Les Églises Chrétiennes de Dieu

[284]

 

 

 

Deutéronome 12:17-28 [284]

(Édition 1.5 19990910-19990910-20150904)

 

 

 

 

Ce texte concerne notre responsabilité en vertu de la Loi dans le fait de se rendre aux Fêtes commandées de Dieu.

 

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

 

(Copyright © 1999, 2015 Wade Cox)

(Tr. 2011, rév. 2015)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
 http://www.logon.org/ et http://ccg.org/

 


 Deutéronome 12:17-28 [284]

  

Dieu a donné des instructions claires sur ce qu'Il veut que nous fassions concernant les fêtes. Parfois, les textes concernant la Loi relative aux fêtes sont mal utilisés ou tout simplement mal compris.

 

Deutéronome 12:17-28 17 Tu ne pourras pas manger dans tes portes la dîme de ton blé, de ton moût et de ton huile, ni les premiers-nés de ton gros et de ton menu bétail, ni aucune de tes offrandes en accomplissement d’un vœu, ni tes offrandes volontaires, ni tes prémices. 18 Mais c’est devant l’Éternel, ton Dieu, que tu les mangeras, dans le lieu que l’Éternel, ton Dieu, choisira, toi, ton fils et ta fille, ton serviteur et ta servante, et le Lévite qui sera dans tes portes ; et c’est devant l’Éternel, ton Dieu, que tu feras servir à ta joie tous les biens que tu posséderas. 19 Aussi longtemps que tu vivras dans ton pays, garde-toi de délaisser le Lévite. 20 Lorsque l’Éternel, ton Dieu, aura élargi tes frontières, comme il te l’a promis, et que le désir de manger de la viande te fera dire : Je voudrais manger de la viande ! tu pourras en manger, selon ton désir. 21 Si le lieu que l’Éternel, ton Dieu, aura choisi pour y placer son nom est éloigné de toi, tu pourras tuer du gros et du menu bétail, comme je te l’ai prescrit, et tu pourras en manger dans tes portes selon ton désir. 22 Tu en mangeras comme on mange de la gazelle et du cerf ; celui qui sera impur, et celui qui sera pur en mangeront l’un et l’autre. 23 Seulement, garde-toi de manger le sang, car le sang, c’est l’âme ; et tu ne mangeras pas l’âme avec la chair. 24 Tu ne le mangeras pas : tu le répandras sur la terre comme de l’eau. 25 Tu ne le mangeras pas, afin que tu sois heureux, toi et tes enfants après toi, en faisant ce qui est droit aux yeux de l’Éternel. 26 Mais les choses que tu voudras consacrer et les offrandes que tu feras en accomplissement d’un vœu, tu iras les présenter au lieu qu’aura choisi l’Éternel. 27 Tu offriras tes holocaustes, la chair et le sang, sur l’autel de l’Éternel, ton Dieu ; dans tes autres sacrifices, le sang sera répandu sur l’autel de l’Éternel, ton Dieu, et tu mangeras la chair. 28 Garde et écoute toutes ces choses que je t’ordonne, afin que tu sois heureux, toi et tes enfants après toi, à perpétuité, en faisant ce qui est bien et ce qui est droit aux yeux de l’Éternel, ton Dieu. (LSG)

 

Ce texte est assez clair, pourrait-on penser. Le verset 17 dit clairement que la dîme ne peut être mangée dans l'une des portes. Ceci parle clairement de la dîme qui peut être consommée par opposition à la dîme qui appartient exclusivement aux Lévites et est donnée à eux seuls. Cette dîme est la deuxième dîme qui appartient à l'individu. L'individu doit amasser cette dîme afin qu'il puisse aller aux fêtes de l’Éternel trois fois par an, tel que commandé. Ce concept est examiné en détail dans les études Le Prélèvement de la Dîme (No. 161) et La Loi et le Quatrième Commandement (No. 256).

 

Il y a une responsabilité sur la nation et le sacerdoce de déterminer le lieu des fêtes afin que les personnes puissent identifier ces lieux et y aller comme commandé.

 

Les trois fois et les trois fêtes sont identifiées dans Deutéronome 16:1-17.

