Les Églises Chrétiennes de Dieu

[021H]


Commentaire sur Habacuc [021H]

(Édition 1.0 2141107-20141107)

Le prophète Habacuc a vécu en des temps fâcheux et s’en est plaint au Seigneur et on lui a dit que Juda sera envoyé en captivité chez les Babyloniens qui seront les successeurs des Assyriens (cf. aussi Psaume 73).

Christian Churches of God

PO Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

Courriel : secretary@ccg.org

(Tr. 2014)

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur. 

Cette étude peut s’obtenir sur les pages du World Wide Web :

http://french.ccg.org/ et http://www.ccg.org

Commentaire sur Habacuc [021H]

Introduction

Habacuc était probablement de la Chorale du Temple et par conséquent un Lévite (cf. 1:1 et 3:1,19). Le mot le plus proche de son nom en hébreu est le mot chabak qui signifie embrasser et la tradition rabbinique le tient pour être le fils de la Sunamite qu’Élisée a ramené à la vie (2 Rois 4:16). Son nom a également été associé à un mot assyrien hambakuku qui est une fleur mais chabak est préféré par la tradition rabbinique. Son nom peut bien signifier embrasser parce qu'il a été utilisé comme un prophète pour s’occuper de l'union d'Israël et de Juda qui commence dans les Derniers Jours comme nous le verrons ci-dessous.

Il est généralement admis qu'il s’est enfui en Égypte dans la débâcle qui a suivi en l’année 586 AEC (Avant l’Ère Courante), de retour après le retrait des Chaldéens. On dit que son tombeau est censé être à Keïla, à 18 miles au Sud-Ouest de Jérusalem.

Il semble qu'il a prophétisé peu de temps après que l’on ait découvert le rouleau du Temple sous le règne de Josias en 621 avant notre ère. La Restauration de Josias fut de courte durée et sous Jojakim les gens ont commencé à pratiquer de nouveau l'idolâtrie, et le non-respect de la loi [ou l'anarchie] est devenu endémique. Le roi a déguisé sa faiblesse par la tyrannie et est finalement devenu subordonné à Nebucadnetsar (cf. 2 Rois 14:1).

Le Seder Olam enseigne que Joël, Nahum et Habacuc ont tous prophétisé dans les jours de Manassé (cf. Soncino intro. P. 211). Ce roi était si méchant qu’ils auraient prétendument omis son nom de leurs livres. La séquence la plus probable commence après 621 et commence avec la montée des Chaldéens. Certains pensent que c’était peut-être entre la bataille de Karkemish en 605 avant notre ère et la chute du Temple en 586 avant notre ère. Disons ca. 600 avant notre ère, sous le règne de Joakim.

Cependant, il y a beaucoup plus à cette prophétie que ce qui en est déduit par les autorités rabbiniques. Leur limitation à post-Karkemish peut être une limitation de la prophétie, comme nous le voyons dans les conquêtes de Nabopolassar 1er roi de la dynastie chaldéenne et les Mèdes.

La structure du Livre est :

  1. Cri du Prophète
  2. Réponse de Yahovah
  3. Cri du Prophète
  4. Réponse de Yahovah.

Il y a 56 versets qui sont répartis en trois chapitres qui, à leur tour, tombent en six divisions plutôt que les quatre structures simples ci-dessus.

Les divisions sont les suivantes :

1:2-4 qui est le prophète défiant Dieu de permettre aux innocents de souffrir et aux méchants de prospérer.

1:5-11 est la réponse de Dieu, en ce que les agents de Sa colère sont déjà mobilisés.

1:12-17 voit le prophète mettre en doute le jugement parce que sûrement Dieu ne peut pas permettre à la nation d’être engloutie par une nation qui est encore plus coupable.

Hab. Chapitre 1

[1] Oracle révélé à Habacuc, le prophète. [2] Jusqu’à quand, ô Éternel ? … J’ai crié, Et tu n’écoutes pas ! J’ai crié vers toi à la violence, et tu ne secours pas ! [3] Pourquoi me fais-tu voir l’iniquité, et contemples-tu l’injustice ? Pourquoi l’oppression et la violence sont-elles devant moi ? Il y a des querelles, et la discorde s’élève. [4] Aussi la loi n’a point de vie, la justice n’a point de force ; car le méchant triomphe du juste, et l’on rend des jugements iniques.

