Les Églises Chrétiennes de Dieu

[196]

 

 

 

L’Arche de l’Alliance [196]

 

(Édition 19970329-19980605)

 

L'Arche de l'Alliance est l'élément central du Saint des Saints dans le Tabernacle et le Temple de Dieu. Elle est riche en symbolisme spirituel et représente la centralité de la nature et du Gouvernement de Dieu. Elle est la représentation physique d'une entité spirituelle. Elle a dû céder sa place à une plus grande structure et a été enlevée et cachée, prétendument, par le prophète Jérémie. Ici, nous examinons sa construction, son symbolisme et les prophéties entourant son emplacement et sa restauration.

 

    

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

 

(Copyright © 1997, 1998  Wade Cox)

(Tr. 2011)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
 http://www.logon.org/french/ et http://www.ccg.org/french/

 

 

      

 L’Arche de l’Alliance [196]

 

 

L'Arche de l'Alliance est un symbole des plus puissants. L'Arche a été construite par Moïse pour abriter les symboles du gouvernement de Dieu.

 

L'Arche fait partie du Tabernacle et, en effet, était l'objet central dans le Saint des Saints. Le Tabernacle était une copie du sanctuaire céleste et a été fait par Moïse sous la directive expresse de Dieu par l'être qui lui était apparu au Sinaï (Hébreux 8:5). Nous savons par Actes 7:38 que cet ange dans le désert a donné à Moïse des oracles vivants, pour nous les donner.

 

Il s'ensuit, donc, que l'Arche de l'Alliance symbolise le fonctionnement interne même du Saint des Saints ou le trône de Dieu, et les symboles de l'Arche et ceux qui l'entourent nous apprennent beaucoup sur le gouvernement de Dieu et les êtres les plus proches de Dieu qui exercent le pouvoir dans le jugement sur l’Armée.

 

L'Arche était à l'intérieur du Saint des Saints et il était ouvert uniquement au souverain sacrificateur et, alors, une fois par an. Le symbolisme du voile, c'est qu'il était là pour exclure tous les hommes jusqu'au sacrifice de Christ en tant que souverain sacrificateur, afin qu'il puisse entrer une fois pour toutes avec son propre sang pour nous donner accès, afin que l'Esprit Saint, en tant que la puissance de Dieu, puisse habiter parmi les hommes.

 

Christ a été fait un homme pour qu'il puisse compatir à nos faiblesses, de sorte que nous puissions nous approcher du trône de la grâce en confiance.

 

Hébreux 4:14-16  14 Ainsi, puisque nous avons un grand souverain sacrificateur qui a traversé les cieux, Jésus, le Fils de Dieu, demeurons fermes dans la foi que nous professons. 15 Car nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses ; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché. 16 Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins. (LSG)

 

Christ n'était pas naturellement souverain sacrificateur. Ni ne s’est-il exalté à cette fonction. Il a été nommé en tant que souverain sacrificateur de Dieu. L'incapacité à comprendre ce point important était la raison pour laquelle [l’épitre aux] Hébreux a critiqué l'Église (Hébreux 5:11-14). L'incapacité à comprendre le rôle du Christ comme souverain sacrificateur et sa place dans le Tabernacle est la raison pour laquelle certains n'arrivent pas à progresser à la viande solide et ont encore besoin de lait.

 

Hébreux 5:1-9 1 En effet, tout souverain sacrificateur pris du milieu des hommes est établi pour les hommes dans le service de Dieu, afin de présenter des offrandes et des sacrifices pour les péchés. 2 Il peut être indulgent pour les ignorants et les égarés, puisque la faiblesse est aussi son partage. 3 Et c’est à cause de cette faiblesse qu’il doit offrir des sacrifices pour ses propres péchés, comme pour ceux du peuple. 4 Nul ne s’attribue cette dignité, s’il n’est appelé de Dieu, comme le fut Aaron. 5 Et Christ ne s’est pas non plus attribué la gloire de devenir souverain sacrificateur, mais il la tient de celui qui lui a dit : Tu es mon Fils, Je t’ai engendré aujourd’hui ! 6 Comme il dit encore ailleurs : Tu es sacrificateur pour toujours, Selon l’ordre de Melchisédek. 7 C’est lui qui, dans les jours de sa chair, ayant présenté avec de grands cris et avec larmes des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été exaucé à cause de sa piété, 8 a appris, bien qu’il fût Fils, l’obéissance par les choses qu’il a souffertes, 9 et qui, après avoir été élevé à la perfection, est devenu pour tous ceux qui lui obéissent l’auteur d’un salut éternel, (LSG)

 

Le lieu dans lequel Christ devait servir était le sanctuaire céleste dont le sanctuaire terrestre était une copie.

 

Hébreux 8:1-7 1 Le point capital de ce qui vient d’être dit, c’est que nous avons un tel souverain sacrificateur, qui s’est assis à la droite du trône de la majesté divine dans les cieux, 2 comme ministre du sanctuaire et du véritable tabernacle, qui a été dressé par le Seigneur et non par un homme. 3 Tout souverain sacrificateur est établi pour présenter des offrandes et des sacrifices ; d’où il est nécessaire que celui-ci ait aussi quelque chose à présenter. 4 S’il était sur la terre, il ne serait pas même sacrificateur, puisque là sont ceux qui présentent les offrandes selon la loi 5 lesquels célèbrent un culte, image et ombre des choses célestes, selon que Moïse en fut divinement averti lorsqu’il allait construire le tabernacle : Aie soin, lui fut-il dit, de faire tout d’après le modèle qui t’a été montré sur la montagne. 6 Mais maintenant il a obtenu un ministère d’autant supérieur qu’il est le médiateur d’une alliance plus excellente, qui a été établie sur de meilleures promesses. 7 En effet, si la première alliance avait été sans défaut, il n’aurait pas été question de la remplacer par une seconde. (LSG)

 

On peut voir l'objectif du sanctuaire à partir du texte dans Hébreux 9.

 

