Les Églises Chrétiennes de Dieu

[176]

 

 

 

Le Jugement Précédant l'Avènement [176]

 

(Édition 2.0 19960904-20000712)

 

Docteur Samuele Bacchiocchi de l'Université Andrews a récemment fait une certaine recherche dans les Jours Saints et est arrivé à la conclusion qu'ils doivent être observés. Ceci, bien sûr, a toujours présenté un problème pour l'Église Adventiste du Septième Jour (ADS), étant donné que le symbolisme des Expiations et le jugement des élus ont reposé sur une prémisse d’Ellen G. White qui est défectueuse. Sam Bacchiocchi est présenté avec le problème de trouver une signification des Jours Saints à l’intérieur de sa vue cosmologique des ADS. C'est extrêmement difficile pour les raisons décrites dans cette étude. Le Judaïsme a un problème similaire parce qu'il ne comprend pas les avènements Messianiques et la formation de l'Église. Ainsi, leur compréhension de la séquence du jugement est aussi défectueuse..

 

    

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

 

(Copyright © 1996-2000  Wade Cox)

(Tr. 2011)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
 http://www.logon.org/french/ et http://www.ccg.org/french/ 

 

    

 Le Jugement Précédant l’Avènement [028]

 

 

Docteur Samuele Bacchiocchi de l'Université Andrews a récemment fait une certaine recherche dans les Jours Saints et est arrivé à la conclusion qu'ils doivent être observés. Ceci, bien sûr, a toujours présenté un problème pour l'Église Adventiste du Septième Jour, comme le symbolisme des Expiations et le jugement des élus ont reposé sur une prémisse d’Ellen G. White qui est défectueuse. Sam Bacchiocchi est présenté avec le problème de trouver une signification aux Jours Saints à l’intérieur de sa vue cosmologique des ADS. C'est extrêmement difficile pour les raisons décrites dans cette étude. Le Judaïsme a un problème similaire parce qu'il ne comprend pas les avènements Messianiques et la formation de l'Église. Ainsi, leur compréhension de la séquence du jugement est aussi défectueuse. Il est apparent que Sam Bacchiocchi est maintenant confronté à un problème quant au jugement précédant l’avènement. Il a posé la question suivante :

 

La Question : Notre Église Adventiste du Septième Jour devrait-elle considérer élargir la base typologique du Jour des Expiations du jugement précédant l’avènement en incluant la Fête des Trompettes ?

 

Sam Bacchiocchi s’appuie sur les commentaires de Rabbin S. M. Lehrman que :

“La Bible qui, d'habitude, donne la raison de chaque observance ne le fait pas dans le cas de Rosh Hashanah [Nouvel An ou Fête des Trompettes], considérant le bien être spirituel de chaque individu trop évident pour nécessiter un commentaire. Aux enseignants postérieurs, nous devons l'image d'un jour de Jugement duquel tous les mortels passent devant le Trône Céleste pour rendre compte de leurs actes et recevoir la promesse de la miséricorde.”

 

Le commentaire concernant les enseignants postérieurs est critique. La signification des fêtes est trouvée dans la Bible. Le Judaïsme Rabbinique ne reconnaît pas le Nouveau Testament. C’est de là que vient le problème. La deuxième partie du problème vient de celui de la compréhension Adventiste du jugement précédant la venue.

 

La compréhension Adventiste de la doctrine du jugement précédant la venue repose sur une fiction historique. Cette fiction est que Christ est entré dans le sanctuaire conformément à la prophétie qui a déterminé l'année 1844 comme le temps de l'événement.

 

Cette date a été déterminée à partir d’une série de fausses prémisses.

 

La première fausse prémisse était que le Saint Empire Romain qui a prophétiquement duré un laps de temps de 1260 ans, et les temps, un temps et la moitié d'un temps conformément à Apocalypse 12:6,14 (voir Apo. 12:1-18), se sont terminés avec la Révolution française. Les Adventistes sous Miller et White ont soutenu que cela avait commencé en 538 et s’est terminé en 1798 ou autour de cette date. Cela a abouti au mouvement Adventiste de 1842-44. Ils ont correctement déduit que le Saint Empire Romain était le système de la Bête et la Prostituée. [Cependant,] le système Adventiste n'a entièrement compris ni la durée de l’empire, ni ce que la marque de la bête représentait. Ils ont fait les erreurs suivantes :

 

1. Ils ont décidé que le Saint Empire Romain s’est terminé par la Révolution française. Certains ont vu la période comme se terminant en 1798. E.G. White, parmi d'autres, était de cette école. Ils ont construit une théologie qui soutenait les deux témoins pour être l'Ancien Testament et le Nouveau Testament. Qu’ils étaient piétinés dans les rues de Paris etc. La date de l'avènement a été construite autour de 1842. Les dates ont été rajustées autour de la Pâque, et ensuite, au Jour des Expiations en 1844. L'avènement ne s'est pas concrétisé et il a été laissé pour les survivants, tels que E.G. White, de donner un certain sens à cette fausse prophétie.

