Les Églises Chrétiennes de Dieu

[271]

 

 

 

PAUL :

Partie I Paul et la Loi [271] 

 

(Édition 1.0 20090909-20090909)

 

Cette étude est la première d'une série qui fait partie des numéros d’études qui traitent de la position de Paul, et un aperçu de ce qu'il enseigne et de la structure historique dans laquelle il a opéré. Paul était le père fondateur de l'église moderne. Un leader dynamique, souvent persécuté et attaqué pour ses enseignements, il a conduit l'église à travers des périodes tumultueuses. Sans les enseignements et conseils de Paul, plusieurs ne seraient jamais capables de comprendre la complexité et la nature merveilleuse de Dieu et du fils/Messie qu'Il nous a envoyé. Dans cette partie, nous traitons de Paul et de la Loi.

 

 

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

(Copyright © 2009 Storm Cox et Wade Cox)

(Tr. 2010, rév. 2012)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web à:
 http://www.logon.org/french/ et http://www.ccg.org/french/

 


Paul et la Loi  [271]

 

 

Paul, l'Homme

 

Le nom de Paul était à l'origine Saul.

Actes 13:9 Alors Saul, appelé aussi Paul, rempli du Saint-Esprit, fixa les regards sur lui, et dit ….

(La version LSG est utilisée tout au long sauf indication contraire.)

 

Actes 9:11 Et le Seigneur lui dit : Lève-toi, va dans la rue qu’on appelle la droite, et cherche, dans la maison de Judas, un nommé Saul de Tarse.

 

La première mention de Saul est dans le livre des Actes, avant sa conversion en rapport à la lapidation d’Étienne.

Actes 7:58 le traînèrent hors de la ville, et le lapidèrent. Les témoins déposèrent leurs vêtements aux pieds d’un jeune homme nommé Saul.

 

Actes 8:1a Saul avait approuvé le meurtre d’Étienne.

 

De la tribu de Benjamin, Paul a été élevé en Israélite. Il était de la secte des Pharisiens.

Philippiens 3:4b-5 Si quelque autre croit pouvoir se confier en la chair, je le puis bien davantage, 5 moi, circoncis le huitième jour, de la race d’Israël, de la tribu de Benjamin, Hébreu né d’Hébreux ; quant à la loi, pharisien ;

 

Paul a été formé pour être un fabricant de tentes.

 

Actes 18:1-3 Après cela, Paul partit d’Athènes, et se rendit à Corinthe. 2 Il y trouva un Juif nommé Aquilas, originaire du Pont, récemment arrivé d’Italie avec sa femme Priscille, parce que Claude avait ordonné à tous les Juifs de sortir de Rome. Il se lia avec eux ; 3 et, comme il avait le même métier, il demeura chez eux et y travailla : ils étaient faiseurs de tentes.

 

Paul avait la citoyenneté de Tarse en Cilicie et était instruit à Jérusalem (Actes 26:4).

Actes 22:3 Je suis Juif, né à Tarse en Cilicie ; mais j’ai été élevé dans cette ville-ci, et instruit aux pieds de Gamaliel dans la connaissance exacte de la loi de nos pères, étant plein de zèle pour Dieu, comme vous l’êtes tous aujourd’hui. (cf. aussi Actes 9:11 ; 21:39)

 

Il était, de plus, un citoyen Romain.

Actes 22:25-27 Lorsqu’on l’eut exposé au fouet, Paul dit au centenier qui était présent : Vous est-il permis de battre de verges un citoyen romain, qui n’est pas même condamné ? 26 À ces mots, le centenier alla vers le tribun pour l’avertir, disant : Que vas-tu faire ? Cet homme est Romain. 27 Et le tribun, étant venu, dit à Paul : Dis-moi, es-tu Romain ? Oui, répondit-il. (cf. aussi Actes 16:37)

 

Il était aussi un membre du conseil juif.

Actes 26:10 Et c’est ce que j’ai fait à Jérusalem. J’ai jeté en prison plusieurs des saints, ayant reçu ce pouvoir des principaux sacrificateurs, et, quand on les mettait à mort, je joignais mon suffrage à celui des autres.

 

Paul a persécuté et a dispersé l'église et plusieurs ont été emprisonnés.

Actes 8:1b, 3 … Il y eut, ce jour-là, une grande persécution contre l’Église de Jérusalem ; et tous, excepté les apôtres, se dispersèrent dans les contrées de la Judée et de la Samarie.

[3] Saul, de son côté, ravageait l’Église ; pénétrant dans les maisons, il en arrachait hommes et femmes, et les faisait jeter en prison.

 

Actes 9:1-2 Cependant Saul, respirant encore la menace et le meurtre contre les disciples du Seigneur, se rendit chez le souverain sacrificateur, 2 et lui demanda des lettres pour les synagogues de Damas, afin que, s’il trouvait des partisans de la nouvelle doctrine, hommes ou femmes, il les amenât liés à Jérusalem.

