Les Églises Chrétiennes de Dieu

[186]

 

 

 

Le Christianisme et l'Éducation des Enfants [186]  

(Édition 1.5 20050612-20131102)

 

 

Bien qu'il existe actuellement de nombreuses théories et d’avis au sujet de l'éducation des enfants, cette étude couvre les tenants bibliques de bases des relations familiales et de l'éducation des enfants.

 

    

Christian Churches of God

PO Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

 

Courriel : secretary@ccg.org

 

 

(Copyright © 2005, 2013 Dana Hilburn, Diane Flanagan, édité par Wade Cox)

(Tr. 2011, rév. 2015)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
 http://www.logon.org/ et http://www.ccg.org/french/

    

 

Le Christianisme et l’Éducation des Enfants [186]

 

 

Les commentaires de la société

 

Dans le monde d'aujourd'hui on peut trouver des conseils et des orientations sur presque n'importe quel sujet. Concernant le thème de l'éducation des enfants, les suggestions vont du très libéral au très conservateur. Différents pays ont également diverses pratiques, normes et règlements qui déterminent ce qu'est un comportement acceptable ou inacceptable. Comme la famille est la base à partir de laquelle la société évolue, il semble clair pourquoi Satan tente de détruire toutes les facettes de la famille par tous les moyens possibles. Mais commençons avec les directives de base biblique pour les rôles et les responsabilités des différents membres de la famille.

 

Que dit la Bible au sujet des rôles de l'homme et de la femme ?

 

Clairement, l’Écriture affirme, "Il n'est pas bon pour un homme d'être seul" (Gen. 2:18). La femme a été créée pour l'homme, comme une compagne d’aide/assistante (Genèse 2:18). Les deux devaient devenir une seule chair et fonctionner comme un. Le mari et la femme devaient être d'un seul corps, c'est-à-dire qu'ils ont des rôles et des responsabilités différents mais ils sont liés ensemble en pensée et esprit. Tout comme dans notre corps physique les divers membres et organes sont mieux conçus pour des tâches différentes, ainsi il en est de même dans un mariage.

 

Il nous est commandé de se marier et d’élever des enfants à la gloire de Dieu (Genèse 2:24 ; 9:1,7 ; 1Tim. 5:14). Les décisions, telles que quand, et avec qui se marier, et quand avoir des enfants appartiennent à l'individu. Les enfants sont une bénédiction de Dieu, dont Il commande (Ps. 127:3-5).

 

Le Symbolisme spirituel

 

Le Christ est la tête de l'homme

 

Christ a donné l'exemple parfait en étant totalement soumis et obéissant à Dieu et à Sa loi. Les maris doivent suivre l'exemple du Christ et donner [ou sacrifier] leur vie pour leurs épouses comme le Messie l’a fait pour l'Église. À des occasions, cela signifie protéger la femme, même si elle ne voit pas la nécessité ou la raison de ses actions. Le chef de la maison porte la responsabilité devant la loi (cf. Ex. 22:8 pour la responsabilité juridique).

 

Le père doit être la source de stabilité physique et spirituelle de sa famille. Tout comme le Christ fournit pour le bien être physique et spirituel de la création, l'épouse (l'Église) soutient son mari (le Messie) pour conduire beaucoup de fils à la gloire (Héb. 2:10).

 

L'homme à la tête de la femme

Éphésiens 5:24 de même que l’Église est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l’être à leurs maris en toutes choses. (LSG).

 

La femme n'est pas l'esclave de l'homme, mais sa compagne d’aide (voir aussi Proverbes 31). La femme montre beaucoup d'autorité et de responsabilité sur son ménage et ses enfants. La femme est un exemple d'un type d'église. Voir l'étude Proverbes 31 (No. 114). C'est par le biais de l’exemple de la mère et du père que les enfants apprennent à obéir et à craindre Dieu et à observer Ses lois.