 

Ellen White aurait dû mettre en suspens le scénario entier et commencer de nouveau, en cherchant l'erreur derrière la logique. L'erreur était simple. Le Saint Empire Romain ne s’est pas terminé en 1798 ou même en 1814 tels que d'autres dans le mouvement de l’Avènement ou de l’Adventisme et de l’Église de Dieu ont déclaré. Cette autre vue était que Napoléon était la fin du Saint Empire Romain, et ils ont dû inventer des points de départ pour cette période de 1260 années. Le début du Saint Empire Romain a été par conséquent fixé à de diverses dates incorrectes autour de la restauration de Justinien et à partir de Busta Gallorum etc.

 

Le problème était que Napoléon n'a été défait qu'en 1815 à la Bataille de Waterloo, et il ne faisait pas partie du Saint Empire Romain. Il a en fait dissous le Saint Empire Romain en 1806, et après sa défaite en 1815, cela a été reconstitué en tant qu’une Confédération allemande sous la Présidence autrichienne.

 

L'Empire a duré jusqu'en 1850 où il a été dissous. L'armée n’a été finalement dissoute qu’en 1872. La dernière Inquisition était de 1823-1846 dans les États pontificaux (voir M. Martin, Decline and Fall of the Roman Church, p. 254). Ainsi, rien ne pouvait se produire avant 1850. Aucun des Adventistes américains n'a compris quoi que ce soit, comme ils étaient ignorants de la politique continentale et n'ont pris aucune part dans les guerres Napoléoniennes. Il ne pouvait y avoir eu aucun avènement en 1844 puisque l'Inquisition continuait toujours, et les 1260 années ne s’étaient pas achevées. L'empire a commencé en 590 EC à partir de la déclaration de Grégoire I. La prophétie était ainsi une fausse prophétie.

 

2. Ellen White a essayé d’allégoriser la fausse prophétie en une occupation céleste du Temple. Elle a alors, tout à fait incorrectement, prétendu que Christ était entré dans le sanctuaire en 1844 et que c'était l'événement qui avait été prédit. Le mouvement de l’Avènement ou Adventiste, par ce raisonnement, n'était pas faux ; il avait simplement mal interprété l'événement. Cet échec de traiter avec l'erreur a ainsi endommagé le message des derniers jours pendant un demi-siècle. Christ est entré dans le sanctuaire à son ascension. Hébreux 8:1-2 montre que Christ est assis en tant que Souverain Sacrificateur et ministre du sanctuaire du vrai Tabernacle. Il en a été ainsi au premier siècle pour que les élus puissent être réconciliés avec Dieu. Cet événement s’est produit le dimanche 18 Nisan ou le 9 avril 30 de l’ère courante. (Voir l'étude Le Moment de la Crucifixion et de la Résurrection (No. 159)). Hébreux 9:12 montre qu'il était déjà entré une fois et cela, une fois pour toutes, ayant obtenu le rachat éternel pour tous. C'était la vue de la première église entière pendant presque dix-neuf siècles. Si Christ n'est entré au sanctuaire qu'en 1844, donc les martyrs et les saints des premières ères sont morts en vain. Cette vue de l'entrée en 1844 au sanctuaire était absurde et hérétique, mais est la psychologie classique de culte, c'est-à-dire rationaliser plutôt qu'admettre l'erreur. La vue a ainsi prévalu, incontestée, dans un secteur de l'église.

 

3. Le scénario 1844 n’a pas tenu compte d'une autre prophétie qui n'a pas été alors comprise. Cette prophétie montrait que l'avènement ne pouvait pas se produire avant 190 autres années. Cette prophétie a été mal comprise par Russell et les Témoins de Jéhovah, et elle a prouvé leur perte aussi concernant 1914, dans la prophétie. La prophétie touche à la chute de l'Égypte et au Temps des Païens (voir l’étude La Chute de l'Égypte (No. 36) : la Prophétie des Bras Cassés de Pharaon). Cette prophétie a vu l'ensemble de l’Église Copte Égyptienne chercher à obtenir une union avec Rome à partir de 1996 après avoir été à part depuis 451 EC.