Hébreux 9:1-28 1 La première alliance avait aussi des ordonnances relatives au culte, et le sanctuaire terrestre. 2 Un tabernacle fut, en effet, construit. Dans la partie antérieure, appelée le lieu saint, étaient le chandelier, la table, et les pains de proposition. 3 Derrière le second voile se trouvait la partie du tabernacle appelée le saint des saints, 4 renfermant l’autel d’or pour les parfums, et l’arche de l’alliance, entièrement recouverte d’or. Il y avait dans l’arche un vase d’or contenant la manne, la verge d’Aaron, qui avait fleuri, et les tables de l’alliance. 5 Au-dessus de l’arche étaient les chérubins de la gloire, couvrant de leur ombre le propitiatoire. Ce n’est pas le moment de parler en détail là-dessus. 6 Or, ces choses étant ainsi disposées, les sacrificateurs qui font le service entrent en tout temps dans la première partie du tabernacle ; 7 et dans la seconde le souverain sacrificateur seul entre une fois par an, non sans y porter du sang qu’il offre pour lui-même et pour les péchés du peuple. 8 Le Saint-Esprit montrait par là que le chemin du lieu très saint n’était pas encore ouvert, tant que le premier tabernacle subsistait. 9 C’est une figure pour le temps actuel, où l’on présente des offrandes et des sacrifices qui ne peuvent rendre parfait sous le rapport de la conscience celui qui rend ce culte, 10 et qui, avec les aliments, les boissons et les diverses ablutions, étaient des ordonnances charnelles imposées seulement jusqu’à une époque de réformation. 11 Mais Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir ; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n’est pas construit de main d’homme, c’est-à-dire, qui n’est pas de cette création ; 12 et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle. 13 Car si le sang des taureaux et des boucs, et la cendre d’une vache, répandue sur ceux qui sont souillés, sanctifient et procurent la pureté de la chair, 14 combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s’est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des œuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant ! 15 Et c’est pour cela qu’il est le médiateur d’une nouvelle alliance, afin que, la mort étant intervenue pour le rachat des transgressions commises sous la première alliance, ceux qui ont été appelés reçoivent l’héritage éternel qui leur a été promis. 16 Car là où il y a un testament, il est nécessaire que la mort du testateur soit constatée. 17 Un testament, en effet, n’est valable qu’en cas de mort, puisqu’il n’a aucune force tant que le testateur vit. 18 Voilà pourquoi c’est avec du sang que même la première alliance fut inaugurée. 19 Moïse, après avoir prononcé devant tout le peuple tous les commandements de la loi, prit le sang des veaux et des boucs, avec de l’eau, de la laine écarlate, et de l’hysope ; et il fit l’aspersion sur le livre lui-même et sur tout le peuple, 20 en disant : Ceci est le sang de l’alliance que Dieu a ordonnée pour vous. 21 Il fit pareillement l’aspersion avec le sang sur le tabernacle et sur tous les ustensiles du culte. 22 Et presque tout, d’après la loi, est purifié avec du sang, et sans effusion de sang il n’y a pas de pardon.

23 Il était donc nécessaire, puisque les images des choses qui sont dans les cieux devaient être purifiées de cette manière, que les choses célestes elles-mêmes le fussent par des sacrifices plus excellents que ceux-là. 24 Car Christ n’est pas entré dans un sanctuaire fait de main d’homme, en imitation du véritable, mais il est entré dans le ciel même, afin de comparaître maintenant pour nous devant la face de Dieu. 25 Et ce n’est pas pour s’offrir lui-même plusieurs fois qu’il y est entré, comme le souverain sacrificateur entre chaque année dans le sanctuaire avec du sang étranger ; 26 autrement, il aurait fallu qu’il eût souffert plusieurs fois depuis la création du monde, tandis que maintenant, à la fin des siècles, il a paru une seule fois pour abolir le péché par son sacrifice. 27 Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement, 28 de même Christ, qui s’est offert une seule fois pour porter les péchés de plusieurs, apparaîtra sans péché une seconde fois à ceux qui l’attendent pour leur salut. (LSG)

 

Le texte dans Hébreux explique le contenu du sanctuaire, mais n'explique pas la signification du contenu du Saint des Saints. Ce sanctuaire ou tabernacle a apparemment été caché par le prophète Jérémie sur les ordres de Dieu. Pourquoi était-ce le cas et que représente le symbolisme ? Ces questions n'ont pas été expliquées et il est nécessaire qu'elles soient comprises dans ces derniers temps.

 

L'Ancienne Alliance a été éliminée pour de très bonnes raisons. Mais ce qui a été supprimé est mal compris par le Christianisme moderne et pour cette raison ils trébuchent.

 

Hébreux 10:1-31 1 En effet, la loi, qui possède une ombre des biens à venir, et non l’exacte représentation des choses, ne peut jamais, par les mêmes sacrifices qu’on offre perpétuellement chaque année, amener les assistants à la perfection. 2 Autrement, n’aurait-on pas cessé de les offrir, parce que ceux qui rendent ce culte, étant une fois purifiés, n’auraient plus eu aucune conscience de leurs péchés ? 3 Mais le souvenir des péchés est renouvelé chaque année par ces sacrifices ; 4 car il est impossible que le sang des taureaux et des boucs ôte les péchés. 5 C’est pourquoi Christ, entrant dans le monde, dit : Tu n’as voulu ni sacrifice ni offrande, Mais tu m’as formé un corps ; 6 Tu n’as agréé ni holocaustes ni sacrifices pour le péché. 7 Alors j’ai dit : Voici, je viens Dans le rouleau du livre il est question de moi Pour faire, ô Dieu, ta volonté. 8 Après avoir dit d’abord : Tu n’as voulu et tu n’as agréé ni sacrifices ni offrandes, Ni holocaustes ni sacrifices pour le péché ce qu’on offre selon la loi, 9 il dit ensuite : Voici, je viens Pour faire ta volonté. Il abolit ainsi la première chose pour établir la seconde. 10 C’est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l’offrande du corps de Jésus-Christ, une fois pour toutes. 11 Et tandis que tout sacrificateur fait chaque jour le service et offre souvent les mêmes sacrifices, qui ne peuvent jamais ôter les péchés, 12 lui, après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, s’est assis pour toujours à la droite de Dieu, 13 attendant désormais que ses ennemis soient devenus son marchepied. 14 Car, par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés. 15 C’est ce que le Saint-Esprit nous atteste aussi ; car, après avoir dit : 16 Voici l’alliance que je ferai avec eux, Après ces jours-là, dit le Seigneur : Je mettrai mes lois dans leurs cœurs, Et je les écrirai dans leur esprit, il ajoute : 17 Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités. 18 Or, là où il y a pardon des péchés, il n’y a plus d’offrande pour le péché. 19 Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire 20 par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire, de sa chair, 21 et puisque nous avons un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu, 22 approchons-nous avec un cœur sincère, dans la plénitude de la foi, les cœurs purifiés d’une mauvaise conscience, et le corps lavé d’une eau pure. 23 Retenons fermement la profession de notre espérance, car celui qui a fait la promesse est fidèle. 24 Veillons les uns sur les autres, pour nous exciter à la charité et aux bonnes œuvres. 25 N’abandonnons pas notre assemblée, comme c’est la coutume de quelques-uns ; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d’autant plus que vous voyez s’approcher le jour. 26 Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, 27 mais une attente terrible du jugement et l’ardeur d’un feu qui dévorera les rebelles. 28 Celui qui a violé la loi de Moïse meurt sans miséricorde, sur la déposition de deux ou de trois témoins ; 29 de quel pire châtiment pensez-vous que sera jugé digne celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu, qui aura tenu pour profane le sang de l’alliance, par lequel il a été sanctifié, et qui aura outragé l’Esprit de la grâce ? 30 Car nous connaissons celui qui a dit : A moi la vengeance, à moi la rétribution ! et encore : Le Seigneur jugera son peuple. 31 C’est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant. (LSG)

 

La chose qui est devenue obsolète était le système sacrificiel qui était nécessaire parce que nous n'avions pas de relation directe avec Dieu grâce à un accès direct à l'Esprit Saint. Ainsi nous avons pu observer la loi directement, sans enseignants, en étant guidés de l'Esprit Saint dans les voies et la nature de Dieu.