 

La Bible dit que nous serons tous des épouses du Christ (Éph. 5:27). Dans l'avenir, nous ne pourrons pas donner ou être donnés en mariage (Matt. 22:30). Mais à la Première Résurrection à la fois homme et femme seront l'épouse du Christ (Apoc. 19:7-10). Tandis que nous sommes physiques, nous apprenons certains des défis et des atouts du sexe opposé à travers nos conjoints respectifs.

 

Les enfants dans la soumission à leurs parents

 

Nous sommes tous créés à l'image du Père (Genèse 1:27 ; 2:7). Nous avons été commandés d'aller de l'avant et de nous multiplier, et de renouveler la face de la planète. Ici, nous voyons le concept de Dieu devenant tout en tous ou ehyer Asher ehyer (Exode 3:14 note de bas de page de la Companion Bible, and the Oxford Annotated RSV), ce qui signifie, je serai ce que je deviendrai. Comme nous avons des enfants et les élevons dans la crainte et l’admonestation du Seigneur, nous élargissons également la famille de Dieu ; lequel Temple nous sommes (1Cor. 3:16-17). Nous assistons dans la famille de Dieu, en croissance et en expansion alors que le Plan de Dieu se déploie au fil du temps.

 

Nous deviendrons tous fils de Dieu (Rom. 8:14 ; Phil. 2:15 ; 1Jean 3:1-2).

 

Le rôle du père

 

De manière générale, le père est plus responsable pour le travail externe de la famille. Le mâle est le chef de la famille et il représente la famille au sein de la société et la nation dans son ensemble.

 

Le père doit fournir les nécessités physiques de sa famille, comme la nourriture, logement, etc. "Si quelqu'un n'a pas soin des siens, et surtout de sa famille immédiate, il a renié la foi et est pire qu'un infidèle" (1Tim. 5:8). En outre, "Si un homme ne veut pas travailler, qu’il ne pas mange non plus" (2Thes. 3:10).

 

Le père ne doit pas seulement subvenir aux besoins physiques de la famille, mais aussi spirituels. C'est par son exemple de la soumission à la Loi de Dieu que sa femme et ses enfants voient et apprennent de lui.

 

Le besoin de l'approbation du père est très grand. Les enfants et les épouses dans les familles craignant Dieu veulent et ont besoin d'approbation et du soutien du père et de l’époux.

 

1Jean 4:18 La crainte n’est pas (5401) dans l’amour, mais l’amour parfait (5046) bannit la crainte ; car la crainte suppose un châtiment (2851), et celui qui craint (5399) n’est pas parfait dans l’amour.

 

Une maison ou organisation fondée sur la peur ne va pas durer au fil du temps. Les gens trouvent cela très difficile de vivre ou de travailler dans la peur. Dieu est un Dieu d'amour (1Jean 4:8).

 

1Jean 4:16-17 Et nous, nous avons connu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour ; et celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui. 17 Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde : c’est en cela que l’amour est parfait en nous, afin que nous ayons de l’assurance au jour du jugement.

 

Nous devons tous nous efforcer d'être des parents aimants. Les pères ont besoin d'être prudents de ne pas provoquer la colère de leurs enfants.

 

Éphésiens 6:4 Et vous, pères, n’irritez (3949) pas vos enfants, mais élevez-les en les corrigeant (3809) et en les instruisant (3559*) selon le Seigneur. (LSG).

 

Éphésiens 6:4 Et vous, pères, ne provoquez pas vos enfants à la colère (3949) mais élevez-les dans la discipline et en leur donnant les instructions (3559) du Seigneur (NASV).

 

Irritez est SHD 3949 parogizo pour éveiller à la colère, provoquer, exaspérer, mettre en colère.

 

Nous devons plutôt les élever et les nourrir. Corrigeant est paideia (SGD 3809). (Voir aussi 2Tim. 3:6 ; Héb 12:5,7,8,11.)

 

1) La formation complète et l'éducation des enfants (ce qui a trait à la culture de l'esprit et la morale), entraînent parfois des ordres et des remontrances, la réprimande et la punition. Cela comprend également la formation et les soins du corps.

