Les Églises Chrétiennes de Dieu

[049]

 

 

 

Les Sept Jours des Fêtes [049]

 

(Édition 3.5 20040327-20040717-20080110-20150904)

 

 

L'observance des sept jours des Fêtes n'est pas souvent comprise et, même lorsqu'elle l'est, elle est souvent ignorée. L'Église doit se préparer avec diligence pour la Fête de la Pâque et des Pains sans Levain, comme elle doit le faire avec diligence pour les autres Fêtes. Chaque individu est responsable d'y assister et de se dédier à Dieu.

 

    

Christian Churches of God

PO Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

 

Courriel : secretary@ccg.org

 

 

(Copyright © 2004, 2008, 2015 Wade Cox)

(Tr. 2003, rév. 2016)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
 http://logon.org/ et http://ccg.org/ 

    

Les Sept Jours des Fêtes [049]

Le Jeûne pour les Simples et les Gens Erronés

 

Le Sabbat du 7 Abib 27/120 était l'une des rares occasions (un des seuls temps) où nous jeûnons au lieu de festoyer, le jour du Sabbat. En 2004, le 7 Abib est tombé le jour du Sabbat. Comme nous le savons, ce jour a été mis de côté pour la Sanctification des Simples et des Gens Erronés autant parmi le peuple de Dieu que les non informés dans la société dans l'ensemble. La sanctification sera également faite dans le Millenium, comme Ézéchiel nous le dit. La base biblique pour le jeûne est expliquée dans l'étude La Sanctification des Simples et des Gens Erronés (No. 291). En ce jour, nous allons devant l'Éternel et nous Lui demandons que les péchés des simples parmi nos gens et de ceux qui pèchent par erreur soient pardonnés et que l’Éternel intervienne pour les amener au repentir et à la compréhension.

 

Dans la nation d'Israël, il s'agissait d'un arrangement physique des chefs spirituels. Si ce processus était valide avant l'Église sous les Prophètes et les Juges, il l'est alors également aujourd'hui. Les nations d'Israël (États-Unis, Royaume-Uni, Canada, Afrique du Sud, Nouvelle Zélande, Australie et beaucoup d'autres nations européennes que nous identifions sur le site Web de l'Héritage d'Abraham (http://www.abrahams-legacy.org/) ne réalisent pas aujourd'hui qu'elles sont, en fait, l'Israël de la désobéissance. Afin qu'Israël soit corrigé dans la vérité, il y a ceux qui ont été amenés au repentir. Ils sont devenus l'Israël spirituel de beaucoup de peuples et sont des sacrificateurs de Ha Élohim, le Seul Vrai Dieu, Éloah. Nous sommes l'Église de Dieu, l'Église de Yahovah des Armées. Nous sommes donnés à Yahovah, la ‘voix’ d’Éloah, (Jésus le Messie), le seul Fils né parmi beaucoup de fils.

 

La pénalité pour la rébellion et la désobéissance, durant l'ère avant l'Église, était que LE Dieu, Ha Élohim, Éloah "s'enflammait" contre eux.

 

Pour demeurer dans la congrégation de Dieu, en tant que Peuple Saint, il était nécessaire d'être sanctifié. Car tous ceux qui sont sanctifiés ou mis à part sont un Peuple Saint. Ils ne sont pas meilleurs que les autres. Ils ne sont pas intrinsèquement plus justes que les autres, mais ils sont choisis par Ha Élohim pour un but spécifique.

 

Qu'est ce que cela signifie de sanctifier une congrégation ou une personne ou quoi que ce soit, en fait ?

 

Cela signifie : rendre ou reconnaître ou faire que ce soit vénérable ou sanctifier ; séparer des choses profanes et dédier à Dieu ; consacrer des choses à Dieu ; consacrer des personnes à Dieu, purifier, nettoyer (extérieurement ou intérieurement) ou purifier par expiation. Cela signifie être libéré de la culpabilité du péché. Dans la congrégation de Dieu, la sanctification est principalement concernée par la purification intérieure et ce, par le renouvellement de l’esprit. Dans l'Église, la sanctification est le processus de devenir consacré à Dieu, ce qui est un aspect intégral d'être un membre du peuple de Dieu, qui est un don de Dieu (1 Thessaloniciens 4:4).

 

La Bible nous dit de sanctifier la congrégation avec un jeûne (Joël 1:14 ; 2:15-16). Durant les semaines précédant le Nouvel An, nous prions et étudions afin de nous préparer pour la Pâque et ce, pour que nous puissions être sanctifiés afin de prendre part à cette Fête. Christ nous dit également que nous sommes sanctifiés par la Vérité de Dieu, qui est Sa parole (Jean 17:17).

 

Ainsi, par la prière et le jeûne dans l'étude de la parole de Dieu, nous sommes sanctifiés.

 

Dieu commande également au sacerdoce de se sanctifier et de se préparer, pourtant très peu le font.

 

Que les sacrificateurs, qui s'approchent de l'Éternel (Ha Élohim), se sanctifient aussi, de peur que l'Éternel (Ha Élohim) ne les frappe de mort. (Exode 19:22)

 

C'est par ce processus que nous pouvons prendre la Pâque. Quoique nos leaders nationaux et la plupart de nos sacrificateurs ou ministres n'obéissent pas à la Loi de Dieu et n'entreprennent pas ce processus, ils peuvent être sauvés par notre intervention par le service, la prière et le jeûne. Que devrions-nous faire afin d'éliminer l'erreur et d'observer la Pâque correctement ?

 

En premier lieu, nous devrions nous préparer avec diligence à prendre la Pâque. Nous devrions garder les yeux fixés sur Dieu et sur la congrégation des élus et observer diligemment la Pâque et les Pains sans Levain. Ceci inclut le Dîner du Seigneur et le Jour de la Préparation du 14 Abib et les sept jours en entier de la Fête du 15 au 21 Abib.

 

Dans les deux premières semaines du Premier Mois, du Nouvel An, le 1er Abib, en passant par le jeûne du 7 Abib jusqu'au treizième jour d'Abib, nous commençons le processus de la sanctification et nous nous préparons à aller à la Pâque. C'est symbolisé par l'exigence physique d'enlever le levain de nos demeures. On nous rappelle ainsi de nous débarrasser du péché spirituel et du 'péché' physique en enlevant le levain de nos maisons. Puis, nous allons à un lieu paisible, choisi par Dieu. Nous sommes lavés et renouvelés avec le lavement des pieds et le service de vin et de pain sans levain de la soirée du 14 Abib. Nous devons nous rappeler l'épouse de Lot et nous séparer des soucis du monde. Par ce processus entier, nous enlevons tous les ans le vieux levain de la malice et de la méchanceté qui aurait pu s'accumuler.

 

Regardez les faits dans Les Sept Grandes Pâques de la Bible (No. 107). À chacune de ces Pâques, le processus de la sanctification et l'observance de la Fête pendant les sept jours en entier étaient critiques à la restauration de la congrégation. Dans un cas, la congrégation n'était pas prête, parce que les sacrificateurs étaient inacceptables, du fait qu'ils ne s'étaient pas sanctifiés, et les Lévites ont dû accomplir leurs fonctions à leur place. Dans une restauration, la congrégation n'a pas été prête à temps ; ils ont donc observé la deuxième Pâque. C'est-à-dire, ils ont observé la Pâque du deuxième mois, telle que prévue par la Loi. Si vous ne pouvez pas observer la première Pâque correctement, vous observez alors la deuxième Pâque à sa place et vous vous préparez pour celle-là.

 

Dans chaque écart de conduite dans l'histoire de la Pâque, l'échec des sacrificateurs a provoqué l'échec de la congrégation. La restauration a été effectuée par les quelques-uns qui sont restés fidèles et qui se sont correctement sanctifiés.

