Christian Churches of God

[F046]

 

 

 

Commentaire sur 1Corinthiens :

Introduction et Partie 1

 (Édition 1. 20210101-202101010)

 

La Lettre aux Corinthiens a été écrite vers l'an 55 EC (ère Courante) à partir d’Éphèse, à la fin de la mission de Paul dans cette ville.

 

 

Christian Churches of God

PO Box 369, WODEN ACT 2606, AUSTRALIA

 

Courriel : secretary@ccg.org

 

(Copyright © 2021 Wade Cox)

(Tr. 2021)

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

Cette étude est disponible sur les pages du World Wide Web :
http://logon.org/ et http://ccg.org/

 

 

Commentaire sur 1Corinthiens : Introduction et Partie 1 [F046]

La Première Épître aux Corinthiens a été adressée à l'église de Corinthe, près du centre de la province romaine d'Achaïe. C'était une ville importante de la Grèce. C'était une ville où Paul avait fondé l'église de Corinthe (Actes 18:1-17) vers l’an 52 EC ou avant.  Il était à Éphèse depuis trois ans et cette lettre est considérée comme ayant été écrite vers l’an 55 EC, à la fin de ses trois années à Éphèse (voir ci-dessous).

 

Lors de son deuxième voyage d'évangélisation, Paul est arrivé à Corinthe en provenance d'Athènes. Il n'a eu que très peu de succès à Athènes et il n'y est pas resté très longtemps. Mais il est resté à Corinthe pendant 18 mois. Il y passa plus de temps que dans toute autre ville, à l'exception d'Éphèse. Il est resté chez Aquila et Priscilla, qui étaient des fabricants de tentes comme lui. Il y prêcha d'abord dans la synagogue. Lorsque les Juifs s'opposaient à lui, il utilisait la maison de Titius Justus, qui vivait à côté de la synagogue. Paul a eu du succès et Crispus, le chef de la synagogue, est devenu chrétien. Lorsqu'un nouveau fonctionnaire romain arriva, les Juifs lui amenèrent Paul vers l'an 51 EC. Paul se rendit ensuite plus tard en Syrie.

 

Ses écrits montrent une bonne et solide connaissance de la vie de l'église dans cette région. Il s'est inquiété, dès que les deux lettres ont été envoyées, de la conduite de l'église.

 

Paul a écrit la lettre (1:1-2 ; 16:21) depuis Éphèse (16:8 ; Actes 19:1-40). Éphèse est située de l'autre côté de la mer Égée, à côté de Corinthe. La lettre a probablement été datée de deux ou trois ans avant celle aux Romains (cf. 16:1 cf. 2Cor. 9:1-2, concernant la Contribution pour les Saints (voir Introduction au Commentaire sur Romains)). Son auteur a été attesté par Clément de Rome dès l’an 96 EC. La lettre a été écrite vers l'an 55, à la fin des trois années de résidence de Paul à Éphèse (voir 16:5-9 ; Actes 20-31). Il ressort clairement, d'après sa référence au séjour à Éphèse jusqu'à la Pentecôte (16:8), qu'il avait l'intention d'y rester moins d'un an lorsqu'il a écrit 1Corinthiens.

 

L'épître concerne les problèmes doctrinaux de l'Église et les problèmes éthiques qui en découlent. En traitant ces problèmes, nous sommes en mesure de déterminer des orientations durables sur notre conduite et notre amour en tant qu'église (chapitre 13) et sur notre attente du Royaume de Dieu et de la Résurrection à venir (ch. 15).

 

Corinthe était située dans un étroit isthme. C'était un centre commercial important et donc un bon endroit pour la diffusion de l'Évangile. Elle avait deux ports. Le port de la côte est était situé à 6 km du port de la côte ouest. Aujourd'hui, un canal relie les deux ports.

 

C'était un centre important de commerce terrestre et maritime. Corinthe avait une citadelle haute et forte à l'arrière, et se trouvait entre le golfe Saronique et la mer Ionienne, avec des ports à Lechaion (Léchée) et Cenchrea (Cenchrées). Une route de pierre (diolkos), utilisée pour le transport terrestre des navires, assurait la liaison entre les deux mers. Le temple d'Aphrodite, qui couronnait l'Acrocorinthe, était desservi, selon Strabon, par plus de 1000 prêtresses-prostituées païennes. Vivre "comme un Corinthien" signifiait mener un style de vie de débauche, dissolu. Les prostituées du temple exerçaient leur activité jusqu'à ce qu'elles atteignent l'âge adulte, et ensuite elles se mariaient. Pour préserver leur anonymat, elles portaient des voiles ou des hijabs après leur "retraite" et leur mariage. Les femmes de l'église refusaient de les porter, car elles n'étaient pas des prostituées dans leur jeunesse. La famille du prophète arabe a refusé de les porter au VIIe siècle (cf. Q001C).

 

"Corinthe contenait au moins 12 temples. On ne sait pas avec certitude s'ils étaient tous en usage à l'époque de Paul. L'un des plus célèbres, malheureusement, était le temple dédié à Aphrodite, la déesse de l'amour, dont les fidèles adorateurs pratiquaient la prostitution religieuse. À environ un quart de mile (kilomètre) au nord du théâtre se trouvait le temple d'Asclépios, le dieu de la guérison, et au milieu de la ville se trouvait le temple d'Apollon, datant du VIe siècle avant J.-C. En outre, les Juifs avaient établi une synagogue ; le linteau inscrit de celle-ci a été trouvé et placé dans le musée du vieux Corinthe. [...] Comme toute grande ville commerciale, Corinthe était un centre d'immoralité ouverte et débridée. Le culte d'Aphrodite encourageait la prostitution au nom de la religion." (cf. Biblica.com ci-dessous). C'était le cas partout dans tout le Moyen-Orient sous le culte de Baal et les systèmes grecs.

 

Corinthe avait une fière histoire de leadership dans la Ligue des Achaïens et un esprit de renouveau de l'hellénisme ravivé sous la domination romaine après l'an 44 AEC (Avant l’Ère Courante), suite à la destruction de la ville par Mummius en l'an 146 AEC.

 

C'était une colonie romaine dans laquelle il y avait de nombreuses nations, dont des Grecs, des Juifs et diverses personnes d'Asie.

 

La région autour de Corinthe a également accueilli les Jeux Isthmiens (Jeux isthmiques). Ils n'ont été que les deuxièmes en importance après les Jeux Olympiques.

 

"Le long séjour de Paul à Corinthe l'a mis en contact direct avec les principaux monuments de l'agora, dont beaucoup subsistent encore. La fontaine de la source Peirene, le temple d'Apollon, le themacellum ou marché aux viandes (1Cor. 10:25) et le théâtre, le bema (Actes 18:12), et la synagogue peu impressionnante ont tous joué un rôle dans le vécu de l'apôtre. Une inscription du théâtre nomme le fonctionnaire de la ville Éraste, probablement l'ami de Paul mentionné dans Rom. 16:23 (voir la note ici).

 

Occasion et But

Paul avait reçu des informations de plusieurs sources concernant les conditions existant dans l'église de Corinthe. Certains membres de la famille de Chloé l'avaient informé des factions qui s'étaient développées dans l'église (1:11). Il y avait trois personnes - Stephanas, Fortunatus et Achaïcus – qui étaient venues voir Paul à Éphèse pour apporter leur contribution à son ministère (16:17), mais nous ne savons pas si c’étaient ceux des membres de la famille ou maison de Chloé.

 

Certains de ceux qui étaient venus avaient apporté des informations inquiétantes concernant des irrégularités morales dans l'église (chs. 5–6). L'immoralité avait frappé l'assemblée corinthienne presque dès le début. À partir du chapitre 5:9-10 , il est évident que Paul avait déjà écrit au sujet du laxisme moral. Il avait exhorté les croyants à "ne pas s'associer avec des personnes sexuellement immorales" (5:9). En raison d'un malentendu, il juge maintenant nécessaire de clarifier ses instructions (5:10-11) et de demander une action immédiate et radicale (5:3-5,13).

 

D'autres visiteurs corinthiens avaient apporté une lettre de l'église qui demandait des conseils sur plusieurs sujets (voir 7:1 et note ; cf. 8:1 ; 12:1 ; 16:1).

 

Il est clair que, bien que l'église ait reçu beaucoup de dons (voir 1:4-7), elle était immature et non spirituelle (3:1-4). Les buts de Paul dans la rédaction étaient les suivants : (1) instruire et restaurer l'église dans ses domaines de faiblesse, en corrigeant les pratiques erronées telles que les divisions (1:10-4:21), l'immoralité (ch. 5 ; 6:12-20), les litiges devant les tribunaux païens (6:1-8) et l’abus du Dîner du Seigneur (11:17-34) ; (2) corriger le faux enseignement concernant la résurrection (ch. 15) ; et (3) répondre aux questions adressées à Paul dans la lettre qui lui avait été apportée (voir paragraphe précédent).

https://www.biblica.com/resources/scholar-notes/niv-study-bible/intro-to-1-corinthians/

 

Re : La lettre "précédente". Paul a dit : "Je vous ai écrit une lettre. Dans cette lettre, je vous ai dit de n'avoir rien à voir avec les hommes de mauvaise vie" (1Corinthiens 5:9). Cette lettre est considérée comme perdue ou qu’un fragment de celle-ci peut maintenant être trouvé dans 2Corinthiens 6:14-7:1 (cf. la Bible Oxford RSV, note de bas de page).

 

Paul évoque une deuxième visite "douloureuse". Paul a entendu dire que les problèmes à Corinthe étaient pires. Il a donc fait une deuxième visite. Il n'y a aucune trace de cette visite. Mais Paul raconte qu'il a visité Corinthe pour la "troisième" fois (2Corinthiens 12:14 ; 13:1-2). Il a donc dû y avoir une deuxième visite.

 

Objet : la lettre "sévère". La visite de Paul n'a pas été couronnée de succès. Il a donc écrit une lettre alors qu'il se sentait très blessé (2Corinthiens 2:4). Il était presque désolé de l'avoir envoyée. Certains auteurs pensent que les chapitres 10-13 de 2Corinthiens sont issus de la lettre "sévère".

 

La lettre montre que les chrétiens de Corinthe et Paul sont redevenus amis. Paul était si inquiet de sa lettre "sévère" qu'il est allé rencontrer Tite. Tite avait apporté la lettre sévère à Corinthe. Paul a rencontré Tite en Macédoine et a appris que tout allait bien. Il a donc écrit les chapitres 1 à 9 de 2Corinthiens. Certains érudits considèrent qu'il est possible que quelqu'un ait mis ensemble la lettre sévère et la lettre suivante dans le mauvais ordre. Nous en parlerons dans le Commentaire sur 2Corinthiens (F047).