 

Actes 22:4-5 J’ai persécuté à mort cette doctrine, liant et mettant en prison hommes et femmes. 5 Le souverain sacrificateur et tout le collège des anciens m’en sont témoins. J’ai même reçu d’eux des lettres pour les frères de Damas, où je me rendis afin d’amener liés à Jérusalem ceux qui se trouvaient là et de les faire punir.

 

Paul était très zélé pour les traditions du Judaïsme, qui ont été promues par la secte des Pharisiens et que Christ avait condamnées. Sans doute, c'était la base de sa haine contre les Chrétiens parce que cela attaquait les croyances mêmes des Pharisiens quant aux traditions qui contredisaient une grande partie des paroles Spirituelles de la Loi de Dieu.

 

Galates 1:14 et comment j’étais plus avancé dans le judaïsme que beaucoup de ceux de mon âge et de ma nation, étant animé d’un zèle excessif pour les traditions de mes pères.

(cf. aussi Phil. 3:5 ; Actes 22:3 ; 23:6 ; 26:5)

 

Christ avait ceci à dire au sujet de ces traditions des anciens, qui ont été promues par les Scribes et les Pharisiens : “ Pourquoi transgressez-vous les Commandements de Dieu par vos traditions” ; et a ensuite dit : “Ésaïe a bien prophétisé à votre sujet, hypocrites, comme il est écrit : ‘ce peuple m'honore de leurs lèvres mais leur cœur est éloigné de moi. C’est en vain qu’ils m'adorent, en enseignant des doctrines qui sont des commandements d'hommes’” (Matthieu 15:3 ; Marc 7:6-7 ; Ésaïe 29:13). Dieu a dit par Ésaïe qu'Il supprimerait ces traditions. Paul ne comprenait pas encore l'intention de Dieu à travers Christ et l'église. C'est pour cette raison, et cette erreur de doctrines, qu’il a persécuté l'église contrairement à la loi de Dieu pensant encore qu’il était irréprochable dans la loi de Dieu. Sa déclaration qu’il était “irréprochable en vertu de la loi” prise isolément pourrait indiquer à quelques-uns qu’il ne comprenait pas qu’il avait transgressé la loi. Il était comme plusieurs Juifs aujourd’hui qui pensent qu’ils sont irréprochables en vertu de la loi mais pèchent et rejettent le Christ qui les a rachetés. Quand il a été appelé, il a alors compris son appel. Il avait aussi considéré qu'il était irréprochable en vertu de la loi, mais a réalisé par la suite qu’il avait transgressé la loi par la tradition et la haine. Cette vue est reflétée et est démontrée dans ses enseignements dans Romains 3:9,10,19,20,23 et Galates 3:10-12.

 

Néanmoins, là où c'était commode, Paul a utilisé son antécédent Pharisaïque strict.

 

Actes 23:6 Paul, sachant qu’une partie de l’assemblée était composée de sadducéens et l’autre de pharisiens, s’écria dans le sanhédrin : Hommes frères, je suis pharisien, fils de pharisiens ; c’est à cause de l’espérance et de la résurrection des morts que je suis mis en jugement.

 

La Conversion de Paul

La conversion de Paul n'était pas une conversion à la compréhension de la nécessité d’observer la Loi. Il était déjà un observateur zélé des traditions, mais on a dû lui montrer la relation de la foi à la loi, et c'était la raison de l'écriture et la signification du texte de Galates.

 

Sa conversion était à la compréhension de l'obligation spirituelle plus profonde de la foi. Le but primaire et la fin de la Loi de Dieu toute entière étaient exprimés dans les Deux Grands Commandements.

 

Matthieu 22:37-39 Jésus lui répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. 38 C’est le premier et le plus grand commandement. 39 Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

 

Paul a compris l'intention. Le but de son ministère, et donc aussi le nôtre, était de prêcher ces deux commandements, parce que si nous les observons tous les deux, nous ne pécherons pas, et la loi n’est alors pas pertinente pour nous.

 

Si nous ne volons pas notre voisin parce que nous craignons d’être arrêtés et emprisonnés, nous sommes toujours des voleurs, mais juste non des pratiquants. Si nous aimions notre voisin, nous ne penserions pas à le voler parce que nous ne le ferions pas souffrir. Par conséquent, si nous aimons notre voisin, les lois contre le vol, la calomnie, l'avidité et la violence, etc. ne sont pas pertinentes parce qu'elles n'entrent pas dans l'équation. D’où, la déclaration d'être mort à la loi.

 

Beaucoup de personnes cherchent à justifier leur transgression de la loi en faisant valoir que Paul a autrefois observé la loi, et était un pécheur et un persécuteur des frères dans le but seulement d’être converti. Ils soutiennent alors que Paul a cessé d'observer la loi et a enseigné les autres à le faire. Ces gens sont coupables d'une erreur grave.

