Les Églises Chrétiennes de Dieu

 

[106a]

 

 

Le Vieux et le Nouveau Levain [106a]

(Édition 2.0 19950415-19980411-20080106)

 

 

Le symbolisme du levain dans le Nouveau Testament est utilisé en référence au vieux et au nouveau levain. Nous devons enlever un type de levain et le remplacer par un autre. Ce symbolisme a une grande signification spirituelle pour le Chrétien. La Fête des Pains sans Levain est ainsi comprise comme le remplacement du vieux levain de malice et de méchanceté par le levain de sincérité et de vérité. Il y a aussi du levain dans les offrandes à la Pentecôte. Cela a aussi un symbolisme pour l'Église en relation au grand levain de l'Esprit Saint.

 

 

Christian Churches of God

PO Box 369,  WODEN  ACT 2606,  AUSTRALIA

 

Courriel: secretary@ccg.org

 

(Copyright ã 1995, 1997, 1998, 2008 Wade Cox)

(Tr. 2003, rév. 2016)

 

 

Cette étude peut être copiée et distribuée librement à la condition qu'elle le soit en son entier, sans modifications ni rayures. On doit y inclure le nom, l'adresse de l’éditeur et l'avis des droits d'auteur. Aucun montant ne peut être exigé des récipiendaires des copies distribuées. De brèves citations peuvent être insérées dans des articles et des revues critiques sans contrevenir aux droits d'auteur.

 

 

 

Cette étude peut s’obtenir sur les pages du World Wide Web:
http://logon.org/
et http://french.ccg.org

 

 

Le Vieux et le Nouveau Levain [106a]

  

Le concept du péché est que le péché est ‘la transgression de la Loi’.

 

1Jean 3:4  Quiconque pèche transgresse la loi ; en fait le péché est sans loi (ou anomia) [ou la transgression de la loi (LSG)], étant en dehors de la loi.

 

Romains 5:12-14 12  C'est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu'ainsi la mort s'est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché,... 13  car jusqu'à la loi le péché était dans le monde. Or, le péché n'est pas imputé, quand il n'y a point de loi. 14  Cependant la mort a régné depuis Adam jusqu'à Moïse, même sur ceux qui n'avaient pas péché (en brisant un commandement, comme fit Adam) par une transgression semblable à celle d'Adam, lequel est la figure de celui qui devait venir.

 

Christ a été immolé dès la fondation du monde.

Apocalypse 13:8   Et tous les habitants de la terre l'adoreront, ceux dont le nom n'a pas été écrit dans le livre de vie de l'Agneau qui a été immolé dès la fondation du monde.

 

Le péché était donc connu dès la fondation du monde, comme l'était notre appel. La prédestination des élus est vue de Romains 8:28-30.

 

Romains 8:28-30 28  Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. 29  Car ceux qu'il a connus d'avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l'image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères. 30  Et ceux qu'il a prédestinés, il les a aussi appelés; et ceux qu'il a appelés, il les a aussi justifiés; et ceux qu'il a justifiés, il les a aussi glorifiés. (LSG)

 

La Loi consiste dans les Dix Commandements et tout ce qui découle de ces ordonnances, telle que stipulée par Dieu par l'entremise de Christ, comme l'Ange au Sinaï, quand il l'a donnée à Moïse. La Loi est trouvée dans l'Ancien Testament et elle est ainsi étroitement liée avec la Nouvelle Alliance. Les Œuvres de la Loi ou Ergon Nomou, mentionnées par Paul, dans Galates 2 et 3, sont un ensemble spécifique d'enseignements des sectes du premier siècle, nommé Miqsat Ma'ase Ha-Torah ou MMT. En bref, les Œuvres de la Loi sont distinctes de ce que nous comprenons comme les Dix Commandements. Les commentaires de Paul ne peuvent pas être isolés (voir les études La Différence dans la Loi [096], L'Amour et la Structure de la Loi [200], Les Textes des Œuvres de la Loi- ou MMT [104] et La Relation entre le Salut par la Grâce et la Loi [082]).

 

Le salaire du péché, de la transgression de la Loi, est la mort.

Romains 6:23  Car le salaire du péché, c'est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur. (LSG)

 

Par la Loi, nous prenons conscience du péché. La Loi est faite pour que tous gardent le silence et elle rend chacun responsable devant Dieu.

