Les églises Chrétiennes de Dieu

 

 

[011]

 

 

 

 

 

Les Étapes pour Vaincre le Péché [011]

(Édition 2.0 19940402-19970301)

 

 

 

Cette étude analyse la relation entre le péché et l'exode durant la Fête des Pains sans Levain. Ces leçons sont développées.

 

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

(Copyright © 1994, 1997 Christian Churches of God)

(Tr. 2003, rév 2016)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

 

Cette étude peut s’obtenir sur les pages du World Wide Web:
http://logon.org/
et http://french.ccg.org

 

 

 

Les Étapes pour Vaincre le Péché [011]

 

 

À chaque saison de la Pâque, nous réfléchissons sur l'exode d'Israël d'Égypte. Dieu a sorti Israël triomphant - délivré par la puissance de Dieu - l'Égypte était en ruines. Pourtant, peu de temps après qu'Israël ait quitté l'Égypte, une chose prévue par Dieu, mais inattendue par Israël, s'est produite.

 

Exode 14:1-4 1 L'Éternel parla à Moïse, et dit : 2 Parle aux enfants d'Israël ; qu'ils se détournent, et qu'ils campent devant Pi Hahiroth, entre Migdol et la mer, vis-à-vis de Baal Tsephon ; c'est en face de ce lieu que vous camperez, près de la mer. 3 Pharaon dira des enfants d'Israël : Ils sont égarés dans le pays ; le désert les enferme. 4 J'endurcirai le cœur de Pharaon, et il les poursuivra ; mais Pharaon et toute son armée serviront à faire éclater ma gloire, et les Égyptiens sauront que je suis l'Éternel. Et les enfants d'Israël firent ainsi. (LSG)

 

Dieu savait que Pharaon et son armée poursuivraient Israël.

 

Exode 14:5-13 5 On annonça au roi d'Égypte que le peuple avait pris la fuite. Alors le cœur de Pharaon et celui de ses serviteurs furent changés à l'égard du peuple. Ils dirent : Qu'avons-nous fait, en laissant aller Israël, dont nous n'aurons plus les services ? 6  Et Pharaon attela son char, et il prit son peuple avec lui. 7 Il prit six cent chars d'élite, et tous les chars de l'Égypte ; il y avait sur tous des combattants. 8 L'Éternel endurcit le cœur de Pharaon, roi d'Égypte, et Pharaon poursuivit les enfants d'Israël. Les enfants d'Israël étaient sortis la main levée. 9 Les Égyptiens les poursuivirent ; et tous les chevaux, les chars de Pharaon, ses cavaliers et son armée, les atteignirent campés près de la mer, vers Pi Hahiroth, vis-à-vis de Baal Tsephon. 10 Pharaon approchait. Les enfants d'Israël levèrent les yeux, et voici, les Égyptiens étaient en marche derrière eux. Et les enfants d'Israël eurent une grande frayeur, et crièrent à l'Éternel. 11 Ils dirent à Moïse : N'y avait-il pas des sépulcres en Égypte, sans qu'il fût besoin de nous mener mourir au désert ? Que nous as-tu fait en nous faisant sortir d'Égypte ? 12 N'est-ce pas là ce que nous te disions en Égypte : Laisse-nous servir les Égyptiens, car nous aimons mieux servir les Égyptiens que de mourir au désert ? 13 Moïse répondit au peuple : Ne craignez rien, restez en place, et regardez la délivrance que l'Éternel va vous accorder en ce jour ; car les Égyptiens que vous voyez aujourd'hui, vous ne les verrez plus jamais. (LSG)

 

Les Israélites ont été terrifiés, quand ils ont vu que l'armée de Pharaon les poursuivait. Cependant, les versets 15-31 expliquent comment Dieu a détruit l'armée égyptienne dans la mer.

 

Mais l'affaire ne s'est pas terminée là. Paul récapitule les 40 ans du vagabondage d'Israël qui ont suivi, dans 1Corinthiens 10.