Dieu répond à Habacuc. Il dit qu'il est en train de susciter les Chaldéens, ce qu’il a fait avec Nabopolassar et il a été aidé par les Mèdes dans leurs déplacements contre les Assyriens de l'Est et du Nord.

[5] Jetez les yeux parmi les nations, regardez, et soyez saisis d’étonnement, d’épouvante ! Car je vais faire en vos jours une œuvre, que vous ne croiriez pas si on la racontait. [6] Voici, je vais susciter les Chaldéens, peuple furibond et impétueux, qui traverse de vastes étendues de pays, pour s’emparer de demeures qui ne sont pas à lui. [7] Il est terrible et formidable ; de lui seul viennent son droit et sa grandeur. [8] Ses chevaux sont plus rapides que les léopards, Plus agiles que les loups du soir, et ses cavaliers s’avancent avec orgueil ; ses cavaliers arrivent de loin, Ils volent comme l’aigle qui fond sur sa proie. [9] Tout ce peuple vient pour se livrer au pillage ; ses regards avides se portent en avant, et il assemble des prisonniers comme du sable. [10] Il se moque des rois, et les princes font l’objet de ses railleries ; il se rit de toutes les forteresses, il amoncelle de la terre, et il les prend. [11] Alors son ardeur redouble, il poursuit sa marche, et il se rend coupable. Sa force à lui, voilà son dieu !

Habacuc reconnaît que Dieu les a ordonnés comme jugement contre Juda. Il reproche cependant à Dieu de rester silencieux face à des hommes méchants.

[12] N’es-tu pas de toute éternité, Éternel, mon Dieu, mon Saint ? Nous ne mourrons pas ! Ô Éternel, tu as établi ce peuple pour exercer tes jugements ; Ô mon rocher, tu l’as suscité pour infliger tes châtiments. [13] Tes yeux sont trop purs pour voir le mal, et tu ne peux pas regarder l’iniquité. Pourquoi regarderais-tu les perfides, et te tairais-tu, quand le méchant dévore celui qui est plus juste que lui ? [14] Traiterais-tu l’homme comme les poissons de la mer, comme le reptile qui n’a point de maître ? [15] Il les fait tous monter avec l’hameçon, il les attire dans son filet, il les assemble dans ses rets : Aussi est-il dans la joie et dans l’allégresse. [16] C’est pourquoi il sacrifie à son filet, il offre de l’encens à ses rets ; car par eux sa portion est grasse, et sa nourriture succulente. [17] Videra-t-il pour cela son filet, Et toujours égorgera-t-il sans pitié les nations ?

Il remet en question en ce qui concerne la capture chaldéenne et le pillage des hommes plus justes qu’eux et demande ensuite s’ils vont continuer toujours impitoyablement à tuer les nations. Ceci étant dit, Daniel devait révéler que les Chaldéens devaient démarrer un système d'empire mondial qui devait durer sept temps au cours des empires des Babyloniens, des Mèdes et des Perses, des Grecs, des Romains, du Saint Empire romain et de l'empire des Dix Orteils de Fer et d'Argile Bourbeuse qui devait prendre fin dans les Derniers Jours avec la venue du Messie, qui devait le frapper sur les orteils et l’amener à une fin. Cette séquence est placée comme une prophétie avec la montée des Chaldéens avant Karkemish en 605 avant notre ère et le règne de Nebucadnetsar.

Le chapitre 2:1-5 montre le prophète se retirer dans la solitude pour accélérer la réponse à sa contestation.

Au verset 4, Dieu délivre le message clé du texte, qui est que le juste vivra par la foi. Ainsi, Dieu peut choisir de placer les élus au milieu d'un peuple païen afin de développer leur foi et d’éradiquer le mal d'eux. La tyrannie ne perdurera jamais et ne l’emportera pas sur les élus.

Notez que la vision doit être écrite car elle est encore pour un temps fixé, même si les Chaldéens s’étaient développés avant Karkemish.

