Les Églises Chrétiennes de Dieu

[083]

 

 

 

Le Coran à propos de la Bible, de la Loi et de l'Alliance [083]

 

(Édition 3.0 20040828-20041122-20110503)

 

Le Coran a un message très défini à propos de la Bible ou l'Écriture, de la Loi et de l'Alliance. Le Coran confirme le message de la Bible, la Loi, le Témoignage et l'Alliance de Dieu. Aucun Musulman ne peut être de la Foi sans adhérer à l'Écriture et à la Loi de Dieu et ce, dans le baptême et le corps de l'Église de Dieu.

 

    

Christian Churches of God

PO Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

 

Courriel : secretary@ccg.org

 

 

(Copyright © 2004, 2011 Wade Cox)

(Tr. 2004, rév. 2014)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
 http://www.logon.org/french/ et http://www.ccg.org/french/

 

 

    

Le Coran à propos de la Bible, de la Loi et de l'Alliance [083]

 

Note : Mouhammad est le nom pour l’église.

Ahmad se réfère à l’Esprit Saint.

Le nom du prophète était Qasim (appelé Mouhammad)

*************

 

Nous avons vu que Christ était la figure centrale du Coran, comme l'Étoile du Matin. La Torah et la Loi de Dieu ont été données aux Patriarches, à Moïse et à Christ, comme nous le voyons de la Sourate Ceux qui établissent les Rangs. Dans la Sourate Les Rangs 61:5-6, on montre spécifiquement que Moïse et Christ sont les deux grands prophètes de Dieu. Moïse s'est vu d'abord confier la Loi de Dieu, mais le peuple n'a pas écouté. Christ a été envoyé pour confirmer tout ce qui a été révélé avant lui dans la Torah et pour révéler le loué, l'Ahmad, qui signifie : 'Le Loué'. C'était le consolateur du Nouveau Testament, l'Esprit Saint, mais le Hadith prétend que c'était le nom du Prophète en Arabie. On verra cette vue exprimée dans beaucoup de traductions du Coran et le mot Ahmad est souvent simplement translittéré. Cependant, la Sourate 5 identifie l'Esprit Saint comme la puissance de Dieu (à 5:110), qui était aussi le moyen par lequel il a été enseigné.

 

Christ est désigné exactement comme la source de l'Apocalypse et de sa compréhension. La Torah (Thora) ou Taurat et les Évangiles ou l'Injeel ont été révélés en lui. Beaucoup de ces textes sont laissés non traduits ou translittérés afin de ne pas rendre la compréhension plus facile, mais plutôt pour s'assurer que les Musulmans ne comprennent pas et ainsi qu'ils ne soient pas correctement convertis. Il n'y a aucune différence entre le Christianisme moderne et les Imams. Leur but est d'assurer la division et le pouvoir politique. En créant la confusion, ils s'assurent que personne ne pourra comprendre et ne sera libre. Ils obscurcissent la loi de Dieu et maintiennent obscurs ou non expliqués la foi et le message de Christ. La Sourate 5 montre qu'une personne ne fait rien de bon jusqu'à ce qu'elle suive la loi de Dieu et les évangiles, cependant, ce sont précisément ces œuvres que les érudits Hadithiques inflexibles nient et refusent d'obéir.

 

Le Coran déclare que Christ est le Juge et que c'est selon la Loi de Dieu qu'il doit juger.

 

[5.43] Mais comment te demanderaient-ils d'être leur juge quand ils ont avec eux la Thora dans laquelle se trouve le jugement d'Allah ? Et puis, après cela, ils rejettent ton jugement. Ces gens-là ne sont nullement les croyants.

 

Tous les prophètes et les juges du peuple de Dieu étaient les gardiens de la parole révélée de Dieu, et ils ont parlé selon la loi et le témoignage de Dieu (voir Ésaïe 8:20).

 

[5.44] Nous avons fait descendre la Thora dans laquelle il y a guide et lumière. C'est sur sa base que les prophètes qui se sont soumis à Allah, ainsi que les rabbins et les docteurs jugent les affaires des Juifs. Car on leur a confié la garde du Livre d'Allah, et ils en sont les témoins. Ne craignez donc pas les gens, mais craignez Moi. Et ne vendez pas Mes enseignements à vil prix. Et ceux qui ne jugent pas d'après ce qu'Allah a fait descendre, les voilà les mécréants.

 

L'Évangile du Royaume de Dieu, révélé par Christ, a donc aussi été ajouté à la Loi de Dieu, qu'il a expliquée. C'était la base intellectuelle du Coran lui-même.