 

Ce n'est aucunement différent aujourd'hui. Le ministère est habituellement coupable toutes les fois qu'il y a erreur. Nous jeûnons le 7 Nisan pour toutes ces personnes.

 

Dans ce processus de restauration, nous observons la Fête pendant sept jours, parce que Dieu nous dit par Ses serviteurs, les prophètes, que c'est ce qu'Il veut que nous fassions ; nous sommes obéissants ou nous ne sommes pas un des élus.

 

Dans Exode 12:14, nous lisons :

 

Exode 12:14 Vous conserverez le souvenir de ce jour, et vous le CÉLÉBREREZ (chagag SHD 2287) par une FÊTE (chag SHD 2282) en l'honneur de l'Éternel (Yahovah SHD 3068) ; vous le célébrerez comme une loi (SHD 2708) perpétuelle (SHD 5769) pour vos descendants. (LSG)

 

Exode 12:15-20 dit :

 

Exode 12:15-20 15 Pendant sept jours, vous mangerez des pains sans levain. Dès le premier jour, il n'y aura plus de levain dans vos maisons ; car toute personne qui mangera du pain levé, du premier jour au septième jour, sera retranchée d'Israël. 16 Le premier jour, vous aurez une sainte convocation ; et le septième jour, vous aurez une sainte convocation. On ne fera aucun travail ces jours-là ; vous pourrez seulement préparer la nourriture de chaque personne. 17 Vous observerez la fête des pains sans levain, car c'est en ce jour même que j'aurai fait sortir vos armées du pays d’Égypte ; vous observerez ce jour comme une loi perpétuelle pour vos descendants. 18 Le premier mois, le quatorzième jour du mois, au soir, vous mangerez des pains sans levain jusqu'au soir du vingt et unième jour. 19 Pendant sept jours, il ne se trouvera point de levain dans vos maisons ; car toute personne qui mangera du pain levé sera retranchée de l'assemblée d'Israël, que ce soit un étranger ou un indigène. 20 Vous ne mangerez point de pain levé ; dans toutes vos demeures, vous mangerez des pains sans levain. (LSG) (emphase ajoutée)

 

Les remarques suivantes sont importantes au sujet de la Fête de sept jours des Pains sans Levain ou, en fait, de la Fête des Tabernacles aussi à son temps approprié. Cependant, nous sommes concernés ici par la Pâque et les Pains sans Levain.

 

Le lexique hébreu et anglais de Brown-Driver-Briggs (Brown-Driver-Briggs Hebrew and English Lexicon) (4ème Édition 1999, de l'édition de 1906, page 290) fait la remarque suivante :

 

(SHD) 2282 Chag

 Festival - rassemblement, fête de pèlerins.

Bible Blue Letter 

  1. Fête, particulièrement une observée par un pèlerinage
  2. Un mot racine de festival de sacrifices, dérivé de 2287

 

(ibid.) 2287 Chagag

Faire un pèlerinage, observer une fête de pèlerins. (Se rendre à ou vers un objet de révérence ; Faire un Pèlerinage à La Mecque ; Sab. Faire un Pèlerinage Sab. Denkm.86 de 85  Syr. Célébrer une fête).

 

Blue Letter Bible :

 

1) avoir une fête, avoir un festival, faire un pèlerinage, observer une fête de pèlerins, célébrer, danser, chanceler

a) (Qal)

1) observer une fête de pèlerins

2) chanceler

 

Dans les notes de l'étude principale de la NASV (New American Standard Version), nous lisons :

 

Ce nom masculin vient de [SHD] 2287. Il signifie festival ou fête. L'idée principale était la célébration de jours saints. Ce nom se rencontre 61 fois et se rapporte habituellement aux trois festivals principaux d'Israël, qui exigeaient un pèlerinage : La Pâque avec la Fête des Pains sans Levain ; La Fête des Semaines ; et la Fête des Tabernacles. C'était une saison de joie religieuse.

 

Les définitions suivantes peuvent être considérées comme acceptables pour les Églises Chrétiennes de Dieu :

 

Pèlerin : une personne qui voyage, particulièrement une longue distance, à un certain endroit sacré, comme un acte de dévotion ; un voyageur ou un vagabond, particulièrement dans un pays étranger.

 

Pèlerinage : un voyage, particulièrement un long voyage, fait à un certain endroit sacré, comme un acte de dévotion ; un long voyage, particulièrement un qui est fait pour visiter un endroit qu'on honore (voir Living Webster Dictionary 1977).

 

Exode 23:14-18 dit :

 

Exode 23:14-18 14 Trois fois par année, tu célébreras des fêtes en mon honneur. 15 Tu observeras la fête des pains sans levain; pendant sept jours, au temps fixé dans le mois des épis (Abib), tu mangeras des pains sans levain, comme je t'en ai donné l'ordre, car c'est dans ce mois que tu es sorti d'Égypte; et l'on ne se présentera point à vide devant ma face [L'Éternel Dieu: ha ‘adon Yahovah]. 16 Tu observeras la fête de la moisson, des prémices de ton travail, de ce que tu auras semé dans les champs; et la fête de la récolte, à la fin (au retour) de l'année, quand tu recueilleras des champs le fruit de ton travail. 17 Trois fois par année, TOUS les mâles se présenteront devant L'Éternel Dieu. 18 Tu n'offriras point avec du pain levé le sang de Mon Sacrifice ; et le gras de Mon Sacrifice [L'Offrande de la Pâque] ne sera point gardée pendant la nuit jusqu'au matin. (traduction révisée de la LSG et emphase ajoutée)

 

Nous voyons, d'après l'original de ce texte, que nous rencontrons Dieu par rendez-vous aux Fêtes et ce, à l'endroit et de la manière désignés (Exode 25:22, 23:14-17; 29:42-46; 34:22-24; 40:34-35). L'Église de Dieu détermine l'endroit de la fête et Dieu y place Son nom. Quiconque n'apporte pas une offrande ne verra pas le Visage de Dieu, c'est-à-dire le Messie qui est la Gloire du Dieu d'Israël et l'Ange de la Présence du Sinaï.

 

C'est nous qui nous préparons, de même que la congrégation ; Dieu agit ensuite pour sanctifier l'endroit de la réunion et le sacerdoce dans l'exécution des fonctions de la congrégation des élus.

 

Exode 29:42-46 de la New World Translation (NWT) (Traduction du Nouveau Monde) rend le texte :

 

Exode 29:42-46 42 C’est un holocauste perpétuel pour tous vos descendants, à l'entrée de la Tente de Réunion, devant Yahovah : c'est là que je me présenterai à vous et que je vous parlerai. 43 Je me présenterai là aux fils d'Israël, et ce lieu sera sanctifié par ma gloire. 44 Je sanctifierai la tente de réunion et l’autel ; je sanctifierai Aaron et ses fils, pour qu'ils soient à mon service dans le sacerdoce. 45 J’habiterai au milieu des fils d'Israël et je démontrerai que je suis leur Dieu. 46 Ils connaîtront certainement que je suis Yahovah, leur Dieu, qui les ai fait sortir du pays d'Égypte, pour habiter au milieu d'eux. Je suis Yahovah, leur Élohim. (emphase ajoutée)

 

C'est une relation conditionnelle et, sans notre participation obéissante, nous ne pouvons pas avoir Yahovah, notre Élohim, habiter en nous. C'est nous qui agissons en tant que le Tabernacle de Dieu. Par l'Esprit Saint, Dieu réside en nous et ceci se fait d'une façon particulièrement concentrée aux Fêtes et quand nous sommes ensemble.