 

Le jugement précédant l’avènement a commencé à partir de la conversion de l'église à la Fête de la Pentecôte [de l’année] 30 EC. Le jugement de ce monde a commencé à partir du premier avènement, pas du second (Jean 12:31).

 

L'église vient en jugement à partir du baptême. Car le temps est venu que le jugement commence par la maison de Dieu et s'il commence par nous, quelle sera la fin de ceux qui n'obéissent pas à l'évangile de Dieu ? (1Pierre 1:17). Le jugement avait déjà commencé dans la maison de Dieu au premier siècle de l’Ère Courante avant que Pierre n'ait écrit.

 

De cette façon, nous avons tous été prédestinés, choisis, appelés, justifiés, et de là, glorifiés (Rom. 8:29-30). Christ s’est qualifié. Satan est déjà jugé. Notre temps de jugement est maintenant. On jugera le monde au Dernier Grand Jour.

 

Les Fêtes de Trompettes et des Expiations ne caractérisent pas le jugement. Elles caractérisent l'intervention et la réconciliation. La Fête des Trompettes représente le cri de la venue du Messie et la chute des royaumes de ce monde. Il y a deux trompettes (Nombres 10:1). Cet événement a été prophétisé non seulement dans l’Apocalypse, mais aussi dans Josué, à Jéricho (voir l'étude La Chute de Jéricho (No. 142)), et dans Esther (voir l’étude Le Commentaire d’Esther (No. 63)).

 

Le Jour des Expiations a une dualité dans le processus de sanctification. Le premier type est en tant que le Sacrificateur-Messie représenté par le vêtement de lin. Le deuxième type est en tant que le Roi-Messie caractérisé par les vêtements royaux du Souverain Sacrificateur. Le bouc Azazel représente le ligotage de Satan pour que ce règne du Roi-Messie puisse avoir lieu. C'est pourquoi la séquence est comme elle est dans Lévitique 16:1-34.

 

Le symbolisme a été clairement compris pour représenter deux Messies, le Messie d'Aaron et le Messie d'Israël et que ces deux étaient un seul Messie. Cela a été compris avant et jusqu'au temps de Christ, et la compréhension est enregistrée dans les Manuscrits de la Mer Morte à Damascus Rouleau VII et le fragment de la grotte IV (voir Vermes, The Dead Sea Scrolls in English pour l'explication).

 

La signification est que le Sacrificateur-Messie a expié et a réconcilié Israël à partir de la crucifixion, la résurrection et l'avènement.

 

Notre jugement est maintenant. Le fornicateur de Corinthe a été remis à l'adversaire pour que sa vie puisse être sauvée au dernier jour (1Cor. 5:5). Il semble s'être repenti et a été rétabli à l'église. Le monde n’est pas jugé maintenant. On le juge après le Millénaire au Dernier Grand Jour qui représente le Jugement du Grand Trône Blanc d'Apocalypse 20:11 et suiv. C'est pourquoi le Dernier Grand Jour est une fête de son propre droit. Il représente la préparation pour la venue de la cité de Dieu au monde après le règne millénaire de Christ en tant que Roi-Messie avec les saints pendant mille ans. La deuxième résurrection est une résurrection au jugement ou décision d’un tribunal, c'est-à-dire de correction (krisis) et non pas de condamnation comme la version KJV l’a (Jean 5:29). La vue que le reste du monde est condamné est une grave imputation contre la nature de Dieu (voir l'étude La Résurrection des Morts (No. 143)).

 

Ellen G White a adopté la vue de Jérôme quant au Millénaire céleste qui avait été rejeté en tant que hérésie par les églises observant le Sabbat pendant dix-sept siècles. Elle l'a fait parce qu'elle ne pouvait pas donner un sens de la structure autour de cet échec prophétique de 1844. Au lieu d'abandonner cette erreur, l’Adventisme a été endommagé par elle depuis. Ses erreurs Scripturales quant au Millénaire sont très sérieuses. C'est le sujet d'une étude séparée.

 

Le nouveau vin ne peut pas être mis dans de vieilles ou défectueuses outres. Proverbes 16:3 disent que si nous donnons nos voies au Seigneur alors Il établira nos pensées. Ce n'est pas le processus inverse. Quand Dieu a ouvert nos yeux aux fêtes, nous devons observer les fêtes et nous progresserons alors dans la compréhension.

  

q