 

1Corinthiens 10:1-10 1 Frères, je ne veux pas que vous ignoriez que nos pères ont tous été sous la nuée, qu'ils ont tous passé au travers de la mer, 2 qu'ils ont tous été baptisés en Moïse dans la nuée et dans la mer, 3 qu'ils ont tous mangé le même aliment spirituel, 4 et qu'ils ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher était Christ. 5 Mais la plupart d'entre eux ne furent point agréables à Dieu, puisqu'ils périrent dans le désert. 6 Or, ces choses sont arrivées pour nous servir d'exemples, afin que nous n'ayons pas de mauvais désirs, comme ils en ont eu. 7 Ne devenez point idolâtres, comme quelques-uns d'eux, selon qu'il est écrit : Le peuple s'assit pour manger et pour boire ; puis ils se levèrent pour se divertir. 8 Ne nous livrons point à l'impudicité, comme quelques-uns d'eux s'y livrèrent, de sorte qu'il en tomba vingt-trois mille en un seul jour. 9 Ne tentons point le Seigneur, comme le tentèrent quelques-uns d'eux, qui périrent par les serpents. 10 Ne murmurez point, comme murmurèrent quelques-uns d'eux, qui périrent par l'exterminateur. (LSG)

 

Nous voyons donc quelque chose de très intéressant. Le départ d'Israël d'Égypte, comme nous le comprenons, était une représentation de notre départ du péché et du système du dieu de ce monde, Satan. Pharaon, bien sûr, était un prototype de Satan. En fait, il était le pion de Satan. Mais, après qu'Israël eût quitté l'Égypte, Pharaon a poursuivi le peuple. Dieu a détruit l'armée de Pharaon dans la Mer Rouge. Dieu a sorti Israël d'Égypte. Mais il n'a pas sorti l'Égypte d'Israël. Ils ont péché ; ils ont échoué et manqué l'objectif de l'obéissance, parce que l'Égypte était toujours dans leurs esprits et parce que le dirigeant invisible de l'Égypte, Satan, a continué à les presser et à les pousser à pécher. Et cela a été le cas, même après qu'ils eurent quitté l'Égypte et été "baptisés" en Moïse dans la Mer.

 

Paul utilise cet exemple d'Israël à titre de leçon pour les Chrétiens. Regardons le contexte.

 

1Corinthiens 9:24-27 24 Ne savez-vous pas que ceux qui courent dans le stade courent tous, mais qu'un seul remporte le prix ? Courez de manière à le remporter. 25  Tous ceux qui combattent s'imposent toute espèce d'abstinences, et ils le font pour obtenir une couronne corruptible ; mais nous, faisons-le pour une couronne incorruptible. 26 Moi donc, je cours, non pas comme à l'aventure ; je frappe, non pas comme battant l'air. 27 Mais je traite durement mon corps et je le tiens assujetti, de peur d'être moi-même rejeté, après avoir prêché aux autres. (LSG)

 

Le verset 27 mène directement au verset 1 du chapitre 10. Paul utilise l'exemple d'Israël pour nous avertir de ne pas courir en vain.

 

1Corinthiens 10:11-12 11 Ces choses leur sont arrivées pour servir d'exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des siècles. 12 Ainsi donc, que celui qui croit être debout prenne garde de tomber! (LSG)

 

Si vous pensez que vous êtes debout, dit Paul, prenez garde de ne pas tomber !

 

Comment pourrions-nous tomber de la grâce de Dieu ou du pardon de notre passé de péchés par le sacrifice de Christ ? En tombant dans la même sorte de problèmes qu'Israël a créés, quand ils ont laissé la mentalité qu'ils avaient acquise en Égypte dominer et prendre le contrôle de leur pensée.

 

Ce que nous devons réaliser, c'est que, bien que Dieu nous ait emmenés hors "d'Égypte", il n'a pas sorti "l'Égypte" ou "le péché" de notre nature. De même que Pharaon a poursuivi Israël, "le péché" nous "poursuivra" aussi. De même que "la mentalité de l'Égypte" résidait toujours dans les cœurs et les esprits d'Israël, pendant qu'ils étaient dans le désert, et qu'elle a mené au renversement de tous ceux âgés de plus de 20 ans, "l'esprit" ou "la puissance" du péché réside toujours dans notre nature et pourrait mener à notre renversement, si nous ne sommes pas diligents. De plus, Dieu a vaincu Pharaon, mais Il a laissé le dirigeant de Pharaon, Satan, continuer à l'arrière plan à alimenter cette "mentalité de l'Égypte" qui était toujours en Israël.