Hab. Chapitre 2

[1] J’étais à mon poste, et je me tenais sur la tour ; je veillais, pour voir ce que l’Éternel me dirait, et ce que je répliquerais après ma plainte. [2] L’Éternel m’adressa la parole, et il dit : Écris la prophétie : Grave-la sur des tables, afin qu’on la lise couramment. [3] Car c’est une prophétie dont le temps est déjà fixé, elle marche vers son terme, et elle ne mentira pas ; si elle tarde, attends-la, car elle s’accomplira, elle s’accomplira certainement. [4] Voici, son âme s’est enflée, elle n’est pas droite en lui ; mais le juste vivra par sa foi. [5] Pareil à celui qui est ivre et arrogant, l’orgueilleux ne demeure pas tranquille ; il élargit sa bouche comme le séjour des morts, il est insatiable comme la mort ; il attire à lui toutes les nations, il assemble auprès de lui tous les peuples.

Ces empires seront formés de tous les peuples et dureront pour quelque temps. Dans Daniel, nous voyons que ce sont sept temps ou 2520 années.

En 2:6-20, nous voyons les victimes reprocher leurs oppresseurs d’une série de malheurs. La soif de conquêtes et leur barbarie donnent au monde une leçon pour que le monde entier en soit témoin. C’est une grande leçon contre le système babylonien menant jusqu'à son effondrement dans les Derniers Jours, et ce n’est pas juste une leçon contre la Tête d'Or de Nebucadnetsar dans Daniel chapitre 2, mais contre tout l'édifice entier dans les Derniers Jours, et la venue du Messie.

[6] Ne sera-t-il pas pour tous un sujet de sarcasme, de railleries et d’énigmes ? On dira : Malheur à celui qui accumule ce qui n’est pas à lui ! Jusques à quand ? … Malheur à celui qui augmente le fardeau de ses dettes ! [7] Tes créanciers ne se lèveront-ils pas soudain ? Tes oppresseurs ne se réveilleront-ils pas ? Et tu deviendras leur proie. [8] Parce que tu as pillé beaucoup de nations, tout le reste des peuples te pillera ; car tu as répandu le sang des hommes, tu as commis des violences dans le pays, contre la ville et tous ses habitants. [9] Malheur à celui qui amasse pour sa maison des gains iniques, afin de placer son nid dans un lieu élevé, pour se garantir de la main du malheur ! [10] C’est l’opprobre de ta maison que tu as résolu, en détruisant des peuples nombreux, et c’est contre toi-même que tu as péché. [11] Car la pierre crie du milieu de la muraille, et le bois qui lie la charpente lui répond. [12] Malheur à celui qui bâtit une ville avec le sang, qui fonde une ville avec l’iniquité ! [13] Voici, quand l’Éternel des armées l’a résolu, les peuples travaillent pour le feu, Les nations se fatiguent en vain. [14] Car la terre sera remplie de la connaissance de la gloire de l’Éternel, comme le fond de la mer par les eaux qui le couvrent. [15] Malheur à celui qui fait boire son prochain, à toi qui verses ton outre et qui l’enivres, afin de voir sa nudité ! [16] Tu seras rassasié de honte plus que de gloire ; bois aussi toi-même, et découvre-toi ! La coupe de la droite de l’Éternel se tournera vers toi, et l’ignominie souillera ta gloire. [17] Car les violences contre le Liban retomberont sur toi, et les ravages des bêtes t’effraieront, parce que tu as répandu le sang des hommes, et commis des violences dans le pays, contre la ville et tous ses habitants. [18] À quoi sert une image taillée, pour qu’un ouvrier la taille ? À quoi sert une image en fonte et qui enseigne le mensonge, pour que l’ouvrier qui l’a faite place en elle sa confiance, tandis qu’il fabrique des idoles muettes ? [19] Malheur à celui qui dit au bois : Lève-toi ! À une pierre muette : Réveille-toi ! Donnera-t-elle instruction ? Voici, elle est garnie d’or et d’argent, mais il n’y a point en elle un esprit qui l’anime. [20] L’Éternel est dans son saint temple. Que toute la terre fasse silence devant lui !

L'ensemble du système religieux assyro-babylonien en entier devait couvrir la terre ainsi que les cultes du Mystère et du Soleil et leur culte des idoles du système de la Déesse Mère ; mais la terre est commandée de garder le silence devant Dieu et son Saint Temple. Ils abattaient les cèdres du Liban et pour cela Dieu les détient en punition et ils seront traités dans les jours de ces systèmes menant jusqu'à la fin.

