Les Églises Chrétiennes de Dieu

[184z]

 

 

 

Résumé :

Les Oracles de Dieu [184z]

 

(Édition 1.4 19961214-20000624)

 

 

Certains groupes suivent le calendrier rabbinique pour les Jours Saints Annuels de la Bible parce qu'ils croient que les Juifs seuls ont l’autorité pour la détermination de ces dates. C'est en partie en raison de la référence de Paul dans Romains aux Juifs comme étant les gardiens des oracles de Dieu.

 

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

(Copyright © 1996, 1998 Wade Cox)

(Résumé éd. Wade Cox)

(Tr. 2012)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web à:
 http://www.logon.org/french/ et http://www.ccg.org/french/

 


 Résumé : Les Oracles de Dieu [184z]

 

 

Dieu parle à l'humanité à travers Ses serviteurs. Ses révélations sont venues d'Adam jusqu’aux patriarches de Noé à Abraham, Isaac et Jacob. Dieu a choisi un peuple, Israël, par lequel il enchâsserait Ses lois et révèlerait Son plan de salut. Ce système a été révélé et suivi par la foi et l'obéissance (Héb. 11:1-40).

 

Dieu a parlé par l’entremise des patriarches et des prophètes, donnant Ses lois, commandements et plan pour eux, mais ils n'ont pas reçu la promesse (Héb. 11:39-40) et seulement par et avec nous peuvent-ils être rendus parfaits. La perfection des patriarches et des prophètes a été donnée à travers l'Église car l'Église a reçu l’Esprit Saint. Les Écritures, et en particulier la loi, sont les oracles de Dieu. Les oracles ont été donnés au peuple de Dieu par les prophètes et ces prophètes étaient issus d'Israël.

 

La fin de la première phase de l'Ancien Testament s'est produite avec les prophètes Esdras et Néhémie. Dieu était muet à partir de cette phase finale de la révélation de l'Ancien Testament jusqu'à ce qu'Il ait parlé à travers Ses esprits administrateurs à Zacharie, le père de Jean-Baptiste (Luc 1:5-30). Dieu a parlé par le prophète Daniel de Ses oints, de la construction du temple physique et de sa cessation comme l'instrument de Dieu. (Dan. 9:25-27). La version KJV de la Bible traduit mal la prophétie et obscurcit le sens du texte.

 

Le premier oint ou messie est en fait Néhémie. Dans l'histoire juive, il est considéré comme un second Moïse. Il a rétabli la loi et le témoignage (consulter l’étude Le Signe de Jonas et l'Histoire de la Reconstruction du Temple (No. 13)). L’oint suivant est en fait Jacques, évêque de Jérusalem et frère de Jésus-Christ. Il fut martyrisé pour la foi en 63 EC et depuis cette année la dernière semaine d'années a commencé, conduisant à la destruction du Temple physique. La fin des soixante-dix semaines de la prophétie ans a coïncidé avec les quarante ans alloués à Juda pour la repentance.

 

Cette nation et ce sacerdoce étaient devenus totalement corrompus et ni l’un ni l’autre ne s’est repenti. Dieu a alors commencé à détruire le Temple en 70 EC envoyant Juda en captivité et à la dispersion et leur autorité a été complètement enlevée. Le transfert d'autorité était à la véritable Église de Dieu.

 

Quand Jésus-Christ a donné la loi à Moïse au Sinaï (consulter l'étude La Pentecôte au Sinaï (No. 115)), il a également mis en place un système de gouvernance en Israël. Cela a été affecté par un conseil de soixante appelé le Conseil des Anciens ou Sanhédrin (Exode 24:1-18). Les soixante-dix ont été accompagnés par deux autres. Ce nombre est resté stable en Israël (Luc 10:1,17). Ainsi, l'autorité des oracles de Dieu a été établie en Israël et ils ont été placés sous sa garde. Les anciens étaient des laïques et non pas des sacrificateurs. Ils participaient à la consécration des sacrificateurs (Lév. 9:1 et suiv.) Ces anciens ont reçu l'esprit du Seigneur, qui avait été donné à Moïse, et cet Esprit les a sanctifiés et les a mis à part dans le service de Dieu (Nom. 11:16-17,24-26).

 

Le fondement de l'autorité découle du conseil. C'est le cas avec le conseil céleste aussi comme on le voit dans les Psaumes. Le premier Tabernacle était une ombre du céleste (Héb. 8:5). L'autorité de Moïse dans l'Esprit Saint reposait avec et a été partagé par le conseil des soixante-dix. Ensemble, avec Moïse et le Souverain Sacrificateur ils étaient représentatifs de Dieu Le Père et Christ en tant que le Souverain Sacrificateur avec le conseil des Élohim de la Justice dans les cieux. C’était aussi l'ombre de la relation à venir dans le Christ et l'Église.