 

La lettre traite des problèmes de conduite chrétienne dans l'église. Elle concerne la sanctification progressive et le développement continu d'un caractère saint. Le but des chapitres est examiné ci-dessous. Cette lettre est considérée comme opportune pour l'église aujourd'hui. Les chrétiens ont été influencés par leur environnement culturel. Une grande partie des doctrines païennes qui existaient à l'époque et qui faisaient pression sur l'église ont trouvé leur place et sont devenues des causes de division dans l'église, et elles ont encore de l'ampleur même aujourd'hui. Au IVe siècle, les prêtres d'Attis à Rome se plaignaient que les chrétiens avaient volé toutes leurs doctrines, ce qui était bien vrai (cf. re Attis, Frazer, The Golden Bough, Partie IV, volumes I et II).  

 

Ces problèmes comme l'immaturité, l'instabilité, les divisions, la jalousie et l'envie, les poursuites judiciaires, les difficultés conjugales, l'immoralité sexuelle et le mauvais usage des dons spirituels existent toujours.  

 

Aperçu du Livre - 1Corinthiens

par E.W. Bullinger

 

LA PREMIÈRE ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

LA STRUCTURE DU LIVRE DANS SON ENSEMBLE.

1Corinthiens 1:1-9 INTRODUCTION
1Corinthiens 1:10 - 1Corinthiens 4:16 MINISTÉRIEL. REPROCHES ET EXPLICATIONS.
1Corinthiens 4:17 MISSION DE TIMOTHÉE.
1Corinthiens 4:18-21 VISITE DE PAUL.
1Corinthiens 5:16-20 CHOSES ENTENDUES PAR PAUL.
1Corinthiens 7:13-18 CHOSES ÉCRITES À PAUL.
1Corinthiens
9:11 - 1Corinthiens 15:58 MINISTÉRIEL. REPROCHES ET EXPLICATIONS.
1Corinthiens 16:1-9 VISITE DE PAUL.
1Corinthiens 16:10-18 MISSION DE TIMOTHÉE.
1Corinthiens 16:19-24 CONCLUSION.

NOTES SUR LA PREMIÈRE ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.


Un compte-rendu des travaux de Paul à Corinthe est donné dans
Actes 18:1 Actes 18:18. Quelque temps après cela, Apollos, recommandé par les frères d’Éphèse, vint à Corinthe et produisit une forte impression par sa présentation éloquente de l’évangile (vv. Actes 18:27-28).


Deux partis ont bientôt commencé à se montrer ; l'un adhérant à Paul et à sa simple prédication, l'autre à Apollos ; à ceux-ci s'ajoute un troisième, manifestement le résultat de la visite de quelques Judaïsants qui revendiquaient l'autorité de Pierre, tandis qu'un quatrième, répudiant les trois autres, affirmait qu'ils n’étaient que les vrais disciples de Christ. Ce n'était là qu'une des difficultés auxquelles l'apôtre devait faire face dans l'église naissante qu'il avait fondée. Il leur avait déjà écrit les dangers dus à leur environnement corrompu dans une telle ville (
1Corinthiens 5:9). Il avait d'ailleurs reçu une lettre de leur part, demandant des conseils sur certaines questions, mais ne faisant aucune référence à leurs divisions. Parmi celles-ci, il avait été informé par des visiteurs à Éphèse (1Corinthiens 1:11 ; 1Corinthiens 5:1 ; 1Corinthiens 11:18 ; 1Corinthiens 15:12), qui lui avaient fait part de la profanation du Dîner du Seigneur, du fait de tolérer la personne qui a commis un délit incestueux, et du scepticisme quant à la résurrection. Paul avait donc de nombreuses questions à traiter. Il commence par évoquer leurs divisions, et justifie son propre ministère, en faisant appel à eux comme à ses fils bien-aimés. Il parle ensuite à l’offenseur notoire dont même les païens auraient honte, et qu'il les enjoint de ne plus tolérer, mais de le couper, l’enlever de leur assemblée. Il blâme leur esprit de litige et les charge de régler leurs différends sans le scandale de faire appel à des tribunaux païens.


Il aborde ensuite la question du mariage, qui était l'un des sujets de leur lettre, et celle de la consommation de la nourriture offerte aux idoles, qui en était un autre, et défend à nouveau son autorité apostolique. Le reste de l'épître traite des erreurs qui ont affecté la vie de l'assemblée, du comportement des femmes et de leur laisser la tête non couverte, du désordre au Dîner du Seigneur, puis des dons spirituels (surtout le parler en langues), et du scepticisme quant à la résurrection qui a évoqué le noble quinzième chapitre.


Au temps de Paul, Corinthe était le chef-lieu de la province romaine d'Achaïe. Située sur l'isthme du même nom, et disposant d'un port de chaque côté, elle était remarquable pour son commerce. Et elle n'en était pas moins connue pour la richesse et la débauche de ses citoyens. La grande ville est maintenant devenue un bourg de taille moyenne.


*************

Intention des chapitres

Chapitre 1

Paul rend grâce pour la foi de l'église de Corinthe et pour le fait que le témoignage de Christ a été confirmé parmi eux. Christ a été expliqué pour les tenir sans culpabilité jusqu'aux jours du Seigneur. Dieu est fidèle, par qui nous sommes appelés et donnés à la communion du corps de Son Fils, le Christ. Ce qui suit donc du verset 10-17 est un appel à l'unité.

 

L'unité de l'Église

La position biblique sur l'unité dans l'Église est très claire chez les apôtres. Paul n'est pas différent.

1Corinthiens 1:10-17

 

Paul parle ici de la montée des cultes de la personnalité qui a été un facteur de l'Église et de ses communautés depuis le commencement. Nous voyons ici que les Corinthiens accordaient de l'importance à la personne qui les baptisait ou les ordonnait, détournant ainsi l'attention de leur nouveau statut spirituel et montrant ou faisant preuve de partialité envers celui qui les baptisait. Le don vient de Dieu, et non de la personne qui les a baptisés. Les Églises de Dieu modernes sont tombées dans ce piège, en particulier aux Derniers Jours, et suivent les ordres d'un individu et l'interprétation de cet individu. De tels points de vue ont affecté les Églises de Dieu depuis la naissance de l’église Radio Church of God et ont détruit la théologie des Adventistes.

 

Paul dit au verset 10 que nous parlons tous de la même chose et qu'il n'y ait pas de disputes entre vous. Cela renvoie à la loi.

 

Ceux qui provoqueraient un schisme dans l'église sont tenus pour responsables de ce schisme. L'unité du corps est un aspect critique et essentiel de la foi. Les personnes qui divisent le corps pour des raisons administratives sont tenues responsables de ce fait. La fausse prophétie est un indicateur de la personne avec laquelle Dieu traite dans le corps. Il est vrai qu'il existe de nombreuses administrations, mais un seul Seigneur, comme l'a enseigné Paul.

 

La compréhension du corps est révélée par ses officiers et réalisée par une opération collective dans l'Esprit.

 

1Corinthiens, jusqu'au chapitre 4, traite de l'unité de la foi au sein d'une unité de doctrine. Il n'y a qu'une seule vérité. Paul condamne l'idolâtrie à partir de Romains 1:22-25.

22 Se vantant d'être sages, ils sont devenus fous ; 23 et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible en images représentant l'homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes, et des reptiles. 24 C'est pourquoi Dieu les a livrés à l'impureté, selon les convoitises de leurs cœurs ; en sorte qu'ils déshonorent eux-mêmes leurs propres corps ; 25 eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni éternellement. Amen !

Paul et la Loi (No. 271) (pp. 6-7).

 

Paul continue ensuite à partir des versets 18 et suivants à parler de la parole du stauros ou poteau étant une folie pour ceux qui périssent. Cependant, pour ceux qui sont sauvés, c'est la puissance de Dieu. Il parle de Dieu détruisant la sagesse des sages et contrecarrant l'intelligence des intelligents. Il s'agit d'une attaque directe contre les philosophes grecs qui argumentent contre et s'opposent au sacrifice par procuration, en ce sens que si Christ n'était pas un vrai Dieu, comment son sacrifice pourrait-il réconcilier l'homme avec Dieu ? Cela vient d'une carence ou déficience de la langue grecque et de leur processus de pensée. Ils n'avaient pas de mot pour l'amour de Dieu. Ils ne comprenaient que l'amour filial et érotique. Le mot Agape vient de la traduction de la Septante (LXX) du livre du Cantique des Cantiques où le mot Ahabah a dû être translittéré en Agape, mais qui n'était pas très connu parmi les Grecs. Ils ne comprenaient pas non plus la puissance et le plan de Dieu. À partir des versets 20-25, Paul parle de cette sagesse et dit que les Juifs demandent des signes et que les Grecs recherchent la sagesse, mais que nous prêchons Christ [au] stauros ou sacrifié. Le mot "crucifié" n'apparaît pas dans les textes grecs. C'est le dieu Attis qui était affiché ou défilé sur la croix du soleil et particulièrement à Rome.

 

À partir des versets 26-31, Paul exhorte l'église à considérer leur appel et la façon dont Dieu a choisi les faibles du monde pour faire honte aux forts. Dieu a choisi les faibles et les méprisés, les choses qui ne sont pas, pour réduire à néant les choses qui sont afin qu'aucun humain ne puisse se vanter en présence de Dieu. Dieu est la source de notre vie en Christ Jésus qui doit être la source de notre sagesse, de notre justice, de notre sanctification et de notre rédemption. C'est pourquoi nous devons nous glorifier dans le Seigneur.

 

Chapitre 2 

Le chapitre 2 parle de la Sagesse de Dieu transmise par l'Esprit Saint. Dieu répandra l’Esprit Saint et, dans ces derniers jours, les mystères seront exposés afin que toute l'Armée du Ciel comprenne la sagesse multiple de Dieu.

1Pierre 1:12 Il leur fut révélé que ce n'était pas pour eux-mêmes, mais pour vous, qu'ils étaient les dispensateurs de ces choses, que vous ont annoncées maintenant ceux qui vous ont prêché l'Évangile par le Saint-Esprit envoyé du ciel, et dans lesquelles les anges désirent plonger leurs regards. (LSG)

 

Ces anges aspirent à regarder la sagesse de Dieu, alors que nous comprenons le Plan de Salut (1Cor. 2:1-7), et que notre foi ne repose pas sur la sagesse des hommes. La sagesse de l'église était une sagesse secrète et cachée de la foi qui repose dans la Puissance de Dieu (vv. 5-7).

 

Ainsi nous sommes glorifiés d'avoir été choisis, appelés, justifiés et de ce fait glorifiés (Rom. 8:29-30). L'étendue des mystères qui seront révélés dans les derniers jours démontrera la sagesse de Dieu à la fois aux armées céleste et humaine. Les Mystères de Dieu (No. 131) (page 8).

