Les Églises Chrétiennes de Dieu

[F037]

 

 

 

Commentaire sur Aggée [F037]

 

(Édition 2.5 20060910-20140905)

 

 

 

 

Dieu a commandé à Aggée de prophétiser concernant la restauration et la construction du Temple. Ce texte complémente le texte de Zacharie et a une double signification en nature. Il présage le système millénaire et la conversion des Païens.

 

    

Christian Churches of God

PO Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

(Copyright © 2006, 2014 Wade Cox)

(Tr. 2006-07, rév. 2018)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
http://www.logon.org/ et http://french.ccg.org/

    

 

Commentaire sur Aggée [F037]

 

 

Introduction

 

Le nom Aggée est tiré du mot Hag ou fête, ou festival. Le texte a été livré à la Nouvelle Lune, mais Bullinger déclare incorrectement dans sa note que cela se réfère à la pleine lune, ce qui est une erreur (cf. Companion Bible, note de bas de page 1). C'est le Sixième mois ou le mois d'Elul. C’est durant la Deuxième année de Darius le Perse lorsque Yahovah donna l’ordre d'achever le Temple par l’entremise d’Aggée. 

 

Ce texte est ainsi un ordre de Yahovah à Juda en tandem avec la prophétie donnée par Zacharie.

 

L’ordre a été donné durant la Première année du 71ème Jubilé. La structure complète de 70 Jubilés depuis la fermeture d'Eden est complète avec le Jubilé en 424/3 AEC (Avant l’Ère Courante), et le Temple doit maintenant être reconstruit. C'est le deuxième commandement donné par Dieu mais le travail a été arrêté au cours de la période du décret de Cyrus jusqu’à Artaxerxès I qui avait arrêté la construction et ce, jusqu'à la Deuxième année de Darius le Perse (consulter l’étude Le Signe de Jonas et l'Histoire de la Reconstruction du Temple (No. 013)).

 

Dieu a parlé à Juda à propos de leur négligence. Le message est construit en quatre parties.

 

1. La Parole de Yahovah. Le texte commence avec une censure pour négligence (Ag. 1:1-4).

2. Les paroles du peuple sont alors citées par Yahovah.

3. La Parole de Yahovah est donnée de nouveau.

4. Les paroles du peuple sont données et sont répondues par Yahovah.

 

L'idiome hébreu pour Dieu qui parle par les prophètes est, “par la main de”. Cela montre ainsi l'intention que la prophétie est enregistrée pour toujours. Les cas sont contenus dans la note de bas de page 1 de The Companion Bible.

 

La parole est adressée à Zorobabel, signifiant semé à Babylone (c'est-à-dire Babel). Il était de la descendance royale conçue ou semée à Babylone et à Josué le fils de Jotsadak le Souverain Sacrificateur.

 

Le nom Josué (Joshua) est le même nom que celui donné au Messie. Le nom en entier est Yahoshua ou le Salut de Yaho, ce qui est la fonction du Messie en tant que Souverain Sacrificateur et aussi en tant que Roi d'Israël. Le terme fils dans le texte est employé également pour petit-fils (cf. 1Chron. 3:19 et Esdras 2:2 et 3:2). Consulter aussi l’étude La Généalogie du Messie (No. 119).

 

Jotsadak (Yahosedech) signifie Yahovah est juste. Le nom entier Yahoshua, ou Josué ben Jotsadak, signifie le Salut est par le Yahovah juste.

 

Josué est le premier Souverain Sacrificateur du Temple pour la Nouvelle Construction. Ils sont tous les deux très vieux lorsque cette censure est donnée. Le Messie sera le Souverain Sacrificateur pour le retour final à Jérusalem, ce qui est le sujet du message dans le livre de Zacharie. Ces textes sont ainsi tous les deux reliés au règne millénaire du Messie.

 

Le mot gouverneur est ici tiré du mot perse pechah (duquel nous dérivons Pasha) en tant que préfet ou satrape.

 

Schealthiel signifie demandé de Dieu. Il était le fils de Jéconias (Jojakin) qui a été emmené captif à Babylone (2Rois 24:15; 1Chron. 3:17 ; cf. Esdras 3:2,8 ; 5:2; Néh. 12:1 ; Matt. 1:12 ; Luc 3:27).

 

Le Premier Message 

Chapitre 1

 

1 La seconde année du roi Darius, le premier jour du sixième mois, la parole de l’Éternel fut adressée par Aggée, le prophète, à Zorobabel, fils de Schealthiel, gouverneur de Juda, et à Josué, fils de Jotsadak, le souverain sacrificateur, en ces mots : 2 Ainsi parle l’Éternel des armées : Ce peuple dit : Le temps n’est pas venu, le temps de rebâtir la maison de l’Éternel. 3 C’est pourquoi la parole de l’Éternel leur fut adressée par Aggée, le prophète, en ces mots : 4 Est-ce le temps pour vous d’habiter vos demeures lambrissées, quand cette maison est détruite ?