 

Premièrement, nous devons comprendre que le péché n'est pas juste la transgression de la loi de Dieu. Plutôt, le péché est une puissance vivante  et dynamique, une force résidant dans la nature humaine. Paul l'a décrit comme une loi.

 

Romains 7:21-23 21  Je trouve donc en moi cette loi : quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi.  22 Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l'homme intérieur ; 23 mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres. (LSG)

 

L'apôtre Jean a été inspiré d'écrire :

 

1Jean 1:8 Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est point en nous (et la preuve que vous n'avez pas idée de la vérité. (Barclay)). (LSG)

 

Paul, bien sûr, a écrit après beaucoup d'années de pratique chrétienne et Jean approchait la fin de sa vie, autour de 90 EC (ère actuelle). Même après tout ce temps, ils ont tous deux reconnu qu'ils avaient une bataille continuelle avec le péché. Le problème est que le baptême et le repentir et même la réception de l'esprit de Dieu n'enlève pas le principe du péché, comme Paul l'a nommé, de notre nature. Il demeure comme une puissance dynamique ou une force à l'œuvre en nous.

 

Le péché ressemble à un cancer. Il y a certains cancers qui dévorent littéralement le corps. Ils parviennent à détruire autant les tissus tendres que les tissus durs et même les os, s'ils ne sont pas vaincus. Le péché est ainsi. Ce qui peut commencer comme un petit problème peut devenir un problème majeur et, si nous ne sommes pas prudents, un problème fatal, dans le sens que nous échouerons d'être dans la première résurrection.

 

Paul a décrit le processus en utilisant l'analogie du levain.

 

Galates 5:9 Un peu de levain fait lever toute la pâte. (LSG)

 

Galates 5:9 Une fois qu’une minuscule infection pénètre dans une société, elle se propage jusqu’à ce que toute la société devienne infectée. (Barclay)

 

Le levain ou la levure est un organisme vivant. Il peut représenter l'esprit positif de Dieu ou les choses négatives de l'esprit de Satan. Parce que le levain est un organisme vivant, il croît rapidement et se propage dans toute la pâte. En réalité, il change et assimile à sa propre nature la pâte originale avec laquelle il est mélangé.

 

Quand nous venons à Dieu et que nous sommes baptisés, nos vies sont considérées comme sans levain par Dieu (1Corinthiens 5:7). Il nous donne alors le nouveau levain de Son esprit. C'est à ce levain que nous devrions permettre de croître et de se multiplier en nous. Mais les spores du péché résident toujours dans notre nature et, si nous ne sommes pas prudents, elles peuvent aussi croître, se multiplier et se propager dans nos vies, en leur donnant les bonnes conditions.

 

Bien sûr, ce n'est pas entièrement notre problème si nous devons combattre le pouvoir destructif du péché. Satan est là, incitant activement et concevant le péché. Il est celui qui donne au péché sa vie et son énergie. Satan est celui qui "émet" les pensées, les attitudes, les convoitises et les tentations qui éveillent en nous les désirs de transgresser les lois de Dieu et, ainsi, de pécher (Éphésiens 2:2). Ce que cela signifie, c'est que nous sommes engagés dans une bataille contre le péché et ce, sur deux fronts. Nous devons lutter contre les convoitises de notre propre chair.

 

1Pierre 2:11 Bien-aimés, je vous exhorte, comme étrangers et voyageurs sur la terre, à vous abstenir des convoitises charnelles qui font la guerre à l'âme. (LSG)

 

D'autre part, nous devons aussi résister à l'auteur du péché, Satan le diable.

 

1Pierre 5:8-9 8 Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. 9 Résistez-lui avec une foi ferme, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères dans le monde. (LSG)

 

1Pierre 5:8-9 Vous devez être sobres (modérés dans le manger et le boire]. Vous devez être sur le qui-vive, votre ennemi le Diable rôde autour, comme un lion rugissant, cherchant quelqu'un à dévorer. Vous devez lui résister avec une foi de roc et vous devez vous rendre compte que, tant qu'ils sont dans le monde, tous les membres de cette fraternité Chrétienne dont vous faites partie doivent jusqu'à la toute fin éprouver la même sorte de souffrance. (Traduction de la Barclay)

 

Donc, nous avons deux natures en nous - la nature divine de Dieu, communiquée par l'esprit de Dieu et qui veut nous amener à rechercher la justice et obéir à la loi de Dieu, et la nature pécheresse, que nous avons, à l'origine, acquise de Satan et qui reçoit de lui sa force et sa vie sur une base continuelle. Les deux coexistent côte à côte en nous, mais elles sont diamétralement opposées l'une à l'autre (Romains 7:7-25 ; Galates 5:17).