 

Paul et la Loi

Actes 20:5-16 dit :

5 Ceux-ci prirent les devants, et nous attendirent à Troas. 6 Pour nous, après les jours des pains sans levain, nous nous embarquâmes à Philippes, et, au bout de cinq jours, nous les rejoignîmes à Troas, où nous passâmes sept jours. 7 Le premier jour de la semaine, nous étions réunis pour rompre le pain. Paul, qui devait partir le lendemain, s’entretenait avec les disciples, et il prolongea son discours jusqu’à minuit. 8 Il y avait beaucoup de lampes dans la chambre haute où nous étions assemblés. 9 Or, un jeune homme nommé Eutychus, qui était assis sur la fenêtre, s’endormit profondément pendant le long discours de Paul ; entraîné par le sommeil, il tomba du troisième étage en bas, et il fut relevé mort. 10 Mais Paul, étant descendu, se pencha sur lui et le prit dans ses bras, en disant : Ne vous troublez pas, car son âme est en lui. 11 Quand il fut remonté, il rompit le pain et mangea, et il parla longtemps encore jusqu’au jour. Après quoi il partit. 12 Le jeune homme fut ramené vivant, et ce fut le sujet d’une grande consolation. 13 Pour nous, nous précédâmes Paul sur le navire, et nous fîmes voile pour Assos, où nous étions convenus de le reprendre, parce qu’il devait faire la route à pied. 14 Lorsqu’il nous eut rejoints à Assos, nous le prîmes à bord, et nous allâmes à Mytilène. 15 De là, continuant par mer, nous arrivâmes le lendemain vis-à-vis de Chios. Le jour suivant, nous cinglâmes vers Samos, et le jour d’après nous vînmes à Milet. 16 Paul avait résolu de passer devant Éphèse sans s’y arrêter, afin de ne pas perdre de temps en Asie ; car il se hâtait pour se trouver, si cela lui était possible, à Jérusalem le jour de la Pentecôte.

 

Ici, nous voyons Paul et ses compagnons observant la Fête des Pains Sans Levain et ensuite voyageant à Jérusalem pour y observer la Fête de la Pentecôte. C'était une démarche intéressante pour quelqu'un qui a censément supprimé la loi !

 

Les détracteurs de Paul cherchent à utiliser cette écriture pour montrer que Paul adorait un dimanche, mais que dit-elle en réalité ?

 

La version King James dit dans Actes 20:7 :

Et le premier jour de la semaine, quand les disciples se sont assemblés pour rompre le pain, Paul prêcha devant eux, devant partir le lendemain, et il prolongea son discours jusqu’à minuit.

 

Cette version est écrite pour déduire qu’il s’agissait d’une assemblée de l'église, et que Paul prêchait, et que rompre le pain était en tant qu'un service de communion. Cependant, le mot rendu prêchant est le mot grec dialogue signifiant une conversation entre deux personnes ou plus.

 

Rompre le pain était tout simplement un repas. Le mot pour semaine est sabbaton qui peut se référer à n'importe quelle période de sept jours. Ainsi, tout simplement, Paul avait un repas le dimanche soir avec ses compagnons et leur conversation s’est poursuivie jusqu'à minuit, vu qu’il quittait le matin suivant.

 

Les gens essayent aussi d'affirmer que, parce que Paul n'a pas forcé les nouveaux convertis à se faire circoncire, qu'il a prêché contre la circoncision, et de là, contre la loi. Mais quelle fut la réponse de Paul à cet égard ?

 

Actes 21:17-26

17 Lorsque nous arrivâmes à Jérusalem, les frères nous reçurent avec joie. 18 Le lendemain, Paul se rendit avec nous chez Jacques, et tous les anciens s’y réunirent. 19 Après les avoir salués, il raconta en détail ce que Dieu avait fait au milieu des païens par son ministère. 20 Quand ils l’eurent entendu, ils glorifièrent Dieu. Puis ils lui dirent : Tu vois, frère, combien de milliers de Juifs ont cru, et tous sont zélés pour la loi. 21 Or, ils ont appris que tu enseignes à tous les Juifs qui sont parmi les païens à renoncer à Moïse, leur disant de ne pas circoncire les enfants et de ne pas se conformer aux coutumes. 22 Que faire donc ? Sans aucun doute la multitude se rassemblera, car on saura que tu es venu. 23 C’est pourquoi fais ce que nous allons te dire. Il y a parmi nous quatre hommes qui ont fait un vœu ; 24 prends-les avec toi, purifie-toi avec eux, et pourvois à leur dépense, afin qu’ils se rasent la tête. Et ainsi tous sauront que ce qu’ils ont entendu dire sur ton compte est faux, mais que toi aussi tu te conduis en observateur de la loi. 25 À l’égard des païens qui ont cru, nous avons décidé et nous leur avons écrit qu’ils eussent à s’abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de l’impudicité. 26 Alors Paul prit ces hommes, se purifia, et entra le lendemain dans le temple avec eux, pour annoncer à quel jour la purification serait accomplie et l’offrande présentée pour chacun d’eux.

 

Nous avons ici Jacques, le propre frère du Christ, ainsi que les Anciens, demandant que Paul entreprenne la purification au Temple selon la loi pour prouver aux Juifs qu'il était un observateur de la loi. Cette histoire est un des témoins les plus puissants du soutien de la loi dans le Nouveau Testament.

