Christian Churches of God

[131]

 

 

 

Les Mystères de Dieu

 (Édition 1.1 19950819-19981214)

 

La révélation de Dieu est examinée en terme des mystères et de leur intendance par les élus. Les paraboles des talents et des vierges sages et des vierges folles sont également examinées. Les étapes de la révélation des mystères de Dieu sont examinées et placées en ordre.

 

 

Christian Churches of God

PO Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

 

Courriel : secretary@ccg.org

 

(Copyright © 1995, 1998 Wade Cox)

(Tr. 2006, rév. 2020)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
http://logon.org/ et http://ccg.org/ 

 

 

Les Mystères de Dieu [131]

Les Mystères de Dieu sont divisés en ce que l’on appellera des étapes de la révélation. La première étape comprend les doctrines de base concernant la Divinité, les relations de la Vie Chrétienne et les éléments de prophétie qui affectent notre compréhension du Plan de Salut.

 

L’Esprit Saint donne la compréhension des mystères aux élus et en fait les dispensateurs (intendants) des mystères de Dieu.

 

1Corinthiens 4:1-5 1 Ainsi, qu’on nous regarde comme des serviteurs de Christ, et des dispensateurs des mystères de Dieu. 2 Du reste, ce qu’on demande des dispensateurs, c’est que chacun soit trouvé fidèle. 3 Pour moi, il m’importe fort peu d’être jugé par vous, ou par un tribunal humain. Je ne me juge pas non plus moi-même, car je ne me sens coupable de rien ; 4 mais ce n’est pas pour cela que je suis justifié. Celui qui me juge, c’est le Seigneur. 5 C’est pourquoi ne jugez de rien avant le temps, jusqu’à ce que vienne le Seigneur, qui mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres, et qui manifestera les desseins des cœurs. Alors chacun recevra de Dieu la louange qui lui sera due. (LSG)

 

Tite 1:7 démontre que les évêques (les presbuterous ou les episkopon) sont les dispensateurs de Dieu.

Tite 1:7 7 Car il faut que l’évêque soit irréprochable, comme économe [dispensateur] de Dieu ; qu’il ne soit ni arrogant, ni colérique, ni adonné au vin, ni violent, ni porté à un gain déshonnête ; (LSG)

 

L’injonction de ne pas chercher son propre plaisir (authade) et de ne pas se livrer à la passion (orgilon) ou s’adonner au vin, ni à la violence ou de chercher le gain déshonnête (aischrokerde) démontre l’attitude chez les personnes à qui et par qui les mystères sont révélés. La traduction du mot grec huperatas, qui signifie assistant, ou serviteur, en tant que ministre de Christ dans la Bible version KJV, a obscurci, ou restreint inutilement, l’application de l’intendance des Mystères de Dieu à un sacerdoce, ce qui n’en est pas le sens. Les élus ont tous accès à la compréhension des mystères qui dépendent de leur relation à Dieu dans l’Esprit Saint. Toutefois, il est tout à fait inacceptable d’expliquer ces mystères sans discernement.

 

Les mystères sont donnés à ceux qui sont dédiés à Dieu en Jésus Christ. Nul n’est irréprochable avant le baptême. Cela n’est pas le sens de Tite 1:7. L’attitude à adopter en vue de la révélation des Mystères de Dieu est une attitude de dévouement désintéressé devant le devoir.

 

L’Esprit Saint agit, travaille avec nous avant le baptême et en nous à partir du baptême (voir le document d’étude Repentir et Baptême (No. 052)). Il est tout à fait inadmissible d’être baptisé et ensuite de ne pas s’engager à l’œuvre de Dieu en Jésus Christ. La séquence est établie comme étant l’introduction aux mystères, l’apprentissage de la parole, puis la préparation à enseigner la parole. C’est ce que Paul voulait dire lorsqu’il a parlait de lait et de viande.