 

L'Église était le véhicule à qui serait donné le salut. Comme nous l'avons vu, les patriarches et les prophètes ne devaient pas parvenir au salut par la foi sans nous. Ainsi, l'autorité de l'Église est la puissance de Dieu dans l'Esprit Saint, qui lui a été donnée par le Messie au nom de Dieu, depuis Son ordination des soixante-dix (Luc 10:1-20). Lorsque Christ a ordonné ces soixante-dix Il a enlevé l’autorité d'Israël, qui lui avait été donnée au Sinaï. L'Esprit qui reposait sur ​​Christ a été donné aux élus pour les mettre à part pour l'œuvre de Dieu. Ces soixante-dix plus deux (Dieu Le Père et Christ) ont été mis en place dans l'Église afin qu'ils soient un conseil mis à part chaque année pendant deux mille ans, ou au cours des derniers jours, et avec les prophètes ils se chiffraient à 144.000 (consulter l’étude Les Récoltes de Dieu, les Sacrifices des Nouvelles Lunes et les 144,000 (No. 120).

 

L’Esprit Saint est la puissance qui fait de tous les élus des fils de Dieu, et les rend un avec l'armée céleste, en tant que fils de Dieu (consulter l'étude Consubstantiel avec le Père (No. 81) et L'Immortalité (No. 165). Par cette puissance, les soixante-dix avaient autorité sur les démons et les systèmes du monde concernant le Royaume de Dieu. Les oracles de Dieu ont été consignés à l'Église à partir de ce transfert d'autorité. Ce transfert de pouvoir et d'autorité se voit dans l'exemple des sept fils de Scéva, le sacrificateur en chef (Actes 19:11-17). Cet exemple a été donné pour montrer que l'autorité de l'Église avait succédé à celle de Juda et du sacerdoce lévitique, même aux plus hauts niveaux.

 

Fait intéressant, même les démons le savaient et leur ont dit ! Bien que les oracles aient été déposés auprès de Juda, une fois que Jésus-Christ a ordonné les soixante-dix, ils ont été donnés à l'Église. Ce fait est également reconnu par Paul dans sa déclaration concernant les oracles. Dans le vieux temple physique, les chambres ont été construites autour du Saint des Saints, qui est considéré comme l'oracle (1Rois 6:16,19-20). La loi a été gardée là-bas et Dieu s'est révélé là par la prophétie ou la parole de Dieu. C'était un cube de vingt coudées (1Rois 6:20). C'est ce qu'on appelle le naos dans le Nouveau Testament, qui se réfère spécifiquement à l'Église, lequel naos nous sommes (1Cor. 3:17). L'Église est le naos ou le Saint des Saints et, par conséquent, les oracles de Dieu.

 

Juda avait hérité des oracles seulement pendant un certain temps à partir de la captivité d'Israël et la restauration de Néhémie. Paul a commenté à ce sujet dans Romains 3:2. Paul ne disait pas ici qu'ils avaient encore cette autorité. L'Église est le pédagogue des oracles de Dieu, cette fonction ne se trouve plus avec Juda (Héb. 5:5-14). Le livre biblique de l'Apocalypse a été confié à l'Église seule, provenant de Dieu à Jésus-Christ et écrit par Jean. Il est de la seule responsabilité de l'Église. Beaucoup ont cherché à supprimer l'Apocalypse de la Bible (consulter l’étude La Bible (No. 164)). Les Juifs ne l'acceptent pas du tout, et donc ils ne peuvent pas être reconnus comme étant les oracles de Dieu.

 

L'Église a reçu les oracles de Dieu en tant que partie d'un autre sacerdoce issu de notre Souverain Sacrificateur. Christ ne s’est pas glorifié lui-même pour être fait Souverain Sacrificateur, mais plutôt dans les jours de sa chair, quand il est devenu un homme, il a offert des prières et des supplications en larmes à Celui qui pouvait le sauver de la mort, à savoir Dieu, et Dieu l'entendit. Bien qu'il fût un fils, il a appris l'obéissance par les choses qu'il a souffertes et est devenu Souverain Sacrificateur selon l'ordre de Melchisédek. Le sacerdoce a ensuite été donné aux élus (Héb. 7:3 ; Apocalypse 5:10). Christ comme Souverain Sacrificateur est le premier dans l'ordre de l'autorité sur les autres sacrificateurs, dans cet ordre.

 

Ce sacerdoce, l'Église de Dieu, a reçu la responsabilité pour les soins et l'instruction des oracles de Dieu (Hébreux 5:12-14 ; 1Pierre 4:11). C'est l'autorité de Christ et comme le prouvent les apôtres Pierre et Paul, nous voyons le transfert de la responsabilité à l'Église. Ils sont les oracles de Dieu avec l'esprit de prophétie. Lisez l’étude complète pour des discussions approfondies sur les affirmations fausses concernant le calendrier Hillel, la fixation du canon de l'Ancien Testament, la prophétie d'Aggée examinée et Daniel 12.

 

q