 

[5.46] Et Nous avons envoyé après eux Isa, le fils de Marium, pour confirmer ce qu'il y avait dans la Thora avant lui. Et Nous lui avons donné l'Évangile (l'Injeel), où il y a guide et lumière, pour confirmer ce qu'il y avait dans la Thora avant lui, et un guide et une exhortation pour les pieux.

 

[5.66] S'ils avaient appliqué la Thora et l'Évangile (l'Injeel) et ce qui est descendu sur eux de la part de leur Seigneur, ils auraient certainement joui de ce qui est au-dessus d'eux et de ce qui est sous leurs pieds. Il y a parmi eux un groupe qui agit avec droiture ; mais pour beaucoup d'entre eux, comme est mauvais ce qu'ils font !

 

Personne ne peut faire partie de la foi, c'est-à-dire de l'Église de Dieu, qui est le vrai Islam de Dieu, à moins de suivre la Loi et le témoignage.

 

[5.68] Dis : "Ô gens du Livre, vous ne tenez sur rien, tant que vous ne vous conformez pas à la Thora et à l'Évangile (l'Injeel) et à ce qui vous a été descendu de la part de votre Seigneur." Et certes, ce qui t'a été descendu de la part de ton Seigneur va accroître beaucoup d'entre eux en rébellion et en mécréance. Ne te tourmente donc pas pour les gens mécréants.

 

La nature de la Loi et du Témoignage force effectivement les rebelles à argumenter contre les textes, et à s’accroître en effet en rébellion et en mécréance comme nous le voyons dans le Judaïsme, le Christianisme et l’Islam du courant dominant.

 

Personne ne peut faire partie de la foi de l'Islam sans l'Esprit Saint.

 

[5.110] Quand Allah dira : Ô Isa, fils de Marium ! Rappelle-toi Mon bienfait sur toi et sur ta mère quand Je te fortifiais du Saint-Esprit. Au berceau tu parlais aux gens, tout comme en ton âge mûr. Je t'enseignais le Livre, la Sagesse, la Thora et l'évangile (Injeel) ! Tu fabriquais de l'argile comme une forme d'oiseau par Ma permission ; puis tu soufflais dedans. Alors par Ma permission, elle devenait oiseau. Et tu guérissais par Ma permission, l'aveugle-né et le lépreux. Et par Ma permission, tu faisais revivre les morts. Je te protégeais contre les Enfants d'Israël pendant que tu leur apportais les preuves. Mais ceux d'entre eux qui ne croyaient pas dirent : "Ceci n'est que de la magie évidente".

 

L'Esprit Saint peut seulement être obtenu par le baptême, que le Coran déclare être directement de Dieu.

 

 

Le Coran et le Baptême d'Allah

 

La Vache

 

[2.138] (Recevez) le baptême d'Allah, et qui est meilleur qu'Allah pour baptiser ? C'est Lui que nous adorons. (Traduction française de la traduction du Coran de M.H. Shakir, publiée par Tahrike Tarsile Qur'an, Inc., en 1983)

 

Plusieurs autres traductions sont inscrites ci-dessous.

Mouhammad Hamidullah : "Nous suivons la religion d'Allah ! Et qui est meilleur qu'Allah en sa religion ? C'est Lui que nous adorons".

 

Version d'André Chouraqui : À la couleur d’Allah ! Quoi de plus excellent que la couleur d’Allah ? Nous sommes pour lui des serviteurs.

 

Mohammed Chiadmi : Baptême de Dieu ! Qui donc peut donner le baptême mieux que Dieu Lui-même ? C’est à Lui que nous vouons une adoration continuelle.

 

Commentaire : Sibghah ص ب غ ب : la signification de la racine implique une teinture ou une couleur ; apparemment, les Chrétiens arabes mêlaient une teinture ou couleur dans l'eau baptismale, pour signifier que la personne baptisée obtenait une nouvelle couleur dans la vie. Yusuf Ali.

 

Le mot "Sibghatun” signifie teinture, couleur, nuance (n). Par conséquent, les mots dérivés des lettres racines signifient : teindre, colorer, baptiser, plonger, immerger, nuancer, assumer l'attribut, le mode, mûr, le code de loi, la religion.

 

Dans l'Ayah 138 de la Sourate Al-Baqaraah du Qour'an, les attributs d'Allah et Son Code de Loi sont appelés les Sibghah d'Allah.

 

Le mot صِبْغَةَ a été adopté dans cet Ayah (verset) prétendument comme une allusion aux Chrétiens que le "baptême" dans l'eau n'apporte pas de changement chez la personne.

