Les Églises Chrétiennes de Dieu

[168]

 

 

 

La Vérité [168]

 

(Édition 3.0 19960622-19991205-20070625)

 

 

 

Pilate a demandé à Jésus Christ, "Qu’est-ce que la vérité ?" Dans cette étude, nous examinerons quelle est au juste la vérité en relation avec l'Esprit Saint. Qu'a-t-elle obtenu lorsque l'Église a reçu l'Esprit Saint ?

 

 

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

(Copyright © 1996, 1999, 2007 Wade Cox)

(Tr. 2007, rév. 2016)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web à:
http://logon.org/ et http://french.ccg.org/


La Vérité [168]

 

Dans cette étude, nous examinerons quelle est au juste la vérité en relation avec l'Esprit Saint. Qu'a-t-elle obtenu lorsque l'Église a reçu l'Esprit Saint ?

 

Actes 1:1-5 Théophile, j’ai parlé, dans mon premier livre, de tout ce que Jésus a commencé de faire et d’enseigner dès le commencement 2 jusqu’au jour où il fut enlevé au ciel, après avoir donné ses ordres, par le Saint-Esprit, aux apôtres qu’il avait choisis. 3 Après qu’il eut souffert, il leur apparut vivant, et leur en donna plusieurs preuves, se montrant à eux pendant quarante jours, et parlant des choses qui concernent le royaume de Dieu. 4 Comme il se trouvait avec eux, il leur recommanda de ne pas s’éloigner de Jérusalem, mais d’attendre ce que le Père avait promis, ce que je vous ai annoncé, leur dit-il ; 5 car Jean a baptisé d’eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint-Esprit. (LSG)

 

En continuant au verset 15 :

 

Actes 1:15-17 En ces jours-là, Pierre se leva au milieu des frères, le nombre des personnes réunies étant d’environ cent vingt. Et il dit : 16 Hommes frères, il fallait que s’accomplît ce que le Saint-Esprit, dans l’Ecriture, a annoncé d’avance, par la bouche de David, au sujet de Judas, qui a été le guide de ceux qui ont saisi Jésus. 17 Il était compté parmi nous, et il avait part au même ministère. (LSG)

 

Pierre parle du concept où l'Esprit Saint a parlé par la bouche de David, car il avait prophétisé au sujet de Judas mille ans auparavant. L'Esprit Saint donne la compréhension et c'est en fait le point ici. Aussi, Christ avait promis la capacité qui a été donnée à l'Église. Avant ceci, l'Esprit Saint avait seulement été donné sous la direction de Dieu à des individus choisis en Juda ou Israël – il n'était pas sorti à l'extérieur d'Israël. Mais cette promesse était qu'il serait donné aux Païens. Il serait donné à un plus grand nombre de personnes qui avaient alors été appelées et placées dans le Corps de la congrégation de Dieu. C'était une extension de la capacité précédente.

 

Jean a beaucoup à dire au sujet de l'Esprit Saint. L'évangile de Jean est extrêmement important et en fait, pivote autour du concept de la vérité.

 

Jean 14:12-21 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m’en vais au Père ; 13 et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. 14 Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai. 15 Si vous m’aimez, gardez mes commandements. 16 Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous, 17 l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point ; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous. 18 Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai à vous. 19 Encore un peu de temps, et le monde ne me verra plus ; mais vous, vous me verrez, car je vis, et vous vivrez aussi. 20 En ce jour-là, vous connaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et que je suis en vous. 21 Celui qui a mes commandements et qui les garde, c’est celui qui m’aime ; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père, je l’aimerai, et je me ferai connaître à lui. (LSG)

 

Comme Christ était dans le Père, ainsi le Père était en lui et ainsi, lui et le Père sont en nous. C'est là la promesse et c'est l'Esprit qui rend cela possible. L'amour est une fonction de cette activité mais l'Esprit est un esprit de vérité. Nous examinerons le point de ce que cela signifie d’avoir l'esprit de vérité. De quoi s’agit-il au juste ?

 

Nous verrons comment la vérité est une fonction de l'Esprit et que l’Évangile de Jean contient ce message central. Ce message est perçu à travers tout l’Évangile de Jean, jusqu’aux épîtres 2Jean et 3Jean également. La vérité est le message essentiel de l'évangile et des épîtres de Jean.

 

Actes 2:1-4 Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu. 2 Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d’un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. 3 Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d’eux. 4 Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et se mirent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer. (LSG)

 

L'Esprit donne aux élus la capacité de parler et ce que nous disons est donné par l'Esprit qui est l'esprit de vérité.

 

Jean 15:26-27  Quand sera venu le consolateur, que je vous enverrai de la part du Père, l’Esprit de vérité, qui vient du Père, il rendra témoignage de moi ; 27 et vous aussi, vous rendrez témoignage, parce que vous êtes avec moi dès le commencement. (LSG)

 

Par conséquent, l'Esprit Saint est l'esprit de vérité et cet Esprit est le témoin.

 

En parlant à Christ, Pilate a demandé : "Qu'est-ce que la vérité ?"

 

Regardons premièrement le concept de ce que c’est. Plus tard, nous traiterons de ce qu’elle n'est pas. La vérité est le point central de Dieu. C'est la droiture ; ce sont les faits ; c’est sur quoi on peut se fier et ce qui est correct ; elle implique la justice, parce que par la vérité, les choses peuvent être décidées correctement et mises en place. Au contraire, Satan, l'Adversaire, est le père du mensonge parce que, afin d’amener les gens à faire sa volonté ou à agir irrationnellement contre la volonté de Dieu, on doit les tromper. La seule façon de le faire est de mentir.

 

Nous pouvons mentir d'un certain nombre de façons. Nous pouvons mentir en faisant une fausse déclaration ou nous pouvons mentir par omission. C'est-à-dire que nous pouvons ne pas dire toute la vérité. C'est une façon importante de mentir. Par exemple, un ouvrier de chemin de fer peut demander si un train arrive afin que les ouvriers de la voie ferrée puissent se déplacer de la ligne et nous pouvons dire : Non, il n’arrive pas mais en négligeant de leur dire qu’il arrivera dans cinq minutes et, si le travail va prendre dix minutes, ils pourraient être écrasés. C'est une omission à un niveau de négligence criminelle ou de malice criminelle. C'est mentir pour faire du mal à une autre personne. C'est le genre de mensonge que nous constatons en termes de fraude spirituelle, parce que la vérité dans la spiritualité est centrale au salut. En altérant le texte de la Bible et en plaçant les gens en dehors des Lois de Dieu, nous leur coupons le salut. Nous les plaçons dans la deuxième résurrection. Une fois que nous modifions les vraies idées en des idées fausses, nous changeons l'action physique. La vérité détermine les actions.

 

Jean 3:16-21 Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. 17 Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. 18 Celui qui croit en lui n’est point jugé ; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. 19 Et ce jugement c’est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs oeuvres étaient mauvaises. 20 Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dévoilées ; 21 mais celui qui agit selon la vérité vient à la lumière, afin que ses oeuvres soient manifestées, parce qu’elles sont faites en Dieu. (LSG)

 

La vérité ici est une action. Ce n'est pas une déclaration de fait. C'est une action juste. De là, les actions déterminent le concept vous êtes ce que vous faites et, ainsi, avoir l'action juste selon la Loi de Dieu produit de bons fruits. C'est une action vraie par opposition à une action fausse ou mauvaise. Le point ici est que Christ n'est pas venu dans le monde pour condamner le monde. Le monde s'était condamné lui-même. De la même manière Moïse, lorsqu’il a été confronté, n'a pas du tout condamné ses gens. Il a prononcé des paroles à l'effet de "Je sais qu'ils ont péché, mais, Seigneur, ne les détruis pas".

 

La vérité est également un culte. La vérité devient un acte et une action juste. En étant une action, elle devient alors un culte d’adoration. Regardez Jean 4:23-24. Christ parle à la femme au puits :

 

Jean 4:23-24 Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. 24 Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l’adorent l’adorent en esprit et en vérité. (LSG)

 

C'est le point central. À partir de la pensée vraie, nous obtenons des actions justes qui mènent à la véritable adoration. C'est le facteur déterminant. Le Père recherche ces gens pour l'adorer en esprit et en vérité. Par conséquent, seule la vérité déterminera notre adoration correcte. Ainsi, les gens qui disent que les doctrines de leur Église leur sont égales disent en réalité : la vérité m’est égale. Cela signifie qu'ils ne peuvent pas adorer le Père en vérité. Si nous n'adorons pas le Père en vérité, nous sommes en défaut de ces injonctions.