 

Aucun des dirigeants de cet âge n'a compris ce fait, sinon ils n'auraient pas tué le Seigneur de Gloire (v. 8). Personne ne peut vraiment comprendre ce que Dieu a préparé pour ceux qui L'aiment (v. 9). Dieu nous l'a révélé par l'Esprit, qui sonde tout, même les profondeurs de Dieu (v. 10). C'est seulement l'Esprit Saint qui rend cette connaissance possible (v. 11). C'est par cet Esprit que nous comprenons les dons que Dieu nous a accordés (v. 12).  C'est par l'Esprit Saint que Dieu devient tout en tous comme nous l'avons vu dans l'épître aux Éphésiens et que le même message de Dieu agit en nous par la puissance de l'Esprit. C'est ainsi que nous sommes devenus Consubstantiels au Père (No. 081) comme nous l'avons vu dans Éphésiens (1:23) et ci-dessous dans 1Cor. 12:6 ; et 15:28 qui est le but de la création et des résurrections.

 

Chapitre 3

Paul commence ce chapitre en traitant de l'immaturité spirituelle de l'Église là en tant qu'enfants en Christ et pourquoi ils devaient être nourris avec du lait et non de la viande et même lorsqu'il écrivait, ils n'étaient pas prêts, car ils étaient encore charnels et agissaient en divisions ou factions (v. 4). Il dit ensuite qu'ils sont simplement des hommes par lesquels ils ont cru comme le Seigneur a assigné à chacun (v. 5). Il utilise l'analogie en disant qu'il a planté, qu'Apollos a arrosé, mais que c'est Dieu qui a donné la croissance (v. 6). Ni l'un ni l'autre n'avait d'importance, mais seulement Dieu qui a donné la croissance (v. 7). Les ouvriers sont tous égaux et chacun recevra son salaire en fonction de son travail. Ce sont tous des compagnons d’œuvre et les frères sont le Champ de Dieu et l'Édifice de Dieu en tant que Le Temple de Dieu (No. 282D) (v. 8-9, 16 ci-dessous).

 

Au verset 11, il dit que chacun doit prendre soin de la manière dont il construit et que chacun n'a pas d'autre fondement que celui qui est posé par Jésus-Christ. Quel que soit le matériau utilisé, le travail de chacun est mesuré et testé par le feu pour déterminer quel genre de travail il a accompli (vv. 12-13). Si leur travail construit sur le fondement survit, ils recevront une récompense. Ceux dont le travail est brûlé perdront leur travail. Ils seront eux-mêmes sauvés, mais seulement comme par le feu (14-15).

 

Paul leur dit qu'ils sont le Temple de Dieu et que l'Esprit de Dieu habite en eux (v. 16). C'était le Plan de Salut (No. 001A) depuis le commencement (cf. 282D)). Si quelqu'un détruit le Temple de Dieu, Dieu le détruira. Car le Temple de Dieu est saint et les élus sont ce Temple (v. 17). La sagesse du monde est une folie pour Dieu qui prend les sages dans leur ruse (18-19). Les pensées des sages sont vaines pour Dieu (v. 20). Que personne ne se vante donc des hommes. Car pour toutes choses sont les élus, tant les apôtres que le ministère ; le monde, la vie ou la mort et le présent ou l'avenir, tous sont à eux et ils sont à Christ et Christ est à Dieu.

 

Paul dit que la loi est sainte et juste et qu'il a observé la loi (271). La loi est ce qui définit le péché. Christ nous a sauvés de la peine de mort par son sacrifice. Nous sommes maintenant sous l'esprit de la loi par l’Esprit Saint. Nos esprits ont été renouvelés par l’Esprit Saint (1Cor. 3:16 ; également 1Cor. 3:1-2). Nous sommes le Temple de Dieu et Dieu habite en nous.

 

Chapitre 4

Le chapitre se poursuit par le fait que les élus sont des serviteurs de Christ et des intendants des Mystères de Dieu (v. 1). (cf. Les Mystères de Dieu (No. 131) (pp 2-3)). Les Mystères de Dieu sont divisés en ce que l'on appellera des phases de révélation. La première phase comprend les doctrines de base concernant la divinité, les relations de la vie chrétienne, et les éléments de prophétie qui affectent notre compréhension du Plan de Salut.

 

L’Esprit Saint donne la compréhension des mystères aux élus et les rend intendants des Mystères de Dieu (1Cor. 4:1-5). Tite 1:7 montre que les anciens (le presbytère ou l'episkopon) sont les intendants de Dieu.

Tite 1:7, Car il faut que l'évêque soit irréprochable, comme économe de Dieu ; qu'il ne soit ni arrogant, ni colère, ni adonné au vin, ni violent, ni porté à un gain déshonnête ; (LSG)

 

L’injonction de ne pas chercher son propre plaisir (authade) et de ne pas se livrer à la passion (orgilon) ou s’adonner au vin, ni à la violence ou de chercher le gain déshonnête (aischrokerde) démontre l’attitude chez les personnes à qui et par qui les mystères sont révélés. La traduction du mot grec huperatas, qui signifie assistant, ou serviteur, en tant que ministre de Christ dans la Bible version KJV, a obscurci, ou restreint inutilement, l'application de l'intendance des Mystères de Dieu à un sacerdoce, ce qui n'est pas le sens. Les élus ont tous accès à la compréhension des mystères qui dépendent de leur relation à Dieu dans l’Esprit Saint. Toutefois, il est tout à fait inacceptable d’expliquer ces mystères sans discernement.

 

Les mystères sont donnés à ceux qui sont dédiés à Dieu en Jésus-Christ. Aucun n'est irréprochable avant le baptême. Ce n'est pas le sens de Tite 1:7. L'attitude pour la révélation des Mystères de Dieu est celle d'une dévotion désintéressée au devoir. L’Esprit Saint travaille avec nous avant le baptême et en nous à partir du baptême (voir le document d’étude Repentir et Baptême (No. 052)). Il est tout à fait inadmissible de se faire baptiser et de ne pas être ensuite engagé dans l'œuvre de Dieu en Jésus-Christ. La séquence est établie comme étant l'introduction aux mystères, l'entraînement à la parole, puis la préparation à l'enseignement de la parole. C'est ce que Paul voulait dire lorsqu'il parlait de lait et de viande (1Corinthiens 3:1-23 ci-dessus). Ce texte en 1Corinthiens 3 était le prélude aux sentiments exprimés au chapitre 4. L'œuvre de l'Église de Dieu du XXe siècle est exactement ce contre quoi Paul s'est élevé ; chacun se réclamant des hommes. C'est pourquoi les œuvres ont été exposées au feu du faux témoignage et détruites dans leur propre faiblesse. Les épreuves que nous subissons ont pour but de tester notre foi et notre fondement, car nous sommes le temple de Dieu.

1Pierre 2:1-5 Rejetant donc toute malice et toute ruse, la dissimulation, l'envie, et toute médisance, 2 désirez, comme des enfants nouveau-nés, le lait spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez pour le salut, 3 si vous avez goûté que le Seigneur est bon. 4 Approchez-vous de lui, pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu ; 5 et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d'offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus-Christ. (LSG)

 

L'attitude qui s'impose écarte toute malveillance, toute méchanceté, ruse, envie et calomnie. Nous sommes tenus de travailler ensemble. Nous devons être comme des nouveau-nés qui prennent le lait spirituel pur pour pouvoir grandir jusqu'au salut. Christ a été la première pierre vivante choisie par Dieu et à laquelle nous sommes ajoutés un par un pour construire la maison de Dieu. Sur chaque pierre vivante que nous sommes, d'autres sont ajoutées. Nous devons donc être vrais et fermes pour que l'édifice soit intact. Les pierres vivantes reçoivent également un oracle vivant (Actes 7:38) qui est les Écritures, et une espérance vivante (1Pi. 1:3) qui est la foi (voir le document d’étude Les Oracles de Dieu (No. 184)).

 

Paul parle de se juger les uns les autres et dit que ce sera Christ qui nous jugera quand il viendra. La réalité est que lorsqu'il viendra, nous aurons été jugés et notre position déterminée : soit dans l'ex-anastasin de la Première Résurrection, soit hors de celle-ci (cf. Ph. 3:11). Notre louange viendra alors de Dieu. Au verset 6, il déclare qu'il a appliqué ces leçons à lui-même et à Apollos pour leur bénéfice en n'allant pas au-delà de ce qui est écrit, et que nul d’eux ne conçoive de l'orgueil en faveur de l'un contre l'autre. Qui voit en eux quelque chose de différent qu'ils n'ont pas reçu ? Pourquoi alors se vanter (glorifier) comme si ce n'était pas un cadeau (don) qui nous a été octroyé ? (v. 7). Paul dit qu'ils sont déjà comblés et riches. Il dit que sans nous, vous seriez devenus rois. Et il souhaite qu'ils règnent pour que les apôtres puissent partager le règne avec eux (v. 8).

 

Il pense que Dieu a exposé les apôtres comme les derniers de tous, comme des hommes condamnés à mort, parce qu'ils sont devenus un spectacle pour le monde, aux anges et aux hommes (v. 9). Il est conscient qu'il mourra comme Pierre et André et bien d'autres (cf. v. 122B). Il semble confondre le rôle et le pouvoir de l'église en disant qu'ils sont fous à cause ou pour l'amour de Christ, mais que les élus sont sages en Christ. Les apôtres sont faibles, mais les élus sont forts. Ils sont tenus en honneur et les apôtres sont discrédités (v. 10). Cependant, dans un chapitre ou un autre ci-dessus, il vient de les fustiger pour leur ignorance et leur besoin d'être nourris de lait et non de viande.  Si un symbole d'ironie avait été inséré, ce serait plus clair. Il les informe ensuite de l'état des apôtres. Il leur dit qu'ils ont faim et soif, qu'ils sont mal habillés et malmenés et qu'ils sont sans abri. Ils travaillent de leurs propres mains pour leur subsistance. Il dit que lorsqu'ils sont injuriés, ils bénissent, lorsqu'ils sont persécutés, ils endurent, lorsqu’ils sont calomniés, ils essaient de se réconcilier. Ils sont traités comme les déchets du monde. Le fait est que les frères souffriraient ainsi pendant deux millénaires jusqu'à la fin.

 

Au verset 14, il dit qu'il n'écrit pas cela pour leur faire honte, mais pour les admonester comme des enfants. Car, bien qu'ils aient d'innombrables guides en Christ, ils n'ont pas beaucoup de pères. Il dit ensuite qu'il est devenu leur père en Jésus-Christ par l'Évangile (v. 15). Il les exhorte ensuite à l'imiter et, dans ce but, il a envoyé Timothée pour les informer de ses voies en Christ, comme il les enseigne partout dans toutes les églises (v. 16-17). Il dit ensuite que certains sont arrogants comme si Paul n'allait pas venir vers eux bientôt. Il dit qu'il viendra bientôt et découvrira non pas les paroles de ces gens, mais leur pouvoir (v. 18-19). Car le royaume de Dieu ne consiste pas en paroles, mais en puissance (v. 20). Il leur propose alors le choix d'un bâton ou de l'amour dans un esprit de douceur (v. 21).