 

C'est Tahkalluq bi Akhlaq Allaah, qui est l'adoption des attributs d'Allah (de Dieu), et les grands principes de la foi produisent le changement réel de l'esprit et du caractère. C'est par ce "baptême" qui est, en effet, la transformation de l'Esprit Saint que la nouvelle naissance a lieu. Selon l'usage arabe, quand c'est destiné à fortement inciter une personne à faire une certaine chose, le verbe est parfois omis, comme dans 2:138, et seulement l'objet est mentionné. Donc, dans la traduction de cet Ayah (verset), il faut ajouter un verbe comme Khudhu, c'est-à-dire assumer ou adapter (Shahid Bin Waheed).

 

D'après les commentaires ci-dessus, nous pouvons voir que certains comprennent vraiment le changement de caractère qui suit la conversion. L'effet du baptême se remarque après la réception de l'Esprit de Dieu.

 

Du contexte ci-dessous, chacun devrait voir que le baptême fait partie de la vraie foi livrée une fois pour toutes et qui doit être gardée par le fidèle.

 

[2.136] Dites : "Nous croyons en Allah et en ce qu'on nous a révélé, et en ce qu'on a fait descendre vers Abraham et Ismaël et Isaac et Jacob et les Tribus, et en ce qui a été donné à Moïse et à Isa, et en ce qui a été donné aux prophètes, venant de leur Seigneur : nous ne faisons aucune distinction entre eux. Et à Lui nous sommes Soumis".

 

Il y a donc une foi livrée une fois pour toutes et celle-ci a été donnée aux patriarches. Aucun croyant ne peut éviter de faire ce qui est exigé par la foi.

 

[2.137] Alors, s'ils croient à cela même à quoi vous croyez, ils seront certainement sur la bonne voie. Et s'ils s'en détournent, ils seront certes dans le schisme ! Alors Allah te suffira contre eux. Il est l'Audient, l'Omniscient.

 

Le Coran commande que les fidèles se repentent et soient baptisés. Quiconque enseigne le contraire est un infidèle. Le Hadith moderne enseigne que le baptême n'est pas nécessaire et utilise le texte pour impliquer qu'Allah baptise, plutôt que d'enseigner qu'un baptême physique est exigé, ce qui est l'opposé absolu de l'intention du Coran et de la Bible. Le baptême est l'exigence principale placée sur les élus pour atteindre la première résurrection. Ceux qui enseignent le contraire ne parviennent pas eux-mêmes au Royaume de Dieu et au Jardin de la Première Résurrection et empêchent tous ceux qui les écoutent d'y parvenir aussi.

 

[2.138] (Recevez) le baptême d'Allah, et qui est meilleur qu'Allah pour baptiser ? C'est Lui que nous adorons.

 

[2.139] Dis : "Discutez-vous avec nous au sujet d'Allah, alors qu'Il est notre Seigneur et le vôtre ? À nous nos actions et à vous les vôtres ! C'est à Lui que nous sommes dévoués.

 

[2.140] Ou dites-vous qu'Abraham, Ismaël, Isaac et Jacob et les tribus étaient Juifs ou Chrétiens ? Dis : "Est-ce vous les plus savants, ou Allah ?" Qui est plus injuste que celui qui cache un témoignage qu'il détient d'Allah ? Et Allah n'est pas inattentif à ce que vous faites.

 

L'Islam Hadithique a caché ce témoignage quant au baptême d'Allah, que les anciens pécheurs et maintenant convertis gardiens de l'alliance doivent recevoir. 

 

Personne ne peut convertir et baptiser mieux qu'Allah, alors, soumettez-vous à Lui.

 

Étant donné que la religion qui est appelée "l'Islam" n'étudie pas la Loi et le Témoignage, comme elle en a reçu instruction, la compréhension quant aux fonctions essentielles du baptême et à son exigence a été perdue. Ils prétendent même que la Bible, qui était disponible jusqu'en 632 CE inclusivement au Prophète et à la foi, a été perdue. Ils le font pour qu'ils puissent ignorer la Bible et corrompre ainsi la foi. Le Prophète appelle de tels enseignants des ânons ou des ânes chargés de livres d'or. Ils les transportent docilement, mais ne comprennent rien de ce qui y est écrit.

 

La Bible, qui a été lue par le Prophète en 632 CE, est disponible aujourd'hui et pas un seul iota ou trait a passé de la Loi. La parole d'Éloah ou d'Allah ne revient pas vide ou sans avoir accompli ce pourquoi elle a été prononcée, comme on nous dit.

 

Le baptême d'Éloah est un sacrement qui est au cœur de la foi et de la reddition mais que l'Islam ignore. 