 

Cette Nouvelle Alliance a été annoncée par la nature de l'enregistrement de la loi. La loi a été donnée à Moïse sur deux tables de pierre. Elles ont été taillées par Dieu. Toutefois, lors de leur destruction par Moïse, il (Moïse) a dû tailler deux autres tables lui-même. Ces tables étaient assez petites pour que Moïse les porte dans une main. Elles étaient également inscrites sur les deux côtés. De temps à autre, Moïse les portait dans chaque main. L'inscription des deux tables sur les deux côtés indique de façon parabolique la loi étant de deux côtés - le physique et le spirituel. Le grand premier commandement composé des quatre premiers commandements relatifs à la relation homme-Dieu était sans doute d'un côté. Le grand deuxième commandement des relations physiques de l'humanité était de l'autre côté. Les deux tables pointaient vers la dualité de la loi de la même manière et aussi à la deuxième alliance. Ainsi, la structure des tables pointait vers l'avenir. L'homme ne pouvait pas vivre selon la loi physique et ne pouvait pas accomplir la loi sans l'Esprit Saint. La verge d'Aaron qui avait fleuri et la manne ont également été incluses dans l'Arche. Elles pointaient vers la puissance de Dieu dans le sacerdoce et à la préservation d'Israël dans le désert. (Cette structure des commandements est une bonne étude de la Bible à part entière.) Les codes écrits se tenaient en dehors de l'Arche (voir l’étude La Distinction dans la Loi (No. 96)).

 

Nous avons pu entrer dans ce sanctuaire pour entrer dans une relation avec Dieu comme un ordre de sacrificateurs. Celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés sont d'un seul.

 

Hébreux 2:11 11 Car celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés sont tous issus d’un seul. C’est pourquoi il n’a pas honte de les appeler frères, (LSG)

 

Christ a sanctifié le sanctuaire céleste, ainsi que le sanctuaire terrestre. Il a été oint d'une huile de joie au-dessus de ses partenaires ou camarades par son élohim comme élohim (Psaume 45:6-7; Héb. 1:8-9). Dieu n’était pas concerné avec l'Armée céleste, mais avec l’Armée céleste dans les descendants d'Abraham, et pour cette raison, le Messie a été envoyé sur la terre. L'Armée céleste était loyale et en tant que telle n'avait pas perdu l’Esprit Saint ou sa relation en tant que fils de Dieu. Seul l'Armée déchue et l'humanité de la terre étaient en danger.

 

Hébreux 2:16-18 16 Car assurément ce n’est pas à des anges qu’il vient en aide, mais c’est à la postérité d’Abraham. 17 En conséquence, il a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin qu’il fût un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu, pour faire l’expiation des péchés du peuple ; 18 car, ayant été tenté lui-même dans ce qu’il a souffert, il peut secourir ceux qui sont tentés. (LSG)

 

Christ a été fidèle à Celui qui l'a fait, car le constructeur de toutes choses, c'est Dieu.

 

Hébreux 3:1-6 1 C’est pourquoi, frères saints, qui avez part à la vocation céleste, considérez l’apôtre et le souverain sacrificateur de la foi que nous professons, 2 Jésus, qui a été fidèle à celui qui l’a établi, [poieo ; SHD 4160 amener à ou faire] comme le fut Moïse dans toute sa maison. 3 Car il a été jugé digne d’une gloire d’autant supérieure à celle de Moïse que celui qui a construit une maison a plus d’honneur que la maison même. 4 Chaque maison est construite par quelqu’un, mais celui qui a construit toutes choses, c’est Dieu. 5 Pour Moïse, il a été fidèle dans toute la maison de Dieu, comme serviteur, pour rendre témoignage de ce qui devait être annoncé ; 6 mais Christ l’est comme Fils sur sa maison ; et sa maison, c’est nous, pourvu que nous retenions jusqu’à la fin la ferme confiance et l’espérance dont nous nous glorifions. (LSG)

 

Ici, la distinction de la vocation devient évidente. Cette séquence entière a été reflétée dans les objets du Temple et dans la méthode d’adoration et de sacrifice.

 

Chaque objet a une signification et la centralité du Saint des Saints et le symbolisme de la puissance de Dieu étaient l'Arche de l'Alliance.

 

Structure de l'Arche

 

Moïse a reçu l'ordre de construire l'Arche de spécifications et de matériaux déterminés à l’avance. Les ordres pour la construction se trouvent dans Exode 25.

 

Il y avait trois arches. La première était l'Arche du déluge (Genèse 6:14-9:18) et la seconde était l'Arche de Moïse dans les joncs (Exode 2:3,5). Elles étaient, d’après SHD 8392, un tebah ou une boîte. Ce mot est probablement d'origine égyptienne et est probablement utilisé pour marquer la distinction entre les réalités physiques et spirituelles en cause.

 

L'Arche de l'Alliance était, d’après SHD 727, une ’ârôwn ou ’ârôn qui est dérivé de SHD 717 ’ârâh recueillir ou cueillir. Cela signifie une Arche, un coffre ou un étui.

 

Ici, le sens de contenir l'objet en question plutôt que d'une boîte dans l’abstrait est transmis. Le contenu est donc la caractéristique et symbolise la puissance dans le cas de l'Arche de l'Alliance. Ce n'est pas un hasard que le nom du souverain sacrificateur Aaron est dérivé de ce mot. Aaron était le porte-parole de Moïse, en tant que souverain sacrificateur, comme Christ est le porte-parole d’Éloah ou du Père en tant que chef des élohim. La relation se développera alors que nous examinons la question.

 

Dieu a donné des instructions spécifiques, par Jésus-Christ, sur le tabernacle et son contenu. Il devait être fourni par les gens qui étaient disposés à donner au Seigneur tel qu’il leur a ordonné de donner.

 

Exode 25:1-9 1 L’Eternel parla à Moïse, et dit : 2 Parle aux enfants d’Israël. Qu’ils m’apportent une offrande ; vous la recevrez pour moi de tout homme qui la fera de bon cœur. 3 Voici ce que vous recevrez d’eux en offrande : de l’or, de l’argent et de l’airain ; 4 des étoffes teintes en bleu, en pourpre, en cramoisi, du fin lin et du poil de chèvre ; 5 des peaux de béliers teintes en rouge et des peaux de dauphins ; du bois d’acacia ; 6 de l’huile pour le chandelier, des aromates pour l’huile d’onction et pour le parfum odoriférant ; 7 des pierres d’onyx et d’autres pierres pour la garniture de l’éphod et du pectoral. 8 Ils me feront un sanctuaire, et j’habiterai au milieu d’eux. 9 Vous ferez le tabernacle et tous ses ustensiles d’après le modèle que je vais te montrer. (LSG)

 

Le but de la structure était pour que Dieu puisse demeurer en eux. Il s'agissait d'une ombre de la demeure de l'Esprit Saint.

 

Le premier élément du Tabernacle spécifié était l'Arche de l'Alliance qui était l'objet principal du Saint des Saints et le symbole de la puissance de Dieu et de Sa nature.