 

Ils disent en réalité : Je n’ai aucun intérêt dans l'adoration du Père et en effet, c’est exactement le sujet qui leur est égal. Cela signifie qu'ils ne sont pas dans la Première Résurrection. C'est une affirmation très dure, mais c'est la réalité. Christ est venu pour annoncer la vérité de l'évangile du Royaume de Dieu et pour proclamer l'année de grâce du Seigneur, Son Père et Son Dieu. Le Nouveau Testament est principalement centré sur la nature de Dieu et Sa vérité.

 

Cette vérité a éternellement existé. Dieu est un Dieu de vérité. Examinez l'étude La Distinction dans la Loi (No. 96) et regardez ensuite ce que Dieu est et ce qu’est Sa Loi. La vérité est un des cinq points centraux de la Loi et de la nature de Dieu.

 

Jean le Baptiste et Jésus Christ sont venus pour rendre témoignage à la vérité.

 

Jean 5:19-46

Jésus reprit donc la parole, et leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, il ne fait que ce qu’il voit faire au Père ; et tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement.

 

Christ dit actuellement : “Je n'ai aucune puissance de moi-même, je regarde le Père et le Père me montre quoi faire et je fais ce que le Père fait.

 

20 Car le Père aime le Fils, et lui montre tout ce qu’il fait ; et il lui montrera des oeuvres plus grandes que celles-ci, afin que vous soyez dans l’étonnement. 21 Car, comme le Père ressuscite les morts et donne la vie, ainsi le Fils donne la vie à qui il veut.

 

Christ dit actuellement que c'est le Père qui ressuscite les morts et qui leur donne la vie et Il a donné au fils le pouvoir d’éveiller – ou de donner la vie – à qui il veut.

 

22 Le Père ne juge personne, mais il a remis tout jugement au Fils,

 

C'est un concept très important. Le Père a dit : Tous ces gens sont les choisis et je les donne au fils, mais Il (Père) ne juge personne. Il dit actuellement : Vous, jugez-les. Mais Il a aussi dit à Christ de ne pas perdre aucun qu'Il lui a donné. Donc nous voyons la mesure double de ce problème. Dieu a dit à Christ : Ces gens sont tous capables de devenir mes fils et mes filles. Nous avons la responsabilité de les juger. Autrement dit, Il a mis la responsabilité sur Jésus Christ de tous nous emmener dans le Royaume.

 

23 afin que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père. Celui qui n’honore pas le Fils n’honore pas le Père qui l’a envoyé.

 

Nous ne pouvons pas honorer Dieu à moins que nous honorions Jésus Christ. Donc, Juda est en dehors et tout l'Islam également.

 

24 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie.

 

Ainsi, la parole de Dieu et le témoignage de Jésus Christ doivent être crus et invoqués afin d’hériter la vie éternelle. Donc, Jean 17:3 combiné à cette parole de Dieu sont les moyens pour la vie éternelle.

 

25 En vérité, en vérité, je vous le dis, l’heure vient, et elle est déjà venue, où les morts entendront la voix du Fils de Dieu ; et ceux qui l’auront entendue vivront. 26 Car, comme le Père a la vie en lui-même, ainsi il a donné au Fils d’avoir la vie en lui-même.

 

Donc, le Père possède l'immortalité (sans possibilité de mourir) en Lui et Il a donné au Fils d'avoir en lui l’impossibilité de mourir. Christ ne la possédait pas intrinsèquement. Cela est tellement clair. Si Christ avait reçu la vie en lui dès le commencement, alors Dieu n’aurait pas eu besoin de lui donner la capacité d’avoir la vie en lui.

 

27 Et il lui a donné le pouvoir de juger, parce qu’il est Fils de l’homme.

 

Cela est un concept intéressant qui s’ensuit de ce point central de vérité et la détermination de Christ. Christ est venu pour préciser la parole de Dieu et pour révéler le Royaume de Dieu aux hommes.

 

28 Ne vous étonnez pas de cela ; car l’heure vient où tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix, 29 et en sortiront. Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement. 30 Je ne puis rien faire de moi-même : selon que j’entends, je juge ; et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé. 31 Si c’est moi qui rends témoignage de moi-même, mon témoignage n’est pas vrai. 32 Il y en a un autre qui rend témoignage de moi, et je sais que le témoignage qu’il rend de moi est vrai. 33 Vous avez envoyé vers Jean, et il a rendu témoignage à la vérité. 34 Pour moi ce n’est pas d’un homme que je reçois le témoignage ; mais je dis ceci, afin que vous soyez sauvés. 35 Jean était la lampe qui brûle et qui luit, et vous avez voulu vous réjouir une heure à sa lumière. 36 Moi, j’ai un témoignage plus grand que celui de Jean ; car les oeuvres que le Père m’a donné d’accomplir, ces oeuvres mêmes que je fais, témoignent de moi que c’est le Père qui m’a envoyé. 37 Et le Père qui m’a envoyé a rendu lui-même témoignage de moi. Vous n’avez jamais entendu sa voix, vous n’avez point vu sa face, 38 et sa parole ne demeure point en vous, parce que vous ne croyez pas à celui qu’il a envoyé. 39 Vous sondez les Écritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle : ce sont elles qui rendent témoignage de moi. 40 Et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie ! 41 Je ne tire pas ma gloire des hommes. 42 Mais je sais que vous n’avez point en vous l’amour de Dieu. 43 Je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas ; si un autre vient en son propre nom, vous le recevrez. 44 Comment pouvez-vous croire, vous qui tirez votre gloire les uns des autres, et qui ne cherchez point la gloire qui vient de Dieu seul ? 45 Ne pensez pas que moi je vous accuserai devant le Père ; celui qui vous accuse, c’est Moïse, en qui vous avez mis votre espérance. 46 Car si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi, parce qu’il a écrit de moi. (LSG)

 

La Vérité est la liberté

 

Jean 8:21-50 Jésus leur dit encore : Je m’en vais, et vous me chercherez, et vous mourrez dans votre péché ; vous ne pouvez venir où je vais. 22 Sur quoi les Juifs dirent : Se tuera-t-il lui-même, puisqu’il dit : Vous ne pouvez venir où je vais ? 23 Et il leur dit : Vous êtes d’en bas ; moi, je suis d’en haut. Vous êtes de ce monde ; moi, je ne suis pas de ce monde. 24 C’est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés ; car si vous ne croyez pas ce que je suis, vous mourrez dans vos péchés. 25 Qui es-tu ? lui dirent-ils. Jésus leur répondit : Ce que je vous dis dès le commencement. 26 J’ai beaucoup de choses à dire de vous et à juger en vous ; mais celui qui m’a envoyé est vrai, et ce que j’ai entendu de lui, je le dis au monde. 27 Ils ne comprirent point qu’il leur parlait du Père. 28 Jésus donc leur dit : Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous connaîtrez ce que je suis, et que je ne fais rien de moi-même, mais que je parle selon ce que le Père m’a enseigné. 29 Celui qui m’a envoyé est avec moi ; il ne m’a pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui est agréable. 30 Comme Jésus parlait ainsi, plusieurs crurent en lui. 31 Et il dit aux Juifs qui avaient cru en lui : Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; 32 vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira.

 

Ainsi, par Christ et par la connaissance du Seul Vrai Dieu et de Jésus Christ comme étant Son fils (Jean 17:3), cette vérité est donnée et cette vérité rend l'individu libre. Tant que nous comprenons et croyons la vérité, nous sommes libres. Bien qu'ils emprisonnent notre corps, ils ne peuvent pas emprisonner notre esprit.

 

33 Ils lui répondirent : Nous sommes la postérité d’Abraham, et nous ne fûmes jamais esclaves de personne ; comment dis-tu : Vous deviendrez libres ?

 

Ils avaient toute la vérité ils connaissaient les Écritures Saintes. Ils étaient la postérité d'Abraham et ils étaient en autorité à Jérusalem et ils étaient en fait une aristocratie dirigeante. Donc, ils n'avaient besoin de rien. Ils avaient leur propre état. Les Romains les avaient très bien traités. La Palestine était le seul état dans tout l'Empire où l'image de l'Empereur romain a été prise à partir des standards de bataille – la seule place dans le monde, en déférence aux sensibilités judaïques.

