Les Églises Chrétiennes de Dieu

[CB077]

 

 

 

Leçon :

Le Huitième Commandement [CB077]

 

(Édition 2.0 20050713-20070303)

 

 

 

 

Le Huitième Commandement dit : Tu ne déroberas point. Dans cette leçon, nous allons examiner les façons dont nous volons Dieu et notre prochain.

 

 

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

(Copyright © 2005, 2007 Leslie Hilburn, éd. Wade Cox)

(Tr. 2012)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web à:
 http://www.logon.org/french/ et http://www.ccg.org/french/

 



Leçon : Le Huitième Commandement [CB077]

 

Étude Biblique pour Enfants

 

 

But :

Revoir le Huitième Commandement (Tu ne voleras pas) avec un accent particulier sur le fait de voler Dieu et de voler le prochain et la restitution dans les deux situations.

 

Objectifs :

1.      Les enfants seront capables de comprendre le sens du Huitième Commandement.

2.      Les enfants pourront comprendre les façons dont nous volons Dieu.

3.      Les enfants pourront comprendre les façons dont nous volons notre prochain.

4.      Les enfants pourront comprendre le système de Dieu de la restitution.

 

Ressources :

La Loi et le Huitième Commandement (No. 261)

Les Dix Commandements (No. CB17)

La Loi de Dieu (No. CB25)

 

Écritures pertinentes :

Exode 20

Malachie 8

Exode 22

Lévitique 6

 

Verset à mémoriser : tu ne déroberas point.

 

Deutéronome 10:12-13 Maintenant, Israël, que demande de toi l’Éternel, ton Dieu, si ce n’est que tu craignes l’Éternel, ton Dieu, afin de marcher dans toutes ses voies, d’aimer et de servir l’Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur et de toute ton âme ; si ce n’est que tu observes les commandements de l’Éternel et ses lois que je te prescris aujourd’hui, afin que tu sois heureux ? (LSG)

 

Format :

Ouvrir avec la prière.

Demander aux enfants ce qu’est le Huitième Commandement. Placer le commandement sur le panneau d'affichage, qui permet de suivre leur progression dans les Commandements.

Demander aux enfants de piger un nombre dans un chapeau – s’assurer qu'il y a un nombre suffisant de façon à ce que chaque enfant en ait un.

Leçon sur le vol.

Activité associée avec le fait de voler le prochain.

Activité associée avec le fait de voler Dieu.

Fermer avec la prière.

 

Leçon :

Qu'est-ce que Dieu exige de nous ? C.M.A.S.O. (Craindre, Marcher, Aimer, Servir, Observer)

 

Lire Deutéronome 10:12-13 (voir ci-dessus).

 

Parce que l'une des choses que Dieu exige de nous est de garder Ses Commandements, nous devons comprendre ce que chaque Commandement individuel signifie et comment nous devons le suivre.

 

En option : Remettre à chaque enfant un morceau de ficelle et cinq perles avec une lettre (C, M, A, S, O). Les enfants peuvent enchaîner les perles et faire un bracelet au cours de la discussion qui suivra.

 

Demander aux enfants les questions suivantes et les laisser répondre en fonction du nombre qu’ils ont tiré du chapeau. Si nécessaire, séparer les nombres qui correspondent aux questions plus faciles dans un petit chapeau pour que les jeunes enfants y pigent. Les enfants plus âgés peuvent alors répondre aux questions les plus difficiles.

  1. Qu’est-ce que le vol ?

R. Les enfants se concentreront probablement sur ​​l'aspect physique de prendre un objet tangible de quelqu'un qui ne leur appartient pas.

  1. Qu'en est-il si nous trouvons quelque chose (plutôt que de prendre quelque chose) et ne le rendons pas ? Est-ce un vol ?
  1. Qu'est-ce que Dieu dit que nous devrions faire si nous trouvons quelque chose qui n'est pas à nous ?

R. Lire Deutéronome 22:1-4 : Si tu vois s’égarer le bœuf ou la brebis de ton frère, tu ne t’en détourneras point, tu les ramèneras à ton frère. Si ton frère n’habite pas près de toi, et que tu ne le connaisses pas, tu recueilleras l’animal dans ta maison et il restera chez toi jusqu’à ce que ton frère le réclame ; et alors tu le lui rendras. Tu feras de même pour son âne, tu feras de même pour son vêtement, tu feras de même pour tout objet qu’il aurait perdu et que tu trouverais ; tu ne devras point t’en détourner. Si tu vois l’âne de ton frère ou son bœuf tombé dans le chemin, tu ne t’en détourneras point, tu l’aideras à le relever. (LSG).

  1. Comment certains enfants appellent cela quand ils trouvent quelque chose et ne le déclarent pas ?
  2. R. Qui trouve, garde. Est-ce correct ? Pourquoi pas ?

