Les Églises Chrétiennes de Dieu

[001z]

 

 

 

Résumé :

Les Élus en tant qu’Élohim [001z] 

 

(Édition 1.3 19940311-19990322)

 

Cette étude traite de la multiplicité des élohim dans la Divinité et du destin des élus de devenir élohim. La capacité à devenir des élohim ou theoi était la vue de l'Église primitive. Cette étude est liée aux études La Déité de Christ et aussi Le Dieu que Nous Adorons et la série sur l’Esprit Saint.

 

 

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

(Copyright © 2001 Wade Cox)

(Résumé, éd. Wade Cox)

(Tr. 2012)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web à:
 http://www.logon.org/french/ et http://www.ccg.org/french/

 



Résumé : Les Élus en tant qu’Élohim [001z]


Le destin ultime des élus est d'exister en tant qu’Élohim ou theoi sous la puissance et dans l'esprit de Dieu Tout-Puissant. Cette position a été tenue par Christ (Jean 10:34-35 ; Ps. 82:6) et a été la compréhension originelle de l'église. Dans la Bible, les mots appliqués à la Déité sont également appliqués aux êtres humains. Éloah (ou Elahh) est appliqué à Dieu Tout-Puissant et est toujours singulier = Le Seul Vrai Dieu. Le mot Élohim (SHD 430) est pluriel et utilisé pour les représentants divins ainsi que pour les juges ou les dirigeants ce qui montre que le terme s’étendait aux humains ainsi qu’aux êtres angéliques. Le nom portait l'autorité conférée par Dieu.

 

Les Manuscrits de la Mer Morte, les textes Ougarit et Nag Hammadi ont grandement mis en lumière ce qui a, en réalité, été compris pour être la signification des textes bibliques à l'époque de Christ. La Bible se réfère à un conseil des Élohim ou Elim et le terme s’étendait bien au-delà d'une dualité ou trinité. Les Bene Élim sont identifiés comme étant les fils du Dieu, comme le sont les Bene Elyon, les fils du Très-Haut. Psaumes 89:6-8 mentionne les saints ou consacrés (qesdosim) qui sont les agents célestes de Dieu et le terme est étendu pour inclure les humains fidèles (Héb. 8:5).

 

Le conseil d'administration de l'ancien Israël était une réflexion du système céleste. Ce modèle a été compris à travers la Bible. C’était l'intention déclarée de Dieu dans Son alliance qu'Il écrirait Sa loi dans les cœurs et les esprits des gens afin qu'ils Le connaissent (Héb. 8:10-11). L'Ancien Testament démontre la relation de subordination des Élohim, et identifie aussi l'Ange de YHVH d'une manière progressive. Il est également identifié comme l'Ange ou le Messager de la Présence de Dieu (Ésaïe 63:9).

 

En fait, il y a des cas de plusieurs êtres surnaturels apparaissant et étant désignés comme étant YHVH. Par exemple, dans Genèse 19 quand trois sont apparus à Abraham, il n'y avait aucune distinction entre eux. La destruction de Sodome a été faite par les Élohim (Genèse 19:24,29). Ici le titre de Yahovah ou YHVH est appliqué dans une structure hiérarchique de Dieu Très-Haut ou Éloah, YHVH des Armées à l'Élohim d'Israël, un dieu subordonné, puis aux anges qui étaient à leur tour subordonnés à cet Élohim. Le terme en est un d’autorité déléguée par Éloah. L'ange de YHVH est apparu de nombreuses fois dans l'Ancien Testament, il avait de nombreux titres interchangeables. Il était l'Élohim des Patriarches (Exode 3:6). Il était Peniel, le Visage de Dieu (Genèse 32:24-30), le commandant des armées de Dieu (Josué 5:15), l'ange de la rédemption (Genèse 48:16). C'est lui qui a conduit Israël hors d'Égypte en tant que l'ange dans la nuée (Exode 13:21 ; Exode 14:19) et a donné la loi à Moïse et établi les soixante-dix anciens d'Israël (Exode 24:9-18).

 

Il est l'ange ou le messager de YHVH, Le Dieu Très-Haut que nul homme n'a vu ou entendu (Jean 5:37 ; 6:46). Il est le Dieu subalterne ou Élohi d'Israël nommé par son Dieu, Éloah, au-dessus de ses compagnons (Psaume 45:6-7 ; Héb. 1:5-13). Cet ange ou YHVH a parlé face à face avec Moïse (Exode 33:11). Il était la présence de la face de Dieu. Cet ange est la parole ou l'oracle de Dieu en tant que le memra et compris pour être le Messie (Zacharie 3:1-9). Cet ange a le pouvoir de jugement et il est le juste juge des testaments et l'élohim (Psaume 82:1). Il est la Branche de Jérémie 23:5 et Ésaïe 11:1.

 

Le sacerdoce d'Aaron s’est étendu et changé au sacerdoce éternel de Melchisédek (Ps. 110 ; Héb. 7:24). Christ est le Souverain Sacrificateur et les appelés de Dieu sont le sacerdoce (1Pierre 2:4,9 ; Apoc. 1:6 ; 20:6).

 

Éloah, Le Dieu Très-Haut, a un fils dont l'héritage est Israël. Il est l’Élohi d'Israël, mais pas l'objet de la prière ou du sacrifice. Cet élohim a été oint par son Dieu et a un trône des élohim (Psaume 45:6-7) ; il se tient dans l’assemblée des El et juge ceux sur la terre (Ps. 82:8). Le destin des élus est de devenir élohim, comme l'ange de YHVH à leur tête (Zacharie 12:8). Cet être à la tête de la maison d'Israël est le Messie, le Fils de Dieu né comme un homme, Jésus-Christ.