 

Il aborde ensuite la question de l'immoralité dans l'église de Corinthe.

 

Chapitre 5

Dans les cinq premiers versets, nous traitons d'un péché rapporté à Paul (peut-être par les gens de Chloé 1:11) et de sa suppression de l'individu et de l'église. Les cinq premiers versets traitent de la situation d'un homme vivant avec la femme de son père (belle-mère), un péché que l'on ne trouve même pas chez les Gentils (païens). Les lois romaines et juives interdisaient le mariage entre un homme et sa belle-mère (Lév. 18:7-8). Le jugement de Paul était qu'ils devaient livrer cet homme à Satan pour la destruction de sa chair afin que son esprit soit sauvé au Jour du Seigneur Jésus. En d'autres termes, il devait être retiré de l'Église et de la protection de l’Esprit Saint (No. 117) afin qu'il puisse être amené à se repentir par la destruction de la chair sous Satan en dehors de la protection de Dieu parmi les croyants, ceux dans la foi. L'individu pourrait alors se repentir et être restauré dans la foi pour le salut lors de la Première Résurrection (No. 143A), ou au plus tard lors de La Deuxième Résurrection et le Jugement du Grand Trône Blanc (No. 143B). Paul a été choqué autant par le péché que par la complaisance de la congrégation à tolérer le péché parmi eux.

 

La restauration de la foi exigeait le repentir puis le pardon des péchés à travers le Dîner du Seigneur en tant que le re-baptême annuel du Lavement des Pieds et du Pain et du Vin du Corps et du Sang du Messie (cf. Les Sacrements de l'Église (No. 150) pp. 7-8). Ainsi, tout le processus de sacrifice préfigurait Christ et l'Église qui sont les élus en tant que le naos ou le Saint des Saints dans le Temple de Dieu (1Cor. 3:16). Le symbolisme de l'élimination du péché à la fête de la Pâque et des Pains sans Levain est traité par Paul dans 1Corinthiens 5:6-8. Paul utilisait le Corinthien comme exemple du péché qui devait être éliminé de l'Église. Ce processus était une préparation à la Pâque. Il a commencé avec la prise du Dîner du Seigneur. Paul a critiqué leur comportement lors de la Pâque. Ils se saoulaient et faisaient la bringue. Il leur a dit qu'ils ne devaient ni manger ni boire pendant le Dîner du Seigneur. Il s'agit d'une assemblée solennelle. Cependant, toute la fête est faite de joie et de bonheur. Nous devons manger à l'extérieur de la pièce où nous prenons le Dîner du Seigneur. "Vivre comme un Corinthien" était un adage de l'époque, qui signifiait que cette personne avait une vie pleine d'extravagance.

 

Comme nous le voyons ci-dessus, il y avait 1000 prostituées au temple d'Artémis à Corinthe seulement, et la structure était telle qu'elles devaient se débarrasser de tous les péchés de leur vie pendant la préparation de la Pâque. Ainsi, le concept d'élimination du péché et de la communion était une fonction de la Pâque dans le cadre du Plan de Dieu. C'était une fonction des Pains sans Levain et ensuite de la Pentecôte et elle ne pouvait pas être reléguée à la semaine ou Pains de Proposition, car toute sa signification était alors perdue. Les sacrifices pointaient vers Christ et s'éloignaient loin des premiers sacrifices dont les Pains de Proposition faisaient partie.

 

Le péché est ainsi éliminé dans la période qui précède et allant jusqu'au Dîner du Seigneur. La Pâque et les pains sans levain sont rendus possibles par le sacrifice de Christ comme offrande de la Pâque lors de sa crucifixion. La nuit de la Pâque (ou la Soirée Mémorable) est pour nous faire rappeler la libération de l'esclavage du péché et d’aller vers la captivité du Messie (voir le document d’étude La Soirée Mémorable (No. 101)). Les pains sans levain représentent l'état sans péché qui attend l’Esprit Saint. L'offrande de la Gerbe Agitée (voir le document d’étude L'Offrande de la Gerbe Agitée (No. 106b)) commémore l'ascension et l'acceptation de Christ par Dieu. La Pentecôte, comptée cinquante jours à partir de l'Offrande de la Gerbe Agitée (voir le document d’étude La Pentecôte au Sinaï (No. 115)), représente alors la première récolte des élus. La purification des élus passe par le processus de se débarrasser du péché. Ceci est illustré par le concept du levain de la malice et de la méchanceté (1Cor. 5:6-8) (cf. Le Vieux et le Nouveau Levain (No. 106a) pp. 4-5).

 

Paul disait un certain nombre de choses ici. La première était que Christ était l'Agneau pascal, le sacrifice de la Pâque, présenté devant le Grand Prêtre (Souverain Sacrificateur) et dont il n'y avait qu'un seul, selon la Mishna. Schürer en parle dans l’ouvrage The History of the Jewish People in the Age of Jesus Christ (vol. 1, p. 522). Le deuxième point est que le levain n'est pas un péché, mais plutôt qu'il existe différents types de levain. Le levain que nous avions autrefois était le levain de la malice et de la méchanceté. La fête des pains sans levain célèbre le fait que nous avons été sauvés par Christ dans un état de sincérité et de vérité sans levain. Nous devons célébrer cette fête dans cet esprit.

 

Troisièmement, nous n'avions pas encore reçu l’Esprit Saint qui a été accordé à la Pentecôte. Cet Esprit était le nouveau levain du Royaume de Dieu.

Matthieu 13:33 Il leur dit cette autre parabole : Le royaume des cieux est semblable à du levain qu'une femme a pris et mis dans trois mesures de farine, jusqu'à ce que la pâte soit toute levée.

 

Les mesures sont la séquence de Dieu, du Christ et des élus. Ainsi, la femme est l'Église, le levain est l’Esprit Saint et les trois mesures sont les niveaux de la relation au sein de la famille de Dieu. Le tout serait levé. Dieu deviendrait tout en tous (Éph. 4:6). Le symbolisme des deux pains à la Pentecôte, qui sont levés, a un rapport direct avec cet aspect (voir le document d’étude La Pentecôte au Sinaï (No. 115)).

 

Le concept dont nous devons nous occuper est celui de devoir nous débarrasser du vieux levain pendant la fête. Nous sommes tenus de nous débarrasser de la malice et de la méchanceté et de procéder au développement d'un caractère saint et juste dans l'Esprit. Ceci doit se refléter et s’inscrire dans le cadre de la période de préparation menant à la Pentecôte, qui symbolise notre récolte en tant que les prémices (premiers fruits) générales après Christ. Cette récolte précède la récolte générale à la fête des Tabernacles ou des Cabanes (Tentes), car elle est en cours et se déroule sur une période de deux mille ans. Notre jugement est maintenant.

 

Fornication

Nous, TOUS de la foi, nous devons nous abstenir de TOUTES formes de fornication (Actes 15:20, 29 ; 21:25 ; 1Corinthiens 5:1-13). La fornication avec la femme de notre père ou notre belle-mère n'est pas simplement une fornication, c'est une fornication incestueuse. La punition pour la fornication, et en particulier dans ce cas, était d’être enlevé de l'Église jusqu'au repentir. C'était pour que la vie du fornicateur puisse être sauvée aux derniers jours, comme nous le voyons au verset 5 ci-dessus.

 

Ceux qui, dans l'Église, ne sont pas dans l'esprit sont sous l'autorité du dieu de ce monde et sont consignés à la Deuxième Résurrection. Dans l'Église, l’échec de se repentir du péché signifie l’exclusion de la Première Résurrection et le fait d’être relégué à la Deuxième Résurrection. Plus vite cela est fait et plus l'auteur de l'infraction en est informé clairement, meilleures sont les chances de se repentir, soit maintenant, soit en suivant les instructions lors de la Deuxième Résurrection.

 

Dieu jugera les prostituées et les adultères.

Hébreux 13:4 Que le mariage soit honoré de tous, et le lit conjugal exempt de souillure, car Dieu jugera les impudiques et les adultères. (LSG)

 

La loi de Dieu dans l'Église est placée à un niveau plus élevé parmi les élus que la loi ne l'était pour la nation (cf. Matt. 5:27-32). (cf. La Loi et le Septième Commandement (No. 260) pp. 8-9).

 

Le chapitre 5:9-13 exige que l'église se purifie (se débarrasse) de tous les pécheurs coupables d'immoralité (7e) ou d'avarice (10e), ou qui sont idolâtres (1er, 2e et 3e), injurieux (6e et 9e), ivrognes (3e et 10e), ou voleurs (8e), et de ne pas même manger avec un tel individu. Ainsi, tous ceux qui enfreignent les Dix Commandements de Dieu sous la Loi de Dieu (L1) sont retirés (enlevés) du Corps de Christ jusqu'à ce qu'ils se repentent.

 

1Corinthiens (LSG)