 

La question est posée à Juda parce qu’ils ont abandonné la Maison de Dieu en ruines pendant bien plus de cent ans quand ils auraient pu la construire un siècle plus tôt. Cependant, il y avait un Temple en fonction à Eléphantine pendant la période entière que le Temple à Jérusalem était en ruines et cela ne devrait pas être oublié.

 

Yahovah leur rappelle alors les signes de leur condition.

 

5 Ainsi parle maintenant l’Éternel des armées : Considérez attentivement vos voies ! 6 Vous semez beaucoup, et vous recueillez peu, vous mangez, et vous n’êtes pas rassasiés, vous buvez, et vous n’êtes pas désaltérés, vous êtes vêtus, et vous n’avez pas chaud ; le salaire de celui qui est à gages tombe dans un sac percé.7 Ainsi parle l’Éternel des armées : Considérez attentivement vos voies !

 

Ainsi Yahovah débute et finit par la déclaration, “considérez attentivement vos voies”. Ils n'ont rien parce qu'ils n'ont pas honoré Dieu. Le mot, considérez est utilisé cinq fois dans le livre (1:5,7 ; 2:15,18,23 ; cf. Job 1:8 ; 2:3 et Es. 41:22) et signifie établis ton cœur à ou prête attention à. L'intention est d'examiner où Juda a été mené et les fruits de ce qu'ils ont fait.

 

Yahovah a alors publié le commandement :


8 Montez sur la montagne, apportez du bois, et bâtissez la maison : J’en aurai de la joie, et je serai glorifié, dit l’Éternel.

 

Le terme je serai glorifié est, j'obtiendrai l'honneur. Le mot hébreu est ‘ekkabda. C'est un des vingt-neuf mots qui sont sans la lettre He à la fin (Ginsberg’s Massorah, Vol. 1, p. 281). La lettre He est égale à cinq. Bullinger (Comp. Bible n. au v. 8) le note et dit que les Talmudistes considèrent que c'était parce qu'il y avait cinq articles manquants du Deuxième Temple, qui sont :

 

1.    L'Arche de l'Alliance ;

2.    Le feu Sacré ;

3.    La Shekinah ;

4.    L'Urim et le Thummim ; et

5.    L'Esprit de prophétie.

 

Les articles 2 et 3 sont en fait des représentations de l’Esprit Saint et sont représentatifs de sa présence dans les élus. L’article 5, l’Esprit de Prophétie, est présent dans l’Église et le point culminant s’est produit en Jésus-Christ.

 

La liste est supposée protéger les cas des mots qui ont la lettre He à la fin. (Les exemples sont dans Ex. 14:4,17).

 

Dans le Temple millénaire, l'Esprit Saint dans les élus en tant que le Temple de Dieu remplace tous ces aspects. Cela a été le cas avec l’église depuis le commencement de l’église dans le désert.

 

Yahovah déclare qu'ils ont cherché beaucoup et ont reçu peu. Ce qu'ils ont stocké a été soufflé par le vent. Il a alors fourni la réponse : à cause de la Maison qui est en ruines. Ainsi, ils n'avaient rien fait au cours du siècle entier à partir du décret de Cyrus et de celui de Darius Hystaspes alors qu’ils auraient pu agir, et Dieu les a punis pour ce manquement. Ce fut seulement pendant le règne d'Artaxerxès I que la construction a été arrêtée, mais ils n'ont fait aucune tentative de réactiver la construction après qu'Artaxerxès eut supprimé la guerre civile (consulter l’étude No. 13 ibid.).

 

9 Vous comptiez sur beaucoup, et voici, vous avez eu peu ; vous l’avez rentré chez vous, mais j’ai soufflé dessus. Pourquoi ? dit l’Éternel des armées. À cause de ma maison, qui est détruite, tandis que vous vous empressez chacun pour sa maison. 10 C’est pourquoi les cieux vous ont refusé la rosée, et la terre a refusé ses produits. 11 J’ai appelé la sécheresse sur le pays, sur les montagnes, sur le blé, sur le moût, sur l’huile, sur ce que la terre peut rapporter, sur les hommes et sur les bêtes, et sur tout le travail des mains.


Dieu a placé le pays sous une malédiction et ils ont été privés des produits de la terre à cause de leur désobéissance.

 

Quand Dieu les a réprimandés, ils se sont repentis.

 

12 Zorobabel, fils de Schealthiel, Josué, fils de Jotsadak, le souverain sacrificateur, et tout le reste du peuple, entendirent la voix de l’Éternel, leur Dieu, et les paroles d’Aggée, le prophète, selon la mission que lui avait donnée l’Éternel, leur Dieu. Et le peuple fut saisi de crainte devant l’Éternel.

