Les Églises Chrétiennes de Dieu

[021D]

 

 

 

Commentaire sur Abdias [021D]

 

(Édition 1.0 20140906-20140906)

 

 

 

 

Ce texte fait référence au sort d’Édom au cours des Derniers Jours et est en fait une référence au groupe combiné d'Édom et de Juda dans les Derniers Jours depuis la dispersion jusqu’au Retour du Messie et à l'avènement à Jérusalem.

 

    

Christian Churches of God

PO Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

(Copyright © 2014 Wade Cox)

(Tr. 2014)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
 http://www.logon.org/ et http://french.ccg.org/

    

 

 Commentaire sur Abdias [021D]

 

 

Introduction

 

Le nom Abdias signifie serviteur du Seigneur. C'est le nom de douze personnes différentes dans l'Ancien Testament. Nous ne sommes pas sûrs au sujet de qui était ce prophète.

 

Ce n'est pas sûr quant à quand cela a été écrit et les premiers versets de 1-9 comprennent les prophéties exposées dans Jérémie 49:7-22 en particulier au chapitre 49:9, 14-16 où c’est textuellement mot pour mot (voir la Soncino). L’ouvrage est dominé par les thèmes de la justice et du jugement pour Édom.   

 

Les conflits et la haine d'Édom pour son frère jumeau étaient connus dès les luttes dans l'utérus et se sont poursuivis au cours de l'histoire dans un conflit jamais vu parmi les frères.

 

Les conflits se sont produits également avec David à la fois sous Saül et plus tard dans son règne et jusqu'à la guerre avec les Hasmonéens ca 130 et les prophètes crient sans cesse pour la vengeance contre Édom ou exultent dans son renversement.

 

Amos condamne Édom parce qu'il a gardé sa colère contre Israël pour toujours (Amos 1:11).  

(D'autres textes sont notés par la Soncino comme à Ésaïe chapitre 34 ; Ézéchiel 35 ; Psaume 137:7 ; Lamentations 4:21).

 

Jean Hyrcan ca 130 a vaincu et subjugué les Édomites, et les Iduméens et ils ont été introduits dans le Judaïsme du deuxième siècle AEC (avant notre ère) et également ont fait partie de l'alliance de commerce phénicienne. Hérode le Grand a consolidé sa position à Rome lors de la Bataille d'Actium et est devenu gouverneur de la Judée. Dès ce temps, le Royaume du Sud des Judéens contenait un grand nombre d’Iduméens ou Édomites. Les Galiléens en contenaient beaucoup moins. Les deux peuples Édom et Juda se sont méprisés et se sont haïs l’un l’autre. Tandis que de nombreux Juifs joignaient la foi Chrétienne, Juda lui-même est venu à avoir un nombre important d’Édomites et les Juifs d'aujourd'hui contiennent peut-être beaucoup moins que 18 pour cent de Juifs et quelque 10 pour cent d’Édomites et le reste n’est ni juif ni édomite et près de 70% ne sont même pas sémitiques. Une partie sont des Arabes convertis au Judaïsme après la dispersion. Le reste sont de Cham d'Afrique du Nord ou Canaan ou Hittites de la chute de l'empire hittite à Troie, capitale de Wilusia ou les Khazars, à partir des conversions en 730 EC (ère Courante).

 

Avec cet aspect à l'esprit, nous devons être conscients que ces dernières prophéties au sujet d’Édom se réfèrent également aux occupations de la Palestine dans les derniers jours par les Sionistes. Ce sont les gens à qui Christ fait référence dans Apocalypse 3:9 qui sont de la synagogue de Satan et qui se disent Juifs mais ne le sont pas. Ils seront amenés à s'agenouiller et faire révérence à l'Église de Philadelphie des Derniers Jours.

 

Les prophéties concernant le vrai Israël sont dans les œuvres des autres prophètes tels que Nahum, Ésaïe, Jérémie et les autres prophètes concernant les derniers jours. L’éclatement de l’ADN du Judaïsme moderne est contenu dans les études L’Origine Génétique des Nations (No. 265) et Les Descendants d'Abraham Partie V : Juda (No. 212E).

 

Abdias Chapitre 1

[1] Prophétie d’Abdias. Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel, sur Édom : — Nous avons appris une nouvelle de la part de l’Éternel, et un messager a été envoyé parmi les nations : Levez-vous, marchons contre Édom pour lui faire la guerre ! — 

 

Les termes ainsi parle le Seigneur Dieu sont soit une répétition de Jérémie reconnaissant le texte comme Dieu a dit soit une répétition à l'ordre et l'autorité de Dieu directement. Il semble y avoir peu de doute qu’Abdias parle avec l'autorité directe de Dieu. L'utilisation de nous peut faire référence aux autres prophètes ou à nous le peuple hébreu. Le singulier est trouvé dans le livre de Jérémie. Le terme le messager est envoyé ou comme le TM est traduit parfois un ambassadeur est envoyé obscurcit l'utilisation du concept de Dieu soulevant les nations contre Édom dans la bataille pour punir Ésaü comme Édom.  

