Les Églises Chrétiennes de Dieu

[263]

 

 

 

La Loi et le Dixième Commandement [263]

 

(Édition 2.0 19981011-20120512-20120804)

 

Il est écrit : Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain, tu ne convoiteras point la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain. Cette étude explique la structure entière de la Loi de Dieu, telle qu’elle s’applique à son Commandement, expliqué par les prophètes et les Testaments, conformément à la lecture de la Loi dans les années de Sabbat.

 

 

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

(Copyright © 1998, 1999, 2012 Wade Cox)

(Tr. 2003, rév. 2012)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web à:
 http://www.logon.org/french/ et http://www.ccg.org/french/

 



La Loi et le Dixième Commandement [263]

 

 

Il est écrit : “Tu ne convoiteras point.”

Exode 20:17 Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain ; tu ne convoiteras point la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain. (LSG)

 

Deutéronome 5:21 Tu ne convoiteras point la femme de ton prochain ; tu ne désireras point la maison de ton prochain, ni son champ, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain. (LSG)

 

Romains 7:7 Que dirons-nous donc ? La loi est-elle péché ? Loin de là ! Mais je n'ai connu le péché que par la loi. Car je n'aurais pas connu la convoitise, si la loi n'eût dit : Tu ne convoiteras point. (LSG)

 

Le dixième commandement établit la loi à un niveau spirituel plus élevé. Il implante aussi la loi dans l'esprit et le cœur et règle la conduite de l'élu. La violation de ce commandement concernant la convoitise, comme celle des autres commandements dans la structure, viole la loi entière.

 

La structure du dixième commandement suit celle des Deux Grands Commandements aussi bien que des autres neuf commandements, lesquels sont tous centrés sur l’amour de Dieu.

 

Matthieu 22:36-38  Maître, quel est le plus grand commandement de la loi ? 37 Jésus lui répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. 38 C'est le premier et le plus grand commandement. (LSG)

 

Le Système et l’Autorité de Dieu en tant que Loi

 

Dieu a établi Sa loi jusqu'à l'accomplissement complet de Son plan, pour la durée entière de l'âge et des résurrections à la vie et au jugement.

 

Matthieu 5:17-32 Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. 18 Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit arrivé. 19 Celui donc qui supprimera l'un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux ; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux. 20 Car, je vous le dis, si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n'entrerez point dans le royaume des cieux. 21 Vous avez entendu qu'il a été dit aux anciens : Tu ne tueras point ; celui qui tuera mérite d'être puni par les juges. 22 Mais moi, je vous dis que quiconque se met en colère contre son frère mérite d'être puni par les juges ; que celui qui dira à son frère : Raca ! mérite d'être puni par le sanhédrin ; et que celui qui lui dira : Insensé ! mérite d'être puni par le feu de la géhenne. 23 Si donc tu présentes ton offrande à l'autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, 24 laisse là ton offrande devant l'autel, et va d'abord te réconcilier avec ton frère ; puis, viens présenter ton offrande. 25 Accorde-toi promptement avec ton adversaire, pendant que tu es en chemin avec lui, de peur qu'il ne te livre au juge, que le juge ne te livre à l'officier de justice, et que tu ne sois mis en prison. 26 Je te le dis en vérité, tu ne sortiras pas de là que tu n'aies payé le dernier quadrant. 27 Vous avez appris qu'il a été dit : Tu ne commettras point d'adultère. 28 Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur. 29 Si ton œil droit est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi ; car il est avantageux pour toi qu'un seul de tes membres périsse, et que ton corps entier ne soit pas jeté dans la géhenne. 30 Et si ta main droite est pour toi une occasion de chute, coupe-la et jette-la loin de toi ; car il est avantageux pour toi qu'un seul de tes membres périsse, et que ton corps entier n'aille pas dans la géhenne. 31 Il a été dit : Que celui qui répudie sa femme lui donne une lettre de divorce. 32 Mais moi, je vous dis que celui qui répudie sa femme, sauf pour cause d'infidélité, l'expose à devenir adultère, et que celui qui épouse une femme répudiée commet un adultère. (LSG)

 

La structure entière de la loi a été interprétée correctement et élevée au niveau Spirituel par le Messie. Il a donné la loi à Moïse et il a, ensuite, en tant que le Messie, donné la compréhension de comment elle devait être observée.

 

Deutéronome 27:26 Maudit soit celui qui n'accomplit point les paroles de cette loi, et qui ne les met point en pratique ! - Et tout le peuple dira : Amen ! (LSG)

 

Tout pouvoir vient de Dieu, même le pouvoir conféré sur et permis à Satan et à l’Armée dans les derniers jours. Dieu ne fait pas acception de personnes, comme nous l'avons vu (Lév. 19:15 ; Deut. 1:17 ; 16:19 ; 2Samuel 14:14 ; 2Chron. 19:7 ; Prov 24:23 ; 28:21 ; Rom. 2:11 ; Éph. 6:9 ; Col. 3:25 ; Jacques 2:1, Jacques 2:9 ; 1Pierre. 1:17). Dieu accorde le pouvoir et le privilège dans Son plan.

 

Le monothéisme est le système par lequel toute volonté est soumise à la volonté du Seul Vrai Dieu, sous Jésus Christ qu'Il a envoyé (Jean 17:3).

 

La Persécution des Gens de Dieu par l’envie

 

Exode 1:1-14 Voici les noms des fils d'Israël, venus en Égypte avec Jacob et la famille de chacun d'eux : 2 Ruben, Siméon, Lévi, Juda, 3 Issacar, Zabulon, Benjamin, 4 Dan, Nephthali, Gad et Aser. 5 Les personnes issues de Jacob étaient au nombre de soixante-dix en tout. Joseph était alors en Égypte. 6 Joseph mourut, ainsi que tous ses frères et toute cette génération-là. 7 Les enfants d'Israël furent féconds et multiplièrent, ils s'accrurent et devinrent de plus en plus puissants. Et le pays en fut rempli. 8 Il s'éleva sur l'Égypte un nouveau roi, qui n'avait point connu Joseph. 9 Il dit à son peuple : Voilà les enfants d'Israël qui forment un peuple plus nombreux et plus puissant que nous. 10 Allons ! montrons-nous habiles à son égard ; empêchons qu'il ne s'accroisse, et que, s'il survient une guerre, il ne se joigne à nos ennemis, pour nous combattre et sortir ensuite du pays. 11 Et l'on établit sur lui des chefs de corvées, afin de l'accabler de travaux pénibles. C'est ainsi qu'il bâtit les villes de Pithom et de Ramsès, pour servir de magasins à Pharaon. 12 Mais plus on l'accablait, plus il multipliait et s'accroissait ; et l'on prit en aversion les enfants d'Israël. 13 Alors les Égyptiens réduisirent les enfants d'Israël à une dure servitude. 14 Ils leur rendirent la vie amère par de rudes travaux en argile et en briques, et par tous les ouvrages des champs : et c'était avec cruauté qu'ils leur imposaient toutes ces charges. (LSG)

 

Pharaon et les Égyptiens ici ont traité astucieusement avec Israël. De même, en convoitant la croissance et le bien-être et craignant le pouvoir du peuple de Dieu, l'adversaire préconise sa destruction. Cependant, le Seigneur commande la délivrance de Son peuple alors qu'elle est encore loin.