Chapitre 1

1 Paul, appelé à être apôtre de Jésus–Christ par la volonté de Dieu, et le frère Sosthène, 2 à l'Église de Dieu qui est à Corinthe, à ceux qui ont été sanctifiés en Jésus -Christ, appelés à être saints, et à tous ceux qui invoquent en quelque lieu que ce soit le nom de notre Seigneur Jésus-Christ, leur Seigneur et le nôtre : 3 que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus-Christ ! 4 Je rends à mon Dieu de continuelles actions de grâces à votre sujet, pour la grâce de Dieu qui vous a été accordée en Jésus-Christ. 5 Car en lui vous avez été comblés de toutes les richesses qui concernent la parole et la connaissance, 6 le témoignage de Christ ayant été solidement établi parmi vous, 7 de sorte qu'il ne vous manque aucun don, dans l'attente où vous êtes de la manifestation de notre Seigneur Jésus-Christ. 8 Il vous affermira aussi jusqu'à la fin, pour que vous soyez irréprochables au jour de notre Seigneur Jésus-Christ. 9 Dieu est fidèle, lui qui vous a appelés à la communion de son Fils, Jésus-Christ notre Seigneur. 10 Je vous exhorte, frères, par le nom de notre Seigneur Jésus-Christ, à tenir tous un même langage, et à ne point avoir de divisions parmi vous, mais à être parfaitement unis dans un même esprit et dans un même sentiment. 11 Car, mes frères, j'ai appris à votre sujet, par les gens de Chloé, qu'il y a des disputes au milieu de vous. 12 Je veux dire que chacun de vous parle ainsi : Moi, je suis de Paul ! et moi, d'Apollos ! et moi, de Céphas ! et moi, de Christ ! 13 Christ est-il divisé ? Paul a-t-il été crucifié pour vous, ou est-ce au nom de Paul que vous avez été baptisés ? 14 Je rends grâces à Dieu de ce que je n'ai baptisé aucun de vous, excepté Crispus et Gaïus, 15 afin que personne ne dise que vous avez été baptisés en mon nom. 16 J'ai encore baptisé la famille de Stéphanas ; du reste, je ne sache pas que j'aie baptisé quelque autre personne. 17 Ce n'est pas pour baptiser que Christ m 'a envoyé, c'est pour annoncer l'Évangile, et cela sans la sagesse du langage, afin que la croix de Christ ne soit pas rendue vaine. 18 Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent ; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu. 19 Aussi est-il écrit : Je détruirai la sagesse des sages, et j'anéantirai l'intelligence des intelligents. 20 Où est le sage ? où est le scribe ? où est le disputeur de ce siècle ? Dieu n'a-t-il pas convaincu de folie la sagesse du monde ? 21 Car puisque le monde, avec sa sagesse, n'a point connu Dieu dans la sagesse de Dieu, il a plu à Dieu de sauver les croyants par la folie de la prédication. 22 Les Juifs demandent des miracles et les Grecs cherchent la sagesse : 23 nous, nous prêchons Christ crucifié ; scandale pour les Juifs et folie pour les païens, 24 mais puissance de Dieu et sagesse de Dieu pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs. 25 Car la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes. 26 Considérez, frères, que parmi vous qui avez été appelés il n'y a ni beaucoup de sages selon la chair, ni beaucoup de puissants, ni beaucoup de nobles. 27 Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages ; Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes ; 28 et Dieu a choisi les choses viles du monde et celles qu'on méprise, celles qui ne sont point, pour réduire à néant celles qui sont, 29 afin que nulle chair ne se glorifie devant Dieu. 30 Or, c'est par lui que vous êtes en Jésus-Christ, lequel, de par Dieu, a été fait pour nous sagesse, justice et sanctification et rédemption, 31 afin, comme il est écrit, que celui qui se glorifie se glorifie dans le Seigneur.

 

Chapitre 2

1 Pour moi, frères, lorsque je suis allé chez vous, ce n'est pas avec une supériorité de langage ou de sagesse que je suis allé vous annoncer le témoignage de Dieu. 2 Car je n'ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus -Christ, et Jésus-Christ crucifié. 3 Moi-même j'étais auprès de vous dans un état de faiblesse, de crainte, et de grand tremblement ; 4 et ma parole et ma prédication ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la sagesse, mais sur une démonstration d'Esprit et de puissance, 5 afin que votre foi fût fondée, non sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu. 6 Cependant, c'est une sagesse que nous prêchons parmi les parfaits, sagesse qui n'est pas de ce siècle, ni des chefs de ce siècle, qui vont être anéantis ; 7 nous prêchons la sagesse de Dieu, mystérieuse et cachée, que Dieu, avant les siècles, avait destinée pour notre gloire, 8 sagesse qu'aucun des chefs de ce siècle n'a connue, car, s 'ils l'eussent connue, ils n'auraient pas crucifié le Seigneur de gloire. 9 Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l'œil n'a point vues, que l'oreille n'a point entendues, et qui ne sont point montées au cœur de l'homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l 'aiment. 10 Dieu nous les a révélées par l'Esprit. Car l'Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu. 11 Lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l'homme, si ce n'est l'esprit de l'homme qui est en lui ? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n'est l'Esprit de Dieu. 12 Or nous, nous n'avons pas reçu l'esprit du monde, mais l'Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce. 13 Et nous en parlons, non avec des discours qu'enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu'enseigne l'Esprit, employant un langage spirituel pour les choses spirituelles. 14 Mais l'homme animal ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c'est spirituellement qu'on en juge. 15 L'homme spirituel, au contraire, juge de tout, et il n'est lui-même jugé par personne. 16 Car qui a connu la pensée du Seigneur, pour l 'instruire ? Or nous, nous avons la pensée de Christ.

 

Chapitre 3

1 Pour moi, frères, ce n'est pas comme à des hommes spirituels que j'ai pu vous parler, mais comme à des hommes charnels, comme à des enfants en Christ. 2 Je vous ai donné du lait, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas la supporter ; et vous ne le pouvez pas même à présent, 3 parce que vous êtes encore charnels. En effet, puisqu'il y a parmi vous de la jalousie et des disputes, n'êtes-vous pas charnels, et ne marchez-vous pas selon l'homme ? 4 Quand l'un dit : Moi, je suis de Paul ! et un autre : Moi, d'Apollos ! n'êtes-vous pas des hommes ? 5 Qu'est-ce donc qu'Apollos, et qu'est-ce que Paul ? Des serviteurs, par le moyen desquels vous avez cru, selon que le Seigneur l'a donné à chacun. 6 J 'ai planté, Apollos a arrosé, mais Dieu a fait croître, 7 en sorte que ce n'est pas celui qui plante qui est quelque chose, ni celui qui arrose, mais Dieu qui fait croître. 8 Celui qui plante et celui qui arrose sont égaux, et chacun recevra sa propre récompense selon son propre travail. 9 Car nous sommes ouvriers avec Dieu. Vous êtes le champ de Dieu, l'édifice de Dieu. 10 Selon la grâce de Dieu qui m 'a été donnée, j'ai posé le fondement comme un sage architecte, et un autre bâtit dessus. Mais que chacun prenne garde à la manière dont il bâtit dessus. 11 Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, à savoir Jésus-Christ. 12 Or, si quelqu'un bâtit sur ce fondement avec de l'or, de l'argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume, 13 l'œuvre de chacun sera manifestée ; car le jour la fera connaître, parce qu'elle se révèlera dans le feu, et le feu éprouvera ce qu'est l'œuvre de chacun. 14 Si l'œuvre bâtie par quelqu'un sur le fondement subsiste, il recevra une récompense. 15 Si l'œuvre de quelqu'un est consumée, il perdra sa récompense ; pour lui, il sera sauvé, mais comme au travers du feu. 16 Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l'Esprit de Dieu habite en vous ? 17 Si quelqu'un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira ; car le temple de Dieu est saint, et c'est ce que vous êtes. 18 Que nul ne s'abuse lui-même : si quelqu'un parmi vous pense être sage selon ce siècle, qu'il devienne fou, afin de devenir sage. 19 Car la sagesse de ce monde est une folie devant Dieu. Aussi est-il écrit : Il prend les sages dans leur ruse. 20 Et encore : Le Seigneur connaît les pensées des sages, Il sait qu'elles sont vaines. 21 Que personne donc ne mette sa gloire dans des hommes ; car tout est à vous, 22 soit Paul, soit Apollos, soit Céphas, soit le monde, soit la vie, soit la mort, soit les choses présentes, soit les choses à venir. Tout est à vous ; 23 et vous êtes à Christ, et Christ est à Dieu. 

 

Chapitre 4

1 Ainsi, qu'on nous regarde comme des serviteurs de Christ, et des dispensateurs des mystères de Dieu. 2 Du reste, ce qu'on demande des dispensateurs, c'est que chacun soit trouvé fidèle. 3 Pour moi, il m'importe fort peu d 'être jugé par vous, ou par un tribunal humain. Je ne me juge pas non plus moi-même, 4 car je ne me sens coupable de rien ; mais ce n'est pas pour cela que je suis justifié. Celui qui me juge, c'est le Seigneur. 5 C'est pourquoi ne jugez de rien avant le temps, jusqu'à ce que vienne le Seigneur, qui mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres, et qui manifestera les desseins des cœurs. Alors chacun recevra de Dieu la louange qui lui sera due. 6 C'est à cause de vous, frères, que j'ai fait de ces choses une application à ma personne et à celle d'Apollos, afin que vous appreniez en nos personnes à ne pas aller au-delà de ce qui est écrit, et que nul de vous ne conçoive de l'orgueil en faveur de l'un contre l'autre. 7 Car qui est-ce qui te distingue ? Qu'as-tu que tu n 'aies reçu ? Et si tu l'as reçu, pourquoi te glorifies-tu, comme si tu ne l'avais pas reçu ? 8 Déjà vous êtes rassasiés, déjà vous êtes riches, sans nous vous avez commencé à régner. Et puissiez-vous régner en effet, afin que nous aussi nous régnions avec vous ! 9 Car Dieu, ce me semble, a fait de nous, apôtres, les derniers des hommes, des condamnés à mort en quelque sorte, puisque nous avons été en spectacle au monde, aux anges et aux hommes. 10 Nous sommes fous à cause de Christ ; mais vous, vous êtes sages en Christ ; nous sommes faibles, mais vous êtes forts. Vous êtes honorés, et nous sommes méprisés ! 11 Jusqu'à cette heure, nous souffrons la faim, la soif, la nudité ; nous sommes maltraités, errants çà et là ; 12 nous nous fatiguons à travailler de nos propres mains ; injuriés, nous bénissons ; persécutés, nous supportons ; 13 calomniés, nous parlons avec bonté ; nous sommes devenus comme les balayures du monde, le rebut de tous, jusqu'à maintenant. 14 Ce n'est pas pour vous faire honte que j'écris ces choses ; mais je vous avertis comme mes enfants bien-aimés. 15 Car, quand vous auriez dix mille maîtres en Christ, vous n'avez cependant pas plusieurs pères, puisque c'est moi qui vous ai engendrés en Jésus -Christ par l'Évangile. 16 Je vous en conjure donc, soyez mes imitateurs. 17 Pour cela je vous ai envoyé Timothée, qui est mon enfant bien-aimé et fidèle dans le Seigneur ; il vous rappellera quelles sont mes voies en Christ, quelle est la manière dont j'enseigne partout dans toutes les Églises. 18 Quelques-uns se sont enflés d'orgueil, comme si je ne devais pas aller chez vous. 19 Mais j'irai bientôt chez vous, si c'est la volonté du Seigneur, et je connaîtrai, non les paroles, mais la puissance de ceux qui se sont enflés. 20 Car le royaume de Dieu ne consiste pas en paroles, mais en puissance. 21 Que voulez-vous ? Que j'aille chez vous avec une verge, ou avec amour et dans un esprit de douceur ? 

