Christian Churches of God

[076B]

 

 

 

Le Dithéisme

 

(Édition 2.5 20090909-20110724-20180429)

 

Cette étude examinera les publications de l’église WCG et mettra en lumière les erreurs du Dithéisme, qui est une forme de polythéisme païen et qui est actuellement enseigné par des ministres au sein du système des branches de l’église WCG, même à ce jour. Ces ministres sont incapables de surmonter cette erreur dans leur compréhension de la nature de Dieu et du Christ, et de leurs relations l'un l'autre. La compréhension au sein des congrégations de ces ministres est affaiblie et souffre de cette fausse doctrine. Certains, dans les branches, tentent maintenant de dissimuler cette hérésie en affirmant que WCG était Binitaire, comme l’était l'Église primitive. Cette affirmation est une fabrication sur les deux plans. Les auteurs de ce document ont plus de 130 ans d'expérience combinée avec la WCG, ses branches et les Églises de Dieu.

 

    

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

 

(Copyright © 2009, 2011, 2018 Wade Cox, Arthur Hartman, Tom Schardt, Jeremy Hatchett, Donovan Schricker)

(Tr. 2009, 2021, rév. 2021)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
http://logon.org/ et http://ccg.org/

  

      

 

 Le Dithéisme [076B]


Introduction

Le système de la Worldwide Church of God (WCG) (l’Église Universelle de Dieu (WCG) en français) a été développé au XXe siècle sous les auspices et le contrôle d'Herbert Armstrong. Lui et son personnel ministériel senior ont développé la doctrine selon laquelle la nature de Dieu est Dithéiste et ont exposé l'Église de Dieu à cet enseignement fallacieux. Ceux qui sont dans les branches du système WCG aujourd'hui ne comprennent pas vraiment ce qu’est le Dithéisme et comment il détruit leur compréhension de Dieu, et la vérité des Saintes Écritures. Ils ont produit l’enseignement incroyable faux selon lequel deux membres coéternels, ou personnalités distinctes, de la famille de Dieu ont eu une discussion avant que l’histoire commence pour savoir lequel deviendrait le fils de l’autre pour être sacrifié pour les péchés de l'homme, et que Dieu n'est pas devenu “Père” jusqu'à ce que Christ, Son fils, soit né d’une femme. Cet enseignement est une fabrication grossière, en contradiction directe avec les Saintes Écritures.

 

La Théologie de la Nature de Dieu dans la Bible et dans les Églises de Dieu est Unitarienne depuis deux Millénaires.

 

La préexistence de Christ a été un article de foi de l'Église continuellement, sans interruption jusqu'à ce que l’Unitarisme Radical commence à être affirmé par certains, comme Anthony Buzzard des Églises de Dieu (Conférence Générale) aux États-Unis (consulter le document La Préexistence de Jésus Christ (No. 243)).

 

Christ a été compris comme ayant renoncé à son existence spirituelle par obéissance à Dieu et comme ayant assumé la forme humaine en tant qu’un zygote dans l'utérus de Mariam, conformément à la prophéti,e pour amener la création au salut. Ceci a été affirmé comme tel dans Philippiens 2:6-11 où, bien qu'il fût en forme de Dieu, Christ n'a point regardé comme une chose à saisir pour se rendre égal à Dieu, mais il s'est humilié jusqu’à la mort, même la mort sur la croix.

 

Par cet acte, il est devenu le Monogenes Theos, seul Dieu né, et le moyen du salut de la création toute entière.

 

Les Trinitaires ont toujours cherché à réécrire ce texte pour faire croire qu'il était en fait l’égal de Dieu e c'est pour cette raison qu’il a été mal traduit dans la version KJV de la Bible par : he thought it not robbery to be equal with God [il a pensé que ce n’est pas un vol d’être égal avec Dieu]. L'erreur a commencé avec la pénétration du système de la déesse Easter ou Ishtar, et des doctrines du dieu Attis et des cultes du soleil dans le Christianisme à partir de 154 EC à Rome (consulter le document La Déformation Binitaire et Trinitaire de la Théologie de la Divinité des Premiers Temps (No. 127B)).

 

Le Binitarisme n'a jamais été adopté ou accepté en tant que doctrine dans les Églises de Dieu jusqu’à ce que cette hérésie insidieuse soit introduite dans les Églises de Dieu à la fin du vingtième siècle. Elle découle de l'ignorance totale du mouvement Protestant provenant des États-Unis et de personnes qui ne se sont jamais repenties de cette hérésie lorsqu’elles sont entrées dans les Églises de Dieu à partir du Trinitarisme.

 

Au XIXe siècle, la structure Unitarienne de Dieu était comprise correctement et universellement parmi les Baptistes du Septième Jour, les Églises de Dieu ainsi que le Mouvement Adventiste. Les Adventistes étaient accusés d'être Ariens en raison d’une vue erronée des doctrines Ariennes telles qu’elles étaient dépeintes par les Trinitaires. Les Adventistes sont allés même jusqu’à identifier Christ en tant que l'Archange Michel (Michael), vu que c’était Michel qui était le grand prince qui se tenait pour la nation d'Israël (Dan. 10:13,21 ; 12:1). Une petite branche de l’église WCG au Royaume-Uni fait également cette identification, mais tente d'attribuer un aspect Dithéiste à Michel et de le différencier des autres fils de Dieu dans l'Armée.

 

Les Adventistes ont été pénétrés par les Jésuites et, après la mort d'Uriah Smith en 1931, ils ont commencé à envahir et à prendre le contrôle du mouvement Adventiste et, dès 1978, ils avaient transformé le mouvement Adventiste du Septième Jour (SDA) en méli-mélo (en hébreu : michmash) Trinitaire de fausses doctrines et de fausses prophéties, en utilisant également l'œuvre de la fausse prophétesse Ellen G. White.

 

Les fausses prophéties des Témoins de Jéhovah, des Adventistes du Septième Jour et d’Herbert Armstrong sont examinées dans le document La Fausse Prophétie (No. 269)).

 

L’Église Worldwide Church of God (Église Universelle de Dieu (WCG)) avait une compréhension imparfaite de la Nature de Dieu et comme telle, elle l’a enseignée de manière imparfaite et peu fréquente. Les enseignements allaient de commentaires Unitariens clairs dans certaines leçons des cours par Correspondance de la Bible jusqu’au Dithéisme polythéiste flagrant dans d’autres. 

 

Après l’éclatement du système WCG, certains théologiens autoproclamés ont commencé à enseigner que le système WCG était Binitaire et que c'était la doctrine originale reflétée dans la Bible. Cette affirmation est un mensonge flagrant qui est promu comme un ordre du jour de personnes qui semblent essayer de ramener les membres des Églises de Dieu à une doctrine Trinitaire dont ils avaient été appelés à sortir lorsqu’ils sont entrés dans la WCG. La même hérésie a été introduite dans l'Église de Dieu (du Septième Jour) dans la Conférence de Denver en 1995. La Conférence Caldwell a toujours été Unitarienne et, par conséquent, Dieu leur a permis d'observer le bon calendrier selon la Conjonction [de la lune]. Cela semble être un fait historique qu'aucune Église de Dieu qui a une doctrine incorrecte sur la nature de Dieu ne peut observer le bon Calendrier du Temple. Il s’avère que seuls les Unitariens Bibliques aient été autorisés d’observer le calendrier du Temple. La Conférence Générale est en fait Unitarienne Radicale, et comme telle, elle nie la préexistence de Christ et n'a aucun fondement théologique solide.

 

En conséquence, il y a des branches des Églises de Dieu qui sont désespérément compromises et certaines ont un méli-mélo complet de doctrines allant de l'Unitarisme Radical au Dithéisme et aussi du Binitarisme au Trinitarisme. Il existe quelques Unitariens authentiques qui reconnaissent la préexistence de Christ, mais ils sont en minorité.

 

Le but de ce document d’étude est de montrer qu'Armstrong était dans l’erreur et que le système WCG était en réalité Dithéiste, et que les branches telles que l’Église Vivante de Dieu (LCG) sont en fait Dithéistes, et d'autres comme l’Église Unie de Dieu (UCG) sont désespérément confuses sur le sujet et sont de sérieux inconvénients et un fardeau à l'Église de Dieu dans les Derniers Jours.

 

C'est pour cette raison que Dieu a dû s’occuper d’eux et les disperser. Il est maintenant en train de réassembler les Églises de Dieu sous une saine doctrine au sein de l’église CCG (Christian Churches of God) et cela continuera de croître.

 

Examinons maintenant le Dithéisme de WCG et la portée de cette hérésie lorsqu’elle est examinée à la lumière des Saintes Écritures.

 

Rappelez-vous que Dieu a donné au fils d’avoir la vie en Lui-même. Christ ne l’avait pas de façon intrinsèque (Jean 5:25-29 ; voir aussi Col. 1:15-16).

 

Dithéisme

L'erreur fondamentale d'Herbert Armstrong

Dans le livre d'Herbert W. Armstrong, “L’incroyable Potentiel Humain” (The Incredible Human Potential (TIHP)), à la page 68, il déclare sous le titre : “Exactement Comment Dieu a-t-il Planifié de Se Reproduire Lui-même ?”, “Depuis l'éternité, le Père et la Parole qui est devenue Jésus Christ ont coexisté.”………... 