 

Exode 25:10-16 10 Ils feront une arche de bois d’acacia, sa longueur sera de deux coudées et demie, sa largeur d’une coudée et demie, et sa hauteur d’une coudée et demie. 11 Tu la couvriras d’or pur, tu la couvriras en dedans et en dehors, et tu y feras une bordure d’or tout autour. 12 Tu fondras pour elle quatre anneaux d’or, et tu les mettras à ses quatre coins, deux anneaux d’un côté et deux anneaux de l’autre côté. 13 Tu feras des barres de bois d’acacia, et tu les couvriras d’or. 14 Tu passeras les barres dans les anneaux sur les côtés de l’arche, pour qu’elles servent à porter l’arche ; 15 les barres resteront dans les anneaux de l’arche, et n’en seront point retirées. 16 Tu mettras dans l’arche le témoignage, que je te donnerai. (LSG)

 

L'Arche devait être faite en bois d'acacia ou de shittim. Ce bois est l'acacia de la même famille que l'acacia australien. Il est originaire de la plaine de la Mer Morte à Eilat. Il pousse à une hauteur d'environ 4 à 7 mètres. Il est toujours vert et ses racines d’une profondeur de 1,5 mètres de face dans le sens de l'écoulement de l'eau de tout lit de rivière ou aquifère, en prenant une surface plus grande que celle du feuillage. Il est le centre de l'écologie de son environnement fournissant du fourrage pour les bouquetins, les cerfs et les damans, ainsi que les chameaux et les chèvres. Tant les insectes que les oiseaux, qui s’y nourrissent, vivent dans ses branches (voir Yuval Peled dans Eretzhas, cf. Sittim Wood and The Ark of the Covenant en décembre 96/janvier 97 Archaeological Diggings, Australie, p. 7-8).

 

L'âge de l'acacia ne peut être déterminé parce que les arbres ne produisent pas d’anneaux de croissance. Il n'y a pas de grain dans le bois. Il y a un certain nombre de concepts spirituels ici. L'éternité de l'Esprit Saint était donc symbolisée. Le bois était recouvert d'or et n'était donc pas visible. Cet or est celui affiné par le feu du Seigneur et acheté de Lui par les élus.

 

Pour faire l'Arche de l'Alliance, les petits arbres devaient être coupés et les pièces assemblées par des chevilles puisqu’aucun arbre unique ne serait assez grand. Ainsi, le logement pour le contenu qui symbolise la nature de Dieu et Sa loi est fait à partir de nombreuses pièces de bois parfaitement travaillées et réunies dans un ensemble façonné. Ce concept s’étendait aux planches de la construction. Chaque planche était de dix coudées de haut et d’une coudée et demie de largeur (Exode 26:16). C'est le même concept que les pierres du Temple étant des pierres vivantes bien coordonnées (1Pierre 2:5).

 

L'Arche ne devait pas être touchée par des mains humaines et, par conséquent, elle était portée par des barres qui passaient à travers les anneaux de chaque côté.

 

Le prochain élément à être construit était ledit propitiatoire qui était placé sur le dessus de l'Arche.

 

Exode 25:17-22 17 Tu feras un propitiatoire d’or pur ; sa longueur sera de deux coudées et demie, et sa largeur d’une coudée et demie. 18 Tu feras deux chérubins d’or, tu les feras d’or battu, aux deux extrémités du propitiatoire ; 19 fais un chérubin à l’une des extrémités et un chérubin à l’autre extrémité ; vous ferez les chérubins sortant du propitiatoire à ses deux extrémités. 20 Les chérubins étendront les ailes par-dessus, couvrant de leurs ailes le propitiatoire, et se faisant face l’un à l’autre ; les chérubins auront la face tournée vers le propitiatoire. 21 Tu mettras le propitiatoire sur l’arche, et tu mettras dans l’arche le témoignage, que je te donnerai. 22 C’est là que je me rencontrerai avec toi ; du haut du propitiatoire, entre les deux chérubins placés sur l’arche du témoignage, je te donnerai tous mes ordres pour les enfants d’Israël. (LSG)

 

Cette traduction du détail concernant l'Arche comme un propitiatoire est totalement trompeuse et obscurcit la véritable signification des chérubins. Cela frappe au cœur du Christianisme Trinitaire et, par conséquent, il a été traduit de cette façon de sorte que seul l’érudit puisse voir à travers le problème.

 

Le mot traduit propitiatoire est le mot hébreu kapporeth (SHD 3727) signifiant couverture ou couvercle. Il est dérivé de la racine principale kaphar (SHD 3722) ce qui signifie couvrir dans le sens de couvrir avec du bitume et signifie expier ou fermer les yeux pour apaiser ou annuler. Le concept est d'apaiser ou racheter, nettoyer ou invalider, pardonner, être miséricordieux, pacifier, excuser, purger, dresser ou concilier.

 

Ainsi, la couverture est la couverture d'expiation ou de pardon ou de l'annulation du péché. Cette fonction est dévolue à Jésus-Christ. Elle est mentionnée comme la couverture de la justice. Le concept se trouve dans Ésaïe 61:10.

 

Ésaïe 61:10 10 Je me réjouirai en l’Eternel ; mon âme s’égaiera en mon Dieu, parce qu’il m’a revêtu des vêtements du salut et m’a couvert du manteau de la justice, comme le fiancé se pare d’un diadème, comme la mariée s’orne de sa parure. (BBA)

 

Nul, pas même un Lévite, ne pouvait toucher à cette Arche sous peine de mort (Nombres 4:15).

 

Cette couverture du salut avait deux êtres placés dessus. Ceux-ci étaient les chérubins. Ces êtres étaient directement concernés par les fonctions de jugement et de miséricorde. Ils étaient dans ce sens les êtres les plus puissants concernés par l'exercice de la puissance de Dieu.

 

La couverture ou le propitiatoire est le marchepied du trône de Dieu.

 

Psaume 132:7 7 Allons à sa demeure, Prosternons-nous devant son marchepied !… (LSG)

 

1Chroniques 28:2 2 Le roi David se leva sur ses pieds, et dit : Écoutez-moi, mes frères et mon peuple ! J’avais l’intention de bâtir une maison de repos pour l’arche de l’alliance de l’Eternel et pour le marchepied de notre Dieu, et je me préparais à bâtir. (LSG)

 

Ce marchepied du trône était considéré comme le lieu où le Seigneur rencontrait le représentant du peuple, qui était le souverain sacrificateur. Ce symbole physique était le miroir du trône de Dieu, où le souverain sacrificateur rencontrait Dieu à Son trône. En ce sens, la puissance de Dieu devait être déléguée au souverain sacrificateur, quand il avait expié une fois pour toutes comme nous le voyons dans Hébreux. Ainsi, la relation entre Dieu et Christ est représentée ici à la couverture de l'Arche de l'Alliance.

 

Les chérubins étaient des ornements du trône dès les premiers temps (Genèse 3:24, cf. The New Oxford Annotated RSV, note en bas de page à Ex. 25:17 ; Gen. 3:24). Les chérubins étaient les gardiens des lieux sacrés.

