Les Églises Chrétiennes de Dieu

[F034]


Commentaire sur Nahum [F034]

(Édition 1.0 20141004-20141004)

Nahum est le dernier des sept prophètes de la pré-captivité étant le dernier du deuxième groupe de trois. Jonas était préoccupé par Ninive comme l’était Nahum. Sophonie était connexe, mais à un degré moindre.

Christian Churches of God

PO Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

Courriel : secretary@ccg.org

(Tr. 2014, Rév. 2018)

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur. 

Cette étude peut s’obtenir sur les pages du World Wide Web :

http://french.ccg.org/ et http://www.ccg.org

Commentaire sur Nahum [F034]

Introduction

Nahum est le septième livre de l'ensemble des Douze Prophètes. Son nom est synonyme de confort ou Compassion (cf. Ésa. 57:18). Il vient d’Elkosh qui est une ville du sud-ouest de Juda où la tribu de Siméon s'était installée, près de la frontière philistine et égyptienne, entre Beit Jibrin et Gaza. G. Nestle l’identifie avec Kessijeh un peu au sud-ouest de Beit Jibrin. U. Cassuto l’identifie cependant avec Umm Lagish à mi-chemin entre Beit Jibrin et Gaza et cela est conforme à Épiphane (cf. Interp. Dict. Of The Bible art. Nahum Book Of. Vol. 3, p. 498 col. 1).

La plupart des spécialistes s'accordent à dire que la première date possible pour l'écriture est 663 AEC (Avant l’Ère Courante) à la chute de Thèbes en Assyrie. La dernière date possible est la chute de Ninive en 612 avant notre ère. L’état néo-babylonien a été fondé par Nabopolassar en 625 avant notre ère et, mobilisant des forces babyloniennes, il marcha jusqu'à l'Euphrate à Qablinu où il infligea à l'armée assyrienne une défaite cuisante. Les Mèdes ont commencé à attaquer à partir de l'Est et en 614 ils prirent et saccagèrent la ville d’Assur. Nabopolassar a ensuite fait une alliance avec leur roi. Ensemble, les Mèdes et les Chaldéens ont continué à attaquer jusqu'à ce que Ninive tombe en 612 avant notre ère. 625 AEC est la date la plus probable pour à la fois Nahum et Sophonie à la découverte du Livre de la Loi prêt pour la restauration de Josias dans la 18ème année de son règne. Ainsi, c’était au début de la consolidation des Babyloniens qui devaient être utilisés pour détruire l’Assyrie.

Bullinger estime que le méchant de 1:11 est en fait Rab-shekeh de 2Rois 18:26-28 le Juif apparemment apostat qui est devenu un dirigeant ou responsable politique de Sennachérib et il gardait une animosité mortelle pour Yahovah d'Israël. Bullinger date l'écriture à la 14e année d'Ézéchias et donc en l'an 704/3 AEC. C'est sans doute trop tôt, mais c'est après la chute d'Israël.

Comme d'habitude, ces détracteurs de l'inspiration biblique et de la prophétie tentent de dater certains ou tous les ouvrages à une date postérieure à la chute de Ninive, mais la plupart des érudits responsables datent Nahum avant la chute, mais de nombreuses années après la prophétie de Jonas et à un moment similaire à celle de Sophonie. La plupart reconnaissent qu'il s'agit d'un ouvrage de génie poétique (Interp. Dict. ibid. p. 499).

Nahum identifie le système assyrien avec les Cultes du Soleil et les adversaires cosmiques des systèmes de Baal et de la Déesse Mère des oppresseurs du Nord et les batailles identifiées dans le système biblique et les festivals des idolâtres.

Après la suscription à 1:1, il est livré un hymne acrostiche alphabétique qui décrit une théophanie dont la poésie est un peu perdue dans la traduction. L'hymne s'étend au moins jusqu’au verset 9 et chaque ligne commence par une lettre successive de l'alphabet hébreu de Aleph à Nuwn la 14e lettre équivalant à n. D'autres chercheurs ont essayé d’amener l'acrostiche à atteindre la prochaine lettre tout le long jusqu’à Nah. 2:3 ou 2:4. La meilleure solution est de le faire suivre la première moitié de l'Alphabet hébreu de Aleph à Nuwn et tout au plus à Sawmek.

L’Assyrie avait fait d'Israël un État tributaire depuis sa prise de Damas et elle a ensuite déplacé Israël en 722 vers le nord au-dessus de l'Araxe et a influencé Juda à partir de là et a fait en sorte que son Dieu et le système de la Déesse Mère de Baal et Astarté ou Easter/Ishtar soient infligés à la fois sur Israël et Juda sur une longue période. Tant et si bien que Jonas leur a été envoyé et leurs pratiques ont été interdites par les prophètes Ésaïe et Jérémie jusqu’à Sophonie et au-delà.

À 1:2-13 ; 2:1,3 il y a une promesse à Juda et à 1:10-11 et peut-être 14 et 2:2, nous voyons le début de la menace de l'Assyrie. Cependant, l'hymne est un avertissement direct à toute la création et l'identification de ceux qui sont sauvés sont ceux qui se confient en Dieu.