 

Nous sommes donc obligés d'observer trois fêtes par an. Tous nos mâles sont requis par la loi d'être là. La Fête des Pains sans Levain doit être observée pendant les sept jours en entier. L'acte de faire des travaux durant les cinq jours médians de la Fête ne signifie pas que nous sommes autorisés à retourner à nos occupations normales ces cinq jours-là, à moins que ce ne soit pour assurer les besoins de la Fête ou aider ceux qui ont des besoins urgents. Il est permis d'acheter de la nourriture. On peut aussi prendre soin des malades et faire toute autre chose jugée nécessaire. Mais dans aucune circonstance le ministère doit négliger de fournir les instructions et les cérémonies pendant la période entière des jours de la Fête.

 

La Pâque

 

La Pâque est le festival le plus important du Calendrier. C’est le moyen par lequel nous nous renouvelons spirituellement chaque année et demeurons ainsi une partie du Corps de Christ. C’est le festival en particulier que nous devons observer correctement, tel que commandé par Dieu.

 

Ce festival est un ordre de se retirer du monde et d’aller à un endroit mis à part par Dieu par l’entremise de l’Église. L’ancienne exigence de tuer l’agneau de la Pâque était pour identifier la nécessité que le Messie devait mourir pour les péchés du monde, de sorte que nous puissions être en mesure de prendre part aux promesses que Dieu a étendues jusqu’à nous comme un don de la grâce. C’est l’Agneau qui nous permet d’être délivrés de l’Égypte, et il est le moyen par lequel nous sommes délivrés du péché, que nous appelons Sodome et Égypte. Ainsi, l’Agneau est le mécanisme par lequel nous sommes sortis de l’Égypte.

 

Initialement, nous étions en Égypte, et nous avons dû rester dans nos maisons tandis que le sang de l’agneau nous protégeait de la pénalité du péché, qui est la mort. La mort des premiers-nés symbolisait la mise à part des premiers-nés de Dieu. Nous sommes les premiers-nés et les premiers-fruits de la mort après Christ, destinés pour la Première Résurrection des morts.

 

La procédure a ensuite été renversée pour les Pâques subséquentes. Dieu nous a commandé comme suit, dans Deutéronome 16:5-8 :

 

5 Tu ne pourras point sacrifier la Pâque dans l’un quelconque des lieux que l’Éternel, ton Dieu, te donne pour demeure ; 6 mais c’est dans le lieu que choisira l’Éternel, ton Dieu, pour y faire résider son nom, que tu sacrifieras la Pâque, le soir, au coucher du soleil, à l’époque de ta sortie d’Égypte. 7 Tu feras cuire la victime, et tu la mangeras dans le lieu que choisira l’Éternel, ton Dieu. Et le matin, tu pourras t’en retourner et t’en aller vers tes tentes. 8 Pendant six jours, tu mangeras des pains sans levain ; et le septième jour, il y aura une assemblée solennelle en l’honneur de l’Éternel, ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage.

 

Un des mots traduits comme demeure dans Deutéronome 16:5 est sha’ar (SHD 8179), qui signifie les portes d’une ville. L’autre mot, pethach (SHD 6607), signifie une porte ou entrée, et se réfère à la maison d’un individu. Sha’ar signifie aussi une porte, mais a un sens beaucoup plus large comme une porte d’une ville, ou un port, ou l’entrée d’une ville. L’utilisation de sha’ar est faite pour rendre évident qu’il s’agit de l’enlèvement du domicile urbain normal et la relocalisation vers un lieu en dehors des habitations normales. Autrement, il serait permis d’échanger de maisons et de consentir encore à l’instruction si pethach était utilisé. Cependant, ce n’est pas le cas et le terme a une implication et un sens beaucoup plus sérieux.

 

Ainsi, l’ordre nous est clairement donné, comme individus et comme Église, que nous devons nous préparer et identifier un endroit où le Seigneur placera Sa main et ensuite, en tant que peuple, nous devons aller à ce lieu et observer la Fête comme un pèlerinage.

 

Maintenant, le cas où Jérusalem a été utilisée comme lieu de la Pâque a vu la nation y faire un pèlerinage, et aussi au niveau international, il y avait ceux qui venaient pour prendre la Pâque. Christ et ses parents ont fait le pèlerinage chaque année, et sont restés pour les jours de la Fête. La position était que dans la nuit de la Pâque, les pèlerins seraient vêtus et chaussés et ils mangeraient la Pâque en vigile et resteraient jusqu'au matin. Ainsi, le peuple de Dieu devait rester en dehors de ses tentes jusqu'au matin, et ensuite ils pourraient retourner dans leurs tentes. Le mot traduit par tentes est ‘ohel (SHD 168) et signifie : une tente (une maison d'habitation étant visible de loin), maison, tabernacle ou tente.

 

Le concept ici est aussi que Dieu demeure parmi nous tandis que nous sommes à l’endroit où Il choisit de placer Son nom. Nous sommes enlevés de nos tabernacles (ou tentes) durant cette période et nous restons dans la veille et l’anticipation de Sa venue. Ceci a été institué dès le début pour attendre jusqu’à la venue de Christ avant 30 EC et en commémoration de son sacrifice depuis 30 EC, et encore dans l’anticipation de son retour pour le système millénaire. Cela sera observé dans le Millenium comme une commémoration de la rédemption du monde.

 

Ainsi, le lieu de pèlerinage demandait à tout le monde de tous les endroits, même à ceux de la ville de pèlerinage, de quitter leur demeure pour la période du jour de préparation du 14e jour – ce qui implique maintenant aussi le repas du 14e jour comme le service du Dîner du Seigneur du lavement des pieds, du pain et du vin – et la soirée du repas de la Pâque du 15e jour à être tenue loin de nos portes et villes. Nous mangeons normalement de l’agneau pour le repas de la Nuit de Veille, mais nous ne faisons pas de sacrifice d’agneau car cet aspect a été accompli dans le Messie. Cependant, notre vigile concerne l’attente de son retour et notre commémoration du fait de sa mort cet après-midi là.

 

La séquence précédant la mort de Christ consistait en l’agneau étant mis à part le 10e jour et le déplacement vers le site de la Pâque qui devait être fait, si c’était loin. Tous les gens étaient dans un lieu avant le soir du 14e jour, et le premier des repas avait lieu. Nous comprenons maintenant ce repas comme le Dîner du Seigneur, mais c’était à l’origine le premier repas chagigah, dont Bullinger identifie également (cf. les notes de la Companion Bible). Ce n’était pas un sacrifice d’agneau, tel que nous le voyons du comportement de Christ et des disciples au Dernier Dîner. Le 14e jour, la préparation générale était faite et l’agneau tué dans l’après-midi du 14 Abib. Le rôtissage était fait le soir du 15 Abib lorsqu’il était mangé avec des herbes amères. Les gens qui participaient discutaient alors et veillaient jusqu’au matin.

 

Le terme utilisé pour matin est boqer (SHD 1242) signifiant correctement aube, comme le lever du jour étant au début, ou matin, ou demain. Il n’est pas nécessaire de rester jusqu’au lever du jour physique. L’utilisation du terme boqer nous permet une certaine marge de manœuvre. Il peut se référer à n’importe quel temps après le milieu de la nuit, au lever du jour proprement dit. Personne, sauf les malades et les jeunes, n’est autorisé à aller au lit avant minuit lors de cette nuit de vigile symbolique, et il est attendu des gens en bonne santé de maintenir la vigile jusqu’aux petites heures du matin. Il est commandé aux hommes d’être présents pendant la période. Dans les Églises de Dieu, les femmes qui le peuvent sont aussi attendues à être présentes lorsqu’elles ne prennent pas soins des personnes âgées, des infirmes ou des jeunes.