 

Le Coran montre que la Loi et le Témoignage sont exigés et qu'ils doivent être suivis.

 

La Loi et l'Évangile

 

[2.63] (Et rappelez vous), quand Nous avons contracté un engagement avec vous et brandi sur vous le Mont - : "Tenez ferme ce que Nous vous avons donné (Torah) et souvenez-vous de ce qui s'y trouve afin que vous soyez pieux ! "

 

La loi englobe aussi les lois de l'alimentation. Ce que la Bible déclare comme étant autorisé l'est pour tout l'Islam. La loi écrite de la Torah est la seule loi en cette matière. Les lois juives postérieures de Kashrut ne doivent pas être suivies.

 

[2.168] Ô gens ! De ce qui existe sur la terre, mangez le licite et le pur ; ne suivez point les pas du Diable car il est vraiment pour vous, un ennemi déclaré.

 

[3.93] Toute nourriture était licite aux enfants d'Israël, sauf celle qu'Israël lui-même s'interdit avant que ne descendît la Thora. Dis[-leur]: "Apportez la Thora et lisez-la, si ce que vous dites est vrai !"

 

L’enseignement ici indique que quelques-uns des faux enseignements étaient en effet originaires d’Égypte, et non simplement de Babylone comme on le pensait auparavant. Cela peut avoir un certain fondement, puisqu’une tradition qui n'est pas biblique persiste parmi les Lemba de l'Afrique australe, qui sont génétiquement des descendants de Juifs isolés de la Judée à l'époque de la captivité babylonienne.

 

[5.5] "Vous sont permises, aujourd'hui, les bonnes nourritures. Vous est permise la nourriture des gens du Livre, et votre propre nourriture leur est permise. (Vous sont permises) les femmes vertueuses d'entre les croyantes, et les femmes vertueuses d'entre les gens qui ont reçu le Livre avant vous, si vous leur donnez leur mahr, avec contrat de mariage, non en débauchés ni en preneurs d'amantes. Et quiconque abjure la foi, alors vaine devient son action, et il sera dans l'au-delà, du nombre des perdants.

 

[5.88] Et mangez de ce qu'Allah vous a attribué de licite et de bon (les choses). Craignez (votre devoir envers) Allah, en qui vous avez foi.  

 

À la Sourate 5, nous voyons plusieurs fois l'emphase sur les lois de l'alimentation.

 

Le Coran définit ou égalise les lois de l'alimentation comme un devoir envers Dieu.

 

[5.96] La chasse en mer vous est permise, et aussi d'en manger, pour votre jouissance et celle des voyageurs. Et vous est illicite la chasse à terre tant que vous êtes en état d'Ihram. Et craignez (votre devoir envers) Allah vers qui vous serez rassemblés.

 

À la Sourate 5:96, le Coran place une injonction étrange, dans laquelle il est permis de pêcher et de manger du poisson pur pendant qu'on fait un pèlerinage, sans doute à cause du rationnement en mer. Cependant, il n'est pas permis de chasser du gibier sur la terre lorsqu'on est en pèlerinage. On n'offre aucune raison pour la restriction dans le Coran, mais cela semble être basé sur la loi à Deutéronome 14:22-27, qui exige de prendre la dîme de l'augmentation du champ et de l'apporter avec soi lors du pèlerinage. Ainsi, la chasse du gibier en pèlerinage signifiait que la loi n'avait pas été observée. Si la distance était trop grande, les produits alimentaires devaient alors être convertis en argent et, sur place, la nourriture et les offrandes devaient être achetées avec l'argent obtenu de la dîme. Ainsi, la chasse durant un pèlerinage déclarait que la dîme n'avait pas été correctement recueillie et que la personne ne s'était pas acquittée de cette obligation. Le gibier recueilli de cette façon ne faisait donc pas partie des vraies offrandes de l'Israël ou de l'Islam de Dieu.

 

Les restrictions du texte de la Bible s'appliquent aussi aux articles acquis à la guerre, mais ce qui est pur et impur le demeure.

 

La dîme s'applique aussi au butin de guerre, comme Abraham l'a démontré, quand il a donné la dîme à Melchisédek. Lévi, qui était toujours dans ses reins, a aussi payé la dîme à Melchisédek, signifiant ainsi que Melchisédek était un sacerdoce supérieur, étant aussi la succession de Lévi. Ismaël et Ésaü et les fils de Kétura ont aussi donné la dîme à Melchisédek, étant aussi dans les reins d'Abraham, signifiant de la sorte qu'eux et leurs fils étaient tous soumis à Christ et au sacerdoce supérieur de l'Église de Dieu.