 

Le peuple a été ainsi mobilisé à l’action. Alors le Seigneur a parlé de nouveau par la bouche d’Aggée.

 

13 Aggée, envoyé de l’Éternel, dit au peuple, d’après l’ordre de l’Éternel : Je suis avec vous, dit l’Éternel. 14 L’Éternel réveilla l’esprit de Zorobabel, fils de Schealthiel, gouverneur de Juda, et l’esprit de Josué, fils de Jotsadak, le souverain sacrificateur, et l’esprit de tout le reste du peuple. Ils vinrent, et ils se mirent à l’œuvre dans la maison de l’Éternel des armées, leur Dieu, 15 le vingt-quatrième jour du sixième mois, la seconde année du roi Darius.

 

Le message et le repentir ont pris 24 jours à partir de la Nouvelle Lune jusqu’au Vingt-quatrième jour du Sixième mois. Consulter aussi l’étude Les Ascensions de Moïse (No. 070)  pour la chronologie au cours de la période de Sivan à Elul, du Troisième au Sixième mois.

 

La prophétie d’Aggée a été révisée dans l’étude Les Oracles de Dieu (No. 184) afin de traiter d’un certain nombre de questions concernant le calendrier, et la mauvaise application à la fois d’Aggée et de Daniel aux évènements des temps de la fin. Les commentaires importants pour Aggée sont cités ici.

 

Le texte au chapitre 1 est une demande à la nation de Juda de commencer le travail sur le Temple. La nation n'est pas bénie parce qu'ils ont placé leurs propres intérêts personnels au-dessus de celui de Dieu. Il existe de sérieux parallèles dans l'histoire avec le comportement de Juda et la négligence de l'œuvre de Dieu. Si cette prophétie parle des Derniers Jours, elle doit viser le Temple spirituel qui est l'Église. Les entités dans cette prophétie sont Zorobabel, fils du gouverneur Schealthiel de Juda et Josué, fils de Jotsadak le Souverain Sacrificateur. La période est la deuxième année de Darius II. Cette question a été expliquée en détail dans l'étude Le Signe de Jonas et l'Histoire de la Reconstruction du Temple (No. 013). Ce sont les noms des individus au temps de la reconstruction du deuxième Temple (consulter aussi l’étude La Généalogie du Messie (No. 119)).

 

Si cette prophétie concerne les jours modernes, nous pouvons seulement parler du Temple spirituel et des types de Zorobabel et de Josué comme Souverain Sacrificateur. Le Souverain Sacrificateur Joshua est Yehoshua ou le Messie. La typologie avec Jésus Christ est trouvée dans Zacharie dans le jugement. Christ est à la fois roi et sacrificateur, satisfaisant aux deux typologies. L'injonction au chapitre 1 d'Aggée est que la nation d'Israël ne prospérera pas jusqu'à ce qu'elle entreprenne l’œuvre du Messie dans la restauration comme partie du Temple de Dieu. Les malédictions sur la terre augmenteront jusqu'à ce que cela se produise (Aggée 1:10-11). Le premier exemple est le 24ème jour du Sixième mois. Ceci est arrivé avec le deuxième Temple. Soit que cela concerne le passé, soit que cela est à venir comme un antitype.

 

Ainsi, le livre d’Aggée concerne la construction du Temple, et la bénédiction d'Israël est conséquente à cette activité. Il est ainsi impossible de relier les événements dans le chapitre 2 à un événement qui ne suit pas les événements au chapitre 1. Ainsi, le 24ème jour du Sixième mois a vu l’œuvre sur la maison de Dieu. Le chapitre 2 commence alors à partir du 21ème jour du Septième mois, soit le dernier jour de la Fête des Tentes. Le Dernier Grand Jour est le huitième jour de la Fête” (Les Oracles de Dieu (No. 184)).

 

Le Deuxième Message

Le Deuxième Message a été donné le dernier jour de la Fête des Tentes et avant le commencement du Vingt-deuxième jour du Septième mois, qui est le Dernier Grand Jour et qui est une fête en elle-même. Le symbolisme était que Dieu avait donné l’ordre à partir de la dernière Nouvelle Lune à la fin de la période de chaos et de dévastation et de dispersion et après la restauration de Juda qui avait été commandée, malgré leur propre indolence et leur attitude impénitente. Dieu a alors préparé le peuple pour la construction pendant leur restauration dans la Terre Sainte.

 

Il leur a ensuite parlé pendant le Septième mois et dans ce qui est considéré comme représentatif du système millénaire et avant ce qui est considéré comme la période de la Deuxième Résurrection des Morts. 