 

Ainsi, l'erreur primaire fondamentale de coexistence et de co-éternité est établie.

 

Dans le paragraphe suivant, il déclare : “Y avait-il, avant cela, plus que les deux – Dieu et la Parole – dans la famille de Dieu ? Dieu ne révèle rien de plus. “la Parole” était-elle le Fils de Dieu, et Dieu était-il son Père à ce moment-là ? Ils ne sont nulle part désignés comme tels.”

 

(Voir également Proverbes 30 :4-5 pour la distinction réelle énoncée et le nom de Dieu donné).

 

Ainsi, nous voyons l'erreur théologique suivante d'Armstrong, qui est entrelacée avec cette fausse théologie. C'est la fausse affirmation qu'il n'y avait pas de fils de Dieu parmi l'Armée jusqu'à ce que Christ ait assumé la forme physique dans l'utérus de Mariam.

 

La leçon 13 du cours par correspondance de Ambassador College Bible Correspondence Course, page 6, commente Job 38:4-7 : “Au verset 7, les termes bibliques “étoiles du matin” et “fils de Dieu” font référence aux anges.”

 

En continuant, un commentaire sur Job 1:6 : “les Anges sont ici mentionnés en tant que “fils de Dieu” seulement dans le sens où Dieu est leur Créateur. Il n'y a aucune relation de fils-père comme celle que Jésus a avec Dieu le Père. Les anges n'ont pas été engendrés et nés de Dieu, comme l'a été Jésus Christ (Héb. 1:5) - ils ont été créés.”

 

“Les anges sont des êtres créés individuellement. Ils ne peuvent jamais être engendrés par Dieu le Père par l’intermédiaire de Son Esprit Saint ou naître dans Sa Famille comme le peuvent les humains…….. Mais les anges resteront à jamais “fils de Dieu” dans le sens où Dieu a créé chaque ange en tant qu’être spirituel séparé, immortel.”

 

Dans son livre, “Le Mystère des Âges” (Mystery of The Ages” (MOTA)), à la page 43, Armstrong, parlant de la famille de Dieu, déclare : “Cette famille est composée, maintenant, de Dieu le Père et de Jésus Christ son Fils, et de nombreux humains engendrés déjà, maintenant, des fils engendrés de Dieu (Rom. 8:14, 16 ; 1Jean 3:2), formant l'Église de Dieu.”

 

Les anges alors, selon l'enseignement de M. Armstrong, sont en quelque sorte une sous-classe en tant que fils spirituels immortels créés, non engendrés, de Dieu qui resteront en dehors de la structure de famille de Dieu, et qui n'ont pas de relation père-fils avec Dieu le Père. C’est l’inverse de la vérité qui se produit, comme on le montre à partir de la structure de la Cité de Dieu (consulter le document La Cité de Dieu (No. 180)).

 

Ces enseignements témoignent d’une ignorance totale des Saintes Écritures. Dans Job 1:6, 2:1 et 38:4-7, on nous dit qu’il y a plusieurs fils de Dieu avant la création et que Satan était parmi eux. Job identifie le sauveur comme étant l’un des mille (qui gouvernent) de l'Armée Angélique (Job 33:23). Cet ouvrage montre qu'il y avait de multiples fils de Dieu et de multiples Étoiles du Matin déjà avant la fondation de la terre. Les Psaumes montrent de manière concluante que les fils de Dieu étaient l'Armée Angélique et que cette Armée était désignée comme des elohim, et que Christ confesse les saints devant le conseil des elohim (cf. Ps. 82:1). Le psaume dit que certains sont tombés et mourront comme tout homme (Ps. 82:6). Ce texte se réfère à l'Armée entière autant spirituelle que physique. Proverbes 30:4 pose les questions spécifiques concernant les activités de Dieu et 30:5 fournit la réponse du nom de l’Unique Véritable Dieu et du nom de Son fils. Le mot est fourni dans la première ligne qui dit : chaque parole d'ELOAH est pure. À partir des chapitres 4 jusqu’à 7 d’Esdras, nous savons qu'Eloah est le Dieu du Temple, et que c'est Sa Loi et Son Temple et nous savons qu'Il a un fils. Eloah est singulier et n'admet aucune pluralité du tout. C'est la base de l'araméen occidental et l'équivalent chaldéen d'Elahh de l'Eloah hébreu et est également utilisé dans l’Ancien Testament dans Daniel. Ce mot a constitué la base de l'araméen oriental qui est devenu l’Arabe Allah’. Les elahhin et les elohim étaient synonymes et étaient compris autrefois dans le passé pour se référer aux fils de Dieu. Daniel reflète cette compréhension dans le texte.

 

Ce n'est pas comme si le système Armstrong ignorait ces noms. Dans la leçon 8 du Cours par Correspondance Long Bible Correspondence Course, le nom d'Eloah est mentionné comme étant la source singulière du nom de Dieu qui est devenu elohim. Cependant, dès le chapitre suivant, ils ont sombré dans l’erreur ou la tromperie dithéiste.

 

Un autre exemple de cette compréhension qui n'a jamais donné suite, est l'article de Herman Hoeh dans la Pure Vérité (Plain Truth).

 

Une Partie de l'Ancien Testament N’est Pas Écrite en Hébreux ! Certains nient que nous ne devrions jamais traduire les noms hébreux de la Déité. Mais notez bien la preuve de la Bible ! Dans l'Ancien Testament le mot Anglais “God” est souvent une traduction des mots Hébreux El, Eloah, et Elohim. Rappelez-vous que ces mots sont autantdes noms de Dieu comme l’estYHWH (Ps. 69:30 ; Ésaïe 9:6 - voir aussi l’encadré ci-joint, “Dieu a Plusieurs Noms”).…….. extraits de "The Unknown God", [“Le Dieu Inconnu”] Novembre/Décembre 1972 PT par H.Hoeh.

 

Cet article comprenait également que Elahh et Allah’ découlaient de cette structure. Les énormes implications de cette compréhension pour le dialogue Islamo-Chrétien n'ont pas été réalisées et sont restées sans suite. Leur théologie de deux Dieux était en tout cas totalement inefficace pour communiquer avec l'Islam.

 

Armstrong et ses ministres semblaient totalement inconscients des implications des textes de la Bible qui leur montraient qu’ils avaient tort, et il n'y a jamais d'analyse complète de ces textes dans leurs écrits. Ils semblent avoir simplement inventé cette doctrine. Elle n'est pas enregistrée comme étant présente dans les autres Églises de Dieu avant Armstrong.

 

En continuant, Armstrong déclare : “Pour avoir été le Fils de Dieu à cette époque avant l’histoire, Dieu aurait nécessairement existé avant la naissance du Fils. Le Fils, si tel avait été le cas, serait venu à l’existence au moment de cette naissance. Mais, le “Logos ”– la Parole – avait, comme Dieu, éternellement existé de lui-même.”

 

Cela montre le point exact où il a commis une hérésie et a trompé beaucoup de personnes dans les Églises de Dieu qui ont accepté cette absurdité.

 

Être un Fils de Dieu avant son incarnation aurait signifié qu'il ne pouvait pas être un être coéternel et qu’il devait être venu à l’existence postérieurement à l'existence de Dieu. La Bible montre que c’est le cas dans de nombreux passages et textes. Armstrong voulait attirer les Trinitaires américains et il semble n'avoir jamais compris ce qu'il faisait ou disait à ce sujet.

 

Cette erreur de théologie a été étendue et poussée jusqu’au blasphème. Dans l’édition de Septembre/Octobre 1990 de la Bonne Nouvelle (Good News), un article a été écrit par K. Neil Earle qui était trompeur dans ses prémisses, mais les sermons qui en ont été tirés, par les officiers australiens et américains de la WCG, l’ont vu poussé à des exagérations absurdes et blasphématoires, ce qui montre la faiblesse de la pensée Dithéiste de la WCG.

 

Earle a déclaré dans l'article :From Here Through Eternity (p. 7), Donc, même avant la création de l'homme, le porte-parole exécutif de la famille de Dieu a consenti d’être fait chair (Jean 1:1-3, 14) et de mourir pour payer la pénalité de nos mauvais choix. (Rom. 5:8-10).

 

Ceci a été poussé jusqu’à des exagérations absurdes par des officiers en Australie et aux États-Unis en déclarant que Dieu et Christ ont eu une discussion quant à savoir qui des deux, descendrait et serait sacrifié pour les péchés du monde. L'évangéliste de la WCG, Gerald Waterhouse est venu en Australie pour la Fête des Tentes en 1991 à Canberra ACT et a donné un sermon affirmant exactement ce non-sens blasphématoire. Remarquez que Dieu avait été transformé en une famille de deux, et que Christ en était le porte-parole exécutif, comme si l’Unique Véritable Dieu était moins important dans le schéma des opérations. Ceci est contraire au sens de Jean 1:18. Cela ignore également l'intention claire de Colossiens 1:15 où Christ est l'image du Dieu Invisible, le premier-né de toute créature. On aurait pu penser que ce texte et Apocalypse 3:14 étaient des déclarations définitives.