 

Romains 3:19-20 19  Or, nous savons que tout ce que dit la loi, elle le dit à ceux qui sont sous la loi, afin que toute bouche soit fermée, et que tout le monde soit reconnu coupable devant Dieu. 20  Car nul ne sera justifié devant lui par les œuvres de la loi, puisque c'est par la loi que vient la connaissance du péché. (LSG)

 

Le péché atteint ainsi la sensibilisation de la Loi, mais la Loi est sainte, juste et bonne, parce qu'elle provient de la nature de Dieu (voir l'étude Le Gouvernement de Dieu [174]).

 

Romains 7:9-12 9  Moi, pourtant, autrefois sans la Loi, je vivais, mais quand le commandement est intervenu, c'est le péché qui s'est mis à vivre, 10 et moi je suis mort. Ainsi, ce qui s'est produit pour moi, c'est que le commandement qui devait conduire à la vie m'a conduit à la mort. 11 Car le péché a pris appui sur le commandement : il m'a trompé et m'a donné la mort en se servant du commandement. 12 Ainsi, la Loi elle-même est sainte, et le commandement, saint, juste et bon. (BDS-IBS)

 

La condamnation pour la transgression de la Loi a été surmontée par la justification de Christ.

 

Romains 5:18  Ainsi donc, comme par une seule offense la condamnation a atteint tous les hommes, de même par un seul acte de justice la justification qui donne la vie s'étend à tous les hommes. (LSG)

 

La Loi n'est pas opposée à la promesse de Dieu. Cependant, la promesse a été donnée à ceux qui croient par la foi, en Christ, notre médiateur.

 

Galates 3:20-22 20  Or, le médiateur n'est pas médiateur d'un seul, tandis que Dieu est un seul. 21  La loi est-elle donc contre les promesses de Dieu? Loin de là! S'il eût été donné une loi qui pût procurer la vie, la justice viendrait réellement de la loi. 22  Mais l'Écriture a tout renfermé sous le péché, afin que ce qui avait été promis fût donné par la foi en Jésus Christ à ceux qui croient. (LSG)

 

1Timothée 2:5-6   Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus Christ homme, 6 qui s'est donné lui-même en rançon pour tous. C'est là le témoignage rendu en son propre temps, (LSG)

 

Ce ne sont pas ceux qui entendent la Loi qui sont justes, mais ceux qui obéissent. Ce ne sont pas ceux qui entendent le Premier Commandement, mais qui multiplient des élohim au niveau de Dieu, ou ceux qui n'observent pas le Sabbat mais un autre jour, ou ceux qui se font des images gravées ou qui désobéissent à leurs parents ou qui convoitent les possessions des autres ou qui mentent ou qui volent ou qui commettent l'adultère dans leurs cœurs. Ce sont ceux qui aiment Dieu, Sa Loi (Psaume 119:1-16, 97-106) et leur prochain.

Psaume 119:1-16 1  Heureux ceux qui sont intègres dans leur voie, qui marchent selon la loi de l'Éternel! 2  Heureux ceux qui gardent ses préceptes, qui le cherchent de tout leur cœur, 3  qui ne commettent point d'iniquité, et qui marchent dans ses voies! 4  Tu as prescrit tes ordonnances, pour qu'on les observe avec soin. 5  Puissent mes actions être bien réglées, afin que je garde tes statuts! 6  Alors je ne rougirai point, à la vue de tous tes commandements. 7  Je te louerai dans la droiture de mon cœur, en apprenant les lois de ta justice. 8  Je veux garder tes statuts: Ne m'abandonne pas entièrement! 9  Comment le jeune homme rendra-t-il pur son sentier? En se dirigeant d'après ta parole. 10  Je te cherche de tout mon cœur: Ne me laisse pas égarer loin de tes commandements! 11  Je serre ta parole dans mon cœur, afin de ne pas pécher contre toi. 12  Béni sois-tu, ô Éternel! Enseigne-moi tes statuts! 13  De mes lèvres j'énumère toutes les sentences de ta bouche. 14  Je me réjouis en suivant tes préceptes, comme si je possédais tous les trésors. 15  Je médite tes ordonnances, j'ai tes sentiers sous les yeux. 16  Je fais mes délices de tes statuts, je n'oublie point ta parole. (LSG)

 