 

La permission de retourner à nos tentes ou à nos demeures le matin du 15e jour se réfère au fait que nous restons en vigile de la Pâque jusqu’à la veille du matin, qui a toujours été comprise d’être après le milieu de la nuit. Ainsi, nous ne devons pas retourner à nos demeures avant bien après minuit le 15e jour. La ville de pèlerinage peut et est vraiment restée opérationnelle à partir de ce moment-là, mais les gens ne revenaient pas du pèlerinage vers leur demeure normale avant que les sept jours des Pains sans Levain ne soient complétés. Ceci était le cas avec Christ et ses parents, comme nous le voyons des Évangiles. Même lorsque Christ était en Égypte, ils étaient toujours en mesure d’observer la Fête en Égypte à Hiérapolis, car un Temple y avait été construit par Onias IV vers 160 AEC (avant l’ère courante), selon le commandement de Dieu dans Ésaïe 19:19.

 

Le fait que certaines Églises de Dieu ont changé cette occasion sérieuse en une fête de courte durée et ont échoué d’observer la Fête correctement est dû à l’ignorance de leur part, et n’est pas une excuse pour les élus d’enfreindre la Loi et de la traiter à la légère, ou de ne pas observer les sept jours de la Fête des Pains sans Levain comme un pèlerinage. En fait, certaines organisations interdisent même la discussion de la Bible lors de cette soirée des plus importantes en raison de leur incapacité à expliquer ce que la soirée symbolisait, ayant mal identifié la séquence de la Pâque.

 

Nous avons une obligation d’observer le festival correctement et pendant les sept jours en entier. Il ne nous est pas permis de reprendre nos activités professionnelles normales durant les sept jours des Pains sans Levain. Il n’est pas non plus acceptable de retourner à notre maison et à notre travail et de se réunir les soirs. Les sacrifices ont été conduits les matins et les soirs aux troisième et neuvième heures du jour. Il n’y avait aucun sacrifice de nuit. Il y avait seulement deux repas : un le 14e jour et un autre le 15 Abib. Nous observons la Fête pendant sept jours, et nul ne se présentera devant le Seigneur les mains vides. Nous devons apporter une offrande (Ex. 23:15 ; Deut. 16:1-8). Nous voyons les exigences des offrandes et des services quotidiens tels que mentionnés par le prophète Ézéchiel.

 

Les commentaires d'Ézéchiel sur la Fête des Pains sans Levain :

 

Ézéchiel 45:21-24 21 Le quatorzième jour du premier mois, vous aurez la Pâque. La fête durera sept jours; on mangera des pains sans levain. 22 Le prince offrira ce jour-là, pour lui et pour tout le peuple du pays, un taureau en sacrifice d'expiation. 23 Pendant les sept jours de la fête, il offrira en holocauste à l'Éternel sept taureaux et sept béliers sans défaut, chacun des sept jours, et un bouc en sacrifice d'expiation, chaque jour. 24 Il y joindra l'offrande d'un épha pour chaque taureau et d'un épha pour chaque bélier, avec un hin d'huile par épha. (LSG)

 

Le prince de la congrégation est requis de fournir les offrandes pour les sept jours et les personnes sont présentes les sept jours au complet. Dans l’ancien Israël, c’était le monarque régnant. Maintenant, c’est l’administration, si non nationalement, alors de façon organisationnelle.

 

À chaque restauration, il y a eu une grande quantité d'animaux fournis pour les sacrifices, mais les offrandes obligatoires au Temple sont indiquées ici.

 

Dans la Restauration d'Ézéchias, nous voyons que la mesure du succès de la restauration du peuple a été l'ardeur et la façon d'observer la Fête pendant les sept jours au complet.

 

Le texte, dans 2Chroniques 30:20-27, montre que les sacrificateurs n'étaient pas sanctifiés et un grand nombre de sacrificateurs se sont sanctifiés dans cette restauration. Le peuple a observé la Fête dans la sincérité et la vérité et ce, pendant les sept jours. Ils ont adoré l'Éternel jour après jour pendant les sept jours en entier, en louant Dieu et en faisant des offrandes et en se confessant à l'Éternel, et les sacrificateurs et les Lévites ont enseigné la connaissance de l'Éternel pendant les sept jours. Ils étaient si ardents et si joyeux de retourner à la connaissance de la vérité qu'ils ont décidé d'observer la Fête sept jours de plus pour faire l'éloge de Dieu et étudier Sa parole.

 

2Chroniques 30:20-27 20 L'Éternel exauça Ézéchias, et il pardonna au peuple. 21 Ainsi les enfants d'Israël qui se trouvèrent à Jérusalem célébrèrent la fête des pains sans levain, pendant sept jours, avec une grande joie; et chaque jour les Lévites et les sacrificateurs louaient l'Éternel avec les instruments qui retentissaient en son honneur. 22 Ézéchias parla au cœur de tous les Lévites, qui montraient une grande intelligence pour le service de l'Éternel. Ils mangèrent les victimes pendant sept jours, offrant des sacrifices d'actions de grâces, et louant l'Éternel, le Dieu de leurs pères. 23 Toute l'assemblée fut d'avis de célébrer sept autres jours. Et ils célébrèrent joyeusement ces sept jours ; 24  car Ézéchias, roi de Juda, avait donné à l'assemblée mille taureaux et sept mille brebis, et les chefs lui donnèrent mille taureaux et dix mille brebis, et des sacrificateurs en grand nombre s'étaient sanctifiés. 25 Toute l'assemblée de Juda, et les sacrificateurs et les Lévites, et tout le peuple venu d'Israël, et les étrangers venus du pays d'Israël ou établis en Juda, se livrèrent à la joie. 26 Il y eut à Jérusalem de grandes réjouissances; et depuis le temps de Salomon, fils de David, roi d'Israël, rien de semblable n'avait eu lieu dans Jérusalem. 27 Les sacrificateurs et les Lévites se levèrent et bénirent le peuple ; et leur voix fut entendue, et leur prière parvint jusqu'aux cieux, jusqu'à la sainte demeure de l'Éternel. (LSG)

 

Dans la Restauration d'Ézéchias, nous voyons que c'est l'Éternel qui a guéri le peuple, mais le peuple a dû être sanctifié et rassemblé à Jérusalem.

 

Dans Luc 2:41-52, nous avons un compte-rendu de la Pâque à laquelle le Messie a assisté à Jérusalem, à l'âge de douze ans, où il a été trouvé parmi les Anciens dans le Temple, posant des questions trois jours après la Fête. Le texte de Luc 2:41 dit clairement que les parents de Christ allaient chaque année à la Fête à Jérusalem. Ils l'observaient selon la coutume de la Fête et accomplissaient les jours de la fête (Luc 2:42-43). C'est-à-dire qu'ils observaient le nombre complet de jours de la fête (notes au texte de l'étude biblique de la NASV). Par l'obéissance à Dieu, qui lui avait été inculquée par ses parents, Christ a augmenté en sagesse et en stature. C'était afin de le qualifier pour son poste et le consacrer à accomplir son devoir. Dans ce texte, nous voyons qu'il s'occupait des affaires de son Père dans la puissance et la force de l'Esprit Saint, ayant achevé la période entière des jours de sa douzième Pâque et débuté le processus de l'adolescence menant à l'âge d'homme.