 

Chapitre 5

1 On entend dire généralement qu'il y a parmi vous de l'impudicité, et une impudicité telle qu'elle ne se rencontre pas même chez les païens ; c 'est au point que l'un de vous a la femme de son père. 2 Et vous êtes enflés d'orgueil ! Et vous n'avez pas été plutôt dans l'affliction, afin que celui qui a commis cet acte fût ôté du milieu de vous ! 3 Pour moi, absent de corps, mais présent d'esprit, j'ai déjà jugé, comme si j'étais présent, celui qui a commis un tel acte. 4 Au nom du Seigneur Jésus, vous et mon esprit étant assemblés avec la puissance de notre Seigneur Jésus, 5 qu'un tel homme soit livré à Satan pour la destruction de la chair, afin que l'esprit soit sauvé au jour du Seigneur Jésus. 6 C'est bien à tort que vous vous glorifiez. Ne savez-vous pas qu’un peu de levain fait lever toute la pâte ? 7 Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé. 8 Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité. 9 Je vous ai écrit dans ma lettre de ne pas avoir des relations avec les impudiques, - 10 non pas d'une manière absolue avec les impudiques de ce monde, ou avec les cupides et les ravisseurs, ou avec les idolâtres ; autrement, il vous faudrait sortir du monde. 11 Maintenant, ce que je vous ai écrit, c'est de ne pas avoir des relations avec quelqu'un qui, se nommant frère, est impudique, ou cupide, ou idolâtre, ou outrageux, ou ivrogne, ou ravisseur, de ne pas même manger avec un tel homme. 12 Qu'ai-je, en effet, à juger ceux du dehors ? N'est-ce pas ceux du dedans que vous avez à juger ? 13 Pour ceux du dehors, Dieu les juge. Ôtez le méchant du milieu de vous. 

 

Notes de Bullinger sur 1Corinthiens Chs. 1-5 (pour la Bible version KJV) [disponibles uniquement en anglais]

Chapter 1

Verse 1

called, &c. Literally a called apostle. See Romans 1:1.

called. Greek. kletos. See Romans 1:1. No ellipsis of "to be", nor in 1 Corinthians 1:2.

Jesus Christ. App-98.

will. App-102.

God. App-98.

Sosthenes. If he is the same as in Acts 18:17, he had followed in the steps of Paul (Galatians 1:1Galatians 1:23).

 

Verse 2

church of God. This expression occurs in 1 Corinthians 10:321 Corinthians 11:221 Corinthians 15:9Acts 20:282 Corinthians 1:1Galatians 1:1Galatians 1:131 Timothy 3:51 Timothy 3:15; and in the plural in 1 Corinthians 11:161 Thessalonians 2:142 Thessalonians 1:4.

church App-186.

at = in. App-104.

them that are sanctified. Greek. hagiazo. See John 17:17John 17:19.

Christ Jesus. App-98.

saints. Greek. hagios. See Acts 9:13.

call upon. Greek. epikaleo. See Acts 2:21. Same as "appeal to" (Acts 25:11, &c).

the name. See Acts 2:38 and Compare 1 Corinthians 1:10.

Lord. App-98.

 

Verse 3

Grace. App-184. See Romans 1:7.

peace. This has no reference to their divisions, as the same salutation is given in all Paul"s epistles except those to Timothy and Titus.

Lord. App-98.

 

Verse 4

thank, &c. Greek. eucharisteo. See Acts 27:35.

on your behalf = concerning (App-104.) you.

 

Verse 5

are = were.

enriched. Greek. ploutizo. Only here and 2 Corinthians 6:102 Corinthians 9:11.

knowledge. App-132. Compare 2 Corinthians 8:72 Corinthians 11:6.

 

 

Verse 6

testimony. Greek. marturion. Always rendered "testimony", save Matthew 24:14Acts 4:33Acts 7:44James 5:3. In these "witness".

confirmed. Greek. bebaioo. See Romans 15:8.

 

Verse 7

come behind = are not (App-105) lacking (Greek. hustereo). See Romans 3:23.

no. Greek. mideis. A double negative.

waiting for = eagerly expecting. Greek. apekdechomai. See Romans 8:19.

coming = revelation. App-106. There are two other words used with reference to the Lord"s coming, parousia (see Matthew 24:3), and epiphaneia (see 2 Thessalonians 2:8). Compare 2 Thessalonians 1:71 Peter 1:71 Peter 1:13.

 

Verse 8

unto = until. Greek. heos. Compare Philippians 1:1Philippians 1:6.

end. Greek. telos. See Matthew 10:22.

blameless. Greek. anengkletos. Here, Colossians 1:221 Timothy 3:10Titus 1:6Titus 1:7.

 

Verse 9

faithful. App-150. Compare 1 Corinthians 10:132 Corinthians 1:181 Thessalonians 5:242 Thessalonians 3:3.

fellowship. Greek. koinonia. Compare 2 Corinthians 13:141 John 1:3.

Son. App-108. The title "Lord" is added to "Jesus Christ" six times in the first ten verses of this chapter.

 

Verse 10

beseech = exhort. App-134.

that = in order that. Greek. hina.

divisions. Greek. schisma. Elsewhere, 1 Corinthians 11:181 Corinthians 12:25Matthew 9:16 (rent). Mark 2:21 (rent). John 7:43John 9:16John 10:19. Hence Engl. "schism".

perfectly joined together = -fitted, or perfected. Figure of speech Pleonasm. App-6. See App-125.

judgment = opinion. App-177.

 

Verse 11

declared = shown. Greek. deloo = to make manifest. Elsewhere, 1 Corinthians 3:13Colossians 1:8Hebrews 9:8Hebrews 12:271 Peter 1:11. In these three last, signify. 2 Peter 1:14 (show).

contentions = strifes. Greek. eris. See Romans 1:29.

 

Verse 12

this I say = I mean this.

every, &c. i.e. each one is attached to some party.

Apollos. See Acts 18:24.

Cephas. See John 1:42.

 

Verse 13

Is Christ divided? The omission of me, with the question, implies that the answer must be affirmative. "He is indeed. "Compare 1 Corinthians 12:12-25. You are rending Him.

was Paul, &c. ? The me here requires a negative answer.

 

Verse 14

baptized. App-115.

Crispus. See Acts 18:8.

Gaius. See Acts 19:2Romans 16:23.

 

Verse 15

Lest. Literally in order that (Greek. hina, as in 1 Corinthians 1:10) not (Greek. me).

any. Greek. tis. App-123.

had. Omit.

 

Verse 16

also, &c. = the household of Stephanas also.

Stephanas. Compare 1 Corinthians 16:151 Corinthians 16:17.

besides = for the rest. Greek. loipon. Neut. of loipos. App-124.

Verse 17

sent. App-174.

preach the gospel = evangelize. App-121.

words. App-121. This means either "eloquent language", or "clever reasoning". Perhaps both ideas were in the apostle"s mind.

made of none effect. Greek. kenoo. See Romans 4:14.

 

Verse 18

preaching = word, or message. Greek. logos, as in 1 Corinthians 1:17.

them that perish = those that are perishing. Greek. apollumi. Compare 2 Corinthians 2:152 Corinthians 4:32 Thessalonians 2:10. See John 17:12.

foolishness. Greek. moria. Only in this Epistle, verses: 1 Corinthians 1:211 Corinthians 1:231 Corinthians 2:141 Corinthians 3:19.

us which are, &c. = those who are being saved, (even) us. This is the order in the Greek. Salvation has more than one aspect. See Romans 13:11Philippians 1:2Philippians 1:121 Thessalonians 5:81 Thessalonians 5:92 Timothy 1:92 Timothy 3:152 Timothy 4:181 Peter 1:5.

power. App-172. Compare Romans 1:16.

 

Verse 19

is = has been. The reference is to Isaiah 29:14. App-107.

destroy. Greek. apollumi, as in 1 Corinthians 1:18.

bring to nothing = annul. Greek. atheteo. See John 12:48.

understanding. Greek. sunesis. First occurance: Mark 12:33.

prurient. Greek. sunetos. Adjective akin to the above. See Acts 13:7. This quotation agrees with the Septuagint, except that it reads "hide" (krupto) instead of "bring to nought". In the Hebrew the form of the sentence is different. (See Authorized Version)

 

Verse 20

disputer. Greek. suzetetees. Only here. Compare Acts 15:2.

world = age. App-129. It was an age of speculation. Acts 17:21.

made foolish. Greek. moraino. See Romans 1:22.

world. Greek. kosmos. App-129. The wisdom of the world is human wisdom generally.

 

Verse 21

it pleased God = God was well pleased. Greek. eudokeo. Occurs twenty-one times. Generally translated "pleased", "well pleased", "take pleasure".

preaching = the thing proclaimed. App-121.

 

Verse 22

the. Omit.

sign. App-176. The texts read "signs".

 

Verse 23

crucified. That is, a crucified Messiah.

the. Omit.

stumblingblock. Greek. skandalon. Occurs fifteen times. Nine times translated "offence"; once "offend"; thrice "stumblingblock"; elsewhere "occasion to fall, or of stumbling". First occurance: Matthew 13:41. Instead of the signs of the kingdom promised by the prophets, the One who claimed to be their Messiah was crucified. This staggered them.

Greeks. The texts read "Gentiles" (ethnos).

 

Verse 25

foolishness. Literally foolish thing. Greek. moros

men. App-123.

weakness. Literally weak thing. Greek. asthenes.

 

Verse 26

ye. Omit.

calling. Greek. klesis. See Romans 11:29. Here it means the way ye were called, i.e. the kind of persons whom God sent to call you. Hence instead of "are called" as in Authorized Version and Revised Version, the ellipsis should be supplied thus: "not many are wise", &c. Apollos was an eloquent man, but as to Paul, his speech was regarded as contemptible. See 2 Corinthians 10:10, and compare Acts 17:18.

after = according to. App-104.

noble. Greek. eugenes. See Acts 17:11.

 

Verse 27

hath chosen = chose. Greek. eklegomai. See Acts 1:2.

to = in order to. Greek. hina. confound = put to shame. Greek. kataischuno. See Romans 5:5.

 

Verse 28

base. Greek. agenes. Literally without family, or descent. Only here. The opposite of eugenes, v. 26.

despised. Greek. exoutheneo. Literally counted as nothing. See Acts 4:11.

bring to nought. Greek. katargeo. See Romans 3:3.

 

Verse 29

glory = boast. Greek. kauchaomai. See Romans 2:17.

 

Verse 30

of = from. App-104. The Greek reads "became . . . wisdom from God".

is made = became. Greek. ginomai.

Greek. hagiasmos. See Romans 6:19.

and = even.

redemption. Greek. apolutrosis. See Romans 3:24 and compare Ephesians 1:7Ephesians 1:14Ephesians 4:30.

 

Verse 31

is = has been. This is a summary of Jeremiah 9:23.

Lord. App-98. 1God.

 

Chapter 2

Verse 1

excellency = pre-eminence. Greek. huperoche. Only here and 1 Timothy 2:2.

speech = word. App-121.

declaring. App-121.

testimony. Greek. marturion, as in 1 Corinthians 1:6.

God. App-98.

 

Verse 2

determined. App-122.

save = except. Greek. ei (App-118) me (App-105).

Jesus Christ. App-98.

Him = This One. Emphatic.