 

Galates 5:17 Car la chair a des désirs contraires à ceux de l'Esprit, et l'Esprit en a de contraires à ceux de la chair ; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez. (LSG)

 

Galates 5:17Car les désirs de notre nature plus basse [ou pécheresse] vont à l'encontre des désirs de l'esprit et les désirs de l'esprit vont à l'encontre des désirs de la nature plus basse [ou pécheresse]. Les deux sont, de manière permanente, opposés l'un à l'autre et le résultat est que les choses même que vous voulez faire sont les choses même que vous ne pouvez pas faire. (Barclay)

 

Pour chacun d'entre nous, la vie tourne autour d'une bataille - la bataille dans nos esprits - entre ces deux natures. Cependant, il y a une clef pour gagner cette bataille. Celle-ci est que nous devons alimenter la nature spirituelle divine et faire mourir de faim la nature pécheresse. Nous avons déjà vu l'évidence de cette clef dans 1Pierre 2:11 mais, dans Galates 5:16, Paul nous donne les mêmes instructions de bataille.

 

Galates 5:16  Je dis donc : Marchez selon l'Esprit, et vous n'accomplirez pas les désirs de la chair. (LSG)

 

Galates 5:16 Ce que je veux dire est cela – faites de l'esprit l'autorité de votre vie et vous ne serez jamais ensuite à la recherche pour satisfaire les désirs de votre nature plus basse [ou pécheresse]. (Barclay)

 

Voyons maintenant plusieurs façons "d'alimenter la nature spirituelle divine" et regardons ensuite un certain nombre de façons de "faire mourir de faim la nature pécheresse".

 

Alimenter la nature spirituelle

 

1. Étudiez la Bible

 

Quand Jésus a confronté la source de la nature pécheresse, Satan le Diable, dans la tentation dans le désert, Jésus savait où était sa force.

 

Matthieu 4:4 Jésus répondit : Il est écrit : L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. (LSG)

 

Matthieu 4:4 Mais Jésus répondit : Il est écrit : L'homme n'a pas seulement besoin de pain pour vivre, mais aussi de toute parole que Dieu prononce. (BDS-IBS)

 

Matthieu 4:4 Jésus a répondu, ' l'Écriture dit : "il faut plus que du pain pour garder un homme en vie ; la vie de l'homme dépend de chaque parole que Dieu prononce". (Barclay)

 

Dans l'étude de la Bible, notre but devrait être de tellement saturer et imprégner nos esprits avec les pensées de Dieu que, chaque fois que nous sommes mis au défi de pécher en pensée ou en actions, nous avons immédiatement une réponse de la Bible pour combattre la tentation. De là, la Bible est décrite comme l'épée de l'esprit ou de la nature spirituelle que Dieu développe en nous. C'est notre première arme dans la bataille (Éphésiens 6:17).

 

2. Priez tout le temps

 

Paul nous dit, dans Romains 12:12 :

 

Romains 12:12 Réjouissez-vous en espérance. Soyez patients dans l'affliction. Persévérez dans la prière. (LSG)

 

Romains 12:12 ...Maintenez fermement l'habitude de prier... (Phillips)

 

Les Chrétiens sont constamment exhortés d'aller à Dieu en Le priant à propos de tout (Éphésiens 6:18 ; Philippiens 4:6 ; Romains 12:12 ; Colossiens 4:2 ; 1Pierre 4:7, etc). L'esprit de Dieu vient du Père (Jean 14:16,26 ; 15:26). C'est seulement en passant du temps avec Dieu, notre Père, dans la prière que nous recevons davantage de Son esprit. Cela alimente la nature spirituelle qu'Il a placée en nous.