 

Luc 2:40-50 40 Or, l'enfant croissait et se fortifiait. Il était rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui. 41 Les parents de Jésus allaient chaque année à Jérusalem, à la fête de Pâque. 42 Lorsqu'il fut âgé de douze ans, ils y montèrent, selon la coutume de la fête. 43 Puis, quand les jours furent écoulés, et qu'ils s'en retournèrent, l'enfant Jésus resta à Jérusalem. Son père et sa mère ne s'en aperçurent pas. 44 Croyant qu'il était avec leurs compagnons de voyage, ils firent une journée de chemin, et le cherchèrent parmi leurs parents et leurs connaissances. 45 Mais, ne l'ayant pas trouvé, ils retournèrent à Jérusalem pour le chercher. 46 Au bout de trois jours, ils le trouvèrent dans le temple, assis au milieu des docteurs, les écoutant et les interrogeant. 47 Tous ceux qui l'entendaient étaient frappés de son intelligence et de ses réponses. 48 Quand ses parents le virent, ils furent saisis d'étonnement, et sa mère lui dit : Mon enfant, pourquoi as-tu agi de la sorte avec nous ? Voici, ton père et moi, nous te cherchions avec angoisse. 49 Il leur dit: Pourquoi me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas qu'il faut que je m'occupe des affaires de mon Père ? 50 Mais ils ne comprirent pas ce qu'il leur disait. (LSG)

 

D'après les statistiques de Josephus dans Wars of the Jews (Les Guerres des Juifs), nous savons qu'au pèlerinage à Jérusalem, il y avait bien au-delà de deux millions et demi de personnes qui y mangeaient la Pâque annuellement.

 

Les trois fêtes de Dieu ont sept composants :

 

Les trois temps de l'année que Dieu commande à Ses mâles de se réunir devant Lui (voir Deutéronome 16:16) impliquent le chiffre sept comme le nombre de la perfection. Il y a sept jours des Pains sans Levain, sept Sabbats parfaits jusqu'à la Pentecôte et sept jours de la Fête des Tabernacles. L'élément de sept et comment nous observons les sept sont pertinents proportionnellement à la mesure que nous nous préparons à enlever nos péchés et à participer à la nature de Dieu durant ces périodes. Proverbes 16:3 nous montre que si nous confions nos voies à l'Éternel, Il établira nos pensées. C'est seulement par l'obéissance qu'il vous sera donné plus de compréhension.

 

Les Pains sans Levain et les Tabernacles durent pendant sept jours et la Pentecôte consiste en sept Sabbats parfaits :

 

Lévitique 23:5-14 nous montre que nous sommes requis d'observer cette période de sept jours et de faire une offrande à l'Éternel pendant sept jours (Lévitique 23:7)

 

Lévitique 23:5-22 et 23:34-44 nous montrent la séquence des sept temps dans la préparation et la mise en application des trois périodes de Fêtes.

 

Lévitique 23:5-8 5 Le premier mois, le quatorzième jour du mois, entre les deux soirs, ce sera la Pâque de l'Éternel. 6  Et le quinzième jour de ce mois, ce sera la fête des pains sans levain en l'honneur de l'Éternel; vous mangerez pendant sept jours des pains sans levain. 7  Le premier jour, vous aurez une sainte convocation: vous ne ferez aucune œuvre servile. 8  Vous offrirez à l'Éternel, pendant sept jours, des sacrifices consumés par le feu. Le septième jour, il y aura une sainte convocation: vous ne ferez aucune œuvre servile.

 

Dans la restauration de Josias, ils ont observé la Fête pendant sept jours, selon l'esprit aussi bien que la lettre de la Loi.

 

2Chroniques 35:1-19 1 Josias célébra la Pâque en l'honneur de l'Éternel à Jérusalem, et l'on immola la Pâque le quatorzième jour du premier mois. 2 Il établit les sacrificateurs dans leurs fonctions, et les encouragea au service de la maison de l'Éternel. 3 Il dit aux Lévites qui enseignaient tout Israël et qui étaient consacrés à l'Éternel: Placez l'arche sainte dans la maison qu'a bâtie Salomon, fils de David, roi d'Israël; vous n'avez plus à la porter sur l'épaule. Servez maintenant l'Éternel, votre Dieu, et son peuple d'Israël. 4 Tenez-vous prêts, selon vos maisons paternelles, selon vos divisions, comme l'ont réglé par écrit David, roi d'Israël, et Salomon, son fils ; 5 occupez vos places dans le sanctuaire, d'après les différentes maisons paternelles de vos frères les fils du peuple, et d'après la classification des maisons paternelles des Lévites. 6 Immolez la Pâque, sanctifiez-vous, et préparez-la pour vos frères, en vous conformant à la parole de l'Éternel prononcée par Moïse. 7 Josias donna aux gens du peuple, à tous ceux qui se trouvaient là, des agneaux et des chevreaux au nombre de trente mille, le tout pour la Pâque, et trois mille bœufs; cela fut pris sur les biens du roi. 8 Ses chefs firent de bon gré un présent au peuple, aux sacrificateurs et aux Lévites. Hilkija, Zacharie, et Jehiel, princes de la maison de Dieu, donnèrent aux sacrificateurs pour la Pâque deux mille six cents agneaux et trois cents bœufs. 9 Conania, Schemaeja et Nethaneel, ses frères, Haschabia, Jeïel et Jozabad, chefs des Lévites, donnèrent aux Lévites pour la Pâque cinq mille agneaux et cinq cents bœufs. 10 Le service s'organisa, et les sacrificateurs et les Lévites occupèrent leur place, selon leurs divisions, d'après l'ordre du roi. 11 Ils immolèrent la Pâque ; les sacrificateurs répandirent le sang qu'ils recevaient de la main des Lévites, et les Lévites dépouillèrent les victimes. 12 Ils mirent à part les holocaustes pour les donner aux différentes maisons paternelles des gens du peuple, afin qu'ils les offrissent à l'Éternel, comme il est écrit dans le livre de Moïse ; et de même pour les bœufs. 13 Ils firent cuire la Pâque au feu, selon l'ordonnance, et ils firent cuire les choses saintes dans des chaudières, des chaudrons et des poêles; et ils s'empressèrent de les distribuer à tout le peuple. 14 Ensuite ils préparèrent ce qui était pour eux et pour les sacrificateurs, car les sacrificateurs, fils d'Aaron, furent occupés jusqu'à la nuit à offrir les holocaustes et les graisses ; c'est pourquoi les Lévites préparèrent pour eux et pour les sacrificateurs, fils d'Aaron. 15 Les chantres, fils d'Asaph, étaient à leur place, selon l'ordre de David, d'Asaph, d'Héman, et de Jeduthun le voyant du roi, et les portiers étaient à chaque porte; ils n'eurent pas à se détourner de leur office, car leurs frères les Lévites préparèrent ce qui était pour eux. 16 Ainsi fut organisé ce jour-là tout le service de l'Éternel pour faire la Pâque et pour offrir des holocaustes sur l'autel de l'Éternel, d'après l'ordre du roi Josias. 17 Les enfants d'Israël qui se trouvaient là célébrèrent la Pâque en ce temps et la fête des pains sans levain pendant sept jours. 18 Aucune Pâque pareille à celle-là n'avait été célébrée en Israël depuis les jours de Samuel le prophète ; et aucun des rois d'Israël n'avait célébré une Pâque pareille à celle que célébrèrent Josias, les sacrificateurs et les Lévites, tout Juda et Israël qui s'y trouvaient, et les habitants de Jérusalem. 19 Ce fut la dix-huitième année du règne de Josias que cette Pâque fut célébrée. (LSG)

 

Il est évident que la Fête aurait dû être observée pendant sept jours. Elle a dû être restaurée, à cause de la négligence du sacerdoce dans l'administration des frères.

