 70).

 

Les nations sont traitées sur une base continuelle. De même que Josias avait restauré le temple et la loi à partir de la Pâque et avait continué à le faire pendant environ treize ans après 623/2 AEC, jusqu'à ce qu'il soit allé à Megiddo, en 609 AEC, pour faire face aux nations et qu’il soit tué, le royaume passera aussi des mains des rois entre les mains du Messie, à qui il appartient.

 

Les offrandes de la fête de la Récolte doivent être faites la première soirée de la fête. Le premier jour de la Fête des Tentes est un jour Saint. Aucune activité n'est exigée des humains, à part l'offrande de la récolte qui ne doit pas être gardée jusqu'au matin.

 

Les sept jours de la Fête des Tentes sont l'équivalent millénaire des sept jours des Pains sans Levain. Dans le premier cas, le Messie est mort pour permettre la Fête de la Pâque. Les actions des humains sont nécessaires pour sortir du monde.

 

Au septième mois, la fête représente le règne du Messie sur la planète où il n'y a aucune exigence de sortir du monde puisque le monde entier est sous un règne de justice et sous la loi de Dieu.

 

Aussi, le septième ou dernier jour de la Fête des Tentes n'est pas un jour saint, car il représente le retour du monde à l'adversaire et à la guerre.

 

Par ailleurs, le Dernier Grand Jour est le huitième jour qui, contrairement aux Pains sans Levain, est à la fin et non pas au commencement et il est un jour saint. Quant à elle, la Pâque n'est pas un jour saint parce qu'elle représente le travail du Messie dans le salut de l'humanité.

 

Le Dernier Grand Jour est un Jour Saint parce qu'il représente le jugement du monde avec justice et l'élimination finale du péché. Il représente la venue de Dieu sur la terre et l'union de la Cité de Dieu dans la restauration finale.

 

Cette restauration finale est le résultat final du plan de Dieu.

 

Ainsi, nous voyons que les Restaurations et les Sept Grandes Pâques de la Bible ont une signification pour les activités dans la séquence du Plan de Dieu. Consulter l’étude Les Sept Grandes Pâques de la Bible (No. 107).

 

Bien que Josias se soit repenti, il a dû mourir, car tout le système qu'il a mené devait être restauré en entier par l'élimination des nations, mais Juda n'était pas encore apte à le faire.

 

Ézéchias a commencé le processus et son fils Manassé a essayé, mais il a sombré dans l'idolâtrie et s'est ensuite repenti. Son fils Amon a été encore pire que Manassé lorsque ce dernier était à son pire état. Josias a reporté l'inévitable. Cependant, c'est survenu sous les Babyloniens. Le Temple a été détruit et la restauration suivante a été une restauration à un temple différent avec une structure différente, comme nous l'avons vu avec Esdras et Néhémie. C'était symbolique et cela indiquait Christ. La séquence entière de ce temple avait pour but l'avènement du Messie et le jugement de Juda sous les soixante-dix semaines d’années, qui ont abouti à 70 EC (consulter l'étude Le Signe de Jonas et l'Histoire de la Reconstruction du Temple [013]).

 

Nous sommes dans la période menant à la restauration sous le Messie. Comme la restauration de Josias, elle sera centrée sur le Jubilé, mais il y aura une rébellion contre cette restauration, tant au début, qui nécessitera une restauration du type d'Esdras, qu'à la fin du Millenium, antérieur au jugement. C'est une autre histoire.

 

Pour nous aider à voir les leçons comparatives, nous devrions voir la séquence sous forme de diagramme. La restauration d'Esdras et de Néhémie était au nouveau ou deuxième temple.

 

La restauration d'Ézéchias a été faite à l'instigation de Dieu. Cette restauration a été suivie par un écart et une autre restauration, de nouveau, inspirée par la prophétie. Elle a commencé dans le cycle de sept ans, antérieur au Jubilé. C'est de nouveau représenté par la période de sept ans, vue dans les Trompettes et expliquée par les études La Chute de Jéricho [142] et aussi Les Sept Sceaux [140] et Les Sept Trompettes [141].

 

Le Messie abrège les derniers jours en venant avant le Jubilé du prochain Millénaire, par exemple dans les sept ans qui précèdent le Jubilé de 2027/28, c'est-à-dire autour de 2019/20. La Rébellion contre le Messie produit l'établissement du nouveau système dans le Millenium, comme Esdras et Néhémie ont été utilisés.