 

3. Méditez

 

David a été inspiré d'enregistrer :

 

Psaume 119:97-99 97 Combien j'aime ta loi ! Elle est tout le jour l'objet de ma méditation. 98 Tes commandements me rendent plus sage que mes ennemis, car je les ai toujours avec moi. 99 Je suis plus instruit que tous mes maîtres, car tes préceptes sont l'objet de ma méditation. (LSG)

 

Nous sommes en guerre. Par la méditation, qui est l'assimilation active et la digestion de la Bible, nous pouvons devenir plus sages que la nature pécheresse qui est en nous et son instigateur, Satan. Nous parviendrons à comprendre sa stratégie de bataille. Nous parviendrons à voir comment le détourner à divers points. Nous aurons la connaissance de la façon de traiter avec lui, quand il lance une attaque totale.

 

Non seulement cela, plus nos esprits pensent aux choses de la parole de Dieu, en les retournant dans notre tête et en ne pouvant pas nous empêcher d'y penser, moins Satan aura d'occasion d'entrer et moins il y aura de place dans nos esprits pour les désirs qui mènent au péché.

 

4. Absorbez les sermons et les études de la Bible

 

Bien sûr, il n'y a rien de nouveau dans les points que nous avons couverts. Ils sont de base, mais ils sont fondamentaux. Une meilleure stratégie de bataille demeure à être conçue. L'assiduité aux assemblés du Sabbat, quand c'est possible, et l'écoute et l'absorption des messages donnés sont essentielles pour gagner la bataille spirituelle. Les anciens sont chargés d'une responsabilité sérieuse d'alimenter le troupeau qui leur a été confié.

 

Actes 20:28 Prenez donc garde à vous-mêmes, et à tout le troupeau sur lequel le Saint Esprit vous a établis évêques, pour paître l'Église du Seigneur, qu'il s'est acquise par son propre sang. (LSG)

 

1 Pierre 5:2 Paissez le troupeau de Dieu qui est sous votre garde, non par contrainte, mais volontairement, selon Dieu ; non pour un gain sordide, mais avec dévouement ; (LSG)

 

Les anciens sont vos serviteurs et les aides de votre joie (2Corinthiens 1:24).

 

5. Fraternisez avec les gens de Dieu

 

La fraternisation avec d'autres qui pensent comme nous est essentielle, si nous devons gagner les batailles contre le péché auquel nous faisons face. Paul a écrit :

 

Hébreux 3:13 Mais exhortez-vous les uns les autres chaque jour, aussi longtemps qu'on peut dire : Aujourd'hui! afin qu'aucun de vous ne s'endurcisse par la séduction du péché. (LSG)

 

Hébreux 10:25 N'abandonnons pas notre assemblée, comme c'est la coutume de quelques-uns ; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d'autant plus que vous voyez s'approcher le jour. (LSG)

 

D'après notre compréhension de ces passages et du contexte, il semble que Paul ou l'auteur d'Hébreux faisait allusion à certains qui devenaient négligents dans l'assistance aux réunions du Sabbat. Bien sûr, le Sabbat est un jour d'assemblée commandée, là où c'est possible.

 

Lévitique 23:3 On travaillera six jours; mais le septième jour est le sabbat, le jour du repos : il y aura une sainte convocation. Vous ne ferez aucun ouvrage : c'est le sabbat de l'Éternel, dans toutes vos demeures. (LSG)

 

Le fait est que nous avons besoin l'un de l'autre. Dieu n'appelle pas les Chrétiens à s'isoler. Nous sommes appelés pour être les membres du corps de Christ, chaque membre accomplissant sa part et travaillant avec les autres membres pour édifier le corps entier dans l'amour. La stratégie de Satan est de nous isoler et, ensuite, de nous attaquer, quand nous sommes les plus vulnérables.

 

6. Croissez dans l'esprit de Dieu

 

Contrairement aux opinions de certains qui pensent qu'on a l'esprit de Dieu ou qu'on ne l'a pas et qu'il n'est pas important de se demander combien de mesure de l'esprit de Dieu nous avons, la Bible montre clairement que l'esprit de Dieu est quelque chose qui peut grandir en nous. En tant que l'extension de la puissance et de l'essence de Dieu dans nos esprits et dans nos vies, il est ce qui nous donnera la victoire pour surmonter le péché et Satan.