  

La Gerbe Agitée débute le compte jusqu’à la Pentecôte

 

Lévitique 23:9-14 9 L'Éternel parla à Moïse, et dit: 10 Parle aux enfants d'Israël et tu leur diras: Quand vous serez entrés dans le pays que je vous donne, et que vous y ferez la moisson, vous apporterez au sacrificateur une gerbe, prémices de votre moisson. 11 Il agitera de côté et d'autre la gerbe devant l'Éternel, afin qu'elle soit agréée : le sacrificateur l'agitera de côté et d'autre, le lendemain du sabbat. 12 Le jour où vous agiterez la gerbe, vous offrirez en holocauste à l'Éternel un agneau d'un an sans défaut ; 13 vous y joindrez une offrande de deux dixièmes de fleur de farine pétrie à l'huile, comme offrande consumée par le feu, d'une agréable odeur à l'Éternel; et vous ferez une libation d'un quart de hin de vin. 14 Vous ne mangerez ni pain, ni épis rôtis ou broyés, jusqu'au jour même où vous apporterez l'offrande à votre Dieu. C'est une loi perpétuelle pour vos descendants, dans tous les lieux où vous habiterez. (LSG)

 

À partir de la Pâque, nous commençons donc le voyage des Sept Sabbats Parfaits, qui sont la structure de l'accomplissement et de la perfection, jusqu'à ce que nous recevions l'Esprit Saint avec puissance à la Pentecôte. C'est seulement en observant l'Offrande de la Gerbe Agitée pendant la Fête des Pains sans Levain que nous pouvons débuter le voyage dans l'obéissance.

 

Le Compte de la Pentecôte :

 

Lévitique 23:15-22 15 Depuis le lendemain du sabbat, du jour où vous apporterez la gerbe pour être agitée de côté et d'autre, vous compterez sept semaines entières (sept sabbats). 16 Vous compterez cinquante jours jusqu'au lendemain du septième sabbat ; et vous ferez à l'Éternel une offrande nouvelle. 17 Vous apporterez de vos demeures deux pains, pour qu'ils soient agités de côté et d'autre ; ils seront faits avec deux dixièmes de fleur de farine, et cuits avec du levain : ce sont les prémices à l'Éternel. 18 Outre ces pains, vous offrirez en holocauste à l'Éternel sept agneaux d'un an sans défaut, un jeune taureau et deux béliers ; vous y joindrez l'offrande et la libation ordinaires, comme offrande consumée par le feu, d'une agréable odeur à l'Éternel. 19 Vous offrirez un bouc en sacrifice d'expiation, et deux agneaux d'un an en sacrifice d'actions de grâces. 20 Le sacrificateur agitera ces victimes de côté et d'autre devant l'Éternel, avec le pain des prémices et avec les deux agneaux: elles seront consacrées à l'Éternel, et appartiendront au sacrificateur. 21 Ce jour même, vous publierez la fête, et vous aurez une sainte convocation : vous ne ferez aucune œuvre servile. C'est une loi perpétuelle pour vos descendants, dans tous les lieux où vous habiterez. 22 Quand vous ferez la moisson dans votre pays, tu laisseras un coin de ton champ sans le moissonner, et tu ne ramasseras pas ce qui reste à glaner. Tu abandonneras cela au pauvre et à l'étranger. Je suis l'Éternel, votre Dieu. (LSG)

 

Les Tabernacles suivent également la séquence des sept jours :

 

Lévitique 23:34-44 34 Parle aux enfants d'Israël, et dis: Le quinzième jour de ce septième mois, ce sera la fête des tabernacles en l'honneur de l'Éternel, pendant sept jours. 35 Le premier jour, il y aura une sainte convocation : vous ne ferez aucune œuvre servile. 36 Pendant sept jours, vous offrirez à l'Éternel des sacrifices consumés par le feu. Le huitième jour, vous aurez une sainte convocation, et vous offrirez à l'Éternel des sacrifices consumés par le feu ; ce sera une assemblée solennelle : vous ne ferez aucune œuvre servile. 37 Telles sont les fêtes de l'Éternel, les saintes convocations, que vous publierez, afin que l'on offre à l'Éternel des sacrifices consumés par le feu, des holocaustes, des offrandes, des victimes et des libations, chaque chose au jour fixé. 38 Vous observerez en outre les sabbats de l'Éternel, et vous continuerez à faire vos dons à l'Éternel, tous vos sacrifices pour l'accomplissement d'un vœu et toutes vos offrandes volontaires. 39 Le quinzième jour du septième mois, quand vous récolterez les produits du pays, vous célébrerez donc une fête à l'Éternel, pendant sept jours : le premier jour sera un jour de repos, et le huitième sera un jour de repos. 40 Vous prendrez, le premier jour, du fruit des beaux arbres, des branches de palmiers, des rameaux d'arbres touffus et des saules de rivière; et vous vous réjouirez devant l'Éternel, votre Dieu, pendant sept jours. 41 Vous célébrerez chaque année cette fête à l'Éternel, pendant sept jours. C'est une loi perpétuelle pour vos descendants. Vous la célébrerez le septième mois. 42 Vous demeurerez pendant sept jours sous des tentes; tous les indigènes en Israël demeureront sous des tentes, 43 afin que vos descendants sachent que j'ai fait habiter sous des tentes les enfants d'Israël, après les avoir fait sortir du pays d'Égypte. Je suis l'Éternel, votre Dieu. 44 C'est ainsi que Moïse dit aux enfants d'Israël quelles sont les fêtes de l'Éternel. (LSG) (emphase ajoutée)

 

Nous pouvons voir la référence à la Fête des Tabernacles dans Nombres 29 et Ézéchiel 45:25.

 

Les sept jours de la Fête des Tabernacles sont immédiatement suivis par le huitième jour qui est un jour de Fête en lui-même, à savoir le Dernier Grand Jour, qui, comme nous le savons, symbolise le Jugement du Grand Trône Blanc à la fin du système millénaire. Nous prendrons part à ce jugement, car nous nous serons perfectionnés dans ce processus.

 

Il est donc évident que nous avons trois séquences de sept jours et un processus de sept semaines jusqu'à la Pentecôte. Les sept premiers jours sont pour la sanctification de la Congrégation de l'Éternel. À la fin de ceux-ci, nous jeûnons pour ceux qui n'ont pas eux-mêmes pris les mesures et les procédures appropriées par ignorance ou par erreur. Les sept jours suivants sont pour la nation et ce, à travers la Pâque, afin que Dieu puisse habiter avec nous. Le processus des Sept Semaines nous permet, en tant qu'élus, de recevoir l'Esprit Saint en nous, comme Église et comme individus dans l'Église, à la Pentecôte. Nous débutons ensuite le voyage pour devenir nous-mêmes des élohim à travers toutes les nations par le don de la grâce.

 

Ce qui est plus important, c'est que les Fêtes du Premier et du Septième mois sont précédées de deux semaines de préparation débutant par une Nouvelle Lune, qui est une assemblée solennelle. La fête du premier mois commence par le Nouvel An et le début du processus de la Sanctification. Le Septième Mois, le processus commence par le Jour des Trompettes. Les deux conduisent à un jeûne. Le Premier Mois, le jeûne est le septième jour. Puis, le dixième jour, l'agneau est mis de côté dans la culmination de la préparation initiale et les trois jours suivants sont utilisés pour se rendre à la Fête et s'y préparer sur place. Le jeûne du septième mois est le Dixième jour et représente la réconciliation avec Dieu.

 

La séquence est clairement faite de cette façon pour nous préparer à recevoir l'Esprit Saint et pour nous perfectionner ensuite, afin que nous puissions vivre l'expérience du Messie et du système millénaire, symbolisé par la Fête des Tabernacles du Septième Mois. Les deux périodes de sept jours de la Pâque et des Tabernacles commencent et se terminent par un huitième jour ; l'un étant le Dîner du Seigneur, où nous débutons le don de la grâce, et l'autre étant le Dernier Grand Jour, où nous complétons le don de la grâce et assistons à étendre l'Esprit Saint à d'autres dans un jugement parfait, qui est l'éducation et la correction de ceux qui sont dans l'erreur.

 

Ainsi, la séquence reflétée dans la séquence de la sanctification du premier au septième jour d'Abib finit par la prolongation de la sanctification à ceux qui sont simples ou dans l'erreur. Le processus est continué jusqu'au résultat final, qui est vu dans le système millénaire et le Dernier Grand Jour, qui voit la prolongation du don de la vie éternelle à toute l'humanité par les efforts de Christ et de l'Église.