En 3:2-19, le prophète prie et supplie à nouveau Dieu d'intervenir en faveur de son peuple. Habacuc contraste le style de sa prière à celle de Jérémie et d’Ézéchiel qui condamnent les péchés de son peuple, et développent les prophéties en cours de la période entière jusqu’aux Derniers Jours. Ézéchiel nous amène à la fin des Temps des Païens [ou des Gentils] ainsi qu’à la chute de l'Égypte dans les Derniers Jours. Jérémie nous amène aux derniers jours et à l'Avertissement du Dernier Prophète (dans Jér. 4:15). Ce texte traite des péchés du système babylonien et de la venue de l'Armée loyale de Dieu pour détruire les systèmes de péché du monde.

Les versets 16-19 montrent la confiance totale du prophète en ce que de ce carnage, Israël, et pas seulement Juda, sera sauvé et rétabli.

Le dynamisme de l'ode dans ce dernier chapitre émerveillent de nombreux experts en hébreu et ceux qui, tels que Driver, le considèrent comme l’un des plus beaux que la poésie hébraïque ait produit. La Soncino fait aussi des remarques et cite Driver.

Hab. Chapitre 3

[1] Prière de Habacuc, le prophète. Sur le mode des complaintes (LSG) (Shiguionoth (Darby)) .
Shiguionoth (cf. Ps. 8). Il est comparé à un ‘poème dithyrambique aux rythmes nomades extatiques et déchaînés’ (cf. Soncino).

[2] Éternel, j’ai entendu ce que tu as annoncé, je suis saisi de crainte. Accomplis ton œuvre dans le cours des années, ô Éternel ! Dans le cours des années manifeste-la ! Mais dans ta colère souviens-toi de tes compassions ! [3] Dieu vient de Théman, le Saint vient de la montagne de Paran … Pause.

Teman est au Nord-Ouest d'Édom, et Paran est à l'ouest d'Édom entre la péninsule du Sinaï et de Qadesh Barnéa. Il se trouve au nord du port d'Aqaba en suivant la côte. Ce fut la route que les forces du Commonwealth ont pris dans leur libération d'Israël et de Jérusalem en 1917 pour reprendre Jérusalem le 25 Kislev 1917 selon le Calendrier du Temple basé sur les conjonctions avec l'attaque australienne, après la prise de Beersheba (Voir aussi Les Oracles de Dieu (No. 184)). Cela a commencé la restauration d'Israël dans les Derniers Jours à partir de l'année sacrée 1916/17 à 2027. Le Messie viendra, à partir de cette séquence, sur le Mont des Oliviers à partir de la période de 2018/19 pour achever la tâche.

Ce furent sept temps à partir de la bataille de Karkemish en 605 avant notre ère se terminant en l'année 1916-1917 ; 2520 années après cela la bataille et le début de la période de deux fois quarante ans de la prophétie d’Ézéchiel de La Chute de l'Égypte : La Prophétie des Bras Cassés de Pharaon (No.036) a commencé. Ce sont les guerres des Derniers Jours comme nous le voyons dans La Chute de l'Égypte Partie II : Les Guerres de la Fin (No. 036_2).

L'alliance anglo-arabe a été créée en l'année sacrée 1916/17.

Le 24 Janvier, après un seul jour de la bataille, une force anglo-arabe a saisi la ville portuaire de Wejh, qui est devenue la base logistique et opérationnelle des Arabes. Comme les Arabes ont rassemblé les victoires et les adhérents, le général britannique Sir Archibald Murray s’est rendu compte que les Arabes pourraient fournir un soutien pour ses efforts dans le Sinaï afin de sécuriser le canal de Suez et de repousser les Ottomans hors de Gaza. La tâche des Arabes était de garder les troupes de Fakhri refoulées à Médine et de saboter le chemin de fer du Hedjaz. Cela a commencé les prophéties dans Habacuc laquelle a commencé la libération du Levant et la fin de la domination ottomane. Cela a commencé par le sud tel que Dieu a dit que cela se ferait, à partir de Paran qui est du Sinaï jusqu’à Qadesh Barnéa et le long de la côte d'Aqaba Ouest d'Édom et par Teman qui était au nord-ouest d'Edom vers la Jordanie, et lequel a été bien arrosé. C’est la jonction de routes commerciales importantes à l'époque et maintenant.

Les Arabes ont ensuite engagé une “ligne fracassante” ferroviaire durant l’année 1917.