 

Exode 2:16-25 Le sacrificateur de Madian avait sept filles. Elles vinrent puiser de l'eau, et elles remplirent les auges pour abreuver le troupeau de leur père.17 Les bergers arrivèrent, et les chassèrent. Alors Moïse se leva, prit leur défense, et fit boire leur troupeau. 18 Quand elles furent de retour auprès de Réuel, leur père, il dit : Pourquoi revenez-vous si tôt aujourd'hui ? 19 Elles répondirent : Un Égyptien nous a délivrées de la main des bergers, et même il nous a puisé de l'eau, et a fait boire le troupeau. 20 Et il dit à ses filles : Où est-il ? Pourquoi avez-vous laissé cet homme ? Appelez-le, pour qu'il prenne quelque nourriture. 21 Moïse se décida à demeurer chez cet homme, qui lui donna pour femme Séphora, sa fille. 22 Elle enfanta un fils, qu'il appela du nom de Guerschom, car, dit-il, j'habite un pays étranger. 23 Longtemps après, le roi d'Égypte mourut, et les enfants d'Israël gémissaient encore sous la servitude, et poussaient des cris. Ces cris, que leur arrachait la servitude, montèrent jusqu'à Dieu. 24 Dieu entendit leurs gémissements, et se souvint de son alliance avec Abraham, Isaac et Jacob. Dieu regarda les enfants d'Israël, et il en eut compassion. (LSG)

 

Exode 3:1 Moïse faisait paître le troupeau de Jéthro, son beau-père, sacrificateur de Madian ; et il mena le troupeau derrière le désert, et vint à la montagne de Dieu, à Horeb. (LSG)

 

Dieu appelle alors Son libérateur pour le but pour lequel il est mis à part. Dieu entreprend de délivrer au temps qu'Il juge approprié. Le dixième commandement enseigne la patience et la persévérance dans la volonté de Dieu.

 

Les Volontés en Rébellion

Avoir une volonté en rébellion à la Volonté du Seul Vrai Dieu est le Polythéisme et la rébellion. C'est comme le péché de sorcellerie. Le polythéisme cherche simplement à établir des volontés en opposition avec, ou externe à, la volonté du Seul Vrai Dieu. Christ a fait la volonté du Père en toutes choses (Jean 6:38-40).

 

Dieu connaît nos besoins et toutes choses sont pourvues dans Son plan. La convoitise attaque la foi en doutant des dispositions que Dieu a mises de côté pour nous. Les enfants d'Israël ont reçu la manne afin que leur pain et leur eau soient assurés, ce qui constitue Sa promesse envers nous pendant les derniers jours dans le désert (Psaume 37:25 ; Ésaïe 33:16 ; cf. aussi Nombres. 11:1-35).

 

Nous devons donner des remerciements en toutes choses – être reconnaissants pour ce que le Seigneur vous a donnés. Car la colère de Dieu est manifestée dans le désir et la convoitise.

 

La rébellion est comme le péché de sorcellerie (1Sam. 15:23). De même, la sorcellerie et l'enchantement découlent d’un désir de circonvenir la volonté de Dieu. L'observation des temps et les prédictions sur l'avenir proviennent du désir de connaître l'avenir et de déterminer une volonté en opposition avec la volonté de Dieu.

 

Deutéronome 18:10-14 10 Qu'on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d'astrologue, d'augure, de magicien, 11 d'enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts. 12 Car quiconque fait ces choses est en abomination à l'Éternel ; et c'est à cause de ces abominations que l'Éternel, ton Dieu, va chasser ces nations devant toi. 13 Tu seras entièrement à l'Éternel, ton Dieu. 14 Car ces nations que tu chasseras écoutent les astrologues et les devins ; mais à toi, l'Éternel, ton Dieu, ne le permet pas. (LSG)

 

L'observation des astres célestes et la communion avec les esprits est l'antithèse de la foi ; le juste marchera par la foi (Rom. 1:17 ; 2Cor. 5:7).

 

Le Sabbat comme un Signe de Dieu et de Sa puissance

 

Dieu établit Son système selon Ses temps et Son calendrier et pas selon le dieu de ce monde. C'est la raison pour laquelle le calendrier entier du système du monde, y compris le faux calendrier du système Hillel sous le Judaïsme Talmudique, doit être aboli et remplacé par le calendrier de la période du Temple (cf. Lév. 23:1-44 ; Nombres 15:3 ; 29:39 ; 1Chron. 23:31 ; Esdras 3:5 ; Néh. 10:33). Le Calendrier Solaire et le Calendrier Hillel juif sont en opposition avec la Volonté de Dieu et Dieu a dit qu'Il déteste leurs fêtes (Ésaïe 1:14) parce qu'ils ont pollué Ses Fêtes.

 

Le système entier de l'observance du dimanche est basé sur la théologie païenne en opposition avec la volonté de Dieu et de Ses lois spécifiques données dans le système du quatrième commandement (cf. l’étude La Loi et le Quatrième Commandement [256]). La théologie entière à la défense de l'observance du dimanche est fondée sur une perversion des Écritures et une distorsion du récit de la création qui place le repos du Sabbat de Dieu au Sabbat du septième jour. Le premier jour de la semaine n'a aucune base dans ce récit, à part d’être le début du récit de la création de sept jours. Cette mentalité, en elle-même, est basée sur la mentalité de convoitise des démons, encore en violation du dixième commandement.

 

La Convoitise en tant que la Violation du Deuxième Grand Commandement

 

La convoitise attaque la loi d'une façon spirituelle et place l'esprit sur le chemin qui conduit au péché physique. Nous sommes les fils de Dieu et destinés à adorer en Esprit et en vérité.

 

Il est écrit :

Matthieu 22:39 Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. (LSG)

 

Romains 13:9 En effet, les commandements : Tu ne commettras point d'adultère, tu ne tueras point, tu ne déroberas point, tu ne convoiteras point, et ceux qu'il peut encore y avoir, se résument dans cette parole : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. (LSG)

 

L'idée maîtresse de la loi est contenue dans cette déclaration : “Tu aimeras ton prochain comme toi-même.” Comment, alors, le dixième commandement est-il relié à ce concept ?

 

Les Offenses Contre le Prochain

 

Lévitique 19:13 Tu n'opprimeras point ton prochain, et tu ne raviras rien par violence. Tu ne retiendras point jusqu'au lendemain le salaire du mercenaire. (LSG)

 

Les crimes élémentaires de la fraude et du vol sont, comme nous l’avons vu auparavant, des actes physiques, mais ils sont tous basés sur un processus de pensée qui conduit au péché. Le péché attaque le tissu d'une société et la liberté des gens.

 

La force d'une nation repose sur la prémisse de gens libres et indépendants. L'esclavage est un anathème au système de Dieu et à l'esprit de famille, qui embrasse le concept des fils de Dieu. Convoiter un domestique interfère avec la capacité d'administrer et d'observer la loi.

 

On considère qu'un serviteur, qui s’est sauvé de son maître, l'a fait pour une juste cause ; c'est pourquoi, il ne doit pas être rendu par ceux qui le trouvent, mais on doit lui donner la nourriture dans le lieu qu'il choisira.

 

Deutéronome 23:15-16 Tu ne livreras point à son maître un esclave qui se réfugiera chez toi, après l'avoir quitté. 16 Il demeurera chez toi, au milieu de toi, dans le lieu qu'il choisira, dans l'une de tes villes, où bon lui semblera : tu ne l'opprimeras point. (LSG)

 

Cette législation s’applique aussi au réfugié qui s'échappe pour une juste cause dans la préservation de sa vie. Elle n'admet pas le mouvement sans fondement de la populace dans la poursuite de meilleurs niveaux de vie. La plupart des gens qui s'évadent sont dans la nécessité, à cause de l'échec de la nation d'observer les lois de Dieu, en premier lieu.