 

Si les sept jours de chaque Fête étaient des Jours Saints et des jours non-ouvrables, nous aurions toutes les limitations des Sabbats pour les sept jours des fêtes ; cela serait impraticable et un fardeau. Cependant, le fait que Dieu nous permette cette liberté ne signifie pas que nous devrions la prendre comme une autorisation de retourner au vieux levain de la malice et de la méchanceté et de nous empêtrer dans les soucis du monde. Dieu nous donne du temps pendant la Fête pour que nous puissions accomplir d'autres tâches ; toutefois, c'est Son Saint temps.

 

Pendant ces Jours non-Saints de la Fête, nous devons assister aux services, étudier la Bible et manger avec nos frères. Nous devons nous concentrer sur ce que Dieu a préparé pour nous et non pas sur les problèmes normaux de famille ou de travail. Nous devons être en pèlerinage et nous concentrer sur ce que Dieu a déterminé pour nous. Nous devons L'adorer plus correctement et aimer notre prochain plus complètement et nous devons être réunis où Dieu place Son nom pour accomplir cela. Dieu déclare clairement qu'il y a des bénédictions pour l'obéissance et nous devons tous nous occuper des affaires de notre Père.

 

Manger ensemble aux Fêtes

 

Le fait de manger ensemble est combiné au fait de se réjouir et de louer Yahovah. Nous sommes commandés de manger les dîmes de l’Éternel aux Fêtes qui sont allouées pour notre usage. Il s’agit de la seconde dîme, puisque la première est donnée au sacerdoce pour l’œuvre de Dieu.

 

Deutéronome 12:5-7 Mais vous le chercherez à sa demeure, et vous irez au lieu que l’Éternel, votre Dieu, choisira parmi toutes vos tribus pour y placer son nom. 6 C’est là que vous présenterez vos holocaustes, vos sacrifices, vos dîmes, vos prémices, vos offrandes en accomplissement d’un vœu, vos offrandes volontaires, et les premiers-nés de votre gros et de votre menu bétail. 7  C’est là que vous mangerez devant l’Éternel, votre Dieu, et que, vous et vos familles, vous ferez servir à votre joie tous les biens par lesquels l’Éternel, votre Dieu, vous aura bénis.

 

L’exigence est renforcée au verset 18.

 

Deutéronome 12:18 Mais c’est devant l’Éternel, ton Dieu, que tu les mangeras, dans le lieu que l’Éternel, ton Dieu, choisira, toi, ton fils et ta fille, ton serviteur et ta servante, et le Lévite qui sera dans tes portes ; et c’est devant l’Éternel, ton Dieu, que tu feras servir à ta joie tous les biens que tu posséderas.

 

Deutéronome 14:23-29 couvre aussi cet aspect et prévoit pour la situation par laquelle, si le chemin est trop loin de notre maison, nous pouvons changer notre dîme en argent et alors acheter ce que nous souhaitons pour la Fête. Dans la troisième année, la deuxième dîme doit être mise de côté pour l’allocation d’aide et donnée aux pauvres. Les plus bénis doivent aider les pauvres et les indigents.

 

Ésaïe 62:9 nous demande d’assembler les dîmes et de LOUER L’ÉTERNEL ensemble dans les parvis de Sa Sainteté.

 

Mais ceux qui auront amassé le blé le mangeront Et loueront l’Éternel, Et ceux qui auront récolté le vin le boiront, Dans les parvis de mon sanctuaire.

 

Les notes de la Companion Bible à ce verset se réfèrent au Pentateuque dans Deutéronome 14:23,26; 16:11,14 et 12:12. Il y a une exigence de partager la Pâque avec les autres et de manger ensemble dans le lieu du pèlerinage. La consommation d’alcool est clairement requise au lieu de la Fête et doit être partagée par tous ceux qui sont présents.

 

Aussi, la place collective pour manger la dîme et les offrandes était comprise depuis les jours des Juges.

 

1Samuel 9:13 Quand vous serez entrés dans la ville, vous le trouverez avant qu’il monte au haut lieu pour manger ; car le peuple ne mangera point qu’il ne soit arrivé, parce qu’il doit bénir le sacrifice ; après quoi, les conviés mangeront. Montez donc, car maintenant vous le trouverez.

 

Psaume 22:25-29 Tu seras dans la grande assemblée l’objet de mes louanges ; J’accomplirai mes vœux en présence de ceux qui te craignent. 26 Les malheureux mangeront et se rassasieront, Ceux qui cherchent l’Éternel le célébreront. Que votre cœur vive à toujours ! 27 Toutes les extrémités de la terre penseront à l’Éternel et se tourneront vers lui ; Toutes les familles des nations se prosterneront devant ta face. 28 Car à l’Éternel appartient le règne : Il domine sur les nations. 29 Tous les puissants de la terre mangeront et se prosterneront aussi ; Devant lui s’inclineront tous ceux qui descendent dans la poussière, Ceux qui ne peuvent conserver leur vie.

 

La congrégation des élus dans la “grande congrégation de Dieu” est requise de manger et de louer Dieu comme culte. Nous ne pouvons pas observer les Fêtes de Dieu de la maison et nous abstenir de manger ensemble et maintenir encore que nous sommes d’accord avec ces instructions.

 

Le concept de manger ensemble les jours de Sabbats et les Fêtes s’étend aussi aux Nouvelles Lunes.

 

1Samuel 20:5,24 Et David lui répondit : Voici, c’est demain la nouvelle lune, et je devrais m’asseoir avec le roi pour manger ; laisse-moi aller, et je me cacherai dans les champs jusqu’au soir du troisième jour… 24 David se cacha dans les champs. C’était la nouvelle lune, et le roi prit place au festin pour manger.

 

La déclaration que le roi s’est assis pour manger ne se réfère pas à un repas ordinaire. Il s’assoyait pour manger chaque jour. La signification ici était que les Nouvelles Lunes étaient comme les Sabbats. La maison entière était requise d’être présente pour manger lors de ces jours. David savait qu’il devait être présent et avait besoin d’une bonne excuse pour ne pas être là.

 

Le fait de ne pas manger ensemble se rapporte souvent à la dissociation et est souvent intentionnel, parfois pour se séparer de nous comme un corps (Gal. 2:11-13, Actes 11:3) ; et nous d’eux aussi.

 

1 Corinthiens 5:11 Maintenant, ce que je vous ai écrit, c’est de ne pas avoir des relations avec quelqu’un qui, se nommant frère, est impudique, ou cupide, ou idolâtre, ou outrageux, ou ivrogne, ou ravisseur, de ne pas même manger avec un tel homme. (voir aussi 1Cor. 10:7)

 

Les disciples ont vraiment tous mangé ensemble (Luc 13:26). Notez que les Apôtres et les disciples ont mangé ensemble et ont partagé dans les repas de communion (ou fraction du pain).

 

Actes 2:42-47 Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières. 43La crainte s’emparait de chacun, et il se faisait beaucoup de prodiges et de miracles par les apôtres. 44Tous ceux qui croyaient étaient dans le même lieu, et ils avaient tout en commun. 45Ils vendaient leurs propriétés et leurs biens, et ils en partageaient le produit entre tous, selon les besoins de chacun. 46Ils étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur, 47louant Dieu, et trouvant grâce auprès de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Église ceux qui étaient sauvés.

 

Si nous ne voulons pas manger avec les frères, alors il y a quelque chose qui ne va pas avec nous. D’après l’expérience passée, c’est seulement une question de temps avant que la séparation ne devienne finale. Dieu nous ajoutera alors que nous participons et accomplissons Ses ordres et Sa Loi, incluant de manger à Ses Fêtes.