 

Ils devaient observer la Fête et ensuite, après la Fête du Millénaire, ils devaient commencer la construction.

 

Ce message et cette prophétie étaient d’une double nature. C’était aussi un regard dans le futur à la restauration de Juda dans la Terre Sainte et ensuite vers leur réprimande et leur repentir durant la dernière période avant l'avènement du Messie.

 

Examinez le message de Dieu. C'est un message de courage concernant Ses actions d’ébranler le ciel et la terre et les nations qui s’y trouvent. Cette période concerne les guerres de la fin et les Derniers Jours. Elle ne concerne pas la conversion immédiate, mais plutôt d’en arriver à la subjugation et ensuite plus tard au repentir et à la conversion (consulter l’étude Le Jour du Seigneur et les Derniers Jours (No. 192)  et Les Trente Dernières Années : la Lutte Finale (No. 219)). 

Chapitre 2

 

1 Le vingt et unième jour du septième mois, la parole de l’Éternel se révéla par Aggée, le prophète, en ces mots : 2 Parle à Zorobabel, fils de Schealthiel, gouverneur de Juda, à Josué, fils de Jotsadak, le souverain sacrificateur, et au reste du peuple, et dis-leur : 3 Quel est parmi vous le survivant qui ait vu cette maison dans sa gloire première ? Et comment la voyez-vous maintenant ? Telle qu’elle est, ne paraît-elle pas comme rien à vos yeux ? 4 Maintenant fortifie-toi, Zorobabel ! dit l’Éternel. Fortifie-toi, Josué, fils de Jotsadak, souverain sacrificateur ! Fortifie-toi, peuple entier du pays ! dit l’Éternel. Et travaillez ! Car je suis avec vous, dit l’Éternel des armées. 5 Je reste fidèle à l’alliance que j’ai faite avec vous quand vous sortîtes de l’Égypte, et mon esprit est au milieu de vous ; ne craignez pas ! 6 Car ainsi parle l’Éternel des armées : Encore un peu de temps, et j’ébranlerai les cieux et la terre, la mer et le sec ; 7 j’ébranlerai toutes les nations ; les trésors de toutes les nations viendront, et je remplirai de gloire cette maison, dit l’Éternel des armées. 8 L’argent est à moi, et l’or est à moi, dit l’Éternel des armées. 9 La gloire de cette dernière maison sera plus grande que celle de la première, dit l’Éternel des armées ; et c’est dans ce lieu que je donnerai la paix, dit l’Éternel des armées.

 

Les trésors de toutes les nations est traduit dans la Septante (LXX) par les élus de toutes les nations. Ils doivent donc se référer à l'Église et à la conversion des Païens.

 

Le Temple Spirituel est construit au cours de quarante Jubilés soit deux mille ans à partir de 30 EC (Ère Courante) jusqu’au Deuxième Avènement.

 

L’entière Maison de Dieu sera construite de nouveau, mais pendant le système millénaire après le retour du Messie et après la subjugation des nations. Ceci est le Sanctuaire millénaire mentionné par Ézéchiel (cf. Comp. Bible fn. à 2:7). La gloire du dernier sera plus grande que le premier (cf. Ez. 43:2-5). La maison physique ne sera pas construite avant le Millénaire mais pendant le Millénaire lui-même. Le Premier Jubilé du Millénaire est le Cinquantième Jubilé soit le Jubilé D'or depuis que ce commandement a été donné, et on a aussi donné à Zacharie la séquence des activités (consulter Commentaire sur Zacharie (No. 021K) et aussi Le Jubilé D'or et le Millenium (No. 300)).

 

Le Temple spirituel de Dieu a été commencé à partir de la Pentecôte de l’an 30 EC, qui était la Troisième année du cycle après le Jubilé de l’an 27 EC. Nous pouvons ainsi assumer que le Temple physique et les structures seront commencés à Jérusalem à partir de la Troisième année du cycle du 121ème Jubilé, c’est-à-dire en 2030. Nous traiterons de cette séquence dans les études sur ce sujet.

 

Le message est venu de nouveau par Aggée le Vingt-quatrième jour du Neuvième mois. Le message concernait le sacré et le profane. Il concerne le salut des nations et leur sanctification. Les mots la chair consacrée dans le texte est la chair du sacrifice, qui se réfère aux élus de Dieu. Le mot traduit par cadavre est nephesh ou âme et il est un des 13 passages où nephesh est utilisé pour désigner un cadavre. Ici, il fait une distinction entre les non convertis qui sont morts et les vivants parmi les élus appelés par Dieu. Juda et Israël sont rétablis pour le Millénaire mais toutes les nations sont aussi rétablies et amenées à la sanctification et à la sainteté sur une base progressive. (Voir aussi Commentaire sur Zacharie (No. 021K) et La Sanctification des Nations (No. 077)).