 

L'église n'était pas libérée de l'exigence d’obéir à la loi par la mort de Christ, mais plutôt, le système sacrificiel fut accompli en lui. Le Signe de Jonas devait durer 40 années à partir du ministère de Jean le Baptiste et du Christ et s’est terminé quand le Temple a été détruit suite à l'échec de Juda de se repentir de la profanation continue de la loi par ses traditions orales après les 40 ans de grâce qu’on lui avait donné. Le système du Temple de Juda a cessé à la destruction du Temple en 70 EC (ère courante).

 

Christ a dit dans Matthieu 16:4 :

Une génération méchante et adultère demande un miracle ; il ne lui sera donné d’autre miracle que celui de Jonas. Puis il les quitta, et s’en alla.

 

Nous savons que l'œuvre de Jonas à Ninive comportait le voyage d'un jour (le ministère de Jean le Baptiste d’un an) et deux jours de prédication (le ministère de Christ de deux ans) avec 40 jours pour se repentir (30 EC à 70 EC) quand les sacrifices ont cessé. Les prophéties de Daniel concernant les 70 semaines d'années et la référence de Christ au Signe de Jonas n’ont pas pris fin jusqu'à ce que le Temple ait été détruit, donc, le système n’a pas été jugé avant que leur période de grâce (40 ans) ne soit écoulée (voir l'étude Le Signe de Jonas et l'Histoire de la Reconstruction du Temple (No. 013)).

 

Les Juifs jugeaient la justice par des symboles physiques tels que la circoncision, et comme Paul dit correctement : “si la circoncision eut été assez alors nous n’eussions eu aucun besoin de Christ”. Paul a-t-il prêché que la circoncision était une pratique inutile ou superflue ? Non. Il a simplement dit que les païens qui ont été appelés étant adultes n’étaient pas exigés de se circoncire, mais leurs enfants nés après leur conversion devaient, conformément à la loi, être circoncis, et ils l’étaient. Voir aussi l’étude La Purification et la Circoncision (No. 251).

 

Les activités de Jacques dans le Temple étaient correctes et selon la loi. Paul était sous l'instruction par le conseil d’observer la Loi de Dieu par chapitre et par verset. (Actes 21:17-40)

 

Dans Actes 21:24 les apôtres (presque certainement Jacques) lui ont dit de prendre les quatre hommes et de se purifier avec eux et de payer leurs dépenses pour qu'ils puissent raser leurs têtes (autrement dit, pour faire leurs vœux conformément à la loi, comme le ferait Paul, accomplissant ses vœux faits à Cenchrées (cf. Actes 18:18)). Et c’était pourquoi ? Ainsi, tous sauront qu'il n'en est rien dans ce qu'ils ont parlé à ton sujet, mais que toi-même tu vis dans l'observation de la Loi (RSV) (voir aussi la version KJV : Observes la Loi).

 

Cet épisode entier était compté comme étant juste par Christ à partir d’Actes 23:11 qui dit :

La nuit suivante, le Seigneur apparut à Paul, et dit : Prends courage ; car, de même que tu as rendu témoignage de moi dans Jérusalem, il faut aussi que tu rendes témoignage dans Rome.

 

Pour quelqu'un qui est argumenté comme ayant supprimé la loi, il fait de grands efforts pour l'observer.

 

Paul et le Mariage

Les églises qui enseignent un sacerdoce célibataire cherchent à utiliser Paul pour soutenir qu'il était contre le mariage. Ces gens sont aussi coupables d'une inexactitude grave. Paul a prêché contre un sacerdoce de célibat et le logement des femmes célibataires dans les couvents.

 

Dans la 1ère lettre de Paul à Timothée 5:9-16, il y est dit :

9 Qu’une veuve, pour être inscrite sur le rôle, n’ait pas moins de soixante ans, qu’elle ait été femme d’un seul mari, 10 qu’elle soit recommandable par de bonnes œuvres, ayant élevé des enfants, exercé l’hospitalité, lavé les pieds des saints, secouru les malheureux, pratiqué toute espèce de bonne œuvre. 11 Mais refuse les jeunes veuves ; car, lorsque la volupté les détache du Christ, elles veulent se marier, 12 et se rendent coupables en ce qu’elles violent leur premier engagement. 13 Avec cela, étant oisives, elles apprennent à aller de maison en maison ; et non seulement elles sont oisives, mais encore causeuses et intrigantes, disant ce qu’il ne faut pas dire. 14 Je veux donc que les jeunes se marient, qu’elles aient des enfants, qu’elles dirigent leur maison, qu’elles ne donnent à l’adversaire aucune occasion de médire ; 15 car déjà quelques-unes se sont détournées pour suivre Satan. 16 Si quelque fidèle, homme ou femme, a des veuves, qu’il les assiste, et que l’Église n’en soit point chargée, afin qu’elle puisse assister celles qui sont véritablement veuves.

 

Ici, Paul interdit de garder les femmes célibataires de moins de 60 ans ensemble dans les couvents parce qu'elles devraient chercher le mariage ou le remariage, car sinon elles peuvent tomber dans le péché. C'est une condamnation directe du système de couvent.