 

L'esprit de Dieu est une essence de force, d'amour et d'autodiscipline (2Timothée 1:7). Il doit être remué (ou éventé, comme une flamme est éventée) en nous (v. 6). Dans chaque prière, nous devrions demander à Dieu de nous donner une portion renouvelée de Son esprit, pour que nous puissions en être remplis.

 

Éphésiens 5:18  Ne vous enivrez pas de vin : c'est de la débauche. Soyez, au contraire, remplis de l'Esprit ; (LSG)

 

Cependant, ce n'est pas suffisant de simplement alimenter notre nature spirituelle, qui nous a été donnée par Dieu. Nous devons aussi travailler à faire mourir de faim la nature pécheresse en nous et, ainsi, priver Satan de tout pouvoir sur nos vies.

 

Faire mourir d'Inanition la Nature Pécheresse

 

1. Contrôlez vos désirs naturels

 

Dieu veut que nous profitions de la vie. C'est pourquoi Il nous a donné nos sens physiques et notre capacité de projeter, de raisonner,  d'éprouver le plaisir des accomplissements et ainsi de suite. Cependant, si nous ne contrôlons pas nos désirs et permettons plutôt à nos sens ou nos émotions physiques d'être incontrôlés, nous sommes alors en danger de céder à la nature pécheresse, quand notre garde est abaissée. Nous devons profiter de la vie, mais aussi vivre d'une façon modérée et équilibrée.

 

2 Pierre 1:6 à la science la tempérance, à la tempérance la patience, à la patience la piété, (LSG)

 

2. Fuyez la tentation

 

Un deuxième domaine essentiel pour faire mourir de faim la nature pécheresse est de fuir la tentation, quand elle surgit. Dans 1Corinthiens 6:18, Paul a donné l'instruction spécifique en ce qui concerne la fornication mais, bien sûr, le principe s'étend à chaque secteur de la vie. Dans Colossiens 3:5, Paul fait comprendre que nous devons mettre à mort ce qui résulte de notre nature pécheresse.

 

Colossiens 3:5 Faites donc mourir les membres qui sont sur la terre, l'impudicité, l'impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie. (LSG)

 

Jésus a donné un avertissement semblable, puissant et urgent, dans son enseignement d'arracher notre œil ou de couper notre main - parlant métaphoriquement - s'ils nous poussent à pécher (Matthieu 5:29-30).

 

Nous devons nous reprendre lorsque nous accordons un second ou troisième regard sur certaines situations que nous savons être mauvaises car, s'il en est ainsi, nous alimentons notre nature pécheresse et faisons le jeu de l'ennemi. Plutôt, nous devrions nous saisir par le col et nous emmener de force loin d'une telle situation.

 

3. Amenez toute pensée en captivité

 

Paul nous exhorte :

 

2Corinthiens 10:5 Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s'élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l'obéissance de Christ. (LSG)

 

Cela exigera un haut degré de discipline de notre part. Mais nous devons garder la porte de nos esprits et faire seulement entrer ce qui est bon et droit aux yeux de Dieu (Philippiens 4:8). Satan cherchera toutes les occasions de glisser des rationalisations et des diversions pour détourner  nos esprits de la tâche de faire mourir de faim la nature pécheresse.

 

4. Contrôlez votre tempérament

 

Quoique nous soyons tous enclins à la colère, il y a certains types de personnalité qui ont de la difficulté à contrôler leur colère. De tels gens se fâchent facilement et ils ont souvent beaucoup de mal à relâcher leur colère, une fois qu'elle s'est enflammée. Comprendre la dynamique de la colère et comment la maîtriser d'une façon pieuse est un grand sujet et peut être digne d'une étude en soi. Cependant, pour le moment, nous devrions noter ce que la Bible nous dit :

 

Jacques 1:19-20 19 Sachez-le, mes frères bien-aimés. Ainsi, que tout homme soit prompt à écouter, lent à parler, lent à se mettre en colère ; 20 car la colère de l'homme n'accomplit pas la justice de Dieu. (LSG)

 

Colossiens 3:8 Mais maintenant, renoncez à toutes ces choses, à la colère, à l'animosité, à la méchanceté, à la calomnie, aux paroles déshonnêtes qui pourraient sortir de votre bouche. (LSG)

 

Éphésiens 4:31 Que toute amertume, toute animosité, toute colère, toute clameur, toute calomnie, et toute espèce de méchanceté, disparaissent du milieu de vous. (LSG)