 

1Rois 8:6-7 6 Les sacrificateurs portèrent l’arche de l’alliance de l’Eternel à sa place, dans le sanctuaire de la maison, dans le lieu très saint, sous les ailes des chérubins. 7 Car les chérubins avaient les ailes étendues sur la place de l’arche, et ils couvraient l’arche et ses barres par-dessus. (LSG)

 

Les chérubins ici avaient un symbolisme double. Les deux chérubins sur la couverture de l'Arche étaient de nouveau en double comme revêtement intérieur du Temple.

 

Ils étaient représentés à moitié homme et moitié lion, mais à l'inverse de l'ancien Sphinx d'Égypte.

 

Ézéchiel 41:15-26 15 Il mesura la longueur du bâtiment devant la place vide, sur le derrière, et ses galeries de chaque côté : il y avait cent coudées. Le temple intérieur, les vestibules extérieurs, 16 les seuils, les fenêtres grillées, les galeries du pourtour aux trois étages, en face des seuils, étaient recouverts de bois tout autour. Depuis le sol jusqu’aux fenêtres fermées, 17 jusqu’au-dessus de la porte, le dedans de la maison, le dehors, toute la muraille du pourtour, à l’intérieur et à l’extérieur, tout était d’après la mesure, 18 et orné de chérubins et de palmes. Il y avait une palme entre deux chérubins. Chaque chérubin avait deux visages, 19 une face d’homme tournée d’un côté vers la palme, et une face de lion tournée de l’autre côté vers l’autre palme ; il en était ainsi tout autour de la maison. 20 Depuis le sol jusqu’au-dessus de la porte, il y avait des chérubins et des palmes, et aussi sur la muraille du temple. 21 Les poteaux du temple étaient carrés, et la face du sanctuaire avait le même aspect. 22 L’autel était de bois, haut de trois coudées, et long de deux coudées. Ses angles, ses pieds, et ses côtés étaient de bois. L’homme me dit : C’est ici la table qui est devant l’Eternel. 23 Le temple et le sanctuaire avaient deux portes. 24 Il y avait aux portes deux battants, qui tous deux tournaient sur les portes, deux battants pour une porte et deux pour l’autre. 25 Des chérubins et des palmes étaient sculptés sur les portes du temple, comme sur les murs. Un entablement en bois était sur le front du vestibule en dehors. 26 Il y avait des fenêtres fermées, et il y avait des palmes de part et d’autre, ainsi qu’aux côtés du vestibule, aux chambres latérales de la maison, et aux entablements. (LSG)

 

Cette vision d'Ézéchiel est du système millénaire et les chérubins ici sont de deux types – le système de l'homme et le système à tête de lion. Ils représentent les deux chérubins qui sont tombés en disgrâce – Satan et le second du système, le chérubin à tête de lion ou aeon [ou éon ou eôn] qui se tient devant le trône de Dieu. Ils doivent être remplacés de l'Armée.

 

Les descriptions d'Ézéchiel sont considérées par certains de refléter le Temple de Salomon, mais il était déjà en captivité, quand cette vision lui a été donnée dans la vingt-cinquième année de l'exil. Il est à noter ici aussi que la division tripartite du Temple est semblable aux premiers thèmes du temple cananéen du treizième siècle à Hazor et du temple du huitième siècle à Tell Tainat (Hattina) dans le nord de la Syrie. Il y a une signification à ce symbolisme.

 

Tout le symbolisme de ce Temple se rapporte à la restauration et au système à venir. Cela n'a pas été accompli encore.

 

Les facteurs importants de la description d'Ézéchiel portent sur le trône de Dieu, sous les chérubins et l'apparition de la Gloire de Dieu. Cet être qui est la Gloire du Dieu d'Israël est un être qui est décrit comme sortant par la porte de l'Est sur son char trône (Ézéchiel 10:18-19 ; 11:22-23). Il revient de la même direction et re-consacre le Temple purifié par sa présence (cf. Ex. 40:34-38 ; 1Rois 8:10-11).

 

Ézéchiel 43:1-7 1 Il me conduisit à la porte, à la porte qui était du côté de l’orient. 2 Et voici, la gloire du Dieu d’Israël s’avançait de l’orient. Sa voix était pareille au bruit des grandes eaux, et la terre resplendissait de sa gloire. 3 Cette vision était semblable à celle que j’avais eue lorsque j’étais venu pour détruire la ville ; et ces visions étaient semblables à celle que j’avais eue près du fleuve du Kebar. Et je tombai sur ma face. 4 La gloire de l’Eternel entra dans la maison par la porte qui était du côté de l’orient. 5 Alors, l’esprit m’enleva et me transporta dans le parvis intérieur. Et voici, la gloire de l’Eternel remplissait la maison. 6 J’entendis quelqu’un qui me parlait depuis la maison, et un homme se tenait près de moi. 7 Il me dit : Fils de l’homme, c’est ici le lieu de mon trône, le lieu où je poserai la plante de mes pieds ; j’y habiterai éternellement au milieu des enfants d’Israël. La maison d’Israël et ses rois ne souilleront plus mon saint nom par leurs prostitutions et par les cadavres de leurs rois sur leurs hauts lieux. (LSG)

 

La Gloire du Dieu d'Israël est identifiée dans le Nouveau Testament dans Tite. Cet être est Jésus-Christ. Il a quitté par la porte de l'Est et revient de la même manière qu'il l’a quittée.

 

De cette façon, nous attendons notre bienheureuse espérance l'apparition de Jésus-Christ, la Gloire de notre grand Dieu et Sauveur.

 

Tite 2:11-13 11 Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée. 12 Elle nous enseigne à renoncer à l’impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété, 13 en attendant la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus-Christ, (LSG)

 

Les Trinitaires lisent ce texte comme Jésus-Christ est notre grand Dieu et Sauveur tandis que l'Ancien Testament montre que la Gloire du Dieu d'Israël est un être à part entière qui quitte le Temple et retourne ensuite au Temple pour mettre en place ce système de la fin des temps. Cet être ne peut être personne d'autre que Jésus-Christ.

 

Ézéchiel reçoit la vision des chérubins près de la rivière de Cheber (Ézéchiel 1:1-28). Cet être est apparu avec les chérubins à Kebar et cet être avait le même aspect de la ressemblance de la Gloire du Seigneur (Ézéchiel 1:28). Tel est le sens du texte dans Tite.

 

Ces chérubins se déplaçaient avec l'Esprit partout où il se déplaçait et leurs ailes couvraient la structure touchant comme elles le faisaient dans le Temple (Ézéchiel 1:11-12). Ces êtres sont les créatures mentionnées dans l'Apocalypse comme étant autour du trône de Dieu.

 

La ressemblance de la Gloire de l'Éternel n'était pas Dieu, mais Son messager comme la ressemblance de Sa Gloire. Cet être a parlé à Ézéchiel. Il l’a chargé comme nous le voyons aux Chapitres 2 et 3. Cet être était la gloire de Jéhovah et portait Son nom : car le nom de Dieu était en lui (Exode 23:21).

 

Cet être parla de la ressemblance du trône de Dieu (Ézéchiel 1:26).

