Les Églises Chrétiennes de Dieu

[076B2]

 

 

 

Christ et l’Archange Michaël [076B2]

 

(Édition 1.0 06072013-06072013)

 

 

 

 

 

L’élohim d'Israël dans les textes de l'Ancien Testament (AT) n'a jamais été considéré pour être le Seul Vrai Dieu. Au contraire, il était un élohim subalterne qui avait lui-même un élohim ou Dieu au-dessus de lui lequel était Éloah. Cet être et Son Dieu Éloah sont clairement identifiés dans les textes de l'AT et du Nouveau Testament (NT), et affirmer autrement est une fabrication sérieuse.

 

 

 

 

Christian Churches of God

PO Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

(Copyright © 2013 Wade Cox)

(Tr. 2013, rév. 2016)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
 http://www.logon.org/french/ et http://www.ccg.org/french/

    

 

Christ et l’Archange Michaël [076B2]

 

 

Dans sa Section Question et Réponse, (Juillet-Août 2013 | Monde de Demain), l'Église Vivante de Dieu (Living Church of God (LCG)) a publié une question de type Dorothy Dix qui traite de la question du Christ dans l'Ancien Testament. Elle est posée pour cacher la réalité de leur théologie du Dithéisme (consulter l’étude Le Dithéisme (No. 076b)), et leurs prétentions que Christ était le Dieu de l'Ancien Testament et que le Père n'a pas été révélé dans l'Ancien Testament. Cette affirmation est totalement fausse comme nous allons le voir.

 

Les éditeurs commencent avec la Question dans le but d’essayer de réfuter le point que si Christ est identifié par un nom dans l'Ancien Testament, alors cela doit être comme Michaël (Michel) en tant que l'être spirituel préexistant. Le fait est que le nom du Fils de Dieu doit pouvoir être déclaré comme on le voit à partir de la question dans Proverbes 30:4 qui dit : Qui est monté au ciel ou en est descendu ? Qui a recueilli le vent dans ses mains ? Qui a délimité les eaux dans son vêtement ? Qui a fait paraître les extrémités de la terre ? Quel est Son Nom et quel est le nom de son fils ? Si tu peux le dire.

 

Le nom du Seul Vrai Dieu est fourni au verset 5 suivant. Toute parole de Dieu est pure... et le mot pour Dieu en hébreu est Éloah qui est singulier et n'admet aucune pluralité du tout. Le nom du fils doit être recueilli ailleurs. Nous allons maintenant examiner leur réponse à cette question.

 

Savez-vous où trouver Jésus-Christ dans l'Ancien Testament ?

 

“Question : Le pasteur de mon ami, dit que l'archange Michaël est la même personnalité spirituelle que Jésus-Christ. Qu’est-ce que la Bible a à dire au sujet de l'identité de Michaël et de Christ ?

 

Réponse : Certaines dénominations affirment à tort que Jude 1:9 se réfère à Jésus Christ avec sa référence à "l'archange" connu sous le nom de Michaël. Leur idée est que le terme, à partir du grec archaggelos pour "ange en chef," est singulier, ainsi cela doit se référer à l'existence d'un archange suprême. Elles connectent alors ce verset à 1Thessaloniciens 4:16—la seule autre utilisation dans le Nouveau Testament de archaggelos—qui dit : "Car le Seigneur Lui-même descendra du ciel avec un cri, avec la voix d'un archange, et avec la trompette de Dieu." L'hypothèse, laquelle est fausse, est que le Christ de retour doit donc être la même personnalité spirituelle en tant que l'archange Michaël.

 

Bien sûr, décrire un archange comme descendant "avec la voix d'un archange" a autant de sens que de décrire un homme qui chante "avec la voix d'un homme." Par ailleurs, si ce chanteur était beaucoup plus puissant que n'importe quelle voix connue, au-delà de la compréhension humaine, il serait naturel de comparer sa puissance à la voix la plus puissante connue. C'est ainsi que nous pouvons mieux comprendre les paroles de Paul dans 1Thessaloniciens 4:16.

 

Ses Anges ? Un autre argument erroné suppose que puisque l’Apocalypse 12:7 décrit Michaël et une armée de "ses anges" combattant contre Satan (le dragon), Michaël doit être l’unique chef de cette armée, et doit être la même personnalité en tant que Jésus-Christ, dont les Saintes Écritures décrivent ailleurs comme le chef des anges puissants.