  1. Qu'en est-il lorsque nous prêtons de l'argent à quelqu'un ? Peut-on lui charger des intérêts ?

R. Dieu dit dans Deutéronome 23:19-20 : Tu n’exigeras de ton frère aucun intérêt ni pour argent, ni pour vivres, ni pour rien de ce qui se prête à intérêt. Tu pourras tirer un intérêt de l’étranger, mais tu n’en tireras point de ton frère, afin que l’Éternel, ton Dieu, te bénisse dans tout ce que tu entreprendras au pays dont tu vas entrer en possession.

 

Conformément à la Loi de Dieu, lorsque nous chargeons des intérêts à quelqu'un, nous lui volons de l'argent qui ne nous est pas dû.

  1. Qu'est-ce que nous apprenons dans le Nouveau Testament au sujet de “qui est mon frère” ?

R. Christ a dit qu’un frère est toute personne qui fait la volonté de Dieu (Matt. 12:50). Cela comprend les personnes qui ne font pas partie de l'Israël physique, puisque le salut est maintenant des Gentils (Actes 28:28). Toutes les nations sont maintenant ouvertes au royaume de Dieu. Nul ne peut prêter à usure à un autre dans la nation, puisque cela est du vol.

  1. Y a-t-il quelque chose qui ne soit pas un objet physique que l'on puisse voler à quelqu'un ?

R. Aider les enfants à comprendre que nous pouvons voler la réputation de quelqu'un, le bonheur, etc.

  1. Qui d'autre, en plus de notre prochain, peut-on voler ?

R. Expliquer aux enfants qu'il existe de nombreuses façons dont nous pouvons voler Dieu.

  1. Quelle est une façon dont nous volons Dieu qui est répertoriée dans Malachie 3:7-12 ?

Retenir les dîmes et les offrandes.

  1. Qu'est-ce qu’une offrande ?

R. Quelque chose offert en adoration à Dieu (un sacrifice). Une contribution (argent) donnée volontairement à Dieu par l’entremise de l'Église, ou quelque chose de promis à Dieu

volontairement.

  1. Combien de fois par an devrions-nous donner à Dieu une offrande ?

R. Montrer aux enfants que le minimum est trois fois par an lors des Fêtes, bien que nous puissions donner autant plus d’offrandes que nous choisissons (voir Deut. 16:16 ; Ex. 23:14-15).

  1. Qu'est-ce que la dîme ?

R. Le premier dixième (10%) de notre bénéfice net (ou augmentation).

  1. Comment cela pourrait-il être de voler Dieu si nous ne Lui donnons pas la dîme de notre revenu ?

R. Toutes choses viennent de Dieu. Dieu a mis en place un système qui exige le paiement (ou dîmes) afin que nous puissions adorer, et pour les pauvres (la deuxième dîme, la troisième année du cycle : Deut. 14:28), ainsi que la possibilité pour Son peuple de participer à Ses voies, et à ​​Ses Fêtes et aux Sabbats (deuxième dîme : Deut. 14:22-27).

  1. Qu'est-ce qu'une deuxième dîme ? Est-ce que cela est inclus dans Malachie 3 ?

R. Expliquer que la deuxième dîme est mise de côté pour la jouissance des Festivals de Dieu. Elle fait partie du système de Dieu et, par conséquent, nous devons obéir et conserver notre deuxième dîme. Commenter ici sur la façon dont la 2ème dîme est utilisée dans les 3èmes années du cycle de sept ans pour aider les veuves et les orphelins.

  1. Qu'advient-il si nous empruntons de notre première dîme ou notre deuxième dîme et puis remplaçons les fonds ?

R. Expliquer que la retenue des dîmes est du vol. Si une personne a besoin d'emprunter une partie de sa dîme pour l'utiliser à ses propres fins, alors il y a une pénalité. Lorsque la dîme est remboursée, la punition, c'est qu’une cinquième partie doit être ajoutée. Ainsi, un 20% obligatoire est ajouté à toutes les dîmes utilisées pour n'importe quel but. Tous les articles retenus à tort sont soumis à un sacrifice de culpabilité de 20% (voir Lév. 6:5). Proverbes 6:31 dit que la restitution en cas de vol est septuple, mais la compréhension à l'époque de Christ était que les choses prises sont restituées au quadruple (cf. Luc 19:8), qui était la restitution pour un voleur de moutons dans Exode 22:1. La restitution pour les bovins était de cinq pour un dans le même texte, mais si l'animal volé était retrouvé vivant dans la main du voleur, il devait être restitué au double (d'Ex. 22:4). Dans tous les cas de choses prises illégalement et ensuite contestées à la cour, la personne coupable doit payer le double si elle est reconnue être en possession du bien d'autrui (Ex. 22:9).

  1. Quel est l'autre chose que nous pouvons voler à Dieu ?

R. Quand nous ne consacrons pas le Sabbat à Dieu, c’est un vol du temps et de l’adoration de Dieu. Dieu nous a créés pour Sa gloire (Ésaïe 43:7). Une façon de glorifier Dieu est en lui dédiant le temps pour l'adoration et la prière à Lui.