Psaume 119:97-106 97  Combien j'aime ta loi! Elle est tout le jour l'objet de ma méditation. 98  Tes commandements me rendent plus sage que mes ennemis, car je les ai toujours avec moi. 99  Je suis plus instruit que tous mes maîtres, car tes préceptes sont l'objet de ma méditation. 100  J'ai plus d'intelligence que les vieillards, car j'observe tes ordonnances. 101  Je retiens mon pied loin de tout mauvais chemin, afin de garder ta parole. 102  Je ne m'écarte pas de tes lois, car c'est toi qui m'enseignes. 103  Que tes paroles sont douces à mon palais, plus que le miel à ma bouche! 104  Par tes ordonnances je deviens intelligent, aussi je hais toute voie de mensonge. 105  Ta parole est une lampe à mes pieds, et une lumière sur mon sentier. 106  Je jure, et je le tiendrai, d'observer les lois de ta justice. (LSG)

 

Romains 2:12-16 12  Tous ceux qui ont péché sans la loi périront aussi sans la loi, et tous ceux qui ont péché avec la loi seront jugés par la loi. 13  Ce ne sont pas, en effet, ceux qui écoutent la loi qui sont justes devant Dieu, mais ce sont ceux qui la mettent en pratique qui seront justifiés. 14  Quand les païens, qui n'ont point la loi, font naturellement ce que prescrit la loi, ils sont, eux qui n'ont point la loi, une loi pour eux-mêmes; 15  ils montrent que l'œuvre de la loi est écrite dans leurs cœurs, leur conscience en rendant témoignage, et leurs pensées s'accusant ou se défendant tour à tour. 16  C'est ce qui paraîtra au jour où, selon mon Évangile, Dieu jugera par Jésus Christ les actions secrètes des hommes. (LSG)

 

L'Esprit Saint et la grâce de Dieu ne nous libèrent pas de l'obligation d'observer la Loi.

 

Romains 6:15-18 15  Quoi donc! Pécherions-nous, parce que nous sommes, non sous la loi, mais sous la grâce? Loin de là! 16  Ne savez-vous pas qu'en vous livrant à quelqu'un comme esclaves pour lui obéir, vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l'obéissance qui conduit à la justice? 17  Mais grâces soient rendues à Dieu de ce que, après avoir été esclaves du péché, vous avez obéi de cœur à la règle de doctrine dans laquelle vous avez été instruits. 18  Ayant été affranchis du péché, vous êtes devenus esclaves de la justice. (LSG)

 

Nous sommes spirituellement circoncis par l'Esprit Saint. Si nous enfreignons la Loi, nous devenons incirconcis et, de là, nous ne sommes plus de la promesse. Nous tombons sous la condamnation de ceux qui observent la Loi. Un homme est Juif, s'il l'est intérieurement, circoncis par l'Esprit et non pas par le code écrit ou la lettre. Nous obéissons donc avec cœur au code écrit, parce que nous le désirons.

 

Romains 2:25-29 25  La circoncision est utile, si tu mets en pratique la loi; mais si tu transgresses la loi, ta circoncision devient incirconcision. 26  Si donc l'incirconcis observe les ordonnances de la loi, son incirconcision ne sera-t-elle pas tenue pour circoncision? 27  L'incirconcis de nature, qui accomplit la loi, ne te condamnera-t-il pas, toi qui la transgresses, tout en ayant la lettre de la loi et la circoncision? 28  Le Juif, ce n'est pas celui qui en a les dehors; et la circoncision, ce n'est pas celle qui est visible dans la chair. 29  Mais le Juif, c'est celui qui l'est intérieurement; et la circoncision, c'est celle du cœur, selon l'esprit et non selon la lettre. La louange de ce Juif ne vient pas des hommes, mais de Dieu. (LSG)

 

L'Église est confrontée par ceux qui disent qu'ils sont Juifs mais qui ne le sont pas. Parfois, les exclamations de conversion à Israël accompagnent un antisémitisme stupide. Démentant l'inclusion inhérente et inévitable dans Israël, à la conversion, comme membre de l'Israël spirituel, ces faux convertis revendiquent d'appartenir à l'Israël spirituel, mais ils nient la réalité du processus et du symbolisme.