 

Verse 3

trembling. Greek. tromos. Elsewhere, Mark 16:8 (literally trembling . . . seized them). 2 Corinthians 7:15Ephesians 6:5Philippians 1:2Philippians 1:12. Fear is joined with trembling in all these passages save Mark 16:8. His sense of weakness (compare Galatians 1:4Galatians 1:13) produced fear, and this resulted in trembling. Compare 2 Corinthians 4:7.

 

Verse 4

preaching. Greek. kerugma, as in 1 Corinthians 1:21.

enticing = persuasive. Greek. peithos. Only here. Compare App-150.

words. Greek. logos, as in 1 Corinthians 2:1.

But the texts omit "man"s".

demonstration. Greek. apodeixis. Only here. Compare 1 Corinthians 4:9.

of the . . . power. Here spirit = spiritual gift, in this case Divine wisdom. By Figure of speech Hendiadys(App-6) = "the powerful gift".

 

Verse 6

Howbeit = But.

speak. App-121.

them, &c. = the perfect. Greek. teleios. App-125.

world = age. App-129.

princes = rulers.

come to nought = are being brought to nought. Greek. katargeo. See 1 Corinthians 1:28.

 

Verse 7

hidden. Same word as in Luke 10:21Ephesians 3:9Colossians 1:26.

ordained = preordained. Greek. proorizo. See Acts 4:28.

before. App-104. Compare Romans 16:25Ephesians 1:42 Timothy 1:9.

world = ages, as in 1 Corinthians 2:6.

 

Verse 8

none. Greek. oudeis.

had they = if (Greek. ei. App-118. a) they had.

the Lord. App-98.

of glory. Compare Acts 7:2Ephesians 1:17Colossians 1:27Hebrews 1:3James 2:1.

 

Verse 9

is = has been. The quotation is from Isaiah 64:4. App-107.

hath not seen = saw not. App-133.

nor ear heard = and ear heard not (Greek. ou).

neither have, &c. = and went not (Greek. ou) up.

hath. Omit.

 

Verse 10

hath revealed = revealed. App-106.

His. The texts read "the".

Spirit. App-101.

searcheth. Greek. ereunao. See John 5:39. Compare Psalms 139:1Revelation 2:23.

 

Verse 12

have. Omit.

world. Greek. kosmos. App-129.

spirit. App-101.

freely given. App-184.

 

Verse 13

which man"s, &c. = taught (Greek. didaktos. Only here and John 6:45) by man"s wisdom.

but . . . teacheth. Supply Ellipsis (App-6), "but in (things) taught by the Spirit" (1 Corinthians 2:10). The texts omit "Holy".

comparing = interpreting. Greek. sunkrino. App-122. Used in Septuagint of interpreting dreams. Genesis 40:8Genesis 40:16Genesis 40:22Genesis 41:12Genesis 41:13Genesis 41:15Daniel 5:16Daniel 5:17.

To interpret = to fit the meaning to the words.

spiritual. i.e. spiritual (things) to spiritual (men). See 1 Corinthians 12:1.

with. No preposition. Dative case.

 

Verse 14

natural. Greek. psuchikos. Elsewhere, 1 Corinthians 15:441 Corinthians 15:441 Corinthians 15:46, and (translated "sensual") James 3:15Jude 1:19. Compare psuche. App-110.

foolishness. See 1 Corinthians 1:18.

spiritually. Greek. pneumatikos. Only here and Revelation 11:8.

discerned. App-122.

 

Verse 15

judgeth = discerneth.

judged. As discerned, above.

 

Verse 16

LORD. App-98.

that he may = who shall.

instruct. Greek. sumbibazo. See Acts 9:22. Quoted from Isaiah 40:14.

Christ. App-98.

 

Chapter 3

Verse 1

spiritual. Greek. pneumatikos. See 1 Corinthians 12:1.

carnal. Greek. sarkikos, as in Romans 7:14, but the texts read sarkines. See 2 Corinthians 3:3.

Christ. App-98.

 

Verse 2

have fed you with = gave you . . . to drink (Greek. potizo).

hitherto, &c. = ye were not as yet able to bear it. Instead of supplying the ellipsis with "to bear it", we might read "not as yet strong enough".

neither. Greek. oute or oude.

 

Verse 3

carnal. Greek. sarkikos. See 1 Corinthians 3:1Romans 7:14.

envying. Greek. zelos. See Acts 5:17.

strife. Greek. eris. See 1 Corinthians 1:11.

divisions. dichoatasia. See Romans 16:17. But the texts omit "and divisions".

 

Verse 4

while = whenever.

carnal. Greek. sarkikos, as in 1 Corinthians 3:3; but the texts read "men" (anthropoi).

 

Verse 5

ministers = servants. App-190.

believed. App-150.

the Lord. App-98.

gave. See Ephesians 4:11.

every man = each (one).

 

Verse 6

watered. Greek. potizo, as in 1 Corinthians 3:2. See Acts 18:27Acts 19:1.

God. App-98.

gave the increase = was causing it to grow. Imperf. because God"s work was continuing, Paul"s or any other"s only temporary.

 

Verse 7

neither . . . neither. Greek. oute . . . oute.

any thing. Greek. neut. of tis. App-123. Compare 2 Corinthians 3:5Galatians 1:2Galatians 1:6Galatians 6:3.

 

Verse 8

one = one thing. Both belong to the same company of servants, of whom God is the Master.

his own. Emph. Greek. idios.

according to. App-104.

 

Verse 9

we. i.e. Paul and Sosthenes. See 1 Corinthians 1:1.

labourers together with God = God"s fellow-workers. The word "God" is in the genitive of possession (App-17), as in the two other clauses of the verse. It is the Figure of speech Anaphora (App-6), and the verse should read: "God"s fellow-workers we are: God"s husbandry, God"s building, ye are. "Ministers are co-workers with one another, not with God, as though He were one of them. Were it so, "God" would be in the dative case.

labourers together with. Greek. sunergos. Occurs thirteen times. Three times as here, used generally; in all other cases used of individuals, Timothy, Titus, Luke, &c.

husbandry = tilled field. Greek. georgion. Only here. Compare Numbers 24:6Psalms 80:15.

building. Greek. oikodome. Used in Matthew 24:1Mark 13:1Mark 13:22 Corinthians 5:1Ephesians 2:21, of an edifice. Elsewhere twelve times of the act of building, and translated "edifying", in a metaphorical sense.

 

Verse 10

masterbuilder. Greek. architekton. Only here.

have. The texts omit.

foundation. Compare App-146.

buildeth thereon. Greek. epoikodomeo. See Acts 20:32.

take heed = see. App-133.

 

Verse 12

any man = any one. Greek. tis. App-123.

upon. App-104.

hay. Greek. chortos. Translated twelve times "grass", twice "blade", Matthew 13:26Mark 4:28. Only here rendered "hay". Note the Figure of speech Asyndeton (App-6).

stubble. Greek. kalame. Only here. All these six things are perishable (1 Peter 1:7).

 

Verse 13

the day. i.e. the day of the Lord. See Acts 2:20.

declare. Greek. deloo. See 1 Corinthians 1:11.

revealed. App-106.

try = test, or prove. Greek. dokimazo.

 

Verse 15

burned = burned up. Greek. katakaio. Compare Matthew 3:12Luke 3:172 Peter 3:10.

suffer loss. Greek. zemioo. Elsewhere, Matthew 16:26Mark 8:36Luke 9:252 Corinthians 7:9Philippians 1:3Philippians 1:8. He will Jose his reward. Compare 2 John 1:8.

 

Verse 16

Know ye not. This expression occurs twelve times in Paul"s epistles. Elsewhere, 1 Corinthians 5:61 Corinthians 6:21 Corinthians 6:31 Corinthians 6:91 Corinthians 6:151 Corinthians 6:161 Corinthians 6:191 Corinthians 9:131 Corinthians 9:24Romans 6:16Romans 11:2. One other occurance is in James 4:4. It conveys a delicate reproach.

Temple. Greek. naos. See Matthew 23:16. There is no art. because naos is the predicate.

Spirit. The Holy Spirit. App-101.

in = among. App-104. The Spirit dwells in the shrine formed by the collective body of believers. Compare Ephesians 2:22.

 

Verse 17

defile. Greek. phtheiro. Same word as "destroy" below. Occurs also in 1 Corinthians 15:332 Corinthians 7:22 Corinthians 11:3Ephesians 4:22Jude 1:10Revelation 19:2 (corrupt). The word "mar" will suit both clauses. The man who mars God"s Temple by introducing divisions, and the wisdom that is not from above (James 3:15), will himself be marred (1 Corinthians 3:15).

him = this one. Greek. houtos. Emphatic.

holy. Greek. hagios.

which = and such, i.e. holy, or separated. Omit "temple" in the last clause.

 

Verse 18

deceive. Greek. exapatao. See Romans 7:11.

world. App-129.

fool. Greek. moros, as in 1 Corinthians 1:251 Corinthians 1:27.

 

Verse 19

world. Greek. kosmos. App-129.

foolishness. Greek. moria. See 1 Corinthians 1:18.

taketh. Greek. drassomai. Only here. Found in the Septuagint, but not in Job 5:13, from which this is quoted.

craftiness. Greek. punourgia. See Luke 20:23. This is the only time Job is quoted in the NT.

 

Verse 20

The LORD. No art. App-98.

thoughts = reasonings.

vain. Greek. mataios. See Acts 14:15. Quoted from Psalms 94:11.

 

Verse 21

Therefore = So then.

glory = boast, as in 1 Corinthians 1:29.

 

Verse 22

life. Greek. zoe. App-170.

present. Greek. enistemi. See Romans 8:38.

 

Chapter 4

Verse 1

so. This emphasizes the "as" which follows.

account = reckon. Greek. logizomai.

Christ. App-98.

stewards. Greek. oikonomos. Occurs ten times. Always translated "steward", except Romans 16:23 and Galatians 1:4Galatians 1:2. See Luke 16:1.

mysteries. Greek. musterion. App-193. To Paul were committed various secrets. See 1 Corinthians 15:51Romans 11:252 Thessalonians 2:71 Timothy 3:91 Timothy 3:16.

God. App-98.

 

Verse 2

Moreover = For the rest. Same as "besides" (1 Corinthians 1:16).

required = sought.

 

Verse 3

judged = examined. App-122.

man"s judgment. Literally man"s day. The day in which man is examining, and "judging", and God is silent.

man"s. Greek. anthropinos, as in 1 Corinthians 2:41 Corinthians 2:13.

yea, &c. = I do not even (Greek. oude) judge.

 

Verse 4

know = am conscious of. Greek. sunoida. See Acts 5:2

nothing. Greek. oudeis.

by = against. No preposition.

hereby = in (Greek. en) this.

justified. App-191.

the Lord. App-98.