 

34 En vérité, en vérité, je vous le dis, leur répliqua Jésus, quiconque se livre au péché est esclave du péché. 35 Or, l’esclave ne demeure pas toujours dans la maison ; le fils y demeure toujours. 36 Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres. 37 Je sais que vous êtes la postérité d’Abraham ; mais vous cherchez à me faire mourir, parce que ma parole ne pénètre pas en vous.

 

Ils avaient en réalité perverti la vérité de Dieu par les traditions orales. Ils appelaient les traditions orales la Loi Orale et ils disaient que c'était la Loi de Dieu et ils l'ont utilisée pour modifier les Lois écrites de Dieu. Ils ont alors condensé la loi orale par écrit et en ont fait une loi écrite qui a ensuite modifié la Bible.

 

38 Je dis ce que j’ai vu chez mon Père ; et vous, vous faites ce que vous avez entendu de la part de votre père. 39 Ils lui répondirent : Notre père, c’est Abraham. Jésus leur dit : Si vous étiez enfants d’Abraham, vous feriez les oeuvres d’Abraham. 40 Mais maintenant vous cherchez à me faire mourir, moi qui vous ai dit la vérité que j’ai entendue de Dieu. Cela, Abraham ne l’a point fait. 41 Vous faites les oeuvres de votre père. Ils lui dirent : Nous ne sommes pas des enfants illégitimes ; nous avons un seul Père, Dieu. 42 Jésus leur dit : Si Dieu était votre Père, vous m’aimeriez, car c’est de Dieu que je suis sorti et que je viens ; je ne suis pas venu de moi-même, mais c’est lui qui m’a envoyé. 43 Pourquoi ne comprenez-vous pas mon langage ? Parce que vous ne pouvez écouter ma parole. 44 Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur et le père du mensonge. 45 Et moi, parce que je dis la vérité, vous ne me croyez pas. 46 Qui de vous me convaincra de péché ? Si je dis la vérité, pourquoi ne me croyez-vous pas ? 47 Celui qui est de Dieu, écoute les paroles de Dieu ; vous n’écoutez pas, parce que vous n’êtes pas de Dieu. 48 Les Juifs lui répondirent : N’avons-nous pas raison de dire que tu es un Samaritain, et que tu as un Démon ?

 

Pour les Juifs, les Samaritains étaient la forme de vie animale la plus basse. Autrement dit, Christ était descendant de ces apostats – ces non-juifs. Donc, ils attaquaient sa généalogie. Ils disaient actuellement qu'il n'était pas vraiment de la lignée d'Israël, donc il ne pouvait pas être ce qu'ils pensaient qui il était. Ils pensaient qu'il était le Messie mais ils attaquaient sa lignée – un autre mensonge. Toutes ces choses sont des mensonges et des déformations et il n'y a aucune vérité en elles. C'est là tout le combat dans Jean : la vérité contre la fiction ; Satan contre Dieu et Jésus Christ.

 

49 Jésus répliqua : Je n’ai point de démon ; mais j’honore mon Père, et vous m’outragez. 50 Je ne cherche point ma gloire ; il en est un qui la cherche et qui juge. (LSG)

 

Jean 8:51  En vérité, en vérité, je vous le dis, si quelqu’un garde ma parole, il ne verra jamais la mort. (LSG)

 

Cela est la structure entière du message de Christ. La parole de Dieu est la clef à la vie, afin de ne jamais voir la mort. Si nous observons toutes les choses que Christ a dites, nous ne verrons jamais la mort.

 

Christ est le moyen et le chemin. Nous pouvons voir la quantité de matériel concernant la vérité et le mensonge dans l'évangile de Jean. Lorsque nous analysons Jean, il est concerné par ce combat entre la vérité et le mensonge, et le rôle que Christ joue dans cette lutte.

 

Jean 14:6-7  Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. 7 Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. Et dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. (LSG)

 

Donc le concept est que par l'Esprit, ils avaient vu Christ en opération. Ils avaient vu l'Esprit Saint en Christ ; donc ils avaient vu le Père. Nous avons l'Esprit Saint et, de la même manière, les gens nous voient et ils voient le Père. Très souvent, les gens nous détestent sans cause comme ils ont détesté Christ sans cause. Quand ils voient le Père en nous par l'Esprit Saint, ils ne disent pas automatiquement : Quel gens agréables ! Pour une raison quelconque, ils peuvent développer une haine tout à fait pathologique contre nous pour aucune cause.

 

Plusieurs personnes voient l'Esprit Saint et ils réagissent contre lui. Il n'y a rien que nous ne pouvons faire sauf de dire : Père pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu'ils font. Plus élevé est notre profil, plus d'animosité sera démontrée.

 

L'Esprit est le mécanisme et Christ est le chemin, la vérité, et la lumière, et nous allons au Père par ce chemin, cette vérité et cette lumière. La séquence est le chemin, qui est la vérité menant à la vie. C'est pourquoi, c’est placé dans cet ordre. Une fois que nous sommes donnés à Christ, nous passons sur ce chemin de la vérité. Donc, nous devons être soucieux à discerner correctement la vérité de la fiction, parce que la vérité est le chemin vers l'action. L'Esprit nous dirige alors dans ce mécanisme ou ce noyau de la vérité.

 

Jean 16:12-33 J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. 13 Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. 14 Il me glorifiera, parce qu’il prendra de ce qui est à moi, et vous l’annoncera. 15 Tout ce que le Père a est à moi ; c’est pourquoi j’ai dit qu’il prend de ce qui est à moi, et qu’il vous l’annoncera. 16 Encore un peu de temps, et vous ne me verrez plus ; et puis encore un peu de temps, et vous me verrez, parce que je vais au Père. 17 Là-dessus, quelques-uns de ses disciples dirent entre eux : Que signifie ce qu’il nous dit : Encore un peu de temps, et vous ne me verrez plus ; et puis encore un peu de temps, et vous me verrez ? Et : Parce que je vais au Père ? 18 Ils disaient donc : Que signifie ce qu’il dit : Encore un peu de temps ? Nous ne savons de quoi il parle. 19 Jésus, connut qu’ils voulaient l’interroger, leur dit : Vous vous questionnez les uns les autres sur ce que j’ai dit : Encore un peu de temps, et vous ne me verrez plus ; et puis encore un peu de temps, et vous me verrez. 20 En vérité, en vérité, je vous le dis, vous pleurerez et vous vous lamenterez, et le monde se réjouira : vous serez dans la tristesse, mais votre tristesse se changera en joie. 21 La femme, lorsqu’elle enfante, éprouve de la tristesse, parce que son heure est venue ; mais, lorsqu’elle a donné le jour à l’enfant, elle ne se souvient plus de la souffrance, à cause de la joie qu’elle a de ce qu’un homme est né dans le monde. 22 Vous donc aussi, vous êtes maintenant dans la tristesse ; mais je vous reverrai, et votre coeur se réjouira, et nul ne vous ravira votre joie. 23 En ce jour-là, vous ne m’interrogerez plus sur rien. En vérité, en vérité, je vous le dis, ce que vous demanderez au Père, il vous le donnera en mon nom. 24 Jusqu’à présent vous n’avez rien demandé en mon nom. Demandez, et vous recevrez, afin que votre joie soit parfaite. 25 Je vous ai dit ces choses en paraboles. L’heure vient où je ne vous parlerai plus en paraboles, mais où je vous parlerai ouvertement du Père. 26 En ce jour, vous demanderez en mon nom, et je ne vous dis pas que je prierai le Père pour vous ; 27 car le Père lui-même vous aime, parce que vous m’avez aimé, et que vous avez cru que je suis sorti de Dieu.

 

Jésus n'a pas à demander au Père pour nous. Nous demandons directement au Père dans le nom de Christ et ce que nous demandons nous est donné.

 

28 Je suis sorti du Père, et je suis venu dans le monde ; maintenant je quitte le monde, et je vais au Père. 29 Ses disciples lui dirent : Voici, maintenant tu parles ouvertement, et tu n’emploies aucune parabole.