 

Deutéronome 16:1-8 1 Observe le mois des épis, et célèbre la Pâque en l’honneur de l’Éternel, ton Dieu ; car c’est dans le mois des épis que l’Éternel, ton Dieu, t’a fait sortir d’Égypte, pendant la nuit. 2 Tu sacrifieras la Pâque à l’Éternel, ton Dieu, tes victimes de menu et de gros bétail, dans le lieu que l’Éternel choisira pour y faire résider son nom. 3 Pendant la fête, tu ne mangeras pas du pain levé, mais tu mangeras sept jours des pains sans levain, du pain d’affliction, car c’est avec précipitation que tu es sorti du pays d’Égypte : il en sera ainsi, afin que tu te souviennes toute ta vie du jour où tu es sorti du pays d’Égypte. 4 On ne verra point chez toi de levain, dans toute l’étendue de ton pays, pendant sept jours ; et aucune partie des victimes que tu sacrifieras le soir du premier jour ne sera gardée pendant la nuit jusqu’au matin. 5 Tu ne pourras point sacrifier la Pâque dans l’un quelconque des lieux que l’Éternel, ton Dieu, te donne pour demeure ; 6 mais c’est dans le lieu que choisira l’Éternel, ton Dieu, pour y faire résider son nom, que tu sacrifieras la Pâque, le soir, au coucher du soleil, à l’époque de ta sortie d’Égypte. 7 Tu feras cuire la victime, et tu la mangeras dans le lieu que choisira l’Éternel, ton Dieu. Et le matin, tu pourras t’en retourner et t’en aller vers tes tentes. 8 Pendant six jours, tu mangeras des pains sans levain ; et le septième jour, il y aura une assemblée solennelle en l’honneur de l’Éternel, ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage.

 

Dans cette section, la Pâque est clairement indiquée comme ne pas pouvoir être consommée dans les portes. En d'autres termes, chaque personne doit être hors de son logement pour cette activité. Les Samaritains ont suivi fidèlement la loi du 14 Nisan au cours de sa journée entière et jusqu'au matin du 15 Nisan, pendant plus de deux mille ans. Ils se déplacent hors de leurs maisons et, si possible ils vont au Mont Garizim pour la veillée. La Fête des Pains sans Levain la suit. Cette période se termine aussi dans la Gerbe Agitée, le dimanche pendant les Pains sans Levain, qui commence le compte jusqu’à la Pentecôte, également le dimanche, et qui a été conservée par les Juifs et les Samaritains un dimanche au cours de la période entière du Temple.

 

9 Tu compteras sept semaines ; dès que la faucille sera mise dans les blés, tu commenceras à compter sept semaines. 10 Puis tu célébreras la fête des semaines, et tu feras des offrandes volontaires, selon les bénédictions que l’Éternel, ton Dieu, t’aura accordées. 11 Tu te réjouiras devant l’Éternel, ton Dieu, dans le lieu que l’Éternel, ton Dieu, choisira pour y faire résider son nom, toi, ton fils et ta fille, ton serviteur et ta servante, le Lévite qui sera dans tes portes, et l’étranger, l’orphelin et la veuve qui seront au milieu de toi. 12 Tu te souviendras que tu as été esclave en Égypte, et tu observeras et mettras ces lois en pratique.

 

Donc, nous voyons ici que la Fête de la Pentecôte est également liée à la notion de l'esclavage et de la délivrance de l'Égypte. Ici, nous voyons que tous les gens sont censés assister aux fêtes. L'ensemble de la maison et aussi pour toutes les trois fêtes. Cependant, les mâles sont les seuls à être spécifiquement mentionnés comme étant tenus d'assister à chaque fête par la Loi comme nous le voyons ci-dessous.

 

13 Tu célébreras la fête des tabernacles pendant sept jours, quand tu recueilleras le produit de ton aire et de ton pressoir. 14 Tu te réjouiras à cette fête, toi, ton fils et ta fille, ton serviteur et ta servante, et le Lévite, l’étranger, l’orphelin et la veuve qui seront dans tes portes. 15 Tu célébreras la fête pendant sept jours en l’honneur de l’Éternel, ton Dieu, dans le lieu que choisira l’Éternel ; car l’Éternel, ton Dieu, te bénira dans toutes tes récoltes et dans tout le travail de tes mains, et tu te livreras entièrement à la joie.