 

La Malice

La législation d’un œil pour un œil a été mise en place en réponse à la blessure malveillante, causée par la convoitise et la malice.

 

Lévitique 24:19-20 Si quelqu'un blesse son prochain, il lui sera fait comme il a fait : 20 fracture pour fracture, œil pour œil, dent pour dent ; il lui sera fait la même blessure qu'il a faite à son prochain. (LSG)

 

Christ avait beaucoup à dire sur nos attitudes face à ces infractions et sur notre amour envers notre voisin et notre capacité de pardonner. Néanmoins, la loi est là pour être utilisée dans les circonstances appropriées.

 

La Convoitise en tant qu’Idolâtrie

 

Le système est à un niveau plus élevé dans le dixième commandement et ce fait est rarement apprécié à sa juste valeur.

 

Éphésiens 5:5 5 Car, sachez-le bien, aucun impudique, ou impur, ou cupide, c'est-à-dire, idolâtre, n'a d'héritage dans le royaume de Christ et de Dieu. (LSG)

 

La convoitise est en elle-même de l'idolâtrie et elle écarte l'individu du royaume de Dieu.

 

La structure de la loi et le don de Dieu sont souvent une cause de ressentiment et mal compris à cause de la convoitise et de l'acception de personnes.

 

Matthieu 20:13-16 13 Il répondit à l'un d'eux : Mon ami, je ne te fais pas tort ; n'es-tu pas convenu avec moi d'un denier ? 14 Prends ce qui te revient, et va-t'en. Je veux donner à ce dernier autant qu'à toi. 15 Ne m'est-il pas permis de faire de mon bien ce que je veux ? Ou vois-tu de mauvais œil que je sois bon ? 16 Ainsi les derniers seront les premiers, et les premiers seront les derniers. (LSG)

 

Nous travaillons tous pour le même salaire. Le salut, qui est le don de Dieu par la grâce, est accordé à tous. Il est le même, peu importe la durée et l'effort de notre travail dans le vignoble du Seigneur. La récompense consiste aussi en talents et en villes. Néanmoins, nous sommes tous sauvés avec le sang de Christ, comme un seul prix pour notre travail. L'obéissance aux Lois de Dieu n'accorde pas le salut et la vie éternelle. Cependant, l'obéissance aux commandements de Dieu et au témoignage de Jésus Christ est la méthode par laquelle nous gardons le don de la grâce et le salut éternel. Nous ne sommes pas sauvés en observant la loi. Nous ne sommes pas sauvés par les œuvres. Cependant, nous conservons notre position dans le royaume, selon notre obéissance aux commandements de Dieu et au témoignage de Jésus Christ (Apoc. 12:17 ; 14:12) et c'est la différence fondamentale entre la foi et les œuvres qui n'est pas comprise par le Christianisme dominant qui observe le dimanche, ni par le Judaïsme Rabbinique et ni par l'Islam Hadithique. Et nous savons que la foi sans les œuvres est morte (Jacques 2:17).

 

Ceux qui ne glorifient pas Dieu, mais qui cherchent à s'élever ou à élever les autres à Son niveau par la convoitise, sont des imbéciles. Plusieurs, de ceux qui ont été appelés, perdent leurs positions dans le royaume par cette façon erronée de penser (cf. Romains 1:22 ; 8:29-30).

 

Les Effets sur la Famille de la Convoitise dans la Société

 

La convoitise ne doit jamais interférer avec le bien-être de la famille, qui constitue la base de la nation.

 

Exode 21:3-11 3 S'il est entré seul, il sortira seul ; s'il avait une femme, sa femme sortira avec lui. 4 Si c'est son maître qui lui a donné une femme, et qu'il en ait eu des fils ou des filles, la femme et ses enfants seront à son maître, et il sortira seul. 5 Si l'esclave dit : J'aime mon maître, ma femme et mes enfants, je ne veux pas sortir libre, 6 alors son maître le conduira devant Dieu, et le fera approcher de la porte ou du poteau, et son maître lui percera l'oreille avec un poinçon, et l'esclave sera pour toujours à son service. 7 Si un homme vend sa fille pour être esclave, elle ne sortira point comme sortent les esclaves. 8 Si elle déplaît à son maître, qui s'était proposé de la prendre pour femme, il facilitera son rachat ; mais il n'aura pas le pouvoir de la vendre à des étrangers, après lui avoir été infidèle. 9 S'il la destine à son fils, il agira envers elle selon le droit des filles. 10 S'il prend une autre femme, il ne retranchera rien pour la première à la nourriture, au vêtement, et au droit conjugal. 11 Et s'il ne fait pas pour elle ces trois choses, elle pourra sortir sans rien payer, sans donner de l'argent. (LSG)

 

La loi ne permet pas qu'une personne soit maltraitée par convoitise ou par négligence. La mentalité qui cherche à nier le salut aux Païens pour qu'ils puissent être extorqués par l'usure et l'enrichissement découle d’une grossière perversion des lois de Dieu et un blasphème contre Son système d'amour et d'ordre. Cela est apparent, même au point de nier qu'ils ont le droit d'être sauvés dans les cas d'urgence, comme nous l’avons vu dans le Judaïsme Talmudique (cf. l'étude La Loi et le Sixième Commandement [259]). C'est la raison pour laquelle le Messie a condamné les Pharisiens et la raison pour laquelle ils l'ont tué plutôt que de se repentir. La même mentalité malveillante a provoqué les attitudes contre le Judaïsme dans l'Islam et les persécutions dans le Christianisme.

 

La Convoitise dans le Meurtre et l’Adultère

 

Tout meurtre découle de la colère et du désir qui découlent de la convoitise ou l’envie. C'est la leçon de base du Messie.

 

Mathieu 5:21-28 Vous avez entendu qu’il a été dit aux anciens : Tu ne tueras point ; celui qui tuera mérite d’être puni par les juges. 22 Mais moi, je vous dis que quiconque se met en colère contre son frère mérite d’être puni par les juges ; que celui qui dira à son frère : Raca ! mérite d’être puni par le sanhédrin ; et que celui qui lui dira : Insensé ! mérite d’être puni par le feu de la géhenne. 23 Si donc tu présentes ton offrande à l’autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, 24 laisse là ton offrande devant l’autel, et va d’abord te réconcilier avec ton frère ; puis, viens présenter ton offrande. 25 Accorde-toi promptement avec ton adversaire, pendant que tu es en chemin avec lui, de peur qu’il ne te livre au juge, que le juge ne te livre à l’officier de justice, et que tu ne sois mis en prison. 26 Je te le dis en vérité, tu ne sortiras pas de là que tu n’aies payé le dernier quadrant. 27 Vous avez appris qu’il a été dit : Tu ne commettras point d’adultère. 28 Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur. (LSG)

 

La mentalité s'étend à la haine pour ses voisins. Le terme Raca n'est pas traduit à l'Ouest, parce qu'il n'est pas compris. C'est un terme araméen qui signifie : “cracher dans votre visage.” Il est utilisé dans la négociation et il signifie le mépris pour les termes de l'offre faite par l'autre partie (cf. les notes à la traduction de Lamsa de la version Peshitta).

 

Ce sont les mots que nous utilisons qui nous souillent.