 

Apocalypse 3:9  Voici, je te donne de ceux de la synagogue de Satan, qui se disent Juifs et ne le sont pas, mais qui mentent; voici, je les ferai venir, se prosterner à tes pieds, et connaître que je t'ai aimé. (LSG)

 

Le mot ici prosterner est proskuneo, qui est, en effet, de se prosterner à bout de bras sur sa face devant quelqu'un dans l'obéissance. Par conséquent, le mot utilisé pour se prosterner n'a pas toujours la connotation de faire la révérence à Dieu. Ces faux Chrétiens ou faux Israélites seront obligés, à la fin, de se prosterner devant les élus, qu'ils ont persécutés.

 

La Loi est écrite dans nos cœurs ou nos esprits à partir de la conversion.

 

Hébreux 8:10...  Mais voici l'alliance que je ferai avec la maison d'Israël, après ces jours-là, dit le Seigneur: Je mettrai mes lois dans leur esprit, Je les écrirai dans leur cœur; Et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. (LSG)

 

Elle n'est donc pas abolie ou tempérée. Par la pratique et l'enseignement de ces Commandements, nous sommes appelés grands dans le Royaume de Dieu.

 

Matthieu 5:17-20 17  Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. 18  Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit arrivé. 19  Celui donc qui supprimera l'un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux. 20  Car, je vous le dis, si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n'entrerez point dans le royaume des cieux. (LSG)

 

(voir aussi l'étude Lazarre et l'Homme Riche [228]).

 

La récapitulation de la Loi est l'amour des autres comme de vous-mêmes.

 

Matthieu 7:12  Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux, car c'est la loi et les prophètes. (LSG)

 

Mais, premièrement, c'est l'amour de Dieu.

 

Matthieu 22:36-40 36  Maître, quel est le plus grand commandement de la loi? 37  Jésus lui répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. 38  C'est le premier et le plus grand commandement. 39  Et voici le second, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. 40  De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes. (LSG)

 

Par cela, nous sommes faits fils (et filles) de Dieu.

1Jean 3:2-3 2  Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu'il est. 3  Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui-même est pur. (LSG)

 

Ainsi, nous continuons au concept de 1Jean 3:4.

 

1Jean 3:4  Quiconque pèche transgresse la loi, et le péché est la transgression de la loi. (LSG)

 

La purification des élus se fait par le processus de mettre de côté le péché. C'est illustré par le concept du levain de la malice et de la méchanceté.

 

1Corinthiens 5:6-8 6  C'est bien à tort que vous vous glorifiez. Ne savez-vous pas qu'un peu de levain fait lever toute la pâte ? 7  Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé. 8  Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité. (LSG)

 

Paul disait un certain nombre de choses ici. Premièrement, il disait que Christ était l'Agneau Pascal, le sacrifice de la Pâque, mis devant le Souverain Sacrificateur et dont il n'y en avait qu'un, selon le Mishnah. Schürer y fait des remarques dans The History of the Jewish People in the Age of Jesus Christ (Vol. 1, p. 522). Le deuxième point est que le levain n'est pas le péché, mais, plutôt, qu'il y a différents types de levain. Le levain, que nous avions autrefois, était le levain de la malice et de la méchanceté.

 

La Fête des Pains sans Levain célèbre le fait que nous avons été sauvés par Christ, rendus à un état sans levain de sincérité et de vérité. Nous devons observer ce festival avec cet état d'esprit.

 

Troisièmement, nous n'avions pas encore reçu l'Esprit Saint qui a été accordé à la Pentecôte.

 

Cet Esprit était le nouveau levain du Royaume de Dieu.

Matthieu 13:33  Il leur dit cette autre parabole: Le royaume des cieux est semblable à du levain qu'une femme a pris et mis dans trois mesures de farine, jusqu'à ce que la pâte soit toute levée. (LSG)

 

Les mesures sont la séquence de Dieu à Christ aux élus. Ainsi, la femme est l'Église, le levain est l'Esprit Saint et les trois mesures sont les niveaux de la relation dans la famille de Dieu. Tout deviendrait levé. Dieu deviendrait tout en tous (Éphésiens 4:6).

 

Le symbolisme des deux pains qui contiennent du levain, à la Pentecôte, a une relation directe avec cet aspect (voir l'étude La Pentecôte au Sinaï [115]).