 

Le Nouveau Testament confirme qu’un ange a donné la loi au Sinaï (Actes 7:53) et identifie Christ comme l'ange de l'Ancien Testament. Cela démontre de façon concluante sa subordination et son obéissance à Dieu le Père. Le mot singulier Éloah est appliqué à Dieu le Père et n’est jamais utilisé pour désigner Christ. Le terme générique utilisé pour désigner l'ordre étendu de l’Armée opérant sous l'autorité du Père, c'est Élohim. Les Élohim agissent à la fois comme un conseil parmi l’Armée et dans le contrôle de l'humanité. C'était la compréhension acceptée au premier siècle que le rang d'Élohim s’étendait aux humains puisqu'ils étaient adoptés dans la famille de Dieu, comme héritiers avec Christ (Gal. 4:1-7). Dans le Nouveau Testament, le mot grec Theoi est traduit de l'hébreu Élohim.

 

La répartition des nations selon le nombre des fils de Dieu ou des Élohim/eliym démontre en outre l'ordre étendu (Deut. 32:8-9). Cela a été compris pour être soixante-dix comme l'ensemble du conseil des Élohim. Le Sanhédrin ou conseil des anciens d'Israël établi au Sinaï était un prototype de cela, plus deux, étant Dieu le Père et Christ, le Yahovah d'Israël. Israël deviendra la nation clé à la restauration au retour de Christ pour gouverner la terre. Il est évident qu'un nombre important des Élohim s'est rebellé contre Dieu, (Dan. 10:13 ; Deut. 32:18-19 ; Apocalypse 12:7 9).

 

Cette armée déchue doit être remplacée à partir des rangs des élus commençant à la Première Résurrection. Le rang d’élohim est un pouvoir délégué par la nomination de Dieu. C’est un mot pluriel appliqué à l'armée angélique et ceux dans le sacerdoce et aux juges, en particulier Moïse. Cela était pour démontrer que le rang d'élohim et l'unicité de Dieu et de Sa nature s’étendraient pour embrasser l'humanité. Éloah est singulier et s'applique seulement à Dieu le Père, sans qui il n'y aurait aucun élohim. Ce concept constitue la base du premier commandement.

 

Le YHVH d'Israël est un être distinct et subordonné, le Messie, le souverain sacrificateur de la maison ou du temple de Dieu. Le conseil des élohim qu'il dirige en tant que souverain sacrificateur se reflète dans le temple de Sion comme un exemple et l'ombre de la structure céleste (Héb. 8:5). Le sacerdoce du temple se composait de vingt-quatre divisions de sacrificateurs et d'un souverain sacrificateur central. Cela se reflète dans le conseil des anciens d'Apocalypse 4:5. Ce groupe comptait trente entités, incluant quatre chérubins ou créatures vivantes. Ainsi trente pièces d'argent (également le prix d'un esclave) ont été exigées pour la trahison de Christ (Matt. 27:3-9 ; Zach. 11:12-13) puisque c'était une offense contre la Divinité entière. Les anciens sont chargés de surveiller les prières des saints (Apoc. 5:8). Christ, le souverain sacrificateur, était le seul trouvé digne d'ouvrir le livre du plan de Dieu et de racheter tous à Dieu. La rançon de l'humanité fait partie de la restauration du temps de la fin, qui se produit lors de la deuxième venue de Christ en tant que roi d'Israël.

 

Le seul but du Trinitarisme était de limiter l'extension de la capacité d'être élohim à trois êtres et la refuser aux élus et à l'armée céleste. Aussi en élevant notre élohim intermédiaire, Christ, un membre du conseil, au niveau et égal à Éloah, Dieu le Père, nous sommes en violation du premier commandement. C'est le péché de Satan, qui prétendait être l'El du conseil des élohim (Ézéchiel 28:2). Le concept de la façon dont Dieu est un est totalement incompris par les Trinitaires. L'unité de Dieu, nécessaire pour le monothéisme, consiste en un ordre étendu, demeurant dans l'unité sous une volonté centrale en accord et en interaction spirituelle à travers l'esprit et la puissance de Dieu (1 Cor 2:4-14) qui, à travers Christ, est vers Dieu (2 Cor. 3:3-4).

 

Dieu est le rocher d'où tous les autres sont tirés, le rocher d'Israël et leur salut, (Deut. 32:15). Notre Dieu est notre rocher (1Samuel 2:2), le rocher des siècles (Ésaïe 51:1-2). Le Messie est taillé de ce rocher (Dan. 2:34,45) pour subjuguer les empires du monde. Dieu, non pas Pierre ou Christ, est le rocher ou la fondation sur laquelle Christ construit l'église (Matt. 16:18). Le Messie est la pierre angulaire du temple, les élus sont les pierres vivantes de ce temple spirituel, et le Naos ou saint des saints, le dépôt de l'Esprit Saint. Christ va construire le temple, afin que Dieu soit tout en tous (Éphésiens 4:6). Quand Christ soumettra toutes choses, alors Christ lui-même sera soumis à Dieu, qui met toutes choses sous Christ de sorte que Dieu soit tout en tous.

 

Apocalypse 12:10 soutient que les anges sont des frères aux élus. Christ déclare que les élus doivent être égaux aux anges (Luc 20:36), ce qui fait partie d'eux comme un rang ou un ordre. Christ nous confesse devant ses frères dans l'Armée. ‘Vous êtes des dieux et tous les fils du Très-haut’ (Jean 10:34-35 ; Ps. 82:6).

 

Nous deviendrons tous des fils de Dieu en tant que cohéritiers avec Christ et donc Élohim, quel avenir !

 

(1Corinthiens 2:9-10). Devenir Élohim c’est le destin que Dieu a préparé pour ceux qui L'aiment !

 

 

 

q