 

2) Chez les adultes, un bon caractère est construit en corrigeant les erreurs et en freinant les passions.

 

a) L'enseignement, qui vise à augmenter la vertu.

 

b) Dieu châtie les hommes pour leur avantage (Hébreux 12:5-11).

 

Tout comme le Christ corrige et nous réprimande, ainsi de même le mari/père doit s’occuper de son épouse et de ses enfants. La femme est clairement un vase plus faible (1Pierre 3:7). Selon l'âge de l'enfant, il/elle peut ou non avoir la pensée abstraite ou la compréhension pleinement développée. Les hommes doivent s'efforcer d'être comme le Christ dans le traitement des défauts, imperfections et les problèmes de développement dans leurs épouses et enfants.

 

Les notes à l'étude de la Bible Key Study Bible du [code Strong] 3559 sont les suivants :

 

Nouthesia réprimande de nous (3563) pensée, et thèse, une façon de. Le verbe noutheteo (3560) de nous pensée et tithemi 5087 de mettre ou de mettre dans l'esprit. Nouthesia est la formation par des paroles d'encouragement lorsque cela s'avère suffisant, mais aussi par parole de remontrance, de reproche, de blâme au besoin, Paideia (3809) instruction, formation par l’action et la discipline Nouthesia est le terme plus doux avec lequel paideia serait incomplète, Nouthesia implique la correction par un acte nécessaire. Dans les deux mots, il y a l'appel aux facultés raisonnables.

 

Hébreux 12:11 Il est vrai que tout châtiment semble d’abord un sujet de tristesse, et non de joie ; mais il produit plus tard pour ceux qui ont été ainsi exercés un fruit paisible de justice.

 

Dans ces textes, nous voyons comment Dieu traite avec nous et comment nous devons traiter avec nos enfants.

 

Colossiens 3:21 Pères, n’irritez pas vos enfants, de peur qu’ils ne se découragent. (NASV).

 

Exaspérer est [le code Strong] 2042 à partir d’une forme présumée prolongée de 2054 pour stimuler (spécialement à la colère) : provoquer.

 

De nouveau, nous voyons la prudence des pères de ne pas inciter ou de provoquer l'enfant. Malheureusement, si cela se produit, c'est un combat permanent pour l'enfant à surmonter l'expérience négative qu’il/elle a eu avec un père physique. Cela donc rend également plus difficile à comprendre l'amour de Dieu pour nous.

 

Des accords contraignants

 

Conformément à la Loi de Dieu, un père ou un mari peut révoquer un vœu de sa femme ou un vœu fait par sa fille non mariée (Nombres 30:1-16). Ceci est un autre exemple de la protection qui est offerte aux femmes par le mâle, et la responsabilité que le mâle a en tant que la tête de son ménage. Voir aussi La Loi et le Cinquième Commandement (No. 258).

 

Le rôle de la Mère

 

La mère est plus responsable du fonctionnement interne de la famille dans la maison. Elle a clairement été créée pour être une aide à son mari. Malheureusement, dans la société d'aujourd'hui beaucoup de femmes apprennent comment saper et détruire l'autorité de leur mari. Les attaques pures et dures sur le caractère d'un homme sont extrêmement préjudiciables à l'époux et aux enfants. Plutôt que d'apprendre l'obéissance à Dieu et Sa Loi, les enfants sont témoins de la rébellion, ce qui est de la sorcellerie (1Samuel 15:23). Parfois les femmes ne semblent pas réaliser la puissance de leurs mots. Cela est également vrai pour les hommes. Les deux individus ont besoin d'être très prudents dans la façon dont ils utilisent les mots les uns avec les autres. La langue peut être une arme mortelle (Jacques 3:5-8). Nos enfants apprennent par l’exemple.

 

Si nous ne voulons pas donner le mauvais exemple, alors nous devons nous efforcer d'être comme les femmes des temps anciens, les saintes femmes qui espéraient en Dieu et avaient l’habitude de se parer étant soumises à leurs maris (1Pierre 3:5-6).