 

Le terme prophète-apôtre, utilisé à la Sourate 7:157, est souvent traduit par  Messager, le Prophète, comme une expression répétée. Le Coran est souvent mal interprété et mal traduit pour cacher la signification étroitement liée entre le Coran et la Bible.

 

L'Ummi dans cette Sourate est traduit par l'illettré (voir Pickthall). Cependant, le texte est “celui qu'ils trouvent noté ou mentionné avec eux dans la Torah et les Évangiles”.

  

[7.157] Ceux qui suivent le Messager, le Prophète illettré qu'ils trouvent écrit (mentionné) chez eux dans la Thora et l'évangile (l'Injeel). Il leur ordonne le convenable, leur défend le blâmable, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises, et leur ôte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux. Ceux qui croiront en lui, le soutiendront, lui porteront secours et suivront la lumière descendue avec lui ; ceux-là seront les gagnants.

 

Le concept qui est transmis est celui du messager de l'Église de Dieu, qui explique la vraie signification de la Bible et les Lois de Dieu, rendant claires les distinctions faites entre le pur et l'impur.

 

[8.69] Mangez donc de ce qui vous est échu en butin, tant qu'il est licite et pur. Et craignez Allah, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

 

L'explication de la foi en vérité est de suivre la Bible, qui est composée des Livres qui confirment ce qui a été écrit avant eux. Le Coran doit donc être en accord et accomplir ce qui est écrit dans l'Évangile et la Torah qui l'ont précédé, ou sa compréhension est incorrecte. Aucun prophète ne peut être en désaccord avec la loi et ce qui a été révélé avant lui dans le témoignage. Aucun prophète ne le fait vraiment. Le message de n'importe quel prophète est simplement l'explication de ce qui est arrivé auparavant et la révélation de Dieu de ce qui doit arriver.

 

[5.48] Et sur toi (Muhammad) Nous avons fait descendre le Livre avec la vérité, pour confirmer le Livre qui était là avant lui et pour prévaloir sur lui. Juge donc parmi eux d'après ce qu'Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, loin de la vérité qui t'est venue. À chacun de vous Nous avons assigné une législation et un plan à suivre. Si Allah avait voulu, certes Il aurait fait de vous tous une seule communauté. Mais Il veut vous éprouver en ce qu'Il vous donne. Concurrencez donc dans les bonnes œuvres. C'est vers Allah qu'est votre retour à tous ; alors Il vous informera de ce en quoi vous divergiez.

 

Paul explique que les divisions ou hérésies sont permises parmi nous pour montrer qui a l’approbation de Dieu. Ce texte est une référence aux commentaires de Paul, et des divisions qui découlent de l’erreur dans la foi par l’omission de suivre la Loi et le Témoignage.

 

Le texte à la Sourate 3:50 explique que le témoignage de Christ corrobore ce qui était écrit dans la Torah.

 

L'élément interdit était l'extension du sacerdoce de Melchisédek à l'Église où précédemment, en Israël, seul Lévi pouvait servir. Il ne se réfère pas aux lois de l'alimentation.

 

 [3.50] Et je confirme ce qu'il y a dans la Thora révélée avant moi, et je vous rends licite une partie de ce qui était interdit. Et j'ai certes apporté un signe de votre Seigneur. Craignez (votre devoir envers) Allah donc, et obéissez-moi.

 

Cependant, il se réfère vraiment aux lois de l'alimentation à la Sourate 3:93 où il a été déterminé que les lois de l'alimentation de la Bible diffèrent des traditions des Juifs, qui sont autodéterminées, étant un produit des déterminations d'Israël, certaines même avant que la Torah n'ait été révélée. Ainsi, selon le Coran, Israël aurait décidé en Égypte d'adopter certaines prohibitions qui ne sont pas contenues dans la Torah. Le Judaïsme a des prohibitions semblables aux mystères, et les traditions du Judaïsme proviennent de cette forme de Mysticisme, qui n'est pas contenue dans la loi de Dieu donnée au Sinaï.

 

[3.93] Toute nourriture était licite aux enfants d'Israël, sauf celle qu'Israël lui-même s'interdit avant que ne descendît la Thora. Dis[-leur]: "Apportez la Thora et lisez-la, si ce que vous dites est vrai!"

 

À 5:43, nous voyons que la Loi de Dieu est la base de tout jugement et un croyant ou fidèle est celui qui suit les lois de Dieu et le témoignage.

 

[5.43] Mais comment te demanderaient-ils d'être leur juge quand ils ont avec eux la Thora dans laquelle se trouve le jugement d'Allah ? Et puis, après cela, ils rejettent ton jugement. Ces gens-là ne sont nullement les croyants.