 

Les chérubins entouraient ce trône et leurs ailes couvraient la ressemblance du trône qui était comme un saphir (Ézéchiel 10:01 et suiv.)

 

Ézéchiel 10:1-20 1 Je regardai, et voici, sur le ciel qui était au-dessus de la tête des chérubins, il y avait comme une pierre de saphir ; on voyait au-dessus d’eux quelque chose de semblable à une forme de trône. 2 Et l’Eternel dit à l’homme vêtu de lin : Va entre les roues sous les chérubins, remplis tes mains de charbons ardents que tu prendras entre les chérubins, et répands-les sur la ville ! Et il y alla devant mes yeux. 3 Les chérubins étaient à la droite de la maison, quand l’homme alla, et la nuée remplit le parvis intérieur. 4 La gloire de l’Eternel s’éleva de dessus les chérubins, et se dirigea vers le seuil de la maison ; la maison fut remplie de la nuée, et le parvis fut rempli de la splendeur de la gloire de l’Eternel. 5 Le bruit des ailes des chérubins se fit entendre jusqu’au parvis extérieur, pareil à la voix du Dieu tout-puissant lorsqu’il parle. 6 Ainsi l’Eternel donna cet ordre à l’homme vêtu de lin : Prends du feu entre les roues, entre les chérubins ! Et cet homme alla se placer près des roues. 7 Alors un chérubin étendit la main entre les chérubins vers le feu qui était entre les chérubins ; il en prit, et le mit dans les mains de l’homme vêtu de lin. Et cet homme le prit, et sortit. 8 On voyait aux chérubins une forme de main d’homme sous leurs ailes. 9 Je regardai, et voici, il y avait quatre roues près des chérubins, une roue près de chaque chérubin ; et ces roues avaient l’aspect d’une pierre de chrysolithe. 10 A leur aspect, toutes les quatre avaient la même forme ; chaque roue paraissait être au milieu d’une autre roue. 11 En cheminant, elles allaient de leurs quatre côtés, et elles ne se tournaient point dans leur marche ; mais elles allaient dans la direction de la tête, sans se tourner dans leur marche. 12 Tout le corps des chérubins, leur dos, leurs mains, et leurs ailes, étaient remplis d’yeux, aussi bien que les roues tout autour, les quatre roues. 13 J’entendis qu’on appelait les roues tourbillon. 14 Chacun avait quatre faces ; la face du premier était une face de chérubin, la face du second une face d’homme, celle du troisième une face de lion, et celle du quatrième une face d’aigle. 15 Et les chérubins s’élevèrent. C’étaient les animaux que j’avais vus près du fleuve du Kebar. 16 Quand les chérubins marchaient, les roues cheminaient à côté d’eux ; et quand les chérubins déployaient leurs ailes pour s’élever de terre, les roues aussi ne se détournaient point d’eux. 17 Quand ils s’arrêtaient, elles s’arrêtaient, et quand ils s’élevaient, elles s’élevaient avec eux, car l’esprit des animaux était en elles. 18 La gloire de l’Eternel se retira du seuil de la maison, et se plaça sur les chérubins. 19 Les chérubins déployèrent leurs ailes, et s’élevèrent de terre sous mes yeux quand ils partirent, accompagnés des roues. Ils s’arrêtèrent à l’entrée de la porte de la maison de l’Eternel vers l’orient ; et la gloire du Dieu d’Israël était sur eux, en haut. 20 C’étaient les animaux que j’avais vus sous le Dieu d’Israël près du fleuve du Kebar, et je reconnus que c’étaient des chérubins. (LSG)

 

L'explication des chérubins a d'abord été proposée dans l’étude La Signification de la Vision d'Ézéchiel (No. 108). Nous continuons dans ce texte et la question se rapporte à la Gloire du Dieu d'Israël et au plan du salut. Dans ce texte d'Ézéchiel 10, nous voyons que la Gloire de Yahovah quitta les chérubins et se plaça sur la maison et la maison fut remplie de la nuée et la cour était pleine de l'éclat de la gloire de Yahovah.

 

Cet être qui était la Gloire de Yahovah des Armées, il lui avait été donné le nom Yahovah. Il était l'ange dans la colonne de feu et de nuées qui a suivi Israël dans le désert. Le Dieu Très-Haut a donné Israël à cet être qui est appelé Yahovah.

 

Deutéronome 32:8-9 8 Quand le Très-Haut donna un héritage aux nations, Quand il sépara les enfants des hommes, Il fixa les limites des peuples D’après le nombre des enfants d’Israël, 9 Car la portion de l’Eternel, c’est son peuple, Jacob est la part de son héritage.  (LSG)

 

L’Éternel ici est [le mot] Yahovah. La portion de Yahovah est Jacob.

 

Un autre aspect de ce texte d'Ézéchiel, c'est que le chérubin est de nouveau défini comme ayant une des quatre faces qui, lorsqu'on les compare avec Ézéchiel 1, montre que le visage du chérubin est celui du taureau. Ce symbolisme a beaucoup à voir avec la typologie de tuer le Taureau des systèmes de Mithra et du Mystère.

 

La Gloire de l'Éternel vint à la maison avant de repartir et se plaça sur les chérubins. Les chérubins montèrent ensuite et se placèrent sur les portes de la porte orientale de la maison du Seigneur chacun d'eux. C'est l'entrée réservée au prince. De cette ascension, la Gloire de l’Éternel est devenue le prince de l'alliance et a accompli Psaume 45:6-7 (cf. Héb. 1:8-9). Cet être était le Messie. Son trône est un trône de Dieu.

 

Hébreux 1:8-9 8 Mais il a dit au Fils : Ton trône, ô Dieu, est éternel ; Le sceptre de ton règne est un sceptre d’équité ; 9 Tu as aimé la justice, et tu as haï l’iniquité ; C’est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t’a oint D’une huile de joie au-dessus de tes égaux. (LSG)

 

De son ascension, il a été oint au-dessus de ses camarades. Il est devenu un fils de Dieu avec puissance par sa résurrection d'entre les morts (Romains 1:4).

 

La typologie de cette activité est représentée par le sacrifice d'Expiation. Le taureau était sacrifié pour l’offrande de péché des Expiations (Nombres 29:1). Ceci était offert à la fois pour le souverain sacrificateur et le sacerdoce (Lév. 16:6,11). Ainsi, le Messie a été sacrifié pour racheter lui-même et l'Armée. L'offrande est similaire à la victime expiatoire pour le sacerdoce (Lévitique 4:3-12). La distinction des deux réside dans le rituel du sang. Dans le cadre des sacrifices ou services quotidiens, le sacrificateur trempait son doigt dans le sang et aspergeait sept fois devant le Seigneur en face du voile du sanctuaire (Lévitique 4:6) et aussi sur les cornes de l'autel des parfums dans la tente d'assignation (Lévitique 4:7). Au jour des Expiations, le souverain sacrificateur entrait dans le sanctuaire avec de l'encens (Lévitique 16:12-13) et apportait le sang du taureau dans le Saint des Saints où il aspergeait sept fois devant la couverture qui est traduite propitiatoire (Lévitique 16:14).