 

Cette idée n’est pas nouvelle au sein de WCG. Dans l'article de Garner Ted Armstrong : Qui – Quoi Était Jésus Avant Sa Naissance Humaine ? (Good News, Novembre/Décembre 1972 pp. 14-16), le Dieu de l'Ancien Testament est dépeint comme étant Jésus Christ, et il a déclaré que le mot Yahovah dans l'Ancien Testament n'est pas Dieu le Père, mais est toujours Jésus Christ. Ces déclarations sont mal informées. Ils ne semblent se rendre compte que le mot Yahovah s’applique à un certain nombre d'êtres et qu'il y avait deux applications de Yahovah. Lorsque Yahovah des Armées est utilisé, il se réfère toujours au Père. Yahovah (SHD 03068) peut se référer à n'importe quelle personne qui est un messager de Dieu. Il s’agit d’une forme à la troisième personne du verbe Hayah, qui signifie Il Cause que ce soit (voir la note f de la version Annotée de la RSV (New Oxford Annotated Bible RSV) à Exode 3:14). Tel que discuté, il y en avait quatre mentionnés dans Genèse 18-19 lors de la destruction de Sodome et Gomorrhe. L'autre mot pour Dieu est Yahovih (SHD 03069). Il est toujours lu par les Juifs comme Elohim et le mot Yahovah est lu comme Adonaï afin de ne pas confondre les deux entités. Yahovih désigne le Père.

 

C’est pour cette raison que le mot Yahovah a été changé par les Sopherim à 134 endroits dans le Texte Massorétique (TM) de l'Ancien Testament pour déguiser les deux entités.

 

La WCG a semblé n'avoir aucune idée de cette structure et des altérations du Texte Massorétique et se contente des déclarations simplistes et erronées.

 

Armstrong soutenait que Jean 1:1 précédait Genèse dans la séquence.

 

Le chapitre 1 de Jean parle du Monogenese Theos ou seul Dieu né, dans Jean 1:18, qui, étant dans le sein du Père, a parlé. Il y avait de multiples elohim ou fils de Dieu dont Christ était le seul né et le prototokos ou premier engendré d’entre les morts.

 

La doctrine selon laquelle il y avait plus d'un Dieu éternel est logiquement polythéiste. Elle n'est pas Chrétienne. Il y a eu beaucoup exemples dans l'histoire, tels que le système Zoroastrien et celui du Dualisme Manichéen, mais ces systèmes ont toujours postulé un dieu bon et un dieu méchant qui luttent pour la suprématie. L'étiquette de Dualisme Manichéen a été brandie par les Catholiques Romains face à certaines Églises de Dieu parce qu'elles affirmaient que le pouvoir de création avait également été attribué à Satan dans le monde d'avant le Tohu et le Bohu du chapitre 1 de la Genèse. Au fur et à mesure que la science s'améliore, cette vue semble correcte et explique les Nephilim, qu'Augustin d'Hippone a nié comme étant un produit de l'Armée Déchue. Les Catholiques sont restés bloqués par cette erreur.

 

Armstrong était conscient de cela, comme l'étaient ses ministres. L’un d'entre eux s’est référé au Dithéisme des cultes du Soleil trouvés parmi les anciens Mayas du Guatemala et semblait penser qu'ils étaient corrects. Il y avait des structures similaires dans de nombreuses cultures en Amériques Centrale et du Sud.

 

George L. Johnson a écrit sur la Nature de Dieu et a fait référence à ces déités Mayas en 1973, juste après que Garner Ted Armstrong ait écrit son article.

 

http://cog-ff.com/PDF/is-god-a-trinity.pdf auteur George L. Johnson Ambassador College Press Pasadena, Californie 1973.

 

Aux pages 21-22 dans la section “Christ n’a pas été créé”, il fait référence à la distinction entre Christ et les autres Anges, ce qui est essentiellement une doctrine Binitaire/Trinitaire émanant de l'École d’Alexandrie entre l’an 170 et 325 EC (Ère Courante). Les pages 24-25 établissement un lien entre les dieux Mayas Tepeu, un dieu du ciel et une des déités créatrices ayant participé aux trois tentatives de création de l'humanité et Gucamatz, la déité du serpent à plumes, et Dieu le Père et Jésus Christ. Johnson semble penser que les Mayas païens, qui sacrifiaient les humains, le faisaient pour une raison.

 

Le fait est qu'Armstrong, soutenu par ses ministres, a inventé deux Dieux et a ensuite appelé Dieu une famille de deux êtres. Il affirmait qu'il n'y avait aucun fils de Dieu jusqu'à l'incarnation de Christ. Comme nous le savons, ceci est une fabrication et une déformation totale des Saintes Écritures.

 

Pourtant, les personnes qui le suivent continuent à déformer les Saintes Écritures et même à embellir ses affabulations. Une personne qui se laisse prendre à cette hérésie ne lit tout simplement pas la Bible et suspend son jugement rationnel.

 

Armstrong a déclaré dans son ouvrage Mystery of the Ages dans Mystery of the Church :

Pourquoi était-il nécessaire que Jésus soit actuellement Dieu dans la chair humaine ? (sic) En tant que Dieu, il était le Créateur de toute l'humanité. Dans Éphésiens 3:9, il est révélé que Dieu a créé toutes choses à travers Jésus Christ.

 

Cet argument est basé sur une prémisse provenant de la philosophie grecque qui a été utilisée dans le Catholicisme pour introduire la Trinité. L'argument est que seul Dieu pouvait expier pour l'homme et qu’un sacrifice par procuration ne pouvait suffire. L'argument attaque la puissance de Dieu. Le péché est la transgression de la loi (1Jean 3:4) et encourt une dette conformément à la loi. C'est cette dette qui a été clouée au poteau par la mort de Christ tel que l’apprend Colossiens 2:14. La mort de Christ a annulé notre chierographon ou facture d'endettement sous la loi. Il l'a annulé parce que Dieu a dit qu'en agissant ainsi, il annulerait la dette. Christ devait prouver quelque chose pour devenir digne de gouverner. Dieu aurait pu choisir n’importe quoi pour annuler la dette. Jusqu'à l’an 30 EC, il avait accepté les sacrifices et avait ordonné à Christ de mettre en place un système de sacrifice qui pointait vers lui et le sacrifice. C'était Christ qui a donné la Loi de Dieu à Moïse et qui était avec Israël dans le désert (1Cor. 10:4). Aucun homme n'a jamais vu Dieu ni n’a jamais entendu Sa voix. Christ l’a dit lui-même.

 

À quel moment cette idée a-t-elle été avancée dans RCG/WCG ? L’idée naissante a été avancée dans l’article “Jésus Est-Il Dieu ?” (Pure Vérité, Fév. 1950, pp. 3ff. ; voir ci-joint.)

 

Les Psaumes montrent que David avait compris que le Dieu d'Israël était un être qui avait lui-même un Dieu (Psaume 45:6-7). Il ne fait aucun doute que cet être était Christ, puisque Hébreux 1:8-9 affirme que c'était Christ. En termes bibliques, un Dieu est un être qui est responsable de l'existence de la création, sinon il s’agit d’un faux Dieu. Il s’ensuit donc, en toute logique, que si le Dieu d'Israël est le fils de Dieu et a un Dieu, et avait un Dieu lorsque David a prononcé le Psaume dans l'Esprit Saint, alors le Dieu subalterne (subordonné) est un produit de son propre Dieu, et ne peut donc jamais être coéternel avec cet être. La Bible est très claire sur le fait qu'il y avait de multiples êtres appelés elohim avant la création et de multiples êtres appelés Yahovah avant l'incarnation de Christ. Le Psaume 45:6-7 et Hébreux 1:8-9 indiquent clairement que Christ a des associés (partenaires ou camarades), des compagnons au-dessus desquels il a été élevé par sa vie et sa mort humaines. Les chapitres 18 et 19 de Genèse montrent très clairement et avec insistance qu'il y avait quatre Yahovahs lors de la destruction de Sodome et Gomorrhe. Trois étaient sur la terre. L’un était avec Abraham, les deux autres étaient avec Lot et le quatrième était au ciel et faisait pleuvoir le feu sur eux depuis le ciel (consulter le document L'Ange de YHVH (No. 024)).

 

Actes 7:35-38 Ce Moïse, qu’ils avaient renié, en disant : Qui t’a établi chef et juge ? C’est lui que Dieu envoya comme chef et comme libérateur avec l’aide de l’ange qui lui était apparu dans le buisson. 36 C’est lui qui les fit sortir d’Égypte, en opérant des prodiges et des miracles au pays d’Égypte, au sein de la mer Rouge, et au désert, pendant quarante ans. 37 C’est ce Moïse qui dit aux fils d’Israël : Dieu vous suscitera d’entre vos frères un prophète comme moi. 38 C’est lui qui, lors de l’assemblée au désert, étant avec l’ange qui lui parlait sur la montagne de Sinaï et avec nos pères, reçut des oracles vivants, pour nous les donner.

Et ce Rocher était Christ (1Cor. 10:4).

 

Les historiens sont plus ou moins unanimes pour dire que la théologie primitive de l'Église était une vue subordinationiste de Christ. Les Juifs ont compris ce qu'il disait quand Christ a déclaré qu’il était le fils de Dieu (Jean 10:34-35). Il est par conséquent impossible qu’ils n’aient pas su que le Père était mentionné dans l’Ancien Testament et que le fils de Dieu était le Yahovah d’Israël.