 

Toutes les femmes doivent s'efforcer d'être l’épouse et mère de Proverbes 31. Voir aussi Le Rôle de la Femme Chrétienne (No. 62) ; Le Mariage (No. 289) et la Loi et le Septième Commandement (No. 260). L'instruction dans Proverbes 31 est un acte très difficile à suivre, mais inutile de le dire, c'est valable pour la femme individuelle autant que l'Église (cf. les études Proverbes 31 (No. 114) et aussi Le Cantique des Cantiques (No. 145)).

 

Les rôles parentaux joints

 

Plusieurs aujourd'hui ne réalisent pas à quel point ils sont un témoin puissant pour leurs enfants par leur exemple même. Les jeunes enfants n'ont pas la pensée abstraite. Ils observent et apprennent comment leurs parents leur répondent et entre eux, et prennent modèle de leur propre comportement de même. Les enfants peuvent être typiquement des miroirs de comportement de l'adulte, qu'il soit positif ou négatif.

 

Une maison divisée ne peut pas tenir (Matt. 12:25). La même chose s'applique au sein d'une famille aussi. Les enfants, par nature, cherchent la cohérence et la sécurité. Ils demanderont parfois à chaque parent séparément en matière d'autorisation pour une certaine chose. Lorsque les parents donnent des réponses différentes, cela est chaotique et confus pour l'enfant. Comme l'enfant grandit en un adolescent, il/elle apprendra effectivement à "travailler le système" pour obtenir ce qu'il/elle veut. Pourtant, Dieu et Ses Lois ne sont pas modifiables (Malachie 3:6 ; 1Samuel 15:29 ; Nombres 23:19 ; Jacques 1:17). Le Christ a fait ce qu'il a vu faire au Père. Nous devons nous efforcer de cette cohérence, clarté et unité des esprits pour élever nos enfants et dans nos relations physiques, tout comme le Christ et l'Église démontrent l'unicité de l'esprit et d'action.

 

Nous devons enseigner à nos enfants

 

Nous devons enseigner à nos enfants et les élever dans l’admonestation du Seigneur (Deut. 4:9,10 ; Ps 78:1-7).

 

Nous devons enseigner à nos enfants à tout moment :

 

Deutéronome 11:19 Vous les enseignerez (3925) à vos enfants, et vous leur en parlerez quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras (LSG).

 

SHD 3925 Lamad apprendre, étudier, être habitués ; enseigner, instruire, pratiquer, former, être enseignés, être formés. Une forme dérivée malmad (4451) était un aiguillon pour les bœufs. Lamad a à la fois l'idée de formation et d'éducation. Le grec requiert 2 mots manthano (3129) apprendre, et didasko (1321) enseigner, pour réaliser ce que l'hébreu fait dans lamad. Toutes les connaissances résident dans la crainte de l'Éternel (Deut. 4:10 ; 14:23 ; 17:19 ; 31:12,13 ; Prov 1:7). Personne ne lui enseigne ou Lui a conseillé (Ésaïe 40:14) Il est la Source de la vérité (cf. la note Key Word Study Bible de la NASV).

 

Proverbes 1:8 Écoute, mon fils, l’instruction de ton père, Et ne rejette pas l’enseignement (8451) de ta mère.

 

SHD 8451 Towrah ou la Torah. Ce substantif hébreu vient de 3384. La signification est la doctrine d'instruction d'un règlement, d’une direction, d’un précepte, d’un statut, de la loi (de l'homme), la loi (divine), des lois collectives ... éventuellement towrah est devenu synonyme avec le Pentateuque. ... Donc towrah était beaucoup plus qu'une loi ou un ensemble de règles, cela ne devait pas être perçu comme des restrictions, mais le moyen même par lequel on pourrait atteindre l’idéal spirituel ...

 

(Note de la version de la Bible NASV Key Word Study Bible).