 

Cela, aussi, est une hypothèse erronée. Chaque armée dispose de rangs et d’escadrons, tels qu'un sergent et un général peuvent à la fois appeler un groupe de soldats "mes hommes." Michaël ayant "ses anges" n'empêche pas Michaël d'être l'un des anges sous Jésus-Christ ! Considérez, aussi, le contexte de la guerre de Michaël. L’Écriture décrit Michaël comme combattant contre le dragon et ses anges ! Oui, Satan a "ses anges" et n'est pas Jésus-Christ ! C'est la même chose avec Michaël ! Satan était jadis un prince des anges—jadis parfait dans ses voies (Ézéchiel 28:14-16) ! Son existence en tant que le lumineux Lucifer, l'Étoile du Jour (étoile étant encore un autre terme pour ange et messager en hébreu), l'a placé dans une position pas moins que comme un archange puissant ou "chérubin protecteur."

 

Les Saintes Écritures sont explicites qu’aucun ange n’est plus qu'un serviteur. Les anges ne doivent être adorés (Colossiens 2:18, Apocalypse 22:8-9), et sont limités dans leur fonction. Michaël et Christ étaient-ils le même être, nous ne verrions pas les façons infiniment différentes dans lesquelles ils traitent Satan. Notez que Michaël a refusé de réprimander Satan dans Jude 1:9—un contraste frappant à la réprimande sévère du Christ présentée dans Luc 4:8 ! Notez également que Jude mentionne Jésus-Christ directement dans Jude 1:1 et Jude 1:17. En aucun cas, connecte-t-il son verset 9 qui fait mention de Michaël avec quelque référence que ce soit à Jésus-Christ. Il les traite comme deux êtres distincts—ce que en effet ils sont !

 

Ce Rocher Était Christ ! Alors, où était Jésus-Christ avant Sa venue sur la terre ? Les Saintes Écritures expliquent que la Parole—le Logos—était Dieu, et était avec Dieu le Père de toute éternité (Jean 1:1). La Parole n'était pas un ange créé. En effet, elle était la Parole—non pas Dieu le Père—avec qui les anciens Israélites ont interagi (1Corinthiens 10:4). Jésus-Christ a dit aux Israélites très directement qu'ils n'avaient jamais connu Dieu le Père—seul le Christ L'avait connu—et c'était Jésus Christ qui leur révélerait le Père (Jean 1:18 ; 17:25) ! Même pas un ange ne pouvait convenir pour être le sacrifice convenable pour les péchés de l'humanité ; seul le Fils éternel et divin de Dieu, fait chair entièrement, pouvait remplir ce rôle. Ce Fils est Jésus-Christ. Les Saintes Écritures révèlent clairement que l'archange Michaël est un être créé qui sert sous Christ.”

 

Cette analyse échoue à traiter avec le fait que Christ est spécifiquement mentionné comme une étoile qui doit surgir de Jacob (Nombres 24:17), donc d'Israël et de Juda dans les prophéties du Pentateuque. Cependant, quand ceci a-t-il inquiété ces érudits”. 

 

Les références à Jean 1:18 échouent à traiter avec le fait que Christ était le monogenes theos qui signifie qu'il était le seul theos ou dieu né étant dans le sein du père, et il a déclaré ou parlé. Ainsi, il était le malak ou messager (consulter l'étude Sur les Mots : Monogenes Theos dans l'Écriture et la Tradition (No. B4)). Cela ne fait pas si longtemps que ces mêmes personnes ont utilisé ce texte pour faire avancer la doctrine de la Trinité et nier leur effet et leur sens.

 

Notez qu'il est correctement identifié que Christ était l'être qui était avec eux dans le désert et c'était lui qui était l'ange de la présence qui a donné la loi à Moïse au Sinaï. Ils sont forcés d'admettre ce fait. La préexistence de Jésus-Christ est couverte dans l’étude La Préexistence de Jésus-Christ (No. 243).

 

Notez aussi qu'il existe de nombreux textes omis de cet exemple pour de toute évidence déformer les Écritures et avancer l'hérésie dithéiste et la fausse affirmation que Dieu le Père n'était pas connu de l'Ancien Testament.