 

Ésaïe 61:11 Car, comme la terre fait éclore son germe, Et comme un jardin fait pousser ses semences, Ainsi (SHD 3069 changé pour Adonaï par les Sopherim) Yahovih fera germer le SALUT (SHD 6666) et la LOUANGE (SHD 8416), En présence de toutes les nations.

 

Alors que nous sommes fidèles et sommes bénis, ainsi Yahovih, l’Éternel Dieu, fera germer le salut et la louange. Ainsi, ce que nous faisons est critique pour l’appel continu et le salut de la Terre.

 

Deutéronome 14:23 Et tu mangeras devant l’Éternel, ton Dieu, dans le lieu qu’il choisira pour y faire résider son nom… afin que tu apprennes à craindre toujours l’Éternel, ton Dieu.

 

Une des plus grandes façons de LOUER L’ÉTERNEL ton Dieu, Yahovih et de MANGER DEVANT LUI les jours et aux lieux qu’IL choisit. Manger ensemble est une question majeure dans l’Écriture et l’adoration correcte de Dieu à Ses Fêtes.

 

La raison pour laquelle les Églises de Dieu ont été soumises à autant de confusion et d'erreur, au vingtième siècle, est parce qu'elles n'ont pas observé les Lois de Dieu et progressé fidèlement à travers ce système.

 

L'Église de Dieu a introduit le calendrier de Hillel à ses membres sous Herbert Armstrong, qui l'a apporté ensuite dans les systèmes de la Radio COG/WCG (Church of God/Worldwide Church of God). Cependant, l'Église de Dieu de la Radio observait la Fête de la Pâque et des Pains sans Levain pendant la période entière de huit jours, du 14 au  21 Abib. Les frères étaient zélés avec la connaissance qu'ils avaient.

 

En 1967, l'Église a commencé à abandonner la Fête des Pains sans Levain et n'a plus observé les sept jours de la Fête ; les membres ont commencé à travailler ces jours-là. Le résultat a été qu'ils ont été abandonnés à la confusion et à un ministère qui s'est effondré théologiquement. Ils ont adopté une divinité dithéiste de deux dieux éternels et, finalement, ils ont adopté le dieu triune et déclaré que les Lois de Dieu n'étaient plus en vigueur ou valables. Certains sont revenus en arrière à la position dithéiste et ce, sous diverses ramifications, mais, parce qu'ils ne comprennent pas la nature de Dieu, ils ne peuvent pas observer le système approprié avant qu'ils se soient repentis de leur compréhension de Dieu.

 

Beaucoup d'autres églises avec des origines Sabbatariennes ont de même corrompu la séquence. Certaines sont Trinitaires ; d'autres n'observent aucune Loi de Dieu, les déclarant périmées. Certains calculent mal et observent même quatre Pâques par an. D’autres lavent leurs pieds sans retirer leurs bas. La corruption bizarre est seulement limitée par la capacité de l'Armée déchue d'influencer les gens crédules qui sont coupés de l'Esprit Saint.

 

En vérité, Dieu a écrit par les prophètes :

 

Lamentations 1:4  Les voies de Sion sont le deuil, car personne  ne va plus aux fêtes. Toutes ses portes sont désertes, ses sacrificateurs soupirent. Ses vierges sont affligées, et elle est remplie d'amertume. (traduction de la NWT) (emphase ajoutée)

 

Les Fêtes ont été corrompues par désir du pouvoir et par l'utilisation du pouvoir de l'Armée déchue pour amener l'Église à se tromper. Dieu dit à  Israël et aux élus :

 

Ésaïe 1:13-14 13 Cessez d'apporter de vaines offrandes : J'ai en horreur l'encens. Les Nouvelles Lunes et les Sabbats, les assemblées, Je ne peux pas supporter l'utilisation du pouvoir étrange lors des solennités. 14  Mon âme hait VOS Nouvelles Lunes et VOS fêtes ; Elles me sont devenues un fardeau; Je suis las de les supporter. (traduction de la NWT)

 

Dieu ne tolérera pas que Ses Fêtes soient corrompues.

 

Osée 2:11 Je ferai cesser toute sa joie, ses fêtes, ses nouvelles lunes, ses sabbats et toutes ses solennités. (LSG)

 

Par l'intermédiaire de Ses serviteurs, Dieu a purifié Sa congrégation plusieurs fois auparavant et Il l'a fait de nouveau dans l'Église, pour que nous puissions restaurer les vraies doctrines, comme elles étaient observées à l'origine.

 

Quand Achab a corrompu Israël, Dieu a suscité des hommes comme Jéhu et Jonadab, le fils de Récab, pour isoler et éliminer les serviteurs de Baal en Israël. Baal était le dieu triune du système babylonien. Le dieu dithéiste ou double n'est qu'une facette de ce dieu. Jéhu a commencé à éliminer ces faux adorateurs ; puis la congrégation a été réunie et, par la ruse, Dieu a séparé la congrégation de Baal de Son propre peuple et l'a ensuite détruite ; personne n'a été laissé vivant. En termes spirituels, aucune personne qui adore un faux dieu n'héritera la vie et le Royaume de Dieu.

 

2 Rois 10:20,23 20 Il dit : Publiez une fête en l'honneur de Baal. Et ils la publièrent…. 23  Alors Jéhu vint à la maison de Baal avec Jonadab, fils de Récab, et il dit aux serviteurs de Baal : Cherchez et regardez, afin qu'il n'y ait pas ici des serviteurs de l'Éternel, mais qu'il y ait seulement des serviteurs de Baal. (LSG)

 

Quand ils ont été assemblés et les vrais adorateurs de Yahovah ont été enlevés, Jéhu a désigné 80 hommes qu'il a chargés d'éliminer les faux adorateurs de la congrégation d'Israël et ce, au risque de perdre leur propre vie. De cette façon, Baal a été enlevé d'Israël, à ce moment-là (2Rois 10:24-26). Le ministère est chargé de ce devoir dans la restauration. On ne permettra à aucun adorateur du système triune ou de dieux multiples de demeurer dans la congrégation et d'entrer dans le Royaume de Dieu.

 

Par Nahum, Dieu a dit qu'ils n'observeront pas les festivals incorrectement, mais ils seront restaurés.

 

Nahum 1:15 Voici sur les montagnes les pieds du messager qui apporte de bonnes nouvelles, qui annonce la paix ! CÉLÈBRE TES FESTIVALS, Juda, accomplis tes vœux ! Car le bon à rien ne passera plus au milieu de toi, il sera certainement entièrement enlevé... (traduction de la NWT)

 

Quand le Messie viendra, ils les observeront tous et on ne permettra à personne de corrompre les Fêtes ou la compréhension et la connaissance de Dieu. À partir de ce moment-là, l'Adversaire et l'Armée déchue seront enlevés ; ils ne prêcheront plus l'idolâtrie et la corruption (Ésaïe 66:18-24 ; Zacharie 14:16-21). Les gens connaîtront le Seul Vrai Dieu et Jésus Christ qu'Il a envoyé (Jean 17:3).

 

Nous obéissons maintenant, en tant qu'Église, et nous sommes fidèles à la Foi livrée aux saints une fois pour toutes. C'est seulement de cette façon que la restauration peut être achevée.

 

La première étape est de s'engager dans le processus de la sanctification du 1er Abib au 7 Abib ; la congrégation est alors dans une position où elle peut aller à la Pâque et Christ peut ainsi renouveler sa relation avec ceux présents. De cette manière, nous aidons les gens dans l'erreur en leur permettant d'être éligibles pour le renouvellement. L'observance correcte des Fêtes est essentielle pour une relation continue avec Dieu en l'Esprit Saint et la progression dans la foi.

 

Par notre obéissance, nous permettons à d'autres de comprendre et d'être ajoutés au Corps de Christ. Nous permettons aussi au Corps de croître, comme Église de Dieu et en vérité et en honnêteté de conviction.

 

 

  

q