 

10 le vingt-quatrième jour du neuvième mois, la seconde année de Darius, la parole de l’Éternel se révéla par Aggée, le prophète, en ces mots : 11 Ainsi parle l’Éternel des armées : Propose aux sacrificateurs cette question sur la loi : 12 Si quelqu’un porte dans le pan de son vêtement de la chair consacrée, et qu’il touche avec son vêtement du pain, des mets, du vin, de l’huile, ou un aliment quelconque, ces choses seront-elles sanctifiées ? Les sacrificateurs répondirent : Non ! 13 Et Aggée dit : Si quelqu’un souillé par le contact d’un cadavre touche toutes ces choses, seront-elles souillées ? Les sacrificateurs répondirent : Elles seront souillées. 14 Alors Aggée, reprenant la parole, dit : Tel est ce peuple, telle est cette nation devant moi, dit l’Éternel, telles sont toutes les œuvres de leurs mains ; ce qu’ils m’offrent là est souillé.

 

L'autel a été établi avant le Temple et les offrandes sont considérées comme souillées. Cependant, il se réfère à la période future des tentatives par Juda aux sacrifices sans repentir, sans conversion et sans baptême.

 

15 Considérez donc attentivement ce qui s’est passé jusqu’à ce jour, avant qu’on eût mis pierre sur pierre au temple de l’Éternel ! 16 Alors, quand on venait à un tas de vingt mesures, il n’y en avait que dix ; quand on venait à la cuve pour puiser cinquante mesures, il n’y en avait que vingt. 17 Je vous ai frappés par la rouille et par la nielle, et par la grêle ; j’ai frappé tout le travail de vos mains. Malgré cela, vous n’êtes pas revenus à moi, dit l’Éternel.

 

La référence à Dieu qui les frappe est une allusion à Deutéronome 28:22. Cependant, cela changera avec le repentir.

 

18 Considérez attentivement ce qui s’est passé jusqu’à ce jour, jusqu’au vingt-quatrième jour du neuvième mois, depuis le jour où le temple de l’Éternel a été fondé, considérez-le attentivement ! 19 Y avait-il encore de la semence dans les greniers ? Même la vigne, le figuier, le grenadier et l’olivier, n’ont rien rapporté. Mais dès ce jour je répandrai ma bénédiction. 20 La parole de l’Éternel fut adressée pour la seconde fois à Aggée, le vingt-quatrième jour du mois, en ces mots : 21 Parle à Zorobabel, gouverneur de Juda, et dis : J’ébranlerai les cieux et la terre ; 22 je renverserai le trône des royaumes, je détruirai la force des royaumes des nations, je renverserai les chars et ceux qui les montent ; les chevaux et leurs cavaliers seront abattus, l’un par l’épée de l’autre. 23 En ce jour-là, dit l’Éternel des armées, je te prendrai, Zorobabel, fils de Schealthiel, mon serviteur, dit l’Éternel, et je te garderai comme un sceau ; car je t’ai choisi, dit l’Éternel des armées.

 

Les graines seront semées et Dieu bénira l'ensemencement avant qu'il ne soit récolté et le multipliera.

 

La bénédiction de Juda se produira quand elle commencera à bénir les nations et le Temple est commencé à Jérusalem sous le Messie. Ce jour-là, la richesse de la Terre Sainte augmentera au décuple. La destruction sera guérie et la terre rétablie.

 

Cette prophétie place ainsi le 24ième jour du Neuvième mois comme un point primordial dans la grâce de Dieu envers Israël, et Ses bénédictions sur la nation. Cela a généralement été vu comme le point dans le temps où la restauration est accomplie. C’est pourquoi la tentative a été faite pour revendiquer que le Commonwealth, sous le général Allenby, a capturé Jérusalem le 24 Chislev 1917. Cependant, bien que la date de l’entrée d’Allenby fût en Chislev, ce n’était pas le 24ième jour. L’attaque a été lancée le 23 Chislev selon la Conjonction de la Nouvelle Lune, et non le calendrier Hillel. Les détails sont examinés dans l’étude Les Oracles de Dieu (No. 184). Le but premier de cette étude était de traiter avec la question des oracles de Dieu et d’où l’autorité pour le calendrier résidait. Nous devons prendre en compte tous ces détails dans les calculs concernant la Restauration d’Israël dans les Derniers Jours.

 

En citant Les Oracles de Dieu (No. 184), nous voyons que :

Les propositions faites à partir de cette prophétie sont les suivantes : 

  • La prophétie concerne les derniers jours.
  • Le 24ème jour de Chislev est une date spécifique dans l'avenir.
  • Cette date était la date selon le calendrier Hillel où Jérusalem a été libérée en 1917, qui était le 9 décembre 1917 et prétendument aurait été le jour où Allenby est entré à Jérusalem.
  • Les bénédictions mentionnées par Aggée ont été alors accomplies.
  • Ceci est, d'une certaine façon, aussi sept cycles de temps à partir de la chute de Jérusalem.