1Corinthiens 3:1-23 1 Pour moi, frères, ce n’est pas comme à des hommes spirituels que j’ai pu vous parler, mais comme à des hommes charnels, comme à des enfants en Christ. 2 Je vous ai donné du lait, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas la supporter ; et vous ne le pouvez pas même à présent, parce que vous êtes encore charnels. 3 En effet, puisqu’il y a parmi vous de la jalousie et des disputes, n’êtes-vous pas charnels, et ne marchez-vous pas selon l’homme ? 4 Quand l’un dit : Moi, je suis de Paul ! Et un autre : Moi, d’Apollos ! N’êtes-vous pas des hommes ? 5 Qu’est-ce donc qu’Apollos, et qu’est-ce que Paul ? Des serviteurs, par le moyen desquels vous avez cru, selon que le Seigneur l’a donné à chacun.6 J’ai planté, Apollos a arrosé, mais Dieu a fait croître, 7 en sorte que ce n’est pas celui qui plante qui est quelque chose, ni celui qui arrose, mais Dieu qui fait croître. 8 Celui qui plante et celui qui arrose sont égaux, et chacun recevra sa propre récompense selon son propre travail. 9 Car nous sommes ouvriers avec Dieu. Vous êtes le champ de Dieu, l’édifice de Dieu. 10 Selon la grâce de Dieu qui m’a été donnée, j’ai posé le fondement comme un sage architecte, et un autre bâtit dessus. Mais que chacun prenne garde à la manière dont il bâtit dessus.11  Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus-Christ.12 Or, si quelqu’un bâtit sur ce fondement avec de l’or, de l’argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume, l’oeuvre de chacun sera manifestée ; 13 car le jour la fera connaître, parce qu’elle se révèlera dans le feu, et le feu éprouvera ce qu’est l’œuvre de chacun.14 Si l’œuvre bâtie par quelqu’un sur le fondement subsiste, il recevra une récompense.15 Si l’œuvre de quelqu’un est consumée, il perdra sa récompense ; pour lui, il sera sauvé, mais comme au travers du feu. 16 Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ? 17 Si quelqu’un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira ; car le temple de Dieu est saint, et c’est ce que vous êtes. 18 Que nul ne s’abuse lui-même : si quelqu’un parmi vous pense être sage selon ce siècle, qu’il devienne fou, afin de devenir sage. 19 Car la sagesse de ce monde est une folie devant Dieu. Aussi est-il écrit : Il prend les sages dans leur ruse. 20 Et encore : Le Seigneur connaît les pensées des sages, Il sait qu’elles sont vaines. 21 Que personne donc ne mette sa gloire dans des hommes ; car tout est à vous, 22 soit Paul, soit Apollos, soit Céphas, soit le monde, soit la vie, soit la mort, soit les choses présentes, soit les choses à venir. 23 Tout est à vous ; et vous êtes à Christ, et Christ est à Dieu.

 

Ce texte en 1Corinthiens 3 était le prélude aux sentiments exprimés dans le chapitre 4. L’œuvre de l’Église de Dieu du XXe siècle est exactement ce contre quoi Paul s’est élevé ; chacun se proclamant disciple des hommes. C’est pourquoi les œuvres ont été éprouvées dans le feu du faux témoignage et détruites dans leur propre faiblesse. Les épreuves que nous subissons ont pour but d’éprouver (tester) notre foi et notre fondement car nous sommes le temple de Dieu.

 

1Pierre 2:1-5 1 Rejetant donc toute malice et toute ruse, la dissimulation, l’envie, et toute médisance, 2 désirez, comme des enfants nouveau-nés, le lait spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez pour le salut, 3 si vous avez goûté que le Seigneur est bon. 4 Approchez-vous de lui, pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu ; 5 et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d’offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus-Christ. (LSG)

 

L’attitude qui s’impose enlève toute malice, toute ruse, toute envie et toute médisance. Nous sommes appelés et tenus de travailler ensemble. Nous devons être comme des enfants nouveau-nés qui boivent du lait spirituel pur pour pouvoir grandir jusqu’au salut. Christ était la première pierre vivante choisie par Dieu et à laquelle nous sommes ajoutées une par une pour former la maison de Dieu.

 

Sur chaque pierre vivante que nous sommes, d’autres sont ajoutées. Ainsi, nous devons être fidèles et fermes pour que l’édifice reste intact. Les pierres vivantes reçoivent également les oracles vivants (Actes 7:38) qui sont les Saintes Écritures, et une espérance vivante (1Pierre 1:3) qui est la foi (voir le document d’étude Les Oracles de Dieu. (No. 184).