 

Nous avons besoin de l'Esprit Saint pour comprendre les paraboles de la Bible. Si nous ne comprenons pas les paraboles, c’est parce que nous ne développons pas l'Esprit Saint. Si nous lisons la Bible et ne pouvons pas comprendre, c’est parce que nous ne sommes pas assez en contact avec l'Esprit.

 

30 Maintenant nous savons que tu sais toutes choses, et que tu n’as pas besoin que personne t’interroge ; c’est pourquoi nous croyons que tu es sorti de Dieu.

 

Les disciples n'ont pas été convertis et ne possédaient pas l'Esprit Saint avant la Pentecôte.

 

31 Jésus leur répondit : Vous croyez maintenant. 32 Voici, l’heure vient, et elle est déjà venue, où vous serez dispersés chacun de son côté, et où vous me laisserez seul ; mais je ne suis pas seul, car le Père est avec moi.

 

Chaque homme peut être dispersé et nous ne sommes pas seuls, parce que le Père est avec chacun de nous.

 

33 Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde ; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde. (LSG)

 

Même si nous sommes seuls, Dieu s’occupe de nous. Toutes choses concourent au bien pour ceux qui sont appelés selon le dessein de Dieu.

 

Nous sommes sanctifiés dans la vérité

 

Jean 17:6-19

J’ai fait connaître ton nom aux hommes que tu m’as donnés du milieu du monde. Ils étaient à toi, et tu me les as donnés ; et ils ont gardé ta parole.

 

Cela était leur part du contrat ; ils devaient observer la parole de Dieu. C'est notre part du contrat. Nous avons été donnés à Dieu, et Jésus Christ doit s’occuper de nous, mais nous devons observer la parole de Dieu pour être retenus. Cela est la vérité.

 

7 Maintenant ils ont connu que tout ce que tu m’as donné vient de toi. 8 Car je leur ai donné les paroles que tu m’as données ; et ils les ont reçues, et ils ont vraiment connu que je suis sorti de toi, et ils ont cru que tu m’as envoyé. 9 C’est pour eux que je prie. Je ne prie pas pour le monde, mais pour ceux que tu m’as donnés, parce qu’ils sont à toi ; 10 et tout ce qui est à moi est à toi, et ce qui est à toi est à moi ; - et je suis glorifié en eux. 11 Je ne suis plus dans le monde, et ils sont dans le monde, et je vais à toi. Père saint, garde en ton nom ceux que tu m’as donnés, afin qu’ils soient un comme nous. 12 Lorsque j’étais avec eux dans le monde, je les gardais en ton nom. J’ai gardé ceux que tu m’as donnés, et aucun d’eux ne s’est perdu, sinon le fils de perdition, afin que l’Écriture fût accomplie. 13 Et maintenant je vais à toi, et je dis ces choses dans le monde, afin qu’ils aient en eux ma joie parfaite. 14 Je leur ai donné ta parole ; et le monde les a haïs, parce qu’ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde. 15 Je ne te prie pas de les ôter du monde, mais de les préserver du mal. 16 Ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde. 17 Sanctifie-les par ta vérité : ta parole est la vérité. 18 Comme tu m’as envoyé dans le monde, je les ai aussi envoyés dans le monde. 19 Et je me sanctifie moi-même pour eux, afin qu’eux aussi soient sanctifiés par la vérité. (LSG)

 

Le procédé ou concept entier est que la vérité est la parole de Dieu et nous sommes sanctifiés dans la parole de Dieu. Donc, la détermination de la vraie structure de la parole de Dieu est centrale à notre sanctification ; parce que la parole de Dieu est la vérité (Jean 17:17).

 

Jean 17:17 17 Sanctifie-les par ta vérité : ta parole est la vérité. (LSG)

 

L'échec dans la vérité a causé la condamnation du sacerdoce.

 

Malachie 2:1-12

Maintenant, à vous cet ordre, sacrificateurs !

 

Le point central de la vérité de Dieu était la responsabilité du sacerdoce et nous avons vu durant le vingtième siècle quel intérêt le sacerdoce a eu pour la vérité de Dieu. Certains semblent penser que ce n’est pas important si Dieu est un, deux ou trois personnes. Cela leur est égal. Qu’en dit Dieu ?

 

2 Si vous n’écoutez pas, si vous ne prenez pas à coeur de donner gloire à mon nom, dit l’Éternel des armées, j’enverrai parmi vous la malédiction, et je maudirai vos bénédictions ; oui, je les maudirai, parce que vous ne l’avez pas à coeur. 3 Voici, je détruirai vos semences, et je vous jetterai des excréments au visage, les excréments des victimes que vous sacrifiez, et on vous emportera avec eux. 4 Vous saurez alors que je vous ai adressé cet ordre, afin que mon alliance avec Lévi subsiste, dit l’Éternel des armées. 5 Mon alliance avec lui était une alliance de vie et de paix, ce que je lui accordai pour qu’il me craignît ; et il a eu pour moi de la crainte, il a tremblé devant mon nom. 6 La loi de la vérité était dans sa bouche, ...

 

Lévi a, en fait, observé la vérité jusqu'à ce que les Pharisiens produisent la loi orale et pervertissent les traditions.

 

... et l’iniquité ne s’est point trouvée sur ses lèvres ; il a marché avec moi dans la paix et dans la droiture, et il a détourné du mal beaucoup d’hommes. 7 Car les lèvres du sacrificateur doivent garder la science, et c’est à sa bouche qu’on demande la loi, parce qu’il est un envoyé de l’Éternel des armées. 8 Mais vous, vous vous êtes écartés de la voie, vous avez fait de la loi une occasion de chute pour plusieurs, vous avez violé l’alliance de Lévi, dit l’Éternel des armées. 9 Et moi, je vous rendrai méprisables et vils aux yeux de tout le peuple, parce que vous n’avez pas gardé mes voies, et que vous avez égard à l’apparence des personnes quand vous interprétez la loi.

 

Cette partialité est une fonction du sacerdoce durant le vingtième siècle.

 

10 N’avons-nous pas tous un seul père ? N’est-ce pas un seul Dieu qui nous a créés ? Pourquoi donc sommes-nous infidèles l’un envers l’autre, en profanant l’alliance de nos pères ?

11 Juda s’est montré infidèle, et une abomination a été commise en Israël et à Jérusalem ; car Juda a profané ce qui est consacré à l’Éternel, ce qu’aime l’Éternel, il s’est uni à la fille d’un dieu étranger.

 

Le Dieu étranger des derniers jours était le Trinitarisme – le Dieu triune. Ces prêtres ont fait la même chose.

 

12 L’Éternel retranchera l’homme qui fait cela, celui qui veille et qui répond, il le retranchera des tentes de Jacob, et il retranchera celui qui présente une offrande à l’Éternel des armées. (LSG)

 

Christ a prié afin que nous soyons tous un comme lui et les apôtres étaient un dans la vérité de Dieu.

 

Jean 17:20-26 Ce n’est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole, 21 afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu’eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. 22 Je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, afin qu’ils soient un comme nous sommes un, 23 moi en eux, et toi en moi, - afin qu’ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m’as envoyé et que tu les as aimés comme tu m’as aimé. 24 Père, je veux que là où je suis ceux que tu m’as donnés soient aussi avec moi, afin qu’ils voient ma gloire, la gloire que tu m’as donnée, parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde. 25 Père juste, le monde ne t’a point connu ; mais moi je t’ai connu, et ceux-ci ont connu que tu m’as envoyé. 26 Je leur ai fait connaître ton nom, et je le leur ferai connaître, afin que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que je sois en eux. (LSG)

 

Ici, nous voyons que le point central de l'amour vient de la fonction de la vérité en Dieu. L’amour sans la vérité est impossible. C'est seulement par la vérité que nous pouvons atteindre l'unité et l'unicité avec Dieu. C’est seulement par une vraie compréhension de la parole de Dieu et par les saines doctrines qu’est le commencement de toute la vérité – d’où, la sagesse et le salut.

 

En continuant à Jean 18, nous pouvons voir que chaque chapitre traite d’un aspect de ce point central de la vérité et de l'amour de Dieu et le développement de la manière par laquelle nous avons Dieu en nous comme il est en Christ. Dieu, par l'Esprit Saint, est en Christ, et Dieu, par l'Esprit Saint, est en nous. Nous sommes tous joints ensemble par l'Esprit Saint dans la vérité. Si nous mentons ou faisons fi de la vérité, nous ne sommes pas dans l'Esprit Saint. C'est pourquoi les saines doctrines – avec une compréhension de la Divinité, sa structure, sa méthode d’opération et notre relation avec Dieu – sont nécessaires au salut. La vérité est un fondement de l'amour et soutient toute la vie Chrétienne. Nous ne pouvons pas vivre comme un Chrétien sans la vérité.