 

Le souverain sacrificateur amenait un encensoir plein de charbons ardents de l'autel extérieur et deux poignées de parfum odoriférant en poudre (Lév. 16:12). La fumée de l'encens couvrait le dit propitiatoire qui est sur le témoignage (Lév. 16:12). Ce témoignage était les dix commandements ou les tables de la loi.

 

Le nuage d'encens était symbolique de l'écran protecteur de la nuée du Messager de la Présence quand il apparaissait en Israël. Sa fonction était donc de protéger symboliquement le souverain sacrificateur de son exposition à la présence ou gloire de Dieu.

 

Le sang était aspergé sept fois sur la couverture, puis de nouveau sept fois en face d’elle (Lév. 16:14). Il s'agissait de la sanctification du sacerdoce et de la réconciliation de la nation pour les péchés de l'année.

 

La couverture ou propitiatoire est en fait composé de deux êtres sur la couverture. Il est tout à fait faux de prétendre que les chérubins gardiens ou chérubins protecteurs étaient de chaque côté d'un propitiatoire. Ils ne l'étaient pas. Ils étaient deux êtres qui faisaient partie de la couverture et étaient les êtres qui étaient responsables de la couverture du témoignage. C'est pour cette raison que nous avons le terme traduit par propitiatoire.

 

La fonction tout entière du propitiatoire est de jugement. Ces êtres font partie de ce système et ils sont identifiés dans la prophétie de Zacharie.

 

Zacharie 3:1-10 1 Il me fit voir Josué, le souverain sacrificateur, debout devant l’ange de l’Eternel, et Satan qui se tenait à sa droite pour l’accuser. 2 L’Eternel dit à Satan : Que l’Eternel te réprime, Satan ! que l’Eternel te réprime, lui qui a choisi Jérusalem ! N’est-ce pas là un tison arraché du feu ? 3 Or Josué était couvert de vêtements sales, et il se tenait debout devant l’ange. 4 L’ange, prenant la parole, dit à ceux qui étaient devant lui : Ôtez-lui les vêtements sales ! Puis il dit à Josué : Vois, je t’enlève ton iniquité, et je te revêts d’habits de fête. 5 Je dis : Qu’on mette sur sa tête un turban pur ! Et ils mirent un turban pur sur sa tête, et ils lui mirent des vêtements. L’ange de l’Eternel était là. 6 L’ange de l’Eternel fit à Josué cette déclaration : 7 Ainsi parle l’Eternel des armées : Si tu marches dans mes voies et si tu observes mes ordres, tu jugeras ma maison et tu garderas mes parvis, et je te donnerai libre accès parmi ceux qui sont ici. 8 Écoute donc, Josué, souverain sacrificateur, toi et tes compagnons qui sont assis devant toi ! car ce sont des hommes qui serviront de signes. Voici, je ferai venir mon serviteur, le germe. 9 Car voici, pour ce qui est de la pierre que j’ai placée devant Josué, il y a sept yeux sur cette seule pierre ; voici, je graverai moi-même ce qui doit y être gravé, dit l’Eternel des armées ; et j’enlèverai l’iniquité de ce pays, en un jour. 10 En ce jour-là, dit l’Eternel des armées, vous vous inviterez les uns les autres sous la vigne et sous le figuier. (LSG)

 

Cet Ange de l’Éternel ou l'Ange de Yahovah a reçu le pouvoir de jugement. Il a parlé ici de lui-même en prophétie. Il allait devenir le rameau et le souverain sacrificateur. Le jugement lui a été donné. Satan avait été réduit ici à l'accusateur.

 

À l'origine, Satan était un chérubin gardien ou protecteur oint.

 

Ézéchiel 28:14 14 Tu étais un chérubin protecteur, aux ailes déployées ; Je t’avais placé et tu étais sur la sainte montagne de Dieu ; Tu marchais au milieu des pierres étincelantes. (LSG)

 

Nous voyons qu'il y avait deux êtres en ce lieu. La structure entière du gouvernement de Dieu est basée sur cette structure originale.

 

Cela devait être changé et le système qui était reflété par l'Arche de l'Alliance a dû être enlevé. L'Arche devait elle-même être enlevée car elle était le symbole d'un système de gouvernement qui serait altéré. L’Arche elle-même symbolisait la loi de Dieu étant au centre du Temple dans le naos ou le Saint des Saints. Ce Saint des Saints était également appelé l'Oracle de Dieu ou Dabar Yahovah. Ce terme mot ou énoncé de Dieu a été rendu au pluriel comme Oracles de Dieu dans le grec, à la fois dans la LXX (Septante) et le Nouveau Testament. C’était Logoi Theou. Les élus sont devenus le naos ou le Saint des Saints (1Corinthiens 3:17) et, par conséquent, ils sont également devenus les Logoi de Dieu. Comme Christ était le Logos, ainsi il en est de nous, nous devenons les Logoi (voir l'étude Les Oracles de Dieu (No. 184)).

 

L'Arche de l'Alliance reflète donc un processus qui est une représentation physique du processus spirituel des élus prenant la loi de Dieu dans leurs cœurs et devenant la représentation vivante des lois de Dieu.

 

Il est donc évident que le symbole physique a dû être enlevé pour faire place à un symbole spirituel supérieur qui devait trouver sa première expression en Christ, mais devait s'étendre à tous les élus en tant que fils de Dieu. Ainsi, l'Arche a dû être enlevée. Si elle avait été prise par les Babyloniens, elle aurait été retournée avec les autres artefacts du temple quand le Temple a été reconstruit. Comme elle était le plus saint artefact de l'ensemble du Temple et sur lequel le symbolisme de la puissance de Dieu reposait, la seule personne à être chargée de son élimination sûre et certaine était un prophète de Dieu. Cette responsabilité a été confiée à Jérémie.

 

Le prophète Jérémie a expliqué ce qui allait arriver à l'Arche.

 

Jérémie 3:16 16 Lorsque vous aurez multiplié et fructifié dans le pays, En ces jours-là, dit l’Eternel, On ne parlera plus de l’arche de l’alliance de l’Eternel ; Elle ne viendra plus à la pensée ; On ne se la rappellera plus, on ne s’apercevra plus de son absence, Et l’on n’en fera point une autre. (LSG)

 

L'Arche devait faire place à un plus grand système et, en tant que tel, elle a dû être enlevée et cachée de sorte qu'elle ne soit pas amenée à l'esprit. La puissance de Dieu reposait au sein de chacun des élus.

 

Le sort de l'Arche a toujours été ouvert à de nombreuses spéculations. Les gens l’ont cherché et elle est souvent considérée comme étant sur le mont Sinaï ou dans le sud de la Judée. Certains la cherchent même à Qumran. La Bible ne dit rien sur sa cachette. Le seul récit que nous semblons avoir, c'est celui dans 2 Maccabées 2:4-5.

 

2Maccabées 2:4-5 Il est également dans l'écriture que le prophète, après avoir reçu un oracle, a ordonné que la tente et l'arche devraient suivre avec lui, et qu'il sortit de la montagne où Moïse était monté et avait vu l'héritage de Dieu. Et Jérémie vint et trouva une grotte, et il y apporta la tente et l'arche et l'autel des parfums, et il scella l'entrée.