 

Matthieu 15:10-20 10 Ayant appelé à lui la foule, il lui dit : Écoutez, et comprenez. 11 Ce n'est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l'homme ; mais ce qui sort de la bouche, c'est ce qui souille l'homme. 12 Alors ses disciples s'approchèrent, et lui dirent : Sais-tu que les pharisiens ont été scandalisés des paroles qu'ils ont entendues ? 13 Il répondit : Toute plante que n'a pas plantée mon Père céleste sera déracinée. 14 Laissez-les : ce sont des aveugles qui conduisent des aveugles ; si un aveugle conduit un aveugle, ils tomberont tous deux dans une fosse. 15 Pierre, prenant la parole, lui dit : Explique-nous cette parabole. 16 Et Jésus dit : Vous aussi, êtes-vous encore sans intelligence ? 17 Ne comprenez-vous pas que tout ce qui entre dans la bouche va dans le ventre, puis est jeté dans les lieux secrets ? 18 Mais ce qui sort de la bouche vient du cœur, et c'est ce qui souille l'homme. 19 Car c'est du cœur que viennent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les impudicités, les vols, les faux témoignages, les calomnies. 20 Voilà les choses qui souillent l'homme ; mais manger sans s'être lavé les mains, cela ne souille point l'homme. (LSG)

 

Nous voyons ici le pouvoir de la pensée et de la convoitise de saper notre spiritualité.

 

Michée 2:1-2 Malheur à ceux qui méditent l'iniquité et qui forgent le mal sur leur couche ! Au point du jour ils l'exécutent, quand ils ont le pouvoir en main. 2 Ils convoitent des champs, et ils s'en emparent, des maisons, et ils les enlèvent ; Ils portent leur violence sur l'homme et sur sa maison, sur l'homme et sur son héritage. (LSG)

 

Cela a été démontré par Jézabel, la femme d'Achab (1Rois 21:1-29) et aussi par David avec la femme d'Urie, le Hittite (2Samuel 11:1-12:9). Dans les deux cas, la convoitise a conduit au meurtre par le faux témoignage et par l'abus du pouvoir et de l'autorité contre des hommes loyaux. Dans chaque cas, le Seigneur a suscité un prophète pour s'occuper de l'abus du pouvoir.

 

La violation du dixième commandement par la convoitise entraîne l’adultère, telle que vue avec David et Bath-Schéba.

 

Matthieu 5:27-28 Vous avez appris qu'il a été dit : Tu ne commettras point d'adultère. 28 Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur. (LSG)

 

Cette loi plus élevée vise la préparation de la pensée et de l'esprit pour le rôle de fils de Dieu.

 

La Convoitise en tant que Vol

 

La convoitise conduit également au vol, tel que vu dans 1Rois 21 avec Achab et le champ. La convoitise mène à la violation des ordres de Dieu et à la perte de la position dans le royaume, comme nous l'avons vu avec Acan (Josué 7:19-21).

 

La structure entière du dixième commandement est la clé de l'intention et de l'esprit de la loi et c’est le premier Commandement renversé quand l’esprit de la Loi est violé. Ainsi, la loi procède de Dieu et elle est soutenue par la perfection spirituelle et l’accomplissement dans le dixième commandement.

 

Lévitique 6:1-7 L'Éternel parla à Moïse, et dit : 2 Lorsque quelqu'un péchera et commettra une infidélité envers l'Éternel, en mentant à son prochain au sujet d'un dépôt, d'un objet confié à sa garde, d'une chose volée ou soustraite par fraude, 3 en niant d'avoir trouvé une chose perdue, ou en faisant un faux serment sur une chose quelconque de nature à constituer un péché ; 4 lorsqu'il péchera ainsi et se rendra coupable, il restituera la chose qu'il a volée ou soustraite par fraude, la chose qui lui avait été confiée en dépôt, la chose perdue qu'il a trouvée, 5 ou la chose quelconque sur laquelle il a fait un faux serment. Il la restituera en son entier, y ajoutera un cinquième, et la remettra à son propriétaire, le jour même où il offrira son sacrifice de culpabilité. 6 Il présentera au sacrificateur en sacrifice de culpabilité à l'Éternel pour son péché un bélier sans défaut, pris du troupeau d'après ton estimation. 7 Et le sacrificateur fera pour lui l'expiation devant l'Éternel, et il lui sera pardonné, quelle que soit la faute dont il se sera rendu coupable. (LSG)

 

Nous avons vu, dans l'étude : la Loi et le Huitième Commandement, que ce texte concerne la restauration physique. Le texte des versets 6 et 7 décrit l'offrande pour l'offense, qui amène alors la guérison suite à la violation du dixième commandement et de son effet sur l'esprit et sur la condition spirituelle.

 

Tout péché s'interpose entre nous et Dieu. La nation périt et les gens sont disqualifiés de l'alliance et de la première résurrection.

 

Lévitique 20:10-11 Si un homme commet un adultère avec une femme mariée, s'il commet un adultère avec la femme de son prochain, l'homme et la femme adultères seront punis de mort. 11 Si un homme couche avec la femme de son père, et découvre ainsi la nudité de son père, cet homme et cette femme seront punis de mort : leur sang retombera sur eux. (LSG)

 

C'est une pénalité sévère. Christ a montré que c'était la sanction ultime sous la loi. Il a montré comment cette sanction devait être exécutée quand la femme adultère était repentante : il a déclaré que celui, qui était sans péché, lance la première pierre. Nous pouvons seulement spéculer ce qui est arrivé par la suite. Cependant, reconnue coupable de ses propres péchés, la foule s'est dispersée (Jean 8:1-11). Cette méthode de faire affaire avec la loi nous montre sa pleine intention et son application.

 

On voit l'extension du terme frère à l'étranger et au résidant temporaire dans le pays dans le texte de Lévitique 25:35-55. Par conséquent, l'usure et l'enrichissement ne doivent pas être exigés de toute personne dans la nation, y compris des étrangers et des résidants temporaires qui sont parmi nous.

 

Nous avons vu les effets de cette législation dans la Loi et le Huitième Commandement. L'idée maîtresse de cette législation est pour montrer que la citoyenneté d'Israël devait être une chose estimée et que personne ne pouvait être un citoyen et rester idolâtre. La notion, que le salut était étendu aux Païens en Jésus Christ, a été résistée dans un désir fondamental de nier le salut aux nations et d'acquérir leur propriété sous des termes injustes. Cette mentalité persiste même aujourd'hui.

 

Tous les gens, qui vivent dans la nation, sont destinés à devenir fils de Dieu et la nation doit les préparer pour ce rôle. Le salut est celui des Païens, et tous d’Israël devraient se réjouir que cela ait été permis.

 

Du texte de l’Exode 22:1-15 (cf. l'étude La Loi et le Huitième Commandement [261]), nous avons vu la législation pour la restauration de la perte par le vol. Une grande partie de ce texte traite des pertes occasionnées par, et qui sont le résultat direct de, la violation du dixième commandement et de la fraude conséquente. Le texte a aussi une section qui traite des revendications injustes sous la loi. Si une personne prétend être propriétaire d’un bien et qu'elle ne l'est pas, elle doit alors être condamnée à une amende qui correspond au double de la valeur de ce qu'elle a revendiqué (Exode 22:9). Cette pénalité agit comme une force de dissuasion contre les tentatives d'acquisition et de litige par de fausses revendications découlant de la convoitise.

 

Dans ce texte nous voyons aussi que la perte, résultant de la convoitise, doit être compensée selon la loi et les fausses revendications, faites par convoitise, sont pénalisées. Ici, dans ce texte, nous incluons aussi le concept des dommages par le feu et de la perte par la négligence, résultant en des dommages causés par des sources secondaires. On voit ici le concept du soin approprié de la propriété dont nous avons la responsabilité ou qui est à proximité et cela conduit aussi au dixième commandement. Le soin de la propriété de votre voisin découle de l'amour et du souci. Les dommages découlent souvent des désirs et des omniprésences de l'esprit.