 

Nous ne devons pas rester des nouveau-nés (ou enfants) en Christ. Il nous faut progresser du lait à la viande.

Hébreux 5:5-14  5 Et Christ ne s’est pas non plus attribué la gloire de devenir souverain sacrificateur, mais il la tient de celui qui lui a dit : Tu es mon Fils, Je t’ai engendré aujourd’hui ! 6 Comme il dit encore ailleurs : Tu es sacrificateur pour toujours, Selon l’ordre de Melchisédek. 7 C’est lui qui, dans les jours de sa chair, ayant présenté avec de grands cris et avec larmes des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été exaucé à cause de sa piété, 8 a appris, bien qu’il fût Fils, l’obéissance par les choses qu’il a souffertes, 9 et qui, après avoir été élevé à la perfection, est devenu pour tous ceux qui lui obéissent l’auteur d’un salut éternel, 10 Dieu l’ayant déclaré souverain sacrificateur selon l’ordre de Melchisédek. 11 Nous avons beaucoup à dire là-dessus, et des choses difficiles à expliquer, parce que vous êtes devenus lents à comprendre. 12 Vous, en effet, qui depuis longtemps devriez être des maîtres, vous avez encore besoin qu’on vous enseigne les premiers rudiments des oracles de Dieu, vous en êtes venus à avoir besoin de lait et non d’une nourriture solide.13 Or, quiconque en est au lait n’a pas l’expérience de la parole de justice ; car il est un enfant. 14 Mais la nourriture solide est pour les hommes faits, pour ceux dont le jugement est exercé par l’usage à discerner ce qui est bien et ce qui est mal. (LSG)

 

Nous voyons que Christ ne s’est pas attribué lui-même la gloire de devenir un grand prêtre (souverain sacrificateur). Il a été nommé par Dieu qui était son Dieu (Héb. 1:8-9). Tout comme Christ a été nommé prêtre, nous sommes également nommés pour le suivre dans ce sacerdoce. Il a été rendu parfait de la même manière que nous allons aussi être rendus parfaits. Il est requis de nous de travailler dans la foi. Nous avons l’obligation de travailler au salut de l’humanité en enseignant la parole de Dieu. Cependant, il y en a parmi nous qui devraient être capables de travailler, mais qui sont encore inaptes et vivent de lait. Cette faiblesse dans la foi provient de la paresse et de griefs perçus ou de la malice et de l’envie. 1Corinthiens 13 démontre ce que l’amour devrait accomplir chez les élus. Il n’est tout simplement pas permis d’être baptisé et de se retirer ensuite du service dans l’armée du Seigneur. Quiconque met la main à la charrue et se retire ensuite n’est pas digne au royaume de Dieu (Luc 9:62).

 

Ce n’est pas un hasard que la Parabole des Vierges Sages et des Vierges Folles est immédiatement suivie par la Parabole des Talents dans Matthieu 25.

Matthieu 25:1-30 1 Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l’époux. 2 Cinq d’entre elles étaient folles, et cinq sages. 3 Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d’huile avec elles ; 4 mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l’huile dans des vases. 5 Comme l’époux tardait, toutes s’assoupirent et s’endormirent. 6 Au milieu de la nuit, on cria : Voici l’époux, allez à sa rencontre ! 7 Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. 8 Les folles dirent aux sages : Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent. 9 Les sages répondirent : Non ; il n’y en aurait pas assez pour nous et pour vous ; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. 10 Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva ; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. 11 Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent : Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. 12 Mais il répondit : Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. 13 Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l’heure.

 

La Parabole des Vierges Sages et des Vierges Folles explique d’une certaine manière ce qui est expliqué dans la parabole des talents, mais d’une autre perspective. Le premier aspect par rapport aux vierges porte sur la responsabilité personnelle de l’individu envers Dieu en tant qu’épouse de Christ pour se préparer dans l’Esprit Saint. Seul l’individu peut faire cette préparation. Le deuxième aspect, qui est abordé dans la Parabole des Talents, concerne le travail productif dans l’Esprit Saint au sein du Royaume de Dieu. Un aspect ne peut exister sans l’autre. Le développement spirituel individuel sans interactions et sans œuvres collectives dans la foi est inutile.