Les divinités des Assyro-Babyloniens des cultes du Soleil et des Mystères seront supprimées. Les nations du nord de Basham et du Carmel et leurs rivières du Liban doivent être asséchées. Leurs systèmes seront punis.

Nahum 1 : [1] Oracle sur Ninive. Livre de la prophétie de Nahum, d’Elkosch. [2] L’Éternel est un Dieu jaloux, il se venge ; L’Éternel se venge, il est plein de fureur ; L’Éternel se venge de ses adversaires, Il garde rancune à ses ennemis. [3] L’Éternel est lent à la colère, il est grand par sa force ; Il ne laisse pas impuni. L’Éternel marche dans la tempête, dans le tourbillon ; Les nuées sont la poussière de ses pieds. [4] Il menace la mer et la dessèche, Il fait tarir tous les fleuves ; Le Basan et le Carmel languissent, La fleur du Liban se flétrit. [5] Les montagnes s’ébranlent devant lui, Et les collines se fondent ; La terre se soulève devant sa face, Le monde et tous ses habitants. [6] Qui résistera devant sa fureur ? Qui tiendra contre son ardente colère ? Sa fureur se répand comme le feu, Et les rochers se brisent devant lui. [7] L’Éternel est bon, Il est un refuge au jour de la détresse ; Il connaît ceux qui se confient en lui. [8] Mais avec des flots qui déborderont Il détruira la ville, Et il poursuivra ses ennemis jusque dans les ténèbres. [9] Que méditez-vous contre l’Éternel ? C’est lui qui détruit. La détresse ne paraîtra pas deux fois. [10] Car entrelacés comme des épines, Et comme ivres de leur vin, Ils seront consumés Comme la paille sèche, entièrement. [11] De toi est sorti Celui qui méditait le mal contre l’Éternel, Celui qui avait de méchants desseins.

Dieu continue ensuite avec la promesse que le joug du système assyrien et le système assyro-babylonien des Cultes du Soleil et de la Déesse Mère des systèmes de Baal et Astarté ou Easter/Pâques Ishtar seront détruits et toutes les idoles et leurs accoutrements seront retirés de leurs temples et détruits.

[12] Ainsi parle l’Éternel : Quoique intacts et nombreux, Ils seront moissonnés et disparaîtront. Je veux t’humilier, Pour ne plus avoir à t’humilier … [13] Je briserai maintenant son joug de dessus toi, Et je romprai tes liens … [14] Voici ce qu’a ordonné sur toi l’Éternel : Tu n’auras plus de descendants qui portent ton nom ; J’enlèverai de la maison de ton dieu les images taillées ou en fonte ; Je préparerai ton sépulcre, car tu es trop léger. [15] Voici sur les montagnes Les pieds du messager qui annonce la paix ! Célèbre tes fêtes, Juda, accomplis tes vœux ! Car le méchant ne passera plus au milieu de toi, Il est entièrement exterminé …

Ainsi, nous voyons ici que le nom de l’adversaire ne sera plus perpétué. Dieu fera sa tombe car il est vil. Il s'agit d'un texte messianique comme nous le voyons à partir du verset suivant qui dit : Voici sur les montagnes les pieds de celui qui apporte de bonnes nouvelles. C'est un acrostiche messianique suivant les textes d'Ésaïe et de Jérémie.

Le chapitre 2 traite ensuite de la restauration de Jacob comme la majesté d'Israël. Maintenant, Israël est allé en captivité aux mains des Assyriens en 722 avant notre ère donc ils doivent être restaurés dans les Derniers Jours pour que cela puisse prendre effet.

Nahum 2 : [1] Le destructeur marche contre toi. Garde la forteresse ! Veille sur la route ! affermis tes reins ! Recueille toute ta force ! … [2] Car l’Éternel rétablit la gloire de Jacob Et la gloire d’Israël, Parce que les pillards les ont pillés Et ont détruit leurs ceps … [3] Les boucliers de ses héros sont rouges, Les guerriers sont vêtus de pourpre ; Avec le fer qui étincelle apparaissent les chars, Au jour qu’il a fixé pour la bataille, Et les lances sont agitées. [4] Les chars s’élancent dans la campagne, Se précipitent sur les places ; À les voir, on dirait des flambeaux, Ils courent comme des éclairs … [5] Il se souvient de ses vaillants hommes, Mais ils chancellent dans leur marche ; On se hâte vers les murs, Et l’on se prépare à la défense … [6] Les portes des fleuves sont ouvertes, Et le palais s’écroule ! … [7] C’en est fait : elle est mise à nu, elle est emmenée ; Ses servantes gémissent comme des colombes, Et se frappent la poitrine. [8] Ninive était jadis comme un réservoir plein d’eau … Les voilà qui fuient … Arrêtez ! arrêtez ! … Mais nul ne se retourne … [9] Pillez l’argent ! pillez l’or ! Il y a des trésors sans fin, Des richesses en objets précieux de toute espèce. [10] On pille, on dévaste, on ravage ! Et les cœurs sont abattus, Les genoux chancellent, Tous les reins souffrent, Tous les visages pâlissent. [11] Qu’est devenu ce repaire de lions, Ce pâturage des lionceaux, Où se retiraient le lion, la lionne, le petit du lion, Sans qu’il y eût personne pour les troubler ? [12] Le lion déchirait pour ses petits, Étranglait pour ses lionnes ; Il remplissait de proie ses antres, De dépouilles ses repaires. [13] Voici, j’en veux à toi, dit l’Éternel des armées ; Je réduirai tes chars en fumée, L’épée dévorera tes lionceaux, J’arracherai du pays ta proie, Et l’on n’entendra plus la voix de tes messagers.