 

[2] Voici, je te rendrai petit parmi les nations, tu seras l’objet du plus grand mépris.

Ce texte a été accompli en année 70 EC (de notre ère) avec la dispersion et il s’est infiltré dans le peuple juif par défaut après l’année 135 EC après la dispersion de Hadrien. Dieu doit les rendre insignifiants en nombre comme ils sont devenus parmi le Judaïsme et ils étaient déjà méprisés.

[3] L’orgueil de ton cœur t’a égaré, toi qui habites le creux des rochers, qui t’assieds sur les hauteurs, et qui dis en toi-même : Qui me précipitera jusqu’à terre ?

La capitale d'Édom était Pétra et la ville était une forteresse dont on entrait par un passage étroit, et a été utilisée pour tuer leurs captifs en les balançant en bas des falaises. Ils avaient des pièces et des magasins d’une richesse remarquable. Leur sécurité était dans un labyrinthe de falaises, de grottes et de rochers qui leur procuraient protection. Les Maccabées avaient détruit leur puissance. Leur compréhension a été complètement détruite par les Pharisiens après la chute du Temple, de même que le fut celle du Judaïsme.

 

[4] Quand tu placerais ton nid aussi haut que celui de l’aigle, quand tu le placerais parmi les étoiles, je t’en précipiterai, dit le SEIGNEUR.

Bien qu’à l'abri de l'homme, c'est Dieu qui les réduit jusqu’à la destruction (cf. aussi Amos 9:2 pour le concept. L'expression faire (lit. placer) le nid se produit dans Nombres 24:22 ; cf. la Soncino).  

 

[5] Si des voleurs, des pillards, viennent de nuit chez toi, Comme te voilà dévasté ! Mais enlèvent-ils plus qu’ils ne peuvent ? Si des vendangeurs viennent chez toi, Ne laissent-ils rien à grappiller ? … 

Le sens est que les voleurs et les cambrioleurs normaux auraient laissé quelque chose alors que les pillards d'Édom ont tout pris. Ainsi, cela est rétribué sur leur tête sans personne pour les soutenir. La Loi de Dieu a interdit aux glaneurs de passer une seconde fois, laissant quelque chose pour les pauvres (Deut. 24:21). Les parasites d'Édom ont tout pris.

 

[6] Ah ! comme Ésaü est fouillé ! Comme ses trésors sont découverts !

Les endroits cachés ont impliqué le stockage des trésors d’Édom obtenus des routes commerciales et de leurs vols. Cela peut être traduit comme des trésors cachés.

 

[7] Tous tes alliés t’ont chassé jusqu’à la frontière, Tes amis t’ont joué, t’ont dominé, Ceux qui mangeaient ton pain t’ont dressé des pièges, Et tu n’as pas su t’en apercevoir !

Les trahisons en l’an 70 EC (Ère Courante), avec la destruction du Temple par les Romains et la ruine de Jérusalem par les factions en guerre ont vu les Édomites quitter les environs tel que cela est expliqué dans l’étude La Guerre avec Rome et la Chute du Temple (No. 298).

 

Les Romains ont continué et ont détruit tous ceux qui se sont opposés à eux et ont fini avec le siège et la chute de Massada.

 

Le thème général des versets 6-7 est que tandis qu’ils avaient une forteresse sûre ils ont été défaits par trahison. Les conjugaisons et concordances de temps (appelées simple perfects en anglais) posent un réel problème pour les traducteurs et les commentateurs rabbiniques. Le verset 7, était-il simplement une question de simples parfaits (simple perfects en anglais) et est-ce que le renversement des Édomites avait-il déjà été accompli (lequel ne s’est pas produit jusqu'à leur renversement sous Jean Hyrcan) ? Ou est-ce que ces conjugaisons et concordances de temps parfaits prophétiques indiquent un futur renversement ? Le problème avec les commentateurs rabbiniques consiste en ce qu'ils savent même que sous Jean Hyrcan le renversement a impliqué l'absorption d'Édom en Juda et peut donc impliquer une sanction prophétique de Juda et c’est le sens réel et devait continuer pendant des siècles, et la phase finale est dans les Derniers Jours dans l’Israël moderne (cf. également la note en bas de page de la Soncino du v. 7 p. 130). Certaines interprétations sont que les alliés sont allés avec Édom jusqu’aux frontières et les ont abandonnés là en les laissant à l'ennemi (comme le dit aussi Metsudath David). Les amis de confiance étaient ceux qui mangeront ton pain feront un piège sous toi. (marge de la Bible RV) L'hébreu est littéralement ton pain (cf. Ps 41:10 selon la Soncino.) La ruse proverbiale des Édomites (Jérémie 49:7) a échoué de discerner le manque de fiabilité de leurs alliés.