 

Le concept sur lequel nous devons nous concentrer pendant la Fête est celui de se débarrasser du vieux levain. On doit se débarrasser de la malice et de la méchanceté et passer au développement d'un caractère juste et saint dans l'Esprit. Cela doit être démontré dans la période conduisant jusqu'à la Pentecôte, qui symbolise notre récolte, comme récolte générale des premiers-fruits, après Christ. Cette récolte a lieu avant la récolte générale à la Fête des Tabernacles ou des Tentes, parce qu'elle est en cours, durant la période des deux mille ans. Notre jugement est maintenant.

 

Le symbolisme de la séquence de l'intensification jusqu'à la Pentecôte est que les sept semaines symbolisent la période du Jubilé et son rapport avec l'humanité. La vie de l'humanité a été réduite de 120 ans à 70 ans. Une personne est adulte à l'âge de 20 ans. Nous avons 50 ans pour nous  développer jusqu'à l'étape finale de notre vie et l'union avec Dieu à la résurrection. C'est symbolisé dans chaque aspect de la Foi. C'est symbolisé dans les 50 jours jusqu'à la Pentecôte. C'est symbolisé dans l'architecture même du Temple de Dieu, construit par Salomon, selon les directives et avec les matériaux qu'on lui a donnés.

 

Cette structure représentait le Temple, qui est devenu le Temple vivant de l'Église. L'édifice entier avait sept étages. Six d'entre eux étaient un au-dessus de l'autre dans la nef et le septième était le hall principal comme tel, qui conduisait au Saint des Saints. Nous ne pouvions pas franchir cette dernière étape avant que Christ ne meure et n'ait déchiré en deux le voile du temple, pour nous permettre d'entrer. C'est la signification des sept semaines jusqu'à la Pentecôte. Dans cette dernière phase, l'Esprit Saint est entré dans l'Église, permettant à Dieu de devenir tout en tous. C'était la récolte générale. Christ était la Gerbe Agitée ou le premier des épis verts d'orge, comme la gerbe coupée dans sa jeunesse. La deuxième récolte, qui a commencé avec le blé, continue alors durant la période jusqu'à la Récolte, qui est la troisième phase de la récolte de Dieu. Cette troisième phase est représentée par les Jours Saints du Septième mois.

 

La Pentecôte est donc la culmination de la phase finale du symbolisme en rapport au développement de l'individu, en tant que Temple de Dieu. Le commencement du processus, à partir de la Pentecôte, symbolise que la récolte est progressive jusqu'au deuxième Avènement de Christ et la Récolte du Millenium. Le Dernier Grand Jour est la Cité de Dieu, quand le Royaume est remis à Dieu par Christ, et Dieu est finalement tout en tous, en tant que la Cité de Dieu.

 

Par conséquent, le levain à la Pentecôte ne symbolise pas le péché. Il symbolise l'élimination complète du péché, comme résultat final du Jubilé des années, quand Dieu, par l'Esprit Saint, a développé un caractère juste et saint dans tous les fils de Dieu. Ils sont ainsi des êtres entièrement convertis.

 

Cette conversion implique que la structure entière du péché est enlevée de l'individu au cours de la période de l'appel, de la justification et de la glorification, comme nous le voyons de Romains 8:29-30.

 

Si nous aimons Christ, nous observerons ses commandements (Jean 14:15). La Loi implique l'amour de Dieu et l'amour du prochain. Si nous n'aimons pas ceux que nous avons vus, comment pouvons-nous aimer Dieu que nous n'avons pas vu ? Le fruit de l'Esprit est l'amour. (Galates 5:22).

 

1Jean 4:11-13 11  Bien-aimés, si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons aussi nous aimer les uns les autres. 12  Personne n'a jamais vu Dieu; si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour est parfait en nous. 13  Nous connaissons que nous demeurons en lui, et qu'il demeure en nous, en ce qu'il nous a donné de son Esprit. (LSG)

 

Notez que Jean écrivait longtemps après Christ et qu'il avait vu Christ; pourtant, il dit ici, dans Jean 1:18, qu'aucun homme n'avait jamais vu Dieu. C'est par l'amour de Dieu demeurant en nous que nous sommes rendus parfaits. Il nous a donné de Son propre Esprit pour que nous puissions réaliser cette perfection. Christ a donné sa vie pour ses brebis. Il n'a pas laissé les loups les attaquer. Mais il a plutôt donné sa vie pour elles (Jean 10:15, 13:37).

 

Considérez-le comme un honneur d’être un des élus.

 

Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis (Jean 15:13). 

  

q