 

Le Dieu qui est devenu Jésus Christ était le Dieu de l'Ancien Testament et Dieu le Père s’est effacé devant les opérations de l’Ancien Testament pour tout remettre au Christ.

 

Cette affirmation a été faite souvent dans toutes les parties du ministère. L'hypothèse de base semble avoir été que lorsque l'Ancien Testament fait référence à Dieu, il s'agit de Jésus-Christ, car le Père n'aurait pas été révélé avant le début du ministère du Christ.

 

L'affirmation d'Armstrong selon laquelle Dieu n'a pas été révélé dans l'Ancien Testament est complètement fausse. Le Psaume 110 montre qu'il en est ainsi, tout comme le Psaume 45. Zacharie 2:8-10 montre que le Seigneur des Armées a envoyé le Yahovah d'Israël pour demeurer au milieu d'eux. De même, Dieu révèle à travers Zacharie que l'être à la tête de la Maison de David et de l'Église, est l'Ange de l’Éternel (Zacharie 12:8).

 

Le système du Temple était tout à fait conscient du fait que l'être dans le désert du Sinaï était l'Ange de l’Éternel (LSG). Ils comprenaient que le Fils de Dieu qui s'était vu attribuer Israël comme héritage était l'un de de l'Armée et c'est pourquoi ils ont modifié le texte de Deutéronome 32:8 (dans le Texte Massorétique) pour lire : Quand le Très Haut a réparti aux nations leur héritage, quand il a séparé les fils d'Adam, Il a fixé les limites d’après le nombre des enfants d'Israël. Nous savons avec certitude que ce texte se lisait à l'origine “d’après le nombre des fils de Dieu”et la Septante (LXX) lit anges de Dieu.

 

La version RSV de la Bible a corrigé ce texte et il était connu du temps où Armstrong a écrit, mais il semblait l’ignorer. Les Manuscrits de la Mer Morte (MMM) ont confirmé cette lecture. Les elohim étaient tous des fils de Dieu et étaient synonymes des Anges de Dieu. La prémisse d'Armstrong était complètement fausse dans tous ses aspects et arguments.

 

Armstrong semble n’avoir jamais lu ces chapitres ou livres en détail. Du moins, il ne les a jamais compris ou n’y a jamais fait référence dans ses écrits et ses ministres ont simplement régurgité ce qu'on leur disait sans analyse ni pensée critique. Un homme a déclaré que le ministère lui avaient dit qu'il était “trop intelligent pour durer longtemps dans WCG.” Quelle mise en accusation de leur intégrité !

 

L'attaque d'Armstrong contre l'Omnipotence de Dieu

Dans les ouvrages le Mystère des Âges (MOTA)et L’Incroyable Potentiel Humain (TIHP), Armstrong a affirmé que les Anges ne peuvent pas mourir.

 

Il dit (TIHP, 1 ; p. 59) :

La pénalité du péché des Anges n'était pas la mort car Dieu avait fait d’eux des êtres spirituels immortels qui ne peuvent pas mourir. Ce que Dieu leur a donné était cette terre en tant que leur domicile et leur opportunité de se qualifier pour posséder et embellir l'univers entier.

 

Cette idée est le mensonge satanique : “vous ne mourrez pas sûrement.” C'est une variation de la doctrine de l'âme immortelle.

 

Il embellit cette affirmation dans le Mystère des Âges (2, p. 114) :

Les êtres spirituels, étant déjà une création achevée (comme l'était le tiers des anges qui sont devenus des personnages mauvais), ne pouvaient pas être changés ! L'esprit, une fois que sa création est achevée, est constant et éternel non sujet au changement. Mais la nature physique change constamment.

 

Ensuite, au paragraphe suivant, il fait une déclaration qui rend logiquement absurde ce qu'il vient d'écrire.

 

Par le biais du plan directeur de Dieu pour sa création spirituelle, dont nous parlerons plus tard, il avait été planifié par Dieu et la Parole que la Parole se dépouillerait de sa gloire suprême, et en temps voulu, prendrait la forme de chair humaine, en tant que Jésus Christ, rendant possible la phase spirituelle de la création de l'homme Dieu SE REPRODUISANT LUI-MÊME ! Quel PLAN DE MAÎTRE pour l’ULTIME extrême accomplissement créateur ! Comme Il est GRAND notre Dieu, dans son esprit, son but, sa planification efficace, sa conception aussi bien que sa CRÉATION du plus minuscule germe ou insecte jusqu’au soleil le plus énorme, éclipsant notre propre grand soleil à l'insignifiance !

Et l’incroyable potentiel humain, c’est que le GRAND DIEU MAJESTUEUX se reproduit dans l'homme, - l'homme peut naître dans la FAMILLE de Dieu (l'emphase est conservée)

 

C'est une hérésie flagrante parce que :

1.   Elle remet en cause l'Omnipotence de Dieu dans la mesure où Il ne peut pas contrôler ce qu'Il a Lui-même créé.

2.   Elle met en doute Son Omniscience en ce qu'Armstrong affirme effectivement que Dieu ne savait évidemment pas que Satan et un tiers de l'Armée se rebelleraient en dépit de la nécessité du sacrifice de Christ, déterminée avant la fondation du monde. Pour défendre cette attaque, Armstrong affirme que Dieu a choisi de ne pas connaître certaines choses pour préserver la liberté de choix, démontrant ainsi une incompréhension totale entre la liberté et le déterminisme et affirmant un Dieu capricieux.

3.   En ne connaissant pas le résultat, cela fait de Dieu un despote irresponsable en ce qu'Il a créé l'Armée Angélique sans connaître son destin et en étant incapable d’intervenir pour la contrôler. Elle met en doute la bonté de Dieu pour de multiples raisons.

4.   Elle attaque la mort et le sacrifice de Christ en affirmant que l'Esprit ne peut pas mourir, car si Christ était esprit, il ne pouvait pas mourir, et par conséquent, nous n'avons aucun salut.

5.   Elle est clairement contraire aux Saintes Écritures sur un certain nombre de motifs et de références.

 

La WCG a imputé le sadisme à Dieu dans un certain nombre de doctrines.

 

Le mauvais usage d'Apocalypse 20:13 pour affirmer une Troisième Résurrection du Lac de Feu pour punir quiconque oserait remettre en question Armstrong ou quiconque quitte l'église est un argument décrivant une déité sadique et vindicative à laquelle toute personne rationnelle aurait la responsabilité éthique de s'opposer (consulter le document L'Erreur de la Troisième Résurrection (No. 166)).

 

De même, Armstrong prévoyait une punition éternelle pour l'Armée Déchue. Sa théologie était tout aussi horrible que celles des Catholiques Romains qu'il dénonçait.

 

Extrait de la revue Good News Juillet 1974 par Robert Kuhn :

[Traduction en français : Il y a amplement de temps disponible ! Si l'ennui pouvait se développer même un peu nous serions dans un trouble profond. L’éternité deviendrait un véritable enfer ! En fait, c'est précisément le sort réservé à Satan et ses démons l’enfer une éternité d'ennui : “Des vagues furieuses de la mer, rejetant l'écume de leur propre honte ; étoiles errantes, à qui est réservée l'obscurité des ténèbres pour l’éternité (Jude 13).]

 

Quelle sorte d'esprit songerait à ce non-sens, à cette absurdité non biblique et l'imputerait à Dieu ? Le résultat de ce mauvais usage doctrinal a donné des ministres abusifs et des membres accusateurs et pharisaïques. Le résultat final a été de détruire la foi de leurs enfants et des autres membres et de les éloigner de la foi.

 

Deux Vrai Dieux et manifestation dans la chair

Maintenant, on pourrait argumenter en défense d'Armstrong que Christ était l’un des deux vrais Dieux, tous deux immortels et qu’il avait donc la capacité de mourir tandis que l'Armée ne l’avait pas. Il ne pouvait donc pas être immortel.

 

Le problème est que la Bible est claire qu'il n’y a qu’Un Unique Véritable Dieu et qu'Il a envoyé Jésus Christ. Comprendre ce fait et connaitre ces êtres est l'exigence pour obtenir la vie éternelle (Jean 17:3).

 

L'affirmation selon laquelle Dieu s’est manifesté dans la chair repose sur une falsification du Codex A dans 1Timothée 3:16 reproduite dans la version KJV de la Bible. Elle s’appuie sur le fait que le mot Dieu est une contraction de deux lettres grecques, qui sont ajoutées par différents scribes dans des encres différentes.

 

Bullinger a pris des notes concernant ce fait et ces notations étaient dans la marge de la version R.V. de la Bible. Il n'y a donc aucune excuse pour qu’Armstrong et son équipe ne soient pas au courant de cette falsification. Cette contrefaçon a également été citée par les ministres de la WCG lors de la tentative d'introduire la Trinité, et les mêmes ministres ont formé les branches.

 

Paul est tout à fait clair, on aurait pu penser, lorsque plus loin dans 1Timothée 6:16, il dit en se référant à Dieu :

Qui seul possède l'immortalité, qui demeure dans la lumière qu'aucun homme ne peut s'approcher ; qu'aucun homme n’a vu, ni ne peut voir : à qui appartiennent l'honneur et la puissance éternellement. Amen.