 

Le Coran soutient que les prophètes ont jugé conformément à la Loi de Dieu.

 

[5.44] Nous avons fait descendre la Thora dans laquelle il y a guide et lumière. C'est sur sa base que les prophètes qui se sont soumis à Allah, ainsi que les rabbins et les docteurs jugent les affaires des Juifs. Car on leur a confié la garde du Livre d'Allah, et ils en sont les témoins. Ne craignez donc pas les gens, mais craignez Moi. Et ne vendez pas Mes enseignements à vil prix. Et ceux qui ne jugent pas d'après ce qu'Allah a fait descendre, les voilà les mécréants.

 

Par conséquent, un incroyant ou un infidèle est celui qui n'agit pas et qui ne juge pas par ce qui est révélé dans la Loi et le Témoignage.

 

[5.46] Et Nous avons envoyé après eux Isa, fils de Marium, pour confirmer ce qu'il y avait dans la Thora avant lui. Et Nous lui avons donné l'Évangile, où il y a guide et lumière, pour confirmer ce qu'il y avait dans la Thora avant lui, et un guide et une exhortation pour les pieux.

 

Christ a été envoyé pour marcher dans les traces des prophètes et confirmer tout ce qui a été écrit avant lui dans la Torah. Le Coran relie donc les Évangiles et le Nouveau Testament à l'Ancien Testament et à la Loi de Dieu. Le Coran s'en prend clairement aux Chrétiens Trinitaires qui niaient les lois de Dieu.

 

[5.66] S'ils avaient appliqué la Thora et l'Évangile et ce qui est descendu sur eux de la part de leur Seigneur, ils auraient certainement joui de ce qui est au-dessus d'eux et de ce qui est sous leurs pieds. Il y a parmi eux un groupe qui agit avec droiture ; mais pour beaucoup d'entre eux, comme est mauvais ce qu'ils font !

 

La Sourate 5:66 traite de ceux qui sont de la foi qui ont échoué à appliquer la Torah et les Évangiles. Ils ont échoué à prendre de ce qui est au-dessus d'eux, c'est-à-dire la direction de Dieu, et de ce qui est sous leurs pieds, c'est-à-dire parmi ceux revendiquant être Chrétiens ; il y a un petit groupe de la foi qui garde la foi originale livrée une fois pour toutes et suivie par Christ et les Apôtres. C'est la vraie Église de Dieu.

 

Le Coran poursuit en déclarant à ceux qui revendiquent suivre la foi :

 

[5.68] Dis : "Ô gens du Livre, vous ne tenez sur rien, tant que vous ne vous conformez pas à la Thora et à l'Évangile (l'Injeel) et à ce qui vous a été descendu de la part de votre Seigneur."  Et certes, ce qui t'a été descendu de la part de ton Seigneur va accroître beaucoup d'entre eux en rébellion et en mécréance. Ne te tourmente donc pas pour les gens mécréants.

 

Le Coran insiste ici sur le fait que quiconque revendique être de la foi doit observer la Loi et garder le Témoignage. Pourtant, c'est la Loi même et le Témoignage qui sont résistés par ceux revendiquant être de la foi ou désirant l'adapter à la pratique païenne, comme l'ont aussi fait les Trinitaires. Plusieurs grandissent dans l'incroyance parce qu'ils résistent aux directions de la Loi et au Témoignage. Cela s'adressait à l'origine au faux Christianisme, mais cela s'applique maintenant à l'Islam Hadithique aussi, du fait qu'ils ne suivent pas du tout la Loi et le Témoignage, comme le Coran l'enseigne. De plus, la Loi et le Témoignage ne sont pas simplement la Taurat (Torah) et l'Injeel ou les Évangiles, que l'on voit comme des termes génériques. Dans le texte suivant de la Sourate 5:110, le Livre et la Sagesse sont associés à la Torah et aux Évangiles :

 

[5.110] Et quand Allah dira : "Ô Isa, fils de Marium, rappelle-toi Mon bienfait sur toi et sur ta mère quand Je te fortifiais du Saint-Esprit. Au berceau tu parlais aux gens, tout comme en ton âge mûr. Je t'enseignais le Livre, la Sagesse, la Thora et l'évangile ! Tu fabriquais de l'argile comme une forme d'oiseau par Ma permission ; puis tu soufflais dedans. Alors par Ma permission, elle devenait oiseau. Et tu guérissais par Ma permission, l'aveugle-né et le lépreux. Et par Ma permission, tu faisais revivre les morts. Je te protégeais contre les Enfants d'Israël pendant que tu leur apportais les preuves. Mais ceux d'entre eux qui ne croyaient pas dirent : "Ceci n'est que de la magie évidente".