 

Galates 5:20 l'idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, (LSG)

 

La Bible est claire que la colère est, dans la plupart des cas, une œuvre  de la nature pécheresse. Il y a cependant une colère qui est juste, comme celle que Christ a démontrée, quand il a chassé les changeurs d'argent hors du Temple, mais la plupart de la colère que les gens éprouvent n'est pas de cette sorte. Nous éprouvons de la colère, parce que nous avons été offensés ou contrariés ou dérangés, etc - pas parce que le nom de Dieu a été calomnié. En outre, c'est clair que, si elle n'est pas contrôlée, une telle colère ouvrira une brèche pour que Satan puisse entrer dans nos esprits.

 

Éphésiens 4:26-27 26 Si vous vous mettez en colère, ne péchez point ; que le soleil ne se couche pas sur votre colère, 27 et ne donnez pas accès au diable. (LSG)

 

À part le mal et la douleur que la colère introduit dans nos relations avec les autres, la colère laisse aussi une porte grande ouverte à Satan pour qu'il entre et nous attaque. Nous devons développer un esprit alerte et une disposition stable, de même qu'une attitude de compassion et de pardon.

 

5. N'aimez pas le monde 

 

Ce monde est la cour de récréation de Satan. C'est un monde spécifiquement conçu pour nous emmener loin de Dieu - un monde de distractions et de tromperies brillantes. Cependant, la Bible nous dit de ne pas aimer ce monde.

 

1Jean 2:15-16 15 N'aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu'un aime le monde, l'amour du Père n'est point en lui ; 16 car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l'orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde. (LSG)

 

1Jean 2:15-16Vous ne devez pas être amoureux du monde et des choses du monde. Personne ne peut être amoureux du monde et amoureux de Dieu en même temps. Tout ce qui est caractéristique du monde, les désirs des passions, la façon par laquelle la vue de ce que nous n'avons pas eu allume nos désirs pour cela, la fascination de mauvais goût pour la vie de ce monde, a sa source, non pas dans le Père, mais dans le monde. (Traduction de la Barclay)

 

Nous devons plutôt être transformés.

 

Romains 12:1-2 1 Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. 2 Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. (LSG)

 

Romains 12:1-2 Donc frères, je vous recommande vivement par les actes de miséricorde de Dieu d'offrir vos corps à Dieu comme un sacrifice consacré et vivant, qui enchantera le cœur de Dieu, car c'est la seule adoration qu'un être raisonnable peut offrir à Dieu. Arrêtez de toujours essayer d'ajuster votre vie aux voies du monde. Vous devez développer une nouvelle attitude face à la vie ; votre perspective mentale entière doit être radicalement changée, pour que vous soyez capables de décider ce qu'est la volonté de Dieu et de savoir ce qui Lui est bon et agréable et parfait. (Barclay)

 

Si nous aimons le monde, nous ne faisons pas mourir la nature pécheresse et, en fin de compte, nous perdrons la bataille entre les deux natures qui luttent en nous.

 

Conclusion

 

Les lignes de bataille sont clairement tracées. Le péché est plus sinistre et omniprésent que le simple acte occasionnel de désobéissance aux lois de Dieu. Le péché est une puissance active ou une force à l'œuvre dans nos esprits et dans nos corps, qui reçoit sa vie et son énergie de l'auteur du péché et le trompeur par excellence, Satan le Diable.

 

Vaincre est un processus de nourrir la nature de Dieu en nous et de ne pas alimenter la nature charnelle pécheresse. Cela exige de l'autodiscipline et des efforts constants.

 

Cependant, nous ne devons jamais perdre courage. Jésus a vaincu le monde avant nous et il nous donnera toute l'aide, la puissance et l'encouragement dont nous avons besoin pour faire de même. Son sacrifice est sûr pour toujours et il couvrira tous les péchés que nous commettrons. Nous sommes entre les mains de son Père et entre ses mains. Ensemble, ils ne nous laisseront jamais partir ou nous permettre d'être perdus. Si nous avons les yeux fixés sur Dieu et sur l'exemple que Jésus nous a donné, si nous faisons appel à Dieu pour Son esprit et nous nous soutenons et nous nous encourageons les uns les autres, nous gagnerons la bataille.

 

La victoire est assurée !

 

q