 

La Bible est claire, seul Dieu a une immortalité intrinsèque. Aucun homme ne l'a vu ni ne pourra jamais Le voir. Il a conféré ce statut à Christ et le conférera à toute l'Armée entière tant Physique que Spirituelle. Elle n'a pas actuellement une telle immortalité.

 

Christ a été clairement vu à l’époque de l’Ancien Testament et en tant qu'un être humain. Christ est mort. Dieu est immortel. Il confère cette immortalité à l'Armée entière. Dieu l'a d’Abord conférée à Christ, ce qu'Il a fait dès son ascension. Il la conférera ensuite à toute l'Armée entière dans la progression de Son plan.

 

Cela aurait dû être évident pour une personne d’intelligence moyenne que si Christ pouvait mourir, alors le reste de l'Armée pouvait aussi mourir, en utilisant plus ou moins le même processus. C'est exactement ce que la Bible dit qu’il va se passer.

 

Nous avons vu le texte du Psaume 82:6-7. Au verset 7, il est écrit : Mais vous mourrez comme des hommes et tomberez comme un des princes.

 

Christ a utilisé ce texte en réponse au Grand Prêtre lorsqu’il a déclaré être le fils de Dieu.

 

Le texte fait évidemment référence à toute l'Armée, mais y a-t-il d'autres témoins dans les Saintes Écritures qui affirment que l'Esprit peut mourir ?

 

Christ en est un exemple. La séquence est la suivante : Christ a renoncé (abandonné) sa forme spirituelle et est retourné à Dieu qui en a fait un zygote dans l'utérus de Mariam.

 

C’est donc l'esprit réduit à la forme humaine, puis la mort et la résurrection. C'est ce que nous voyons précisément dans les Écritures Saintes en ce qui concerne Satan et l'Armée Déchue.

 

L'Esprit Saint dit à travers Ésaïe ce qui doit se passer. Le chapitre 14 d'Ésaïe se réfère à Satan en tant que Lucifer.

 

Ésaïe 14:9 montre que Shéol, la tombe est déplacée pour lui, afin de le rencontrer à son arrivée.

Aux versets 10-11 : " Tous prennent la parole pour te dire : Toi aussi, tu es sans force comme nous, tu es devenu semblable à nous ! Ta magnificence est descendue dans le séjour des morts, ainsi que le son de tes luths ; sous toi est une couche de vers, et les vers sont ta couverture."

 

Pour lever tout doute sur l’identité de l’être dont il est question ici, les versets 12 à 14 identifient l'être et ce qu'il a essayé de faire.

 

12 Te voilà tombé du ciel, Astre brillant, fils de l’aurore ! Tu es abattu à terre, toi, le vainqueur des nations ! 13 Tu disais en ton cœur : je monterai au ciel, j’élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu ; je m’assiérai sur la montagne de l’assemblée, à l’extrémité du septentrion ; 14 je monterai sur le sommet des nues, je serai semblable au Très-Haut. (LSG)

 

Ce qui est extraordinaire, c’est que ces ministres ont cité ce texte tout le temps et l'identifiaient comme se référant à Satan, mais n'ont pas lu les textes en entier du chapitre, qui dit clairement que Satan devait être tué et envoyé à la tombe pour attendre la Résurrection. Cela ne pouvait avoir signifié que la Deuxième Résurrection vu que les rois des Nations étaient impliqués, et il est clair que ces rois ne sont pas dans la Première Résurrection.

 

Pour lever tout doute, Ézéchiel 28:14-18 identifie Satan en tant que le chérubin protecteur oint qui marchait dans la Montagne de Dieu et qui était parfait jusqu'à ce qu'il pèche et que Dieu le jette terre. Dieu déclare qu'il fera jaillir un feu de son intérieur et le réduira en cendres. Satan sera donc tué et ressuscité comme un être humain et les textes sont clairs sur cet aspect. Les Saintes Écritures ne peuvent être anéanties (Jean 10:34-35).

 

Les mêmes ministres ont fait référence à ces textes et ont déclaré publiquement, sermon après sermon, qu'ils faisaient référence à Satan, mais n’ont jamais lu ou expliqué ou semblé comprendre le langage clair et l'intention des textes.

 

Le Binitarisme comme étape vers le Trinitarisme

L'absurdité logique du Binitarisme et du Trinitarisme a été expliquée dans le document Le Binitarisme et le Trinitarisme (No. 076). On peut affirmer sans risque que le terme Binitarisme n’était ni utilisé ni compris par les ministres ou les membres de WCG jusqu'à ce qu'il soit utilisé et expliqué les documents d’étude de CCG. 

 

Le polythéisme logique de la position d'Armstrong a conduit plusieurs apologistes moins qu’honnêtes à commencer à affirmer que l’église primitive était Binitaire et que donc la WCG et ses branches détiennent les doctrines originales. Cette erreur a été soutenue par des auteurs Trinitaires du système Adventiste qui ont essayé de trouver une base insipide pour le Trinitarisme dans l'église primitive. Larry Hurtado est un tel apologiste. Les Apologistes quasi-Trinitaires dans LCG et UCG ont suivi cette ligne d'argumentation tout en sachant qu’il s’agit d’une fabrication.

 

Le Binitarisme trouve ses origines dans le culte du soleil et les cultes à mystères avec Attis en Occident, Adonis chez les Grecs et Osiris/Isis chez les Égyptiens.

 

Le Christianisme n’avait qu’un seul vrai rival à Rome, et c'était Attis. Au milieu du IIe siècle (154/5 EC), l'évêque de Rome, Anicetus, a introduit la fête de Easter/Pâques dans l'église de Rome. Le dimanche avait été accolé au Sabbat dès l’an 111 EC (ère courante).

 

La théologie d'Attis était persistante, et ses disciples étant passés au Christianisme ont apporté avec eux l'hérésie du Binitarisme. Une fois que Easter/Pâques ont été introduites, la théologie a dû être exposée de manière à attirer plus facilement les fidèles d'Attis. Ce processus n’est enseigné dans aucune institution d'église, à l’exception de CCG, car il devient immédiatement évident où les Trinitaires ont obtenu leurs doctrines. C'était Attis qui a été tué à Easter/Pâques. Il a été tué sur un arbre de pin. C'est son système qui décore l'arbre du 24 décembre. C'est le soleil invincible qui est présenté le 25 décembre. C’est lui qui a été ressuscité par la déesse-mère le dimanche. Elle était aussi son amante en tant que Easter (Pâques), ou Rhéa, ou Cybèle, et bien d'autres. Aucun Chrétien authentique ne tolèrerait cela et c’est pourquoi ils retiennent la vérité dans l’injustice et enseignent le mensonge à leur peuple.

 

Plusieurs d’entre eux, dans les Églises de Dieu, sont des opportunistes ou carrément des infiltrés Trinitaires dont le seul but est de détruire l'Église de Dieu.

 

La théologie d'Attis a commencé à être introduite furtivement depuis Rome et Alexandrie. Le processus et la théologie sont expliquées dans le document La Déformation des Binitaires et des Trinitaires de la Théologie de la Divinité des Premiers Temps (No. 127B).

 

Le Binitarisme affirme que Dieu a fait à partir de lui-même la déité qui est devenue Son propre fils. Il ne faut pas le confondre avec le Sabellianisme. La doctrine du Sabellianisme a dû être dénoncée parce qu'elle supprimait la structure Binitaire qui était essentielle à la structure d'Attis. Selon cette vue, le Père, le Fils et l'Esprit Saint étaient simplement des modes ou des manifestations différentes de la même personne. Attis a été cependant compris comme étant un être distinct produit à partir du Père et constituant un seul Dieu.

 

Ce fut à partir de cette doctrine que la Trinité a commencé à se construire et elle a commencé à partir de l’an 170 jusqu'à son adoption à Nicée en l’an 325. Elle a duré deux ans, puis a été dénoncée en tant qu’hérésie en l’an 327 et les Unitarien Bibliques ont été réintégrés par Constantin. Ils sont restés au pouvoir jusqu'à ce que Theodosius soit nommé co-empereur par Gratien et que le Concile soit convoqué à Constantinople en l’an 381 et que la Trinité soit proclamée. Cette erreur a provoqué l’émergence de l'Islam et a finalement entraîné la suppression du Christianisme Biblique. Elle sera la cause ultime des guerres de la fin. Les Unitariens Bibliques ont été appelés des Ariens pour déguiser leur authenticité par des hérétiques Binitaires/Trinitaires (consulter le document La Déformation des Binitaires et des Trinitaires de la Théologie de la Divinité des Premiers Temps (No. 127B)).

 

Le Binitarisme n'est pas une doctrine chrétienne. C'est une hérésie païenne qui n'a aucune place dans l'Église de Dieu et ceux qui l’épouse devraient être écartés en tant que des idolâtres.

 

De même, le Dithéisme est une hérésie païenne qui n'a pas sa place dans l'Église de Dieu. Les ministres qui l’épousent doivent se repentir pour accéder à la Résurrection.

 

C'est une raison majeure pour laquelle Dieu a brisé le système WCG en branches inefficaces. 