 

Nous voyons donc que, tant à la Pâque qu’au compte jusqu’à la Pentecôte et les Tabernacles, toute la maisonnée est mentionnée. Ils doivent comparaître à l'endroit que l’Éternel aura choisi. Nous le voyons maintenant devenu une commande directement faite sur les mâles.

 

16 Trois fois par année, tous les mâles d’entre vous se présenteront devant l’Éternel, ton Dieu, dans le lieu qu’il choisira : à la fête des pains sans levain, à la fête des semaines, et à la fête des tabernacles. On ne paraîtra point devant l’Éternel les mains vides. 17 Chacun donnera ce qu’il pourra, selon les bénédictions que l’Éternel, ton Dieu, lui aura accordées. (LSG)

 

Les [nombres de] fois sont répertoriés comme étant les Pains sans Levain, la Pentecôte et les Tabernacles. Ceci est fait de telle sorte, que cela ne nous laisse aucun doute, c'est toute la période et les mâles n’ont aucun choix en la matière. Les femmes peuvent choisir de ne pas y aller en raison de l'accouchement ou d'autres questions, mais les hommes n'ont pas le choix.

 

Le point est parfois ensuite soulevé : Bon ok ! qui choisit où sera tenue la fête ? Comment savons-nous que Dieu a mis Sa main là-bas ? Dans le Désert, c’était facile. La Colonne de Feu et de Nuée disait à Israël quand et où aller. Dans la terre promise, Dieu a sanctionné le déplacement par les Prophètes. Il a sanctionné le choix de Jérusalem après que David y ait déménagé le tabernacle d'Hébron. Dieu a également détruit le Temple et a ordonné la création de l'église. Cette église avait la responsabilité de déclarer le lieu de la fête et s'y préparer.

 

Pour cette raison, la partie suivante du texte, dans Deutéronome 16 apparaît là où elle se trouve.

 

Deutéronome 16:18-20 18 Tu établiras des juges et des magistrats dans toutes les villes que l’Éternel, ton Dieu, te donne, selon tes tribus ; et ils jugeront le peuple avec justice. 19 Tu ne porteras atteinte à aucun droit, tu n’auras point égard à l’apparence des personnes, et tu ne recevras point de présent, car les présents aveuglent les yeux des sages et corrompent les paroles des justes. 20 Tu suivras ponctuellement la justice, afin que tu vives et que tu possèdes le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne. (LSG)

 

L'intention est très claire. La nation a la responsabilité de veiller à ce qu'elle nomme ses juges et ses officiers pour s'assurer que la Loi est maintenue et que les gens suivent les lois de Dieu dans la Justice et la Vérité. Ceci s'applique en ce qui concerne la Loi et la désignation de l'église et l'administration de l'adoration de Dieu.

 

Nous avons vu que la fête est une assemblée commandée. Toutes les trois fêtes sont commandées et tous les hommes doivent comparaître et toutes les maisons devraient comparaître et les commandes sont sur les mâles pour s’assurer que la disposition soit faite pour les hommes et les femmes, même au ministère local de sorte qu'ils puissent comparaître.

 

Le prochain niveau de présence est celui des représentants de secteurs.

 

Avant d'examiner cet aspect, nous devons examiner la question de la distance et les ordonnances relatives à la distance.

 

Dans le texte dans Deutéronome 12:17-19, nous voyons que la maison toute entière doit participer aux fêtes, mais les mâles doivent participer d’après Deutéronome 16:16.

 

À partir du verset 20, nous voyons ce qui semble être une exception, mais l’est-ce ? Examinons le texte.