 

Il a toujours été enseigné par les systèmes sabbatariens que si Christ a été appelé par un nom quelque part dans l'Ancien Testament, alors ce nom doit être Michaël (Michel). C'était la doctrine du système SDA (Adventistes du Septième Jour) jusqu'à ce qu'ils se déclarent Trinitaires en 1978. C'était la doctrine standard pour eux aussi bien que pour les autres Églises de Dieu (du Septième Jour) (Churches of God (Seventh Day)) d’où ils l’ont obtenu ; que l'Archange de l'Ancien Testament était Michaël, et que cet être était Christ. L’Église Universelle de Dieu WCG (Worldwide Church of God), et ainsi les branches (sauf pour quelques-unes) ne pouvaient pas avancer cette doctrine puisqu’elles avaient introduit la fausse théologie dithéiste de l’“Hérésie du Pouvoir Duel” qui plus tard dans l'adoption chrétienne a cherché à revendiquer qu'il y avait deux dieux coéternels et coégaux qui existaient avant la création et l'un d'eux a décidé de venir sur la terre et d’être le fils de l'autre. Ce n'est pas une doctrine chrétienne authentique, mais provient de la théologie binitaire du culte du dieu Attis à Rome et d’Adonis et d'Osiris dans la Méditerranée orientale et de Mithra et Baal dans les autres cultes du soleil en Asie Mineure. L'épouse était la déesse mère Easter ou Ishtar ou Cybèle ou Isis ou Ashtaroth épouse de Baal. La doctrine provient du culte de Baal condamné par la Bible.

 

L’Église Vivante de Dieu (LCG) ainsi que les autres branches pour des raisons de commodité ignorent les textes clés de la Bible qui montrent clairement que les anges sont tous fils de Dieu et que Satan est aussi un fils de Dieu. Job 1:6 et 2:1 montrent qu’ils avaient tous accès au trône de Dieu, y compris Satan, et ont eu un tel accès au temps de Job qui était un fils d'Issacar résidant au Moyen-Orient (probablement à Madian). Ces fils de Dieu étaient les élohim qui étaient l'armée angélique et sont reconnus comme tels par les spécialistes de la Bible comme Bullinger et autres. Les fils de Dieu ont été appelés élohim qui est un mot pluriel reconnaissant Dieu comme un être étendu. Élohim est mentionné dans Job 2:1, mais le nom Éloah est utilisé à plusieurs reprises pour se référer au Seul Vrai Dieu tout au long du livre de Job. Job 1:6 se réfère à Satan étant parmi les fils de Dieu. Il est utilisé ensuite pour tenter Job et l’affliger. Job 2:1 a aussi le même scénario quand les fils de Dieu furent venus devant Dieu, et Satan était encore parmi eux. Il est donc incontestable qu'il y avait de nombreux fils de Dieu aux temps de l’Ancien Testament et Satan était parmi eux et ils avaient tous l'accès au trône. Ces fils de Dieu ont été divisés en rangs et positions et nous voyons à partir de Job 38:4-7 que le Seul Vrai Dieu a créé la terre au commencement et que les fils de Dieu vinrent ensemble devant Dieu au moment de la création et toutes les Étoiles du Matin éclatèrent de joie quand la création leur a été présentée. Maintenant, une Étoile du Matin est un dirigeant planétaire et est mentionné comme un porteur de lumière ou “Lucifer”, et ces chefs de l'Armée Céleste étaient les dirigeants du Conseil Céleste lequel nous a été montré au Sinaï étant fondé dans le Tabernacle en tant que le Sanhédrin des Soixante-dix plus Deux, et qui sont divisés dans le Conseil Céleste dans Apocalypse chapitres 4 et 5 des Quatre Chérubins, des Vingt-quatre vieillards et de l'Agneau de Dieu. Le conseil externe était les autres quarante-deux anciens qui composent les 72. Ce fut également le Sanhédrin à partir du Sinaï et les Soixante-douze ou Hebdomekonta [Duo] ordonnés par Christ en tant que les anciens de l'église (Luc 10:1,17).

 