 

14 Il en sera comme d’un homme qui, partant pour un voyage, appela ses serviteurs, et leur remit ses biens. 15 Il donna cinq talents à l’un, deux à l’autre, et un au troisième, à chacun selon sa capacité, et il partit. 16 Aussitôt celui qui avait reçu les cinq talents s’en alla, les fit valoir, et il gagna cinq autres talents. 17 De même, celui qui avait reçu les deux talents en gagna deux autres. 18 Celui qui n’en avait reçu qu’un alla faire un creux dans la terre, et cacha l’argent de son maître. 19 Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint, et leur fit rendre compte. 20 Celui qui avait reçu les cinq talents s’approcha, en apportant cinq autres talents, et il dit : Seigneur, tu m’as remis cinq talents ; voici, j’en ai gagné cinq autres. 21 Son maître lui dit : C’est bien, bon et fidèle serviteur ; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton maître. 22 Celui qui avait reçu les deux talents s’approcha aussi, et il dit : Seigneur, tu m’as remis deux talents ; voici, j’en ai gagné deux autres. 23 Son maître lui dit : C’est bien, bon et fidèle serviteur ; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton maître. 24 Celui qui n’avait reçu qu’un talent s’approcha ensuite, et il dit : Seigneur, je savais que tu es un homme dur, qui moissonnes où tu n’as pas semé, et qui amasses où tu n’as pas vanné ; 25 j’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre ; voici, prends ce qui est à toi. 26 Son maître lui répondit : Serviteur méchant et paresseux, tu savais que je moissonne où je n’ai pas semé, et que j’amasse où je n’ai pas vanné ; 27 il te fallait donc remettre mon argent aux banquiers, et, à mon retour, j’aurais retiré ce qui est à moi avec un intérêt. 28 Otez-lui donc le talent, et donnez-le à celui qui a les dix talents. 29 Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a. 30 Et le serviteur inutile, jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. (LSG)

 

Dans cette parabole, les talents ne désignent pas simplement des talents ou des capacités humaines. Ils signifient les dons de l’Esprit Saint et les moyens donnés aux élus par Dieu pour Le servir et accomplir Son œuvre. Chacun a reçu une mesure de la richesse du Royaume de Dieu. Chacun s’est donné pour tâche de reproduire une mesure en retour en fonction de la richesse qu’il a reçue. Lorsque la personne a reçu seulement une petite quantité, il est attendu d’elle qu’elle la combine avec les pouvoirs et les richesses de ceux à qui est confiée la responsabilité de ces richesses afin de maximiser les rendements. Ainsi, ceux qui ne peuvent pas par leurs propres moyens accomplir l’œuvre doivent placer leurs talents dans la réserve combinée de manière à ce que chacun des membres du corps de Christ puisse en tirer une utilité maximale. Le fait de ne pas agir sous la responsabilité de l’individu pour que l’œuvre soit entreprise collectivement place chaque individu sous le jugement et le rejet dans la Deuxième Résurrection.

 

Les responsabilités des élus sont à la fois physiques et spirituelles. Les aspects physiques sont aussi financiers. Ainsi, l’activité collective de l’Église est dédiée à une bonne intendance. Personne ne peut donc rester solitaire et ne pas soutenir l’œuvre. L’œuvre est identifiée exclusivement à partir de saines doctrines des Mystères de Dieu et de Son adoration.

 

À partir de l’identification des doctrines et de nos responsabilités, nous progressons du lait à la viande. La nourriture solide (la viande) des élus, qui suit après le lait qui leur a été donné lorsqu’ils étaient bébés, est la même viande que celle dont Christ a si ardemment désirée en Jean 4:34-38.