Les dirigeants de la révolte sont restés concentrés sur l'objectif stratégique plus large : Pousser vers le nord et se lier avec les tribus et les dirigeants de la Syrie et de la Mésopotamie. Ceci, cependant, exigerait un nouveau port opérationnel. Malgré la fièvre de la dysenterie, T. E. Lawrence a conçu un plan pour prendre le port de la Mer Rouge d'Aqaba, qui fait aujourd'hui partie de la Jordanie. Il a refusé d'attaquer à partir de l'eau, où Aqaba a été défendue par des canons lourds. Au contraire, son plan audacieux a appelé à une force de sortir du désert Nefudh, ce que les Ottomans ne pourraient jamais imaginer. Le premier groupe de Lawrence ainsi que 17 guerriers Agayl sont partis de Wejh le 10 mai 1917 (à partir de la période de la Deuxième Pâque). Les hommes avaient 20.000 £ (livres) pour recruter de nouveaux membres de la tribu, et le long du chemin, leur nombre a augmenté à environ 700 combattants. En tête d'un certain nombre de ces autres tribus arabes était Auda Abou Tayi des Howeitat qui a accepté de se joindre à Lawrence dans l'attaque.

Ce périple de 600 miles d’une durée de plusieurs semaines était en terrain si inhospitalier que même les bédouins l’ont appelé al-Houl (la Terreur). Le biographe de Lawrence, Michael Asher l’a appelé "l'un des raids les plus audacieux jamais entrepris dans les annales de la guerre." Les Arabes ont lancé leur assaut du nord-est, balayant les forces ottomanes périphériques pour la perte de seulement deux membres de la tribu dès le 5 Juillet. Le lendemain, les Arabes, maintenant quelque 2.500 hommes, sont entrés à Aqaba sans un coup de feu, la garnison s’étant dégrouillée. Décharné, sale, et portant ses vêtements bédouins, Lawrence a traversé le Sinaï jusqu’au Caire pour informer le nouveau commandant en chef britannique, le général Edmund Allenby, de cette victoire éclatante. En récompense, les Arabes ont reçu un paiement supplémentaire de 16.000 £ (livres), et Lawrence a été promu major.

Pendant ce temps, à partir du mouvement de Lawrence jusqu’à Allenby au Caire et le retour, Aqaba avait été fortifiée par les forces qui se composaient d'un bataillon de l’Imperial Camel Corp, d’armes lourdes et de véhicules blindés ainsi que de l'or. Ce Camel Corp et les Arabes l'ont aidé dans ces activités à partir de la prise d'Aqaba jusqu’à en avant jusqu'à la vallée du Jourdain à Damas protégeant le flanc droit de Allenby.

Allenby a ordonné aux forces du Commonwealth d’aller au Sinaï, et l’Australian Light Horse a capturé Beersheba, et alors les Australiens se sont déplacés et ont pris Jérusalem le 7 Décembre 1917. Ainsi, la prophétie d'Habacuc de la restauration du Levant à partir de Théman et de Paran s’est accomplie au cours de la période des Sept Temps ou 2520 années depuis la bataille de Karkemish et de l'occupation des Chaldéens, plus un an à compter de 1916 et la prise de Jérusalem dès décembre 1917. Lawrence est entré à Jérusalem avec Allenby et alors les Forces du Commonwealth se sont déplacées et se sont engagées vers les lignes de défense allemandes et ottomanes près de la Galilée.

La séquence était la suivante :

Bataille de Beersheba

31 octobre au 1er novembre

Tel el Khuweilfe

8 Novembre

La percée a eu lieu
(Sinaï et la Palestine 4-8 Novembre)

6-11 Novembre

Le Grand Coup a été fait

8-15 Novembre

La plaine maritime a été nettoyée

11-17 Novembre

L'avance vers Jérusalem

16-24 Novembre

Nahr Auja and El Buij

24 Novembre au
1er Décembre

Assaut final pour la prise de Jérusalem

7 Décembre

L'assaut final a été lancé par les troupes du Commonwealth le 7 Décembre 1917. Selon la vraie Nouvelle Lune ce fut la date effective du 24 Kislev (le calendrier Hillel a débuté le mois deux jours plus tard). Les Turcs et les Allemands ont commencé une évacuation immédiate, et à partir du 8 Décembre 1917 Jérusalem avait été capturée. L'infanterie s’était implantée et établie et à partir du 10 Décembre le Light Horse a continué sur la route de Naplouse à environ huit miles. Ils ont mis le feu à l'artillerie lourde turque. Ils se tenaient vers l'extrémité sud de la vallée du Jourdain et ont tenté de limiter l'accès des Alliés à travers le fleuve pour le chemin de fer du Hedjaz et de limiter ainsi les opérations d'Allenby sur le flanc droit.