 

L'incendie criminel naît d’une maladie mentale, néanmoins, la perte par incendie est récupérable par le dédommagement. L’incendie volontaire est aussi un vol mais, souvent, c'est simplement la destruction par l'envie ou la jalousie. La jalousie provient du désir d'acquérir ce que l'autre a. L'envie est le désir de détruire quelque chose qu’une autre personne a, purement parce que nous ne l’avons pas. Cette violation du dixième commandement est un sérieux problème d'attitude mentale chez les gens et elle empêche la personne, qui a cette disposition d'esprit, d'entrer dans le royaume de Dieu.

 

La convoitise mène au vol de la terre et de l'héritage, de la nourriture et du gagne-pain

 

Deutéronome 27:17  Maudit soit celui qui déplace les bornes de son prochain ! -Et tout le peuple dira : Amen ! (LSG)

 

Deutéronome 19:14 Tu ne reculeras point les bornes de ton prochain, posées par tes ancêtres, dans l'héritage que tu auras au pays dont l'Éternel, ton Dieu, te donne la possession. (LSG)

 

Les aspects Spirituels de toute la Loi

L'esprit et l'intention de la loi s'étendent à la préservation de la propriété de votre ennemi, aussi bien que celle de votre frère. Quand nous étendons la Loi de Dieu au monde entier dans l'Esprit, nous avons accompli la volonté de Dieu.

 

Deutéronome 22:1-4 Si tu vois s'égarer le bœuf ou la brebis de ton frère, tu ne t'en détourneras point, tu les ramèneras à ton frère. 2 Si ton frère n'habite pas près de toi, et que tu ne le connaisses pas, tu recueilleras l'animal dans ta maison et il restera chez toi jusqu'à ce que ton frère le réclame ; et alors tu le lui rendras. 3 Tu feras de même pour son âne, tu feras de même pour son vêtement, tu feras de même pour tout objet qu'il aurait perdu et que tu trouverais ; tu ne devras point t'en détourner. 4 Si tu vois l'âne de ton frère ou son bœuf tombé dans le chemin, tu ne t'en détourneras point, tu l'aideras à le relever. (LSG)

 

Nous sommes exigés de restaurer tout dommage que nous voyons, sans que cela nous soit demandé. Protégeons notre prochain, comme nous-mêmes.

 

Personne ne doit profiter au dépend d’autrui. Ni par le vol ni par l'usure, qui est aussi un vol et le désir de profiter du travail d'un autre homme.

 

Exode 22:25  Si tu prêtes de l'argent à mon peuple, au pauvre qui est avec toi, tu ne seras point à son égard comme un créancier, tu n'exigeras de lui point d'intérêt. (LSG)

 

Aucun gage ne doit interférer avec le confort ou la survie ou le bien-être d'une personne. Ni ne doit empiéter sur sa capacité de gagner son pain.

 

Exode 22:26-27  Si tu prends en gage le vêtement de ton prochain, tu le lui rendras avant le coucher du soleil ; 27 car c'est sa seule couverture, c'est le vêtement dont il s'enveloppe le corps : dans quoi coucherait-il ? S'il crie à moi, je l'entendrai, car je suis miséricordieux. (LSG)

 

Une attitude de convoitise empêche la personne qui a une telle attitude d'entrer dans le royaume de Dieu et mène à la violation des autres commandements et en fin de compte de la loi entière.

 

 

q

Récapitulatif

 

Quand Dieu a établi Israël dans son héritage, il lui a été commandé d’observer Ses Lois, comme nous le voyons dans Deutéronome 26. Israël a été établie comme une nation modèle : Elle devait être la portion de Yahovah et le point central du plan de Dieu. 

 

Il y avait avec les bénédictions données par Dieu certaines activités symboliques comme cela est indiqué dans Deutéronome chapitres 11 et 27 (cf. ces textes dans La Loi et le Sixième Commandement (No. 259) et La Loi et le Premier Commandement (No. 253)).

 

Deutéronome 11:26-32 Vois, je mets aujourd’hui devant vous la bénédiction et la malédiction : 27 la bénédiction, si vous obéissez aux commandements de l’Eternel, votre Dieu, que je vous prescris en ce jour ; 28 la malédiction, si vous n’obéissez pas aux commandements de l’Eternel, votre Dieu, et si vous vous détournez de la voie que je vous prescris en ce jour, pour aller après d’autres dieux que vous ne connaissez point. 29 Et lorsque l’Eternel, ton Dieu, t’aura fait entrer dans le pays dont tu vas prendre possession, tu prononceras la bénédiction sur la montagne de Garizim, et la malédiction sur la montagne d’Ebal. 30 Ces montagnes ne sont-elles pas de l’autre côté du Jourdain, derrière le chemin de l’occident, au pays des Cananéens qui habitent dans la plaine vis-à-vis de Guilgal, près des chênes de Moré ? 31 Car vous allez passer le Jourdain pour entrer en possession du pays que l’Eternel, votre Dieu, vous donne ; vous le posséderez, et vous y habiterez. 32 Vous observerez et vous mettrez en pratique toutes les lois et les ordonnances que je vous prescris aujourd’hui. (LSG)

 

Garizim était l’endroit de la bénédiction du peuple, et le peuple a été commandé de dire Amen à chacune des bénédictions et des malédictions. Les Samaritains, jusqu’à ce jour, tiennent la vigile de la Pâque de l’après-midi de l’abattage du 14ème [jour] et la Soirée Mémorable du 15ème [jour], telle que déterminée anciennement, selon la conjonction, sur le Mont Garizim et où ils passent la nuit en vigile, et retournent au matin aux festivités du Jour Saint de la Pâque. Ils poursuivent alors le restant de la fête, en tant que la section appelée la fête des Pains sans Levain, jusqu’au Dernier Jour Saint, étant celui des Pains sans Levain.  

 

Les bénédictions et les malédictions faites ici étaient selon la nature des actions qui pouvaient être faites en privé, et donc la nation a reçu son héritage avec un aveu de moralité publique et privée. Les sacrificateurs et les Lévites se tenaient dans la vallée et faisaient la proclamation qui était criée à voix forte des montagnes de chaque côté, par l’équilibre des tribus, six de chaque côté. 

 

L’aveu public de la Loi de Dieu dans sa totalité devait être gravé dans la pierre lors de l’érection d’un autel public. Deux énormes tables de la Loi, sur lesquelles était écrite la structure entière de la Loi, devaient être encastrées dans la pierre, à un endroit public, pour servir de rappel pour la nation entière. Ainsi, toute la Loi de Dieu devait être publiquement proclamée et maintenue ainsi comme une déclaration publique d’obéissance. La notion d’une tradition privée orale, qui va à l’encontre de cette structure publique et écrite de la Loi et justice est absurde, et elle est une accusation contre nos ancêtres qui ont été établis sous le Seul Vrai Dieu.

 

Dieu a donné la promesse de la Loi à Israël, et les détails des bénédictions et les malédictions de Deutéronome 28:1-68.