Jean 4:34-38  34 Jésus leur dit : Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé, et d’accomplir son oeuvre. 35 Ne dites-vous pas qu’il y a encore quatre mois jusqu’à la moisson ? Voici, je vous le dis, levez les yeux, et regardez les champs qui déjà blanchissent pour la moisson. 36 Celui qui moissonne reçoit un salaire, et amasse des fruits pour la vie éternelle, afin que celui qui sème et celui qui moissonne se réjouissent ensemble. 37 Car en ceci ce qu’on dit est vrai : Autre est celui qui sème, et autre celui qui moissonne. 38 Je vous ai envoyés moissonner ce que vous n’avez pas travaillé ; d’autres ont travaillé, et vous êtes entrés dans leur travail. (LSG)

 

La nourriture ou la viande de Christ ici était l’œuvre de Dieu. Cette œuvre était la moisson ou récolte à laquelle nous participons. Celui qui sème et celui qui moissonne se réjouissent ensemble. Ainsi, Christ moissonne où il n’a pas semé. Dieu, par l’entremise de l’Esprit Saint agissant par les élus, sème les grains à travers l’œuvre. Ce qu’une personne sème, une autre moissonne. Dieu sème par l’intermédiaire du travail des autres et nous récoltons. Nous semons également pour que d’autres puissent récolter. De cette manière, nous partageons tous ensemble la joie qui est donnée au Christ. Aucun de nous n’est de Paul ou d’Apollos. Comme Paul, nous sommes tous esclaves (doulos) de Dieu (Tite 1:1).

 

Nous devrions faire de notre mieux pour pourvoir à l’accomplissement de l’œuvre de Dieu. Nous devons apprendre à être fructueux.

Tite 3:13-14  13 Aie soin de pourvoir au voyage de Zénas, le docteur de la loi, et d’Apollos, en sorte que rien ne leur manque. 14 Il faut que les nôtres aussi apprennent à pratiquer de bonnes œuvres pour subvenir aux besoins pressants, afin qu’ils ne soient pas sans produire des fruits. (LSG)

 

On voit ici que l’Église montre que ceux qui auraient créé des divisions dans l’œuvre en suivant des hommes sont réprimandés, par Paul, en se faisant dire d’aider un des élus qui était considéré comme soi-disant d’une autre division. L’œuvre de Dieu n’est d’aucun homme, afin que nulle chair ne se glorifie (1Cor. 1:29). Qu’aucun homme ne se glorifie dans l’œuvre des hommes. Que chacun prenne soin de la manière dont il bâtit sur l’œuvre de Dieu (1Cor. 3:10).

1Corinthiens 3:5-9 5 Qu’est-ce donc qu’Apollos, et qu’est-ce que Paul ? Des serviteurs, par le moyen desquels vous avez cru, selon que le Seigneur l’a donné à chacun. 6 J’ai planté, Apollos a arrosé, mais Dieu a fait croître, 7 en sorte que ce n’est pas celui qui plante qui est quelque chose, ni celui qui arrose, mais Dieu qui fait croître. 8 Celui qui plante et celui qui arrose sont égaux, et chacun recevra sa propre récompense selon son propre travail. 9 Car nous sommes ouvriers avec Dieu. Vous êtes le champ de Dieu, l’édifice de Dieu. (LSG)

 

Chaque personne doit faire attention à la façon dont elle construit, mais elle doit bâtir. Nous n’avons pas le choix quant à savoir si nous devons travailler ou non, mais seulement quant à la façon dont nous travaillons. Il est certain que personne ne doit suivre un homme. Nous devons suivre Dieu en de saines doctrines.

 

Les Mystères de Dieu sont révélés par étapes.

 

L’Étape primaire porte sur la compréhension de Dieu ; qui et ce qu’Il est. La compréhension de l’existence du mal et de la nature et des conséquences du péché conduit alors la personne à un désir de se repentir et ensuite à la compréhension du baptême et de la grâce du salut de Dieu. Ce processus est approfondi de façon continue tout au long de la vie de l’individu. La compréhension des relations entre la loi et le péché, et le salut et la grâce est un processus continu et qui s’approfondit. Le manque de compréhension de la question de la grâce est une cause principale de l’attitude pharisaïque [d’être juste à ses propres yeux].

 

Le Plan de Salut est une compréhension élémentaire à travers les périodes des Jours Saints. La progression des Sabbats hebdomadaires jusqu’aux Nouvelles Lunes complète la séquence de la compréhension. C’est la deuxième étape de la compréhension. La compréhension des nations impliquées dans la prophétie fait aussi partie de la première étape, qui se développe à partir de la compréhension de l’Israël spirituelle. La compréhension primaire est fournie dans le développement de ce qui est connu sous le nom de Le Temps des Nations ou Temps des Païens (voir le document d’étude Les Grandes Lignes de la Chronologie de L’Âge (No. 272)). La deuxième étape commence avec les grandes lignes de ce qui est connu comme la Venue du Messie et l’établissement du Millénaire.