Maintenant, plusieurs fils de Dieu ont été envoyés à l'humanité comme messagers et ce mot était Malak en hébreu et en grec le mot était Aggellos. Le mot signifiait tout simplement messager et les élohim étaient tous fils de Dieu en tant qu’élohim jusqu'à ce qu'ils aient été envoyés à l'humanité comme un malak. C'est la raison pour laquelle ils ont tous été mentionnés comme Yahovah, et que l'armée humaine s’est prosternée devant eux (Gr. proskuneo). Ce même mot est utilisé des élus quand ceux qui se disent Juifs et ne le sont pas mais mentent se proskuneo devant les élus de l'Église de Philadelphie dans Apocalypse 3. Les adorateurs binitaires du dieu Attis à Rome ont introduit leurs doctrines hérétiques dans le Christianisme à partir de l’année 175 EC (Ère Courante). Pour introduire le Binitarisme d'Attis ils devaient élever Christ à un niveau au-dessus des autres fils de Dieu ou élohim. Ils l’ont fait en créant une classe et les ont appelés "Anges" provenant du mot aggellos ou messager qui était la traduction du mot malak ou messager dans l'Ancien Testament. Ils les ont alors rendus distincts du Christ et ont utilisé le terme élohim ou theos pour lui et le Père seuls. Ayant fait cette invention de toute pièce ils ont ensuite introduit l’Esprit Saint comme le troisième élément d'un Dieu Triune [ou Trinitaire] dès 381 EC au Concile de Constantinople et l’ont confirmé à partir de Chalcédoine en l’année 451. Le processus et la théologie sont examinés dans l’étude La Déformation par les Binitaires et les Trinitaires de la Première Théologie de la Divinité (No. 127B).

 

Nous savons que l'Armée Céleste a été divisée dans les 72, comme les nations ont été répertoriées chez les anciens comme étant de soixante-douze, et elles ont été réparties selon le nombre des fils de Dieu. Ceci est répertorié dans Deutéronome 32:8 (voir la RSV et les Manuscrits de la Mer Morte, et la LXX (Septante) où élohim est traduit par Aggellou Theou), et le texte du chapitre 32 a identifié Éloah comme le Dieu en question. C'est ce texte qui montre que l’élohim à qui est alloué Israël en tant que son héritage est également appelé le Yahovah d'Israël. C'est l’élohim qui a lutté avec les patriarches et qui a parlé à Abraham et à Agar. Le texte de Deutéronome 32:8 a été modifié par les Sopherim pour dissimuler le fait que le Yahovah à qui Israël est alloué était l'élohim subalterne de Psaume 45:6-7 et il est identifié dans Hébreux 1:8-9 comme Jésus-Christ. Cette modification a été faite 134 fois dans l'Ancien Testament par les Sopherim. Les Psaumes également identifient le conseil des élohim, et Psaume 82:6 dit qu'ils sont tous Dieux. Christ s'identifie lui-même comme un de ces élohim dans Jean 10:34-36 et pour cette raison il a été tué, et ils ont modifié le texte de l’Ancien Testament pour dissimuler ce fait. Le texte dans Daniel identifie clairement Michaël comme le Grand Prince qui se tient pour la nation d'Israël et ainsi si Christ en tant que le fils de Dieu est identifié par un nom dans l'Ancien Testament, duquel Dieu défie quiconque prétend avoir la connaissance de la Bible de déclarer, son nom est Michaël (Michel) tel que nous le voyons de Daniel 12:1ff. Cela parle de la guerre des Derniers Jours, quand il est envoyé pour racheter Israël. Cela est également répété dans Zacharie 2:8-13 où Yahovah des Armées, le Seul Vrai Dieu, le Elyon, envoie le Yahovah d'Israël à Jérusalem et aux nations qui les ont pillées, car celui qui touche à Jérusalem touche la prunelle de Son [littéralement Mon] œil. Le Seul Vrai Dieu est mentionné dans l'Ancien Testament comme Éloah et aussi Elahh dans la forme chaldéenne. Il est l'objet de l'adoration et du sacrifice du Temple et duquel émane la loi (Esdras 4:23-7:26). Le mot Yahovah est la forme à la troisième personne du verbe signifiant “il cause que ce soit” dérivée d’Exode 3:14 ‘eyeh ‘asher ‘eyeh signifiant : Je serai ce que je deviendrai (voir aussi la note en bas de page de la Bible Oxford Annotated RSV). De cette façon, Éloah est devenu Ha Élohim ou Le Dieu comme chef d’un être étendu.

 

Comment savons-nous avec certitude que l’élohim qui était le Dieu immédiat de Jacob était le malak ou aggellos (LXX) qui l’a racheté, ainsi que les autres patriarches tels que Job ? Simplement parce qu’on nous dit que c'était le cas par Jacob et aussi Job, et Moïse qui a écrit tant le livre de Job que Genèse. Dans Genèse 48:15-16, nous lisons Jacob bénissant Éphraïm et Manassé et ainsi Joseph :

[15] Il bénit Joseph, et dit : Que le Dieu en présence duquel ont marché mes pères, Abraham et Isaac, que le Dieu qui m’a conduit depuis que j’existe jusqu’à ce jour, [16] que l’ange qui m’a délivré de tout mal, bénisse ces enfants ! Qu’ils soient appelés de mon nom et du nom de mes pères, Abraham et Isaac, et qu’ils multiplient en abondance au milieu du pays !"