 

Jean 18:33-38

Pilate rentra dans le prétoire, appela Jésus, et lui dit : Es-tu le roi des Juifs ? 34 Jésus répondit : Est-ce de toi-même que tu dis cela, ou d’autres te l’ont-ils dit de moi ? 35 Pilate répondit : Moi, suis-je Juif ? Ta nation et les principaux sacrificateurs t’ont livré à moi : qu’as-tu fait ?

 

Pilate ne pouvait pas déterminer ce que Christ avait fait de mal. Pourquoi les Juifs livreraient-ils cet homme parfaitement innocent (en apparence) à la peine de mort, à un Romain ? Cela défiait la logique de Pilate. Il savait comment étaient les Juifs. Ils voulaient et étaient prêts à relâcher un meurtrier, Barabbas, afin de faire tuer Christ. C’était parce que Christ possédait le cœur de la vérité de Dieu en sa personne qu'il a condamné les Pharisiens et les Sadducéens et les Esséniens et la communauté juive entière. Ils l'ont détesté pour cela et ils nous détestent parce que notre existence condamne tous ceux qui ne croient pas en la vérité de Dieu. Ils ne nous détestent pas comme individus, mais plutôt ils détestent notre Père et le Messie qu'Il a envoyé. Bien qu'ils mentionnent Son nom sur leurs lèvres et qu’ils s'adressent au nom de Christ sept jours par semaine, ils ne sont pas issus de notre Père, ni de la vérité. Ce ne sont pas tous ceux qui crient Seigneur, Seigneur qui entreront dans le Royaume des Cieux.

 

36 Mon royaume n’est pas de ce monde, répondit Jésus. Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi afin que je ne fusse pas livré aux Juifs ; mais maintenant mon royaume n’est point d’ici-bas.

 

Pilate ne pouvait aussi comprendre pourquoi personne ne se battait – pourquoi il n'y avait pas de guerre entre les factions juives.

 

37 Pilate lui dit : Tu es donc roi ? Jésus répondit : Tu le dis, je suis roi. Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité. ...

 

La raison entière du ministère, de la naissance et de la mort de Jésus Christ était de consolider la vérité. Voilà la mesure de l’importance que les élus donnent à la vérité.

 

... Quiconque est de la vérité écoute ma voix. 38 Pilate lui dit : Qu’est-ce que la vérité ?

 

Les paroles de la Bible sont vérité et elles s'interprètent par la parole. La Bible est un organisme vivant. C’est seulement par l'Esprit Saint que nous pouvons connaître la vérité qui est en Dieu. Si nous ne sommes pas intéressés par la vérité, cela montre que nous n'avons pas l'Esprit Saint. Quiconque dit qu’il n’a pas d’intérêt à connaître quelles sont les doctrines de l'église et dit qu'il est heureux comme il est, montre qu’il n’est pas des nôtres. Lorsque nous venons à connaître la vérité, nous agissons par elle et nous défendons la vérité de l'évangile. Paul parle de la défense de la vérité de l'évangile dans Galates 2:5,9.

 

Notre travail est de défendre la vérité

 

Romains 15:1-21

Nous qui sommes forts, nous devons supporter les faiblesses de ceux qui ne le sont pas, et ne pas nous complaire en nous-mêmes. 2 Que chacun de nous complaise au prochain pour ce qui est bien en vue de l’édification. 3 Car Christ ne s’est point complu en lui-même, mais, selon qu’il est écrit : Les outrages de ceux qui t’insultent sont tombés sur moi. 4 Or, tout ce qui a été écrit d’avance l’a été pour notre instruction, afin que, par la patience, et par la consolation que donnent les Écritures, nous possédions l’espérance. 5 Que le Dieu de la persévérance et de la consolation vous donne d’avoir les mêmes sentiments les uns envers les autres selon Jésus-Christ, 6 afin que tous ensemble, d’une seule bouche, vous glorifiiez le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ.

 

Être d’un même sentiment les uns avec les autres en accord avec Christ Jésus ne signifie pas que nous devons être d'accord avec chaque chose et répéter toutes les mêmes choses que tous les autres disent, l'une après l'autre. La fonction de l'Église est de glorifier Dieu le Père – le Père de notre Seigneur Jésus Christ – non pas de glorifier Jésus Christ en tant que Dieu à la place de Dieu le Père. Le Père est le sujet de la glorification.

 

7 Accueillez-vous donc les uns les autres, comme Christ vous a accueillis, pour la gloire de Dieu. 8 Je dis, en effet, que Christ a été serviteur des circoncis, pour prouver la véracité de Dieu en confirmant les promesses faites aux pères, 9 tandis que les païens glorifient Dieu à cause de sa miséricorde, selon qu’il est écrit : C’est pourquoi je te louerai parmi les nations, et je chanterai à la gloire de ton nom. 10 Il est dit encore : Nations, réjouissez-vous avec son peuple ! 11 Et encore : Louez le Seigneur, vous toutes les nations, célébrez-le, vous tous les peuples ! 12 Ésaïe dit aussi : Il sortira d’Isaï un rejeton, qui se lèvera pour régner sur les nations ; les nations espéreront en lui. 13 Que le Dieu de l’espérance vous remplisse de toute joie et de toute paix dans la foi, pour que vous abondiez en espérance, par la puissance du Saint-Esprit ! 14 Pour ce qui vous concerne, mes frères, je suis moi-même persuadé que vous êtes pleins de bonnes dispositions, remplis de toute connaissance, et capables de vous exhorter les uns les autres.

 

C'est la vérité et la connaissance de la vérité qui nous donnent la capacité de nous corriger et de nous encourager, de nous instruire et de nous édifier les uns les autres. Cela est fait dans l'amour parce que l'amour est issu de la vérité.

 

15 Cependant, à certains égards, je vous ai écrit avec une sorte de hardiesse, comme pour réveiller vos souvenirs, à cause de la grâce que Dieu m’a faite 16 d’être ministre de Jésus-Christ parmi les païens, m’acquittant du divin service de l’Évangile de Dieu, afin que les païens lui soient une offrande agréable, étant sanctifiée par l’Esprit-Saint. 17 J’ai donc sujet de me glorifier en Jésus-Christ, pour ce qui regarde les choses de Dieu. 18 Car je n’oserais mentionner aucune chose que Christ n’ait pas faite par moi pour amener les païens à l’obéissance, par la parole et par les actes, 19 par la puissance des miracles et des prodiges, par la puissance de l’Esprit de Dieu, en sorte que, depuis Jérusalem et les pays voisins jusqu’en Illyrie, j’ai abondamment répandu l’Évangile de Christ. 20 Et je me suis fait honneur d’annoncer l’Évangile là où Christ n’avait point été nommé, afin de ne pas bâtir sur le fondement d’autrui, 21 selon qu’il est écrit : Ceux à qui il n’avait point été annoncé verront, et ceux qui n’en avaient point entendu parler comprendront. (LSG)

 

Cela est notre responsabilité. Nous ne voulons pas construire sur la fondation d’un autre homme. Ces gens qui ont déjà entendu la parole de Dieu n'ont pas besoin de nous. Notre responsabilité est d’aller et de prêcher aux gens qui n'ont pas entendu la parole de Dieu. Le but de la Foi et de l’appel est de s'entraider et d’annoncer la parole de Dieu, chacun selon sa capacité. C'est fait par la manifestation de la parole de vérité.

 

2Corinthiens 4:2 Nous rejetons les choses honteuses qui se font en secret, nous n’avons point une conduite astucieuse, et nous n’altérons point la parole de Dieu. Mais, en publiant la vérité, nous nous recommandons à toute conscience d’homme devant Dieu. (LSG)

 

Cela a été très évident au cours de la période récente c'est-à-dire la manipulation de la parole de Dieu trompeusement par des gens prétendant être des prêtres de Dieu, afin que soient maintenus de grands nombres d’adhérents assis sur des sièges et que les gens ne soient pas confrontés avec ce qu'ils croient. Un ministre a déclaré à sa congrégation qu'il quittait vers une autre église, pour observer le dimanche et ils pourraient donc faire ce qu'ils voulaient. Il y a une pénalité pour cela et c’est de devenir aveugle de l'oeil droit et avoir notre bras droit atrophié ou amputé (Zach. 11:17). Peut-être que le Seigneur sera miséricordieux envers lui – Père pardonne-lui car il ne sait pas ce qu'il fait. C'est tout ce qui peut être dit. Nous prions afin qu'il soit libéré de la pénalité.