 

À partir de janvier 1946, date à laquelle Armstrong déclare dans son autobiographie que le système WCG a commencé comme une œuvre mondiale, à janvier 1986, soit exactement 40 ans avant sa mort, ce système de l’Église de Dieu de l'ère de Sardes a été supprimé en tant qu’œuvre mondiale et réduit à des branches qui se chamaillent et se font concurrence pour les membres payant la dîme, et est confiné principalement aux États-Unis.

 

La Catastrophe se Développe

Cette Étrange Doctrine Dithéiste a été adoptée dans ce qui est supposé être les conclusions logiques de la doctrine et qui, sans aucun doute, ferait que les Gnostiques Antinomiens louent avec ferveur leur dieu Binitaire Attis.

 

Ce qui suit est le développement de l'argument de M. Armstrong que l’Unique Véritable Dieu qui est le Père de tous n'était pas mentionné dans l'Ancien Testament. Un homme en a conclu que parce que le Père n'était pas mentionné dans l'Ancien Testament, alors le Premier Commandement est censé couvrir uniquement l'être Jésus Christ parce qu'il est le dieu de l'Ancien Testament. En plus d'être un mensonge flagrant, cela démontre le traitement irrationnel de la doctrine et où elle pourrait mener et a mené.

 

Tiré de

DIEU DANS L’A.T. ET LA COMPRÉHENSION JUIVE

 

Auteur : Frank W. Nelte

Date : Mars 1994

 

Point no :

 

“4) Tous les apôtres étaient juifs, et ils avaient grandi croyant en un seul Dieu, mais ils avaient encore du mal à comprendre ce qu’était Dieu le Père. Pourquoi ? Une partie de la réponse réside dans le fait que le Dieu d’Israël de l'Ancien Testament n'était PAS Dieu le Père ! Le Père était pratiquement inconnu à l’époque de l'A.T.

 

Le Dieu qui a traité avec les Israélites en Égypte et ensuite dans le désert et puis tout au long de leur histoire était Jésus Christ, PAS Dieu le Père. C'est là quelque chose que l'Église de Dieu a compris depuis l’époque de M. Armstrong.”

 

Cela pourrait bien être vrai dans la mesure où c'est seulement depuis Herbert Armstrong qu'une telle doctrine fausse et idolâtre a été développée. Le travail se poursuit avec le développement du blasphème concernant le Premier Commandement :

 

“5) Remarquez ce que dit réellement l'Exode 20 :

 

Alors Dieu prononça toutes ces paroles, en disant : Je suis l’Éternel, ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de servitude. Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face. (Exode 20:1-3)

 

A) QUI prononçaient ces paroles ? La réponse est JÉSUS CHRIST !

B) COMMENT Christ s'identifie-t-il à Israël ? La réponse est comme le "YHWH ton Élohim, qui a fait sortir Israël d'Égypte".

 

CETTE IDENTIFICATION EST D'UNE IMPORTANCE CAPITALE !

 

C) POURQUOI cette identification est-elle intégrée dans les 10 commandements ?

 

D) QU’EST-CE QU’Exode 20:3 signifie réellement ? ... "Tu n'auras pas d'autres dieux DEVANT MOI" ? QUI prononce ces paroles ?

 

Est-ce que Jésus Christ, l’orateur de ces versets, dit : ‘tu n'auras pas d'autres dieux devant Dieu le Père’ ? NON, ce n'est pas ce qu'Il a dit ! Christ a dit à Israël : ‘devant MOI’ !

 

Pouvons-nous saisir la signification claire d’Exode 20:3 ? Israël n'avait aucune idée qu'il existait un "Dieu le Père", Il ne leur avait pas été révélé par Christ. Jésus Christ Lui-même s’adressait à la nation d'Israël, et Il leur a dit de ne pas avoir d'autres dieux devant Lui, Jésus Christ. Il a choisi de se révéler Lui-même à eux comme ‘YHWH, votre Élohim’ qui les avait fait sortir d'Égypte.

 

E) Christ se mettait-il Lui-même devant Dieu le Père en ordonnant Israël de l'adorer, Lui, Jésus Christ ? NON, pas du tout ! Dieu le Père et Jésus Christ l’avaient décidé et convenu :

 

- Christ serait celui qui ferait toutes la création ;

 

- Christ serait le Seul à traiter avec l'humanité jusqu'à ce que le plan de salut soit achevé ;

 

- Christ se révélerait Lui-même à Israël ;

 

- Christ allait, avant Son premier avènement, maintenir l'existence du Père cachée à Israël en général ;

 

- À l’époque de l'A.T. Christ ne révèlerait l’existence du Père qu’à un très petit nombre de personnes sélectionnées, pour des raisons qui sont propres à Dieu ;

 

- Ce n'est que lors de Son premier avènement que Christ a révélé l'existence de Dieu le Père à l'humanité ;

 

- Mais ce n’est qu’une fois le plan de salut achevé que Dieu le Père entrera en contact avec l'humanité et ... ‘sera leur Dieu’.

 

L’idée de ce verset est que, jusqu'à ce que Christ remette effectivement le royaume au Père, c’est Lui le Seul à l’administrer pleinement ; qui dirige les choses en tant que ‘Chef Exécutif’, au nom du Père.”

 

Notez l'incapacité totale à comprendre tous les domaines énumérés ci-dessus qui démontrent que cette vue est fausse. C'est presque comme s'ils n'étaient pas capables d'analyser rationnellement les textes. L'auteur ici n'a aucune idée du Yahovah subalterne (subordonné) d'Israël qui est l'un des fils de Dieu mentionné spécifiquement dans Deutéronome 32:8. En outre, l'auteur n'a non plus aucune idée des falsifications dans le TM par les Sopherim dans ce texte. Il ne semble pas non plus conscient des nombreuses mentions du Père et des fils de Dieu dans le texte de l'Ancien Testament.

 

Il poursuit avec :

“6) Le Dieu auquel le peuple d'Israël priait à l’époque de l'Ancien Testament était Jésus Christ. Il était celui qui est intervenu pour eux, qui les aidait et qui les punissait aussi. À maintes reprises, Il est identifié comme "le Dieu qui les a fait sortir du pays d'Égypte". Cette identification très précise est utilisée tout au long de l'Ancien Testament. En plus d’Exode 20:2, voici 40 autres versets où cette forme d'identification du Dieu d'Israël est utilisée :

 

Un envoyé de l’Éternel monta de Guilgal à Bokim, et dit : Je vous ai fait monter hors d’Égypte, et je vous ai amenés dans le pays que j’ai juré à vos pères de vous donner. J’ai dit : Jamais je ne romprai mon alliance avec vous ; (Juges 2:1)

 

Mais ce n’est pas parce qu'Israël ne SAVAIT pas qu'il y avait en fait un autre Être-Dieu ‘plus grand’ que Jésus Christ, cela ne signifie pas que Dieu le Père n'existait pas comme un Être distinct à l’époque de l'Ancien Testament. Deutéronome 29:29, déjà donné à l’époque de Moïse, nous dit :

 

Cela nous indique que Dieu avait choisi de ne pas révéler certaines ‘choses secrètes’ aux gens à l’époque de Moïse. POURQUOI ? QUELLES SERAIENT ces ‘choses secrètes’ ? Se pourrait-il qu’il s’agisse de quelque chose comme Dieu le Père disant (en fait) : ‘À ce stade, vous n'avez pas besoin de savoir que j'existe. J'ai décidé de révéler Mon existence à l'humanité en général lorsque Mon Fils accomplira son ministère terrestre’ ? Christ est donc venu pour révéler, ou faire connaître, le Père, ce que nous dit le Nouveau Testament, n'est-ce pas ?

 

Regardez à nouveau les dix commandements ! Lisez Exode 20:1-3 ! Puis vérifiez les 40 versets ci-dessus qui identifient le Dieu d'Israël. Jésus Christ est le seul Dieu qu’Israël connaissait. Ils n'avaient pas BESOIN de connaître l’existence du Père. Pourquoi le devraient-ils ? S’ils n'avaient pas eu le cœur d'obéir au Dieu qu'ils connaissaient, Celui qui les avait fait sortir d'Égypte ...

Oh ! s’ils avaient toujours en eux un tel cœur pour me craindre et pour observer tous mes commandements, afin qu’ils fussent heureux à jamais, eux et leurs enfants ! (Deutéronome 5:29)

 

... alors quel aurait été l’intérêt de leur faire connaître l'existence de Dieu le Père ? Ils auraient tout simplement rejeté le Père également.”

 

l semble complètement inconscient de tous les textes variés où ils sont tous deux mentionnés, tels que Proverbes 30:4-5 ou Zacharie 2:8-9 ; ou les multiples occasions dans Job et les textes dans Deutéronome ou les Psaumes, tels que le Psaume 45, ou la logique évidente du Psaume 110, ou le concept de l'Elyon comme Dieu Très Haut, ou les nombreux Psaumes qui montrent le Dieu Très Haut au-dessus de la congrégation des Elohim. Il ne semble pas non plus comprendre la signification d'Eloah et la singularité absolue du nom et de sa position sur les Elohim en tant que fils de Dieu. C'est comme si l'auteur était bibliquement illettré.