 

Proverbes 22:6 Instruis (2596) l’enfant selon la voie qu’il doit suivre ; Et quand il sera vieux, il ne s’en détournera pas.

 

SHD 2595 Chanak initier, enseigner ; dédier, consacrer, inaugurer. Ce verbe hébreu ne se produit que 5 fois. Il est semblable à notre "cérémonie d'inauguration ;" la formation très précoce pour les enfants est indiquée par le mot dans Prov. 22:6. Il s'agit d'une action communautaire. (Note de la NASV Key Word Study Bible).

 

À travers des mots différents pour enseignement et instruction, nous voyons un concept en développement. À partir d’un très jeune âge, nous devons former nos enfants. Un chien peut être formé, et nos enfants sont plus précieux que les animaux, ainsi ils peuvent et doivent être formés à l'obéissance à tous les ordres des parents. La formation que nous donnons avec nos petits les aide à développer une solide base affective pour continuer à pratiquer l'autocontrôle nécessaire tout au long de leur vie. Comme l'enfant grandit, il/elle a besoin d'être enseigné(e) [dans] les voies de Dieu.

 

Les parents jouent le rôle de gardien de l'enfant, souteneur et protecteur jusqu’à ce que l'enfant soit un adulte et soit capable de prendre totalement soin de lui ou d'elle-même. Plus les influences sont mauvaises ou négatives, plus les parents peuvent protéger l'enfant, moins l'enfant aura de "cicatrices émotionnelles ou physiques" à faire face en tant qu’un adulte. Mais cela n'implique pas que l'enfant doive grandir dans le vide.

 

Nos enfants sont saints et sanctifiés en nous (1Corinthiens 7:14). Cependant, nous devons les consacrer par notre instruction en paroles et en actes. C'est comme cette première pierre posée ou cérémonie d’inauguration qui jette les fondements pour que le bâtiment soit érigé dessus. Si la fondation est solide et stable, le bâtiment terminé est aussi solide et stable. Dieu nous a confié un être précieux quand on nous a donné un enfant, ce n'est pas une responsabilité à prendre à la légère.

 

Comme l'enfant grandit, la formation dans la maîtrise de soi et dans l'obéissance sert de base pour les aspects plus complexes des Lois de Dieu et de Son Plan. Les parents et l'église doivent instruire l'enfant ou l'adolescent dans les doctrines de la foi, afin qu'ils puissent atteindre l'idéal spirituel.

 

Nos enfants doivent entendre et apprendre à craindre le Seigneur notre Dieu et à observer toutes les paroles de la loi (Deut. 31:12,13 ; Ps. 34:11 ; Pro. 5:1,2 ; 6:20-23 ; 23:26). Ils ne sont pas seulement enseignés à la maison mais aussi lors des assemblées commandées de Dieu (Jos. 8:35 ; Ex. 13:8-10, 14-16 ; Deut. 31:12). L'Église fonctionne comme une communauté de croyants prenant part à l'enseignement de l'enfant, directement ou indirectement par les mots et les exemples.

 

Si nous enseignons à nos enfants, nos familles immédiates, alors la nation sera bénie (1Rois 2:1-4). Si nous ne leur apprenons pas la crainte et l’admonestation de Dieu, des conséquences négatives s’ensuivront (Deut. 4:25-28 ; 8:18-20 ; 30:17-19). Avoir des enfants est une énorme bénédiction et responsabilité. Il est de la responsabilité des parents d’enseigner à leurs enfants la crainte de Dieu.

 

Bien que la discipline soit clairement scripturaire et nécessaire, un aspect de l'enseignement des enfants qui ne peut pas être ignoré est de leur faire éloge quand ils font les bons choix. Tout comme Dieu nous dit clairement de choisir la vie, nous récolterons les bénédictions. Les enfants ont besoin de renforcement constant et de louange pour avoir fait la bonne chose. La plupart des individus, jeunes ou âgés, désirent ardemment et ont besoin d'amour et d'attention. À certains moments, les enfants vont calculer ou faire de mauvais choix juste pour obtenir une réponse des parents. Nous ne devrions jamais sous-estimer la valeur de l'éloge, et de façonner le comportement en reconnaissant les choix positifs faits de l'enfant. Dieu le fait avec évidence avec nous puisque nous recevons des bénédictions pour l'obéissance (Deut. 28), et une meilleure compréhension de Sa Loi (Proverbes 16:3).