 

Deutéronome 12:20-22 20 Lorsque l’Éternel, ton Dieu, aura élargi tes frontières, comme il te l’a promis, et que le désir de manger de la viande te fera dire : Je voudrais manger de la viande ! tu pourras en manger, selon ton désir. 21 Si le lieu que l’Éternel, ton Dieu, aura choisi pour y placer son nom est éloigné de toi, tu pourras tuer du gros et du menu bétail, comme je te l’ai prescrit, et tu pourras en manger dans tes portes selon ton désir. 22 Tu en mangeras comme on mange de la gazelle et du cerf ; celui qui sera impur, et celui qui sera pur en mangeront l’un et l’autre. (LSG)

 

Ici, nous voyons que le texte dit que si l'endroit est trop loin et que vous voulez manger de la viande, vous pouvez tuer et manger des troupeaux, même des chevreuils et des cerfs, etc. Les impurs peuvent aussi en manger. En d'autres termes, la fête s’étend également à ceux qui sont impurs, qui ne peuvent pas aller au temple.

 

Est-ce à dire alors que vous n'avez pas à aller à l'endroit sélectionné comme site de fête ? Non, cela ne signifie pas cela du tout.

 

Regardez plus loin dans le texte.

 

Deutéronome 12:23-29 23 Seulement, garde-toi de manger le sang, car le sang, c’est l’âme ; et tu ne mangeras pas l’âme avec la chair. 24 Tu ne le mangeras pas : tu le répandras sur la terre comme de l’eau. 25 Tu ne le mangeras pas, afin que tu sois heureux, toi et tes enfants après toi, en faisant ce qui est droit aux yeux de l’Éternel.

 

Nous voyons ici l'explication. La viande peut être consommée à la maison. Toutefois, les choses saintes que vous avez et ce qui forme les vœux que vous faites devant Dieu doivent vous accompagner à l'endroit où l’Éternel, ton Dieu, aura choisi.

 

26 Mais les choses que tu voudras consacrer et les offrandes que tu feras en accomplissement d’un vœu, tu iras les présenter au lieu qu’aura choisi l’Éternel. 27 Tu offriras tes holocaustes, la chair et le sang, sur l’autel de l’Éternel, ton Dieu ; dans tes autres sacrifices, le sang sera répandu sur l’autel de l’Éternel, ton Dieu, et tu mangeras la chair. 28 Garde et écoute toutes ces choses que je t’ordonne, afin que tu sois heureux, toi et tes enfants après toi, à perpétuité, en faisant ce qui est bien et ce qui est droit aux yeux de l’Éternel, ton Dieu. 29 Lorsque l’Éternel, ton Dieu, aura exterminé les nations que tu vas chasser devant toi, lorsque tu les auras chassées et que tu te seras établi dans leur pays, (LSG)

 

Ainsi, ce qui semble être une clause libérée n'est pas libérée du tout. Vous prenez ce que vous pouvez porter et ce qui est Saint, et de vos vœux, et vous vous rendez sur le site de fête qui vous a été alloué.

 

Cela a été détaillé dans un autre texte également.

 

Deutéronome 14:22-29 22 Tu lèveras la dîme de tout ce que produira ta semence, de ce que rapportera ton champ chaque année. 23 Et tu mangeras devant l’Éternel, ton Dieu, dans le lieu qu’il choisira pour y faire résider son nom, la dîme de ton blé, de ton moût et de ton huile, et les premiers-nés de ton gros et de ton menu bétail, afin que tu apprennes à craindre toujours l’Éternel, ton Dieu. 24 Peut–être lorsque l’Éternel, ton Dieu, t’aura béni, le chemin sera-t-il trop long pour que tu puisses transporter ta dîme, à cause de ton éloignement du lieu qu’aura choisi l’Éternel, ton Dieu, pour y faire résider son nom. 25 Alors, tu échangeras ta dîme contre de l’argent, tu serreras cet argent dans ta main, et tu iras au lieu que l’Éternel, ton Dieu, aura choisi. 26 Là, tu achèteras avec l’argent tout ce que tu désireras, des bœufs, des brebis, du vin et des liqueurs fortes, tout ce qui te fera plaisir, tu mangeras devant l’Éternel, ton Dieu, et tu te réjouiras, toi et ta famille. 27 Tu ne délaisseras point le Lévite qui sera dans tes portes, car il n’a ni part ni héritage avec toi. 28 Au bout de trois ans, tu sortiras toute la dîme de tes produits pendant la troisième année, et tu la déposeras dans tes portes. 29 Alors viendront le Lévite, qui n’a ni part ni héritage avec toi, l’étranger, l’orphelin et la veuve, qui seront dans tes portes, et ils mangeront et se rassasieront, afin que l’Éternel, ton Dieu, te bénisse dans tous les travaux que tu entreprendras de tes mains. (LSG)

 

Nous voyons ici l'explication correcte. Vous changez ce que vous avez en argent et vous l’emmenez à l'endroit désigné et achetez ce que vous voulez. Aussi dans ce texte nous voyons que dans la troisième année du cycle de Sept ans les produits sont convertis en troisième dîme pour les pauvres (cf. Le Prélèvement de la Dîme (No. 161)).