 

2Corinthiens 6:3-12  Nous ne donnons aucun sujet de scandale en quoi que ce soit, afin que le ministère ne soit pas un objet de blâme. 4 Mais nous nous rendons à tous égards recommandables, comme serviteurs de Dieu, par beaucoup de patience dans les tribulations, dans les calamités, dans les détresses, 5 sous les coups, dans les prisons, dans les troubles, dans les travaux, dans les veilles, dans les jeûnes ; 6 par la pureté, par la connaissance, par la longanimité, par la bonté, par un esprit saint, par une charité sincère, 7 par la parole de vérité, par la puissance de Dieu, par les armes offensives et défensives de la justice ; 8 au milieu de la gloire et de l’ignominie, au milieu de la mauvaise et de la bonne réputation ; étant regardés comme imposteurs, quoique véridiques ; 9 comme inconnus, quoique bien connus ; comme mourants, et voici nous vivons ; comme châtiés, quoique non mis à mort ; 10 comme attristés, et nous sommes toujours joyeux ; comme pauvres, et nous en enrichissons plusieurs ; comme n’ayant rien, et nous possédons toutes choses. 11 Notre bouche s’est ouverte pour vous, Corinthiens, notre coeur s’est élargi. 12 Vous n’êtes point à l’étroit au dedans de nous ; mais vos entrailles se sont rétrécies. (LSG)

 

Le concept ici est qu’une structure entière de choses se développe dans la proclamation de la parole. La parole de vérité est centrale dans ce processus.

 

2Corinthiens 7:14 Et si devant lui je me suis un peu glorifié à votre sujet, je n’en ai point eu de confusion ; mais, comme nous vous avons toujours parlé selon la vérité, ce dont nous nous sommes glorifiés auprès de Tite s’est trouvé être aussi la vérité. (LSG)

 

Donc, même l’oeuvre de Paul, en termes de sa glorification, était basée sur la vérité. La structure entière était de la vérité.

 

2Corinthiens 11:10 Par la vérité de Christ qui est en moi, je déclare que ce sujet de gloire ne me sera pas enlevé dans les contrées de l’Achaïe. (LSG)

 

Il se vantait des églises et non pas de lui-même. La vérité doit être dispensée correctement.

 

2Timothée 2:15-25 Efforce-toi de te présenter devant Dieu comme un homme éprouvé, un ouvrier qui n’a point à rougir, qui dispense droitement la parole de la vérité. 16 Évite les discours vains et profanes ; car ceux qui les tiennent avanceront toujours plus dans l’impiété, 17 et leur parole rongera comme la gangrène. De ce nombre sont Hyménée et Philète, 18 qui se sont détournés de la vérité, disant que la résurrection est déjà arrivée....

 

Un théologien de l'Église Adventiste du Septième Jour a publié cette hérésie dans un livre sur les Jours Saints. Il a dit que l'offrande de la gerbe agitée était dans une gerbe parce que les gens qui sont sortis de la tombe et ressuscités à la mort de Christ sont tous allés au ciel avec Christ. Cette opinion affirmait que la Première Résurrection avait déjà pris place et c’est ce qui arrive dans cette affaire. Ce n'était pas la Première Résurrection. Elle est encore à venir.

 

... et qui renversent la foi de quelques uns. 19 Néanmoins, le solide fondement de Dieu reste debout, avec ces paroles qui lui servent de sceau : Le Seigneur connaît ceux qui lui appartiennent ; et : Quiconque prononce le nom du Seigneur, qu’il s’éloigne de l’iniquité. 20 Dans une grande maison, il n’y a pas seulement des vases d’or et d’argent, mais il y en a aussi de bois et de terre ; les uns sont des vases d’honneur, et les autres sont d’un usage vil.

 

Dans l'Église, nous avons tous des utilités ou des tâches différentes – certains pour l'honneur, certains pour le déshonneur dans le sens de tâches serviles moindres.

 

21 Si donc quelqu’un se conserve pur, en s’abstenant de ces choses, il sera un vase d’honneur, sanctifié, utile à son maître, propre à toute bonne œuvre.

 

Nous avons tous un mélange de vérité et de péchés et c'est du péché que nous nous purgeons afin que nous soyons des vases d'honneur.

 

22 Fuis les passions de la jeunesse, et recherche la justice, la foi, la charité, la paix, avec ceux qui invoquent le Seigneur d’un cœur pur. 23 Repousse les discussions folles et inutiles, sachant qu’elles font naître des querelles.

 

Cela est le problème réel parce que c’est le désapprentissage, c'est-à-dire un manque de connaissance qui mène à la discorde.

 

24 Or, il ne faut pas qu’un serviteur du Seigneur ait des querelles ; il doit, au contraire, avoir de la condescendance pour tous, être propre à enseigner, doué de patience ; 25 il doit redresser avec douceur les adversaires, dans l’espérance que Dieu leur donnera la repentance pour arriver à la connaissance de la vérité, (LSG)

 

Le repentir est le fait de reconnaître la vérité et ensuite de prendre action.

 

2Timothée 3:7-8  apprenant toujours et ne pouvant jamais arriver à la connaissance de la vérité. 8 De même que Jannès et Jambrès s’opposèrent à Moïse, de même ces hommes s’opposent à la vérité, étant corrompus d’entendement, réprouvés en ce qui concerne la foi. (LSG)

 

Quiconque résiste à la vérité est bien pire que Jannès et Jambrès. Ils étaient les deux magiciens du Pharaon en Égypte qui se tenaient aux côtés du Pharaon et dont les serpents ont été mangés par le serpent de Moïse. C'est le niveau que Dieu et la Parole placent sur les gens qui résistent à la vérité dans la Foi.

 

2Corinthiens 13:1-14

Je vais chez vous pour la troisième fois. Toute affaire se réglera sur la déclaration de deux ou de trois témoins. 2 Lorsque j’étais présent pour la seconde fois, j’ai déjà dit, et aujourd’hui que je suis absent je dis encore d’avance à ceux qui ont péché précédemment et à tous les autres que, si je retourne chez vous, je n’userai d’aucun ménagement,

 

Paul tirait à la fin de sa patience envers l'Église Corinthienne parce qu’elle était pleine de péchés. Dieu tarde à agir et Il ne détruit pas les églises et les gens facilement. Mais les chandeliers sont enlevés à cause du péché.

 

3 puisque vous cherchez une preuve que Christ parle en moi, lui qui n’est pas faible à votre égard, mais qui est puissant parmi vous. 4 Car il a été crucifié à cause de sa faiblesse, mais il vit par la puissance de Dieu ; nous aussi, nous sommes faibles en lui, mais nous vivrons avec lui par la puissance de Dieu pour agir envers vous.

 

Christ vivait par la puissance de Dieu parce que seul Dieu est immortel. Cela est important.

 

5 Examinez-vous vous mêmes, pour savoir si vous êtes dans la foi ; éprouvez-vous vous-mêmes. Ne reconnaissez-vous pas que Jésus-Christ est en vous ? à moins peut-être que vous ne soyez réprouvés. 6 Mais j’espère que vous reconnaîtrez que nous, nous ne sommes pas réprouvés. 7 Cependant nous prions Dieu que vous ne fassiez rien de mal, non pour paraître nous-mêmes approuvés, mais afin que vous pratiquiez ce qui est bien et que nous, nous soyons comme réprouvés. 8 Car nous n’avons pas de puissance contre la vérité ; nous n’en avons que pour la vérité.

 

Nous ne pouvons rien faire contre la vérité de Dieu. La parole de Dieu ne retourne point sans effet. Nous pouvons travailler seulement pour la vérité.

 

9 Nous nous réjouissons lorsque nous sommes faibles, tandis que vous êtes forts ; et ce que nous demandons dans nos prières, c’est votre perfectionnement. 10 C’est pourquoi j’écris ces choses étant absent, afin que, présent, je n’aie pas à user de rigueur, selon l’autorité que le Seigneur m’a donnée pour l’édification et non pour la destruction.