Allenby est officiellement entré à Jérusalem le 11 Décembre 1917, le 28 Kislev.

Les Forces du Commonwealth se sont déplacées au Liban et en Syrie, et Fayçal est entré à Damas. L'accord Sikes/Picot entre la Grande-Bretagne et la France avait divisé le Levant avec le Suez, la Palestine et la Mésopotamie étant accordées à la Grande-Bretagne, et le Liban et la Syrie donnés à la France. Ceci, cependant, définit les scènes sous la Déclaration de Balfour de 1917 et le Mandat de l'ONU de 1922 pour la création de l'État d'Israël au cours des trente années suivantes de la fin de la Première Guerre mondiale jusqu’à 1948.

La prophétie dans Aggée 2:1-23 est liée à cette prophétie d'Habacuc.

La prophétie dans Aggée confirme le Calendrier du Temple basé sur les Nouvelles Lunes, selon la conjonction et non comme on le voit dans celui de Hillel.

Habacuc et les groupes ont quitté pour l'Égypte en 586 avant notre ère et sont retournés après le retrait des Chaldéens. Cela est un cycle de temps de 19 ans à partir de Karkemish et ajoute un cycle de temps au début de la dernière période. Ainsi, les Sept Temps ou 2520 années depuis le début de la période de quatre-vingts ans et la fin avec l'invasion de Cambyse en 525 avant notre ère se terminent en 1996/7 à la fin du Temps des Païens ou des Nations. Les 2520 ans après la destruction de Jérusalem et le retrait des Chaldéens i.e. à partir de 587/6 AEC est de plus de 19 ans. 2520 à partir de 586 nous donne 1937. Le 30 janvier 1933, Hitler est nommé chancelier de l'Allemagne. Les années 1933-1936 ont marqué le début de la crise en Juda avec la montée du nazisme ainsi que le soutien des Antisémites en Afrique du Sud à partir de ce moment-là. L'extermination et le génocide des Juifs ont été notamment effectués au cours de 1941-1945. Les guerres contre Juda au Moyen-Orient ont été soutenues à partir de la montée du nazisme, et la guerre a été commencée en 1948 et a abouti à la déclaration de l'état d'Israël.

En 1967, la séquence de temps de la fin a commencé avec la guerre de Six Jours et la récupération de l'ensemble de Jérusalem par Juda en Israël.

Quarante ans après la montée du nazisme et les tentatives d'anéantir les Juifs, en Octobre 1973, la guerre du Yom Kippour a commencé et, bien que la paix avec l'Égypte ait été assurée, la guerre avec la Syrie a continué, et un accord de cessez-le-feu a été seulement signé en mai 1974. Quarante ans plus tard en 2014, après que le Printemps arabe eût éclaté, le Moyen-Orient en entier est en crise avec un soi-disant Nouveau Califat - État islamique (Islamic State New Caliphate) déclaré à l'expiration de la période probatoire de quarante ans. Une guerre brutale d'extermination a commencé après la fin de la Deuxième Pâque dans toute la Syrie et la Mésopotamie. Ces nations sont maintenant mises à genoux dans une guerre d'attrition et la brutalité jamais vues dans le Moyen-Orient depuis des siècles. Cette guerre s’escalade également dans le Nord et l'Est et il apparaît que les guerres des Cinquième et Sixième Trompettes sont en cours de développement.

S’il y a encore deux périodes de quarante ans à partir de cette période de probation et de repentir, nous pouvons donc nous attendre à une action Divine à partir de 2015/16 dans la restauration et la consolidation du Moyen-Orient en Israël et le jugement des Chaldéens et des peuples arabes. Cependant, les nations sont généralement secouées à partir du v 6. Ainsi, un événement plus général est à prévoir.

Les guerres se sont passées comme nous le voyons décrit dans l'Apocalypse.