 

Il ne fait aucun doute que cet élohim était un malak ou aggellos (LXX), car il s'agit d'une demande à un être pour bénir les garçons et pas à deux êtres. Ce malak ou messager était un élohim comme l'un des fils de Dieu. Nous voyons également qu'il est à la tête de la maison de David et Israël à Zacharie 12:8 et tous deviennent des élohim. Job dit aussi que son rédempteur était un membre du conseil général des élohim qui comptait 1000 êtres (Job 33:23-24).

 

L’élohim d'Israël dans Psaume 45 avait également un élohim au-dessus de lui qui était le Seul Vrai Dieu et cet être l’a élevé à une position au-dessus de ses camarades qui étaient le conseil des élohim des Psaumes. Cet élohim subalterne était Christ (Hébreux 1:1-9).

 

Il est donc tout à fait impossible de revendiquer que les textes de l'Ancien Testament ne font pas mention du Seul Vrai Dieu, et ils montrent que l'un des fils de Dieu est le Yahovah subalterne d'Israël, et dont la Bible identifie comme Jésus-Christ. Il est ainsi prouvé que les ministres de la WCG et ses branches ne savent tout simplement pas de quoi ils parlent. Ils prêchent la fausse doctrine et les doctrines d'un faux Dieu et pour ce fait, ils ne sont pas aussi autorisés à observer le Calendrier Sacré. Ni non plus Herbert Armstrong qui leur a enseigné cette fausse doctrine n’était autorisé de l’observer, mais lui et eux n’ont pas pleinement compris ce qui était vrai et ne pouvait donc pas l’enseigner correctement.

 

Les Noms de Christ 

 

En plus des noms de l’Élohim de l'Ancien Testament, nous avons aussi d'autres noms qui s’appliquent à Christ dans le Nouveau Testament. Les évangiles se réfèrent à lui comme Emmanuel qui signifie Dieu avec nous et pourtant il n'a jamais été nommé ainsi en dépit de la direction de l'ange. Il a été nommé Yahoshuah ou Joshua en anglais (Josué en français) ou Yahovah sauve (ou le salut de Yaho[vah]) qui était le nom de l'homme qui a parlé au capitaine de l'armée de l'Éternel à Jéricho, à savoir Josué, fils de Nun, qui signifie “Le salut de Yahovah vient par l’endurance. Les autres noms prophétiques de l'Ancien Testament se trouvent dans l’étude Ésaïe 9:6 (No. 224). Les divers noms qui s’appliquent au Messie tant dans l’AT que dans le NT montrent qu'il y a un changement dans son statut à la fois en tant que élohim que malak ou aggellos/archaggellos, ainsi qu’en tant que le Fils de l'Homme, et les noms eux-mêmes ont de nombreuses significations.

 

Le texte de Jude montre clairement Christ et la fois livrée une fois pour toutes comme étant l'objet du texte, et le texte concernant Michaël et Satan montre que c'était Michaël dans le désert au Jourdain en face de Jéricho qui a combattu avec Satan au sujet du corps de Moïse, et c’était ainsi Michaël qui fut avec Josué à Guilgal en tant que le capitaine des armées du Seigneur (consulter aussi l’étude La Chute de Jéricho (No. 142)). C'est le grand prince qui se tient pour le peuple d'Israël, et si Christ doit être identifié par un nom dans les textes de l'Ancien Testament comme Proverbes le déclare alors cet être est Michaël (Michel). Il est l'archange de l'Armée Céleste étant premier dans le commandement et dans le rang de l’Armée. Consultez aussi l’étude Josué, le Messie, le Fils de Dieu (No. 134).

 

La LCG et l’UCG et autres adorateurs d’Armstrong ne peuvent pas se permettre d'admettre qu’Armstrong avait tort, vu que c'est vraiment une bataille pour un public crédule pour l'argent et non la vérité. Ils devraient aussi alors admettre l'erreur de la doctrine sur la Nature de Dieu et ensuite le Calendrier.

 

Ils n’en savent tout simplement pas assez. La plupart d'entre eux sont encore des Protestants non convertis ; qui a été le jugement légué par Armstrong à ces Protestants qui n’ont pas correctement compris la Nature de Dieu telle qu'elle est exposée dans les textes bibliques.




q