 

Il a établi Israël dans le désert comme un exemple pour nous, et pour indiquer la venue du Messie et les quarante jubilés dans le désert, sous l’Esprit Saint (cf. aussi Actes 7:1-60). L’Esprit Saint était requis afin d’observer la Loi correctement. La Loi de Dieu provient de Dieu et est alignée [ou va de paire] avec Sa nature. Ainsi, l’image de Dieu à travers l’Esprit Saint est nécessaire pour l’observance de la Loi. Dieu l’écrit dans nos cœurs et dans nos esprits (Jérémie 31:31-40).

 

Cet Esprit a été donné en 30 EC (Ère Courante), à la Pentecôte. À partir de 27 EC, Dieu a commencé à appeler le restant de Ses élus, tel que cela a été dit par les prophètes et les apôtres (cf. Joël 2:28-31). 

 

Actes 2:16-36 16 Mais c'est ici ce qui a été dit par le prophète Joël : 17 Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur toute chair ; vos fils et vos filles prophétiseront, vos jeunes gens auront des visions, et vos vieillards auront des songes. 18 Oui, sur mes serviteurs et sur mes servantes, dans ces jours-là, je répandrai de mon Esprit ; et ils prophétiseront. 19 Je ferai paraître des prodiges en haut dans le ciel et des miracles en bas sur la terre, du sang, du feu, et une vapeur de fumée ; 20 le soleil se changera en ténèbres, et la lune en sang, avant l'arrivée du jour du Seigneur, de ce jour grand et glorieux. 21 Alors quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. 22 Hommes Israélites, écoutez ces paroles ! Jésus de Nazareth, cet homme à qui Dieu a rendu témoignage devant vous par les miracles, les prodiges et les signes qu'il a opérés par lui au milieu de vous, comme vous le savez vous-mêmes ; 23 cet homme, livré selon le dessein arrêté et selon la prescience de Dieu, vous l'avez crucifié, vous l'avez fait mourir par la main des impies. 24 Dieu l'a ressuscité, en le délivrant des liens de la mort, parce qu'il n'était pas possible qu'il fût retenu par elle. 25 Car David dit de lui : Je voyais constamment le Seigneur devant moi, parce qu'il est à ma droite, afin que je ne sois point ébranlé. 26 Aussi mon cœur est dans la joie, et ma langue dans l'allégresse ; et même ma chair reposera avec espérance, 27 car tu n'abandonneras pas mon âme dans le séjour des morts, et tu ne permettras pas que ton Saint voie la corruption. 28 Tu m'as fait connaître les sentiers de la vie, tu me rempliras de joie par ta présence. 29 Hommes frères, qu'il me soit permis de vous dire librement, au sujet du patriarche David, qu'il est mort, qu'il a été enseveli, et que son sépulcre existe encore aujourd'hui parmi nous. 30 Comme il était prophète, et qu'il savait que Dieu lui avait promis avec serment de faire asseoir un de ses descendants sur son trône, 31 c'est la résurrection du Christ qu'il a prévue et annoncée, en disant qu'il ne serait pas abandonné dans le séjour des morts et que sa chair ne verrait pas la corruption. 32 C'est ce Jésus que Dieu a ressuscité ; nous en sommes tous témoins. 33 Élevé par la droite de Dieu, il a reçu du Père l’Esprit Saint qui avait été promis, et il l'a répandu, comme vous le voyez et l'entendez. 34 Car David n'est point monté au ciel, mais il dit lui-même : Le Seigneur a dit à mon Seigneur : Assieds-toi à ma droite, 35 jusqu'à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied. 36 Que toute la maison d'Israël sache donc avec certitude que Dieu a fait Seigneur et Christ ce Jésus que vous avez crucifié. (LSG)

 

Le dernier verset du texte de Joël pointe vers le reste que l'Éternel appellera, et vers la délivrance qui viendra de Jérusalem.

 

Joël 2:32 32 Alors quiconque invoquera le nom de l'Éternel sera sauvé ; le salut sera sur la montagne de Sion et à Jérusalem, comme a dit l'Éternel, et parmi les réchappés que l'Éternel appellera. (LSG)

 

Ceux-ci sont ceux qui sont appelés dans l'Alliance de Dieu. L’Alliance de Dieu a été établie au Sinaï et elle est restée en vigueur jusqu’au Messie et l’est toujours (Deutéronome 29).

 

La dispersion d’Israël a été prédite dès le commencement, et Dieu a dit que c’est à partir de cette Loi que leur compréhension reviendrait. La Loi serait écrite, dans les cœurs et les esprits de Son peuple, avec l’Esprit Saint, et ils seraient alors restaurés.

 

Nous notons de Deutéronome 30:1-20, que c’est à partir de l’adoption de la Loi qu’Israël est sauvée et restaurée. Les malédictions sont alors placées sur les nations qui les ont persécutés dans leur dispersion et punition. La parabole des brebis et des boucs dans Matthieu 25 vient de ce texte.

 

Matthieu 25:31-46 31 Lorsque le Fils de l'homme viendra dans sa gloire, avec tous les anges, il s'assiéra sur le trône de sa gloire. 32 Toutes les nations seront assemblées devant lui. Il séparera les uns d'avec les autres, comme le berger sépare les brebis d'avec les boucs ; 33 et il mettra les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche. 34 Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite : Venez, vous qui êtes bénis de mon Père ; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde. 35 Car j'ai eu faim, et vous m'avez donné à manger ; j'ai eu soif, et vous m'avez donné à boire ; j'étais étranger, et vous m'avez recueilli ; 36 j'étais nu, et vous m'avez vêtu ; j'étais malade, et vous m'avez visité ; j'étais en prison, et vous êtes venus vers moi. 37 Les justes lui répondront : Seigneur, quand t'avons-nous vu avoir faim, et t'avons-nous donné à manger ; ou avoir soif, et t'avons-nous donné à boire ? 38 Quand t'avons-nous vu étranger, et t'avons-nous recueilli ; ou nu, et t'avons-nous vêtu ? 39 Quand t'avons-nous vu malade, ou en prison, et sommes-nous allés vers toi ? 40 Et le roi leur répondra : Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous les avez faites. 41 Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche : Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. 42 Car j'ai eu faim, et vous ne m'avez pas donné à manger ; j'ai eu soif, et vous ne m'avez pas donné à boire ; 43 j'étais étranger, et vous ne m'avez pas recueilli ; j'étais nu, et vous ne m'avez pas vêtu ; j'étais malade et en prison, et vous ne m'avez pas visité. 44 Ils répondront aussi : Seigneur, quand t'avons-nous vu ayant faim, ou ayant soif, ou étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et ne t'avons-nous pas assisté ? 45 Et il leur répondra : Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous n'avez pas fait ces choses à l'un de ces plus petits, c'est à moi que vous ne les avez pas faites. 46 Et ceux-ci iront au châtiment éternel, mais les justes à la vie éternelle. (LSG)

 

Nous voyons dans ce texte une transition à partir d’Israël en tant que la nation de Dieu étant persécutée, et les nations qui la persécutent, à Israël en tant que les élus de Dieu étant persécutés, et les nations alors étant jugées en ce qui concerne leurs traitements. Ici, nous avons deux témoins. L’un est l’aspect physique des témoignages d’Israël en tant que tribus et nations. Le deuxième est celui d’Israël en tant que l’Église. Ces deux aspects demeurent jusqu’aux derniers jours.

 

Nous voyons que Moïse parlait alors à l’Israël du futur, et parlait du Cantique qu’il a chanté, et du Cantique de la Gloire de l’Éternel, qui lui avait été donné. Ces deux Cantiques désignent les élus des Derniers Jours, et le temps de la restauration. Car, avec l’Agneau, un nouveau cantique est donné aux vingt-quatre anciens (Apoc. 5:9) et ce Cantique est aussi donné aux 144000 (Apoc. 14:3). Jusqu’à ce jour, ces deux Cantiques forment la base des élus dans le baptême du Messie (cf. Deut. 31:1-30). 