 

Résumé :

Nul ne peut voler la qualité de vie d'un autre et hériter du Royaume de Dieu. Le droit de la propriété est tout simplement un aspect physique d'une loi spirituelle supérieure. Voler l'homme, c’est tout simplement voler Dieu sous une autre forme. Si on ne peut pas nous faire confiance dans le maintien des choses physiques, comment peut-on nous faire confiance dans les choses spirituelles ? Nous devons nous repentir et apprendre à nous aimer les uns les autres, en gardant le bien-être de l'autre libre et pur.

 

Activité associée avec le fait de voler le prochain :

  1. Diviser les enfants en trois groupes (A, B, C). Les placer à trois tables distinctes, si possible.
  2. Donner à chaque groupe 7 vaches et 7 moutons pour leurs troupeaux. (Note : utiliser soit des petits animaux en plastique ou des animaux en feutre avec un tableau de feutre)
  3. Demander à chaque groupe de mettre en place les vaches et les moutons et de placer une “barrière” autour de leurs animaux.
  4. Demander à quelqu'un du Groupe A de “se faufiler” et de voler deux vaches du Groupe B.
  5. Demander à quelqu'un du Groupe C de “se faufiler” et de voler deux moutons du Groupe B.
  6. Discuter de la façon dont ont l’air les troupeaux maintenant et demander aux enfants dans le Groupe A et le Groupe C comment ils se sentent d'avoir de “plus grand” troupeaux. Demander au Groupe B ce qu'ils pensent de leur troupeau.
  7. Le Groupe A laisse une vache volée dans son troupeau, et prend l’autre vache volée et la tue pour se nourrir.
  8. Le Groupe C laisse un mouton volé dans son troupeau, et prend l’autre mouton et le vend pour se nourrir.
  9. Le Groupe B se rapproche du Groupe A et du Groupe C et demande la restitution.
  10. Arrêter et demander aux enfants du Groupe B ce qu'ils pensent de ce que serait une juste restitution. Demander au Groupe A et au Groupe C ce qu'ils pensent de ce qui serait juste de revenir au Groupe B.
  11. Lire Exode 22:1-4.
  12. Le Groupe A doit d'abord retourner la vache qui est vivante dans le troupeau, puis payer le double. Puis, le Groupe A doit payer au Groupe B cinq vaches pour la vache qui a été tuée pour se nourrir.
  13. Le Groupe C doit d'abord retourner le mouton qui est vivant dans le troupeau, puis payer le double. Puis, le Groupe C doit payer au Groupe B quatre moutons pour le mouton qui a été vendu pour se nourrir.
  14. Discuter de la façon dont ont l’air les troupeaux maintenant. Demander aux enfants dans le Groupe A et le Groupe C ce que l'on ressent d’avoir de petits troupeaux. Demander au Groupe B ce qu'ils pensent de leur troupeau.
  15. Demander au Groupe A et au Groupe C, s’ils voleraient une vache ou un mouton du Groupe B à nouveau.

 

Activité associée au fait de voler Dieu :

Les enfants construiront une “boîte de dîme” suspendue qui tiendra leur première dîme, deuxième dîme, et Terumah.

 

Lire 2Rois 12:9 : Alors le sacrificateur Jehojada prit un coffre, perça un trou dans son couvercle, et le plaça à côté de l’autel, à droite, sur le passage par lequel on entrait à la maison de l’Éternel. Les sacrificateurs qui avaient la garde du seuil y mettaient tout l’argent qu’on apportait dans la maison de l’Éternel.

 

Assemblage de la Boîte :

  1. À l'avance, prédécouper un morceau de contreplaqué en huit morceaux par boîte et assembler ; coller, et suspendre les boîtes à l'avance (voir diagramme séparé pour les mesures de la boîte). Chaque case aura trois compartiments.
  2. Donner à chaque enfant une boîte et expliquer qu'ils perceront trois trous dans le haut de leur boîte, un pour chaque compartiment.
  3. S’assurer que des autocollants, des paillettes, de la colle et de la peinture soient disponibles pour les enfants pour décorer l'extérieur de leurs boîtes (ou tout autre matériel de décoration qui fonctionne).
  4. Un à la fois, demander à chaque enfant d’aller à la “zone de perçage”. Avec un adulte, chaque enfant peut percer un trou dans chacun des trois compartiments. Le trou doit être assez grand pour contenir une pièce de vingt-cinq cents, de sorte qu'une mèche suffisamment large doit être utilisée.
  5. Demander aux enfants et aux adultes d'utiliser des lunettes de sécurité pendant le perçage et expliquer que la Loi de Dieu donne le principe de la sécurité contre les blessures. Il doit y avoir une protection en toutes choses, même en mettant des murs autour du toit (Deut. 22:8).

 

Une fois terminé, expliquer aux enfants ce que les compartiments représentent nos 1ère dîme, 2ème dîme, et Terumah.

 

Fermer avec la prière.

 

 

q