 

1Timothée est clair en ce qui concerne l’attraction pour les ministres d'être mariés.

 

1Timothée 3:2 et 12

2 Il faut donc que l’évêque soit irréprochable, mari d’une seule femme, sobre, modéré, réglé dans sa conduite, hospitalier, propre à l’enseignement

12 Les diacres doivent être maris d’une seule femme, et diriger bien leurs enfants et leurs propres maisons 

 

Paul est ici inflexible à ce sujet :

1Timothée 3:4-5 Il faut qu’il dirige bien sa propre maison, et qu’il tienne ses enfants dans la soumission et dans une parfaite honnêteté ; 5 car si quelqu’un ne sait pas diriger sa propre maison, comment prendra-t-il soin de l’Église de Dieu ?

 

Cet enseignement est pour de très bonnes raisons. Les évêques auront tendance à faire à leur église la même manière qu'ils ont tendance à faire à leurs femmes et enfants. S'ils brutalisent leur famille, ils brutaliseront l'église.

 

De même, s'ils sont apathiques en dirigeant leurs familles, permettant à leurs enfants des libertés mondaines, ils permettront aux gens de l'église la même liberté.

 

Les commentaires de Paul au sujet de ne pas être marié doivent être mis dans le contexte.

 

1Corinthiens 7:8-9

8 À ceux qui ne sont pas mariés et aux veuves, je dis qu’il leur est bon de rester comme moi. 9 Mais s’ils manquent de continence, qu’ils se marient ; car il vaut mieux se marier que de brûler.

 

Ces versets sont utilisés par le sacerdoce célibataire comme des versets de justice. Cependant, la loi déclare que celui qui échoue à pourvoir à sa famille est pire qu'un infidèle.

 

1Timothée 5:8

8 Si quelqu'un n’a pas soin des siens et principalement de ceux de sa propre famille, il a renié la foi, et il est pire qu'un infidèle.

 

Paul a cru, probablement parce que Christ était présent dans sa conversion, qu'il serait aussi crucifié comme Christ l’a été. Il n'avait aucune idée que son ministère durerait aussi longtemps qu'il a effectivement duré. Il a simplement estimé que ceux dans l'église chargés par Christ pour mourir, ne seraient pas aussi déterminés à leur charge s’ils étaient distraits par des obligations familiales.

 

Non pas tous dans le ministère ont été chargés d’être des martyrs et ont été encouragés à se marier tel que précédemment montré, et c’était en fait une condition préalable à leur office.

 

Paul a activement encouragé le mariage pour tous les membres de la communauté avec la dispense à ceux qui sont envoyés parmi les païens dans des situations à haut risque.

 

Le Nouveau Testament (NT) indique que Paul s'est probablement marié à partir des commentaires dans ses lettres.

 

Dans Romains 16:13, Paul dit : “Saluez Rufus, l’élu du Seigneur, et sa mère, qui est aussi la mienne”.

 

C’est argumenté par les partisans du célibat que ce commentaire était une simple indication d'une relation tendre avec Rufus et sa mère, mais c’est aussi argumenté que Rufus était son beau-frère et que Paul s'est marié vraiment plus tard et c'était la base de ses commentaires postérieurs quant au voyage avec la femme.

 

Dans 1Corinthiens 7:39, Paul affirme clairement que la femme est liée selon la loi jusqu'à la mort de son mari. Clairement, il a soutenu la loi de Dieu quant au mariage.

 

Dans 1Corinthiens 9:1, il se réfère spécifiquement à lui-même en tant qu'un apôtre et déclare qu'il est indubitablement un apôtre aux Corinthiens. Il dit dans 9:3-5 : C’est là ma défense contre ceux qui m’accusent. N’avons-nous pas le droit de manger et de boire ? N’avons-nous pas le droit de mener avec nous une sœur qui soit notre femme, comme font les autres apôtres, et les frères du Seigneur, et Céphas ?

 

Clairement, il envisageait au moins le mariage, sinon réellement marié, autrement l'exemple était plutôt injustifié. Céphas s'est certainement marié tel que Paul le dit ici.

 

À partir des versets 6-8, il s’appuie spécifiquement sur la loi pour soutenir son argument. Au verset 9, il cite la Loi de Moïse concernant l'interdiction de museler un bœuf tandis qu'il foule le grain (Deut. 25:4) à l'appui de son argument relatif au droit à être soutenu par l'église dans l'œuvre.

 

L’Unité de l'Église

La position biblique sur l'unité de l'église est très claire parmi les apôtres. Paul n'est en aucun cas différent.