 

L'utilisation des termes Elohim comme Elohim des Armées et les fils du Dieu lorsque Christ prend sa place parmi eux ou quand Ha Élohim Le Dieu est au-dessus de tous sont dans les Psaumes 82:1,6 ; 86:8 ; 95:3 ; 96:4,5 ; 97:7,9 ; 135:5 ; 136:2 ; 138:1.

 

Il tâtonne ensuite comme suit :

“8) C'est la raison pour laquelle le fait qu'il y avait DEUX Êtres-Dieux dans une relation très étroite l’un avec l’autre, qu'ils étaient dans le processus de se développer dans une relation de famille, n'est que très, très brièvement évoqué dans l'Ancien Testament.

 

Et dans le Psaume 45:6-7

 

Ton trône, ô Dieu, est à toujours ; le sceptre de ton règne est un sceptre d’équité. Tu aimes la justice, et tu hais la méchanceté : C’est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t’a oint d’une huile de joie, par privilège sur tes collègues. (Psaume 45:6-7)

 

Même s'ils savaient correctement qu'ils n'avaient affaire qu'à un seul Dieu, ils ont encore mal compris de nombreuses Écritures et les ont mal interprétées. Cela inclut leur incompréhension de ce que signifie Deutéronome 6:4. Cela inclut également de nombreuses autres Écritures. Jésus Christ l’a dit dans Matthieu 22:29.

 

Jésus leur répondit : Vous êtes dans l’erreur, parce que vous ne comprenez ni les Écritures, ni la puissance de Dieu. (Matthieu 22:29).

 

Ainsi, la compréhension JUIVE de la nature de Dieu dans l'Ancien Testament n'est pas vraiment importante dans un sens ou dans l’autre ! Il est évident qu'ils ne DISPOSAIENT PAS de beaucoup de compréhension.

 

C’est la compréhension que Dieu avait révélé à M. Herbert W. Armstrong et qu’il l'a enseignée à l'Église de Dieu. Il n'y a aucune Écriture qui contredit cette compréhension. Seul le raisonnement charnel des philosophes de jadis est en désaccord avec cette compréhension.

 

Puisqu’ayant connu Dieu, ils ne l’ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces ; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur cœur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres. Se vantant d’être sages, ils sont devenus fous ; (Romains 1:21-22).

 

Comment est-ce possible qu'un penseur rationnel puisse lire le Psaume 45:6-7 et penser que la Bible est silencieuse sur le fait que ces deux êtres, dont l'un est le subordonné de l'autre, ne sont pas mentionnés dans l'Ancien Testament ? Cela, étant donné qu’Hébreux chapitre 1 reprend spécialement la structure importante de ce Psaume et identifie l'entité subordonnée comme étant Jésus Christ, et utilise le mot grec metaxous qui signifie précisément partenaires et traduit l'hébreu du Psaume 45 comme signifiant partenaires. Ce qui est encore plus malhonnête intellectuellement, c’est que cet auteur tente de faire valoir que le mot en hébreu ne signifie pas partenaires alors que le même mot metaxous est utilisé pour traduire le mot dans la LXX. Il n'a pas d'autre sens que celui de partenaire, ou camarade ou associé. Ceux-ci sont les autres fils de Dieu. Il semble que ces gens sont prêts à dire n'importe quoi plutôt que d'admettre que leur faux prophète avait tort, tant sur le plan théologique que prophétique.

 

Comme il a été indiqué plus haut, les Juifs ont compris ce qu'il disait lorsque Christ a déclaré qu'il était le fils de Dieu (Jean 10:34-36). Il est donc impossible qu'ils n’aient pas su que le Père était mentionné dans l'Ancien Testament et que le fils de Dieu était le Yahovah d'Israël. C'est pourquoi ils l’ont déclaré coupable de blasphème et l’ont fait tuer.

 

Les hérésies dithéistes et binitaires doivent être exposées et éradiquées des Églises de Dieu.

 

La Création des Fils de Dieu

En traitant de la position des Fils de Dieu, les Binitaires/Trinitaires/Dithéistes ont été confrontés à un sérieux problème dans l’Ancien Testament (AT), en ce que les fils de Dieu ont tous été compris comme l'Assemblée Céleste ou le Conseil des Elohim. La structure du Yahovah subalterne (subordonné) d'Israël devait être cachée, étant attribué à Israël en tant que l'un des fils de Dieu, parce que cela n'était pas acceptable pour la structure Binitaire post-170 EC (l’Ère Courante) du Christianisme Romain, basée sur le système d'Ishtar et sur la structure du Dieu Attis, et aussi celle d'Adonis et d'Osiris, Mithra et Baal et du Moyen-Orient. À partir de l’an 170 EC, les théologiens de l’Église ont commencé à introduire la distinction entre Christ en tant que fils de Dieu et l'Armée Céleste en tant que fils de Dieu. Ils ont introduit le concept selon lequel les fils de Dieu étaient des anges et étaient distincts de Christ qui était le fils de Dieu incréé. Cette thèse Binitaire dérivée du culte du dieu Attis a été adoptée par le Christianisme et s’est développée dans le Binitarisme à un point où Christ a été élevé au-dessus de l'Armée et a été fait une partie de Dieu distincte de l'Armée, puis on a commencé alors à affirmer que Christ avait créé l’Armée à partir d'une mauvaise lecture de Paul dans le Nouveau Testament (NT).

 

Cette hérésie s’est développée jusqu'au Concile de Nicée, où elle a été adoptée pendant deux ans, puis rejetée avec les Athanasiens jusqu'à ce qu'ils reprennent le pouvoir en 381 EC. La Trinité a été alors avancée et les canons de Nicée ont été reconstruits à partir du Concile de Constantinople de 381, puis formalisés à Chalcédoine en 451. Soyons clairs sur un point. Cette hérésie n'a jamais fait partie des doctrines de l'Église de Dieu jusqu'à ce que Herbert Armstrong insère le Dithéisme dans l’église Radio de Dieu (Radio COG) et l’Église Universelle de Dieu (WCG) au XXe siècle. Les branches ont développé le Binitarisme peu après pour essayer de donner un sens aux doctrines d'Armstrong et pour développer une vague de soutien pour que le Trinitarisme soit développé.

 

L'Histoire des Doctrines telles qu’elles ont été développées à partir de 170 EC est expliquée dans le document intitulé La Déformation des Binitaires et des Trinitaires de la Théologie de la Divinité des Premiers Temps (No. 127B).  

 

La falsification de Deutéronome 32:8 dans le Texte Massorétique (TM) a dû être expliquée car elle a été découverte par les érudits qui ont noté la divergence entre le TM et la LXX (Septante) et ont ensuite constaté que le texte du Pentateuque disponible en Judée à l'époque de Christ montrait que la LXX était correcte et ils ont dû s’en accommoder.

 

Ce texte montre que les fils de Dieu, que sont les elohim de l'Armée Céleste, avaient été alloués aux nations et que, à Yahovah avait été allouée Israël en tant que son héritage. La nation de Juda au temps du Christ avait compris que le Yahovah d'Israël était le fils de Dieu et c'est pourquoi ils ont tué Christ quand il s'est déclaré fils de Dieu. Cette relation était comprise au temps du Christ et l'elohim subalterne (subordonné) d'Israël a été déclaré dans le Psaume 45:6-7 comme étant oint par Son Elohim ou Dieu avec l'huile de joie au-dessus de ses collègues. Nous savons qu’il s’agissait de Christ d’après Hébreux 1:8-9 et les versets subséquents dans le texte. Le texte suivant montre comment les Trinitaires ont réagi à ce texte et comment ils ont essayé de développer le texte comme se référant au Père, ce qui est impossible et frappe à la structure même de l’Israël Spirituel en tant que corps du Christ. il est exact que l'Elyon est le Père, le Dieu Très-Haut qui a alloué les nations. Il n'y a qu'UN unique Dieu Très-Haut. SInon, dans le langage et la logique, Il ne pourrait pas être le Dieu Très Haut, et Elyon n'aurait aucun sens dans le langage (cf. Jean 17:3).

 

NET ©

Quand le Très-Haut 1a donné aux nations leur héritage, quand il a partagé le genre humain, 2il a fixé les limites des peuples, selon le nombre de l’assemblée céleste. 3

NET © Notes

1 tn Le terme hébreu עֶליוֹן (’elyon) est une forme abrégée du nom divin El Elyon, fréquemment traduit par “Dieu Très-Haut” (donc ici dans la version NCV, CEV) ou quelque chose de similaire. Ce nom complet (ou épithète) n’apparaît que dans Gen 14, bien que les deux éléments soient parallèles dans Ps 73:11 ; 107:11 ; etc. Ici, il est clair que Elyon a à voir avec les nations en général, alors qu’au v. 9, en revanche, Yahweh se rapporte spécifiquement à Israël. Voir T. Fretheim, NIDOTTE 1:400-401. Le titre dépeint Dieu comme le souverain dirigeant du monde, qui est assis sur le trône au-dessus de son dominion.

2 tn Héb “les fils de l’homme” (dans la version NASB) ; ou “les fils d’Adam” (dans la version KJV).