 

Verse 5

judge. App-122.

nothing = not (Greek. me. App-105) anything (Greek. tis).

time = season. t

he Lord. App-98.

bring to light. Greek. photizo. See Luke 11:36

make manifest. App-106.

counsels. Greek. boule. App-102.

shall every, &c. Literally praise shall be to each one.

 

Verse 6

I have in a figure transferred. Greek. metaschematizo. Elsewhere translated "transform", 2 Corinthians 11:132 Corinthians 11:142 Corinthians 11:15; and "change", Philippians 1:3Philippians 1:21.

for your sakes = on account of (Greek. dia. App-104. 1 Corinthians 4:2) you.

no one . . . one. Literally ye be not (Greek. me) puffed up, one on behalf of (Greek. huper. App-104.) the one.

puffed up. Greek. phusioo. Elsewhere1 Corinthians 4:18-191 Corinthians 5:21 Corinthians 8:11 Corinthians 13:4. Co 1 Corinthians 1:21 Corinthians 1:18.

 

Verse 7

maketh . . . to differ. App-122. Note the change from plural in 1 Corinthians 4:6 to the singular here.

glory = boast, as in 1 Corinthians 1:29.

as if thou hadst not = as not (Greek. me) having.

 

Verse 8

Now = Already. Notice the Figure of speech Amplificatio (App-6).

Greek. koremnumi. See Acts 27:38.

without = apart from. This is an instance of Irony (App-6).

would to God. Greek. ophelon, from opheilo, to owe. Used to express a wish; also in 2 Corinthians 11:1Galatians 1:5Galatians 1:12Revelation 3:15.

reign with. Greek. sumbasileuo. Only here and 2 Timothy 2:12.

 

Verse 9

hath. Omit.

set forth. Greek. apodeiknumi. See Acts 2:22.

last. They were the successors of the prophets in this. Acts 7:52.

appointed to death. Greek. epithanatios. Only here.

spectacle. Greek. theatron. In Acts 19:29Acts 19:31, it means the place. It was also used for the actors, and the spectators.

world. Greek. kosmos. App-129.

and = both.

Verse 10

fools. Greek. moros, as in 1 Corinthians 1:251 Corinthians 1:27.

honourable. Greek. endoxos. Elsewhere translated "gorgeously", Luke 7:25, and "glorious" in Luke 13:17Ephesians 5:27.

despised. Greek. atimos. Elsewhere, 1 Corinthians 12:23Matthew 13:57Mark 6:4.

 

Verse 11

Even unto = Up to, or until. Greek. achri.

present. Greek. arti = now.

are naked = are scantily clothed. Greek. gumneteuo. Only here.

are buffeted. Greek. kolaphizo. Here, Matthew 26:67Mark 14:652 Corinthians 12:71 Peter 2:20.

have no certain dwellingplace. Greek. astateo = to be a wanderer. Only here.

 

Verse 12

working, &c. See Acts 18:3Acts 20:341 Thessalonians 2:92 Thessalonians 3:8.

reviled. Greek. loidoreo. See John 9:28.

 

Verse 13

defamed. Greek. blasphemeo. But some texts read dusphemeo.

intreat. App-134.

filth = sweepings. Greek. perikatharma. Only here.

offscouring. Greek. peripsema. Only here.

unto this day. Literally until now. Greek. heos arti.

 

Verse 14

I write, &c. Literally Not as putting you to shame do I write these thing.

shame. Greek. entrepo. Occurs elsewhere, Matthew 21:37Mark 12:6Luke 18:2Luke 18:4Luke 20:132 Thessalonians 3:14Titus 2:8Hebrews 12:9, all in middle sense, meaning "to feel shame", and so "to reverence", as in the Gospels.

warn. Greek. noutheteo. See Acts 20:31.

 

Verse 15

thought = if. App-118. b

instructers. Greek. paidagogos. Only here and Galatians 1:3Galatians 1:24Galatians 1:25.

Christ Jesus. App-98.

Greek. gennao. Compare Philemon 1:10.

gospel. App-140.

 

Verse 16

Wherefore = On account of (App-104. 1 Corinthians 4:2) this.

beseech. Greek. parakaleo, as in 1 Corinthians 4:13.

be = become.

followers = imitators. Greek. mimetes. Elsewhere, 1 Corinthians 11:1Ephesians 5:11 Thessalonians 1:61 Thessalonians 2:14Hebrews 6:121 Peter 3:13.

 

Verse 17

For this cause = On account of (Greek. dia. App-104. 1 Corinthians 4:2) this.

Timotheus. See 1 Corinthians 16:10.

bring you into remembrance = remind you. Greek. anamimnesko. Elsewhere, Mark 11:21Mark 14:722 Corinthians 7:152 Timothy 1:6Hebrews 10:32.

which be. Omit.

church. App-186.

 

Verse 18

some. App-124.

would not come = were not coming.

 

Verse 19

shortly = quickly.

-102.

know. i.e. find out and expose. App-132.

power. App-172.

 

Verse 20

kingdom of God. App-114. No verb in the sentence. Supply "is established". Figure of speech Ellipsis. App-6.

word. Greek. logos as in 1 Corinthians 4:19.

 

Verse 21

unto. Greek. pros, as in verses: 1 Corinthians 4:18-19. This verse is an example of Figure of speech Anocoenosis. App-6.

with = in. Greek. en, as in 1 Corinthians 4:2. Compare Luke 22:49, where en is translated "with".

rod. Greek. rabdos. Translated four times "staff", twice "sceptre" (Hebrews 1:8). Compare Revelation 2:27Revelation 12:5Revelation 19:15. See also 2 Samuel 7:14Psalms 2:9.

meekness. Greek. prautes. Compare App-127. Occurs elsewhere, 2 Corinthians 10:1Galatians 1:5Galatians 1:23Galatians 6:1Ephesians 4:2Colossians 3:121 Timothy 6:112 Timothy 2:25Titus 3:2James 1:21James 3:131 Peter 3:15.

 

Chapter 5

Verse 1

reported = heard. Compare Matthew 2:3Matthew 4:12Galatians 1:1Galatians 1:23.

commonly = altogether. Greek. holos. Elsewhere, 1 Corinthians 6:71 Corinthians 15:29Matthew 5:34.

not so much = not even. Greek. oude.

named. The texts omit. Supply the Ellipsis by "found". "Named" has been suggested by Ephesians 5:3.

Gentiles. Greek. ethnos.

one = a certain one. App-123.

 

Verse 2

puffed up. Greek. phusioo. See 1 Corinthians 4:6.

have, &c. = did not rather mourn.

that = in order that. Greek. hina.

taken away. Greek. exairo. Only here and 1 Corinthians 5:13. The texts read the commoner word airo. Had they mourned and humbled themselves for such a scandal in their midst they must have taken action (1 Corinthians 5:13).

from among = out of (Greek. ek. App-104.) the midst of.

 

Verse 3

verily = indeed, or for my part.

as. The texts omit.

in. No preposition. Dative case.

spirit. App-101. Absent bodily, he was present with them in thought and feeling. Compare Colossians 2:5.

judged. Greek. krino. App-122.

concerning. Omit.

done this deed = wrought (Greek. katergazomai. See Romans 1:27) this.

 

Verse 4

In the name, &c. Read, "Having been gathered together in the name of our Lord Jesus, ye and my spirit. "A Latin MS. of the seventh century in the British Museum reads "and the sanctifying Spirit Himself".

the name. Compare Acts 2:38.

Lord. App-98.

Jesus. App-98.

Christ. The texts omit.

 

Verse 5

To deliver. i.e. That ye should deliver. Greek. paradidomi. See John 19:30. This clause depends on "judged" in 1 Corinthians 5:3.

unto = to.

Satan. Compare 1 Timothy 1:20. Satan is regarded as inflicting bodily suffering. See Luke 13:162 Corinthians 12:7.

the. Omit.

destruction. Greek. olethros. Elsewhere, 1 Thessalonians 5:32 Thessalonians 1:91 Timothy 6:9.

spirit. App-101.

day. The day of resurrection, when the spirit which returns to God at death is restored.

 

Verse 6

glorying = boasting. Greek. kauchema. See Romans 4:2.

Know. App-132. See 1 Corinthians 3:16.

leaven. See Matthew 13:33.

leaveneth. See Matthew 13:33. Figure of speech Paroemia. App-6. Compare Galatians 1:5Galatians 1:9.

lump. Greek. phurama. See Romans 9:21.

 

Verse 7

Purge out. Greek. ekkathairo. Only here and 2 Timothy 2:21.

Christ. App-98.

is = was.

for = on behalf

of. App-104. But the texts omit "for us".

 

Verse 8

Therefore = So then.

keep the feast. Greek. heortazo. Only here. He means, the Passover being past, we are living in the days of unleavened bread. Figure of speech Allegory. App-6. Psalms 89:15

with. Greek. en, as in 1 Corinthians 4:21.

neither. Greek. mede.

malice . . . wickedness. Greek. kakia . . . poneria. App-128.

sincerity. Greek. eilikrineia. Elsewhere, 2 Corinthians 1:122 Corinthians 2:17.

 

Verse 9

an = the, i.e. the present one.

company. Literally mix together. Greek. sunanamignumi. Elsewhere, 1 Corinthians 5:11 and 2 Thessalonians 3:14.

 

Verse 10

world. Greek. kosmos. App-129.

covetous. Greek. pleonektes. Elsewhere, 1 Corinthians 5:111 Corinthians 6:10Ephesians 5:5.

extortioners. Greek. harpax. Elsewhere, 1 Corinthians 5:111 Corinthians 6:10Matthew 7:15Luke 18:11.

idolaters. Greek. eidololatres. Elsewhere, 1 Corinthians 5:111 Corinthians 6:91 Corinthians 10:7Ephesians 5:5Revelation 21:8Revelation 22:15.

must ye needs = ye ought to.

 

Verse 11

keep company. Same as "company with" (1 Corinthians 5:9).

any man. Greek. tis, as in 1 Corinthians 5:1.

called = named, i.e. bears the name of.

railer. Greek. loidoros. Only here and 1 Corinthians 6:10. Compare 1 Corinthians 4:12.

drunkard. Greek. methusos. Only here and 1 Corinthians 6:10.

no not = not even. Greek. mede, as in 1 Corinthians 5:8.

eat. = eat with. Greek. sunesthio. See Acts 10:41.

 

Verse 12

have I to do. Literally is it to me.

 

Verse 13

God. App-98.

Therefore. The texts omit. The injunction is more forcible without it.

put away. Greek. exairo, as in 1 Corinthians 5:2.

from among. App-104.

that, &c. = the wicked (one). App-128. With this chapter should be compared the Lord"s words in Matthew 18:15-17, and Paul"s injunctions in 2 Thessalonians 3:6-15. The aim in every case was to bring the offender to repentance. Note also that this was a moral offence, and no sanction is given by these injunctions to the separation so common now on the ground of differing interpretations of Scripture statements.

 

 

 

 q