 

1Corinthiens 1:10-17

10 Je vous exhorte, frères, par le nom de notre Seigneur Jésus-Christ, à tenir tous un même langage, et à ne point avoir de divisions parmi vous, mais à être parfaitement unis dans un même esprit et dans un même sentiment. 11 Car, mes frères, j’ai appris à votre sujet, par les gens de Chloé, qu’il y a des disputes au milieu de vous. 12 Je veux dire que chacun de vous parle ainsi : Moi, je suis de Paul ! et moi, d’Apollos ! et moi, de Céphas ! et moi, de Christ ! 13 Christ est-il divisé ? Paul a-t-il été crucifié pour vous, ou est-ce au nom de Paul que vous avez été baptisés ? 14 Je rends grâces à Dieu de ce que je n’ai baptisé aucun de vous, excepté Crispus et Gaïus, 15 afin que personne ne dise que vous avez été baptisés en mon nom. 16 J’ai encore baptisé la famille de Stéphanas ; du reste, je ne sache pas que j’aie baptisé quelque autre personne. 17 Ce n’est pas pour baptiser que Christ m’a envoyé, c’est pour annoncer l’Évangile, et cela sans la sagesse du langage, afin que la croix de Christ ne soit pas rendue vaine.

 

Paul discute ici de la montée des cultes de la personnalité qui a été un facteur de l'église et de nos communautés depuis le commencement. Nous voyons ici que les Corinthiens mettaient l'importance sur la personne qui a baptisé ou les a ordonnés, mettant ainsi l’accent sur leur nouveau statut spirituel et montrant de la partialité envers celui qui les a baptisés. Le don est de Dieu, et non pas de la personne qui les a baptisés. Les églises de Dieu modernes sont tombées dans ce piège, particulièrement dans les vingt dernières années et suivent les commandements d'un individu et l'interprétation de cet individu. De telles vues ont affecté les Églises de Dieu à partir de l’émergence de l'Église Radio de Dieu (Radio Church of God), et ont détruit la théologie des Adventistes.

 

Paul dit au verset 10 que nous parlons tous la même chose, et qu’il ne doit y avoir aucune dispute parmi vous. Ceci renvoie à la loi.

 

Ceux qui causeraient dans l'église un schisme sont tenus pour responsables du schisme. L'unité du corps est un aspect critique de la foi. Les gens qui divisent le corps pour des raisons administratives sont tenus pour responsables de ce fait. La fausse prophétie est un indicateur qui montre avec qui Dieu traite dans le corps. Il est vrai qu'il y a plusieurs administrations, mais un seul Seigneur comme Paul l’a enseigné.

 

La compréhension du corps est révélée par ses officiers et est réalisée grâce à l'opération collective dans l'Esprit.

 

1Corinthiens, jusqu'au chapitre 4, traite de l'unité de la foi au sein d’une unité de doctrine. Il n’y a seulement qu’une vérité. Paul condamne l'idolâtrie dans Romains 1:22-25.

22 Se vantant d’être sages, ils sont devenus fous ; 23 et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible en images représentant l’homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes, et des reptiles. 24 C’est pourquoi Dieu les a livrés à l’impureté, selon les convoitises de leurs cœurs ; en sorte qu’ils déshonorent eux-mêmes leurs propres corps ; 25 eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni éternellement. Amen !

 

L'adoration du Seul Vrai Dieu occupe une place prépondérante dans les écrits de Paul, tout comme l'adultère. L'objectif primaire de la foi est le mariage de la création à Christ.

 

Cette unité d'une seule épouse et d’un seul époux va de pair avec l'unité d'une seule doctrine. Des hommes individuels ne peuvent pas permettre et ne doivent pas permettre aux opinions et aux interprétations de briser en éclats l'église. Christ a resserré les lois du mariage pour que le divorce soit seulement permis pour l'adultère. Christ ne pouvait pas préparer un mariage dont il était le marié et être un partisan pour le divorce. De même, l'adultère est une attaque contre le mariage et ne peut pas ainsi être toléré dans l'église.

 

1 Corinthiens 6:9-10,13,18 :

9 Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront point le royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas : ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les infâmes, 10 ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n’hériteront le royaume de Dieu.

13 Les aliments sont pour le ventre, et le ventre pour les aliments ; et Dieu détruira l’un comme les autres. Mais le corps n’est pas pour l’impudicité. Il est pour le Seigneur, et le Seigneur pour le corps.

18 Fuyez l’impudicité. Quelque autre péché qu’un homme commette, ce péché est hors du corps ; mais celui qui se livre à l’impudicité pèche contre son propre corps. (LSG)

 

Galates 5:19 :

19 Or, les œuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution, 20 l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, 21 l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume de Dieu. (LSG)

 

1Thessalonissiens 4:2-5 :

2 Vous savez, en effet, quels préceptes nous vous avons donnés de la part du Seigneur Jésus. 3 Ce que Dieu veut, c’est votre sanctification ; c’est que vous vous absteniez de l’impudicité ; 4 c’est que chacun de vous sache posséder son corps dans la sainteté et l’honnêteté, 5 sans vous livrer à une convoitise passionnée, comme font les païens qui ne connaissent pas Dieu :

 

Notre capacité à être fidèle à nos partenaires physiques est directement proportionnée à notre capacité d'être fidèle à Christ. Les choses énumérées ci-dessus sont tous les aspects de la Loi de Dieu. Les classes de prohibitions découlent directement de la loi. Christ a observé la loi qu'il a personnellement donnée à Israël au Sinaï. Ce n'est pas la Loi de Moïse, mais la Loi de Dieu, donnée par Christ.