 

On considère que les passages suivants s’appliquent au verset 15ff. comme une prophétie au sujet du Jugement de Dieu sur Édom dans les derniers jours plutôt qu’avec les versets précédents (cf. la note de bas de page de la Soncino aux vv. 8-9). En ce jour-là se réfère aux Derniers Jours (v. 15ff.) et pourrait faire référence à la venue du Messie ou même aussi loin que la Deuxième Résurrection. Cela fait probablement référence aux activités du Messie avant le système Millénaire qui implique également Juda dans le Temple d'Ézéchiel. Le problème consiste en ce qu’Édom est contenu dans le Judaïsme et que cela signifie qu'il y a d'autres problèmes qui sont sur le point de frapper l’Israël moderne dans les Derniers Jours (l'Holocauste en était un). Ainsi, Édom est un terme désignant les gens au sein du Judaïsme moderne.

 

La référence à la section suivante à Teman désigne la région du Nord d'Édom (cf. aussi Amos 1:12)

[8] N’est-ce pas en ce jour, dit l’Éternel, que je ferai disparaître d’Édom les sages, et de la montagne d’Ésaü l’intelligence ?

[9] Tes guerriers, ô Théman, seront dans l’épouvante, car tous ceux de la montagne d’Ésaü périront dans le carnage.

(Comparez Sophonie 1:9,10 ; 3:16 ; Aggée 2:23). Édom était renommé pour ses sages (Jér. 49:7)

 

Ce texte peut bien se référer à la subjugation d'Édom par Jean Hyrcan quand ils habitaient dans le Néguev. Cela lui a été infligé comme une punition comme nous le voyons. Ils ont cessé d'exister en tant qu’une nation indépendante à partir de la dispersion et par la suite.

[10] À cause de ta violence contre ton frère Jacob, tu seras couvert de honte, et tu seras exterminé pour toujours. [11] Le jour où tu te tenais en face de lui, le jour où des étrangers emmenaient captive son armée, où des étrangers entraient dans ses portes, et jetaient le sort sur Jérusalem, toi aussi tu étais comme l’un d’eux.

 

La loi dit que tu n’auras point en abomination l'Édomite, car il est ton frère (Deut 23:7). Édom a cherché à détruire et à profiter des captifs chaque fois que Juda a été envoyé en captivité et a été jugé et condamné pour ce fait. Ils se tenaient en arrière et laissaient aux autres faire le combat et ont cherché à profiter du butin. Plusieurs ont fait la même chose dans la Première Guerre Mondiale et la Seconde Guerre Mondiale, mais ont payé pour cela (cf. aussi Psaume 137:7 ; Ésaïe 34: 5-7 ; 63:1-6 ; Lamentations 4:21 ; Ézéchiel 25:12-14 ; Malachie 1:2-5) ; et Amos 1:11-12 dans la période antérieure des prophètes.

 

Juda a été envoyé en captivité deux fois à cause de leur fausse religion et désobéissance. La dernière fois remonte aux Romains, et bien qu’ils [Édom] aient cherché à s'enfuir, Édom est allé en captivité avec Juda et y est resté.

[12] Ne repais pas ta vue du jour de ton frère, du jour de son malheur, Ne te réjouis pas sur les enfants de Juda au jour de leur ruine, Et n’ouvre pas une grande bouche au jour de la détresse ! [13] N’entre pas dans les portes de mon peuple au jour de sa ruine, Ne repais pas ta vue de son malheur au jour de sa ruine, Et ne porte pas la main sur ses richesses au jour de sa ruine ! [14] Ne te tiens pas au carrefour pour exterminer ses fuyards, Et ne livre pas ses réchappés au jour de la détresse !

 

C’est huit fois un acte d'accusation d'Édom donné d'une façon énergique. Ainsi, Édom est jugé, mais nous voyons que cela est désormais loin vers l'avant dans les Derniers Jours. Donc, ce texte ne peut parler que de Juda moderne en Israël. Comme Juda a corrompu la Montagne Sainte de Dieu et a corrompu Ses jours d’adoration et Son calendrier ainsi de même il sera jugé et traité sous les témoins Élie et Énoch et sous le Messie à la tête de l'Armée, et ainsi que sous les Coupes de la Colère de Dieu.