 

De ces points, il est alors discuté que le calendrier Hillel est donc inspiré et un oracle de Dieu.

 

Premièrement, quant à la chute de Jérusalem, les rapports historiques du Dictionnaire de la Bible d'Harper disent que les Babyloniens ont pillé la ville en 598 AEC et la ville a été rasée en 587 AEC. Aucune de ces dates ne donne 1917 comme équivalent à sept cycles de temps ou 2520 ans. La première date produirait 1923 et la dernière date produirait 1933.

 

Maintenant, ce processus est un raisonnement circulaire classique comme nous le verrons. Il est évident à partir d'un examen de l'histoire de la libération de Jérusalem que les événements ont été inscrits comme ils l’ont été pour transmettre l'impression que Dieu avait agi pour accomplir Aggée parce que les gens de l’époque l’ont vu comme un accomplissement de la prophétie. Ayant inventé la date du 9 décembre 1917, l'invention est ensuite utilisée pour justifier le calendrier Hillel qui a formé la base de l'adaptation en premier lieu.

 

En 1917, la Terre Sainte était en voie d’être libérée par les Australiens, la Nouvelle-Zélande et les Britanniques et d’autres troupes alliées se battant contre les Turcs avec des auxiliaires allemands. Selon le Journal Official War Diary (H. S. Gullett, The Australian Imperial Force in Sinai and Palestine, Vol. II of the Official History of Australia in the War of 1914-18, Angus and Robertson Ltd, Sydney, 1937), Gaza et Beersheba avaient été prises du 31 octobre au 1er novembre 1917. La prise de la Palestine était inévitable. Le 2 novembre 1917, la Déclaration de Balfour pour l'établissement de la Patrie Juive a été publiée par le Premier ministre britannique Balfour en tant que sa première déclaration (la deuxième déclaration regardait le Commonwealth d'Australie sous la loi britannique). La capture de Jérusalem n'a pas été entreprise avant décembre. L’avancement des forces était :

 

Bataille de Beersheba                                          31 octobre au 1er novembre

 

Tél el Khuweilfe                                                  8 novembre

 

La percée a eu lieu                                               6-11 novembre

(au Sinaï et en Palestine les 4-8 novembre)          

 

La Grande Compagne a été faite                        8-15 novembre

 

La Plaine Maritime a été dégagée                       11-17 novembre

 

L’avance à Jérusalem                                           16-24 novembre

 

Nahr Auja et El Buij                                            24 novembre au 1er décembre

 

Assaut final pour la capture de Jérusalem           7 décembre 

 

L'assaut final a été lancé par les troupes du Commonwealth le 7 décembre 1917. Selon la vraie Nouvelle Lune, c'était la date réelle du 24 Chislev (le calendrier Hillel a commencé le mois deux jours en retard). Les Turcs et les Allemands ont commencé une évacuation immédiate et dès le 8 décembre 1917, Jérusalem était libérée. L'infanterie s’était retranchée et établie. Le 10 décembre, l’infanterie Light Horse a poussé le long de la route Nablus environ huit miles. Ils ont subi de lourds feux d'artillerie turque. Ils tenaient bon vers l'extrémité sud de la Vallée de la Jordanie et essayaient de limiter l'accès des forces Alliées à travers la rivière au chemin de fer Hejaz et ainsi de limiter les opérations d'Allenby sur le flanc droit.

 

Rien ne s'est produit le 9 décembre 1917 vu que Jérusalem avait déjà été libérée par l'attaque le septième jour. Beaucoup d'histoires américaines d'origine protestante essayent apparemment de prétendre que le 9 décembre a été le jour où Allenby est entré à Jérusalem et l'a libérée. Le fait est qu'Allenby est officiellement entré à Jérusalem le 11 décembre 1917. Allenby était conscient de la pompe grandiloquente avec laquelle l'Empereur Allemand Wilhelm (William) était entré à Jérusalem en 1908. Il a délibérément fait de son entrée une affaire très discrète, entrant à pied par l'entrée du côté de la vieille porte étroite de Jaffa. 100 troupes des contingents ont fait la file le long de la route de Jaffa, y compris des Anglais, des Écossais, des Irlandais, des Gallois, des Gurkhas, des Australiens et des Italiens. Les Néo-Zélandais s’étaient déplacés de Jaffa pour que le Dominion puisse y être représenté. La seule touche de couleur provenait d’un détachement d'infanterie française en uniformes bleu pâle. Ceci était la vingt-quatrième fois qu’une force conquérante entrait à Jérusalem (Gullett, même réf., p. 523) mais ce n'était pas le 24 Chislev 1917. Selon le calendrier d’Hillel, c'était le 26 Chislev mais à partir de la vraie Nouvelle Lune, c'était le 28 Chislev. Nos troupes étaient en effet entrées le 24 Chislev, mais par l'assaut. Cela est basé sur la vraie conjonction sans ajournements.