 

La puissance qui avait été donnée à Paul était pour l'éducation et l’édification, pour la construction de l'Église dans la vérité.

 

11 Au reste, frères, soyez dans la joie, perfectionnez-vous, consolez-vous, ayez un même sentiment, vivez en paix ; et le Dieu d’amour et de paix sera avec vous. 12 Saluez-vous les uns les autres par un saint baiser. 13 Tous les saints vous saluent. 14 Que la grâce du Seigneur Jésus-Christ, l’amour de Dieu, et la communication du Saint-Esprit, soient avec vous tous ! (LSG)

 

Si nous ne sommes pas intéressés par ce qui est vrai alors nous ne faisons pas partie des élus.

 

Éphésiens 4:17-32

Voici donc ce que je dis et ce que je déclare dans le Seigneur, c’est que vous ne devez plus marcher comme les païens, qui marchent selon la vanité de leurs pensées. 18 Ils ont l’intelligence obscurcie, ils sont étrangers à la vie de Dieu, à cause de l’ignorance qui est en eux, à cause de l’endurcissement de leur coeur. 19 Ayant perdu tout sentiment, ils se sont livrés à la dissolution, pour commettre toute espèce d’impureté jointe à la cupidité. 20 Mais vous, ce n’est pas ainsi que vous avez appris Christ, 21 si du moins vous l’avez entendu, et si, conformément à la vérité qui est en Jésus, c’est en lui que vous avez été instruits 22 à vous dépouiller, eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, 23 à être renouvelés dans l’esprit de votre intelligence, 24 et à revêtir l’homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité. 25 C’est pourquoi, renoncez au mensonge, et que chacun de vous parle selon la vérité à son prochain ; car nous sommes membres les uns des autres. 26 Si vous vous mettez en colère, ne péchez point ; que le soleil ne se couche pas sur votre colère, 27 et ne donnez pas accès au diable. 28 Que celui qui dérobait ne dérobe plus ; mais plutôt qu’il travaille, en faisant de ses mains ce qui est bien, pour avoir de quoi donner à celui qui est dans le besoin. 29 Qu’il ne sorte de votre bouche aucune parole mauvaise, mais, s’il y a lieu, quelque bonne parole, qui serve à l’édification et communique une grâce à ceux qui l’entendent. 30 N’attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption.

 

L'Esprit Saint est un autre sceau de Dieu. C'est ainsi que les 144,000 sont scellés – comme ceux qui possèdent l'Esprit Saint se développant dans la vérité.

 

31 Que toute amertume, toute animosité, toute colère, toute clameur, toute calomnie, et toute espèce de méchanceté, disparaissent du milieu de vous.

 

Ainsi, il y a une vérité qui peut être dite, mais dans la malice et la calomnie – ce n'est pas dans l'amour, et par conséquent, c’est pécher.

 

32 Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ. (LSG)

 

La vérité est issue de l'amour et de la bonté et imite Dieu.

 

Éphésiens 5:1-2 Devenez donc les imitateurs de Dieu, comme des enfants bien-aimés ; 2 et marchez dans la charité, à l’exemple de Christ, qui nous a aimés, et qui s’est livré lui-même à Dieu pour nous comme une offrande et un sacrifice de bonne odeur. (LSG)

 

Cette offrande et cette imitation de Dieu fonctionnent autour de la vérité. Les attentes des élus sont traitées dans Éphésiens 5.

 

Éphésiens 5:3-33 Que l’impudicité, qu’aucune espèce d’impureté, et que la cupidité, ne soient pas même nommées parmi vous, ainsi qu’il convient à des saints. 4 Qu’on n’entende ni paroles déshonnêtes, ni propos insensés, ni plaisanteries, choses qui sont contraires à la bienséance ; qu’on entende plutôt des actions de grâces. 5 Car, sachez-le bien, aucun impudique, ou impur, ou cupide, c’est-à-dire, idolâtre, n’a d’héritage dans le royaume de Christ et de Dieu. 6 Que personne ne vous séduise par de vains discours ; car c’est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion. 7 N’ayez donc aucune part avec eux. 8 Autrefois vous étiez ténèbres, et maintenant vous êtes lumière dans le Seigneur. Marchez comme des enfants de lumière ! 9 Car le fruit de la lumière consiste en toute sorte de bonté, de justice et de vérité. 10 Examinez ce qui est agréable au Seigneur ; 11 et ne prenez point part aux oeuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamnez-les. 12 Car il est honteux de dire ce qu’ils font en secret ; 13 mais tout ce qui est condamné est manifesté par la lumière, car tout ce qui est manifesté est lumière. 14 C’est pour cela qu’il est dit : Réveille-toi, toi qui dors, relève-toi d’entre les morts, et Christ t’éclairera. 15 Prenez donc garde de vous conduire avec circonspection, non comme des insensés, mais comme des Sages ; 16 rachetez le temps, car les jours sont mauvais. 17 C’est pourquoi ne soyez pas inconsidérés, mais comprenez quelle est la volonté du Seigneur. 18 Ne vous enivrez pas de vin : c’est de la débauche. Soyez, au contraire, remplis de l’Esprit ; 19 entretenez-vous par des psaumes, par des hymnes, et par des cantiques spirituels, chantant et célébrant de tout votre coeur les louanges du Seigneur ; 20 rendez continuellement grâces pour toutes choses à Dieu le Père, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ, 21 vous soumettant les uns aux autres dans la crainte de Christ. 22 Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur ; 23 car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Église, qui est son corps, et dont il est le Sauveur. 24 Or, de même que l’Église est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l’être à leurs maris en toutes choses. 25 Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Église, et s’est livré lui-même pour elle, 26 afin de la sanctifier par la parole, après l’avoir purifiée par le baptême d’eau, 27 afin de faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible. 28 C’est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même. 29 Car jamais personne n’a haï sa propre chair ; mais il la nourrit et en prend soin, comme Christ le fait pour l’Église, 30 parce que nous sommes membres de son corps. 31 C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. 32 Ce mystère est grand ; je dis cela par rapport à Christ et à l’Église. 33 Du reste, que chacun de vous aime sa femme comme lui-même, et que la femme respecte son mari. (LSG)

 

Toute l'illumination des élus est basée sur la vérité et faite dans l'amour. Les fruits de l'Esprit qui mènent à cette situation, en tant qu’église, famille, ou groupe sont faits par la bonté et la justice et la vérité. Sans la vérité, aucune de ces autres choses n'est possible.

 

Dans Éphésiens 6:1-10, nous voyons l'injonction pour les enfants d’obéir à leurs parents et ensuite pour les esclaves et leurs maîtres. Ce sont les relations de groupes et de familles. Toutes ces relations sont consacrées et dépendantes de la vérité. À partir d'Éphésiens 6:10-20, nous traitons de l'armure de Dieu.

 

Éphésiens 6:10-20  Au reste, fortifiez-vous dans le Seigneur, et par sa force toute-puissante. 11 Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable. 12 Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes.

 

Combien plus vrai n’est-ce pas au cours de la dernière décennie que jamais auparavant dans l'histoire humaine ? Nous pouvons dire que les deux Guerres mondiales étaient pires seulement parce que les guerres ont eu lieu. La méchanceté spirituelle précédant chacune d’elle n'a pas été aussi grande que celle qui est existante sur la planète actuellement. Combien plus grande sera la guerre qui s’en vient ?

 

13 C’est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté. 14 Tenez donc ferme : ayez à vos reins la vérité pour ceinture ; revêtez la cuirasse de la justice ;

 

Donc, le sous-vêtement de l'armure de Dieu est la vérité. Il n'y a aucune utilité de se vêtir de quoi que ce soit à moins que vous n'ayez votre sous-vêtement. Tout est soutenu par la vérité.

 

15 mettez pour chaussure à vos pieds le zèle que donne l’Évangile de paix ; 16 prenez par-dessus tout cela le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin ; 17 prenez aussi le casque du salut, et l’épée de l’Esprit, qui est la parole de Dieu.