 

Souvenez-vous aussi 7:157 ci-dessus, qui a exhorté à suivre la Loi et le Témoignage. Le Coran lie la foi sur les disciples d'Éloah, le Seul Vrai Dieu. Le Seul Vrai Dieu Éloah, Le Pouvoir ou Le Lah, a acheté tous les croyants dans le but unique qu'ils atteignent la vie éternelle dans la Résurrection, qui est mentionnée comme le Jardin du Paradis. Nous savons qu'il y a deux Jardins du Paradis et que ceux-ci sont les deux résurrections des morts (voir l'étude Christ et le Coran [163]).

 

[9.111] Certes, Allah a acheté des croyants, leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis. Ils combattent dans le sentier d'Allah : ils tuent, et ils se font tuer. C'est une promesse authentique qu'Il a prise sur Lui-même dans la Thora, l'évangile (l'Injeel) et le Coran. Et qui est plus fidèle qu'Allah à son engagement ? Réjouissez-vous donc de l'échange que vous avez fait : Et c'est là le très grand succès.

 

La formulation semble indiquer Mouhammad, mais nous parlons probablement de l'Église ici et non pas du Prophète. La Sourate Al-Hujurát tire son nom du verset 4, les Appartements, d'où les insensés appellent les fidèles.

 

La Sourate est clairement adressée à l'Église et le terme "Muhammad” s'applique à un corps plutôt qu'un homme. Les traducteurs ajoutent ensuite le nom Muhammad à diverses autres places. Il est placé là où il ne l'est pas dans le texte original ou il a été ajouté aux textes très anciens. L'utilisation du terme Muhammad semble souvent être un terme générique et il se réfère à un corps, qui peut seulement être l'Église de Dieu.

 

[48.29] Muhammad est le Messager d'Allah. Et ceux qui sont avec lui sont durs envers les mécréants, miséricordieux entre eux. Tu les vois inclinés, prosternés, recherchant d'Allah grâce et agrément. Leurs visages sont marqués par la trace laissée par la prosternation. Telle est leur image dans la Thora. Et l'image que l'on donne d'eux dans l'évangile (l'Injeel) est celle d'une semence qui sort sa pousse, puis se raffermit, s'épaissit, et ensuite se dresse sur sa tige, à l'émerveillement des semeurs. [Allah] par eux [les croyants] remplit de dépit les mécréants. Allah promet à ceux d'entre eux qui croient et font de bonnes œuvres, un pardon et une énorme récompense.

 

On voit souvent les marques sur le front de ceux qui revendiquent être de la foi comme un signe de leur piété. Ils les font en grattant leurs fronts sur le sol en prosternation et en prière, qu'ils font par répétition, comme les païens.

 

À la Sourate 61:6, nous voyons que Christ est déclaré être l'apôtre de Dieu. Les bonnes nouvelles d'Ahmad étaient celles “du Consolateur” qui devait être envoyé à l'Église. L'Esprit Saint est venu et il a transmis le pouvoir de Dieu, comme le messager ou le consolateur de l'Église, à la Pentecôte 30 CE, mais son pouvoir a été rejeté ou raillé par plusieurs. Le texte se réfère à la section dans le Chapitre 2 des Actes. Le Hadith a délibérément obscurci la compréhension.

 

[61.6] Et quand Isa fils de Marium dit : "Ô Enfants d'Israël, je suis vraiment le Messager d'Allah [envoyé] à vous, confirmateur de ce qui, dans la Thora, est antérieur à moi, et annonciateur d'un Messager à venir après moi, dont le nom sera "Ahmad". Puis quand celui-ci vint à eux avec des preuves évidentes, ils dirent : "C'est là une magie manifeste".

 

La croyance de la foi est expliquée comme étant révélée à chacun des élus avant leur mort. Christ lui-même est vu pour être le témoin contre ceux qui revendiquent être de la foi, mais qui n'obéissent pas à la parole de Dieu.

 

[4.159] Il n'y aura personne, parmi les gens du Livre, qui n'aura pas foi en lui avant sa mort. Et au Jour de la Résurrection, il (Isa) sera témoin contre eux.

 

Ceux qui sont appelés à l'Église de Dieu sont donc exposés à la foi quand ils sont appelés et emmenés à la bonne compréhension avant leur mort.