 

Un diagramme de comparaison pourrait ressembler à ce qui suit et les événements futurs pourraient très bien paraître comme ceux inscrits dans le diagramme :

 

Restauration d'Israël sous les rois

 

715/16 AEC : la restauration d'Ézéchias

 

Israël récidive sous Manassé et Amon.

 

632 : la restauration de Josias commence.

 

630 : le roi assyrien meurt.

 

627 : aucun roi sur le trône au Nord.

 

624 : la nation d'Israël et les Samaritains sont subjugués et libérés de l'idolâtrie.

 

624/23 : le Jubilé est sonné et la restauration religieuse de la populace commence.

 

623/22 : la Pâque de la Restauration est observée (une interruption se produit dans les registres).

 

616 : les Mèdes émergent comme les leaders contre les Assyriens et l'Égypte s'allie à l'Assyrie.

 

614 : Ashur tombe aux mains de Cyaxares, le roi des Mèdes ; un traité est fait entre les Mèdes et les Babyloniens, sous Nabopolassar, qui est arrivé en retard pour la chute d'Ashur.

 

612 : Ninive tombe suite à un assaut combiné et l'Assyrie se retire à Harrân où Ashur-uballit II essaye de restaurer l'Empire assyrien.

 

610 : Ashur-uballit II se retire de Harrân, malgré l'aide égyptienne, et la ville tombe entre les mains des Mèdes et des Babyloniens

 

609 : Josias est blessé et retiré de la bataille de Megiddo. Les Mèdes et les Babyloniens repoussent l'attaque combinée assyrienne et égyptienne.

 

605-525 : le temps des Païens commence.

 

598/97 : Juda tombe entre les mains des Babyloniens et le vieux système du Temple est détruit.

 

539 : la conquête de Babylone par Cyrus et Darius le Mède, fils d'Astyages, l'oncle de Cyrus.

 

423-410 : le Deuxième Temple est construit. Les Soixante-dix Semaines d’années commencent et finissent en 70 EC.

 

398-373/2 : Esdras et Néhémie restaurent le système du Temple sous Artaxerxès II.

 

La Restauration sous le Messie

 

1914/18 : Première Guerre Mondiale. Les guerres de la fin commencent.

 

1917 : reprise de la Palestine par les Forces du Commonwealth britannique et déclaration de la Patrie juive.

 

1939 : La Deuxième Guerre Mondiale commence.

 

1942 : l'holocauste commence.

 

1945 : La Deuxième Guerre Mondiale prend fin.

 

1953 : l'Égypte déclare son indépendance.

 

1956 : crise du canal de Suez.

 

1996 : la fin du Temps des Païens. 2000 ans ou quarante jubilés depuis la naissance du Messie. 3000ème Anniversaire de l'entrée de David à Jérusalem.

 

1997 : le Mois d’Années commence. L'enlèvement des systèmes mondiaux des Sacrificateurs, des Princes et des Prophètes commence.

 

1998 : Année Sabbatique et 21ème année du 39ème Jubilé depuis les missions de Jean le Baptiste et du Messie au Jubilé de 27/28 EC. Première Lecture de la Loi à la Fête des Tentes depuis des siècles.

 

1999-2019 : Les Guerres des rois du Nord et du Sud et la destruction des nations commencent.

 

2019/20 : le Messie commence la subjugation des nations et l'appel à Megiddo.

 

2027/28 : le 40ème Jubilé est sonné.

 

2028 : le Millenium commence.

 

L'ère du Gouvernement Juste sous la Loi de la Bible commence.

 

La guerre de la rébellion.

 

La restauration et construction du Temple.

 

2997 + : Satan est libéré.

 

2997-3027 : la guerre de la Dernière Rébellion.

 

3028 : la Deuxième Résurrection et le Jugement de l'Armée et du Monde.

 

3127 : la remise à Éloah et la Cité de Dieu.

 

3128 : la première Grande Pâque de l'Armée.

 

Pour une étude approfondie, vous pouvez aussi consulter les documents suivants :

Les Grandes Lignes de la Chronologie de l’Âge [272]

L’Avènement du Messie [210A]

Le Jubilé d’Or et le Millenium [300]

 

 

q