 

Malheureusement, dans la société actuelle, deux individus craignant Dieu réunis dans un mariage selon Dieu est très rare. Pourtant, toutes choses sont possibles grâce à Dieu. Donc quelle que soit la situation : le mariage à une personne non-convertie, le divorce ou la mort, il y a de nombreux exemples de la façon dont Dieu s'occupe des veuves et des orphelins. C'est aux grands-parents et à l'Église d'aider à élever les enfants afin qu'ils puissent apprendre l’équilibre entre les rôles masculins et féminins.

 

Nous devons discipliner nos enfants

 

Tout comme nous devons former, instruire et éduquer nos enfants, nous devons les discipliner et les corriger si nécessaire.

 

Proverbes 13:24 Celui qui ménage sa verge hait son fils, Mais celui qui l’aime cherche à le corriger.

 

Proverbes 19:18 Châtie ton fils, car il y a encore de l’espérance ; Mais ne désire point le faire mourir.

 

Proverbes 22:15 La folie est attachée au cœur de l’enfant ; La verge de la correction l’éloignera de lui.

 

Proverbes 23:13-16 N’épargne pas la correction à l’enfant ; si tu le frappes (05221) de la verge (07626), il ne mourra point. 14 En le frappant (05221) de la verge, tu délivres son âme du séjour des morts.

 

SHD 5221 signifie : battre 1) frapper, donner un coup, battre, tuer, assassiner a) (niphal) être frappé ou battu b) (PUAL) être frappé ou battu  c) (Hiphil)

 

1) frapper, battre, châtier, applaudir, donner un coup

 

2) frapper, tuer (homme ou bête)

 

3) attaquer, détruire, conquérir, mettre sous le joug, ravager

 

4) frapper, châtier, envoyer un jugement sur, punir, détruire d) (Hophal) être battu 1) recevoir un coup 2) être blessé 3) être abattu 4) être (mortellement) frappé, être tué, être assassiné

 

5) être attaqué et capturé

 

6) être frappé (avec la maladie)

 

7) être flétrie (d’une plante)

 

SHD 7626 tige verge

 

1) verge, bâton, branche, rejeton, crosse, sceptre, tribu a) verge, bâton b) trait (de lance, dard, javelot) c) houlette, bâton (de l’équipement du berger) d) bâton, sceptre (marque de l’autorité) e) clan, tribu

 

Ici, nous voyons que le mot "frapper" a un très large éventail de significations allant de frapper à tuer et capturer, en plus d'autres significations. Le même large concept de signification du mot "verge" est également vrai allant d'être une branche ou une lance, d'une marque d'autorité.

 

À partir de ces mots en hébreu, nous apprenons que nous devons discipliner nos enfants, mais comment cela est géré est une décision des parents. Il existe des directives de base dans la plupart des nations, telles que "fessée" ou "tapette" qui doit être faite avec la main ouverte versus le poing fermé. La fessée doit être faite à travers les vêtements. Il ne faut pas frapper sur le visage ou la tête. De toute évidence, l’utilisation de cordons électriques, etc. comme un moyen d'administrer la punition est perçue comme un abus.

 

Selon les pays, ceux du système des soins de santé, et à l'égard de la loi du territoire, doivent faire rapport des contusions ou des fractures aux agences de protection de l'enfance et/ou la police. Nous devons utiliser la sagesse pour discipliner nos enfants et ne jamais recourir à la cruauté et à la violence.