 

Dieu a vu à l’avance tout ce qui arriverait à la nation. La Loi a été commandée d’être lue à la fin de chaque septième année du cycle, durant la Fête des Tabernacles ou des Tentes, pour que le peuple n’oublie pas et ne perde pas de vue la Loi, et la crainte de leur Dieu.

 

Le problème avec la Loi de Dieu consiste en ce que les gens semblent vouloir essayer de mettre en application qu’une partie d’elle, en se débarrassant des choses qu’ils pensent qu’ils voudraient se débarrasser. Par exemple, le système du Sabbat a été éliminé au tout début sous le déguisement que Christ avait changé le Sabbat au dimanche, quand aucune ombre de preuve ne soutient une telle affirmation. Le système entier du calendrier a été aboli, pour mettre en application et apaiser les païens en utilisant leurs propres systèmes de jours saints. Les Lois qui gouvernent les finances ont été corrompues par les riches, afin de faire des gens des esclaves et les exploiter contrairement à la Loi. Les sacrificateurs adultères et ascétiques ont dilué les Lois pour permettre leur propre adultère. Israël a été complètement sous l’empire de faux systèmes et est maintenant en captivité de péchés contrairement aux Lois de Dieu et ne se rend même pas compte de ce fait. La planète entière est en train d’être détruite par la fausse religion, et la Loi de Dieu n’est nulle part mise en application ou enseignée. Les derniers parents (les desposyni) de Christ ont tous été systématiquement tués à l’instigation de l’église romaine, quand ils ont demandé que la Loi soit réintroduite dans le Christianisme. Ces événements profonds ont formé une des premières prophéties donnée à travers Moïse.

 

Dans la mesure du possible, ce Cantique de Moïse peut être chanté, dans la langue originale hébraïque, dans la septième année à la Lecture de la Loi, et ensuite expliqué. Le Cantique de Moïse se trouve dans Deutéronome 32:44-52 (voi aussi l'étude La Loi et Le Premier Commandement (No. 253)).

 

Le Désert de Tsin est la désolation du système d’adoration de Tsin, et de la structure du dimanche avec les anciens systèmes d’Ishtar [Astarté] ou Easter [Pâques] du Dieu Tripartite. Nous avons été continuellement dans ce désert au cours des deux mille dernières années. Bientôt, le Messie sera de retour pour traiter avec Israël et les nations. Nous serons placés dans notre héritage, autant à l’intérieur qu’à l’extérieur d’Israël.

 

Il y aura un nouvel Exode et on ne se souviendra plus du premier.

 

Ésaïe 66:1-24 1 Ainsi parle l'Éternel : Le ciel est mon trône, et la terre mon marchepied. Quelle maison pourriez-vous me bâtir, et quel lieu me donneriez-vous pour demeure ? 2 Toutes ces choses, ma main les a faites, et toutes ont reçu l'existence, dit l'Éternel. Voici sur qui je porterai mes regards : sur celui qui souffre et qui a l'esprit abattu, sur celui qui craint ma parole. 3 Celui qui immole un bœuf est comme celui qui tuerait un homme, celui qui sacrifie un agneau est comme celui qui romprait la nuque à un chien, celui qui présente une offrande est comme celui qui répandrait du sang de porc, celui qui brûle de l'encens est comme celui qui adorerait des idoles ; tous ceux-là se complaisent dans leurs voies, et leur âme trouve du plaisir dans leurs abominations. 4 Moi aussi, je me complairai dans leur infortune, et je ferai venir sur eux ce qui cause leur effroi, parce que j'ai appelé, et qu'ils n'ont point répondu, parce que j'ai parlé, et qu'ils n'ont point écouté ; mais ils ont fait ce qui est mal à mes yeux, et ils ont choisi ce qui me déplaît. 5 Écoutez la parole de l'Éternel, vous qui craignez sa parole. Voici ce que disent vos frères, qui vous haïssent et vous repoussent à cause de mon nom : que l'Éternel montre sa gloire, et que nous voyions votre joie ! Mais ils seront confondus. 6 Une voix éclatante sort de la ville, une voix sort du temple. C'est la voix de l'Éternel, qui paie à ses ennemis leur salaire. 7 Avant d'éprouver les douleurs, elle a enfanté ; avant que les souffrances lui vinssent, elle a donné naissance à un fils. 8 Qui a jamais entendu pareille chose ? Qui a jamais vu rien de semblable ? Un pays peut-il naître en un jour ? Une nation est-elle enfantée d'un seul coup ? À peine en travail, Sion a enfanté ses fils ! 9 Ouvrirais-je le sein maternel, pour ne pas laisser enfanter ? dit l'Éternel ; moi, qui fais naître, empêcherais-je d'enfanter ? dit ton Dieu. 10 Réjouissez-vous avec Jérusalem, faites d'elle le sujet de votre allégresse, vous tous qui l'aimez ; tressaillez avec elle de joie, vous tous qui menez deuil sur elle ; 11 afin que vous soyez nourris et rassasiés du lait de ses consolations, afin que vous savouriez avec bonheur la plénitude de sa gloire. 12 Car ainsi parle l'Éternel : Voici, je dirigerai vers elle la paix comme un fleuve, et la gloire des nations comme un torrent débordé, et vous serez allaités ; vous serez portés sur les bras, et caressés sur les genoux. 13 Comme un homme que sa mère console, ainsi je vous consolerai ; vous serez consolés dans Jérusalem. 14 Vous le verrez, et votre cœur sera dans la joie, et vos os reprendront de la vigueur comme l'herbe ; l'Éternel manifestera sa puissance envers ses serviteurs, mais il fera sentir sa colère à ses ennemis. 15 Car voici, l'Éternel arrive dans un feu, et ses chars sont comme un tourbillon ; il convertit sa colère en un brasier, et ses menaces en flammes de feu. 16 C'est par le feu que l'Éternel exerce ses jugements, c'est par son glaive qu'il châtie toute chair ; et ceux que tuera l'Éternel seront en grand nombre. 17 Ceux qui se sanctifient et se purifient dans les jardins, au milieu desquels ils vont un à un, qui mangent de la chair de porc, des choses abominables et des souris, tous ceux-là périront, dit l'Éternel. 18 Je connais leurs œuvres et leurs pensées. Le temps est venu de rassembler toutes les nations et toutes les langues ; elles viendront et verront ma gloire. 19 Je mettrai un signe parmi elles, et j'enverrai leurs réchappés vers les nations, à Tarsis, à Pul et à Lud, qui tirent de l'arc, à Tubal et à Javan, aux îles lointaines, qui jamais n'ont entendu parler de moi, et qui n'ont pas vu ma gloire ; et ils publieront ma gloire parmi les nations. 20 Ils amèneront tous vos frères du milieu de toutes les nations, en offrande à l'Éternel, sur des chevaux, des chars et des litières, sur des mulets et des dromadaires, à ma montagne sainte, à Jérusalem, dit l'Éternel, comme les enfants d'Israël apportent leur offrande, dans un vase pur, à la maison de l'Éternel. 21 Et je prendrai aussi parmi eux des sacrificateurs, des Lévites, dit l'Éternel. 22 Car, comme les nouveaux cieux et la nouvelle terre que je vais créer subsisteront devant moi, dit l'Éternel, Ainsi subsisteront votre postérité et votre nom. 23 À chaque nouvelle lune et à chaque sabbat, toute chair viendra se prosterner devant moi, dit l'Éternel. 24 Et quand on sortira, on verra les cadavres des hommes qui se sont rebellés contre moi ; car leur ver ne mourra point, et leur feu ne s'éteindra point ; et ils seront pour toute chair un objet d'horreur. (LSG) 

 

L’Éternel établira Son système, et Ses Sabbats et Nouvelles Lunes, et tous observeront Ses fêtes. Toutes les nations enverront leurs représentants à ces fêtes à Jérusalem, sinon elles ne recevront pas la pluie en sa saison, et ils recevront également les plaies d'Égypte.