 

Au moment de sa capture, Jérusalem ne présentait aucune preuve frappante de pauvreté mais elle était dans un état indescriptible de saleté. Elle était tellement polluée par des vendeurs de reliques religieuses et de fausses religions qui étaient habituellement malpropres (aidés par les habitudes primitives des soldats turcs pendant trois ans) que les Chrétiens ont rappelé leur visite avec horreur (même réf., p. 522). Après l'occupation de Jérusalem, la ville a fait face à des pénuries alimentaires et les Britanniques ont dû transporter par camion des provisions à partir de la Méditerranée. Notre avance en provenance du sud a été si rapide que les Turcs n'avaient pas eu le temps de détruire les colonies du sud. Elles se sont avérées utiles. La Commission Sioniste sous l'autorité du Président de la Fédération Sioniste Anglaise, le Docteur Weizmann, a été chargée, par l'autorisation du Gouvernement Britannique, de la reconstruction de la Palestine. Cette tâche impliquait la restauration des ruines de dix-huit siècles et demi (The Times History of the War, Vol. XV, London, 1918, p. 179).

 

Les propositions peuvent être considérées à la lumière de faits historiques libres de la fiction d'une propagande Protestante Britannique et Israélite émanant des États-Unis. 

  • On ne compte pas sept cycles de temps à partir de l'entrée babylonienne. L'application des sept cycles de temps est examinée dans l'étude La Chute de l'Égypte (No. 36) : La Prophétie des Bras Cassés de Pharaon.
  • Allenby n'est pas entré à Jérusalem le 9 décembre. Il y est entré le 11 décembre.
  • Les troupes du Commonwealth ont assailli la ville le 7 décembre 1917
  • Les Allemands et les Turcs s’étaient retirés avant le 8 décembre.
  • La consolidation des défenses a été entreprise à partir du 8-10 décembre.
  • La vraie date de 24 Chislev 1917 était le 7 décembre 1917, et non le 9 décembre 1917 selon le calendrier Hillel.

 

Cependant, nous devons nous rappeler dans tout cela que Juda n'avait pas été béni à ce stade. Il est pervers d'imaginer que Dieu aurait choisi ce temps-ci pour accomplir Aggée et laisserait encore une autre prophétie inaccomplie dans laquelle Juda subirait les pires horreurs de son existence entière en tant que nation. Exactement sept cycles de temps après le jour où Jérusalem a été rasée par les Babyloniens, le Parti Nazi est arrivé au pouvoir en Allemagne et a commencé la persécution systématique des Juifs. De 1942 à 1945, l'Allemagne a entrepris le génocide le plus systématique du peuple juif ou, à cet égard, de toute autre nation dans l'histoire enregistrée. Affirmer que c'était la façon de Dieu de bénir Juda, dans l'accomplissement d’Aggée, est la forme la plus perverse de raisonnement imaginable. Si Aggée est accompli dans ces activités nous pouvons conclure : 

  • Le calendrier Hillel est faux ;
  • Mais plus important encore, les Ashkénazes et, en fait, toute la Communauté Juive Européenne sont totalement exclus des bénédictions de Dieu, ayant perverti l'esprit et l'intention de la loi et des festivals. Aucune malédiction ne vient sans cause (Prov. 26:2).

 

Ce n'est pas convaincant, cependant, qu’Aggée soit accompli.

 

Cependant, nous pouvons conclure que cette date, 24 Chislev 1917, était le commencement de l’établissement de Jérusalem en tant que centre de la patrie juive proclamée sous la Déclaration Balfour du 2 novembre 1917. L’autre Déclaration Balfour concernait l’Australie et sa Constitution.

 

Si nous regardons cet exercice comme un antitype pour les décrets de construire le Temple précédent, c’est-à-dire à partir du décret de Cyrus au commencement de la construction du Temple sous Darius le Perse, nous arrivons à une séquence de temps qui couvre une période de cent seize ans. La Déclaration Balfour actionne la chaîne à partir de 1917. La Déclaration s’est produite le Dix-huitième jour du Huitième mois de la Quarantième année du Cent dix-huitième Jubilé, ou 2 novembre 1917. La fin de la période de 116 ans jusqu’au Millenium est en 2033, ou la Sixième année du système millénaire. Nous pouvons nous attendre à ce que la Troisième à la Sixième année soient concernées avec le Temple et le logement de l’administration millénaire conformément à la prophétie (consulter les études Le Jubilé d’Or et le Millenium (No. 300) et Le Jubilé d’Or et le Millenium Partie II : Israël et les Nations Environnantes (No. 300B)).