 

Tout comme Dieu agit avec nous, individuellement, la correction devrait être entreprise en privé avec le parent et l'enfant. Dieu ne nous discipline ou ne traite jamais avec nous dans la colère. De même, nous ne devrions jamais administrer de correction à nos enfants lorsqu’on est en colère. La chose principale est que le parent devrait être en contrôle de ses émotions avant de traiter avec l’enfant qui est hors de contrôle.

 

Les corrections doivent être administrées de suite et rapidement, de sorte que l'enfant puisse voir la cause et l'effet. Les parents ont besoin d'être cohérents dans la correction de leurs enfants et la punition retardée signifie souvent pas de punition. L'enfant doit savoir et comprendre ce qu'il ou elle fait de mal et être enseigné clairement sur ce qu'est un comportement acceptable.

 

La punition doit également être en proportion de l'infraction. On n’administrera pas des châtiments corporels pour chaque infraction. On doit aussi considérer la composition du délinquant. Certains enfants peuvent être amenés aux larmes et au repentir par un regard sévère. D'autres enfants ont besoin de recevoir une fessée, d'autres ont besoin encore d'une perte de privilèges ou des jouets pour voir la conséquence de leurs actions.

 

La relation avec un enfant commence avec la naissance du bébé. C'est à la mère de déterminer quand et comment la correction est administrée selon l'âge des enfants. Dieu a donné à l'homme et à l'armée le libre arbitre, ainsi il en est de même avec nos enfants. Nous devons les nourrir, former, enseigner et les guider dans les Lois de Dieu. Nous devons aussi judicieusement les corriger.

 

Après la correction, l'enfant a besoin de connaître que le parent l’aime toujours et se soucie de lui/elle, même s’il/elle peut avoir fait un mauvais choix ou une erreur. Si nous pouvons garder le Plan de Dieu dans un coin de nos esprits quand nous traitons avec nos enfants, nous augmentons nos chances d’administrer la correction d'une manière pieuse. La capacité d'apprendre à partir de la correction est une marque de sagesse (Proverbes 15:31-33).

 

Conformément à la Loi de Dieu, les enfants sont responsables envers les parents et soumis à la peine de mort s'ils sont rebelles (Deut. 21:18-23). La peine de mort repose dans les parents et, de l'état à travers les anciens, et s'étend ensuite à la population. Voir l'étude La Loi et le Cinquième Commandement (No. 258). Évidemment, personne ne veut jamais la mort d'un enfant, de sorte que les parents doivent travailler continuellement à former leurs enfants pour qu'ils agissent d'une manière acceptable.

 

Les parents doivent faire des provisions et fournir pour leurs enfants.

 

2Corinthiens 12:14 Voici, pour la troisième fois je suis prêt à aller chez vous, et je ne vous serai point à charge ; car ce ne sont pas vos biens que je cherche, c’est vous-mêmes. Ce n’est pas, en effet, aux enfants à amasser pour leurs parents, mais aux parents pour leurs enfants. (LSG).

 

À l’enfant premier-né est donné une double portion de tout héritage et il est ainsi responsable de fournir et de prendre soin de ses parents âgés et de sa famille élargie (Deut. 21:17).

 

Les rôles et responsabilités des enfants

 

Dieu a été très clair dans ce qu'Il attend de nous dans la relation familiale. Le cinquième commandement est dirigé uniquement à la famille (Mc. 10:19 ; Luc 18:20 ; Éph. 6:1-3).

 

Exode 20:12 Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne.

 

Deutéronome 5:16 Honore ton père et ta mère, comme l’Éternel, ton Dieu, te l’a ordonné, afin que tes jours se prolongent et que tu sois heureux dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne.

 

Le cinquième commandement est décrit comme le premier commandement avec promesse.

 

Éphésiens 6:1-3 Enfants, obéissez à vos parents, selon le Seigneur, car cela est juste. 2 Honore ton père et ta mère c’est le premier commandement avec une promesse, 3 afin que tu sois heureux et que tu vives longtemps sur la terre.

 

Nous devons le respect, la révérence et se souvenir de nos mère, père, vieillards et Dieu (Lévitique 19:3, 32 ; Eccl. 12:1 ; Matt. 19:19).