 

Ainsi, par le soutien de la vérité, nous sommes alors dans la capacité d'utiliser l'épée de la parole de Dieu. L'Esprit est une épée et est la parole de Dieu. Dans l'Esprit Saint, nous sommes capables d'utiliser la parole de Dieu comme une arme pour vaincre le mal. Donc la vérité est centrale à la Foi. Aucun mensonge n’est issu de la vérité (1Jean 2:21).

 

18 Faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints. 19 Priez pour moi, afin qu’il me soit donné, quand j’ouvre la bouche, de faire connaître hardiment et librement le mystère de l’Évangile, 20 pour lequel je suis ambassadeur dans les chaînes, et que j’en parle avec assurance comme je dois en parler. (LSG)

 

Une fois que nous sommes choisis, nous ne pouvons pas tomber de la vérité.

 

Hébreux 10:26-39 Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, 27 mais une attente terrible du jugement et l’ardeur d’un feu qui dévorera les rebelles. 28 Celui qui a violé la loi de Moïse meurt sans miséricorde, sur la déposition de deux ou de trois témoins ; 29 de quel pire châtiment pensez-vous que sera jugé digne celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu, qui aura tenu pour profane le sang de l’alliance, par lequel il a été sanctifié, et qui aura outragé l’Esprit de la grâce ? 30 Car nous connaissons celui qui a dit : À moi la vengeance, à moi la rétribution ! et encore : Le Seigneur jugera son peuple. 31 C’est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant. 32 Souvenez-vous de ces premiers jours, où, après avoir été éclairés, vous avez soutenu un grand combat au milieu des souffrances, 33 d’une part, exposés comme en spectacle aux opprobres et aux tribulations, et de l’autre, vous associant à ceux dont la position était la même. 34 En effet, vous avez eu de la compassion pour les prisonniers, et vous avez accepté avec joie l’enlèvement de vos biens, sachant que vous avez des biens meilleurs et qui durent toujours. 35 N’abandonnez donc pas votre assurance, à laquelle est attachée une grande rémunération. 36 Car vous avez besoin de persévérance, afin qu’après avoir accompli la volonté de Dieu, vous obteniez ce qui vous est promis. 37 Encore un peu, un peu de temps : celui qui doit venir viendra, et il ne tardera pas. 38 Et mon juste vivra par la foi ; mais, s’il se retire, mon âme ne prend pas plaisir en lui. 39 Nous, nous ne sommes pas de ceux qui se retirent pour se perdre, mais de ceux qui ont la foi pour sauver leur âme. (LSG)

 

Ce concept entier est basé sur la vérité et la parole de Dieu. L’encouragement de l’un de l’autre dans la vérité est le thème de Jean. Les deuxième et troisième épîtres de Jean traitent de la vérité.

 

2Jean 1-3 L’ancien, à Kyria l’élue et à ses enfants, que j’aime dans la vérité, et ce n’est pas moi seul qui les aime, mais aussi tous ceux qui ont connu la vérité, 2 à cause de la vérité qui demeure en nous, et qui sera avec nous pour l’éternité : 3 que la grâce, la miséricorde et la paix soient avec vous de la part de Dieu le Père et de la part de Jésus-Christ, le Fils du Père, dans la vérité et la charité ! (LSG)

 

Jean discute ici de la vérité et si nous examinons l'introduction de la troisième épître, c’est identique :

 

3Jean  L’ancien, à Gaïus, le bien-aimé, que j’aime dans la vérité. (LSG)

 

Donc, nous voyons que le concept entier de Jean concerne la vérité.

 

2Jean 4-11 J’ai été fort réjoui de trouver de tes enfants qui marchent dans la vérité, selon le commandement que nous avons reçu du Père. 5 Et maintenant, ce que je te demande, Kyria, non comme te prescrivant un commandement nouveau, mais celui que nous avons eu dès le commencement, - c’est que nous nous aimions les uns les autres. 6 Et l’amour consiste à marcher selon ses commandements. C’est là le commandement dans lequel vous devez marcher, comme vous l’avez appris dès le commencement. 7 Car plusieurs séducteurs sont entrés dans le monde, qui ne confessent point que Jésus-Christ est venu en chair. Celui qui est tel, c’est le séducteur et l’antéchrist. 8 Prenez garde à vous-mêmes, afin que vous ne perdiez pas le fruit de votre travail, mais que vous receviez une pleine récompense. 9 Quiconque va plus loin et ne demeure pas dans la doctrine de Christ n’a point Dieu ; celui qui demeure dans cette doctrine a le Père et le Fils. 10 Si quelqu’un vient à vous et n’apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison, et ne lui dites pas : Salut ! 11 car celui qui lui dit : Salut ! participe à ses mauvaises oeuvres. (LSG)

 

Ce concept est que Christ est venu et est mort et qu'il n'y avait aucune partie de lui qui n'est pas morte. On continue dans 3Jean 2-12 :

 

3Jean 2-12 Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l’état de ton âme. 3 J’ai été fort réjoui, lorsque des frères sont arrivés et ont rendu témoignage de la vérité qui est en toi, de la manière dont tu marches dans la vérité. 4 Je n’ai pas de plus grande joie que d’apprendre que mes enfants marchent dans la vérité. 5 Bien-aimé, tu agis fidèlement dans ce que tu fais pour les frères, et même pour des frères étrangers, 6 lesquels ont rendu témoignage de ta charité, en présence de l’Église. Tu feras bien de pourvoir à leur voyage d’une manière digne de Dieu. 7 Car c’est pour le nom de Jésus-Christ qu’ils sont partis, sans rien recevoir des païens. 8 Nous devons donc accueillir de tels hommes, afin d’être ouvriers avec eux pour la vérité. 9 J’ai écrit quelques mots à l’Église ; mais Diotrèphe, qui aime à être le premier parmi eux, ne nous reçoit point. 10 C’est pourquoi, si je vais vous voir, je rappellerai les actes qu’il commet, en tenant contre nous de méchants propos ; non content de cela, il ne reçoit pas les frères, et ceux qui voudraient le faire, il les en empêche et les chasse de l’Église. 11 Bien-aimé, n’imite pas le mal, mais le bien. Celui qui fait le bien est de Dieu ; celui qui fait le mal n’a point vu Dieu. 12 Tous, et la vérité elle-même, rendent un bon témoignage à Démétrius ; nous aussi, nous lui rendons témoignage, et tu sais que notre témoignage est vrai. (LSG)

 

Les concepts de Jean concernant la vérité sont centraux dans toutes ses écritures. La vérité est centrale dans la Foi. Le faux système concernant Christ est celui de l'Antéchrist et du mensonge. Là où nous avons des choses qui ont été altérées et non issues de la vérité, nous embrassons le concept du mensonge. Donc, ce n'est pas acceptable dans la Foi d’ignorer la vérité dans les questions bibliques et de dire qu'elles ne sont pas pertinentes. Cela ne correspond pas à la vérité. La vérité de Dieu est correctement dispensée par les élus dans l'Esprit Saint. Nous devons nous occuper de ce processus. La vérité sélective est d’ignorer la vérité, c'est-à-dire nous prenons les vérités que nous voulons entendre et croire. De la même manière, la vérité sélective est de ne pas se soucier de la doctrine de la Divinité. La vérité sélective est de ne pas se préoccuper si nous observons le Sabbat ou les Jours Saints ou sur quel jour nous observons le Sabbat. La vérité sélective est de ne pas se soucier si nous observons les Nouvelles Lunes ou donnons la dîme. Il y a des gens qui ne donnent pas de dîme. Le fait est que cette dîme est la marque du repentir et du retour au Seigneur en vérité. Les gens semblent penser qu'ils ont un choix dans ces choses encore, une vérité sélective (cf. l'étude Le Prélèvement de la Dîme (No. 161)).

 

La vérité entière de la Bible exige d’agir par des actes et par l'adoration. En remettant nos voies au Seigneur, Il établit alors nos pensées (Prov. 16:3), et non pas l’inverse. Lorsque nous recevons la connaissance d'une chose, nous devons agir en conséquence. Alors, nos voies sont établies et nos pensées sont alors établies dans une compréhension plus complète de ce que nous faisons.

 

Le mal est une fonction du mensonge et de la tromperie parce qu'il cherche à anéantir la parole de Dieu. Ce n'est plus la vérité. Notre fonction et notre devoir c’est la proclamation de la vérité de Dieu, la conformité de nos actes et l'adoration de Dieu en esprit et en vérité par l'Esprit Saint.

 

 

q