 

Donc, si on est un homme, il n'y a aucune excuse. Si les secteurs et les groupes sont impliqués et qu’ils ont même décidé sur leurs propres sites en tant que communautés, nous voyons aussi une autre règle. Refuser d'aller à l'endroit désigné est un déni du droit de l'église de nommer un tel lieu.

 

Zacharie est clair quant à ce qui arrivera à la personne ou la collectivité qui ne parvient pas à assister aux fêtes, ou à envoyer ses représentants.

 

Zacharie 14:16-19 16 Tous ceux qui resteront de toutes les nations Venues contre Jérusalem Monteront chaque année Pour se prosterner devant le roi, l’Éternel des armées, Et pour célébrer la fête des tabernacles. 17 S’il y a des familles de la terre qui ne montent pas à Jérusalem Pour se prosterner devant le roi, l’Éternel des armées, La pluie ne tombera pas sur elles. 18 Si la famille d’Égypte ne monte pas, si elle ne vient pas, La pluie ne tombera pas sur elle ; Elle sera frappée de la plaie dont l’Éternel frappera les nations Qui ne monteront pas pour célébrer la fête des tabernacles. 19 Ce sera le châtiment de l’Égypte, Le châtiment de toutes les nations Qui ne monteront pas pour célébrer la fête des tabernacles. (LSG)

 

Si une nation ne dépendait pas de la pluie en son temps, comme l'Égypte, qui s'appuyait sur la crue du Nil, Dieu les frapperait avec des plaies jusqu'à ce qu'ils se soient repentis. Ce sera le cas pour les 1000 ans du Millenium à travers toute la planète.

 

Si Dieu punira les nations qui n’observent pas les fêtes en les faisant mourir de faim, alors comment Dieu fait-il acception de personnes avec les élus ?

 

Dieu ne fait pas acception de personnes. Toute personne qui omet de prendre des mesures pour assister aux fêtes et de pourvoir pour que sa famille assiste aux fêtes, sera traitée comme un païen et sera retirée des élus et de l'Esprit Saint.

 

Toute personne qui nie la loi d'assister aux fêtes en dehors de ses portes, se place en dehors de la Loi et des Commandements de Dieu, et de là, des élus, par définition de l'Apocalypse 12:17 et 14:12. Quiconque nie le droit de l'église de nommer ces sites, se place en dehors de l'église.

 

Par la loi, chaque personne a le droit à l'assistance pour assister à la fête, mais doit démontrer qu'elle a pris des mesures pour se préparer sous les lois de la dîme.

 

Ce qui semble être une porte de sortie pour ceux qui ne souhaitent pas assister, est en fait une direction sur la façon dont ils doivent assister.

 

Regardons maintenant Exode 34:23-24.

 

Exode 34:23-24 23 Trois fois par an, tous les mâles se présenteront devant le Seigneur, l’Éternel, Dieu d’Israël. 24 Car je chasserai les nations devant toi, et j’étendrai tes frontières ; et personne ne convoitera ton pays, pendant que tu monteras pour te présenter devant l’Éternel, ton Dieu, trois fois par an. (LSG)

 

Personne ne désirera votre propriété. C'est une question de foi que vous quittiez votre maison et alliez à l'endroit que le Seigneur choisit et ainsi faire votre travail.

 

Le même raisonnement souvent s'applique dans l'attitude de ceux qui cherchent à éviter les fêtes et le peuple de Dieu lorsque les [déplacements aux] sites [de Fêtes] sont dans leurs propres provinces ou régions dans tous les cas. Une telle pensée n'a pas sa place dans les Églises de Dieu.

 

q