 

La référence au sceau est un parallèle à Zacharie 4:7-10 et 6:13 (cf. Gen. 41:42 et Esther 3:10). On voit aussi le symbolisme dans le Cantique des Cantiques 8:6 et Jérémie 22:24.

 

Celui qui est choisi est le vrai prince et gouverneur d'Ésaïe 9:6,7. Tous les élus sont choisis tels que David et sa lignée ont été choisis (1Rois 8:16, 11:34 ; cf. aussi Zach. 12:8).

 

La dédicace du Temple [mentionnée ici] était comme si le Temple était plus grand que le Temple de Salomon. Cela était tout simplement absurde. En fait, la prophétie dans Daniel 9:25-27 montre qu'il sera construit en soixante-dix semaines d'années. Il n'y a aucun doute que le deuxième Temple, ainsi que sa reconstruction par Hérode, n’était rien comparé au Temple de Salomon. Le Temple mentionné ici est une prophétie comparant le Temple spirituel sous le Messie avec celui du Temple physique et de l'ancienne Alliance.

 

L'Esprit du Seigneur devait rester avec le peuple et cela s'est produit seulement à partir de l'Église sur une base permanente. Aggée 2:6 est cité dans Hébreux 12:26-27.

 

Hébreux 12:26-27 lui, dont la voix alors ébranla la terre, et qui maintenant a fait cette promesse : Une fois encore j’ébranlerai non seulement la terre, mais aussi le ciel. 27 Ces mots : Une fois encore, indiquent le changement des choses ébranlées, comme étant faites pour un temps, afin que les choses inébranlables subsistent. (LSG)

 

C'est un avertissement direct du Messie que cette prophétie parle des cieux et de la terre qui seront finalement ébranlés afin que ce qui ne peut pas être ébranlé subsiste. Cet ébranlement commence avec le Temple de Dieu qui est l'Église, étant le naos ou le Saint des Saints (1Cor. 3:17). Par conséquent, soyons reconnaissants à Dieu de recevoir un royaume qui ne peut être ébranlé (Héb. 12:28).

 

La chronologie, ce sont les guerres de la fin et le retour du Messie. La Première Guerre Mondiale a été appelée la Grande Guerre de la Civilisation parce qu'elle était considérée comme étant en fait au temps de la fin, et [la date de] 1914-1916 a été considérée à juste titre dans la prophétie comme l'achèvement des sept temps du Règne de Nebucadnetsar commençant à partir de la Bataille de Karkemish en 605 AEC. Les guerres de la fin ont en effet vraiment commencé à partir de cette date mais elles devaient couvrir une beaucoup plus longue période de temps et la prophétie impliquait nécessairement la restauration sous le Messie. Le 24ème jour de Chislev (le Neuvième mois) concerne la question du Saint et de l’Impur (Aggée 2:10-14). La nation est considérée comme impure et la nation est purifiée de ses impuretés à partir de cette période. Ce point est directement relié au placement des pierres sur pierres dans le Temple. À partir de ce jour-là débute la mise en place de la fondation du Temple et le Seigneur placera alors pierre sur pierre dans la construction du Temple. Cette séquence ne se rapporte pas à des choses physiques mais à la conversion de la nation. À partir de la construction du Temple avec des pierres vivantes, la bénédiction de la nation prendra place. C'est la raison pour laquelle l'Holocauste a eu lieu de cette façon – parce que la nation ne s'était pas convertie et les bénédictions du Seigneur n’étaient pas encore accordées. Il y aura encore plus de guerres et encore plus de désastres tant pour Juda que pour Israël jusqu'à ce que toutes les deux se repentent et soient purifiées de leurs péchés” (Les Oracles de Dieu (No. 184)).

 

Le Temple est encore en construction avec des pierres vivantes et Dieu ne permettra pas qu’une structure physique soit construite avant que le Messie ne revienne et que Juda ne soit converti. Les seules tentatives de le faire jusqu’à ce jour ont échoué, et ont abouti à des sanctions plus sévères pour Juda. Aucun Juif ou Païen non converti n’est permis de faire partie du Temple. Seulement ceux qui se repentent et sont baptisés sont capables de faire partie du processus afin qu'ils ne soient pas rendus impurs. Les royaumes de ce monde sont renversés et ce qui a été semé à Babylone deviendra une chevalière au Seigneur des Armées. Ceux qui sont impurs seront purifiés et seront appelés Saints au Seigneur et régneront en tant qu’élohim, en tant que rois et sacrificateurs en Jérusalem et à partir de Jérusalem.

 

 

q