3 tc Héb “les fils d’Israël.” L’idée, peut-être, est qu’Israël était au centre des objectifs de Yahweh et que toutes les autres nations étaient disposées et organisées et distribuées en fonction de leur relation avec Israël. Voir S. R. Driver, Deuteronomy (ICC), 355-56. Pour le TM יִשְׂרָאֵל בְּנֵי (bÿney yisra’el, “fils d’Israël”) un fragment de Qumran a “fils de Dieu,” tandis que la LXX lit ἀγγέλων θεοῦ (angelon theou, “anges de Dieu”), présupposant בְּנֵי אֵל (bÿney ’el) ou בְּנֵי אֵלִים (beney ’elim). “Fils de Dieu” est indubitablement la lecture originale ; le TM et la LXX l’ont chacun interprété différemment. Le TM suppose que l’expression “fils de Dieu” se réfère à Israël (cf. Os. 1:10), tandis que la LXX suppose que la phrase se réfère à l’assemblée angélique céleste (Ps 29:1 ; 89:6 ; cf. aussi Ps 82). L’expression est également attestée dans l’Ougaritique, où elle se réfère à l’assemblée divine du dieu élevé El. Selon cette dernière vue, qui est reflétée dans la traduction, le Seigneur a délégué sa juridiction sur les nations à son armée d’anges (cf. Dan. 10:13-21), tout en se réservant Israël, sur lequel il règne directement. Pour une défense de la vue adoptée ici, voir M. S. Heiser, “Deuteronomy 32:8 and the Sons of God,” BSac 158 (2001): 52-74.

 

Notez la vue selon laquelle Le Yahovah est l’Elyon ici est incorrecte et les commentaires de Christ lui-même le reflètent dans Jean 10:34-36. Les textes de Zacharie 2:8-9 et aussi dans 12:8 montrent qu'il y a deux Yahovah(s) impliqués. L'un est envoyé par l'autre, Yahovah des Armées, qui ne peut pas être Jésus-Christ. C’est le Yahovah subalterne (subordonné) qui est envoyé pour sauver Israël et Jérusalem, comme nous le savons d’après le texte en entier du NT.

 

Ces points et la position ont toujours été compris par les Églises de Dieu jusqu'à ce qu’Armstrong introduise l’hérésie Dithéiste. Nous obtenons alors toutes sortes d'arguments fous introduits par des personnes formées dans son ministère.

 

Cette notion bizarre introduite à partir d'Attis a dû alors être appliquée par certains membres des ex-ministres de la WCG et certaines de ces notions sont vraiment bizarres. Un tel argument développé par un ancien local plutôt obscur de cette église, Frank Nelte, suit les lignes des Binitaires d'Attis où Christ est dépeint non seulement comme nous l’avons vu comme étant l'objet du Premier Commandement mais aussi comme le créateur de l'Armée Angélique basé sur la notion d'Armstrong que le Père n'a pas été mentionné dans l'AT, ce qui est une fabrication complète.

 

En réponse à un écrit de l’UCG (l’Église Unie de Dieu) sur Satan, Frank Nelte a poursuivi cet argument absurde en déclarant que Christ était l'Étoile du Matin et que, par conséquent, puisque Satan était désigné comme Lucifer et fils du Matin, il était donc le créateur de Satan.

 

Cependant, Il était le fils de Dieu et il n’a pas rejeté la déclaration de Satan lors de l’épreuve dans le désert où Satan l’a affirmé et testé qu’il était le fils de Dieu. Christ n'a pas affirmé là qu'il avait créé Satan, car s'il l'avait créé, il aurait dit : “Je suis ton Dieu”, ce qu'il n'était pas, comme nous le savons d'après le Psaume 45, et nous savons également d'après le Psaume 110 que l’Unique Véritable Dieu lui a dit de s’asseoir à sa droite jusqu'à ce qu'il fasse de ses ennemis son marchepied. Christ a dit à Satan que nous devions : ‘adorer le Seigneur ton Dieu et Lui seul sera servi’. Le Dithéisme d’Armstrong a conduit à plus d’erreurs théologiques de la part de ses disciples ue ce qui a été vu auparavant dans les Églises de Dieu. (Voir Frank Nelte : "A Response to the UCG Statement on the Name Lucifer.")

 

Pour défendre le Dithéisme d’Armstrong, Frank Nelte tente de séparer Christ des fils de Dieu, comme le faisaient les Binitaires d'Attis à Rome de 170 à 325 pour défendre la fausseté.

 

Sa conclusion est que, puisque Satan est appelé "fils du matin" ou "fils de l'aube" dans Ésaïe 14:12, et que Christ est mentionné comme "l'étoile du matin" dans Apocalypse 22:16, par conséquent, Jésus Christ a créé Satan en raison de la référence à Satan comme état un "fils du matin." Le fait qu'il y avait des multiples Étoiles du Matin à la fondation de la Terre au moment où Eloah l’a créée lui échappe ou il ne comprend pas la logique (cf. Job 38:4-7). Il n'y a aucune affirmation dans la Bible que Christ a créé les fils de Dieu. Il est considéré comme le fils de Dieu et non le père, et personne, pas même un érudit Trinitaire de la Bible, ne ferait une telle affirmation, bien que de nombreux Trinitaires dans la “religion business” aux USA diraient apparemment n’importe quoi.

 

En fait, Frank affirme également que le mot "Lucifer" est un mot créé dans la Vulgate Latine et que l'auteur UCG ne comprend pas sa signification lorsqu’il est utilisé en référence à Satan. Frank tente donc de définir le sens possible du mot "Lucifer" en hébreu et comment le mot peut s'appliquer à Satan dans Ésaïe 14 et Ézéchiel 28. Il compare ensuite “Lucifer” au mot grec "Phosphoros" dans 2Pierre 1:19 tel que cela s'applique à Christ. Il déclare :

 

"CETTE APPLICATION DU NOM “LUCIFER” À JÉSUS CHRIST DANS 2PIERRE 1:19 EST DE FAÇON FLAGRANTE OMISE DU TABLEAU DANS LA DÉCLARATION DE L’UCG !"

 

“Les commentaires de l’UCG selon lesquels le grec “phosphoros” et le latin “lucifer” ont tous deux été appliqués à la planète Vénus sont fondamentalement corrects, mais ils sont mal appliqués ! L'intention de l'inclusion de ces déclarations sur Vénus est de fournir une certaine justification pour appliquer le nom “lucifer” à Satan, mais sans le dire directement. Il s’agit d’essayer de justifier le nom “lucifer” pour Satan des moyens détournés !”.

 

Puis, dans la conclusion de Frank Nelte, il devient logiquement incohérent avec son Dithéisme d’Armstrong. Il déclare :

 

"Toutefois, SI l'expression “fils du matin” reflète correctement le sens voulu, ALORS l'expression “FILS du matin” nous indique simplement que ce “heylel” a été PRODUIT ou CRÉÉ par un autre individu qui est ici désigné comme “le Matin”. Il s’agit de Jésus Christ qui, dans Apocalypse 2:28, est désigné comme “l’Étoile du Matin” et, dans Apocalypse 22:16, comme “l’Étoile Brillante du Matin”. Ainsi, l'expression “FILS du Matin” dans Ésaïe 14:12 signifie simplement que Satan A ÉTÉ CRÉÉ PAR JÉSUS CHRIST. Lorsque Dieu Lui-même a parlé dans Ésaïe 14:12, Dieu assurément ne pensait pas à la planète Vénus !  

 

Le raisonnement incohérent de ces adeptes d’Armstrong est vraiment bizarre. Nous savons que Satan était parmi les fils de Dieu qui sont venus devant le trône de Dieu et était déclaré comme tel dans Job 1:6 ; 2:1 ; 38:4-7. Satan était un chérubin protecteur oint et a été lui-même une Étoile du Matin et l'Étoile du Matin de cette planète, et est encore l'Étoile du Matin de cette planète, et ces gens ne semblent pas le comprendre. Il est désigné comme le "dieu de cette terre" (theoi pour elohim ; 2Cor 4:4) et cela n'a jamais été contesté par aucune des Églises de Dieu.

 

Le fait est qu'ils argumentent à partir de fausses prémisses et que les Binitaires et les Dithéistes utilisent tous deux une fausse prémisse. La première [des fausses prémisses] dit qu'il y avait deux vrais Dieux depuis le commencement et celui qui est devenu le Père a accepté de laisser l’autre descendre et devenir son fils. Ils affirment à tort qu’il n'a jamais été désigné en tant que tel dans l'AT. Les Binitaires affirment que l'un est venu de l'autre comme une émanation de l'être divin et est devenu son fils à la conception. Dans cette prémisse fausse, les deux suivent la même doctrine, à savoir le culte du dieu Attis, et c’est une hérésie païenne.  

 

Ne vous laissez pas tromper par l’une ou l’autre. C'est pour cela qu’ils sont morts et qu’ils ne font plus partie du Corps de Christ qui entre dans la Première Résurrection.

 

Le commentaire évident est que Lucifer était le Porteur de Lumière avant d’être connu sous le nom de Satan. Consulter aussi le document Lucifer : Porteur de Lumière et Étoile du Matin (No. 223).]

 

Note :

En annexe se trouvent deux articles extraits des publications de la Worldwide Church of God (l'Église Universelle de Dieu), comme suit :

  

q