[4] C’est comme l’éclat de la lumière ; des rayons partent de sa main ; là réside sa force. [5] Devant lui marche la peste, et la peste est sur ses traces. [6] Il s’arrête, et de l’œil il mesure la terre ; il regarde, et il fait trembler les nations ; les montagnes éternelles se brisent, les collines antiques s’abaissent ; les sentiers d’autrefois s’ouvrent devant lui. [7] Je vois dans la détresse les tentes de l’Éthiopie [Cuschan], et les tentes du pays de Madian sont dans l’épouvante. [8] L’Éternel est-il irrité contre les fleuves ? Est-ce contre les fleuves que s’enflamme ta colère, contre la mer que se répand ta fureur, pour que tu sois monté sur tes chevaux, Sur ton char de victoire ? [9] Ton arc est mis à nu ; Les malédictions sont les traits de ta parole … Pause. Tu fends la terre pour donner cours aux fleuves. [10] À ton aspect, les montagnes tremblent ; des torrents d’eau se précipitent ; l’abîme fait entendre sa voix, il lève ses mains en haut. [11] Le soleil et la lune s’arrêtent dans leur demeure, à la lumière de tes flèches qui partent, à la clarté de ta lance qui brille. [12] Tu parcours la terre dans ta fureur, tu écrases les nations dans ta colère. [13] Tu sors pour délivrer ton peuple, pour délivrer ton oint ; tu brises le faîte de la maison du méchant, tu la détruis de fond en comble. Pause. [14] Tu perces de tes traits la tête de ses chefs, qui se précipitent comme la tempête pour me disperser, poussant des cris de joie, comme s’ils dévoraient déjà le malheureux dans leur repaire. [15] Avec tes chevaux tu foules la mer, la boue des grandes eaux. [16] J’ai entendu … Et mes entrailles sont émues. À cette voix, mes lèvres frémissent, mes os se consument, et mes genoux chancellent : En silence je dois attendre le jour de la détresse, le jour où l’oppresseur marchera contre le peuple. [17] Car le figuier ne fleurira pas, la vigne ne produira rien, le fruit de l’olivier manquera, Les champs ne donneront pas de nourriture ; Les brebis disparaîtront du pâturage, et il n’y aura plus de bœufs dans les étables. [18] Toutefois, je veux me réjouir en l’Éternel, je veux me réjouir dans le Dieu de mon salut. [19] L’Éternel, le Seigneur, est ma force ; il rend mes pieds semblables à ceux des biches, Et il me fait marcher sur mes lieux élevés. Au chef des chantres. Avec instruments à cordes.

Ceci est la fin des Derniers Jours et les grandes guerres de la fin. Même s’il y a destruction, le prophète sait que c’est pour la restauration du peuple de Dieu et la subjugation des nations du monde dans les Coupes de la Colère de Dieu au Retour du Messie.

Notez que les rivières seront utilisées pour frapper les nations tout comme les mers. Ceci fait référence aux grandes guerres qui émergent dans le bassin du Tigre et de l'Euphrate avec les guerres des Cinquième et Sixième Trompettes de l'Apocalypse.

La colère massive et l’affliction ici sont contre le Moyen-Orient ainsi que les peuples arabes de Cuschan et Madian directement jusqu’aux Grecs.

Cuschan est utilisé en association avec Madian et se réfère probablement aux Cuschites en Babylonie plutôt que de ceux qui sont associés avec le Soudan en Éthiopie. Les systèmes de Rifts du Liban jusqu’à la mer Rouge seront déchirés par les tremblements de terre massifs dans les Derniers Jours à la venue du Messie et par la scission du Mont des Oliviers. Cette activité forme une vallée de 66 km du Nord au Sud et se déplace vers le sud du Sinaï et bloque la langue de la Mer Rouge. Il est possible que la faille de la Mer Rouge soit également ouverte. Il y a peu de doute qu’il s’agit des fils arabes de Madian et de Cusch à tout le moins. Madian était une tribu arabe majeure pour le Sud-Est d’Édom (et qui est également allée au nord en Irak) ; comme le sont les fils de Ketura généralement. Ismaël est une tribu arabe arabisée et non les vrais Arabes d'origine qui étaient fils de Ketura.

Les prophéties d’Habacuc ne sont pas encore terminées et se poursuivront jusqu'au Messie.