 

Ce texte montre que les anciens écrits non conservés dans la Bible jugeaient que l'Arche a été cachée par Jérémie sur le mont Horeb, qui était la montagne d'où Moïse vit l'héritage de Dieu. Il a apporté la tente, qui est probablement la plus petite enceinte du Saint des Saints plutôt que le tabernacle. Le texte se poursuit aux versets 6-8.

 

2Maccabées 2:6-8 Certains de ceux qui le suivirent vinrent pour marquer le chemin, mais ne purent le trouver. Quand Jérémie apprit cela, il les réprimanda, puis déclara : Le lieu sera inconnu jusqu'à ce que Dieu rassemble [S]on peuple à nouveau et montre sa miséricorde Et puis le Seigneur divulguera ces choses, et la gloire du Seigneur et la nuée apparaitront, comme elles se montrèrent dans le cas de Moïse, et au moment où Salomon a demandé que le lieu soit particulièrement consacré. (Traduit de la RSV Common Bible)

 

Le conflit est ici dans la perspective de la restauration de l'Arche. Jérémie dit que l'Arche ne sera plus évoquée à l'esprit. Mais ici, elle est tenue d'être restaurée au peuple avec l'apparition de la Gloire du Seigneur. Cette apparition de la Gloire du Seigneur est le Messie, et à la seconde venue, il mettra en place le gouvernement millénaire de Dieu.

 

Ce point de vue dans Les Maccabées est reflété dans d'autres prophéties. L'une des prophéties catholiques du Moyen Âge estime que le prophète des derniers jours, appelé l'Antéchrist par les Catholiques, trouvera l'Arche au Sinaï et la restaurera. Cela vient sans doute du malentendu de la montagne sur laquelle Moïse monta.

 

L'Arche de l'Alliance est un symbole puissant du Temple et des lois de Dieu. Elle est associée au règne et à l'autorité de Dieu.

 

Jérémie a été chargé de la cacher pour qu'elle ne soit pas rétablie. Son symbolisme est désormais celui des élus dans l'esprit. L'Arche est maintenant le cœur du peuple de l'alliance. Elle devait toujours avoir été représentative de cette activité future où l’Esprit Saint émanait de la nature de Dieu et était représentatif de Sa puissance et grâce.

 

L'Ancienne Alliance se réjouit de la Nouvelle Alliance où l’Esprit Saint a été étendu au peuple de Dieu sur une base progressive. Le seul objectif était de montrer que, sans l'Esprit Saint étant internalisé, nous ne pouvions pas observer les lois de Dieu dans leur intention et nous les pervertirions à notre avantage. Le Judaïsme a fait cela par ses traditions et Christ les a châtiés pour ce fait.

 

Christ était le premier d'une lignée de frères qui amènerait le Royaume de Dieu dans les hommes et les conduirait à une existence spirituelle.

 

L'Arche ne sera plus évoquée à l'esprit parce qu'elle était le centre d'un système qui est déjà mort. Il a été remplacé par un nouveau système qui est centré sur la puissance de Dieu et qui fait les hommes des extensions de Son être, en vertu de la demeure de l'Esprit Saint.

 

La voie vers l'Arche de l'Alliance et le Saint des Saints a été ouverte pour nous par la mort du Christ à la Pâque. À sa mort, le voile du temple se déchira en deux et la voie dans le Saint des Saints a été ouverte (Mat. 27:51 ; Marc 15:38 ; Luc 23:45 ; Héb. 6:19 ; 9:3, 10:20).

 

Hébreux 6:18-20 18 C'est afin que, par deux choses immuables, dans lesquelles il est impossible que Dieu mente, nous trouvions un puissant encouragement, nous dont le seul refuge a été de saisir l’espérance qui nous était proposée. 19 Cette espérance, nous la possédons comme une ancre de l’âme, sûre et solide ; elle pénètre au delà du voile, 20 là où Jésus est entré pour nous comme précurseur, ayant été fait souverain sacrificateur pour toujours, selon l’ordre de Melchisédek. (LSG)

 

Ce dépôt de l'Esprit Saint et la loi de Dieu, qui est Sa nature, nous sont donnés pour nous changer en tant que les Logoi de Dieu comme Christ a été Logos avant nous.

 

Par-dessus cette Arche se tenaient les chérubins de la Gloire.

 

Hébreux 9:1-5 1 La première alliance avait aussi des ordonnances relatives au culte, et le sanctuaire terrestre. 2 Un tabernacle fut, en effet, construit. Dans la partie antérieure, appelée le lieu saint, étaient le chandelier, la table, et les pains de proposition. 3 Derrière le second voile se trouvait la partie du tabernacle appelée le saint des saints, 4 renfermant l’autel d’or pour les parfums, et l’arche de l’alliance, entièrement recouverte d’or. Il y avait dans l’arche un vase d’or contenant la manne, la verge d’Aaron, qui avait fleuri, et les tables de l’alliance. 5 Au-dessus de l’arche étaient les chérubins de la gloire, couvrant de leur ombre le propitiatoire. Ce n’est pas le moment de parler en détail là-dessus. (LSG)

 

Ces chérubins de la Gloire étaient l'apparition de la Gloire du Seigneur.

 

Hébreux 10:19-31 19 Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire 20 par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire, de sa chair, 21 et puisque nous avons un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu, 22 approchons-nous avec un cœur sincère, dans la plénitude de la foi, les cœurs purifiés d’une mauvaise conscience, et le corps lavé d’une eau pure. 23 Retenons fermement la profession de notre espérance, car celui qui a fait la promesse est fidèle. 24 Veillons les uns sur les autres, pour nous exciter à la charité et aux bonnes œuvres. 25 N’abandonnons pas notre assemblée, comme c’est la coutume de quelques-uns ; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d’autant plus que vous voyez s’approcher le jour. 26 Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, 27 mais une attente terrible du jugement et l’ardeur d’un feu qui dévorera les rebelles. 28 Celui qui a violé la loi de Moïse meurt sans miséricorde, sur la déposition de deux ou de trois témoins ; 29 de quel pire châtiment pensez-vous que sera jugé digne celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu, qui aura tenu pour profane le sang de l’alliance, par lequel il a été sanctifié, et qui aura outragé l’Esprit de la grâce ? 30 Car nous connaissons celui qui a dit : A moi la vengeance, à moi la rétribution ! et encore : Le Seigneur jugera son peuple. 31 C’est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant. (LSG)

 

Nous nous réunissons dans l'amour et l'espérance qui est en nous et nous ne méprisons pas la communion les uns des autres en tant que peuple de Dieu. Nous sommes le Saint des Saints et nos cœurs sont l'Arche de l’Alliance spirituelle en tant que dépositaire de la loi de Dieu.

 

Pour en savoir plus :

L'Amour et la Structure de la Loi (No.200)

Le Gouvernement de Dieu (No. 174)

La Sanctification du Temple de Dieu (No. 241)

 

 

q