 

Les enfants doivent être obéissants

 

Colossiens 3:20 Enfants obéissez à vos parents en toutes choses, car cela est agréable au Seigneur. (LSG)

 

Enfants, obéissez à vos parents (Gen. 28:7 ; 47:30).

 

C'est un choix d'être sage et obéir à Dieu (Proverbes 10:1 ; 23:15 ; 27:11,29).

 

Les enfants peuvent apprendre à être un exemple positif pour les autres.

 

1Timothée 4:12 Que personne ne méprise ta jeunesse ; mais sois un modèle pour les fidèles, en parole, en conduite, en charité, en foi, en pureté.

 

On nous dit dans 2Timothée 2:22 de fuir les passions de la jeunesse et de rechercher la justice, la foi, l'amour et la paix, avec ceux qui invoquent le Seigneur d'un cœur pur.

 

Des promesses aux enfants pour l’obéissance

 

Proverbes 3:1-8 Mon fils, n’oublie pas mes enseignements, et que ton cœur garde mes préceptes ; 2 Car ils prolongeront les jours et les années de ta vie, et ils augmenteront ta paix. 3 Que la bonté et la fidélité ne t’abandonnent pas ; lie-les à ton cou, écris-les sur la table de ton cœur. 4 Tu acquerras ainsi de la grâce et une raison saine, Aux yeux de Dieu et des hommes. 5 Confie-toi en l’Éternel de tout ton cœur, et ne t’appuie pas sur ta sagesse ; 6 Reconnais-le dans toutes tes voies, et il aplanira tes sentiers. 7 Ne sois point sage à tes propres yeux, crains l’Éternel, et détourne-toi du mal : 8 Ce sera la santé pour tes muscles, et un rafraîchissement pour tes os.

 

Une longue durée de vie est une bénédiction pour ceux qui obéissent à la parole de Dieu (Proverbes 4:10,11, 20-23 ; 8:32,33).

 

Les conséquences aux enfants pour la désobéissance

 

Proverbes 30:17 L’œil qui se moque d’un père et qui dédaigne l’obéissance envers une mère, les corbeaux du torrent le perceront, et les petits de l’aigle le mangeront. (LSG)

 

Marc 7:10-13 Car Moïse a dit : Honore ton père et ta mère ; et : Celui qui maudira son père ou sa mère sera puni de mort. 11 Mais vous, vous dites : Si un homme dit à son père ou à sa mère : Ce dont j’aurais pu t’assister est corban, c’est-à-dire, une offrande à Dieu, 12 vous ne le laissez plus rien faire pour son père ou pour sa mère, 13 annulant ainsi la parole de Dieu par votre tradition, que vous avez établie. Et vous faites beaucoup d’autres choses semblables. (LSG)

 

Dans l'amour, que chacun estime les autres meilleurs que soi (Phil. 2:3). Essayons tous de jouer nos rôles pieux commandés et d’aider la famille de Dieu à être élevée dans la crainte et l'admonestation de Dieu le Père.

 

Comme le temps passe et que cet âge vient à sa fin rapidement, travaillons pendant qu'il fait encore jour et utilisons l’amour et la sagesse dans notre éducation des enfants.

 

Jacques 3:17-18 La sagesse d’en haut est premièrement pure, ensuite pacifique, modérée, conciliante, pleine de miséricorde et de bons fruits, exempte de duplicité, d’hypocrisie. 18 Le fruit de la justice est semé dans la paix par ceux qui recherchent la paix.

 

Prions pour que nos enfants apprennent par nous de l'amour parfait que le Père a pour chacun d’entre nous. Dieu et son Fils et l'Église démontrent cela pour nous. Quelle que soit la correction que reçoivent nos enfants de nous, que cela soit le produit du fruit de la justice semée dans la paix.

 

(Toutes les références à partir de Strong sont les notes de la Bible Online, sauf indication contraire.)

 

  

q