 

Paul a dit dans 1Corinthiens 11:1 (LSG) :

Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ.

 

La version KJV traduit ce passage comme :

Soyez mes disciples, comme je le [suis] aussi de Christ.

 

Le mot mimētēs (Strong G3401) est d'habitude traduit comme disciples mais la version RSV le traduit comme imitateurs.

 

Être un membre d'une église signifie que vous êtes un disciple de cette religion, ou un partisan de cette foi. Si vous êtes un Bouddhiste, cela signifie que vous suivez Bouddha mais vous ne l'imitez pas nécessairement. Vous pouvez être dans une église Chrétienne et ne pas imiter réellement Christ.

 

2Thessaloniciens 3:7 <1063> Vous savez <1492> (5758) vous-mêmes <846> comment <4459> il faut <1163> (5748) nous <2248> imiter <3401> (5738), car <3754> nous n’avons pas <3756> 0 vécu parmi <1722> vous <5213> dans le désordre <812> (5656).

2Thessaloniciens 3:9 Ce n’est pas <3756> que <3754> nous n <3756>‘en eussions <2192> (5719) le droit <1849>, mais <235> <2443> nous avons voulu vous <5213> donner <1325> (5632) en nous-mêmes <1438> <2248> un modèle <5179> à <1519> imiter <3401> (5738).

Hébreux 13:7 Souvenez-vous <3421> (5720) de vos <5216> conducteurs <2233> (5740) qui <3748> vous <5213> ont annoncé <2980> (5656) la parole <3056> de Dieu <2316> ; considérez <333> (5723) quelle a été la fin <1545> de leur vie <391>, et imitez <3401> (5737) leur <3739> foi <4102>.

3Jean 1:11 Bien-aimé <27> 27, n’imite <3401> 3401 (5737) pas <3361> 3361 le mal <2556> 2556, mais <235> le bien <18>. Celui qui fait le bien <15> (5723) est <2076> (5748) de <1537> Dieu <2316> ; <1161> celui qui fait le mal <2554> (5723) n’a point <3756> vu <3708> (5758) Dieu <2316>.

 

Le mot qui est traduit correctement comme imiter est comme suit :

Du Dictionnaire Grec de Strong (SGD) 190 est akoloutheō qui signifie :

 1) suivre celui qui précède, se joindre en tant que son assistant, l'accompagner 2) se joindre en tant qu’un disciple, devenir ou être un disciple, a) faire partie de son groupe.

Nous nous comportons comme Christ s'est comporté, l'imitant afin que ceux qui nous imitent, imitent Christ.

 

Les gens disent que Paul a aboli la loi. Ce passage montre l'opposé. Christ a dit dans Jean 14:15 :

"Si vous m'aimez, vous observerez mes commandements.

 

À quels commandements se référait-il ? Il faisait allusion à Matthieu 22:37-39 tel que discuté ci-dessus.

 

1Corinthiens 10:1-6 (LSG)

1 Frères, je ne veux pas que vous ignoriez que nos pères ont tous été sous la nuée, qu’ils ont tous passé au travers de la mer, 2 qu’ils ont tous été baptisés en Moïse dans la nuée et dans la mer, 3 qu’ils ont tous mangé le même aliment spirituel, 4 et qu’ils ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher était Christ. 5 Mais la plupart d’entre eux ne furent point agréables à Dieu, puisqu’ils périrent dans le désert. 6 Or, ces choses sont arrivées pour nous servir d’exemples, afin que nous n’ayons pas de mauvais désirs, comme ils en ont eu.

 

Le Nouveau Testament (NT) déclare clairement que la Loi a été donnée à Moïse par Christ. Ainsi, nous savons que Paul et les disciples étaient clairs dans leur compréhension de la préexistence de Christ. Paul déclare clairement qu'il observe la même loi que Christ a observée. Christ a observé le Sabbat et Paul aussi.

 

Le Sabbat

Actes 18:4

4 Paul discourait dans la synagogue chaque sabbat, et il persuadait des Juifs et des Grecs.

 

La Pâque/ les Pains Sans Levain

Christ a observé la Fête des Pains Sans Levain, de même que l’ont fait Paul et les autres, par conséquent, nous aussi.

 

Actes 12:3

3 Voyant que cela était agréable aux Juifs, il fit encore arrêter Pierre. – C’était pendant les jours des pains sans levain.

 

Actes 20:6

6 Pour nous, après les jours des pains sans levain, nous nous embarquâmes à Philippes, et, au bout de cinq jours, nous les rejoignîmes à Troas, où nous passâmes sept jours.

 

1Corinthiens 5:8

8 Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité.