 

Le Coran et l'Alliance

 

L'Alliance de Dieu est liée au Coran et à la foi. Par conséquent, personne ne peut être de la foi et nier l'Alliance ou chercher à agir contrairement à celle-ci.

 

[2.27] qui rompent le pacte qu'ils avaient fermement conclu avec Allah, coupent ce qu'Allah a ordonné d'unir, et sèment la corruption sur la terre. Ceux-là sont les vrais perdants.

 

L'Alliance de Dieu est identifiée comme étant faite par les Enfants d'Israël avec Dieu.

 

[2.40] Ô enfants d'Israël, rappelez-vous Mon bienfait dont Je vous ai comblés. Si vous tenez vos engagements (votre alliance) vis-à-vis de Moi, Je tiendrai les miens (Mon alliance). Et c'est Moi que vous devez redouter.

 

L'Alliance de Dieu a été faite à travers les prophètes. Les prophètes qui parlent selon la Loi et le Témoignage doivent être aidés. Ils affirment leur alliance, et le prophète est alors un témoin contre eux.

 

[3.81] Et lorsqu'Allah prit cet engagement (alliance) des prophètes : "Chaque fois que Je vous accorderai un Livre et de la Sagesse, et qu'ensuite un messager vous viendra confirmer ce qui est avec vous, vous devez croire en lui, et vous devrez lui porter secours." Il leur dit : "Consentez-vous et acceptez-vous Mon pacte à cette condition ? " - "Nous consentons", dirent-ils. "Soyez-en donc témoins, dit Allah. Et Me voici, avec vous, parmi les témoins.

 

L'Alliance de Dieu unifie le corps qui l'embrasse. C'est l'Église de Dieu, qui est Al Islam ou La Reddition à Dieu.

 

[3.103] Et cramponnez-vous tous ensemble au "Habl" (alliance) d'Allah et ne soyez pas divisés ; et rappelez-vous le bienfait d'Allah sur vous : lorsque vous étiez ennemis, c'est Lui qui réconcilia vos cœurs. Puis, par Son bienfait, vous êtes devenus frères. Et alors que vous étiez au bord d'un abîme de Feu, c'est Lui qui vous en a sauvés. Ainsi, Allah vous montre Ses signes afin que vous soyez bien guidés.

 

Les fidèles ont été rachetés de la mort et ils ont reçu une opportunité d'être sauvés. Cette alliance a été faite avec Israël et ensuite avec l'Église, mais plusieurs l'ont rejetée. L'Église a rejeté l'Alliance de Dieu pour des gains monétaires et elle est devenue la fausse Église aux conciles du Quatrième Siècle et ce, en adoptant des systèmes idolâtres pour avoir le pouvoir temporel.

 

[3.187] Allah prit, de ceux auxquels le Livre était donné, cet engagement (alliance) : "Exposez-le, certes, aux gens et ne le cachez pas". Mais ils l'ont jeté derrière leur dos et l'ont vendu à vil prix. Quel mauvais commerce ils ont fait !

 

Le message de l'Islam était donc adressé au Christianisme Trinitaire pour qu'il retourne à la foi livrée une fois pour toutes.

 

[5.15] Ô gens du Livre ! Notre Messager (Muhammad) vous est certes venu, vous exposant beaucoup de ce que vous cachiez du Livre, et passant sur bien d'autres choses ! Une lumière et un Livre explicite vous sont certes venus d'Allah !

 

Il est spécifiquement affirmé que le Coran est un commentaire et une vérification de la Loi et du Témoignage qui était l'Écriture avant sa rédaction. Le Coran ne peut pas différer ou contredire l'Écriture et il déclare qu'il ne le fait pas dans le corps du texte. Par conséquent, la plupart des interprétations modernes de l'Islam par les érudits Hadithiques sont incorrectes et ils tombent eux-mêmes à l'extérieur des paramètres de la foi parce qu'ils n'observent pas, ou ne parlent pas selon, la Loi et le Témoignage (Ésaïe 8:20).

 

[5.48] Et sur toi (Muhammad) Nous avons fait descendre le Livre (le Coran) avec la vérité, pour confirmer le Livre (l'Écriture) qui était là avant lui et pour prévaloir (en être un gardien) sur lui. Juge donc parmi eux d'après ce qu'Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, loin de la vérité qui t'est venue. À chacun de vous Nous avons assigné une législation et un plan à suivre. Si Allah avait voulu, certes Il aurait fait de vous tous une seule communauté. Mais Il veut vous éprouver en ce qu'Il vous donne. Concurrencez donc dans les bonnes œuvres. C'est vers Allah qu'est votre retour à tous ; alors Il vous informera de ce en quoi vous divergiez.

 

  

q