 

La séquence des derniers jours et l’établissement du système Millénaire est comprise à partir des Jours Saints annuels. La séquence des événements est une autre question.

 

Nous pourrions examiner le processus à l’aide d’un tableau.

 

Étape 1

Le Lait

1. Appelé à la compréhension élémentaire de la Bible :

  1. Notions élémentaires de la Divinité. Le Père est Dieu.
  2. Christ, en tant que Messie dans l’Incarnation, est mort pour sauver les pécheurs.
  3. L’Esprit Saint est la puissance de Dieu, par laquelle nous devenons un avec Dieu.

2. La Compréhension de l’histoire de la Bible et d’Israël :

  1. Les patriarches.
  2. Le salut physique de la sortie d’Égypte.
  3. Le salut spirituel dans le Messie.

3. La nature et le rôle de la prophétie de l’Ancien et du Nouveau Testament :

  1. Les Patriarches et Moïse jusqu’aux Juges.
  2. Des Rois jusqu’aux prophètes mineurs.
  3. La prophétie du Nouveau Testament, à partir de Christ jusqu’à l’Apocalypse.

4. La Vie Chrétienne en relation avec :

  1. L’individu.
  2. La famille.
  3. La société.

5. Les aspects du développement dans la Foi :

  1. La Responsabilité envers Dieu dans les relations personnelles.
  2. Le soutien de l’Église dans son œuvre.

Ces principes de base doivent être maîtrisés avant que de véritables progrès puissent être réalisés.

 

La deuxième étape développe la première étape à des niveaux plus élevés et introduit une compréhension plus approfondie de la signification des oracles dans la prophétie et le Plan de Salut.

 

La première étape a permis de comprendre la séquence de l’histoire. La deuxième étape permet de comprendre les parallèles spirituels et le rôle de la prophétie dans l’Église et sa réalisation. À partir d’une compréhension correcte des prophètes dans cette étape, le Temps des Gentils (Nations) peut être expliqué et le transfert de pouvoir peut être retracé dans la prophétie et les rôles et responsabilités des gens et des nations peuvent être expliqués.

 

Les derniers jours peuvent être délimités avec précision et le déroulement de la fin aussi. Certaines de ces choses peuvent être expliquées aux personnes non informées, d’autres ne peuvent pas encore l’être. Ainsi, l’œuvre doit être divisée logiquement en étapes et les élus seuls doivent passer à la deuxième étape. Ainsi, la première étape est d’abord délimitée et constitue la base du message aux non-membres. Certains éléments doivent être ajoutés à ce corpus. Toutefois, il y a des aspects qu’il est inapproprié de divulguer aux autres.

 

Christ a exprimé ce concept de deux façons. La première était à expliquer les Mystères de Dieu en paraboles. La rétention des informations à ceux du dehors du corps a été faite de manière délibérée.

Matthieu 13:10-17 10 Les disciples s’approchèrent, et lui dirent : Pourquoi leur parles-tu en paraboles ? 11 Jésus leur répondit : Parce qu’il vous a été donné de connaître les mystères du royaume des cieux, et que cela ne leur a pas été donné. 12 Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a. 13 C’est pourquoi je leur parle en paraboles, parce qu’en voyant ils ne voient point, et qu’en entendant ils n’entendent ni ne comprennent. 14 Et pour eux s’accomplit cette prophétie d’Ésaïe : Vous entendrez de vos oreilles, et vous ne comprendrez point ; vous regarderez de vos yeux, et vous ne verrez point. 15 Car le cœur de ce peuple est devenu insensible ; ils ont endurci leurs oreilles, et ils ont fermé leurs yeux, de peur qu’ils ne voient de leurs yeux, qu’ils n’entendent de leurs oreilles, qu’ils ne comprennent de leur cœur, qu’ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse. 16 Mais heureux sont vos yeux, parce qu’ils voient, et vos oreilles, parce qu’elles entendent ! 17 Je vous le dis en vérité, beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu. (LSG)

 

Ainsi, la compréhension dépend aussi de l’utilisation. Ceux qui ne voient pas et n’entendent pas perdront même ce qu’ils avaient. Ils entendront mais ne comprendront jamais. Les secrets du Royaume des Cieux sont ici le même mot musterion ou mystère(s) de Dieu. Le message des paraboles est répété également dans Marc 4:10-20.