 

Zacharie 14:16-21 16 Tous ceux qui resteront de toutes les nations venues contre Jérusalem monteront chaque année pour se prosterner devant le roi, l'Éternel des armées, et pour célébrer la fête des tabernacles. 17 S'il y a des familles de la terre qui ne montent pas à Jérusalem pour se prosterner devant le roi, l'Éternel des armées, la pluie ne tombera pas sur elles. 18 Si la famille d'Égypte ne monte pas, si elle ne vient pas, la pluie ne tombera pas sur elle ; elle sera frappée de la plaie dont l'Éternel frappera les nations qui ne monteront pas pour célébrer la fête des tabernacles. 19 Ce sera le châtiment de l'Égypte, le châtiment de toutes les nations qui ne monteront pas pour célébrer la fête des tabernacles. 20 En ce jour-là, il sera écrit sur les clochettes des chevaux : Sainteté à l'Éternel ! Et les chaudières dans la maison de l'Éternel seront comme les coupes devant l'autel. 21 Toute chaudière à Jérusalem et dans Juda sera consacrée à l'Éternel des armées ; tous ceux qui offriront des sacrifices viendront et s'en serviront pour cuire les viandes ; et il n'y aura plus de marchands dans la maison de l'Éternel des armées, en ce jour-là. (LSG)

 

Le sacrifice sera rétabli à Jérusalem, mais cela sera seulement le sacrifice du matin. Nous avons déjà reçu la vie éternelle, et la Première Résurrection – représentée par le sacrifice du soir aura déjà eu lieu. Les nations obéiront à la Loi de Dieu et du Messie, ou sinon elles mourront par la famine. Nous expliquerons la Loi et le Témoignage, et toutes les nations connaîtront la voie [mode de vie] de Dieu pendant mille ans. Ensuite, le reste des morts sera ressuscité, et corrigé dans le jugement de correction ou Krisis.

 

Apocalypse 20:4-15 4 Et je vis des trônes ; et à ceux qui s'y assirent fut donné le pouvoir de juger. Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et de ceux qui n'avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n'avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main. Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans. 5 Les autres morts ne revinrent point à la vie jusqu'à ce que les mille ans fussent accomplis. C'est la première résurrection. 6 Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! La seconde mort n'a point de pouvoir sur eux ; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans. 7 Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison. 8 Et il sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre, Gog et Magog, afin de les rassembler pour la guerre ; leur nombre est comme le sable de la mer. 9 Et ils montèrent sur la surface de la terre, et ils investirent le camp des saints et la ville bien-aimée. Mais un feu descendit du ciel, et les dévora. 10 Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l'étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles. 11 Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s'enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux. 12 Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d'après ce qui était écrit dans ces livres. 13 La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux ; et chacun fut jugé selon ses œuvres. 14 Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l'étang de feu. C'est la seconde mort, l'étang de feu. 15 Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l'étang de feu. (LSG)

 

Ceci est la fin [l'état visé] de la Loi et des prophètes ; que tous les hommes parviennent au salut et voient Dieu. Moïse et les prophètes ont existé jusqu’au Messie, et la Loi a été alors écrite dans le cœur des élus. Chacun a été testé sous la persécution, et a été appelé sur une période de quarante jubilés, qui ont été représentés par les quarante années dans le désert, qui étaient les quarante dernières années de la vie de Moïse.

 

Le Messie était avec Israël dans le désert, alors et maintenant.

1Corinthiens 10:1-24 1 Frères, je ne veux pas que vous ignoriez que nos pères ont tous été sous la nuée, qu'ils ont tous passé au travers de la mer, 2 qu'ils ont tous été baptisés en Moïse dans la nuée et dans la mer, 3 qu'ils ont tous mangé le même aliment spirituel, 4 et qu'ils ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher était Christ. 5 Mais la plupart d'entre eux ne furent point agréables à Dieu, puisqu'ils périrent dans le désert. 6 Or, ces choses sont arrivées pour nous servir d'exemples, afin que nous n'ayons pas de mauvais désirs, comme ils en ont eu. 7 Ne devenez point idolâtres, comme quelques-uns d'eux, selon qu'il est écrit : Le peuple s'assit pour manger et pour boire ; puis ils se levèrent pour se divertir. 8 Ne nous livrons point à l'impudicité, comme quelques-uns d'eux s'y livrèrent, de sorte qu'il en tomba vingt-trois mille en un seul jour. 9 Ne tentons point le Seigneur, comme le tentèrent quelques-uns d'eux, qui périrent par les serpents. 10 Ne murmurez point, comme murmurèrent quelques-uns d'eux, qui périrent par l'exterminateur. 11 Ces choses leur sont arrivées pour servir d'exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des siècles. 12 Ainsi donc, que celui qui croit être debout prenne garde de tomber ! 13 Aucune tentation ne vous est survenue qui n'ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces ; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d'en sortir, afin que vous puissiez la supporter. 14 C'est pourquoi, mes bien-aimés, fuyez l'idolâtrie. 15 Je parle comme à des hommes intelligents ; jugez vous-mêmes de ce que je dis. 16 La coupe de bénédiction que nous bénissons, n'est-elle pas la communion au sang de Christ ? Le pain que nous rompons, n'est-il pas la communion au corps de Christ ? 17 Puisqu'il y a un seul pain, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps ; car nous participons tous à un même pain. 18 Voyez les Israélites selon la chair : ceux qui mangent les victimes ne sont-ils pas en communion avec l'autel ? 19 Que dis-je donc ? Que la viande sacrifiée aux idoles est quelque chose, ou qu'une idole est quelque chose ? Nullement. 20 Je dis que ce qu'on sacrifie, on le sacrifie à des démons, et non à Dieu ; or, je ne veux pas que vous soyez en communion avec les démons. 21 Vous ne pouvez boire la coupe du Seigneur, et la coupe des démons ; vous ne pouvez participer à la table du Seigneur, et à la table des démons. 22 Voulons-nous provoquer la jalousie du Seigneur ? Sommes-nous plus forts que lui ? 23 Tout est permis, mais tout n'est pas utile ; tout est permis, mais tout n'édifie pas. 24 Que personne ne cherche son propre intérêt, mais que chacun cherche celui d'autrui. (LSG)

 

Nous devons demander l'aide de Dieu toujours, et nous devons traiter les autres comme nous aimerions être traités.

Matthieu 7:7-12 Demandez, et l’on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira. 8 Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe. 9 Lequel de vous donnera une pierre à son fils, s’il lui demande du pain ? 10 Ou, s’il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent ? 11 Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent. 12 Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux, car c’est la loi et les prophètes. (LSG)

 

Et ceci est la fin de toute la Loi entière : 

Tu aimeras l’Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur et de toute ta force et de toute ta pensée, et tu aimeras ton prochain comme toi-même. Sur ces préceptes dépendent toute la Loi et les prophètes.