Il est fait valoir que ce texte fait référence à et a été accompli en 612 avant notre ère. Cependant Israël n'a pas été rétablie et était loin au nord de l'Araxe et Juda devait aller en captivité et le Temple être détruit en 597 avant notre ère. Ce temps est loin dans l'avenir et longtemps après la chute des Assyriens et leur système et à la venue du Messie. Dans cet aspect, il est en accord avec les autres parmi les Douze Prophètes et concerne les Derniers Jours.

Nahum 3 : [1] Malheur à la ville sanguinaire, Pleine de mensonge, pleine de violence, Et qui ne cesse de se livrer à la rapine ! … [2] On entend le bruit du fouet, Le bruit des roues, Le galop des chevaux, Le roulement des chars. [3] Les cavaliers s’élancent, l’épée étincelle, la lance brille … Une multitude de blessés ! … une foule de cadavres ! … Des morts à l’infini ! … On tombe sur les morts ! … [4] C’est à cause des nombreuses prostitutions de la prostituée, Pleine d’attraits, habile enchanteresse, Qui vendait les nations par ses prostitutions Et les peuples par ses enchantements. [5] Voici, j’en veux à toi, dit l’Éternel des armées, Je relèverai tes pans jusque sur ton visage, Je montrerai ta nudité aux nations, Et ta honte aux royaumes. [6] Je jetterai sur toi des impuretés, je t’avilirai, Et je te donnerai en spectacle. [7] Tous ceux qui te verront fuiront loin de toi, Et l’on dira : Ninive est détruite ! Qui la plaindra ? Où te chercherai-je des consolateurs ? [8] Es-tu meilleure que No-Amon, Qui était assise au milieu des fleuves, Entourée par les eaux, Ayant la mer pour rempart, La mer pour murailles ? [9] L’Éthiopie et les Égyptiens innombrables faisaient sa force, Puth et les Libyens étaient ses auxiliaires. [10] Et cependant elle est partie pour l’exil, elle s’en est allée captive ; Ses enfants ont été écrasés au coin de toutes les rues ; On a jeté le sort sur ses nobles, Et tous ses grands ont été chargés de chaînes. [11] Toi aussi, tu seras enivrée, tu te cacheras ; Toi aussi, tu chercheras un refuge contre l’ennemi. [12] Toutes tes forteresses Sont des figuiers avec les primeurs ; Quand on les secoue, Elles tombent dans la bouche de qui veut les manger. [13] Voici, ton peuple, ce sont des femmes au milieu de toi ; Les portes de ton pays s’ouvrent à tes ennemis ; Le feu consume tes verrous. [14] Puise de l’eau pour le siège ! Répare tes forteresses ! Entre dans la boue, foule l’argile ! Rétablis le four à briques ! [15] Là, le feu te dévorera, L’épée t’exterminera, Te dévorera comme des sauterelles. Entasse-toi comme les sauterelles ! Entasse-toi comme les sauterelles !

Ce texte à partir des versets 16 et suivants est une prophétie pour la dispersion de l'Assyrie. L'ensemble de son système est dispersé, à la fois les princes et les nobles et les bergers et les scribes sont dispersés, même s’ils se sont multipliés, ils se sont dispersés et personne ne savait où ils étaient.

[16] Tes marchands, plus nombreux Que les étoiles du ciel, Sont comme la sauterelle qui ouvre les ailes et s’envole. [17] Tes princes sont comme les sauterelles, Tes chefs comme une multitude de sauterelles, Qui se posent sur les haies au temps de la froidure : Le soleil paraît, elles s’envolent, Et l’on ne connaît plus le lieu où elles étaient. [18] Tes bergers sommeillent, roi d’Assyrie, Tes vaillants hommes reposent ; Ton peuple est dispersé sur les montagnes, Et nul ne le rassemble. [19] Il n’y a point de remède à ta blessure, Ta plaie est mortelle. Tous ceux qui entendront parler de toi Battront des mains sur toi ; Car quel est celui que ta méchanceté n’a pas atteint ?

Les nations étaient heureuses car elles avaient toutes souffertes de son mal incessant et cela devait se poursuivre, même si elles ont été dispersées sur les montagnes. Leur puissance a été absorbée par les Babyloniens et devint une partie des Septième et Huitième empires de Daniel chapitre 2 et les prophéties de Daniel.