 

Les Nouvelles Lunes

Colossiens 2:16

16 Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d’une fête, d’une nouvelle lune, ou des sabbats :

 

En ce qui concerne la Nouvelle Lune, nous voyons ici Paul dire aux païens de ne pas avoir honte d’observer ce qui fut autrefois des festivals Juifs, mais sont maintenant les leur aussi. Christ a adhéré aux Nouvelles Lunes aussi comme une question de logique, parce que si Paul a imité Christ, et Paul a observé les Nouvelles Lunes, alors cela dicte que Christ avait fait de même aussi. Il a observé la loi et les Fêtes, et les Nouvelles Lunes ont été observées fidèlement par tout le Judaïsme jusqu'à la destruction du Temple, et Christ était le Roi et le Souverain Sacrificateur de remplacement, sans péché. D'affirmer que ce texte abolit les Sabbats, les Nouvelles Lunes et les Fêtes est une mauvaise utilisation complète de la langue à la fois du grec et du français. 

 

La Fête des Tentes

Jean 7:2

2 Or, la fête des Juifs, la fête des Tabernacles, était proche.

 

Comme Christ a observé la Fête des Tentes, Paul l’a fait aussi et par conséquent, nous aussi nous le faisons.

 

Actes 18:18-21

18 Paul resta encore assez longtemps à Corinthe. Ensuite il prit congé des frères, et s’embarqua pour la Syrie, avec Priscille et Aquilas, après s’être fait raser la tête à Cenchrées, car il avait fait un vœu. 19 Ils arrivèrent à Éphèse, et Paul y laissa ses compagnons. Étant entré dans la synagogue, il s’entretint avec les Juifs, 20 qui le prièrent de prolonger son séjour. Mais il n’y consentit point, 21 et il prit congé d’eux, en disant : Il faut absolument que je célèbre la fête prochaine à Jérusalem. Je reviendrai vers vous, si Dieu le veut. Et il partit d’Éphèse. (LSG)

 

C'est le vœu qui a dû être accompli à Jérusalem quand il y est allé comme nous l’avons vu susdit.

 

Puisque la grande majorité des lecteurs de l'évangile de Jean était non-juive, c’était nécessaire d'utiliser l'expression “la Fête des Tentes des Juifs” (Jean 7:2). Les actions de Christ solidifient le commandement d’observer la Fête vu qu’Il a chargé sa famille physique de l'observer dans Jean 7:8, et au verset 10, nous voyons qu'il est aussi allé observer la Fête. Bien que les leaders religieux du temps aient cherché à le tuer, cela n'a pas dissuadé Jésus de l'observer et d’entrer au Temple et d’[y] enseigner (Jean 7:14). Ce fait nous laisse sans aucune excuse pour ne pas observer ces jours importants.

 

La Fête à laquelle Paul se référait pourrait avoir seulement été la Fête des Tentes. Une reconstruction de la chronologie des voyages de Paul le montre pour être ainsi. Il est arrivé à Corinthe (Actes 18:1) et est resté à la maison de Justus durant 18 mois (Actes 18:11). Il a alors voyagé à Jérusalem, où il est arrivé à l’automne de 52-53 EC. Paul a clairement vu la nécessité et l'importance d'observer la Fête des Tentes à Jérusalem, qui était le quartier général de l'Église, à ce moment-là.

 

Le Jour des Expiations

Actes 27:9

 9 Un temps assez long s’était écoulé, et la navigation devenait dangereuse, car l’époque même du jeûne était déjà passée. C’est pourquoi Paul avertit

 

Bullinger dit dans ses notes au verset 9, que ce jeûne était le dixième jour du septième mois, le Jour des Expiations. Il pense que c'était environ le 1er octobre de cette année-là (Compagnon Bible).

 

Il est clair que Paul a observé la loi comme Christ l’a fait, imitant ainsi Christ. Nous savons que la Loi n'a pas été supprimée parce que Christ dit dans Matthieu 5:17-18 que :

17 Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. 18 Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé.

 

Apocalypse 22:6

6 Et il me dit : Ces paroles sont certaines et véritables ; et le Seigneur, le Dieu des esprits des prophètes, a envoyé son ange pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt.

 

Jusqu'à ce que ces événements n’aient lieu, tout n'est pas accompli.

 

Le péché est la transgression de la loi (1Jean 3:4). Si Paul n'a pas observé la loi, alors il a péché. S'il péchait, alors en tant qu’un imitateur de Christ, nous disons que Christ était un pécheur aussi. Une attaque contre Paul et la loi est une attaque contre Christ.

 

Qui sont les saints de Dieu ? Ceux-ci sont ceux qui observent les Commandements de Dieu et ont la foi ou le témoignage de Jésus Christ (Apo. 12:17 ; 14:12).

 

Et quand est-ce que tout sera accompli ? L'achèvement de la Résurrection et du Jugement et de l’avènement sur la terre de la Cité de Dieu est l'accomplissement du plan. Quand bien même alors, quand nous aurons eu accompli le plan et aurons eu mis un terme à la rébellion et aurons eu apporté toute la création à Dieu, le ciel et la terre n’auront pas passé et la loi demeurera. Nous avons une autre tâche qui nous attend, qui exigera notre vie et notre foi pour continuer dans les Lois de Dieu, étant donné qu’elles émanent de Sa nature que nous hériterons.

 

Voir La Loi de Dieu (No. L1).

 

q