Marc 4:10-20  10 Lorsqu’il fut en particulier, ceux qui l’entouraient avec les douze l’interrogèrent sur les paraboles. 11 Il leur dit : C’est à vous qu’a été donné le mystère du royaume de Dieu ; mais pour ceux qui sont dehors tout se passe en paraboles, 12 afin qu’en voyant ils voient et n’aperçoivent point, et qu’en entendant ils entendent et ne comprennent point, de peur qu’ils ne se convertissent, et que les péchés ne leur soient pardonnés. 13 Il leur dit encore : Vous ne comprenez pas cette parabole ? Comment donc comprendrez-vous toutes les paraboles ? 14 Le semeur sème la parole. 15 Les uns sont le long du chemin, où la parole est semée ; quand ils l’ont entendue, aussitôt Satan vient et enlève la parole qui a été semée en eux. 16 Les autres, pareillement, reçoivent la semence dans les endroits pierreux ; quand ils entendent la parole, ils la reçoivent d’abord avec joie ; 17 mais ils n’ont pas de racine en eux-mêmes, ils manquent de persistance, et, dès que survient une tribulation ou une persécution à cause de la parole, ils y trouvent une occasion de chute. 18 D’autres reçoivent la semence parmi les épines ; ce sont ceux qui entendent la parole, 19 mais en qui les soucis du siècle, la séduction des richesses et l’invasion des autres convoitises, étouffent la parole, et la rendent infructueuse. 20 D’autres reçoivent la semence dans la bonne terre ; ce sont ceux qui entendent la parole, la reçoivent, et portent du fruit, trente, soixante, et cent pour un. (LSG)

 

Christ leur a expliqué l’intention lorsqu’ils étaient seuls réunis. La compréhension des paraboles dépend l’une de l’autre. Tout ce qui se trouve dans la Bible est là pour un but. Tout a un sens ; chaque nombre, chaque aspect, chaque séquence.

 

Christ a caché des informations pour que les gens ne soient pas appelés avant le temps et donc pour qu’ils soient jugés. La parole de Dieu est sainte et est donc cachée à ceux qui en feraient un mauvais usage.

Matthieu 7:6 6 Ne donnez pas les choses saintes aux chiens, et ne jetez pas vos perles devant les pourceaux, de peur qu’ils ne les foulent aux pieds, ne se retournent et ne vous déchirent. (LSG)

 

Le temps approche où le langage clair sera à l'ordre du jour pour que cette génération méchante et adultère soit appelée à se repentir. Le mesurage des élus suit aussi après l’appel des derniers de la séquence des 144000. La grande multitude est également incluse dans le processus final. La responsabilité est qualifiée ici comme étant fructueuse. Les soucis du monde sont considérés comme interférant avec la capacité de ceux qui entendent la parole mais qui n’agissent pas et ne travaillent pas en coopération avec les autres membres du corps. Si, en tant qu’individu, vous ne participez pas aux fraternisations hebdomadaires lorsque vous le pouvez et que vous ne soutenez pas l’œuvre, alors vous n’hériterez pas du Royaume de Dieu. Ne vous laissez pas tromper en excusant votre propre échec ou incapacité à agir. Si vous ne soutenez pas l’œuvre, vous n'en faites pas partie et donc vous n’avez aucune part dans le Royaume de Dieu. Si vous ne soutenez pas financièrement l’œuvre à la mesure de votre capacité alors vous êtes en train de dérober Dieu (Mal. 3:7-12).