 

[15] Car le jour du SEIGNEUR est proche, pour toutes les nations ; il te sera fait comme tu as fait, tes œuvres retomberont sur ta tête. [16] Car, comme vous avez bu sur ma montagne sainte, Ainsi toutes les nations boiront sans cesse ; elles boiront, elles avaleront, et elles seront comme si elles n’avaient jamais été.

La référence au verset 15 est une référence aussi à Joël 4:14. Notons ici que le Mont Sion sera établi et rendu saint et ceci ne peut être que dans la restauration sous le Messie dont ont fait référence dans Ézéchiel et dans Zacharie (voir aussi Jérémie 25:15 ; 49:12 ; Ézéchiel 35:15 pour la Colère de Dieu).

 

Les versets 17-21 font référence à la restauration d'Israël. Le verset 17 se réfère à la situation que nous voyons dans Joël 4:17.

[17] Mais le salut sera sur la montagne de Sion, elle sera sainte, Et la maison de Jacob reprendra ses possessions.

 

[18] La maison de Jacob sera un feu, et la maison de Joseph une flamme ; Mais la maison d’Ésaü sera du chaume, qu’elles allumeront et consumeront ; et il ne restera rien de la maison d’Ésaü, Car le SEIGNEUR a parlé.

 

La référence à l'absence de survivants à Ésaü et au triomphe de Jacob et de Joseph désigne l'éradication complète du Judaïsme moderne ainsi que leur faux Calendrier Hillel et leur corruption de la foi d'Abraham, d'Isaac et de Jacob. Il doit y avoir une restauration complète et une unification de la nation d'Israël.

 

Nous continuons alors à voir ce qu’il advient de la terre qui est l'Israël moderne. Ceux du Sud posséderont la montagne d'Ésaü, qui est la Jordanie du Sud. Après l'exil de Juda aux mains des Babyloniens, les Édomites ont pris possession du Négéb et c'est de là qu'ils avaient été battus par Jean Hyrcan. Ainsi, le reste des Édomites dans Juda, après la restauration, sera renvoyé à la Montagne d'Ésaü. Les Philistins ont occupé la région du Shephe'lah ou plaines qui était la plaine côtière.

 

[19] Ceux du négéb posséderont la montagne d’Ésaü et ceux de la sephélah le pays des Philistins ;

 

Les terres de la plaine côtière seront réoccupées en tant qu’élément faisant partie des terres de Jacob. Joseph possédera la région de la Samarie et du Nord, et Benjamin traversera la Jordanie et occupera Galaad sur la rive orientale, qui était autrefois l'une des autres zones tribales appartenant à Manassé, père de Makir, père de Galaad. Ainsi, Benjamin semble hériter d'une partie de l'héritage de Manassé. La Jordanie comme Ammon et Moab deviendra également une partie d'Israël.

 

[19b] Ils posséderont le territoire d’Éphraïm et celui de Samarie ; et Benjamin possédera Galaad.

Ainsi, les exilés d'Israël reviendront sur ​​les terres d'Israël et reconquerront ses territoires.

 

Le texte du verset 20 est mieux traduit selon les marges des Bibles AV et RV comme : Et les captifs de cette foule des enfants d'Israël posséderont ce qui appartient aux Cananéens même jusqu'à Sarepta etc., et la Soncino est d'accord avec cette traduction et dit : Le sens est alors que les exilés du Royaume du Nord reconquerront le Nord et les exilés de Juda le Sud

 

[20] Les exilés à Halah qui sont du peuple d’Israël posséderont la Phénicie jusqu’à Sarepta. Et les exilés de Jérusalem qui sont à Sépharad posséderont les villes du Néguev.

 

Le texte hébreu est incertain mais Halah est dans le Nord de la Mésopotamie (cf. 2Rois 17: 6 ; cf. la note en bas de la page de la Bible Annotated Oxford RSV). Ainsi, les exilés du Nord reviennent. Zar'ephath [ou Sarepta] est une ville phénicienne dans la plaine côtière entre Tyr et Sidon au Liban (cf. la Soncino) et établit les limites du Nord du Royaume Restauré à partir du Liban jusque dans la Mésopotamie à l'Euphrate. Ce texte avec celui de Joël montre pourquoi les Saintes Écritures de l'Ancien Testament sont attaquées par les pseudo-musulmans arabes. 

 

[21] Et des libérateurs monteront à la montagne de Sion, pour juger la montagne d’Ésaü ; et au SEIGNEUR sera l’empire.

 

La référence aux Sauveurs montant à la Montagne de Sion est une référence au Messie et à son Armée. Ceci fait référence théologiquement à la domination du Messie en tant que le Roi sur toutes les nations (cf. Ps. 22:28 ; 47 ; 99:1-2). Certains érudits rabbiniques (par exemple, Metsudath David) reconnaissent que c'est le sens du texte et que c’est Messianique.     

 

 

 

 

q