Malachie 3:7-12 7 Depuis le temps de vos pères, vous vous êtes écartés de mes ordonnances, vous ne les avez point observées. Revenez à moi, et je reviendrai à vous, dit l’Eternel des armées. Et vous dites : En quoi devons-nous revenir ? 8 Un homme trompe-t-il Dieu ? Car vous me trompez, et vous dites : En quoi t’avons-nous trompé ? Dans les dîmes et les offrandes. 9 Vous êtes frappés par la malédiction, et vous me trompez, la nation tout entière ! 10 Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, afin qu’il y ait de la nourriture dans ma maison ; mettez-moi de la sorte à l’épreuve, dit l’Eternel des armées. Et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance. 11 Pour vous je menacerai celui qui dévore, et il ne vous détruira pas les fruits de la terre, et la vigne ne sera pas stérile dans vos campagnes, dit l’Eternel des armées. 12 Toutes les nations vous diront heureux, car vous serez un pays de délices, dit l’Eternel des armées. (LSG)

 

Il y a rien de discrétionnaire dans cette affaire. L’œuvre de Dieu est la responsabilité de tous. La question des dîmes est un sujet séparé qui a été abordé dans le document d’étude Le Prélèvement de la Dîme (No. 161). Cependant, ce n’est pas simplement une question de degré. Il n'y a aucun doute concernant la question du soutien de l’œuvre. C’est une responsabilité de tous. Chacun des élus a la responsabilité de trouver le corps qui prêche la parole de Dieu - en son entier. Une fois que cette œuvre est identifiée, elle doit alors être soutenue.

 

Christ n’a cessé de travailler à aucun moment au cours des vingt derniers siècles. Il travaille présentement. Si vous ne travaillez pas activement et ne soutenez pas ce corps, vous êtes dans la Deuxième Résurrection. C’est précisément pour cette raison qu’il y aura des pleurs et des grincements de dents. Car plusieurs viendront à comprendre trop tard qu’ils ont raté le bateau par le fait qu’ils n’ont pas utilisé leurs talents que Dieu leur avait donnés. Ne laissez pas cela être votre cas. Allez ! Vendez ce que vous possédez et suivez Christ.

Matthieu 19:16-21 16 Et voici, un homme s’approcha, et dit à Jésus : Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ? 17 Il lui répondit : Pourquoi m’interroges-tu sur ce qui est bon ? Un seul est celui qui est bon. Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. Lesquels ? lui dit-il. 18 Et Jésus répondit : Tu ne tueras point ; tu ne commettras point d’adultère ; tu ne déroberas point ; tu ne diras point de faux témoignage ; honore ton père et ta mère ; 19 et : tu aimeras ton prochain comme toi-même. 20 Le jeune homme lui dit : J’ai observé toutes ces choses ; que me manque-t-il encore ? 21 Jésus lui dit : Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi. (LSG)

 

Dieu répandra l’Esprit Saint et, dans ces derniers jours, les Mystères seront expliqués afin que toute l’Armée céleste comprenne la sagesse infiniment variée de Dieu.

1Pierre 1:12  12 Il leur fut révélé que ce n’était pas pour eux-mêmes, mais pour vous, qu’ils étaient les dispensateurs de ces choses, que vous ont annoncées maintenant ceux qui vous ont prêché l’Évangile par le Saint-Esprit envoyé du ciel, et dans lesquelles les anges désirent plonger leurs regards. (LSG)

 

Ces anges désirent plonger leurs regards dans la sagesse de Dieu à mesure que nous comprenons le Plan de Salut.

1Corinthiens 2:1-7 1 Pour moi, frères, lorsque je suis allé chez vous, ce n’est pas avec une supériorité de langage ou de sagesse que je suis allé vous annoncer le témoignage de Dieu. 2 Car je n’ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié. 3 Moi-même j’étais auprès de vous dans un état de faiblesse, de crainte, et de grand tremblement ; 4 et ma parole et ma prédication ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la sagesse, mais sur une démonstration d’Esprit et de puissance, 5 afin que votre foi fût fondée, non sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu. 6 Cependant, c’est une sagesse que nous prêchons parmi les parfaits, sagesse qui n’est pas de ce siècle, ni des chefs de ce siècle, qui vont être anéantis ; 7  nous prêchons la sagesse de Dieu, mystérieuse et cachée, que Dieu, avant les siècles, avait destinée pour notre gloire. (LSG)

 

De cette façon, nous sommes glorifiés ayant été choisis, appelés, justifiés et de là glorifiés (Rom. 8:29-30)

 

L’étendue des mystères qui seront révélés dans les derniers jours démontrera la sagesse de Dieu autant à l’Armée céleste qu’à l’Armée humaine.

 

q